Imaginez le Mythe de Gotham City




Batwing

Azrael

Orpheus

Katana

Tarentula

Nightrunner

Zatanna

Ragman

Huntress

Simon Dark

Misfit

Stryx

Deathstroke

Duela

Blackfire

Pyg

Quiz

Fright

Zsasz

Killer Moth

March Hare

Magpie

Man-Bat

Strange

Holiday

Sofia Falcone

Mario Falcone

Le Lynx

Tobias Whale

King Snake

Blockbuster

The Bone

Requin-Tigre

Kossov

Omerta

The Jazzman

Julie Madison

Slam Bradley

Dr. Arkham

Aaron Cash

Silver St Cloud

Thorne

Zorbatos

Bullock

Alyce Sinner

Crispus Allen

Montoya

Jason Bard

Talia Al Ghul

Nyssa Al Ghul

Vertigo

David Caïn

Deadshot

Le Senseï

Whisper A'Daire

Bronze Tiger

Catman

Dr Darrk

White Ghost

Merlyn
Derniers sujets
» Drôle de trouvaille - mission solo - 17.01.18
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyAujourd'hui à 3:08 par Lonnie Machin aka Anarky

» Laisses toi glisser, gars.
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyAujourd'hui à 1:05 par Benjamin Shelby

» Time to Play
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 22:58 par Liam Faith

» Une faim singulière [Pv Porcelaine)
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 22:24 par Porcelaine

» Une rencontre au pas, de tir ! (Feat : Barbara Gordon)
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 22:02 par Barbara Grayson / Batgirl

» Mission : "Recevoir une plainte" (Feat : Lisbeth)
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 20:59 par Liam Faith

» Blabla
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 20:50 par Cassandra Cain/Black Bat

» Un robot au chomdu - pv Serena Ardwin - 15.01.18
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 19:39 par Lonnie Machin aka Anarky

» La banquise est froide [PV]
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 19:15 par Oswald C. Cobblepot

» La Nuit au Musée [Cassandra]
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 18:58 par Cassandra Cain/Black Bat

» Trois en moins pour l'honneur [PV - Serena Ardwin]
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 18:31 par Serena Ardwin

» Règlement à OK Gotham [PV Nightwing, Elio, Liam, Batman]
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 18:05 par Dick R. Grayson/Nightwing

» La Course au Jouet
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 17:41 par Serena Ardwin

» Quelques maux à se dire - Alexa Varon BomberGirl - 29/09/17
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 16:54 par Lonnie Machin aka Anarky

» Flitlings and trolls are on the menu. [Pv Owen]
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 15:12 par Jason B. Smith

» Asian Street Fight
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 13:52 par Tian Hong

» Maybe I'm a sweetheart trying to make my own scars || PV Dick Grayson/Nightwing
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 13:49 par Tatiana Lavrinenko

» Deux potes, deux manettes
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyHier à 12:11 par Dick R. Grayson/Nightwing

» Li Wei Zheng, la fleur informatique.
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptySam 15 Jan 2022 - 21:57 par Li Wei Zheng

» Une rencontre inattendue.
Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptySam 15 Jan 2022 - 21:37 par Bruce Wayne / Batman

Le Deal du moment :
Codes promo Cdiscount : 100€ dès ...
Voir le deal

Partagez
 

 Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Compte fondateur
Messages : 6448
Date d'Inscription : 22/03/2016

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Légende Urbaine.
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman, Le Pingouin, Jeremiah Arkham, Sébastian Hady, Lincoln March, Bruce Wayne, Oliver Queen, Robert Kane.
♣ Alliés : : ► L'Ergot.
Gotham City
Gotham City
MessageSujet: Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous)   Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptySam 16 Nov 2019 - 11:19


Event Zombie


On ne sait pas ce qui s'est passé. Personne ne le sait. Mais pourtant, on y est ...

Cela a commencé avec quelques petits cas isolés dans le monde entier. Starling City, Keystone, Métropolis, et même Gotham City. Toujours le même modus operandi. Des gens sont attaqués, certains sont mordus, examinés et envoyés dans des hôpitaux pour être soignés comme il se devait. Mais les journaux du monde entier racontaient les mêmes histoires. Que penser ? Cabale cannibale planétaire ? Meurtres rituels monstrueux ? Il était difficile de trouver une explication plausible à cette histoire. Personne ne savait ce qu'il se passait, et pourtant, cela passa de manière assez inaperçue quand on regarde les médias, à l'heure d'Internet. Les gens se focalisaient trop sur les super-héros et sur leurs prouesses face au crime organisé. Mais personne ne s'attardait sur ce qui se passait dans l'ombre. Personne. Et puis un beau jour ...

C'était par une journée radieuse, une journée normale, un monde normal. Personne ne pouvait prévoir ce qui se passerait. Personne. Oh bien sûr, parfois, le paranormal s'agite, parfois, des personnes comme Raven, ou Madame Xanadu peuvent voir l'avenir, quelques bribes, mais rien. Rien de rien, comme si tout était flouté, comme si rien ne pouvait sortir du futur pour le moment. Cependant, dans la maison du Mystère, chez Madame Xanadu, lors de son tarot quotidien, elle s'inquiétait de ne rien voir. Elle voyait les cartes, et à chaque tirage quelque chose de funeste en ressorti. On ne peut pas dire que les auspices étaient de bon augure. Elle tira la carte symbolisant l'humanité, la Terre. Puis, la mort. Malgré son impossibilité d'avoir une vision très précise, elle se devait d'avertir ceux qui avaient du potentiel dans la magie. Elle commençait à prendre peur, peur qu'un fléau s'abatte sur la Terre. Darkseid ? Trigon ? Peut-être même pire ... Elle trembla avant de mettre son châle autour des épaules. Puis, elle avertira la Justice League ... Si elle en avait encore le temps. Un léger bruit vient de la pièce d'à côté. Ce n'est que Rory, il était là pour la nuit, et il ne tarderait pas à partir. Elle hébergeait Ragman de temps en temps, cela arrivait qu'il ait besoin d'un endroit où dormir de temps en temps. L'homme, le héros de Gotham grogna tandis qu'il sortit des ombres, titubant vers elle. La nuit de Ragman fut très dure, pensant-elle un moment. Plongée dans ses pensées, dans ce qui allait arriver, elle se disait qu'elle n'avait pas le temps de dire au revoir à Rory. Elle se retourna un bref moment, et il se régala d'elle quelques minutes après.

C'est vers quinze heures qu'on commençait à recevoir des appels bizarres sur les ondes des polices du monde entier. Apparemment, des gens, des civils, commençaient à s'entre-dévorer. Des gens hurlaient, criaient, couraient dans tous les sens. On tirait, on essayait de sauver des gens, mais rien n'y faisait. Quand on se faisait mordre, on devenait l'un d'entre eux. C'était comme dans un de ces films de zombies merdiques, genre "La nuit des morts-vivants" sauf que ceux-là, ils couraient, et à chaque morsure, leurs rangs grossissaient. En permanence. Très vite, le président Lex Luthor ordonna la loi martiale, et se réfugia dans son bunker de Cheyenne Mountain, pour préparer la suite des opérations. Dans son bureau ovale, Lex réfléchissait à la situation. Qui parmi ses connaissances aurait été assez fou pour faire une chose pareille ? Qui ? L'épouvantail ? Non, pas aussi fou. Hugo Strange ? Vandal Savage ? Tellement de noms qui revenaient en lui, tandis que ses généraux lui donnaient les conseils pour organiser la défense de Washington et préparer la riposte. Mais on repéra quelques morts qui étaient déjà dans les jardins de la Maison Blanche, il fallait évacuer le président et vite. Les gardes de Luthor le dirigèrent vers un hélicoptère Air Force One. Il protesta, réclamant à passer d'abord par Métropolis pour récupérer son armure personnelle. Pour se battre. Mais l'hélicoptère avait des ordres. Il n'a jamais pût atteindre la base fortifiée, les morts étaient déjà à Washington. D'après la rumeur, le pilote était contaminé peu avant d'entrer dans l'appareil.

C'était une journée idéale pour Kal-El de Krypton, alias Superman. Déposer Loïs au Planet, enquêter avec Jimmy sur les derniers cas recensés par la police de Métropolis, et bien sûr, rédiger un article. Cependant, cela fut très vite l'anarchie. Sur les lieux de l'enquête journalistique, les policiers étaient attaqués par des créatures qui fonçaient vers eux. Clark n'eut pas le choix que de foncer dans un coin isolé pour stopper net les créatures. Mais cela s'avéra vain, même avec toute la vitesse dont il disposait, les créatures en contaminaient d'autres, et encore, et encore. Et encore ... Un massacre sans nom. Et soudain : Le drame. Jimmy Olsen, son ami de toujours fut mordu avant de devenir une de ces créatures avides de chaire fraîche. Même si Clark ne craignait pas ces morsures, voir Jimmy se transformer fut un choc. Jimmy, le gentil garçon qu'il avait apprécié depuis son arrivée à Gotham. Il lui manquait un bras et son œil pendait tandis qu'une partie du cerveau était à l'air libre ... Il n'avait rien pût faire pour le sauver. C'est alors qu'il pensa à la seule chose qui comptait pour lui. Loïs. Il fonça au Planet ... Et ... Et le spectacle qu'il vit lui creva le cœur. Perry White était en train d'agoniser tandis que Cat Grant était en train de dévorer ses entrailles. Superman ne pouvait rien faire, si ce n'est que de mettre un terme à la vie de ses deux amis ... Comme il l'a fait pour Jimmy. Et Loïs ? Où était-elle ? Nulle trace d'elle. Rien. Sa vision infra-rouge lui permit de la localiser, sur le toit du Planet. Elle était seule. Il fonça. Lorsqu'il la vit, il vit aussi la morsure à son poignet ... Elle était transformée en une de ces choses. Il hurla de douleur. Un cri immense dans Métropolis tandis qu'il hurlait de colère face à cela. Sa fureur fut telle qu'il réduisit le Daily Planet en cendres.

Gotham n'est pas épargnée. C'était un Killer Croc enragé qui déboula à l'asile d'Arkham, suivit d'autres personnes dévorées et contaminées, dévorant les gardiens et les quelques patients qui se trouvaient sur sa route. Les internés enfermés dans les cellules hurlèrent de terreur tandis que les zombies tentaient de casser les vitres pour les avoir, les uns après les autres. Le Gotham City Departement fut lui aussi attaqué. Harvey Bullock, lui qui désirait seulement dévorer quelques beignets, fut dévoré comme tel, par quatre de ses meilleurs collègues, dont Renée Montoya. James Gordon, lui, était encore vivant, et essayait de se frayer un chemin avec d'autres survivants, dans les fondations du GCPD. En vain ? Les scènes de pillage, de cannibalisme, de massacres s'accentuent. Beaucoup essaient de se cacher tandis que les plus fous essaient de s'amuser et de profiter de l'anarchie présente. Plusieurs kilomètres de là, Alfred Pennyworth, ayant reçu l'alerte, se prépare à activer les défenses du Manoir. Batman quant à lui, venait de décoller pour Gotham City. Les hôpitaux de la ville furent attaqués, les bébés placés dans les couveuses étaient dévorés, Leslie Thompkins se rappellera encore pendant longtemps, des cris des nourrissons lorsque l'attaque s'est produite. Elle avait tenté d'en sauver tellement ... Mais pas assez ... La ville commence à brûler. Des héros tentent encore de sauver le plus de monde possible, mais pour aller où ?

Le Monde tel que nous le connaissons sombre. Sans pitié, les monstres répandent le mal et traquent les derniers membres de notre espèce à l'agonie.

Il n'y a pas d'espoir. Pas de héros. Personne ne viendra vous sauver. Vous êtes seul. Ils sont partout.


Et vous ? Comment vous vous en sortez ?

Gotham City Rebirth




Comme promis depuis quelques mois, voici l'event Zombie prévu sur le forum.
Ce RP est un RP "Autre dimension", donc pas canon dans notre chronologie.
Petit ou Grand RP, tout est autorisé. J'estime que ce RP sera long sur la durée, alors prenez votre temps, on a tout le temps :) Ce RP est OUVERT à TOUT LE MONDE.

Co-opération, Survie, ou bien "Last Stand", vous faites ce que vous voulez dans ce RP.
Votre Personnage est un des derniers héros sur Terre.


Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) 861731signa
Revenir en haut Aller en bas
https://gothamcityrebirth.forumactif.org
heal the world
Messages : 1067
Date d'Inscription : 24/05/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyenne / Justicière amateure
☠ Relations conflictuelles :: ►Tous les criminels et les gens méchants !
♣ Alliés : : Batfamilly, Le Réseau, JLD, Batwing, Bullock, Harvey Dent, Lena, Gotham Knights, Titans.
Maryanna G./ Nightwish
Maryanna G./ Nightwish
MessageSujet: Re: Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous)   Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptySam 7 Déc 2019 - 5:32

L'évasion d'Arkham City
Care vs Arkham Criminals


Depuis quelque semaines, Care pouvait sentir qu'il y avait quelque chose de différent dans la communauté de la rues. Il y avait comme une fébrillité, mais pas une bonne. Les gens était inquiet. Tous les soirs, elle entendait parler de quelqu'un qui s'était fait attaqué et mordre par un autre humains. Les nouvelles n'en faisait que très peu de cas, mais les gens de la rues eux s'inquiétait. On était des victimes de choix pour les fous dans ce genre là.

Contrairement à beaucoup de mafieux et de gens riche, il y avait une vrai petite communauté au travers des junkies de la rues. Elle s'était dévelloper avec le temps, depuis l'arrivé de Care entre autres, mais avant aussi. Certains se serrait les coudes, pour de vrai.

Alors maintenant, la nuit elle dormait rarement seule. On ne dormait pas non plus les uns sur les autres, chacun avait son espace, mais ceux qui se connaissait veillait les uns sur les autres. On ne dormait pas tous en même temps et Grabuge était bien nourrit désormais. Non seulement il aidait à garder la vermine éloigner des lits et des provision, mais il était un bon gardien.

En cette belle journée ensoleiller, Care avait décider d'aller chanter. Elle devait racheter des vermifuge pour Grabuge et elle voulait aussi rapporter sa part de provision pour se soir. Il n'étaient pas gros dans la mini-communauté, mais Care prenait aussi soins de beaucoup d'autre personne qui ne savait pas qu'elle existait. Elle laissait de la nourriture dans les appartements des gens qui en avait besoin, passant par les toits ou les fenêtres, trouvant un moyen de procuré au famille médicament, argent ou nourriture dont il avait besoins.

Elle n'était pas une Céline Dion, mais elle chantait quand même juste et les gens semblait aimé l'entendre chanté. Donc elle revenait rarement les mains vide. Bon, elle n'était pas riche non plus, mais elle survivait et surtout, elle pouvait amener un peu de bien dans cette ville si sombre.

Mais cette petite vie presque tranquille, au travers de ses nuits de justicière, allait bientôt changer. Elle ne le savait pas encore, mais elle allait devoir survivre contre un véritable cauchemar cette fois. De véritable ZOMBIES.

Les voilà d'ailleurs qui approche tranquillement de notre histoire. Bientôt, très bientôt.

Mais retournons à notre chanteuse qui ne se doute de rien. Il est presque 13h, les gens retroune au travail et en passant, il laisse tombé quelque pièce dans le bol qu'elle à poser devant elle. Le dîner à été fructueux, les gens était généreux ce midi. Le soleil sans doute les inspire.

Et alors les voilà... enfin, le voilà, le zombies qui approchait est arrivé. Il marche de sa démarche claudicante. Il approche de sa victime, un homme d'affaire si affairé à son téléphone qu'il ne voit rien arrivé. Et BAM ! Le zombie le plaque au sol, l'homme se débat, mais il est déjà trop tard. D'un coup de dent, il arrache la jugulaire de sa victime et mâche sa bouché alors que l'homme se vide de son sang.

Care à tous vu, horrifié. Les gens hurles et se sauve, mais pas elle. Oublié l'argent au sol. Elle met son bandeaux sur son visage, sa capuche sur sa tête pour assombrir ses trait et elle sort rapidement son dossard, L'enfile alors qu'elle cours vers l'étrange scène, allant à contre courant.

"Lâchez-le ! Que faites-vous !"

Elle n'a pas encore compris, mais dans les yeux du zombies, elle est la prochaines.
Codage par Libella



Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) D6vu
Revenir en haut Aller en bas
Cobblepot
Messages : 3203
Date d'Inscription : 02/08/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Homme d'affaires impitoyable
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Oswald C. Cobblepot
Oswald C. Cobblepot
MessageSujet: Re: Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous)   Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptySam 7 Déc 2019 - 11:31

"Mais qu'est-ce que c'est que ce bordel enfin ?!"

Perturbé par des cris dans la rue, le Pingouin maugréait quelques insultes tandis qu'il essayait de s'en sortir à comprendre les résultats du mois en terme d'agencement de l'Iceberg. Assis dans son magnifique fauteuil en cuir au sein de son bureau, Oswald comptait les dernières entrées de l'Iceberg Lounge. Les recettes avaient été bonnes dernièrement, et même si le chaos ambiant mené par l'impitoyable Joker foutait en l'air le business, et bien, le Pingouin, lui, il arrivait toujours à se sortir les doigts du cul pour mener modo allegro, une vie des plus normales. Alors que Bossworth, Lark et deux gardes du corps, attendaient patiemment que leur patron ait terminé, Oswald était perturbé par des cris qui venaient sans cesse de dehors. Mais à un moment, cela commence à bien faire. Il tapa du poing sur la table, visiblement énervé par les hurlements, les cris et les râles. Pourtant, la journée s'annonçait bonne non ? Il avait eu une agréable matinée, et il avait très bien mangé ce midi, et pourtant, l'après-midi allait être plus agréable selon ce que disaient ses informateurs : Paris truqués, courses hippiques truquées, il allait gagner un max de fric pourtant. Et pourtant ... Faut croire que les choses ne se passent jamais comme on le prévoit.

"QU'EST-CE QUI SE PASSE ENFIN ?!"


Hurla-t'il de nouveau, mettant ses papiers en l'air et en se dirigeant vers une des fenêtres de son bureau. C'est alors qu'il vit le spectacle dans la rue. Des gens en poursuivaient d'autres en courant, certains se faisaient dévorer vifs, des râles, des hurlements. C'était quoi ce bordel nom de Dieu ? Observant avec un certain intérêt ce qu'il se passait, Oswald mit un peu de temps à comprendre. Il décida alors d'allumer la télévision, histoire de voir ce qui se passait. Il ne comprenait pas, il ne comprenait rien. Une première, alors qu'il était censé tout savoir avant tout le monde, il n'était pas le maitre de l'information pour rien pourtant ... Le Pingouin chercha la télécommande et c'est alors que la télévision s'alluma. C'est alors qu'une vision d'horreur le saisit. Il voyait la fin d'un monde, la fin de son monde. L'argent n'avait plus d'intérêt, plus de pouvoir, tout le monde luttait pour la survie, pour vivre, face à la mort grandissante.

"Ici Summer Gleeson en direct de Gotham Plaza ! Vous assistez derrière moi, à une des scènes qui se passent partout dans le monde entier. Des gens attaquent et dévorent d'autres personnes. Certains y voient un parallèle avec ces films de zombies. Quiconque est mordu, se transforme en une de ces créatures de chaire affamée. Enfermez-vous et surtout, visez la tête si vous le pouvez."


"Summer, on dégage !"


La voix du caméraman qui intimait à Summer de se tirer, et malheureusement ... C'était déjà trop tard pour eux. Et la caméra tombe à terre, Summer Gleeson aussi. Chopée par un zombie, elle se fait dévorer en direct par un passant qui venait de se transformer. La pauvre rouquin passait un sale moment, elle hurlait pour éviter de se faire dévorer, elle hurlait de douleur tandis que le type lui arracha un morceau du visage avec ses dents. Méconnaissable, elle hurlait à la télévision. Elle hurlait ... Et derrière, l'apocalypse pointait son vilain nez. La télévision affichait alors la perte de signal. Les informations ne passeront plus songea-t'il tristement. Oswald sortit alors un mouchoir afin d'essuyer la sueur qui coulait de sur son front. Il avait peur. Oui, il avait vraiment peur. En général, seul le Batman lui foutait la trouille, mais là, tout venait de changer pour de bon. Toutes les choses que l'Humanité avait connu, tout ça était balayé du revers de la main par le destin lui-même. Là, le destin avait décidé d'enculer toute l'Humanité, et sans gravier. Bossworth et Lark échangèrent un regard tandis qu'ils sortaient leurs armes, des uzis. Les deux autres gardes aussi. Le Pingouin émergea de son moment de pensée.

"Les portes ! Il faut sécuriser l'Iceberg !"


Mais ce devait être trop tard ... Un infecté devait avoir mordu un des membres du personnel ou quelque chose de ce genre-là. Quelque chose était rentré dans l'Iceberg Lounge, et ce n'était pas le Père Noël, nan. Alors que Bossworth s'apprêtait à répondre au Pingouin, ils furent perturbés par quelque chose à la porte du bureau. Un coup sourd vient perturber la discussion, et un second, et un troisième, plus violents les uns à chaque fois. Le Pingouin avait compris la chose : Ces monstres étaient derrière la porte. Le Pingouin se rua vers son parapluie mitrailleur et se munit alors d'un magnifique gilet pare-balles. S'allumant un cigare bien posé, il le savourait. Après tout, vu ce qui se passait, il allait y'avoir un moment où il n'y aura plus de cigares du tout. Triste moment. Le plus drôle, c'est qu'Oswald était persuadé que c'était le cancer qui l'aurait, maintenant, il passait à la trappe celui-là, la pire mort serait de finir en jambon pour une bande de monstres. Alors que les portes n'allaient pas tarder à péter, car ça commençait salement à sortir des gonds, le Pingouin en profita pour parler une dernière fois.

"Il semblerait que le monde ait changé, et les règles aussi. Quitte à se faire bouffer, autant le défendre avec panache et force ! Cet endroit nous appartient ! Vous êtes mes employés et ma famille et nous allons reprendre ce lieu et le sécuriser, on nous finirons en steaks tartares dans cinq minutes."


Les portes se brisent, et les zombies commencent à entrer. Le Pingouin tire la première salve et envoie au taquet les premiers qui entrent dans la pièce. Une pluie de mitraille s'abat sur les monstres qui se font déchirer par les balles. Le Pingouin fumait son cigare tandis qu'il dégommait quelques uns de ses ex-employés, transformés en monstres. Fumant encore, il gueulait, prenant plaisir à laisser apparaître un aspect qu'il n'avait jamais montré de lui. Quelqu'un qui aimait la soif de sang. Dommage que le Joker ne soit pas parmi eux, il aurait prit grand plaisir à lui ôter ce ridicule sourire de sa bouche. Alors que d'autres zombies apparaissent, le Pingouin continuait de hurler. Les monstres continuaient de surgir, les uns après les autres. Fallait se tirer de là, seul le mouvement comptait. Si le Pingouin ne bougeait pas, c'était la mort assurée. Mais il prenait un immense plaisir à dézinguer tout ce qui venait à lui. Heureusement, l'Iceberg disposait d'un bunker. Et le Pingouin savait comment s'y rendre. Heureusement, vu les pannes de courant qui commençaient à arriver dans les bâtiments voisins, que le Pingouin avait un réseau d'énergie individuel. Cela tiendrait, mais pas éternellement. Continuant à tirer, le Pingouin s'éclatait. Il devait survivre. Il le devait.

"Hey tas d'enculés ! V'nez me chercher wak wak wak !"


Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) V545
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous)   Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyVen 21 Fév 2020 - 15:04

À univers alternatif, Dmitry alternatif

"Servants! Aux flèches! Gisement 1540, débouché à 0, charge au maximum... Feu à volonté!"
"Un peu à gauche!"
"Magne Dima! Magne!"
"Prêt!"
"Je tire!"

La pièce d'artillerie tonna et souleva un épais nuage de poussière. Voilà à quoi ils en été réduis. Utiliser des pièces d'artillerie... sur des moscovites. Comme une machine bien huilé, les servants s'activaient derrière leur obusier avec l'énergie du désespoir. On avait parlé de coup-d'état. On avait parlé d'émeutes. Personne n'avait imagé ça.

"Ils sont des milliers! Faut qu'on s'en aille!"
"Je recharge!"
"Munition! Où sont les munitions ?!"

Ces cris se répétaient à un rythme régulier dans la radio du kapitan Lavrinenko. Le doigt crisé sur la queue de détente de sa Akaban, l'officier alignait à un rythme tout aussi soutenu les cibles. À chaque pression, deux détonations sèches résonnaient et deux projectiles fonçaient sur un mort.

Le monde était devenu fou. Qui avait bien pu ouvrir la boîte de pandore et créer cette situation ? Tout avait basculé si vite. Entre les curieux flashs info' et le déploiement de la garnison de Moscou, il ne s'était pas passé 24h. Et il semblait déjà que le combat était perdu. La "glorieuse" Armée Rouge en était déjà à jouer son baroud d'honneur.

Il se savait sacrifié. Faire du bruit pour attirer tous les mordeurs de la capitale. Un plan simple. Allait il au moins servir ? Des gens parvenaient ils au moins à s'échaper grâce à ce feu d'artifice ? Sa femme et ses enfants étaient ils dans cette masse informe et grouillante qui leur fonçait dessus ?

Il éjecta le magasin vide de son arme et en plaça un neuf. D'une main, il chercha a faire le point sur ces réserves en tâtant les poches ventrales de son gilet d'assaut. Merde. Trente-et-un coups, il faudrait les utiliser avec soin.

Autour de lui, la terreur commençait a gagné les hommes et femmes en treillis. Les cris qui résonnaient par dessus le vacarme assourdissant des armes de guerre n'impressionnaient pas les morts. Et s'ils avaient été rageurs et défiants quelques minutes plus tôt, ils s'étaient lentement changé en supplications.

Les armes lourdes chauffées à blanc par le tir continu des fantassins s’enraillaient l'une après l'autre. Les munitions n'étaient pas sorties des camion assez vite. Et il n'était pas possible de reculer. Derrière eux, il n'y avait que la Moscova et un centre d'évacuation submergé de civils. Les lourds hélicoptères Mil jouait un improbable ballet aérien, chargés de gens paniqués qu'on emmenait Dieu sait où...

Son dernier chargeur était désormais vide. Maintenant quoi ? Il sortit son pistolet. Le grondement de la masse de macchabées affamés couvrait jusqu'au bruits des moteurs de BTRs et autres tout-terrains. La masse était sur eux. Il tourna sur lui même et constata le fiasco dans lequel il était embourbé. La foule se ruant sur lui en provenance de l'héliport témoignait de son échec. Curieusement, il se sentit responsable.

Ils étaient devant et derrière eux. Ils étaient sur eux. Déjà plusieurs soldats disparaissaient, engloutis sous ce torrent putride. L'odeur était indescriptible. C'était fini. Le groupe de militaire était submergé.

Vidant au petit-bonheur la chance son arme de poing sur ce qui s'approchait de lui, Dmitry se mit à chercher un échappatoire. Il envoya une goule blonde se faire voir d'un coup de crosse et bondit sur le capot moteur d'un camion. Autour de lui, l'apocalypse faisait son œuvre.

N'étant pas hors de porté des monstres, il monta sur le toit de la cabine et ne put que constater qu'il était fichu. Quelques individus avaient eu la même idée que lui. Maintenant il n'y avait plus rien à faire. Par défit tout comme par dépit, l'officier jeta de toute ses forces son pistolet dans le tas. La simple idée que ça casse le nez d'un de ces monstres était suffisante à ces yeux pour gaspiller ainsi ses dernières ressources.

La camion, compressé par cette marée de mort tremblait et grinçait. Dmitry sortit de ses poches deux grenades. Il eut une pensée pour sa famille avant de tirer les deux goupilles et de relâcher les cuillères. Il ne reverrait jamais ce sourire, ces longues mèches rousses, la tignasse en pagaille de ses morveux. Plaquant ces deux objets contre sa poitrine, il soupira et déclara :

« Merci au public, mais le spectacle et termi... »
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant(e)
Messages : 180
Date d'Inscription : 03/08/2020

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City ::
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Harvey Dent / Double Face
Harvey Dent / Double Face
MessageSujet: Re: Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous)   Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyJeu 6 Aoû 2020 - 0:44

Ce fut une journée plutôt calme au Casino du Quitte ou Double. L'argent coulait à flot et les gens dépensaient en alcools et en jeux. J'étais posé à une table, verre à la main et je regardais les strip-teaseuses se déhancher devant moi. Que demander de plus au peuple. Si peut être que Double Face me laisse tranquille et respirer un peu. Vous n'imaginez pas à quel point c'est chiant de n'être que l'ombre de vous même.

J'en profitais pour sortir ma pièce et je jouais avec. Cette pièce qui me dictait ma vie et les réactions que je devais avoir. Un coup j'étais bon et de l'autre je n'étais qu'un pur connard.

Alors que je sirotais ma boisson, l'on pouvait entendre des bruits venant de l’extérieur.  Des hurlements plus précisément. Que se passait il? Je me levais alors et faisais signe à mes hommes. Me demandant ce qu'il allait se passer mais n'étant pas tellement rassuré, je me rapprochais de mon ascenseur secret pour, si le cas se présente, disparaître illico presto.

Et quel fut ma surprise quand une personne ensanglanté rentra dans mon casino. Elle était pleine de sang et avait le bras comme dévoré. Que se passait il? Un cannibale sévissait à Gotham? Ni une, ni deux je demandais à mes gars de se mettre en position prêt à faire feu. Mais c'est lorsque qu'une chose rentra et se jeta sur la personne que je comprenais ce qu'il se passait. Un homme bourré me semblait il, était entrain de dévorer une personne. Rien de plus. Des gens décidèrent de les séparer. Mais d'autre fous furieux rentrèrent et commencèrent à dévorer les gens. Pris de peu, je ne lançais même pas de pièce pour prendre une décision. Avec Double Face nous étions d'accord : la fuite avant tout !

-Appelez l'ascenseur, on dégage ! Et feu à volonté.

Pendant que mes hommes tiraient, je me dirigeais vers l'ascenseur. C'était notre seul moyen de nous en sortir et je devais être sûr qu'il soit le plus sécurisé.

Un garde gardait l'ascenseur mais celui-ci se faisait désirer.

-Quel est l'enfoiré qui a pris l’ascenseur pour descendre bordel !

Le spectacle était macabre, il en arrivait tellement. Mes gardes avaient beau leurs tirer dessus mais ça ne suffisait pas Ils réussirent à passer et à commencer à dévorer mes gars. L'ascenseur sonnait et commençait à s'ouvrir mais c'était un peu trop tard. Je ne pourrais plus sauver mes gars. Avec le garde de l'ascenseur nous nous enfournions dedans sans demander notre reste. J'appuyais illico sur le bouton pour descendre. Aller bordel, descend putain !  Un des fou se dirige vers nous mais je lui tire une balle dans le ventre.  Cela ne l’arrêtait pas. Il continuait d'avancer ce con ! C'était quoi ce bordel. Pris de panique Double Face pris le contrôle et vida le chargeur sur lui. Au vu de toutes les balles qu'il avait pris cette personne était décédé.

-Ho bordel ! C'était jouissif putain !  Par contre on va vite manquer de munition si faut leur vider un chargeur entier à chaque fois.

Nous arrivions enfin en bas. Je récupérais le flingue de mon garde et tirait sur les boutons de l’ascenseur.
Je faisais signe au peu de garde qu'il me restait de me suivre dans mon bureau.

Arrivé là bas, j'allumais la télé pour éssayer de comprendre ce qu'il se passait :

"Ici Summer Gleeson en direct de Gotham Plaza ! Vous assistez derrière moi, à une des scènes qui se passent partout dans le monde entier. Des gens attaquent et dévorent d'autres personnes. Certains y voient un parallèle avec ces films de zombies. Quiconque est mordu, se transforme en une de ces créatures de chaire affamée. Enfermez-vous et surtout, visez la tête si vous le pouvez."

"Summer, on dégage !"

La voix du caméraman qui intimait à Summer de se tirer, et malheureusement ... C'était déjà trop tard pour eux. Et la caméra tombe à terre, Summer Gleeson aussi. Chopée par un zombie, elle se fait dévorer en direct par un passant qui venait de se transformer.

Ho bordel, ho bordel... On est foutu ! Plus de justice, plus d'argent, plus personne. On est vraiment dans la merde. Je sortais alors des armes, je prenais deux fusil chopper avec les grosses munitions. On était dans la merde et bien comme il faut.

-Bon les gars... je vais pas vous le cacher mais ça craint à mort. Va falloir se serrer les coudes et se battre jusqu'au bout. Vous me zigouillez tout ce qui bouge à part si ça a l'air vivant. Allez on se prépare on va devoir sortir par la petite porte de derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen(ne)
Messages : 329
Date d'Inscription : 09/05/2017

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
☠ Relations conflictuelles :: Bane, la Pègre en général.
♣ Alliés : : ► Dinah Lance (Ex-Employeur), son cousin, les clients de son bar, Helena Volgin
Eddy Attano
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous)   Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyMer 16 Sep 2020 - 13:56

Il rampait sur le toit, entouré d’un bruit permanent de gémissement. Plus que 4 balles son chargeur. Ils étaient partout. Des Zombie. Des vrais. En putréfaction et en os.
Comment en était-il arrivé là…


Tout avait commençait comme un jour normal. Le service se déroulait tranquillement, les habitués lui racontaient les ragots et leur quotidien, les bouteilles se vidaient et les verres se remplissaient dans un font de Glamrock.

C’est lorsque le soleil redescendait qu’un biker entra avec fracas taché de sang, le souffle cours, le bras arraché. Il fit quelque pas en fixant Eddy avant de s’écroulé. Les clients se lèverai a l’uni son, une 5 d’entre eux sortir leur arme et investiguèrent l’extérieur, la plus part des autres retournèrent à leur boisson ou aidèrent Eddy a transporté notre blessé dans la réserve.
Il était dans un état déplorable, il avait perdu beaucoup de sang, son bras avait été arraché sauvagement comme si un animal l’avait attaqué ou qu’on lui avait arraché à main nu. Eddy demanda à un ses habitués d’aller chercher un médecin clandestin au plus vite. Il pensa ses blessures du mieux qu’il pouvait, il était couvert de griffure, et de plait comme si on lui avait arraché des morceaux. Il réussit à le « stabilisé » si c’était possible, la respiration était très faible mais il respirait. Il finit par rejoindre la salle, en espérant que le médecin arriverait rapidement.

Le temps passa, le soleil déclina et personne ne vint. Eddy résigné ce rendit dans la réserve, pour constater le décédé de l’individu. Un miracle eu, cependant, lieu l’homme se tenais recroquevillé face au mur, tremblant.

-Mec, ça va ? c’est quoi ton nom ?

L’individu ne lui répondit pas. Quelque chose n’allait pas… Eddy s’approcha de quelques pas lent, la main non loin de son pistolet.

-Hé tu me comprends ? qu’est-ce qui t’es arrivé ?


La seule réponse qu’il eu est une inspiration difficile, et un gémissement timide. Le barman approcha avec d’autant plus de prudence, et refusait l’idée saugrenu qui ne faisait que grossir dans son esprit. Et si ça en était un…

Un bruit de lutte coupa sa réflexion.

A l’instant où Eddy de se retourna l’individu qu’il avait tenté de sauver lui sauta dessus. Heureusement, maladroitement, dû à l’absence de son bras gauche. Permettant à notre barman de le repousser d’un puissant coup de pied mécanique.
L’homme devenu créature se releva dans un mouvement souple et grotesque.

-Bon ok, vous existez… j’aimerai bien faire la fête à celui qui vous a créé… désolé mais tu ne sortiras pas d’ici.

Dans un gémissement gutturale la créature se jeta sur Eddy. Il profita de la charge tout bras devant de la créature, pour réaliser une clé de bras et l’amener dans un mouvement fluide au sol. Le genou sur le dos de la créature, immobilisé, il lui tira une balle dans la tête.

-Plus qu’à espère que ce soit comme dans les films…

Il tira une deuxième fois.

-Ouais, ça devrait être bon.

Alors qui se relevait, il se rendit compte que les bruit de lutte n’avait pas cessé. D’un pas déterminé, il franchit la porte et lança.

-Les gars je vous laisse 5 min et…

Un coup de feu retenti.
Devant lui les bikers étaient armé de tout ce qu’ils pouvaient, ils avaient poussé plusieurs meubles sur la porte d’entrée et on entendait des choses frappées depuis l’extérieur. Il y avait deux cadavres étendus sur le sol le crane défoncés. La plupart d’entre eux étaient terrorisés, mais ne comptaient pas mourir comme ça.

-Bon les gars, désolé de le dire à voix haute mais nous sommes dans une attaque de zombie.

Les biker semblaient ne pas vouloir se l’avouer même si la réalité était entrains de fracasser la porte. Et les fenêtre.

-Qui est armé et combien de chargeur ? j’ai mon flingue et 2 chargeurs en réserver. On ne tire que quand c’est nécessaire mais vous semblez l’avoir compris.

Ils avaient tous une arme a feux seul 3 ne portait qu’une batte ou un canif. Alors qu’Eddy, s’approcha d’une fenêtre pour en distinguer, quand l’électricité se coupa. Ils étaient, à présent, plongés dans le noir, entourés par les fracas et gémissement des créatures qui les encerclent, et le grincement des meubles qui bloquait la porte.
Eddy et deux autre biker poussèrent la porte pour apporter du renfort au barricade qui les séparaient de la mort. Il devait prendre une décision ils ne les retiendraient pas infiniment. Il était temps pour une décision désespéré.

-Tout le monde derrière le bar ! A 3 on lâche tout et on les arrose. Il n’y surement pas toute la ville a la porte.

-Tu es sûr ?

-1…2… 3… GO !

Tous trois lâchèrent la porte, et se ruèrent sur le bar, mais l’un d’entre eux, trébucha et chuta. Eddy s’apprêtait à lui venir en aide quand la porte céda et que la barricade lui écrasa les jambes. Dans un geste de bonté notre barman lui tira une balle en pleine tête.
Suivit un déluge de feu. Les créatures tentaient de pénétrer encore et encore dans un flot incessant. Chaque balle devait compter, il finit sont chargeur puis son second, et arriva sur son dernier, alors que les vagues se calmait.
Un coup de feu retenti derrière le bar. Un motard venait d’en toucher un autre.

-Il a été mordu ! il m’a sauté dessus !

Et c’était effectivement le cas. Le coup de feu n’avait pas été effectif et la créature se jeta sur son agresseur et le réduisit en charpie. Il était temps pour la retraite.

-Tout le monde dans la réserve !

Seuls les deux motards les plus proche de lui l’entendirent par dessus les coup de feu et le suivirent dans l’arrière-salle. Tous deux faisaient partie des moins équipés et l’un deux avaient sa batte déjà taché de sang. Eddy le pointa de son arme, en remarquant son teint blafard.

-T’a été mordu !? torse poil tout de suite!

-Non, je te jure, je suis juste méga flippé.

-Merde ! ne nous fait pas perdre du temps quitte tes putains de flingue ou je te bute.
Le second s’interposa.


-WOW ! Les gars on est dans le même quand, on se calme, on se barre et on voit ça après.

Eddy soupira et abaissa son arme. Les morts frappaient commencèrent à frapper la porte qui les séparait. Eddy porta son regard au plafond
-Aller prendre cet escabeau là-bas, il y a une trappe qui donne accès au toit.
Alors qui venait de poser l’échelle, la porte s’éventra, et les premiers zombies franchisèrent la porte.
Lui et ses deux compagnons entamèrent les hostilités mais leur nombre se réduisit à deux lorsque celui armé d’un couteau ne put retirer sa lame du crane d’une de ses créatures qui se débattait encore.

-Monte a ce putain escabeau, Eddy ! je vais les reten…

Le dernier biker venait d’être submergé par les carcasse animée. Eddy se rua sur l’escabeau et ouvrit la trappe.
Alors qu’il commençait à la franchir, une créature s’agrippa à sa jambe mécanique, puis un second alors que les autres venaient se heurter à l’escabeau. La partie supérieure de son corps émergeant du toit et le second tiré vers le bras, édit poussa de toute ses forces pour s’extirper de l’étreinte de la mort. Jusqu’au point où il senti les câbles qui reliait sa jambe mécanique a sa chair commencer a cédé. Dans un dernier effort de rage et de désespoir il s’extirpa, dans un cri voilé par son intensité. Laissant sa prothèse aux créatures qui arpentait ce qui était son bar.

Finissant de ramper jusqu’au bord de son établissement, Eddy pu réaliser l’ampleur du désastre. C’était pire que la guerre, c’était la fin du monde, la créature était partout, la ville été dévasté, un chaos visuel et sonore…
Dans un soupire, Eddy vérifia son chargeur… pas assez pour se battre… pas assez pour survivre…
Revenir en haut Aller en bas
Indépendant(e)
Messages : 142
Date d'Inscription : 30/05/2021

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Cole Cash/Grifter
Cole Cash/Grifter
MessageSujet: Re: Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous)   Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) EmptyDim 27 Juin 2021 - 7:39

Grifter agissait en tant que mercenaire uniquement la nuit. Hors le sort avait décidé que ce soit en pleine journée que l'apocalypse frappe. A ce moment là, il était au chantier.. C'était l'heure de la pause. Il récupéra sa boîte à déjeuner et entreprit alors de rejoindre ses collègues pour manger un sandwich en écoutant la radio, c'était surtout les infos sur les derniers matchs de football américain ou de baseball qui étaient écoutés.

Le groupe ; Bill, le contremaître,  Cole et trois autres ouvriers nommés respectivement ; Francis, William et Jonas étaient assis autour d'une table qui n'était qu'une grosse planche posée sur des parpaings.

- " Et les Raiders de Vegas ont remportés le match face aux Giants de New York,   on se souvient notamment de l'incroyable action de Nathan Peterman, quaterback des Raiders qui a -... "

L'émission sur le sport s'interrompa alors, le jingle avant les éditions d'infos se mit à jouer...

- " Mais merde ! On veut les infos du match nous !" S'écria alors William, quand soudain la radio crachota dans un signal à la réception mauvaise :

- " Plusieurs ... Cidents en ville... Partout dans le...Il sembl...  Devor...  avres reprennent vie... Restez chez vo... Nous garde.. "

Le groupe se regarda sans vraiment saisir ; "Mais règle la radio Will !" dit alors Francis, le message semblait être répété en boucle.

- " Plusieurs incidents en ville sont à signaler. Ainsi qu'un peu partout dans le pays, il semblerait que des personnes s'attaquent à d'autres avec brutalité en tentant de les dévorer. Il semblerait que les cadavres... Reprennent vie. Restez chez vous. Que Dieu nous garde."


- " C'est un canular, pas vrai ? Comme la guerre des mondes dans les années 30 à la radio ?" se demanda alors Bill, le message continuant à jouer en fond... Alors qu'un cri à glacer le sang attira l'attention du groupe qui vint se placer sur le rebord de l'étage de l'immeuble en travaux. Un spectacle sanglant s'offrait à eux. Une femme venait de bondir sur un homme et semblait être en train de lui arracher une partie du visage avec les dents... Très vite, deux autres personnes se joignirent au festin, déchirant le ventre de leur victime qui se tordait de douleur alors que ses tripes se répandaient autour de la bouche de ses assaillants.

- "C'est quoi ce bordel..?!" s'exclama Francis en manquant de s'étouffer, de son côté Jonas retenu un haut-le-cœur, son déjeuner ressortant en partie suite au spectacle macabre.. C'était peut-être juste un gros canular, ça pouvait pas être vrai ? D'autres hurlements se faisaient entendre, d'autres gens tentant de fuir.. Se faisant rattraper par des créatures courant rapidement et bondissant pour refermer leur mâchoire et arracher la chair de leurs victimes.

- " On doit se barrer d'ici. Et vite... Faut qu'on passe à mon appartement. J'ai ce qu'il faut pour qu'on puisse se défendre. Et-..."

- " Cole, j'vais pas perdre mon temps à faire un détour par chez toi ! J'ai mes parents qui sont à la maison, je peux pas les laisser seul avec ... Ce qui se passe ! " S'exclama Jonas, les autres acquiesçaient.. Ils avaient tous leurs familles. Et ils voulaient les retrouver, les protéger...

"Tu peux  rien pour eux Cole... Dans un cas comme ça... Tu peux pas être responsable de leur survie. T'es pas un héros... Joue pas à ça."  Grifter serra les poings. Ils voulaient tous se lancer dans une quête probablement perdu d'avance... Et de toutes manières, la menace semblait savoir courir, la plupart n'avait pas la forme physique pour.

- " Moi j'te suis Cole... T'a l'air de savoir ce que tu fais. Me déçois pas."

C'était Bill. Les trois autres regardaient le duo, et ils allaient partir de leur côté pour retrouver leur famille.. Ou la mort. Cole voulait les empêcher de partir, les forcer à venir.. Mais ça serait en vain.

Le trio commença alors à s'en aller d'un côté du bâtiment, Bill et Grifter prit l'autre chemin.

- " T'a quoi pour qu'on se protège ? Et on pourra aller chercher ma femme et mes gosses ? "

- " Des armes à feu, de quoi se battre au corps à corps. Fais moi confiance.. Et on les retrouvera si on peut.."

Le duo continuait leur route.. Et alors ils entendit des râles de douleur un peu plus loin, un des ouvriers du chantier était en train d'en dévorer un autre... Puis d'un coup il tourna la tête vers le duo, s'élançant vers eux et bondissant alors vers Cole qui se baissa juste à temps, le laissant voler dans le mur avant de venir lui briser la nuque par réflexe.

Bill le regardait avec surprise. Il venait juste de voir une partie des compétences du blondinet.. Mais l'heure n'était pas à la surprise... L'homme en train d'agoniser plus loin.. Est-ce que la radio avait raison, allait-il se transformer ? Il leva difficilement une main. "Ai... Aidez moi.. S'il vous plaît.." Cole ne voulait pas le découvrir la réponse à sa question en restant là. Il tira Bill qui était figé, observant l'homme aux tripes exposées à l'air libre supplier qu'on l'aide.

Ils arrivèrent dans la rue où ces... Choses, dévoraient des gens. Ils étaient occupés, pour le moment.. Grifter fit signe a Bill et le duo s'élança, ils allaient traverser la rue en courant, passer dans les ruelles et semer les potentielles menaces. Enfin... Potentielles. Après quelques  secondes, c'était 6 créatures qui suivaient les deux hommes... Et qui les rattrapaient peu à peu.


- " Les toits ! Va falloir passer par les échelles de service ! " Cole s'élança alors, bondissant sur une benne à ordure pour se propulser et attraper une échelle et la faire descendre et se déplier afin de permettre à Bill de passer juste après lui, l'homme se hissa in-extremis lorsqu'une main lui saisit le mollet. Grifter lui attrapa les bras, tirant pour l'extirper de là alors que Bill donnait des coups de pieds jusqu'à ce qui avait eu une prise lâche. Le duo grimpa sur le toit rapidement, quelques regards rapides par les fenêtres offraient des scènes particulières... Des gens se cachant, venant de barricader leurs portes, d'autres n'ayant pas pu le faire à temps, des hommes, des femmes, des enfants. Tous rencontraient le même destin.


Sur le toit, Bill et Cole prirent un court instant pour se reposer avant de s'élancer de nouveau. L'appartement de Cash était à quelques minutes de là...


Après plusieurs minutes de course par les toits, sous les hurlements dans les rues en contre-bas, le duo arriva sur le toit de l'immeuble de Cole. Ce premier ouvrit la porte de l'escalier de service et s'engouffra dedans. Le duo traversa les couloirs... Il y avait du sang.. Ils n'étaient pas seuls.

Grifter arriva devant sa porte, glissant rapidement la clef dans la serrure pour ouvrir la porte. Soudain un râle de l'autre côté du couloir suivi d'un bruit de course, Bill poussa Cole dans l'appartement et voulant s'y engouffrer aussi... Il se fit bondir dessus et emmener, se faisant mordre au cou en poussant un hurlement de douleur. Grifter ressorti de l'appartement. C'est alors que son collègue reproduisit maladroitement le mouvement et tenta alors de briser la nuque de ce qui l'attaquait, le craquement se produisit et il dégagea le poids mort. Il avait été mordu au cou. Il observait Cole, les yeux écarquillés, se posant une main sur la morsure dont le sang coulait abondamment... Et dans les couloirs plus loin, d'autres bruits.

Grifter et Bill s'enfermèrent dans l'appartement, alors que le couloir fut bientôt investi par d'autres créatures dans ce genre qui vinrent se repaître du corps de celui dont la nuque avait été brisée.


Dans l'appartement, Cole observait son collègue mordu... Il tentait de retenir l'hémorragie.. Son teint était déjà plus blême, et il était prit de petits tremblements.

- "  T'a - .. T'a de quoi me soigner..?" Disait-il paniqué, la voix tremblante et parlant bas pour éviter d'attirer l'attention de ceux qui trainaient dans le couloir.

- " Je vais chercher ça.. Bouge pas. "

" Tu dois le faire Cole. T'a pas le choix... " pensa le blondinet. Il entra dans la salle de bain, s'empara d' une boîte de secours. Puis il ressorti, s'approchant alors de Bill qui tremblait, de panique ?  Ou peut-être était-il infecté ? Il vint faire signe à Bill de lui montrer la blessure. Il vint commencer à nettoyer celle-ci avant de venir enrouler un bandage.

- " Je vais.. Je vais me transformer, hein ? J'vais devenir une  de ces choses ?! "

- " J'en sais rien.. Putain, pourquoi tu m'as poussé ? T'a bien vu que je pouvais gérer. Je... Bill, je suis pas juste un ouvrier de chantier. J'ai des armes à feu, je suis un ancien soldat, fallait me laisser gérer les menaces.. "

Il se releva alors, Bill ne le croyait pas, il observait le blondinet sans comprendre pourquoi il lui disait ça, puis il se reconcentrait sur son bandage.

- " Peut-être.. Peut-être qu'on devrait mettre les infos, on devrait savoir plus de choses ? "

Grifter alluma  alors la télévision sous le conseil de Bill. Il le surveillait du coin de l'oeil, si il était infecté, il était une menace, un danger.

A la télé, ils parlaient de la mort de Summer Gleeson, du fait que les gens s'entre-dévoraient... Puis soudainement la panique sur le plateau de télévision d'une  des chaines d'informations. Une créature se lança sur le présentateur, venant le faire tomber à la renverse alors que la panique frappait dans le studio.

Bill et Cole observaient la scène... L'un était figé par la terreur et la douleur, l'autre se posait mille et une question, les yeux écarquillés et prit de sueurs froides. Et puis.... Après quelques minutes. Le présentateur mordu se releva, le regard marqué par la même lueur terrifiante des autres monstres.


Cole avait sa réponse. Les mordus finissaient par se transformer. D'un geste rapide il vint enrouler ses bras autour du cou de Bill. "Je suis désolé." Le geste fut soudain, Bill eut a peine le temps de réaliser ce qui allait se passer. Cole avait agit sans aucun doute, mais Il avait fermé les yeux pendant l'action et serré les dents, il garderait ses remords. Il venait d'ôter la vie à un innocent, un innocent qui serait devenu une menace, mais qui était un ami. Il coucha le corps sans vie sur le canapé avant de le recouvrir d'un draps pour ne pas se confronter à ce visage dont il avait clos les yeux éternellement.

" T'avais pas le choix. Tu dois survivre. Tu pouvais pas le sauver.. Mais y a d'Autres gens qui peuvent l'être ?  Non, t'es pas un héros. Tu dois juste survivre, c'est tout. T'a tenté de le sauver... Et maintenant t'a un corps sur ton canapé." Les pensées de Cole étaient bordéliques. Il alla s'équiper, enfilant la tenue de Grifter puis s'empara de ses armes et de son couteau de combat. Briser la nuque semblait suffire, peut-être qu'il fallait endommager le cerveau ou du moins les connexions ? Il verrait bien.

Il n'était pas seul, d'autres étaient peut-être en train de survivre dehors... Ou alors était-ce la fin de leur monde ?


G r i f t e r

Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) Signature

Carnet de bord      Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) Transition       Téléphone

Thème du personnage
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous)   Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Event Zombie : When the Man comes Around (Ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Autres lieux :: Vers l'infini et au-delà :: Réalités Alternatives-