Forum Jeu de Rôle Batman



Harriet Pratt

Copperhead

Lady Shiva

Clayface

Bronze Tiger

Clock King

Maxie Zeus

Le Ventriloque

Lynx

Baby Doll

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Man-Bat

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Katana

Spoiler

Talon

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan
Derniers sujets
» Les titans de Gotham
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyAujourd'hui à 15:13 par Oswald C. Cobblepot

» Votes du forum
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyAujourd'hui à 15:00 par Jervis Tetch

» Loup y es tu?
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyAujourd'hui à 0:14 par Amerlyllian Die Rosenberg

» Concours #7 : Solstice d'été
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyHier à 12:49 par Thomas Silent / NightLaw

» Marvel Comics
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyHier à 11:57 par Invité

» La main charitable
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyMer 17 Juil - 17:50 par Amerlyllian Die Rosenberg

» White night, quiet night. [Pv John Constantine]
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyMer 17 Juil - 1:07 par Amerlyllian Die Rosenberg

»  ☠ La Liste Noire : WANTED ☠
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyLun 15 Juil - 0:29 par Roman Sionis/Black Mask

» Moyens détournés (John Constantine)
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptySam 13 Juil - 23:23 par Selina Kyle / Catwoman

» [Infos] Le Système de Réputation
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptySam 13 Juil - 21:49 par Amerlyllian Die Rosenberg

» Les ombres des égouts (PV Amerlyllian die Rosenberg)
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptySam 13 Juil - 20:54 par Amerlyllian Die Rosenberg

» The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptySam 13 Juil - 19:01 par Selina Kyle / Catwoman

» Journal de bord d'un chasseur de démon - John Constantine
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptySam 13 Juil - 15:51 par John Constantine

» Idiocracy c'est nous ? ? ?
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptySam 13 Juil - 11:48 par Amerlyllian Die Rosenberg

» Pour une poignée de fric ...
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptySam 13 Juil - 3:09 par Roman Sionis/Black Mask

» Margaret Pye / Magpie
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyVen 12 Juil - 22:54 par Roman Sionis/Black Mask

» Robin Hood and the Fair Lady
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyJeu 11 Juil - 19:31 par Damian Wayne / Robin

» Père et fils
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyJeu 11 Juil - 19:07 par Damian Wayne / Robin

» A Gala, Some Politics And a Bat
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyJeu 11 Juil - 3:19 par Jack P. Crawley

» Grand-duc et Rouge-gorge
Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyJeu 11 Juil - 3:02 par Tim Drake / Red Robin


Partagez
 

 Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 334
Date d'Inscription : 30/12/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Journaliste au Gotham Gazette.
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
Victoria Vale
Victoria Vale
MessageSujet: Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake]   Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyMar 19 Juin - 21:38

Voila une nouvelle journée qui s'est profilée à une vitesse grand V, je n'avais pas fait grand chose de palpitant comme à mon habitude, des recherches d'informations, des filatures sans grand intérêt dans mon accoutrement de journaliste bourgeoise. Cette ville est toujours pleine de vermines et les tarés qui y vivent complotent sans relâche. On ne risquait pas de s'ennuyer c'était certain, je rentrais enfin dans mon gigantesque appartement, cela me permis de me reposer loin des bruits sourds de la ville qui bourdonnait lentement, dès l'aube jusqu'au bout de la nuit sans discontinuer. Je vins à ranger soigneusement mon manteau cintré dans le placard à côté de la porte d'entrée dévoilant une jolie robe dos nue noire harmonisée avec de ravissants talons aiguilles, je vins m'assoupir un peu sur mon divan rouge avant que le bilan de mon après midi ne me sorte de ma torpeur. Je devais rassembler mes informations même si je n'avais pas vraiment l'envie, mais je m'étais endossée un devoir que je ne devais faillir quelque soit la raison, je m'attelais donc à la tache avant de pouvoir constater que j'avais bien fait. Une transaction entre deux chefs lieux de la pègres s'étaient donnés rendez vous pour un petit dîner poudreux dans un des entrepôt de la ville. Je décida alors d'aller prendre une bonne douche avant de me préparer un repas convenable, j'avais beau être une petite femme de la haute société, après tout, je sortais avec le procureur en ce moment non ? Je savais tout de même m'occuper de moi. Je décide quand même de repartir en ville, de chercher l'histoire intéressante qui pourrait me faire mettre un article sur du papier journal. Un de mes indics m'avait laissé un mot, me glissant une histoire à dormir debout sur des nostalgiques du troisième Reich qui s'amuseraient à former un gang dans Gotham. Faut être complètement con pour croire encore à cette idéologie mortifère. Après quelques minutes de chemin, me dirigeant vers le lieu supposé de la réunion, je me retrouvais enfin sur le toit de l'entrepôt et je me glissa par une des fenêtres cassées qui se présentait à moi, c'est alors que je me dissimulais dans la pénombre en contre haut d'une passerelle où je pouvais voir ce qui se passait plus bas et je ne fus pas déçue. Le rendez vous avait bien lieu ici suivant mes informations. Il ne restait plus qu'à savoir quand j'allais voir le beau monde qui se trouvait là, mais avant toute chose, définir combien ils étaient et comment éviter de me faire trouer la panse. Après quelques minutes d'observation, ils devaient être 7 voir 8 à tout casser. Des crânes rasés ... Des mecs avec des tatouages aigles allemand, des svastikas, la totale quoi. Je prend soin de faire attention. Est-ce que j'allais pouvoir gérer à moi toute seule ? Il fallait que j'essaie de rapporter des images, ne serait-ce que pour les dénoncer et mettre les flics au parfum de ce qui se passait. C'était avec discrétion que je réussi à me cacher derrière des caisses en bois histoire de me rapprocher un peu plus de la scène. Pourquoi ne pas appeler la police grâce au système d'incendie de l'entrepôt pour mettre un terme à ce gang ? Bonne idée, mais j'avais besoin du scoop, du gros scoop, histoire de bien garnir le Globe qui se tenait toujours sur la brèche dans le domaine du journalisme. Mais contre toute attente, je ne vis pas le garde dans mon dos qui me donne un coup de crosse dans la nuque, ce qui me fit tomber à terre, me retrouvant face contre sol à la merci de tous. Me voici dans de beaux draps, je ne pouvais pas prendre un pire départ que cela. L'un des hommes rétorqua d'une voix rauque. Un des nazillons du gang.

Herbert - "On a une espionne ! Une collabo du système américain !"

Wilhelm - "Je la reconnais, c'est cette pute de Vicki Vale. Une ennemi de l'Amérique !"

Werner - "Ouais, elle écrit contre le peuple blanc américain, c'est une collabo !"

"Ironique d'employer ce terme, surtout venant de votre bouche."


Je me suis permis cette remarque qui pouvait légèrement offenser le peu de cervelle qu'ils avaient dans le crâne, surement. Je me prend une méga gifle dans la gueule. Aie aie aie si Dieu existait, il était temps qu'il se manifeste, l'arrière de ma tête me lançait et je passe à une main derrière pour en constater une légère bosse. Je n'avais nullement le temps de prendre le spray au poivre dans mon sac à main. Pour le moment je n'étais pas dans la meilleure des positions pour prétendre être arrogante et pouvoir m'en sortir par mes propres moyens. Heureusement, nous sommes dans la ville du Batman. Il y'avait forcément quelqu'un dans le secteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake]   Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyMer 20 Juin - 22:10



Date : Un très bon jour pour frappé du Nazi
Destination : Westside - Crown Point
Équipage : Vicki Vale
Détails : Armée seulement de ses points, de son humour et de sa vivacité. Ce qui fait déjà beaucoup à encaisser ^^
Naze ... Zi ! Zi (Si, si)

Si la blonde a pu marcher sans être importunée carte en main en plein Westside, c’est grâce à un mélange de méfiance et de stupéfaction. Aucun touriste ne serait assez idiot pour se balader par ici de manière aussi détaché. Les rares, assez désespérés pour se frayer un chemin ici, étaient des toxicos cherchant des prix plus abordables. Ou des personnes ayant tout perdu est cherchant une solution en venant se faire engager dans telle ou telle bandes.
Non, aucunes blondes, belles et habillées aussi légèrement ne se seraient risquées ici.
Donc une des réactions fut un étonnement les clouant sur place à la regarder passé tel une vision impossible.
Ceux venant de recourir à des produits illégaux resteront persuader que cela fait partie de leurs visions. Et certain trouveront en celle-ci un espoir de s’en sortir et tenteront de décrocher.
L’autre réaction était la défiance envers cette forme féminine sportive et vive. Certains se demandaient si ce n’était pas un coup du camp adverse pour les plonger dans un piège. Mais la plupart se disait que ça sentait la flic en civil ou pire la vigilante. Et tant qu’elle n’approchait pas de leur zone d’influence il préférait en rester éloigner. Car, qui sait si tel un chat noir elle n’apporterait pas d’autre vigilant, dont le légendaire, Batman.
Et quelque part ses derniers n’avaient pas tord quand à activité de Lady Blackhawk.
Quand à sa présence en ses lieux de crime et de misère, ce n’était pas dû au hasard.
Alors qu’elle était à Gotham depuis maintenant plusieurs semaines, Zinda avait pu se mettre à niveau de l’histoire du monde. Et y’a quelques heures, elle venait de découvrir l’existence de Néo-Nazi. Elle n’arrivait pas à comprendre comment de jeunes américain pouvait avoir une sorte de nostalgie à l’égare d’un tel régime.
Les Blackhaws et elle avaient participé à la lutte contre le 4éme Reich. Elle avait disparu avant que l’Amérique et la Russie n’inversent le court de la guerre. Ils avaient vaincu, Hitler ne réussirait pas sa conquête mondiale. Et pourtant des décennies plus tard voilà que des gamins à peine majeure trouvait rien de mieux qu’arborer les signes nazis.
Leurs haines des différences étaient tellement fortes que le régime mortifère du Reich semblait être leurs réponses.  Et elle avait appris qu’un groupe se constituait ici même à Gotham.
Elle était donc bien décidée à aller leur remonter les brettelles,  ne pouvant accepter de laisser une telle force de destruction grandir dans le sein de la mégapole.
Déjà elle trouvait déjà cette ville assez autodestructrice sans cela.
Une fois dans les quartiers les plus sombres de Crown Point, Zinda chercha des indices d’une présence Néo-Nazi. La chance fut avec elle. D’un des bâtiments sort un grand type au style bourru et au crane razé. Sur son crâne un aigle bien reconnaissable est tatoué.
Il portait une tenue de motard en cuir. Des chaînes clouté attaché ses manches. Des chaussures montantes et aux semelles énormes  grinçaient sur le trottoir de mazout.
Zinda lui emboite donc le pas car il ne l’a point vue.
Il la mena jusqu'à un entrepôt dans une zone encore plus reculer de West Point.
Si Zinda n’avait pas combattu en territoire ennemi, nuls doutes qu’elle aurait fait demi-tour chercher des renforts. Mais la jeune femme était née à la sortie d’une guerre pour en vivre une seconde. Elle était faite d’un autre bois.
Aussi après avoir laisser à l’homme quelque minute, elle se décida à entrer à son tour.
Au fond elle entendit des éclats de voie. Y’avait un peu de panique dans l’une d’elle.
Puis une voie de femme trancha. Elle ne pouvait la voir car les caisses boucher la vue.
Mais ce qu’elle venait de dire n’avait pas du plaire car Zinda avait perçu le bruit d’une baffe.
La blonde déboula alors tête baisser.
- Hé ! On ne frappe pas une femme. Et si vous voulez vous battre pourquoi pas tenter avec moi.
Devant elle, une huitaine d’homme trop musclé pour que ce soit que naturel au vêtement dans la thématique Nazi la fixèrent interloquer. A leurs pieds une belle rousse trop bien habiller pour les lieux semblait à leur merci.
- Mais merde c’est pas une putain de gare. Qui l'a laissé rentrer celle-ci aussi. Chopez là.
- Alors déjà jeune homme jurer c’est mal. Et croyez-moi, vous allez regretter vous frotter à moi. Je bottais le cul de Nazi que vos grands-parents étaient en barboteuse.
Le premier qui s’approcha trop près de la blonde se prit son pied dans les testicules. Elle se servit de la vélocité du coup du second pour le diriger contre un mur de caisse. Elle lui avait cassé le poignet au passage pour lui faire lâcher la lame à cran d’arrêt avec laquelle il avait voulu la menacer.
- Après je vous ferez une leçon sur le quatrième reich ! Et comment Hitler a pissé dans son froc en nous voyant arriver. Ce toquard n’a rien trouvé de mieux que se suicider et vous le prenez en modèles ?!
- Mais ta gueule salope !
Dit un des gars en sortant une arme. Zinda se projeta sur lui en plein plexus solaire. En se redressant elle lui frappa le menton avec son crane. Elle récupéra l’arme à terre et la manipula rapidement. Le chargeur se retrouva d’un côté vidé de ses balles l’arme de l’autre.
- Voyons gamins ! Battez-vous au moins à la loyale. Là, j’ai pas pris mon Browning GP. Et croyez-moi, vous pouvez en remercier le ciel. Allez je ne suis qu’une faible femme selon vous. Et moi comme je l’ai souligné ça fait trop longtemps que j’ai pas frapper du nazi.
Elle joint le geste à la parole et écrase son point sur celui qu’elle avait envoyé plus tot dans les caisses. Il en tomba à la renverse. Ce tenant le mettons ensanglanté dans ses mains bagué.
- Bon alors à qui le tour. Bon dieu ça m’a manqué !
Déclara-t-elle en se plaçant entre la rousse à terre et les cinq qui étaient resté en retrait persuadé que leurs potes feraient une bouchée de la blonde.
- Et M’dame vous pouvez vous relevez si vous voulez.
Encouragea-t-elle la jeune femme dans son dos.

Revenir en haut Aller en bas
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 334
Date d'Inscription : 30/12/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Journaliste au Gotham Gazette.
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
Victoria Vale
Victoria Vale
MessageSujet: Re: Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake]   Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyMer 20 Juin - 23:17

On pouvait appeler ça comme on voulait, mais moi je trouvais cela au poil et à point nommé, alors que j'étais à leur merci et prête à y passer. Je n'ai pas l'intention de fuir mais je me mis quand même à l'abri derrière des caisses de nouveau afin de pouvoir observer la situation et l'évaluer comme il se doit, et surtout pour prendre quelques photos nécessaires pour faire un bel article. En tout cas, ça commençait fort. Et ça allait sûrement mal se terminer pour la bande à Basile de Crown Point. Il faut le dire, aujourd'hui, quand on se prend pour un nazi, c'est être une petite merde qui n'avait pas grand chose dans le crâne. Et puis, des nazis dans notre pays, fallait vraiment qu'on soit tombés bien bas pour admettre que cela puisse être possible. Deux des nazis fuirent assez rapidement et j'arque un sourcil avant de réaliser qu'ils étaient l'incarnation même du courage. S'en prendre à des femmes et fuir devant le danger. Quelle classe ! Vraiment. Chopant mon sac, je me mets à la recherche de mon spray au poivre. Justement, y'en a un qui essaie de m'attraper les cheveux, tandis que les autres s'en prennent à la blonde, qui a l'air d'en tenir une sacrée couche au niveau combat.

"Prend ça et que ça t'fasse crever !"

Lui dis-je en lui vaporisant le spray dans les yeux. Je me saisis d'un tuyau avant de le frapper directement à la tête. Cette femme qui se tenait devant eux, elle avait une telle aisance dans ce qu'elle faisait que j'aurais pu en être admirative mais je le dissimule assez facilement et je préfère me dire qu'il fallait sûrement que je suive son exemple alors au lieu de me tourner les pouces dans ma cachette pitoyablement à poser différentes questions, il fallait que je fasse confiance à mes instincts. Je connaissais mon point fort, celui d'être quelqu'un d'énormément têtue mais j'avais tellement peur de l'utiliser car je n'étais qu'une simple citoyenne. Une simple jeune femme qui n'ose pas prendre des risques, de peur de finir dans un cercueil. Surtout que maintenant, mon spray est vide ... Hélas, maintenant, je n'entrevois aucune opportunité offerte. J'avais quand même assommé un de ces tocards, c'était déjà pas si mal quand on y pensait ...

"Bande de minables !"


Je sortis alors de ma cachette. Un des hommes s'approcha de moi avec une barre à mine et tente de me porter un coup au niveau de la tête mais c'est avec agilité que j'esquive et je me retrouve quasiment accroupi. J'en profite pour essayer de fuir et de me diriger vers la blonde qui semblait savoir ce qu'elle faisait. Nul doute, c'était elle qui me sortirait de ce guêpier ce soir. Vicki ... Vicki ... Toujours en train de faire des conneries pas vrai ? Celui à la barre à mine vint alors à se diriger vers la blonde en uniforme, celle qui a une sacrée gueule quand même. Je bloque alors celui-ci avec la barre que j'avais gardé en mains avant de sentir une douleur vive traverser mon avant-bras et je me rendais compte que je n'avais pas vraiment ménagé mon geste. Je venais de me faire salement mal en soulevant cette barre et je m'étais sûrement froissée un muscle ou quelque chose dans ce style. Il suffisait juste quelques bandages et un peu de pommade ça passe, c'est ce que je pensais sur le moment car il serait vraiment embêtant que je me fasse bien plus mal. Évidemment ce n'était pas fini car l'homme pouvait toujours s'enfuir et c'est n'était pas le but du gaillard, bien décidé à s'en prendre à la blonde, je n'étais pas forte ... Je le sais ... Mais je pouvais toujours alerter la jeune femme.

"Attention ! Derrière vous !"


Il fallait maintenant prévenir la police afin qu'elle puisse venir récupérer ces malfrats. Je sors de mon sac un petit objet métallique. Pour en extirper un briquet, c'est alors que j'allume la flamme la posant en dessous des capteurs pour déclencher l'alarme pour moi ça devrait suffire à prévenir la police, du moins, je l'espère ... Ou du moins les pompiers. Qui ne tente rien n'a rien ... Je me rapproche de la jeune femme, bien décidée à me planquer derrière elle et à la laisser terminer ces nazis du dimanche. Sûr que cette ville regorge de tarés, ça on était d'accord. Mais j'étais pas au courant pour les lobotomisés archaïques dans ma ville. Une sale odeur s'est répandue dans notre ville, et je n'aime clairement pas ça. Des nazis à Gotham ... C'était stupide quand on y pensait ... Je restais quand même un peu choqué de la possibilité de voir une telle aberration dans notre ville mais bon, il faut bien un début à tout, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake]   Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyJeu 21 Juin - 21:49



Date : Hémorragie dans l'oeil d'un cyclone mental
Destination : Westside - Crown Point
Équipage : Vicki Vale
Détails : J'ai emprunter mon annotation de date au titre de G.Chesbro.
EE


Zinda avait regardé d’un œil la rousse faire face au Nazi d’abord avec inquiétude. Mais la voir utiliser un spray sur l’un d’eux, l’a fait rire. Lady Blackhawk plus à l'aise se frottait aux deux Nazi restant face à elle. Ils semblait la jauger avant d’attaquer. Plus prudent vu ce qui était arrivé à leur camarades.
Puis il y eut la voie de la rousse.
« Attention, derrière vous ! »
Zinda pu s’écarter à temps pour éviter le coup latéral de bar à mine. Elle lui planta son talon dans le pied, mais la Dr. Martins était bien trop épaisse. Il tourna sur lui-même et faillit frapper un de ses amis pour attaquer de nouveau Lady Blackhawk.
Celle-ci eux un mouvement de recule et se tamponna à la rousse. Elle remarqua celle-ci se frotter l’épaule.
« Rappelez moi de vous faire un massage après. »
Dit la blonde dans un clin d’œil avant de repartir à l’attaque.
Elle projeta son genou contre le torse de l’homme. Puis lui pris le bras fermement avant de le casser contre l’autre genou. Ses deux amis reculaient de peur.
Puis il y eut des applaudissements.
« Bravo ma belle, je vois que tu as rencontré mes hommes. Et que tu es toujours aussi doué au combat. »
Elle connaissait cette voie mais c’était impossible.
Elle restait figée vers la silhouette sombre. Mais la forme de nageoire sur la tête ne pouvait la tromper. C’était bien le costume de Killer Shark.
L’homme qui par le passé l’avait soumis à son contrôle, pas une mais deux fois. La première était pendant la grande guerre. Il l’avait forcé à combattre les Blackhawks. La seconde était plus récemment à en croire Dinah. Et elle ne s’en souvenait guère.
Elle ne voulait d’ailleurs pas se le remémorer, sinon la douleur …
Trop tard. Elle n’eut que le temps de souffler un « Fuyez ! » à la rousse avant de s’effondrer à quatre pattes devant les pieds de son ex-amant.





Date : Un passé pas si lointain
Destination : Gotham City
Équipage : Killer Shark
Détails : Un baisé langoureux et sulfureux
Le coeur à des raison que la raison ignore


Le passé

Comment Killer Shark était en vie restait un mystère pour Zinda. Là où tous ses alliés et ennemi était désormais vieux ou mort. Lui restait fringuant. Il avait adapté son costume violet à une mode plus contemporaine. Désormais blanc et noir comme un orque. Mais avec un blazon jaune sur le torse ainsi que deux épaulettes de même couleur.
Il l’avait embrassé et le monde de Zinda avait basculé en un instant. Comment était-il capable de ça. Comment pouvait-elle encore avoir des sentiments pour ce manipulateur.
Pourtant, elle savait instinctivement qu’elle le suivrait. Il lui faudrait en parler aux filles, elles ne seront surement pas ravies. Mais avec lui en vie tous était possible et une partie de son passé perdu émergeait majestueusement des profondeurs de son être.
Elle vivait le passé au présent et sans nostalgie. Elle était Lady Killer Shark, une foie encore.

Revenir en haut Aller en bas
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 334
Date d'Inscription : 30/12/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Journaliste au Gotham Gazette.
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
Victoria Vale
Victoria Vale
MessageSujet: Re: Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake]   Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptySam 23 Juin - 17:03

J'avais les gestes bien plus assurés depuis que mon acolyte du soir était venue à mon aide, c'est comme si j'avais un sentiment de sécurité qui me faisait oublier mes erreurs étourdies que j'avais semé sur mon passage. C'était complètement con d'être venu ici ce soir, vraiment ridicule. Je n'avais pas tous les réflexes demandés pour ce job car en effet après avoir maîtrisé le gangster avec mon spray, qui tentait de s'échapper, j'avais complètement oublié de m'occuper de ce qui était ma mission principale : Je me devais de pondre un article potable pour le globe après tout. Je pensais pourtant que la jeune blonde de ce soir allait s'en occuper de ces tocards et après je pourrais penser à autre chose. Et c'est pour cela que je m'étais permise de les délaisser, autant qu'elle affronte le danger elle-même. Et j'avais été seule je crois, à penser que la mission aurait été assez compliqué voire bien proche de l'échec si je n'avais pas été plus bruyante. Heureusement que tout s'est bien goupillé avec l'arrivée de la jeune héroïne, mais là, quand on y pense ... Si elle n'était pas venue. L'idée de l'échec, de ne rien ramener pour le globe, était entièrement proscrit et m'aurait fait froid dans le dos, je n'aimais pas rater quelque chose et encore moins mal le faire. C'est alors qu'un de ces supers criminels ringards vient pointer le bout de son nez, entrée théâtrale comme toujours. C'est à croire que le ridicule ne tuait pas. Je hausse un léger sourcil, proche de la jeune blonde, légèrement amusée.

"Un ami à vous ? Il n'a pas l'air très intelligent."


Si on dirige une bande de minables, en plus d'être des nazis, alors on était vraiment une belle merde. Rien de plus à dire à ce niveau-là. Après avoir maîtrisé l'homme au crâne rasé de mon côté avec un taser que j'avais sorti de mon sac à main. Je me restais derrière la jeune femme, ignorant quelles emmerdes pourraient m'arriver par la suite. C'était d'un pas léger et félin que je me rapprochais de mon acolyte m'assurant que mes arrières étaient biens protégées, je ne tenais pas à faire tout capoter ce soir. Cependant, cette soirée ferait un bel article d'enfer ! C'était certain. Quand au soit-disant criminel, je l'écoutais attentivement. Ridicule vraiment ... Pour ma part, niveau criminels idiots, cette question ne se posait plus, j'en avais rencontré beaucoup, et tous étaient farfelus et idiots. Cependant, l'idée de se dire que Gotham devenait un cloaque immonde était véridique. Elle était pertinente et c'est vrai que je me suis souvent posée la question du pourquoi est-ce que j'avais endosser le rôle de journaliste intègre dans une ville aussi merdeuse que Gotham, j'avais beaucoup de griefs contre les mafias car c'étaient cause d'elle que j'avais perdu mes parents, mes amis ou encore même Bruce, même s'il ne s'agissait pas du même motif mais on verra bien à ce sujet ... Mais j'avais remarqué que quelque soit la nation c'est toujours la même chose et les dangers et les menaces ne différaient pas d'un chouïa. Je regarde le nouvel arrivant, peu surprise avant de sortir une réflexion idiote.

"Vicki Vale, du Globe Gotham. Qu'est-ce que ça fait d'être à la tête d'un groupuscule de lobotomisés du bulbe ? C'est pas pénalisant pour donner vos ordres ?"


Je tente l'humour, histoire de déconcerter, et surtout pour foutre un peu la merde dans le camps adverse. C'était une coïncidence que je me retrouvais à Gotham après toutes les zones de guerre que j'avais connue. Le Corto Maltese, la Yougoslavie, l'Irak ... J'aurais très bien pu choisir une autre ville mais j'avais une attache, celle de mon adolescence dans cette ville des plus sombres. Je devais respecter le serment de Bruce, ne pas céder à la haine, ne pas céder au meurtre, à la haine, je ne devais pas céder à toutes ces horreurs qui pourrissaient le cœur des hommes. Je tenais bon, pour Bruce. Mais je savais que la haine n'engendrait rien de bon, et c'est pour cela que je voulais trouver une autre raison de mettre des bâtons dans les roues de cette folie qui pourrissait le coeur de la ville. Depuis que j'étais là, j'étais persuadée que Gotham, une fois lavée de tous ses crimes, pouvait être un havre de paix. Je voulais la voir s'illuminer et s'affirmer comme ville moderne et civilisée. Elle en avait le potentiel. Mais ce soir, il nous restait encore un criminel à boucler derrière les barreaux. Quelque part, cela semblait déranger notre chère Blackhawk ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte fondateur
Masculin Messages : 1126
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Légende Urbaine.
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman, Le Pingouin, Jeremiah Arkham, Sébastian Hady, Lincoln March, Bruce Wayne, Oliver Queen, Robert Kane.
♣ Vos Alliés : : ► L'Ergot.
Gotham City
Gotham City
MessageSujet: Re: Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake]   Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyJeu 28 Juin - 23:18

PNJ : Killer Shark.


La patience paie et heureusement que Shark en a quand il s'agit d'un but aussi précis et sanglant qui s'annonce, en cette soirée, il comptait bien faire en sorte qu'un seul en sorte vivant et que ce soit lui, ou alors dans le pire des scénario, Blackhawk pourrait en sortir vivante, mais des séquelles la suivant de près. Toute sa vie, il a lutté contre ceux qui s'autoproclament "héros", des héros n'ayant pas été là quand il en avait besoin, des héros qui ont brisé son rêve, ses projets, jamais il ne pourrait oublier ces horribles images de sa vie passée, elles le hanteront le restant de sa vie, mais à la différence des fous, il a accepté son destin, sa voie à suivre, une voie dirigée par l'appel du sang et de la criminalité à sa façon. Armé jusqu'aux dents comme à son habitude, il attendait impatiemment sa proie, son défi de la soirée. Il en a combattu des héros et des pseudos criminels, mais Blackhawk s'est avérée être une redoutable adversaire, ce qu'il apprécie et admire chez elle et juste pour ça, il lui accordera une mort honorable quand l'heure sera venue. A couvert derrière un générateur, il laissa son ouïe faire le travail au dépend de sa vue réduit à 50% à cause de son œil droit qui n'est plus. En effet, les dernières péripéties de la créature lui avaient laissé un œil en moins. Mais fort heureusement, le don d'organe pourrait se faire avec l'argent nécessaire, lui rendant alors la vue à ce moment. Enfin, c'est ce que les gens pensent. Le fait que son œil ne soit plus n'a rien changé à ses capacités, certes son champs de vision est réduit, mais le développement de ses autres sens s'est accru suite à un entrainement poussé les concernant. Il n'avait nul autre choix pour s'en sortir. Sourire machiavélique au coin des lèvres, Killer Shark, pour le moment caché préféra attendre le bon moment pour sortir et enfin confronter à nouveau la donzelle des années quarante. Afin d'avoir une vue sur la jeune femme, Killer Shark sortit une machette de sa ceinture, lame donnant le reflet de la jeune femme grâce à l'éclairage bien distinct du lieu. Rangeant bien rapidement son couteau, il décida de sortir de sa cachette à la façon la plus détendue qui soit, mais tout en gardant une posture bien droite, digne d'une créature marine de renom. Le regard braqué sur les deux jeunes femmes, Killer Shark attendit que ces dernières implorent la pitié ou pire encore, l'envie de le combattre, pour le confronter, les yeux dans les yeux. Il imaginait déjà la surprise dans son regard en le voyant, lui qui le pensait à l'écart suite à une longue absence, qui le pensait hors de Gotham et ses environs, et ben non, il était bien là et pour en découdre une bonne fois pour toute.

"Il parait que la viande humaine a un gout de poulet."


Ses mâchoires s'ouvrirent, prêtes à couper, trancher et dévorer ce qui lui passerait sous la main. L'atmosphère tendue et pesante qui y régnait était au gout du criminel qui se délectait de tout ça, qui aimait particulièrement ce genre de situation ayant pour habitude de déstabiliser l'ennemi, certes avec le Batman cela sera plus dur, mais pas impossible. Le silence régna en maître malgré le moment où Blackhawk fut surprise de le voir et s'en retourna dans sa tombe. Bonne chute, un duel du regard, personne ne lâcherait prise, il le savait, les deux le savaient. Néanmoins, Killer Shark était persuadé que la surprise était bien là malgré que la jeune héroïne le cachait probablement. Sur de lui, il ouvrit les hostilités.

"Qu'y a t-il Blackhawk ? Surpris de me voir ici et faire tout ça pour simplement te faire venir à moi ?"


Qu'elle ne se méprenne pas non plus, je n'étais pas seulement ici pour la voir et elle était assez intelligente pour le comprendre ... Normalement. D'un geste, il bondit et se rua sur les deux jeunes femmes. Il avait faim. Très faim.


Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] 861731signa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothamcityrebirth.forumactif.org
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake]   Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyLun 2 Juil - 16:30

PNJ du dessus : King Shark.

PNK : Killer Shark
Voilà que King Shark entre dans la danse. Je déteste déjà les différences chez de simple humain. Pour moi tout notre peuple devrait être blond aux yeux bleu comme notre bon Furher le voulait. Alors une telle ignominie me donnait envie de vomir. Et voilà qu'il venait foutre ses branchie dans mes affaires. Et ça je le supporte encore moins. Surtout s'il veux s'en prendre à ma douce Blackhawk.
Oh c'est certes par un hazard complet et heureux qu'elle est à ma merci. Mais je tiens à en profiter de ma bonne fortune. Alors je suis vraiment pas heureux de voir débarquer ce lourdaud. On se disputait le territoire et se hangar depuis mon arrivé à Gotham. De plus il voulait se mesurer à moi parce qu'avec mon nom il me pense incapable de le tuer. Erreur de sa part. Il me faut juste ... Un plan que je n'ai pas pour le moment. Alors je serais ravis d'avoir le soutient de Zinda en plus de mes hommes. Mais voilà il semblait y avoir un bonne et mauvaise nouvelle sur ce point précis.
D'un coté, Zinda semblait toujours plus ou moins sous mon contrôle. Sinon elle ne serait pas au sol à se tenir la tête. Et avoir Lady Killer Shark serait une assurance pour vaincre King Shark.
La mauvaise nouvelle c'est qu'elle semblait lutter contre cela. Et en souffrir. Hors je suis peu être un monstre qui aime voir des sous-humain ; mais je tiens à ma belle. De plus je n'ai pas le temps pour une alliés déjà hors de combat. Pas en faisant face à cette abomination toute grise. Je devais me montrer malin si je voulais aider Zinda.
"Protégez les femmes et tirez sur cet être qui n'a rien à faire sur cette terre"
Mon ordres semblent une seconde surprendre mes hommes. Mais au fond eux aussi haïssent les différences. Et malgré s'être fait malmener par ma douce, le fait qu'elle soient blonde leur donnait surement un sentiment de respect envers elle.
Alors, comme je m'y attendais, il firent feu contre l'ignominie qui se tenait prêt à dévorer ma belle amante et leur balle rebondirent sur sa peau de requin. Si je voulais sauver ma belle je devais faire quelque chose. Ou Zinda devait se reprendre de suite.
Mais cela ne semblait pas être dans les intentions de ma Chèrie* qui ne luttait même pas contre l'emprise de King Shark.
Heureusement dans un entrepôt y'a toujours des choses qui trainent. Et pour elle j'étais prêt à jouer les héros. A l'arrivé du répugnant mi-homm mi-requin dénaturé je m'étais réfugié dans les hauteurs.
Non par peur du monstre. Mais plus par instinct de survie malgré la surprise. Et je sais qu'à distance et en hauteur c'est un avantage certain pour vaincre King Shark. Alors qu'au corps à corps à moins d'une super-force et endurance que je n'ai pas contrairement à lui, c'est très mal barré.
Je fais de l'équilibre sur les poutres jusqu'au crochet suspendu d'une des grues de transport de caisse. Je bidouille le mécanisme et accroche le crochet à une caisse énorme en dessous. Puis je cours suivant le fils éléctrique jusqu'aux commandes. Je saute en contre bas puis utilise le pommeau comme un joystick de jeu vidéo et propulse la lourde caisse contre King Shark.
Ce dernier venait juste de mettre à terre mon dernier homme. Et il s'apprêtais à dévorer la tête Zinda mais le choque avec la caisse le force à la lâcher et le propulse à quelque mettre. Pour être sur d'avoir du temps je lui écrase la caisse dessus.
J'ai malgré tout juste le temps pour m'approcher de Zinda. Je prend la main de ma douce et la propulse dans mes bras tel son sauveur. Dommage qu'elle soit pas dans son assiette pour assister à ça. Elle ne me croira jamais.
"Ah je comprend un peu mieux les héros."
Souffle-je en sentant ses rondeurs contre moi.
Mais moi je suis le héros de la race supérieur pas de tout les inférieurs. Encore moins des horreur tel que King Shark. Je jette un coup d'oeil pour voir où Ms. Vale est passée. Mais en fait je m'en fiche, alors je ne regarde pas longtemps. Alors tel le chevalier noir je vise le toit de vers de mon grappin et nous nous envolons vers notre sortie avant que King Shark revienne sur nous. Et au passage j'embrasse Zinda qui n'a toujours pas repris ses esprits. Ou soit elle m'aurait foutu un pain, soit elle aurait répondu à se baisé. j'ai mieux que ce que je pensais que cette journée allait m'apporter. J'ai Zinda Blacke.
"Aahaaa aha !"
Mon rire résonne dans l'entrepôt alors qu'on va attendre mon but.
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 334
Date d'Inscription : 30/12/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Journaliste au Gotham Gazette.
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
Victoria Vale
Victoria Vale
MessageSujet: Re: Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake]   Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] EmptyDim 8 Juil - 11:15

C'était un peu le pompon. Au final, on se retrouve avec deux monstres qui prennent le nom de requin, qui s'apprêtent à nous dévorer pour l'un, et l'autre était prêt à ravir et à reprendre son amante d'autrefois, Lady Blackhawk. Le mieux, c'était de faire en sorte de sortir vivante de cet endroit, et puis de tout dire ce qui s'était passé à Batman. Sincèrement, c'était comme si on se trouvait dans une scène de ménage avec le scénario ridicule en prime. Comment un être aussi monstrueux et aussi dépravé pouvait s'associer à une bête de foire comme le gros balourd qui a essayé de nous croquer ? Voila la véritable situation dans laquelle on était : Dans la merde. Avec une Lady Blackhawk dans la panade, et moi, qui n'avait qu'un misérable spray au poivre, je pouvais faire quoi moi ? Faire en sorte qu'elle se réveille ? Et comment ? Je ne suis qu'une petite journaliste, rien de plus ... Le mieux à faire, c'était de m'occuper de contacter Batman, ou un autre héros, ou la police, ou qui que ce soit. Mais comment ? Le mieux était de fuir l'endroit, de laisser cette pauvre Blackhawk avec ce dégénéré à la mord moi le nœud. Les nazis, c'est vraiment des cons. Et en plus, ceux qui les dirigent sont vraiment des abrutis. Maintenant, j'en avais la certitude. Je me dirige calmement mais sûrement derrière les caisses. Avec le merdier actuel, il ne restait plus que l'autre zigoto qui tenait Zinda dans ses bras, amoureusement. J'en avais une envie de vomir. C'était d'un ridicule ... Mais il n'avait pas l'air aussi fûté que Killer Croc, ou ne brillait pas d'intelligence comme Killer Moth. Peut-être que je pouvais essayer de l'amadouer ? Alors que je sors de ma cachette, je sors aussi mon micro enregistreur, camouflant mon spray au poivre dans ma manche.

"Excusez-moi, monsieur King Shark ? Désolée de vous ennuyez, Vicki Vale, journaliste à Gotham. Je sais que nous sommes partis du mauvais pied, mais ... Pouvez-vous me dire quelles sont vos intentions ? Quelles sont vos actes futurs en ce qui concerne cette pauvre Lady Blackhawk ? Et que préparez-vous pour Gotham City ?"


Ce devait être un sacré dépravé ce gars-là, vraiment. En attendant, je m'avance doucement vers lui, feignant de m'intéresser à un criminel aussi "utile" que lui. Je l'observe, patiemment, tout en regardant autour de moi le champs de bataille. Des caisses cassées, un gros moche à terre, et des tocards chauves en fuite ou assommés. Oui, c'était vraiment une de ces soirées du "Gotham Gotham" qu'on pouvait apprécier de loin, dans une baignoire, et en s'isolant du monde.

"Je suis sûre que vous aimeriez dire quelque chose à Gotham City et à ses habitants n'est-ce pas ?"


Je m'avance encore un peu. Vicki eut un sourire mesquin que le méchant de la soirée ne verra jamais, et tant mieux, pour ainsi dire. La jeune rouquine voulait lui montrer que malgré sa jeunesse, elle avait du cran, du talent et des tripes. L'homme masqué avait l'air terriblement mystérieux et distant, cette voix grave et impartiale n'aidait pas à donner envie de se rapprocher de lui. Il y avait sans doute une infinité de raisons pour qu'il la remballe d'un revers de main, mais il ne le faisait pas. Le sujet de, peut-être avoir une acolyte, lui travaillait l'esprit ? Non, tout ça, c'était de la supposition à deux balles. Ce type n'était pas intelligent. Et il ne le sera clairement jamais. Je m'avance toujours, lentement, faisant attention au fait de ne pas me faire avoir à mon tour par ce Roméo des bas-fonds de la ville. C'est alors que je lui tend le micro pour qu'il parle, il tient toujours la jeune femme dans ses bras, comme un Don Juan de pacotille. Je tends le micro, et tout à coup, je le vaporise de mon spray au poivre. Voila une bonne chose, il hurle, mais entretemps, il porte ses mains à son visage. J'ai mis la dose, faut croire. Mais Blackhawk, elle, vient de tomber sur le sol. En espérant que ça la réveille un bon coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake]   Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Nazis ... I hate those guys [PV Zinda Blake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ANITA BLAKE (Tome 11) PECHES CERULEENS de Laurell K. Hamilton
» Hy guys :D
» Hamilton Laurell K. - Plaisirs coupables - Anita Blake T1
» ANITA BLAKE (Tome 09) PAPILLON D'OBSIDIENNE de Laurell K. Hamilton
» 2NE1 - Hate You ( version Japonaise)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Westside :: Crown Point-