Forum Jeu de Rôle Batman



Harriet Pratt

Copperhead

Lady Shiva

Clayface

Bronze Tiger

Clock King

Maxie Zeus

Le Ventriloque

Lynx

Baby Doll

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Man-Bat

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Katana

Spoiler

Talon

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan
Derniers sujets

Partagez
 

 Robin Hood and the Fair Lady

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptyDim 23 Juin - 10:33



Robin Hood and the Fair Lady
Feat Damian Wayne



Elle avait quelques souvenirs du port. Ces souvenirs étaient recoupés entre les bons et les mauvais, ainsi que le terrible. Partir de Gotham pour l'Angleterre était bon. Revenir à Gotham était mauvais. Revenir à Gotham pour y rester… Voilà le terrible souvenir. Arriver à Port Adams tel un fantôme, descendre du bateau tel un fantôme, rentrer dans la limousine tel un fantôme. Un fantôme. C’était ce qu’elle était à l’époque, et avec l’euphorie d'avoir retrouvé des papiers officiels maintenant passée elle se voyait de nouveau en face. Elle était un fantôme, celui que la Cour se devait de craindre car elle l'avait créé en la ramenant dans un monde des vivants qu'elle voulait quitter. Tout ça parce qu'ils n’avaient plus d’Ergots et ressentaient le besoin, dans leurs luttes intestines, d'en avoir un à tout prix. De ne plus être à nouveau des ombres dans les rues de Gotham mais bien dans leurs perchoirs.

Et comme tout bon fantôme elle rappelait sa présence de façon sporadique, les harcelant, leur prenant toujours plus de petits bouts de stabilité à chaque fois, fragilisant la structure pour la voir tomber. C'était aussi une des raison pour lesquelles elle s’était présentée à la mairie, leur couper ce petit accès au pouvoir par sa présence. Ce serait tellement doux et délicat d'imaginer leurs terreurs en voyant une Underwood à ce poste. Il n'y avait jamais eu de maire Underwood, mais pour toutes les sales rumeurs sur cette famille il y avait une grande qualité que Gotham devait leur reconnaître : dans leurs esprit monomaniaque, les Underwood détestaient revenir sur une parole, peu importe si cette parole date d'il y a plusieurs siècles. Les Underwood payaient toujours leurs dettes.

Elle avait hérité de cette tendance, comme elle avait à son grand dégoût hérité de beaucoup de choses de sa lignée. Mais le fait d’être devenue obsédée par l’idée de détruire la Cour, ses restes, ses membres pour faire renaître Gotham de cette pourriture dans un brasier ardent ne pouvait signifier qu'une chose avec sa non-mort. Elle ne pouvait qu'y arriver. Et quand elle y arriverait, l'ironie d'un bûcher serait plus qu’hilarante. Elle pouvait être vu comme une folle si ça chantait les autres, elle s'en moquait. Elle était juste une monomaniaque qui, ce soir, allait trancher net un réseau de trafique humain. La ville s'en porterait mieux, et encore une fois elle changerait la signification du masque de la Cour qu'elle portait au visage. Le masque de hibou aux yeux vide.

Ces mêmes yeux vides qui observaient une transaction se faire entre deux cargos, une transaction dont elle entendait la marchandise taper sur les parois des immense conteneurs en acier trempé. Pas tout de suite. Elle les comptait, ils étaient un total de dix à participer à la négociation. Un négociateur de chaque côtés, quatre garde du corps pour chacun. Ils portaient des armes lourdes, le genre d'armes que le kevlar sous son manteau ne pouvait pas stopper avec autant d'aisance qu'une arme de point. Et ils étaient aux aguets. Elle sorti une de ses grenades fumigènes, réservant les anesthésiante lorsqu’elle devait avoir accès à une scène de crime. Et en bas ce n’était pas une scène de crime… mais un futur charnier d'os brisés.

Elle laissa tomber la grenade en première, la suivant de quelques secondes. Un howl-grappin ? L’avantage d'avoir été mutée jusqu’à plus de raisons, c'est que votre corps encaisse beaucoup de choque. Et l'avantage quand vous n'avez que très peu de considération pour votre propre vie parce qu'elle n'existe plus, c'est que la douleur vous semble ridicule. Elle tomba dans une fumée blanche épaisse, les entendant tousser. Les entendre était tout ce dont elle avait besoin pour se diriger vers un premier homme. Arme lourde, vêtements renforcés, grande taille. Sans aucune considération pour sa futur descendance, elle donna un coup de poing sous la ceinture. Le souffle coupé par ce coup le fit se baisser, rencontrant le deuxième poing qui le mit K.O. Le bruit d'os qui craquait ne trompait pas, elle venait d’anéantir sa hanche et sa mâchoire.

La fumée ne resterait pas éternellement, aussi se précipita-t-elle vers le deuxième qu'elle entendait avant que les coups de feux ne partent dans tout les sens. Négociant, arme de poing, fin et sec. Elle lui saisi le bras et le tourna dans un angle inhumain, les multiples claquements résonnant dans la nuit de même que son hurlement. Sa jambe suivit, le tibia écrasé sous son talon telle une brindille. Elle finit son œuvre en saisissant sa deuxième main, se contenant de la serrer jusqu’à la briser. Plus que huit. Son mouvement était vif et rapide alors qu'elle se dirigeait vers les deux plus proches. Elle sortit ses deux lames de ses manches, les plantant avec violence dans leurs épaules. Elle les entendait crier, mais ce n’était pas ce qu'elle cherchait. Elle prit appuie grâce aux lames, se retrouvant en poirier avant de mettre tout son poids dans un élan de saut, les déséquilibrant. Atterrissant dos à eux, distraient qu'ils étaient par les lames qu'ils tentaient de déloger, elle leur saisit les jambes et les souleva de toute sa force. Le bruit qui retentit ne faisait aucun doute sur leur état de conscience.

La fumée tomba et elle constata qu'elle n'avait pas été seule dans son combat. Un jeune Robin en proie avec les reste. Il s'en était plus que bien sorti et il n'en restait plus que trois, dont un qui attaquait par-derrière. Elle le chargea de tout son poids et sa force contre un conteneurs, creusant accidentellement dedans et gagnant des cris des gens à l’intérieur. L'homme tomba immédiatement dans l’inconscience. Elle se tourna vers le Robin, qui en avait finit avec ceux de son côté. Elle lâcha un souffle indescriptible, analysant la situation avant de reprendre ses lames et de les nettoyer sur les manches de son avant-bras dans un mouvement automatique. « Ici pour Vladko. » Plus un constat froid qu'une question, il n'y avait pas beaucoup d’autres raisons à ce hasard. Elle ne voulait pas croire au hasard dans Gotham. « J'en ai un encore conscient qui pourrait indiquer où il se trouve. Si une coopération est bien entendu possible. »

Elle pointa le négociateur au bras retourné trois fois, la jambe explosé et la main broyée. Il était perdu quelque part entre la douleur et la souffrance, les dents serrés et très probablement en train d’appeler sa mère. Elle s’approcha de lui, le soulevant par le col sans effort et le montrant au jeune Robin. « Vous posez les questions ou je le fais ? Il a encore quelques os à briser. » Pas de présentation pour l’instant. D'abord, obtenir des réponses sur la localisation du chef de ce réseau, Vladko.



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 58
Date d'Inscription : 20/06/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Jeune justicier
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Damian Wayne / Robin
Damian Wayne / Robin
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptyDim 23 Juin - 17:55





Robin était de sortie cette nuit, il s'était dirigé vers Port Adams car il avait une cible à attraper.  Un certain Vladko. Il avait promis à Batman qu'il l'attraperait sans son aide et pour une fois le chevalier noir l'avait laissé aller de l'avant car il avait d'autres problèmes à régler. Pour le jeune Damian, c'était le moment de prouver à son père ainsi qu'aux autres qu'il n'avait besoin de personne pour arrêter les criminels. Ils auraient peur du nouveau Robin et pas de ces prédescesseur qui n'avait pas le courage ni la détermination qu'il avait. Robin se déplaçait de toit en toit durant la filature d'un suspect qu'il considérait comme essentiel à la capture de Vladko. Cependant arriver au port Adams, il remarquait qu'il n'avait plus de toit pour s'abriter mais il profita de l'obscurité et de conteneur entreposé non loin pour espionné la scène tout en analysant déjà les cibles afin d'élaborer un plan d'attaque.

*Ils sont lourdemment armés. Mais il ne s'attendront pas à ma venue*

Il prit alors des billes fumigènes afin de pouvoir surprendre ses ennemis et ainsi les frapper sans qu'ils puissent se défendre mais c'est alors qu'il repéra un mouvement dans les ombres tout comme lui et la fumée sortait déjà pour envahir ce qui deviendrait un champs de bataille. Une grimace se dessina sur le visage de Robin. Qui osait intervenir? Nightwing? Batgirl? Voir son père? Non personne ne pouvait lui prendre sa cible ! C'était la sienne! Il n'activa même pas la vision de son masque tellement la fureur le prit et décida d'intervenir afin de ne pas laisser le loisir à l'intrus d'avoir ce trophée pour lui. Il en restait environ huit et avec une rapidité déconcerante, il frappait ses ennemis à la gorge ou endroits qui leur permettrait de tomber à terre mais surtout de lâcher son arme. L'un tenta de le frapper mais il l'esquiva très aisément et lui envoya un shuriken sous la forme du symbole de Robin qui vint se loger dans la main de celui qui essayait de l'agresser.

La fumée se dissipa et il resta en garde contre trois individu tandis qu'il jeta un coup d'oeil sur l'intrus. L'intrus semblait porter un masque...Ce masque, il le reconnaissait bien, c'était celui de la cour des hiboux et il serra les dents. Il se rappelait des Ergots, surtout du premier qu'il avait affronté avec son père. Cependant il avait d'abord ces trois gars à s'en occuper et sans dire quoi que se soit, il se rua vers le premier, balayant ses pieds avec sa jambe puis pris appui sur le sol pour sauter au dessus du second et le frapper au visage avec son genou. L'autre avait sortit un pistolet pour tenter de lui tirer dessus. Mais Robin avait déjà sortit son épée et frappa la lame sur l'arme pour ensuite donner un coup de garde au visage de son ennemi pour le mettre KO. Il finit les autres sans aucune douceu, mettant même un coup de pied à un qui semblait bien plus résistant que les autres. Puis il se tourna vers l'intrus toujours aussi méfiant. Il ne l'avait pas attaqué, c'était donc qu'il n'en avait pas après lui.

Toi aussi alors

Il rengaina son arme puis regarda vers le seul homme conscient qui restait. Il proposait un partenariat mais Robin n'avait pas confiance en lui. Il se dit qu'il pourrait peut être lui montrer que c'était lui qu'il devait l'interroger et personne d'autre.

Cela m'étonne que tu ne l'ais pas tué, ce n'est pas la façon de faire de la cour des hiboux.

Il avait pensé contacté la Batcave afin de demander des informations sur cette individu à son père ou a Alfred mais c'était sa mission et il était hors de question qu'il demande de l'aide. Il regarda ensuite l'homme, il n'avait pas le choix mais si jamais il essayait de le trahir, il lui ferait payer cher. Il se rapprocha du suspect. Sortant son épée d'une main, il l'attrapa par le col de l'autre main sans la moindre pitié pour sa douleur.

Parle où est Vladko, sinon ce que t'a fait l'hibou sera un énorme plaisir par rapport à ce que je te ferais.

Il passa la lame, non sous sa gorge car cela lui ferait imaginer une mort rapide non. Il pointa la lame vers un de ses yeux et dit en souriant.

J'ai déjà deux bonnes idées si tu vois ce que je veux dire...



Robin Hood and the Fair Lady Original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptyLun 24 Juin - 13:16



Robin Hood and the Fair Lady
Feat Damian Wayne



Elle le laissa prendre en charge le négociateur, observant avec une certaine attention les réactions du jeune garçon. C'était ce qu'il était. Un jeune garçon. A peine pré pubère et déjà en train de manier des lames tout en menaçant de torture le petit criminel. Muscles tendus, sourire aux lèvres, elle savait reconnaître qui était né dans quelque chose. Elle juste assez son masque pour découvrir le bas de son visage, prenant une baie de belladone en bouche avant de le remettre en place. Elle n'avait plus vraiment honte de découvrir ses lèvres bleutée depuis sa mésaventure avec Batman. A quoi ça servait d'avoir honte de prendre du poison depuis sa plus tendre enfance… elle se dirigea vers le conteneur dont les parois se faisaient marteler par les gens à l’intérieur.

Fermé par un cadenas lourd. Elle doutait de pouvoir le casser aussi facilement, elle allait avoir besoin de l'affaiblir. Elle sortie d'une de ses sacoches une petite fiole à pipette lourdement protégée. Même elle ne voudrait pas se retrouver avec ce produit sur une partie de son corps, régénération ou non. Elle laissa couler deux gouttes de chaque côtés des branches du cadenas, un bruit de dissolution s’insinuant lentement dans la nuit tandis qu'une immonde odeur naissait. Une odeur caractéristique d'un puissant acide qui s'attaquait à un alliage pour n'en faire que l'ombre de lui-même. Elle rangea la fiole en sûreté avant saisir le cadenas par sa base, le brisant d'un coup sec. Elle se saisit ensuite de la poignet de l'immense boîte de fer, la soulevant avec aisance, puis elle déverrouilla enfin le conteneur.

Des gens. Des gens apeurés, des gens désespérés et surtout des gens entassés. Des gens qui se trouvaient face à elle et son masque, face à quelqu’un de petit mais qui arrivait à les sortir de là. Quelqu’un qui ne ressemblait pas à leur tourmenter. Elle leur fit signe de la tête de sortir, les laissant se disperser aux quatre coins du port. Ce n’était plus son affaire maintenant. Plus entièrement. Elle savait que la Cour, du moins la faction qui avait commandé ce colis, serait en train de fulminer de rage. Plus d’expériences à faire, plus d'hybrides à créer, plus de cerveau à broyer dans leurs visions mondaines et cabalistiques du serviteur. Et elle en ressentait une pointe de plaisir à cette idée. De savoir qu'elle venait encore une fois de leur mettre des bâtons dans les roues. Il ne lui restait plus qu’à commencer à mettre en place son opération de zappage financier.

Mais pas pour ce soir. Ce soir elle s'en prendrait à un de leur fournisseur. Elle s'approcha de nouveau de l’enfant, le négociateur maintenant dans un état encore plus pitoyable. En sang, couvert de bleu et de coupures, ainsi qu'en larme. « Entrepôt B du dock A… pitié, stop… » Elle sortie une seringue de sa ceinture, un nouveau produit chimique. Cette fois pharmaceutique. Elle planta sèchement la seringue dans la carotide de l'homme, laissant l’anesthésiant faire lentement son effet alors qu’il tombait mollement sur le sol. « Merci. Maintenant veuillez vous taire. » Elle ne voulait pas attirer plus de mondes que de raisons, encore moins qu'il réussisse par un miracle quelconque à contacter son employeur. Et il valait mieux qu'elle ne lui donne pas de coup de poings avec sa force au vu de son état…

Elle rangea sa seringue, regardant de nouveau le jeune Robin. La structure du visage… oui, elle la connaissait. Les cheveux noirs également. L’expression faciale ne pouvait également pas tromper. Le fils prodigue en avait donc un lui aussi. « J'ignorais que Batman gardait son fils dans l'ombre sur ses affaires. » Elle lisait facilement dans les tics. Si facilement parce qu'on lui avait appris à ne plus jamais les montrer. « Tu as la même structure de visage que ton père. Et ce masque ne cache rien de ça, encore moins tes petits tics nerveux au niveau de la commissure de tes lèvres ou de ton arrête sourcilière. Trop moulant. » Elle l’observait encore une fois, rapprochant légèrement son visage du garçon, juste son visage. Elle observait avec attention chaque signe de blessures, chaque traces de plaies ouverte, un rien qui pourrait permettre à une toxine de rentrer dans son organisme. Rien.

« Tu dois avoir un masque à gaz sur toi, sinon tu ne serais pas le fils de ton père. Mets-le. » Elle ne tutoyait pas souvent. Mais avec lui... Une sensation de déjà vu lui donnait envie de le faire. Comme regarder un miroir du passé.



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 58
Date d'Inscription : 20/06/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Jeune justicier
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Damian Wayne / Robin
Damian Wayne / Robin
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptyLun 24 Juin - 19:36





Damian savait très bien qu'il craquerait et avec une précision froide il approchait encore sa lame de quelques milimètres de sa proie. Il entendait ce que faisait la jeune femme mais il devait rester concentrer pour le moment. La mission d'abord, il ne fut pas surpris quand il entendit des voix de remerciement. C'était bel et bien une des raisons pour lesquelles il traquait Vladko, le trafique d'être humain. Quelqu'un qui se permettait d'ôter aux gens toute vie, tout choix, il n'aimait pas ce genre d'énergumène et une partie de lui avait enfin d'enfoncer sa lame dés qu'il aurait des réponses à ses questions mais il se retint, il devait suivre le code que son père s'imposait lui aussi. Il avait choisis sa voie, une voie qui serait bien différente de la ligue des ombres ou que de la cour des hiboux qui croyait pouvoir tout diriger, qui se croyaient supérieurs aux autres sans l'être vraiment.

Très bien

Il avait les informations qu'il voulait et alors qu'il allait le frapper pour le mettre KO une bonne fois, la jeune femme sorti une seringue et l'endormi de manière disons...Plus douce. Robin lâcha le criminel sans aucune douceur tout en haussant un sourcil. Cela lui paraissait bizarre après ce qu'elle lui avait infligé et lui n'aurait pas été aussi tendre mais soit, le principal était d'avoir ces informations. Puis elle lui parlait de son père et il comprit très vite qu'elle était effectivement une alliée de son père.

Je n'ai pas besoin de mon père pour savoir si tu seras une alliée ou une ennemie.

Il gardait sa lame comme prêt à combattre cette nouvelle venue mais il devait bien admettre qu'elle lui avait permis d'y arriver plus rapidement et maintenant il avait une chance de coincer Vladko. Elle semblait cependant bien plus analytique et il aurait tort de la sous-estimée. Il n'avait pas confiance et restait sur ses gardes. Il fut légèrement gêné quand elle approcha son visage de lui mais il semblait énervé qu'elle lui fasse la leçon. A lui qui aurait pu s'occuper de ces crétins lui même! Elle avait beau être une alliée de son père ce n'était pas pour ça qu'il devait la supporter. Il était aussi bon que les autres voir même meilleur!. Il allait lui rétorquer une réplique comme il avait le don quand elle lui dit qu'elle devait mettre un masque à gaz. Cependant vu ce qu'elle faisait, il ne fallut qu'une seconde pour qu'il sorte de sa ceinture un petit masque à gaz. Pas comme ceux qu'on pouvait voir dans les films de guerre mondiale mais un petit masque à gaz assez performant pour tenir assez longtemps le temps de s'éloigner d'un quelconque gaz.

Par précaution, il décida d'activer l'ordinateur de son masque qui était relié à la Batcav tout en regardant la jeune femme. Les informations n'allaient pas tarder à arriver, le seul soucis c'est qu'il aurait très vite la voix de son père ou d'Alfred lui demandant ce qu'il faisait ou pourquoi il avait déconnecté l'ordinateur. Il s'en fichait, cette jeune femme portant ce masque d'hiboux titillait sa curiosité. Puis c'est alors que vint un nom.

" Tu es...Amelia Underwood"

Cependant il n'eut pas le temps d'en dire plus. De plus une voix se fit entendre dans ses écouteurs, heureusement ce n'était pas celle de son père mais celle d'Alfred lui demandant de ne pas foncer tête baissée et que la personne qu'il regardait actuellement était effectivement une alliée comme elle l'avait dit. Encore une fois il paraissait pour le jeune newbie et cela l'énervait déjà au plus haut point...



Robin Hood and the Fair Lady Original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptyMer 26 Juin - 22:28



Robin Hood and the Fair Lady
Feat Damian Wayne



Le fils ressemble au père, le fils désire l’approbation du père. Son ouïe était fine, elle entendait ce qu'il disait sous l'oreillette. Mais ce n’était pas ce qui lui permettait de voir ce désire de faire ses preuves. C'était le fait de connaitre sa propre nature, de se savoir si faible et si fort en même temps, de comprendre ses propre luttes qui lui permettait de discerner ça. Une sorte d’instinct profond d'un individu qui en rencontre un autre sur un chemin quasiment identique. Autrefois elle avait voulu l’approbation des aînés, tellement que finalement elle s’était oubliée. Elle n’était plus sa propre personne, juste cette chose que voulait voir les Underwood, cette héritière digne dont on attendait tant, et qui attendait tant d’elle-même. C'était une blessure particulière, béante et qui ne cicatrisait jamais vraiment. Après tout, elle continuait de jurer par le nom des Underwood aujourd’hui encore.

« Oui, je suis une Underwood. Et ne lâche pas ton masque à gaz. Je me moque de ce que dirait ton père si tu venais à être empoisonné, mais je ne veux pas que la moindre négligence mette ta vie en péril. Que cette négligence soit tienne ou mienne. » Elle commençait à marcher en direction se l’entrepôt, en direction de sa cible. Elle n'en savait que peu sur ce Vladko. Comme la Cour devait se moquer de ces informations. La Cour se moquait toujours des informations qu’on pouvait lui donner, elle ne voyait jamais vraiment l'outil de l’information avec autant de vitalité que n’importe qui d’autre. C'était pourquoi elle était si fragile. Mais… elle se demandait ce qui arriverait si un jour ils jouaient de ces informations. Si un jour elle comprenait qu'elle pourrait plier le monde à sa guise, comme elle pliait celui de ces riches cabalistes par tout le savoir accumulé.

Et le savoir, elle en avait besoin sur ce jeune garçon à ses côtés. À analyser les possibilités le concernant, à comprendre au mieux comment répondre à son comportement. Elle était une individu froide, qui ne montrait jamais ses émotions, une scientifique avant tout. Mais elle était également une femme qu'on a forcé toute sa vie à apprendre à analyser la personne en face, à comprendre sa pensée et sa façon d’être. Non pas parce qu'elle devait le tuer. Mais parce qu’elle devait le manipuler, l'user jusqu’à la moelle sans le moindre remord. Elle ne se servait plus de son apprentissage dans ce but, du moins pas dans ce genre de situation. Elle devait percer ce garçon pour ne pas le mettre dans une situation délicate. Elle devait comprendre comme mieux faire fonctionner leur dynamique. C'était ainsi qu’on évitait les bêtes accidents.

« Tu es très discret, je ne t'ai pas entendu alors que mon sens de l’ouïe a muté. » Silencieux, tel un chat, tel un prédateur prêt à bondir sur sa proie. Cet enfant avait bien plus d’entrainement qu'elle dans l'art de l’art de l’infiltration, l'art de ne pas se faire repérer jusqu’au moment fatidique. « Ton style martial est très brutal, il est conçu pour atteindre les sections les plus vitales du corps. » Elle l'avait qu'entre aperçu, juste quelques instant mais c’était bien là. Oui, comme un prédateur avec ses griffes, il visait ce qui devait achever l’ennemi. Le tuer. En faire un souvenir du passé, une onde du passé. Comme elle. Mais avec plus de grâce et de maîtrise. « Tu uses d'une arme blanche, un sabre. Je dirais que tu as également appris à t'en servir pour viser les points vitaux, probablement à trancher efficacement des membres. À ton regard lorsque tu as commencé l’interrogatoire, tu as dû apprendre des méthodes de torture avec. » Et ainsi, tout faisait sens dans son esprit. Elle s’arrêta, observant de nouveau l’enfant.

« Tu n'as pas été entraîné par ton père. Tu as un entrainement d'assassin. Tu sais user de la terreur, mais pas comme moyen de dissuasion. C'est un outil pour obtenir ce que tu souhaites. » Oui, tout faisait sens. Elle comprenait maintenant pourquoi Batman laissait son fils partir sur des missions dangereuses sans surveillance. Il n'avait pas besoin d’être surveillé. Mais Batman ne confierais jamais son enfant à des assassins. Elle avait remarqué comment il était, combien il se complaisait dans sa propre souffrance, sa croisade solitaire. Jamais il n'aurait lancé son enfant dans ces ténèbres. Jamais il n'aurait eu un enfant volontairement dans ce monde de ténèbres. « Tu n’as de contact avec ton père que depuis quelques temps. Tu fus élevé et entraîné pour être un assassin parfait et un redoutable guerrier. On a voulu faire de toi un individu puissant. Je dois admettre que le travaille fait sur ton entrainement est impeccable, tu dois être capable de surpasser un jour ton père. »

Elle le regardait. Ses yeux luisaient sous son masque, comme une créature nyctalope. Comme quelque chose qui voyait tout. « On a voulu t'imposer une voie, tu essayes de trouver la tienne. Tu tâtonnes doucement mais sûrement. J’espère que celle que tu tentes te mènera à celle qui te conviendra vraiment. Être l'ombre d'un nom est une torture. » Pas d'émotions. Jamais. Juste un constat froid.




"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 58
Date d'Inscription : 20/06/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Jeune justicier
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Damian Wayne / Robin
Damian Wayne / Robin
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptyJeu 27 Juin - 18:33





*Underwood?*

Oui il se rappelait maintenant, la moindre blessure pouvait être toxique. Mieux valait être prudent mais ce qui l'agaçait c'était qu'il ne l'avait pas remarqué. Il se jurait intérieurement qu'il ne ferait pas deux fois la même erreur. Il se plongerait dans les archives de la batcave toute la nuit pour sa punition, il était hors de question qu'il se laisse encore surprendre de cette manière. Mais maintenant il comprenait mieux le masque à gaz et continua à le porter. Il rengaina son épée et se mit à la suivre tout en restant derrières. Soupçonneux comme il était, il se demandait si tout cela n'avait pas été prévu à l'origine. Alors qu'ils marchaient, sa phrase fit sourire le jeune homme. Il la laissa continuer. Bien sûr qu'il était silencieux, il avait été entrainé par les meilleurs. De plus son entrainement continuait sous la supervision de Batman. Non, il n'était pas qu'un simple Robin, il était LE Robin, celui qui prendrait la succession de son père et qui l'aiderait à rendre Gotham plus sûr. Même lui se demandait si un jour ça serait possible mais il comptait bien continuer sur cette voix car c'était déjà une cause pour laquelle il se battait, pour la première fois, il se battait pour une cause qui n'était pas personnelle ou meurtrière.

Puis quand elle se retourna pour s'arrêter et l'analyser. Il remarqua qu'elle le détaillait et quand elle parla il en fut très surpris. Comment savait-elle autant de chose rien qu'en l'ayant vu combattre une seule fois? Une autre raison de plus de se méfier, il restait silencieux mais son sourire avait disparut pour laisser place a une légère pointe d'agacement, il détestait être examiné de la sorte ainsi. C'était comme une psychanalyse! Puis sa dernière phrase l'agaça encore plus et il finit par lâcher.

La psycho ça suffit ! On a un criminel à arrêté si cela t'amuse de tenter de voir en moi comme dans un livre alors vas y. Mais à présent je suis le seul à savoir ce que je veux faire, ma destinée c'est moi qui l'accomplirait et celle que j'ai choisie me plait particulièrement. Maintenant allons arrêter Vladko ou reste ici et attends que je le ramène à moi tout seul !

Il soupira largement et se mit à courir vers l'entrepôt. De quoi elle se mêlait à vouloir dire qui il était et ce qu'il pourrait faire? Le crime devait être arrêté et même si c'était le rêve de son père, plus il faisait des missions avec lui plus il partageait ce rêve et cet amour pour cette vie de danger et de mystère. Etre Robin lui plaisait même si cela il ne l'avouerait à personne. Il remarqua quelques caisses et fit quelques sauts pour se retrouver sur le toit sans faire le moindre bruit. Il avait pu remarquer quelques gardes à l'entrée mais il ne voulait pas alerter sa cible. Un combat même cours aurait pu alerter la cible principale. Après une marche très silencieuse sur le toit, il se glissa à l'intérieur par une fenêtre ouverte. Il se trouvait dans un vieil entrepôt. Accroupi sur une passerelle, il se mit derrière des caisses pour regarder autour de lui. Il y avait de nombreux gardes qui patrouillaient mais aussi deux qui gardaient la porte d'un bureau. Utilisant la vision de son masque, il put savoir qu'il y avait une personne à l'intérieur, sûrement le boss mais il n'en était pas sûr. Il ne savait pas ce que ferait sa nouvelle amie du soir mais peu importe la mission passait avant tout  !

*Il va falloir être discret, ils sont bien armés ou peut être une diversion? Il faut que j'analyse tout ça*




Robin Hood and the Fair Lady Original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptyJeu 27 Juin - 21:08



Robin Hood and the Fair Lady
Feat Damian Wayne



Un livre du passé était ouvert en face d’elle, un livre dont les pages vierges tournaient face aux vents du destin. Celui tracé par Gotham. Celui que Gotham traçait pour chacun de ses enfants, sans demi-mesure, sans désire de montrer la moindre bonté ou alors pour cacher un poignard qui transpercera l’âme d'une blessure à jamais débilitante. Une blessure qui ne fera que grandir jusqu’à consumer l'esprit et ne corps, une blessure qui fera de ses enfants l'ombre d’eux-mêmes. Gotham. Elle avait un espoir bien futile de te changer. Elle le savait. Mais rien ne l’empêcherait de devenir sa propre ombre en essayant. Comme rien n’empêcherait ce garçon d'en faire qu’à sa tête en grandissant. Elle le voyait, elle voyait combien faire ses preuves et dire qu'il était lui au lieu de cette ombre lui tenait à cœur.

Combien il détestait être lu, combien il voulait se sentir maître de la situation et combien il avait ce désire de le faire seul. Oui. Un livre vers le passé, voilà ce qu’était cet enfant alors qu'il courrait, fuyant comme le garçon arrogant qu'il était. Se dirigeant toujours plus loin dans les ténèbres de Gotham, s’enfonçant dans cette nuit sans fin à la recherche de quelque chose dont il n'avait pas besoin. Elle marchait lentement dans ses pas, mais contrairement à lui être le maître n’était plus un besoin. Ce n’était même plus un fantasme. Son fantôme était enchaîné à tout jamais à Gotham, son spectre errait pour toujours dans ces rues, elle était déjà pendue aux fils de cette ville. Et elle ne tentait plus de les trancher. Elle s'en servait maintenant pour se mouvoir avec la plus grande aisance du monde, parce qu’elle jouait selon les règles de Gotham.

Et selon les règles de Gotham, la violence était maîtresse. Elle était maintenant à la porte d’entrée de cette entrepôt, face à des gardes qui la regardaient nerveusement. Le masque était encore trompeur, le masque était encore un signe de ces hiboux sur leur branche en train de mourir. « Euh… M'sieur Vladko est déjà en train de discuter avec un de vos amis… Vous voulez qu’on le prévienne qu'il y a un négociant en plus ? » Son regard s'assombrissait sous le masque. Ainsi, il y avait déjà un membre de la Cour en train. De négocier, et de négocier directement… son regard était froid, sa voix morte portant une réponse toute faite. « Non. » Elle les saisit par la gorge et enfonça les portes de l’entrepôt avec leurs corps pour bélier. Le bruit fracassant n’était rien comparé à celui de leurs os brisés.

Elle était dedans. Et elle était rapidement entourée de gardes qui tiraient dans sa direction. Elle courrait entre les balles, laissant la chair se faire trouer alors qu'elle se retrouvait face à eux. Elle saisit les armes, les arrachant des mains alors qu'elle donnait des coups de tête si puissant que des sons venaient des gens en face. Toujours plus de gardes. Et elle dansait, de l'un à l’autre, prenant plus de coups mais moins qu'avant l'ajout de son gilet pare-balles. Moins de trous. Toujours autant de blessures graves. Mains broyaient, os brisés, parfois membres arrachés à cause de sa force. Mais jamais un mort. Non, plus maintenant. Ils souffraient, ils s’en prenaient plein les dents mais ne mourraient pas. C’était ainsi. Les derniers commençaient à tomber à cause de son odeur, l’odeur du poison qui coulait dans ses veines.

Elle était seule, au milieu d'un champ de corps brisé quand une porte près de la passerelle s'ouvrit. Un homme, sa cible, et deux gardes étaient dans sa vu. Les hommes la pointaient. Lui, le grand chef grognait de rage. « Putain, c’est quoi cette entourloupe ?! » Deux coups de feux retentirent, les gardes tombants depuis la passerelle. Balles dans la tête. Une femme rousse, richement vêtue et portant un masque de hibou tenait l'arme en main. « Pardonnez ma nièce mon cher Vladko, même si j'avoue qu'elle arrive à point nommé. Notre accord touche à sa fin. » L'homme fut aspergé d’un étrange liquide avec un spray, perdant son équilibre droit dans le charnier. Mais il avait des réflexes des réflexes surnaturels... Il atterrit sur ses pieds, son visage plein de haine. « SALETÉ !! JE VAIS VOUS APPRENDRE À VOUS FOUTRE DE MOI !!! » « Ma petite camélia, occupe donc le monsieur pendant que je m'en vais. » C’était la dernière chose qu'elle entendait alors qu’elle se faisait emporter par cent cinquante kilos de muscles contre des caisses remplies d'armes. Sa tante… Le hibou était sa fameuse tante… Et elle se doutait que l'homme venait de goûter à un produit qui allait faire progressivement de lui un monstre…



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 58
Date d'Inscription : 20/06/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Jeune justicier
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Damian Wayne / Robin
Damian Wayne / Robin
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptyMar 2 Juil - 18:42





Robin commençait déjà a imaginer un angle d'attaque. Une diversion permettrait à ces idiots de se réunir et lancer une boule fumigène permettrait de les aveugler pendant qu'il s'occuperait des deux près de la porte avec leurs armes. Il s'apprêtait à sortir de sa cachette afin de rentrer en action quand très vite une autre diversion vint à lui.

*C'est pas vrai...*

La porte s'ouvrit en grand, dévoilant deux corps gesticulant de douleurs alors que la surprise envahissaient le visage des gardes. Une silhouette apparut à l'entrée et très vite il la reconnu. Il savait très bien ce qu'il lui restait à faire mais aussi que les gardes en bas serait très bientôt de l'histoire ancienne. Il maugréa et très vite profita de la diversion pour se diriger vers un garde qui se trouvait en hauteur et visait l'intruse qui commençait à se débarasser de ses ennemis sous les coups de feu. Il n'eut pas le temps de voir venir le coup à la machoire puis très vite un enchainement qui le fit tomber sur le sol métallique de la passerelle mais déjà le fils de Batman se dirigeait vers l'entrée mais qu'elle ne fut pas sa surprise quand la porte s'ouvrit. Il eut juste le temps de se cacher pour laisser deux gardes ainsi que Vladko et une femme qui semblait faire partie de la cour des hiboux. Il se cacha rapidement dans la pénombre et écouta attentivement.

*Sa nièce? Logique après tout...*

Cependant c'était un fait intéressant qu'il garderait dans un coin de son esprit. Mais très vite les choses dégénèrent et Robin put voir la fameuse tante abattre les deux gardes rejoindre très vite les corps souffrant en bas. Elle utilisa un produit sur Vladko puis se dirigea vers la sortie. Il allait se préparer à la prendre en chasse mais très vite il comprit que Vladko avait été drogué, comme une sorte de produit qui le transformait. Il semblait avoir déjà vu cela sur les hommes de Bane, serait-ce un dérivé du venin? Peu importe il ne devait pas...Et merde ! Maintenant il avait un choix à faire dans des temps très courts. Il devait aider la jeune femme ou tenter de courir après une autre.

*Et dire que cela devait être une mission facile*

Il maugréa, il savait très bien qu'il ne pourrait pas faire les deux puis soupirant il utilisa son grappin pour sauter dans la fosse où allait se dérouler le combat. Il vit que l'attention de Vladko était entièrement dirigée vers l'Underwood et décida d'utiliser de la manière forte. Il utilisa un batarang en forme du symbole de Robin qui alla se planter dans le haut du dos de Vladko et pour être sûr qu'il soit réceptif, l'arme explosa. Il sortit ses sabres, il savait que cela ne suffirait pas mais il voulait laisser le temps à l'hibou de reprendre ses esprits et qu'il lui laisserait le temps de l'avoir.

Encore un monstre de la cour, je commence en avoir marre.

Il ne fut pas surprit de voir son ennemi se retourner pour hurler quelque chose d'incompréhensible. Il se mit à le charger mais Robin avait prévu cette attaque rudimentaire et utilisa son grappin pour s'élever dans les airs et ensuite le désactiver pour ensuite arriver derrière le monstre et lui donner un coup au niveau de la jambe. Cependant une chose le surprit, le monstre semblait ne pas beaucoup ressentir la douleur car il ne flanchait même pas. La partie serait alors plus difficile qu'il ne l'avait prévu et la fameuse tante était maintenant très loin... Il se remit en garde, il ne devait pas le tuer il avait encore des questions à lui poser quand il redeviendrait lui même mais pour le moment c'était un colosse qui n'hésiterait pas à lui réduire ses os en bouillie si il ne faisait pas attention mais il était Damian Wayne et il ne se laisserait pas faire aussi facilement.

Allez viens je n'ai pas de temps à perdre sale monstre



Robin Hood and the Fair Lady Original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptyMer 3 Juil - 18:19



Robin Hood and the Fair Lady
Feat Damian Wayne



Elle entendait le bruit de craquement qui émanait de son corps. Propulsée contre un mur, encastrée dedans et ne bougeant plus. Sa tête sifflait, elle sifflait la souffrance et la douleur. Son monde tournait. Elle était sonnée. Elle était sonnée et coincée dans une sorte de demi-conscience, entendait les bruits sourds d'un combat. Elle n’était pas une combattante. Elle n'avait aucune expertise de combat, pas avant que son monde se fasse anéantir par les Underwood et la Cour des Hiboux. Et encore une fois… Une Underwood et la Cour des Hiboux venait de lui faire rencontrer un mur. Elle voyait trouble. Mais elle voyait le jeune Wayne se battre, contre un monstre. Un nouveau monstre a ajouter dans la galerie de Gotham. Un monstre qui allait écraser un avenir, celui qui devrait être en train de se tracer.

Elle n’était pas une âme héroïque. Elle le savait. Jamais elle n’aida réellement la veuve et l’orphelin, elle en avait même fait suite à sa transformation. Des enfants des membres de la Cour, parfois elle les avait même tué. Pour les faire souffrir. Pour leur faire ressentir l'horreur de survivre à un être cher. Elle se demandait si Bruce Wayne survivrait à la perte de son fils… Elle doutait. Non. Non il ne survivrait pas. Elle devait bouger. Elle devait se reprendre. Elle devait dompter le sifflement qui perçait son cerveau, pauvre cerveau en proie à la confusion. Elle devait décastrer son corps de ce mur, bouger ses muscles. Elle devait vite mettre cette autre horreur de la nuit à terre. Elle ferma les yeux. Le temps lui semblait plus lent. Elle était dans son momentum.

Elle tira de tout ses muscles et ses os son pauvre corps endolori. Elle entendait la pierre s'effriter. Elle se débattait, elle sortait lentement mais sûrement. Elle ignorait le sang qui coulait certainement de son crâne. Elle tira une dernière fois sur sa carcasse. Elle était sortie. Et elle fonça de tout son poids contre le colosse, le faisant flancher légèrement et l’éloignant de l'enfant. Mais il était encore debout et la saisit par la tête. Elle sortit rapidement ses lames pour lui couper net la main qui menaçait de la broyer. Elle eu l'horreur de constater que ça repoussait… Une variante de l'electrum ? Elle souhaitait que ce soit ça, pour ne pas avoir à morfler d’avantage. Mais elle morflait. Parce qu'elle s’était prise un revers de main qui l'avait fait valser en l'air.

La réception fut douloureuse, son corps hurlait de douleur. Elle se contentait de siffler sous son masque. Elle avait besoin d'une solution… et vite. Il était retourné sur l'enfant qui se défendait comme il pouvait. Mais il ne pouvait rien faire… Il avait besoin d’ouverture et ne craignait pas la douleur, récupérant même immédiatement de ses blessures. Puis… Une idée lui vint en tête. Une idée qu'elle espérait voir marcher. Peut-être qu’il était comme, et que la régénération demandait un repos une fois une certaine limite dépassée ? Qu’avait-elle à perdre ? Rien. Elle se redressa difficilement, sentant son corps avoir du mal à supporter le choque. Elle devait l’immobiliser et le maintenir en place. Le garçon allait devoir faire le reste.

Elle s'approcha de Vladko et lui saisit la taille, le broyant de toute sa force. Elle le compressait, entendant ses os se briser. Ce ne serait pas suffisant. Elle appuya un coup sec, sentant sa colonne vertébrale craquer. Elle allait devoir maintenir ainsi, supportant les coup de poings inhumains contre son corps. Mais il avait le dos exposé. « TRANCHES-LE JUSQU’À L’INCONSCIENCE ! MAINTENANT ! » Elle sentait la violence de chacun des coups de poings contre son dos, entendant ses propre épaules craquer. Il devait faire vite ou bien ce serait elle qui perdrait confiance, physique monstrueux ou non…




"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 58
Date d'Inscription : 20/06/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Jeune justicier
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Damian Wayne / Robin
Damian Wayne / Robin
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptyVen 5 Juil - 19:01





Robin continuait le combat tout en sautillant ou en passant sous les jambes du monstre pour éviter ses coups mais il voyait qu'il ne frappait pas assez profondément. Certes il y avait du sang au niveau de ses jambes mais il se tenait toujours debout. Damian grommelait mentalement, il ne voulait pas le tuer. Il avait besoin de lui pour l'interroger mais est-ce qu'il allait revenir à la normale? Là était la question. Quoi qu'il en soit il avait réussi à éloigner la créature de l'Underwood. Mais très vite elle le fit mentir en revenant telle une furie et chargeant leur ennemi commun qui chancela sous la force et la surprise. Lui resta à bonne distance analysant le monstre et tentant de trouver une ouverture pour en finir une bonne fois pour toute. Qui aurait cru que la nuit allait se passer de cette façon? Quoi que de toute façon, on était à Gotham. Entre les clowns et leur gaz qui vous faisait mourir de rire au sens propre. Les dingues avec leur couteau ou leur pièce du destin, l'épouvantail et il en passait encore...Rien n'était normal dans cette ville mais cela lui plaisait, il continuerait de s'amuser et surtout de montrer ses talents aux autres.

Mais qu'est ce que...

Puis il vit la jeune femme se rapprocher de Vladko pour lui attraper la taille et commencer à serrer avec une telle force qu'il put entendre le monstre crier de douleur. Le monstre quand à lui commençait à la frapper de façon brutale au niveau de ses épaules pour la faire flancher mais elle tenait...Elle tenait si bien qu'il put entendre sa colonne vertébrale craquer. Il fallut une seconde avant que le fils du Bat de Gotham se reprenne. Maintenant il devait le blesser jusqu'à ce qu'il soit inconscient. Mais pour cela, il devait faire vite car il ne savait pas combien de temps elle tiendrait. Il sortit ses deux lames et telle une ombre mortelle se propulsa tout près de Vlakdo pour lui taillader le dos, le sang giclait mais il ne faisait qu'hurler de douleur et ne semblait pas céder. Du sang toucha le visage de Robin et il sut que ce n'était pas la bonne façon. Il laissa tomber une de ses épées puis se mit à frapper très rapidement et frénétiquement sa tête. Ses pieds, ses mains pour finir par un violent coup avec le pommeau de son sabre sur sa tête afin de le mener à l'insconcience. Après quelques instant il réussit à ce que le monstre tombe dans l'insconcience sur le côté car il avait fait en sorte de ne frapper que sur un seul endroit. Il s'était rappelé des cours d'anatomie et notamment une chose qui permettait de provoquer une brusque et violente rotation de la tête. Le cerveau, flottant dans la boîte crânienne, suit le mouvement avec retard et vient heurter la face interne du crâne. A ce moment, les centres d'équilibre sont violemment perturbés. Ils ne transmettent plus d'informations aux centres nerveux contrôlant le tonus des muscles et la coordination des mouvements.

Bien sûr cela marchait sur les humains mais qu'en était-il des monstre comme lui? Il avait pris un risque mais cela avait été pariant. Cependant il avait du mettre beaucoup d'énergie de peur que l'underwood finisse en charpie. Il regardait alors la jeune femme tout en s'approchant mais elle se doutait qu'elle retrouverait vite son aplomb mais après combien de temps? Il n'avait fait que lire les rapports de mission et n'en avait jamais vu un auparavant. On pouvait entendre qu'il reprenait son souffle à travers le masque à gaz mais il réussit quand même à lui demander en se rapprochant doucement.

Est...ce que...ça va?

Damian s'était beaucoup donné et il espérait que cela en valait la peine car il aurait pu aussi lui rompre le cou  mais c'était un risque nécessaire... Mais à ce qu'il avait pu voir, il était encore bien vivant après tout.



Robin Hood and the Fair Lady Original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptySam 6 Juil - 12:22



Robin Hood and the Fair Lady
Feat Damian Wayne



Le colosse tombait. Enfin il tombait lourdement, tout son corps se fracassant sous son propre poids. Elle le laissa chuter, sa tête tournait, ses sens embrouillés. Elle s’était déjà mise dans des états pitoyables avant, mais jamais au point que ses os lui hurlent stop. Elle essayait de bouger vaguement les bras, gagnant des bruits écœurant au niveau de ses épaules. Ils étaient disloqués. Elle fit un geste sec, un bruit de claquement retentissant et son expression sous son masque se faisant… discernable. Elle avait mal. Elle avait réussi à remettre ses épaules en places mais elle avait mal. Son monde était… confus. La douleur lui montait au cerveau, le signal d’arrêter. Le signal de se poser. Pas tout de suite. Même chancelante elle devait encore faire une chose pour maintenir le monstre dans cet état.

Elle prit une seringue, vérifiant le dosage par rapport à la masse nouvelle de l’homme à ses pieds. Son esprit lui disait qu'elle allait devoir user d'une seconde dose. Elle sortit une deuxième seringue et les planta dans les artères, laissant le liquide pénétrer l'organisme. Laissant le produit ramollir encore plus la tension musculaire de ce qui était autrefois Vladko. Et… elle se laissa tomber en arrière, la tête ayant une sensation de flottement. L'enfant lui demandait si ça allait dans un essoufflement. Elle tourna la tête vers lui, l’observant difficilement. Elle jurerait voir une forme derrière l'enfant… elle secoua la tête, sifflant de douleur en se tenant l’arrière du crâne. Elle observa de nouveau le fils de Wayne. Plus de forme. « Je dois avoir une commotion… mes sens ne sont plus très réceptifs… »

Ou plutôt, ils étaient trop réceptifs. Elle regardait vaguement ce jeune garçon alors que des formes se manifestaient sous ses yeux. Des serpents translucides, flottant dans sa rétine, des étoiles transperçant sont regard, une latence entre l’image et le son. Un sifflement persistant était dans son oreille, transperçant de part en part son système auditif et son crâne. Elle retira doucement son masque. Elle avait besoin d'air frais. Elle avait besoin de rentrer également. Steven devait mourir d’inquiétude avec le temps qu'elle prenait. Steven et sa tête de chouette. Elle se demanda fugacement comment aurait réagit Gabrielle si elle avait pu voir son petit frère… elle ne pensait pas aussi frontalement à Gabrielle d’habitude. C’était toujours détourné normalement. Son regard était vaguement tourné vers le plafond.

Gotham avait une pollution lumineuse intense. Très intense. Il était impossible de voir le ciel étoilé correctement d'ici. Mais… elle le voyait. Elle voyait les étoiles. Elle avait la sensation de flotter dans les étoiles même. Elle devait avoir perdu connaissance. Ce ne serait pas étonnant si c’était le cas au vu de ce qu’elle voyait. Des formes, des étoiles, des scintillements vacillant, une sensation sourde dans le fond de son corps. Quelque chose l'observant dans le noir de la nuit. Elle pencha la tête, observant d'avantage. Une chauve-souris ? Une chauve-souris l’observée ? Batman ? Elle se frotta les yeux. « Trouves-tu ce que tu cherches, Underwood ? » Elle rouvrit les yeux, voyant de nouveau correctement l’entrepôt. Mais son corps était engourdi. Elle allait bientôt devoir dormir.

Elle se redressa difficilement, son corps tirant alors qu’elle sentait les balles en être expulsées et les os se remettre en place. La chair qui se refermait… le sang qui rampait de nouveau en elle… Elle se releva avec difficulté, reprenant son masque. « Tu as un moyen d'emmener Vladko avec toi... ? Je ne pense pas être en état de le soulever... » Elle regarda de nouveau vaguement le plafond avant de remettre son masque, observant le champs de ruine autour d'elle. Observant le mur où elle fut encastré plus tôt. Elle toucha vaguement l’arrière de son crâne, sentant l'os doucement se reconstituer. « Combien de temps je suis restée inconsciente… ? »



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 58
Date d'Inscription : 20/06/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Jeune justicier
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Damian Wayne / Robin
Damian Wayne / Robin
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptyMar 9 Juil - 18:49





Le combat fut terminé quand elle injecta les deux seringues afin de pouvoir être sûr que le monstre qu'était devenu Vladko n'allait pas se réveiller. Reprenant son souffle, Robin la vit peu à peu tomber dans les pommes. Il ne put s'empêcher de s'approcher pour lui prendre son pouls, chose qu'il fit plus par réflexe car selon le dossier, il en fallait plus que ça pour tuer un underwood. Il regarda ensuite Vladko et se dirigea vers lui. Si cette substance était en vente libre dans la rue, cela pourrait facilement amener le chaos et même pour la Batfamily cela deviendrait ingérable. Il devait rejoindre la Batcave avec son butin.  Il tourna ensuite sa tête vers Amelia, elle pensait avoir une commotion et il se demandait si il ne devrait pas l'emmener elle aussi mais il ne pourrait pas y arriver tout seul. Il était fort certes mais pas à ce point là. Il connecta l'appareil qui se trouvait dans son masque, une technologie Wayne Tech assez utile et il contacta très vite Alfred.

Peu importe ce qu'il dira Pennyworth, dites lui qu'on se rejoigne à la Batcave j'ai un colis à ramener.

Il regarda à nouveau Vladko, il aurait espéré que "son amélioration" se calme mais apparemment ce n'était pas le cas. Il grommela quelque chose d'incompréhensible mais sa façon de râler qu'autre chose, chose qu'Alfred avait maintenant l'habitude. Il rajouta alors.

Envoyé le Batwing.

Il savait très bien que Pennyworth ne serait pas d'accord mais il lui montra alors en vidéo ce qu'il devait transporté. Bien sûr qu'il ne pourrait pas être seul et puis il l'avait déjà piloté, il savait sûrement déjà mieux piloté que Grayson ou même Todd. Il désactiva ensuite l'appel signe qu'il n'avait pas envie de s'expliquer plus. C'est ce moment que choisis l'underwood pour reprendre ses esprits et se redresser difficilement.

Fais attention tu  n'as pas l'air en très bon état.

Il avait pu la voir sous son masque et il lui répondit tout en commençant à ficeler le monstre et le préparer à un remorquage en règle.

Ce n'est pas moi qui le soulèverait, on a ce qu'il faut.

Puis se retournant vers elle, il put constater qu'elle reprenait peu à peu sa forme même si c'était encore loin de ce qu'il avait pu voir quand elle s'était occupé des criminels et l'avait soufflé sur ce coup.

Etant donnés que tu es une alliée de Batman, nos routes se croiseront à nouveau.

Il ne lui tendit pas la main mais il la respectait déjà un peu plus. Elle avait tout donné pour qu'il ne s'échappe pas mais bien sûr le naturel Wayne reprenait le dessus.

De plus j'ai encore énormément de question à te poser, y-a-t-il un moyen de te joindre ou devrais-je attendre que tu assommes d'autres criminel que j'aurais pris en chasse?



Robin Hood and the Fair Lady Original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptyMar 9 Juil - 20:16



Robin Hood and the Fair Lady
Feat Damian Wayne



Elle était un fantôme qui entendait vaguement les sons produits par la voix des vivants sous son masque. Ses blessures et sa régénération n'aidaient guère à lui donner une concentration adéquate face au jeune Wayne. Face au fils du père, face au livre des possibilités, face à un enfant qui marchait probablement sur son propre chemin. Dans Gotham. Dans la ville qui prenait et déchirait. Elle secouait doucement sa tête, essayant de retrouver le fil de tout. Retrouver ce qu'elle était venue faire. Retrouver ce qu'elle devait faire. Retrouver enfin ses sens alors que le sifflement s'apaisait enfin dans le fond de son esprit pour être remplacé par un grognement sourd. Elle allait devoir se reposer longuement après ça. « J'entend… le grognement d’un moteur… »

Il avait attaché Vladko, l’homme imposant maintenant un colosse dont les muscles déchiraient la chair. Monstrueux. Il devenait aussi monstrueux qu'elle, mais tout le monde le voyait. Tout le monde pouvait voir son corps qui criait à l’inhumanité. Elle, ce n’était pas le cas. Il était petit. Il semblait être celui d'une adolescente de quatorze ans. Il était pâle et ses lèvres étaient bleutées. Ses yeux étaient cernés de noir, donnant à ses Iris d'acier un aspect translucide. Elle était… étrange. Mais pas physiquement inhumaine. Si on oubliait volontairement l’étrange odeur de produit chimique qui la suivait partout et son sang d'une couleur presque noire. Elle… n’était pas possible a restreinte. Lui oui. « Le batwing… je comprend. »

Elle entendait les sons de manière déformés. Son corps était… à une nouvelle limite. Celle de l’assourdissement, des sens fous, de la raison mise à mal par un trop plein d’informations quasiment impossible à décrire autrement qu'en un essaim qui menaçait de boursoufler son esprit. Tante, Cour, Wayne, réseau, Steven, informations, trouver des informations, elle devait trouver des informations sur sa tante et la Cour. Sur la faction pour laquelle elle travaillait, si il n'y en n'avait qu’une seule et si non lesquelles, depuis combien de temps, où et comment inverser le processus de transformation. Depuis combien de temps elle était observée par cette femme ? Depuis combien de temps elle savait pour sa relation avec sa défunte compagne ? Depuis… Depuis quand était-elle réellement active…

Toutes ces questions… et juste un malheureux bureau pour trouver un début de piste… Elle regarda l'enfant avant qu’il ne parte. « Ton père n'a pas estimé nécessaire de me remettre un moyen de communication. Passe dans le manoir Underwood de jour. Ne fais pas attention à mon frère et gardes bien le masque. L’endroit est toxique. » Et elle monta par l'escalier. Elle tanguait légèrement, son équilibre précaire. Mais elle montait. Elle montait jusqu’au bureau. Jusqu’à ses réponses. Jusqu’à ses nouvelles questions. Elle commençait à fouiller. Vladko travaillait avec la Cour depuis plusieurs mois. Ses arrivages étaient destinés aux quatre coins de Narrows, dont l’ancien laboratoire mis à l’arrêt par Batman et elle-même. Parfois dans le Comté. Parfois sous Arkham City. La Cour… Elle… Elle ne voyait pas quelle faction pourrait obtenir tant d'endroits en même temps. C'était la même personne qui commandait les arrivage.

Sa tante… Elle essayait de reconstruire la Cour… Ou alors… Elle remarqua les schéma. C'était des lieux dont elle avait remonté des pistes. Des lieux qu'elle avait nettoyé. Des lieux où il ne restait plus personne sauf des fantômes… Elle serrait les poings, son cerveau turbinant comme un moteur en pleine débâcle. Sa tante se servait d'elle pour éliminer plusieurs réseaux. Elle se servait d'elle comme d'une arme contre eux, une arme pour les mettre à genoux et à néant. Une peur à leur mettre sous le nez tel comme l'est Batman. « Tu as tes réponses Underwood. » Elle se demandait si le fait de s'allier à Bruce Wayne était si prudent. Le plus grand détective du monde…

« L'homme le plus manipulable. »



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 58
Date d'Inscription : 20/06/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Jeune justicier
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Damian Wayne / Robin
Damian Wayne / Robin
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady EmptyJeu 11 Juil - 19:31





Quand l'underwood dit qu'elle entendait le bruit d'un moteur, un sourire vint s'afficher sur le visage du petit Robin. Il sortit de l'entrepôt trainant comme il pouvait Vladko qui était maintenant ficelé comme un saucisson, bon pas très délicieux à manger mais il avait fait en sorte qu'il ait du mal à se sortir de là si jamais les deux doses ne suffisaient pas. Puis alors qu'il était maintenant dehors, il l'entendit dire le Batwing et Damian répondit.

Effectivement il est bien trop lourd pour que je puisse le porter seul alors la technologie viendra à la rescousse.

Un cable descendit et très vite Robin se mit à l'attacher puis on put entendre un bruit de moteur. Ce dernier pénait mais quelques instant plus tard le corps de Vladko s'éleva pour se diriger vers une trappe sous le Batwing. Il savait qu'il n'avait pas de temps à perdre. L'appareil pouvait être vu de loin là où il se trouvait et il ne voulait pas plus attirer l'attention. Tout le monde connaissait cet appareil et n'importe quel criminel ayant un peu de courage tenterait de lui tirer dessus même si ça serait peine perdue. Il tourna ensuite le regard vers la jeune femme avant d'acquiescer. Cette information resterait dans sa tête et il était clair qu'il irait la voir du moins par curiosité. Il avait cru remarquer en fait la toxicité et il ne se séparerait plus de son appareil. Il faut dire que même sans Amélia, il y avait les toxines du Joker, le gaz de l'épouvantail et bien d'autre joyeuseté que les pourris de Gotham pouvait utiliser contre lui et Batman. Sa mission avait été bien différence de ce qu'il avait prévu mais il avait fini par trouver quelque chose de bien plus intéressant qu'initialement. Il gardait un petit sourire, il était fier de lui. Quand Vladko fut à l'intérieur de la soute, il utilisa son grappin pour grimper au dessus du bâtiment tout en lâchant

A la prochaine

Puis une fois monté dessus, il sauta vers la cabine de pilotage puis très vite l'appareil détecta une présence et se dirigea vers la tour Wayne. Damian maugréa alors qu'il s'éloignait de l'endroit où il se trouvait il y a peu.

Tu sais que je peux piloter mais tu actives le pilote automatique.

Il soupira puis attendit d'y être, il allait revoir son père pour lui faire part de ce qu'il avait vu, combattu et de son allié inattendu mais une chose était sûr, les nuits à Gotham City promettaient d'être longue...Enfin comme d'habitude quoi?



Robin Hood and the Fair Lady Original
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Robin Hood and the Fair Lady   Robin Hood and the Fair Lady Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Robin Hood and the Fair Lady

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gâteau-pouding au chocolat
» Biscuits frigidaire de MariLouise
» Safari "préhistorique"
» ROBIN HOOD "AND SWEAR TO FIGHT TO THE DEATH AGAINST OUR OPPRESSORS" ART PRINT BY JEFF LAFFERTY
» Robin Hood, d'Otto Bathurst

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Tricorner Yards :: Port Adams-