Imaginez le Mythe de Gotham City




Batwing

Azrael

Orpheus

Katana

Tarentula

Nightrunner

Zatanna

Ragman

Huntress

Simon Dark

Misfit

Stryx

Deathstroke

Duela

Blackfire

Pyg

Quiz

Fright

Zsasz

Killer Moth

March Hare

Magpie

Man-Bat

Strange

Holiday

Sofia Falcone

Mario Falcone

Le Lynx

Tobias Whale

King Snake

Blockbuster

The Bone

Requin-Tigre

Kossov

Omerta

The Jazzman

Julie Madison

Slam Bradley

Dr. Arkham

Aaron Cash

Silver St Cloud

Thorne

Zorbatos

Bullock

Alyce Sinner

Crispus Allen

Montoya

Jason Bard

Talia Al Ghul

Nyssa Al Ghul

Vertigo

David Caïn

Deadshot

Le Senseï

Whisper A'Daire

Bronze Tiger

Catman

Dr Darrk

White Ghost

Merlyn
Derniers sujets
» Drôle de trouvaille - mission solo - 17.01.18
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyAujourd'hui à 3:08 par Lonnie Machin aka Anarky

» Laisses toi glisser, gars.
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyAujourd'hui à 1:05 par Benjamin Shelby

» Time to Play
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 22:58 par Liam Faith

» Une faim singulière [Pv Porcelaine)
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 22:24 par Porcelaine

» Une rencontre au pas, de tir ! (Feat : Barbara Gordon)
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 22:02 par Barbara Grayson / Batgirl

» Mission : "Recevoir une plainte" (Feat : Lisbeth)
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 20:59 par Liam Faith

» Blabla
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 20:50 par Cassandra Cain/Black Bat

» Un robot au chomdu - pv Serena Ardwin - 15.01.18
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 19:39 par Lonnie Machin aka Anarky

» La banquise est froide [PV]
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 19:15 par Oswald C. Cobblepot

» La Nuit au Musée [Cassandra]
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 18:58 par Cassandra Cain/Black Bat

» Trois en moins pour l'honneur [PV - Serena Ardwin]
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 18:31 par Serena Ardwin

» Règlement à OK Gotham [PV Nightwing, Elio, Liam, Batman]
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 18:05 par Dick R. Grayson/Nightwing

» La Course au Jouet
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 17:41 par Serena Ardwin

» Quelques maux à se dire - Alexa Varon BomberGirl - 29/09/17
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 16:54 par Lonnie Machin aka Anarky

» Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 15:12 par Jason B. Smith

» Asian Street Fight
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 13:52 par Tian Hong

» Maybe I'm a sweetheart trying to make my own scars || PV Dick Grayson/Nightwing
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 13:49 par Tatiana Lavrinenko

» Deux potes, deux manettes
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyHier à 12:11 par Dick R. Grayson/Nightwing

» Li Wei Zheng, la fleur informatique.
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptySam 15 Jan 2022 - 21:57 par Li Wei Zheng

» Une rencontre inattendue.
La Rose Rouge [PV Mickael] EmptySam 15 Jan 2022 - 21:37 par Bruce Wayne / Batman

-40%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
25.91 € 42.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 La Rose Rouge [PV Mickael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mafieux
Messages : 192
Date d'Inscription : 22/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Parrain de la famille Falcone
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Carmine Falcone
Carmine Falcone
MessageSujet: La Rose Rouge [PV Mickael]   La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyMer 15 Jan 2020 - 14:17

Gotham City ... Bureau du Procureur Michael Toreno :

Gotham City, Gotham la merveilleuse, Gotham la sublime, Gotham la dépravée ... Gotham, cette salope aux maladies vénériennes qui vous emmenait au septième ciel, tout en vous refilant un herpès. Une ville comme ça, y'en a pas deux au monde, et elle reste inestimable pour tout homme dans mon genre. Oui, je suis bien de retour, bien de retour dans ce cloaque qui m'a vu prospéré, dans ce trou d'égout qui m'a refoulé comme un malpropre après avoir été son maître pendant des années. Pour me venger, j'aurais pût organisé la pire des attaques contre cette ville, j'aurais très bien pût faire en sorte que chaque citoyen paie pour ce qu'il m'avait fait. Mais je ne suis pas comme cela, je vaux beaucoup mieux que ça. Cela aurait pût être une simple guerre de gangs, toute simple, sans problèmes, sans dangerosité, et malheureusement, dans cette ville, rien ne se passait jamais comme on pouvait le prévoir. Alors que les accès au bureau du procureur étaient surveillés, alors que les membres de la mafia assuraient la protection des familles italiennes aux alentours, et pendant que Requin-Tigre devait chercher une solution pour amener de la nourriture via les voies maritimes, moi, je me chargeais de superviser la défense du territoire des Falcone : Mon territoire. Ce n'était pas grand chose, pour le moment, mais on pouvait s'estimer heureux d'être de retour, vivants et en bonne santé. Maintenant, il fallait se charger des affaires. Ce soir, j'avais à faire fructifier de vieux investissements. Mon retour à Gotham City était passé inaperçu, une bonne chose malgré les rumeurs que j'avais laissé derrière moi. Je préférais rester dans l'ombre encore, et d'attendre ce qui allait se passer. Je voulais pousser Cobblepot et tous les autres ratés au pied du mur, histoire de leur montrer qu'un vieux requin comme moi, peut encore mordre. Je profitais de la vue de ce balcon, de cet endroit magnifique qui donnait sur Gotham. Entrer dans le bureau d'un procureur, la nuit, c'était facile. J'attendais cependant, ce qui se passait, j'attendais qu'il vienne, j'attendais qu'il se rende compte de ma présence. J'observais le petit jardin installé en terrasse, au beau milieu de cette immense ville de béton. Un petit coin de paradis, pour les fonctionnaires de la justice toujours sur le qui-vive. Tout en appelant mes hommes par téléphone, je correspondais, histoire de tenir quelques informations sous ma coupe. Le téléphone contre l'oreille, je regarde les lumières de Gotham City, elle brillait d'un feu de lumière délicieux et magnifique.

"Autre chose ?"


Rhodes : "On m'a signalé des signes de vie de Cobblepot."

"Je vous écoute."


Rhodes : "Il n'a pas encore totalement agi durant ce début de période, mais il est certainement en train de forger quelques alliances, c'est le cas hypothétique de ce que je peux comprendre de cet énergumène."

"Pour lui couper l'herbe sous le pied, il faut donc s'en prendre à ses contacts. Avez-vous une idée, monsieur Rhodes ?"

Rhodes : "Bien entendu, nous pourrions offrir de meilleurs tributs aux autres chefs de clan, mais ce serait un moyen de perdre nos rentabilités et je doute que vous vouliez être dépendant des autres familles de la ville, surtout après l'échec de ce qui s'est passé à Tokyo."

"En effet."

Rhodes : "L'autre décision serait d'engager des assassins pour éliminer les contacts de Cobblepot et de Sionis. Ils ne savent pas que nous sommes de retour aux affaires, et ce, nous disposons d'une force de frappe non négligeable qui est la furtivité."

"Hypothèse que j'ai moi-même obtenue."


Rhodes : "Parmi les cibles, on y retrouve un certain Benny Smiles, propriétaire du Gomorrah, un casino pourri qui a survécut à Arkham City."

"Un petit poisson. Avec l'argent il pourra être subtilisé, ou bien son cadavre finira au fond de l'East River. Autre chose ?"


Rhodes : "Cobblepot semble avoir pactisé avec Catwoman et avec un petit-être bizarre, un homme nommé Jervis Tetch."

"Catwoman ..."


La simple évocation de ce nom pouvait me mettre en colère. Par habitude, je caresse ma joue qui avait eu la malchance de tomber sous ses griffes, comme un rappel permanent de ce qu'elle m'avait fait à une époque et pourtant, pas si lointaine. Comme si elle m'avait fait ça hier. J'en ressentais encore la douleur par moments. Je raccroche le téléphone. Un bruit, une serrure qui s'ouvre. Je reste tapi dans l'ombre tandis qu'un homme pénètre dans la pièce. D'une voix calme et sincère, je me manifeste, d'une voix calme, et pénétrante.

"Cette ville est devenue infecte depuis mon départ."


J'espère que je lui glace le sang, j'espère que je lui rappelle les pires moments de cette ville, j'espère que je lui montre qu'on n'abat pas un vieux lion comme on a cru m'abattre. Je veux lui montrer que je suis bien de retour, que cette ville a besoin de moi et de moi seul. Que cette ville ne peut pas se passer du Romain. Alors que je me dévoile doucement, les traits de ma silhouette, je l'observe, le jugeant. Il avait prit quelques rides, après tout, le temps ne nous épargne pas. Pas vrai ?

"Je vous sers un verre ?"


Dis-je d'une voix calme et posée, tandis que je préparais les deux récipients. J'attendais la réponse de l'homme qui devait avoir eu la peur de sa vie en entendant quelqu'un dans son propre bureau. Mais il me connaissait, il me connaissait, et il reconnaîtrait le son de ma voix. Au moins, ce soir, il n'avait pas eu l'indécence de se trouver en compagnie d'une énième catin. Chaque homme à ses vices après tout, qui suis-je pour juger ? Pour ma part, je préférais les italiennes, celles de mon pays. Les femmes italiennes ont cette chaleur, cette joie de vivre qui me les fait préférer parmi toutes celles que j'ai connu avant Louisa. Je me pose en face de la fenêtre, les stores sont à demi baissés et cela me laisse le plaisir de voir Gotham City se coucher calmement, tandis que le soleil baissait, offrant une magnifique beauté naturelle d'une ville en décomposition, sans bruit, et bercée par la nature sauvage.

"Avant toute chose, sachez que ce qui se passe dans cette pièce reste entre nous et nous seuls."
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: La Rose Rouge [PV Mickael]   La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyJeu 16 Jan 2020 - 15:01

Encore une journée de merde à régler la paperasse et les conneries du GCPD. Tandis que Gordon semblait pleinement heureux de ne plus être à la tête du GCPD, bah les emmerdes, elles restent, elles. Même si le nouveau commissaire, Silent, faisait son boulot, on pouvait pas dire que le moral était au plus haut dans les rangs de la police. On manquait cruellement d'hommes, et les derniers massacres en date ne permettaient clairement pas de faire amende honorable devant le grand public. J'avais passé la journée au GCPD, à compter le budget de ce que l'on devait implanter pour assurer la défense de cette cité, mais faut dire qu'on est toujours déçu de ce que la ville peut nous allouer. Attention, je n'ai pas dit que Wayne était un radin, mais y'avait pas que la sécurité à Gotham City, mais aussi la justice. Et quoi de mieux que de tomber sur des lopettes de juges démocrates, des juges communistes, pour foutre la merde dans les demandes d'envoi à Blackgate. "Oui mais gna gna gna au vu de votre casier gna gna gna vous serez mieux en reconditionnement." Conneries. La réinsertion a toujours échoué, et ce n'est pas en les valorisant qu'on en fera de gentils petits citoyens. Le fric manquait, et il me faudrait discuter avec Wayne de ce plan de milice que je comptais installer à Gotham, sous la supervision de Deathstroke. D'un mercenaire repenti. Oui, mais il avait fait de l'excellent boulot à Arkham City. Et ça, je pouvais pas le nier. Alors que je montais les étages qui mènent à mon bureau, suivit de ma horde de secrétaires, fallait que je les envoie tous chier avant d'entrer dans mon bureau.

"Combien de criminels appréhendés actuellement ?"


"Très peu monsieur le procureur, Blackgate est remplie. Mais les grands criminels sont encore dehors. Pareil pour l'asile d'Arkham. Certains patients sont encore dehors."

"Je dois dire quelque chose à la presse en particulier ?"


"On travaille sur votre prochain discours, monsieur."

"Je serai dans mon bureau. Qu'on me laisse en paix."


Je pénètre dans mon bureau, plongé dans la pénombre avant de refermer la porte et de poser les quelques dossiers sur mon bureau. Fatigué, harassé, j'avais besoin d'un bon verre. Les journées sont difficiles, et je ne sais plus sur quel pied danser en ce moment. Tout me prend la tête, tout me rend cinglé, et je sens que la crise de nerf est proche. Le petit coup de Catwoman avec Quinzel et Crane m'avait bien épuisé mentalement. Et il me fallait pourtant être assez fort pour les prochains jours. Arkham City et sa fin m'avaient redonné un peu de force, mais là, il me fallait du calme.

"Comment on en est arrivé à ça ?"


C'est alors que j'entendis cette voix. La voix, celle d'un homme sortit des entrailles du passé, celle d'un homme que je n'aurais jamais cru espéré voir encore en vie. Celle d'un homme qui était supposé mort. Ses paroles, c'étaient ce qu'il avait prévu il y'a des années auparavant. Je me retourne de vive voix avant d'apercevoir une silhouette. Preuve de folie ? Début de la fin ? Est-ce que je commençais à perdre sérieusement les pédales ? Ce ne pouvait pas être lui. Il ne pouvait pas être ici et pourtant ... Il était là, il était en train de se servir dans mon bar, comme s'il était chez lui. Cette manière ... Gotham City avait toujours été sienne après tout. Cela avait toujours été SA ville et cela n'avait pas changé. Il fut le maître, un seigneur de guerre, et tous, nous l'avions suivit. Pour l'argent, pour le pouvoir. Pour les merveilles qu'il nous promettait. Et il avait toujours tenu sa parole. Mais quel effroi aussi, quel effroi de repenser à tout ce qu'il avait fait. Quelle horreur. La surprise est bien là, il est en face de moi. Parfaitement habillé, comme toujours. Il était bien là. Le vrai héros que cette ville mérite.

"VOUS ?!"

Dis-je d'une voix surprise tandis que je le vois enfin. Je le vois plus discernement. Carmine Falcone, il était bien en face de moi, en chaire et en os. Bien vivant. Pourtant, les rapports disaient qu'il était en fuite, d'autres disaient qu'il avait été abattu par Harvey Dent à une lointaine période, qu'il avait fuit devant le Pingouin. Mais non, il était bien là. Je ne savais plus si j'étais en pleine réalité ou en plein rêve. Mon ancien patron, mon ancien mentor était bien devant moi. Le Romain, l'homme qui avait dirigé cette ville d'une poigne de fer, l'homme qui en avait fait un sublime paradis pour tous ceux qui lui offraient ses services.

"Ils vous disaient ... Ils vous disaient ... Tous ..."

Je n'arrive pas à parler. Je suis sous un choc que je n'avais pas ressenti depuis bien longtemps. Carmine Falcone avait peut-être perdu la main-mise de Gotham City, mais personne ne pouvait oublier ce dont il était capable. C'était un homme cruel et dangereux, intriguant, mais terriblement dangereux si on ose se mettre sur sa route. Je suis sous le poids de l'émotion, sous le poids de la joie et de la peur en même temps, je n'arrive pas à savoir si j'ai inhalé quelque chose, ou si j'ai trop bu. Cela me parait pourtant si réel. Si réel ...
Revenir en haut Aller en bas
Mafieux
Messages : 192
Date d'Inscription : 22/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Parrain de la famille Falcone
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Carmine Falcone
Carmine Falcone
MessageSujet: Re: La Rose Rouge [PV Mickael]   La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyMer 22 Jan 2020 - 14:04

"Mort ?"

Dis-je avec un léger sourire tandis que je fixais l'homme qui semblait avoir peur de moi. Il pouvait. La simple pensée d'être mort me ferait rire, si le tragique n'allait pas de paire avec. Cette ville s'était retournée contre moi, et tout cela à cause de James Gordon et du Batman. Tout cela parce qu'un minable petit inspecteur de Chicago avait décidé de jouer les chevaliers blancs zélés pour s'en prendre à mon empire. Et j'avais tout perdu, aussi, par la faute du Batman. Mais le passé, c'est le passé ... Gotham City avait toujours été ma ville, et tous avaient jadis, accédé à chacune de mes demande pour se voir recevoir un gage de fidélité. Tous étaient jadis à ma merci, et ce soir, ce très cher procureur allait comprendre que le Romain avait une réputation à tenir. Une réputation mortifère soit-dit en passant. La simple pensée de me savoir mort me faisait sourire. Pour tout dire, je ne m'attendais clairement pas à ce que ces gens m'accueillent en héros, mais quelque part, ils seraient quand même satisfaits de me voir encore en vie. Je n'apporte que la prospérité, pour ceux qui me sont encore fidèles. Mickael Toreno connaissait mes penchants, et mes atouts. Pour répondre à ma propre interrogation, je m'avance alors vers le balcon du bureau du procureur. L'air était agréable, étrangement chaud et doux pour la saison. Malgré l'hiver qui s'annonçait.

"Ils auraient aimé. Surtout Cobblepot."


Avec un certain sifflement dans la voix lorsque je prononce ce nom honnis dans ma famille. Je détestais ce nabot, ce petit traître qui avait fait de Gotham un cloaque immonde. Il en avait fait une parodie, et malgré le fait que Bruce Wayne soit le maire de cette ville, je ne pouvais pas simplement ignorer que les criminels de cette ville ont plus de poids qu'un petit riche en costume de maire. J'invite ce très cher procureur à me rejoindre sur son propre balcon. De là, nous voyons les feux, les lumières, les ombres, et les gratte-ciels de cette ville. De cette très chère Gotham City qui avait fait de mon empire, l'un des plus puissants à ce jour. Tout le monde respectait les Falcone, à une certaine époque. Il ne se passait pas une journée sans que l'on vienne me demander ce qui devait être fait. Tout le monde m'appartenait, mais cela, c'était avant. D'un ton plein de nostalgie, je passe une main dans mes cheveux tandis que l'air ambiant me rappelle ces soirées bénies.

"Est-ce que tu te rappelles, Mike ? Est-ce que tu te rappelles de ces jours bénis ?"


Ma voix est empreinte d'une légère touche de nostalgie. La nostalgie peut parfois animer les hommes à devenir encore meilleurs pour le futur. Mais c'était la haine, la seule, la véritable haine qui était un moteur pour survivre dans ce monde. Ma haine pour Cobblepot, et pour tous les cinglés qui m'avaient fait partir de cette ville. Ma haine pour cette catin de Catwoman. Ma haine pour Calabrese et pour tous ceux qui m'ont mis à terre, lors du Long Halloween. Mais personne ne m'échappe. Personne ne peut me vaincre, tant qu'il me restera le moindre souffle dans mon corps.

"Que vois-tu, Mickael ? Que vois-tu quand tu observes cette cité ? Te souviens-tu de ces jours où cette cité se pliait à tous tes désirs ? Nous t'avions couronnés procureur il y'a quelques années en arrière, avant que tous ne votent pour toi et ton programme. Bien sûr, les plus fidèles aux Falcone ont fait en sorte que cela soit possible. Tu as vu le pouvoir que je t'offrais, tu as vu ce que nous pouvions faire, et tu as embrassé ma cause, il y'a déjà plusieurs années."


Je prend une pause tandis que je fixe l'homme de loi, cet homme que nous avions préparé, que nous avions façonné afin qu'il puisse nous ramener sur le devant, afin qu'il puisse être notre arme contre les ordures sévissant à dans cette ville. C'était un plan de longue durée, de longue préparation, mais Toreno y'était arrivé. Il avait le poste qu'il fallait. Pour le bon moment. Pour mon retour. Il était là, il était en poste, et il était temps que je récupère les investissements et les profits qui découlent de sa réussite. Il devait s'y attendre de toutes manières. Je ne l'avais pas implanté, à son insu, pour qu'il soit inactif. Ce cher Mike était maintenant un procureur, et un bon. Qui suivait la bonne route. En choisissant d'aider Batman, il allait suivre la route que j'allais lui tracer. Rien de plus, et toujours mieux. Tant qu'il affichera une bonne tenue, il sera indétectable. Et il sera sous mes ordres. Sous le clan Falcone. Comme il a été, et comme il le sera toujours.

"Je vois toujours Gotham comme elle a toujours été. Ce qu'elle cherche à redevenir une nouvelle fois. Je vois le paradis, Mike, je vois le jardin d'Eden. Le plus riche des jardins, avec les meilleurs fruits, prêts à être cueillis. Je vois une ville prête à nous donner tout ce que lui demandons, tout ce qui peut être pris. Ce n'est qu'une question de temps, Mike. Cette ville aspire à reprendre son ancienne vie. Sans les cinglés à capuches, et sans les cinglés costumés."




La Rose Rouge [PV Mickael] 8ak0
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: La Rose Rouge [PV Mickael]   La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyJeu 23 Jan 2020 - 14:22

"Je me rappelle ..."

Ma voix semble lourde, je me ressasse le passé. Je me ressasse mes années de servitude au service de Carmine Falcone. Je n'oublie cependant pas les avantages qu'on avait eu. Cela avait paru être un rêve, comme quelque chose d'inné, de reçu, une bénédiction. Mais cela avait aussi certains mauvais penchants. Bordel de Dieu, les cadavres de ces gosses dans les rues. Personne ne méritait ça, surtout pour de la drogue. Quelque part, au fond de moi, j'avais ardemment espéré le retour de Carmine Falcone durant de nombreuses années, mais maintenant qu'il était là, les souvenirs revenaient aussi. Et quelque part, j'avais l'impression de revenir à une époque maudite, à une époque monstrueuse qu'il fallait vite étouffer. Mais comment ? Je ne le pouvais pas. Gotham City hurlait, elle se tordait de douleur, et après les erreurs d'Arkham City, il fallait retrouver une nouvelle prospérité. Et si Falcone en était la clef ? Et s'il était vraiment le sauveur de cette ville ? Je lui tourne le dos, et je sors une cigarette, avant d'inspirer longuement.

"Certaines nuits, je me réveille en sueur, je repense à ces scènes de meurtres, à ces gens qu'on a effacé des registres de Gotham. Je me rappelle des gens de cette ville, les élites, qui faisaient tout pour assurer votre contentement, par tous les moyens, pour éviter d'affronter votre colère. Je revois encore les incendies, les preuves effacées, les cadavres plongés dans les bains d'acides. Je me souviens ..."


Ce n'était pas que de la terreur, c'était aussi un sentiment de répulsion, mais j'étais humain c'était normal. Je ne pouvais pas cautionner autant de meurtres gratuits, mais ce mec, c'était Le Romain. Le mec capable de reprendre cette ville et de lui redonner sa gloire d'antan. Rien de plus, rien de moins. En observant de plus près, Carmine Falcone semblait avoir maigri, au profit d'une musculature plus établie, plus soignée. Le Romain devait faire attention à sa ligne. Mais cela n’enlevait rien au fait que cet homme était dangereux, qu'il était capable des pires saloperies qui puissent exister dans cette ville.

"Je me souviens aussi de l'argent qui coulait à flot. De la luxure, des filles qu'on ramenait à quatre heures du matin. Des soirées dans votre Manoir en plein Central. Je me souviens ... De tout."


Je me souviens aussi de ma femme, que j'ai dû faire abattre car elle menaçait de tout exposer, car elle me menaçait, et j'ai préféré sauver ma vie plutôt que de fuir avec elle. J'ai préféré tout foutre en l'air pour continuer à profiter du pouvoir et du pognon. Si tu ne veux pas me pardonner chérie, au moins ne m'oublie pas là où tu es. Je me rappelle de tant de choses, tant de choses qui me brûlent encore au plus profond de mon âme. Que dire face à tout ce que j'avais vécu ? Rien. Je ne pouvais pas faire machine arrière, j'étais déjà trop empêtré dans tout ça, et maintenant, après avoir bien profité, le Romain venait lui même récupérer son investissement. Il me récupérait moi. Je me retourne, faisant face à nouveau à l'ancien seigneur de cette ville.

"Gotham City a tellement changé, Don Falcone. Elle n'est plus celle que vous avez connu. Le danger est partout, sans cesse en train de vous sauter dessus. Le crime lui aussi a évolué, et pas dans le meilleur des sens."


Un homme comme lui était déjà au courant de ce que je lui disais. Je discutais avec le Romain, pas avec un clodo qui venait s'amuser à Gotham City. Cette ville était tentaculaire, le crime était comme l'hydre de haine, plusieurs têtes cohabitant, et se détestant les unes les autres. Mais c'était ce qui faisait de Gotham City la pire ville pour le crime, et pourtant, la seule qui puisse être la meilleure pour y faire des affaires. Alors que je m'approche du rebord du balcon de mon bureau, j'observe la ville. Le calme ambiant m'apaise l'âme tandis que je ressentais la présence de Falcone comme quelque chose de pesant. Son retour me faisait peur, surtout pour la place que j'occupais en tant que procureur de cette ville. Falcone pouvait être un maître chanteur, il pouvait me faire sauter si les choses n'allaient pas dans son sens, et cela me faisait peur, vraiment. J'avais l'envie furieuse de me boire un bon verre de tequila pour encaisser ce choc. De la peur, oui, c'était ce que je ressentais en ce moment même. Une vraie trouille bleue, comme on les aime. Celle qui vous fait faire de mauvais rêves la nuit et qui vous fait picoler le lendemain au petit déjeuner.

"Ils essaieront de vous tuer à nouveau, ils essaieront vous savez. Et si Batman apprend que vous êtes de retour, il risque de remonter à moi. Et la place que j'occupe, je risque de sauter."
Revenir en haut Aller en bas
Mafieux
Messages : 192
Date d'Inscription : 22/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Parrain de la famille Falcone
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Carmine Falcone
Carmine Falcone
MessageSujet: Re: La Rose Rouge [PV Mickael]   La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyVen 24 Jan 2020 - 13:38

Toreno avait raison d'avoir peur. Il avait raison. D'un geste, je pouvais tout lui reprendre, tout d'un coup. Et ce n'était pas simplement une menace en l'air. J'étais puissant, j'étais monstrueux, et j'avais encore de l'influence dans cette ville, même si tout semblait au point mort pour mon empire. Mais tel le Phénix, j'étais paré à reprendre cette ville aux mains des monstres. Je l'entends, je l'écoute. Toreno me rappelle ce que nous avions fait, les choses que nous avions accompli. Nos possibilités, nos forces, et surtout, notre aveuglement devant nos ennemis. Mais ce n'était pas que le procureur que j'entendais, j'entendais aussi la supplique de Gotham. Elle nous suppliait de l'aider, elle nous suppliait de la sauver de ce marasme dans lequel elle s'était enfoncée. Gotham méritait d'être sauvée, mais pas grâce au Batman. Certainement pas. Cette ville avait besoin d'un vrai héros, d'un homme qui la comprenait parfaitement. Moi.

"Ce n'est pas une ville destinée aux cinglés, Mike. Cette cité appartient aux hommes. Aux hommes comme toi et moi. C'est comme ça que c'est censé se passer. Comment nous l'avions décidé il y'a des années en arrière. Et nous devons la reprendre à Batman, à ces monstres et à ce foutu voleur de Cobblepot. Il est temps que ce jardin d'Eden qu'est Gotham refleurisse à nouveau."


Toreno peut se montrer impulsif. Il peut se montrer erratique et grotesque ? Aucune idée. Ce que je savais, c'est que j'allais utiliser ses talents et son pouvoir pour reprendre cette ville dans les formes qu'elle aurait dût être conçue. Cobblepot avait transformé cette ville en spectacle infect, ignoble, et pour cela, il faudra faire de longs travaux de reconstruction. Je me retourne vers Toreno, un sourire sur mes lèvres tandis que je me rapproche un peu plus de lui. Je souris tandis que je pose ma main sur son épaule.

"Tu te rappelles des règles. Pour ta sécurité et pour éviter d'être un élément facile à abattre, évite de poser les questions qui ne se posent pas. Tu te rappelles de nos règles et de comment ça fonctionne."


Quelle serait la suite ? Gotham City l'apprendrait bientôt. Mais une chose était certaine, la mauvaise expérience de Mike Toreno à Arkham City serait le ciment de sa prochaine campagne contre le crime costumé de cette ville. Avec un léger sourire, je reprends dès alors sans qu'il n'ait le temps de répondre. Elle était évidente pour quelqu'un comme moi.

"J'ai appris pour ta déconvenue face à Catwoman, Quinn et l'épouvantail. Cela tombe bien, j'ai un compte à régler avec elle. Alors si tu le désires, je vais faire en sorte de t'aider à te venger d'elle. Tu vas accepter cette offre avec la milice de Deathstroke, et une fois que les choses seront uniformisées, alors là, tu pourras l'utiliser pour s'en prendre à Catwoman et à toute cette ménagerie infecte."


Le plan était risqué, calculé au millimètre près, et pour tout dire, je m'étais auto-félicité d'un plan qui pouvait être parfaitement orchestré de manière légale d'ailleurs. Toreno ne serait que la fondation de ce bâtiment que je tenais à construire. Slade Wilson serait les poutres apparentes, et enfin, la suite serait le final pour toutes ces ordures qui m'avaient abattu de triste manière. J'allais tous les avoir, les uns après les autres, mais pour Cobblepot, ce rat, je prendrais largement mon temps pour lui ôter tout ce qu'il avait. Comme il l'avait fait pour mon empire. J'allais me régaler de la plus sinistre des façons.

"La guerre pour la survie de l'âme de Gotham City a été enclenché, Mike. Tu ne peux rien pour arrêter cela. Nous avons du travail, et tu sais déjà ce qui doit être mis en place. Tu es le procureur, tu as tous les pouvoirs juridiques pour protéger mes hommes. Et ce, à propos, je tiens à ce que mes hommes n'aient aucuns problèmes avec les flics s'il y'a quelques écarts."


Mes hommes sont reconnaissables. Tous portent la marque de la rose rouge tatouée sur une partie de leurs corps. Si on veut se faire respecter par ses hommes, il suffisait déjà de leur montrer qui était le patron. Le tatouage était une marque de loyauté dans mon gang, et si quelqu'un souhaitait contester, ou encore me trahir, je faisais en sorte que la punition soit exemplaire. Mais pourquoi être trahi quand on tient ses propres hommes par les sentiments ? Après tout, quand on est en mesure de leur offrir les meilleurs fruits, il n'y avait aucun problème à être écouter. Toreno l'avait encore, j'en étais certain. Après tout, il avait été dans mon camps à une époque lointaine et révolue. Il avait été un de mes nombreux hommes de confiance, et s'il l'avait encore, c'était sûrement par loyauté ou par respect. Peut-être même les deux. Alors que je sors une cigarette d'un petit étuis de ma veste, j'en allume une tout en l'observant. Posément.

"Tu l'as encore, Mike ?"


La Rose Rouge [PV Mickael] 8ak0
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: La Rose Rouge [PV Mickael]   La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyMer 29 Jan 2020 - 14:22

"Je l'ai toujours, oui."

Je déboutonne alors la manche gauche de ma chemise, avant de révéler un tatouage d'une rose rouge sur l'avant bras. Un signe distinctif dans le Gang des Falcone. Un signe que beaucoup arboraient avec une certaine fierté, malgré le fait que l'Empire des Falcone n'existait plus. Ils étaient rares, les vrais fidèles, à arborer ce signe venu du fond des temps. Et pourtant, je l'avais toujours eu, je l'avais conservé, en hommage à un homme qui avait une vision. Qui connaissait cette ville bien mieux que moi. Cette rose tatouée décrivait le fait que j'étais à vie, un membre de la famille Falcone, et que je me devais de suivre les engagements qui m'ont conduit à ce poste éminemment prestigieux de procureur de Gotham City. Et malgré tout, je me sentais comme repris, comme une possession, comme une arme dirigée vers quelqu'un, comme une arme prête à servir. Je n'avais qu'à écouter ce qu'avait à dire l'ancien parrain de cette ville, à vrai dire, quand on écoute attentivement, il s'agissait bien d'un accord juteux, seulement, il était impensable pour moi que Falcone puisse m'aider à me hisser dans Gotham, je pouvais y arriver tout seul mais Falcone avait des relations. Des putains de relations ouais. Il avait raison, cette ville voulait se battre pour sa propre identité. Et nous ne pouvions pas lutter contre cela, le changement arrivait, oui, il arrivait, comme un parpaing lancé en pleine gueule. Tu parles d'une affaire toi ...

"Deathstroke peut servir nos projets, il peut être un parfait allié. Cependant, le Batman est toujours là. Carmine ... Je ... J'abomine tout autant que vous cette salope de Catwoman, si je le pouvais, je lui déchirerai le visage et ..."


Je n'en dis pas plus. Le Romain fera son affaire à cette garce qui méritait la mort, mille fois la mort pour ce qu'elle avait osé nous faire. S'en prendre à nous. Falcone était quelqu'un d'intelligent, et il ne tarderait pas à reprendre le dessus sur Cobblepot et sa clique. D'un côté le trafic de drogue, les Dixon docks étaient sans doute un lieu stratégique pour lui, puisque c'est par bateau que la cocaïne arrivait, dans des paquets de quelques kilos qui n'étaient jamais découverts par la douane, du moins, quand tout le monde graissait la patte de Falcone. En ce moment, la demande était assez forte et ses intermédiaires devaient doubler d'effort pour que le stock soit toujours renouvelé, évitant ainsi une pénurie, et Falcone, d'après mes souvenirs, déteste perdre de l'argent. De l'argent, il lui en fallait pour construire son empire, un empire déjà petit, regroupant quelques dealers, prostituées, mais aussi deux ou trois mercenaires qui devaient s'assurer que personne ne puisse porter atteinte au Romain dans cette ville immonde. La came qu'il refourguait se vendait dans les environs de 80$ le gramme, il ne s'était jamais fait coincer par les flics depuis son retour, et cela ne risquait pas, vu que maintenant, il allait avoir une protection pour ses hommes. On pouvait dire qu'il était sans doute chanceux pour le moment, car il ne suffit que d'un indic, un rival désirant le faire chuter, pour que le GCPD commence une enquête sur lui, et malgré tout ce que je peux offrir comme protection, si Falcone est pris la main dans le sac, il sera transféré à Blackgate sans que je ne puisse dire quelque chose. Si jamais il devait y avoir des affrontements, Falcone n'hésiterait pas à partir au combat, il avait des armes venant tout droit du Japon, son lieu d'exil. Après avoir réfléchis, la guerre s'annonçait, c'était inévitable de toutes manières ...

"Vous avez besoin ... D'aide pour les importations de Falcone Corporations ?"


Il aurait besoin de mon aide, la sécurité du port était devenu plus difficile à gérer, et moins accessible en terme de corruption, tout ça à cause de James Gordon et de ses petites manigances. Quel salaud au final ... Il avait craché sur ce que Falcone lui offrait il y'a des années. Et tout ça pour quoi au final ? Rien. Du vent. Le trafic d'arme, son second trafic, il revendait majoritairement des armes venues tout droit du Japon, avec l'effondrement de l'URSS et du système communiste il y a de ça une dizaine d'années, l'explosion des frontières à permis de faire circuler de nombreuses marchandises, légales ou non. Et les armes venues d'Europe de l'Est, peu coûteuses et fiables, sont presque à la mode pour les braqueurs de banque et les bandes armées. Nul doute que la technologie venant du Japon peut aider Falcone à se refaire. En revendant ces armes, Falcone arriverait à reprendre de l'ampleur dans ce trafic, car il est facile de le rencontrer si on parle aux bonnes personnes, un immense bouche à oreille commençait à s'installer dans ce monde parallèle où les pires ordures se rencontrent.

"Je pense que je peux faire une déclaration dans les prochains jours, je pense que le vent pourra tourner en votre faveur, don Falcone."


Pourquoi souhaitait-il vraiment revenir à Gotham, pensais-je. Il avait pourtant la possibilité d'être le meilleur ailleurs. Par exemple sur la côte Ouest, la Californie, avec le Nevada et tout le reste. La côte Ouest, oui, c'était sans doute un endroit beaucoup plus attrayant que Gotham, pourtant, c'est dans cette ville qu'on pouvait gagner le plus. Et cela, tous les mafieux de cette ville le savaient. Gotham était un jardin, et il n'en tenait qu'aux plus arrivistes de saisir les doux fruits qu'elle offrait. Falcone avait raison au final ... Il avait raison de revenir dans sa ville, il était chez lui après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Mafieux
Messages : 192
Date d'Inscription : 22/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Parrain de la famille Falcone
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Carmine Falcone
Carmine Falcone
MessageSujet: Re: La Rose Rouge [PV Mickael]   La Rose Rouge [PV Mickael] EmptyMer 5 Fév 2020 - 12:00

Toreno était peut-être un lâche, mais il avait toujours la rose, il ne l'avait jamais fait enlevé au laser. D'un geste, je tend ma main, avec mon anneau, histoire qu'il me montre son appartenance. L'ordre dans une caste est toujours importante, et même si les choses peuvent paraître hasardeuses et cruelles, le sort fait que les hommes restent toujours attachés à leurs premières racines. Je retire alors ma bague et j'ouvre l'écrin. La bague en or, aux armoiries des Falcone, elle était bien là, elle était l'objet de convoitise par excellence. Rupert Thorne avait souvent tenté de la reprendre, il avait souvent tenté de faire assassiner les Falcone pour l'obtenir, sans grand succès. Même Stromwell, un des plus vieux mafieux de la ville savait qu'il avait besoin de ce bijou pour assurer la main-mise sur son clan. Le suspens est à son comble, les plus grands trépigneraient, les plus petits savent parfaitement qu'ils n'ont aucune chance, mais ils seraient prêts à toutes les bassesses pour obtenir les faveurs de la nouvelle tête de la Mafia de Gotham City. Toreno était un homme intelligent, et il savait sur quel cheval il devrait parier. Pour ma part, je ne m'attendais clairement pas à ce qu'il ait de bonnes idées. Deathstroke était peut-être un allié redoutable, mais sa loyauté ne marche que dans un seul sens : Celui du plus offrant, et je n'avais guère confiance en lui. Pour noyer le poisson, Toreno me demandait si j'avais besoin de plus de douceurs sur les importations. Il ne le savait peut-être pas, mais j'étais déjà dans la ville, j'étais déjà de retour, prêt à assurer la guerre comme elle se devait d'être. Amusé, je reprend alors la parole.

"Ne pose pas de questions dont tu ne souhaites pas les réponses, Mickael. Les choses sont déjà enclenchées. Continue de faire ton travail, et assure l'image que tu te dois de porter face à la société. Cependant, très bientôt, des petites choses vont changer, et tu seras le premier au courant. Tu n'as pas à t’inquiéter, je me charge de reprendre ma ville."


Menace à demi-voilée. Toreno devait quand même payer pour son manque de flegme et de courage face aux monstres qui peuplaient notre si belle ville. Toreno devrait se montrer plus ferme avec eux. Mais le sujet Catwoman était des plus ... Fiévreux en ce qui me concernait. Au fond de moi-même, je m'étais dit que la passion de Catwoman pour mes affaires me revenait comme un boomerang en pleine figure. Peut-être qu'elle était ce petit souvenir d'une époque révolue, ce souvenir d'une enfant que j'avais fait disparaître dans le plus grand des secrets ... Milos, avant de mourir, m'avait confié quelques informations dont je n'avais pas été mis au courant. Il avait fait des choses, de terribles choses à une époque, notamment au sujet de ce bébé qu'il avait dût mettre dans un incinérateur, mais que Louisa Falcone supplia d'épargner alors que la grille chaude était à peine ouverte. Elle avait offert à Milos certaines compensations matérielles et il avait épargné le bébé, contre ma volonté, ne voulant qu'un héritier mâle, et non une fille. Le bébé fut placé dans une famille d'accueil aux USA, et jamais plus, on entendit parler de cette histoire. Pourquoi est-ce que Catwoman serait mêlée de près ou loin ? C'était impossible. La théorie était impossible ... Mais cessons de parler de choses qui fâchent, laissons maintenant la Pègre agir comme il se doit. En temps normal, on inonderait l'asile d'Arkham de sang, mais depuis que la ville "protège" ces énergumènes en son centre de soins, il fallait penser à quelque chose d'autres. En attendant, la soirée, elle appartenait maintenant à Toreno et au retour de Carmine Falcone. Je m'approche du procureur avant de reprendre d'une voix calme et ferme.

"Catwoman est mon problème. Je me chargerai d'elle et je ferai en sorte que la minette soit euthanasiée sans pitié."

Une dernière accolade synonyme de respect qui ponctue la fin de notre discussion. Je pars en lui tapotant l'épaule et en l'empêchant de me répondre. Il faut qu'il réfléchisse très bien à ce qu'il souhaite réellement parce que sinon, comme on le dit dans notre milieu, je connais un très bon cimentier qui lui fera de belles chaussures en béton.

"Ne t'avise pas de te détourner du plan initial, Toreno. Rappelle-toi de ce qui est arrivé à ceux qui me déçoivent."


Thorne était mort. Stromwell était en fuite, et les autres familles luttaient tant bien que mal pour assurer leurs survies. Il était temps qu'un nouveau chef se dresse, que quelqu'un se dresse à nouveau face au Pingouin. Il était temps que l'on mette à mal cette ville, pour sa propre survie. D'un geste décidé, le parrain de la ville commençait alors à quitter le bureau du procureur. Ses menaces pouvaient être monstrueuses et sa colère pouvait être semblable à celle du tonnerre. Il se devait de reprendre sa ville. C'était un devoir, pour sa famille et pour Gotham en elle-même.


La Rose Rouge [PV Mickael] 8ak0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La Rose Rouge [PV Mickael]   La Rose Rouge [PV Mickael] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La Rose Rouge [PV Mickael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Chaperon Rouge [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Founders Island :: Central Gotham :: Bureau du Procureur-