Forum Jeu de Rôle Batman
 

Partagez | .
 

 La bonne et le cinglé [PV Harley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 1667
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
♠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Vos Alliés : : ► Harley Quinn
avatar
Joker
MessageSujet: La bonne et le cinglé [PV Harley]   Lun 13 Nov - 15:47




Laugh and Die

Les Studios Panessa ... Un lieu magique, imprégné de sensations, nostalgiques, douces, amères, sucrées comme les barbapapas. L'enfance et les tendresses du septième art, la douce nostalgie qui emplissait ces lieux avait disparu depuis bien longtemps. Tous ces rêves d'une Gotham qui serait la Hollywood de la côte Est, facile, moderne, futuriste, progressiste, prospère, tout cela n'était pas arrivé et n'arriverait surement jamais. Gotham avait sombré et pour le meilleur ! C'est dans ce fourbi de mécaniques usées par le temps et par la rouille qu'un des pires criminels de Gotham City avait établi son Quartier Général, histoire de se reposer et de méditer sur un prochain plan. Le système de sécurité avait pourri, mais certaines caméras émettaient encore. Quelques robots marchaient aussi, comme cet insupportable clébard de la maison du Futur, là où se planquait le Prince des Clowns. Tout le parc du cinéma avait été remis d'aplomb grâce aux talents de Sherman Fine, le courtier de Gotham qui fournissait aux criminels les plus "dérangés", les meilleurs repaires pour se planquer. Et cet endroit, isolé, loin de Gotham City, c'était la classe ! Vous n'imaginez pas le plaisir que l'on peut avoir à vivre dans un lieu reculé et presque romantique, c'était charmant, et surtout sans, créatures indésirables. Tout la ville était en effervescence à cause d'une poignée de débiles déguisés en hiboux ! Voila que ça tue des maires et que ça fait peur à des bourgeois ! Pfeuh ! Comme si le Joker n'avait pas déjà fait pire. OUI ! Il avait fait pire ! Il avait empoisonné l'eau potable de la ville, il avait massacré une famille mafieuse avec des cuillères et il avait donné une bonne rouste à Roman Sionis pour son unique et fou plaisir de mettre le Batman à terre, voila la vérité. Le Joker était pire, et il ne supportait pas la concurrence que cette fameuse Cour des Hiboux infligeait à la ville, ni à son combat contre Batman. Le Joker avait besoin du plus grand calme dont il avait vraiment besoin pour rendre dingue cette ville remplie d'idiots patentés, alors pour faire bonne mesure, on allait trouver un lieu qui plairait, et qui serait terriblement calme, sans personne, sans rien, et tout ça uniquement pour que l'esprit du Joker puisse se concentrer, c'était ça la clé, la concentration, et le Joker en avait grandement besoin, surtout après le désastre du ballon gonflable et de cet imbécile de Clayface. Alors que le Joker s'affairait à créer de nouveaux plans et de nouvelles actions contre son archange noir, le Joker fut interrompu par un son de clochette. Il se dirigea d'un pas assuré vers son réseau de caméras avant de regarder d'un air peu ravi, la tronche de la personne qui se pointa chez lui. Elle semblait seule, toute seule, une grande fille comme elle ? HA ! La bonne blague. Le réseau de caméras émettait encore un peu, et le Joker eut un léger rictus non amusé en regardant qui venait à lui.

- "Mais c'est notre petite Harley ..."


Il ne l'attendait pas déjà de sitôt, mais ce n'était pas grave, il pourrait lui faire l'insigne honneur de lui montrer son nouveau parc de jeux pour rire ! Il l'avait tout bien préparé pour la grande surprise qui allait bientôt s'y préparer. Le Joker avait d'ailleurs finit la maison de l'horreur pour y mettre des cadavres en putréfaction dans tout l'endroit. Une infâme puanteur, c'était certain. Mais ça dissuaderait les autres d'entrer dans le secteur du Clown. Quelques cadavres aux sourires sanguinolents ont été dispersés dans l'enceinte, rappelant aux visiteurs que le lieu est fermé et qu'il est surtout, la propriété d'une seule et dangereuse personne, à savoir le Joker lui-même. Ricanant comme une hyène, le Joker se hâta d'accueillir la charmante Harley Quinn dans ce lieu magique, où toute magie prend forme. Des tas de surprises ! Des tas de cadeaux étaient cachés dans toute l'enceinte des studios Panessa et c'étaient des merveilles. Le Joker y mettait le temps, oui. Mais il le faisait comme un esthète, c'était un génie du crime, pour qui chaque détail, inutile surtout, faisait toute la différence. Des mannequins, des animatroniques, étaient là, trônant, puis, ils s'activèrent, dans un dernier effort pour retrouver leur gloire du passé oublié, chantant, bougeant mécaniquement les bras, tournant les bustes et la musique, complètement fanée, pleines de parasites, c'était le chant du cygne de ce manège. Ils chantèrent, car c'étaient les plus grands : Frank Sinatra, Fred Astair, Dean Martin et Sammy Davis, dans leurs plus beaux costumes, qui offraient une dernière sérénade grésillante, malgré la rouille et le temps qui avait passé, inexorablement, ils tentaient de reproduire leurs gestes mécaniques, dans une ultime parodie d'accueil. Puis soudain, une mitraillette retentit et les balles frappèrent les robots qui s'éteignirent à jamais. L'arme à feu se tue, et une ombre sort des ténèbres. Son costume violet relevé, sa démarche presque chaotique, l'Empereur du Crime était là, sortant des ombres, ne souriant plus de son sourire sanglant, jetant la mitraillette vide sur le sol poussiéreux. Il ne souriait plus depuis sa dernière rencontre avec Poison Ivy, tout semblait changé pour le moment dans l'esprit du Joker.

- "Je déteste cette chanson."


Alors que tout semblait pour ainsi dire, établi. Le Joker s'avançait d'un pas assuré vers la jeune femme qui a dû se cacher pour éviter les balles. Personne n'est fan du plomb au point d'en bouffer quelques balles à une vitesse percutante. Aaah le doux bruit des impacts de balles qui explosent les os ou qui réduisent en purée gélatineuse les organes internes de l'être humain. Mais ça n'avait pas de réelle saveur. Les armes, comme les jouets explosifs ou les couteaux, c'était marrant aussi. Alors que le calme semblait revenir dans l'enceinte des Studios Panessa, le Joker leva les bras au ciel et accueilli la jeune fille comme il se devait. Le vent froid s'engouffrait dans ce lieu hanté, sans âme qui vive, excepté nos deux compatriotes Gothamites : Le Joker et Harley Quinn en personne. Feignant d'être surpris par l'apparition de la jeune femme, et son amante, le Joker n'explosait pas de sa joie habituelle devant l'apparition de cet ange immaculé et béni par la folie. C'était plutôt un accueil des plus froids on peut dire ça comme cela.

- "Est-ce possible ? EST-CE POSSIBLE ? Mais c'est notre chère petite Harleen Frances Quinzel !"





Life's a laugh and death's a joke, it's true. You'll see it's all a show !
Keep 'em laughing as you go. Just remember that the last laugh is on you.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La bonne et le cinglé [PV Harley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une belle photo ? une bonne photo ? LA photo ?...
» PROTO HARLEY DAVIDSON.
» Hayley Long - Lottie Biggs n'est presque pas cinglée
» [Musique]La musique qui met de bonne humeur =)
» JOYEUX ANNIVERSAIRE ET BONNE DESTINEE(du point de vue astrologique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Amusement Miles :: Studios Panessa-