Forum Jeu de Rôle Batman
 

Partagez | .
 

 A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   Dim 3 Sep - 19:30

Quelle tristesse.

Quelle déception.

Quelle folie !

Nous ne sommes pas satisfaits de ce qui se passe en ce moment à Gotham City mes biens chers amis. Le thé se fait tellement rare en ce moment, tellement rare qu'il est maintenant dans toutes les grandes surfaces et épiceries, vous savez, ce thé chimique, industriel, sans gout, désagréable et qui vous brûle le palais tellement il est infect. Quelle tristesse ! Encore quelques décennies de ça et nous avions du thé frais, qui venait des cales de bateaux qui venaient de loin, de très loin pour rapporter ces herbes merveilleuses, et malheureusement, il fallait se contenter de cette daube infecte sans gout. Le thé est tellement rare, du moins, le très bon thé, le thé pur, le magnifique thé devenait un véritable luxe dans ce bas monde capitaliste. Mais laissons cela aux experts en thé, et intéressons nous à un certain Jervis Tetch.

Tout était si calme au Storybook Land, tout était si doux. Le Chapelier Fou s'était fait une joie de retourner à Gotham City après un petit séjour dans les îles Samoa, un endroit très calme pour un cinglé de son espèce, mais quelque part, Gotham City lui manquait. Après avoir arpenté les îles, après avoir apprécié le doux calme d'un petit exil forcé après les quelques problèmes qu'il y'a eu dans cette ville de malheur, il était temps pour Jervis Tetch de revenir dans la partie, et non en pion, mais en tant que fou sur cet échiquier morbide qu'était Gotham. Après être revenu en catimini en ville, Tetch s'arrangea pour contacter quelques anciens associés, mais hélas, la plupart d'entre eux étaient encore enfermés à Blackgate, il faudra donc faire fi de tout cela et concocter très vite une Mad Tea Party avec de gentilles petites fillettes dociles et biens disciplinées. Cela avait prit un peu de temps mais en surveillant quelques écoles de la ville, le Chapelier Fou avait réussi à mettre la main sur une petite fille blonde huit ans, sur une autre de neuf ans, et enfin une troisième de onze ans. Ce n'était pas difficile de ravir une enfant, il fallait savoir intéresser et émerveiller la jeune fille comme il fallait et puis, hop ! Dans la camionnette, direction le Pays des Merveilles. C'était pas difficile non, comme enlever une sucette à un bébé. Trop facile et pourtant, il faudra faire attention cependant, le Jabberwocky pourrait se réveiller, et il pourrait mettre un terme à cette folle histoire qui allait commencer, oh oui, ce serait une bien mauvaise nouvelle pour un pauvre Chapelier, pour un pauvre homme qui vendait des chapeaux. C'est en observant les corps inanimés des jeunes filles, que Jervis Tetch eut un grand sourire, comme elles avaient de la chance ! Elles allaient devenir Alice ! Elles seraient Alice ou elles ne seraient pas Alice, c'était une bonne récolte. Avec de la chance, l'une d'elle serait la bonne Alice, elle ne pouvait qu'être la bonne Alice ! Comme elles étaient mignonnes les petites ! Alors que tout semblait parfait pour un Thé d'enfer, le Chapelier Fou implanta une puce de contrôle mental des trois petites gamines, histoire qu'elles se tiennent bien sages pendant le thé, histoire qu'elles restent bien là où il faut, pendant le temps qu'il faudra. Enfin, vous savez ce que c'est les enfants, n'est-ce pas ? Roulant vers le Storybook Land, le Chapelier Fou avait grand hâte de commencer son thé avec ses jeunes invités. C'était une belle pioche, enfin, une belle récolte, une belle moisson de jeunes filles aux cheveux blonds comme les blés, alors que Septembre venait de débuter. Moisson tardive, mais productive et fortement intéressante. Vous savez ce que l'on dit, il faut savoir apprécier les jeunes filles comme un bon whisky, du huit à onze d'âge, bien élevé en cave n'est-ce pas ?

Alors que la nuit s'était étendue sur toute cette magnifique ville, Jervis Tetch en profitait pour prendre son temps. Il venait de se recoiffer avec son grand chapeau vert muni d'une carte à jouer "10/6" et venait de sortir de l'intérieur de sa veste, un petit sachet de thé personnel. Du Earl Grey. Prenant une tasse en porcelaine qui venait de la table mise à l'intérieur du labyrinthe du Storybook Land, Mad Hatter en profitait, assis sur un champignon géant factice, regardant la Lune qui brillait magnifiquement. Pensif, le Chapelier Fou s'apprêtait à faire ce qu'il savait faire de mieux, voir et tester si les petites étaient bien Alice, si l'une d'elle était bien Alice. Prenant le temps de savourer le thé, le merveilleux thé, je me dirige lentement, mais d'un pas assuré vers le labyrinthe en forme de cartes à jouer. Pénétrant dans les allées, connaissant le lieu comme ma poche, j'arrive à l'endroit central où une table dressée pour prendre le thé était là, au milieu de la petite clairière. Les trois jeunes filles étaient là, bien élevées, bien droites, comme il fallait, sous l'emprise de mon contrôle mental. M'asseyant pour servir le thé, j'eus un large et grand sourire avant de saisir un large couteau de boucher entre les mains, puis, je le reposais pour mieux saisir la théière remplie de thé.

"La nuit se fait jeune et claire.
Buvons, buvons mes amies, avant que gronde le tonnerre.
Humez, humez donc ce délicieux air,
Alice m'entends-tu ? Reviens dans mes rêves."


Dit-il tout en rimant. Le couteau de boucher était pour les jeunes filles qui allaient mal se conduire, qui seraient de très mauvaises Alice ce soir. Les jeunes filles se comptaient par légion, quelques unes de moins, ce n'était pas une tragédie. Pas pour quelqu'un comme Jervis Tetch alias, le Chapelier Fou. Alors que les jeunes filles étaient encore immobiles, Mad Hatter se préparait à voir quelle Alice saignerait le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   Mar 5 Sep - 1:16



   
"Comment savez-vous que je suis folle ?" demanda Alice.
"Il faut croire que vous l'êtes, répondit le Chat ; sinon, vous ne seriez pas venue ici." ▬ Lewis Caroll

   
D'un toit à l'autre, puis d'une attraction à la suivante l'ombre tachetée de jaune virevoltait, glissait, tournoyait dans les airs comme si les déplacements en eux-même étaient un jeu. D'un certaint point de vue c'était le cas, la vie civile et ses plaisirs n'étaient pas pour Cassandra Cain alors elle avait appris à émuler ce genre de sensations de cette manière, mimant les ballets qu'elle avait l'habitude d'épier depuis les ténèbres.

Le décor de Storybook Land n'avait pas grande signification pour elle, lire était extrêmement difficile et mettre un sens derrière les mots encore plus alors rien de surprenant au fait que Lewis Caroll et autres auteurs ne lui soit pas familier.
Pour l'instant, le seul sentiment qui lui inspirait l'endroit était la méfiance. Elle n'était pas là par plaisir, ou par pur hasard, pas de coup du sort à signaler, mais par devoir.

Trois jeunes filles avaient disparue dans un court intervalle de temps, les autorités mettent trop de temps à bouger, il faut attendre un certain laps de temps avant de déclarer quelqu'un réellement disparu, et cela reste une affaire de tous les jours pas une menace d'attentat multiple à la bombe par un Clown ou un Épouvantail.
Black Bat n'était pas vraiment ce qu'on appelle une détective, son mentor chauve-souris lui avait appris les bases lorsqu'elle portait la cape de Batgirl et son travail solitaire à Hong Kong lui avait permis de mettre en pratique les dis enseignements, mais ce n'était pas une détective.
Ni même une grande bavarde d'ailleurs, alors poser des questions par-ci par là n'étais pas une option très productive.

Non, c’était une chasseuse. Action - Réaction. Il fallait juste écouter les gens parler entre eux, entre deux geignements et prières pour que les petites n'aient rien eu de grave il y avait quelques paroles intéressantes.

Un véhicule, ou encore la silhouette particulière d'un type tout aussi particulier.

Cassandra n'avait pas vraiment accès au Bat-ordinateur alors difficile de vérifier qui correspondait à quoi, en y réfléchissant y avoir accès n'aiderais que peu vu la difficulté qu'elle avait à comprendre ce qui s'affichait en dehors des images. Mais c'était comme un réflexe, que sûrement tous les justiciers de Gotham City possédait: Un crime particulier qui fait penser à un criminel particulier. Ici, c’était quelques mots à propos d'un chapeau ridicule qui avait permis de faire le lien.
Sûrement une mauvaise piste, les kidnapper sont légions alors il y avait peu de chance. Mais il était nécessaire de vérifier pour se concentrer sur d'autres pistes potentiels.
C'était au souvenir que Black Bat avait situé le Chapelier Fou dans cette partie de Gotham, les souvenirs des longues séances d'apprentissages avec Batman et Barbara. En tout cas elle était certaine qu'il y avait bel et bien un endroit quelque part à Amusement Miles que l'individu était susceptible de visiter à un moment ou un autre, voir d'y perpétuer ses atrocités quasi-rituels.

Elle avait donc mis un certains temps à arpenter la zone, avant de passer plus précisément à Storybook Land. Et cela n'avait pas raté, une petite recherche et il fut aisé de confirmer deux choses: Quelqu'un était passé ici il y à peu, et le véhicule pouvait correspondre à celui décrit lors des "témoignages.

Elle était sur ses gardes, pas effrayée non, elle avait été élevée pour ne pas connaître la peur telle que la connaisse la plupart des gens juste asses pour qu'elle sache éviter les coups. Elle n'avait pas réellement l'habitude d'affronter celui qui était potentiellement le Chapelier et pas conséquent ne savait pas à quoi s'attendre.

La nuit s'annonçait bien déplaisante, sûrement bien plus pour les enfants que pour elle cependant. Un tour d'horizon permit de conclure que si présence il y avait, elle devait se trouver quelque part dans une des attractions...

L'ombre qu'étais Cassandra tourna alors sa tête noire, véritable cagoule intégrale qui ne laissait même pas ses yeux visibles, vers le Labyrinthe. Un casse-tête géant, rien d'embêtant, il suffisait de passer par-dessus.


   
© By Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
Justicier(e)
Masculin Messages : 65
Date d'Inscription : 21/08/2017

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: justicer
♠ Relations conflictuelles :: ► les vilains de gotham
♣ Vos Alliés : : ►batfamily, Le Reseau
avatar
Dick Grayson/ Nightwing
MessageSujet: Re: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   Jeu 7 Sep - 0:49

Je venais tout juste d'arrivé a Gotham. Tim m'avait reconnecter au bat-ordinateur. J'en avait profité pour m’intéressé au affaire en cours. La plus ancienne concernait la disparition de jeune fille. les suspicions de Batman ce portait sur le chapelier fou. En effet, toute les petite filles disparu était blonde au yeux bleu.
La dernier lieu connu du chapelier fou était le amusement Miles. Un endroit magnifique pour tout les déranger dans son genre... Un monde remplie de fantaisie lui permettant de se sentir chez lui.

ce parc d'attraction pourrait être magique si des fou furieuse le transformait pas en boucherie. Je me rendis directement au secteur où le chapelier allait forcément prendre quartier: Storybookland.

C'est là que j'aperçu l'une des dernière de la bat familly, Orfan ou black bat, je ne sais plus comment elle se fait appeler. Le terme aperçu est très juste en effet, sa tenu se fondait parfaitement dans les obscurité. Je la rejoignait alors quel commençait a traversé le labyrinthe en le survolant, avec une agilité qui me rendit presque jaloux.
Je ne fit aucun bruit, cela ne servait a rien de parler a part de ce faire repérer du chapelier et puis surtout Cass était né pour tuer, elle devait surement "ressentir" ma présence. La seul chose que j’espérais été qu'elle ne se retourne pas pour me frapper. pour être sûr je tirais un bat... un Nightwingrang a coté d'elle. 

En espérant quelle le rattrapa au vole et m'identifiera.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   Jeu 7 Sep - 9:05

Lewis Carroll soit loué ! Fort heureusement, il y'avait un système de surveillance dans le parc, et avec quelques caméras et détecteurs de mouvements. Bien que le parc soit habituellement des plus calmes la nuit, il est hélas regrettable de voir que l'espèce de rongeurs locaux pouvait être assez désagréable en ce qui concernait la nuisance. Mais le Chapelier était rôdé, il connaissait bien l'espèce actuelle de chauve-souris qui pouvait hélas, se permettre de pénétrer dans son vaste domaine. Alors que les jeunes filles se tenaient impeccablement à table, le Chapelier posa le couteau de boucher à côté de l'une d'entre elle, prête à avoir la tête coupée. C'est au moment où un projectile fut lancé dans les alentours du labyrinthe, qu'une des alarmes sonna, une alarme que le Chapelier pouvait voir grâce à un gadget qu'il avait relié à l'ordinateur du parc. Et c'est en voyant le petit bip rouge illuminer sa veste noire, que le Chapelier comprit qu'il n'était plus tout seul. Il fallait se hâter, il commençait à être en retard, et qui dit être en retard, implique le fait d'être en retard à la partie de croquet de la reine. Elle ne serait clairement pas contente s'il arrivait en retard, il pourrait même en perdre la tête. Quelle douce ironie pour un chapelier ne trouvez-vous donc pas ? Prenant le couteau d'un geste hâtif, déposant un doux baiser dans les cheveux blonds et soyeux d'Alice, il trancha la première gorge d'une jeune fille, avec un grand sourire tandis que celle-ci se vidait de son sang sur la nappe de la table dressée. Le Chapelier Fou n'allait pas laisser une si belle victoire aux justiciers non, le but était aussi de leur apprendre qu'ils n'auront pas Alice, ils ne l'auront pas !

"Qu'on lui coupe la tête, qu'on lui coupe la tête, hurlait la Reine. Mais Alice s'échappait à en perdre haleine. Qu'avait-elle fait pour mérité une telle déveine ? Facile, elle n'avait pas encore perdu sa tête."

Ironisa t'il en retirant le couteau de la gorge de la jeune fille qu'il venait de tuer. Le Chapelier Fou ne voyait que l'inspiration monstrueuse de son conte préféré. Il ne voyait qu'un pays des Merveilles pourri, corrompu, détruit, ravagé par toutes les horreurs de l'Humanité. C'était bien ça le problème, Mad Hatter voyait un monde de fiction pourri par la haine, par l'imbécilité crasse des êtres humains et cela, il le ressentait au plus profond de son esprit. Versant quelques larmes par la suite, en voyant le corps d'Alice meurtri par son propre acte, le Chapelier Fou eut un léger regret pour la jeune fille, il en restait deux mais quand même, trois valait mieux que deux non ? Alors que le Chapelier Fou se préparait à recevoir une visite surprise, il se dirigea d'un pas mesuré vers son grand fauteuil rouge et se servit une tasse de thé, tout en posant à ses côtés, un révolver à long canon chargé avec quelques balles perforantes. De ses mains gantées, il repositionna son chapeau, et leva son verre à la santé des trois jeunes filles, tout en regardant le spectacle qui s'offrait devant lui. D'un claquement de doigts, quatre hommes, au cerveau lessivé par les puces de contrôle mental, déguisés en cartes de l'armée de la reine de Cœur, un as de trèfle, un as de pique, un as de cœur, et enfin, un as de carreaux, tous les quatre assez baraqués au niveau du physique, ce qui pouvait compenser les petits soucis physique du Chapelier Fou. Prenant le narguilé à sa droite, Mad Hatter commençait alors à fumer un peu de son mélange de drogues personnel, un mélange qui lui conférait un état de rage et de colère qui lui permettait de redoubler en rage et en actions des plus sauvages, quelque chose qui décuplait sa colère et son état psychotique. Fumant doucement, le Chapelier Fou prit alors un micro avant que sa voix ne se répercute dans tout le labyrinthe.

"Aliiiiice, Aliiiiice, Aliiiiice, où te caches-tuuuuu petite coquiiiiine ? Viiiiens donc me voir, au pays des rêves, viiiiiens prendre le thé avec moi."


Il éclata d'un grand rire qui résonna dans le labyrinthe. D'un autre claquement de doigts, il envoya ses quatre larbins à la recherche de l'intrus potentiel. On avait besoin de s'amuser après tout, quoi de plus normal ? Alice était en retard pour le thé, Alice était toujours en retard pour le thé. Tandis que les quatre idiots allaient s'occuper des intrus, cela laissait encore un peu de temps pour le Chapelier Fou de se charger des jeunes filles qui étaient encore à sa portée. Elles étaient si belles, si douces, si mignonnes dans leurs petits tabliers blanc et dans leurs robes bleues, surmontées d'une coiffe blonde. Excepté celle qui était morte bien sur, par un malencontreux hasard, la jeune fille était morte, elle n'a pas eu de chance. De quoi parlions-nous déjà ? Ah oui ! D'Alice ! Cette espèce de petite coquine qui s'invite à notre table. Quoiqu'il se passe, Mad Hatter était prêt, et il s'attendait à se confronter à une espèce de Jabberwocky des plus monstrueux. Patientant dans sa chaise, Jervis était prêt. Chantonnant, il patientait, il patientait et il espérait que les nouveaux convives aiment le thé. Mais accepterait-il de les inviter à sa table ? Là était une tout autre question.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   Mer 13 Sep - 18:58



   
"Comment savez-vous que je suis folle ?" demanda Alice.
"Il faut croire que vous l'êtes, répondit le Chat ; sinon, vous ne seriez pas venue ici." ▬ Lewis Caroll

   
La progression à travers le labyrinthe n'était pas difficile en trichant de la sorte, elle sautait d'un perchoir à l'autre en observant les environs, il y avait de fortes chances que la proie se trouve au centre mais on-ne-sait jamais. Il y avait du mouvement dans les environs, les signes étaient trop nombreux et l'instinct de Cass se trompait rarement.

Les suspicions de l'assassine-qui-ne-tue-pas furent rapidement confirmer par le son bien reconnaissable d'un objet fendant l'air, elle arrêta sa discrète progression lorsqu'elle se rendit compte qu'elle était la cible de l'objet volant non identifié et fit un petit bond pour éviter le projectile, reconnaissant la marque d'un des nombreux justiciers de la ville, elle le saisit avant qu'il ne parte trop loin, il serait dommage que le bruit qu'il produirait en heurtant un obstacle n'alerte les types qui rôdaient peut-être aux alentours.

Elle scruta les alentours avec attention, immobile. L'individu en personne était Nightwing, le premier protéger de Batman. Cassandra n'avait jamais eu d'attachement particulier pour celui-ci, en réalité ils s'étaient même déjà affronter à quelques reprises. Il fut même un temps, lorsque la jeune fille avait encore du mal à comprendre le monde autour d'elle, où elle pensait qu'il était une erreure, un ancien Robin que Batman n'avait pas considéré méritant de garder ce nom. Ironique, on serait en droit de se demander ce que cette Cassandra d'autrefois aurait pensé de l'actuelle, après tout elle aussi n'avait plus son "titre".  Un ancien Robin et une ancienne Batgirl.

Elle ne fit pas de signe particulier à son associer de ce soir, ils étaient sûrement sur le même coup et discuter ici en plein milieu du labyrinthe serait un bien piètre choix stratégique, ils seraient faciles à repérer et....


"Aliiiiice, Aliiiiice, Aliiiiice, où te caches-tuuuuu petite coquiiiiine ? Viiiiens donc me voir, au pays des rêves, viiiiiens prendre le thé avec moi."


Pas le temps d'attendre le justicier bleuté, de toute évidence il fallait se dépêcher. Même si elle ne savait que peu de choses sur le malade avec un chapeau, elle était certaine qu'il se servirait des petites comme d'otages et il fallait arriver que la situation ne dégénère.

Black Bat accéléra la cadence, bondissant d'un mur à l'autre, traversant le labyrinthe à toute allure avec pour les jeunes filles pour seule pensée. Elle ne pouvait pas se permettre de laisser les trois âmes innocentes disparaître alors qu'elle était si proche. Elle était si proche de l'objectif quand elle aperçue ce mouvement dans les couloirs du dédale, il y avait des hommes de mains dans des costumes ridicules. Il était hors de question d'en laisser un seul s'en sortir et stratégiquement parlant, laisser des forces ennemis dans notre dos se retournerait trop rapidement contre nous.

D'un saut rapide elle fondit comme un oiseau de proie sur sa victime, l'as de coeur, non loin de l'as de pique. Saisissant les épaules du premier en assénant un double coup de pied dans le second, elle se laissa porter par son propre poids comme un gymnaste sur la barre, se retrouvant alors dos à dos avec l'as de cœur pour finir par lui donner un coup à l'arrière de la tête grâce à son coude.

L'as de pique était encore conscient, se relevant difficilement et d'autres hommes de mains arrivaient sûrement pour elle. Un petit contre-temps mais un contre-temps tout de même, quelques secondes qui risquaient d'être fatales pour les pauvres victimes du détraquer. En espérant que Nightwing, lui, aurait la possibilité d'arriver sur les lieux pendant qu'elle s'occupait des larbins du Chapelier.


   
© By Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
Justicier(e)
Masculin Messages : 65
Date d'Inscription : 21/08/2017

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: justicer
♠ Relations conflictuelles :: ► les vilains de gotham
♣ Vos Alliés : : ►batfamily, Le Reseau
avatar
Dick Grayson/ Nightwing
MessageSujet: Re: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   Lun 18 Sep - 0:21

J'avais eu ma réponse de la part de cass, enfin son absence, qui voulais surment dire la mission n'attends pas. Du moins cass ne m'attendit pas. 
Je la suivit, jusqu’à ce que celle ci, plonge sur des sbires du chapelier.
Je passai au dessus d'elle en lui lançant un.

- Amuse toi bien.

Au même moment, j'entendis l'appel sordide du manique au chapeau. J'avait besoin de celui ci pour le repérer le labyrinthe restait tout de même bien fait.
Mais enfin, je repère le chapeau de ce manique du thé avec  un fendoir qui ferait plaisir a un bouché, narguilé à la bouche...
Je fonce dans sa direction surtout lorsque je remarque enfin une gamine morte, et deux autre qui attendait en face de lui.
Si je peux la voir il va pouvoir la voir...
J’accélère encore les sauts.
Bordel, il s'en rapproche.
Compte pas sur moi pour que tu la touche.
Je saute les deux pieds joints sur le chapelier fou que je percute violemment.

- Salut, je m'appel la réalité.


je me retrouve sur la table face au fou.
Mais les jeunes filles derrière moi, semble ne pas réagir. Elles ont un regard vide et un sourire figé.
Foutu contrôle mental, qu'est-ce qu'il a encore créé cette fois.
J'attrape rapidement les deux jeune filles et les recule de plusieurs mettre. 
Pas le temps de les mettre a l'abri sinon ce dingue va s'en sortir et en trouver d'autre.
Je reviens a mon adversaire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   Lun 18 Sep - 9:36

Le Chapelier Fou avait suffisamment attendu l'arrivée du Lapin Blanc et de la Tortue ailée, qu'est-ce qu'elles sont longues ! Et pénibles ! Surtout pour la conversation. Au moment où le Chapelier s'apprêtait à aller corriger une de ses Alice qui semblait mal se tenir, à l'aide d'un couteau de boucher, c'est alors qu'un homme percuta le Chapelier Fou d'un coup net, qui envoya valser le pauvre Chapelier et le couteau qu'il avait dans la main de l'autre côté de la pièce. Un gamin ! Un sale gosse venait ennuyer le pauvre Chapelier Fou dans ses délires psychotiques ! Quelqu'un qui osait et qui se permettait d'interrompre sa Tea Party. Mais il devait s'y attendre ! Dans cette ville, tout le monde refuse de jouer le jeu et de pénétrer dans le pays des Merveilles. La société enferme et interdit de vivre à des gens aussi atteints que Jervis Tetch et pourtant, c'étaient les autres les zombies ! Ils étaient tous fous ! Ils courraient après leurs propres morts : Acheter une maison, avoir des enfants, partir en vacances, répéter tout ça en boucle, y'a de quoi être fou pour le faire non ? C'était horrible rien que d'y penser. Et pourtant, des gens hors-norme comme le Chapelier Fou étaient des gens intéressants non ? Cultivé, raffiné, véritable génie personnifié, y'avait pourtant de sacrées choses à découvrir grâce à Jervis Tetch, mais non ... Personne ne pouvait comprendre ce pauvre Jervis et ses envies personnelles. Non, cette société abjecte refusait l'amour de Tetch pour les petites filles. Se relevant péniblement, Jervis eut un très mauvais sourire. Souriant de toutes ses dents, il commençait alors à sortir son pistolet de sa veste, un pistolet à canon lourd, avec balles perforantes.

"La Reine de Cœur ayant fait des tartes
Par un beau jour d'été,
Le Valet de Cœur a volé ces tartes,
Et puis s'en est allé !"


Il ricana. Il venait de trouver le Valet de Cœur, c'était ce petit crétin arrogant qui venait d'interrompre le thé dansant avec les jeunes filles que Tetch avait recueilli. Quelle tristesse de voir un aussi insipide personnage entrer dans son petit jeu. Il aurait préféré la reine ou quelqu'un de ce style, histoire d'avoir un peu plus de classe dans cette soirée qui s'annonçait courte pour le Chapelier Fou. Il visa Nightwing de son arme avec une certaine précision dans le regard, Tetch n'était pas un tireur d'élite, mais il se débrouillait plutôt bien avec une arme. Bien qu'il répugnait à les utiliser. Les armes à feu étaient pour les minables, mais quand un justicier se pointait dans un des jeux du Chapelier, il fallait utiliser les armes qui font mal, qui font très mal. Le Chapelier avait beau être quelqu'un de sadique, il n'en était pas moins un génie perturbé. Un véritable génie oui, mais extrêmement dangereux. Et quand vient l'heure des rimes, vient l'heure du crime. C'était donc lui l'intrus, l'intrus infect qui venait de bousiller le thé personnel du Chapelier. Observant le thé renversé, Tetch commençait à sangloter, quelques larmes perlant dans ses yeux.

"En tout cas, je ne reviendrai jamais par ici !
Déclara Alice tout en cheminant dans le bois.
C’est le thé le plus stupide auquel j’aie jamais assisté de ma vie !"


Il citait les paroles du livre de Lewis Carroll "Alice au Pays des Merveilles". Un livre qu'il connaissait sur le bout des doigts, mot par mot, poème par poème. Tetch était un schizophrène compulsif, qui avait toujours eu ce besoin d'extérioriser ce qu'il ressentait au plus profond de lui. Tirant dans la direction de Nightwing, Tetch eut hélas, une excellente idée. Puisque le combat serait perdu face à un héros, autant offrir une victoire au gout amer. Ricanant, il ordonna un ordre aux deux Alice restantes qu'il restait. La troisième étant morte, elle ne pourrait pas bouger, ce qui était certain. Le Chapelier Fou était une belle ordure, et s'il voulait se sortir de ce petit guêpier, il se devait d'être un peu plus fin pour la prochaine fois. Ordonnant alors, grâce à son chapeau émetteur, un ordre aux jeunes filles. Le Chapelier Fou ordonna aux jeunes demoiselles de se lever et de faire le plus de mal possible à Nightwing. De le lacérer, de le griffer, de lui faire du mal. Le but ultime, on en conviendra, c'était de stopper Nightwing, de lui faire mordre la poussière et dans le meilleur des cas, de le tuer. Mais bon, puisqu'il était temps de fuir et de chercher un nouveau lieu pour s'épanouir, Tetch en profita pour ramasser quelques petites babioles personnelles avant de s'enfoncer dans un autre accès du labyrinthe. Malheureusement, on ne pouvait plus compter sur le petit personnel hélas.

"En retard, en retard,
Je suis en retard."


Riant et profitant de ce moment d'allégresse. Paraphrasant le Lapin Blanc d'Alice au Pays des Merveilles, Tetch ricana alors qu'il s'engouffrait dans le labyrinthe. Heureusement que sa courte taille et son chapeau vert se fondait à merveille dans le décor du labyrinthe. Tetch connaissait aussi toutes les cachettes de ce lieu merveilleux. Il reviendrait ici un jour oui, mais pour le moment, il était bien trop mal fréquenté, malheureusement !
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   Lun 18 Sep - 22:53



   
"Comment savez-vous que je suis folle ?" demanda Alice.
"Il faut croire que vous l'êtes, répondit le Chat ; sinon, vous ne seriez pas venue ici." ▬ Lewis Caroll

   

Ce n'était pas des malfrats, du moins si ils l'étaient ils n'étaient pas au service du Chapelier de leur plein gré. Des mouvements plus moues que la normale, presque mécanique, ils n'étaient pas maîtres de leurs mouvements et leurs yeux vides d'expression ne faisait que confirmer cette hypothèse, de véritables zombies lobotomisés. Peut-être avait-elle frapper un peu trop fort dans celui portant l'As de de Cœur, il y a des chances qu'il ne mérite pas un tel coup. Il valait mieux prévenir que guérir c'est vrai, mais il y avait des fillettes à sauver et elles valaient bien quelques fractures à de grands garçons.

Sans aucune hésitation elle sauta de tout son poids sur le dos de l'As de Pique en train de se relever pour le remettre au sol de manière définitive, elle eu à peine le temps de lever le regard dans le but de repartir à l'assaut vers le centre du labyrinthe où Nightwing c’était précipité que deux autres hommes de mains arrivèrent dans le couloir, L'As de Trèfle et l'As de Carreaux.
Ils se précipitent tout les deux vers elle, décérébrés qu'ils sont, incapable de voir qu'ils ne font définitivement pas le poids. La Justicière en noir prend son élan et se jette sur eux, les pieds joints en avant pour fendre l'air et les deux bras tendus pour saisir leurs visages au vol, emporter par le geste ils tombent en arrière et tandis qu'elle atterrit au sol dans une roulade vers l'avant, eux percute le sol de tout leur poids, tête la première.

Un coup de feu retentit dans les environs, de toute évidence Nightwing est arriver à destination ou à rencontrer d'autres hommes de mains mieux armés que ceux-ci.
Il faut se dépêcher, les allumés du genre du Chapelier peuvent être très dangereux et l'ex-Robin pouvait avoir besoin d'aide.

Black Bat reviens rapidement sur ses pas et assène un dernier coup aux deux individus pour les promettre à un long sommeil et un réveil douloureux dans les jours qui suivent. Désagréable surprise l'As de Pique n’a toujours pas dit son dernier mot, faut dire que c'est le plus costaud des quatre et qu'elle n'avait pas encore eu le temps de lui donner un véritable coup digne de ce nom. Pas le temps de perdre encore trop de temps avec lui, il faut absolument rejoindre Nightwing, elle commence alors sa course vers l'adversaire, se servant du mur comme appuie et dans un grand saut assène un violent coup de pied dans le visage de ce-dernier tout en continuant sa progression vers les hauteurs du dédale.
Les capacités de la petite chauve-souris ne s'arrêtait pas à lire les mouvements de ses adversaires, elle avait aussi le pouvoir de voir la mort sous toutes ses formes, de savoir où frapper pour abattre un adversaire en quelques coups. Il était parfois difficile de résister à l'instinct, ce comportement inscrit en elle par son père, mais elle savait qu'en évitant les petits points que son oeil repérait, elle pouvait frapper aussi fort que possible sans risquer la vie de ses ennemis. Ils seraient un mauvais état pour un long moment, asses pour qu'il soit récupéré et qu'on leur retire cette puce. Mais pour l'instant ils n'étaient pas la priorité.

La progression par-dessus le Labyrinthe reprenait, elle virevoltait à toute vitesse vers la zone d'où le tir venait. Arrivant sur les lieux, c’était un spectacle d'une horreur sans nom. Une des jeunes filles était morte, égorgée et affalée sur la table. Son sang avait imbiber la nappe, il n'y avait plus aucune trace de vie en elle, elle était morte bien avant qu'elle ne finisse son combat avec les zombies du Chapelier. Terrible, enrageant, mais au moins elle ne l'avait pas vue alors qu'elle quittait ce monde, elle était justicière depuis une plutôt longue période à présent mais lire la mort dans les mouvements d'un être vivant lui était toujours aussi insoutenable.
Nightwing de son côté était aux prises des deux autres innocentes, qui n'avaient plus si l'air si innocentes.

" Je le rattrape " Dit-elle à l'intention de son collègue de ce soir avant de se jeter dans la direction qu'elle pense être la plus probable.

Elle va rattraper cette horrible créature, elle va le rattraper, l'attraper et lui briser les jambes pour qu'il ne puisse plus jamais marcher. Elle va le rattraper, l'attraper, lui briser les jambes et le laisser ramper à la merci des parents des petites qu'il a enlever. Du moins c'est se que ce dis Cassandra pour ce motiver, en réalité elle sait parfaitement qu'il faut suivre le code, être digne du symbole qu'elle porte sur son poitrail. Elle le frappera seulement très fort.

 
© By Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
Justicier(e)
Masculin Messages : 65
Date d'Inscription : 21/08/2017

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: justicer
♠ Relations conflictuelles :: ► les vilains de gotham
♣ Vos Alliés : : ►batfamily, Le Reseau
avatar
Dick Grayson/ Nightwing
MessageSujet: Re: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   Mer 27 Sep - 14:54

J'ai jamais autant détester les enfants. Ces deux gamines étaient enragées. Je savais, que c'est dure a supporter les gamin turbulent, mais quand des gamin te battent a mort c'est difficile de se retenir de leur faire la leçon.
Je sais qu'elles sont contrôlées mentalement alors je préfère évité ou parer les coups.
Mais ma patience a des limites.

"J'ai pas envie de vous frapper, les filles alors calmez vous, Anna et Jessica c'est vos parents qui m'envoie".

Alors que je dis cela Cass passe au dessus de moi et me souffle, "je le rattrape". 
Bonne chance Cass, même si elle en a surement pas besoin. 
Je finis par me saisir des deux jeunes filles, les étranglant avec le maximum de délicatesse, qu'il est possible dans une tel situation. Je me laisse tombé sur le dos les étranglant avec les bras, de loin ou dirait que je leur fait un câlin. Même si ces gamines on une force surprenante pour leur age.
Après quelque minute, elle cesse de bougé, perte de conscience.
J'ai assez perdu de temps, je je reprends ma course contre le chapelier, et espérant que Cass la trouvé et qu'elle n'a pas décidé de régler le problème de ce détraqué de manière définitive.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   Jeu 28 Sep - 19:13

« But I don't want to go among mad people," Alice remarked. "Oh you can't help that," said the cat; "We're all mad here. »
Twinkle, Twinkle, Little Bat !



Quand on n'avait aucune idée de ce qui se passait au Pays des Merveilles, on inventait ! Un monde fantasque où l'extraordinaire était toujours d'actualité, où monotonie et et ennuie disparaissent grâce à une simple baguette magique ! Ou bien grâce à un tour de passe-passe que l'on trouve dans ses chapeaux. Chapeaux que le Chapelier Fou emmagasinait sans vergogne dans de nombreux repaires dans tout Gotham City. Hélas, aucun d'eux n'avaient le passage pour le pays des Merveilles. Mais Tetch trouverait LE chapeau ultime qui l'emmènera loin, très très loin de Gotham. Certaines caches étaient bien disséminées, hélas, les quelques guerres de gangs ont détruit des lieux de grande importance pour le Chapelier, mais toujours avec un coup d'avance, Mad Hatter arrive toujours à protéger ses biens et à les déplacer ailleurs. Alors que les cousins Dumson et Deever Tweed étaient en train de manger comme des goinfres les différents gâteaux qu'ils avaient volé, et étaient en train de se battre l'un l'autre pour une part de tarte à la crème, Mad Hatter, lui, courait comme un dératé dans le labyrinthe qu'il parcourait et connaissait comme sa poche. Alors que les gamines s'occupaient de Nightwing, Tetch, lui, s'échappait d'une ombre qui semblait le poursuivre, une ombre monstrueuse qui semblait vouloir lui faire énormément de mal. Il n'aimait pas quand Alice perdait la tête, de toute manière, des têtes, au Wonderland, on la perd et on la recolle quand tout va mal. Elles étaient mignonnes, pas vraiment la vraie Alice, mais mignonnes, elles avaient le talent pour et surement la tête pour être SES Alice. Tetch néanmoins, ne préférait pas risquer de retourner à l'asile d'Arkham et de devoir tout recommencer une nouvelle fois. Il veut bien se battre pour Alice, mais pas quand un justicier risquait de l'enfermer, voir pire, lui faire très mal. Sortant du labyrinthe en hurlant, Tetch paraissait effrayé et terriblement à bout de souffle. Voyant les deux Tweedle qui se battaient pour de la nourriture, le Chapelier était content de les voir qu'il les rejoignit très vite.

- "Dee ! Dum ! Au meurtre ! Au crime ! On me poursuit !"


Tetch prit une grande inspiration, tandis que Dum sortait un pistolet de type Beretta tandis que Dee sortait son fusil à pompe, lâchant la pauvre part de tarte sur le sol. Tetch prit son révolver qu'il tira de sous sa veste, cette cocasse poursuite lui inspirait bien la chanson du Dodo. Bien sur, Mad Hatter connaissait toutes les paroles, descriptions et autres visuels de ce livre de Lewis Carroll. D'ailleurs, pour peu qu'il sombre dans la stupidité, Tetch s'était mis à engueuler son reflet dans une glace en lui disant de se pousser car Batman arrivait pour le cogner. Tetch n'a pas eu la chance de mettre la main sur cet imposteur, mais promis ! La prochaine fois qu'il le revoit dans ce miroir, il le cognera très très fort. En attendant, on avait une petite chauve-souris, ou un Jabberwocky qu'il fallait abattre de toute vitesse.

- "Scintille, scintille ô ma chauve-souris. Où vas-tu dans le gris de la nuit ? Tu voles dans le ciel d'été comme un petit plat à thé, scintille, scintille, scintille ..."


Tetch arrêta net sa chanson. Pour tout dire, ce n'était pas le lieu, ni le moment de chanter, il fallait penser aux oiseaux et aux fleurs en carton qui dormaient paisiblement. Mais il fallait aussi penser au fait que Alice n'en avait peut-être pas envie d'entendre le Chapelier chanter, à moins qu'elle ne le demande d'elle-même. La parole d'Alice est sacrée après tout, du moment qu'elle reste dans le petit jeu du Chapelier Fou. Tetch quant à lui, était entièrement ravi du petit jeu qui s'annonçait. Une Alice pour son propre plaisir, quel bonheur ! Il fallait néanmoins se sortir de cet endroit, et empêcher cette créature qui nous poursuit mon cher Jervis ! Tetch était paré pour paré, prêt à laisser Dee et Dum gérer cette ombre qui poursuivait le Chapelier Fou. Et pour tout dire, il n'hésiterait pas à les abandonner.

- "Nous avons des invités surprises, mes chers amis. Je compte sur vous pour montre à nos invités que nous sommes des plus polis et des plus efficaces pour recevoir des hôtes de marque."

Deever - "Moi je suis Deever !"


Dumson - "Et moi Dumson !"


- "Et moi je suis fou à lier, mais je n'aime pas me répéter les garçons. Allons ! Nous avons un thé à prendre !"


Les deux colosses prirent leurs armes, les chargèrent et se préparèrent à avoir de la visite. Chapelièrement parlant, on pouvait dire qu'on avait un trio de choc ! Mais pourrions-nous dire qu'ils étaient capables de mettre à terre une ombre qui poursuivait ce pauvre Chapelier Fou ? Peut-être ! Après tout, le Chapelier n'avait rien fait de mal ! Il n'avait fait que prendre le thé avec de jeunes filles, bon bien sur, elles avaient été désagréables, mais Tetch aimait les petites filles, ils les aimaient, ces petites putes. Souriant pleinement de toutes ses dents, Jervis Tetch allait montrer pourquoi il était un criminel craint et dangereux dans cette ville. Faisant signe à ses deux hommes de le suivre, le Chapelier Fou guettait les cieux.

- "Aïe dirildida ! La vie est un gala. Et quand on est une célébrité, Le monde est à nos pieds."


Et la joyeuse troupe se dirigea vers un belvédère du Storybook Land, un de ces lieux idylliques où la jeunesse Gothamite venait conter fleurette à la gente féminine les belles et chaudes journées d'été, du temps où la crise n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui dans Gotham. La troupe s'y arrêterait surement, et l'on boirait peut-être un thé délicieux et nappé de parfums, avec une ombre des plus inamicales, mais cela, l'histoire allait l'écrire d'une trace qui ne s'effacerait pas ?

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   Jeu 5 Oct - 0:08



   
"Comment savez-vous que je suis folle ?" demanda Alice.
"Il faut croire que vous l'êtes, répondit le Chat ; sinon, vous ne seriez pas venue ici." ▬ Lewis Caroll

   
La justicière de noir et de jaune filait à toute allure au-dessus du labyrinthe à la poursuite de l'homme au chapeau, espérant l'attraper avant qu'il ne disparaisse pour de bon avec la promesse de remettre à un autre jour son massacre de jeunes filles. Elle savait vers où sa cible se dirigeait et elle aperçue à plusieurs reprises le dos de celui-ci au détour d'un couloir.
L'aisance avec laquelle il se déplaçait dans le dédale était impressionnante, effrayante. Il n'hésitait pas, il courait sans jamais s'arrêter. N'importe quel être humain, même un connaissant les lieux, aurait eu ce petit mouvement d'arrêt à chaque croisement, même le genre de petit arrêt que seul Cassandra aurait été capable de voir de par son don particulier, mais pas cette fois. Impossible de voir dans ses mouvements une once d'hésitation sur le chemin à suivre.
Sans aucun doute possible, si elle ne trichait pas en passant par les hauteurs elle aurait définitivement perdue cette course poursuite.

Mais pas question de le laisser filer malgré l'avance qu'il avait pris grâce à ses hommes de mains lobotomisés et ses petites filles zombifiées. Elle pu l'entendre appeler à l'aide alors que la sortie du labyrinthe était à peine visible pour la justicière. Encore des contre-temps au service du Chapelier, et cette fois-ci ils avaient l'avantage de la défense, il fallait la jouer plus fine.

Elle arrêta sa course sur le bord du labyrinthe, juste au-dessus de la sortie avant de se propulser rapidement en avant pour atterrir en vue des trois adversaires dont la cible principale. Accroupie, une main au sol, les mouvements en suspend comme celles d'une mante religieuse prête à saisir sa proie. Analyse rapide de la situation et de l'équipement de l'adversaire. Suivi d'une roulade et d'un autre bond dans les ténèbres lorsqu'elle décela le premier mouvement de canon dans sa direction. Depuis son abri dans l'ombre, elle saisit un des batarangs dans la sacoche arrière de sa ceinture et son grappin de son autre main. Il fallait trouver une tactique efficace pour mettre les deux plus imposants à terre le plus rapidement possible et dans le meilleur des cas avoir les trois d'un coup.
Il serait trop hasardeux de compter sur Nightwing pour le moment, impossible de savoir s'il arriverait rapidement ou s'il était encore aux prises avec les fillettes.

Concentration, elle avait déjà eu affaire à pire durant ses missions à Hong Kong, quelque chose du genre une dizaine de type armés mais dans une zone moins ouverte. Il serait bien plus difficile cette fois d'arriver au corps à corps pour pouvoir enchaîner les uns avec les autres. Une dernière respiration avant de basculer sur sa droite, se dévoilant à nouveau aux trois criminels avant de lancer son batarang dans les pieds de l'un des deux hommes de mains, attrapant rapidement des fumigènes dans une de ses sacoches, continuant le mouvement vers sa droite, et la jeta au sol pour disparaître à nouveau à l'aide de son grappin.
Le batarang n'avait absolument pas fait de dégâts, son but était d'être une diversion. Une diversion pour une autre diversion, le nuage de fumée avant d'arriver d'un autre angle et...

Elle se jeta sur l'adversaire dans l'intention de l'écraser au sol et de s'en servir de tremplin vers le prochain, mais le plan ne c’était pas dérouler comme prévu. Elle était découverte et un canon pointait dans sa direction, volontairement elle prit une pause non-dynamique pour dévier sa trajectoire. Le tir se fit entendre, mais pour le moment difficile de dire si il avait touché sa cible. La justicière ténébreuse était trop rapide pour qu'ils le sachent et l'adrénaline dans son corps l'empêchait elle même d'en savoir plus. Elle atterrie au sol dans une roulade plus ou moins maîtriser et utilise son grappin en direction de celui qui s'apprête à lui tirer dessus à son tour. La corde s'enroule autour de ses bras, et le grappin en lui même à dû faire de sacrée entailles le long de son bras. Elle tira d'un coup sec pour lui faire perdre l'équilibre, et avec un peu de chance son arme.

Immobile pendant bien trop longtemps à son goût face au Chapelier et l'un des deux autres malfrats qui l'accompagne. Les grands environnements ne lui réussissaient définitivement pas, plus facile de surprendre les adversaires nombreux dans un endroit clos, plus facile de frapper sur les uns avec les autres et beaucoup plus de rebonds possible, de pirouettes et de mouvement difficile à suivre. Une balle ne tarderait pas à être tirée et celle-ci ne la raterait pas. Sa main alla à la rencontre de sa sacoche dans laquelle se trouvaient les fumigènes, mais le mouvement était vraiment trop lent, si personne n'intervient ou n'attire l'attention des criminels....

©️ By Halloween sur Never-Utopia

   
Revenir en haut Aller en bas
Justicier(e)
Masculin Messages : 65
Date d'Inscription : 21/08/2017

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: justicer
♠ Relations conflictuelles :: ► les vilains de gotham
♣ Vos Alliés : : ►batfamily, Le Reseau
avatar
Dick Grayson/ Nightwing
MessageSujet: Re: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   Ven 20 Oct - 19:08

Je me suis enfin débarrassé des gamines, et j'ai pas aimé faire cela? J'ai tout de même pris le temps de les poser dans une coin tranquille, a l’abri des regards et je leur ai posé un traceur, on sait jamais.
Je suis ensuite la piste de corps inconscient que Cass a laissé derrière elle.
Cette jeune fille est douer. Vraiment très doué. J'en serai presque jaloux, mais bon mettons cela sur le dos de sa vie d'assassin.
Mais je la respect, elle a su plus que personne maîtrisé ses pulsion assassine et refusé sa destiné de machine a tué.
Elle était aussi doué que Damian,  voir meilleurs car elle parlait peu par rapport au fils de bruce.
Je la vois enfin au loin. Oula... mauvaise situation.
Je la vois glisser sa mains dans sa sacoche.
Trop lent.
Je décide de lancer un batarang, pour boucher le canon du chapelier, cela fera gagner quelque minute a Orfan.
Puis je lance mon premier bâton sur l'un des hommes de mains du chapelier, et lance le second sur Cass.
J'espère que cela va l'aider, le temps que je parcours les quelques mètres qui me sépare de son groupe.




Dernière édition par Dick Grayson/ Nightwing le Ven 10 Nov - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   Sam 21 Oct - 8:10

« But I don't want to go among mad people," Alice remarked. "Oh you can't help that," said the cat; "We're all mad here. »
Twinkle, Twinkle, Little Bat !



Cette fois, les carottes étaient cuites comme dirait le Lapin Blanc, l'infâme Jabberwocky était sur le point de triompher. Tetch n'avait pas la carrure d'un lutteur pour le combat, et il n'était clairement pas non plus, un tireur émérite. Pour tout dire, l'assaut de cette espèce de Batgirl de pacotille avait eu raison d'un des deux cousins Tweedle, à son plus grand regret, et Tetch n'était clairement pas satisfait de voir autant de nullité dans son camps. En observant de plus près la situation, quel était le véritable avantage ? S'enfuir ? Non, cela serait bien plus difficile pour la suite des évènements, et le Chapelier ne voulait pas finir "en morceaux" après avoir fuit. Tandis qu'il contemplait la jeune fille, Tetch tenait son arme dans la direction de cette-ci avant de voir le canon de son arme grossièrement bouchée par un batarang. Heureusement que le Chapelier n'avait pas appuyé sur la détente, sinon ... Il aurait bien perdu sa main suite à l'explosion de la balle contre le projectile. Tetch n'était pas quelqu'un comme les autres, et malgré quelques éclairs de lucidité, il savait qu'il avait grand intérêt à faire en sorte que les choses se tassent. Tweedle-Dee, le jumeau restant et non inconscient venait de s'en prendre plein la tronche. Le dénommé Nightwing venait de s'occuper de Tweedle-Dee, et le Chapelier n'osait clairement pas imaginer les horreurs qu'il allait subir dans les prochaines secondes, ce qui laissait notre pauvre Chapelier face à l'intransigeante et monstrueuse Batgirl qui venait vers lui, qui allait fondre sur lui. Tetch était quelqu'un de couard, de lâche et de très superstitieux quand il s'agissait de subir des choses horribles, il mettait tout cela sur le compte de la malchance, et bien entendu, la malchance le poursuivait sans cesse. Comme si cette ville voulait l'empêcher d'être heureux. D'abord Alice, ensuite Alice, et encore Alice, toujours Alice, à croire que cette petite coquine était responsable de tous les malheurs de ce pauvre Chapelier Fou. Tetch se jeta à genoux devant la jeune femme costumée avant de joindre ses mains dans une ultime prière, une ultime espérance de ne pas finir mal. Tetch n'était plus que l'ombre de lui-même à cet instant bien précis. Mais il continuait encore de citer Lewis Carroll. On se serait cru au procès d'Alice, pour le vol des tartes par le Valet de la Reine.

"Je suis un pauvre homme, Votre Majesté, et il n’y avait guère qu’une semaine ou deux que j’avais commencé à prendre mon thé, et avec ça les tartines devenaient si minces et les dragées du thé ..."


Et c'est normalement à ce moment-là que le Roi devait interrompre le discours du Chapelier dans le livre, mais Tetch lui, s'attendait à ce que les choses s'arrangent, qu'il pourrait être compris par cette jeune femme, qu'elle pourrait comprendre que le Chapelier Fou n'était qu'un malade dans une ville malade elle aussi. Cette ville, les beaux esprits, elle les transforment pour en faire quelque chose de vicieux, d'horrible. Implorant, son chapeau entre les mains maintenant, Tetch faisait une moue triste, et il s'attendait au jugement de la Reine de Cœur personnifiée par cette très chère Batgirl. Tetch ne voulait pas que tout cela continue, il voulait s'enfuir, il voulait retrouver la douceur d'un bon Earl Grey ou d'un bon Thé noir, il voulait quitter cet endroit et fuir ces deux héros qui le pourchassaient comme un chien. Tetch voulait s'en aller, il voulait rentrer dans sa demeure et boire le thé avec le loir et le lièvre de Mars. Il avait un genou à terre, et il paraissait parfaitement malheureux, bien sur, il savait qu'il allait avoir la tête tranchée par ce monstre qui l'avait poursuivit dans le labyrinthe.

"Je suis un pauvre homme, Votre Majesté !"


Continua-t'il pour faire écho au procès du Valet. Le Chapelier Fou ne voulait clairement pas retourner à l'asile d'Arkham, et pour tout dire, il trouverait surement un moyen de s'échapper, peut-être que la pitié allait fonctionner ? Qui sait ? Les monstres peuvent parfois être émus par les larmes d'un pauvre homme malade qui sait ? Tetch observait alors le fait que Tweedle-Dee était en train de manger sévère. Il mangeait les coups et il allait avoir beaucoup de mal à s'en remettre. Pas question de compter sur l'aide des Tweedle la prochaine fois, de toutes façons, ils sont nuls, autant Deever que Dumphrey. La nullité c'est de famille chez eux, et malheureusement pour le Chapelier, ils étaient hélas, issus du même conte, et il serait obligé de s'acoquiner avec eux bien souvent. En y regardant de plus près, Tetch n'enviait pas Tweedle Dee aux prises avec Nightwing, il espérait juste un peu de clémence de la forme masquée qui s'approchait de lui. Tetch murmurait, au précipice de la peur, une dernière supplique.

"Pitié ..."


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A Mad Tea Party [PV : Cassandra / Dick ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petitou de Dick Laan
» [Poupée] Middie "Macaron Q-Tea Party" Octobre 2010
» Photos old vw crew night party 2009
» La (petite) collection du Dick.
» 16 Décembre 1773: Boston: la Tea Party

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Amusement Miles :: Storybook Land-