Imaginez le Mythe de Gotham City




Lady Shiva

Poison Ivy

Cheetah

Mr Zsasz

Ra's Al Ghul

Dollmaker

Silence

Le Ventriloque

Bane

Duela Dent

Warren White

Alberto Falcone

Catgirl

Magpie

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Black Lightning

Spoiler

L'Ergot

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan

Partagez
 

 Une chasse aux volatiles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vengeur
Masculin Messages : 104
Date d'Inscription : 28/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Vengeur / GCPD
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman
♣ Alliés : : ►Freya / Roy
Jason Todd/Red Hood
Jason Todd/Red Hood
MessageSujet: Une chasse aux volatiles.   Une chasse aux volatiles. EmptyDim 1 Déc - 15:59


Avatar1
Avatar2

Une chasse aux volatiles.

Ces derniers jours Jason n'avait pas encore eu le temps de se remettre en chasse, plein d'événement faisaient qu'il ne pouvait pas. Heureusement pour lui il avait foutu des traceurs sur le Pingouin, avec un peu de chance il ne les avaient pas tous trouvés. Ce qui l'arrangerais, en rentrant dans sa planque il s'installait devant l'ordinateur. Son écran montrait un grand plan de la ville, avec des points rouges qui clignotaient. Certains avaient des noms, d'autres pas, ceux sans noms montraient les petites frappes lambda de la ville.

Mais ceux avec des noms montraient les cibles principales du justicier. Parmi ces cibles qui clignotaient, il y avait le pingouin. Qui visiblement ne semblait pas bouger de sa planque. Aurait-il peur de sortir après Arkham City ? Non ce n'est pas son genre, peut-être même qu'il cherchait à attiré Jason dans un piège, ce serais bien son style par contre. Seulement il ne pouvait pas laisser une telle occasion de lui mettre la main dessus, ce dernier se trouvait à Burnley, dans le manoir Cobblepot. Très bien, Jason enfilait alors son costume, avant d'enfiler son masque il jetait un dernier coup d'oeil.

Pas loin de lui se trouvait le casque rouge du Red Hood , dans une vitrine un peu comme un trophée. Jason avançait vers se masque, puis restait quelques seconde planté devant la vitrine. Une part de lui réclamait ce casque, lui disait que c'était le seul moyen de faire la loi. Une autre plus récente, moins torturée lui disait que s'il faisait ça il trahissait la confiance de Bruce. Que tout ce qu'il avait fait jusqu'ici serait réduis à néant. Mais il devait se rendre à l'évidence, la méthode douce ne fonctionnait pas. Aucun de ces crétins ne prenaient au sérieux un homme gentil. Red Hood était crains, les criminels de la ville savaient que s'il se pointait ils n'iraient pas à l'hôpital.

Instinctivement il enlevait la tenue d'Arioch. Laissant ce costume sur le sol, dernièrement Jason avait subis un entraînement. Le rendant plus fort, mais pas que physiquement. D'un coup de poing il brisait la vitre, sortait le casque. Une fois son ancienne tenue, plus travaillée, enfilé, il mettait son casque. Rangeais ses armes dans leurs étuis, puis partait en chasse. Red Hood était de retour.

Devant le manoir, Jason faisait comme à son habitude. Il trouvait une faille dans les rondes, tuait les deux agents de surveillance puis entrait par une fenêtre isolée. Un angle qui mettrait du temps avant d'être repérer. Même si dans pas très longtemps, les gardes morts seraient retrouvés. Une fois dans une des pièces de ce manoir, il marchait doucement, ses pas ne faisaient aucun bruit. Il observait et écoutait, voyons voir combien de temps ils mettraient avant de le repérer.

Que la chasse commence.


Une chasse aux volatiles. Signat13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parrain de la Pègre
Masculin Messages : 1136
Date d'Inscription : 02/08/2018
Localisation : Iceberg Lounge

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Homme d'affaires impitoyable
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Oswald C. Cobblepot
Oswald C. Cobblepot
MessageSujet: Re: Une chasse aux volatiles.   Une chasse aux volatiles. EmptyMer 4 Déc - 14:58

La vie, c'est comme les macaronis au fromage. C'est dégueulasse et faut quand même les bouffer. C'est un peu comme de la tarte au poils, vous savez, quand vous devez bouffer la teuteuche d'une femme et qu'elle est pas rasée. C'est de la tarte aux poils : On s'attend à mieux, et pourtant, on est déçu du résultat. Bref, la vie est une tarte aux poils géante. Quand c'est la merde, faut savoir rebondir, qu'importe ce qui arrive. Et qu'importe si la fille à qui tu dois bouffer la moule doit avoir des mycoses, des champignons ou d'autres saloperies bien grasses, bah fallait le faire. Parce qu'on est des mecs, et qu'il faut toujours relever les défis. Même si la nénette sortait des chiottes, avec un coulis de marron qui lui sortait de la chatte, et bah, la vie, c'était ça, en permanence. Une chatte de femme pas rasée et dégueulasse à souhait. Rien de plus, rien de moins. C'était comme ça qu'il fallait voir la vie, la vie était longue, et elle était dure. Et le Pingouin, lui, il savait les relever avec brio, même si parfois, il se cassait la gueule lamentablement dans le fond des chiottes. Faut pas faire chier le Pingouin. Arkham City était fini, et maintenant, l'atmosphère était au calme, à la tranquillité. Cependant, quand vous êtes obligé de gérer des cons, bah vous êtes bien obligé ! Ce soir-là, Oswald avait organisé une petite soirée tranquille avec quelques membres des gangs de la ville. Le Pingouin se terrait dans une des pièces amenagée du Manoir Cobblepot. Il recevait du beau monde. Des gars du sud de Gotham, ceux de l'est, des Diabloz, des Nicks, bref, des représentants de quelques petits gangs sur lesquels le Pingouin voulait mettre la main dessus. Bien sûr, ce n'était pas gagné. Les gars se détestaient les uns les autres, et pourtant, fallait quand même les gérer. Bossworth avait tout bien organisé, ainsi que la sécurité. Le Pingouin, lui, était déjà en train de concevoir des plans derrière les plans des grands pontes de Gotham City. Même avec des mots simples, la plupart des crétins présents ne comprenaient rien. La petitesse d'esprit des nouveaux criminels est bien merdique de nos jours, mais qu'importe, le Pingouin, lui, il voyait parfaitement ses plans dans son cerveau.

"Je vous le dit, avec toutes ces conneries de Wayne, on risque de s'en prendre plein les dents. MAIS ! J'ai la solution pour régler ce genre de merde. Bruce Wayne est une cible, ça, on le sait tous, mais je vais pas vous emmerder avec les détails. Je me garde Bruce Wayne pour bientôt, et ce sera sa tête que j'empaillerai dans mon musée wak wak wak."

Le Pingouin ricana tandis qu'il expliquait son prochain plan. Il regardait la petite assemblée qui se surveillait les uns les autres. Si le Pingouin n'avait pas été là, nul doute qu'ils seraient tous en train de s'exterminer les uns les autres. Ce serait pas le moindre mal songeait le Pingouin, mais à quoi ça sert de gouverner une ville remplie de cadavres ? Non, le mieux était de les surveiller et de les tenir en laisse, comme de braves petits toutous. Le Pingouin souriait, tandis que ces pauvres cons allaient s'arracher les dernières armes que le Pingouin avait en stock. Mais il les fournirait tous, en échange de leur féodalité.

"Bon, écoutez-moi. Je vous vends mes armes à un prix dérisoire, votre loyauté et votre soumission à mon empire. Je réclame quand même 60% de vos gains, et je vous laisse, bon prince, 40% de revenus. C'est normal, après tout, avec ces armes, vous allez mettre à genoux vos quartiers et éliminer ceux qui vous emmerderont. Moi, ce que je veux, c'est que vous vous fassiez la paix entre vous et qu'on puisse faire en sorte que le marché soit rentable. Pas d'emmerdes, pas de soucis. Vous me laissez gérer Batman et le petit Wayne. Je me charge de ça."


Souffla-t'il tout en regardant chacun des intermédiaires présents à la table. Ok, c'était une belle arnaque, et ces pigeons allaient tomber droit dedans. Comme des bleus, mais c'était ça qui était rigolo. Ces crétins allaient la sentir passer. Un peu comme lorsqu'une pucelle y'a droit. Au début, y'a un peu de tension, d'appréhension, et puis, ça arrache d'un coup, et ça fait saigner. Ce sont toujours les dix premiers centimètres qui font mal, mais qu'importe, au moins, l'important était d'en prendre du plaisir. Le Pingouin ricana intérieurement tandis que les Low Boyz venaient de signer en premier, la demande en armes. Une bonne chose de faite. Les East Side Guerilleros venaient eux aussi de signer. Ils feront de la bonne chaire à canon quand il faudra les envoyer contre Falcone. Wak wak. C'est alors que Bossworth appelle le Pingouin dans le creux de l'oreillette. Apparemment, on a retrouvé deux cadavres aux alentours du Manoir. Le Pingouin se saisit alors de son parapluie avant de le pointer vers sa petite assemblée. Il semblait légèrement courroucé. Légèrement. Après tout, le Pingouin était certes, colérique, mais magnanime.

"Qui est le sombre enculé qui a parlé de notre petite réunion de ce soir ?"


Rugit-il en le pointant vers l'un des hommes assis sur la table. Chacun cherchait à se dédouaner et à accuser les autres, mais cela, cela ne donnait que de la colère dans l'esprit du Pingouin. Il commençait vraiment à s'énerver pour le coup. D'un coup, une balle du parapluie truffa un des gars, un de ceux qui n'ont pas signé évidemment, en guise de semonce. S'il avait été gourmand en terme de plomb, le nouveau cadavre allait s'en faire une gourmandise. Le Pingouin vociféra tandis qu'il cherchait à comprendre ce qui se passait. Quelqu'un l'avait mouchardé, et ça, il aimait pas. Il aimait pas qu'on le moucharde et qu'on balance ses petites affaires comme ça. Bossworth était sur le qui-vive lui aussi, tout en rameutant les troupes et en faisant en sorte de préparer une éventuelle sortie du Pingouin. La nuit ne faisait que commencer, mais déjà, ça puait du cul et ça puait la merde. Somptueusement.


Une chasse aux volatiles. Dg7i
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 104
Date d'Inscription : 28/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Vengeur / GCPD
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman
♣ Alliés : : ►Freya / Roy
Jason Todd/Red Hood
Jason Todd/Red Hood
MessageSujet: Re: Une chasse aux volatiles.   Une chasse aux volatiles. EmptyJeu 5 Déc - 14:07


Avatar1
Avatar2

Une chasse aux volatiles.

Red Hood était entré, il avait laissé la signature à l'entrée, tout le monde était sans doute déjà au courant qu'un intrus était là. Très bien c'était son objectif, ce soir il avait l'intention de s'inviter à cette réunion. Visiblement ils pensaient pouvoir préparer la reprise de la ville sans lui ? Ben voyons. Maintenant qu'il était de retour il comptait frapper un grand coup, mettre une balle dans la tête de tout ces connards. Aucun d'entres eux n'en reviendra vivant. Cette soirée sera pour la plus part leur dernières. Une fois entrée, il allumais un nouveau mode sur son casque, une vision lui permettant de scanner son environnement.

Avec ça il voyait les lignes électriques dans les murs, dans le sol bref il voyait tout. Son objectif était clairement de les plongés dans le noir. Aucun ne le verra venir, pour ne pas faire de bruit il se faufilait dans les couloir, qui maintenant grouillaient de gardes. Ses gants étaient maintenant équipé d'une fonction taser. Un petit coup d'électricité puis le tour était joué, une seule fois l'un des garde le repérais, malheureusement pour lui sa gorge s'ouvrait à quelques secondes prêt. Les cordes vocales tranchées impossible de sortir le moindre son. Depuis le début de la soirée, Jason trimbalait un sac avec lui. Dans lequel se trouvait un petit cadeau.

La discrétion lui servirait simplement pour arriver au niveau de la table principale. Une fois sur place, il pourrait enfin montrer sa petite surprise. En suivant les câbles il se dirigeait vers le compteur électrique, ce manoir ne devait pas en avoir qu'un, mais ça il s'en moquait ça devait simplement lui offrir l'occasion de se pointer devant eux et compter sur l'effet de surprise. Bingo compteur trouvé ! Mais quelques hommes le dérangeaient et l'un d'entre eux arrivait à tiré un coup de feu, quelle merde.  Mais Jason parvenait à couper le courant, prenant la direction de la salle voulue.

Les criminels et le pingouin seraient maintenant dans le noir, si tout allais bien.  Jason prenait donc la direction du salon principal, la surprise allait être de taille. Si seulement ces guignols ne partaient pas, sinon ils ne verraient pas ce beau cadeau. Après avoir piraté la ligne de communication de se bon vieux Ozzy. Jason prenait la parole, sa voix était trafiquée. Mais Pingouin n'était pas idiot peu de gens oseraient se pointé ici.

Salut le piaf. Je vois que toi et tes amis faites une petite fêtes, sans m'inviter ? J'en suis fortement déçu. Mais ne fuyez pas mes doux, si vous êtes joueurs j'ai un cadeau pour vous.

N'ayez pas peur je viens seulement discuter. Mais si vos hommes ouvrent encore le feu sur moi, je viendrais vous flinguez tous un par un. Vous et toutes vos familles. Sans la moindre pitié.


Par souci de crédibilité il enchaînait avec le dossier d'un des hommes présent. Sa fille. Il avait des photos, des vidéos et savait où la trouvée. Où elle étudiais.

Prenons par exemple cette jeune Molly. Pleine de vie, de charme, une étudiante comme les autres. Sans doute pas au courant des affaires de son bon vieux paternel. Ele étudie à l'université de Gotham. Aujourd'hui elle est rentrée chez elle après un café à starbuck et avoir couché avec son petit-ami dans l'amphi.

Venons-en au fait. Si vous voulez m'entendre, rappelez vos hommes. Je viendrais à vous, sinon soyez certains que je vous traquerais, je vous trouverais et je vous tuerais.





Une chasse aux volatiles. Signat13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parrain de la Pègre
Masculin Messages : 1136
Date d'Inscription : 02/08/2018
Localisation : Iceberg Lounge

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Homme d'affaires impitoyable
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Oswald C. Cobblepot
Oswald C. Cobblepot
MessageSujet: Re: Une chasse aux volatiles.   Une chasse aux volatiles. EmptyLun 9 Déc - 0:12

Quel bordel, voila encore un merdier pas possible à gérer. Que faire devant un bordel pareil ? Cette voix, cette voix ... Le Pingouin la connaissant foutrement bien et il n'appréciait clairement pas le fait qu'il soit là. C'était le foutu Red Hood, ce connard de Red Hood qu'il fallait enculer avec son joli petit casque rouge. Il venait, il osait encore venir chez lui. Après l'Iceberg, c'était le Manoir. Ce n'était plus une base fortifiée, c'était carrément une maison de passe ! Le Pingouin enrageait déjà de colère tandis que le courant venait de s'éteindre. Pas grave, le générateur automatique va s'allumer, mais le Red Hood, lui, il allait en profiter. Serrant son parapluie dans la main, le Pingouin hurlait intérieurement de rage. Cela signifiait encore un monceau de cadavres, un sillon de sang, des gars qui allaient crever et le Pingouin ne pouvait pas se permettre de perdre ce luxe d'avoir des hommes de main ... Surtout des bandes qui pouvaient servir son armée ... Les affaires sont les affaires. On ne peut pas négliger la manière avec laquelle on s'inscrit dans les affaires ! C'est ainsi, et on doit absolument pouvoir se fier à ses alliés. Par conséquent, Le Pingouin devait savoir s'il pouvait compter sur ses alliés et s'ils pouvaient représenter une épaule sur laquelle il pourrait s'appuyer en cas de danger. Après les récents évènements survenus d'une manière très mystérieuse, il fallait pouvoir compter sur la cohésion entre les gangs, et pourtant, il semblait que certains voulussent en faire autrement! Les arrangements et négociations devaient être réalisés prudemment et la précaution était donc le mot du jour. Comment pourrait-on encore mieux s'assurer de la fidélité des alliés que de savoir ce qu'ils faisaient extra-muros. Le mieux était le parapluie dans le cul. Il fallait clairement montrer qui était le patron dans ce gourbi dégueulasse. Le patron, c'est le Pingouin, et pas ce casqué rouge abruti !

"Grmblblbl ça va pas encore recommencer ce bordel ?! On est où là ? Au mcdo du coin ou quoi ?"


Beugla-t'il tandis que les autres membres de gang le suppliaient d'écouter le Red Hood. Oswald agréa mais il se retenait. Les gardes s'en allèrent. Exposant le Pingouin à un risque. Dieu qu'il enrageait. Se soumettre face à un cloporte comme le Red Hood l'enrageait vraiment. Ce n'était même plus de la haine, c'était au-delà de ça. Red Hood était un emmerdeur notoire, à l'instar de Catwoman, mais elle, elle pouvait être achetée. Impossibilité de voir plus loin que le bout de son nez, c'était désespérant, à croire qu'il aurait fallu des années avant qu'ils ne trouvent quoi que ce soit d'intelligent dans son cerveau de crétin suicidaire tout à fait désordonné. Il paraissait en faire qu'à sa tête, se prenant pour un héros des temps modernes sûrement. Quel con. Le Pingouin ne supportait pas qu'on ne l'écoute pas, cela provenait certainement de son enfance difficile lorsqu'il n'avait que pour oreille attentive ces oiseaux ... Oswald préféra d'ailleurs chasser ses mauvais souvenirs au plus vite avant de retomber dans une crise d'angoisse. Pourquoi faire confiance au Red Hood ? Comment on le peut ? Comment le Pingouin pouvait-il un temps soit peu lui faire confiance ?! C'était peine perdue, mais il fallait s'assurer qu'un crétin pareil comme lui puisse tenir parole de les laisser en vie. De toute manière, Cobblepot n'avait guère le choix. Les hommes du Pingouin, et les gardes des chefs de gangs se tirent eux aussi. L'énervement est à son comble.

"C'est bon, tu peux venir, on s'ra gentil comme des images wak wak wak."

L'envie de lui arracher les yeux était forte pour le Pingouin. Le Pingouin prenait l'habitude de voir Gotham sombrer sous l'immondice perpétuelle de ses propres tenanciers et c'était risible ! En outre, Cobblepot savait qu'il fallait à tout prix se débarrasser des pires ordures qui peuplaient la ville dans le but de s'approprier la cité, tout bêtement et le monopole des trafics. L'une des principales cibles, affaiblie, si elle en fut, était bien le Red Hood. Ainsi était le jeu de Cobblepot, s'imposer par le mental et bien évidemment la force ! Cet intrus se présentera sans tarder. Trois imbéciles ayant pénétré dans l'Iceberg et priant pour le salut de la vie de monsieur Cobblepot, tout en ayant essayé de le tuer, à savoir Catwoman, le hibou dégueulasse et ce connard de Red Hood. Si le Pingouin n'était pas si en colère, il trouverait cela amusant. C'était fort charmant. Rien de bien inquiétant pour Oswald, qui en avait vu bien d'autres. Cependant, ces hommes étaient bien armés, et parés à tirer si jamais le Red Hood venait à s'amuser et à changer d'avis, c'est ce qui ne rassurait pas le Pingouin. En arborant un sourire sadique, Cobblepot imagina, dans un premier temps, comment il allait s'en sortir pour tuer l'une des âmes les plus glorieuses de la ville, comme ça, sans plus de difficultés. Il fallait se méfier du personnage passionné par ornithologie. Cependant, les chamailleries immatures commençaient à agacer Le Pingouin qui tapa du pied. Alors non seulement, il avait pénétré sans vergogne dans le manoir ancestral des Cobblepot et il s'en prenait à la réputation du petit homme ... C'était trop. Qui osait, outre les flics naïfs, s'en prendre à un Cobblepot ?! Une famille qui avait aussi bien prouvé sa valeur au fil des siècles méritait qu'on lui adresse les meilleurs honneurs ! Bras dessus, bras dessous, le Red Hood allait salement flirter douloureusement avec la mort, si cette dernière aurait encore un temps soit peu de pitié pour son âme inutile ...

"Neuf générations de Cobblepot, et aucune n'a connu ce manque de politesse. La criminalité n'est plus comme elle devrait être."

Il regrettait le bon vieux. Quand le crime était un peu plus classe, et quand les criminels avaient certaines valeurs. Le Red Hood n'en avait pas. Et c'est ce qui ferait sa perte. En attendant l'arrivée de ce Rambo de pacotille, il fallait être prudent. Fumant son cigare, Cobblepot rongeait sérieusement frein. Il hésitait même à abattre un ou deux chefs de gangs dans le tas, pour faire bonne figure. Une chose était certaine, Red Hood ne pouvait pas s'en prendre à la famille du Pingouin. Ils étaient tous morts.


Une chasse aux volatiles. Dg7i
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 104
Date d'Inscription : 28/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Vengeur / GCPD
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman
♣ Alliés : : ►Freya / Roy
Jason Todd/Red Hood
Jason Todd/Red Hood
MessageSujet: Re: Une chasse aux volatiles.   Une chasse aux volatiles. EmptyLun 9 Déc - 0:45


Avatar1
Avatar2

Une chasse aux volatiles

Jason avait suivis les conseils de Slade. Cet homme était doué, fallait le reconnaître, il savait tenir les criminels de cette ville par les couilles. Ce soir il en avait la preuve, alors qu'il marchait sereinement dans les couloirs, les gardes lui tournait le dos. Ils le laissait passé, un sourire était présent sur son visage, caché par son casque rouge. Evidemment il n'était pas idiot, dans son dos se trouvait un katana prêt à l'usage, de chaque côté de sa ceinture deux armes de poing, toutes deux chargées. Pingouin était un  homme imprévisible d'autant plus sous l'effet de la colère. Valait mieux rester sur ses gardes.

Puis il trouvait enfin le salon, le bruit des hommes derrière les portes ne laissait aucun doute. Son sac commençait à lui peser sur les épaules. D'un coup il enfonçait la porte principal d'un coup de pied, en entrant il lançait le sac sur la table principale. Dans un silence macabre la lumière se rallumait. Jason prenait une chaise, s'installait puis ouvrait doucement le sac. Une odeure dégueulasse en sortait en même temps il fallait dire que ces têtes y étaient depuis un petit moment. Du sang était encore visible sur ses gants, preuve de ses exploits.

Puis il levait son doigt pour faire patienter son nouvel auditoire. L'insolence, l'arrogance voilà ce qui résumait bien son comportement de ce soir. Cobblepot devait surement bouillir littéralement de l'intérieur, si ça ne tenais qu'à lui Jason n'aurait jamais eu accès à cette pièce. Mais même le plus grand criminel ne peux oeuvrer seul. Cette créature avait besoin d'allié, lui était intouchable sur le plan familial mais pas eux.

Pour appuyé ses dires, il sortait le fameux dossier qui s'ouvrait au contact de la table.

Tout d'abord bonsoir messieurs. Comme je ne suis pas un menteur voici le fameux dossier. Monsieur, vous pouvez vérifier c'est bien votre fille. Mais pour mettre les choses au clair, si j'avais voulu vous seriez tous mort ce soir. Aucun d'entre vous n'aurais quitté ce manoir, sauf peut-être la petite chose insignifiante qui se dit être votre leader.

Dans ce sac, comme promis se trouve votre cadeau.


En le vidant sur la table tous pouvaient contempler le macabre spectacle. Fou ? Jason n'étais pas fou, du moins pas seulement. Montré sa force, prouvé que vous n'êtes pas faible était primordial dans cette ville, c'était la loi du plus fort. Et ce soir c'était lui le plus fort. Les têtes de chacun des lieutenant, de chacun des hommes ici présents. Découpée depuis une journée, donc je vous laisse imaginez l'odeur.

Vous connaissez sans doute ses visages non ? Je suis certains que si. Je les aient tous tué de mes mains, avec le katana présent dans mon dos. Mais comme promis je suis là pour discuter.

Maintenant que j'ai toute votre attention, je vais vous soumettre mes nouvelles lois. A partir de ce soir, je suis celui à qui vous devez des comptes. Cobblepot tu vas sans doute te demander pour qui je me prend ? Je me prend pour celui qui tiens tout tes alliés par les couilles. Vois-tu j'ai songé à abandonner ce masque, mais j'ai compris une chose. Dans cette ville les gentils se font mangés.

C'est pourquoi ce soir je viens te proposer un marché. Avec un allié de taille. Nous partagerons tes chiffres d'affaires. En bon prince je te laisse 30% je prendrais le reste . Mais ce qui m'intéresse c'est que j'aurais le contrôle sur le trafique. Je m'explique. Ton argent je n'en ai rien à foutre.


Il se raclait la gorge, puis reprenait son souffle avant de continuer.

Chacun d'entre eux ici présent devra me demander mon avis avant de te livrer quoi que ce sois. Si j'apprend que tu as essayé de me rouler, je détruit le stock en question avec ses livreurs et cet endroit.  Sommes-nous associé mon chère Oswald ?

Je te laisse quelques minutes réfléchir à ta réponse, mais au vu des tronches de tes amis ici présent leur décision semble prise.

Oh et j'oubliais...


Il sortait un minuteur de sa poche. Un bruit stressant.

Ton temps est compté. Réfléchis bien et vite.

Jason était sûr de lui, aucune once de folie ou de nervosité dans sa voix. Il était parfaitement calme et sérieux. Ces crétins allaient sans doute tenter une rébellion. C'était déjà prévu.




Une chasse aux volatiles. Signat13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parrain de la Pègre
Masculin Messages : 1136
Date d'Inscription : 02/08/2018
Localisation : Iceberg Lounge

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Homme d'affaires impitoyable
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Oswald C. Cobblepot
Oswald C. Cobblepot
MessageSujet: Re: Une chasse aux volatiles.   Une chasse aux volatiles. EmptyLun 9 Déc - 11:52

Nul doute que les autres membres présents ce soir, étaient parfaitement nerveux dans la mesure où leurs rejetons et leurs putes étaient menacés. Mais le Pingouin, lui, n'avait rien à perdre, sauf sa fierté. Et il y tenait, ce n'était pas un Cobblepot pour rien. Cobblepot serrait les dents tandis qu'il écoutait ce que ce crétin de Red Hood ordonnait. Il n'avait clairement aucune retenue et aucune honte, à croire qu'un tel élan de générosité de la part du Red Hood, c'était presque un cadeau. Mais cela ne faisait clairement pas rire le Pingouin. Il bouillonnait vraiment au plus profond de son être. Il était salement en colère, et il s'apprêtait à rendre justice devant un tel manque de respect pour lui. Les Cobblepot ont tenu Gotham City pendant des années, et c'était un minable, un criminel sans foi ni loi, qui venait lui faire la leçon ? Ce type se prenait sûrement pour le Joker, à vouloir jouer les filles de l'air et à vouloir s'en prendre à plus gros poisson que prévu. Cela enrageait le Pingouin mais d'une force. Il n'aimait pas perdre la tête devant ses ennemis, et encore moins devant de probables alliés. Dans tous les cas, les hommes de bandes présents ce soir-là, eux, voulaient discuter, mais le Pingouin, lui, n'était pas quelqu'un qui courbait l'échine, il avait sa fierté, il était un Cobblepot. Et les Cobblepot ne se laissent pas marcher dessus. D'une traite, il se saisit de son parapluie et tira une rafale sur les hommes de gangs qui étaient là ce soir. Ce soir, c'était la consommation minimum de plomb, mais le Pingouin prenait la stratégie de la Terre salée. Il préférait détruire son projet, plutôt que de laisser quelqu'un d'autre que lui en profiter. Ce stratagème remontait à la guerre de Russie, quand Napoléon tentait de conquérir la Russie, le Tsar avait brûlé les plaines, et il avait laissé Moscou vide, pour empêcher que les hommes de Napoléon puissent tenir le coup. Ce soir, le Pingouin préférait sacrifier ses idées que de se laisser vassaliser par un minable rat d'égout. Le bruit de l'arme retentit dans la salle tandis qu'il mitraillait à tout-va sur les hommes de gangs. Personne ne saurait que c'est le Pingouin qui les a tué, et puis, après tout, si ce n'était pas le Pingouin, cela aurait été le Red Hood. Qu'importe, la rumeur dira que le Red Hood les a tous flingué, et que le Pingouin en est ressorti les armes à la main. Haletant de colère, le Pingouin se retourna vers Red Hood, l'écume aux lèvres tellement sa colère et sa fureur tentaient de s'exprimer.

"Tu t'introduis chez moi par deux fois. Tu m'extorques tes conditions, et tu espères sincèrement que je vais t'obéir ? TU TE PRENDS POUR QUI HEIN ?"


Hurla-t'il tandis qu'il écrasa de colère son cigare sous son pied. Le Pingouin avait beau être de petite taille, mais il connaissait parfaitement son caractère pour se défendre. L'important était de montrer qui était le patron, qui était prêt à tous les sacrifices pour arriver à dominer cette foutue ville de Gotham City. Entre Catwoman qui essayait de niquer le Pingouin, entre Batman qui essayait aussi de le niquer, voila maintenant le Red Hood, et on a pas parlé du Joker encore. Ce n'était plus une simple enculade, c'était une putain d'orgie, et le Pingouin était le réceptable à sperme de tous ces connards. Et il en avait marre le Ozzie, il en avait marre de se faire troncher la gueule par tous ces pignoufs. Si les gens voulaient la guerre, alors ils l'auraient. Le Pingouin avait été diplomate pour le moment, très calme, et il s'était gardé en tête de tenir bon, car il était le plus à même de diriger cette ville. Mais là, finir en pute à tous ces empaffés, y'avait rien de plus humiliant. Il était un Cobblepot, un vrai homme de la haute, issu d'une des plus grandes familles de cette ville. Reprenant alors, il comptait bien montrer au Red Hood que ce n'était pas Lola, 18 ans, qui tapine et qui lèche les verges d'autres défoncés pour avoir sa dose de crack dans les rues. Non, ça, le Pingouin ne voulait pas passer pour être quelqu'un de faible. Jetant son parapluie à terre, il gueula toujours.

"ICI C'EST CHEZ MOI ! C'EST MOI LE PATRON ! C'EST MOI QUI DONNE LES ORDRES ! CAPICHE ?! SI J'AI ENVIE D'UN TROU DU CUL POUR ME DIRE QUOI FAIRE, PROMIS, JE T'APPELLE !"


Il était au bord de la colère. Vraiment. Autant avec le Joker, on avait atteint du summum dans le paraitre d'être blasé pour les blagues pourries, mais autant le Red Hood, lui, n'avait jamais autant énervé le Pingouin. C'est vrai ça, le Red Hood avait on dirait, une espèce d'attirance pour le Pingouin. Et à chaque fois, c'étaient les affaires du Pingouin qui en prenaient plein la gueule. Pas une attirance sexuelle hein ! Attention ! Le Pingouin était pas de ce bord-là, et il le faisait bien comprendre quand il se retrouvait à Blackgate, sous les douches. De toutes façons, qui avait envie d'enculer un mec aussi moche que le Pingouin. Pour une fois, ce n'était pas un défaut d'être moche dans ce genre de cas-là. Le Pingouin observait Red Hood, qui se prenait pour un roi, nonchalant, et appréciant le confort que la maison Cobblepot pouvait offrir. Le Pingouin reprit son calme, tandis que l'autre semblait imperturbable. Dans un sens, le Pingouin avait tué ces gars, et dans un sens, il avait fait le boulot de Red Hood, qui voulait nettoyer les rues, mais de l'autre, le Red Hood ne s'était sans doute pas attendu à ce que le Pingouin dessoude tout le monde. D'un coup, comme ça ! Sans coup férir. Ce qui énervait aussi le Pingouin, c'était l'attitude du Red Hood, qui se croyait clairement chez lui. Comme s'il voyait le Pingouin comme un hôte et un parfait crétin qui offrait l'hébergement. Il reprit de sa voix grave et rocailleuse.

"Ooooh est-ce que je te dérange ? Tu veux peut-être un brandy ? Et des chaussons ? Et un bon feu de cheminée ?


Malgré le massacre des types des gangs, l'odeur de cadavre qui émanait du sac du Red Hood ne dérangeait pas le Pingouin. Pour tout dire, il était habitué depuis longtemps à l'odeur de la mort, et puis, après avoir fumé énormément de cigares, on perd vite l'odorat et le gout, alors bon, vous savez ... Le Pingouin voulait empailler le Red Hood, mais vraiment de manière violente quoi. Il ferait bien dans une belle vitrine, dans son musée personnel. Si seulement il pouvait prendre quelque chose pour lui atomiser sa petite gueule d'encasqué. Quant au massacre, ce qui est sûr, c'est que cela n'arrangerait pas les affaires du Pingouin si Carmine Falcone revenait vraiment à Gotham City. Et puis pourquoi ne pas indiquer le Red Hood sur Falcone ? Après tout, ce serait une bonne chose non ?


Une chasse aux volatiles. Dg7i
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 104
Date d'Inscription : 28/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Vengeur / GCPD
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman
♣ Alliés : : ►Freya / Roy
Jason Todd/Red Hood
Jason Todd/Red Hood
MessageSujet: Re: Une chasse aux volatiles.   Une chasse aux volatiles. EmptyMar 10 Déc - 12:02


Avatar1
Avatar2

Une chasse aux volatiles

Jason était assis à la table de Cobblepot, il savait qu'un manque aussi flagrant de respect, dans sa demeure le pousserais à bout. En venant il avait deux possibilité, la première : tenir les alliés du pingouin le pousserais à négocier. La deuxième : Elle pousserais le pingouin à se débarrasser d'eux, avoir ainsi moins de gêneurs pour la soirée. Dans les deux cas le justicier avait ce qu'il voulait. A peine le temps d'expliquer à quoi correspondait le minuteur, que voilà ce bon vieux Ozzy entrain d'exploser littéralement et de flinguer tout ses alliés. Red Hood lui restait impassible devant la situation, il observait, les affaire reprenaient.

Je ne comprend pas pourquoi tu t'emporte. Bon au vu de leur réaction tu as bien fait de les plomber. Ces crétins auraient sans doute vendu leurs services au plus offrant faisant de ces types des gars sur qui tu ne pourras pas compter. Maintenant imagine un peu, avec moi qui contrôle ton trafique, qui le protège en plus.

Ne penses-tu pas qu'on formerait une bonne équipe ? Encore une fois ton argent je m'en tape.

Mais je pense avoir quelque chose en ma possession qui pourrait fortement te plaire. Seulement tu n'es pas ouvert à la discussion donc pourquoi te le montrer ? Crois moi qu'aucune personne dans cette ville n'aura plus de pouvoir que toi après ça.


Son intention n'était pas de faire ami-ami avec Ozzy. Loin de là, s'il pouvait l'abattre maintenant histoire régler. Ce carnage passerais pour une dispute entre mafieux qui à mal tournée. Ou encore pour une bande de mafieux punis par Red Hood, qui sais, toute réputation est bonne à prendre. Mais Jason avait pour objectif de rouler le pingouin, le criminel n'était pas stupide. Cobblepot n'en serais pas là où il était sans un minimum de jugeote.  Red Hood avait une main sous la table et l'autre posé comme durant un dîné en famille.

J'avoue qu'un petit whisky avec un cigare ne serais pas de refus. Sinon je trouve ton manoir vachement bien foutu. Qui aurait cru que toi et ta famille ailez les moyens ? Mais vois-tu avant de pété une durite encore à en devenir barge, je t'invite à regarder ce minuteur.

Tout à l'heure tu m'as coupé et franchement c'est pas une façon de recevoir un invité. J'allais t'informer que ces têtes, portent toutes une charge explosive. Un petit cadeau comme je le disais,   si je vois que tu essayes de me plomber BOUM !  


Jason tenait sous la table son arme de poing positionnée vers Cobblepot. Prêt à tiré au moindre signe de menace directe. Au début il devait simplement négocier, mais son insolence le perdra un jour. Pour montré qu'il ne blaguait pas il sortait une clé USB. Cette dernière était celle qui pourrait faire couler Bruce pour de bon. Tout le monde pourrais avoir accès aux services de la mairie.

Oh j'oubliais. Cette clé USB, contient certains dossier sensibles de la mairie de notre chère ville. Tu as les codes d'accès aux archives de la ville. Donc voici ma nouvelle proposition, l'animal,  donne moi une cible. Quelqu'un qui t'arrange cela me convient aussi. Je le descend. Et comme ça notre "alliance" est scellée en toute bonne foie.

Qu'en penses-tu ? Je te libère d'un adversaire. Peu importe lequel c'est. Evidemment je ne me flinguerais pas.





Une chasse aux volatiles. Signat13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parrain de la Pègre
Masculin Messages : 1136
Date d'Inscription : 02/08/2018
Localisation : Iceberg Lounge

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Homme d'affaires impitoyable
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Oswald C. Cobblepot
Oswald C. Cobblepot
MessageSujet: Re: Une chasse aux volatiles.   Une chasse aux volatiles. EmptyMer 11 Déc - 12:48

"Merde alors, tu parles d'une surprise ! J'avais dans l'idée de faire en sorte que tu te suicides, tu m'ôtes les mots de la bouche. Tu veux une petite pipe alors ?"

Il éclatait de sa plus belle colère, une colère monstrueusement noire. C'était triste à dire, mais tout cela commençait clairement à l'emmerder qu'on le considère comme une pute. Il avait un certain code d'honneur, et il était pourtant LE Pingouin bordel de Dieu ! C'était pas Bill le clodo quoi. Tout le monde venait vers lui, comme ça, comme si tout allait bien, comme si on pouvait se permettre de commander le Pingouin comme un vulgaire valet, tu parles ouais. Comment son système de sécurité pouvait-il être aussi défaillant, bordel de merde ? Le Pingouin était furax, mais vraiment. Non seulement Red Hood venait avec ses propres bombes, il faisait foirer la soirée du Pingouin, et en prime, il venait vendre ses talents. Y'avait une couille dans le potage quelque part. Y'avait une enculade bien précise derrière tout ça, et ça retomberait sur le Pingouin, indubitablement. Un peu comme la crotte qu'on pousse sur le siège des chiottes, on pousse, on pousse, on sait qu'elle va tomber, et au moment où ça tombe délicatement dans la cuvette, bah ça nous tombe sur la gueule. Voila le résultat. Une merde qu'on sait qui va forcément retomber sur le coin de la gueule et ça plaisait vraiment pas au roi de Gotham City. Sortant un nouveau cigare, le Pingouin se tentait à envoyer le Red Hood monstrueusement chier. Mais un truc de dingues, il voulait faire en sorte qu'il aille enculer un autre mouton quelque part ailleurs, et qu'il laisse le Pingouin tranquille. Mais le connaissant, ce cinglé reviendra, et comme on dit, jamais deux sans trois. Quitte à se faire enculer, la prochaine fois, le Pingouin lui insérera un missile de bazooka dans son petit trou marron. Mais une idée germa de plus belle dans l'esprit du Pingouin. Il allait lui proposer deux belles cibles biens ficelées. Et bien sûr, ce ne serait pas facile du tout, mais qu'importe, il offrait son service non ? Et ça laisserait de la marge pour trouver un moyen de se débarrasser de Red Hood.

"Qui je veux hein ? Voici ton premier choix. Je veux la tête du Romain, de Carmine Falcone lui-même. Il parait qu'il reviendra à Gotham et que ce sera une belle guerre de gangs. Mais pour le moment, personne ne sait où il se planque."


Quitte à niquer des mères, le Pingouin allait en profiter de la folie du Red Hood pour dégommer un des pires salauds de cette ville. Un peu de ménage ne faisait jamais de mal et le Red Hood était connu pour être un cinglé de la gâchette, un peu comme ces deux crétins de Tad et Ted LaGâchette, les deux jumeaux qui se déguisent en cowboys tarlouzées. Mais le Pingouin n'avait pas que Falcone comme emmerdeur notoire, oh ça non. Il y'en avait d'autres, et certains pouvaient être plus vicieux que l'ancien roi de Gotham City destitué. Ouais, le Pingouin alluma alors son briquet, un sourire en coin.

"Ou bien tu te tartines Sionis. Ce bon vieux Black Mask a besoin d'un peu de sport, je pense qu'il est temps pour lui de sauter un peu. Wak wak wak."


Le problème avec le Red Hood, c'était qu'il était particulièrement coriace, et qu'il pouvait tout changer au jeu au moment où il le désirait. Ce n'était pas qu'une question de complicité, non. Le Red Hood voulait faire affaire avec le Pingouin parce que celui-ci était un des meilleurs informateurs de Gotham, de cette putain de ville, et que le palmipède était particulièrement intelligent quand il s'agissait d'avancer sur un champs de bataille. Fin stratège, le Pingouin avait quand même lu énormément de livres traitant de la stratégie militaire, et pourtant, il fut longtemps mis en échec par le brio de Batman, ou par la folie imprévisible du Joker. C'était chiant avec les types imprévisibles. Et Red Hood en faisait parti. Le Pingouin reprit alors, un léger rire moqueur.

"Oooh, me dit pas que ce serait trop dur pour un grand garçon comme toi hein ?"


Après tout, le Red Hood ne faisait pas dans la dentelle, le Pingouin non plus. Quand il fallait mettre les mains dans la merde, le Pingouin, lui, y plongeait tête la première. Il en avait rien à foutre, il se voulait être noble, mais prêt à tout pour se mettre au niveau, même aux pires besognes. Mais que le Red Hood se rappelle bien de ne pas froisser la fierté d'un Pingouin. Ceux-ci sont revanchards, très revanchards. Que le Red Hood se méfie quand même du Pingouin qui dort, quand celui-ci se réveillera, il mettre une putain de claque des familles pour apprendre à ce petit con qui c'est le patron, et quand le Pingouin lui enlèvera son casque rouge, il gueulera "Pitié m'sieur, je le referai plus." Comme un gosse attardé qu'on surprend à faire le chenapan. Vivement.


Une chasse aux volatiles. Dg7i
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 104
Date d'Inscription : 28/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Vengeur / GCPD
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman
♣ Alliés : : ►Freya / Roy
Jason Todd/Red Hood
Jason Todd/Red Hood
MessageSujet: Re: Une chasse aux volatiles.   Une chasse aux volatiles. EmptyVen 10 Jan - 11:08


Avatar1
Avatar2

Une chasse aux volatiles.

Jason avait bien entendu prévu autre chose, comme s'il allait sagement aidé Cobblepot sans voir si l'herbe est plus verte ailleurs. La clé USB présente n'était rien de plus qu'un micro, depuis lequel il enregistrait tout depuis son arrivée à table. De ce que disait le pingouin quelque chose de grand se préparait avec les don de la mafia. Impossible qu'il laisse faire ça, de plus un tel niveau de crime risque de poussé Batman à pointer le bout de son nez. Ce ne serais pas bon, surtout qu'il n'était pas encore au courant pour le casque rouge, la tête qu'il ferait. Pour le moment Jason avait ce qu'il voulait, bien entendu il rangeait la clé dans sa poche.

Sionis ou Falcone, hein ? J'avoue avoir pensé aller causer à ces deux-là avant toi le piaf. Mais vois-tu de tout ces barges ici présent, tu es celui qui est le plus utile.


Jason souriait sous son masque, le danger avait ce pouvoir sur lui. Etait-ce de la folie ? Oui sans aucun doute, mais une folie utile, cachée dans l'ombre prête à surgir à tout moment. Ce soir il avait gagné une manche, maintenant il avait un moyen de négociation avec Black Mask et Falcone en personne. Même si s'infiltré chez eux serait un peu plus compliqué, ce bon vieux Ozzy se pense roi de la ville. Pour lui il est intouchable, ce qui n'est pas totalement faux, du moins pour les petites frappes. D'un geste calme le justicier se relevait, puis rangeait son arme dans son étuis.

Il enlevait son gants droit, avant de tendre la main au pingouin. Ce geste suffirais à l'agacer encore plus, mais c'était une énième provocation.

Bien, je propose que notre nouvelle alliance soit scellée entre homme de paroles. Qu'en penses-tu ? Oh et aucun trou du cul de cette ville n'est une cible trop compliqué pour moi, si je le voulait vraiment, je ferais sauté tout ces connards un par un. Mais disons qu'ils me sont encore utile en vie. Cependant, comme dit précédemment par preuve de bonne foie je tuerais l'un d'entre eux et te ramènerais sa tête.

En attendant, je vais te laisser pour ce soir. Reste joignable je te contacterais. Pas de bêtises d'ici là.



Jason remettait son gants avant toute réponse du pingouin. Puis prenait la direction de la porte, calmement, comme s'il était chez lui. Peur que Cobblepot lui tire dans le dos ? C'était une possibilité, mais Jason savait qu'il ne laisserait pas passé une telle occasion. Dans le pire des cas, il prend une balle et regagne sa planque comme prévu initialement. Cet entretiens était fort intéressant, ce piaf était fort, très fort. Un ennemi à ne pas sous-estimé, Jason le savait, mais quelque chose en lui aimait mettre en colère son hôte du soir.

Hors-rp:
 



Une chasse aux volatiles. Signat13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parrain de la Pègre
Masculin Messages : 1136
Date d'Inscription : 02/08/2018
Localisation : Iceberg Lounge

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Homme d'affaires impitoyable
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Oswald C. Cobblepot
Oswald C. Cobblepot
MessageSujet: Re: Une chasse aux volatiles.   Une chasse aux volatiles. EmptyVen 10 Jan - 14:02

C'était pénible tous ces sales cons qui venaient profiter du capital tendresse du Pingouin. Tendresse est un bien grand mot, faut l'savoir. Mais à force de tirer sur le Pingouin, il allait y'avoir un moment où ça irait de pire en pire. Il tenait le Pingouin par les couilles ce merdeux. Oswald fulminait d'une colère noire, très très noire, tellement noire qu'on pouvait l'envoyer dans un champs de coton. La colère d'Oswald Cobblepot n'était rien comparée à ce qu'il réservait à Red Hood. Il attendrait le bon moment, et quand celui-ci se tira, Oswald resta là, à patienter. Il rageait intérieurement de ce moment douloureux avec ce minable de Red Hood. Qui pouvait le fournir en flingues comme ça ? Qui pouvait lui envoyer des armes aussi puissantes, et cet outillage ? Mais bordel, que se passe t'il dans cette foutue ville ? Il fallait ramener la paix et fissa. En attendant, les problèmes avec Falcone seraient à régler, et au moins, le Red Hood allait se charger de ses rivaux. Oswald ne disait rien, sa colère montait en lui. Cette soirée aurait dût être meilleure que ça, et au final, il venait de se faire coiffer au poteau, et salement. Mais il lui ferait payer, un jour où l'autre. En attendant, il avait des cadavres à dégager. C'était le genre de problème qui pouvait vous apporter un tas d'emmerdes, surtout si le Pingouin était le seul rescapé de ce bordel. Le genre d'image qui amène quelques gens à suspecter quelque chose, vous voyez le merdier ?

"Bossworth !"

Le géant noir-américain rappliqua avant de voir ce qu'il pouvait offrir au Pingouin. L'homme était toujours prêt à satisfaire les besoins de son patron, après tout, c'était son garde du corps personnel. Bossworth était peut-être un énorme monstre, mais il était l'homme parfait pour les pires situations. Oswald sortit un cigare avant de laisser sa rage se consumer dans son petit être. Il observa les cadavres qui étaient alignés, qu'il avait flingué pour éviter que Red Hood ne le foute dans la merde. Pour éviter de passer pour un faible. Quand vous voulez abattre un tyran, il faut d'abord ruiner son image, et Red Hood l'avait bien compris. Il avait tenté d'humilier le Pingouin pour le rendre faible, affaibli, dominé par un autre. Et cela, le Pingouin ne pouvait pas l'afficher. Il ne le pouvait pas, en son for intérieur. Il était comme ça, Oswald. Fier de ce qu'il était, de ce qu'il représentait : Il était la mafia de Gotham City. Rien de plus, rien de moins. Revenant à Bossworth, la voix rauque du Pingouin reprit alors.

"J'veux que tu me débarrasses des corps, et que tu lances une information dans les rues comme quoi le Red Hood en est responsable."

Bossworth : "Compris, patron."

"J'veux aussi que tu dises aux gangs de se rallier à moi, et qu'ils envoient de nouveaux émissaires. Le prochain lieu sera tenu secret, et j'compte sur toi pour que ça ne soit pas ébruité."


Bossworth : "Compris."

"Dit à Lark de ramener son petit cul. J'ai la queue qui frétille et ses escalopes vont payer. Je vais lui déboîter le cul, je vais la tartiner et lui apprendre qui est le patron."


Le géant se tire. Quand quelqu'un vous humilie, il fallait savoir faire payer les subalternes. Lark était une des maîtresses du Pingouin, oui. Et elle allait souffrir ce soir. Le Pingouin allait la tartiner sévère et sans se gêner. Il allait lui apprendre qui était le papa. Rien de tel que de se relaxer de cette manière, en brisant physiquement quelqu'un pour son propre plaisir et pour faire passer une mauvaise soirée. Oh que oui, ça allait faire très mal. Et même si ça allait être dégueulasse, il allait en profiter pour déverser sa rage et sa colère dans ce qu'il allait lui faire subir. Un bon bain d'abord, un bon cigare, et peut-être quelques salopes de plus. Oswald fulminait quand même, lui, qui était au sommet de tout, devait rendre des comptes à un minable comme Red Hood, tu parles d'une chance toi. Red Hood, le Pingouin ne lui avait pas pardonné le coup à Arkham City, et un jour, il mettrait son joli masque rouge dans sa vitrine à trophées. Oui, cela arriverait un jour où l'autre, et le Pingouin s'en donnera à pleine joie. En attendant, il allait faire comme si, il allait ravaler sa fierté. Pour le moment. Il allait jouer franc jeu, il allait jouer copain copain. Mais au bon moment, quand le Red Hood ne s'y attendra pas, il lui ferait payer. Personne n'encule à sec le Pingouin sans en ressortir avec la pine coupée. Personne. Red Hood voulait jouer à ce jeu ? Très bien, mais il allait voir que son anus allait passer d'une pièce de vingt centimes à la taille d'une pièce de un dollar d'argent. Profite bien de ton petit jeu, Red Hood, les choses ne vont clairement pas se passer comme prévu pour toi. Soit en certain.


Une chasse aux volatiles. Dg7i
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une chasse aux volatiles.   Une chasse aux volatiles. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une chasse aux volatiles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Burnley :: Manoir Cobblepot-