Imaginez le Mythe de Gotham City




Batwing

Azrael

Orpheus

Katana

Tarentula

Arrow

Zatanna

Ragman

Constantine

Simon Dark

Misfit

Stryx

Mortician

Duela

Ferak

Pyg

Quiz

Fright

Zsasz

Killer Moth

March Hare

Magpie

Man-Bat

Strange

Holiday

Sofia Falcone

Mario Falcone

Le Lynx

Tobias Whale

King Snake

Blockbuster

The Bone

Requin-Tigre

Kossov

Omerta

The Jazzman

Julie Madison

Slam Bradley

Dr. Arkham

Aaron Cash

Silver St Cloud

Thorne

Zorbatos

Bullock

Alyce Sinner

Crispus Allen

Montoya

Jason Bard

Talia Al Ghul

Nyssa Al Ghul

Vertigo

David Caïn

Deadshot

Le Senseï

Whisper A'Daire

Bronze Tiger

Catman

Dr Darrk

White Ghost

Merlyn
Derniers sujets
» ★ Calendrier de l'avent 2021 ★
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyAujourd'hui à 0:21 par Jason B. Smith

» Blabla
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 23:48 par Tamara Fox

» Kazeo Tao Zhang • Everything Black
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 23:44 par Dick R. Grayson/Nightwing

» Vous écoutez quoi en ce moment ?
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 23:38 par Timothy Drake / Red Robin

» Pour un gros caillou (ft. Liam Faith)
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 23:28 par Liam Faith

» Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 22:59 par Jason B. Smith

» What if we made it our business? || PV Esther Richardson
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 21:27 par Tatiana Lavrinenko

» Le Noël de Casse-Noisettes [PV : Scarface]
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 21:01 par Porcelaine

» La Course au Jouet
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 19:41 par James Gordon Jr

» Pretty Woman - ft Elio Phllips, Summer Gleeson & Paige Monroe - 24/11/17
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 19:21 par Summer Gleeson

» Petites Indécences entre amis
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 17:37 par Invité

» Les affaires sont les affaires.
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 17:00 par Arnold Flass

» Une longue nuit d'hiver
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 15:06 par Liam Faith

» Second round [ft Konstantin Lupescu, Lisbeth Zalachenko, Mia Cooper]
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 13:18 par Lisbeth Zalachenko

» Journal de Konstantin Lupescu
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 12:22 par Konstantin Lupescu

» Petit, petit, pet'... - Ft Ratcatcher 2 - 26.10.2017
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 9:57 par Killer Croc

» Ah shit... Here We Go Again... [PV Dick Grayson, Tim Drake, Donna Troy]
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyHier à 1:52 par Timothy Drake / Red Robin

» Grand Opening
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyJeu 2 Déc 2021 - 23:12 par Toshirō Yamashita

» Emmener un blessé à l'hôpital (feat SGT Volgin)
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyJeu 2 Déc 2021 - 22:40 par Sgt. Elena Volgin

» Passage au stand - ft Roxy Rocket - 06 Octobre
Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyJeu 2 Déc 2021 - 21:47 par Roxy Rocket

Le Deal du moment : -44%
REALME C21 64 Go Cross Black
Voir le deal
109.91 €

Partagez
 

 Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♡ Arkham Asylum ♡
Messages : 1504
Date d'Inscription : 15/06/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Mauvaise
☠ Relations conflictuelles :: ►Tout le monde
♣ Alliés : : ►//
Harley Quinn
Harley Quinn
MessageSujet: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptySam 15 Mai 2021 - 20:48



«Parlons sans haine»

Nous prenons des chemins différent Ivy...

29 Avril 2017

Les choses se passaient de manière bien trop brutale. Il y a presque un an, elle était complètement différente, peut-être trop différente. La revoir ainsi avait été un choc, et en même temps un soulagement. Cependant, je n’avais pas pu aller dans son sens… J’avais donné une promesse, et je l’avais tenu, même si cela avait été compliqué pour moi.

J’avais pris le temps de m’éloigner, de ne donner, si l’on peut dire, aucun signe de vie. J’avais eu besoin de réfléchir, de résonner, car je m’étais engagé envers le nouveau Batman. Une alliance secrète et silencieuse, car même pas moi ne peux savoir quand je pourrais replonger dans les abysses…

Cependant, un jour où l’autre, ne devait bien nous faire face et mettre les choses au clair. Je n’avais pas revu mon petit chat depuis un bon moment, je n’avais même pas répondu à ses messages en réalité. Je m’étais coupé du monde pour réfléchir, pour reprendre du poil de la bête.

Je ne m’entendais pas vraiment avec son compagnon, enfin, si on peut appeler ça un compagnon… C’est pour cette raison, que j’avais profité de cette absence pour aller la voir, et peut-être retrouver ma véritable rose enflammée.

Je n’avais pas hésité, une seule seconde et entra dans son nouveau repère, comme si j’étais chez moi, laissant mes deux boules de poils entrer en premier, après qu’ils aient émis un léger jappement de joie. Après tout, ils aimaient autant que moi Ivy…

Pénétrant les lieux, je me dirigeais vers la femme avec un léger sourire. Je savais que le début était quelque peu glacé, mais l’on se connaît après tout, elle lit en moi comme dans un livre ouvert. Notre relation qui est unique ne laissait aucune place à la haine. Nous avons ce truc, cette chose qui nous ronge de l’intérieur, sans qu’on puisse l’expliquer.

Je me tenais debout, fais à ma plante verte, les mains sur les hanches, alors que Bud et Lou restait assis à quelques pas derrière moi, attendant avant d’aller saluer la maîtresse de maison.

« Bien le bonsoir ma rose. »

Code by Laxy
Revenir en haut Aller en bas
Arkham Asylum
Messages : 112
Date d'Inscription : 29/01/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Eco-terroriste
☠ Relations conflictuelles :: ►Batman, mais surtout, Woodrue, mon ancien amour.
♣ Alliés : : ►Mes enfants, prunelle de mes yeux
Pamela Isley/Poison Ivy
Pamela Isley/Poison Ivy
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyDim 16 Mai 2021 - 22:32

Parlons sans haine
29 Avril 2017 | Une entrevue sous haute tension...


Nul n’en était certain, entre la douleur ressentie qui avait été la tienne, qui avait été la nôtre, et la solitude de faiblesse et de rage qui ensuite t’avait consumée… Qu’est-ce qui avait été le plus calvaire pour toi… ? Les flammes qui avaient consumées le Vert étaient venues aussi ronger ta résilience, te laissant bien des jours à en ressentir les stigmates comme si c’était toi, ton corps, qui avait été laissé plus mort que vif parmi ce terrible incendie. Ce n’était la première fois qu’ainsi tes enfants mourraient, mais c’était la première où ton esprit s’était retrouvé pleinement lié à eux, à tel point que nos âmes s’en étaient retrouvées liées… Pour le plus grand malheur.

La disparition de Slade avait été un second coup de poignard, toi qui ne supportais en cet instant fatidique aucune solitude. La venue du Batman, secondé par une figure que tu connaissais si bien, en avait été un autre. Ô comme tu avais ressenti une rage à nulle autre pareille à cet instant, une de ces douleurs atroces que tu ne pouvais noyer autrement que par la destruction pure et simple. Mais tu n’en avais rien fais. Tu t’en étais retrouvée incapable. Et cela n’avait fait que décupler cette colère qui nouait tes entrailles depuis des jours et des jours…

Une haine dont nous ressentions toute l’intensité, ô notre Ivy, une haine dont nous percevions que trop bien le chagrin qu’elle dissimulait. Celle de la trahison t’avait été faite, ô notre reine.

Une éternité était passée. Une éternité d’attente, de silence. La solitude n’était pas notre, elle ne le serait jamais. De tes mains d’or, tu nous avais fait naitre et étendre notre beauté au milieu de ce qui était jadis le territoire froid et méthodique de ton amant. Les larges pots de terre fraiche accueillaient nos racines avec aisance, l’eau coulait avec délicatesse pour nous abreuver et le soleil perçait les nuages pour frapper les baies vitrées de notre nouvel habitat. Ainsi exilée, tu étais devenue notre mère nourricière en cette prison de verre, et nous n’attendions que notre moment, notre heure, pour que tu ai de nouveau assez de forces pour t’extraire de cette condition et nous libérer de nouveau de nos chaînes.

Quand elle advint alors de nouveau auprès de nous, réveillant ta colère comme elle n’avait jamais été. Son visage d’ange, son visage si malicieux de blonde amoureuse, au pas chancelant sur le carrelage blanc, imperméable à la boue laissée trainée par les adorables mais teigneuses créatures qu’étaient ses chérubins… Ses yeux si brillants, de cet espoir fou, celui de revoir son adorable, sa si douce et si forte à la fois, sa rose, sa Ivy…

« Toi ! »

Tu n’avais pu sentir que le bouillonnement de ta sève, tes jambes te portant avec le mouvement rageur de ta main. L’énergie qui t’était propre, ce pouvoir si particulier qui nous donnait vie, se concentrant là pour agir sur ton corps, sur ce corps si beau qui d’humain, n’avait désormais presque plus rien. Les griffes que devinrent tes doigts, ronces acérées, étaient prêtes à s’enfoncer dans ce visage que tu avais tant aimé, qui s’était tant moqué de toi, ce visage que tu allais lacérer, que voulais lacérer… Mais tu ne pu t’y résoudre. Tes griffes s’enfoncèrent dans le fragile mur de placo, ton autre main enserrant le cou si blanc d’Harleen, ta Harleen, que tu avais repoussé jusqu’à cet exiguë espace. Tu aurais pu la tuer, au moins la blesser, Ivy… Non tu n’en fis rien, et ta colère n’en était que plus immense que de voir, dans les yeux de cet être à la fois tant aimé et haï, qu’elle le savait.

« Qu’est-ce que tu me veux, Quinzel ? Tu n’es donc pas à trainer avec ton nouvel homme ? Ou tu lui déplaisais, à lui aussi ?»

Tes doigts s’étaient desserrés sur tes reproches acerbes, tes pas se glissant sans bruit au milieu de la pièce de vie, évoluant telle une prédatrice au milieu des meubles aux courbes droites et ordonnées, sans saveur autre qu’une odeur pestilentielle de plastique, une odeur d’humanité qui te débectait chaque jour un peu plus.



Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Vp3RZ

Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Hvmv
Revenir en haut Aller en bas
♡ Arkham Asylum ♡
Messages : 1504
Date d'Inscription : 15/06/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Mauvaise
☠ Relations conflictuelles :: ►Tout le monde
♣ Alliés : : ►//
Harley Quinn
Harley Quinn
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyMar 18 Mai 2021 - 15:14



«Parlons sans haine»

Nous prenons des chemins différent Ivy...

La colère était prévisible, mais en même temps elle me fascina plus que je ne l'aurais imaginé... Ses doigts se resserrent au niveau de mon cou, et je ne faisais rien... Mon regard n'exprima aucune tristesse, aucune colère, je restais tout simplement vide de toute émotion.

L'on peut croire que nos actions sont prévisibles, et pour ce cas-ci, je pouvais certifier que mon coeur battra encore à la fin de cette entrevue. Je n'avais aucune excuse, et je ne venais pas non plus demander pardon. Je voulais simplement vérifier, être sûr qu'elle soit bien revenu... Notre relation qui est si explosive, si unique, avait semblé être oublié, mais depuis peu, elle renaît d'entre ses cendres...

« Tu redeviens piquante ma fleur... Es-tu déçus du choix que j'ai fait, en suivant un masqué ? »

Ma voix s'estompa, alors que je me rapprochais d'elle, jusqu'à ce que nous fûmes assez proches pour humer son parfum envoûtant. Un faible sourire passe sur mes lèvres, est-ce de la provocation ? Moi-même, je l'ignore, car j'y vois un jeu nouveau qui pique ma curiosité.

Mon humeur changea radicalement, car c'était bien elle, la seule et l'unique, la véritable plante de Gotham... Elle est là, prête à se jeter, les crocs en évidence, comme un félin affamé de vengeance... La tension dans l'air devenait plus pesante, plus sauvage, il ne manquait plus qu'une étincelle pour enflammer la pièce.

Mon corps se rapprocha encore un peu, pour une raison que j'ignore, j'avais besoin de l'avoir près de moi. Tendant le bras, pour effleurer sa crinière flamboyante, une légère hésitation, puis mes doigts s'engouffre dans ce crin unique et hypnotisant...

« Il y a des choix que l'on ne peut expliquer... »

Code by Laxy
Revenir en haut Aller en bas
Arkham Asylum
Messages : 112
Date d'Inscription : 29/01/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Eco-terroriste
☠ Relations conflictuelles :: ►Batman, mais surtout, Woodrue, mon ancien amour.
♣ Alliés : : ►Mes enfants, prunelle de mes yeux
Pamela Isley/Poison Ivy
Pamela Isley/Poison Ivy
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyDim 23 Mai 2021 - 23:07

Parlons sans haine
29 Avril 2017 | Une entrevue sous haute tension...


Toute souffrance te semblait vaine en comparaison de celle que te faisait endurer ce visage d’ange aux grands yeux bleux. Ce visage jadis si compatissant, caché derrière ces lunettes aux verres épais, chignon serré, mains agrippées à son calepin. Etait-ce si innocent qu’on l’ai placée en face de toi ce jour-là, pour tenter une énième thérapie ? Etait-ce si innocent, qu’alors que tout semblait si sain d’esprit en Harleen Quinzel, cette dernière ai changé du tout au tout, ai été transformée à son tour… Par l’amour qu’elle portait à un homme ? Comme une fatalité qui vous poursuivait toutes deux, qui vous rappelait sans cesse, qu’à jamais, vous n’étiez que ça. Deux êtres dont la destinée avait été arrachée pour être charcutée, déformée, avant de vous l’offrir comme un cadeau empoisonné. Le seul et unique dont vous pouviez vous targuer.

Le seul et unique qui, désormais, vous liait à jamais, envers et contre tout, comme les reflets de l’une et l’autre.

Mais en cet instant, cet état de fait était comme tue, absent de tes pensées. De mémoire du Vert, nul n’avait jamais ressentis pareille forme de colère, ô belle Ivy. Comme elle irradiait en notre sève ! Comme ce sentiment nous donnait une force à nulle autre pareille ! Les crocs de nos congénères carnassières claquaient d’un féroce appétit de l’autre bout de la pièce, leur gueule sans yeux semblant comme fixer les compagnes de ta douce amie, lesquels ne répondaient qu’avec menace à notre avidité.

L’atmosphère n’était que feu et électricité entre vous. Sa manière d’accepter tant et si bien la situation, avec cette assurance qu’elle ne pouvait que tourner en sa faveur, la façon qu’elle avait de chercher le contact alors que tu te dérobais comme un fauve sauvage, que ses doigts finissaient par trouver tes cheveux, les happer comme pour espérer te retrouver, te reconquérir par sa présence, par ses mots…

« Tes choix ?! »

Mais les mots parfois plus cruels que les gestes. Et en cet instant, l’explication qu’elle te donnait, ou plutôt, l’absence d’explication, suffit à faire exploser tout ce que tu avais tenté de contenir. Comme tu avais espéré qu’elle te parle plutôt de contrainte, que le Batman, ce Batman, n’avait fait que la soumettre, l’obliger à faire ce qu’elle avait fait, mais non !

« Comment oses-tu me dire ça ?! »

Comme une évidence, tes doigts revinrent trouver cette gorge, sur laquelle tu avais naguère déposé mille baisers. La pression que tu y exerçais rejetait ce corps tant enlacé contre la vitre de la baie, comme avec l’espoir de te débarrasser de cette ancienne amante devenue ennemie, cet être que tu n’arrivais à détruire par tes propres moyens. Tu voyais déjà le verre se briser, l’appel du vide venir pour elle. Tu n’aurais eu qu’à désserer les doigts, Ivy, la laisser s’échapper entre tes serres, pour qu’elle connaisse l’abime à son tour.

Mais non. Nouvelle fatalité, comme pour te rappeler que tu ne pouvais échapper à cette beauté malicieuse, voilà que tu n’entendais qu’une vibration sourde, à peine un craquement de cette vitre trop épaisse, que tu soupçonnais être blindée par une coquetterie de ton amant. Tu n’avais aucune issue, aucune autre que celle de tes paroles, que celle du sang qui coulait sur tes mains. Ton souffle s’exprimait bruyamment, encore pleine de cette colère qui t’avait fait de nouveau perdre tes moyens, alors que ta voix, ta si dangereuse voix, s’élevait avec une amertume grandissante dans la douceur de ton timbre.

« Le mal qu’il nous a fait, à toutes deux, cela ne t’évoque donc rien ? Il t’a tant aveuglée pour que tes choix se résument donc à ça ? Après tout ce temps, Harleen ? Tu as donc décidé que je ne valais plus rien à tes yeux, pour me faire ça ? »

Les mots s’entrechoquaient sans que tu le veuilles, trahissant toute l’émotion qui t’habitait. Autour de toi, autour de vous, nous étions grandes gueules avides, ronces viciées et perverties, attendant la sentence, attendant le dénouement, comme si nous pouvions à tout moment nous retourner contre l’intrus, mais aussi contre toi, ô belle reine. Nous ressentions ta colère, et cette colère était désormais notre.



Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Vp3RZ

Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Hvmv
Revenir en haut Aller en bas
♡ Arkham Asylum ♡
Messages : 1504
Date d'Inscription : 15/06/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Mauvaise
☠ Relations conflictuelles :: ►Tout le monde
♣ Alliés : : ►//
Harley Quinn
Harley Quinn
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyLun 24 Mai 2021 - 16:25



«Parlons sans haine»

Nous prenons des chemins différent Ivy...

Ce n’était pas de la colère, ni même de la tristesse, c’était bien plus compliqué en réalité, c’est un tout, car je l’avais trahi… Ce sentiment, cette tension était logiques, et malgré ses paroles, mon visage ne changea pas d’expression, parce qu’en réalité, je n’avais pas d’excuse… Je n’avais aucune excuse…

Mon esprit, c’était perdu à ce moment précis… La défaite avec ma rencontre avec Punchy, mon lutin bleu qui s’est éloigné, la rupture avec la Joker… ça m’avait affecté plus que je ne le pensais, et j’avais décidé de me réfugier dans un monde qui n’était pas vraiment le mien… Une envie de voir autre chose, une promesse que j’avais faite, mais en réalité tout ceci ce n’était pas moi… Il n’y avait pas cette folie, cette sensation qui fait vibrer mon corps… Je m’étais affaibli, et j’avais l’impression qu’elle me montrait ma véritable voie…

Mon regard se plongea dans le sien, laissant mes mains remonter jusqu’à celle qui me tenait la gorge, forçant sur ses doigts pour qu’elle resserre un peu plus son étreinte. Un léger sourire arbore mes lèvres sans que je ne sache vraiment pourquoi.

« Comment oublier ma rose ? La souffrance vient, puis repart, c’est un cycle sans fin… Tout comme le jour où j’ai cru t’avoir perdu… Tu étais différente… C’était une véritable surprise de te revoir ainsi… Je n’ai pas d’excuse pour ce qui s’est passé, je l’ai fait et c’est tout. »

En réalité, je ne savais pas quoi ajouté, quoi dire, car pour moi, ce n’était qu’une broutille… Peut-être était-ce le manque d’action ? Mais il y avait aussi le fait que je n’avais pas pu lui dire non… Il était une faiblesse que je cherchais à combler, à oublier…

« Ne tremble pas… N’hésite pas… »

Mon emprise sur sa main se serra davantage, j’ignorais pourquoi, mais je le faisais, sans que cela ne me fasse plus mal que ça… La douleur à disparu il y a bien longtemps, il n’y a pas de pardon sans verser de sang, sans faire monter l’adrénaline…

Code by Laxy
Revenir en haut Aller en bas
Arkham Asylum
Messages : 112
Date d'Inscription : 29/01/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Eco-terroriste
☠ Relations conflictuelles :: ►Batman, mais surtout, Woodrue, mon ancien amour.
♣ Alliés : : ►Mes enfants, prunelle de mes yeux
Pamela Isley/Poison Ivy
Pamela Isley/Poison Ivy
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyDim 30 Mai 2021 - 22:03

Parlons sans haine
29 Avril 2017 | Une entrevue sous haute tension...

La violence. Tu ne connaissais que la violence, Ivy. Jusqu’au plus profond de ta chair à peine humaine, jusque dans ta sève bouillonnante de vie. Du plus profond de tes souvenirs, l’amour s’était bien souvent mêlé à la haine, et l’existence ne t’avait jamais donné tort. Les coups que ton père portaient à ta mère étaient marqués du sceau de l’amour. Le poison que t’injectait mois après mois Jason étaient autant fait de cet amour. Et Batman… Batman qui te portait les coups, Batman qui te menottait, Batman qui refusait de t’appeler Pamela pour t’affubler du nom de Poison Ivy… Tu avais fini par te persuader, durant tant de longues années, que ça aussi, c’était de l’amour… ?

Le visage d’Harleen, ta Harleen, marqué par la violence que tu lui assénais, son cou, si blanc, devenu violacé par la force de tes propres mains… C’était cette même violence, cette même haine à hurler, et… Ce même sourire d’acceptation, mains sur les tiennes, comme si tout n’était qu’évidence.
Comme si tout se résumait à ce que toi, Ivy, tu finisses par devenir tout ce que tu détestais envers cette personne qui ne t’avait, ô grand jamais, jugé avec mépris ou avec aveuglement.

Une sorte de dégoût sans nom, une révulsion qui fit trembler tout ton corps, s’empara alors de toi. Tu relâchais le corps de l’ancienne amante du Joker, rejetant cette poupée si blonde contre le sol. L’odeur du sang agitait nos gueules affamées, mais pour autant, il suffit d’un regard de ta part, de cette lueur verte si violente qu’elle nous fit taire.

Ta faiblesse avait beau être palpable, tu demeurais reine en cette demeure, ton attention revenant à celle qui te visitait.

« Tu sais que je ne peux pas. Cesse de jouer avec moi, Harley. »

Revenant au nom qui était devenu le sien, celui qui devenait tant symbole de la déchéance que de la relation nouvelle qui vous avait liés, tu semblais comme faire un geste. Pour autant, ton expression ne semblait en aucune manière aller en ce sens, toujours toute de cette impériale froideur qui faisait frissonner l’échine de délice.

« Quant au fait de me perdre, si cela peut te rassurer, me voilà de retour, vois-tu. Tu pourras même me faire un de tes interminables examens psychiatriques pour vérifier qu’Arkham n’a pas encore attenté à ma santé mentale… Tu peux remercier ton délicieux Batman pour ça… N’a-t-il pas maigri d’ailleurs ?»

Un de tes regards vipérins se glissa jusqu’à ta douce amie, comme pour attester du soupçon qui était le tien.



Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Vp3RZ

Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Hvmv
Revenir en haut Aller en bas
♡ Arkham Asylum ♡
Messages : 1504
Date d'Inscription : 15/06/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Mauvaise
☠ Relations conflictuelles :: ►Tout le monde
♣ Alliés : : ►//
Harley Quinn
Harley Quinn
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyLun 31 Mai 2021 - 13:32



«Parlons sans haine»

Nous prenons des chemins différent Ivy...

Petite fleur... Si délicate, si fragile... Elle s'ouvre, dans toute sa splendeur, laissant son parfum envahir la terre entière.
Belle rose, aussi rouge que tes lèvres, aussi douce qu'un nuage, tu envahis mon esprit, bien plus que tu ne le crois...

Je suis et je serais toujours victime de ton charme, toi et moi, ce n'est pas qu'une histoire, c'est un roman éternel. Je le sais et je l'ai toujours su, même lorsque je t'ai crus perdu... Ma douce Ivy, que vois-tu dans mon regard ? Moi qui suis si aléatoire, une seule chose reste pourtant fixe, et c'est toi.

N'ai pas peur, et accepte ma douleur, je peux sentir l'air se raréfier alors que nos regards se perdent, et malgré tout, je n'ai pas peur... Jusqu'à mes derniers instants, je souhaite que ce soit ton visage qui reste gravé dans ma mémoire.

Ton coeur a parlé, il a choisi de me laisser vivre. Mon corps heurte le sol froid, ma main passa sur mon cou, puis navigue jusqu'à ma nuque. Devrais-je fuir ? Peut-être, mais je reste... Les deux mammifères observent sans intervenir, allongés sur le carrelage, en se léchant les oreilles, même eux savent que ce n'est que temporaire.

« Plus en forme que jamais. »

Je me relève doucement, restant éloignée, je souhaite que ce soit toi qui brises cette distance qui nous sépare. Nous qui sommes plus que des amie, je refuserais de te perdre une seconde fois. La dernière fois, je n'ai pas eu la force de me battre, mais aujourd'hui, ce sera totalement différent, car toi et moi, c'est un duo qui marche.

« Je me souviens du passé qui nous unis, et je sais que peu importe ce qui nous arrive, on fini toujours par se retrouver. Nous sommes connectées et tu le sais aussi bien que moi... »

Allons nous briser ce phénomène qui nous unis ?

Code by Laxy
Revenir en haut Aller en bas
Arkham Asylum
Messages : 112
Date d'Inscription : 29/01/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Eco-terroriste
☠ Relations conflictuelles :: ►Batman, mais surtout, Woodrue, mon ancien amour.
♣ Alliés : : ►Mes enfants, prunelle de mes yeux
Pamela Isley/Poison Ivy
Pamela Isley/Poison Ivy
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyMer 9 Juin 2021 - 22:52

Parlons sans haine
29 Avril 2017 | Une entrevue sous haute tension...

Quel était ce tremblement, Ivy ? Quelle émotion venait ainsi faire frémir tout ton être alors que ta face si sublime et terrible observait cet être misérable qui se trainait à terre. Combien de fois les avais-tu vu ramper à tes pieds, sans que tu n'exprime autre chose qu'un amusement teinté de répulsion ? Ils cherchaient la saveur la plus exquise, mais tu ne goutais, encore et toujours, que l'amertume. Qu'étais-tu, si ce n'était un beau mirage, une âme damnée, morte depuis bien longtemps qui se dépêtrait sur cette terre ?

Et pourtant, Ivy... Et pourtant, en cet instant, tu tremblais. Pas de rejet, pas de fureur... Tu tremblais de ce qui te paraissait le plus immonde pour cette fille mille fois maudite, pour cet être changeant, fruit de toutes les malices et malédictions. Tu tremblais, de ce même rythme que ton cœur battait, que tes paupières tressautaient, alors qu'elle se redressait, avec ce sourire de poupée désarticulée.

Comme tu haïssais ce sourire, à lui enfoncer dans le crâne jusqu'à ce que le sang devienne pétales tombant de toutes les interstices. Comme tu l'aimais ce sourire, comme tu l'aimais à la mordre, à l'enfermer, qu'aucun membre ne bouge, qu'aucun être la touche...

Comme tu détestais la manière qu'elle avait de tourner avec ses mots, t'entrainer dans une nouvelle danse infernale faite d'absurde et de non-sens. Comme tu adorais sa manière de flirter avec la folie, d'être à la fois de ce monde et d'ailleurs, fille écorchée plus tout à fait humaine, capable de s'accrocher à toi, jusqu'à se trainer en enfer s'il le fallait.

Comme tu l'exécrais, cette Harleen ! Mais comme tu la désirais, cette Harley !

« Connectées, nous l'avons peut-être été... Quelques fois, seulement. »

Sa tirade t'avait remuée jusqu'au plus profond de tes entrailles, mais tu évitais de trop t'en étaler. Ses petites pupilles de chiot triste te tiraient une nouvelle grimace, une de ces expressions agacées qui la ravissaient tant. Tu hésitais encore et toujours, si tu comptais de nouveau étriper cette pitoyable face qui osait te faire les yeux doux.

Tes pas te menèrent jusqu'à nos gueules avides et baveuses, passant la main sur nos tiges fébriles, prodiguant une nouvelle fois cette douceur si singulière. Il n'y avait bien que toi pour nous donner tant d'amour sans mots, le flux de ton émotion emplissant tout le Vert jusqu'à remonter dans notre sève.

« Nous n'avons jamais été du même monde, Harley. Tu en as toujours été à côté, enfoncée dans tes lubies. Un petit chien apeuré à l'idée de finir seule, sans reconnaissance. Quand ce n'était pas tes travaux, c'était le Joker, et quand ce n'était pas le Joker... »

Tes dents se serraient davantage à cette pensée, cette sensation malsaine qui t'envahissait soudainement. Ce sentiment qui t'avait tant envahie alors que tu étais seule au fin fond de ton lit d'asile, transportée par la douleur qui transformait tes chairs...

« Et maintenant c'est Batman. Enfin, ce Batman. Le tien. Pas le mien. Mais tu reviens vers moi, la bouche en cœur, comme si tout allait être oublié, que j'allais redevenir la petite chose frivole que tu as quitté. »

Ta main avait jaillit comme une serre, venant emprisonner cette face, ce visage à la bouche si rouge, serrant les joues entre tes doigts. Tu avais été si vive qu'elle t'avait à peine vu avaler la distance qui vous séparait.

« C'est comme ça que tu me vois, Harley ? Si facile à tenir en laisse...? »

Tu la dominais totalement. Ta voix avait cette assurance, cette dangerosité exquise. Et pourtant, tu tremblais encore. Ton pouce avait cette agitation alors qu'il venait épouser les lipes charnues de ta belle. L'émotion qui t'emportait était si vive, que tu en aurais tout brisé. L'envie de dévorer la porcelaine de sa peau, n'en laisser plus que la chair vive et sanguinolente, n'en laisser que les traces de tes morsures, de tes baisers...

Quel humain pouvait se targuer de cela ? Quel humain pouvait rendre ainsi folle Poison Ivy ?



Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Vp3RZ

Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Hvmv
Revenir en haut Aller en bas
♡ Arkham Asylum ♡
Messages : 1504
Date d'Inscription : 15/06/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Mauvaise
☠ Relations conflictuelles :: ►Tout le monde
♣ Alliés : : ►//
Harley Quinn
Harley Quinn
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyLun 14 Juin 2021 - 11:09



«Parlons sans haine»

Nous prenons des chemins différent Ivy...

Tant de peine sur ce visage que je contemple... Tant de haine et en même temps de la déception... Je suis ce que je suis... Conçus par le plus fou de cette terre. Je... Je ne peux plus revenir en arrière, qui pourrais croire que je sois devenue une personne stable ? C'est impossible, car au final, je ne serais jamais vraiment libre, tant qu'il sera en vie... Mais après... Qu'est-ce que je serais ? Après tout, je ne suis plus humaine dans le fond...

Comment réagir ? Que dire devant cet être verdoyant... Elle qui a rompu la distance avec une telle rage, empoignant avec fermeté mon visage nacré. Je ne peux que l'observer dans un silence de mort, et m'exprimer avec mon regard. Je n'ai pas les mots, et parfois, ils ne sont pas nécessaires pour discuter...

Es-tu capable de ressentir mes émotions ? Toi qui me lis comme un véritable livre... Ivy... Belle Ivy... Une seule envie naît dans mes tripes et c'est celle de te prendre dans mes bras... Humer ton parfum jusqu'à ne plus avoir de souffle dans mes poumons.

« Tu sais ce que je suis, comment, je suis... Dans ma vie, tout n'est qu'amusement... Rien n'est fixe, à part toi... Et Selina... Peu importe mes actes, tu sais que je reviens toujours... J'ai toujours eu besoin de cette liberté... De ce monde qui m'a été offert, et tu sais au fond de toi, qu'il aura toujours les plein pouvoir sur ma personne... »

Si faible... Je suis si faible face à cet être que par le passé, j'idolâtrai comme un dieu... Il m'a ouvert, montré une face du monde que j'ignorais, et sans que je ne m'en aperçoive, j'ai fini par être enchaînée à tout jamais... Combien de temps ma lucidité tiendra ? Je l'ignore...

Code by Laxy
Revenir en haut Aller en bas
Arkham Asylum
Messages : 112
Date d'Inscription : 29/01/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Eco-terroriste
☠ Relations conflictuelles :: ►Batman, mais surtout, Woodrue, mon ancien amour.
♣ Alliés : : ►Mes enfants, prunelle de mes yeux
Pamela Isley/Poison Ivy
Pamela Isley/Poison Ivy
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyDim 27 Juin 2021 - 0:41

Parlons sans haine
29 Avril 2017 | Une entrevue sous haute tension...

La voix d’Harley avait un pouvoir. Un pouvoir que nul être sur Terre ne pouvait rêver seulement de posséder. Ce pouvoir, tu l’avais découvert en la rencontrant, alors que son visage n’était pas si pâle, alors que ses grands yeux si bleus étaient recouverts de ces lunettes si strictes. Tu t’en souvenais, tu n’étais pas si éloignée de l’état dans lequel tu étais en cet instant. Ton âme avait été déchiquetée. Nous t’avions raccommodée comme nous pouvions, nous accrochant à toi d’une force qui n’équivalait que la tienne. Mais tu sombrais, jour après jour, entrainée avec nous dans la rivière du Vert, charriant dans ses méandres le désespoir de nos être condamnés.

Et elle avait commencé à parler. Ses mots avaient d’abord glissé sur ton être comme sur la surface gelée d’un lac . Et pourtant, au fur et à mesure elle avait finit par percer la glace. Elle avait quelque chose que les autres ne possédaient pas. Quelque chose qui te manquait cruellement au milieu de l’enfer de ton existence : l’humanité.

L’espace d’un court instant, ce fut cela qu’elle t’inspira. Tu en sentis presque, à notre désarroi soudain, la sève devenir sang, ton cœur battre de nouveau d’une vie aussi courte qu’emplie de joies et d’accomplissements. Une vie où seule Harley était capable de te faire croire en l’espoir pour le genre humain… Avant que tout ne s’écroule.

Non, ô notre Ivy. Harley n’était décidément pas comme les autres. Tu n’étais qu’une parmi les autres. Réduite à prendre la place de seconde à côté de Selina. Selina. Vraiment, Harleen ?! Selina qui roucoulait auprès de Bruce Wayne, reniant tout ce qui avait d’elle ce qu’elle était ? Le dépit était plus que palpable, un dépit remplacé par une de ces rages dont tu avais le secret, cette colère qui faisait descendre la température de plusieurs degrés à mesure que tes doigts se resserraient sur la malheureuse mâchoire de la jeune femme.

« Il ne te reprendra pas, Harley. »

Pas tant que tu étais là, avais-tu envie de dire entre tes dents serrées, mais tu ne conçu aucunement de souffler ses mots. Tu le savais, pourtant, qu’elle comprendrait. Que ses yeux bleus s’illumineraient de nouveau, de ce petit air de roquet faisant la fête à sa maitresse. Désespérante Harley… Quand bien même aimais-tu lorsqu’il semblait que tu redevenais le centre de son monde.

« Il a maintenant un nouveau chien de garde. Elle ne se permettrait jamais que tu lui voles son précieux J. »

De mémoire de la Sève, Punchline ne semblait n’être que peu apparue sur notre chemin. Pour autant, tu connaissais que bien trop sa sinistre réputation. Tout comme tu connaissais que trop bien les ravages que les hommes comme le Joker pouvaient infliger à la psyché des femmes qui le côtoyaient…

« Est-ce une tentative de chantage que tu tentes de me faire ? Tu vas m’implorer de te pardonner, de te revenir sinon tu iras voir ton tortionnaire pour retomber entre ses griffes ? Tu es à ce point désespérée, Harley ? »

Ta colère te semblait glisser vers un nouvel état, de cette sorte d’agacement si habituel que tu pouvais ressentir au contact des lubies de l’arlequin. Tu le savais, tout le ressentiment qui était en toi n’attendait qu’une minute à une autre pour ressurgir de plus bel. Tout autant que les vifs élans qui te poussaient, encore et toujours, à poursuivre cette diablesse dans ses cabrioles mortelles.



Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Vp3RZ

Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Hvmv
Revenir en haut Aller en bas
♡ Arkham Asylum ♡
Messages : 1504
Date d'Inscription : 15/06/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Mauvaise
☠ Relations conflictuelles :: ►Tout le monde
♣ Alliés : : ►//
Harley Quinn
Harley Quinn
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyLun 28 Juin 2021 - 9:12



«Parlons sans haine»

Nous prenons des chemins différent Ivy...

Cette sensation, celle de sa main écrasant mon visage... Sans relâche, sans compassion... Laissant la haine se déverser dans ses veines, jusqu'à ce que tout ceci ne soit trop douloureux...
Je résiste, et attends, les précipitations ne servent à rien, et j'ignore de quelle manière je sortirais de cette emprise remplie de haine...

La mention de Selina ne sembla pas l'apaiser, au contraire, la colère grimpa en flèche, et malgré tout... Malgré cette emprise qu'elle avait pour moi, je ne pouvais m'empêcher de la fixer avec adoration...

« J'évolue, comme toi, je change et j'apprends... Si le temps m'a appris une chose, ce n'est pas de te faire chanter... Peu importe ce qui se passera ensuite, que l'on redevienne comme avant où non, je continuerais mon trajet... Même si la souris m'a volé mon prince, il restera à tout jamais mon créateur... Ce n'est qu'une question de temps, avant qu'il ne décide de m'effacer de l'histoire... Même si j’essaie, je ne pourrais pas le tuer... Je n'en aurais pas la force... »

C'était une réalité que j'avais longtemps fuie, mais aujourd'hui, je l'avais compris... J'avais abandonné Dick pour cet être sans sentiment, à chaque fois que j'avais repris mes esprits, en pensant faire mieux, j'ai toujours rechuté... C'est une chose sans fin... Je vole pour mieux m'écraser, tombant dans mon ancienne vie, pour ensuite remonter, mais un jour tout ceci finira mal... Je le sais et je l'ai toujours su, mais jamais accepté... Il viendra pour reprendre ce qu'il avait donné...

Mon regard finit par se détourner du sien, peut-être par honte, ou par tristesse... Je ne sais pas en vérité... J'évite simplement son regard, car peut-être que c'est une nouvelle page qui s'écrit... Peut-être que dorénavant, il est trop tard pour rebrousser le chemin et qu'elle et moi, n'est que poussière...

Code by Laxy
Revenir en haut Aller en bas
Arkham Asylum
Messages : 112
Date d'Inscription : 29/01/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Eco-terroriste
☠ Relations conflictuelles :: ►Batman, mais surtout, Woodrue, mon ancien amour.
♣ Alliés : : ►Mes enfants, prunelle de mes yeux
Pamela Isley/Poison Ivy
Pamela Isley/Poison Ivy
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyLun 26 Juil 2021 - 12:37

Parlons sans haine
29 Avril 2017 | Une entrevue sous haute tension...

Tu avais beau te concentrer sur cette colère qui était la tienne, sur la jalousie, la tristesse, la trahison… Indéfiniment, désespérément, tu ne pouvais que t’abandonner face à son regard, ses yeux que tu avais envie de voir encore et encore, t’apportant un quelque chose qu’il ne te semblait jamais avoir connu : la compréhension, l’affection, l’amour… ?

Son regard… Tu l’avais vu tant de fois, ce regard-là, copies de copies d’éplorés et éperdus qui se jetaient à tes pieds mille et une fois. Alors, pourquoi, Ivy, pourquoi cette fois, te faisait-il si mal ? Était-ce parce que tu te demandais soudainement si ces yeux qui te suivaient, ces yeux qui t’appelaient avec amour… Ces yeux étaient-ils réels ? Tout en la tenant de cette force qui était la tienne, au-delà de tout le désir du monde qui faisait battre ton âme, tu te sentais transpercée de cet effroi qui gelait toute sève, l’effroi de ce monde d’illusions qui était le tien, ce monde où jamais, ô grand jamais, tu ne pouvais être sûre, ô notre Ivy, de la réalité de l’amour. Cette réalité, désormais, elle t’était à jamais refusée, et tu pouvais bien avoir tous les espoirs possibles, avoir tous les désirs de la terre, le destin se riait de toi.

L’amour était un poison. Le poison qui s’était infiltré dans les veines de la compréhensive Harleen, la faisant tomber dans les bras du Joker, la faisant danser, encore et encore au bord de la folie, enchainée qu’elle était à lui. La faisant danser jusqu’à ce qu’elle tombe définitivement dans le ravin, sa jolie nuque brisée, t’abandonnant une dernière fois pour qu’il puisse la massacrer sur l’hôtel des poupées cassées.
Une de plus, une de moins, quelle différence cela faisait-il… ? Une différence pas pour lui… Mais une différence pour toi, oui, Ivy.

Quand bien même était-elle aussi irréelle que les autres.

« Tu n’es qu’une idiote… Une désespérante idiote… »

Douleur, colère, tristesse, effroi… Lassitude. Tes doigts glissaient le long de la trachée devenue violette sous la pression de tes doigts. Ta voix n’était plus qu’un mince filet d’eau, et nous ne pouvions nous empêcher d’enrouler nos tiges et lianes autour de toi, caressant ta peau, cherchant à combler le vide qui était le tien. Son regard avait quitté tes yeux, comme pour se défaire de la peste que tu étais, de cette autre influence néfaste, qui ne valait pas mieux que celle de son ancien amant.

Goutant à la cendre de tes illusions, seuls nos murmures avaient alors saveur de véritable amour.

« Fais ce que tu veux, Harley. Tu as toujours fait ce que tu voulais. »

Tu lui avais toujours pardonné pour ça.

« J’ai des choses importantes à accomplir. Pour mes enfants, pour le futur. Je te demande juste de me laisser faire. C’est une faveur que tu me dois . »

Tu nous écartais à regret, ton pas t’éloignant de l’arlequin, comme pour lui laisser un peu d’air, quand bien même celui-ci était empli de ton parfum entêtant. Ou était-ce pour toi, avoir un peu d’air… ? Loin d’elle, tu pensais davantage à nous et ton grand œuvre pour l’humanité.

Ou du moins, à notre grande jalousie, essayais-tu.



Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Vp3RZ

Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Hvmv
Revenir en haut Aller en bas
♡ Arkham Asylum ♡
Messages : 1504
Date d'Inscription : 15/06/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Mauvaise
☠ Relations conflictuelles :: ►Tout le monde
♣ Alliés : : ►//
Harley Quinn
Harley Quinn
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyLun 26 Juil 2021 - 15:40



«Parlons sans haine»

Nous prenons des chemins différent Ivy...

Elle était triste... Déçus de ce que l'avenir nous a réservé, et je ne pouvais rien faire pour la consoler... Je ne pouvais pas dire les mots dont elle avait besoin pour l'apaiser. Je ne pouvais rien faire de tout cela... Je pouvais simplement l'observer, plonger mon regard dans le sien, comme si les émeraudes qui étaient encrées dans ses prunelles allaient devenir un simple souvenir.

Ma rose, ma belle rose... Je me souviendrais toujours de notre première rencontre... De notre premier baiser... Je me souviens d'absolument tout et si j'avais su à l'époque, si j'avais vu l'avenir, j'aurais tout changé pour que cette situation n'arrive jamais... Malheureusement pour nous, aucun être ne peut remonter le temps et nous voici piégé dans cet enfer qu'est le nôtre... Rien ne pourrait me faire plus de mal que de te voir ainsi, mais ce n'est des mots que je ne prononcerais jamais à haute voix...

La distance qui nous sépare augmente doucement, alors que tu me lâches, me laissant partir. Mais au fond, je peux le sentir, cette douleur qui nous transperce tel un harpon planté en plein milieu de notre coeur. Pourras-tu un jour oublier ? Pourrons-nous un jour recommencer ? Les blessures cicatrices, mais elles ne guérissent jamais réellement, une part d'elle nous fait toujours souffrir, c'est éternel...

Sans un mot, sans un bruit, je recule, puis pars laissant derrière moi, une unique lame, perlant le long de mon visage, finissant sa course sur le sol nacré. Elle s'évaporera, mais tout comme mon coeur, il battra pour toi...

Code by Laxy
Revenir en haut Aller en bas
Arkham Asylum
Messages : 112
Date d'Inscription : 29/01/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Eco-terroriste
☠ Relations conflictuelles :: ►Batman, mais surtout, Woodrue, mon ancien amour.
♣ Alliés : : ►Mes enfants, prunelle de mes yeux
Pamela Isley/Poison Ivy
Pamela Isley/Poison Ivy
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] EmptyVen 30 Juil 2021 - 8:25

Parlons sans haine
29 Avril 2017 | Une entrevue sous haute tension...

Nulle réponse ne semblait trouver grâce à l’inextricabilité de la situation. L’air n’avait désormais qu’un goût de défaite, celui de votre relation, celui de vos existences à toutes deux. Elle aurait pu s’accrocher un peu plus, mais tu l’avais rejetée à dessein : celui de ne pas souffrir une nouvelle fois du « cadeau » que Woordrue t’avait fait, celui qui te refusait cette romance des fous avec son sourire de clown aux yeux de poupée.

Mais au fond, quelle romance de toute manière ? Même si c’était réel, vous étiez ce que vous étiez. Tu aurais fini, une nouvelle fois, par te lasser de son adoration. Et elle… Elle, il n’y avait que lui, au fond. Il n’y avait que J.

A quoi bon se faire souffrir, alors, si mêmes vos alliés, vos désirs, vos objectifs différaient ? Autant faire ce qui doit être fait, se séparer là-dessus, et suivre sa propre voie.

Quand elle passa la porte, te laissant seule au milieu des débris tant de votre relation que de cet appartement qui te semblait si étranger, ton esprit semblait soudainement prendre pleine conscience de l’ampleur de ce qui venait d’advenir. Un abime sans air, sans souffle, semblait s’étendre à tes pieds, te rejetant au visage tous les échecs de tes amours. Tous te semblaient d’une vacuité sans limite, t’accrochant à eux comme tu t’étais accrochée au seul et unique, Jason, ton tortionnaire. L’amour de ton existence, qui avait fait de toi sa chose et hantait chacun de tes gestes, chacune de tes pensées, alors même que tu te débattais, encore et encore, pour détruire la toxicité qu’il avait laissé en toi. Tu voulais être libre, forte, indépendante, au point que cette toxine fit de toi le venin.

Par le seul toucher, tu étais capable de tuer. Par la seule parole, par les seuls actes, tu éloignais tous ceux susceptibles de te sauver. Ou plutôt sauver ton humanité.

En avais-tu besoin, ô notre Ivy ? Avais-tu besoin de l’amour de ces êtres stupides ? Le Vert te le chuchotait que trop bien. Tu n’étais jamais seule. Nous étions là. Nous étions toujours là. L’Humain ne pouvait que rêver l’indestructibilité de notre lien. Pamela Isley était morte il y a bien longtemps, quand bien même cherchait-on encore et encore par la faire revenir par quelques artifices. Tu n’avais pu ressusciter comme Poison Ivy que dans un unique but : nous sauver. Nous. Pas les hommes.

Harley, elle ne le savait pas, t’avait donné la foi. La foi de croire en ces enfants que tu avais accepté de recueillir. Il ne te restait plus qu’eux.

Eux pour croire que tu pouvais encore sauver les deux.



Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Vp3RZ

Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Hvmv
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]   Parlons sans haine [PV - Poison Ivy] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Parlons sans haine [PV - Poison Ivy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De retour a la maison avec toi (PV Riku) (Hentaï ) (terminer)
» Retrouvez les nouveautés en STREAMING VK gratuitement et en bonne qualité DVDRIP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: New Gotham-