Forum Jeu de Rôle Batman



Carpenter

Copperhead

Mad Hatter

Scarecrow

White shark

Two-Face

Ratcatcher

Kite-man

Shauna Belzer

Lynx

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Simon Hurt

Mahunter

Zatanna Zatara

Bluebird

Katana

Red Hood

Talon

The Signal

The Question

Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Renée Montoya

Crispus Allen

Jim Corrigan

Partagez | .
 

 La neuvième Croisade (PV Toshiro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Justicier(e)
Féminin Messages : 11
Date d'Inscription : 03/07/2018
avatar
Helena Bertinelli
MessageSujet: La neuvième Croisade (PV Toshiro)   Mar 10 Juil - 17:46

La neuvième Croisade
Si quelqu'un verse le sang de l'homme, par l'homme son sang sera versé; car Dieu a fait l'homme à son image. - Génèse 9:6 ••• Il y a plusieurs mois, j’ai tué de sang froid le meurtrier de mes parents et mis fin à ma vendetta d’une longue année. Pendant un temps j’ai cru que ça me libérerait de mon fardeau et que je pourrais enfin me retirer loin de cette vie de violence et de meurtres. Je me voyais déjà de retour dans ma ferme reculée dans les terres siciliennes pour une vie plus paisible que celle que j’ai mené depuis que je suis sur cette terre. Mais j’ai compris que ça n’est pas ce que je voulais faire de ma vie. Je déteste Gotham, elle me rappelle mon enfance, ma mère, mon frère … Mais dans cette ville, les mafieux sont rois et l’empire des Bertinelli a bien vite été remplacé par d’autres, tout aussi sombres. Et je suis incapable de rester à ne rien faire pendant que cette vermine infeste notre monde. Je me rends compte depuis quelques temps que ma quête de vengeance n’était que la partie émergée de quelque chose de bien plus profond. Alors je resterais à Gotham tant qu’il me restera des proies à chasser.
Cela fait des mois que je les étudie minutieusement, me préparant à rentrer en guerre contre eux. Je connais chaque famille de cette ville, leur organisation, leur moyen, leur ampleur. Ce sont d’amères souvenirs qui me hantent à chaque fois que je me plonge dans ce monde mais je suis sur le chemin de la rédemption et la retraite n’en sera que plus belle une fois ma tache accomplie.
Mon impatience a malgré tout fini par prendre le dessus. Ce matin, en me regardant dans ma glace, j’ai décidé de reprendre ma vendetta car elle est inachevée et je ne pourrais pas trouver la paix tant que ça sera le cas. Il est temps de que la chasse recommence.

Comme première proie, je n’ai pas choisi mes adversaires habituels. J’ai plutôt pris le risque de sortir de ma zone de confort en abandonnant le classicisme italien pour le tourner vers quelque chose de plus exotique, à savoir les Yakuzas.
Toshiro Yamashita est un nouveau poisson dans cette obscure mare qu’est Gotham. Il est arrivé en ville depuis peu, il dirigeait ses activités depuis l’étranger avant. Il a beau être nouveau ici, ça n’est pas un petit poisson, il est à la tête de l’une des plus grosses familles de Yakuzas, connus à travers le monde entier. Malheureusement pour lui, il en faudra plus pour m’impressionner. Je suis la dernière des Bertinelli et si j’ai survécu à la chute de ma famille, ça n’est pas par hasard. Je ne sais pas ce qui l’a conduit à venir s’installer parmi nous mais je vais m’arranger pour qu’il reparte rapidement, entre quatre planches si nécessaire.

La nuit est fraîche, le vent souffle et emporte mes cheveux avec lui. Mais ce soir, je ne suis pas à la fenêtre de mon appartement à la main un verre de vin rouge à la main. J’ai préféré revêtir ma tenue de soirée traînant depuis trop longtemps à l’intérieur du placard à double fond et m’adonner de nouveau à mes escapades nocturnes. Huntress est de sortie ce soir et la soirée s’annonce sanglante.
Je suis dans une sordide ruelle longeant l’Assiette de Geisha, restaurant en plein cœur de Little Tokyo, quartier déchiré par les guerres intestines des différents clans qui la peuplent. Et dans le modeste bâtiment à l’intérieur duquel je m’apprête à rentrer se cache Toshiro, ma proie de la nuit. Néanmoins ce soir, pas d’approche furtive comme j’en ai l’habitude. Il me faut quelque chose de plus percutant. Gotham doit comprendre qu’un nouveau prédateur est en ville et le sang de ce Toshiro me servira à écrire un message à tout les criminels de cet enfer.

Je fais craquer mes doigts, prends le temps de faire un dernier signe de croix puis je pars vers la sortie de la ruelle d’un pas assuré, en direction de l’entrée principal du restaurant. J’entre dans la bâtiment en poussant rudement la porte. Je balaye la pièce du regard et outre la décoration typiquement japonaise de l’endroit, je n’aperçois qu’une réceptionniste, elle aussi dans une tenue nippone. Aucune de nous deux ne bouge dans un premier temps puis je me décide à continuer mon chemin en l’ignorant. J’arrive alors dans la pièce principale, là où les clients peuvent profiter de leur dîner. Ça ne sera pas le cas ce soir, je viens jouer les trouble-fêtes. Alors que l’ambiance y semble au calme et à la sérénité, mon entrée vient y jeter un froid glacial. Les têtes se tournent et les bouches se ferment. Tous me regardent comme si c’était la Vierge qui venait de faire une apparition. Mais l’expression dans leur regard n’est pas celle qu’aurait un croyant à la vue de la sainte Vierge. Dans leur regard je vois de la peur, la même peur que celle qu’on peut ressentir chez un animal que l’on chasse et que l’on a acculé. Sauf que ça n’est pas eux que je suis venu menacer.

« Tout le monde dehors, sur le champ. »


Ma voix est autoritaire, presque menaçante. Je ne veux pas faire des victimes innocentes, ça n’est pas leur sang que je veux. Ce soir, c’est entre moi, Toshiro Yamashita et mon destin.  © 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackgate
Masculin Messages : 28
Date d'Inscription : 26/06/2018
avatar
Toshirō Yamashita
MessageSujet: Re: La neuvième Croisade (PV Toshiro)   Mar 10 Juil - 19:36

Nous étions un jour particulier aujourd'hui , en effet en ce jour était la quinzième années que ton fils fut assassiné par des sauvages , j'avais revêtis une tenus traditionnelle blanche ainsi que mes armes de Yakuza , ainsi devant ma propriété m'attendais un cortège de voiture , après être sortis et rentrer dans le véhicule centrale , le cortège s’engagea est pris la route vers le temple Shintoïste où ce rendais la plupart des Japonais de la ville , il faut savoir que l'Etat Nippon regroupe diverse religion mais la religion principale des habitants du pays du soleil levant reste le Shinto. Alors que j'étais assis confortablement dans ma voiture , le cortège circuler avec une certaine fluidité , sans trop d'encombre et d'arrêt , je devais avouer que c'est choses rare dans une ville comme Gotham qui est une énorme métropole qui regorge d'âme et de citoyen bon ou moins bon. Après avoir roulé pendant près d'une bonne demie-heur nous étions enfin arrivé à destination. Les hommes qui m'avaient accompagner , m'ouvrir la porte et sécurisé la zone au alentour , j'entrais donc seul au Temple , à l'intérieur ce trouvaient les Moines qui assuraient la bonne tenu et le respect des traditions Shinto.

Je me présentais donc à eux humblement , avec tous le respect qui leur était dû , je pouvais bien être un Oyabun craint et respecté mais j'avais des croyances et je devais les tenir. C'est ainsi que la cérémonies pour les morts pouvait commencer , les moines présent dans le Temple allumé les encens et commencé à récite les prières , au fur et à mesure que la cérémonies avancer , pour moi la situation était insoutenable , des souvenirs me submerger , je voyais son visage si joyeux , je pouvais revoir son sourire sa joie de vivre , un frissons immense parcourais mon corps comme si il était là auprès de moi , alors que j'étais sur le point de m'éffondrer , le Moine pris la parole :

- Mes cher enfants nous sommes tous réunis aujourd'hui pour honoré la mémoire des morts de la famille Yamashita , tous savent que leur ligné est issus de noble gens qui ont accomplis de grande action , les gens de cette lignée sont connus pour leur vertus et leur sens du devoir , jamais ils n'ont faillis à leur devoir et ont toujours su rendre hommage à leur ancêtres. Aujourd'hui Toshiro présent dans la ville de Gotham est connus par tous ses compatriotes par son sens du devoir et de l'aide qu'il apporte à ceux qui on n'en besoin , par la grâce de ses actions , il rend donc hommage aux aïeux qui lui ont succède au fil du temps.

Après avoir finis de parler , le Moine m'invita à le suivre et ainsi exécuté des gestes précis pour clore cette cérémonies , alors que nous avions fini , avant de partir , je fis une importante donation au Temple , il était donc temps de retourner dans le quartier de Little Tokyo , le chemin du retour ce passa un peu plus longuement que l'allée , les voitures former un immense bouchon , on pouvait entendre des klaxons , des injures alors que nous progressions lentement , nous arrivions au porte de mon antre , je regardais ce paysage , il était à s'y méprendre identique à des quartiers que nous pouvons trouver au Japon , à la seul différence que nous étions bien loin du pays qui ma vu naître et grandir , et que les natifs Américain n'avait aucun respect envers les cultures étranger , la plupart d'entre eux son hautain et agressif , mais cette stupidité aller les mener à leur perte tôt ou tard.

La voiture s'immobilisa nous étions arrivé à destination , un employée de mon restaurant m'ouvris la porte , je sortis et me dirigé vers mon bureau situé à l'étage , je pris cinq minutes pour souffler , mais le travail ne tarder pas à me ramener à la raison , sur mon bureau en chêne massif , était placé divers contrat , des traîtres de paix , divers contrat économique. Après avoir travaillé pendant près de trois longues heures , je prie la décision de manger un morceau , j'appelais donc les cuisines pour qu'il m'apporte mon plat favoris , des rouleaux de printemps , avec des nouilles , du porc caramélisé et pour finir un plat au Wook avec sa sauce curry.

J'attendis donc un petit quart d'heur , avant que mes plats arrivé , il était frais et la vapeur ce dégager encore , alors que j'étais assis sur une table , baguette à la main je mangeais tranquillement , car la clé de la longévité est la nourriture saine , une vie paisible et manger avec patience.Mon repas dura trois quart d'heur , alors que je venais de finir je me dirigé vers ma fenêtres pour observé la belle nuit qui semblais s'annoncer un détaille percuta mon observation , je pouvais voir que les clients présent dans mon restaurant , ce rué dehors apeure et jetant de regard rapide vers leur arrière , c'était inhabituelle d'un bond rapide , je saisis le Katana posé sur le présentoir est déferler les escaliers.

J'étais dans la salle principale , habituellement remplis de vie , là elle était vide est en son centre ce tenais une jeune fille , l'air dédaigneuse , je l'observais que voulait donc une fille que je ne connaissait pas ? Peut-être que mon organisation l'a t'elle laize ou alors voulait t'elle demandé un service ? Mais non je ne pense pas , je voyais dans son regard quel voulait autre chose , quoi je ne savais pas encore pour l'instant. D'une voix calme et autorité je pris la parole :

- Bonsoir à vous et bienvenus dans le restaurant "l'assiette de Geisha" que puis-je pour vous ?Oh excusez-moi de mon impolitesse , je me présente , je suis le Dragon doré , je suis l'Oyabun de cette organisation que voulez-vous et pourquoi une telle rentré théâtrale ? Me demandé n'aurais t'il pas était plus simple non ?

Je continuais de la regarder impassible en attendant des réponses à mes questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Féminin Messages : 11
Date d'Inscription : 03/07/2018
avatar
Helena Bertinelli
MessageSujet: Re: La neuvième Croisade (PV Toshiro)   Lun 16 Juil - 23:19

La neuvième Croisade
Si quelqu'un verse le sang de l'homme, par l'homme son sang sera versé; car Dieu a fait l'homme à son image. - Génèse 9:6 ••• Je ressens un long frisson descendre le long de ma colonne vertébrale, un frisson d’excitation que je n’avais pas ressenti depuis un moment. Je n’ai jamais pris de plaisir à tuer, je me suis sûrement damné en accomplissant de tels actes. Mais je ne me suis jamais sentie aussi vivante qu’avec mon masque sur le visage. Je ne suis plus une petite fille apeurée. Je suis une chasseuse désormais, capable et déterminée. Il n’y a plus que mes proies qui ressentent la peur.
C’est très certainement ce que ressentent à l’instant les clients du restaurant qui sans même finir leur repas quittent le restaurant à toute hâte sur mon ordre. Le ton de ma voix leur a fait comprendre que je ne suis pas venu pour animer la soirée et que se dresser sur mon chemin, c’était prendre le risque de rejoindre notre Créateur. Alors en prenant presque la précaution de ne même pas me troller, ils fuient tous et laissent le restaurant à moi seule. J’en profite pour observer l’endroit. Le restaurant n’est pas très grand, décoré selon ses origines extrême-orientales. Les couleurs s’accumulent dans une harmonie naturelle et s’accompagnent de l’odeur des plats encore chaud qui envahit toute la pièce, remontant jusqu’à mes sinus. Je ne suis pas familière de ces endroits, j’ai plutôt connu les grands restaurants, souvent italien, à la décoration plus sobre et à la cuisine moins exotique. Mais j’ai connu pire comme endroit où attendre une cible, cible qui devrait pas tarder à se montrer vu la cohue que j’ai provoqué dans sa propre tanière.

Il met à peine quelques minutes avant de me donner raison. Le propriétaire des lieux se décident enfin à se montrer et je découvre le fameux Toshiro Yamashita que je n’avais eu l’occasion d’apercevoir qu’à travers de rares photos. Cette fois, il est en face de moi, bien vivant, du moins pour l’instant. C’est un homme asiatique évidemment, la cinquantaine au vu des traits de son visage, légèrement marqués. Il faut avouer que la vie de criminels n’est jamais de tout repos, encore moins quand on a un empire à diriger. Légèrement plus grand que moi, il est vêtu à l’image de son restaurant, dans la plus pure tradition japonaise. Et il est aussi armé de cette façon, un katana se trouvant sa main. Voilà un homme qui semble aussi sage que belliqueux, aussi calme que violent. A part ce katana, je ne vois aucun signe de colère sur son visage. Il est fermé mais pas énervé. Je connais pourtant plus d’un homme que mes actes auraient fait sortir de ses gonds, mon père le premier. Lui se contente d’entamer la discussion et se permet même de me souhaiter la bienvenue en ce lieu alors qu’il est clair que je ne suis pas ici avec des intentions pacifiques. Sa façon de se présenter me rappelle les mafieux auquel j’ai eu l’occasion d’être confronté avec ce besoin de toujours rappeler ce pourquoi ils se croient supérieurs au reste du monde. Les hommes peuvent se montrer très suffisant quand bien même ce ne sont que des ordures. Moi je suis là pour les remettre à leur place.
Il continue à parler et me demande pourquoi mon entrée a été aussi spectaculaire. Je pensais que mon costume parlerait de lui même, ça ne semble pas être le cas. C’est donc à mon tour de me présenter.

« Huntress, chasseuse de mafieux. »

Je marque une légère pause, en profitant pour le jauger. Rien n’émane de lui à part la sérénité alors que moi, je bouillonne presque.

« L’entrée spectaculaire, c’est pour faire passer un message. Vous devriez comprendre, c’est votre langage après tout. »

Je passe une main dans mon dos et décroche un baton de métal d’une vingtaine de centimètres de ma ceinture. J’appuie sur un bouton encastré à l’intérieur et mon baton de combat se déploie. Je le garde dans ma main droite et le fais passer derrière mon dos pour ne pas avoir une attitude trop agressive à son encontre tout en restant prête à répondre à la moindre agression.

« Et votre mort servira à faire passer un autre message. »


Maintenant, le ton du reste de la soirée est annoncé. Je suis venue le tuer et je ne m’en cache pas. Une fois que la proie est entre les griffes du chasseur, son destin est de toute façon scellé. Sa mort n’est plus qu’une question de temps.© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackgate
Masculin Messages : 28
Date d'Inscription : 26/06/2018
avatar
Toshirō Yamashita
MessageSujet: Re: La neuvième Croisade (PV Toshiro)   Mar 17 Juil - 0:09

Alors que j'étais fasse à elle , là jeune fille ce présenta comme une certaine Huntress chasseuses de personnes d'origine mafieuses , à ces mots elle marqua une léger pose , ses yeux était telle un scanner elle me scrutais de haut en bas , mais je voyais dans ses yeux qu'une rage immense illuminé et guidé son coeur. Ainsi elle reprit en disant que ce genre d'entrer devait être connus parmi mes semblable alors qu'un sourire s'afficha sur mon visage , les couleurs commencer à s’annoncer , d'un geste rapide et totalement maîtrisé , elle dégaina une sorte de bâton de combat qu'elle devrait surement l'attention d'utilise envers ma personne , alors que j'allais réagir elle dis d'une voix totalement froide que ma mort allait , faire passer une message au autre chef de clan. A ses paroles je ne pu m'empêcher de rire de vive voix , pense t'elle réellement qu'un telle tour de passe passe aller m’impressionner moi Toshiro Yamashita , le Dragon Doré fils du légendaire Oyabun Mishumishu , déscandant de la légendaire famille de Samouraï Yamashita ? Je ne pouvais toléré un telle affront en mon territoire. D'une voix grave je lui répondis :

-Penses tu sincèrement me faire peur ? Sans vouloir te vexe j'ai vu des caïds plus dangereux et mortel que toi , mais je t'en tiens pas rigueur la folie et inconscience de ton jeune âge , car crois tu sincèrement que je serais à ma position actuelle si je n'étais pas intelligent et violent à la fois ? Durant toute ses années j'ai combattus divers choses certaine plus facile d'autre qui m'aurons marqué à vie tellement effrayante.

Alors que je continuais de parler , j'allais appliqué une veille technique samouraï surprendre mon ennemis , alors que nous nous observions mutuellement , d'une voix complètement claire je venais de lâcher un cris de guerre , alors que la Huntress semblais avoir été surprise , d'un geste rapide je dégainais mon arme fétiche , mon Katana forgé par mes ancêtres sa lame était d'une perfection telle qu'aucune fois elle ne m'a trahis ou déçu , on pouvais la voir brillais légèrement , alors que nous nous regardions comme chien et chat , je voulais lui annoncer les couleurs si elle voulais ce confronter à moi , alors quel était en garde prêt à fendre sur moi telle un aigle , je me mis en position de défenses en garde haute pour contrer et couper son arme en deux , alors que nous étions dans une impasse , l’atmosphère était tendus , mais d'une voix sereine et avec un petit sourire je lui dit :

- Nous avons deux possibilité ce soir , nous battre et que l'un de nous deux y trépasse , étant un homme de parole et avec des convictions je me battrais loyalement , après je ne peux promettre que mes hommes si je perds et meurt cherche à venger la mort de leur Père ou alors nous avons une solutions moins agressive qui est de s’asseoir et dialoguer en toute tranquillité , sans aucun animosité et provocation.Je serais prêt à répondre à t'es questions si tu en n'as , car comme dis un de nos dicton vaut mieux être bête cinq minutes que tous une vie


J'étais toujours en position de défenses car sa réaction était imprévisible mais la balle était dans son camps maintenant , de ses paroles et actes ce déroulera les futures heures de cette longue heure de cette belle nuit de pleine lune.Mais alors que je continuais à la regarder , je ne pouvais m'empêcher d'essayer de comprendre pourquoi agit elle de cette façon ? Il me semble que je ne la connaisse pas plus particulièrement que cela , même si son air me rappela vaguement quelque chose , dans le doute , j'allais lui posais des questions , en espérant qu'elle souhaite me répondre.

- Avant que tu répondes à ma question précédente , je vaudrais savoir une chose , pourquoi agis tu de la façon ? Tu parais si jeune , la vie semble devant toi , même si je peux voir sur ton visage que quelque chose semble te tracassé , je peux t'aider dans ta quête même si tu me vois comme une potentielle menace , je suis certes ce que je suis , mais cela ne fais pas de moi un être sans coeur ni remord , j'ai bâtis un empire est dit toi , que je suis parfois la moins pire solutions par rapport à d'autre car il y a dans le monde toujours mieux que sois même mais il y a aussi toujours pire.

J'étais toujours en garde prêt à dégainer mais au fond de moi je priais que mes paroles l'avait touché et pour évité un bain de sang pour la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Féminin Messages : 11
Date d'Inscription : 03/07/2018
avatar
Helena Bertinelli
MessageSujet: Re: La neuvième Croisade (PV Toshiro)   Jeu 2 Aoû - 1:43

La neuvième Croisade
Si quelqu'un verse le sang de l'homme, par l'homme son sang sera versé; car Dieu a fait l'homme à son image. - Génèse 9:6 ••• Il est face à moi. Je regarde les traits de son visage. Ils sont comme un livre racontant une histoire, la sienne. Et il dégage une aura. Il est charismatique, je dois l’admettre. Jusque là, je n’avais ressenti que du dégoût pour mes proies. Je n’ai eu en face de moi que des hommes suppliants, que de vaines menaces prononcées dans un ultime élan de désespoir, que des meurtriers qui ne méritaient que leur sort.
Lui a l’air différent. Peut être que la mafia japonaise façonne des hommes différents que ceux que j’ai connu. Il faut dire que si les italiens sont connus pour leur classe, les japonais eux le sont pour leur honneur. Peut être l’est il vraiment. Ça reste néanmoins un mafieux. Si il est là, c’est par ses crimes et non son honneur. Son statut de dragon doré, ce n’est que des familles brisées et des vies volées. Pour ça, il ne mérite que la vengeance.

D’un calme olympien, il me répond, m’affirmant ne pas me craindre. A ses yeux je ne suis qu’une jeune femme inconsciente. En Italie, j’étais crainte. Ici, je ne suis rien. Je dois rebâtir ma réputation malgré mon important tableau de chasse. J’ai tué pourtant assez d’hommes pour impressionner les plus grands de ce monde. Dans un milieu comme celui de la mafia, moi aussi mes actes m’auraient porté au sommet de la pyramide. Mais j’ai choisi d’être au sommet de la chaîne alimentaire.
Il prend à peine le temps de finir sa phrase et pousse un cri féroce. Cela a pour effet de déclencher un réflexe et je fais tournoyer mon bâton qui bascule devant moi et je le saisis à deux mains, définitivement prête à me battre. Lui a dégainé son sabre et s’est mis en garde. J’observe la lame brillante. Son arme est sublime, je l’envierais presque.

Nous passons de longues secondes, arme en main, à nous regarder dans le blanc des yeux. J’attends son assaut, lui aussi j’imagine. Mais aucun de nous deux se décide à se lancer. Alors il reprends la parole et me fais une proposition. Soit nous nous battons jusqu’à la mort, ce qui était mon plan originel, soit nous discutons dans la paix. Je ne sais pas quoi choisir. En temps normal, la décision aurait été expéditive et nos armes se seraient déjà entrechoquées. Je ne suis pas venue là pour discuter avec lui mais pour le voir mourir. Cependant, il m’intrigue. J’ai peut être des choses à apprendre de lui, des choses qui pourraient m’être utile dans ma vendetta.
Il continue et me demande pourquoi je fais ça. Il me dit pouvoir m’aider et se défend d’être le mal incarné. Serait il en train de faiblir ? J’ai l’impression d’y voir les premiers signes de son agonie. La bête apeurée cherche la compassion dans le regard impitoyable du chasseur. Et pour une fois, je vais me tourner vers les volontés du Seigneur.

« Cinq minutes donc. C’est ce que tu as pour me convaincre de ne pas te tuer. »

Je rappuie sur le bouton de mon bâton et il se replie en un éclair. Je raccroche le petit cylindre à ma ceinture et m’assois en tailleur comme il m’avait invité à le faire il y a quelques instants. Je tends une main pour l’inviter à lui aussi le faire. C’est la première fois que je me retrouve dans cette position. Et pendant un instant j’ai un doute. Pourquoi tout simplement je ne le tue pas ? Pourquoi son cas à lui devrait être exceptionnel ? Parce que Dieu l’a voulu. L’écoute est une vertu, alors je me dois de l’appliquer. La situation me semble propice à ça, aucune raison de ne pas le faire donc. Mon jugement n’en sera que plus juste.

« J’agis de cette façon parce qu’il fallait que quelqu’un s’oppose aux hommes comme vous. Et vous, comment pouvez vous avoir coeur et remord tout en laissant cadavres et malheur dans votre passage ? Un empire comme le votre ne se bâtit que sur la violence, qu’avec des corps coulés dans ses fondations, qu’avec la peur pour le maintenir debout. »


Sans m’en rendre compte, le ton de moi est monté tout au long de mes paroles. Il faut dire que l’on touche à un sujet sensible. L’image de mon père revient me hanter comme souvent, mais aussi celles de ma mère et de mon frère, victimes d’homme comme Toshiro. Mais c’est à moi qu’il incombe de porter ce fardeau, pas à lui. Ça n’est pas juste et si je ne me bats pas pour, personne le fera pour moi. Je ne laisserai personne le faire pour moi, je ne suis plus une victime. Je ne suis plus la proie mais le chasseur. © 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackgate
Masculin Messages : 28
Date d'Inscription : 26/06/2018
avatar
Toshirō Yamashita
MessageSujet: Re: La neuvième Croisade (PV Toshiro)   Dim 5 Aoû - 23:24

Nous étions là alors que j'avais poussé mon cri , est dégainer mon arme , elle fit de même est avait fait tournoyer son bâton , mais dans le feu de l'action elle renversa les tables autour d'elle et cassa ma vaisselles en porcelaine qui y était disposé , un sourire pouvais s'afficher sur mon visage , elle pouvait me rappelle une jeune fille , que j'avais rencontrer à Tokyo durant ma jeune enfance qui avait la même fougue et rage de vaincre que cette fille qui ce fait nommé Chasseuses. Alors que nous avions tous les deux les armes en main , nous nous scrutions comme deux tigres avant la bataille , mais comme je l'avais espère mes paroles firent mouche , elle me dis quel m'accordera cinq minute mais pas une de plus , elle s'ainsi en tailleur et m'invita à faire de même , je pouvais voir quel n'était pas habitué à être dans une telle position mais tenter tant bien que mal à rester droite , après l'avoir regarder je m'assis aussi en tailleur pour moi c'étais un jeu d'enfant est je pourrais rester ainsi pendant des longues heure.Alors que je lui avait posé une question elle finis par me répondre en me disant qu'il fallait des personnes comme elle , pour opposer à des monstres comme moi , elle me reproche que j'ai bâtis mon Empire sur des cadavres et le sang des autres , je ne pouvais pas totalement réfute ses accusation mais elle n'était pas totalement vrais non plus , mes hommes et moi même avons déjà tuer certes , mais jamais des gens innocents , j'ai toujours respecte le code d'honneur initial des Yakuza qui spécifie de ne point tuer les innocents , est le fait quel me reproche une telle chose me fâcha quelque peu , mon visage avait durcit légèrement est d'une voix froide je lui répondis :


- Il est vrais que mon Empire à était bâtis sur certain crime , mais je n'ai jamais tuer d'innocent , tous ce qui ont péris de la main de mes hommes ou de moi même ont étaient des criminelles ou alors des gens qui ont voulus mettre en périls ce que j'ai construit , regarde autour de toi , avant mon arrivé ici comment était ce quartier ? Habité par des malfrats sans Foi ni Lois qui tuer et agresser tout le monde , mais depuis ma prise de pouvoir , regarde comment la vie à changé , comme on n'as tendance à dire au Japon jinsei wa fuuzen no tomoshibi qui veut littéralement dire que La vie est une lumière de bougie avant le vent. Dans la vie il faut faire des choix qui sont parfois difficile mais qui sont nécessaire à nos yeux , regarde tu en n'est le parfait exemple , tu penses qu'en tuant mes semblables tu effectues une noble cause , mais au yeux des autres peut-être pas , car toute vie est sacrée.


Alors que je continuer à l'observais je voyais que mes paroles la faisait réfléchir , c'était le but recherche , alors que je continuais à la regarder , je m'étais levé est me diriger vers une commode , après l'avoir ouvert, je sortis deux Fujifilm Bokken qui son des armes d'entraînement et maniement du Katana , je disposais cela devant moi avant de me rasseoir.

-Comme tu viens de le voir , j'ai disposé deux katana en bois pour les entraînements utilisé par le Maître et son élève mais avant toute chose , je souhaite te faire un petit topo avant de te dire à quoi pourrais servir ses deux Katana , je peux voir que tu combat avec rage , avec une pincé de haine , mais cela est efficace contre les adversaires actuelle que tu as combattus , car il était eux même perdu comme toi tu l'es actuellement aujourd'hui , même si je ne doute pas de tes talents de guerrier , je ne pense pas que tu ferais le poids contre un adversaire comme moi qui vie en paix avec lui même et qui connais ses limites.Je vais te donner une perle de sagesse en étudiant le passé, on comprend le présent.

Alors que je venais de finir ma phrase , je me levais en regarder la jeune fille je saisis les deux Katana en bois , j'en garder un et déposer l'autre devant elle :

- Aujourd'hui je te donne l'occasion de t'entraîner avec un maître en art martiaux , je peux te montrer et te prouver que combattre avec haine et néfaste est peut causer , à ta perte , bien entendus , tu peux refuser cette leçon est choisir une tous autre issus , car chacun est maître de son destin , mais alors la fin de cette soirée seras tous autre.


Alors que je la regarder , un sourire s'afficha sur mon visage est je lui dit :

- On apprend peu par la victoire, mais beaucoup par la défaite.

J'attendais donc sa réponse , prêt pour toute les options qui ce présenterais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La neuvième Croisade (PV Toshiro)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La neuvième Croisade (PV Toshiro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A.P.D recycle
» Tank d'Indiana Jones et la dernière croisade
» Statue Elenore tiré de la BD CROISADE, Sculptée par Max Gillespie
» Signature by toshiro !!!
» LA CROISADE D'ARMAGEDON 2/5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Westside :: Little Tokyo-