Imaginez le Mythe de Gotham City




Batwing

Azrael

Orpheus

Katana

Tarentula

Nightrunner

Zatanna

Ragman

Huntress

Simon Dark

Misfit

Stryx

Deathstroke

Duela

Blackfire

Pyg

Quiz

Fright

Zsasz

Killer Moth

March Hare

Magpie

Man-Bat

Strange

Holiday

Sofia Falcone

Mario Falcone

Le Lynx

Tobias Whale

King Snake

Blockbuster

The Bone

Requin-Tigre

Kossov

Omerta

The Jazzman

Julie Madison

Slam Bradley

Dr. Arkham

Aaron Cash

Silver St Cloud

Thorne

Zorbatos

Bullock

Alyce Sinner

Crispus Allen

Montoya

Jason Bard

Talia Al Ghul

Nyssa Al Ghul

Vertigo

David Caïn

Deadshot

Le Senseï

Whisper A'Daire

Bronze Tiger

Catman

Dr Darrk

White Ghost

Merlyn
Derniers sujets
» Drôle de trouvaille - mission solo - 17.01.18
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyAujourd'hui à 3:08 par Lonnie Machin aka Anarky

» Laisses toi glisser, gars.
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyAujourd'hui à 1:05 par Benjamin Shelby

» Time to Play
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 22:58 par Liam Faith

» Une faim singulière [Pv Porcelaine)
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 22:24 par Porcelaine

» Une rencontre au pas, de tir ! (Feat : Barbara Gordon)
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 22:02 par Barbara Grayson / Batgirl

» Mission : "Recevoir une plainte" (Feat : Lisbeth)
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 20:59 par Liam Faith

» Blabla
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 20:50 par Cassandra Cain/Black Bat

» Un robot au chomdu - pv Serena Ardwin - 15.01.18
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 19:39 par Lonnie Machin aka Anarky

» La banquise est froide [PV]
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 19:15 par Oswald C. Cobblepot

» La Nuit au Musée [Cassandra]
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 18:58 par Cassandra Cain/Black Bat

» Trois en moins pour l'honneur [PV - Serena Ardwin]
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 18:31 par Serena Ardwin

» Règlement à OK Gotham [PV Nightwing, Elio, Liam, Batman]
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 18:05 par Dick R. Grayson/Nightwing

» La Course au Jouet
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 17:41 par Serena Ardwin

» Quelques maux à se dire - Alexa Varon BomberGirl - 29/09/17
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 16:54 par Lonnie Machin aka Anarky

» Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 15:12 par Jason B. Smith

» Asian Street Fight
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 13:52 par Tian Hong

» Maybe I'm a sweetheart trying to make my own scars || PV Dick Grayson/Nightwing
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 13:49 par Tatiana Lavrinenko

» Deux potes, deux manettes
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 12:11 par Dick R. Grayson/Nightwing

» Li Wei Zheng, la fleur informatique.
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptySam 15 Jan 2022 - 21:57 par Li Wei Zheng

» Une rencontre inattendue.
Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptySam 15 Jan 2022 - 21:37 par Bruce Wayne / Batman

Le Deal du moment :
Manette Xbox sans fil Pulse Red
Voir le deal
48.99 €

Partagez
 

 Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Little Bunny
Messages : 136
Date d'Inscription : 08/10/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen, nerd métahumain, pour les ignorants | Hacker, informaticien et inventeur particulièrement emmerdant, mais efficace.
☠ Relations conflictuelles :: ► Le nazi et sa clique de toucheurs d'enfants, principalement, mais, sinon, à peu près tout le monde...
♣ Alliés : : ► Daegan, Garash, Kreg, Vral, quelques potes peu recomendables... En somme, des gens qu'on voudrait pas autour de nous, en temps normal, mais qui ne me l'ont jamais faite à l'envers !
Jason B. Smith
Jason B. Smith
MessageSujet: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptySam 20 Nov 2021 - 22:24


Flitlings and trolls are on the menu.

Depuis le mois de septembre, on a signalé un grand nombre de disparitions d’enfants et d’animaux domestiques. De même, le bétail des quelques fermiers se trouvant dans la périphérie de Gotham semble être sauvagement tué avant de disparaître. Il n’y a que peu de traces et celles qui ont été trouvées portent à croire que c’est un canular visant à construire une fraude contre les assurances agricoles de l’état. Tu t’es toujours pas mal foutu des enfants et, à vrai dire, tu n’avais commencé à t’intéresser à cette histoire qu’après avoir eu vent des étranges empreintes que les autochtones disaient appartenir à Bigfoot. Ça t’avait bien fait rire, au début, mais les choses sont devenues plus étranges et quelques rares témoins oculaires ont fini par prononcer les mots monstre et géant.
Dans une ville où il y avait une aussi grande concentration de méta-humains et de non-humains, tout était possible – tu étais bien placé pour le savoir. Alors, tu t’es penché sur ce cas, parvenant à accéder aux rares caméras de la zone pour avoir un minimum de vision sur les lieux. Les pecnots du coin n’étaient pas très friands de technologie, même à l’époque actuelle, ce qui était assez frustrant. Toutefois, en faisant des recherches, tu as pu remonter à d’autres cas qui étaient passés à la trappe durant la fin de l’été, plus au nord de l’état et qui se sont progressivement rapprochés de Gotham.
Avec tes autres recherches, tes retrouvailles avec Daegan, l’université et autres projets que tu avais entre mains, tu t’étais un peu désintéressé de ce cas. Mais, il y a trois jours, après avoir confié ton chat à un vétérinaire proche du Robbinson Park (il ne se sentait pas bien depuis quelques jours et ne mangeait plus beaucoup) et, avant-hier, l’établissement a été attaqué par quelque chose qui a saccagé la clinique et emporté plusieurs animaux – y compris ton chat. Le seul hic ? La chose n’a pas été enregistrée correctement par les caméras de la zone et est même venue à disparaître…

Comme ça, d’un coup !
Pouf ! Plus que des empreintes de pieds d’une taille et forme grotesque – autant à l’intérieur de l’établissement, comme dans la neige. Avec la situation actuelle, la faute est vite retombée sur les méta-humains et les gens du quartier n’avaient plus que ce mot dans la bouche : un méta-humain s’en est pris à une clinique vétérinaire, a tué des animaux et volé d’autres après avoir tout bousillé. L’assistant du vétérinaire qui veillait sur les patients n’avait rien vu, non plus, ou entendu avant de se faire assommer et jeter dans un coin comme une vulgaire poupée en chiffon. C’était ça, le pire.
Avec Lex Luthor aux rênes du pays et tous ces anti-métas qui grandissaient aussi exponentiellement que le nombre de méta-humains et méta-animaux, en soi, les choses risquaient de mal tourner. Ceci n’était qu’une goutte de plus dans un vase qui pourrait déborder à tout moment.
Mais, TON vase à toi avait débordé rapidement : ton chat, ton très cher Gin, faisait partie des animaux qui avaient été emportés. Il a fallu que ton chat disparaisse pour que tu te sentes concerné et te décides à t’impliquer pleinement, hélas… Tu étais même allé jusqu’à dégoter un faux justificatif médical et une excuse bidon pour pouvoir sécher le seul cours présentiel que tu avais, à l’université. Bien sûr, si on tentait de le retracer ou de contacter ton toubib, on confirmerait que c’était vrai – mais ce n’était pas le cas.
Pister ton chat s’était avéré plus difficile que prévu. Tu aurais pu demander un coup de patte à Garash, mais rien n’était gratuit et tu ne pouvais pas dépendre toujours de lui. Tu ne pouvais, surtout, pas attendre à ce qu’il revienne des enfers pour lui demander une faveur. Tu aurais pu demander à Daegan, aussi, mais tu te voyais mal d’essayer de le chercher avant pour lui dire ce qui s’était passé et lui demander de l’aide pour ça. S’il avait été sur place, ça aurait été une autre histoire, mais, voilà… Le Destin a voulu que ce ne soit pas le cas et, là où d’autres auraient laissé tomber pour un simple animal domestique, toi pas.

Tu étais trop fier et ton chat était bien trop précieux pour toi.
C’était ton ami, ton confident, ton frère d’une autre mère – ou presque.

Ça faisait déjà un moment que tu l’avais adopté et, avec Daegan, il était ce que tu avais de plus cher. On peut dire que tu avais pratiquement sauté dans le tas pour aller le chercher. Expliquer la situation aurait été une perte de temps et tu n’avais pas beaucoup réfléchi à ce sujet : tu t’étais bien couvert, après avoir enfilé une tenue de chasse. Puisque tu n’avais pas encore acheté un nouveau téléphone depuis que tu habitais avec Garash, tu as laissé une note écrite sur la table du salon :

« Blup, au premier qui me lira.
Juste pour prévenir que j’sors. J’ai un truc urgent à faire, j’sais pas quand j’vais rentrer. Ça ne devrait pas prendre plus d’un ou deux jours, j’espère. Si besoin, je pense aller du côté de Sommerset mais j’sais pas trop où, exactement. Je ferai signe.
 »

Puis, tu es parti en trombe, en enfilant des bottes spéciales et serrant bien ta ceinture tactique. Tu as même emprunté l’une des motos de Garash. Ce n’était pas le véhicule plus sûr pour te déplacer avec la neige et la glace, mais elle était convenablement équipée – tout comme toi.

Traquer des odeurs dans un climat aussi froid, humide et venteux était chiant, mais tu avais pris de quoi repérer la position d’une puce que ton chat avait dans son collier. Tu n’étais pas sûr qu’il l’ait toujours sur lui, mais, une fois en forêt, le vent devrait être moins fort qu’en ville. Malgré le froid saillant, tu avais fait une croix sur le masque facial habituel, afin de pouvoir conserver toutes tes capacités olfactives.
Après près de trois heures de route sans vraiment faire attention, tu arrivas à la forêt de Gotham, du côté de Sommerset. C’est par là-bas qu’il y avait le plus de disparitions et que le patron avait un peu changé. Avant, c’étaient principalement des randonneurs et des imprudents, mais les enfants et le bétail de la zone étaient beaucoup plus touchés.
Et, franchement, tu abandonnas bien vite la moto que tu avais emprunté – la jetant pratiquement dans la neige –, parce que tes craintes furent confirmées à l'orée des bois : le collier de Gin pendouillait d’un buisson, déchiré. La plaque qui comportait la puce était par terre, près du buisson et il y avait du sang dessus. Du sang appartenant à ton chat, qui plus est. Mais… d’autres odeurs que tu n’avais jamais senties l’accompagnaient, dont une très désagréable...
Tu n’étais pas quelqu’un de très optimiste dans ce genre de situations et, bien que tu fusses stressé, la colère et l’adrénaline t’empêchaient de te transformer. Tu espérais vraiment que ton chat était juste blessé et qu’il ne lui était rien arrivé de grave.

Le voilà… Ce sac à merde n’est pas seul, uh ? murmuras-tu, donnant un coup de pied à un caillou qui n’avait rien demandé avant de dégainer ton revolver et le charger. Ça va t’passer l’envie d’toucher à mon chat.

Est-ce que la discrétion était vraiment nécessaire, là ? Tu étais trop en pétard et tu n’estimais pas que ce soit le cas.  Selon toi, avec un peu de chance, ce monstre s’intéresserait à toi si tu te faisais remarquer. Mais, tu avais certainement attiré l’attention de quelqu’un d’autre...



PrezJournalDemandes RPsMailsTéléphoneThème ★ Couleur: #6495ed
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant(e)
Messages : 43
Date d'Inscription : 14/08/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Âme Errante
☠ Relations conflictuelles :: Ordre des Van Helsing
♣ Alliés : :
Owen Van Helsing
Owen Van Helsing
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyMar 23 Nov 2021 - 18:19



Flitlings and trolls are on the menu.❝ Welcome to your life There's no turning back Even while we sleep We will find you Acting on your best behavior Turn your back on Mother Nature Everybody wants to rule the world It's my own design It's my own remorse Help me to decide Help me make the most of freedom And of pleasure Nothing ever lasts forever Everybody wants to rule the world ❞
( Everybody Wants To Rule The World - Lorde ) ••• Depuis quelque temps, il y avait pas mal de disparition, autant chez les animaux, que parfois certains enfants. C’était une chose inacceptable pour Owen, malgré le fait qu’il chassait principalement les Vampires, il lui arrivait tout de même d’enquêter sur d’autres problèmes lier au “surnaturelle”. Forcément, depuis le temps, il avait appris bien plus qu’un humain normal ne pouvait se douter de tout ce qui existait dans ce monde. Ces crétins n’avaient clairement pas conscience de tous les dangers qui venait d’un “autre monde” et c’était à des personnes tel qu'Owen qui devait se charger de garder un certain équilibre. Enfin, pour l’heure, il était sur une piste, et c’était habiller d’un pantalon cargo militaire noir, de son haut à longues manches fait pour supporter les températures les plus froides et son équipement d’arme habituelle, qu’il avait fini par se retrouver dans une forêt, au beau milieu de toute cette neige. Il faisait clairement froid et ce n’était pas toujours facile que de se mouvoir avec ce genre d’intempérie. Mais Owen était un professionnel. Ne l’oublions pas.

Dans un premier temps, quand il repéra les cibles à une distance de sécurité, le jeune quarantenaire avait fini par avoir la bonne idée de prendre de la hauteur dans un arbre et c’était une fois installé sur une branche d’arbre, assez solide pour supporter son poids, qu’il sortit ces jumelles pour observer la scène. Ce qu’il voyait, c’était un putain de Troll et deux fées avec lui… Il n’entendait pas du tout ce qu’ils se disaient, en vue de sa distance, mais il ne semblerait pas que le Troll soit fort ravi face à ce que leur disait ces petites fées. “Bah tiens… Des fées et un foutu Troll. Des vraies saloperies ces trucs-là...” Et pas qu’un peu, il fallait l’avoué. Un léger soupire s’échappa de ces lèvres, alors qu’il continua d’observer ce qu’il se passait, tout en tentant de voir s’il y avait encore des survivants dans ce “kidnapping”, autour des trois ennemies du jour.

S’il pensait être seul sur le coup, dans un premier temps, c’était un bruit de moto, lointain, mais en approche qui attira l’attention d'Owen, soudainement. Son regard alla dans la direction d’où venait ce bruit, ainsi que vers les créatures surnaturelles présentent un peu plus loin. Il fronça les sourcils, alors qu’il regarda avec ces jumelles vers la personne qui avait eut la bonne idée de venir s’incruster dans les parages, voyant la moto au sol et ce type se relever. Il fronça les sourcils en ayant une vue parfaite sur le visage de cette fameuse incruste. “Tiens, tiens… Tu as l’air bien en forme pour quelqu’un ayant une vilaine de grippe…” Un léger soupire s’échappa des lèvres du chasseur, qui roula des yeux, en entendant à peine ce qu’il marmonnât. Il portera son attention bien vite sur les créatures. Avec tout ce boucan, c’était sûr que, eux aussi, l’avait entendu…

Owen ne se fera pas prier pour ranger ces jumelles, et de se mettre à descendre agilement de son perchoir du moment, pour atteindre à nouveau le sol, se mouvant discrètement dans l’ombre des arbres qu’il approchait, pour se rapprocher le plus possible de la position de Jason. Ce petit con… Qu’est-ce qu’il foutait ici bordel ?! Forcément, que le Professeur, se posait réellement la question. Mais quelque chose lui disait, qu’en vue de son attitude, il n’était pas là pour une ballade nocturne au clair de lune.


[size=38]©[/size] 2981 12289 0


Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] E1li11
Owen talks in Tan
Revenir en haut Aller en bas
Little Bunny
Messages : 136
Date d'Inscription : 08/10/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen, nerd métahumain, pour les ignorants | Hacker, informaticien et inventeur particulièrement emmerdant, mais efficace.
☠ Relations conflictuelles :: ► Le nazi et sa clique de toucheurs d'enfants, principalement, mais, sinon, à peu près tout le monde...
♣ Alliés : : ► Daegan, Garash, Kreg, Vral, quelques potes peu recomendables... En somme, des gens qu'on voudrait pas autour de nous, en temps normal, mais qui ne me l'ont jamais faite à l'envers !
Jason B. Smith
Jason B. Smith
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyMer 24 Nov 2021 - 19:56

Flitlings and trolls are on the menu.

Même en hiver, la forêt de Gotham restait assez dense. La Neige blanchissait le paysage que beaucoup auraient trouvé magnifique, mais c’était plutôt un charme macabre et sauvage qu’on devrait lui attribuer. Bien qu’il y avait une faune très diverse, un silence sinistre régnait de façon récurrente depuis que la créature non-identifiée que tu poursuivais avait commencé à sévir. Si ça avait été un humain ou, encore, un méta-humain, jusqu’à un certain point, les animaux auraient continué de faire leur vie. Seuls les métas et les non-humains qui étaient vus comme des prédateurs ou dont la présence perturbait la Nature produisait une telle réponse sur un terrain aussi vaste.
Bien évidemment, très au loin, tu pouvais entendre des animaux se mouvoir, des branches craquer sous le poids de la neige, des amas de poudreuse tomber du haut des arbres et bien plus, mais le frottement de ton bonnet et de ta capuche sur ta tête ne te permettaient pas d’entendre aussi bien que tu aurais pu entendre, en temps normal. Tu entendais un peu mieux qu’un humain conventionnel, donc ton odorat et ta vue allaient devoir combler le handicap que le climat et ta tenue t’imposaient.
D’ailleurs, avec autant de neige partout, c’était difficile de se repérer. Tu avais vu quelques gouttes de sang sur la neige en avançant et des grosses empreintes, mais, les enjambées que la créature faisait et la largeur des pieds te disaient que ça devait être un bestiau d’au moins 3m de haut et très costaud. Il y avait eu des aller-retours, donc les empreintes se perdaient et se confondaient vues du sol. C’était comme si la chose, enfin, LES choses, puisqu’il y avait plusieurs odeurs, avaient hésité, bougé nerveusement ou quelque chose du genre. Certaines empreintes semblaient être plus vieilles puisqu’elles étaient partiellement couvertes par la neige. Claquant ta langue contre ton palais, tu fronças les sourcils : tu n’avais pas le temps de traîner, surtout si ton chat était en train de se vider de son sang. Tu n’avais pas le loisir de réfléchir à ce que tu allais ou non faire et comment.
La solution plus avantageuse, ce serait de prendre de la hauteur.
Tu eus l’idée de monter sur les arbres et te déplacer par les hauteurs. Rester en mouvement et sauter te garderait un peu plus au chaud, même s’il y avait un risque que tu tombes en atterrissant sur une branche trop frêle ou pourrie. Et, bien que tes bottes étaient censées être anti-glissades, il y avait une marge d’erreur quand les semelles étaient pleines de neige compressée – au point de devenir une couche de glace.

Quelle merde... soufflas-tu, en regardant les branches qui se trouvaient au-dessus ta tête.

Tu pris une profonde inspiration, couvrant ta bouche avec ton keffieh avant de te baisser légèrement, tout en pliant les genoux. Puis, d’un grand bond, tu décollas du sol et atterris assez adroitement sur la branche que tu visais. Le craquement qu’elle produit quand tu montas dessus trahit le fait qu’elle n’allait pas longtemps tenir ton poids là où tu étais perché, donc tu te rapprochas un peu plus du tronc.
La neige n’était pas un problème, pour l’instant, et tu pouvais bien voir le chemin que la chose avait emprunté ainsi que d’autres taches de sang beaucoup plus loin. Alors que tu venais de sauter pour aller sur un autre arbre, un mouvement au sol attira ton attention et fit que tu manques de te casser la gueule en atterrissant mal sur la nouvelle branche quand tout un pavé de neige te tomba dessus. Tu te retrouvas accroché à la branche par les genoux, la tête à l’envers. Une petite plaque de neige tomba pile sous ton manteau et ton haut, te mouillant et gelant le dos.

ARG ! J’ai d’la neige sous les fringues... râlas-tu, t’ébrouant légèrement pour faire tomber la neige que tu avais dessus. Sa mèeeeeeeeereuh, c’froid.

Au moins, tu n’avais pas fait tomber ton arme ni le collier de ton chat, mais tu avait ton bonnet et ta capuche sur les yeux et, quand tu parvins à les décaler, tu vis, pas bien loin de toi et presque à hauteur de ton visage, le Pr. Van Helsing. Visiblement, c’était une de ces journées où les choses n’allait pas se passer comme tu l’avais prévu, ni comme tu le voulais !

Oh, putain ! soufflas-tu avec une grimace qui se transforma en un semblant de sourire aussi gêné que coupable – digne d’un chien qu’on aurait surpris en train de détruire le canapé. Eh heeey… Salut, professeur... Il fait beau aujourd’hui, vous n’trouvez pas ?

Décidément, tu étais dans la merde.
Et, tu ne t’attendais pas à ce genre de mouise.



PrezJournalDemandes RPsMailsTéléphoneThème ★ Couleur: #6495ed
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant(e)
Messages : 43
Date d'Inscription : 14/08/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Âme Errante
☠ Relations conflictuelles :: Ordre des Van Helsing
♣ Alliés : :
Owen Van Helsing
Owen Van Helsing
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyJeu 25 Nov 2021 - 23:11



Flitlings and trolls are on the menu.❝ Welcome to your life There's no turning back Even while we sleep We will find you Acting on your best behavior Turn your back on Mother Nature Everybody wants to rule the world It's my own design It's my own remorse Help me to decide Help me make the most of freedom And of pleasure Nothing ever lasts forever Everybody wants to rule the world ❞
( Everybody Wants To Rule The World - Lorde ) ••• Le Professeur continua d’avancer, quand soudainement… Un bruit et une silhouette pendante à une branche. Par réflexe, Owen avait bien entendu lever son arme pour prendre en joue la personne… Jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’il s’agissait là de Jason… Le ténébreux soupira, affichant clairement un visage sévère, mêler à un côté blasé qui lui allait presque à ravir. Il s’approcha doucement en tenant son arme contre lui alors qu’il observa le visage de son élève, toujours la tête en bas. “He bien… Tu as l’air terriblement malade, mon cher.” Forcément qu’il fallait s’attendre à ce genre de mots de la part du Professeur. Il avait envoyé un mail à Owen quelque temps plus tôt en trouvant un moyen de donné un “faux” certificat médicale et une excuse en carton. Et Van Helsing détestait ces jeunes qui faisaient l’école buissonnière avec des excuses bidons. Mais il semblerait bien que pour une raison qu’il ignore encore, Jason était aussi “en chasse”.

Le quarantenaire plissa le regard, se penchant un peu sur le côté pour jeter un œil en direction de ces “cibles”, afin de s’assurer qu’ils étaient, tous les deux, actuellement, pas en danger. Bien qu’il fallût se douter que le Professeur restait sur ces gardes en tout instant. “Descend de là. Avant que je te descende de force.” L’homme soupira intérieurement, il n’était pas le genre à exprimer grand-chose sur son visage, à part une certaine sévérité de part ces traits du visage et un sérieux à toute épreuve. Owen nia un peu de la tête, alors qu’il jeta un œil à sa montre, un réflexe, à cause des Vampires qu’il chassait. Avant de poser à nouveau les yeux sur Jason. “Qu’est-ce que tu fous ici ? Est-ce que tu as conscience que c’est dangereux ?” Les pupilles du Chasseur se dirigèrent vers la position du Troll et de ces saloperies de fées, avant de retourner sur Jason, esquissant un sourire en coin. “Quelque chose me dit qu’on chasse visiblement la même chose, ce soir.” Et pour ça, Owen ne prendrait pas rigueur de l’absence du plus jeune. Parce qu’il savait que trop bien ce que c’était.  

Mentir, c’est mal, mais parfois, il s’agissait d’une nécessité. Et dans ce cas, cela l’était grandement. Owen attendra que Jason descende de son “perchoir” improvisé, avant de retourner son attention vers ces cibles, tout en se mouvant, en attrapant le plus jeune par le col de ces vêtements. “Pas un mot.” Il avait clairement remarqué que quelque chose bougeait un peu plus loin et Owen n’était pas dupe non plus, après tant d’année, il savait reconnaître les mouvements d’un homme bien plus grand que la normale, et il ira derrière un arbre plus gros pour se cacher derrière, alors que la créature s’approchait de plus en plus. Il fronça les sourcils, ne sachant pas exactement de quoi le lapin était capable, il avait clairement un instinct de protection qui surgissait. Dans un sens, c’était son boulot, tout simplement parce qu’il faisait tout pour protéger la race humaine, face à des créatures dont la plupart des humains n’avaient aucunement conscience.



[size=38]©[/size] 2981 12289 0


Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] E1li11
Owen talks in Tan
Revenir en haut Aller en bas
Little Bunny
Messages : 136
Date d'Inscription : 08/10/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen, nerd métahumain, pour les ignorants | Hacker, informaticien et inventeur particulièrement emmerdant, mais efficace.
☠ Relations conflictuelles :: ► Le nazi et sa clique de toucheurs d'enfants, principalement, mais, sinon, à peu près tout le monde...
♣ Alliés : : ► Daegan, Garash, Kreg, Vral, quelques potes peu recomendables... En somme, des gens qu'on voudrait pas autour de nous, en temps normal, mais qui ne me l'ont jamais faite à l'envers !
Jason B. Smith
Jason B. Smith
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyDim 28 Nov 2021 - 14:08

Flitlings and trolls are on the menu.

Ouais, non, c’était mort pour ton excuse, mais ce type n’était clairement pas en train de cueillir des pâquerettes, non plus. Tu étais jeune et tu pouvais être très con, mais tu étais loin d’être dupe. Pour le coup, tu savais reconnaître un chasseur quand tu le voyais sur le terrain, même si ce n’était pas toujours évident. Il faut dire, ça faisait plus de dix ans que tu étais dans le milieu, maintenant. Près de la moitié de ta vie, tu l’as passée à chasser et à t’entraîner, çà et là. Être jeune n’impliquait donc pas une carence d’expérience – même si, pour le coup, cet homme devait être encore plus expérimenté que toi.
Si le Pr. Van Helsing n’avait été qu’un militaire, un agent d’une organisation quelconque ou un amateur de chasse comme les civils l’entendent, tu aurais joué au mariole, tu aurais trouvé une excuse random et tu aurais pris la fuite – comme tu savais si bien le faire. Mais, ton aîné n’était pas l’idiot du village et ce n’était pas un civil lambda, non plus. Tu aurais voulu lui dire de te foutre la paix, que tu savais ce que tu faisais, etc. Mais, discuter ou, plutôt, perdre le temps à te prendre la tête avec lui dans ce genre de situations était une perte de temps. Et le temps était un luxe avec lequel tu ne pouvais pas jouer, actuellement.
Perdant ton petit air à la fois nerveux et coupable, tu ne tardas point à devenir sérieux, voire blasé. Tu te laissas tomber du haut de ta branche, te retournant peu avant de toucher le sol comme l’aurait fait un chat afin de tomber sur tes pieds – pliant les genoux pour éviter de te faire du mal. Le froid mordait déjà tes joues et tes mains, te faisant perdre de la sensibilité – tu ne pouvais pas te permettre de te blesser stupidement, tu devais retrouver ton chat.

Tch. J’m’disais bien qu’vous veniez pas pour chasser des dindons pour Thanksgiving. lanças-tu très sarcastiquement, roulant des yeux, tout en rangeant le collier ensanglanté et déchiré de ton chat dans l’une de tes poches. À une bonne distance, tu entendis les pas lourds de quelque chose – sûrement ta cible, qui faisaient également vibrer légèrement le sol. C’pas que j’vous apprécie pas, mais j’ai pas d’temps à perdre avec des conneries, Pr. Van H--- Mrph !

Tu n’avais pas fini de râler que le professeur t’attrapa par le col et te traîna avec lui pour se planquer derrière un arbre assez large. Malheureusement pour toi, une branche basse te griffa un peu le front, avant d’accrocher ton bonnet et… well… puisque ton aîné t’avait entraîné avec lui, ta capuche est tombée et ton bonnet s’est à moitié fait la malle, laissant tes oreilles à découvert. Le brun était plus occupé par quoi que ce soit qui s’approchait de votre position que par toi, qui étais juste derrière lui, regardant dans la même direction tout en grommelant. Il t’avait dit de pas parler, mais il ne pouvait pas te faire complètement garder silence.

Genre. Il te faisait taire !
Raaah. Il t’énervait.

Putain d’merde, ‘fait froid... juras-tu à voix basse. Tu te dépêchas de remettre ta capuche – laissant le bonnet pendouiller de la branche qui était, déjà, un peu trop loin pour que tu bouges, au risque d’attirer autant l’attention du monstre, comme celle de ton coéquipier de fortune. Individu à qui tu connais un petit coup de coude avant d’ajouter – dans un murmure : J’ai failli m’geler les oreilles à cause d’vous. Prev’nez, la prochaine fois.

Tu aurais certainement pu voir la créature puante qui portait le cadavre de ton chat accroché à sa ceinture comme on aurait accroché un lapin fraîchement chassé – couvert de sang et fourrure givrée –  si un petit miaulement n’aurait pas attiré ton attention : un miaulement que tu ne connaissais que trop bien. En baissant le regard, tu vis Gin près de tes pieds, te regardant avec ses grands yeux argentés.

Mon bébé baveux… Ma petite patate péteuse… Tu vas bien... soufflas-tu, d’une voix beaucoup plus douce. Tu t’agenouillas rapidement, laissant ton arme par terre, genoux dans la poudreuse. Où est-ce que cette chose t’a blessé ? J’ai trouvé ton collier, bibou.
Mais non, Bran ! Je ne suis pas blessé, ça va bien. Tout va bien, maintenant. te répondit ton chat, posant ses pattes sur l’un de tes genoux pour te rassurer. Par contre, tu devrais vite partir avant que le monstre verruqueux et les petites merdes volantes te trouvent. Elles disaient que je sentais bizarrement.

L’animal s’étira pour se frotter contre toi et, surtout le coup, tu ne te rendis pas vraiment compte, mais… tu ne sentis pas le poids de Gin sur toi, ni la douceur de sa fourrure contre ton visage. Juste… le froid mordant que le vent glacial accentuait.

Gné ? Quelles petites merdes volantes, tu dis ? répondis-tu, alors que les pas et les voix des créatures en question se rapprochaient encore plus.

Tu avais presque oublié que ton professeur était là, puisque tu pensais avoir retrouvé ton chat, ton bébé, ton frère d’une autre mère et ton confident. Toutefois, quand tu allas le prendre contre toi et que tu passas à travers, tu eus un bref bug mental suivi d’une révélation… Tes yeux se posèrent nerveusement sur la neige autour, mains tremblantes, pupilles contractées sous la colère et l’anxiété grandissante : ceci n’était que l’âme de ton chat, il n’y avait pas de traces dans la neige de son passage, il n’y a pas de sang, pas de matière…
Désormais, il n’y avait pas que tes mains qui tremblaient. Tu baissas la tête, les yeux rougis qui commençaient à s’embrumer. Il fallait que tu te contrôles. Il fallait que tu restes calme, mais ce n’était pas possible. Tu serras les dents et attrapas ton arme assez brusquement, te levant – sourcils froncés, ravalant tes larmes comme tu le pouvais.

L’odeur est fraîche. grogna le troll de sa voix rocailleuse. L’autre fée devrait être par ici.

À une bonne distance de vous, mais visibles, il y avait un énorme troll et deux fées qui voletaient autour de lui. C’était la première que tu en voyais, mais, contrairement à la réaction de fascination et curiosité que tu aurais pu avoir en temps normal, il n’y avait que de la haine, de la frustration et de l’impuissance dans ton regard, surtout quand tu vis le corps inerte de Gin. D’une voix effroyablement plate et froide, tu soufflas :

J’vais m’les faire.



PrezJournalDemandes RPsMailsTéléphoneThème ★ Couleur: #6495ed
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant(e)
Messages : 43
Date d'Inscription : 14/08/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Âme Errante
☠ Relations conflictuelles :: Ordre des Van Helsing
♣ Alliés : :
Owen Van Helsing
Owen Van Helsing
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyVen 3 Déc 2021 - 16:35

br>
Flitlings and trolls are on the menu.❝ Welcome to your life There's no turning back Even while we sleep We will find you Acting on your best behavior Turn your back on Mother Nature Everybody wants to rule the world It's my own design It's my own remorse Help me to decide Help me make the most of freedom And of pleasure Nothing ever lasts forever Everybody wants to rule the world ❞
( Everybody Wants To Rule The World - Lorde ) ••• Owen était bien plus concentré sur ce foutu Troll et ces petites Clochettes que pour réellement se préoccuper des plaintes de Jason, enfin… Tout du moins jusqu’à ce qu’il l’entende parler à quelqu’un… Où plutôt quelque chose… Sur le moment, le Chasseur haussa un sourcil, avant de tourner la tête vers son élève, pour le voir discuter avec… Quelque chose qu’il ne voyait pas. C’était quoi ça, encore ? “Qu’est-ce que… ?” Il savait que certaines personnes avaient la faculté de voir les esprits, où les fantômes comme certains les appelait. Mais là, c’était une première que d’assister à ce genre de conversation, il comprenait mieux pourquoi les humains disaient que certains étaient fou à parler seul de cette façon, alors que dans le fond, si certains étaient malade mentalement, d’autres communiquait avec les morts et c’était visiblement le cas maintenant.

Le Professeur Van Helsing, crispa la mâchoire, dès l’instant où il remarqua que Jason semblait comprendre au bout d’un moment, ce qu’il se passait. Qu’il ne s’agissait pas de la personne, réellement vivante, qu’il pensait. Et il s’était donc, passer un drame quelque temps plus tôt. Vivre une perte de la sorte, ne devait pas être facile, Owen savait, dans le fond, ce que s’était de souffrir, parce que cela faisait des années qu’il vivait avec une souffrance profonde. Enfouit au plus profond de ces entrailles. Et il y avait qu’un homme qui savait parfaitement que c’était un homme d’une quarantaine d’années, qui s’interdisait les plaisirs de la vie, sous prétexte que sa propre vie était bien trop dangereuse et qu’il devait porter ces souffrances seuls. Ce type était en Égypte, mais c’était bien l’un des seuls avec qui Owen avait accepté de s’ouvrir au fil des années.

Enfin, son regard se posera sur le visage de Jason, qui semblait bien motiver à en découdre avec le Troll et ces deux fées. Il pouvait comprendre, cependant dans ce genre de situation, il optait aussi pour la prudence., surtout qu’il avait entendu une information qui pouvait être particulièrement intéressante. “L'autre fée”, avait-il dit. Et si les seuls personnes présentes dans les parages étaient Jason et Owen lui-même. Si Owen était juste un humain, presque normale, et que Jason… était censé être un élève lambda. Ces soupçons se porteront rapidement sur son élève, parce que Owen savait que trop bien d’où il venait et il n'avait strictement rien à voir avec l’univers des fées. “Jason, ne te laisse pas avoir part tes sentiments. Concentre-toi.” Dit le Professeur, sur un ton sévère et froid. En espérant que Jason allait vite se rendre compte qu’il commençait à être dépassé par ces émotions.

Le Chasseur reporta son attention sur le Troll et ces fées, alors qu’il plissa le regard, ce genre de créatures n’avaient foutrement rien à faire dans le Monde des Humains et soit ils étaient ici de leur propre choix et ne comptait pas rentrer dans leur Monde avant un moment, soit ils étaient coincés ici et cherchaient justement un moyen de partir. Putain… Et c’était encore à lui qu’on refilait le mauvais boulot. Le quarantenaire sortira de sa cachette malgré la menace en face de lui, gardant son arme contre lui, évitant ainsi de se montrer menaçant envers ces créatures. “ Hola. Messieurs, Dames. Il semblerait bien que vous soyez dans un Monde qui ne vous appartient pas. Soit, vous rentrez chez vous, illico presto. Soit, je n’aurais pas le choix que de vous en foutre plein la gueule. Et croyez-moi, pour ça. Je suis le plus douer.

Owen plissa le regard, malgré qu’il gardait une distance de sécurité, plus le Troll approchait, plus il se sentait petit. Il faut dire qu’il avait beau faire 1m80, un Troll pouvait aller facilement sur 3m de haut… Et ce truc semblait ne pas être si loin de ça. Il ne savait pas s’il était connu de toutes les créatures de ce monde, mais il savait que certains le connaissait. Van Helsing, Le Chasseur Sanglant.



[size=38]©[/size] 2981 12289 0


Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] E1li11
Owen talks in Tan
Revenir en haut Aller en bas
Little Bunny
Messages : 136
Date d'Inscription : 08/10/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen, nerd métahumain, pour les ignorants | Hacker, informaticien et inventeur particulièrement emmerdant, mais efficace.
☠ Relations conflictuelles :: ► Le nazi et sa clique de toucheurs d'enfants, principalement, mais, sinon, à peu près tout le monde...
♣ Alliés : : ► Daegan, Garash, Kreg, Vral, quelques potes peu recomendables... En somme, des gens qu'on voudrait pas autour de nous, en temps normal, mais qui ne me l'ont jamais faite à l'envers !
Jason B. Smith
Jason B. Smith
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyVen 3 Déc 2021 - 22:59

Flitlings and trolls are on the menu.

Posant les yeux sur ton aîné, te rappelant qu’il était là, mais la façon dont tu le regardais faisait clairement comprendre que tu n’étais pas dans un bon état d’esprit. Te concentrer ? Ne pas te laisser emporter par tes sentiments ? C’était plus simple à dire qu’à faire. Tu as vu mourir pas mal de gens depuis que tu as été adopté par les Higeens et tu n’en avais pas encore fini. Ceci dit, à différence de ce que tu avais tué, blessé, repoussé ou autres, tu n’en avais rien à foutre. La seule personne encore vivante qui aurait droit à ce genre de réactions de ta part en cas de pépin, ce serait Daegan, ou, encore, les deux démons que tu avais pour amis et qui ne t’ont jamais laissé tomber.
Quand ça concernait les autres, tu manquais cruellement d’empathie et, en fait, là où tu pourrais compatir ou comprendre, tu t’en cognais – tout simplement. Ce n’était pas que tu étais particulièrement égocentrique ou autres, c’est juste que tu avais l’habitude de ne compter que sur toi-même et de n’en faire qu’à ta tête pour cette même raison.
Gin II, lui, c’était différent.
Déjà, c’était un animal, mais il avait su, par Dieu sait quel moyen, contourner la poisse légendaire que tous les autres animaux que tu as adoptés ont eu. Même les chats et le rat que tu nourrissais quand tu étais au correctionnel ont douillé… Ça t’avait enlevé l’envie d’avoir des animaux pendant un bon moment, d’ailleurs. Tu n’en avais repris que parce que Karl s’était présenté un soir de Noël avec un chien qu’il avait récupéré dans un cimetière où il avait été faire un nettoyage – petit souci avec des morts vivants *kof kof*.
En bref, Gin II est le chat qui a le plus vécu auprès de toi. Il a voyagé souvent avec Daegan et toi puisque tu l’as adopté après une mission qui a mal tourné et où un foutu ange a vraiment failli avoir ton cul. Ça faisait déjà cinq ans, quand même… En y pensant, ce chat avait déjà un certain âge et tu n’en as vraiment pris conscience que quand il est tombé malade et que tu as dû le laisser chez le vétérinaire avant que tout ce merdier ait lieu.

Quel âge il avait, au fait ?
Selon lui, il disait se rappeler au moins quatre Halloweens avant que tu ne le récupères, sa fête préférée, parce qu’il pouvait se mettre dans les citrouilles taillées et se faire les ongles sur la déco sans se faire engueuler. Il apportait sa petite touche, en général, en apportant des bestioles crevées et laissant des traces de pattounes sales ou ensanglantées un peu partout. Ce chat était con, comme toi, mais qu’il était adorable… Et, dans la logique, il devait, au moins, avoir 9 ans. Pour un chat qui avait vécu la moitié de sa vie ou plus dans la rue, c’était beaucoup.
Tu as mis tes mains gelées sur ton visage, tremblant de colère, d’impuissance et de tristesse. Ton arme a frappé ton arcade, mais tu ne l’as pas vraiment senti parce que ton visage était légèrement tuméfié à cause du froid – et, surtout, ton esprit était occupé à autre chose.

Oh, non non non… C’est pas beau, ça. fit Constance dans ta tête, visiblement inquiète.
Nope. En effet, ça me dit rien qui vaille… fit Robert, également, tendu. Il vaudrait mieux que tu partes, Jay. Ton chat est déjà mort, tu ne peux rien y faire.

Constance et Robert-Michel avaient certainement raison, tout comme ton professeur, mais il était hors de question de partir. Pas maintenant. Pas sans Gin. Tu voulais, au moins, pouvoir prendre le corps de Gin contre toi une dernière fois, à défaut de pouvoir serrer son âme. Ce chat méritait des funérailles dignes et tu comptais faire incinérer son corps et garder une partie de sa fourrure en souvenir – ou, peut-être, un os.

Raaah, fermez vos gueules, à la fin ! grogna Lestât. Il n’était pas du genre à s’emporter, mais il semblait être irrité ou agacé. Il fallait que ça arrive. Vaut mieux ça que tomber sur l’Amadan ou une merde du genre. Il est drôle, mais il me donne la chair de poule.

Putain. Ils n’allaient pas se taire.
Ils se disputaient, déblatéraient et te faisaient bouillir de l’intérieur.

Tu fermas fortement les yeux, serrant les dents.
Ils n’arrangeaient pas ta situation ni ton humeur, alors, pour ne pas changer les vieilles habitudes, tu décidas d’ignorer les conseils de Constance et de Robert. Lestât, pour une fois, semblait être plus rationnel que les autres, mais tu ne voulais pas savoir de quoi ils parlaient. Ça te concernait et ta curiosité ne fut même pas interpelée puisque l’esprit de Gin était toujours près de toi. Ses ronronnements te sortirent de ce semblant d’état second, tout comme un petit miaulement.

Ça va aller, Bran. fit ton chat, sautant sur tes épaules, où il s’installa comme il avait l’habitude de faire quand tu étais devant l’ordinateur. Combien de fois s’est installé Gin dans ta capuche aussi, ou sous tes vêtements ? Le troll ne l’a pas fait exprès. Il m’a donné un coup sur le museau, mais il ne m’a pas blessé. C’est moins moche que ça en a l’air.

Bras ballants, tu regardas les trois créatures puis ton professeur depuis l’endroit où il t’avait planqué quelques instants auparavant : il semblait avoir opté pour le dialogue. Le troll était aussi resté à une distance respectable du chasseur de vampires, par méfiance, mais les deux fées étaient plus culottées et ouvertes à la discussion que le colosse.

Nom du ciel ! Un humain bizarre qui ne fuit pas... fit l’une des fées, voletant autour du brun, sans trop s’approcher, non plus.
… et qui, en plus, se permet de nous menacer. Courageux ou stupide ? fit l’autre fée, un mâle, peut-être, mais son apparence était trop androgyne pour en être certain.
Bien sûr, va rentrer tout de suite. firent sarcastiquement les deux fées en même temps, pouffant. Montre-nous la porte, pour qu'on y aille.
Comme ces moustiques l’ont dit, si tu veux qu’on dégage, il faudrait déjà qu’on trouve une porte ouverte ou que l’autre fée puisse en ouvrir une. gronda le troll avec un dédain non-dissimulé. Au moins, au vu de l’odeur, ce n’est pas une autre de ces hideuses choses ailées.

Sourcils froncés, tu optas finalement pour sortir de la planque, allant près de ton professeur.
Tu ne pouvais pas rester là indéfiniment.

T’es mal placé pour parler d’laideur, tronche d’cake. lanças-tu à l’entente du troll. C’serait-bien que vous trouviez l’autre pute et qu’vous retourniez chez vous. Tu dois avoir des catapultes à pousser jusqu’au Gondor. rétorquas-tu avec le même dédain dont le troll avait fait preuve avant de tendre une main. Lance-moi l’cadavre du chat que t’as accroché à ta ceinture : c’est mon ami que t’as buté, donc, fais vite ou j’t’canarde.

Gondor… ?
Les êtres féeriques ne voyaient pas de quoi tu parlais, donc ils ignorèrent ton commentaire. Toutefois, les fées restèrent soudainement silencieuses en te voyant arriver. Elles n’avaient pas l’odorat du troll, mais elles pouvaient sentir que ta présence était différente de celle de ton professeur. Toi, tu n’étais pas humain, tu n’avais que peu d’humain, en soi. À vrai dire, ta présence ressemblait assez à celle des démons, pour elles, à cause de l’état de ton âme, du sceau sur ta nuque et de tes chers colocataires. Les fées se regardèrent entre elles avant de s’approcher plus de toi et de te regarder de près, semblant t’inspecter pour essayer de comprendre si tu étais ou non un métis démon ou quelque chose du genre, mais elles étaient confuses parce qu’elles n’arrivaient pas à se décider.

AH. TIENS, voilà la pute, comme tu dis ! Tu sors enfin. s’exclama le troll, optant pour s’approcher plus, finalement. On va pouvoir rentrer chez nous, finalement.

Tu donnas un coup aux fées du revers d’une main avant de regarder autour, cherchant la fée dont il parlait, mais tu ne voyais rien. Maintenant, en plus d’être en colère, tu étais confus, toi aussi. Tu fis une grimace qui en disait long, avant de regarder ton prof : « Il se fout de notre gueule ou ya quelqu’un d’autre ici ? », « De qui il parle ? ».

Non, définitivement, tu étais loin du but.
Tu n’étais pas prêt…



PrezJournalDemandes RPsMailsTéléphoneThème ★ Couleur: #6495ed
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant(e)
Messages : 43
Date d'Inscription : 14/08/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Âme Errante
☠ Relations conflictuelles :: Ordre des Van Helsing
♣ Alliés : :
Owen Van Helsing
Owen Van Helsing
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptySam 4 Déc 2021 - 21:27



Flitlings and trolls are on the menu.❝ Welcome to your life There's no turning back Even while we sleep We will find you Acting on your best behavior Turn your back on Mother Nature Everybody wants to rule the world It's my own design It's my own remorse Help me to decide Help me make the most of freedom And of pleasure Nothing ever lasts forever Everybody wants to rule the world ❞
( Everybody Wants To Rule The World - Lorde ) ••• Owen plissa le regard face aux mots des fées et du Troll… Comme il le pensait, il semblerait qu’il y ait quelque chose de particulier avec son élève. Parce que dans son cas, a part l’odeur d’un humain, mêler au sang de Van Helsing Père, il n’avait strictement rien à voir avec le monde des fées et tout ce qui allait avec. Il ouvrit à peine la bouche pour dire quelque chose, mais il semblerait bien que Jason avait quelque chose de plus important à dire pour l’instant. Le Professeur haussa un sourcil sur le moment, dès la mention du Gondor et l’incompréhension qu’il voyait chez ces créatures étaient hilarante. Bien qu’il se gardait bien de rire, autant éviter d’énerver ce beau petit monde, ne sait-on jamais. Mais tout de même, il ne s’était pas attendu à ça de la part de son élève. Et il avait un rictus crispé, part le fait de devoir se retenir de rire. Un léger soupire s’échappa ensuite de ces lèvres, alors qu’il observait Jason du coin de l’œil, avant qu’il finisse part reporter son attention sur le Troll qui s’avança un peu plus vers eux.

Où plutôt vers Jason. Forcément, chacun des muscles de Van Helsing bougea, autant que sa prise sur son arme qu’il serra un peu plus entre ces doigts, prêt à bouger en cas de souci. Owen regarda Jason, qui semblait dans toute l’incompréhension du monde… Ha. Cela risquait d’être problématique. Un soupire las s’échappa à nouveau des lèvres du Professeur, qui semblait déjà avoir compris la chose. Et il fera un pas en avant pour se mettre devant Jason et fixer le Troll. “Garde tes distances. Troll. Il semblerait bien que personne ici puisse ouvrir un portail pour votre monde. Et en ce qui concerne le gamin. Veuillez lui rendre le pauvre animal, je doute qu’il soit à même de vouloir discuter plus à ce propos.”  Autant dire qu'Owen tentait de gagner du temps, tout en essayant de trouver une solution vis-à-vis de Jason. Il ne semblait pas comprendre plus que ça, et cela voulait sûrement dire qu’il en ignorait bien plus à son propos que ce qu’il pensait.  

Mais dans quel foutu bordel il venait encore de se mettre ? Clairement, en Égypte, il avait un peu moins d’emmerdes que ça… Enfin, disons surtout qu’il ne croisait pas beaucoup de personnes avec un petit souci de découverte identitaire. Et son rôle de Professeur le menait à croiser la route de bien plus de personne que part le passer. Il soupira intérieurement, alors qu’il garda les mains fermement sur son arme, prêt à agir en cas de souci. Si ces petites merdes et leur copain géant voulaient des ennuis, ils risquaient fort de tomber sur plus hargneux que de simples humains. “Gamin. Je pense que tu devrais réfléchir un peu plus. Un Troll, Deux fées. Un Chasseur Humain. Et toi. Si tu réfléchis bien, de qui crois-tu qu’il est en train de parler ?” Owen n’avait pas vraiment envie de lui dire les choses de façon “cash”, il préférait y aller en douceur. Mais il savait que certaines révélations, apportaient encore plus de questions. Et ces questions pouvaient apporter encore plus de questionnement.

Le fait de connaître ces origines pouvaient parfois être difficile à accepter. Owen était peut-être quelqu’un qui pourrait comprendre Jason. Lui-même avait dû faire face à ce genre de situation quand sa mère est morte et qu’il avait dû rejoindre son Père. Le grand Van Helsing. Et malgré le peu qu’il savait, il y avait encore des questions qui restaient sans réponses. Owen devait faire preuve de prudence, son travail de Chasseur était mêlé à l’Humain, ce soir. Et il savait que l’humain pouvait être très vite piéger.


[size=38]©[/size] 2981 12289 0


Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] E1li11
Owen talks in Tan
Revenir en haut Aller en bas
Little Bunny
Messages : 136
Date d'Inscription : 08/10/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen, nerd métahumain, pour les ignorants | Hacker, informaticien et inventeur particulièrement emmerdant, mais efficace.
☠ Relations conflictuelles :: ► Le nazi et sa clique de toucheurs d'enfants, principalement, mais, sinon, à peu près tout le monde...
♣ Alliés : : ► Daegan, Garash, Kreg, Vral, quelques potes peu recomendables... En somme, des gens qu'on voudrait pas autour de nous, en temps normal, mais qui ne me l'ont jamais faite à l'envers !
Jason B. Smith
Jason B. Smith
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyMer 8 Déc 2021 - 20:05

Flitlings and trolls are on the menu.

Le troll vous regarda à tours de rôle avant de baisser le regard vers sa ceinture, regardant les quelques cadavres d’animaux qui y étaient attachés. Il grogna en tentant de se rappeler lequel était celui qui sentait comme toi et, pour cela, il prit la corde avec laquelle il avait attaché les animaux par la gorge, souleva ses trophées et les renifla avant de décrocher assez brusquement le cadavre de Gin et le jeter à tes pieds. La délicatesse et le respect pour les défunts, ce n’était pas quelque chose ancré dans la culture des trolls – si encore est-il qu’ils en aient une. C’étaient des êtres primitifs et anciens, pas réputés pour leur intelligence ou leur empathie.

C’est toi qui le dis, humain. lança le troll, vous toisant. Je ne suis peut-être pas très futé, mais j’ai un très bon odorat.

Même si tu étais en colère qu’il ait fait ça comme ça, tu te penchas aussitôt, donnant une bonne claque à une fée qui remarqua que tu avais une blessure sur le front et que du sang avait coulé et sur ton visage, le tâchant sans pour autant se geler. Celle-ci geignit et s’éloigna un peu, frottant les zones où ta main l’avait frappée.

Qu’il est rude et brute, le petit ! fit l’autre fée, allant voir si son compagnon allait bien.

Ça lui apprendra. J’vous ai pas donné la permission d’m’toucher, les moucherons. rétorquas-tu sans mâcher tes mots.

Tu fronças les sourcils, prenant contre toi la dépouille de ton cher compagnon. Ton expression et la façon dont tu serrais la mâchoire, dévisageant les créatures qui se trouvaient dans ton champ de vision contrastait avec la tendresse dont tu faisais preuve envers Gin. Même s’il était déjà mort et couvert de sang, tu calas quand même sa tête contre le creux de ton cou, glissant tes doigts dans sa fourrure – du moins, là où elle n’était pas givrée et collée.

Et toi, t’as sûrement d’la merde dans l’pif. crachas-tu au troll, insultant son odorat avant de regarder ton professeur, étant toujours plus que blasé. Je n’ai jamais dit que j’étais normal, mais j’suis pas une putain d’fée, merde. ajoutas-tu, bougeant tes oreilles pour faire tomber la capuche, les dressant fièrement sur ton crâne. J’suis un méta-humain, putain ! On m’a jamais dit l’contraire dans mes presque 30 ans d’vie. D’où j’suis une foutue fée, moi ? Toute ma famille est normale et ça n’a pas été faute d’chercher : j’suis l’seul méta déclaré de la famille, sinon, j’aurais pas eu autant d’embrouilles.

Tu t’excitais et pas le bon sens.
Ton visage rougissait à cause la frustration qui continuait de monter, te faisant oublier le froid – tout en chauffant tes oreilles. Tu parlais assez vite et ça semblait te vexer qu’on te traite de fée ou, bien, était-ce le fait qu’on te disait que tu n’étais pas ce qu’on a toujours cru que tu étais, ce pourquoi tu avais eu une vie aussi merdique… Comment se pourrait-il que tu sois un être féerique, si tes parents et tes grand-parents étaient normaux ? À moins que quelqu’un ait caché quelque chose, hm ?
De toute façon, ce n’était pas comme si tu avais beaucoup parlé avec tes grand-parents… Tes parents t’ont toujours isolé, ils avaient honte de toi et, à vrai dire, tu ne te souvenais que d’avoir rencontré tes grand-parents maternels, qui habitait dans une ville à l’autre bout du Texas. Ils étaient venus quand tu étais petit pour passer un noël avait vous. Ce n’étaient pas très agréables, mais ce n’était pas étonnant, au vu de comment était ta mère – une photocopie de la sienne, mais plus vieille, avec une langue vipérine – et du fait que ton grand-père était un bon vieux redneck et un vétéran de guerre.

Genre, maintenant, ya les cousines d’la fée clochette et un larbin de Sauron qui s’pointent en disant que j’suis des leurs ? t’enquis-tu, rhétoriquement. Tu t’esclaffas amèrement, baissant tes oreilles avant de donner un coup de pied à une branche qui se trouvait près de toi, l’envoyant valser plus loin. Et mon cul c’est du poulet. C’serait pas du foutage d’gueule ? HA ajoutas-tu, regardant autant le troll comme les fées, te montrant aussi méprisant qu’arrogant. Par contre. Si c’est vrai et que j’peux vous faire dégager, j’le f’rais. Rien que pour qu’vous m’foutiez la paix.



PrezJournalDemandes RPsMailsTéléphoneThème ★ Couleur: #6495ed
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant(e)
Messages : 43
Date d'Inscription : 14/08/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Âme Errante
☠ Relations conflictuelles :: Ordre des Van Helsing
♣ Alliés : :
Owen Van Helsing
Owen Van Helsing
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptySam 11 Déc 2021 - 16:13



Flitlings and trolls are on the menu.❝ Welcome to your life There's no turning back Even while we sleep We will find you Acting on your best behavior Turn your back on Mother Nature Everybody wants to rule the world It's my own design It's my own remorse Help me to decide Help me make the most of freedom And of pleasure Nothing ever lasts forever Everybody wants to rule the world ❞
( Everybody Wants To Rule The World - Lorde ) ••• Et voilà que le gamin se mettait à s’énerver… Dans un sens, c’était tout à fait normal quand on sous-entendait presque qu’il n’était pas du tout ce qu’il pensait depuis pas mal d’années. Qui aurait accepté ce genre de nouvelle hein ? Même Owen avait eut du mal à croire qu’il était le fils de ce foutu Van Helsing au début. Pourtant il avait fini par se faire à l’idée et il avait du supporter pas mal de choses avant de pouvoir être “libre”, quitter l’Ordre n’avait pas été une chose aisée, mais il avait fini par réussir, malgré qu’il connaissait les risques. Son Père pourrait très bien vouloir le récupérer où lui parler un jour où l’autre. Si pas pire. Qu’est-ce qui lui disait que le Patriarche n’avait pas tout bonnement envie de le tuer à un moment donner hein ? Rien ne lui assurait ce genre de choses.

Le regard du Professeur passait du Troll aux fées, puis sur Jason, alors qu’il soupira intérieurement, fronçant les sourcils en posant les yeux sur les créatures surnaturelles qui étaient présentes en face d’eux. “Laissez-moi, deux minutes.” Le Chasseur passera devant Jason, faisant dos au Troll et aux Fées, malgré le risque d’un possible coup bas, mais Owen restait prudent malgré tout, alors qu’il voulait juste, grâce à sa stature éviter que le regard de Jason finisse par continuer à voir ces créatures. “Gamin. Je sais que ce ne sont pas des choses faciles à entendre, mais il faut que tu te calmes. S’il te plaît.” Le Professeur avait un regard différent quand il posa les yeux sur Jason. S’il avait toujours l’expression de son visage qui semblait particulièrement sévère et sérieux, dans ces yeux, c'était différent, si on regardait bien. Il n’avait aucune animosité à l’encontre de ce jeune, bien au contraire même. “Si tu le souhaites, je t’aiderais à avoir les réponses que tu veux en enquêtant de mon côté. Mais actuellement, il y a beaucoup plus important, il faut les renvoyer chez eux. On ne peut pas les laisser dans le Monde des Humains, ils ont fait déjà assez de dégâts comme ça.

Les pupilles bleus du Professeur se poseront sur le cadavre du chat que Jason portait dans ces bras. Pauvre petite bête. Et en vue de la réaction du Gamin, ce petit être devait être la personne la plus importante dans la vie de Jason. C’était compréhensible que de le voir atteint par sa perte, malgré qu’il tentait, visiblement, de tout garder en lui. “Lâche prise, Gamin. Tu ne seras pas tout seul.” On pouvait bien se demander pour quelle raison, Owen, disait ce genre de choses. Autant par le fait qu’il retenait beaucoup trop ce qu’il ressentait, mais aussi face à ce que la situation lui donnait comme informations. Il fallait qu’il se détende, peu importe comment, il était très important que ces créatures repartent chez eux et Owen était dans l’incapacité de le faire lui-même. Il soupire légèrement, avant de prendre une grande inspiration, posant la main sur la tête de Jason, lui ébouriffant légèrement les cheveux. Il avait l’air d’un homme bien plus sympathique que ce qu’il pouvait faire croire. Il était dur avec les autres, mais jamais sans vraies raisons derrières.

Owen se tourna à nouveau vers les créatures, restant à proximité de Jason, juste par symbolisme. Il avait dit qu’il ne serait pas seul et c’était aussi son boulot, qu’il soit Professeur où Chasseur que d’accompagné les gens dans leurs épreuves. “Hey. Qu’est-ce qu’il faut faire pour vous ouvrir un portail et que vous dégagiez d’ici ?” Les fées se regardèrent, avant de venir voltiger autour d'Owen, chose qu’il n’aimait pas de base, mais il laissait faire en les suivants du regard. “Le sang. Son sang peu nous aider à trouver un portail pour qu’on puisse l’activé et quitter votre Monde.” Owen jeta un regard vers Jason, avant de reporter son attention sur les créatures. “Je vous préviens. Une seule fois. Si je vous revois venir ici, je vous bute. Et croyez-moi, l’Enfer sera un parc d’attraction comparer à la mort que je vous ferais subir.



[size=38]©[/size] 2981 12289 0


Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] E1li11
Owen talks in Tan
Revenir en haut Aller en bas
Little Bunny
Messages : 136
Date d'Inscription : 08/10/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen, nerd métahumain, pour les ignorants | Hacker, informaticien et inventeur particulièrement emmerdant, mais efficace.
☠ Relations conflictuelles :: ► Le nazi et sa clique de toucheurs d'enfants, principalement, mais, sinon, à peu près tout le monde...
♣ Alliés : : ► Daegan, Garash, Kreg, Vral, quelques potes peu recomendables... En somme, des gens qu'on voudrait pas autour de nous, en temps normal, mais qui ne me l'ont jamais faite à l'envers !
Jason B. Smith
Jason B. Smith
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyLun 13 Déc 2021 - 13:56

Flitlings and trolls are on the menu.

Le troll et les deux fées firent comme le chasseur leur avait demandé : ils restèrent un peu en retrait pendant qu’il te touchait quelques mots, tentant de te calmer et de te montrer qu’il te soutenait, qu’il voulait t’aider, même si vous n’aviez aucun lien en particulier. Vous n’étiez qu’un étudiant fraudeur et un professeur de l’université et, pourtant, d’une certaine façon, ça te touchait. Pendant un court instant, tu eus l’impression d’être de nouveau avec Karl. Ce vieux bouc te disait des choses dans le genre et il était plus qu’un mentor : il était comme le père que tu n’as jamais eu – parce que le tien était un abruti.
Le Pr. Van Helsing ne t’apprenait rien, en soi, mais c’était vrai qu’il fallait que tu te reprennes. Tu ne pouvais pas te laisser aller dans cette situation : vous perdiez du temps et il fallait, définitivement, renvoyer ces créatures à leur propre monde. Tu ne savais pas grande chose sur les fées. Du moins, pas grande chose de fiable que tu n’aies pas lu dans des livres random, des mangas ou des jeux vidéos et, si tu avais appris quelque chose en travaillant avec les Higeens, c’était que la réalité différait souvent de la littérature et la fiction, même si on s’en inspirait.
Doucement, il posa une main sur ta tête et ébouriffa tes cheveux, faisant l’effet d’un seau d’eau froide : tu te calmas d’un coup. Tes épaules s’affaissèrent et tu pinças tes lèvres, baissant le regard alors que tu ravalais tes larmes. Tes oreilles retombèrent sur les côtés de ton visage, serrant davantage le corps de Gin contre toi.

J’ai toujours su que tu étais spécial, Bran. Il ne faut pas que tu prennes tout ceci comme quelque chose de mauvais : c’est un changement comme un autre et puis, ne voulais-tu pas connaître tes origines ? fit l’esprit de ton chat, frottant sa tête contre l’une de tes joues. Je crois que tout ceci devait arriver. Tu as bien pris soin de moi tout ce temps, alors, je suis content de pouvoir t’aider un peu, même si ce qui arrive ne semble pas être bénéfique pour toi, pour l’instant.

Ce n’est clairement pas bénéfique. J’suis à deux doigts de chialer, Gin… murmuras-tu à l’entente du félin pendant que ton professeur demandait des renseignements aux fées. Oui, je voulais, mais pas comme ça. C’est pire que les vœux foireux d’un génie vaudou-trisomique au chômage... Je pourrais pas digérer tout ça avant un moment...

Tu les écoutas d’une oreille distraite, retenant seulement des bribes et le mot sang. Ils avaient besoin de ton sang ? Tu sentis quelque chose couler sur ton front et, en levant une main, tu réalisas enfin que tu avais une blessure. Depuis quand ? Probablement depuis que tu t’étais griffé avec une branche et que ça t’a arraché le bonnet pendant que vous alliez vous planquer. C’est pour  ça que l’autre pute androgyne avait essayé de te toucher, tantôt ?

Woh woh woooooh ! Arrêtez un peu l’train, là. Si vous avez besoin d’sang, pourquoi vous prenez pas l’vôtre ? Pourquoi ça doit être l’mien ? lanças-tu à l’entente des fées, du troll et de ton aîné. Tu essayais de comprendre, mais, pour toi, la question n’était pas stupide – juste évidente : pourquoi toi et pas eux, s’ils avaient besoin du sang d’une fée ? Qu’aviez-vous de si différent ? Et ne me sortez une connerie du genre "on est trop faibles", c’est du bullshit. Vous encadrez un troll, quand même.

Les fées se regardèrent entre elles, grimaçant légèrement : tu étais vraiment paumé, visiblement. Tu n’avais pas la moindre idée sur rien les concernant, tu ne savais même pas l’histoire de leur monde ou de leur société. La fée androgyne gratta légèrement son menton, cherchant les bons mots, parce que la fée féminine était tout sauf diplomatique.

Ce n’est pas vraiment un rapport de force ou de puissance, mais de hiérarchie. fit la fée androgyne, se rapprochant de nouveau de toi. Le troll peut se tromper, mais il est vrai que ta présence est assez… différente de la nôtre. Ça, sans compter le fait que tu aies la marque de plusieurs démons sur toi, bien entendu – et je ne parle pas de ce que tu as sur la nuque, petit lapin.

Ce que mon compagnon veut dire, c’est que tu as le même sang que ceux qui ont fermé les passages il y a quelque temps. Donc, il n’y a que ton sang qui peut l’ouvrir. l’interrompit l’autre fée, croisant les bras sous sa petite poitrine. Je me demande, quand même, ce que quelqu’un comme toi fait ici… Il n’y a presque plus d’êtres féeriques dans ce monde depuis des siècles, l’absence de magie et la chasse intensive est en train de nous tuer. Mais toi… tu es un cas particulier. C’est encore pire...

Je ne me trompe jamais. Je sais reconnaître CE sang-là quand je le sens. grogna le troll, agacé. On a trouvé l’emplacement d’un passage qu’il y a dans la zone, mais plus que fermé, il est en veille. Tu dois juste mettre un peu de ton sang où on te dira et tout ira pour le mieux. Je n’ai pas non plus envie d’être ici, il fait trop froid.

Tu avais beaucoup de questions…
Encore plus qu’avant. Comment ça, "CE sang-là" ? Pourquoi tu serais un cas particulier, même pour les fées ? Qu’entendaient-ils par hiérarchie ? La pression que tu avais dans la tête ne faisait qu’augmenter, te donnant une bonne migraine. Tu massas un peu tes tempes avant d’apercevoir ton bonnet, qui pendouillait d’une branche. Tu allas le prendre, tu le mis pour garder tes oreilles au chaud, puis retournas auprès de ton professeur – tu n’étais pas rassuré, surtout, au vu de la réputation que les fées avaient dans le folklore celtique : c’étaient des garces, comme les démons. Serait-ce vrai ? Si oui, et si elles te faisaient un coup fourré ?

Qu’on soit clairs : je vous refile du sang et vous dégagez, c’est ça ? demandas-tu, juste pour être sûr. Pas de coups fourrés, hm ?



PrezJournalDemandes RPsMailsTéléphoneThème ★ Couleur: #6495ed
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant(e)
Messages : 43
Date d'Inscription : 14/08/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Âme Errante
☠ Relations conflictuelles :: Ordre des Van Helsing
♣ Alliés : :
Owen Van Helsing
Owen Van Helsing
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyJeu 16 Déc 2021 - 18:00



Flitlings and trolls are on the menu.❝ Welcome to your life There's no turning back Even while we sleep We will find you Acting on your best behavior Turn your back on Mother Nature Everybody wants to rule the world It's my own design It's my own remorse Help me to decide Help me make the most of freedom And of pleasure Nothing ever lasts forever Everybody wants to rule the world ❞
( Everybody Wants To Rule The World - Lorde ) ••• Il s’agissait là d’une situation qui devait être fort difficile à supporter pour son élève. Pourtant, Owen demandait à ce jeune de se calmer et de reprendre le contrôle de ces émotions. Ce n’était pas bien méchant, mais dans ce genre de moment, il fallait toujours avoir ce contrôle de soi pour éviter de faire une connerie où de tout simplement merder quelque part. Il avait beau être un chasseur, Owen ne tuait pas systématiquement les créatures surnaturelles qu’il croisait, bien au contraire même, il tentait, comme aujourd'hui, de discuter et s’arranger pour éviter que le Monde des Humains finissent au milieu d’une guerre entre “races” où d’avoir plus de problèmes qu’il y en avait déjà. Il avait toujours tenté de remettre de l’ordre dans les situations et de garder un certain équilibre entre les Mondes existants. On ne le surnommait pas uniquement “Chasseur”, certains, lorsqu’il était encore en Égypte, le surnommais “Gardien” et dans un sens, c'était bien plus valorisant.

Le Professeur observa Jason du coin de l’œil, se contentant de l’écouter quand il demanda des explications, tout en enregistrant les informations que les fées donnaient. Il comprendra très vite que Jason devait faire partie d’une famille haute dans la hiérarchie des fées, bien qu’il n’était pas le plus connaisseurs dans le domaine, il se mettait déjà en tête de s’informer bien plus sur eux pour avoir le plus d’informations possible et de pouvoir faire face à de possible “retrouvailles” avec le Monde des fées. On ne sait jamais, d’autres pourraient faire irruption dans le Monde Humains, et sincèrement, Owen avait envie de pouvoir garder le contrôle sur les situations dont il devait faire face. Mais le fait que Jason fréquentait également les Démons suscita également la curiosité d'Owen. Il n’était pas rare de voir des humains où métahumain, peu importe, d’être liés à des créatures surnaturelles, certains étaient au courant, d’autres non. Mais il tenait tout de même à savoir si ce n’était pas dangereux. L’équilibre restait quelque chose de fort important pour lui.

Le Chasseur posa les yeux sur les fées et le Troll, plissant un peu le regard, ils avaient tout intérêt à ne pas faire un coup bas, que se soit à lui où à Jason. Mais surtout pour son élève. Owen se fichait pas mal de ce qu’ils pouvaient bien lui faire, mais quand il s’agissait de jeunes tel que Jason, il était hors de question qu’on les affecte plus qu’il ne l’était déjà. Surtout que sa situation n’était pas facile aujourd'hui, entre la perte d’un ami très proche et la découverte, possible, de ces origines alors qu’il n’était pas au courant, semble-t-il, restait quelque chose de fort difficile à avaler. Mais ces créatures semblaient vouloir réellement rentrer chez eux. “Je pense que c’est bon, Jason. Donne leur ce qu’ils veulent et on rentrera tous chez nous ce soir.

Le ténébreux posera les yeux sur les créatures à nouveau, fronçant les sourcils. Ils avaient déjà fait assez de dégâts et aux yeux du Chasseur, plus vite ils quitteront ce Monde et mieux se sera. “Si, un jour, vous comptez revenir. Évitez de faire autant de dégâts.” Même si dans le fond, si c’était pour foutre autant la merde, Owen préférait cent fois qu’ils ne reviennent pas. Ce qui est sûr, c’est qu’il restait à proximité de Jason, et il comptait bien rester jusqu’à ce que ces choses partent, et peut-être même après, afin de voir comment il se sentirait une fois que ces créatures auront quitté ce Monde. Il était un Professeur avant d’être un Chasseur et ce petit gars, bien qu’il ne le montrait pas, Owen l’appréciait. Il était intelligent et avait beaucoup de culture et il participait un peu en cours, bien que le Professeur avait très vite compris qu’il n’était pas le genre à trop participer quand il y avait bien trop de monde.


[size=38]©[/size] 2981 12289 0


Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] E1li11
Owen talks in Tan
Revenir en haut Aller en bas
Little Bunny
Messages : 136
Date d'Inscription : 08/10/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen, nerd métahumain, pour les ignorants | Hacker, informaticien et inventeur particulièrement emmerdant, mais efficace.
☠ Relations conflictuelles :: ► Le nazi et sa clique de toucheurs d'enfants, principalement, mais, sinon, à peu près tout le monde...
♣ Alliés : : ► Daegan, Garash, Kreg, Vral, quelques potes peu recomendables... En somme, des gens qu'on voudrait pas autour de nous, en temps normal, mais qui ne me l'ont jamais faite à l'envers !
Jason B. Smith
Jason B. Smith
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyVen 17 Déc 2021 - 16:55

Flitlings and trolls are on the menu.

Clairement, ça ne t’enchantait pas, mais tu te faisais une joie de te débarrasser aussi vite de ces trois créatures emmerdantes. Non pas que tu te souciais des gamins qui avaient disparu, mais tu te souciais des animaux qui avaient été tués dans leur sillage jusqu’à Gotham City.

Pas venu pour faire une promenade... grogna le troll.
Vous avez déjà vu un troll utiliser une porte ? demanda la fée féminine sarcastiquement.
Ça n’a pas été faute d’essayer de l’ouvrir pour lui. C’est des sauvages, les trolls. ajouta la fée androgyne, ce qui te fit rouler les yeux.

S’ils dégageaient, tant mieux, tu n’auras pas à bouger inutilement, alors que tu étais déjà fatigué, en colère, démoralisé et déboussolé. Rien de bon ne serait sorti d’un tel combat et tu ne savais même pas comment tuer une fée. Tu savais que certaines histoires et mythes voulaient qu’elles soient sensibles à un métal, mais tu ne savais plus lequel et tu n’étais même pas sûr que ce soit vrai. Tu avais croisé nombreuses sortes de créatures au long de toutes ces années de carrière dans la chasse, tu avais beaucoup lu et appris sur d’autres que tu n’avais pas encore rencontrées – juste pour être préparé. Ceci dit, les fées… tu ne pensais jamais rencontrer ces merdes et, encore moins, en être apparenté. C’était un coup dur à encaisser, mais moins que la perte de Gin.

Et, si vous revenez pas, c’sera mieux. intervins-tu très sèchement. Vous avez besoin de beaucoup de sang ?

Juste quelques gouttes firent les deux fées en même temps, se rapprochant de nouveau de toi. On peut se servir ? Tu en as sur le visage.

Blasé, tu hochas la tête et laissas qu’une des fées lève un peu ton bonnet pour exposer la blessure que tu avais sur le front. L’autre fée approcha ses petites mains de la plaie et attendit que sa comparse appuie dessus pour faire perler quelques gouttes de sang qu’elles collectèrent de sitôt, te faisant grimacer.

Eeeeh… J’suis pas un putain d’citron. Attention à vous mains, merde. râlas-tu, fermant un œil, tout en fronçant les sourcils. Tu levas une main pour frotter un peu ton front, tout en gardant le corps de ton chat contre toi. Les fées s’éloignèrent aussitôt, allant auprès du troll qui ne se fit pas prier pour ouvrir la marche en direction du passage qu’ils avaient trouvé. Oh et, si jamais ya vraiment une prochaine fois, touchez pas aux gamins ou aux animaux domestiques. C’pas discret.

Le troll t’ignora complètement, mais la fée qui avait les mains vides s’arrêta et se tourna vers vous, visiblement confuse. Cette réaction spontanée trahit aussitôt le fait qu’ils n’étaient pas au courant ou, du moins, que ce n’était pas eux – mais les propos prononcés par la suite le confirmèrent :

Quels enfants ? s’enquit la fée féminine. Elle regarda le Pr. Van Helsing, comme si elle cherchait des réponses dans son regard ou de sa part, tout simplement, parce qu’elle le jugeait plus fiable que toi. Le troll a juste dévoré un jeune humain à l’apparence douteuse qui sortait d’une ruine, un peu plus loin, et qui l’a provoqué. On ne s’est ni approchés ni n’avons touchés à des enfants. Pour ce qui est des animaux domestiques, on plaide coupable, puisqu’il en a mangé quelques-uns dans le dispensaire pour animaux.

Tu ne te foutrais pas un peu de notre gueule ? lanças-tu, regardant, à ton tour, le brun. Tu ne croyais pas les fées, mais celle-ci disait la vérité. C’pas que j’en ai quelque chose à foutre des gosses, mais ya un petit paquet qui a disparu et j’ai retracé ces disparitions tout le long de vot’trajet jusqu’ici. J’pense, mon prof saura mieux expliquer.

Si ces êtres n’avaient vraiment rien à voir avec cette histoire…
Alors, que se passait-il ? Qui ou quoi était derrière tout ça ?



PrezJournalDemandes RPsMailsTéléphoneThème ★ Couleur: #6495ed
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant(e)
Messages : 43
Date d'Inscription : 14/08/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Âme Errante
☠ Relations conflictuelles :: Ordre des Van Helsing
♣ Alliés : :
Owen Van Helsing
Owen Van Helsing
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptySam 18 Déc 2021 - 11:35



Flitlings and trolls are on the menu.❝ Welcome to your life There's no turning back Even while we sleep We will find you Acting on your best behavior Turn your back on Mother Nature Everybody wants to rule the world It's my own design It's my own remorse Help me to decide Help me make the most of freedom And of pleasure Nothing ever lasts forever Everybody wants to rule the world ❞
( Everybody Wants To Rule The World - Lorde ) ••• A la mention des enfants, bien que Owen écoutait la conversation de Jason et les créatures depuis le début, restant donc vigilant pour éviter des problèmes entres les deux “camps, le Chasseur plissa le regard, alors qu’il semblerait que le Troll n’aurait en aucun cas finit par s’en prendre à des enfants. Et ça, c’était un problème. Parce que si réellement ce n’était pas eux, cela voulait clairement dire qu’une créature s’en prenait aux gosses de la ville et qu’Owen n’avait pas encore trouver l’identité de cette chose où de la personne. Certains humains pouvaient faire ce genre d’atrocités, mais il ne fallait pas oublier également que le Monde était rempli de créatures surnaturelles qui n'échappaient pas à l'œil du Chasseur. Si c’était le cas pour l’instant, Owen jura de trouver le salaud qui s’en prenait à ces pauvres enfants. “Une coïncidence. C’est juste une coïncidence que vous soyez ici et que ces enfants disparaissaient en même temps. La piste m’a conduit jusqu’à vous, visiblement.

Le professeur se mit à réfléchir bien plus vite soudainement, alors qu’il croisa un peu les bras, frottant son menton d’une de ces mains. “Pour faire court, des enfants finissent par disparaître depuis quelque temps, si je suis là aujourd’hui c’est parce que j’ai suivi la piste qui m’a conduit jusqu’à vous. Alors soit la personne qui est derrière tout ça en a profiter pour que je m’occupe uniquement de votre cas, soit il s’agit juste coïncidence et vous vous êtes peut-être croisé sans même vous en rendre compte.” Un léger soupire s’échappa de ces lèvres, alors qu’il observa le Troll et les fées du coin de l'œil. C’était possiblement un coup monter de la part de quelqu’un d’autre pour pouvoir échapper à la vigilance du Chasseur. “Je n'ai pas l’impression que vous mentez vis à vis de cette histoire. Évitez de vous attirez autant d'emmerdes si vous finissez à nouveau coincé chez les Humains. Il y a un équilibre à respecter et je risque bien d’être à nouveau sur votre route si vous faites de la merde.” Owen tenait à réellement être clair à ce niveau là, alors qu’il posa les yeux sur Jason, il savait qu’il était terriblement perturber face à la situation et il avait vraiment envie de garder un oeil sur ce gamin.

Il n’était pas bien jeune, ni vieux, mais aux yeux du Chasseur il restait un gamin, de part son jeune âge comparer à lui, malgré qu’il était majeur et qu’il savait bien ce qu’il faisait dans la vie de tous les jours. Ces jeunes étaient tout simplement l’avenir du Monde et si Van Helsing était là aussi pour informer ces jeunes qu’il n’y avait pas que des Humains et des méta humains, voir même des Aliens, c’était parce qu’ils devaient être capable de faire face à ces créatures sans se poser trop de questions. Certains le savaient, mais Owen avait parfaitement conscience qu'il ne s'agissait que d'un petit pourcentage. Jason était un jeune homme très intelligent, et il savait pas mal de chose aussi. Pour sûr qu’Owen avait envie de s’assurer qu’il aille bien malgré la situation, bien qu’il aura besoin de temps pour avaler tout ça. Son attention se reporta à nouveau vers les fées, alors qu’il plissa un peu les yeux. “Vous pouvez me dire si vous avez croisé quelque chose qui vous semblait bien différent d’un humain lambda ? Cet humain là ? Qu’est-ce qu’il avait de si douteux en apparence pour que vous l’ayez bouffé ?” Peut-être que c’était une information qui n’allait pas du tout aider Owen, mais tout était bon à prendre, sait-on jamais. Dans tous les cas, le Chasseur comptait bien enquêter sur tous ça.


[size=38]©[/size] 2981 12289 0


Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] E1li11
Owen talks in Tan
Revenir en haut Aller en bas
Little Bunny
Messages : 136
Date d'Inscription : 08/10/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen, nerd métahumain, pour les ignorants | Hacker, informaticien et inventeur particulièrement emmerdant, mais efficace.
☠ Relations conflictuelles :: ► Le nazi et sa clique de toucheurs d'enfants, principalement, mais, sinon, à peu près tout le monde...
♣ Alliés : : ► Daegan, Garash, Kreg, Vral, quelques potes peu recomendables... En somme, des gens qu'on voudrait pas autour de nous, en temps normal, mais qui ne me l'ont jamais faite à l'envers !
Jason B. Smith
Jason B. Smith
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] EmptyHier à 15:12

Flitlings and trolls are on the menu.

Non. Pour toi, ce n’était pas une coïncidence que ces êtres féeriques aient suivi un trajet aussi sanglant. Ce n’était pas avant ou après eux, non. C’était sur leur passage, presque en même temps, selon tes sources et tes recherches, même si tu ne pouvais être à 100 % sûr de ça.
En tout cas, c’était quelqu’un ou quelque chose de suffisant intelligent et fourbe pour utiliser un troll comme bouc-émissaire. Beaucoup de créatures se nourrissant d’enfants se moquent de tout ça et chassent simplement à leur faim. Ils ne font pas de coups aussi sournois et calculés. Peut-être, même, que cette chose visait également à ce qu’on tue le troll et ces deux fées ? Sinon, pourquoi aurait-ce essayait d’attirer l’attention de chasseurs sur eux ?

D’ailleurs, qui sait ?
Probablement, cette chose vous observait ?

Ça n’arrivera pas de nouveau. Votre monde est moche et ça grouille d’humains, maintenant. Et, j’ai rien senti en venant, mais je doute que ce soit quelqu’un de Féerie. rétorqua le troll, visiblement décidé à ne plus remettre les pieds dans votre monde – il n’avait pas tout à tort. L'mioche que j’ai tué, par contre, il avait un drôle de goût et de dégaine. Il avait l’air malade et avait plein de taches mauves et brunes sur les bras. Il sortait une maison en ruine toute pleine de dessins.

Welp. Ce que le troll décrivait aussi vaguement semblait correspondre à un simple junkie qui était allé acheter ou vendre de la drogue dans une cabane en ruine. Les tâches sur les bras devaient être des bleus dus aux piqûres, surtout s’il avait un goût aussi particulier – même pour une créature qui est censée bouffer n’importe quoi.

Va savoir ce que plouc se mettait dans le corps !
Minimum, de l’héroïne.

Qu’est-ce qu’un troll peut en savoir ? s’enquit la fée androgyne, roulant des yeux. Si c’est quelqu’un qui tentait de nous piéger et qui a réussi à se cacher jusqu’à présent c’est un cas très sérieux. Pourquoi nous utiliser ? Sauf si c’était TOI la cible, abruti.

Shh… du calme, vous deux. Le jeunot était assez sale, en effet. Quelqu’un d’autre était avec lui peu avant, mais ce quelqu’un est parti après avoir pris un sachet qui contenait une poudre blanche. fit l’autre fée, soupirant. Mais, pour revenir aux enfants… Est-ce que vous savez quand ont eu les attaques ? Ou, la plupart, du moins ? On tous un peu à cran, mais on tentera de s’informer.

J’doute que c’soit une coïncidence. Comme vous dites, on a sûrement voulu vous faire porter l’chapeau. La plupart ont été signalées en extérieur, mais ça a été autant durant la journée comme la nuit. Ceux qui ont disparu durant la nuit étaient plus proches d’chez eux ou dans leurs baraques, carrément. répondis-tu, plissant tes lèvres. Pour c’qui est du pauv’con que le troll a bouffé, c’était sûrement un junkie. On s’en cogne. ajoutas-tu, ayant l’air complètement blasé. Tes yeux et ton nez étaient rougis, un peu gonflés. Tu avais envie de te barrer et que ces bestioles s’en aillent. C’quand que vous dégagez, vous dites ?



PrezJournalDemandes RPsMailsTéléphoneThème ★ Couleur: #6495ed
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]   Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MENU XXL : AVALE ET TAIS-TOI (Hentaï)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Autres lieux :: Comté de Gotham :: Sommerset :: Forêt de Gotham City-