Partagez | .
 

 Sauvée par le gong !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: Sauvée par le gong !    Dim 1 Jan - 22:34

Je ressortis de la tour Wayne l'esprit brumeux. Mes idées étaient confuses et je ne savais plus vraiment quoi penser de cet étrange personnage. D'un côté, il y avait les faits, ses mimiques sa façon de n'être qu'un autre playboy parmi tant d'autre mais, de l'autre côté, il y avait mon instinct. Et mon instinct ne me trompait jamais. J'avais le pressentiment qu'il y avait tellement plus sous cette carapace déroutante. Je n'avais cependant pas envie de creuser plus loin, je n'étais pas prête à me lancer dans ce genre d'entreprise car assurément, il ne laisserait personne percer à jour son secret sans se battre bec et ongles.

Et tu n'as pas que cela à faire de ta vie non plus.

J'étais réellement désarçonnée. J'avais besoin de réfléchir à tête reposée et me recentrer sur mon travail, sur mes projets et ma vie. Je devais combattre ma curiosité si je ne voulais pas finir dans un merdier. Je devais la jouer fine. Pour l'instant. D'autant que j'avais besoin de lui autant officiellement qu'officieusement. Il restait un des plus grands entrepreneurs de la ville et si je voulais obtenir un réel partenariat avec la mairie, je devais absolument tisser des liens professionnels forts avec cet homme aussi étrange soit-il.

J'avais demandé à mes gardes du corps de rester quelques mètres derrière moi afin de ne plus sentir leur présence constante. Autrefois, j'avais tenté d'apprendre plusieurs techniques de corps à corps, de self-défense au moins mais j'avais été forcée d'admettre que je ne faisais pas le poids contre un homme ou contre une femme plus adroite que moi. Mon agression avait considérablement atteint mes capacités physiques. Je faisais du sport tout les jours et avais acquis un certain niveau de souplesse toutefois, je restais une femme faible. Sans arme, sans garde, je n'étais pas mieux que n'importe quel autre de ces citoyens traversant Grande Avenue. Je détestais cela mais je ne pouvais nier ma condition.

Tu es peut-être faible physique mais tu ne crains pas la douleur !

Je ne craignais rien, j'avais un contrôle sur cela et peu m'importait les choses hors de mon contrôle, elles ne m'intéressaient pas. J'avais fait tout ce qui était en mon pouvoir et même plus, je n'en voulais à personne. J'avais très rapidement compris que la vengeance ne servait à rien, elle n'était que contre-productive. Finalement, la vengeance est faite pour les gens se cherchant un but dans la vie. J'avais mieux à faire qu'entretenir une quelconque rancœur.

Je traversai la rue sans même lever la tête, perdue dans mon flot incessant de pensées. Arrivée au milieu de la route, je relevai le regard. Cela ne dura pas plus de quelques secondes mais c'était assurément un de ces moments qui vous semblent durer des heures. Je sentis mon cœur taper violemment dans ma cage thoracique et je pouvais entendre mon sang pulser dans mes veines. Un coup d’œil me suffit à comprendre ce qu'il se passait mais je restai désespérément clouée au sol.

Putain de feu vert …

J'aurai dû bouger, me jeter contre le bitume, faire quoique ce soit mais je tenais la position, paralysée.

Bouge ! Bouge ! Bouge !

Je n'avais pas peur, je n'avais simplement pas d'autres issues. Je ne pouvais faire qu'une chose : contempler cette satanée voiture me foncer dessus sans rien faire. Mon cerveau persistait à envoyer quantité de messages tous plus contradictoires les uns que les autres. Peut-être était pour cela que je ne faisais strictement rien.

Je me plaisais à croire que je saurai lorsque la mort arriverait. Je ne savais pas comment mais j'étais certaine que je le saurai. Pas en voyant ma vie défiler sous mes yeux ou en apercevant une lumière blanche au loin. J'écoutai patiemment les roues crisser contre le bitume tandis qu'elle arrivait à moi. Je fermai doucement les yeux et décidai de laisser les choses venir comme elle était.


Au pire quelques côtes cassées … 
Revenir en haut Aller en bas
Justicier(e)
Masculin Messages : 46
Date d'Inscription : 15/06/2016
Localisation : Gotham City/Blüdhaven.

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► L'oiseau bleu justicier/Officier Dick Grayson
♠ Relations conflictuelles :: ► La totalité des criminels de Blüdhaven et Gotham.
♣ Vos Alliés : : La Bat-Familly.
avatar
Dick Grayson/Nightwing
MessageSujet: Re: Sauvée par le gong !    Lun 2 Jan - 17:01

Une nouvelle journée à Gotham. Je déambulais dans la rue habillé d'une chemise avec sur le dessus une veste coast. J'avais retroussé les manches de ma chemise que j'avais accompagnée d'un jean et de converses. J'étais sur ce coup, assez classique il fallait l'avouer, même si je voulais me rendre à la tour Wayne afin de parler à Bruce. Durant tout mon combat contre le crime, les moments de ré-pis sont rares, pour une fois j'en avais profité pour marcher et ne pas conduire tout bonnement.

Grande Avenue semblait figée dans la sécurité grâce à la police, elle était le contraste parfait de Devil's Point. Les panneaux publicitaires, les casinos et autre établissements semblaient comme hors d'atteinte de la noirceur de la ville alors qu'il n'en est rien. C'est sous l'épais brouillard de pollution que mes pas se faisaient. Malgré mon optimisme je me demandais si cette ville pouvait un jour se sortir de là, et j'en concluais que oui, si tout le monde le voulait. Ceci est souvent le cas pour beaucoup de choses. Suite à ça mes pensées m'avaient de nouveau attiré au plus profond de mon esprit, je baissais légèrement mes yeux. Le dernier soir, j'avais revu Barbara et il faut l'avouer que cela m'avait chamboulé mais en bien. Il était bon de pouvoir compter sur une alliée et ses traits, son visage ainsi que son sourire ne cessaient de me revenir en tête, comme si nous étions revenu en arrière et que le temps nous l'avait rendue comme elle aurait toujours due être.

Wayne Tech avait accompli du beau boulot et Bruce m'avait une fois de plus déçu. Ce dernier voulait toujours me préserver, c'est ce qui m'a fait partir de sous son aile. Il ne m'avais jamais prévenu pour le décès de Todd à l'époque. Il m'avais aussi caché la double identité de Barbara quand j'étais encore Robin. Il ne m'avais même pas téléphoné pour m'annoncer la nouvelle, celle que Barbara était sur pieds. Comment faire confiance par la suite à Bruce ? C'était ceci qui avait le don de m'énerver chez lui, toujours à vouloir me protéger alors que je sais ce que je fais et à quel endroit je marche.

Je secouais la tête afin de ne plus y penser, et en relevant les yeux, je vis ainsi une femme semblant être accompagnée de deux balourds sûrement ses gardes du corps. Il fallait avouer que j'étais intrigué par ça, elle semblait être vêtue de vêtements noirs et blancs bien taillés, le repaire typique du monde de l'affaire. Je ne pouvais m'empêcher de l'analyser, car elle ne semblait pas vraiment de Gotham directement. Elle n'était pas plus haute qu'un mètre soixante à vue. En voyant le feu passer lentement au vert, je me stoppais net devant le passage piéton, attendant mon tour, en revanche cette femme elle n'avait pas levée les yeux, et suite au mouvement pour dire à ses chiens de la laisser respirer, elle était à la merci des pneus criant d'une voiture. Le bélier allait frapper aux portes de sa vie et sûrement la blesser gravement voir mettre fin à ses jours. Elle semblait avoir réagit, mais elle ne bougeait pas, elle était paralysée. Quoiqu'il se passe, les autres se contentaient de regarder, personne ne bougeait le petit doigt, et l'homme semblait arriver trop vite pour freiner.

Mon sang ne fît qu'un tour et c'est alors que je courrais à toute allure jusqu'à arriver à bonne distance afin de plonger avec elle, je le fis de manière plus maladroite que d'habitude et non de manière acrobatique afin de ne pas éveiller de soupçons plus tard. Je sentis le vent souffler dans mon dos suite au passage de la voiture et je roulais alors sur le dos avec cette femme, sans aucune casse à ma grande surprise, il y aura juste des bleus en dépit de la douleur que je sentais. Je me relevai le plus rapidement possible et la releva par la même occasion.

« Vous allez bien ? Rien de cassé ? » Dis-je de manière calme.

Je tournais les yeux autours de moi et fût décontenancé par l'ignorance des gens face à cela, continuant leur route au feu rouge. Gotham aura beaucoup de mal à changer. Je chassais ces pensées de mon esprit pour revenir à cette femme, j'attendais de voir si tout allait bien avant de continuer ma route, l'analysant du regard, cherchant à comprendre qui elle est.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Sauvée par le gong !    Lun 2 Jan - 22:22

Je ne le vis pas le moins du monde arriver. Mon esprit avait cherché toutes les issues possibles mais lui, je ne l'aurai jamais vu venir. Une minute j'étais sur le point de finir sous les roues d'un stupide bolide et la suivante j'étais sur le corps d'un homme qui me releva en me demandant comment j'allais.

Je ne répondis pas tout de suite, trop sonnée pour penser clairement. Je lançai un regard lourd de sens à mes deux gardes avant de reporter mon attention sur le jeune homme me faisant face. Il était assez banal, se fondant dans la masse. Avec son jeans et ses converses, il me faisait plus penser à un flic en civil qu'à un citoyen lambda. Lorsque j'étais au lycée, on avait souvent un de ces flics qui venaient chercher un quelconque petit dealer, à force, ils ne passaient plus du tout inaperçus.

Je contemplais un peu l'état global de mon corps, rien de bien intéressant. Peut-être quelques bleus mais j'avais vu pire. Je clignai plusieurs fois des yeux avant d'ancrer mon regard dans celui de l'homme face à moi. J'avais tant de choses à lui dire, les pensées fusaient à une vitesse effarante dans mon esprit. J'avais tant de chose à dire et lorsque j'ouvris la bouche, ce qui en sorti me fit froncer les sourcils.

-Vous êtes flic ?

Merci !

Je grimaçai mécontente de mon esprit peu enclin à suivre mes indications. Je passai une main dans mes cheveux en pensant qu'il me fallait une bonne douche après une journée pareille et pourtant, nous n'étions même pas arrivés à l'après-midi. Je pris une forte inspiration et lâchai un rire nerveux malgré moi.

-Je suis désolée, je ne sais vraiment pas pourquoi j'ai dit cela. Continuai-je de rire. Je voulais vous remercier mais ma tête n'était pas franchement d'accord.

Oh je t'en prie ! Tu agis comme une midinette !

Mon attitude me déroutait mais j'avais l'habitude, je gérais toujours très différemment face aux situations de crises. Je me contentai donc de sourire face au vide soudain de mes pensées. Le calme plat tout à coup. Peut-être devrais-je faire un tour à l'hôpital, histoire de limité le traumatisme post-choc ou peu importe comment cela s'appelait. J'avais pris l'habitude depuis mon agression.

Il me faut mes antidépresseurs.

Et sans prendre de gant, je m'évanouis. Cela n'avait pas de sens, enfin, peut-être que si.

Quelle femme faible … lamentable …

J'avais du mal à savoir si c'était affligeant ou simplement décevant.

Non ! Pas décevant, ce n'est pas comme si on en attendait beaucoup de toi physiquement parlant à part pour … tu sais.


Et avec tout ça, je ne lui avais même pas donné de réponse. Peut-être aurais-je dû lui dire que j'allais bien non ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Sauvée par le gong !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sauvés par le Gong
» E. Caufield et B. Lawson : Sauvés par le gong
» Générique Serie tv - Sauvés par le gong
» Vous les avez peut-être déjà vus quelque part ... mais où ?
» Sauvés par le Gong/ Saved by the Bell (1992) Tiger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Miagani Island :: Grand Avenue Station-