Forum Jeu de Rôle Batman
 

Partagez | .
 

 [Acte 1] Le Procès du Siècle !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sang-Bleu
Masculin Messages : 1780
Date d'Inscription : 22/05/2017
Localisation : Gotham Central

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
James R. Specter
MessageSujet: [Acte 1] Le Procès du Siècle !   Lun 11 Sep - 13:42

Le Procès du Siècle !

Acte 1 : Objection !

Event

Le début ne laisse pas présager la fin.
Hérodote


Ça y est, on y était ! Vous êtes-vous déjà levé en vous disant : "Ce matin je vais accomplir de grandes choses !" ? Et bien aujourd’hui, pour moi, était une journée dans laquelle j’allais accomplir de très grandes choses. Le procès du siècle, voilà comment les médias avaient titré l’affaire depuis plusieurs jours. Le procès de Roman Sionnis allait commencer ce matin et j’étais bien déterminé à le faire enfermé pour un long moment. J’avais plus de preuve que nécessaire dont un témoin clé qui allait faire toute la différence.

Je me levai de mon lit et alla prendre une bonne douche froide histoire d’être bien réveillé. Un procès était un match de boxe, on prenait des coups, on en donnait, on esquivait puis au moment le plus opportun on assénait le coup fatal ! Je sortis de la douche, me séchai, pris le temps de bien me brosser les dents ainsi que de me coiffer. Faire enfermer un criminel c’était cool, mais le faire enfermer avec classe, c’était encore mieux !

Ces prochains jours allaient être cruciaux et la ville avait vu les choses en grand, chauffeur privé, voiture aux vitres teintées et blindées, un garde du corps 24h sur 24 le temps du procès. Personnellement je trouvais que cela était presque trop, mais nous étions à Gotham et malgré tout ce que l'on pensait du maire actuel, il semblait vouloir mettre les moyens pour faire enfermer Sionnis, sûrement une vieille rancœur entre mafieux.

Je rejoignis la voiture en bas de mon appartement, montai dedans et me dirigeai vers le tribunal. Une fois dans la voiture, je pris bien soin de vérifier le contenu de ma mallette, avais-je bien pris tous mes dossiers ? N'avais-je rien oublié ? Aucun couac ne serait permis. Une fois arrivé au tribunal, je sortis de la voiture et commençai à monter les marches en compagnie de mon garde du corps.

C'était une jolie journée qui commençait, le soleil pointait le bout de son nez et il n'y avait aucun nuage dans le ciel. C'est alors qu'une véritable horde de journaliste se jeta sur moi, tous avec leurs micros tendus en me posant toutes sortent de questions en même temps. Mon garde du corps essaya de les retenir tant bien que mal pour me frayer un chemin, mais c'était peine perdue il allait falloir que je contente la horde affamée d'information. Je fis signe à mon vigile de s'arrêter un instant et désignai un journaliste pour qu'il me pose sa question :

Hector Flowerfell du Gotham City Herald, L'accusé risque-t-il de s'en sortir une nouvelle fois ? Qu'est-ce qu'il différencie ce procès des précédents ?


Non, il n'y a aucun risque que l'accusé s'en sorte cette fois, nous avons un dossier béton, des preuves accablantes ainsi qu'un témoin direct, rien ni personne ne pourra empêcher Sionnis de se faire enfermer. La différence entre les procès précédent, c'est qu'avant on se demandait si l'accusé allait être enfermé ou non, là maintenant on se demande seulement combien de temps l'accusé va-t-il être enfermé à l'ombre ! Et croyez-moi cela va être long !


Je terminai cette phrase avec un léger sourire en coin et en dégageant une grande assurance. Mon garde du corps essaya une nouvelle fois d'avancer, mais les journalistes avaient encore plein de questions. Cela était prévisible, il y avait bien longtemps que Gotham n'avait pas vécu un tel procès. Je désignai une journaliste cette fois, le hasard fut que ce soir Mademoiselle Vale, ce qui me déclencha un léger sourire amical quand je la vis :

Monsieur Specter, est-ce votre premier message à l'encontre des criminels de Gotham City ? Ou bien une réponse aux supplications des Gothamites face à la violence ?


Ce sont les deux à la fois évidemment, l'un ne va pas sans l'autre. Je veux ici montrer à la fois que tout crime ne restera plus impuni et que par conséquent les Gothamites seront dorénavant davantage en sécurité dans leur ville.


Je continuai ma phrase en faisant un signe aux journalistes de s'écarter tout en me mettant en marche :

Plus de questions ! J'ai un travail à faire et la journée va être longue, merci à vous.


Le ton était franc et ne laissait pas de place aux doutes, les journalistes s'écartèrent et je repris ma marche jusqu'au tribunal. Une fois arrivé dans la salle je pris place sur mon banc et disposai mes différentes affaires sur la table disposée devant celui-ci. Je pris le temps d'aller saluer le juge, il avait été compliqué de convaincre un juge de prendre cette affaire, surtout un juge non corrompu. Nous avions fait venir celui-ci de New-York, j'avais réussi à le convaincre grâce à d'ancien contact là-bas, mais il ne me ferait aucun cadeau, c'était un juge intègre jusqu'à la moelle.

Je repris ma place et attendis mon partenaire dans ce combat. Sionnis n'était lui par encore arrivé, sûrement bloqué par la même foule de journalistes dehors, je me demandais s'il allait prendre la peine de leur répondre ? Bah peu m'importait, seul le résultat de ce procès comptait et j'avais bien l'intention de le gagner !

DEV NERD GIRL



Dernière édition par James R. Specter le Mar 31 Oct - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leader de l'Acier
Masculin Messages : 20
Date d'Inscription : 26/07/2017
Localisation : Toujours en déplacement

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Parrain suprême
♠ Relations conflictuelles :: ► Batman, Red Hood et Spoiler
♣ Vos Alliés : : ► False Face Society
avatar
Roman Sionis/Black Mask
MessageSujet: Re: [Acte 1] Le Procès du Siècle !   Lun 11 Sep - 18:51




Plusieurs voitures noires arrivent en file indienne et elles se rangent juste devant le tribunal. À son centre, il y a une luxueuse limousine noire avec les vitres teintées. Une horde de garde du corps en costume noir également font reculer les journalistes et les citoyens curieux afin de dégager le passage. Une autre horde d'avocat sortent de leurs véhicules avec des mallettes à leurs mains.

Accueillit comme une véritable Rock-star, Roman Sionis n'est pas un homme qu'on approche et qu'on photographie impunément. Le milliardaire et le PDG de la Sionis Industries est connu pour sa haute discrétion dans le milieu des affaires de Gotham. Tout le monde connaît son nom, mais très peu de monde connaissent réellement le personnage. Il ne fait jamais d'interview en public si ce n'est pas l'un de ses représentant en communication. Il ne rencontre jamais personne au niveau des médias. L'homme d'affaire est connu pour fuir les journalistes comme la peste. Depuis longtemps, on ne l'avait pas vu au grand jour. Il est donc tout naturel que les citoyens de Gotham souhaitent en savoir plus sur lui à son procès, car c'est certainement l'un des rares moments où l'on peut l'approcher de près.

Un homme en costard ouvre la portière de sa limousine. Une femme d'une beauté fatale en sort. Habillé en costume noir avec ses lunettes rectangulaires et sa longue chevelure aussi sombre que la nuit. C'est le Maître Li, l'avocate de la défense personnelle de l'accuser en charge des procès de la Sionis Industries. Elle a un regard froid, un visage quasi inexpressif. Elle a un porte-document dans ses mains et lance un regard sévère aux journalistes. Une chose est sûr elle n'a pas l'air du tout commode la demoiselle. Puis enfin, l'homme de toutes les convoitises sort de la limousine à son tour.

C'est enfin le célébré Roman Sionis dans un impeccable costume gris. Un visage de playboy, des cheveux gommés de couleur châtain, une peau dorée au soleil comme s’il venait tout droit de Miami. Il a des yeux verts émeraude et un sourire confiant digne des stars. Certains experts diront même qu'il a peut-être fait de la chirurgie esthétique. Il est très loin du clicher du grand patron ou du monstre sombre décrit par les journalistes ou qu'on caricature dans les journaux. L'homme est beau, rayonnant, souriant et fait un geste de la main pour saluer le public et les journalistes.

Tout le monde se bouscule pour l'approcher, le prendre en photo, lui voler un commentaire, mais les gardes du corps en costume noir resserrent vite les rangs et repoussent les agresseurs afin de lui céder le passage. Sa horde d'avocat l'encercle créant une sorte de deuxième cordon de sécurité.

Le milliardaire monte les marches de l'institution judiciaire avec ses avocats. Comme un figurant, il ne lâche pas un mot. Il se contente de sourire, faire des clins d'œil et faire des signes de la main. Un pouce levé vers le haut pour signifier la victoire. Seule son avocate principale, Maitre Li accepte de répondre aux journalistes avec un visage de marbre. Un journaliste de CNN, lui envoie une question.

- « Est-il vrai, Roman Sionis est considéré comme étant l'une des figures les plus dangereuses de la pègre de l'Amérique de l'Est ? »

Elle répond de manière froide et très franche.


« Mon client, Monsieur Sionis est un homme respectable de notre communauté. C'est un philanthrope ayant fait énormément de bénévolat pour la ville de Gotham. Ses industries ont offerts des emplois à plus de 3000 familles de Gotham, même durant la grande crise financière de 2008. Son nom apparaît aussi dans les œuvres caritatives, comme les catastrophes climatiques, le développement des nouvelles énergies propre, l'aide aux enfants défavorisés et la lutte contre la pauvreté dans les pays du tiers-monde. Toutes ses allégories avec le milieu du crime, ne sont qu'une stratégie politique de ses détracteurs qui veulent discréditer mon client. Il n'y a pas de hasard si son procès à lieu au moment où le nouveau maire vient de prendre ses fonctions. Je ne répondrais pas à d'autres questions. »


Sionis et son armé d'avocat s'engouffrent vers la salle d'audience. Il y a un grand monde aujourd'hui. L'accusé présente ses hommages au juge et à l'assemblée et va prendre sa place à côté de ses avocats. Il déboutonne sa veste et s'assoit paisiblement en croisant ses jambes en équerres. Sionis très discipliné ne dira pas un mot, sous les conseils de ses avocats.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang-Bleu
Féminin Messages : 102
Date d'Inscription : 03/06/2017
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Inspectrice au GCPD
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : : ► Kate Kane, James Gordon
avatar
Maggie Sawyer
MessageSujet: Re: [Acte 1] Le Procès du Siècle !   Mer 13 Sep - 7:45

Nous y étions.




C'est quelques heures avant que tout l'engouffrement ne commence, on nous appelle, nous les Inspecteurs, à une réunion à sept heures du matin pour parler de l'évènement de la journée : Le procès de Sionis. Caïd incontesté de la drogue et monstre boucher, nous étions à une nouvelle limite que James Specter tentait de franchir. Quand on y pensait vraiment, jamais aucun des cinglés de l'asile d'Arkham n'avait eu un jugement à proprement parlé, mais Sionis serait le premier, il en fallait un. Rappelons les faits : Il se fait arrêter et cogner à mort par un Batman monstrueux au Red Circle, et il est envoyé dans un hôpital sécurisé en attendant son procès, pour que tout soit parfaitement dans les règles. Après tout, il était rare de juger un homme sur un brancard, menotté à un lit. Bref, le grand jour, c'était maintenant, et pour tout dire, ce serait la journée de tous les dangers. Dans le Quartier Général du GCPD, c'est le pied de guerre. Le SWAT, la brigade des détectives, les agents de maintien, les Inspecteurs, la Crim', tous les responsables sont là, et pour tout dire, ça faisait un monde assez conséquent pour la réunion qui se tenait dans un des parkings souterrains de l'endroit fortifié. Heureusement qu'on nous épargnait un discours du maire actuel, le Pingouin, ça m'aurait fait mal d'écouter une ordure pareille, et dire que Gotham l'avait élu. Mais ce n'était pas Gordon qui parlait ce matin, le pauvre vieux devait être complètement débordé par les directives de Specter pour ne pas pouvoir venir à notre rencontre ce matin. Au lieu de ça, nous avons Bullock et Montoya, les deux bras droits en chef de Gordon qui sont là et qui vont nous expliquer la situation. Montoya est la première qui prend la parole. Et dire qu'elle a été la copine de Kate, mais laissons ça au passé, même si ça reste assez douloureux comme sujet, l'une pour l'autre.




"Comme vous le savez tous, aujourd'hui, Roman Sionis passe en jugement. Vous connaissez la pègre de Gotham, vous connaissez leurs lois comme nous les connaissons. Quand un caïd montre des signes de faiblesse, les autres tenteront de le faire assassiner."




Puis le gros Bullock prend la parole à son tour, terminant le beignet qu'il vient de s'engouffrer dans la panse. Je trouvais toujours fascinant le fait de broyer un beignet aussi rapidement, néanmoins, la tâche de framboise qu'il venait de se faire sur la chemise donnait une couleur joviale à cette réunion des plus martiales. Il étouffe un rot, et commence à parler.




"Ouais, donc aujourd'hui, les snipers vont couvrir les toits de la ville. Le SWAT reste en renfort à l'intérieur et à l'extérieur du tribunal. La Crim' et les Inspecteurs, je vous veux dans la salle d'audience et à l'extérieur, pas ailleurs. Votre boulot, c'est de maintenir la presse et d'empêcher les gêneurs d'entrer, sinon croyez-moi que je vais vous faire chier."




"Comme l'a dit Bullock, pas de témoins impromptu dans la salle, on sait comment ça s'est passé les dernières fois. Joe Chill, Harvey Dent, et je veux pas que Sionis soit sur la liste. Des questions ?"




La liste, la fameuse liste des gens qui se sont faits dégommés à peine sortis du tribunal ou pendant le réquisitoire. Tu parles d'une veine, mais à chaque fois, c'était cyclique, y'avait toujours une couille dans le pâté avec ce qui allait se passer. Je lève la main, patiente, avant de prendre la parole.




"On sait très bien ce qui va se passer, on sait que quelque chose va merder, alors pourquoi on laisse pas cette ordure crever ? Il tient un trafic de gosses merde !"




J'avais beau ne pas pouvoir avoir d'enfants, j'en restais pas moins une femme avec un instinct maternel. Quelques flics m'applaudissent et d'autres approuvent. La loi du Talion serait tellement normale pour un salaud comme Sionis. Mais au fond, je devais faire mon boulot, même si les salauds dans son genre ne seront jamais arrêtés, même si ces ordures ne seront jamais condamnées réellement pour tout le mal qu'ils font. Quelque part, je m'attire la sympathie des autres, mais j'avoue que parfois, j'aimerai tellement prendre quelques mesures biens spéciales pendant quelques instants, histoire de me dire que le côté humain en moi puisse avoir le dernier mot. En observant les autres flics, Bullock nous rappelle à l'ordre et nous dit que quelque soit ce qui s'est passé, on était des flics et qu'on devait mériter notre badge et ne pas être des cow-boys. Il a raison, mais moi, des fois, ça me démange de pas pouvoir coller une balle entre les deux yeux d'un salaud qui abuse des gosses. C'est alors que nous partons pour le tribunal. Le trajet n'est pas très long, mais bon, y'avait quand même quelques rues de fermées, et les automobilistes avaient été prévenus une semaine à l'avance pour ne pas boucher. Contrôles aux barricades, notre camion est fouillé alors que nous montrons les papiers, les badges et les mises en services. Tout serait vraiment quadrillé, et on espérait que cette journée se passe bien.




"Sawyer !"




La voix de Bullock qui me tire de mes pensées. On est arrivé, et il me rappelle aux ordres. Il me tend un émetteur à se mettre dans l'oreille pour écouter et répondre aux ordres.




"T'es en poste à l'extérieur de la salle. Tu patrouilles aussi à l'intérieur, tu surveilles et surtout fait bien gaffe. Je sais pas pourquoi, mais ça pue salement aujourd'hui."




Observant avec une certaine appréhension les paroles de Bullock, j'étais d'accord avec lui. Cette journée puait et je ne sais pas pourquoi, mais je sens que quelque chose ne va pas. Comme une mauvaise intuition. En général, on dit que les flics ne sont pas très futés, mais au niveau du "sixième sens" on pouvait très bien se douter que quelque chose irait mal. Mais pourquoi est-ce que cette impression est forte ? Quelques heures après, après avoir bien fouillé l'endroit et passer au peigne fin chaque millimètre de ce tribunal, Specter arrive, la cour, la presse, les témoins, les civils, c'est un gloubi-boulga monstrueux, mais au moins une chose était certaine. Le procès allait commencer, et la Star de la journée venait d'arriver aussi, avec ses avocats. Comme toujours, avec l'argent, le riche s'en sortirait. Sionis avait du fric, et c'était comme ça aux USA, il trouverait un moyen de s'en sortir, avec l'argent qu'il faut. Je soupirais en me disant que tout ça était n'importe quoi, et qu'en cinq minutes, avec une balle, on pouvait éviter des mois de paperasse ... Mais bon, le système devait marcher hein ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang-Bleu
Masculin Messages : 1780
Date d'Inscription : 22/05/2017
Localisation : Gotham Central

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
James R. Specter
MessageSujet: Re: [Acte 1] Le Procès du Siècle !   Mer 13 Sep - 14:56

Le Procès du Siècle !

Acte 1 : Objection !

Event

C'est ouvrir une digue que de commencer un procès.
Proverbe arabe


Avez-vous déjà vu un défilé de mode ? Vous savez, ce genre d’évènement où des mannequins avance les uns à la file des autres, marchant d’un pas rapide, mais pas trop non plus, défilant devant vous avec des tenus plus ou moins fantaisistes selon le directeur artistique. Et bien il se passa quelque chose de similaire au tribunal Solomon Wayne, un véritable défilé eu lieu, sauf qu’à la place d’avoir de jolis mannequins aux tenues extravagantes nous eûmes droit à des avocats portant tous ce même costume noir. Seul deux personnes sortirent du lot, les deux dernières, l’homme au centre de tous les débats, l’accusé Monsieur Sionnis et son avocate en chef personnel, Maître Li.

Je ne la connaissais pas personnellement, seulement de renommer. Elle était l’avocate de Sionnis depuis des années et c’était en autre grâce à elle qu’il s’en était sorti jusqu’ici, une adversaire redoutable donc… Nombreux l’avaient sous-estimé et s’y était cassé les dents. Ce ne sera pas mon cas.

Le juge arriva dans la salle et se positionna à son siège, tout le monde se leva à son arrivée. Il regarda le dossier devant lui, pris quelques temps pour lui, puis d’une voix grave et rauque il dit :

Affaire n°456 engageant le civil contre Monsieur Sionnis. Monsieur Sionni, les chefs d’inculpations qui pèsent contre vous sont les suivant : Harcèlement criminel, Possession non autorisée d’une arme à feu, Entraver ou résister à un agent de la paix, Enlèvement, Séquestration, Tentative de meurtre et Meurtre au premier degré. Que répondez-vous face à ses chefs d’inculpations ?


Avec évidence il allait répondre « non-coupable », je ne pris même pas la peine d’écouter sa réponse. Le juge regarda toute l’armada d’avocat qui se tenait sur le banc ainsi que Sionnis puis repris la parole :

Et bien soit, je déclare donc ce procès ouvert, la parole est à l’accusation représentée par Maître Specter.


Le moment était venu pour le discours d’introduction face aux jurés, ces personnes choisies totalement aléatoirement pour choisir de la manière la plus impartiale possible si oui ou non Sionnis était coupable pour tous ces chefs d’accusations. Afin d’assurer la complète impartialité de ces personnes et s’assurer qu’elle ne fasse l’objet d’aucune menace leurs identités avaient été dissimulées ainsi que leur provenance. Une seule chose de sûre, aucune de ces personnes ne venait de Gotham. Cela rendait certes le procès plus impartial et réduisait drastiquement les risques de contraintes, mais cela augmentait aussi la difficulté de la chose pour moi, car ces personnes ne connaissaient pas non plus l’environnement de Gotham, son histoire et les nombreuses menaces qui pesaient sur les habitants. Tout le monde ici savait que Sionnis était un criminel notoire, mais ces personnes-là ne le savaient pas et il allait falloir leur faire comprendre.

Je me levai, déboutonnai ma veste et allai me placer devant les jurés. Le discours d’introduction était une phase très importante dans un procès, notamment pour l’accusation, il posait les bases de toute la suite de l’accusation, un moment charnière à ne pas louper. Je fis quelques pas, j’avais écrit et répété ce discours depuis de nombreux jours déjà, je le connaissais sur le bout des doigts, mais je laissais toujours un peu de place à l’improvisation :

Mesdames et Messieurs les jurés, nous sommes tous réunis ici pour juger les actes d’un homme, un homme qui sévit depuis des années et qui commet des actes criminels en toute impunité. Ne vous laissez pas berner par son attitude, cet homme est dangereux !


Dis-je en le pointant du doigt, je repris le cour de ma marche en me dirigeant de son côté du banc :

Quel genre d’homme a besoin d’autant d’avocat si ce n’est un criminel ? Tout au long de ce procès je vous démontrerais que sous le visage de cet homme se cache un monstre, capable de blesser, d’enlever et de tuer des personnes rien que pour s’enrichir. Il est à la tête d’une des plus grandes organisations mafieuses de Gotham. Je vous demande donc, tout au long de ce procès, de bien penser à tout le mal qu’il a fait aux nombreux citoyens qui ont été ces victimes. Encore une fois ne vous laissez pas berner par les bonnes actions derrière lesquels ils se cachent, pour une bonne action qu’il fait, il en fait dix mauvaises derrières. Croyez-moi, croyez tous les citoyens de Gotham, cet homme est coupable !


Je terminai mon discours en face de Sionnis de l’autre côté de banc, mon doigt pointé sur son visage et ma tête tournée vers les jurés. Je laissai un instant se passer afin de bien imprimer ce dernier visuel dans les esprits des jurés, puis je retournai à ma place tout en reboutonnant ma veste.

Le juge se tourna vers la Maître Li et dit :

La parole est maintenant à la défense.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leader de l'Acier
Masculin Messages : 20
Date d'Inscription : 26/07/2017
Localisation : Toujours en déplacement

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Parrain suprême
♠ Relations conflictuelles :: ► Batman, Red Hood et Spoiler
♣ Vos Alliés : : ► False Face Society
avatar
Roman Sionis/Black Mask
MessageSujet: Re: [Acte 1] Le Procès du Siècle !   Ven 13 Oct - 18:27





À peine la séance en marche que le juge donna la parole à l'accusation. Après son plaidoyer, il est clair que la stratégie du jeune Maître Specter et de faire en sorte de diabolisé la réputation de Roman Sionis et sa gigantesque industrie. Roman écoute le plaidoyer et fais un sourire, mais dans le fond il grince des dents. Il n'aime pas qu'on lui montre d'un doigt avec un air accusateur, alors qu'il n'autorise même pas son personnel en temps normal le dévisager. Il se dit qu'il aurait peut-être dû lui faire la peau, mais la bataille juridique ne fait que commencer. Le parrain sadique se tourne en direction de son avocate en chef, Miss li,qui a toujours le visage impartial. Après le discours de l'accusation, le juge appel enfin la défense. La Miss se lève et sonde les visages du jury et ce sont tous des étrangers.

Certainement une stratégie de l'accusation, hors des influences de la pègre de Gotham, mais aussi une faiblesse, car ils n'ont aucune idée à qui où à quoi ils ont à faire ?

Miss Li redresse ses lunettes et commence son plaidoyer.

« Mon client, Roman Sionis est un homme d'affaire avisé très important dans la côte Est des États-Unis. Il est issu d'une illustre famille de l'élite de Gotham au même titre que la famille Wayne, Kane ou même de Cobblepot. Il gère une industrie qui vos plusieurs milliards de dollars. Comme tous les grands patrons d'une firme importante. Il est naturel qu'il a de nombreux ennemis qui souhaitent le voir tomber. L'accusation ne mesure pas ses mots en déclarant sa culpabilité avant même que le verdict soit objectivement rendu. Avant de juger cet homme à tords, écouter et voyer. Monsieur Sionis est une personnalité morale très respecté par ses employés et dans cette ville. Sa réputation n'est pas à refaire à ce niveau-là, il y a des centaines de témoins qui vous le confirmerons.


☠️ ☠️ ☠️ ☠️ ☠️


Néanmoins, pour assurer à l'accuser le droit à une défense pleine et entière, le procureur Specter a l'obligation de divulguer (remettre) à l'avocat de la défense toutes les preuves recueillies lors de l'enquête par les policiers qu'elle soit favorable ou non favorable à l'accuser. Mon client conteste toutes les accusations envers lui et son entreprise. Je précise à la cour que mon client a le droit de porter une arme. Tout citoyen Américain est protégé directement par le second amendement. C'est à dire le droit de porter une arme et de pouvoir se déclarer non-coupable envers toutes les accusations du procureur. Nous attendons donc les preuves et les témoins un par un pour rétablir la vérité et l’abandon de toutes les charges qui pèse contre mon client. »



☠️ ☠️ ☠️ ☠️ ☠️


Miss Li hoche la tête au juge pour l'avertir qu'elle a finie. Elle ne se prend même pas la peine de regarder le procureur, comme s'il n'était qu'un cloporte envers lequel il ne mérite même pas son respect. Elle va s'assoir dans son camp avec son armada d'avocat. Sionis se penche un peu vers l'avant et regarde James Specter et lui fait un sourire anodin en apparence, mais qui en fait cache une malice diabolique. Roman resserre sa cravate et regarde sa montre et chuchote à l'oreille de son avocate.

« Combien de temps va durer cette farce ? »

« Patience Monsieur… patience… »
Répond-elle en prenant des notes.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang-Bleu
Masculin Messages : 1780
Date d'Inscription : 22/05/2017
Localisation : Gotham Central

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
James R. Specter
MessageSujet: Re: [Acte 1] Le Procès du Siècle !   Lun 23 Oct - 11:30

Le Procès du Siècle !

Acte 1 : Objection !

Event

La preuve incombe à celui qui affirme.
Proverbe latin


Une illustre famille de Gotham, un homme d’affaire avisé très important, mais qui pouvait croire encore à ses mensonges ? Tout le monde savait que Sionnis était un des plus grands barons du crime que Gotham ait connu, mais ce n’était pas à lui de prouver son innocence, mais bien à moi de prouver sa culpabilité… Parfois la justice était mal faite.

J’écoutai attentivement le plaidoyer de Maître Li, pas de doute elle sera un adversaire des plus redoutable, froid, impassible, elle avait l’art de manier les mots et de transformer le plomb en or. Elle termina son récital et sans un regard pour moi elle retourna à sa place, c’était dommage elle aurait pu au moins constater mon léger sourire en coin, en tout cas malgré son visage Sionnis, lui avait l’air passablement énervé et pressé. Je me levai afin de reprendre la parole :

Je tiens avant tout à rappeler à la séance que la Justice est indépendante tout comme l’accusation, nous représentons ici l’état et non une quelconque société qui voudrait faire du tort à Monsieur Sionnis. S’il est ici c’est parce qu’il a été pris la main dans le sac, mais nous aurons tout le temps d’y revenir pendant le procès.

L’accusation va bien évidemment fournir de ce pas toutes les preuves à la défense pour que celle-ci ne soit pas prise au dépourvu. Nous allons le faire d’ailleurs tout de suite.


Je pris deux gros dossiers identique sur mon bureau et en donnai un au juge, ainsi qu’un autre à la défense, glissant en chuchotant un "Bonne chance vous allez en avoir besoin" suivit d’un clin d’œil. Ces dossiers contenaient une liste de témoin, quelques-unes des personnes qui avaient travaillées pour Sionnis et des policiers présents lors de son arrestation lorsqu’il a résisté. Mais ils étaient là surtout pour dissimuler dans la masse le nom d’un témoin  clé Peter Whiteman, un homme que Roman Sionnis avait enlevé ainsi que sa femme et qui l’avait torturé et tué sa femme devant ses yeux. Il avait miraculeusement  réussi à s’en sortir grâce à l’intervention d’un héros et bénéficiait aujourd’hui de la protection des témoins. Le dossier contenait aussi des photos de lui faisant du recel d’armes illégales ainsi que des lettres de menaces signés de Black Mask envoyé depuis son entreprise.

Le juge regarda vaguement le contenu du dossier, puis releva la tête et dit :

Bon et bien je lève la séance pour aujourd’hui afin de laisser le temps à la défense de se préparer. Nous reprendrons après-demain à la première heure.


Puis il frappa de son marteau sur la table et tout le monde se leva pour sortir de la salle, je laissai sortir Sionnis ainsi que son armé d’avocat sortir en premier, puis je sortis à mon tour. Tout comme à mon entrée les journalistes m’assaillirent sur les marches du Tribunal :

Monsieur Specter, la séance est déjà finie ? Monsieur Sionnis est-il déjà sorti d’affaire.


Non absolument pas, les premières séances de tout procès sont généralement courte, nous énonçons les chefs d’accusations, puis nous faisons notre plaidoyer d’entré et pour finir nous présentons les différentes preuves recueillis au juge ainsi qu’à l’avocat de la partie adverse.

Ensuite, le juge détermine un délai pour que la défense analyse ses preuves afin de préparer leur défense, dans notre cas nous reprendrons après demain, le matin.


Un autre journaliste prit la parole alors que j’avais à peine finit ma phrase :

Est-il vrai que Monsieur Sionnis a décidé de plaider non-coupable pour tous les chefs d’accusations ? Pensez-vous qu’il y a une chance qu’il soit condamné.


Oui, Monsieur Sionnis a décidé de plaider non-coupable, mais ce n’était pas vraiment surprenant, je m’étais déjà préparé à un long combat pour ce procès. Et évidemment que celui-ci sera condamné, cette fois-ci les preuves recueillies sont bien trop grosses et bien trop nombreuses et comme celui-ci a décidé de plaider non-coupable, les peines seront d’autant plus grande lorsque la supercherie sera révélée.

Bon je vous remercie, mais plus de question, nous avons du travail sur la planche.


Je me frayais un chemin jusqu’à ma voiture, la journée allait être encore longue il fallait que je peaufine mon plan d’attaque tout en anticipant les possibles défenses de Maître Li et demain il faudrait que j’aille m’entretenir avec Peter afin de préparer une dernière fois nos questions/réponses quand il sera à la barre. Bref pas de repos pour les braves comme on dit…

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leader de l'Acier
Masculin Messages : 20
Date d'Inscription : 26/07/2017
Localisation : Toujours en déplacement

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Parrain suprême
♠ Relations conflictuelles :: ► Batman, Red Hood et Spoiler
♣ Vos Alliés : : ► False Face Society
avatar
Roman Sionis/Black Mask
MessageSujet: Re: [Acte 1] Le Procès du Siècle !   Mar 31 Oct - 12:41


Maître Specter ne semble pas être un homme à se faire facilement intimidé, car il risque gros très gros en s'attaquant à un parrain de la pègre. La première séance du tribunal donna directement le ton. Le procureur remit enfin toutes les preuves à la défense, ce qui va donner un travail de titan à l'avocat Li. À la sortie de la séance, le PDG Sionis et sa troupe qui sont des bons soldats en costume noir s'engouffrent dans la foule en traversant les journalistes, les caméras et les flashs photo. Lui et ses avocats refusent de répondre à tout commentaire cette fois.

Le parrain pénètre en premier dans sa limousine et sa suite dans leurs voitures respectives aux vitres teintées de noir. La limousine se dirige vers un hôtel sécurisé du quartier pour y passer la nuit. Maître Li quant à elle accompagne son client. Dans la voiture de luxe, Roman Sionis sirote un champagne alcoolisé quant à son avocat, elle travaille dure sur son ordinateur portable et réfléchit déjà à une contre-attaque. Sionis dit :

« Il est temps de retourner à mes affaires pour le temps d'une soirée. Je compte sur vous Maître Li. Ce type, ce monsieur Specter, conte bien me faire chier jusqu'à qu'il soit satisfait d'une arrestation. Et puis, qui est-ce le témoin clé ? Peter white ? »

Maître Li redresse ses lunettes et corrige son patron. « C'est Peter Whiteman monsieur. Apparemment, il a décidé de témoigner contre vous, c'est un survivant. En consultant son dossier et les preuves. Vous avez kidnappé sa femme et l'avait torturé à mort. »

Roman dévisage la brunette, puis il réfléchit un instant et il dit en ricanant. « Ah oui, je m'en souviens de cette belle blonde, ce fût un très beau souvenir. Après lui avoir arraché ses dents, je me rappelle que j'en ai fini avec elle en l'attachant avec du fil à barbelé rouillé. Ensuite je l'ai asperger d'essence et incendier sous ses yeux. Je ne l'ai pas fait seulement par sadisme, c'était avant tout du business ma chère. Mais une autre affaire m'attend sur le feu… »

Roman Sionis regarde son visage à travers le miroir de sa vitre et il se frotte le menton. Une chose est sûre il se dit. La chirurgie esthétique fait des merveilles. Mais ce dont les citoyens ignorent à son sujet. Roman Sionis est un maître du déguisement et un acteur né. Il est très facile pour lui de se faire passer pour n'importe qui et être n'importe où. Il arrive même parfois, selon les rumeurs à se retrouver à deux endroits différents à la fois. C'est l'un de ses plus grands secrets, dont peut être seul Batman pourra déceler ce mystère. Sur la route dans sa limousine, l'homme d'affaire sort son téléphone satellite crypté. Il compose un numéro. Un homme à la voix rocailleuse et grave répond à l'autre bout du fil.

« Allo ? »

« C'est Roman. »

« Je sais que c'est toi !!! Comment s'est passé ta première séance au tribunal ? J'ai entendu du grand bien du nouveau procureur de la ville de Gotham. Un homme de talent et craint par les criminels. Il me rappel ce cher Harvey Dent. »

Roman dans sa limousine se sent vexé et dit. « Il ne compte pas nous lâcher de sitôt. Et de ton côté comment va notre cher invité ? »

Au même moment, quelque part dans un souterrain de la ville de Gotham, dans un lieu bien caché, sombre et humide. Un vieux monsieur fût kidnappé, enchaîné et torturé à petite goûte. Enfermé dans un cachot avec des vêtements usés assit sur un matelas attendant son heure de torture. C'est le tristement célèbre Lucius Fox, le vice-président de la Wayne Entreprise et un grand ingénieur. Un cas qui ne fut pas grand bruit parmi la presse de Gotham. Bruce Wayne a surement dû faire taire la rumeur par son personnel afin de ne pas perdre ses actionnaires.

Un homme descend des escaliers accompagnés de deux hommes masqués en costume. Une étrange silhouette avec un téléphone à l'oreille s'approche tel une ombre menaçante. Il porte un masque d'ébène noir, mais aussi un second masque en cuire par-dessus. Sa silhouette est effrayante, même pour le prisonnier. Lucius regarde en direction de la lumière et dit avec sa voix frêle.

Spoiler:
 

« A quoi joue tu ? Black Mask ou devrais-je dire Sionis, tu ne retireras rien de moi. Je te croyais à un procès ? »

Black Mask dans son impeccable costume noir français ricane et dit avec sa lourde voix rocailleuse.

« Lucius Fox, vous me sous-estimez, tout comme l'a fait un jour le chevalier noir. Malgré ce procès, mes secrets sont bien gardés et toi, Monsieur Fox, ce n'est qu'une question de temps avant que tu me révèles les tiens. »
Black Mask s'arrête un instant puis il répond à son téléphone pour répondre à son double.

« Notre invité va très bien, mon cher Roman. Je pense bien m'amuser avec lui aujourd'hui. J'ai trouvé une toute nouvelle batterie de voiture. »


Pendant ce temps, l'autre Black Mask dans sa limousine accompagnée de Maître Li semble entièrement satisfait. Il dit :

« C'est parfait Roman, c'est entièrement parfait. N'oublie pas de suivre mon procès. Je sens qu'il va y en avoir des révélations. »

Les deux rient de concerts.

« Ha ha ha ha ha ha ha ha… »

« Ha ha ha ha ha ha ha ha… »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Acte 1] Le Procès du Siècle !   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Acte 1] Le Procès du Siècle !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qu'est ce qu'une procédure pénale?
» Info INP - Nouvelle procédure d'admission
» La TSR gagne son procès contre M6 !
» Episode 24 : Le procés
» La cour supreme autorise les videos d'acte de cruauté envers des animaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Burnley :: Tribunal Solomon Wayne-