Forum JDR/RPG sur Batman
 

Partagez | .
 

 Montez donc me rejoindre sur scène!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: Montez donc me rejoindre sur scène!!   Jeu 6 Juil - 15:25


Montez donc me rejoindre sur scène Mr. Wayne

C
e soir encore et pour quelques  ultimes représentations subsidiaires dues à l'engouement du public qu'elle créait, la prestigieuse Zatanna Zatara, princesse de la prestidigitation,  serait présente sur la scène cabaret du casino "Quitte ou double", pour le plus grand plaisir des chanceux qui purent encore trouver des tickets d'entrée au marché noir. (Pratique frauduleuse honteuse dont bien évidemment  la magicienne n'avait aucune connaissance. après tout son domaine à elle c'était la magie, le fantastique, l'extraordinaire.  Elle fut a mille lieux de s'imaginer que les places assises  pour venir la voir pouvaient être sujettes à une spéculation outrancière sous le manteau.)

L'établissement  de jeu n'avait d'ailleurs pas lésiné sur les moyens mis en œuvres pour offrir a mademoiselle Zatara un cadre de représentation idéal qui ferait honneur a sa célébrité tout en émerveillant les spectateurs venus la voir. Le cabaret avait été paré de tentures de velours rouge  renforçant encore l'impression théâtrale et confortable des lieux. Les tables, où les places avait été limitées à quatre personnes pour permettre plus d'intimité et d'à l'aise. Avaient été placée à bonne distance pour que chaque convives se sente  privilégier et ne regrette en rien d'avoir payer le prix fort (et de façon parfaitement légale) le droit de sa présence.

Ce soir encore  les barmans, les grooms et autres préposés au service de table étaient sur le pieds de guerre. Rienne devait manquer aux convives. La soirée devait être absolument parfaite!

Quand enfin la magicienne fit son apparition dans un geyser de fumée bleuâtre entre les lourds rideaux qui plombaient la scène, les spectateurs poussèrent une clameur enthousiaste et surprise. Miss Zatara, grandiose comme d'accoutumé les salua et les remercia pour leur présence. Leur souhaitant à toutes et tous une excellente soirée en sa compagnie.

Les projecteurs braqués sur elle dessinaient l'ombre galbée de ses formes gracieuses sur le grand rideaux et c'est tout en déambulant avec flegme et charme tout le long de la scène qu'elle exécuta quelques tours d'escamotages "appéritif" avec  des foulards, des cartes a jouer et des colombes  qu'elle sortait d'on ne savait où pour les envoyer d'ailleurs  dans un lieu qu'on ignorait également. La demoiselle  mage semblait magnifiquement jongler avec les improbabilités. Les premiers rangs  médusés attestaient  avec force exclamations aux tables derrière eux, que c'était tout bonnement prodigieux et que personne  ne pouvait prétendre savoir comment elle s'y prenait pour  être aussi habile et surprenante.

Mais loin de se cantonner à de si simples et traditionnels tours de passe-passe qui avaient , il faut bien le reconnaître, déjà fait les beaux jours de la profession depuis des dizaines d'années, Zatanna  réservait à son public  de biens plus subjuguants prodiges, la juste derrière ce grand rideau.

La lumière baissa d'intensité soudainement dans un effet inquiétant qui tamisa l'ambiance de la salle et la concentration  des spectateurs. Zatanna les toisait d'un air à la fois inquiétant et  terriblement séduisant. Mademosielle savait ménager son audience et  la plonger dans une tension  et une fébrilité quasi palpable.  

Les grand rideaux s'ouvrirent alors sur un sarcophage doré aux allures d'Egypte ancienne suspendu par des chaînes au dessus d'un profond bassin visiblement fait de pierre cerclée d'acier ou avait été installée une large baie vitrée montrant  le cœur de ce qui semblait être une sorte de "volcan" spectaculaire.

Prenant le temps de personnellement apprécier  les réactions murmurées de son public trépignant d'excitation et d'impatience sur leur chaise, Zatanna présenta son nouveau  tour: "Le Pharaon infernal" Et pour ce tour-ci elle allait avoir besoin de l'aide participative d'un membre de son public ... sur qui cela allait il bien pouvoir tomber.?? Les plus  couards se recroquevillaient sur leur assise tandis que les plus bravaches bombaient le torse pour avoir une chance d'être remarqué, choisi et d'entrer "dans  la lumière" aux cotés de la séduisante magicienne.


Revenir en haut Aller en bas
Justicier(e)
Masculin Messages : 694
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
♠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: Montez donc me rejoindre sur scène!!   Jeu 6 Juil - 19:39

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Jouer Bruce Wayne avait ses avantages non ? On pouvait montrer les excentricités d'un homme d'affaires, dans la fleur de l'âge, prêt à profiter de toutes les vicissitudes de la vie sans attirer l'attention de trop près. Après avoir renseigné ma base de données dans la Batcave, je m'étais permis de remonter au Manoir pour consulter un peu le courrier et pour en savoir un peu plus sur ce qui passait dans le monde grâce au journal. Les gens riches ont souvent trop de temps libre à abattre pas vrai ? Bien sur, cela avait ses inconvénients, plus on passait du temps à être un play-boy milliardaire, moins on en avait pour combattre le crime, mais je faisais en sorte que ce temps ne soit jamais perdu. Jamais. En observant de plus près les informations données par le courrier de ce matin, ma plus grande interrogation fut de voir l'invitation qui m'avait été faite. Pour une représentation de magie. C'est alors que je la revis. Elle : Zatanna. Un de mes amours d'adolescence quand j'étais sous l'entrainement de son père. Pour m'apprendre le métier de la disparition, de l'esquive, des tours de passe-passe pour devenir le meilleur détective du monde. Voila ce que je voyais au final, c'était une relique du passé qui revenait toquer à la porte de la mémoire. Vous savez ... Cette petite madeleine de Proust qui vous ramène des années en arrière et qui vous redonne un élan de nostalgie, oui, c'était bien ce mot, la nostalgie. Elle ramène les gens en arrière, brise les décisions prises et nous fait regretter pas mal de choix en nous disant "Et si tout avait été différent ?". Seulement si on avait choisit une autre décision. Regardant la photo, les souvenirs me revenaient, subtilement. Zatanna ...

Qu'il est loin le temps où nous flirtions ensemble. Quand elle m'avait apporté cette rose alors que je venais de sortir de cette camisole de force en un temps record. Le gout de ses lèvres et les quelques paroles qu'elle m'avait dit. "Tu as ta voie, j'ai la mienne. Mais j'espère qu'on se reverra." Le temps passe tellement vite quand on y pense. Elle avait pas changé de la jeune fille que j'avais rencontré. Elle semblait un peu plus femme que dans mon souvenir, mais ses yeux, son regard, ses courbes, elle était toujours aussi belle. Combien de femmes ai-je brisé ? Julie, Vicki, Andréa ... Zee. Trop de jeunes femmes qui avaient cru en moi à ces époques différentes de ma vie, mais j'avais fait une promesse, et je ne pouvais pas l'oublier. Non.


Elle était belle sur l'invitation. Elle avait toujours apprécié porter des tenues assez excentriques à cette époque. On s'était revu un peu entretemps, mais sans jamais prendre le temps de discuter à nouveau ensemble. C'est dans ce genre de moments qu'on sent la nostalgie poindre le bout de son nez. Quand on sent que les années vous rattrapent et que votre vie avance, on sent que des choses nous échappent et on essaie de faire en sorte que ça puisse recoller. Zatanna était une jolie femme c'est vrai, et il était certain qu'elle devait avoir trouver un Homo Magi pour combler sa vie relationnelle. Pourquoi tu t'accroches Bruce ? Tu détruis chaque relation qui semble vouloir se commencer. Quelque part, l'homme qui vivait dans l'être du Batman espérait toujours avoir une nouvelle chance, une chance de trouver le bonheur. Je ne demande pas à être heureux, je ne le serais jamais, alors pourquoi tenter ? Alfred m'avait déjà expliqué, de nombreuses fois, que je méritais d'être heureux, mais je ne le suis pas, je ne le serais jamais, ce qui fait de moi un être dont tout est déjà écrit à l'avance. Alors que je réfléchissais à la possibilité de revoir Zatanna, je pris la peine de sortir un grand smoking bien ajusté pour la soirée. Je confiais à Alfred que ce soir, il n'y aura pas de patrouilles dans les rues, pas de combats contre le crime, ce soir, je me devais de la voir, elle. Elle travaillait sur scène au Quitte ou Double, un ancien repaire de Double-Face qui avait été réaménagé par un nouvel investisseur. Le lieu n'était plus aussi miteux que la fois où j'avais mis un terme aux agissements d'Harvey. Pour tout dire, c'était beaucoup mieux, même si je n'aimais que très peu les casinos. Alors qu'on m'indique une table non loin de l'estrade, quelques journalistes prennent des photos pour essayer d'avoir quelque chose à mettre dans leurs torchons. Heureusement, grâce à un petit gadget made in Lucius Fox, je n'ai qu'à appuyer sur un bouton pour que tous les appareils photos dans un rayon de cinq mètres soient mis hors d'usage. Pratique, et puis, après ce qui s'était passé avec Hurt, je n'avais clairement pas envie de revoir ma tête dans un journal avant très longtemps. C'est alors qu'elle apparut sur scène dans une lumière bleuâtre, puis, un décor digne d'un de mes ennemis : King Tût, en raison de l’Égypte ancienne, fit son apparition. Je n'étais pas un grand fan de la magie mais Zatanna savait rendre les choses merveilleuses, et tandis que je savourais un cocktail assez cher, j'observais patiemment la scène qui se déroulait devant moi. Pour tout dire, je m'imaginais renouer le dialogue avec Zee. Même si les années nous avaient vraiment séparées, j'avais quand même cet espoir que nous pourrions repartir du bon pied et faire en sorte que les choses puissent se raccrocher. Mais à quoi bon ? Batman prendrait le dessus tôt ou tard et tout espoir de relation ne marcherait pas. Et pourtant, elle et moi étions liés ce depuis tous petits. Nos parents se connaissaient depuis longtemps, et je me rappelle qu'elle venait souvent aux Noëls. Tommy Eliott ne l'aimait pas, et sa mère la traitait de sale petite "gitane". Et pourtant, Zatanna avait toujours été la plus gentille des amies d'enfance que j'avais eu. C'est alors que, revenant dans le présent, elle demandait l'aide d'un participant, et d'un geste, je lève la main vers le haut, pour me présenter et surtout, pour rentrer une nouvelle fois dans la vie de Zatanna, lui montrer que j'étais toujours vivant, malgré tout ce qu'il pouvait se dire en ville, j'étais toujours bien là, éternel play-boy enfant dans ce corps d'adulte, prêt à prendre des risques pour tout et n'importe quoi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Montez donc me rejoindre sur scène!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes vendanges, c'est ma petite scène d'automne !
» La plus belle scène de Manga ( tous mangas confondus )
» Maquillage de scène
» Possession d'Harry par Voldemort (la scène de fin de film)
» Votre scène favorit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Fashion District :: Le Quitte ou Double-