Imaginez le Mythe de Gotham City




Batwing

Azrael

Orpheus

Katana

Tarentula

Nightrunner

Zatanna

Ragman

Huntress

Simon Dark

Misfit

Stryx

Deathstroke

Duela

Blackfire

Pyg

Quiz

Fright

Zsasz

Killer Moth

March Hare

Magpie

Man-Bat

Strange

Holiday

Sofia Falcone

Mario Falcone

Le Lynx

Tobias Whale

King Snake

Blockbuster

The Bone

Requin-Tigre

Kossov

Omerta

The Jazzman

Julie Madison

Slam Bradley

Dr. Arkham

Aaron Cash

Silver St Cloud

Thorne

Zorbatos

Bullock

Alyce Sinner

Crispus Allen

Montoya

Jason Bard

Talia Al Ghul

Nyssa Al Ghul

Vertigo

David Caïn

Deadshot

Le Senseï

Whisper A'Daire

Bronze Tiger

Catman

Dr Darrk

White Ghost

Merlyn
Derniers sujets
» Drôle de trouvaille - mission solo - 17.01.18
Une réunion au sommet.  EmptyAujourd'hui à 3:08 par Lonnie Machin aka Anarky

» Laisses toi glisser, gars.
Une réunion au sommet.  EmptyAujourd'hui à 1:05 par Benjamin Shelby

» Time to Play
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 22:58 par Liam Faith

» Une faim singulière [Pv Porcelaine)
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 22:24 par Porcelaine

» Une rencontre au pas, de tir ! (Feat : Barbara Gordon)
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 22:02 par Barbara Grayson / Batgirl

» Mission : "Recevoir une plainte" (Feat : Lisbeth)
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 20:59 par Liam Faith

» Blabla
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 20:50 par Cassandra Cain/Black Bat

» Un robot au chomdu - pv Serena Ardwin - 15.01.18
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 19:39 par Lonnie Machin aka Anarky

» La banquise est froide [PV]
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 19:15 par Oswald C. Cobblepot

» La Nuit au Musée [Cassandra]
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 18:58 par Cassandra Cain/Black Bat

» Trois en moins pour l'honneur [PV - Serena Ardwin]
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 18:31 par Serena Ardwin

» Règlement à OK Gotham [PV Nightwing, Elio, Liam, Batman]
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 18:05 par Dick R. Grayson/Nightwing

» La Course au Jouet
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 17:41 par Serena Ardwin

» Quelques maux à se dire - Alexa Varon BomberGirl - 29/09/17
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 16:54 par Lonnie Machin aka Anarky

» Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 15:12 par Jason B. Smith

» Asian Street Fight
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 13:52 par Tian Hong

» Maybe I'm a sweetheart trying to make my own scars || PV Dick Grayson/Nightwing
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 13:49 par Tatiana Lavrinenko

» Deux potes, deux manettes
Une réunion au sommet.  EmptyHier à 12:11 par Dick R. Grayson/Nightwing

» Li Wei Zheng, la fleur informatique.
Une réunion au sommet.  EmptySam 15 Jan 2022 - 21:57 par Li Wei Zheng

» Une rencontre inattendue.
Une réunion au sommet.  EmptySam 15 Jan 2022 - 21:37 par Bruce Wayne / Batman

Le Deal du moment :
Soldes ASOS : -15% supplémentaires sur les ...
Voir le deal

Partagez
 

 Une réunion au sommet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Padrino - Modo
Messages : 97
Date d'Inscription : 17/02/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Calme pour l'instant
☠ Relations conflictuelles :: Benjamin Shelby
♣ Alliés : : Carmine Falcone / Toshiro Yamashita
Cesare Regoli
Cesare Regoli
MessageSujet: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptyMar 25 Fév 2020 - 1:19




Une réunion au sommet

RP feat Carmine Falcone & Toshiro Yamashita


Je suis ici depuis quelques mois maintenant et j’ai vite compris une chose, je ne pourrais pas tout faire tout seul. Là où il y avait un seul parrain dans les grandes villes en Italie, il y en a une bonne dizaine qui se font la guerre à Gotham. Je n’aime pas demander de l’aide, mais je pense qu’ils peuvent m’apporter autant que je peux leur apporter. Joe Russo mon second m’a aidé à faire le tri dans les grands noms du crime organisé ici à Gotham, des noms comme Smiles, Sionis ou Cobblepot ressortent, mais aucune de ces personnes ne m’inspires confiance, ce sont des dégénérés avant d’être des parrains de la Mafia. Le Pingouin ? Sincèrement, je me demande encore comme cet homme a pu aller aussi loin. Il y a Carmine Falcone, un nom qui m’est familier, un nom italien, bien connu là d’où je viens. Sa famille est un modèle de réussite et d’après ce que j’ai compris à Gotham tout le monde, le respect, même ses adversaires. C’est je pense la plus belle récompense pour un parrain.


« Don Regoli, après plusieurs recherches, j’ai entendu parler d’un autre parrain, un Yakuza, Toshiro Yamashita »


Les Yakuza, ils sont aussi puissants qu’ils sont dangereux, la plupart respect des anciens principes japonais et ont la guerre dans le sang. C’est quelqu’un qui pourra fortement être utile.


« Joe, envoie une lettre à Don Falcone et Yamashita-san, pour les inviter à un repas dans le restaurant de l’Hôtel, demain soir. Nous avons besoin de discuter. »

Je suis encore un inconnu ici, la preuve même avec l’acquisition du Grand Hôtel Royal, mon nom est encore sur peu de lèvres. Pour pouvoir monter, je vais devoir gagner la confiance et le respect de ces deux hommes. J’espère qu’ensemble, on pourra aller loin.


Demain soir, la réunion sera intense. Il va falloir évoquer l’omniprésence du pingouin ici, on l’a trop vu, il faut qu’il dégage loin et rapidement. Une fois qu’on se sera occupé du plus gros, les autres n’auront pas d’autre choix que de nous suivre. Ceux qui refuseront finiront avec une balle entre les deux yeux.


« Don, j’ai fait parvenir la lettre aux deux intéressés comme vous me l’avez demandé »


Contenu de la lettre:
 


« Grazie Joe. Tu peux rentrer chez toi, tu as bien travaillé aujourd’hui, je n’ai plus besoin de toi. »


(Le lendemain avant la réception)


Je suis impatient et stressé de recevoir ces deux parrains de la pègre de Gotham chez moi, j’espère que tout se passera bien, j’ai exceptionnellement fermé le restaurant ce soir, pour être uniquement entre nous. J’ai demandé au chef de nous faire un repas traditionnel japonais, Yamashita étant japonais et Falcone revenant du Japon, il me semble que c’est une bonne chose à faire pour les accueillir.


« Don, on me prévient en bas de l’immeuble qu’ils arrivent. Voulez-vous que j’aille les réceptionner ? »

« Oui, s’il te plaît, je les attendrai ici, avec du vin et du saké, pense à prendre leur arme avant de rentrer, je ne veux aucune arme dans ce lieu magnifique. Même moi, je ne suis pas armé. »


Ce soir, le renouveau de Gotham est en marche, nous allons tout droit vers une nouvelle ère.


Pendant que je les attends dans le restaurant Joe accueil mes invités comme il se doit et dans la plus grande discrétion.


« Bonjour, je suis Joe Russo, le second de Don Regoli, il vous attend dans le restaurant. Je vous demanderai juste de bien vouloir laisser vos armes ici s’il vous plaît. Une fois déposé, veuillez me suivre »





Ne prenez pas ma gentillesse pour une faiblesse, je suis aimable avec tout le monde, mais lorsque quelqu'un ne l'est pas avec moi, "faible" n'est pas le mot dont vous vous souviendrez à propos de moi.

Couleur= .        *Cesare Regoli* #669900            *Joe Russo* #ccffcc

Une réunion au sommet.  VlkKZ

Revenir en haut Aller en bas
Oyabun
Messages : 99
Date d'Inscription : 26/06/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Oyabun
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Toshirō Yamashita
Toshirō Yamashita
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptyMar 25 Fév 2020 - 13:00




Une réunion au sommet


Je dois dire, que depuis que les divers projets pour cet maudite ville ce sont casser la figure, je déborde de travail de tout côté, entre le maintient de mon autorité au sein de mon quartier, les corrections disciplinaire, de certain réfractaire, je dois avouer que le travail ne manquer pas, est que je ne voyais pas mon temps passer, aujourd'hui même, j'avais une réunion avec mes lieutenants, pour faire un rapide point sur la situation quartier par quartier, est ainsi voire quel type de situation nous allions mettre en place, avec les dispositif adéquat, pour la réunion, nous faisons comme la plus part du temps, dans mon restaurant au plein coeur de mon fief, la seul consigne que mes hommes avaient reçus c'étaient de s’habiller en tenus traditionnelle Japonaise, car je ne voulais pas que mes ennemis pensent que nous sommes faibles, nous devons montrer notre unité et cohésions encore plus qu'avant, est balayer d'un seul revers de la main nos ennemis, car notre organisation n'est pas connus pour être des plus tendre au monde, nous avons un code d'honneur extrêmement rude, que chacun doit respecter sous peine de s'attirer la colère de l'Oya ou de ses plus proches conseillers, est pour laver l'affront dans le meilleurs des cas est de perdre un doigts  et dans le pire est celui de la mort, en déshonorant ainsi toute la famille et sa ligner.

Alors que la réunion venez de commencer, les divers chefs de secteur me font leurs rapports tour à tour, certaine me font remarquer que leurs deal sont épargner est ne subisse aucun attaquer ou nuisance, mais un problèmes majeurs remonte, un petit gang de merdeux, ayant pris la confiance souhaite faire régner la loi et la terreur dans ma juridiction, est ils n'arrêtent pas de causer du tord à mes affaires, je devais gérer cette situation est écraser ses mauviette, en un revers de la main.

 - Nous devons nous occuper de ses misérables, mais par chance, j'ai fais venir des tueurs venus tout droit du Japonais, de véritable Shinobi, ils auront pour mission d'assurer ma protection depuis l'ombre et puis de réaliser diverse mission pour notre clan, nous pourrons donc faire appelle à leurs service, mais vous devez passer par moi ou un de mes seconds pour que je valide la mission, car ils sont sous mes ordres direct, est n'obéisse qu'a mes ordres direct.

Alors que nous continuons la réunion, Tanaka viens interrompre, il salua l'assembler, avant de me transmettre une lettre, d'une extrême importance , je dépliais donc la lettre avant de la lire, intéressant un jeune Italien récemment arrivé dans la ville, nous convie Falcone et moi même dans son hôtel, pour discuté, il précisa que nous pouvions être accompagner, parfait. Maintenant que tout était claire, est que les ordres étaient donné, je clôturer la réunion est je continuais à vaquer à mes occupations.

Voilà le jour J venez enfin d'arriver, la réunion avec mes homologues, je me préparer donc, en mettant un kimono noir, avec le blason de ma famille et un Nagajuban avec un dragon dessiner dans le dos. Alors que je me diriger vers la voiture, devant m'attendais mon fidèle serviteur Akiji, un molosse de la nature,avoisinant 2m20 pour 190kg, il peut d'une seul main brisé les os d'un homme, mais ce que j'apprécie le plus chez lui, c'est sa loyauté et sa sagesse. Alors que nous nous dirigeons vers notre rendez-vous, est c'est ainsi que nous arrivions devant un immense et belle hôtel, alors que nous sortions, un homme ce présenta à nous, il s’appelait Joe, il nous invita à déposer nos armes et de le suivre, c'est ainsi que je me dirigerais vers le comptoir avant de déposer mon Katana, est de suivre l'homme en question. C'est ainsi que je montais dans un immense restaurant ou nous attendais le Maître des lieux.

 - Bonjour Regoli-San, je me présente, je suis Toshiro Yamashita, Oyabun du clan Yamashita, est je vous présente mon Second Akiji. Nous sommes tout deux honorés de vous rencontrer, est nous espérons sincèrement que la réunion de ce soir, nous seras utile à tous , dans le but que chacun de nos clans, puisse profite et prospéré en paix.

C'est ainsi qu'avec un petit sourire, je regardais mon interlocuteur, avant de scruter les environs.


Revenir en haut Aller en bas
Mafieux
Messages : 192
Date d'Inscription : 22/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Parrain de la famille Falcone
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Carmine Falcone
Carmine Falcone
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptyMar 25 Fév 2020 - 14:36

Gotham City était une cité étrange. Par certains jours, on peut espérer n'avoir rien d'intéressant à faire, et parfois, sur un coup de tête complètement aléatoire, le destin décide de placer sur votre chemin, quelqu'un que vous n'attendiez pas. Le destin est quelque chose d'amusant quand on y pense. Le simple fait d'attendre que quelque chose puisse vous amener à ne rien attendre de quoi que ce soit. En l’occurrence, le vieux don Falcone n'attendait personne dans sa lutte contre Cobblepot. Personne. Mais, quand on y pense, il fut assez surpris de cette lettre. Lorsque la lettre arriva, Falcone était en train de manger dans un restaurant italien de la septième avenue, non loin de Little Italy. On apporta la lettre pendant la deuxième entrée de Falcone, tandis que Milos se tenait bien droit derrière son patron. Le vieux don ouvrit la lettre avant de la lire. Son sourire s'étira légèrement. Il déjeunait en compagnie de Humberto Pino, un des anciens porte-flingues des Maroni, du temps de leur apogée. Apogée s'il y'en avait eu une. Les Maroni n'étaient pas des gens très intelligents, ils ne l'avaient jamais été, cependant, certains de leurs hommes étaient des tireurs d'élites. Et quoi de mieux que de s'entourer des anciens hommes de main de ses ennemis pour assurer que le travail sera parfait. Plongé dans ses pensées, le parrain observa alors sa côte de bœuf dans l'assiette.

"Quelque chose ne va pas, don Falcone ?"

"Tout va bien, je vous remercie de votre sollicitude, mais voyez-vous ... Je crois que l'entreprise que je mène prend un tournant des plus agréables et des plus ... Intéressants."

"Vous m'en voyez ravi. J'espère que notre petite affaire se fera."


"Elle se fera, nous en discutons encore les termes pendant ce magnifique repas. Milos ?"


Milos, derrière son patron, sortit un dossier qu'il tendit à Humberto Pino. Tandis que le vieux parrain se payait le luxe de commencer à attaquer cette délicieuse pièce de viande. Une pièce de Limousine française importée rôtie, croquettes de pomme de terre des plantations Parmentier dans les îles. Sucrine, vinaigrette au Bleu de Scailton, copeaux de bœuf séché en garniture, un délice. Et le vieux Don appréciait la vraie nourriture, cela lui avait manqué au Japon. Durant son exil forcé de Gotham City. L'affaire avec Pino se déroula avec succès et le repas fut agréable. Don Falcone aimait la bonne nourriture, la bonne chère, et surtout, avec quelques vins venant d'Italie. Bon, Falcone était sicilien, mais qu'importe, le pays restait le même. Tirant la chaise de son patron, Milos avait compris que le vieux parrain voulait sortir de table.

"Monsieur Pino, vous restez dans nos contacts, nous nous reverrons très vite."


Falcone tendit sa main, sur lequel son anneau était posé. L'homme de main déposa un baiser en guise de respect, sous les yeux des quelques clients qui venaient manger ici aussi aujourd'hui. Se dirigeant d'un pas pressé vers les vestiaires et la sortie, Falcone remonta dans sa voiture avant de ressortir la lettre de ce dénommé Cesare Regoli. Il la relut, bien distinctement.

"Nous rentrons, Milos. Nous avons une soirée au Grand Hôtel Royal, ce soir."


Milos acquiesçat d'un signe de la tête tandis que la voiture du parrain démarra. Falcone réfléchissait tout du long du trajet. Pour tout dire, le Grand Hôtel Royal ... Il n'y était pas allé depuis les années Hamilton Hill, quand ce-dernier était le maire corrompu le plus parfait qui puisse exister dans cette foutue ville. Le parrain se disait que ça ne payait pas de mine, et qu'une invitation était toujours le meilleur moyen de se faire connaitre. Passant dans son appartement privé, Falcone endossa de nouveaux habits, plus adaptés, plus classes, dans la plus pure tradition italienne. Quitte à être en vue ce soir, autant que ce soit de la plus belle des façons. Le reste de l'après-midi passa rapidement, et Falcone avait eu pas mal à faire dans ses préparations. Comme il était quelqu'un qui prenait soin de son corps, il passa un peu de temps à entretenir son corps de manière sportive et utile dans un sauna personnel. C'est vers le coup de 19h00 que Falcone appela Milos pour qu'il l'emmène. Sur le chemin, il repensa aux mentions concernant Cobblepot. Le but était de l'éliminer. Une très bonne chose, et rien que pour cela, Falcone avait envie de voir ce que ça allait donner. Quelque part, cela le titillait. Pendant tout le trajet dans sa limo noire, il réfléchissait à ce qui allait découler de la soirée. Arrivant devant le Grand Hôtel Royal, Falcone sortit de la voiture. Milos gardera la voiture, et c'est Angelo Mirti, surnommé "Le Tueur" qui accompagnait Falcone. Entrant dans le grand hall d'accueil, il était difficile de voir les destructions que le Joker avait engrangé ici durant la grande soirée de Noël il y'a longtemps. Déposant ses armes, Falcone entra dans l'ascenseur avec Mirti. Et c'est ainsi qu'il parut devant la petite assemblée. Le premier homme : Toshiro Yamashita, un homme dont le parrain avait entendu parlé. Et le dénommé Regoli ne devait pas encore être présent, mais son second, un certain Joe Russo était là. Bien, le chef de l'endroit ne tarderait pas à se pointer et à nous honorer de sa présence. Falcone, bon prince, tendit la main vers Yamashita et Russoe, gardant un visage fermé, histoire de montrer qu'il n'est pas du genre à être intimidé. Mirti suivait le parrain de près.

"Buena sera messieurs, je vous souhaite la bonne soirée. J'espère que nous apprendrons à mieux nous connaitre et à mieux nous apprécier durant ce repas."


Une réunion au sommet.  8ak0
Revenir en haut Aller en bas
Padrino - Modo
Messages : 97
Date d'Inscription : 17/02/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Calme pour l'instant
☠ Relations conflictuelles :: Benjamin Shelby
♣ Alliés : : Carmine Falcone / Toshiro Yamashita
Cesare Regoli
Cesare Regoli
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptyVen 6 Mar 2020 - 0:23




Une réunion au sommet

RP feat Toshiro Yamashita & Carmine Falcone


En attendant mes invités, j’en avais profité pour me changer, j’avais laissé mon costume gris anthracite que j’affectionne particulièrement pour un costume noir, beaucoup plus sobre, un costume pour recevoir des invités aussi importants. Mon trench toujours sur les épaules et mon borsalino sur la tête. Je m’allume une cigarette en regardant la vue panoramique que m’offre ce restaurant.


Mes deux convives arrivent quasiment en même temps, Monsieur Yamashita est le premier à se présenter à l’entrée de mon restaurant. Je m’approche de lui et lui fait un salut traditionnel japonais, les mains le long du corps et me penche légèrement vers l’avant d’environ 15 degrés.


« Enchanté de vous rencontrer Yamashita-san, c’est un honneur de vous voir ici. »

En me penchant pour lui dire bonjour, je n’avais absolument pas remarqué l’énorme garde du corps qui le suivait, je n’étais pas un homme petit, mais je devais lever les yeux au ciel pour pouvoir le regarder dans les yeux. C’est des hommes comme ça dont la pègre a besoin. Mais je suis bien content d’avoir Joe, il ne paye pas de mine à le voir comme ça un petit gars un peu grassouillet, mais c’est un homme avec une loyauté comme je n’en ai jamais vu. Il pourrait mourir pour moi, et il ne dit jamais non à une petite exécution.


« J’espère aussi que cette réunion nous sera bénéfique, nous avons beaucoup de choses à nous dire. »

C’est sur ces mots qu’arrivait Carmine Falcone dans l’entrée du restaurant. Le Romain était là, depuis que je suis jeune cet homme a toujours était un des plus grands noms de la mafia dans le monde. Mon père m’en parlait. Il ne faisait pas son âge, il était à la fois vieillissant et séduisant comme tous les Italiens.


« Buena sera Don Falcone, tout comme Yamashita-san c’est un honneur de vous avoir ici, votre réputation vous poursuit jusqu’en Europe. »

Don Falcone et moi-même échangeons une poigne de main d’homme, forte et ferme, une poignée de main de deux hommes déterminés.


« Messieurs, bienvenu au Grand Hôtel Royal, j’ai très récemment acquis ce magnifique endroit et je voulais vous recevoir dans une des plus belles salles de cet hôtel, la salle de restaurant. Si vous voulez bien me suivre, nous allons nous installer. »

Nous nous installons à la plus belle table, celle qui donnait à la fois sur toute la salle, et sur l’intégralité de Gotham. Je fais signe au serveur pour qu’il puisse commencer le service, sur la table arrive différents alcool, sake, whisky, vin rouge, vin blanc pour que nous puissions déguster ces mets tout en parlant sérieusement. Puis arrive une boite de cigare cohiba et des cigarettes pour les fumeurs. Je prends une cigarette que j’allume et je m’adresse à eux après avoir craché la fumée.


« Ce soir messieurs, j’ai demandé au chef de nous préparer un repas traditionnel japonais. Yamashita-san j’imagine que cela ne vous dérangera pas, et Don Falcone, j’ai ouïe dire que vous avez vécu un temps au Japon, c’est pour cela que j’ai choisi ce type de repas. »

C’est bien beau de vouloir tout faire pour qu’ils se sentent à l’aise, mais rien est gagné et puis personne ne me connaît ici. Mon nom n’a sûrement jamais dépassé l’Europe. Je dois me présenter, leur dire qui je suis et pourquoi je suis ici.


« Avant toute chose, j’aimerais me présenter à vous. Je suis Cesare Regoli parrain de la Famiglia, c’est le nom que j’ai donné à la mafia du sud de l’Italie, j’ai longtemps travaillé avec la Cosa Nostra nous sommes alliés, je ne touche pas à la Sicile et eux ne touchent pas ma partie de l'Italie, le symbole de la Famiglia est aussi la pieuvre. J’ai régné d’une main de maître sur la quasi-totalité de l’Italie pendant 10 ans avant de me faire enfermer deux fois par les forces spéciales italiennes Le Gruppo Di Intervento Speciale. L’homme qui menait les forces spéciales à rejoint Gotham City et je suis venu ici en premier lieu pour me venger. »

Je marque une pause dans mon récit pour fumer un petit peu sur ma cigarette et me boire un grand verre de vin, Château Petrus 1989. J’ai rarement bu une chose aussi délicieuse.


« Mais lorsque je suis arrivé ici, je suis tombé amoureux de cette ville et de la noirceur qu’elle renferme. J’ai décidé de mettre ma revanche de coter et de gagner en puissance dans cette ville. J’ai décidé d’acheter l’Hôtel Royal pour avoir un lieu stratégique. Aujourd’hui si je vous ai invité ce n’est pas pour parler chiffons ni même vous raconter ma vie, mais je devais vous dire qui j’étais et pourquoi j’ai mis les pieds dans votre ville. Vous êtes ici, car j’ai besoin de vous, et je pense que vous aurez besoin de moi."


J'avais sûrement plus besoin d'eux, qu'ils avaient besoin de moi, mais je peux leur apporter une armée sur un plateau, une bonne partie de la Famiglia m'avait rejoint à Gotham, environ 200 personnes dispersées un peu partout dans la ville, ce sont mes yeux et mes oreilles. Nous recrutons aussi énormément depuis que nous sommes arrivés. Il y a près de 5 000 hommes qui attendent, un signal de leur parrain en Italie.




Ne prenez pas ma gentillesse pour une faiblesse, je suis aimable avec tout le monde, mais lorsque quelqu'un ne l'est pas avec moi, "faible" n'est pas le mot dont vous vous souviendrez à propos de moi.

Couleur= .        *Cesare Regoli* #669900            *Joe Russo* #ccffcc

Une réunion au sommet.  VlkKZ

Revenir en haut Aller en bas
Oyabun
Messages : 99
Date d'Inscription : 26/06/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Oyabun
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Toshirō Yamashita
Toshirō Yamashita
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptySam 7 Mar 2020 - 0:42

Nous voilà donc arrivé, tandis que nous arrivions dans la salle de restaurant, je dois dire que le lieux était exquis, avec une vue sur la totalité de la ville de Gotham, notre hôte pour la soirée, est un Italien, avec la classe qui va avec, dans son beau costume noir, comme un véritable mafieux des années de la prohibitions . A a vue, l'homme me salua telle un véritable Japonais, est je dois dire que j'étais assez honoré d'un telle signe de respect, cela voulait dire que l'homme savait montrer et éprouvé du respect envers ses convives, est qu'il n'était pas dans une attitude belliqueuse. Alors que je lui répondais à son salut, voilà que notre deuxième invité de la soirée arriva, Monsieur Falcone, je dois dire que son nom le précède, est qu'il faut pendant longtemps une autorité suprême dans la ville, avant de ce faire renversé, malheureusement, est de ce replié  dans mon pays natale, pour reprendre un peu des forces, est revenir en force en ville, pour tout rasé, mais bon si il a voulu venir à la réunion ce soir, c'est plutôt bon signe, cela montre qu'il cherche des amis et alliées sur qui il puisse s'appuyer, pour ses futures opérations, est puis c'est toujours bon signe d'avoir un Falcone dans sa poche que de l'avoir en travers de son chemin, car si même il a perdu en autorité, il en reste tout de même le moins effroyable et craint.

Alors que nous nous installions à une table, Monsieur Regoli nous informa que ce soir, nous allions manger des plats typiquement Japonais, en l'honneur de Falcone qui à vécus là-bas et pour moi qui en suit originaire, je dois dire que le défis sera de taille, je lui donnerais mon avis sur la question plus tard, que je me suis régaler ou pas du tout. Alors que nous étions enfin installé à table, il demanda au serveur d'amener des boissons, je dois dire que tout ce qu'un coeur pouvait désiré nous pouvons le trouvé sur la table, je dois dire une chose notre hôte avait le sens de l'hospitalité, est il savait recevoir correctement les gens en ses lieux. Mais bon les choses commencer à devenir sérieuse, le jeune homme ce présenta rapidement à nous, en nous expliquant un peu son parcours et son vécus, je dois dire que le jeune homme imposer quand même un certain respect, réussir dans un milieux si dur et concurrentielle, ce n'est pas chose facile, il aurait pu aller loin l'enfant si ses forces spéciales ne l'avaient pas arrêter avant, mais je dois dire une chose, je semblait intéressé par ce fameux homme qui l'avait arrêter auparavant, le connais-je ? Dois je me méfier de lui ?

 - Regoli-San, je dois dire que votre histoire est fortement patiente, mais je dois vous dire une chose, ce fameux homme m'intrigue fortement, car il semble être quand même une menace pesante, pour nos affaires, ne pensez-vous pas ? Ce gentil homme aurait il un nom, pour savoir si je le connais, est si il y a moyen de faire pression sur lui, car si par le passé il vous à fait tomber, je peux vous dire, qu'il n'hésitera surement pas à recommencer, donc vaut mieux traité le problèmes à sa racine, avant que les choses ne dérape est nous échappe de tout contrôle.

Monsieur Regoli continuer son discours, en nous expliquant aussi pourquoi il c'était installé en ville, le jeune homme semblait aimer l'action, mais je dois dire une chose, j'ai vue des choses terribles, j'ai perdus mon fils sous mes yeux, mais cet maudite ville à l'air oublié par tout le monde, il n'y a ni respect ni peur, chacun te fera tomber s'il en a l’occasion, nous devons nous méfier en permanence de tout le monde, est je dois dire que ce soir, nous avons un parfait exemple, Falcone l'homme le plus craint et respecté, rien ne pouvait ce faire quasiment sans son aval, est puis du jour au lendemain, il était devenus l'ombre de lui même, attaquer et déchiqueté de tout part, par ses ennemis et détracteurs. Nous devions resté prudent car la ville réserve quand même plusieurs surprise, qui peuvent être de taille, est plus nous serons unis et nombreux mieux cela sera pour tout le monde. Mais le jeune parrain, continua son discours, en disant qu'il avait besoin de nous, comme nous aurons besoin de lui, je ne peux pas dire qu'il avait totalement tord, mais bon, étant implanté, depuis longtemps, je jouis d'important contacte ici ou même à l'étranger.

 - Je suis d'accord, que nous devons nous serré les coudes, car les temps sont devenus difficile pour les gens comme nous, nous sommes attaquer de tout part, est quasiment tout le monde veut nos peaux, que cela soit des criminelles ou même encore des membres du GCPD, je dois dire que je ne soit pas le plus à plaindre, car je dispose d'importante ressource qu'elle soit financière, logistique ou en terme d'homme, j'ai même fait venir il y a pas longtemps de cela un groupe spéciale. Donc nous devrions coopéré tous ensemble, pour le bien de la ville.

Alors que je prenais un verre de saké, une idée de génie me traversa l'esprit, vu que les temps sont rude, pourquoi ne pas faire comme les Yakuza, crée une sorte de corporation entre nos trois famille, pour être encore plus fort, chacun fournira des ressources, au clan, pour diverses actions à l'encontre de nos ennemis, le tout serais gère directement par nous ou nos second.

 - Sinon Messieurs, une idée viens de me tomber, pourquoi ne faisons pas, comme les clans Japonais, formé une corporation, est chacun de nous fournira des ressources, pour un combat commun, nous nous réunirons, au moins une fois par mois, pour définir nos plans et stratégie à adopter, est ainsi en cas de coup, dur nous pourrons compter sur ses ressources pour nous sortir de la panade, car je dois dire que nous serons beaucoup plus fort à trois, que si nous restons chacun de notre côte, est de plus nous avons tous un objectif commun, reprendre Gotham de la main de ses crapules qui la gangrène.

Après avoir fini mon discours, je jetais un rapide coup d'oeil à Akiji, qui semblait validé mon idée, alors que je buvais mon saké, j'attendais la réponse de mes homologues.
Revenir en haut Aller en bas
Mafieux
Messages : 192
Date d'Inscription : 22/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Parrain de la famille Falcone
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Carmine Falcone
Carmine Falcone
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptySam 7 Mar 2020 - 12:08

Cet homme qui venait à nous, qui nous invitait dans sa demeure n'était autre que le dénommé Cesare Regoli. Le vieux parrain en avait entendu parlé lors de ses passages en Italie, pendant les quelques jours de repos qu'il s'était permis pour fleurir la tombe de sa femme, Louisa Falcone. Il plissa les yeux tandis que l'homme expliquait qu'ils allaient manger des sushis. C'était de bonne guerre, un rappel que le Japon n'était pas très loin, et que si jamais les choses se passent mal, ce serait un rappel cruel pour l'exil des Falcone. Carmine écouta pendant un premier temps ce monsieur Regoli. Il avait du panache, de l'envie, de la motivation. Cela le rendait parfaitement apte à être dans cette ville. Il pouvait lui aussi, avoir le privilège de cueillir les fruits mûrs que cette ville avait à nous offrir. Il parlait de son histoire, de ce qui l'avait poussé à venir à Gotham City, et de son amour pour cette ville, de ce coup de foudre. Qui ne l'aurait pas après tout ? Gotham City était la ville de toutes les possibilités, et malgré le fait qu'elle ne serait jamais Paris, ou Washington, ou encore même Métropolis, elle était LA ville où vos rêves prenaient corps. Il avait compris que l'âme de Gotham City était unique en son genre, un bon atout pour lui. Puis, ce fut au tour de Toshiro Yamashita de prendre la parole. Qui déblaya l'idée de faire une association pour nos ressources, pour nous allier, pour devenir plus fort. Il parla. Et le vieux parrain écoutait. Alors que le vieux Don but une gorgée de vin, il prit alors la parole, s'essuyant délicatement la bouche et la moustache pour éviter de paraitre ridicule, avec une serviette. Carmine Falcone était un homme soigné, un homme qui attachait beaucoup d'importance au soin, à la classe. Même dans ses paroles.

"Monsieur Regoli, je tenais d'abord à vous remercier pour ce repas et votre accueil. Vous avez l'air de nous inviter et de nous montrer votre respect pour les gens que nous sommes."


Il avait besoin de la famille Falcone et des hommes de Yamashita. Mais c'était aussi un simple échange de procédés. Les Falcone avaient aussi besoin d'aide, et s'ils voulaient reprendre cette ville, alors il fallait faire en sorte que les choses soient parfaitement délimitées. Sinon, ce serait le chaos, l'anarchie. Falcone reprit alors la parole, estimant qu'il était temps pour lui aussi de mettre les cartes sur table et de montrer qu'il n'était pas l'ombre de lui-même. Au contraire. Il était la haine, la colère, et la revanche personnifiées. Il faisait tout ce qui était en son possible pour reprendre du poil de la bête. La Haine motive son entreprise et il sait qu'il vaincra.

"J'imagine que mon histoire précède mon arrivée. Jadis ... J'étais un roi, un seigneur de cette ville. Tout ce qui s'y passait ne pouvait pas se passer sans que je connaisse chaque détail, chaque profit, chaque transaction. Tout était parfait. Ceux qui me servaient avait des privilèges, mes alliés étaient des princes, et tout allait bien dans le meilleur des mondes. Et puis, le Long Halloween frappa. Maroni avait raté Dent, et malheureusement, celui-ci unifia des monstres comme le Joker, Cobblepot, Catwoman, Crane ou encore Poison Ivy pour m'abattre. Ils réussirent à me faire quitter la ville et j'ai quitté Gotham pour le Japon. Mais j'étais seul. Cette époque avait vu la mort de trop nombreuses personnes. Les Irlandais de Sawyer, Carla et Johnny Viti, ma soeur et mon neveu. Et bien d'autres malheureusement."


Chaque détail, chaque mort avait pesé le parrain de la pègre à l'époque, mais l'avait aussi affaibli. Pendant un temps, il avait soupçonné Maroni d'être Holiday, mais son propre père, Luigi Maroni avait été abattu sous ses yeux. Holiday n'était autre que le derniers fils de Falcone, Alberto. Qui l'avait saigné à blanc et en perdant bon nombre d'alliés, d'hommes, Falcone fut très vite, seul face au cataclysme qui lui retomba dessus. Mais il avait survécut. Alberto était encore à Arkham. Mario était à Chicago, et Sofia ? Sûrement au Mexique, loin de toutes les emmerdes juridiques qui collent à la famille Gigante. Un plan de bataille oui, mais les alliances ont toujours des termes et il faudra user de diplomatie pour éviter les tensions et autres problèmes. Falcone le savait. Se battre pour Gotham City, c'était se préparer à la guerre. Autrefois, il n'avait pas pensé que Gotham lui échapperait des mains, mais pourtant, les choses se sont passées et on arrête pas le chemin du progrès.

"Aujourd'hui, les cinglés sont plus divisés que jamais. Autrefois, ils étaient alliés, mais le destin en a choisit autrement. Aujourd'hui, nous pouvons tous les avoir, les uns après les autres, tout en reprenant ce qui nous appartient de droit. Je ne cache pas mon envie de reprendre mes biens et mon pouvoir dans cette ville. Cobblepot devrait être le premier à payer car il est désormais celui qui est à ma place. Mais frapper les cinglés de la ville ne sera pas le seul point. Le point Batman doit aussi être évoqué ... Oui ... Une alliance doit se faire, et des termes exacts doivent être mis en jeu, sur la table."


Songeur, le vieux parrain observa ses deux interlocuteurs. Yamashita avait raison sur le point de l'alliance, et Regoli devait être mis au courant au plus vite des différents dangers que cette ville offre à ceux qui ne connaissent pas les règles du jeu. Le jeu pour le moment, était mené par le Pingouin, et pour le moment, ce n'était pas une bonne main que nous avions entre les doigts. Cobblepot était puissant, dangereux, et il était bien entouré. Une chose était certaine, Falcone ferait en sorte d'empailler la tête du Pingouin pour lui faire payer tout ce qu'il lui a fait. Falcone avait la vengeance tenace et rien ne l'éloignera de son trophée. Gotham City était à lui. Et l'heure de la reconquête avait sonné.


Une réunion au sommet.  8ak0
Revenir en haut Aller en bas
Padrino - Modo
Messages : 97
Date d'Inscription : 17/02/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Calme pour l'instant
☠ Relations conflictuelles :: Benjamin Shelby
♣ Alliés : : Carmine Falcone / Toshiro Yamashita
Cesare Regoli
Cesare Regoli
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptyLun 9 Mar 2020 - 16:08




Une réunion au sommet

RP Toshiro Yamashita & Carmine Falcone


Toshiro me parle de l’homme qui m’a mis derrière les barreaux en Italie… Shelby… Cette ordure, j’aurais sa peau, je me vengerais. Mais il ne faut pas s’inquiété pour l’instant, il m’a mis en prison parce qu’il avait les moyens de le faire, une grosse force armée, ici il n’est rien un simple flic, il ne m’a jamais fait peur, mais lui va bientôt trembler.


« Ne vous en faite pas pour cet homme Yamashita-san, il n’est actuellement pas en mesure de nous faire tomber, ni de pouvoir s’immiscer dans nos affaires. Il a bien un nom en effet, mais si je vous le donne, je veux que vous me promettiez que vous en toucherais jamais à l’un de ses cheveux. Il est à moi. Il s’appelle Benjamin Shelby et il a intégré le GCPD il y a plusieurs mois. »


Il est vrai, nous devons travailler tous ensemble. Rien ne représente mieux notre situation que la devise des États-Unis « Unis nous tenons, divisés nous tombons ». On a un projet ambitieux, celui de régner sur Gotham, mais pour ça, il faut virer toutes les fouilles merde de cette ville et il y en a un paquet.


« Avant toute chose, je vous remercie une nouvelle fois d’être venu ici ce soir, tout le plaisir est pour moi. Je sais qu’ensemble nous pouvons faire de grandes choses, vous avez le respect que vous méritez. »

C’est bien beau d’avoir des rêves pleins les yeux, mais le plus dur c’est de les mettre en place, l’idée de Toshiro d’unir nos forces est une bonne idée comme il nous l’a dit il a beaucoup d’homme à sa disposition et beaucoup quand ils entendront le nom de Falcone se rangerons de notre coter. Il était le roi, même déchu certains fidèles restent. Cependant, il est bien beau de vouloir tout mettre en commun, mais c’est du donnant, donnant si on arrive à prendre cette ville, chacun doit avoir sa part.


« A l’issue de notre alliance, si tout se passe bien, quelqu’un doit reprendre le trône que Cobblepot occupe actuellement. Don Falcone, étant le plus ancien et le plus expérimenté, je serais d’accord pour que vous puissiez reprendre votre trône qui ne m’intéresse pas pour l’instant. Qu’en pensez-vous Yamashita-san ? »

Falcone est le plus apte à reprendre le trône de Gotham, il connaît cette ville comme personne, il a forgé Gotham et Gotham l’a forgé. Cependant, il n’est pas éternel et il faut penser à un « après Falcone », mais ce n’est pas le sujet du jour.


« Si jamais l’un d’entre nous reprend le trône, il faudrait instaurer des règles entre nous, une alliance solide, sans coup bas, sans trahison, et avoir une hiérarchie entre nous uniquement fictive. L’un dirige dans la lumière et les deux autres dans l’ombre. On reprendre cette ville à trois, nous dirigeons à trois. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je pense que c’est une bonne solution, je suis cependant à l’écoute de vos propositions. »

Il faut traiter le sujet du pingouin de malheur. Actuellement c’est lui qui est tout en haut et ça va être le plus dur à dégager, c’est pour ça que je pense que l’idée de Falcone n’est pas spécialement la meilleure, de l’attaquer en premier, je peux comprendre son point du vu, mais il ne faut pas se précipiter.


« Permettez-moi Don Falcone d’émettre des réserves sur le fait d’attaquer Cobblepot en premier. Il est trop dur à atteindre pour l’instant, il faut marquer le coup avec quelqu’un de moins puissant que lui, mais qui a un peu de pouvoir, il faut plumer Cobblepot petit à petit de tous les soutient qu’il peut avoir. Avez-vous des noms de personnes influente avec qui nous pourrions faire passer un message ?

Batman… J’entends ce nom partout et à juste titre, cette ville grouille de fou furieux et de fouille merde, mais il est aussi rempli de « justicier » prêt à défendre la veuve et l’orphelin. Mais je n’ai jamais eu l’occasion de me confronter à lui pour l’instant.


« Je ne connais pas le Batman, uniquement de nom, je suis arrivé trop récemment ici. Y a-t-il un moyen pour passer à travers sans qu’il ne nous remarque ? Je dois vous avouer que là d’où je viens les justiciers ne font pas long feu, je ne connais pas vraiment ce problème. »

Une chose me dérange aussi, Batman n’est pas la seule autorité dans cette ville. Il y a aussi le GCPD. Comment on se débrouille avec eux ? Ils m’ont l’air d’être actif et leur rang se remplit de plus en plus, comment faire pour agir sans que le GCPD vienne nous emmerder.


« Il faut aussi parler du GCPD, je sais que les policiers de cette ville ont pour la plupart une morale douteuse, il doit bien avoir des solutions pour qu’ils ne viennent pas non plus fourrer leur nez dans nos affaires. Hormis Shelby, mais j’en fais mon affaire, avez-vous des flics sous votre contrôle Signore ? »








Ne prenez pas ma gentillesse pour une faiblesse, je suis aimable avec tout le monde, mais lorsque quelqu'un ne l'est pas avec moi, "faible" n'est pas le mot dont vous vous souviendrez à propos de moi.

Couleur= .        *Cesare Regoli* #669900            *Joe Russo* #ccffcc

Une réunion au sommet.  VlkKZ

Revenir en haut Aller en bas
Oyabun
Messages : 99
Date d'Inscription : 26/06/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Oyabun
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Toshirō Yamashita
Toshirō Yamashita
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptySam 14 Mar 2020 - 0:47

Alors que j'avais demandé le nom de ce jeune agent du GCPD, Don Regoli, me répondis, en me donnant son nom, je dois dire que je n'avais jamais entendus parler de ce garçon, mais j'allais tout de même prendre sa menace au sérieux, car depuis la chute de la criminalité, les autorités locale, donnent plus de moyen au force de l'ordre, mais bon mon hôte me demanda de ne pas m'occuper de son cas, car il allait le faire, est en bon Yakuza je n'ai qu'une seul parole, je vais donc respecter sa volonté est ne pas intervenir, mais en cas de besoin, je n'hésiterais pas une seul seconde à lui donner un coup de main, pour nous éliminer de toute vermine. Tandis que j'avais évoqué le fait de crée une coalition entre nos forces, je pouvais voir que mes camardes n'avaient rien de contre, je dois dire que j'étais plus content que l'idée leurs plait, car à nous trois nous pourrions devenir une force de frappe considérable, est ainsi commettre plein de dégats, tout rafler sur notre passage telle un Tsunami, mais nous pourrions pas nous montrer tout les trois devant tout Gotham, non il fallait une personne pour ce montrer devant tout le monde, est les deux autres, devraient rester en arrière boutique, en l'aidant à tirer les ficelles, alors que j'étais entrain de réfléchir, le petit Italien, proposa Falcone, car il à déjà eu le contrôle de la ville, est puis il connait du monde, je dois dire que l'idée me plaît assez, alors que je m'appuyé sur mon siégé après avoir pris des Sushis avec mes baguettes, et une gorgé de Saké.

 - Je suis tout à fait d'accord, je pense que Falcone- San est la meilleurs personne actuellement à tiré les ficelles de façon "officielle", même si il ne dirige plus la ville, les relations et connaissance reste, est je suis sur Falcone-San que beaucoup de gens doivent vous regretter, donc qui n'hésiterais pas une seul seconde à vous venir en aide pour reprendre la ville, je me trompe pas n'est-ce pas ?

Tandis que je continuer à réfléchir, l'idée de Falcone, me traversa de nouveau l'esprit, je dois dire que l'idée d'attaquer ce maudit Pingouin ne intéressé pas pour l'instant, il était bien ancré en ville, est surtout assez puissant, nous devrions être plus intelligent que ce derniers pour le mettre à genou est l'abattre, est le meilleurs moyen de l'atteindre était sa vanité et fierté mal placé, oui grâce à cela nous pourrons le mettre plus bas que terre, est ainsi l'éradiquer une bonne fois pour toute de la surface de Gotham.

 - Je rejoins l'avis de Regoli-San de ne pas l'attaquer dans l'immédiat, il faudrait d'abord éliminer ses fidèles en tapant aussi dans ses affaires, pour l'affaiblir, puis nous le connaissons tous ici, un moment il sortira pour ce montrer est à ce moment là propice nous le frapperons pour montrer à la ville de Gotham que nous ne sommes pas ici pour rigoler est que nous voulons rétablir une certaine stabilité et un ordre certain parmi tous.

Puis le jeune Cesare relava une autre information à prendre en compte, le cas de Batman, ce maudit justicier masqué qui s'amuse à attaquer les gens comme nous pour les mettre en prison ou pour d'autre dans l'asile d'Arkham, je sais que j'ai eu affaire indirectement à lui, quand un de mes hommes fut arrêter par ce dernier, mais bon grâce à mes relations avec certain, j'ai réussis à le faire sortir assez rapidement de la prison, en échange de service, mais bon que voulez-vous c'est ainsi qu'est constitué la vie d'un chef de la mafia,entre les risques de prison ou pire celui de la mort.

 - Effectivement ce Batman pourrait nous causer du tord, mais sans trop vouloir m'avancer, je pense qu'il à d'autre chat foutté, est que si nous faisons pas trop de vague, nous pourrions échapper à ses enquêtes, c'est donc pour cela que nous devons rester très très prudent, est calculé au millimétrée près toute nos actions.

Je continuais donc à regarder mes homologues, tout en continuant à boire mon saké, la soirée était fortement plaisante, avec des idées commune qui ressorte, est puis ce soir c'était le soir de toute les discutions, même si je n'étais pas Italien ou eux Japonais, un profond respect émaner de nous tous, mais un autre sujet ressortis rapidement sur le tapis, la police, qui était corrompus, qui avait une dette, ou alors qu'elle agent avait une volonté de faire est ne commettait aucun délit, nous devions tout faire pour découvrir, est ainsi mettre des actions en place, pour empêcher que des situations puissent nous échapper.

 - Pour la police, j'ai un alliée précieux, qui peut m'aider à trouver les faibles d'esprit ou les sans principes, de plus rare sont les agents droit dans leurs bottes dans la vllle de Gotham, les agents qui viennent ici, sont là pour deux choses, soit faire une carrière, ou alors bâtir une fortune avec notre aide, il n'y a pas de juste milieux ou de neutre, soit tu es dans un camps soit tu es dans l'autre, mais dans tout les cas, faut dresser une liste précise.

Je me levais, pour me diriger vers l'immense baie qui donner sur la ville, je contemplais l'immense ville, avec toute les possibilités qu'elle peut offrir, mais nous devons encore aborder un sujet.

 - Nous devons aussi mes amis, nous montrer plus fort et ferme envers ses petits merdeux de gang, ils pensent sincèrement pouvoir nous faire face, je pense que nous devons nous montrer conciliant, mais ce qui ne souhaite pas rentrer dans le moule, devrons être punis est ceux sévèrement, en tant qu'exemple pour les autres, est ainsi évité des rebellions ou autre.

Je continuais à regarder par la baie, le sinistre paysage de Gotham City, noir et lugubre.
Revenir en haut Aller en bas
Mafieux
Messages : 192
Date d'Inscription : 22/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Parrain de la famille Falcone
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Carmine Falcone
Carmine Falcone
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptyLun 16 Mar 2020 - 10:01

L'écoute est quelque chose d'important, surtout quand on est entouré par des gens qui ont le même but que vous. "Pour l'instant", les mots de Regoli sonnent justes aux oreilles de Falcone. Il avait raison, le vieux parrain ne serait pas éternel, cependant, il était agréable de se rendre compte que des gens comme Toshiro ou Regoli avaient une certaine estime pour le vieux dirigeant de cette ville. Fortement agréable même. Le vieux parrain ne paraissait pas offusqué, il écoutait, tranquillement ce qu'il y'avait à dire. Il écoutait et pesait chacune des paroles. Cobblepot, la police, le GCPD, et bien sûr, le pouvoir dans Gotham City. Falcone était un homme de pouvoir, de terrain, il connaissait cette ville comme sa poche, il la connaissait parfaitement, et personne ne pouvait prétendre à un tel savoir. Il connaissait les ficelles de la ville, il connaissait chaque mètre, chaque terrain. C'était sa ville, sa cité. Alors qu'il goutait le vin d'un palais expert, Falcone reprit alors la parole tout en observant ses deux futurs alliés. Il s'essuya à nouveau avec la serviette, laissant une légère tâche écarlate sur le tissu. Il restait quelqu'un de calme, de sophistiqué, et le fait qu'il ne prenne que peu la parole en disait long sur son étude de ces deux personnes. Regoli semblait nouveau à Gotham City, et il semblait encore un peu désarçonné. Cependant, sa vendetta contre le flic pouvait s'avérer intéressante et payante. Quelque part, on pouvait en tirer quelque chose, quelque chose de ... Fortement intéressante. Falcone reprit alors d'une voix calme et riche.

"Je tire les ficelles de ce cher procureur. Monsieur Toreno travaillait pour mon organisation il y'a encore quelques années. Et il a généreusement accepté de me rendre ... Quelques services. Avec Toreno en poste, je peux ordonner la traque de nos ennemis et organiser la fin de certains clans. Ils sont à moi. Chaque flic de Gotham reçoit donc ses ordres de moi. Et cela me donne un certain avantage sur nos ennemis communs. Monsieur ... Shelby pourrait très bien partir en patrouille et avoir un accident regrettable, ou bien Cobblepot aussi, son établissement pourrait être perquisitionné et il pourrait être arrêté. Tandis que les ennemis de monsieur Toshiro pourraient ... Je ne sais pas ... Avoir quelques ennuis avec la police de Gotham City."


Voila le résultat de l'influence d'un homme aussi puissant que le fut Falcone. Bien sûr, ce n'était pas la puissance d'autrefois. Toutes les tentacules de la mafia Falcone furent coupées nettes, mais il restait encore quelques pousses, quelques racines qui tenaient encore bons. Et c'était un petit coup double dans l'eau. Avec ce genre de pouvoir, on ne pouvait pas prendre le parrain pour un vieil imbécile. Non, il avait déclenché une telle ferveur à l'époque, une telle aura que des gens se sacrifiaient pour lui et acceptaient de partir à Blackgate pour sauver la mise du parrain. Gotham City était merveilleuse à cette époque et elle peut encore le redevenir. Mais c'était fini la nostalgie, il fallait penser au futur. Le futur, c'était maintenant, il fallait maintenant se préparer à organiser des choses nouvelles pour cette ville, une nouvelle organisation, un nouveau but. Une nouvelle finalité.

"Je peux assurer le règne sur Gotham City. Cette ville me connait, et ceux qui me connaissent ont parfois des postes très importants. Sébastian Hady, Arthur Reeves, Blake Harper. Vous ne connaissez peut-être pas ces noms, mais ce sont des gens importants à la mairie de Gotham, et ils me mangent dans la main. En ayant le contrôle sur eux, on peut accéder à de grandes choses ... Des choses bénéfiques pour chacun d'entre nous. Je suis trop vieux pour assister à de nouvelles guerres intestines entre organisations, mais je suis certainement assez motivé pour liquider des monstres de foire comme Cobblepot ou Black Mask. Et ils se tiennent sur notre route."


Oui, une certaine déception de voir que cette plèbe ingrate le récompensait de cette manière. Triste à dire oui, Falcone était pratiquement certain que l'on l'acclamerait comme un sauveur, comme un héros, mais finalement, il avait tort. Les Gothamites méritaient Arkham et ses cinglés, ils méritaient Blackgate et ses ordures. Au final, il faudrait un vrai désastre pour montrer à Gotham City ceux qui tiennent à elles. Cobblepot était une gêne, une épine qu'il me fallait détruire très rapidement et sans basse messe. Le voir en moins sur l'échiquier, c'était presque un plan à 80% de réussi pour l'avenir de Gotham City. Bien sur, le soucis restant, c'était le problème Arkham. Ceux qui ont aussi viré le Romain de cette ville. Touchant de ses doigts les trois cicatrices sur sa joue droite, il pouvait les sentir qui lui brûlaient la peau, chaque jour, chaque foutu jour sur cette Terre. Une autre photo que Milos m'avait fournit avant d'entrer, représentait une femme, tenue en cuir violet, des cheveux noirs, et une mauvaise photo au niveau qualité. Le Romain la posa sur la table avant de reprendre. Catwoman, la seule et l'unique.

"Certaines personnes de cette ville nous mettront des bâtons dans les roues, comme Batman, ou Catwoman. Et pour des motifs purement anarchiques. Je vous demanderai de faire très attention et de ne pas les sous-estimer. Quant à Batman, il faudra trouver un moyen de l'éliminer de l'échiquier au plus vite, et sans tarder."


Batman, rien que ce nom évoquait à Falcone la haine pure, il avait tout laissé faire, il n'avait pas protégé les citoyens de cette ville en laissant les cinglés aux commandes. Et maintenant ? Cette ville était un cloaque, un égout. Dernière rasade d'alcool avant de reposer le verre sur la table. Le menu fretin dirons-nous. Catwoman n'était qu'une cible de faible, une femme idiote qui s'était crue maline sur le coup et qui avait osé le défigurer sur le visage au côté droit. Elle paierait l'addition et ce serait sacrément salé. Il fallait maintenant parler de quelque chose qui allait certainement être hasardeux, voir même assez problématique dans le futur, mais qu'importe, il fallait quand même y passer. Et le Romain savait que les négociations et la diplomatie pouvaient être de bonnes armes et de bon conseil quand on cherchait à sceller des alliances.

"Passons à un sujet plus intéressant. Quelles sont vos demandes. Que désirez-vous afin que nous puissions établir nos alliances ?"


Une réunion au sommet.  8ak0
Revenir en haut Aller en bas
Padrino - Modo
Messages : 97
Date d'Inscription : 17/02/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Calme pour l'instant
☠ Relations conflictuelles :: Benjamin Shelby
♣ Alliés : : Carmine Falcone / Toshiro Yamashita
Cesare Regoli
Cesare Regoli
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptyVen 20 Mar 2020 - 1:19




Une réunion au sommet

Feat Toshiro Yamashita & Carmine Falcone


On doit taper fort, on doit montrer qui nous sommes. Je suis d’accord avec Toshiro les petits gangs doivent savoir qui sont les patrons de cette ville. Cela sera aussi le meilleur moyen de rallier du monde à notre cause, par la peur. Une chose intéressante mes deux confrères ont des contacts dans la police de cette ville et pas des moindres ! Le procureur en personne Mickael Toreno ! Falcone a déjà des très gros pions de placer, je savais qu’il serait d’une aide précieuse.


« Qu’elle plaisir de vous savoir à mes côté signori, quand je vois l’influence que vous avez ici, je suis content de ne pas être votre ennemi. Pour ce qui est de Toreno, il sera un allié des plus précieux ! Il pourra cacher tous nos faits et geste et nous ne serons absolument pas emmerder par la police, encore mieux, comme vous l’avez dit Don Falcone, il pourra faire en sorte d’éliminer certains ennemis potentiels. Cependant, comme je vous l’ai dit Shelby reste mon affaire, le tuer maintenant ne me ferait pas plaisir, je veux le voir souffrir. »


Tout le monde était d’accord pour qu'une fois la ville repris Falcone reprenne son trône. Tout n’était pas gagné on pouvait potentiellement s’attendre à un sursaut d’orgueil de mon confrère japonais, mais en acceptant cette décision il fait preuve d’une sagesse à la Japonaise.


J’apprécie la discutions, nous avons des projets pour cette ville, de l’ambition et tout le monde comprend les enjeux et ils savent qu’il ne faut pas se précipiter en attaquant directement le pingouin. Ils n’avaient que le mot de Batman à leur bouche à croire que cet homme était incassable, un homme déguisé en chauve-souris qui faisait peur a des hommes comme Falcone et Toshiro, il fallait que je m’intéresse à lui plus attentivement. Et voilà qu’on me parle d’une Catwoman, encore un malin qui se déguise, c’est un cirque ici ? Entre les chauves-souris, les chats, les pingouins on ne sait plus où donner de la tête !


« En parlant du Batman, il y a bien un homme qui se cache derrière le masque, si on détruit l’homme, on détruit le masque non ? Don Falcone, vous êtes ici depuis que ce justicier arrivé, vous n’avez jamais réussi à savoir qui se cachait derrière le masque ? Je sais qu’il travaille de façon ambiguë avec la police, personne ne sait qui il est ? Même pas Toreno ? »


Ils peuvent nous poser problème, mais pour l’instant, je préfère faire abstraction d’eux, ils ont dans cette ville bien des choses à gérer. Si le pingouin est encore sur le trône, c’est que Batman à sûrement d’autre chose à faire que de s’occuper des querelles entre mafieux.


« Le Pingouin est toujours là, si Batman doit s’en prendre à quelqu’un se sera lui bien avant nous, j’en suis persuadé. »


Don Falcone arrive aux choses sérieuses. Nos demandes, ce qu’on désire pour sceller notre alliance. C’est à la fois une question sérieuse et un test. Ils ne me prendront jamais au sérieux si j’en demande trop. Il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre et rester raisonnable. J’imagine que Toshiro est déjà à la tête de Little Tokyo et si on met Falcone au sommet de Gotham, quelqu’un devra s’occuper de Little Italy.


« Si je peux me permettre Don Falcone, jusqu’à présent, je crois que vous avez une grosse affluence sur beaucoup de quartiers, c'est pour cela que j’aimerais pour sceller notre alliance, gouverner Little Italy. Je vous en demande peut-être beaucoup, mais vous savez comment nous sommes nous les Italiens, nous avons besoin de nous sentir un peu chez nous. »


Avec Little Italy, j’aurais deux gros points stratégiques dans cette ville, un pour les trafics et un pour le blanchiment de l’argent. S’il me cède le quartier, il faudra que je mette en place de grande chose là-bas, une milice par exemple, qui protégera mes confrères italiens, plusieurs affaires qui tourneront à pleins régime pour pouvoir gagner un maximum d’argent et surtout mettre en place des trafics solides.


« Signori, j’aimerais vous proposer quelque chose, de garder cet Hôtel comme lieux de rendez-vous, c’est un point central de Gotham City, beaucoup de civils viennent ici, personne n’osera venir nous faire chier si nous restons là. Je vois mal un batman ou un pingouin venir faire sauter le bâtiment. Je pense que ce lieu nous offre une certaine protection. Cependant, comme pour aujourd’hui, pour chaque réunion, j’aimerais qu’il n’y ait aucune arme dans mon hôtel et qu’une seule personne soit autorisé à venir avec vous. Vous savez comment c’est, malgré toute la confiance que j’ai pour vous, on n’est jamais trop prudent. »



HRP: Je suis actuellement un peu malade (pas du covid normalement je vous rassure) j'ai donc l'esprit un peu embrouiller, c'est pour ça que je ne fais peut-être pas vraiment avancer la discussion ou que mon RP peut parfois être un peu flou ! N'hésitez pas à m'envoyer un message privé pour que je change un truc ou que je rajoute d'autres choses !


Ne prenez pas ma gentillesse pour une faiblesse, je suis aimable avec tout le monde, mais lorsque quelqu'un ne l'est pas avec moi, "faible" n'est pas le mot dont vous vous souviendrez à propos de moi.

Couleur= .        *Cesare Regoli* #669900            *Joe Russo* #ccffcc

Une réunion au sommet.  VlkKZ

Revenir en haut Aller en bas
Oyabun
Messages : 99
Date d'Inscription : 26/06/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Oyabun
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Toshirō Yamashita
Toshirō Yamashita
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptyMar 31 Mar 2020 - 18:07

Voilà le genre de réunion que j'aimais avoir, entre gens civilisé et surtout avec le même objectif et vision de la chose, reprendre la ville de Gotham virer le Pingouin en l'envoyant si possible sur un Iceberg loin d'ici en le laissant mourir, mais je sais que cela ne sera pas facile, car il y a tellement de personnes qui sot prêt à ce mettre à travers de notre route pour nous nuire, il y a certes des criminelles, mais il y a aussi ses fichus justicier, Batman ou encore Catwoman, femme à qui j'ai eu affaire, par le passé est qui ma soutiré de l'argent pour me rendre mes territoires, lors de la grande débâcle, cela veut donc dire que potentiellement, nous avons plein d'ennemis à combattre, est qu'il faut se méfier de quasiment tout le monde, mais bon je peux voir que mes deux nouveaux potentielle associer serons de bonne trempe, même si nous avons tous secrètement nos objectif à atteindre, nos points commun nous unirons, pour faire un front commun est ainsi rétablir un certain équilibre dans cet ville de fou. Un doux sourire s'afficha sur mon visage quand je voyais la forme que prenais les deux Italiens à ce parler, à coup de signore and co, mais bon vaut mieux qu'ils soient d'accord car je connais le sang chaud des Italiens est pour eux déclarer une guerre c'est comme dire bonjour, mieux vaut la cohésion entre eux, qu'une guerre futile. Puis le jeune Césare fit une remarque intéressante et pertinente, pour Batman, si nous trouvons l'homme derrière le masque nous faisons tomber sa légende donc il y a surement une piste à creuser de ce côté là.

- Je suis d'accord avec Regoli-San, si nous arrivons à trouver l'homme sous le masque nous faisons tout tomber à l'eau, j'ai eu affaire indirectement à Batman, car il à arrêter un de mes protéger, mais bon, j'ai une personne qui travail pour moi, qui est doué à l'extrême pour chercher et retrouver, je lui confirais donc la mission d'essayer de creuser de ce côté là, après je verrais avec certain de mes informateurs, mais je penses que nous pourrons avoir Batman à l'usure, est puis nous pouvons peut-être lui tendre un piège, quel est le plus grand hantise pour un Justicier ? C'est perdre son honneur.

Je regardais par la baie avant de prendre une autre gorgée de saqué, notre alliance, sera déjà d'une une premier dans son genre, car les criminelles font rarement un mélange entre différentes nation, est puis surtout une alliance pour gouverner la ville, car en règle général il y a des alliances, puis il y a les trahissons, donc je devais quand même me montrer extrêmement prudent, pour éviter de me faire évincé du pouvoirs, mais bon j'évite pour l'instant à ce genre de chose, car sinon je risquerais d'en devenir parano, alors que depuis tout à l'heure nous tournions autour du pot, Falcone en homme direct et intelligent lança la question fatidique quel serait les conditions pour que nous puisons établir une alliance correct entre nous, je m’appuyais sur mon siégé, je n'étais pas vraiment un homme bien gourmand, car je jouissais de revenus et d'appuis extérieur de la ville, je n'allais donc pas demander grand chose pour le coup.

- Pour ma part, je demande pas grand chose, je demande juste le contrôle du Westside, endroit à majorité Asiatique, donc je penses qu'il est normale que je puisse contrôler cet partie de la ville, je vais être franc avec vous, vu que nous allons devenir des partenaires, toute les transactions que vous souhaiterez faire dans le quartier vous devrez m'en avertir, mais je ne prendrais aucun pourcentage dessus, par contre n'essayez pas de me mentir, car ceci sera l'une des conditions pour que je me retirer de notre alliance, bien entendus en échange, ce que je vous offre, je le demande aussi en retour, cela va de soit je pense.

Je n'avais pas pour crédo de mentir ou encore poignarder mes alliés, mais si je sentais que ses derniers n'ont aucun scrupule, je peux dire que cela sera aussi mon cas. Mais bon pour l'instant je sentais assez bien les deux hommes, Falcone était connus pour être un homme de parole, est puis le jeune Cesare aussi donc je penses que j'aurais pas à me soucier d'un coup de dague dans le dos. Maintenant que tout était poser notre convive faisait une intervention supplémentaire, il proposa son hôtel comme point de rendez-vous, pour la sécurité de tous, en soit l'idée n'était pas trop mal, est puis je dois dire que la vue était bien agréable donc raison de plus, bien entendus il rappela encore une fois les ordres pour la sécurité et qu'aucune arme ne sera tolère ici dans l'enceinte de son hôtel par mesure de précaution.

- J'approuve votre idée Regoli-San, pour garder ce lieux comme point de rendez-vous, en ce qui me concerne, j'aurais si vous n'y voyez aucun inconvénient Messieurs, le fait de monter un sorte de Pc de sécurité, où chacun de nous y laissera un homme pour gérer et cordonné nos actions, cela sera beaucoup plus simple, est intelligent, car si nous nous appelons mutuellement, cela pourra mettre des puces à l'oreille si nous sommes surveillé.

Je regardais mes homologues avec un petit sourire, car comment dire que la sécurité rime avant tout.


Une réunion au sommet.  Qzcd
Revenir en haut Aller en bas
Mafieux
Messages : 192
Date d'Inscription : 22/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Parrain de la famille Falcone
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Carmine Falcone
Carmine Falcone
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptyMar 31 Mar 2020 - 19:57

La discussion était plutôt agréable, et le vieux parrain Falcone les observait tous les deux. Toshiro Yamashita était un homme qui semblait savoir ce qu'il désirait, ce qu'il voulait, mais la plus grande chose à savoir, était de mieux cerner l'homme pour en savoir plus sur ses aspirations. Quant çà Cesare Regoli, c'était un homme qui en imposait oui, qui pouvait parfaitement être un allié de poids dans la mafia. Gotham City, après la grande guerre qui aura lieu, aura besoin de se reconstruire et il faudra des hommes pour la tenir. Et Falcone le savait au plus profond de lui. Il ne sera pas toujours éternel. Il ne sera pas éternel et cette ville méritait d'avoir un avenir radieux pour la famille Falcone. Qui restait-il ? Alberto, emprisonné à Arkham et délirant. Il était le fils chéri, mais il n'était pas fait pour les affaires, non. Mario ? Il était en exil, trop gentil. Sofia ? Non. Elle était une Gigante maintenant, plus une Falcone. Kitrina ? Ne parlons pas de choses qui fâchent. Le signore Regoli parle et pose une question au vieux parrain, ce-dernier relève les yeux. Il avait posé une question au sujet du Chevalier. Le vieux parrain semblait absent, non. Plongé dans le passé, plongé dans les horreurs, plongé dans ce qui allait arriver. Il repensait à ses propres erreurs et à sa terrible chute de son piédestal.

"J'ai été trop paresseux, et j'ai confié la tâche de s'occuper de Batman à Gillian Loeb, le commissaire de l'époque. Un imbécile qui s'est fait avoir et qui a chuté. Personne ne sait qui est le Batman."


Le vieux parrain boit une gorgée de son verre. Il réfléchissait. Gotham. Une ville, a ce que l'on disait, à l'image de ses habitants. Étrange. Dérangée. Malade. Et tout avait salement foiré à cause d'une mauvaise erreur de calcul. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Un petit sourire effronté, charmeur. Mais bien sûr, tout cela se trouvait le masque du Batman. C'était logique, il était la cause de toute cette folie, et si on vient à le démasquer, tout sera terminé pour de bon. Il suffisait d'y croire. Mais pour avoir le Batman, il fallait trouver la bonne personne. Cesare Regoli se montrait intelligent, et le vieux parrain était impressionné par sa demande : Little Italy, ce n'était pas rien quand même. C'était un peu comme une image, une allusion à la reconquête de la ville. Impressionné … Ce mot ne correspondait pas exactement à ce qu'il ressentait, c'était le seul mot qui lui venait à la l’esprit. Il réfléchissait aux demandes. Ce n'était pas rien, mais sur toute la ville, cela pouvait être très vite compensé. Il réfléchissait à la va-vite, mais quand on y pensait, ces deux quartiers ne le concernaient plus. Little Italy avait changé et n'était plus comme ce que le vieux parrain avait connu. Le changement avait fait énormément de mal.

"Little Italy vous sera accordé monsieur Regoli. Quant à Westside, je peux très bien m'en passer. Si vous acceptez bien sûr, que je conserve la tête de Gotham City."


Le vieux parrain espère qu'ils vont accepter. Cette proposition est motivée par un réel envie de les aider, après tout, ce sont des personnes dans le besoin eux aussi et le vieux parrain ne peut pas refuser d'aider quelqu’un, surtout des gens qui lui ressemblent. C’est une occasion unique qui se présente là. Comme pour accorder sa bénédiction. Les traits du parrain étaient plissés, et cette partie de Gotham pouvait très bien leur revenir. Il s'en fichait. Il avait une ville à reprendre. Et il comptait bien détruire les monstres qui avaient transformé son monde en une parodie de ville. Regoli semblait sûr de son choix, cependant, d'après les rumeurs, Yamashita avait eu quelques démêlés à Chinatown et il faudra qu'il soit un peu plus sûr de ses demandes. D'accord pour Westside, mais il devra être tenu d'assurer la sécurité des habitants et de ces citoyens. Il reposa doucement son verre, tentant de garder son calme, qu'il avait toujours. Durant ce long et étonnant silence, Falcone écoutait son pouls qui accélérait au fil des secondes. Le visage grave, Carmine gardait le menton penché, comme un trait assez typique d'un homme venant d'Italie. Fier, grave.

"Je suis d'accord pour que ce lieu soit notre base commune. Un lieu où nous discuterons ensemble. Cependant. Je vous demande de ne pas prendre à la légère ces gens costumés. Ils sont dangereux."


Un léger signe de croix sur son torse. La famille Falcone fut jadis très pieuse, elle le redeviendrait. L'honneur, la morale et la vertu, voila ce qui devait être mis en avant, pour mieux gagner sur tous les fronts. Gotham City avait besoin des Falcone et de personne d'autre. C'était surtout Louisa Falcone qui pensait cela, à une longue époque. Triste à se dire que lorsque l'on devient vieux, on s'attache à la religion. Il pense que la religion est un opium du peuple. Oui, c'est ce que disaient les monstres communistes, c'est ce genre de mentalité que les révolutionnaires français avaient en tête autrefois, quand ils balançaient, au nom de la Déesse Vérité, les vendéens et les chouans dans des fours au nom de la République. Tuer Dieu est une abomination qui mène inéluctablement à la mort de toute chose. L'homme doit vivre dans la crainte de Dieu, sinon, il est condamné à la décadence et à sa propre auto-destruction. Ils ne devaient pas se laisser avoir, comme le vieux parrain avait été victime il y'a quelques années de ça. Le Batman et ses alliés, malgré une parfaite incompréhension des choses, pouvaient être de parfaits emmerdeurs notoires. Des criminels qui cherchaient simplement à se connaitre, à comprendre le monde dans lequel ils vivaient. Bien sur, de nombreux actes ne sont pas excusables, mais Batman était le mal principal, la cause de toute cette folie, le seul qui pouvait réellement se reprocher d'être la cause du mal-être de tous ces monstres enfermés à Arkham. Après tout, Batman était lui aussi digne d'être enfermé à l'asile d'Arkham, rien de plus. Le diner ne tarderait pas, le parrain supposait. Les négociations et la diplomatie se font toujours autour d'un bon repas. C'était une des devises de Talleyrand, un des ministres du petit consul français. Observant ses deux convives, Falcone restait de marbre, il estimait qu'il devait en imposer dans ses paroles et dans sa prestance, et qu'il n'était pas homme à parler de trop. Le vieux parrain reprend son verre. Si les affaires peuvent reprendre, tant mieux. Il fallait sceller cette union des familles, après tout.

"Portons-nous un toast à Gotham, messieurs ? Et à nos affaires ?"




Une réunion au sommet.  8ak0
Revenir en haut Aller en bas
Padrino - Modo
Messages : 97
Date d'Inscription : 17/02/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Calme pour l'instant
☠ Relations conflictuelles :: Benjamin Shelby
♣ Alliés : : Carmine Falcone / Toshiro Yamashita
Cesare Regoli
Cesare Regoli
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptyMar 7 Avr 2020 - 17:22




Une réunion au sommet

RP feat Toshiro Yamashita & Carmine Falcone


Cette discussion est vraiment palpitante, nous sommes en train de créer, je pense l’association de personne la plus puissante que Gotham n’a jamais connu et encore nous ne sommes qu’au début de nos projets. Falcone accepte de me céder Little italy, c’est incroyable, il vient de me léguer une partie de lui-même, il contrôle ce quartier depuis toujours. Il va y avoir du boulot à faire, mais je vais y arriver, je compte bien faire en sorte que Little Italy redevienne ce joyau touristique qu’il était autrefois.

« Don Faclone, c’est un honneur pour moi de prendre le contrôle de Little Italy, j’imagine que cela peut être dur pour vous de céder ce quartier. Je ne vous décevrais pas. »


Moi à little italy, Yamashita à Little Tokyo dans Westside, c’est un début, mais un gros début. Je suis déjà propriétaire de l’hôtel le plus prestigieux, ma montée dans la société, Gothamite est fulgurante. J’espère que si jamais tout ne se passe pas bien, la chute ne sera pas aussi rapide, mais ne pensons pas à tout ça, l’avenir est devant nous.

Même quelqu’un comme Falcone aussi puissant et influant soit-il ne connaît pas la véritable identité du Batman. Ce gars est une ombre sur cette ville. Comment un homme peut depuis aussi longtemps arriver à conserver son identité secrète. Il doit bien y avoir des gens qui connaissent son identité, il ne travaille pas seul.

« Je ne prends pas à la légère les gens costumés, au contraire, je me méfie d’eux plus que n’importe qui d’autre. Mais Batman a bien des alliés, il y a bien des personnes dans cette ville qui connaissent son identité ? Si on arrivait à les faire parler ? Connaissiez-vous une autre personne que le Batman qui serait assez fort pour pouvoir se mettre en travers de notre chemin ? Catwoman ? Robin ? Si Batman, tombe, d’une manière ou d’une autre, je ne vois personne qui pourrait nous faire de l’ombre. »


Falcone propose de porter un toast a nous et à Gotham, j’accepte et tout en souriant à mes nouveaux associés, je lève mon verre de vin rouge et viens trinquer avec eux.

« À partir de maintenant, nous pouvons considérer notre alliance comme sceller messieurs qu’en pensez-vous ? Nous avons les mêmes ambitions et les mêmes objectifs. Sachez une chose, c’est un honneur pour moi d’être autour de cette table avec vous ce soir. Les affaires vont être bonnes, très bonnes et bientôt Falcone vous retrouverez votre place dans la société et on régnera ensemble sur cette ville. Buona Fortuna signori »


Notre avenir est maintenant en route, jusqu’à maintenant tout n’était que parole, mais nous savons tous que de trinquer ce soir n’est pas juste un geste amical, derrière il y a des choses bien plus importantes, des choses qui peuvent changer nos vies et la vie des citoyens de Gotham. Tout le monde autour de cette table est au courant, il suffit d’un regard et d’un sourire, les mots dans ce genre de situation sont inutiles. Nous sommes des hommes d’affaires, remplis d’honneur et de fierté, pas besoin d’un bout de papier avec notre signature pour tout créer, une simple gorgé d’alcool et un bon repas suffisent.

« Pour ce qui est du PC de sécurité dont vous avez parlé Toshiro, je pense que c’est une bonne idée, il faudrait limiter les contacts directs entre nous directement. C’est une idée qu’il faudrait garder, et voir comment nous pouvons nous organiser pour communiquer, limiter les appels et les rencontres et utiliser du bon vieux papier. Ou nous faire passer les messages entre nos hommes de mains. Mais il doit sûrement être possible de pouvoir installer un PC de sécurité quelque part dans l’hôtel. »







Ne prenez pas ma gentillesse pour une faiblesse, je suis aimable avec tout le monde, mais lorsque quelqu'un ne l'est pas avec moi, "faible" n'est pas le mot dont vous vous souviendrez à propos de moi.

Couleur= .        *Cesare Regoli* #669900            *Joe Russo* #ccffcc

Une réunion au sommet.  VlkKZ

Revenir en haut Aller en bas
Oyabun
Messages : 99
Date d'Inscription : 26/06/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Oyabun
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Toshirō Yamashita
Toshirō Yamashita
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptyVen 10 Avr 2020 - 17:17

Voilà que l'avenir de Gotham ce construit aujourd'hui, dans cet hôtel, nous étions tous les trois réunis, est surtout le plus important dans toute cet histoire c'est que nous avions tous un seul et même objectif, avec la même volonté, construire une meilleur ville. Puis sur un commun accord, nous nous sommes mit d'accord pour que Falcone s'assoie de nouveau sur son trône, l'homme le plus apte puis malgré qu'il fut déchus, il revient en force, avec notre force est nous le rétablirions sur son trône, d'Ivoire ainsi Cesar et moi même aurons son soutient pour que nous continuions nos affaires, mais là où j'avais peur c'était concernant le partage du quartier Italien, j'avais peur que les deux hommes ne lâche pas un bout de son territoire par fierté, mais Falcone dans sa grande sagesse accepta sans trop bavarder de laisser son fief millénaire, à ce jeune petit Italien, Falcone m'étonnera de jour en jour, mais bon il est loin d'être bête est il sait que c'est reculer pour mieux sauter, avec cet alliance nous allons devenir les plus fort et puissant de la ville en qualité de criminelle, mais bon il faut quand même rester sur ses gardes, car qui vole trop haut tombe bien bas, en ce brisant en mille et un morceau.

Tandis que nous avions tous posé nos conditions, le romain proposa de sceller nos paroles avec un bon verre, chacun de nous lever son verre en l'honneur de la ville de Gotham, est je peux assurer que bientôt il aura du changement radicale, est la premier mesure que je risque de prendre c'est d'éradiquer ces maudit gang, qui ose s'interposer entre nous et notre pouvoir ou nos affaires, je vais donc maintenant pouvoir agir un peu plus librement, pour agir, avant j'étais seul maintenant nous sommes unis et fort.

- Messieurs sachet que c'est un véritable honneur de faire affaire avec vous, est surtout de conclure une alliance, à nous trois nous ferons de grande chose pour cet ville, car chacun de nous à des forces et faiblesse mais là nous avons unis nos forces pour mettre les autres à genou, bon en ce qui concerne les vengeur masqué nous traiterons chacun chose en son temps, pour l'instant ils ont d'autre soucis à traité, pour la part je vais commencer à éradiquer les gangs qui sévissent dans mon quartier, je vais leurs montraient que leurs temps est révolus, est que la Mafia reprend son règne initiale, ils ont bien assez profité de notre gentillesse.

Alors que je buvais mon verre, j'avais aussi proposé de construire un Pc de sécurité pour augmenter notre productivité et force, est ainsi évite de perdre trop de temps à nous réunir tous ici ou autre part, est comme je pouvais me douter un peu Cesar proposa gentiment de construire ce Pc quelque part dans son hôtel, est je dois dire que c'est l'endroit idéale qui penserais que l'endroit d'excellence de cet maudite ville va recevoir les pires criminelles pour leurs vils actions ? Non cela ne viendrais à l'esprit de personne.

- Pour ma part, je suis bien d'accord, de faire cela ici, dit moi de quoi vous avez besoin est je vais vous fournir, que cela soit en terme d'homme ou d'argent, je penses que vous aurez besoin de quelque hackeur j'ai cela sous ma main, pour pirater des données ou encore suivre quelqu’un, sinon je vous annonce que mon agent de liaison pour ce Pc sera un de mes hommes Tanaka, un homme de confiance, qui est venus du Japon avec moi, il fera le lien entre vous et moi. Après nous devons nous mettre d'accord sur combien de fois nous nous verrons, pour peaufiner nos plans et actions commun.

Je m'appuyais sur mon siégé en buvant mon verre.


Une réunion au sommet.  Qzcd
Revenir en haut Aller en bas
Mafieux
Messages : 192
Date d'Inscription : 22/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Parrain de la famille Falcone
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Carmine Falcone
Carmine Falcone
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptySam 11 Avr 2020 - 0:23

Une rencontre de choix, une rencontre avec des alliés de choix. Le vieux Romain les jaugeait tous les deux. Ils semblaient ravis de leurs acquisitions. Tant mieux. Pour le Romain, tout ce qui comptait, c'était de reprendre sa ville, de reprendre ce qui lui appartenait vraiment. Mais le seul point noir de cette assemblée, c'était bel et bien le Batman. Trop de mauvaises choses en découlaient, et ce n'était pas un point à prendre à la légère. Le Batman oui, le Romain l'avait en horreur. Falcone ne partageait que très peu l'euphorie de ses deux nouveaux alliés. Il connaissait Gotham City comme sa poche, il connaissait le caractère de cette ville et cela le terrifiait au plus profond de son être. Il repensait à Carla Viti, sa propre sœur qui l'avait trahie. Il repensant à son neveu qui voulait témoigner contre l'empire du Romain. Les plus proches alliés finissent toujours par se retourner contre vous, et Falcone ne le savait que trop bien. Un jour, un de ces deux hommes voudra prendre la place de l'honorable parrain. Mais pas en temps de guerre, non. Que disait Churchill déjà ? "Enfants, profitez de la guerre, la paix sera terrible". Ironique s'il en est, le vieux ministre avait eu des paroles sensées. Aujourd'hui, tout allait bien, mais demain ? Demain était un autre jour, un autre temps et il faudrait être prêt à préparer le terrain. Rome ne s'est pas construite en un jour, non, pour restaurer Gotham City, il faudra du sang, des cadavres et une bonne vieille guerre comme on les fait. Sanglante et sans pitié. Cesare Regoli reporta son attention sur le Batman, et le vieux parrain ne pouvait faire qu'une seule chose : Dire la seule chose dont il était capable.

"Pour atteindre le Batman, il faut atteindre Catwoman. Les deux travaillent de paire, et tout l'Underground le sait, même ces imbéciles d'Arkham le savent, et pourtant, ils collaborent joyeusement avec Catwoman quand l'envie leur en prend. Pourquoi ne pas engager un mercenaire pour faire le sale travail ? Après tout, tout n'est qu'une question d'argent, non ?"


La profession de tueur est une profession respectable, à n'en pas douter. Elle n'a rien à envier au travail de l'artiste, et peut même se targuer, en plus d'avoir un impact immatériel et fantasmé, comme ce dernier, d'avoir en plus un impact réel et concret sur la vie de tous, comme n'importe quel travail manuel. En somme, le tueur était un contractuel embauché afin de rendre un produit. Un acte qui se doit d'être discret, efficace, et de satisfaire aux demandes de son employeur. Rien de plus simple à comprendre, surtout quand on vit dans une société capitaliste comme la nôtre. Alors que le parrain se lève pour porter un toast. Ils discutent de leurs moyens de communication. Mignon, s'il en est, mais le Parrain n'était pas impressionné. Il avait déjà fait ça autrefois, et au final, les choses ne s'étaient pas arrangées en mieux. Non. Pour tout dire, il fallait être plus pragmatique, plus direct. D'une voix suave et riche, le vieux parrain se met alors à reprendre du tac au tac.

"Pourquoi s'embêter ? Nous sommes des citoyens respectueux de la loi, et nous ne faisons qu'un simple diner dans ce superbe hôtel n'est-ce pas ? Nous n'avons pas à craindre la plèbe et les monstres qui nous entourent. Il suffira juste d'avoir de bons gardes pour éviter les fouines et les gêneurs nocturnes. Rien de plus facile. Ne nous embrouillons pas à vouloir faire des choses trop ... Complexes. C'est cela, qui m'a fait chuté il y'a quelques années."

Le vieux parrain parlait en connaissance de cause, il connaissait bien tout le mal qui sévissait dans cette maudite ville. Tout était assez pénible et fou, et il fallait mettre un terme à cette folie ambiance qui n'avait de cesse de croitre, de grandir, tel un cancer sur un organe sain. Touchant de ses doigts sa propre joue, le souvenir fugace de Catwoman lui revint en mémoire. Cette maudite femme-chatte à qui il devait ces cicatrices peu seyantes. Il lui ferait payer. Atrocement, c'était certain. Cependant, un autre point manquait encore de détails, de choses à régler. Toujours le verre tendu, il demanda.

"Que faisons-nous pour Cobblepot ? Et pour la lie de l'asile ? Que décidons-nous vraiment ?"


Il fallait des préparations, il fallait quelque chose de percutant. Les patients d'Arkham dans leur grande majorité, étaient des menaces à démolir, et à sortir de l'échiquier. Tout autant que le Batman. Ils étaient parfaitement fous, il ne semblait pas y avoir d'autres explications à ce phénomène. On faisait ici face à une démence caractérisée. Ce genre de démence que vous ne rencontrez guère qu'à Arkham, ou dans les débits de boisson les plus mal famés. Dommage que certains assassins ne soient pas actuellement à Gotham City. Deathstroke, Copperhead ... Lady Shiva était la meilleure, dans son domaine. Elle s'était entraînée tout les jours depuis son âge le plus tendre, elle avait traversé le monde entier pour se perfectionner, et elle était la seule à pouvoir mettre à bas le Batman et ses monstres ailés. Sur un point plus traditionnel, le parrain eut un léger sourire tandis que les choses semblaient bien se conclure, à son plus grand ravissement. Toujours le verre tendu, il était plutôt content de voir que certaines choses ne se perdaient pas, l'âme de Gotham City était là, elle était bien là. Elle le serait toujours. Nous étions les membres d'une élite, d'une classe dominante sur la merde qui pollue cette ville. Le Romain, Toshiro et Regoli, une nouvelle force, un nouvel empire qui se lève. Fierté ? Sûrement. Mais avec une bonne dose d'appréhension.

"Je lève mon verre à Gotham, et à notre syndicat du crime. Santé !"


Une réunion au sommet.  8ak0
Revenir en haut Aller en bas
Padrino - Modo
Messages : 97
Date d'Inscription : 17/02/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Calme pour l'instant
☠ Relations conflictuelles :: Benjamin Shelby
♣ Alliés : : Carmine Falcone / Toshiro Yamashita
Cesare Regoli
Cesare Regoli
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  EmptySam 18 Avr 2020 - 3:26




Une réunion au sommet

RP feat Toshiro Yamashita & Carmine Falcone


Les verres s’entrechoquaient, le sourire était aux lèvres de mes invités. J’espère sincèrement que la réception était bonne, en tout cas, les affaires le sont. Le fait de pouvoir unir ses forces avec ces deux grands hommes me fait plaisir. Je ne m’y attendais pas, mais Falcone s’oppose au PC de sécurité, en effet, selon lui nous sommes uniquement des hommes qui buvons et mangeons ensemble rien de plus. En apparence oui, mais tout le monde sait ce qui se passe réellement, cependant, même si je suis pour un PC de sécurité, je vais me ranger du coter de Falcone pour cette fois, il a l’expérience et la sagesse pour savoir ce qu’il faut faire sans problème. Son avis est plus important que n’importe quel autre avis. L’avis de Toshiro est important, mais il n’a pas le même nombre d’années passées à Gotham que Falcone.

« Don Falcone, je vais vous suivre pour le PC de sécurité, vous avez l’ancienneté pour nous guider de façon efficace, cependant, c’est une idée que je vais garder dans un coin de ma tête, car à tout moment, nous pourrions en avoir besoin. »


Les questions fusent, tout comme les réponses, c’est un ping-pong d’idée et d’opinion sur la société et la vie en général à Gotham, pour un nouvel arrivant comme moi, je suis plutôt heureux d’être tombé sur deux pierres angulaires de cette ville. Cependant, j’ai beau être le petit nouveau, il ne faudra pas qu’il me sous-estime, j’ai fait mes preuves en Italie. J’ai gagné une guerre à Foggia, j’en gagnerais une nouvelle ici. Je ne suis pas « le passé » de cette ville, c’est Falcon qui l’est, Yamashita est « le présent », je serais « le futur ». Nous allons aller loin ensemble très loin, passé présent futur ne font qu’un à présent.

Pour le Batman d’après Falcone, une solution, un mercenaire ? Je me suis éventuellement renseigné sur les mercenaires de cette ville, mais il est compliqué de faire confiance à Gotham encore moins à des gens qui ferait tout pour un euro en plus dans le portefeuille… Trouver un mercenaire ce n’est pas compliqué, car nous avons les moyens pour ça, mais trouver un mercenaire fiable et loyal, c’est autre chose…

« J’ai cherché pour trouver un mercenaire digne de confiance et c’est quelque chose de compliqué… Cependant, je me suis arrêté sur l’un d’entre eux un certain Deathstroke et d’après les informations que j’ai pu avoir, c’est un des rares hommes de parole dans cette ville. Je pense rentrer prochainement en contact avec lui. Avez-vous d’autres noms ? »



C’est vrai Deathstroke était sur ma liste des gens à rencontrer depuis que je suis arrivé ici, cependant, je n’ai jamais vraiment pris le temps de le rencontrer une bonne fois pour toute, il faut que je me renseigne plus sur lui avant. Je ne veux pas tomber sur quelqu’un qui a déjà donné sa parole à d’autres, comme Cobblepot par exemple. Je sais que Slade Wilson a une entreprise de mercenaire à l’intérieur de Gotham, contre un bon chèque, il est fort possible qu’il nous aide sans problème.
Pour ce qui est du Pingouin, les choses vont se mettre en place tranquillement, je pense qu’il faudrait lui envoyer un message, mais il va falloir frapper fort. Pour les fous de l’ile de l’asile, je sais qu’il ne faut pas les prendre à la légère, mais actuellement, ce n’est pas mon combat et aucun pour l’instant n’est venu m’emmerder chez moi.

« Il faut que Cobblepot reçoive un message fort, un message qui annonce la couleur de ce qu’il va se passer. Il faudrait sûrement stopper son trafic et lui mettre le couteau sous la gorge. Il faudra se méfier de Black Mask qui risque de nous la mettre par-derrière si on ne fait pas attention. Pour l’asile, je pense que nous pouvons attendre un petit peu ? Mais je me trompe sûrement, je suis à votre écoute Signori. »



Les bouteilles et les plats se terminaient petit à petit sur la table. Les serveurs étaient au petit soin, c’est une chose qu’il faut souligner, après cette soirée, ils auront tous une légère augmentation sur le salaire. Ils travaillent bien, ils doivent être récompensés. Les desserts arrivent sur la table, comme pour le repas, j’ai décidé de préparer Japonais pour Yamashita-san et Italien pour Don Falcone. Je me rends compte avec l’arrivé du dessert que cela fait plusieurs heures que nous discutons sans nous arrêter et la fatigue commence à se faire ressentir, je ne montre rien à mes invités par respect pour eux.

« Signori, voilà le dessert, j’ai décidé de rester sur la même lancée que pour le repas, pour vous Don Falcone, ce sera un traditionnel tiramisu ainsi qu’une Cassata Sicilienne. Pour vous Yamashita-san, ce sera un Kasutera ainsi que des Dango. Signori, je me rends compte que le dessert est arrivé et que je n’ai pas vu passer le temps à vos côtés, cette soirée restera marqué au fer rouge dans ma mémoire. J’aimerais vous offrir quelque chose pour sceller notre alliance. Nous disposons dans cet hôtel au dernier étage de plusieurs chambres luxueuses, que bien trop peu de client utilisent. J’aimerais vous offrir une suite à chacun d’entre vous, elles ne sont jamais utilisées et elles sont beaucoup trop belle pour que personne ne les utilise. Je lève donc mon verre moi aussi et comme vous l'avez dit Don falcone, je lève moi aussi mon verre à Gotham, et à notre syndicat du crime »






Ne prenez pas ma gentillesse pour une faiblesse, je suis aimable avec tout le monde, mais lorsque quelqu'un ne l'est pas avec moi, "faible" n'est pas le mot dont vous vous souviendrez à propos de moi.

Couleur= .        *Cesare Regoli* #669900            *Joe Russo* #ccffcc

Une réunion au sommet.  VlkKZ

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une réunion au sommet.    Une réunion au sommet.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une réunion au sommet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Founders Island :: Central Gotham :: Grand Hôtel Royal-