Forum Jeu de Rôle Batman



Harriet Pratt

Copperhead

Lady Shiva

Clayface

Bronze Tiger

Clock King

Maxie Zeus

Le Ventriloque

Lynx

Baby Doll

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Man-Bat

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Katana

Spoiler

Talon

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan
Derniers sujets

Partagez
 

 L'évasion d'Arkham City

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 3740
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
☠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Alliés : : ► Harley Quinn
Joker
Joker
MessageSujet: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptySam 17 Aoû - 12:49

L'évasion d'Arkham City Batman13cover-543f2fe
Laugh and Die

Sur les ondes de Gotham City, après le traditionnel effet de soirée où l'on annonce les informations de la ville, les citoyens de Gotham City se préparent à passer une douce et agréable soirée. Si seulement cela pouvait être possible ... Surtout dans une ville comme Gotham City. Mais hélas, les choses ne s'arrangent jamais, et il faut dire que Gotham City a toujours une carte à jouer dans sa manche. Dans l'aciérie du Joker, en plein Arkham City, on s'affaire à de nouvelles petites choses, à une évasion rocambolesque, à quelque chose de magnifique et de terrible à la fois. Un nouveau plan délirant qui allait mettre le feu aux poudres, et quand on dit que ça va péter, ça va péter. Le Joker était impatient, les préparatifs avaient été longs et pour tout dire, trop longs au gout du Clown, mais on y était. Alors qui allait venir ? Faisons le point : Pour un scénario de cette importance, on pouvait compter sur Ratman, et de sa bande de mioches idiots. Peut-être le retour de l'autre sorcière zombie, et peut-être même Catwoman, car le dit le proverbe : Jamais sans trois. Le Joker s'y préparait, mais de l'autre, il avait aussi une bonne équipe : Une équipe qui pouvait se révéler être plus dangereuse que prévue. En attendant, le Joker devait lancer sa grande opération. Plongé dans ses pensées, le Joker ricanait déjà à la grande parade qui allait déferler dans les rues de Gotham City. Une belle et grande parade, une monstrueuse parade qui allait semer la discorde et la colère dans toute la ville, l'anarchie et la folie à l'état pur. Le bruit de la porte du bureau du Joker s'ouvrit. Un homme y pénétra, grimé en clown, un des hommes du Joker qui venait pour l'avertir que le plan était en train de se terminer. Une bonne chose pour le Joker, pas pour l'homme de main qui allait y'avoir droit.

Bill : "On est paré, patron."


Le Joker dégaina son arme et tira sur l'homme de main, une balle en plein tête. L'homme s'effondra et le Joker ricana de plus belle. Le Joker n'était pas le patron idéal mais il avait ses idées sur la relation entre boss et salarié. Et là, il venait d'offrir une retraite anticipée à l'homme de main qui venait de pénétrer dans son bureau. C'était pénible ce petit personnel qui ne savait pas où était sa place. Perturbant même. Mais que voulez-vous, les choses changent tout le temps.

"J'ai toujours détesté qu'on entre sans frapper. Je ne te montre pas la sortie, tu la connais pas toi-même."


Le clown ricana avant de se diriger d'un pas assuré vers le plateau improvisé dans l'aciérie même. Une caméra pour retransmettre et un magnifique appareil pour détourner les ondes télévisées, gracieusement offert par ce cher Hugo Strange. Et oui, quand on se permet une petite transaction des plus intéressantes, on peut en recevoir un certain profit, et le Joker savait pertinemment que cela pourrait induire en erreur ses plus dangereux ennemis. Le plan de ce soir ne serait pas extravaguant, mais il le serait si cela pouvait permettre de tuer quelques justiciers, ou d'en faire saigner plus d'un. De faire en sorte que cela fasse bien mal, très mal. Que le rouge sang soit semé dans les caniveaux de Gotham City. Un plan qui pouvait réussir ou échouer, le clown s'en fichait, ce qu'il voulait, c'était libérer sa fureur et sa soif de folie dans ce qui allait se passer ce soir. Devant une magnifique carte à jouer du Joker, installée pour l'occasion, le Joker se prépara. Pour annoncer à Gotham City qu'elle allait vivre ses dernières heures. Ses dernières oui. Un des hommes lança le diffuseur et le brouilleur d'ondes. Maintenant, dans toutes les maisons, chaumières et foyers de Gotham City, on apercevait la fameuse carte du clown sur chaque écran. Et soudain : Le Joker lui-même, bondissant comme un clown qui sort de sa boite.

"Ha ha haaa ne touchez pas à votre télécommande ! Je sais à quel point il est désagréable de voir son émission préférée remplacée par une autre, mais regardez ce que vous avez à la place : Moi ... Et tout un tas de trucs amusants, violents et sanglants qui font la gloire de la télévision américaine moderne. Alors restez branchés, soyez patients, vous n'en croirez pas vos yeux."


Petit interlude musical avec en arrière-plan, la fameuse carte à jouer du Joker. Puis, le Clown réapparut sur les écrans, toujours souriant, toujours amusé.

"Flash spécial ! Ce soir, en couleur et en audio, vous aurez droit à un magnifique feu d'artifices. Grâce à notre ami Hugo le rigolo, j'ai caché une énorme bombe au centre de détention de Gotham City. Vous savez ... Celui qui se dresse sur la frontière entre Arkham City et Gotham City. Et j'ai bien l'intention de la faire exploser dans 16 minutes et 34 secondes ... Vous vous attendiez à quoi ? Un chiffre rond ? Ha ! Cette explosion va permettre à tous les copains, à tous ceux qui sont enfermés de profiter pleinement des rues de Gotham City, et vous aurez beau vous calfeutrer chez vous, on viendra faire la fête partout ! Dans vos maisons, dans vos bureaux, et même dans vos piscines haha ! Alors restez branchés et comptez avec nous ! Pour les petits gars qui m'écoutent, sachez que ça va être une magnifique soirée, préparez-vous !"

La panique est lancée, les citoyens de Gotham City doivent être en train de hurler, de crier, de se préparer à l'évasion la plus massive et la plus monstrueuse que Gotham City n'ait jamais connue. Pour tout dire, cela doit être une monstruosité sans nom, et le Joker savait parfaitement que les héros allaient intervenir. Ils ne pouvaient pas laisser cela comme ça. Et puis, tout cela allait être d'une merveille sans nom. On allait s'éclater, et ça va faire mal. Très très mal. Les Tygers s'affairent, Strange doit être en train de se chier dessus, et tout Gotham tremble. Le Joker s'amusait enfin.

HJ :

> Pour cette première partie, les héros sont invités à venir tenter de neutraliser la bombe.
> Si certains criminels veulent s'occuper d'eux, pas de soucis, cependant, ce sera pour cette première partie, dans le centre de détention, donc, les Tygers interviendront aussi.
> La deuxième partie sera une belle surprise, et là, par contre, cela va intéresser les criminels enfermés.


"I used to think that my life was a tragedy. But now I realize, it’s a comedy."

L'évasion d'Arkham City 2cwb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 74
Date d'Inscription : 28/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Vengeur / GCPD
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman
♣ Alliés : : ►Freya / Roy
Jason Todd/Arioch
Jason Todd/Arioch
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptySam 17 Aoû - 15:51

Jason était chez lui dans la Tour de l'horloge, assis devant le bat-ordinateur, il surveillait la ville. Un des petits écrans sur le côté lui transmettait toutes les ondes radios, sur celui de droite se trouvait la fréquence de la police. Le jeune-homme était installé confortablement, un sandwich à la main, pour le moment tout semblait calme, bien trop calme. Soudains le signal s'affolait, en se redressant Jason approchait sa tête de l'écran, il n'en croyait pas ses yeux, le Joker passait à la télévision. Qu'est-ce qu'il foutait ? Avant même d'entendre la suite du plan, il enfilait le plus rapidement possible son costume, avant de mettre de masque il utilisait sa radio pour contacter Batman. Bruce allait comme lui découvrir ça, fallait mettre un plan en place.

Bruce ?! Si tu ne regarde pas la télé, allume-la, on se rejoins aux abords d'Arkham City je suis en route, je crois qu'on va avoir besoin de tout le monde sur ce coup. Jason terminé.


Aussitôt le voilà sur sa moto, en quelques secondes il était déjà l'extérieur, il devait faire vite, 16 minutes pour entrer, nettoyer la zone et neutraliser une bombe. Comment dire que ce n'était pas gagné d'avance, lui qui croyait que ce soir serait une soirée tranquille et ben c'est loupé. Y aller seul de cette façon n'était pas une bonne idée, mais tant pis, il ne pouvait pas prendre le risque de perdre des minutes précieuses. Batman le rejoindra sans doute sur place, en attendant Jason comptait bien essayer de lui facilité l'entrée.

Au fond de lui il espérait que tout les justiciers de cette ville viendrait, aucune excuse n'était valable, sur place seraient sans doute présent les Tygers, la garde personnelle d'Hugo Strange. Ainsi que tout les criminels de cette ville, ils ne laisseraient pas une telle occasion passée. Jason laissait sa moto en bas d'un bâtiment, l'immeuble était assez haut et offrait une vue imprenable sur la ville prison. Percher sur le rebord, il utilisait la vue améliorée de son masque, il passait en vision nocturne et observait l'entrée.

Comme prévu des gardes y étaient présent. Forcément, impossible d'entrer par ici, il cherchait alors du regard une faille. N'importe laquelle tant qu'elle devenait exploitable, puis soudains une idée lui revenait, les égouts étaient l'endroit parfait pour infiltré Arkham City. Jason descendait donc de son perchoir, il prenait la direction de la plaque d'égout la plus proche. Aussitôt il indiquait sa position, toute la bat-family savait donc où il était. Batman et les autres ne devraient plus tarder il attendrait ici.

Le plan sera mis en place avec les autres. Quel merdier et dire que tout ça est en partie la faute à Red Hood.


L'évasion d'Arkham City Signat12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkham Asylum
Féminin Messages : 30
Date d'Inscription : 28/08/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Criminelle
☠ Relations conflictuelles :: ►Joker, Tim Drake, Batman
♣ Alliés : : ► Joker
Angela Jackson/Gormogon
Angela Jackson/Gormogon
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptySam 17 Aoû - 16:23

détails
La grande évasion
sous-titre
ft.
Ʃkaemp はは ™


Un cri s'éleva dans la nuit. Suivi d'une multitude d'autres. Du fond de mes ruines, les yeux rouges des rats s'élevaient  et progressivement, on entendit une multitudes de petites pattes courir en direction de Gotham. Je sortis de ma tanière. Quelque chose se préparait. L'atmosphère avait changé tout à coup. Les rats furent vite rejoints par les hommes et les femmes prisonniers d'Arkham. Je saisis le premier bonhomme qui passa à portée de bras. C'était un petit homme rondouillard que je dépassais d'une bonne tête. Il avait des petits yeux sournois mais il semblait être d'une intelligence plus que limitée. Lorsque je l'attirai face à moi, il sembla terrorisé. J'en éprouvais une certaine fierté. Visiblement, ma réputation me précédait déjà. C'était toujours agréable d'être reconnue. Pour satisfaire à ma réputation, je pris l'air le plus hautain que je le pus.

-Dis donc toi, qu'est-ce que c'est que ce ramdam?! Tu sais que je suis toujours de mauvaise humeur je n'ai pas mes heures de sommeil!
 
-Je... Pardon, Madame Jackson... balbutia le pauvre homme. Ce... Ce n'est pas d'ma faute à moi hein... C'est le Joker, il va nous faire évader M'dame.

Le Joker... Je ne sais pourquoi, mais ça ne me surprenait pas vraiment. Il avait un certain don pour faire beaucoup de bruit et ameuter les foules. Et pourtant, je ressentais une sorte de lassitude sceptique. Je soupirai.

-Ce n'est pas la première fois qu'il essaye, et jusque là il a toujours échoué...

-C'est... C'est pas pareil cette fois M'dame... Il a trouvé des bombes... ça va tout péter... On va tous sortir...

Comme ça, il avait trouvé des explosifs... Décidément, il ne fallait jamais sous-estimer le Joker. Je n'avais aucune idée de la façon dont il avait réussi à faire passer les explosifs, mais il fallait reconnaître qu'il savait se montrer persuasif. Il était mon ticket de sortie, un pass pour retrouver la vie que je menais avant. Nous allions tous sortir... Ou presque. Sans un mot de plus, j'attirai le petit homme dans ma tanière. Il n'en ressortirait pas en un seul morceau.

                    *********************************************
L'aciérie Sionis. ça faisait un moment que je n'avais pas mis les pieds ici. Cette planque était nettement moins amusante que Future of Gotham, mais le Joker savait en faire un endroit original et plein de charmes. On sentait qu'il avait préparé le grand jour. Moi-même, je m'étais apprêtée pour l'occasion. Vêtue de ma combinaison en cuire la plus moulante, j'avais même pris le soin de tirer un trait d'eye liner sur mes yeux, mis un peu de mascara et coloré mes lèvres d'un rose pâle brillant. Dans mes mains, une tourte à la viande que j'avais préparé avec soin. Je ne sais si c'était pour la tourte ou pour mes formes mises à leur avantage, mais les hommes de main du Joker se retournaient sur moi. Ils semblaient affamés... dans tous les sens su terme. Je ne leur prêtais aucune attention. J'espérais juste que le Joker soit dans le même état qu'eux en me voyant. Par le passé, il n'avait pas été tout à fait indifférent à mes charmes. J'espérais qu'aujourd'hui il soit suffisamment sous mon emprise pour me laisser le rejoindre et m'asseoir à ses côtés en attendant que les autres se battent et périssent dans d'atroces souffrances. Et tout ça pour que je puisse sortir sans la moindre égratignure. 

Un des homme m'arrêta juste avant que je rentre dans le bureau du Joker. 

-Oh là ma p'tite dame! Si j'étais vous j'entrerais pas là. L'patron, il veut pas qu'on l'dérange. Il en a déjà flingué un d't'al heure. ça serait bête qu'il fasse pareil à une jolie souris comme ça.

Je pris l'air faussement outré et je le regardais, dédaigneuse.

-Achète toi un dictionnaire, après tu pourras peut-être me donner des conseils.

L'homme était abasourdis. Je l'aurais égorgé  et je l'aurais fourré dans une tourte s'il n'était pas exactement le genre de type qui allait mourir dans quelques minutes, en chaire à canon. Je profitais néanmoins de sa stupeur pour le pousser et entrer, en faisant mon sourire le plus enjoleur.

-Toc toc toc! Dis donc mon Jokinou, tu ne m'invites même pas à me joindre à toi? Ce n'est pas très gentil... Mais je te pardonne. Tu ne vas quand même pas faire la révolution le ventre vide hein? Une petite part de tourte? Je l'ai faite moi-même exprès pour toi! C'est un monsieur que j'ai attrapé dans la rue qui m'a donné l'idée...

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3171
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptySam 17 Aoû - 17:11

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Alfred : "Monsieur Bruce ? Je crois qu'il y'a un problème."

Alfred s'était tenu en face de la grande baie vitrée au sommet de la Tour Wayne. Le visage blême et surpris après avoir tenté de regarder quelques informations au niveau local de notre cité. En tant que nouveau maire de Gotham City, Bruce Wayne avait fort à faire en ce moment, et pour tout dire, réorganiser la ville s'affairait être plus difficile que prévu, mais pas impossible. La bureaucratie serait gérée par Tamara Fox ou Jaina Hudson, qui connaissaient parfaitement les rouages de l'administration politique. Bruce Wayne n'était qu'une figure, mais qui s'en tiendrait à son programme jusqu'au bout de son mandat. Que faire pour cette ville ? Continuer à se battre. Tandis qu'Alfred me désignait le poste de télévision, je le vis, lui. Vêtu d'un costume noir élégant et d'une chemise légèrement déboutonnée, je scrutais la télévision, et mon pire ennemi se dressait devant moi, s'amusant, cabriolant, dangereusement ... Je serre le poing et je l'écoute. J'écoute attentivement ce qu'il veut. Les choses ne sont jamais évidentes avec le Joker, et connaissant la créature, un jeu pervers venait de commencer, ou devrais-je dire "reprendre" ? Combien de fois on a failli s’entre-tuer tous les deux, comme ça, sur une bataille monstrueuse dans les airs ou dans les mers de Gotham City ? Et encore une fois, il revenait, comme toujours. Le Joker avait une bombe, une bombe qui allait exploser au centre de détention. Les risques sont quand mêmes immenses, si le centre venait à exploser, cela voulait dire que le point de passage entre Arkham City et Gotham City tombait, et cela entraînerait une vague de criminels dans les rues de la ville. Un flot ininterrompu n'était pas envisageable et je ne pouvais pas me faire à cette idée. Je me dirige vers mon ascenseur secret, celui qui mène à la Batcave sous la Tour Wayne. Le trajet est rapide, et je suis déjà à la cave tandis qu'Alfred continue de regarder les nouvelles. Par micro, nous continuons de discuter.

Alfred : "Il prépare quelque chose de néfaste monsieur. Nous le connaissons bien."

"Trop bien."

Alfred : "Ce n'est pas qu'une simple histoire de bombe n'est-ce pas ?"

"Non. Il cache quelque chose, et s'il avait voulu faire une évasion de masse, pourquoi m'y inviter ? Il prépare quelque chose."

Alfred : "Dois-je prévenir messieurs Dick, Jason, Damian, Bilal et Tim ? Ainsi que mademoiselle Gordon ?"

"Je vais avoir besoin de toute l'aide disponible. Appelez-les tous. Ce soir, on reprend Arkham City."

Le majordome, toujours à l'étage, s'exécuta à la besogne. L'appel serait lancé, mais qui interviendra ? En attendant, il fallait voir ce que mijotait le Joker. Alors que je me dirige vers le Bat-ordinateur, je lance les premiers repérages. Possibilités, effectifs des Tygers, des effectifs que le Joker peut avoir dans son entourage. De ceux qui peuvent éventuellement travailler avec ce malade. Il avait mentionné Hugo Strange, venant du Joker, cela pouvait être un mensonge, mais Strange était aux abois, et il devait être assez désespéré pour s'allier au Joker. Ou bien était-ce un mensonge ? Mais le Joker était vaniteux, et il aimait s'attribuer bon nombre de mérites qu'il a fait par lui-même. Si le clown passe aux aveux, Strange pouvait chuter, et méchamment. J'observe les rapports sur l'ordinateur, je triangule l'émission du Joker et je détermine sa position : Aciérie Sionis, comme toujours. Son éternel gag. Alors que j'effectue quelques préparatifs sur l'ordinateur, je me dirige vers mon armurerie et je commence à enfiler mon costume de "nuit". Nul doute que la nuit allait être longue. Très longue. La voix du Bat-ordinateur se fit entendre.

Bat-ordinateur : "Message entrant."

"Lecture."

Jason : "Bruce ?! Si tu ne regardes pas la télé, allume-la, on se rejoint aux abords d'Arkham City je suis en route, je crois qu'on va avoir besoin de tout le monde sur ce coup. Jason terminé."

Brave soldat. Déjà sur la brèche, c'était une bonne chose. Cependant, je devine que le Joker lui tient énormément à cœur. Compréhensible avec le passif qu'il a eu avec le triste clown. En attendant, je termine de m'habiller. Je termine d'enfiler ma cape et je porte le casque sur mon crâne. D'un pas décidé, je me décide à envoyer un message directement à Jason. Je lui conseille de tenir sa position en attendant de nous réunir. Les choses ne se passent jamais comme on le pense avec le Joker, et j'avais peur qu'il décide de changer le jeu en cours de route. Tout était possible avec le Joker, et pourtant, quelque chose me disait que ce soir, la fin d'Arkham City approchait, et que ce soit Bruce Wayne ou Batman, les choses allaient se terminer pour de bon, avec une de mes deux identités en guise de gagnant. Quel gagnant ? Gagner quoi ? Le mal était là, présent, toujours paré aux pires horreurs, toujours enfoui dans cette ville que j'essaie de sauver d'elle-même. Je me décide alors de transmettre un message pour tous les alliés via mon casque, tandis que j'enfourne la Bat-Moto, en direction de la frontière Arkham City - Gotham City. Je fonce à travers les rues de Gotham City une fois que je suis sorti du passage secret. Les rues de la ville n'ont aucun secret pour moi. Je fonce, prêt à accomplir ma mission, une fois encore, car cette ville a besoin de nous. 

"Ici Batman, tous les membres du Réseau doivent se diriger vers Arkham City. De toute urgence. Je vous brieferai une fois là-bas."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 966
Date d'Inscription : 24/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptySam 17 Aoû - 18:16

Dealing with a big problemBad people & Catwoman Tiens, tiens, tiens ... mais que vois-je ? Serait-ce Joker qui se donne de nouveau en spectacle ? Pourquoi cela ne m'étonne pas. Oh non, je ne me plains pas, loin de là. Je suis même divinement heureuse de voir que le clown est toujours vivant. Après tout, nous avons certains différents à régler. Tu te souviens Joker ? Cette fois à Storybook Land, où tu as tenté de me briser, de m'utiliser pour te donner en spectacle tel un paon devant le Batman. Cette fois, où tu as utilisé à nouveau dans cette église une autre femme, que tu as là aussi brisée. Et tout !a pour quoi ? Pour faire sortir de ses gonds la seule personne qui t'obsède. Harley doit parfois se douter qu'elle n'est que la numéro deux. Sache que, je n'ai pas oublié. Je n'ai pas oublié tout ce que cette histoire a détruit autour de moi, et ce même si la compensation des nouvelles choses dans ma vie a pu atténuer la peine. Je sais très bien qu'il va se passer quelque chose allant bien au delà de cette bombe qu'il présente depuis les écrans. Que sans doute, quelque chose se tramera à l'intérieur de Gotham City même, pendant que tout le monde sera en train de brasser du vent et jeter des gadgets dans la principale zone de contact. Alors, je me rends là bas. Mais je ne me rends pas sur les lieux, loin de là. Je me poste dans les hauteurs, aux différents croisements grâce aux drones fournis par cette bien trop adorable Tesla.
« Je parie qu'ils vont tous s'en donner à coeur joie pour montrer leurs nouvelles plumes. Je mise sur Harvey, et sur Scarface.
- Tu ne te mouilles pas trop en pariant sur ça. Ils vont tous être sur les dents. Et je vais devoir utiliser le réseau électrique de Gotham pour en stopper la majorité.
- Je sais Tesla. Je pariais sur leur sens de la mise en scène. »
Cela est bien trop prévisible. Bruce Wayne venait de se faire élire maire. L'incarnation même de tout ce que ces criminels notoires voudraient écraser. Riche, ayant la belle vie, un sourire charmant, une notoriété le rendant aimé de la populace, le fait qu'on rit à ses blagues ... je sais, je suis assez sarcastique, mais que voulez-vous. Ils me poussent au vice. Je regarde donc via les différentes caméras, les abords d'Arkham City, guettant toute sortie suspecte tout en appréciant la beauté de ma nouvelle acquisition. Bon, peut-être que je suis aussi un peu criminelle mais ! imaginez à quoi vont servir tous cet argent que je vais récolter. Je vous le donne en mille, la réhabilitation de l'orphelinat Wheeler. Depuis mon petit tour d'horizon avec Slam Bradley, les activités sordides qui avaient lieu dans l'orphelinat se sont arrêtées. Malheureusement, le bâtiment s'est aussi vidé. J'ai donc pris les devants en tant que donneuse anonyme de faire revivre ces lieux et de donner un vrai chez soi à ces enfants ballotés par les affres de leur vie.

Je n'aiderai pas les héros. Que ce soit Batman, ou bien Red Hood qui se fait appeler je ne sais plus quoi maintenant, je les laisse en plan. Comme on m'a si souvent laissée en plan.
« Mouvements suspects près de l'aciérie Sionis.
- Merci ma belle. »
Non, je n'ai pas envie de jouer les gentilles filles à la botte d'un grand garçon qui peut gérer soi disant les problèmes. Aider des gens dans le déni, ce n'est pas ma tasse de thé. Je regarde autant le petit acolyte se croyant devenu éléphant, que le chevalier noir arriver chacun leur tour sur les lieux, à la fois emplie de colère, d'amertume, de regrets. Et dire que je croyais le brun capable de sortir de sous la cape de son mentor. Je me suis trompée. Quand à Batman ... je préfère taire ce qui tente de passer le noeud envahissant ma gorge. Je lui en veux, indéniablement. J'hésite pourtant à partir, un instant, je ne sais pas pourquoi ou plutôt, je ne veux pas savoir pourquoi. Mais, finalement je me rends aux alentour de l'aciérie en passant par l'un des nombreux passages secrets dont je connais l'existence. J'attends. J'attends sur les toits alentours. Prête à fomenter ma vengeance, comme je l'ai fait un temps avec Falcone. J'attends, dans l'ombre, que le Joker dans son imprévisible schéma fasse quelque chose de bien trop prévisible.
« Cette fois, tu n'auras pas le bénéfice de la drogue, Joker. Je serai lucide, et bien décidée à te faire payer. »
Rien ne m'arrêtera. Je t'en fais le serment.

:copyright: Crimson Day



L'évasion d'Arkham City IxvW   L'évasion d'Arkham City Tumblr_mt4ri5NKLy1qbmp7lo4_250


Dernière édition par Selina Kyle / Catwoman le Mar 27 Aoû - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Féminin Messages : 99
Date d'Inscription : 24/05/2019
Localisation : Là où me mène mon coeur

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyenne / Justicière inavouée
☠ Relations conflictuelles :: ►Tous les criminels et les gens méchants !
♣ Alliés : : ►Je travail en solo pour le moment
Maryanna Tremblay / Care
Maryanna Tremblay / Care
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptySam 17 Aoû - 20:59

L'évasion d'Arkham City
Care vs Arkham Criminals


C'était une nuit tranquille... trop tranquille. Care revenait vers East End après avoir aidé à la clinique cachée dans Arkham City. Avant d'aller jouer les infirmières, elle avait amassé pas mal d'argent avec ses chansons et elle distribuais de la nourriture à ses camarades d'infortunes quand la télévision de la vitrine du magasin d'en face fit quelque chose d'étrange. Le feuilleton qui jouait jusque-là s'interrompit au milieu d'une phrase et un clown grotesque remplaça les comédiens. Care n'était plus la télévision, sauf les nouvelles de temps en temps devant les magasins, mais elle savait que ce n'était pas normale.

Le message que le clown dicta avec plaisir et jubilation lui donna froid dans le dos. Tous ses gens sans défense, la populace qu'elle s'était juré de protéger. Elle ne pouvait pas laisser faire. D'autres justiciers s'y rendraient sûrement, elle n'était pas une démineur, mais elle pourrait sans doute aider.

Elle se mit à courir vers la ruelle la plus proche, remonta son foulard sur son visage, remonta sa capuche pour cacher ses traits, sortit son dossard de son sac et l'enfila. Elle ne cessa pas de courir non plus quand elle entendit l'appel depuis le communicateur que la Chauve-souris lui avait donné.

"Ici Batman, tous les membres du Réseau doivent se diriger vers Arkham City. De toute urgence. Je vous brieferai une fois là-bas."

Wow... il la considérait vraiment comme dans le réseau ? Et puis une pensée plus rationnelle fit intrusion et la ramena à la réalité. Il devait avoir vraiment besoin de beaucoup de monde, parce que depuis qu'il lui avait laissé l'appareil, il n'avait plus donné signe de vie. Elle ne faisait pas parti de l'élite des justiciers, elle n'en avait pas l'étoffe. Elle n'était pas un vrai membre de son réseau, de sa petite « famille », mais elle ne refuserait pas la demande d'aide. Elle était déjà en route, elle n'abandonnerait pas les gens qui aurait besoin d'elle.

Elle n'était pas au mieux de sa forme. Après avoir guéri le policier dans cette ruelle, elle avait dû passer quelque jour chez lui avant même d'avoir la force de quitter l'appartement. Aussitôt qu'elle avait été en mesure de repartir, elle l'avait fait, mais la convalescence avait été longue. Ses côtés s'étaient ressoudé correctement, elle était certes un peu suicidaire, mais elle faisait attention à son corps parce que c'était son instrument principal pour sauver des vies. Le plus long avait été de ce débarrassé de la toux et de la fièvre. Elle n'avait pas les moyens pour des médicaments ou pour manger correctement, ça avait retarder le processus de guérison, mais comme chaque fois qu'elle utilisait ses dons, elle avait guéri sans séquelles. Elle se demandait d'ailleurs par moment qu'elle était la limite de son don. Allait-elle le découvrir ce soir ? C'était une possibilité, un danger aussi. Jusqu'à présent, elle avait réussi à garder ses talents cachés. Une seule personne avait peut-être deviné, c'était la dame qui avait une clinique dans Arkham City. Mais c'était tout.

Ça aussi, ça lui avait volé beaucoup d'énergie et de santé, mais ça en valait la peine. Elle mangeait mieux depuis qu'elle aidait. Qui aurait cru qu'une dame aussi respectable tient ce genre de clinique ou même accepterait ou respecterait l'aide d'une adolescente comme elle. Mais la dame lui faisait confiance et elle lui apportait à manger. Care ne posait pas de question, et la dame non plus. C'était un arrangement qui leur convenait. Même si après un moment Alice lui avait assez fait confiance pour lui laisser savoir qu'elle était aussi White Siren. Et cette pensée lui rappela qu'on aurait sans doute besoin aussi de la Siren. Si elle ne regardait pas les infos, elle ne saurait pas ce qui se passait tout près de chez elle. Care devait prévenir Alice.

Elle s'arrêta à la première cabine téléphonique qu'elle croisa. C'était un vrai dinosaure, mais au moins, elle en avait trouvé une facilement. Avec l'avenue des cellulaires, ses antiquités étaient en voie de disparition. Elle prit un peu de monnaie qu'il lui restait et signala le numéro. Aussitôt qu'Alice décrocha, Care débita le message qu'elle avait préparé dans sa tête. Elle ne laissa pas le temps à la femme de parler plus que le "Bonjour".

"Alice, c'est Aurore, le Joker va faire sauter le centre de détention d'Arkham, il va y avoir plein de gens en panique, il a piraté les ondes de la télé, on va avoir besoin de tous ceux qui peuvent aider. Bonne chance !"

Et elle raccrocha. Elle ne pouvait pas dire à la femme que Batman l'avait contacté. Elle n'était pas prête à révélé ses secrets, pas comme ça. Elle ne pouvait cependant pas non plus laisser les patients et les gens d'Arkham sans tenter d'apporter toute l'aide dont elle était capable. Maintenant qu'elle avait fait son devoir, elle devait se concentrer sur l'objectif et se tenir prête à aidé Batman tout en protégeant ses secrets... Même si au final, elle savait très bien que la protection des innocents comptait plus que sa vie ou ses secrets.

Elle ralentit le pas en arrivait près de la zone dites, elle ne voulait pas que ses futur "allié" ouvre le feu sur elle, et elle ne voulait pas non plus être complètement épuisé en arrivant.

Elle marcha sur les derniers mètres, se forçant à reprendre un souffle normale. Il y avait déjà deux personnes sur les lieux. L'imposante stature de Batman, et quelqu'un qu'elle ne connaissait pas à ses côtés. Tous deux était à moto.

Elle s'approcha presque timidement des deux justiciers. Elle n'avait pas vraiment l'impression d'avoir sa place parmi eux, mais elle était là pour sauver des vie elle aussi.
Codage par Libella



L'évasion d'Arkham City Giphy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 58
Date d'Inscription : 20/06/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Jeune justicier
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Damian Wayne / Robin
Damian Wayne / Robin
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyDim 18 Aoû - 10:20





Damian n'était pas au manoir quand le joker fit son show, il se trouvait en patrouille comme à son habitude. Il n'aimait pas rester inactif alors que le crime faisait sa loi à Gotham. Mais alors qu'il se retrouvait sur un rebord d'un des toit de Gotham, il put voir le visage infect du Joker sur un des écrans de la ville.

*Il joue encore à ses tours de mauvais goût, père devrait le frapper bien plus fort cette fois*

Il avait toujours pensé que tuer le Joker aiderait beaucoup de monde et il avait été tenté de nombreuse fois à le faire ne serait ce que pour son père afin qu'il n'ait plus son némésis à gérer mais il avait du reffreiner ses pulsions anciennes. Il était à présent un justicier mais c'est en serrant les points qu'il entendit le message de son père qu'il répondit par radio.


Ici Robin, je suis en chemin.

Très vite, il se dirigea vers Arkham City mais surtout vers l'endroit où se trouvait Jason alias Red Hood. Il avait mentionné sa position et Damian n'eut aucun mal à comprendre qu'il se trouvait dans les égouts. Peu à peu le jeune garçon développait un respect pour Jason, bien plus que pour Dick ou Tim qui semblait bien trop mou à son goût. Non Jason avait put prendre sa destinée en main et ce qu'il avait fait a la banque était courageux. Damian respectait cela même si il n'aurait jamais une chose aussi insensée mais ce n'était plus l'heure de se poser des questions mais plus d'agir. N'étant pas motorisé, il comptait sur sa vitesse mais aussi sur son batgrappin qui lui permettait d'effectuer de longue distance très rapidement. Voyant les murs d'Arkham City, il s'y dirigea très rapidement pour se retrouver devant une plaque d'égout qui semblait ouverte, pas le temps pour les précautions. Comme une ombre il s'y engouffra sans faire le moindre bruit. Une fois à l'intérieur, il retrouva très vite Todd et son air était sérieux, il n'avait pas le temps pour les moindres paroles, la bombe allait exploser et il était sûr que le Joker n'allait pas se contenter d'une simple bombe non c'était sans doute encore un de ses pièges tordus. Il vit également que son père était présent également mais aussi une jeune femme qu'il ne connaissait pas. Il s'avança rapidement.

Nous ne devrions pas tarder, on ne sait pas encore ce que ce dingue nous réserve.

Il fit cependant un signe de la tête aux personnes qui se trouvaient devant lui en guise de salut mais il était totalement concentré sur son objectif, peu importe ce qu'avait dit Batman, si il avait l'occasion de croiser ce clown, il n'hésiterait pas à le combattre afin de le renvoyer à l'asyle d'Arkham une bonne fois pour toute !



L'évasion d'Arkham City Original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♬ Cherish the Harmony ♬
Féminin Messages : 2132
Date d'Inscription : 22/04/2018
Localisation : Çà et là, va savoir

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Proprio de l'Ephemeral Garden (Fleuristerie-Salon de thé à Otisbourg, bien côté, transformé en clinique de fortune durant Arkham City), femme un peu étrange, mais plutôt appréciée || White Siren, personnage difficile à cerner qui fait pas mal de morts. || Nouvelle médiatrice de Gotham
☠ Relations conflictuelles :: ► À voir... c'est compliqué.
♣ Alliés : : ► Son frère jumeau et son cousin Absolem + Benny Smiles, Freya Nightsky, Toshirō Yamashita, NightLaw, Pamela Isley, Dinah L. Lance, Jason Todd, Oswald C. Cobblepot, John Constantine, Catwoman, Harvey Dent
Amerlyllian Die Rosenberg
Amerlyllian Die Rosenberg
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyDim 18 Aoû - 22:58




L’évasion d’Arkham City


Après les élections, les choses semblèrent se gâter dans cette métropole déjà connue pour sa noirceur et sa criminalité. Les petits criminels n’étaient pas le principal souci, mais ceux qui étaient plus connus et, surtout, ceux qui étaient enfermés dans la zone de quarantaine. D’ailleurs, ça faisait quelques jours que tu avais des visions qui assaillirent ton esprit à chaque fois que tu daignais fermer les yeux et ça ne fit que te hanter davantage quand tu eus le malheur de t’endormir : du feu, des centaines des morts, le chaos, des explosions, de la poussière, de la souffrance, des cris et du sang…

Une déferlante de racailles en tout genre…
Des rires moqueurs et déments, mais sincères.

Ces rires...
La plupart étaient distordus, modulés, mais un, en particulier, était reconnaissable – le célèbre rire du Joker. Rire dont on avait tant parlé, mais que tu n’avais jamais entendu, jusqu’à ce soir… Du moins, en dehors de tes visions cauchemardesques. Même si elle était très subjective, par moments, tu savais que ce n’était pas un simple rêve – c’était une vision du futur, mais… pour quand ? Tu n’avais aucun repère de temps, si ce n’est que c’était le soir. Tu espérais te tromper, tu espérais que ta prémonition ne se réaliserait pas… Néanmoins, non seulement c'était rare que tu te trompes, mais, également, tu avais assisté à l'annonce de ce projet, quelques semaines auparavant - au même endroit où le clown se tint pour annoncer le programme de ce soir. Par chance, l’avenir n’était pas totalement linéaire, il pouvait être modifié, mais sans savoir quand est-ce que ceci pourrait avoir lieu, que pouvais-tu faire ? Il y avait eu des mouvements suspects dans la zone de quarantaine, mais ils avaient été discrets. Très discrets, même. Et, il fallait bien avouer que tu avais été assez occupée, ces jours-ci.  Il fallait que tu luttes contre la fatigue et contre le deuil… Tu n’avais pas envie d’y penser et, si tu étais habituée à perdre ceux qui t’étaient chers, tu ne pourras jamais t’habituer à la mort prématurée de ceux que tu aimais ; tu acceptais la Mort, elle était Naturelle, mais pas quand le genre humain intervenait...

Il fallait bien avouer que tu avais été plus réservée et distraite que d’habitude. Tu n’étais pas d’humeur à partager tes états d’esprit avec tes employés, les bénévoles de la clinique, ni tes amis. À vrai dire, tu préférais t’isoler, dès que tu en avais l’occasion. Éprouvant les émotions fantômes que tu avais perçu dans tes visions, couplée d’une certaine inquiétude, tu avais fini ta journée dans la clinique, lorsque la radio d’un des patients diffusa un signal inquiétant. Si ton cœur était toujours actif, il aurait certainement manqué quelques battements. Ce genre de situations pouvait vite dégringoler et tes pouvoirs ne serviraient pas à grande chose, parce que tu ne pouvais pas être partout, en même temps. Peu importe l’aide qu’il y aura, cette nuit allait être un véritable carnage et tu n’allais pas pouvoir demeurer une simple spectatrice – tu allais devoir intervenir, que ce soit pour soigner les blessés, protéger les civils ou neutraliser quelques individus.

Tu allais devoir chasser, ça, c’était sûr et certain…
Tu risquais de dépenser beaucoup d’énergie.

Alors que tu venais d’enfiler ton costume, tu entendis le téléphone de la boutique sonner. Rapidement, tu déballas les escaliers pour décrocher le combiné qui se trouvait dans la cuisine – le plus discret : c’était une jeune fille qui s’était présenté sous le nom d’Aurore Ross et qui aidait dans la clinique depuis quelque temps. C’était normal qu’elle ne t’ait pas laissé le temps de répondre – nul besoin de le faire, car tu lui étais reconnaissante de te prévenir. Elle savait que tu n’étais pas friande de technologie et, si ce patient n’avait pas eu sa radio allumée, sans son appel, tu ne l’aurais su que trop tard… Quand tu aurais commencé à entendre les cris, les coups de feu et autres atrocités que tu avais anticipé dans ta vision.

Enfilant ton masque, tu quittas rapidement les lieux, portant un grand sac à dos plein de matériel médical. Toi, tu n’en avais pas besoin, mais avec ce qui pourrait se passer, il valait mieux en avoir, afin que d’autres personnes puissent prodiguer les premiers soins ou s’occuper d’eux-mêmes pendant que tu t’occupais des cas les plus critiques. Tu ne tardas que quelques instants à dans la zone qui allait être attaquée, mais tu ne t’approchas pas outre-mesure du Centre Pénitencier, préférant rester en hauteur pour mieux surveiller les lieux.

Lentement, mais sûrement, d’autres personnes se mobilisaient…
Et, cette fois-ci, le Joker n’allait pas se rater.

Quelle qu’elle soit l’issue, il y avait quelque chose d’étrange dans cette histoire. Quelque chose se préparait en coulisse… Le fait que tu n’avais pas été en mesure de voir le déroulement des événements, juste l’une des possibles fins, ne faisait qu’accroître les inquiétudes – tu avais beau essayer de rester calme, ton esprit, lui, ne l’était pas. Arkham City prendra fin d’une façon ou d’une autre, mais ça ne se fera pas en douceur… Pourvu qu’il n’y ait pas trop de morts à déplorer et que tout le monde saura laisser leurs différends et différences de côté - vous aviez d'autres priorités, ce soir. En un quart d’heure, tout pouvait partir en fumée.



Tenue d'Amy:
 


Dernière édition par Amerlyllian Die Rosenberg le Jeu 22 Aoû - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyLun 19 Aoû - 11:45



L'évasion d'Arkham City
Feat La Grande Mascarade



Il y avait un vent de folie à Gotham, une folie sordide et rampante, une folie qui menaçait de l’engloutir afin de lui permettre de renaître. Haïssez Gotham, car Gotham se délectera de cette dernière pour déverser sa malédiction droit dans les yeux de ses enfants. Elle écoutait avec attention le discours du plus grand des fous, elle écoutait le plan tordu et la fin d’Arkham City, elle écoutait les rires des déments et dans le fond de son esprit elle entendait déjà les pas rythmés de la parade dissonante qui se massait déjà aux portes de Gotham. Elle admirait le sens tactique du Joker, qu’il soit mu par le hasard ou bien une obsession à toute épreuve de prouver qu’il avait raison. Après tout, cette parade de folie, elle ne serait pas qu’au sein d’Arkham City. Elle était déjà en train de de faire son show dans les rues mêmes de Gotham alors que la panique prenait possession de l’esprit.

Elle coupa la vidéo qui tournait sur son téléphone, ce live de terreur qui commençait à remplir son esprit d’idées noires alors qu’elle retirait une de ses oreillettes. Batman allait-il réussir à contenir cette vague de rire sordide ? La Cour des Hiboux allait-elle renaître de cette mascarade lubrique ? Devait-elle vraiment agir au sein des murs de cette boîte de pandore ? Ne devrait-elle pas s’assurer de la ville elle-même tant que la folie y dort ? Elle ferma les yeux avant d’expirant d’agacement. Peu importait ce qu’elle pouvait penser dans le fond, ou bien ses craintes. Elle regarda la masse grouillante qu’était la foule de Gotham en bas de l’immeuble duquel elle était perchée. Elle saisit son masque à ses côtés, le mettant sur son visage et effaçant tout ses doutes.

Elle serait une autre figure costumée dans ce grand bal masqué.
_

Contrairement à la plupart des grands héros de cette ville, si on pouvait la nommer ainsi, elle ne possédait pas d’autres moyens de transports que son corps infatigable. Mais elle était également une personne prévoyante, ces tours de rondes se faisant au plus proches d’Arkham City car il s’agissait du centres des nouveaux nids de la Cour des Hiboux. Elle n’était pas non plus la figure la plus connue, se moquant bien de ces détails. Elle pouvait être moqueuse envers le journal par plaisir de les imaginer trembler à l’idée que quelque chose clochait, mais rien de plus. En fait, elle était l’élément déroutant des alliés de Batman dans cette soirée démente. La fille au masque qui avait tué, qui n’hésiterait certainement pas à tuer si elle n’avait pas le choix, qui ne se retenait que pour une question d’un accord avec Batman et afin que son jeune frère ait quelqu’un sur qui il pouvait compter. Elle était heureuse qu’il soit au manoir, loin de la folie ambiante.

Elle se laissa tomber une dernière fois, atterrissant non loin de l’attroupement de gens costumés craquant leurs poings, vérifiant leurs équipements, peut-être récitant des prières à un dieu quelconque, probablement en train de trouver toutes les possibilités. Elle voyait tant de figure qu’elle ne connaissait que de vu et de réputation qu’elle se demandait comment finirait cette coopération à la fin. Les méthodes devaient tant différer… Elle se contenta de rentrer dans les ombres d’un pas lent et déterminé, son masque cachant la concentration dans laquelle elle était plongée. Qu’elle meilleure moyen de saboter cette bombe ? Est-ce que ses produits chimiques pourraient aider ? Allait-elle pouvoir être utile avec la toxicité de son corps ? Est-ce que son immunité aux toxines serait vital ? Son implacabilité serait-elle un facteur déterminant à un moment?

Si elle avait plus de temps pour réfléchir, pouvait-elle amener une solution réellement efficace ? La dernière chose la fit intérieurement sourire… Gotham ne laissait jamais le temps de se préparer. Quand elle entendit la précipitation du fils Wayne, elle sortit de ses ténèbres, faisant enfin formellement connaître sa présence. « Il doit avoir quelque chose de précis en tête, foncer tête baisser serait une erreur. De plus, rien ne garantit la coopération des Tygers, Strange pourrait même essayer d’arrêter quiconque tenterait de s’approcher pour contenir la crise dans sa panique. Si il n’est pas un allié du Joker par un concours de circonstance. »

Sa voix était froide, son esprit concentré sur l’analyse de la situation. Concentré sur les possibilités et les finalités, concentré sur la suite des évènements, concentré sur tant de choses qu’elle était sûre que son cerveau exploserait si elle n’avait pas appris à gérer ce genre de train de pensés. Mais tout était flou… Elle n’était sûre que d’une chose… « Si ce que j’ai étudié de la structure des plans du Joker est exacte, il garde toujours une surprise. Il montrera le grand mouchoir rouge pour cacher la dague. La question n’est pas vraiment quand il la sortira, mais d’où et sous quelle forme. C’est sur cet aspect qu’il est le plus imprévisible. » Toujours à réfléchir, toujours à laisser son cerveau travailler. Elle se tourna vers la figure du chevalier noir.

« Mais ça vous le savez, Batman. Comme vous devez savoir qu’il y a une masse de criminels qui tenteront de nous arrêter dans notre course. La question sera donc simple : Quel est votre plan ? »



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♪ Rock the night ♪
Féminin Messages : 289
Date d'Inscription : 10/12/2018
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicière
☠ Relations conflictuelles :: ► GCPD, certains justiciers, les criminels... tous ceux qui me cassent les pieds
♣ Alliés : : ► Oliver Queen, Birds of Prey, Amerlyllian Die Rosenberg - peut-être Batman, s'il tire pas trop la tronche... et peut-être quelques Robins, ainsi que Roy Harper
Dinah Laurel Lance
Dinah Laurel Lance
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyLun 19 Aoû - 19:41



l’évasion d’arkham city


Ça ne faisait que peu de temps que tu avais récupéré ton club et l’avais habilité comme refuge provisoire pour tous ceux qui le souhaiteraient. Ce n’était pas le grand luxe, mais vous aviez installé quelques lits superposés de type militaire – simples et très moyennement confortables, mais c’était un lieu de repos. Il avait fallu nettoyer pas mal, car, après plusieurs mois d’abandon, la crasse aurait pratiquement pu vous bouffer. Tu avais été ravie de retrouver ton chez-toi et pouvoir agir plus aisément dans l’enceinte d’Arkham City. Y’en avait marre de crécher à l’hôtel, surtout, avec cette saleté de lapin avec un trou interdimensionnel à la place de l’estomac ! Tu as dû payer des dédommagements et réparations à l’hôtel, parce qu’il rongeait et bouffait tout – il le fait toujours, d’ailleurs, mais tu l’as enfermé dans un placard à balais avec une porte blindée. Tu lui donnes de la bouffe plusieurs fois par jour et basta. De toutes façons, quoi qu’il avale, il n’était jamais rassasié.

Tu adorais Zatanna, c’était ton amie, mais… bordel !
Ce lapin, elle aurait pu l’emporter avec elle dans sa tombe.
Il ne devrait même pas être sur Terre, mais ailleurs – en Enfer, par exemple.

L’avantage d’être dans la zone de quarantaine, c’est qu’il n’y avait pas des policiers pour entraver tes virées et les bastons qui avaient lieu en plein milieu des rues. La ville allait très mal et, si en plus les justiciers étaient encore pris en chasse et entravés, ce n’était vraiment pas terrible. C’était vexant d’être mis dans le même sac que les criminels de cette ville. Tu avais la conscience tranquille, mais bon… Visiblement, l’ingratitude de Gotham n’avait d’égale que son stade de corruption.

Tu étais en train de manger, regardant une petite télé de poche, a piles, quand le Joker commença à diffuser son appel à la démence et la violence collective. Tu avalas de travers et commenças à tousser, te redressant aussitôt pour aller prendre ton équipement et mettant ton oreillette – buvant un peu d’eau pour faire passer le tout, avant d’essuyer ta bouche, quittant rapidement les lieux. Ta radio était ouverte, les messages dans la fréquence utilisée par la Batfamily et les autres membres du réseau fusèrent aussitôt.

Ça craignait.
Fort, mais très fort.

Le Joker venait tout juste d’agiter une brindille d’herbe devant les justiciers et autres icônes défenseures de la ville, comme si vous n’étiez que des chats. Ce vieux pot de peinture se moquait ouvertement de vous, vous donnait une marge d’action quasi nulle. Mais, vous saviez qu’il était du genre à piéger ses jeux et, cette fois-ci, cette sombre mascarade avait des grandes chances d’aboutir. Ce soir, la victoire n’irait qu’envers le Joker. Quoi qu’il arrive, il aura eu ce qu’il voulait : semer le chaos, le doute et la mort. Tu n’étais pas dans sa tête et tu ne désirais pas l’être, mais tu te doutais bien que le clown avait plus d’une carte dans sa manche… Si tout le monde allait au centre de détention, qui défendrait les autres quartiers – les civils, plus précisément ? Appuyant sur un bouton présent sur ton ras-de-cou, tu lanças ton propre message dans le réseau :

Ici Black Canary. Les gars, ce sera sans moi, le temps que j’arrive, le temps ce sera déjà écoulé. La situation est délicate dans tous les quartiers de la zone de quarantaine. Je reste un peu en retrait pour couvrir plus de distance avec les autres ! lanças-tu, tout en te déplaçant. Même si tu n’allais pas au point de rendez-vous, que ça plaise ou non à Batman, tu voulais te rapprocher des murs au sud d’Arkham City, pour être plus proche des possibles zones d’action. Le Joker nous prépare un sale tour, je préféré y être parée. Si vous avez besoin de renforts ou si vous avez des nouvelles, faites moi signe.



PrezCarnet de bordVoix ★ Demandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 3740
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
☠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Alliés : : ► Harley Quinn
Joker
Joker
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyMer 21 Aoû - 19:20

L'évasion d'Arkham City Batman13cover-543f2fe
Laugh and Die

Nul doute, les crétins en collants allaient se pointer et montrer qui va jouer à qui aura la plus grosse tout en cognant le triste sire qu'était le Joker. Mais qu'importe. L'important était de jouer sur le premier point, puis sur le second, et enfin le dernier qui s'annonçait monstrueusement mortel. Ha ! La blague allait être drôle, surtout, ils n'allaient pas le voir venir. Ils verront la première blague, ils pourront très certainement discerner la seconde, mais ils ne verraient pas la troisième, plus mortelle, plus vicieuse, et bien plus cynique. Une blague qui allait mettre un peu de temps pour tomber, mais ça ferait très mal. Les justiciers ne tarderaient pas à intervenir mais pour le moment, c'était ce cher Hugo Strange qui était la cible du clown. Le Joker en ricanait d'avance. Mais malheureusement, les choses peuvent encore changer. En attendant, du côté de l'aciérie Sionis, on commençait à se préparer. Les hommes déguisés en clowns, grimés comme des soldats du Joker, étaient en train de s'armer. Le Joker reprit une nouvelle fois la caméra, son visage était fixé sur l'objectif, et seules les télévisions retransmettaient ce message personnel du clown. Toujours impeccablement habillé, toujours parfaitement photogénique pour les télévisions, le Joker s'amusait énormément, ce soir, on allait enfin franchir un cap qui allait faire très très mal. Mais pourquoi se donner autant de mal pour si peu ? Oh personne ne pourrait comprendre les plans démentiels du Joker. Personne. Souriant, son visage rouge était parfaitement perceptible sur les vidéos retransmises, il s'amusait, c'était la fête, la vraie, l'unique.

"Chers camarades d'Arkham City. Ici le général Joker, en direct de son quartier général. Vous n'ignorez pas notre petit marché avec le père Hugo, et c'est pour ça que nous allons changer les plans prévus pour faire ce que moi, moi, moi et moi avons enfin décidé. Vous comprenez, c'est juste un petit problème de schizophrénie, mais on se soigne, rassurez-vous, le problème sera réglé. En attendant ... Armez-vous, mettez votre plus beau costume et allez aux remparts d'Arkham City, attendez le signal, attendez la surprise et vous comprendrez très vite hahahaha !"


Il éclata d'un rire sardonique avant d'éteindre la caméra. Soudainement, Angela Jackson refit enfin surface. Passant son mouchoir sur son visage, il retira le maquillage de son visage et des plaies étaient apparues, toussotant, le clown continua de fixer la jeune fille qui venait à lui pour prendre de ses nouvelles, et disons le franchement, elle venait pour se tailler la part du gâteau et se tirer d'Arkham City, rien de plus. Après tout, chacun fait ce qu'il peut en fonction de ce qu'il a. Une tourte qu'elle a dit ? Les tourtes c'est bien, surtout si on s'en fait un bon étouffe-chrétien, c'est à dire la faire avaler à un curé et à faire en sorte qu'il s'étouffe avec. Une tourte ... Ah ! Connaissant la jeune femme et ses penchants ainsi que ses relations avec Dollmaker, nul doute que la tourte était à quelqu'un, enfin ... Avec quelqu'un, faite avec un vrai bonhomme, du vrai miam-miam de cannibale dégénéré. On était dans quoi ? Massacre à la tronçonneuse ? Le Joker avait déjà fait ce petit jeu macabre avec Batgirl, bonne blague. Le Joker accueillit Angela avec sa jovialité habituelle.

"Angelaaaa, comme je suis content de te voir, j'avaiiiiis besoin de quelqu'un pour mener les troupes à la victoire. La première partie du plan est lancée, mais je suspecte qu'il va y'avoir quelques tensions, et j'ai besoin d'une meneuse pour diriger les troupes vers Gotham City, comme tu le vois, actuellement, je suis pas mal occupé avec la paperasse et le jargon militaire, mais j'ai foi en tes talents. Qu'en dis-tu ?"


Mais pour le moment, l'action se passe surtout du côté du centre de détention. Un des hommes du Joker interrompit son patron pour lui dire de reprendre l'antenne en direct, à la vue de tous les Gothamites de Gotham City. Les caméras du centre de détention furent piratées par les hommes du Joker, et les braves citoyens de cette ville pouvaient voir les couloirs, les salles d'interrogation et le positionnement bien camouflé de la bombe. Les Tygers étaient sur le pied de guerre, ils s'armaient, et leurs ordres étaient d'empêcher toute évasion ou toute intrusion dans l'enceinte du bâtiment. Un sacré merdier pour Strange, et il était certain qu'il n'en sortirait pas vivant de ce fatras, et s'il survivait, il aurait des emmerdes au cul. Ce qui serait largement et honnêtement mérité. Les Tygers allaient flinguer à tout va, et ce serait amusant, un magnifique spectacle pour le Joker. Rien de mieux qu'une bat-saucisse bien fumée ! Une des caméras était dirigée en plein direct sur la bombe. Elle se trouvait au sous-sol, non loin de la conduite de gaz du bâtiment, et ça ferait du dégât, beaucoup de dégâts ... Le visage du Joker réapparut.

"Mon prochain message est pour toi Batman. Je sais, tu te demandes, que mijote-il ? Que prépare-il ? Qu'est-ce qui se cache derrière tout ça ? Tu sais ce que l'on dit mon grand ? Comment cache-t'on un secret au plus grand détective du monde ? Il suffit de le lui mettre sous son nez, et d'attendre. Tu as trouvé ? Cherche ! Hahahahahaha ! Tu verras, on va faire quelque chose de merveilleux de cette ville. Ah mais tiens, comment ça se passe chez Strange ? Tu as vu les caméras ? Les Tygers s'activent, et je doute qu'ils trouvent la bombe, toi oui. Mais je doute qu'ils te laissent entrer comme ça, chez eux. Comment vas-tu faire mon Batounet d'amour ? Fais-moi rêver hahahahahahaha !"


La télévision s'éteignit, l'émission aussi, pour le moment, mais le Joker allait revenir. Tout ce qu'il restait sur la chaine, c'était le compte à rebours, il indiquait 9 minutes et 31 secondes. Cela ne fait que très peu de temps, pas vrai ? Très peu de temps et pourtant ... C'était encore jouable pour un joli feu d'artifices bien mérité et une parade militaire en bonne et due forme. On va bien rigoler, soyez en certains !


"I used to think that my life was a tragedy. But now I realize, it’s a comedy."

L'évasion d'Arkham City 2cwb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 966
Date d'Inscription : 24/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyMer 21 Aoû - 19:55

Dealing with a big problemBad people & Catwoman On peut penser que j'ai le chic pour me retrouver dans de beaux draps. Mais quand on veut se retrouver dans ces draps, aussi sales soient-ils, on assume sa position. Et quelle position. Je ne parle pas de me retrouver au dessus de Gotham, ni d'autre chose, je parle de l'endroit où je viens d'atterrir. Dans le fin fond de l'aciérie, là où seul le gémissement des vieilles machines, la voix de Joker et celle d'une femme résonnent. Ils apprécient leur petit moment de gloire, leur Arkham Touch. Les plans se préparent ici, et non pas vers les remparts. Et je serai aux premières loges pour dégoter ces informations. À moi de choisir si je prends le risque de les divulguer et alors de me faire repérer, ou bien d'attendre le bon moment pour prendre ma revanche. Soudain, un bruit m'interpelle. Le Joker semble tousser. Je fronce les sourcils.
« Catwoman ? Je ne te vois plus bouger sur l'écran. Il se passe quelque chose ?
- Rien. Mais. Attends. Tu as mis un traceur dans ma tenue ?
- Dois-je te rappeler ce qu'il s'est passé la dernière fois quand tu as été mise à terre par Roulette ?
- Mh ... non. Je me contenterai de le trouver une fois cette comédie terminée. »
J'avance de nouveau, me faufilant dans les ombres, restant alerte face au moindre bruit, moindre mouvement. Et je fixe. Je fixe cet homme qui a fait croire que j'étais une criminelle. Encore une fois. Qui a tenté de me briser. Encore une fois. Je le regarde se pavaner devant cette caméra, sans faire attention à la blonde qui n'est pas Harley. Mes iris olive brillent de rage, et sans que je le sache, ceux-ci apparaissent dans la vidéo avant que celle-ci ne s'arrête pour Batman et ses chevaliers servants. Je jubile intérieurement à dire vrai, car je sais que cette fois, grâce à mon matériel, le brouilleur à ma ceinture et ma capacité à m'infiltrer dans les endroits les plus sécurisés que ce soit par la technologie ou l'humain, me rendent invisible. Alors j'attends. J'attends de voir si cette Angela va se retirer et se contenter de ces responsabilités. J'enregistre chaque mot, chaque ton, pour les envoyer quand cela m'arrangera. Car je veux m'occuper de ce clown. Je veux lui faire payer cette douleur qui m'habite encore et m'empêche d'aller de l'avant. Et je sais que cette fois, avec ou sans fouet, Joker aura mal. Comme il aurait dû avoir mal à Storybook.
« Je suis sûre qu'Harley sera ravie d'apprendre que son Joker chéri le substitue avec une autre femme avec le même genre de folie meurtrière. »
J'attends, Joker. Tu ne le sais pas. Ceux que tu surveilles non plus ne le savent pas. Ou alors, rares sont ceux qui ont vu, compris, à qui étaient ces yeux qui te regardaient. À qui appartenait ce sourire. J'aurai ma vengeance Joker.



Meow.

:copyright: Crimson Day

Musique:
 



L'évasion d'Arkham City IxvW   L'évasion d'Arkham City Tumblr_mt4ri5NKLy1qbmp7lo4_250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3171
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyJeu 22 Aoû - 19:41

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Le Joker continue son petit numéro. Je préfère ne pas lui répondre, ni tenir compte de ses paroles, le moment présent était houleux. La retransmission sur mon poignet des ondes de Gotham City m'indique que le Joker prévoit quelque chose, quelque chose de fumant et de dangereux. Amelia, Jason, Care, Damian sont là, et me font part de leurs analyses, de leurs impressions, pour les autres, ils attendent mes ordres, ils attendent quelque chose, quelque chose, un leader. Je relève la tête et j'éteins les ondes de Gotham City, que dire de plus face au déferlement de folie possible qui allait s'abattre sur nous ? Il fallait qu'on se batte, qu'on continue le travail et que ce soir, on mette un terme aux agissements du Clown. Dinah, Black Canary, m'indique qu'elle ne sera pas là à temps. Pas de soucis, on fera en sorte qu'elle puisse agir sur un autre moment dans cette soirée qui s'annonce monstrueuse. Canary pouvait être un leader parfait. Elle serait parfaite à la tête d'une équipe, si jamais cela devait mal se terminer, je pensais même qu'elle pourrait reprendre le combat si je venais à disparaitre, avec Dick et Jason bien sûr. Reprenant la conversation via mon casque, je donne mes ordres à Canary et aux autres. En espérant qu'ils nous rejoindront très bientôt. On risquait d'avoir besoin de renfort, et Canary pouvait être très utile, surtout si elle pouvait ramener Batgirl, Batwoman et Huntress avec elle. Cela pourrait s'avérer important d'avoir les Birds of Prey avec nous en prime. Oui. Pour Dick et Tim, peut-être qu'ils arriveront bientôt aussi. En attendant, j'allais devoir gérer les troupes qui étaient présentes, maintenant. Pas la peine de penser au futur. Non. Il me faut rester concentré.

"Aux membres du Réseau qui ne sont pas sur place, tenez-vous prêts. Si nous échouons, vous devrez reprendre le combat. Restez en alerte, c'est un ordre."


Le moment est grave et presque solennel. Le Joker était connu pour être quelqu'un qui prévoit pendant de longs moments ses plans démentiels, et ce soir, tout cela avait un gout d'apocalypse, de folie, de colère. Et je me devais de faire en sorte que tout se passe de la meilleure des façons possibles en l'empêchant d'aller trop loin. Comme d'habitude, comme toujours ... Encore et encore ... Le moment est grave oui, terriblement grave et mes paroles n'allaient pas être réconfortantes. Je fixe chacun d'entre eux, prenant le temps de m'adapter et de préparer ce qu'il y'a à dire. Il fallait être méthodique, totalement, et préparer une stratégie qui pourrait tenir la route. En attendant, je me devais de trouver un plan, c'était ce qu'ils attendaient, des ordres venant d'un chef, de quelqu'un qui connait bien le Joker, qui connait parfaitement le mal dans lequel nous allions patauger ce soir. Je me lance.

"Vous avez juré de défendre Gotham City et ses citoyens. Vous avez juré de défendre la justice tout en restant dans les règles. Ce soir, vous allez devoir donner le meilleur de vous-même. Il y'aura des moments difficiles ce soir, des moments douloureux, des moments violents, vous avez signé pour. Maintenant, il va falloir assumer."


Je ne faisais pas dans la dentelle. Je ne faisais jamais dans la dentelle, et pour tout dire, les plus habitués à mon caractère connaissaient parfaitement mon état de pensée. Le plan se déroulerait donc en deux phases. Et il fallait s'y tenir. Amelia était une parfaite tueuse qui avait juré de servir la justice, et même si elle était froide et concise, elle était une alliée qui serait importante. Damian, mon fils, lui aussi avait cet aspect, mais il voulait bien faire, et il ne me décevrait pas. Jason, lui, avait une vengeance contre le Joker à entériner, mais je ferais en sorte de le surveiller au moment opportun, mais je ne doutais pas de sa motivation. Quant à Care, elle était encore nouvelle dans l'équipe, et elle allait entrer dans le monde de la folie de plein pied. Elle allait voir ce qu'était vraiment cette ville. L'atmosphère est tendue, nous sommes tous là, prêts à fondre sur les Tygers, puis sur le Joker lui-même.

"Voici mes règles. Vous vous chargez de neutraliser les Tygers. Attention, ce sont de terribles combattants. Je me charge de me ruer vers la bombe du Joker, et je m'occupe de la diversion. Je focalise les tirs et l'attention sur moi, quant à vous, vous vous occupez d'eux par surprise. Personne ne sait comment le Joker va réagir, pas même moi et je suis le seul capable de m'occuper de sa bombe. Alors tenez-vous en au plan. Pas d'entorse au plan, nous avons très peu de temps. Si je donne un ordre, vous vous exécutez, même si je dois exploser avec la bombe. Je me fais comprendre ?"


Les paroles sont froides et directes, crues de réalité et de retour aux enjeux de ce soir. Empêcher une évasion massive et monstrueuse. Ce serait simple : Attirer les Tygers, attirer leur attention, focaliser l'ensemble des tirs sur moi, même si cela peut être mortel. Ils n'auraient qu'à neutraliser les troupes de Tygers avant de revenir vers moi. Voila l'idée, et pourtant, quelque chose allait survenir, je le sentais au fond de mes tripes. Ma tenue peut tenir, mais ce sera limité. Il faudra donc que chaque mouvement, chaque acrobatie, chaque escalade soit réussie, et rapide. D'un geste bref, je sors mon grappin, cela sera utile.

"Pas de temps pour les questions. On y va."


Je cours en premier, je fonce vers les portes du centre de détention sécurisé. Les projecteurs sont sur moi, les hommes de Strange hurlent, les balles commencent à fuser. Je suis la distraction dont ils vont avoir besoin, je sers de mouton à sacrifier pour le moment. Il me faut l'être pour leur donner une chance de régler ce problème. C'est le moment de frapper fort, et de frapper là où ça fera mal. La bombe n'attend que moi. D'un geste de la main, je me propulse avec le grappin vers une des tours de miradors du centre de détention. Maintenant, c'est à moi de jouer ... Et à eux d'assurer la retraite. En espérant qu'ils ne fassent pas les héros en désobéissant à mes ordres. Je n'avais pas le temps de baby-sitter les jeunes héros, surtout en période de crise. Allez, maintenant Joker, on entre en piste, pour le meilleur et surtout pour le pire avec toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 74
Date d'Inscription : 28/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Vengeur / GCPD
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman
♣ Alliés : : ►Freya / Roy
Jason Todd/Arioch
Jason Todd/Arioch
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyMar 27 Aoû - 17:21

Au vu de toutes les réponses sur le canal Jason et Damian n'étaient pas les seuls présents. Batman n'avais pas mis longtemps à venir, une fois la plus grosse partie de l'équipe rassemblée il donnait ses instructions. Comme toujours Bruce voulait à tout prix servir de cible, cette manie de vouloir protéger tout le monde même dans les moments les plus critiques. Jason avait Damian avec lui dans les égouts, ce gamin avait du potentiel, même si les début étaient compliqués, ça allait mieux maintenant. Et puis Jason savait qu'il pouvait confier aveuglement ses arrières à son cadet. Son casque était enlevé, il écoutait tout ce que disait Batman attentivement.

Il est vrai que l'idée de pouvoir enfin se venger du Joker lui avait traversé l'esprit, mais pas bien longtemps, une telle action provoquerais sans aucun doute la perte de plusieurs de ses équipiers du soir. Tant qu'il se tiendrait à distance de ce clown maléfique, ça devrait aller. Théoriquement, dans le pire des cas, il demanderait à Damian de faire son possible pour le neutralisé, c'est la seule solution pour que tout ce qu'il avait enfin réussi à faire de bien, ne s'écroule comme un vulgaire château de sable.

Après ces belles paroles, Jason remettait son masque qui sortait littéralement du reste de son costume.

Bon Damian tu as compris les ordres ? On neutralise les Tyger, on offre assez de temps à Batman pour approcher la bombe et on reste prêt à quitter l'endroit très rapidement en cas de pépins.


Jason avait bien l'intention de surveiller Damian, c'était un bon garçon, mais parfois un peu trop tête brûlée, il savait de quoi il parlait, il avait l'impression de se voir plus jeune. En activant sa vision nocturne il avançait en courant légèrement dans les égouts. Batman était passé par la porte d'entrée, il fallait donc le couvrir, d'un bond il sortait de l'autre côté de l'entrée. Devant lui se trouvait un tunnel, semi-ouvert avec des lumières et cinq gardes qui avaient repérer Bruce.

Profitant de cette diversion, il brisait chacune des lumières présentes, plongeant ainsi la petite cours dans le noir complet, puis venait frappé le premier garde. Pour une fois ses attaques n'étaient pas létales, il leur faisaient mal, mais pas de quoi les tuer. Le premier éliminer, Jason retombait sur ses pieds, puis en faisant quelques pas silencieux il venait neutraliser deux autres sentinelles. Les soldats n'avaient pas le temps de le voir venir, derrière lui se trouvait trois autres Tyger, mais il savait qu'il pouvait avancé, Damian était derrière lui.

D'un pas décidé mais discret il avançait dans la cours, sa vision nocturne pour l'aider. L'entrée de Bruce ne passait pas inapperçue, Jason éliminait tout ceux qui arrivaient à son niveau. Ce n'était plus l'heure des tactiques, il fallait agir, vite et bien.


L'évasion d'Arkham City Signat12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Féminin Messages : 99
Date d'Inscription : 24/05/2019
Localisation : Là où me mène mon coeur

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyenne / Justicière inavouée
☠ Relations conflictuelles :: ►Tous les criminels et les gens méchants !
♣ Alliés : : ►Je travail en solo pour le moment
Maryanna Tremblay / Care
Maryanna Tremblay / Care
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyJeu 29 Aoû - 1:26

L'évasion d'Arkham City
Care vs Arkham Criminals


Care écouta attentivement les ordres du Chevalier Noir. À mesure que son discours et ses ordres se précisaient, l'appréhension de l'adolescente montait. Elle était loin de ses soirées habituelles, de son rôle de bonne Samaritaine et des braquages de petit dépanneur aux couteaux. Les Tygers avaient des armes automatiques, elle était dans la cours des grands et elle avait peur de ne pas être à la hauteur. Sa propre mort ne lui faisait pas peur, au contraire. Non, elle avait peur de ne pas sauver assez de vie, de mettre les gens plus en danger que d'aider. Elle n'avait jamais réellement travaillé en équipe, sauf un peu avec la Sirène Blanche et encore. Même à la clinique, on la laissait assez libre, on lui faisait confiance pour agir en solo. Depuis la mort de sa sœur, et plus encore de ses parents, elle avait toujours été seule, elle était devenue une solitaire, sans la responsabilité d'autre vie que la sienne. Sur ses épaules pesait le poids des vies qu'elle sauvait certes, mais pas la vie de coéquipier, et pas autant de civils non plus.

Depuis sa fugue, elle prenait soin des autres, elle travaillait à façonner une meilleure communauté, mais elle était toujours resté en marge de la société ou des gens qu'elle aidait. Était-elle encore capable d'esprit et de travail d'équipe ? Elle allait devoir essayer, trop de vie dépendait du succès de ce soir.

Presque timidement, mais avec la flamme des justicier et la volonté au fond de son regard, elle s'approcha des autres justicier. Ils semblaient tous se connaître, savoir travaillé ensemble. Elle seule était l'intruse. Elle devait malgré tout essayer. Le plus près de sa position était le nouveau Robin. Elle s'approcha de lui, remarquant au passage qu'il en semblait pas beaucoup plus grand qu'elle. Elle était petite et maigre pour son âge, mais il ne pouvait pas être beaucoup plus vieux qu'elle, peut-être même plus jeune. Ce n'était pas le temps de se poser se genre de question. Elle devait rester concentrée.

Elle demanda, tentant de moduler sa voix di avec son accent québécois qu'elle n'arrivait pas à dissimulé.

"Batman m'a appelé, je suis prête à vous aider... mais je n'ai jamais participé à quelque chose de ce genre, je suis normalement du genre à soigné les blessés ou à m'occuper de petit braquage à l'arme blanche. Je ferai de mon mieux, mais vous voulez que je fasse quoi ?"

Elle se sentait vraiment nulle, mais sa fierté personnelle n'avait aucune importance. Elle n'était personne de toute façon. Elle ravala sa honte et sa peur, ravala son impression d'être un imposteur, elle devait faire de son mieux pour être à la hauteur, se jurant au passage de ne pas laisser mourir Batman. La ville avait besoin de lui bien plus que d'une Samaritaine.
Codage par Libella



L'évasion d'Arkham City Giphy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyJeu 29 Aoû - 12:44



L'Évasion d'Arkham City
Feat des gens



Elle était séparée de son groupe d’origine. Elle avait remarqué des snipers en hauteur, s’étant prise à grimper afin de de les rejoindre et de les empêcher de tirer d’avantage. Prenant les escaliers, ses lames en main, passant entre chacun avec des réflexe presque non-humain tout en taillant cheville, avant bras, disloquant des épaules et, parfois, retournant entièrement des bras dans des angles clairement inhumain. Elle se demandait où étaient les autres pour qu’elle se retrouve dans cette situation. En bas, à essayer de rejoindre Batman sûrement. Evitant qu’une dernière balle ne touche une artère, la laissant se loger dans le kevlar de son gilet, elle acheva le dernier d’un coup de poing dans la tempe. Pas le plus gracieux de ses mouvements.

Elle regarda l’heure, se préparant à y rejoindre ceux en bas quand elle remarqua que le temps était passé. Et aucune explosion. Batman avait donc réussi pendant cet affrontement. Mais toujours une vague informe de malice et folie en bas. Grouillante, puante, suintante. Toujours prête à s’occuper à dévorer Gotham. Qu’elle était la suite de la grande farce du Joker… Elle savait que c’était l’instant de la surprise. L’instant d’un gaz, d’une arrivée de fou supplémentaire, de traîtres au sein des tygers, même d’une expl- BOOM. Elle était juste sur l’un des murs explosés, la faisant voler. Débris dans sa chair, déflagration résonnant dans tout ses os, bruit assommant manquant de faire exploser son crâne…

Dans son esprit, elle se demanda comment ils n’avaient pas pu y penser ? Après tout, il avait eu les tygers à sa botte suffisamment longtemps pour poser une bombe au sein même de leur quartier général. C’était l’issue la plus logique. Plus logique qu’une attaque au gaz qui aurait pu causer moins de chaos sur Gotham que sur son armée de démence. Plus logique que de piéger Batman sans son précieux affrontement final avec lui. Plus logique que de le laisser perdre tout ses fils dans la bataille. Juste plus logique que tout ce à quoi ils auraient pu imaginer. Son dos heurta quelques chose, quelque chose de métallique qui pénétrait toujours plus sa chair. Quelque chose qui avait épousait sa forme et qui semblait contenir un liquide à la sensation froide et humide contre ses vêtement.

Elle avait atterri sur une citerne reliée a des canon à eau. Son sang était un en train de contaminer tout le contenu, une odeur infecte commençant à se faire sentir. Elle toucha son visage, remarquant dans le bruit sourd qui l’assommait que la partie supérieure droite de son masque avait volée en éclat, laissant découvrir un œil d’argent. Elle essaya de se relever, entendant un craquement sourd dans les tréfonds de son ossature qui la fit se stopper dans son élan. Elle grimaça, crachant du sang derrière son masque. Une bouillie noirâtre innommable et à l’odeur pestilentielle s’écoulait sous son masque. Comme elle s’écoulait dans la citerne. Comme elle s’écoulait le long de sa tempe. Son sang toxique la quittait, se répandant toujours plus.

Elle savait qu’il y avait assez de quantité pour rendre l’odeur insupportable, faire tourner des têtes, faire vomir des biles, faire sombrer dans une inconscience désagréable, peut-être même juste assez pour rendre l’atmosphère irrespirable. Elle allait entendre le chevalier noir la sermonner sur ça, quand il apprendra cette mésaventure. Il n’avait aucune idée de combien elle savait que son anatomie était un danger mortel. Mais elle ne devait pas penser à ça. Elle devait penser à se sortir de cette citerne. A se lever. A aller vers ces fous pour les empêcher de passer. Elle avait besoin de puiser dans cette même force qui l’animait chaque nuit depuis sa résurrection, cette force qui avait fait d’elle une bête noire de la Cour, cette force qui devait terroriser tout ceux la connaissant, cette force qui avait fait qu’elle n’avait pas hésité à affronter un géant.

Elle retentât, tirant une fois encore son dos avec ses muscles encore restant. La douleur de ses os n’était rien comparée à la douleur d’une partie de la chair de son dos qui partait en même temps qu’elle se désencastrait de sa forme dans le métal. Elle était sortit de là, laissant un lambeau de chaire accroché à un des bords du trou dans la citerne, laissant son sang changer la couleur en quelques chose marron à l’odeur putride, laissant derrière elle le douloureux rappel qu’elle était un danger pour chacun. Elle se laissa tomber sur le sol, laissant ses pauvres genoux amortir l’impact avec difficulté. Elle ferma les yeux. Ce n’était pas le moment de se laissé aller à la douleur, de la laissé mordre indéfiniment dans chaque parcelles de son corps.

Elle respira, laissant l’air remplir lentement ses poumons avant de l’expulser. Enfermant la sensation même de douleur dans sa boîte de pandore. Ne ressortant de cette dernière qu’une seule petite chose pour la motiver à avancer et à mourir une seconde fois si c’est possible afin d’empêcher la folie de se répandre à Gotham.

La peur de voir Steven prit au milieu de cette vague.

Elle rouvrit les yeux. Son œil visible avait une lueur, une lueur inquiétante. La même lueur qu’il y a quelques semaines. La lueurs qui faisait d’elle quelqu’un de réellement terrifiant. Sa force intérieure, sa détermination à aller jusqu’au bout. Sa détermination à rester éveillée alors que son corps refermait très lentement ses blessures, sa détermination à avancer vers la folie, sa détermination à en attraper un par le col parce qu’il était persuadé qu’elle était trop blessé pour ne pas lui éclater le crâne contre le sol, le sonnant dans un craquement sinistre. Regardant les autres de cette même lueur alors qu’elle regardait cette masse de démence.

Elle ne laisserait pas passer la vague.



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 


Dernière édition par Amelia Underwood/The Owl le Sam 14 Sep - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 58
Date d'Inscription : 20/06/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Jeune justicier
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Damian Wayne / Robin
Damian Wayne / Robin
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyJeu 29 Aoû - 19:48





Les Tigers? Son père ne lui donnait pas une mission plus difficile? Ces soit disant super garde ne ferait pas le poids. Puis très vite les gens se mirent en actions et ses nerfs commençèrent à monter quand on lui fit de nombreuses leçons. Son père lui avait bien fait comprendre de surveiller ses pulsions et travailler en équipe...Jason lui demanda si il avait bien compris et lui disait même la marche à faire...Amelia lui rappelait l'histoire de l'entrepôt et le fait de porter un masque à gaz. On pouvait voir qu'il n'était pas content du coup puis se fut une petite nouvelle qui n'était pas plus âgé que lui qui s'approcha. Il tourna la tête vers Maryanna et fut d'accord avec Amelia.

Ne fais qu'un avec les ombres, n'attaque pas mais reste aux aguets. Soigne les gens et met les en arrière si tu le peux. Si tu as besoin nous serons là.

Mais il voyait déjà Jason partir à toute hâte et n'avait pas eu le temps de parler aux autres ni de faire part de ses rémontrance. Il suivait son ainé rapidement, il ne voulait pas que la fête commence sans lui et puis....Il fallait qu'il croise la route du clown, peu importe ce qu'avait dit son père ! Le Joker était un danger pour sa famille et même si il ne voulait jamais l'admettre. La Batfamily entière était sa famille, aussi bien que les Titans étaient devenu ses amis. Bon BeastBoy c'était plus de la pitié...Bon Raven c'était...C'est pas le sujet ! Bref, il rejoignit très vite les positions des Tygers et profita de l'action de Jason pour passer à l'attaque. Alors qu'un des gardes Tygers s'apprêtaient à tirer droit devant lui ne voyant rien mais espérant frapper un ennemi. Damian surgit au niveau des trois individus et enchaina une série de balayage ainsi que des coups extrément rapide. Il se fichait de casser des membres, il faisait juste attention à ne pas tuer tel était le code qu'il avait adopté. Ses lames fendaient l'air alors qu'il entaillait les mains, les bras tout ce qui pouvait désarmer les attaquants. Très vite, ils furent à terre totalement sonné mais Robin ne perdait pas de temps. Utilisant son grappin, il pouvait voir dans le noir avec sa vision reliée au batordinateur. Il se mit ensuite à l'abri pour préparer son prochain mouvement et voir ceux de Jason. Mais il regardait aussi vers Maryanna, il savait qu'elle était la plus faible et ne voulait pas qu'elle soit blessée dans l'action même si il avait un doute car avec le Joker il fallait s'attendre au pire et au vu de ses messages, tout présageait une surprise que la batfamily et ses alliés n'allaient sûrement pas apprécier.



L'évasion d'Arkham City Original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf cop
Masculin Messages : 245
Date d'Inscription : 06/07/2017
Localisation : Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Flic honnête et efficace | Commissaire par intérim
☠ Relations conflictuelles :: ►Toute personne ne respectant pas la loi
♣ Alliés : :
Thomas Silent / NightLaw
Thomas Silent / NightLaw
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyJeu 5 Sep - 23:44




Gare au Loup Garou



Lorsque la nouvelle tombe je suis encore dans mon bureau et la plupart des agents du GCPD sont en patrouille ou chez eux pour ceux qui ne travaillent pas. Un agent entre comme un dingue dans mon bureau et me dit qu'il faut que je vienne voir la Tv, c'est le Joker. Nous allons rapidement dans la salle de briefing et je constate sur le grand écran plat la face bariolée souriante de ce psychopathe. J'écoute son message et je prends conscience que l'heure est grave, très grave.

Immédiatement mon cerveau fuse, j'ordonne l'état d'urgence pour le GCPD et le rappel de tous les agents. Je veux que tous soient dans les rues de Gotham prêt à toutes éventualités. En parallèle je me doute que l'ensemble des Justiciers vont être sur le coup. Puis je percute que cet enfoiré de clown nous a laissé seulement quelques minutes pour réagir. Le GCPD est donc pratiquement inutile en premiers intervenants. Impossible que tous les agents soient opérationnels en si peu de temps. Pour autant je saisi mon téléphone et lance la chaîne d'alerte du SWAT afin de l'activer en précisant à mon adjoint qu'il prenne le commandement à ma place. Je prends ensuite la radio et lance un appel sur les ondes de la Police.

"A tous les agents, état d'urgence absolu décrété. Le Joker annonce un attentat à la bombe au centre de détention de Gotham. Je veux un périmètre de sécurité infranchissable à 500 mètres autours du centre, personne ne rentre et chaque sortant est contrôlé. Rendez compte sur ce canal de votre position et de tout incident."

Je me tourne vers l'agent à côté de moi et lui ordonne de rester de permanence à la radio pendant que je me transporte sur les lieux. Je suis conscient vu le temps disponible que j'apporterai mon aide non pas en tant que Commissaire ou patron du SWAT mais en tant que Loup. Je quitte la salle et fait en sorte de monter sur le toit sans que personne ne me voit. Je me transforme et saute de toit en toit direction le centre de détention.

Très rapidement je suis sur les lieux, le Chevalier noir est déjà en action. Mes sens m'indiquent qu'il n'est pas seul, d'autres agissent dans son ombre. Des odeurs me sont familières, il y a des personnes que j'ai rencontrées ici. Bon j'ai raté le top départ des hostilités mais je sais que je ne suis pas venu pour rien. Si j'ai bien compris Batman semble servir de cible pendant que les autres avancent cachés. Soyons honnêtes mon camp est vite choisi, un Loup Garou au pelage blanc en pleine nuit ne passera pas inaperçu. Ou alors je reprends forme humaine et rattrape les autres, je pense être plus utile et performant en version animale. Il est temps que les nuages laissent passer la lumière de la lune et que le hurlement du Loup annonce mon arrivée. 

D'une façon naturelle comme si j'avais fait ça toute ma vie je hurle à la lune signe de mon entrée dans cette guerre. S'en suit un court silence, j'espère avoir attiré l'attention des gardes afin de pouvoir soulager le Chevalier Noir. D'un bond puissant je pénètre dans la cours du bâtiment et me retrouve sous les projecteurs. C'est bon j'ai réussi mon coup, ils m'ont remarqués, maintenant il faut faire vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corrompu
Masculin Messages : 81
Date d'Inscription : 06/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Procureur
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Mike Toreno
Mike Toreno
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyVen 6 Sep - 16:31

J'étais encore en train de culbuter une pute ce soir-là, j'avais besoin de sentir le terrain, de voir ce qui avançait vraiment à Gotham City. La nuit était belle oui, trop belle pour être honnête en cette fin d'été. On signalait quelques innondations dans le quartier de Coventry, les pompes qui semblaient ne plus vouloir s'activer pour renvoyer l'eau là où elle était d'habitude. Bon, pas grand chose à signaler dirons-nous, à part peut-être la prévision d'une tempête orageuse qui arrivait pour Halloween. Dans cette ville, il faut être attentif aux signes, et quand certains se produisaient, des choses horribles pouvaient arriver à Gotham City. Et pourtant, je n'avais pas été assez attentif. Non, je ne l'avais pas été. Tout ça était malheureusement mal orchestré et le temps allait me donner raison. Après avoir tartiné comme il se doit la petite idiote que j'ai tronché y'a quelques minutes, je m'étends sur mon siège, complètement crevé. Pour tout dire, après cette mauvaise altercation avec Catwoman et l'autre empaillé ... Brrr ren que d'y penser ... Mais la télévision allait encore nous apporter de "bonnes nouvelles". Apparemment, on avait un problème avec Bozo le clown pas drôle, roi des crétins qui aurait mieux fini sur la chaise électrique qu'enfermé, qui se voulait être maitre d'Arkham City. J'espérais que le nouveau commissaire et les autres soient en sécurité et prêts à intervenir si besoin est. J'ai besoin de flics bordel ! Comment le vilain clown avait-il pût pénétré les ondes de Gotham City ? Comment avait-il fait pour se rendre maitre du bâtiment des Tygers ? Je n'espérais aucune réponse pour le moment, tout ce que je savais, c'est qu'il nous fallait à tout prix nous rendre là-bas. Strange sûrement ... Cette ordure avait tout manigancé et maintenant ... Ma mine est grave, mes mains tremblent et je saisis un cigare et je l'allume pour calmer mes nerfs et ma peur, j'avais peur de ce qui allait se passer oui, j'avais très peur au fond de moi. La pute à mes côtés me fait signe que je ne devrais pas fumer, que ce n'était pas bon pour moi. Je ne l'entends pas et j'allume le cigare, j'en avais besoin, vraiment besoin. Pour tout dire, j'avais qu'une seule envie, sentir cette odeur de nicotine qui me rassurait dans les plus mauvais moments. On en avait bien bavé ces derniers temps, et là, pour tout dire, je devais avouer que ce n'était clairement pas la meilleure des nouvelles. Gotham City se retrouvait une nouvelle fois en zone de guerre, et que dirait le nouveau maire après ça ? Que Toreno et son nouvel allié ont été incapables de sauver ces gens ? Que la police est incapable de se protéger elle-même ? L'ombre de Strange n'avait jamais été aussi pressante au fond de moi. J'avais peur oui, peur de voir ce pourquoi tout ce que j'ai fait, tout ce que j'ai combattu, réduit à néant.

"Ta gueule et trouve moi mon pantalon."

Dis-je à la pute qui s'exécute. Je prend la bagnole une fois habillé et je fonce à travers les allées, les rues, j'emprunte des raccourcis et enfin on y arrive. Je tombe sur une équipe du SWAT qui se prépare. Y'a même des journalistes, ils m'accueillent avec des questions. Je remarque Jack Ryder, Summer Gleeson, et même Vicki Vale qui tentent d'avoir mes impressions sur ce qui se passe. En tout temps, je ne me permet aucune pensée aux gens de la presse. Je n'aimais pas les vautours, pas plus que les lèches-culs dans leurs genres. Je regarde tristement la scène. Les gars du SWAT qui attendent enfin mes ordres, et bien sur, les mêmes emmerdes qu'on peut se permettre de voir quand on subit un siège. Qui va rentrer ? Qui va mourir et qui va s'en sortir ? Ce soir, j'avais une sale impression. Devant les grandes portes qui mènent à Arkham City, j'observe. Si le Clown voulait que les justiciers viennent à lui, c'est qu'il avait forcément du répondant, et ça ne m'inspirait clairement pas confiance. Je reprend une clope et j'écrase la précédente sur le sol, d'un geste de la chaussure. Je regarde patiemment le bâtiment de Strange, j'attends quelque chose, que ça pète, ou bien ça pète pas ? On me signale par ailleurs que Batman était dans le coin, et qu'il a prit la porte d'entrée pour s'en prendre aux Tygers. Surprenant. Dans le mégaphone, j'appelle mes hommes, et je leur redonne la confiance dont ils ont besoin. Ils ont besoin d'un chef, d'une unité, d'un leadership. 

"Ici le Procureur Toreno ! Je veux que les responsables du SWAT, de l'Unité anti-Crime, et de la section médicale du GCPD me retrouvent près du camion numéro huit. Maintenant !"

Le microphone grésille. J'attendais avec impatience que nous pourrions faire. De toute évidence, Batman allait nettoyer le premier étage, et nous pourrions ensuite investir le lieu, sans gros dommages. Mais il y'avait aussi de nombreux accès dangereux, et des souterrains qui menaient sous Arkham City, qui sait ce qui nous attend ? Strange allait en répondre, je vous le promet ! Je n'avais pas envie que le Joker fasse tout valdinguer comme ça, de plus, la bombe restait une menace sérieuse, et je m'attendais à ce qu'il l'utilise de toute manière, sans broncher, et sans vergogne. C'était une menace suffisante. Mais ce ne sera pas aussi simple que ça. Les trois responsables arrivent, et on essaie de se mettre d'accord sur une tactique à adopter. J'avais peur, oui. J'avais peur de ce qui allait se passer dans ma ville. Je suis le putain de procureur, et je vais pas laisser passer ça comme ça. Des têtes allaient tomber. Mes hommes se tiennent prêts, ils attendent, en rang, tandis que je discute la tactique à faire. Ce n'est pas évident, et pour tout dire, ça sentait mauvais.


L'évasion d'Arkham City Giphy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♪ Rock the night ♪
Féminin Messages : 289
Date d'Inscription : 10/12/2018
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicière
☠ Relations conflictuelles :: ► GCPD, certains justiciers, les criminels... tous ceux qui me cassent les pieds
♣ Alliés : : ► Oliver Queen, Birds of Prey, Amerlyllian Die Rosenberg - peut-être Batman, s'il tire pas trop la tronche... et peut-être quelques Robins, ainsi que Roy Harper
Dinah Laurel Lance
Dinah Laurel Lance
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyMer 11 Sep - 16:08



l’évasion d’arkham city


Au vu de la situation, tu étais prête et tu t’attendais à tout. Après avoir eu l’appel du Grand manitou du réseau, tu avais contacté les autres Birds of Prey – du moins, ceux qui étaient disponibles ou présents sur le territoire métropolitain. Batwoman allait être de mise, elle avait rapidement répondu – et avec sa sympathie habituelle. Les grandes chauves-souris ont vraiment des problèmes avec leur joie de vivre…

Ici Black Canary. Les gars, nous passons en alerte maximale. À ceux qui sont disponibles : passez rapidement près des murs d’Arkham City ! Le GCPD et le SWAT vont certainement encadrer le Centre pénitencier, comme certains membres du réseau, mais… comme le savez, le vieux clown nous garde toujours des coups fourrés. Soyez prudents et attendez-vous à plusieurs feux d’artifice – si ce n’est à pire ! lanças-tu, appuyant sur le bouton présent sur ton ras-de-cou. Si les gens présents dans le premier endroit ciblé échouent, ce sera à nous d’intervenir ! Tenez-moi au jus de ce que vous trouverez dans vos coins et/ou rejoignez-moi à la position signalée, si vous êtes dans la zone de quarantaine ! Si les choses ne partent pas trop en couille et qu'on maîtrise la situation, je vous offre une tournée au Club - on l'aura bien mérité.

Tout en donnant ces consignes, tu avançais à pas de course vers les murs les plus proches de ton emplacement. Comme promis, tu signalas ta position au réseau des Birds afin qu’on puisse rapidement te trouver. Forcément, le Joker devrait toucher les endroits auxquels on s’attendrait le moins pour laisser que sa sinistre parade s’abatte sur la ville comme les Sept fléaux d’Égypte. Ou, au contraire, il envisageait d’exploser des endroits de grand passage ou d’importante valeur historico-culturelle – telle que l’entrée condamnée au pont de Thomas Wayne, au nord de l’Arkham City : le seul pont qui reliait la ville à la périphérie et où il y avait, également, pas mal de monde, l’aéroport, les grands manoirs et j’en passe.

Il fallait que tu réfléchisses.
Il fallait que tu fasses quelque chose, même si tes mouvements étaient limités, actuellement. Tu ne pouvais qu’aider les pauvres gens qui se trouvaient trop près des murs à évacuer – même si c’était relatif, ça encore : ils ne pouvaient que s’en éloigner, puisqu’ils étaient tous piégés dans cette ville-prison. Encourager les gens à sortir par les égouts ou autres n’était pas une bonne idée… Les galeries et les tunnels pourraient s’effondrer avec les détonations, les gens pourraient se perdre ou être attaqués par d’autres criminels. Il y avait trop de facteurs et d’inconnues dans l’équation.

Maudit Joker : il vous tenait par la peau du cou.
Et dire qu’il avait tout prévu depuis un bail...



PrezCarnet de bordVoix ★ Demandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3171
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyVen 13 Sep - 17:15

Avec accord du Joker, je suis autorisé à poster avant lui. 

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Pas de temps à perdre, je ne peux pas me permettre de jouer, surtout avec le monstre. Cette ordure se croyait tellement au-dessus des lois, tellement au-dessus de nous tous, qu'il oubliait que j'étais le seul à lui en mettre plein la gueule au moment venu. Mes soldats font leur travail : Désarmer les sbires de Strange pendant que je sers de lapin pour tous ces tirs qui me sont destinés. Les Tygers sont certes, de redoutables adversaires, cependant, ils n'ont pas compris, et ils n'ont pas pris en ligne de mire que je ne suis pas venu seul. Alfred, fidèle au poste depuis la Tour Wayne, est prêt à attendre mes ordres. Tandis que je fonce sur l'objectif, Alfred continue de me parler, il a eu pour tâche de localiser l'émission de la bombe, de trouver l'endroit exact où elle était cachée. Comment le Joker avait-il fait ? Bonne question. Si Strange a bien armé le Joker, alors cela veut dire que tout ça était un coup monté, et que Strange attend de voir mes intentions, ce que je compte faire. Peut-être que tout cela était prévu ? Que je suis en train de me faire avoir bêtement, mes alliés et moi, dans un piège aussi monstrueux que cynique ? Non. Strange ne peut pas raisonner le Joker, et le Clown n'était pas quelqu'un que l'on pouvait avoir en ami. Tandis que les tirs ricochent sur ma cuirasse, tandis que les balles perforent ma cape, tandis que le sifflement des balles de snipers me frôlent, je fonce, et je laisse à mes troupes le soin de s'occuper d'eux. Ils connaissaient mes ordres, ils ne devaient pas faiblir.

"Penny-One ?"

Tandis que je cours, je pénètre dans le premier bâtiment, le plus gros et le plus compact en terme de soldats de Strange. J'allais avoir quelques Tygers dans les pattes, mais l'élément de surprise me donne un avantage. Le temps qu'ils se préparent, que les hommes de stationnés mettent leurs combinaisons, j'avais toutes mes chances pour les surprendre et les mettre k.o au bon moment avant qu'ils ne deviennent des armes trop dangereuses pour moi. La voix d'Alfred résonne dans mon casque. Alfred était toujours là, fidèle au poste, toujours prêt à m'épauler, et quand il n'était pas là, c'était généralement Fox qui s'occupait de mes affaires, qui s'occupait de mes petits soucis lors de mes virées nocturnes. Je pouvais compter sur de fidèles alliés, c'est vrai. Je n'étais pas seul, dans les ténèbres.

Alfred : "2 ème sous-sol, dans la salle des conduites de gaz, à 300 mètres au nord-est de votre position, monsieur Bruce."

"Compris."

Je saute sur les trois Tygers qui me bloquent la route et qui sont surpris de me voir courir dans le couloir qui me mène à l'ascenseur du bâtiment. Je fais vite et je les mets tous les trois dans le coltard. Je casse un ou deux bras, histoire de ne pas avoir le déplaisir de me les refarcir à la sortie. Que manigance vraiment le Joker ? Cette énorme évasion : C'est bien trop pour lui, et il ne peut clairement pas espérer gagner ... Non ... Quelque chose se trame et je n'aime pas ça. Tandis que je pète un bras en deux, je recontacte les troupes du Réseau. Je ne m'attends à aucune contestation de mes ordres, rien qui puisse se mettre en travers de ce que je prépare. Le monstre voulait se lancer dans une destruction aveugle ? Il allait comprendre qu'on ne s'amuse pas comme ça, avec moi.

"Aux membres du Réseau qui m'entendent, il ne reste que quelques minutes, aux dernières quarante-cinq secondes, prenez le plus de blessés et quittez les lieux !"

J'ouvre la porte de l’ascenseur et je plane jusqu'au deuxième sous-sol. Selon le moniteur du Joker, je crois que je n'ai plus beaucoup de temps ... Je dois faire vite, et très vite. Alfred me prévient du tournant, pas de Tygers ... Bizarre. Personne dans ce secteur, sauf quelques techniciens qui s'enfuient devant ma stature. Ou bien fuient-ils la bombe ? Qu'importe ... Il ne me reste que trois minutes ... Je me lance dans un rush monstrueux, je donne toutes mes forces et je trouve l'endroit où se trouve la bombe. Parfaitement cachée derrière les réserves de gaz de l'endroit. J'ouvre le boitier, méticuleusement, pour éviter de me faire avoir avec les jouets du monstre. J'observe les fils, tous colorés, mais je connaissais bien les jeux du Joker pour repérer les bons comme les mauvais câbles. Trois leurres, deux dangereux, et le câble noir pour m'indiquer que c'était le fil qui désarme la bombe ... Mais il faut en être sûr ... 35 secondes restantes ... Analysons par ordre ... 33 secondes ... Le Joker n'est pas seulement en train de me tester ... 29 secondes ... Non, quelque chose se prépare, et le câble noir a une signification ... 24 secondes ... Des vies sont en jeu, si ça explose, tu y passes ... 19 secondes ...

Alfred : "Monsieur ! Sortez de là !"

Je ne dis rien, je suis sûr de mon coup. Je sais ce que je fais et je connais à peu près ce que le Joker pense. De facto, il ne peut pas risquer de me tuer sans une véritable confrontation finale, de segundo, quelque chose le retient, et tertio, il est en permanence à la recherche de quelque chose de fabuleux, c'est un esthète, un véritable forain, et il ne peut pas m'offrir une mort aussi peu glorieuse ... Je le connais bien. Alfred ne connaissait pas le Joker aussi bien que moi. Le câble noir est destiné à être coupé, mais quelque chose ne collait pas ... 13 secondes ... Je dois en être sûr ... 11 secondes ... Mes pensées vont à Dick, Damian, Jason, Alfred, Tim et tous les autres, tous ceux que j'ai apprécié. C'est peut-être la fin du Batman, comme ça, sans mort apparente ... 7 secondes sur le boitier ... Ai-je changé les choses pour cette ville ? Est-ce que tout ça en a valu la peine et les douleurs ? ... 3 secondes ... Je coupe le câble noir et ... Alea Jacta Est ... Est-ce que Batman a vraiment changé les choses à Gotham City ? La véritable question est posée à ceux qui survivront ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 3740
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
☠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Alliés : : ► Harley Quinn
Joker
Joker
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptyVen 13 Sep - 18:09

L'évasion d'Arkham City Batman13cover-543f2fe
Laugh and Die

Quand on veut terroriser une ville, il faut savoir jouer avec les nerfs de ses grandes institutions. Il suffit de savoir doser l'attente avant le bouquet final, et c'est ce qui allait arriver. L'attente la plus cruelle, la plus monstrueuse, et la plus sournoise de toutes, le Joker était un maître dans l'art de torturer cette ville de manière pernicieuse et sublime. Il jubilait intérieurement, il ne rêvait que d'une chose : Un magnifique final pour réduire cette ville en cendres, rien de plus, rien de moins. Sur tous les écrans télévisés de Gotham City, on observait le jeu du Joker, on observait aussi dans le ciel, la prochaine explosion qui annonçait la fin imminente de la ville de Gotham City. Tous attendaient. Cette ville bouillonnait dans l'attente d'une vague de folie dans les rues de la ville, mais rien ne vint lorsque la bombe explosa. Au contraire, lorsque le compteur atteignit zéro, la frimousse du Joker réapparut sur toutes les télévisions de la ville en direct. Un grand sourire rouge sanguinolent qui illuminait chaque poste télévisé de la ville, un grand sourire qui en disait long sur la folie qu'il allait enfin déverser sur Gotham City. Le Batman devait tirer une de ces tronches pas possibles à mourir de rire, littéralement. Oui, il devait être passablement énervé mais que voulez-vous, quand on est un roi du spectacle, on doit tout faire.

"SURPRISE ! Pour pimenter le jeu, j'ai changé les règles ! Il y'a actuellement quatre merveilleuses bombes disséminées sur le grand mur d'Arkham City et je peux vous assurer que celles-ci ne sont pas factices héhéhaha. Cependant, je suis au regret de vous annoncer que ... Il ne reste plus beaucoup de temps pour les désamorcer ... Pour tout vous dire, je dois vous avouer que ... C'est peut-être même déjà trop tard ... Attendez ... C'est là que ça doit péter ... 3 ... 2 ... 1 ..."


Le Joker faisait mine de sortir une montre de sa poche avant de regarder l'heure, bien en vue devant la caméra. Mais les explosions tardèrent, on commençait à croire à une mauvaise blague, et tout à coup ... Un bruit immense résonna, quatre explosions biens distinctes se répercutèrent. Le mur d'Hugo Strange venait de voler en éclats. Malgré les préparations et les défenses orchestrées, le mur venait d'exploser. Et ça avait fait un barouf du tonnerre. Le Joker éclata de rire avant de prendre maintenant la caméra entre ses mains. Il riait de tout son cœur, de toute sa verve, de toute sa folie, il ricana comme une hyène avant de lorgner droit dans l'orbite de la caméra.

"Gotham City, j'arrive. Attend-moi ! Héhéhahahahahahaha !"


Il jeta la caméra et la transmission s'interrompu. Grésillements, les chaines reprirent le cours normal de leurs programmations, mais la foule, les gens, les citoyens, tous commencèrent à céder à la panique. Le chaos arrivait, emportant avec lui la vie des braves et honnêtes gens de la ville de Gotham City. Dans son aciérie, le Joker se dirigea alors d'un pas certain vers l'atelier du contremaitre, là, il avait une vue sur ses troupes, sur ses hommes déguisés en clowns qui attendaient patiemment la grande parade. Il se demandait si Angela suivrait le clown, il se demandait si elle le suivrait jusqu'au bout ou si elle le trahirait. Prudence. Le Joker avait quand même un dernier atout dans sa manche. Il lorgnait ses hommes, nul doute que les autres détenus qui n'avaient pas choisit de suivre le Joker s'empresseraient de quitter les murs d'Arkham City. Nul doute qu'il se préparait à une guerre violente, mais qu'importe, le jeu ne faisait que commencer. Prenant des airs de général, le Joker commençait à parler devant ses hommes.

"Ô jour frabieux te voila enfin ! Ne vous l'avais-je pas promis, vermines et cancres d'Arkham City ? Voila la liberté et la possibilité de raser cette ville pour de bon ! Allez-y les gars, montrez à tous ces imbéciles que l'on ne retient pas indéfiniment la folie de Gotham City. Allez-y ! Tuez, violez, pillez, dévorez, faites ce que vous voulez, la liberté est à vous ! Ramenez-moi la tête de Strange, j'en ferai une boule de bowling hihihihihihihi Gotham City est à nous ! HAHAHAHAHA !"


Le Joker, hilare, se gaussait de son rire le plus acerbe avant de se retirer dans son repaire. Les hommes du Joker, eux, commencèrent à se diriger vers les quatre grandes sorties biens ouvertes. Les corps de nombreux tygers jonchèrent les gravats, nul doute que les armes dont ils disposaient seront bien mieux dans les pattes des hommes du Joker. Mais tout cela n'était rien en comparaison à ce que le Joker réservait pour l'acte final. Non, ceci mes chers, ce n'est que le début. Toute cette folie n'avait qu'un seul but : Tirer le Batman encore vers le bas, montrer qu'il ne peut pas sauver cette ville d'elle-même, mais il y'avait aussi un autre double-tranchant. Qu'importe l'ordre établi, il s'effondre toujours, et Strange allait le payer chèrement. Nul doute que ce qui allait suivre serait un gros changement pour la ville de Gotham City, mais que voulez-vous, la vie est faite de changements, et il faut savoir en toutes occasions, garder le sourire. Le Joker était aux anges, maintenant, le déferlement tant attendu faisait son entrée sur scène. Serait-ce le fameux soir qu'on allait enfin espérer ? Le Joker l'attendait depuis longtemps. Redescendant les escaliers, il allait aussi se préparer, il avait une parade à organiser après tout, une belle grande parade mortelle dans les rues de Gotham.

> Avis aux criminels : Si vous voulez sortir c'est maintenant. Essayez de vous frayer un chemin vers la sortie. Attention aux justiciers et au SWAT qui va certainement causer des torts.

> Avis aux justiciers / GCPD : Vous avez de l'arsenal, canons à eaux pour repousser, gadgets, mais attention, vous serez très certainement en sous-effectifs.

> Pas de Mary ou de Gary Stu, merci.

> Le plus gros des forces de l'asile et de Blackgate se ruent vers les sorties, alors soyez malins et tirez votre épingle du jeu. 

> Pas d'ordre de réponse, si vous voulez poster, vous postez. 

> Have fun smile


"I used to think that my life was a tragedy. But now I realize, it’s a comedy."

L'évasion d'Arkham City 2cwb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 74
Date d'Inscription : 28/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Vengeur / GCPD
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman
♣ Alliés : : ►Freya / Roy
Jason Todd/Arioch
Jason Todd/Arioch
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptySam 14 Sep - 10:40

Jason était encore dans la zone entre le mur et l'entrée du bâtiment des Tygers. Après avoir éliminé l'escouade avec Damian, un lourd silence était présent, plus rien, aucun bruit. Derrière eux se trouvait une jeune femme, qui visiblement n'avait aucune capacités, du moins c'est ce qu'elle laissait paraître. Les deux frères allaient devoir garder un oeil sur elle, comme si la situation n'était pas assez compliquée. Jason était prêt à entré dans le bâtiment quand un nouveau flash info du Joker résonnait, sa voix insupportable était toujours la même, pourtant il était persuadé de l'avoir tué. Le voilà perdu dans ses pensées, jusqu'à ce qu'il entende la mention des quatre bombes contre le mur.

Damian était un peu plus loin ça allait mais la fille était proche, Jason courrait le plus rapidement possible dans sa direction, son bras entourait la fille, puis il dégainait son grappin, à peine quelques secondes avant l'explosion, les voilà traînés par terre, Jason était au-dessus de la fille le temps de l'explosion. Le souffle était puissant, l'impressionnante muraille d'Arkham n'était maintenant qu'un tas de taule et de pierre. Heureusement pour Jason son costume était assez résistant pour encaisser la déflagration. Alors que la poussière retombait il observait la jeune femme, elle ne semblait pas gravement blessée.

Un doigt au niveau de son oreille il se relevait doucement observant autour de lui, il n'y voyait pas grand chose, il avait perdu de vue Batman et Damian. Sa radio avait pris un méchant coup, elle fonctionnait toujours mais d'une qualité bien médiocre.

Ici Jas....tous le monde....bien ? Rien à signaler de mon côté.

Puis il observait la fille devant lui avant de lui proposer sa main pour l'aidée à se relevée.

Toi aussi tout va bien ? Rien de casser ?

Tout allait bien du moins jusqu'à ce que le Joker reprenne son annonce, ce taré avait tout prévu depuis le début. Ils n'avaient aucune chance d'empêcher la destruction de se mur, cet enfoiré avait toujours un voir deux coups d'avance sur eux. C'était le plus frustrant, maintenant Arkham City était ouverte sur Gotham, offrant la liberté à toutes les pires raclures de cette ville. Personne ne répondait pour le moment à la radio, il ne savait pas dans quel était seraient les autres, tout ce qu'il savait c'est que l'ennemi n'allait pas tarder à arriver en masse.

Jason pour préparer le terrain déposait à plusieurs endroits sur le sol des minuteurs, ces derniers dégageraient alors un puissant fumigène, une fumée épaisse. Son objectif était de les ralentir, au moins le temps que Bruce et les autres donnent signe de vie. Mais à peine les dispositifs placés les premier prisonnier arrivaient. Le justicier envoyait alors dans leur direction des petites sphères noir, qui libérait une charge électrique dans un rayon de deux mètres. Puis le voilà au combat avec certains qui semblait décidé à le neutralisé.

Les coups pleuvaient, les enchaînement de victime continuaient, mais Jason voyait bien qu'il se battait pour rien. Ceux qu'il défonçait restaient au sol, mais il y en avait d'autre qui arrivaient à passé. A croire qu'ils n'étaient pas tous stupide, donc aussi sec, il appuyait sur un bouton libérant l'épais nuage de fumée, espérant qu'un de ses compagnons justicier en profite pour venir lui donner un coup de main.

Cette nuit allait être longue et périlleuse, une nuit normale à Gotham City.


L'évasion d'Arkham City Signat12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptySam 14 Sep - 12:25



L'Évasion d'Arkham City
Feat des gens



Elle était séparée de son groupe d’origine. Elle avait remarqué des snipers en hauteur, s’étant prise à grimper afin de de les rejoindre et de les empêcher de tirer d’avantage. Prenant les escaliers, ses lames en main, passant entre chacun avec des réflexe presque non-humain tout en taillant cheville, avant bras, disloquant des épaules et, parfois, retournant entièrement des bras dans des angles clairement inhumain. Elle se demandait où étaient les autres pour qu’elle se retrouve dans cette situation. En bas, à essayer de rejoindre Batman sûrement. Evitant qu’une dernière balle ne touche une artère, la laissant se loger dans le kevlar de son gilet, elle acheva le dernier d’un coup de poing dans la tempe. Pas le plus gracieux de ses mouvements.

Elle regarda l’heure, se préparant à y rejoindre ceux en bas quand elle remarqua que le temps était passé. Et aucune explosion. Batman avait donc réussi pendant cet affrontement. Mais toujours une vague informe de malice et folie en bas. Grouillante, puante, suintante. Toujours prête à s’occuper à dévorer Gotham. Qu’elle était la suite de la grande farce du Joker… Elle savait que c’était l’instant de la surprise. L’instant d’un gaz, d’une arrivée de fou supplémentaire, de traîtres au sein des tygers,  même d’une expl- BOOM. Elle était juste sur l’un des murs explosés, la faisant voler. Débris dans sa chair, déflagration résonnant dans tout ses os, bruit assommant manquant de faire exploser son crâne…

Dans son esprit, elle se demanda comment ils n’avaient pas pu y penser ? Après tout, il avait eu les tygers à sa botte suffisamment longtemps pour poser une bombe au sein même de leur quartier général. C’était l’issue la plus logique. Plus logique qu’une attaque au gaz qui aurait pu causer moins de chaos sur Gotham que sur son armée de démence. Plus logique que de piéger Batman sans son précieux affrontement final avec lui. Plus logique que de le laisser perdre tout ses fils dans la bataille. Juste plus logique que tout ce à quoi ils auraient pu imaginer. Son dos heurta quelques chose, quelque chose de métallique qui pénétrait toujours plus sa chair. Quelque chose qui avait épousait sa forme et qui semblait contenir un liquide à la sensation froide et humide contre ses vêtement.

Elle avait atterri sur une citerne reliée a des canon à eau. Son sang était un en train de contaminer tout le contenu, une odeur infecte commençant à se faire sentir. Elle toucha son visage, remarquant dans le bruit sourd qui l’assommait que la partie supérieure droite de son masque avait volée en éclat, laissant découvrir un œil d’argent. Elle essaya de se relever, entendant un craquement sourd dans les tréfonds de son ossature qui la fit se stopper dans son élan. Elle grimaça, crachant du sang derrière son masque. Une bouillie noirâtre innommable et à l’odeur pestilentielle s’écoulait sous son masque. Comme elle s’écoulait dans la citerne. Comme elle s’écoulait le long de sa tempe. Son sang toxique la quittait, se répandant toujours plus.

Elle savait qu’il y avait assez de quantité pour rendre l’odeur insupportable, faire tourner des têtes, faire vomir des biles, faire sombrer dans une inconscience désagréable, peut-être même juste assez pour rendre l’atmosphère irrespirable. Elle allait entendre le chevalier noir la sermonner sur ça, quand il apprendra cette mésaventure. Il n’avait aucune idée de combien elle savait que son anatomie était un danger mortel. Mais elle ne devait pas penser à ça. Elle devait penser à se sortir de cette citerne. A se lever. A aller vers ces fous pour les empêcher de passer. Elle avait besoin de puiser dans cette même force qui l’animait chaque nuit depuis sa résurrection, cette force qui avait fait d’elle une bête noire de la Cour, cette force qui devait terroriser tout ceux la connaissant, cette force qui avait fait qu’elle n’avait pas hésité à affronter un géant.

Elle retentât, tirant une fois encore son dos avec ses muscles encore restant. La douleur de ses os n’était rien comparée à la douleur d’une partie de la chair de son dos qui partait en même temps qu’elle se désencastrait de sa forme dans le métal. Elle était sortit de là, laissant un lambeau de chaire accroché à un des bords du trou dans la citerne, laissant son sang changer la couleur en quelques chose marron à l’odeur putride, laissant derrière elle le douloureux rappel qu’elle était un danger pour chacun. Elle se laissa tomber sur le sol, laissant ses pauvres genoux amortir l’impact avec difficulté. Elle ferma les yeux. Ce n’était pas le moment de se laissé aller à la douleur, de la laissé mordre indéfiniment dans chaque parcelles de son corps.

Elle respira, laissant l’air remplir lentement ses poumons avant de l’expulser. Enfermant la sensation même de douleur dans sa boîte de pandore. Ne ressortant de cette dernière qu’une seule petite chose pour la motiver à avancer et à mourir une seconde fois si c’est possible afin d’empêcher la folie de se répandre à Gotham.

La peur de voir Steven prit au milieu de cette vague.

Elle rouvrit les yeux. Son œil visible avait une lueur, une lueur inquiétante. La même lueur qu’il y a quelques semaines. La lueurs qui faisait d’elle quelqu’un de réellement terrifiant. Sa force intérieure, sa détermination à aller jusqu’au bout. Sa détermination à rester éveillée alors que son corps refermait très lentement ses blessures, sa détermination à avancer vers la folie, sa détermination à en attraper un par le col parce qu’il était persuadé qu’elle était trop blessé pour ne pas lui éclater le crâne contre le sol, le sonnant dans un craquement sinistre. Regardant les autres de cette même lueur alors qu’elle regardait cette masse de démence.

Elle ne laisserait pas passer la vague.



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parrain de la Pègre
Masculin Messages : 575
Date d'Inscription : 02/08/2018
Localisation : Iceberg Lounge

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Homme d'affaires impitoyable
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Oswald C. Cobblepot
Oswald C. Cobblepot
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City EmptySam 14 Sep - 13:53

Quand y'en a pour un, y'en a pour deux. Le Pingouin était en train de savourer une soirée agréable dans son Iceberg Lounge, en regardant deux de ses hommes se faire étriper dans l'arène par Grundy, son fidèle zombie d'attaque. Le géant avait une parfaite maîtrise de la destruction organisée. Cependant, on recevait encore la télévision dans ce boui-boui, Strange avait quand même un côté humain après tout. Si le monocle d'Oswald avait pu sauter, alors il aurait fait des bonds comme un kangourou. Le Joker venait de faire sa petite introduction, intimant aux justiciers de se dépêcher avant de faire sauter le centre de détention. Il avait de l'idée, et même si le Pingouin haïssait viscéralement le clown, il fallait avouer : Ce con savait faire l'intéressant à la télévision. Pour une fois que le Pingouin n'avait pas envie d'exploser sa télévision avec son parapluie flingue, c'était que le programme établi promettait d'être bon. Le Joker avait quand même fait circuler quelques rumeurs à propos d'une grande parade qu'il voulait organiser, voila qu'il mettait le son et les lumières pour l'occasion. Alors que les caméras de télévision montraient le centre de détention, le SWAT et toutes les organisations, le Pingouin éructait de joie.

"Wak wak wak ! Faut bien reconnaître que le Joker sait foutre le bordel quand il veut."

Un des hommes de Cobblepot entra, muni des couleurs du gang du palmipède. Oswald s'attendait à de mauvaises nouvelles. Surtout quand le Joker commence à foutre la merde quelque part, généralement, ça explosait de partout.

"QUOI ?!"

"Le Joker rallie ses hommes à l'aciérie. Apparemment, ça se prépare pour une émeute."

"Ce triste con a sûrement une idée derrière la tête, et je le laisserai pas me coiffer au poteau. Sonne le tocsin, p'tit gars, on va se tailler la part du lion."

"Le toc-quoi ?"

"Le tocsin, imbécile ! L'alerte si tu préfères. Ignare, inculte ! Tire-toi où je t'embroche !

"Oui m'sieur Cobblepot."

Se calmer et s'allumer un bon cigare, voila la bonne idée à faire. Oswald cherchait à comprendre le plan du clown. Les hommes allaient avoir à s'y préparer. Avec le Joker, tout était possible, et rien ne pouvait en sortir de bon. L'émeute prévue promettait d'être monstrueuse, et le Pingouin pouvait parfaitement en profiter pour s'enfuir de là. Où aller ? Au Manoir Cobblepot ? Trop évident. Blüdhaven ? Même pas en rêve. Non, on trouvera bien. En attendant, il faut se casser de là. Mais c'est à ce moment que le Joker reparut sur les écrans, et cette fois, ce n'était pas pour jouer les imbéciles. Le souffle de l'explosion et le bruit percutèrent salement Cobblepot et le musée, on aurait cru que les fondations avaient tremblé. Le Pingouin se rua sur sa terrasse avant d'observer, la bouche béante, et le cigare tombant.

"C'est pas vrai ! Il l'a fait ... COMMENT ?!"

Comment le Joker avait-il obtenu la dose massive d'explosifs pour abattre des murs pareils ? Comment ? Cette question hanta le Pingouin, lui, qui était le grand maître du Marché Noir de Gotham City. Lui, qui était le seul à pouvoir relier les points d'accès à Gotham City malgré la séparation. Quelqu'un lui avait fauché l'herbe sous le pied et il n'aimait pas ça, il n'aimait clairement pas ce genre de merdier. Il observa pendant quelques secondes, la colère montante, le fait que non seulement le Joker l'avait coiffé au poteau, mais qu'en plus, il s'était fait doublé salement par un autre traître. Mais l'évidence était là, sous son nez, et le Joker l'avait lui-même dit : Strange avait fait un pacte avec le Joker, et c'était pour ça que tout s'était salement embourbé. Le Clown avait trahi Strange en tout cas, et ça sentait salement le sapin pour tout le reste. Mais il n'était pas trop tard, il était temps de sortir et de rejoindre la folie ambiante qui sévissait.

"MON MANTEAU ! MON CHAPEAU ! ET MON MEILLEUR PARAPLUIE ! ON SE TIRE DE CE TAUDIS !"

Hurla-t'il tandis que ses hommes de main se dépêchèrent à satisfaire ses caprices. Ils acquiescèrent tandis que le comité de départ se préparait, armes de poings à la main, des battes, des barres de fer, des armes tranchantes. Peu d'armes à balles, mais le Pingouin les gardait pour un autre usage plus intéressant pour le futur. Le Pingouin allait se joindre à la fête, et il avait une grosse surprise de taille. Grundy allait enfin se révéler utile pour l'occasion. Adieu les barrages de flics, adieu les justiciers, on va pimenter un peu le jeu, ah et si on pouvait, on logera une balle dans la tête du Clown, histoire de rigoler un peu à ses dépends. Oswald était peu satisfait, mais l'idée de semer le chaos dans la ville l'enchantait quand même, même s'il avait un gros compte à régler avec Strange. Et le Pingouin allait se payer le psychiatre le plus en vue de Gotham City. Une fois parés pour le carnage, le Pingouin et sa troupe d'hommes marchèrent en route vers la sortie, vers les sorties gracieusement offertes par le Joker lui-même. Quelque part, Oswald se disait qu'il le remercierait un jour, en l'empaillant dans son musée tiens ? Voila une merveilleuse idée. Il ferait un vrai beau décor authentique le petit clown, avec sa garce et ses hyènes idiotes.


L'évasion d'Arkham City Dg7i
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'évasion d'Arkham City   L'évasion d'Arkham City Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L'évasion d'Arkham City

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Batman: Arkham City - Nightwing Statue
» Batman: Arkham City - Catwoman
» The Dark Knight Rises
» Problème de PC Portable
» Batman Arkham Asylum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Arkham City :: Institutions Pénitentiaires :: Centre de Détention-