Imaginez le Mythe de Gotham City




Batwing

Azrael

Orpheus

Katana

Tarentula

Nightrunner

Zatanna

Ragman

Huntress

Simon Dark

Misfit

Stryx

Deathstroke

Duela

Blackfire

Pyg

Quiz

Fright

Zsasz

Killer Moth

March Hare

Magpie

Man-Bat

Strange

Holiday

Sofia Falcone

Mario Falcone

Le Lynx

Tobias Whale

King Snake

Blockbuster

The Bone

Requin-Tigre

Kossov

Omerta

The Jazzman

Julie Madison

Slam Bradley

Dr. Arkham

Aaron Cash

Silver St Cloud

Thorne

Zorbatos

Bullock

Alyce Sinner

Crispus Allen

Montoya

Jason Bard

Talia Al Ghul

Nyssa Al Ghul

Vertigo

David Caïn

Deadshot

Le Senseï

Whisper A'Daire

Bronze Tiger

Catman

Dr Darrk

White Ghost

Merlyn
Derniers sujets
» Drôle de trouvaille - mission solo - 17.01.18
Les affaires sont les affaires. EmptyAujourd'hui à 3:08 par Lonnie Machin aka Anarky

» Laisses toi glisser, gars.
Les affaires sont les affaires. EmptyAujourd'hui à 1:05 par Benjamin Shelby

» Time to Play
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 22:58 par Liam Faith

» Une faim singulière [Pv Porcelaine)
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 22:24 par Porcelaine

» Une rencontre au pas, de tir ! (Feat : Barbara Gordon)
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 22:02 par Barbara Grayson / Batgirl

» Mission : "Recevoir une plainte" (Feat : Lisbeth)
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 20:59 par Liam Faith

» Blabla
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 20:50 par Cassandra Cain/Black Bat

» Un robot au chomdu - pv Serena Ardwin - 15.01.18
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 19:39 par Lonnie Machin aka Anarky

» La banquise est froide [PV]
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 19:15 par Oswald C. Cobblepot

» La Nuit au Musée [Cassandra]
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 18:58 par Cassandra Cain/Black Bat

» Trois en moins pour l'honneur [PV - Serena Ardwin]
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 18:31 par Serena Ardwin

» Règlement à OK Gotham [PV Nightwing, Elio, Liam, Batman]
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 18:05 par Dick R. Grayson/Nightwing

» La Course au Jouet
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 17:41 par Serena Ardwin

» Quelques maux à se dire - Alexa Varon BomberGirl - 29/09/17
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 16:54 par Lonnie Machin aka Anarky

» Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 15:12 par Jason B. Smith

» Asian Street Fight
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 13:52 par Tian Hong

» Maybe I'm a sweetheart trying to make my own scars || PV Dick Grayson/Nightwing
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 13:49 par Tatiana Lavrinenko

» Deux potes, deux manettes
Les affaires sont les affaires. EmptyHier à 12:11 par Dick R. Grayson/Nightwing

» Li Wei Zheng, la fleur informatique.
Les affaires sont les affaires. EmptySam 15 Jan 2022 - 21:57 par Li Wei Zheng

» Une rencontre inattendue.
Les affaires sont les affaires. EmptySam 15 Jan 2022 - 21:37 par Bruce Wayne / Batman

-44%
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – Nitro 23,6″ FHD 165 Hz 1ms
159.99 € 286.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Les affaires sont les affaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cobblepot
Messages : 3203
Date d'Inscription : 02/08/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Homme d'affaires impitoyable
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Oswald C. Cobblepot
Oswald C. Cobblepot
MessageSujet: Les affaires sont les affaires.   Les affaires sont les affaires. EmptyVen 15 Oct 2021 - 15:32

Oswald réajustait son costume trois pièces en queue-de-pie devant sa dernière acquisition : une psyché dont le contour en or massif est gravé d'oiseaux en tout genre. Une colombe surmonte le cadre. Bien qu'Oswald détestait les miroirs, car il détestait l'image qu'ils renvoient, celui-ci ne pouvait que se trouver dans son bureau, au sous-sol de son club. Il prend le haut-de-forme trônant sur son bureau en peuplier. Un bel ouvrage, façonné à sa demande par le petit propriétaire de la boutique de chapeaux en face du musée Cyrus Pinkney, son bâtiment favori en cette ville. Sacré Jervis, un bien brave garçon, bien qu'incompris par la plèbe. Un talent comme celui du Chapelier, ça ne se monnayait qu'en millions de dollars. Il l'a fait à un prix que le Pingouin trouve dérisoire – 1000 dollars. Oswald lui avait donné une invitation pour cette soirée au club en allant chercher le chapeau. Il a directement répondu qu'il serait peut-être présent. Descendant dans le club, où l'équipe de serveuses que le Pingouin avait recruté, elles étaient en train de s'affairer aux derniers préparatifs. Elles sont habillées comme Oswald l'imaginait, des body queue-de-pie, des bas résilles, des talons hauts. Elles sont toutes magnifiques. Les videurs, eux, revérifient leurs listes d'invités, ainsi que leurs listes de personnes à ne pas faire entrer. Si cette soirée ne se déroule pas comme prévu, cela mettra le Pingouin en colère. Ils savent que le Pingouin n'aime pas être en colère. Assis à une table dans les hauteurs de son restaurant, il avait lancé cette petite soirée, pour rencontrer quelques acteurs mineurs de cette ville. Parlant avec Lark, son chauffeur, Oswald continuait de discuter, observant le moindre détail dans la salle.

"Je veux que tu envoies nos gars sur le territoire des italiens. Fait une descente et flingue en un maximum. J'veux qu'ils se rappellent de moi et de ma grandeur."

Fallait nettoyer ces rues de la vermine de la pègre. Ces ordures devaient se faire exterminer façon modo allegro. Cobblepot doit être très à cheval sur la sécurité, obligatoirement, car il faut compter trois gardes justes à l'entrée. Ils vérifient les invitations de tout le monde mais aussi si les invités n'ont pas d'armes sur eux. Est-ce de simples mesures de sécurité ou alors Cobblepot a peur de quelque chose ? Quoiqu’il en soit, avec autant de mesures de sécurité, l'endroit est bien protégé, il faudrait être suicidaire pour s'y attaquer. La température de la pièce est idéale. S'approchant des tables bleutées. Les chauffages posés dans chaque pied fonctionnent. Ce soir, la salle VIP sera réservée au Pingouin. Cette salle est située tout en haut de l'iceberg trônant au fond du club. La vue y est resplendissante. Il pourrait surveiller en bas comment la soirée se passera. Les murs du bâtiment sont recouverts de glace, et lorsqu'elle fond, les fontaines à chaque coin coulent à flot. Tout est magnifique. Lark s'incline, et prend congé.

"J'espère sincèrement que cette soirée se passera bien."

Et pas que dans l'Iceberg, non. Cobblepot s'inquiétait. Beaucoup de problèmes survenaient. Des tensions dans les rues. Des gars à Cobblepot se faisaient cogner, et manque de chance, la mafia asiatique semblait revenir en force. Faut croire que les chinetoques étaient toujours là pour foutre une merde quand ils en avaient envie, et Cobblepot savait qu'il allait devoir les attaquer, à un moment où à un autre. Maire ou non. Ils commençaient à tanner le cuir du Pingouin, et ça n'était pas bon pour la suite des évènements. Perdu dans ses pensées, Oswald attendait beaucoup. Et les résultats du premier tour de la mairie allaient bientôt être disponibles. Merde, quelle pression. Oswald s'avance vers Bossworth, le garde du corps qu'il avait recruté lorsqu'il était revenu à Gotham. Il se trouve être un formidable informateur pour ce qui était des informations dans les rues, un homme à poigne comme le Pingouin les aimaient beaucoup. Toute cette foule mon Dieu, toute cette foule. Tout ces petits êtres innocents, insouciant, et si peu informés, qui venaient se faire plumer comme des pigeons ici-bas. Qui allaient sûrement tous perdre quelques plumes ce soir. C'était même quasiment sûr. Ce n'était pas bien compliqué comme équations, il suffisait d'avoir les informations et surtout d'être une célébrité comme Cobblepot. Les riches aimaient bien ce qui était hors-norme, du coup, ils venaient en masse à l'Iceberg Lounge. Il était connu dans le milieu du crime, de la pègre surtout, et il s'était fait des amis, et des ennemis sortant tout droit d'Arkham. En espérant qu'aucun clown ne ramène sa sale gueule dans son lieu de prédilection. Bossworth annonce que l'équipe est fin prête. Il annonce aussi que des invités font déjà la queue à l'entrée. L'ouverture des portes est prévue à 22h. Il est 21h47 à la montre de gousset. Un bel objet, en or et argent, dont le corps est gravé d'un manchot Empereur. Oswald l'avait acquise un peu par hasard, à bon prix. Surtout en arnaquant, mais les affaires sont les affaires, hein ? Oswald va se faire servir un cocktail à l'immense bar du carré VIP. La serveuse tremble. Elle le fixe avec anxiété. Elle ne pensait peut-être pas servir son patron. Elle le craint. Il apprécie. Il lui chuchote de respirer en souriant. Elle se calme relativement, et sert son Frozen Daïquiri. Il est parfait, et Oswald le lui fait savoir. Elle reprend sa respiration.

"Continue ton travail."

21h58. Oswald monte dans son Iceberg. Il ne descendra que lorsque que ses invités seront installés. Il est relié à Bossworth grâce à un système d'oreillettes. Il observe encore une fois la salle vide et fonctionnelle, quand Bossworth ouvre officiellement les portes de l'Iceberg Lounge. Les pigeons rentrent, tout va très bien se passer. Il avait convoqué deux personnes, deux personnes qu'il comptait voir dans son carré VIP. Une espèce de lapin bizarre qui l'avait contacté, et un policier que Cobblepot avait eu en haute estime, jadis. Peut-être qu'ils viendront. Peut-être que oui, peut-être que non. C'était ça la beauté du destin, ne pas savoir qui allait pointer sa sale trogne dans son bar. Il fumait au porte-cigarettes, attendant que ses hommes escortent les deux personnes. Les deux avaient reçu un mot de passe : Parapluie. Cela leur permettrait d'entrer dans le carré VIP dès leurs arrivées. Ils seraient les deux seuls à pouvoir y entrer ce soir. Alors que la soirée commence, tout se passe comme sur des roulettes. Du moins, en apparence.


Les affaires sont les affaires. V545
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant(e)
Messages : 365
Date d'Inscription : 20/03/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
☠ Relations conflictuelles :: ►Lex Luthor
♣ Alliés : :
Lisbeth Zalachenko
Lisbeth Zalachenko
MessageSujet: Re: Les affaires sont les affaires.   Les affaires sont les affaires. EmptyMar 23 Nov 2021 - 20:57

A vot'e service

01h00 avant l'ouverture des portes

Bon, ces services n'étaient déjà pas bien cher, mais ils avaient tout de même négocié une ristourne, les rapaces. Lisbeth faisait cela uniquement, car elle ne connaissait pas l'endroit et qu'elle voulait au moins y mettre les pieds une fois dans sa vie. Car sans invitation, on ne pouvait pas espérer y entrer. Et jamais elle n'aurait eu de sésame pour ce genre d'endroit chic : l'Iceberg Lounge. Elle devait donc y vérifier les installations informatiques du bel endroit. La petite russe arriva avec sa casquette "Liz'Tech" visée sur la tête malgré tout le "soin" qu'elle avait apportée à sa tenue, des mèches de cheveux arrivaient encore à s'en échapper. Ainsi qu'un pantalon marron bas de gamme et un veste du même marron floquée au logo de sa société.

Elle était arrivée tôt à cause de tout cette neige, et il y avait déjà quelques couples fortunés emmitouflés dans de la fourrure qui faisaient le pied de grue devant la porte. Elle prit un malin plaisir à leur griller la politesse et de frapper à la porte de l'établissement. Elle y glissa sa carte de visite et on la fit entrer non sans avoir vérifié son rendez-vous. L'endroit était beau, lumineux, bien pensé, agréable à regarder. Elle resta un instant figée à admirer la table VIP qui trônait dans les hauteurs de la salle. Bien qu'elle n'y siégerait jamais, elle s'imaginait ce que cela pouvait faire de contempler tout ce petit monde de là-haut. Liz loucha sur les serveuses aussi qui pourraient bien attraper froid dans leurs petites tenues.

On l'emmena rapidement dans les tréfonds du bâtiment, elle passa une porte sécurisée verrouillé par une clef et un autre sas répondant à un digicode. Elle se retrouva dans une grande salle dont l'un des murs était tapissé d'écrans. Après avoir vérifié son contrat, qui stipulait bien une confidentialité totale, ils activèrent les micros. L'installation était illégale, certes, mais pouvait être une mine d'informations pour qui savait l'utiliser. Le problème venait des caméras hautes définitions nouvellement installées. L'image était propre puis d'un coup, il y avait de la neige... Et de la neige pour un tel établissement, ce n'était pas si grave... Puis l'image revenait. De quoi rendre chèvre les gars chargés de la sécurité.

_ "Ca vous fait ça d'puis longtemps ?" demanda-t-elle sur un ton neutre

_ "Depuis l'installation des nouvelles caméras, il y a 2 bons mois." lui répondit le technicien.

Elle s'alluma une cigarette en regardant les écrans passer de la neige à une image nette.

_ "Le câblage a été vérifié ?" demanda-t-elle

_ "Non pourquoi ? On a juste vérifié les routeurs et les caméras" expliqua le technicien

_ "Vos caméras ont que dalle. J'parie qu'c'votre câblage qui est pas blindé... r'gardez là..." Liz pointa son doigt sur un écran qui passait de la neige à une image nette. "Il y a un néon qui clignote et quand il s'allume... bim... vous perdez l'signal" expliqua-t-elle.

_ "Avec des câbles blindés, catégorie 6, ça arrive pas c'genre de trucs. Bon pour ce soir c'est mort, vous aurez jamais l'temps de tout changer... J'vais mettre des couches d'aluminium sous les caméras. Ca d'vrait l'faire." expliqua-t-elle.

Ni une ni deux, elle fut amenée dans la grande salle du restaurant et dévissa chacune des caméras pour y installer des feuilles d'aluminium. Liz était comme un chef d'orchestre avec, à la place de sa baguette, un talkie-walkie vérifiant que tout allait pour le mieux. Et les unes après les autres, les caméras refonctionnaient parfaitement. Les techniciens étaient très contents et comme ils avaient payé ses services pour la nuit, la petite russe fut invité à rester derrière les écrans avec les agents de sécurité. On lui offrait même le repas.
The gritch inspire by @elfyqchan - Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Flass
Messages : 109
Date d'Inscription : 08/04/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Lieutenant des Stup'
☠ Relations conflictuelles :: ►James Gordon
♣ Alliés : : ►Harvey Bullock (Ami?/Ennemi?),GCPD
Arnold Flass
Arnold Flass
MessageSujet: Re: Les affaires sont les affaires.   Les affaires sont les affaires. EmptyVen 3 Déc 2021 - 17:00


Les Affaires sont les affaires

La veille


.:: Le lieutenant Flass appréhendait un jeune voyou dans une affaire de drogue sans importance ! Cependant, ceci faisait partie de son travail et surtout ceci lui permettrait de glaner plus d'information ! Le milieu est un milieu d'information... Quel jeu de mots dite-moi ! Le relâcha et s'en alla vers d'autres horizons.... Il allait recommencer ! c'est un peu comme une tournée des bars sauf que la, c'est la tournée des criminels ! Cependant cette fois-ci deux hommes derrière Flass l'interpella ! Prêt à dégainer Flass attendit la réaction des deux hommes.::.

"Vous êtes cordialement invité à L'iceberg Lounge demain , retenez ce mot ! "

*bouche à oreilles dont on entend que des chuchotis*

.:: Le lieutenant donna quelques billets au criminel, ceux sur quoi il ne s'était rien passé ! Il savait que l'homme ou la *bête* à l'origine de cette invitation ne fait dans al dentelle et doit se protéger ! ::.

L'après-midi


.:: Flass faisait un peu de paperasserie mais il devait se préparer pour son rendez-vous,non pas galant mais professionnel. Il s'habilla de manière élégante sans attirer l'attention ! Un peu passe partout, qui contraste très bien avec sa panoplie habituelle crasseuse ! Il avait acheté ces vêtements dans une boutique non loin des boutiques chic ! Il prévint son jeune Reese. ::.

"Écoute, Reese je n'ai pas de temps à perdre, je part j'ai une soirée professionnel, veille à ne pas oublier ce qu'on a dit ! Ces petites frappes n'attendent pas !"


.:: Ils parlaient tous les deux bien évidemment de racketter des jeunes criminels sans lien avec les mafieux ou autres personnalités criminel notable de Gotham ! ::.


Heure H


.:: Le lieutenant Flass faisait un peu tâche vis-à-vis des autres convives, mais il passa quand même inaperçu jusqu'aux gardes d'entrée, dont ils essayèrent de l'intimider parce qu'il porte une arme ::.

"Monsieur veuillez nous remettre votre arme !"

*Ne remet pas son arme principale et montra son insigne discrètement*

"Hmm c'est vous, entrez monsieur"

.:: L'iceberg Lounge était somptueux, une chose qu'un lieutenant de police voit rarement ! Il inspecta les lieux ! Et il remarqua quelques entrées ou sorties de secours, enfin des accès quoi ! Puis regarda avec intérêt les gens de la soirée, tout du beau monde, de la bonne populace aristocratique... Il était évident qu'Arnold n'avait pas sa place ici... Cependant, c'est pour affaires qu'il est ici ! ::.

.:: Il ne perdit pas de temps ! Que personne ne le remarqua dans cette soirée mondaine et alla directement au niveau du carré VIP ou des gardes faisaient encore leur travail ! Mais un coup de mot de passe bien trouvée "Parapluie" et il entra sans difficulté... Une fois à l'intérieur ! Il était apparemment le premier ! Il décida tout simplement de rester debout ! Immobile mais alerte ! Sans un mot ni un geste déplacé, il attendit l'hôte de cette soirée fort bien luxueuse ! Son arme toujours prête pour se protéger lui-même ou d'autres "personnalités". ::.





Les affaires sont les affaires. Final10
Revenir en haut Aller en bas
Blackgate
Messages : 88
Date d'Inscription : 13/09/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Criminelle | La fouteuse de merde
☠ Relations conflictuelles :: ► Oswald C. Cobblepot, G.C.P.D
♣ Alliés : : ► Anarky, Eugénia Volgin
Roxy Rocket
Roxy Rocket
MessageSujet: Re: Les affaires sont les affaires.   Les affaires sont les affaires. EmptySam 11 Déc 2021 - 21:19


Roxy laquait sa bouche d'un rouge saillant et agressif qui rehaussait son teint un peu rosi, parsemé de tâches rousseurs sur sa petite frimousse. Un rouge à lèvres qu'elle avait dérobé dans cette boutique de luxe arrogante. Un énième caprice comme elle s'en satisfaisait toujours. Des robes de grands couturiers, dérobées à une agence de mode, trônaient en masse partout dans son appartement traînant négligemment sur le parquet. Des pièces qui coûtaient une valeur inestimable qu'elle traitait cependant comme une paire de chaussettes. Elle avait toutefois jeté son dévolu sur une tenue exquise et élégante qui enrobait sa ligne. Une robe en velours, pourpre, fendue sur le côté de la cuisse droite qui laissait entrevoir seulement ce qu'il fallait. Le décolleté était plongeant, sans se révéler vulgaire. Toute en sensualité. La rouquine avait laissé sa tignasse fougueuse couvrir ses omoplates et ses épaules pour en casser le carré. Sa nature de cascadeuse lui offrait une musculature qu'il fallait savoir habiller -et ce n'était pas nécessairement évident. La jeune femme avait plutôt l'habitude des combinaisons d'aviatrice mais ce soir, était une soirée très spéciale. L'effort était de mise.

Oswald Cobblepot organisait une réception VIP à laquelle elle était invitée. Mais la demoiselle n'était pas dupe : elle savait pertinemment qu'elle s'engageait sur un terrain glissant. Toutefois, ce n'était pas pour la faire trembler ni même la perturber. A plusieurs reprises, la rousse avait cherché à lui nuire pour lui faire payer l'affront d'avoir essayé de l'assassiner. Bon son petit plan avec Anarky avait échoué -sa statue avait atterri dans la Black Tower plutôt que l'Iceberg comme prévu. Mais ce ne serait que partie remise. Ce vieux canard n'avait pas aimé qu'elle se donne le challenge de se mesurer à Batman. Il l'avait perçu d'un très mauvais œil, au point de vouloir l'assassiner, la convainquant de s'exiler plusieurs mois pour se cacher avant de revenir sur la grande scène. Sutton comptait bien lui faire payer cet affront, malicieusement. C'était une battante, tenace et teigneuse « Alors ma grande, prête pour le grand saut ? » elle reculait devant son miroir, tournant un peu sur elle-même « Parfaite chérie » Sur un sourire satisfait, elle s'habillait d'une fourrure blanche car l'hiver cette année mordait ses crocs sur la chair avec ardeur. Ses talons claquaient ensuite le bitume pour rejoindre son taxi. Cette fois-ci, elle avait décidé de soigner son entrée. Pas de fusée. Pas d'excentricité. Non elle voulait seulement satisfaire sa curiosité. Déjà, le Pingouin avait eu vent de son retour sur Gotham. C'était une bonne chose -elle avait de toute façon fait en sorte de se faire repérer. Cette soirée l'excitait énormément, l'imprévu la faisait frétiller telle une flammèche crépitante. Comment allait-il réagir ? Allait-il tenter quelque chose contre elle ? Ou au contraire, essayer de la récupérer ? Si elle le maudissait, Roxy l'avait fréquenté assez pour reconnaître son véritable génie, sa dangerosité, son autorité, aussi. Pourtant, elle était décidée à le provoquer, le défier -ça l'amusait. Rocket s'était tout de même montrée prévenante -un gilet pare balle, des couteaux dissimulés sur ses cuisses et quelques gadgets. Des boucles d'oreilles customisées pour tenir lieu de petites bombes, un rouge à lèvres anesthésiant et un pendentif orné d'un explosif. Mieux valait-il prendre des précautions, en se jetant dans la caverne du loup.

Le véhicule s'arrêtait à l'entrée, découvrant une file monstrueuse qui lui tirait une petite moue malgré l'avance qu'elle avait pris. Mais la masse humaine se dissipait assez vite alors que Roxy arrivait à hauteur des gardes, dégainant son ticket d'excellence. Un signe de tête et elle s'engouffrait à l'intérieur. Cette ambiance l'inondait comme une vague de nostalgie intense. Ses pieds avaient foulé cet endroit tellement de fois, aux côtés du maître des lieux. Son nez se levait pour redécouvrir le plafond, le décor d'excellence au goût ravissant qui dénotait du physique hideux du propriétaire. Son regard s'attardait plus sur les lieux que les gens qui y grouillaient. Elle en reconnaissait quelques uns mais rien qui puisse véritablement l'intéresser. Son index enroulait une mèche de cheveux pour jouer avec. La sensation d'être revenue à la maison la traversait sur un relent étrange de dégoût et de ravissement. Un mélange contradictoire qu'elle traduisait difficilement. Elle aurait pu se sentir comme une intruse, néanmoins ce ne fut pas du tout le cas. Mais la jeune femme n'y prêtait pas plus d'attention, se dirigeant vers le carré VIP « Parapluie » soufflait-elle, un peu las, au gardien qui la toisait avec un regard de bête sauvage. Il avait toujours de ces mots de passe. Puis elle franchit le seuil de cette porte, au cœur même de son temple de luxe. Ses prunelles vertes croisaient ceux d'un autre homme déjà présent. Immobile. Au fond de la pièce. Il ne lui disait rien. Alors elle lui offrait un sourire digne d'une publicité de dentifrice « Bonsoir ! Vous aussi, vous avez été convié à la partie ? » Enjôleuse, elle lui décochait un clin d'oeil. Mais si Roxy se montrait quelque peu insolente comme à son éternelle habitude, ce soir, rien n'échapperait à son esprit affûté et garderait les idées claires. Par la suite, sa silhouette se déposait comme une plume à la table des invités, plutôt à l'aise et surtout -impatiente de voir la suite.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Cobblepot
Messages : 3203
Date d'Inscription : 02/08/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Homme d'affaires impitoyable
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Oswald C. Cobblepot
Oswald C. Cobblepot
MessageSujet: Re: Les affaires sont les affaires.   Les affaires sont les affaires. EmptyLun 13 Déc 2021 - 21:30

Il était revenu dans son bureau, pour se changer. Malgré son obésité, il devait quand même changer ses vêtements assez souvent pour ne pas sentir la transpiration. La fumée du dernier cigare flottait encore dans l'air pendant que Cobblepot en entamait un second. Il disposait son haut de forme noir sur sa tête et se vêtit d'un de ses plus beaux costumes. Une chemise blanche, un par-dessus en polyester de couleur beige et un manteau de fourrure bordeaux. Un monocle rehaussait le style ingrat du Pingouin qui passait son temps à insulter voler ou même escroquer aux jeux. Il avait toujours ce long nez affreux et un double menton quand il rapprochait trop ledit menton du cou. Dans la pièce où il était, il était seul. Il voyait de la petite fenêtre carrée donnant sur la baie de Gotham une pleine lune qui lui correspondait bien. On prenait soin de réajuster le nœud papillon et le tour fut joué. Un des hommes de main vint avertir le Pingouin, la soirée avait déjà bien commencée, mais les réjouissances n'allaient pas tarder à se faire sentir elles aussi. Ah ! Les invités sont là, parfait. Il était temps d'orchestrer la seconde phase du plan. Rien ne devait transpirer de ce qui allait découler de la soirée. Oswald remit alors son chapeau sur le crâne, et se dirigea vers la table VIP où se trouvaient les deux convives. Un dernier petit plus, un porte cigarette et il était prêt pour la rencontre. Il parût alors, devant les deux invités.

"J'vois que vous avez trouvé la porte. Bien, le premier test de QI a été franchi. Wak wak."

Il ironisa, en guise d'ouverture à son petit marché personnel. Oswald était un homme courtois, qui savait s'entourer du personnel quand il en avait scrupuleusement besoin. S'avançant donc, le Pingouin n'attendait réellement pas de réponse claire ou précise mais il tentait le jeu tout de même. Il n'arrivait pas à regarder la jeune cascadeuse qui se trouvait à sa droite tandis que Flass était à sa gauche. Après tout, le profit intéressait plus que tout le piaf qui était avare comme personne et bougrement intelligent en ce qui concerne la conception de plans tordus ...

"En tout bien, tout honneur, j'voulais vous convier à cette petite sauterie. Rien que nous trois, pour discuter d'un projet qui pourrait potentiellement, nous rapporter gros. Et qui pourrait bien entendu, vous permettre de tirer un généreux avantage financier si la mission se termine de manière calme, réfléchie et qui mène au cent pour cent de réussite."

La réussite, c'était une nécessité, surtout quand les affaires sont les affaires. Et Oswald était quelqu'un de très porté sur la propriété et sur la réussite. On ne pouvait lui reprocher une telle qualité. Les babines retroussées, le propriétaire du Lounge disposa son porte-cigarette entre ses deux lèvres charnues violacées et bougrement gercées. Il sortit une cigarette de qualité de la poche de son manteau de fourrure et alluma la clope avec un briquet doré. Oswald cracha un premier nuage de fumée qui se dissipa vers le plafond, alors que la lumière l'éclairait ...

"J'compte récupérer quelque chose qui m'appartient. Quelque chose qui se trouve dans le commissariat central de Gotham City. Et j'ai besoin d'une casse-cou et d'un homme qui aime l'argent pour obtenir ce dont j'ai besoin."

Oswald jeta un coup d'oeil par-dessus la rambarde, qui surplombait l'Iceberg Lounge. Il pouvait voir tous les joueurs, tous les spectateurs, toutes les personnes présentes à cette soirée. Dans sa forteresse personnelle, il était le seigneur incontesté, et personne ne pouvait lui prétendre son trône. Il pouvait de décider de vie et de mort sur n'importe qui, qui pouvait entrer dans son bâtiment. Un seul ordre, et une personne pouvait disparaitre, dans les tréfonds de son Lounge, sans que personne ne pose plus jamais de questions par la suite. Cette pensée vint accompagnée d'un sourire, un sourire assez effrayant.

"Avant de vous en dire plus, je tiens à vérifier que vous n'êtes pas des tantouzes, et encore moins des lopettes. Je veux aussi savoir à partir de quelle somme vous comptez surmonter votre frilosité lâche à commettre un vulgaire larcin ?"

Les criminels d'aujourd'hui manquaient de classe. Surtout quand on voyait des criminels débiles comme le Joker, ou encore Black Mask. Rien de stylé, aucune classe. Rien. De toutes façons, un bon clown c'est un clown crevé, les tripes à l'air, et empalé par le fiacre à la vue de tous. Le Joker devait être buté depuis des années, mais malheureusement, personne n'y était arrivé. Même quand Oswald avait contacté Deadshot pour accomplir le carnage. Maniéré, comme toujours. Oswald savait trouver les mots pour parler et pour donner son avis sur tout. Même si la plupart des mots qu'il employait n'étaient pas compris par ses hommes, il se résignait à parler le langage du bas-peuple par bien trop de fois. Oswald tira une taffe sur la cigarette, avant de reprendre d'une voix calme et percutante, glaciale, comme toujours. D'un geste, le Pingouin claqua des doigts, et trois serveurs parurent, entrant sans faire de bruit, et écoutant d'une manière distraite ce qui allait leur être demandé. Le Pingouin avait un personnel à la hauteur, et surtout très qualifié, dans les pires moments. On ne sait jamais quand un clown peut entrer dans votre établissement pour tuer quelques garces et autres hommes d'affaires. Ce genre de truc, ça pourrissait la réputation d'un restaurant, fallait donc former le petit personnel pour satisfaire les besoins nécessaires. La survie, c'était tout ce qui importait pour Oswald Chesterfield Cobblepot. Et dans le monde de la pègre, il fallait sortir les couteaux en permanence.

"Je suis un piètre hôte. Permettez-moi de vous offrir un verre. Et à titre exceptionnel et parce que vous êtes de bonnes connaissances, je déduis dix pour cent de vos consommations. Wak wak. Pour moi, Jean, ce sera une vodka martini, avec un glaçon."



Les affaires sont les affaires. V545
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant(e)
Messages : 365
Date d'Inscription : 20/03/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
☠ Relations conflictuelles :: ►Lex Luthor
♣ Alliés : :
Lisbeth Zalachenko
Lisbeth Zalachenko
MessageSujet: Re: Les affaires sont les affaires.   Les affaires sont les affaires. EmptySam 18 Déc 2021 - 17:33

Une mauvaise partie

Lisbeth en avait finalement terminé avec les caméras. Et on la conduisit à nouveau au centre de sécurité de l'Iceberg. Les agents semblaient contents de son travail. Toutes les vidéos étaient maintenant opérationnelles. Leur chef n'avait pas fait la fine bouche et avait fait le virement immédiatement avec un petit supplément pour la vitesse d'exécution. La soirée démarrait sous les meilleurs auspices.

Tous les gars qui n'étaient pas affectés à la surveillance de la salle s'étaient rejoins pour une partie de  poker dans la salle de contrôle, et la russe fut cordialement invité à jouer. Et en moins d'une heure, les masques étaient tombés, tout ce petit monde s'appelait par son prénom, les cigarettes étaient allumées et l'alcool, un bon whisky pur malt, fleurissait dans les verres. Lisbeth n'y connaissait rien en poker et cela en faisait le pigeon parfait, et frêle comme elle était, l'alcool aurait vite fait de la mettre KO.
Mais certains, ayant le nez plus fin que les autres, avaient notés son petit accent russe et ces tatouages, elle était peut-être un peu plus "solide" qu'il n'y paraissait au premier abord. C'est quand elle descendit les verres les uns à la suite des autres sans ciller, qu'ils eurent leur réponse.  

A la fin de la deuxième partie, la salle entière était enfumée et l'atmosphère était aux blagues graveleuses. La petite russe fit la distribution de toutes ces cigarettes en même temps qu'elle donnait les cartes. Sa première main n'était vraiment pas bonne et elle n'avait pas réussi à se rattraper dans les tours suivants. Plus ses dollars lui échappaient, plus les hommes du pingouin étaient amusés et loquasses.

Les probabilités n'étaient décidément pas son truc. Elle perdit l'exact montant qu'elle s'était faite en début de soirée et affichait la mine des mauvais jours. La fumée, l'alcool et les blagues sous la ceinture avait eu raison de sa bonne humeur du début de soirée. Elle quitta la table en râlant en russe sous les rires des pingouins. Puis s'approcha des écrans et s'essaya au "qui est qui" avec les invités présents pour passer le temps.

Plumer par des pingouins, grosse dinde va râla-t-elle intérieurement.
The gritch inspire by @elfyqchan - Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les affaires sont les affaires.   Les affaires sont les affaires. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les affaires sont les affaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Pioneer's Island :: Le Bowery :: Iceberg Lounge | Musée Cyrus Pinkney-