Forum JDR/RPG sur Batman
 

Partagez | .
 

 Promenons nous dans les Egouts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: Promenons nous dans les Egouts   Mer 21 Juin - 11:46

    Encore une soirée tranquille au Red Circle où je n'ai fait que regarder les filles et boire des verres. Aucun nouveau contrat en vue, on dirait que les gens n'ont personne à tuer. Ou alors c'est cette fichu cours des Hiboux qui fait peur à tout le monde, dire qu'ils ont même osé me menacer, c'est vraiment des fous ces gens là. Enfin bref j'étais épuisé de ne rien faire, je voulais juste rentrer tranquille dans mon nouveau chez moi et j'étais sur la route en direction de la zone industrielle. J'arrive à l'entrée du tunnel, je passe le rideau végétal et je gare ma bécane. Je me dirige vers la porte de mon repaire et je suis impressionné de voir que je me suis déjà habitué à l'odeur nauséabonde.




    Une fois chez moi, je me pose sur mon canapé et me dis qu'il va quand même falloir maintenant que je suis installé visiter les alentours histoire de securiser les lieux et voir ce qui m'entoure.




    Le lendemain matin je m'habille en mode explorateur des égouts, je prends les fringues les plus pourries que j'ai. On dirait un clochard, un pantalon tout déchiré, un vieux t-shirt où il manque une manche et des bottes de moto toutes râpées. Je rajoute malgré la chaleur un imperméable histoire de ne pas être mouillé par un quelconque liquide dégoulinant des égouts. Pas besoin de préciser que mes flingues m'accompagnent et j'emporte aussi des capteurs de mouvement et des balises Gps afin de quadriller et sécuriser les lieux. Voilà je suis prêt et c'est parti. Le but de cette mission, explorer pour confirmer que l'endroit est sur et trouver des passages me permettant d'avoir au moins une deuxième sorties en cas de problème et des accès à divers point de Gotham. Normalement les égouts desservent tous les endroits de la ville, chose pratique pour se déplacer sans être vu ou disparaître à tout moment. De plus personne ne veut venir dans les égouts donc c'est vraiment le lieu idéal pour une personne comme moi, je me demande d'ailleurs pourquoi je n'y ai pas pensé plus tôt.




    Étant équipé je sors de mon repaire et me retrouve face aux 4 tunnels qui convergent où je vis, chacun comporte un poil de lumière émise par les lampes servant à la maintenance. Je décide de commencer par le plus à droite, j'avance à l'intérieur pendant plusieurs minutes lorsque j’aperçois sur un mur un panneau de signalisation tout rouillé. Il indique avec une flèche allant dans mon sens de marche la direction de Chinatown. Bon ben  si un soir je veux manger chinois je sais où aller chercher des beignets de crevette.




    Du coup pour ne pas perdre trop de temps, je décide de ne pas aller plus loin, je dépose une balise Gps et un capteur de mouvement puis je fais demi tour et emprunte le deuxième tunnel juste à coté. Ce n'était pas la même chose, il n'y a pratiquement pas de verdure ici, une odeur plutôt chimique semble provenir des liquides s'écoulant des différents tuyaux arrivant dans le conduit principal. Je pense que ce tunnel doit traverser la zone industrielle. La lumière dans celui ci n'est pas constante, ça clignote et beaucoup de lampes sont cassées. Je continu mon exploration et je ne m'étais pas trompé. En continuant mon chemin je croise de nombreux panneaux donnant sur des bouches de sortie au noms des industries de la ville. Je n'aime pas me trouver dans ce tunnel car va savoir ce que ces usines balancent dans les égouts, c'est un coup à se retrouver intoxiqué voir pire j'ai intérêt à éviter les contacts avec ces liquides. Un peu plus loin une indication mentionne la direction de Bleake Island. Fantastique ça, un accès discret au GCPD, au pseudo resto italien de Tony et à divers endroit qui pour le coup peuvent être très pratique.




    Satisfait je reviens sur mes pas pour aller emprunter le troisième tunnel et je dépose des balises Gps ainsi que des capteurs de mouvements aux endroits propices. Près d'un accès en direction de la station d'épuration, je remarque sur un mur des traces comme des griffures. Les traces font penser tout d'abord à un animal mais elles sont trop profondes. Ce n'est pas les rats, cafards et autres insectes qui vivent ici, qui pourrait faire cela. A la limite si on croit au légendes urbaines, un crocodile où un animal modifié génétiquement suite au contact avec un liquide rejeté par toutes ces industries pourrait faire de telles entailles mais je n'y crois pas. Enfin je n'ai pas le temps de traîner, je dépose un capteur de mouvement puis je me dirige vers le troisième et avant dernier tunnel à explorer. Rapidement il comporte une architecture plus ancienne que les autres, il a du être rallongé suite à l’expansion de Gotham. Mon intuition ne m'a pas trompé, je tombe effectivement sur un panneau plus que rouillé qui tient par miracle à la pierre où il est fixé. Les inscriptions sont cachés par de la vase, en nettoyant je déchiffre que ce tunnel mène au Vieux Gotham. Il sera très utile lui aussi, il donne de multiples possibilités d'accès ou de fuite. Je constate aussi que mon repaire est du coup plutot bien placé, assez éloigné pour que les gens ne s'aventurent pas jusqu'à lui et situé dans une zone plutôt propre si je puis dire.




    Allez je continu de déposer mes capteurs et balises puis direction le dernier tunnel. Même si cela fait des heures que je fouille les égouts il faut que je finisse aujourd'hui. J'ai besoin de savoir si je peux m'installer définitivement ici. Je dois également sécuriser les lieux et savoir où donne tous ces tunnels. Me voilà de nouveau à la salle de convergence, j'emprunte le quatrième tunnel qui semble interminable. Rien de particulier le concernant, je cherche désespérément un panneau m'indiquant une direction afin d'en finir avec cette expédition. Comme souvent le dernier est le plus galère, mais où va t'il me mener? Ce n'est qu'au bout d'un long, très long moment qu'un panneau fait son apparition et il indique Central Gotham. Génial je peux enfin rentrer me doucher et me changer, la rando est terminée pour moi aujourd'hui, je continuerais mon exploration plus tard pour l'instant j'en ai vu assez pour confirmer que je suis parfaitement installé ici et grâce au matériel laissé dans les tunnels, j'ai complétement quadrillé la zone, je ne pourrais plus me perdre et en plus chaque mouvement me sera signaler.






    Une fois rentré, je me change, me douche et me cale dans mon canapé avec une petite bière. Je prends ma tablette et l'allume pour vérifier le bon fonctionnement des capteurs et voir ce que donne le quadrillage par les balises Gps. Parfait les détecteurs de mouvement sont tous actifs et calibrés pour détecter toutes choses de taille humaine. Ainsi au moindre passage dans les tunnels je recevrais une notification sur la tablette et ma montre. Les balises me montrent que le peu que j'ai exploré est déjà vaste, les égouts sont vraiment immense mais malgré tout, mon prochain objectif sera de voir ce qui se trouve vers la station d'épuration. Ces griffures m'intriguent, elles avaient l'air récentes ou du moins pas tellement vieilles. Je ne crois pas au légendes urbaines comme les Tortues Ninja vivant dans les Égouts mais bon je préfère savoir qui sont mes voisins.


Dernière édition par Deathstroke le Mer 5 Juil - 9:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les Egouts   Jeu 22 Juin - 15:40

Killer & Death


Un nouveau voisin ...



Si sous la croûte de bitume de Gotham le peuple des rats pullule et règne en nombre, il est d'autres créatures qui partagent leur lot, si peu enviable soit-il.  Dans les galeries labyrinthiques qui serpentent sous l'asphalte Gothamite, grouille une toute autre sorte d’engeance, supposé elle plus intelligente, plus évoluée. Mais au combien  plus misérable encore.  Les égouts de la ville sombre sont le repère des parias, des marginaux, des clochards, et de certains criminels.  D'aucun s'accorderaient à dire que ces méandres d'eaux brunes et nauséabondes où l'air insalubre empeste toute la pourriture et la merde que la surface ne saurait tolérer, sont le dernier refuge de ceux que la société à mis au ban. Que cela soit de manière fortuite ou délibérée.

Ainsi parmis les étrons flottants au beau milieu de ces flots gris et puants, parmis ces "sous-hommes" que le quidam exècre et rejette par lâcheté autant que par dénuement, parmis ces  interminables kilomètres de tubes de pierre de fer et de limon. Il est encore une autre créature qui plus encore que les précédente est  indésirable à la société  de la "Grande Gotham". Un monstre que l'on ignore tant que les cadavres qu'il fabrique ne remontent pas des égouts et que leurs effluves qui vous retournent le coeur n'envahissent pas les rues.

C'est un roi maudit, un seigneur infâme, un souverain abominable dans un monde de déchus. Ceux qui vivent en bas savent qu'il existe. Certains encore candides préfèrent croire que c'est une légende pour effrayer les nouveaux venus dans cette cour des miracles où d'ailleurs aucun n'a jamais lieu. Mais ceux qui restent et qui survivent  dans ce cloaque savent. Ils savent que le montre est bien réel. Que ses attaques, si sporadiques et épisodiques soient-elles, sont  dévastatrices, sanguinaires et meurtrières. Combien d'entre eux ont déjà disparus? combien ont été déchiquetés, à n'en plus retrouver que quelques lambeaux de vêtements, imbibés de sang et de chair. ... les vieux de la vieille ne s'y trompent pas. Il connaissent les "lois" du seigneur des égouts. Ils n'ignorent rien de ce qu'il est permi de faire. Des endroits où il est autorisé de s'aventurer sans risques. Et ceux où son courroux les frapperait.

Entre la vie Gothamite de la surface et le profond royaume infernal de Satan, il est un purgatoire d'immondice dont le gardien cannibale ne souffre aucune intrusion. les clochards et les parias savent que s'ils  obéissent aux lois tacites de ce sombre royaume, ils seront saufs... ils seront même protégés. Car les autorités ellent aussi n'ignorent rien du danger monstrueux qui rode sous leurs pieds. Mais qu'y peuvent-ils?  rien ... tous comme les bâtards de cette société ingrate, ils doivent se garder de prendre trop de risques. La mort aux dents longues bouillonne dans les bassins de décantation, prête à surgir et happer celui qui aurait l'impudence de la braver inconsidérément. La maréchaussée ne s'aventure donc jamais en bas. Il y survie trop de misères que l'on préfère désavouer, il y grouille trop de nuisibles que l'on  préfère ignorer, il y règne trop de dangers mortels que l'on redoute ...

Dans le canal principal, cette artère écœurante de ce jus de ville, l'eau lentement s'irise d'une oscillation  silencieuse qui déforme la surface et chasse les quelques rats aventureux qui passent d'une berge à l'autre. Le plic-ploc caverneux et le ronronnement lointain de la vie du dessus n'interrompt pas ce qui avance sous la surface. Soudain, un bruit d'immersion brutale, le tumulte d'une masse humide qui s'extirpe de l'onde crasseuse. Une forme massive qui se fond dans l'obscurité ambiante. et le bruit des pas. Lourds et puissants. réguliers et patients. Le monstre avance. La créature erre dans son univers ténébreux et insalubre, prenant appuis  de ses membres griffus sur les angles des embranchements de canalisation, humant bruyamment l'air vicié. Elle a sentit quelque-chose. Une flaveur inhabituelle et intrigante. ça ne sent pas la merde, ça ne sent pas le clochard, ça ne schlingue pas l'eau pourrie ou le feu de poubelle.

Les pas s'accélèrent et le souffle se fait plus intense. Un grondement guttural et roulant se fait entendre, tout droit sortit d'un cauchemars d'herpétologue. Le monstre a sentit une odeur étrangère. Il a capté une senteur humaine qui n'appartient pas aux pauvres types qui vivotent dans un autre coin reculé des égouts. l'infamie effrayante les connait toutes par coeur ces odeurs d'urine, de gerbe, de merde, d'alcool bon marché, de mégots froids, de sueur acre, de sang malade, d'humanité répugnante.Celle qu'il renifle comme un limier affamé sur la piste d'une proie, n'en est pas. Celle-ci sent le savon, la poudre noir, le cuir, la nourriture fraîche.

Il avance toujours et accélère, labourant le sol et les murs de ses appuis colossaux. Soudain l'odeur se précise. Le mufle court, enfoncé et renfrogné inspire et expire le long des murs jusqu'à un petit truc. Un ergo, un relief, un bubon.  Deux yeux jaunes fendus de ténèbres lorgne avec avidité ce petit quelque chose collé au mur.  Il connait les lieux par coeur. Chaque pierre, chaque détour, chaque embouchures ... ça ne fait pas partie du décors ordinaire. D'un coup de griffe l'objet étranger est délogé. le monstre le garde dans l'étau de sa pogne écailleuse puis il hume encore et sens qu'il se rapproche de cette source appétente. Les pas frappant le pédiluve au bouillon de culture s'accélèrent encore tandis que les grondements sourds deviennent des grognements inquiétants.

La bête remonte la piste olfactive, trouve encore quelques uns de ces "furoncles mécaniques" accrochés ça et là sur les murs de "son" territoir jusqu'à aboutir à une zone "terminus" , un cul-de-sac, une voix morte ... la-bas au bout de ce tunnel, il n'y a qu'un petit complexe de rétention. un ancien lieu de filtration désormais désaffecté.  ... le monstre grogne de plus belle et sa voix rauque amplifiée par le vide humide semble émaner des parois elles-mêmes.

Dans une cinquantaine de mètres il sera fixé. l'odeur vient de là. il n'y a pas l'ombre d'un doute. Cela sent trop bon pour être ignoré. Killer-Croc à FAIM !!!


Code by Killer-Croc
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les Egouts   Mar 25 Juil - 13:02

Je suis tranquille chez moi, je fais ma séance de sport dans un coin de mon repaire lorsque mon téléphone vibre une première fois. Je continu je n'aime pas arrêter en cours de d'exercice. Il vibre encore une fois, puis quelques secondes plus tard une autre fois. Là c'est bizarre, je me lève, le récupère sur la table et constate des notifications concernant les détecteurs de mouvement que j'ai placé dans les tunnels.

« Oh merde trois détecteurs ont été activés et ça se rapproche de chez moi, le dernier activé est à moins de 100 mètres. »

Ce n'est pas normal, il se passe quelque chose et quelqu'un arrive vers ici. Je suis en short torse nu, je récupère mon holster posé sur la canapé, je laisse la musique et sors au plus vite de chez moi pour me planquer et observer qui vient par ici. Je me cache dans un coin sombre et je n'ai pas longtemps à attendre.

« Putain mais c'est quoi ça !!! »

Je n'en crois pas mes yeux, j'en ai vue des trucs bizarres mais là pourtant je suis sous le choc, pétrifié. Une chose énorme arrive par un des tunnels et se dirige rapidement malgré sa corpulence vers chez moi. Je ne sais pas ce que c'est mais pour sa corpulence il se déplace très vite. Il passe sous une zone plus éclairé et je crois percevoir une sorte de crocodile. Il semble génétiquement modifié car il a un coté humain. Il doit faire au moins deux mètres de haut et se tient sur ses pattes arrières, il est effrayant. Ses griffes entaillent les murs, c'est ça que j'avais vu sur les parois des tunnels. Il doit vivre et se cacher dans les égouts et là il a senti une nouvelle odeur la mienne. Il est au niveau de la porte de mon repaire et il l'a renifle. Si j'avais su je ne serais jamais venu m'installer ici, cette chose peut m’arracher la tête en un coup, je n'ai aucune chance si un combat s'engage. Ce ne sont pas mes flingues qui vont lui faire mal vue son gabarit. Que puis-je faire contre lui? Il faut que je trouve quelque chose car je ne peux pas abandonner tout mon matériel stocké dans mon repaire.
Je ne vois que deux solutions, ou je pars et je reviendrais plus tard en sachant que vu comme il m'a trouvé rapidement je pense qu'il saura immédiatement quand je mettrais un pied dans les égouts. Ou alors je tente de prendre contact avec lui mais je ne sais même pas si il comprend notre langue, parle ou a la capacité de réfléchir. Il faut que je me décide vite car il va me trouver c'est sur. Je n'ai pas l'habitude de me défiler, je vais tenter l'approche calme en misant tout sur le fait qu'il ai un coté humain.

Je sors de ma cachette et m'avance légèrement et doucement vers la bête, il est vraiment impressionnant, c'est un tas de muscles d'au moins deux mètres de haut qui semble avoir une peau impénétrable recouvert d'écailles. Je n'ai pas fait plus de deux ou trois pas qu'il se retourne brusquement vers moi. C'est dur à avouer mais à ce moment là je suis terrifié. De face sa mâchoire ferait trembler n'importe qui. Au vue de la taille de ses dents, je dirais qu'il peut manger même de l'acier. C'est maintenant que tout va se jouer, j'espère vraiment qu'il va comprendre ce que je vais lui dire.

« Salut, on se calme, tu me cherches et je suis là. Ecoute moi je ne veux pas te voler ton territoire, je ne savais pas que tu vivais ici. Je suis désolé, je voulais juste me trouver un chez moi car je préfère vivre caché. Je suis un assassin professionnel et je suis sur qu'on peux trouver un terrain d'entente, on peut sûrement cohabiter et être utile l'un pour l'autre. Tu comprends ce que je dis ? Tu sais parler ? »

Je suis complètement sous pression, je ne me suis jamais vu dans un tel état. Je ne me reconnais pas, je fixe son regard et attends une réaction en me préparant dans le pire des cas à ouvrir le feu.
Revenir en haut Aller en bas
 

Promenons nous dans les Egouts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» AT 6 : promenons-nous dans les bois!
» Promenons nous dans les bois ..... [450D]
» Promenons nous dans les bois...
» [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015)
» Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas | Bryden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Profondeurs de Gotham :: Réseau d'Égouts de Gotham-