Forum Jeu de Rôle Batman
 

Partagez | .
 

 Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Justicier(e)
Masculin Messages : 927
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
♠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   Ven 21 Juil - 22:29

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Que pouvait-on dire ? Après le fiasco du gala organisé chez moi, je devais avouer que Gotham m'avait bien prise au dépourvu. Cette histoire de hiboux, de ninjas déguisés en volatiles prédateurs de la chauve-souris, tout ça était une histoire joliment montée pour me faire du mal, pour faire revenir une histoire ancienne et douloureuse. Quelqu'un jouait avec mes nerfs, quelqu'un savait que j'avais fait le parallèle jadis avec la Cour des Hiboux autrefois, que j'avais tenté de les démasquer. Mais je n'avais rien trouvé. Seulement, quelqu'un savait, quelqu'un avait vu le petit Bruce Wayne qui s'était infiltré dans Harbor House pour ensuite l'attaquer quelques années plus tard, histoire de faire ressortir l'histoire d'un vieux conte, d'une légende urbaine, pour m'attaquer de plein fouet. Qui ? Pourquoi ? C'était la seule explication logique que j'avais à ce jour, il était impossible que la Cour des Hiboux puisse exister. C'était parfaitement impossible. Père m'avait jadis confié qu'une pareille organisation ne pouvait pas exister, sinon, il devait forcément être au courant. Et s'il s'était trompé ? Et si j'avais cru mon père de façon trop directe ? Et s'il s'était trompé ... L'idée me traversa l'esprit pendant un long moment avant de trouver une alternative à mon propre raisonnement. Et si je me trompais ? Et si je me trompais totalement sur cette ville que je croyais connaître ? Et si elle était sans cesse en train de changer, comme un organisme, en train de s'améliorer, de régresser ou quoique ce soit, dans la seule idée première de me mettre à terre ? Et si j'étais maudit depuis l'enfance, depuis la naissance, comme Hurt le disait à l'asile ? Et s'il avait raison ? Conneries. Les malédictions n'existent pas. Je suis la Malédiction qui frappe le cœur de mes ennemis, la malédiction qui les paralysent et qui les jettent en prison. Je suis la Malédiction qui détruit le crime de Gotham City à petit feu, et quand je frappe, néanmoins, je peux faire très mal. Mais ce soir, c'était tout autre chose. Ce soir, Bruce Wayne allait organiser une nouvelle collecte de charité aux profits des nécessiteux. Et rien de tel que de faire cela dans un lieu tout à fait des plus délicieux, le grand Opéra de Gotham City, le Leon Cavallo Théâtre. Sur la route qui me mène au lieu d'opérations de ce soir, le terrain serait parfaitement rôdé. Du personnel surveillé, un système WayneTech paré à toutes intrusions, personne n'empêchera les gens de regarder Les Noces de Figaro sans être interrompu par un criminel ou par un autre cinglé de la ville. Alfred me regarde à travers le rétroviseur, le regard légèrement pincé. Vêtu d'un costume et d'une casquette parfaitement harmonisée à l'ensemble et aux couleurs de la voiture, il sait que je n'étais pas un très grand fan de l'Opéra, néanmoins, il savait aussi que je restais cinq minutes avant de disparaître pour enfiler mon costume pour patrouiller. C'était prévu d'ailleurs, mais Leslie avait besoin de moi, et je pourrais peut-être tenir dix minutes qui sait ?

Alfred - "J'ignorais que Monsieur aimait l'Opéra."

Batman - "Je suis un homme pleins de surprises, Alfred."

Alfred - "Je vous connais mieux que vous-même, monsieur. Ne tentez pas de me cacher quoi que ce soit."

Sacré Alfred. Que devrais-je dire ? C'était vraiment la seule personne qui pouvait comprendre qui j'étais, le seul qui m'avait recueillit et qui m'avait éduqué depuis la mort de mes parents. Néanmoins, il y'avait certaines zones de ma vie que je préférais lui cacher, pour sa propre sécurité et aussi pour ma plus grande tranquillité. Il me connaissait bien mal sur certains points et pourtant, Alfred était mon confident le plus proche, la seule personne en qui je pouvais vraiment avoir confiance dans ce bas monde. Et pourtant, il y'avait eu de nombreuses ruptures, de nombreux problèmes, mais nous nous sommes toujours retrouvés, telle est la force de l'amour d'un fils pour son père, et vice-versa. Lorsqu'Alfred disparaitra, ce n'est pas seulement sa mort que je sentirais, ce sera un très grand vide, quelque chose d'horrible qui me détruira ce qui reste du peu de sentiments que je peux éprouver dans ce monde. C'est une allée d'avenues qui se succèdent tandis que nous arrivons non loin de la Tour Wayne. Le Leon Cavallo était là, rénové pour l'occasion et pour le futur de cette ville qui méritait plus que ce qu'elle avait en ce moment. C'est alors que la voiture conduite par Alfred s'arrête devant le parvis du grand Opéra, tapis rouge pour Bruce Wayne bien entendu, le grand bienfaiteur qui aide à rénover Gotham City du mieux qu'il peut. Alors que je sors de la voiture, les photographes commencent à m'assaillir avec les éternels flashs, qui s'éteignirent alors bien vite. Merci Lucius pour le gadget, cela me sert de plus en plus. Je n'aimais pas les paparazzis, encore moins depuis les affaires de scandales qu'on a sorti sur moi, Alfred, et ma famille. Arborant un sourire, j'avance le long du tapis rouge, une jeune femme au bras, avant de me diriger vers l'entrée de l'Opéra.

Batman - "Désolé, mais les flashs me ruinent le mascara."

Un petit rictus sur le visage, histoire d'en balancer une bien vache à ces requins des journaux à scandales. Comme je pouvais les haïr, ces crétins, obligés de détruire la vie des autres pour subvenir à leurs besoins. Comme des parasites en quelque sorte. Faire de l'argent avec le malheur et la tristesse des autres. En d'autres termes, Batman y serait bien allé leur régler leurs comptes, mais cela n'aurait nullement servi ma cause. Non, clairement pas. Je regarde de plus près les systèmes de sécurité de l'entrée. Détecteurs de métaux, gorilles assez musclés, service de sécurité avec deux chiens pour détecter les explosifs. Le système de surveillance et de sécurité est drastique, sévère et c'est tant mieux, je n'avais pas lésiné, mais face à la Cour des Hiboux, c'était surement que peu de choses, mais ça donnerait une relative sécurité à mes invités. Les armes sont enlevées, le service assez lourdement armé. Bref, au moins, y'aurait du répondant au cas où, et Batman ne serait pas trop loin de tout ça. En tout cas, la Cour des Hiboux n'en finit pas de brûler toutes les lèvres dans les conversations. Avant l'Opéra, il était de bon ton de partager un petit toast. Un grand évènement après tout, et Bruce Wayne allait très certainement ouvrir la marche, en coupant le ruban rouge de l'escalier qui menait aux étages du bâtiment. En attendant, une flute à la main et un bras autour d'une femme, tout semblait bien se passer. Leslie avait l'air ailleurs, mais je ne lui en voulais pas, le Manoir et sa soirée furent un fiasco mais on se relèvera. En attendant, profitons de la soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Féminin Messages : 25
Date d'Inscription : 18/07/2017

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicière
♠ Relations conflictuelles :: ►Tous ceux qui tuent des innocents
♣ Vos Alliés : :
avatar
Hana Flanagan
MessageSujet: Re: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   Sam 22 Juil - 1:39

détails
Oiseaux de Proie
ft. Bruce Wayne / Batman – Gabrielle Connor
Ʃkaemp はは ™

C'était une nuit sans Lune dans l'Old Gotham, vêtue du phénomène que j'ai créé, j'étais postée dans les hauteurs et voyais non loin le Grand Opéra Leon Cavallo où allait se dérouler un gala de charité dont j'avais entendue parlé, organisé par Bruce Wayne, un gala pour aider les nécessiteux ; il aimait ça Wayne aider le monde, au moins tout cet argent servirait à quelque chose. En tout cas la sécurité était présente et sûrement des myriades de détecteurs contre de potentielles attaques, mais tout pouvait arriver, la technologie n'étant pas infaillible. Du moins, de telles précautions étaient compréhensibles. Malgré la distance, je repérai les flashs des appareils photo tellement il devait en avoir, lorsque la personne à l'origine de ce gala pointait son nez. 

Je me déplaçais pour avoir un meilleur point de vue, restant invisible dans la nuit, j'observais, j'écoutais. Ces genres d'événement sont propices aux débordements, un invité indésirable qui saccagerait l'ambiance par exemple. Et pourtant en dehors des festivités, les rues étaient calmes, trop calmes à mon goût, je remarquerais peut-être deux ou trois dealers de drogues ici et là. En regardant de plus près, je trouvais la sécurité plutôt mince mais acceptable. Si une horde de cinglés décidait de faire les trouble-fête, il suffisait qu'ils soient aussi bien armés, voir mieux pour que cela devient un bain de sang. Le plus fainéant ne se dérangerait pas et utiliserait un lance-roquette, heureusement que l'accès à cette arme n'est pas aussi simple que de se faire livrer une soupe phô du restaurant vietnamien du coin. 

Des invités en tous genres arrivaient pour profiter de cet événement, je me demandais combien étaient réellement venus pour faire un don pour les nécessiteux, et non juste se goinfrer de petits-fours et saturer leur système sanguin de champagne hors de prix. Observant les alentours je changeais de perchoir régulièrement, scrutant les rues, les citoyens qui passaient, des chats de gouttières entrain de s'entre-tuer à côté de poubelles, des clochards, camés etc. Old Gotham n'était plus ce qu'elle était, rongée par la pauvreté, la ville entière était malade, mais la soigner était aussi délicat que d'extraire les fluides d'un macchabée pour les remplacer par du formaldéhyde. 

Patientant dans le froid de la nuit, je prenais en main mon katana pour caresser le plat de la lame avant de le laisser reprendre sa place en un instant et de beaucoup plus m'éloigner du Grand Opéra, afin d'avoir un environnement plus globale et établir un périmètre imaginaire où je pourrais surveiller mes arrières et les lieux par la même occasion. Plus j'attendais et plus ce calme ambiant me dérangeais, très souvent annonciateur de malheurs. Plus alerte que jamais, à l'affût du moindre son suspect, à la moindre présence qui n'était pas la bienvenue.


J'étais toujours préparée au pire, après tout j'en avais vu des horreurs, les plus affreuses et surtout, les plus impressionnantes étaient les morts causées par l'utilisation d'explosifs ou encore par balle d'armes de gros calibres, quoique la mort par le feu ou la noyade relevât aussi du défi. Un véritable art de déguiser les morts pour qu'ils aient l'air apaisés, on pouvait parfois se considérer comme sculpteur nous les thanatopracteurs, ajoutant, remodelant, maquillant les parties endommagés des morts. Certes des morts, mais trop souvent des morts innocentes... Et cela je ne le tolérais pas, ce soir, je ferais le nécessaire pour épargner une mort prématurée à ces hommes et ces femmes qui ne font qu'exister sans penser aux risques de la Faucheuse et de son imprévisible faux. 

Il pouvait très bien rien ne se passer, mais cela j'en doutais fortement. Toutefois nous pouvions toujours espérer le meilleur. En cette nuit noire, qui sait quels complots se tissaient, sur le point d'éclater et infliger le deuil, le chagrin et la colère à ceux dont le but étaient simplement profiter de ce gala. Sur cette pensée ma lame était prête à agir à toutes hostilités.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 38
Date d'Inscription : 12/07/2017
Localisation : Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Gabrielle Connor
MessageSujet: Re: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   Dim 23 Juil - 18:33

Oiseaux de proie
 Enfin!! Enfin j'allais couvrir un événement qui valait la peine que je me déplace de ma petite bourgade tranquille à Gotham City. Depuis mon arrivée à Gotham, on m'avait envoyé couvrir des événements pour une sorte "d'apprentissage" durant des séances d'ouvertures de boutiques ou d'autres activités "très attrayantes" pour la population de Gotham City. Pour ce devoir-ci, nous avions jeté notre dévolu sur la collecte de charité de Bruce Wayne. Mon partenaire du jour, Colin m'avait fait un rapide topo sur les récents événements reliés à cet homme: il y avait eu un gala de charité perturbé par l'arrivée d'une certaine "Cour des Hiboux". En effet cet incident était sur les lèvres des étudiants le lendemain et nous en avions parlé un peu avant le début des cours. Pour ma part, comme je venais d'arriver en ville toutes ces choses m'étaient inconnues et j'espérais que durant l'exercice de notre travail, nous n'allions pas nous retrouver dans une pareille situation. 
Je faisais alors équipe avec un ami de ma promo. Généralement j'aurai préféré travailler seule mais pour ce "devoir" nous devions trouver un événement assez tapageur et en relation avec des gens connus de la ville, donc j'avais demandé de l'aide à un des autres élèves de ma promotion, étant nouvelle en ville. Notre professeur était friand de la presse à scandale donc essayer d'assister à une soirée de charité organisé par un homme de la trempe de Bruce Wayne, victime d'un incident à son dernier gala de charité, cela se présentait comme une aubaine pour nous.

Plus tard dans la soirée, j'avais rejoint mon camarade devant le Grand Opéra et nous essayions de faire de la place parmi les autres paparazzis. En regardant leur matériel nous n'avions pas l'impression de faire le poids contre eux, mais notre note en dépendant et quand nous le voulions nous pouvions être des requins. C'est ainsi pour les paparazzis: à qui aura la photo la plus scandaleuse ou signifiante pour les vendre à des magazines . En voyant les différentes personnes arrivés, et surtout l'arrivée de la voiture de Bruce Wayne, les photographes avaient débutés un festival de flashs et nous n'avions malheureusement pas assez de places pour photographier correctement notre cible.


Tous étaient habillé de manière élégante et nous avions bien compris que l'organisateur de cette soirée avait mise en place une sécurité un peu plus renforcée pour d'autres incidents. Mais bon malgré nos grands efforts, nous n'arrivions à rien. Je me résignais alors à attendre devant le bâtiment au cas où, attendant sûrement un miracle. Colin faisait les cents pas et discutait un peu avec moi pour passer le temps. Il m'expliquait quelques trucs qui se passait en ville comme la présence de ce fameux "Batman" dont la ville parlait à chacunes de ses interventions.
ft. Bruce Wayne - Batman & Hana Flanagan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 927
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
♠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   Dim 23 Juil - 21:26

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Bon, le système de mise en veille venait de commencer. Relié à la Batcave sous le Manoir, l'Opéra était maintenant en lourde surveillance. Hors de question de refaire les mêmes erreurs et pourtant, avec les Hiboux, on ne savait pas où tout ça pouvait mener, ni comment ils pouvaient agir à l'intérieur de notre ville. Peut-être qu'ils profitaient des égouts ... C'était la seule hypothèse logique quand on essayait de tracer leurs empreintes dans la ville. Mais quelque chose ne collait pas, quelque chose ne pouvait pas coller. La sécurité était maintenant à son rythme le plus élevé. Et pourtant, Dieu seul sait qu'à Gotham City, on pouvait avoir de très mauvaises surprises. Néanmoins, le buffet n'était pas encore commencé et tous les invités présents, photographes et autres mécènes de Gotham, partageaient ce moment où toute la ville pouvait espérer être unie dans un seul même corps. C'était une véritable unité en quelque sorte, quelque chose de merveilleux dont on pouvait vraiment être fier. Tenant le champagne dans ma main, et serrant la taille de mon invitée, j'eus alors le moment parfait pour prononcer un discours avant qu'on ne me fasse couper le ruban rouge de cette nouvelle inauguration. J'espérais sincèrement que cet opéra au milieu du Vieux Gotham suffirait à redorer le blason du quartier et à offrir à la ville l'accès à la culture et au bien-être intellectuel. Je l'espérais, de toute ma passion pour les Beaux-Arts et les chants tragiques. Après tout, nous avons tous une part de passionné en nous, et pour ma part, j'appréciais les écrits tragiques. C'était un peu ironique quand on y pensait non ? Avec un grand sourire, je commençais alors à prendre la parole à la vue de tous, et pendant ce temps-là, quelque chose se tramait dans les allées et coursives de l'Opéra. Quelque chose de moche ? Pas spécialement, mais quelque chose de ridicule ? C'était certain.

Batman - "Mesdames et messieurs, la Fondation Wayne vous annonce la réouverture du Leon Cavallo ! Cet Opéra qui fut délaissé il y'a près de quinze ans va avoir une seconde vie. Chers amis et chères amies, soyez les bienvenues à cette réouverture et à ce spectacle qui nous attend tous !"

C'est alors que mon invitée saisit le ciseau que je lui présente et elle coupe le ruban rouge qui était là pour introniser la réouverture. Avec un grand sourire, la belle blonde qui me servait de mannequin pour la soirée passa devant tous les flashs et ferait certainement la couverture dès demain. Une bonne chose pour elle, tandis qu'on oublierait le pathétique Bruce Wayne qui s'était vautré face à un criminel déguisé en hibou devant toute l'assemblée au gala que j'avais organisé. Pathétique en effet. Observant du coup d'œil les invités, j'eus un franc sourire quand je serrais la main de nombreux actionnaires de Wayne Entreprises. Pour tout dire, la plupart d'entre eux ne me considéraient pas comme un lâche, mais comme un homme qui avait déjà suffisamment souffert après la perte de mes parents. Certains d'entres eux estimaient et estiment toujours, que j'étais le seul et véritable héritier de Thomas Wayne. C'était déjà une pensée agréable quand on y réfléchissait. Alors que nous montions le grand escalier de marbre, nous nous dirigeons vers les étages et les places indiquées. C'était un de ces opéras copié sur le même modèle que celui de Paris, quelque chose de classique, grandiose, merveilleux. Des places au rez-de-chaussée, dans les balcons. J'étais situé sur un des balcons, proche de la scène. Le brouhaha se faisait entendre tranquillement, puis les lumières commencent à baisser. Les trois coups s'annoncent et le grand rideau rouge se dégage de la scène. Une décor fit son apparition, un décor simple et peu meublé. La pièce promettait d'être bonne. Après tout, c'était tiré de Mozart. Mais c'était quelque chose d'horrible qui se tint devant nous, l'apparition d'un des criminels les plus ridicules de Gotham City était en face de nous, sur la scène. Le Roi du Condiment ... Armé d'un pistolet à ketchup et d'un pistolet à moutarde, il menaçait alors l'ensemble du public de ses deux armes. Pour moi, ce n'était qu'un crétin complètement fou qui n'avait vraiment pas l'allure d'un criminel, et même s'il était souvent relâché, il finissait parfois à Arkham pour une petite thérapie. Profitant de la pénombre, je m'éclipse. Hors de question de laisser un pareil crétin ruiner la pièce de ce soir. Le Roi du Condiment se saisit d'un micro et réclame l'argent des invités, ainsi que les bijoux. Il vaporise du ketchup sur les musiciens et balance de la moutarde sur les acteurs. Il est temps que Batman entre en scène. Dans quelques minutes, le Chevalier Noir entrera alors dans la pièce. Arrivant à la limousine à l'arrière de l'Opéra, Alfred me prépare le nécessaire.

Alfred - "J'ai vu le rapport de la Batcave, monsieur. Je croyais que le Roi du Condiment avait prit sa retraite."

Batman - "Il semble que non."

J'enfile ma tenue. Et quelques minutes plus tard, je me retrouve à nouveau dans l'Opéra. La moutarde me monte au nez, et il est temps que je montre à ce criminel de bas étage que je n'avais pas le temps pour des jeux aussi stupides. Me dirigeant assez vite vers le lieu du crime, il mettrait un certain temps à collecter son butin. Une aubaine pour moi. Néanmoins, je ne m'attendais pas à tomber nez à nez avec quelques autres petites surprises ce soir ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Féminin Messages : 25
Date d'Inscription : 18/07/2017

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicière
♠ Relations conflictuelles :: ►Tous ceux qui tuent des innocents
♣ Vos Alliés : :
avatar
Hana Flanagan
MessageSujet: Re: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   Lun 24 Juil - 0:48

détails
Oiseaux de Proie
ft. Bruce Wayne / Batman – Gabrielle Connor
Ʃkaemp はは ™

Patiemment, lorsque tous les invités étaient arrivés, je profitais de cette occasion, me rapprochant de l'opéra. J'en faisais un bref tour avant de m'installer temporairement ; attendant le moment où je pourrais me faufiler dans celui-ci. Avec cette technologie, il me serait difficile d’infiltrer les lieux, et pour autant que je sache je ne pouvais pas encore devenir invisible.

Je réfléchissais, et décidai non sans difficultés de pénétrer discrètement à l'intérieur au moyen des coulisses, voyant d'ailleurs que quelqu'un était déjà passé par là... Cela n'indiquait rien de bon. J'écoutais et avançais sans être repérée. Les invités étaient quelque peu bruyants, je les entendais de là où je me trouvais, pourtant personne n'était encore installé, l'inauguration ne devait pas être encore arrivée. Toutefois, la rénovation était réussie, l'ensemble était flambant neuf. M'enfonçant dans les coulisses, j'entendis les artistes dans leurs loges, occupés à se pomponner pour la représentation. Je détectais une étrange odeur, l'odeur infecte du ketchup... Je pensais à quelqu'un et en mon for intérieur je me disais « Pourvue que ce soit une blague »

Me concentrant, j'accélérais le rythme de recherche, tout en essayant de repérer la moindre présence suspecte, la partielle odeur de condiment aidant légèrement. Il se fut peu de temps avant d'entendre le discours de Wayne et les applaudissements des invités. Cet intrus se cachait quelque part et tôt ou tard il présenterait le bout de son nez. Le temps me manquait et bientôt les invités s'installeraient à leurs places respectives. Les artistes sortaient de leurs loges ; cachée il passait sans me voir, la recherche serait nettement plus ardue.

Lorsque le flot de personnes fut estompée, j'entrepris de sortir ma cachette avant d'entendre cette fois-ci, des pas de courses dans le sens inverse. Quelque chose se passait et les invités ne pouvaient l'entendre. Ayant repris rapidement ma place parmi les ombres, le personnel affolé parlait d'un taré avec deux pistolets remplis de ketchup et de moutarde. « Non ce n'était pas une blague » Lorsque le personnel eut terminé de fuir pour sûrement appeler la police, pressée, je me dépêchais et une fois à l'abri au sein de l'ombre du côté de la scène, la lumière diminua en luminosité. Les rideaux se levaient, un décor était mis en place, les principaux acteurs se présentaient, et l'inévitable arriva... Le Roi du condiment apparaissait sur scène. Il ne méritait qu'un séjour à perpétuité dans une cellule de l'asile d'Arkham.

Il menaçait le public, réclamant argent et bijoux. Je soupirais, le décor me dissimulant, j'allais m'occuper de déclencher un black-out. Cherchant l'arrêt d'urgence de l'électricité, il me fallut peu de temps pour le trouver et presser le bouton, plongeant la scène dans l'obscurité totale. Un soulèvement de cris retentit, la sécurité débarquait munis de leurs lampes torches allumées. Je passais la tête juste assez pour repérer l'intrus, l'odeur de condiment me montrant un chemin olfactif jusqu'au « Roi », une torche l'illumina dévoilant son emplacement sur la scène. Cette opportunité me permit de faire appel à mon don, un cercle doré l'entoura en un instant l'empêchant de fuir. Je ne perdis pas de temps à le projeter rapidement derrière le décor, provoquant un hurlement difforme en provenance de sa gorge. Il atterrit non loin de moi afin de l'assommer d'un coup de poing, le réduisant au silence.

Les gens n'arrivaient pas à comprendre ce qui se passait, tout était arrivé rapidement, j'entendis certains s'exclamer que Batman était présent. Redoublant de vitesse, je laissais ma marque, le mot Shinigami marqué en kanji (死神) sur le front du criminel, avec précision de la pointe de mon katana, l'utilisant tel un crayon grâce à mon don. Celui-ci éclairant légèrement l'emplacement lors du processus de scarification, à l'aide du cercle télékinétique qui émettait une faible lumière.

Il ne méritait pas la mort, mais une scarification qui le suivrait à vie en guise de rappel de la gêne qu'il venait de causer. Essuyant le sang qui se trouvait sur mon katana sur son costume, et le laissant à Batman ; je m'éclipsais dans les coulisses sans plus tarder en direction de la sortie de l'opéra.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 38
Date d'Inscription : 12/07/2017
Localisation : Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Gabrielle Connor
MessageSujet: Re: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   Mar 25 Juil - 23:27

Oiseaux de proie
Par la suite, ayant marre de rester dehors nous avons réussis à nous faufiler Colin et moi à l'intérieur et avions pris place avec les autres photographes dans l'enceinte de l'Opéra. 
Je n'étais pas tant attentive au discours de Wayne, franchement nous étions là pour un possible nouveau scandale. Colin me jeta un regard complice et me demanda alors de me placer dans un coin de la salle et d'attendre la pièce et de prendre en photo la moindre petite qui pouvait se révéler intéressant à prendre en photo, peu importe ce que cela pouvait être tant que ça pouvait nous rapporter une bonne note.
Tout se passait pour le mieux mais je savais bien qu'il allait se passer un truc. Je ne pouvais pas expliquer pourquoi mais je le ressentais. Espérons que ça ne soit pas trop important. C'est alors que, comme je me doutais, quelqu'un arrivait pour mettre le bazar. C'était un personnage assez... Spécial? Je n'arrivais pas à prendre ce type au sérieux. C'était trop irréel et trop ridicule pour être vrai. Est-ce que ce type inspirait vraiment la terreur pour les habitants de Gotham, surtout ceux présents ici?
Bien sûr je prenais des photos alors que Colin de l'autre côté de la salle se tenait le visage pour montrer sa déception. Heureusement nous n'étions pas visés par cette "attaqué" vu que nous étions caché et puis soudainement il n'y avait plus de lumière. Je tenta de trouver de quoi éclairer et j'entendais du bruit tout autour des invités paniqués et aussi d'autres petits bruits parasites qui m'empêchaient de déceler ce qui se passait pour "le roi du condiment".
Dans la foule nous entendions que le fameux Batman était là et allait sûrement sauver la situation. Personnellement je crois que n'importe qui pouvait s'occuper de ce mec mais bon.
ft. Bruce Wayne - Batman & Hana Flanagan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 927
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
♠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   Mer 26 Juil - 20:05

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

J'avais observé la scène du haut d'un passage qui m'avait ramené dans les coulisses. Pour tout dire, le style de la "justicière" qui venait de s'en prendre au Roi du Condiment était assez proche de Katana. Mais contrairement à Tatsu, elle ne faisait pas de signature sur le crâne de ses ennemis. Mitchell Mayo, alias le Condiment King allait passer un sale quart d'heure à Arkham avec un pareil tatouage sur le front. Il était de coutume que les criminels humiliés par un justicier étaient très vite les premiers à être victime des autres criminels. Cela pouvait arriver, surtout à Arkham Asylum. Je n'attendais clairement pas à ce que Mayo ait une espèce de "protection", il n'était qu'un criminel mineur et sans grand intérêt, c'était encore étonnant qu'il traine encore à Gotham City. Très vite, le GCPD arriverait et les gardes employés par Bruce Wayne prendraient soin du soit-disant "Roi des condiments de Gotham City." Et cela, sans que le Batman ne fasse son entrée. J'étais néanmoins apparu, j'avais grimpé sur le lustre avant de fondre sur la scène, où Mayo était déjà saucissonné. Sous le feu des projecteurs qui illuminait le criminel et toute la scène, j'étais à la vue des gens, de tous. Ils me voyaient et applaudissaient, croyant que cela faisait parti du spectacle. De nos jours, les gens sont idiots vous savez, et je n'ai pas le temps de m'occuper de l'imbécilité des crétins qui me prenaient en photo. Cela ferait surement partie de leur feuille de chou le lendemain. Je m'exposais que très rarement aux yeux des habitants de Gotham City, mais ce soir, je me permettais une petite exception. Après la peur des Hiboux, il fallait que Gotham City puisse voir dans sa splendeur le retour du Chevalier Noir, celui qu'on disait "abattu" à l'asile d'Arkham par le Gant Noir. Le Batman était bien là, toujours présent, toujours vivant, toujours indemne, pour le bonheur de certains, et le cauchemar d'autres. Tant mieux, cela ferait en sorte de montrer à Gotham City que cette ville est toujours sous la protection des justiciers de Gotham, que Specter ne pourrait pas "vaincre" le crime avec ses petits papiers et ses lois du jour au lendemain. Non, Gotham avait besoin du Batman, et les justiciers étaient trop peu nombreux pour que nous puissions mettre un terme au crime dans cette ville. Specter se faisait des illusions, c'était d'un triste, malheureusement. Et pour tout dire, il fallait le confronter à la réalité. Peut-être qu'un nouvel entretien serait de bon ton prochainement ? Peut-être. Observant le nom taillé grâce au Katana, je remarque le mot : "Shinigami". J'avais appris le japonais il y'a longtemps, juste avant que je termine mon apprentissage auprès de Zatara au niveau de la magie. Et c'est Yoru Senseï qui façonna mon esprit et mon vocabulaire dans le japonais ancien. Observant Mayo avec un certain dédain, je le laissais là et je fonçais vers les coursives. Si le protecteur de cette soirée était encore là, alors je pourrais mettre la main dessus. Je fonce dans les coulisses. Connaissant l'Opéra comme ma poche, après tout, j'ai supervisé sa rénovation, je me dirige vers la probable sortie la plus rapide. J'essaie de me mettre dans la peau de cette personne qui ne souhaite pas être identifiée, mais qui a quand même montré sa silhouette ce soir, qui s'est quand même affiché à la vue de tous, sans peur et sans honte. Peut-être que j'affronterais un samouraï, venu du Japon ? Probable. Si cela avait été un ninja, comme Kyodaï Ken, Mayo ne serait plus qu'un amas de chaire et de sang ce soir-même. Non, on part sur une idée bien probable : Ce justicier ne tue pas, il veut faire un exemple pour sa première apparition. Et Mayo a été le bouc émissaire de ce nouveau en ville. Bonne chose, mais je désapprouve le recours au sang. C'est alors que je l'aperçois de loin, une silhouette. Courant après elle, je fais un détour qui me fera gagner quelques minutes et qui me permettra de me placer devant elle juste avant la sortie. Heureusement que Wayne connaissait les plans et qu'il s'intéressait à l'Opéra, tout comme sa mère. C'est alors que je sors de la sortie, et je me poste devant l'intrus qui se prétend être un "Shinigami", je suis droit, ma silhouette est ténébreuse, et mes yeux se figent sur la silhouette qui venait de s'emparer de ma proie ce soir-même. Pour tout dire, j'étais dubitatif quant à ses motivations, mais elle allait s'expliquer, et pas qu'un peu. D'une voix sombre, je la regarde et je lui dit, toujours en train de surveiller si je n'allais pas recevoir un coup ou une attaque avec le katana.

- "Shinigami. Te prendrais-tu pour le dieu de la mort ?"

Dis-je d'une voix tranchante et sombre. Observant l'être qui tentait de quitter l'Opéra sans répondre de ses actes. Bien qu'elle n'avait pas enfreint la loi, elle avait appliqué une sentence que je jugeais démesurée pour un criminel aussi idiot que Condiment King. Alors que je faisais la rencontre avec ce "Shinigami", dans l'Opéra, on entendait des hourra, des applaudissements, tandis que la véritable scène d'Opéra allait commencer. Néanmoins, cela n'empêchera surement pas certains journalistes un peu trop curieux de vouloir trouver des réponses à ce qui s'était passé. Dans cette ville, il y'a beaucoup de fouille-merde, et parfois, des gens biens parmi ceux-ci. Les photographes et les journalistes étaient parfois une espèce bizarre, comme pouvait témoigner le phénomène Alexander Knox qui n'hésitait pas à plonger les mains dans la merde de Gotham City. Il manquait des journalistes de cette trempe. Le temps pressait, je ne savais pas combien de temps nous avions, mais une discussion était nécessaire avec la personne qui venait de signer du sang son arrivée dans ma ville : Shinigami. Peut-être était-ce son surnom ? En tout cas, il me fallait mettre les points avec cette personne avant de susciter la colère des criminels de cette ville, et dans le pire des cas, la voir se faire tuer et éventrer par un des pires criminels de la ville de Gotham City. Prudence.

- "Pourquoi avoir signé avec le sang le front de Mayo ?"

C'était une question qui me brûlait les lèvres. Mais j'avais une certaine idée de la réponse. Dans le Japon ancien, les samouraï récoltaient des trophées sur les hauts gradés ennemis lors des batailles, cela leur permettait de faire une offrande à un seigneur qu'ils estimaient. Peut-être une forme d'allégeance envers quelqu'un de dissimulé à Gotham ? Peut-être qu'elle travaillait pour la Ligue des Ombres ? Ra's Al Ghul serait-il mêlé ? Peu probable. Il aurait ordonné la mort de Condiment King, non son humiliation publique. Fortement même. Pour tout dire, je n'attends pas à comprendre la psychologie de mes collègues justiciers, mais il y'a toujours une histoire de principes, une ligne à ne pas franchir, et pour ma part, j'ai promis de ne jamais verser le sang de mes ennemis, ni de les tuer. C'était une promesse à laquelle je tenais fortement. Espérons simplement qu'un journaliste ne tombera pas sur notre petite conversation, ce serait idiot de finir dans le Gotham Gazette avec un intitulé : "Discussion entre héros."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Féminin Messages : 25
Date d'Inscription : 18/07/2017

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicière
♠ Relations conflictuelles :: ►Tous ceux qui tuent des innocents
♣ Vos Alliés : :
avatar
Hana Flanagan
MessageSujet: Re: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   Mer 26 Juil - 22:43

détails
Oiseaux de Proie
ft. Bruce Wayne / Batman – Gabrielle Connor
Ʃkaemp はは ™

La sortie n'était pas loin, je m'y pressais. A seulement quelques mètres d'elle, la silhouette sombre et imposante du Chevalier Noir se présentait à moi. Il avait pris un autre chemin pour me rattraper, j'aurais dû m'en douter. Instinctivement j'imposais une distance entre nous deux sans montrer d'attitude hostile, il n'était pas mon ennemi mais le temps pressait, des curieux viendraient déranger ce qu'il s'apprêtait à faire si nous restions là trop longtemps.


- "Shinigami. Te prendrais-tu pour le dieu de la mort ?"


Son ton de voix ne m'intimidait pas, il n'avait certainement pas aimé que j'appose ma marque sur le front de cet idiot. Je connaissais la méthode de travail de Batman, il ne tuait pas. Chacun de vos os pouvait être en morceaux par ses soins que vous seriez toujours en vie. C'était banalement éviter l'inévitable.


- ''Pas à cette nuit.''


Je lui répondais brièvement d'une voix calme, sur une fréquence auquel ma voix paraissait plus grave que l'originale, afin de sauvegarder au maximum mon anonymat. Nous pouvions entendre les spectateurs dans la salle applaudirent alors que la présentation allait vraiment avoir lieu, mais le reste de l'opéra serait sûrement fouiller par la sécurité. Malheureusement il avait encore une question. J'étais patiente et pour l'instant nous étions tranquille.


- "Pourquoi avoir signé avec le sang le front de Mayo ?"


Autant ne pas aller par quatre chemins, ce jour allait arriver tôt ou tard. Prêtes à bondir à l'éventualité qu'il souhaite m'arrêter pour le motif de cette action.


- ''Pour le punir une bonne fois pour toute... Ôter sa vie aurait été inutile...


Je ne connaissais pas l'opéra mais la sortie était obstruée, prête à me défendre, il me suffirait de l'envoyer à plusieurs mètres de celle-ci pour que je puisse quitter ce lieu pour de bon.


- ''Je n'ai aucune raison de m'en prendre à toi Chevalier Noir, mais c'est ici que nos chemins se séparent... Du moins pour l'instant.''


Je ne lui laissais point le temps de répondre, en plus d'entendre des pas approcher dans notre direction. Sûrement des journalistes qui n'avaient rien à faire là. Je n'hésitais pas une seconde pour manifester mon don, entourant la taille du Chevalier, le projetant à la vitesse qu'un athlète aurait pour faire un saut en longueur, pour me laisser le temps de prendre la fuite, désactivant le cercle télékinétique dès que j'aurais franchi cette porte. A partir de là, il pourrait me poursuivre à l'extérieur si cela lui chantait.


Hors de l'opéra, je courais, utilisant mon don pour me déplacer rapidement dans l'air glacial de la nuit. Mon travail était achevé, et j'aurais certainement d'autres cas à m'occuper dans les jours à venir. Je ne perdais pas de temps, dans les airs, je ne laissais pas de trace. C'est à ces moments que je remerciais la nature pour le don qu'elle m'avait confié. A une distance respectable, j’atterrissais sur le toit d'un immeuble avant de regarder un léger instant derrière moi. Aucune présence n'était assez proche pour que je puisse la repérer. Le champ libre, je vérifiais si un mouchard avait été placé sur moi avant de poursuivre ma route et quitter Old Gotham.


Je n'aurais pas pensé rencontrer Batman ce soir-là, pour ce criminel-là, au moins il n'y avait pas eu plus de complications que cela. Personne n'était blessé, juste souillé par du ketchup et de la moutarde, pas de quoi s'alarmer. Une discussion écourtée à reprendre si l'occasion se présentait à nouveau, même si cela ne se déroulerait pas autour d'un café. Il ne comprendrait peut-être pas pourquoi je faisais ça et je n'avais pas l'intention de lui révéler cela dès la première rencontre.
Au moins, cette nuit n'aura pas été totalement infructueuse, et seul Batman m'avait vu, je n'en attendais pas moins de lui. La nuit ne faisait que commencer et je scrutais toujours les rues en quête de criminels, gardant à l'esprit que le Chevalier Noir pouvait être sur mes talons. Je redoublais de vigilance, continuant à poursuivre mon but dans l'éradication des parasites qui polluaient Gotham City.



couleur dialogue Hana Flanagan/ Shinigami : #D2CAEC [Fin du rp pour Shinigami]





Dernière édition par Hana Flanagan le Ven 4 Aoû - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 38
Date d'Inscription : 12/07/2017
Localisation : Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Gabrielle Connor
MessageSujet: Re: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   Jeu 3 Aoû - 14:51

Oiseaux de proie
Contrairement à mes compatriotes présents dans la salle j'avais remarqué que le Chevalier Noir n'était plus présent. Alors que mon coéquipier était plus occupé à prendre en photos les invités présents qui se nettoyaient du ketchup présent sur leurs vêtements qu'à réellement observé les alentours, je quitta la salle où toute cette scène s'est déroulée. Je me glissa alors par des chemins dérobés dont m'avait parlé Colin avant notre entrée dans l'Opéra. Il fallait que je le trouve, mais aussi la personne qui semblait avoir intervenu avant Batman. Je n'étais pas dupe, ce "criminel" n'avait pas l'air d'avoir eu affaire à Batman c'était évident. Je parcouru les couloirs en évitant tant bien que mal la sécurité qui avait décidé de patrouiller pour éviter un autre incident. J'étais silencieuse et m'empêchait presque de respirer quand j'entendis deux personnes discutées non loin de moi. Cela semblait provenir de derrière le mur où je me trouvais. J'écoutais mais je ne pouvais percevoir que de légères bribes de voix.
Je reconnu la voie du Chevalier Noir mais alors impossible de pouvoir identifier la personne avec lui. J'essayais alors d'activer mon enregistreur pour obtenir le plus d'informations possibles. Certes je faisais des études de photographe mais si je pouvais revendre quelques informations aux journalistes les plus offrants je ne devais pas me priver de cette aubaine.


Je sus alors qu'un nouveau justicier était en ville. Batman aurait-il du soucis à se faire? Avec de la concurrence aussi efficace? Aucune idée mais avant que je puisse en avoir plus, les deux personnes derrière le fin mur s'étaient dispersés en entendant les autres journalistes arriver. Pour ma part, je retourna auprès de Colin tout en gardant ces précieuses informations pour moi-même.
Mon collègue me demanda si j'avais trouvé quelque chose, je nia tout en bloc prétextant m'être perdu.
ft. Bruce Wayne - Batman & Hana Flanagan


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 927
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
♠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   Ven 4 Aoû - 15:40

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Je ne comprenais pas ce que pouvaient faire les autres justiciers en dehors de la "famille" que je m'étais faite, à Gotham City. J'avais du mal à saisir leurs motivations pour la plupart, mais j'arrivais toujours à trouver LA petite faille qui fait d'eux ce qu'ils sont. Un jour, je trouverais les motifs et la raison première de l'existence de Shinigami, et peut-être que, à l'instar de la dénommée Jessica Ann Moore, je pourrais m'en faire une alliée dans mon combat contre le crime, la prochaine fois oui, peut-être, mais ce sera en fonction et selon mes propres règles, selon le code d'honneur de Batman. Pas de sang, pas de mutilations, ne devenons pas les monstres qu'ils sont eux-mêmes. Ce ne serait pas une bonne image de la justice après tout. Oui, mademoiselle Shinigami, on se retrouvera et très bientôt, soyez en certaine. Pas la peine de la tracer, pour le moment, Gotham City pouvait être assez petite quand on connaissait parfaitement ses ruelles. Quand on connait les ruelles et qu'on prend la bonne porte à Gotham City, il suffit d'avoir un peu de chance, et j'avoue que nous nous reverrions très bientôt. Je l'espérais et je l'attendais même. Actuellement, le crime se fait un peu trop "présent" dans cette ville, et on a besoin de toutes les forces nécessaires pour mettre un terme à tout ça. Cependant, son "don" qu'elle avait exercer sur moi pouvait être un problème si un jour elle venait à franchir la ligne que je traçais dans mon code de conduite. Peut-être qu'il faudra faire des recherches sur elle, et que je trouverais surement un moyen de la neutraliser si un jour tout se passe mal avec elle. Cela pouvait arriver. Bon nombre d'anciens alliés s'étaient hélas retournés contre moi autrefois. Harold, Jézébel Jet, et tant d'autres déceptions. Reprenant mes facultés physiques alors que le don de cette chère justicière autoproclamée Shinigami se dissipe, je réajuste ma cape avant de grommeler. Je ne savais pas encore quel jugement me faire, mais je savais une chose, je ne devais pas me montrer trop compatissant, ni trop débordant d'espoir. Pour le moment, elle n'avait pas encore fait ses preuves, et j'attendais avec impatience notre prochaine rencontre.

- "Alors, à très bientôt."


Murmurais-je pour moi-même. Alors que l'endroit commençait à devenir un peu moins vide. Mais j'eus la chance d'entendre quelques pas et de me rendre compte que nous n'étions pas seuls. Non. Une jeune femme, rousse tirant sur le blond qui s'en allait rapidement alors que je l'épiais s'en aller pour retourner vers l'Opéra. De toutes évidences, elle ne s'enfuyait pas après avoir commis un larcin non, mais elle semblait avoir vu ou entendu quelque chose, et avec ma chance, elle aurait très bien pût entendre ce qui s'était dit, et à notre époque moderne, elle aurait très bien pût enregistrer notre conversation ou bien prendre des photos. Et le Batman n'apprécie que modérément qu'on écoute aux portes. Il me fallait garder un œil sur cette jeune demoiselle. Et peut-être même l'intercepter avant qu'elle ne quitte l'Opéra, l'intercepter avant qu'elle n'arrive à son studio de journalisme. Je me retire par la porte de sortie non loin d'ici, de là, je pourrais mieux la voir sortir de l'Opéra. Quelques minutes plus tard, je reconnais la silhouette qui s'était enfuie des coulisses où je discutais avec la nouvelle justicière en ville. Observant avec prudence, j'attends le moment où il y'a le moins de monde pour intervenir. Elle prend une rue, une petite ruelle avec un autre de ses collègues. C'est alors que je profite de ce moment pour intervenir, dans cette ruelle adjacente à l'Opéra. Loin des regards de tous. Ne nous inquiétons pas pour Bruce Wayne, il sera très certainement sorti avec une des femmes qui le côtoyaient à cette soirée là, tout se passe normalement, comme d'habitude non ? Alors que j’atterris devant le petit couple, devant le dénommé Colin et la dénommée Gabrielle, devant ces deux personnes que je ne connaissais pas encore, mais qui seront bientôt dans mes recherches à la Batcave. Mais il était temps pour eux de découvrir la légende urbaine de plein fouet, de voir que j'étais bien vivant, mais surtout, il me fallait récupérer ce qui avait été saisi. Apparaissant devant eux, noir, imposant, sombre, je tends ma main gantée avant de déclarer d'une voix rauque.

- "Je crois que vous avez quelque chose qui m'appartient."


Pour beaucoup, je suis encore une légende urbaine, pour beaucoup, je ne suis qu'un mythe, mais ce soir, deux personnes dans cette ruelle allaient rencontrer la vérité. Celle qui se lit sur les visages de peur ou de joie, celle qui mettait un véritable point final sur un ensemble de questions. Même si cette rencontre sera très brève, ils auront la certitude que quelqu'un veille sur Gotham City et rien d'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 38
Date d'Inscription : 12/07/2017
Localisation : Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Gabrielle Connor
MessageSujet: Re: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   Sam 26 Aoû - 18:51

Oiseaux de proie
Une fois revenue avec Colin, je lui pris le bras pour le sortir de l'Opéra et l'emmener dans une ruelle. Je voulais garder l'information pour moi c’était certain.
Mais notre escapade fut de courte durée quand le fameux et impressionnant Batman sorti de l'ombre et se plaça devant nous. J'essayais de garder mon calme et ne pas paraître ni impressionnée, ou d'autres émotions que l'on pouvait ressentir en présence d'une véritable légendes de la ville de Gotham.
Quant à Colin, il semblait être partagé entre l'admiration et la terreur. Je lui lâcha alors le bras et recula d'un pas lorsque le justicier devant nous avança sa main vers moi et me demanda de lui rendre une chose qui lui appartenait.

Je devinais alors qu'il m'avait alors vu lorsque j'essayais d'en savoir plus sur l'intervention d'un nouveau héros en ville. Je le regarda alors, faisant mine de ne pas savoir de quoi il en retournait. Colin passait son regard du justicier masqué à mon visage. Je me mordais l'intérieur de la joue pour éviter de jurer. Je ne voulais pas perdre l'information, même si je ne savais pas si j'avais pu capter quoi que ce soit. Et puis il n'y avait pas que l'enregistreur, mes oreilles aussi avaient eu la chance de capter la conversation précédente. Donc mes propres mots, plus de nouvelles interventions du chevalier noir devraient alors renforcer ma base de données sur les différents acteurs de la justice de cette ville. Ainsi je saurai qui il fallait sur mes photographies pour me faire un nom ou me rapporter un peu d'argent.

"Qu'est-ce que je pourrais avoir que le célèbre Batman possédait? Je ne suis pas une voleuse je vous l'assure."


Faire l'idiote, cela avait marché dans mon enfance, aucune raisons que ça ne marche pas ici. Enfin... Je l'espérais sincèrement.
ft. Bruce Wayne - Batman & Hana Flanagan


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 927
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
♠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   Lun 28 Aoû - 18:12

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Ce qui était rageant avec les citoyens de Gotham City, c'est qu'ils pensaient toujours faire le bien en racontant ce qui se passait dans les ruelles sombres de Gotham sur les réseaux sociaux ou dans la presse, mais le fait est que cette jeune fille pouvait gêner mes opérations. La plupart des citoyens étaient des idiots, c'était le constat que l'on pouvait dresser quand on voyait le nombre d'imbéciles qu'ils élisent au fur et à mesure des années, et malheureusement, sans me lancer des fleurs, les gens votent toujours mal et toujours pour le mauvais candidat. Mais bon, on devait faire avec, les urnes parleront bientôt, même si les sondages ne sont pas bons pour Bruce Wayne. Opération dans le sens où m'allier et m'adresser à de probables recrues pouvait être une information de trop pour mes innombrables ennemis. Si une personne venait à rapporter que je recrutais ou que je m'intéressais à de nouveaux criminels, ou encore à des alliés inconnus, on pourrait retourner ça contre moi et m'atteindre par ces jeunes héros en herbe. Et ce n'était pas d'un second Jason bis dont j'avais besoin, j'avais besoin. J'avais déjà énormément encaissé et je refusais à laisser des informations capitales sortir de mon petit cercle, j'avais manqué de prudence c'est vrai. Je n'aimais pas user de la violence, je pourrais sans doute faire appel à un peu de bon sens de la jeune femme. C'était futile, mais bon, autant essayer d'être diplomate avec ce genre de femmes. Même si les femmes n'ont pas de grande jugeote en général, il fallait quand même essayer et surtout, ne pas se montrer violent, elle n'était pas une criminelle, elle n'était pas comme les vermines que j'écrasais la nuit, quand je portais ce masque. Fixant d'abord l'homme qui était à côté d'elle, mon regard se pose vers elle, presque calme, presque empreint de compréhension. Il y'avait longtemps que je n'avais pas vu cette petite flamme dans le regard d'une femme, d'une femme qui savait ce qu'elle voulait et qui avait quelque chose d'important dans le creux de sa main, du moins, dans le fond de son sac bien évidemment. Je ne voulais pas me battre, ni hausser le ton, je me sens juste ... fatigué de cet éternel combat contre les monstres d'Arkham et les ordures de Blackgate, je me sentais fatigué de tout ceci, comme si quelque chose s'était brisé dans mon âme, mais pour Gotham, pour mes parents, je devais tenir. Fatigué, mais pas sans ressources, fatigué, mais toujours débout, malgré tout ce qui m'était tombé dessus ces derniers temps, j'étais là, toujours là pour Gotham City, même si ça impliquait de devoir m'expliquer avec quelques citoyens qui se cherchent une certaine reconnaissance et une certaine gloire. De ma voix rauque et assez grave, je finis par dire ce qu'il y'avait à dire, de manière diplomate et normale.

"Je ne vous forcerai pas à supprimer ce que vous avez enregistré. Mais mesurez bien l'importance de ce que vous avez entre les mains. Si vous le divulguez, des vies pourraient être anéanties."


Pas sur le moment, non, mais plus tard, plus tard et ça ferait mal. Trop de mal pour que l'on puisse accepter d'avoir de nouvelles pertes et de nouveaux deuils dans notre camps, pas avec tout ce qui se passe en ce moment même dans cette foutue ville. Les gens avaient cette mauvaise manie de me prendre pour un idiot, ou de me mentir sans honte, manque de chance pour eux, je suis quelqu'un qui sait observer et qui sait écouter les choses. Je reste encore quelques secondes devant ces deux êtres, je me moquais au final de ce qui allait se passer, mais une chose était certaine, si elle venait à divulguer ce qui s'est passé ce soir, elle en répondra auprès de mes alliés et auprès de moi-même, et ça ne serait certainement pas cordial la prochaine fois. Si elle venait à emprunter cette voie, alors nous lui mettrions des bâtons dans les roues pour le reste, ce qui me semble parfaitement normal. Sortant alors mon grappin, je me hisse assez vite sur le toit voisin, avant de disparaitre dans la nuit de Gotham ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 38
Date d'Inscription : 12/07/2017
Localisation : Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Gabrielle Connor
MessageSujet: Re: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   Mer 30 Aoû - 18:56

Oiseaux de proie
Il n'avait pas l'air de vouloir utiliser son côté de combattant pour me faire changer d'avis, mais il me parla d'une voix calme mais ferme. Il savait que je mentais, il le ressentais. Rapide coup d'oeil à Colin qui semblait vouloir fuir à toutes jambes. J'espérais que le justicier de Gotham s'en aille vite sinon je devrais m'occuper d'un Colin qui aurait fait un malaise dû à la présence importante de Batman.

"Bien... Je n'utiliserai pas l'enregistrement."

Après mes mots, Batman s'en alla dans le fond de la nuit à Gotham. Colin et moi prenions alors une grande respiration pour nous détendre. J'avais eu chaud, c'était certain. N'empêche, je comprenais très facilement pourquoi le chevalier noir était respecté dans cette ville. Il avait une présence importante et presque menaçante si on ne se doutait pas qu'il était un justicier. Mais bon, ce n'était pas que j'étais pressé mais il était tard et tout le monde avait déjà dû quitter l'Opéra. Colin me raccompagna alors chez moi avant de partir. En ce qui concernait l'enregistrement, je le conserva dans une de mes nombreuses cachettes secrètes de ma chambre. Je me remémorais alors les mots de ce Batman mais je n'allais pas gâcher ce précieux gain d'informations. Je n'allais pas exploiter cette source, du moins pas dans l'immédiat, mais je sais que si jamais j'ai besoin de quoi que se soit en rapport avec ce fameux justicier masqué, j'ai de quoi marchander.
ft. Bruce Wayne - Batman & Hana Flanagan



FIN DU RP


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oiseaux de Proie [PV Gabrielle - Hana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» retouche oiseau de proie
» Mary Elizabeth BRADDON
» Gabrielle Roy (1909-1983)
» [Aristophane] Les oiseaux
» Afrique du sud - Kosi Bay (2) - Les oiseaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Old Gotham :: Grand Opéra Leon Cavallo-