Forum JDR/RPG sur Batman
 

Partagez | .
 

 DEAD MEN TELL NO TALES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: DEAD MEN TELL NO TALES   Dim 18 Juin - 16:04

Dead Men Tell No Tales

ft. Deathstroke

Episode 0
Per un pugno di dollari
_


Les heures de la nuit défilent. Assis sur une chaise métallique soudée au sol et les mains enchevêtrés par des menottes en acier, il attendait. Il attendait en maudissant son sort et tout ce qui s’érigeait à sa vue. Des murs vétustes et une fenêtre opaque habillaient la pièce étroite. Le parquet, lui, était neuf et jurait avec les lieux. Une petite table le séparait de son vis-à-vis, un mec en costume noir et aux lunettes assortis. Un pion du gouvernement corrompu de cette ville… Sa ville !

L’amertume et la colère ne quittait jamais son visage de bois et de chair. Ses yeux s’animaient au moindre bruit, au moindre geste de son opposant. Mille fois déjà il l’avait poussé à révéler l’adresse où il se trouvait. Mais rien, ni les insultes ni les provocations n’avaient pu lui donner le moindre indice encore. Le dos voûté et le corps en avant, son masque luisait parfois à la lumière de la seule lampe qui peinait à éclairer la pièce.

Combien de temps encore allait-il rester là avant qu’on ne le déplace sans cesse d’une cache à une autre ? Le procès n’allait plus tarder et avec lui des années de placard l’attendaient. C’était hors de question. Cette ville avait besoin de lui, il pouvait l’entendre crier son nom et le supplier de revenir sur le devant de la scène. Frustré, il réagissait à cet appel. Cent fois déjà il avait éprouvé les menottes à la force de ses avant-bras. Cent fois il fut vaincu jusqu’à ce que son sang goutte sur le parquet… A croire qu’il avait épongé trop de jus de viande qu’ils finirent par le changer. Ha ! Ça avait le don de le faire sourire. Les émotions s’inscrivaient sans logique sur son masque d’ébène. Un masque façonné par sa violence et ses tourments. Un masque né des vicissitudes d’une vie gâché et qui jamais n’était destinée à être heureuse.

Son comportement et tout ce qui transpirait de sa personne, tout ça n’était qu’un jeu. Un jeu qu’il offrait à ses geôliers qui, certes, pouvait voir son corps, mais à aucun moment sonder son esprit. Oui il était détenu, oui il était à leur merci pour un temps, mais l’attention qu’il fallait porter à cela était ailleurs. Elle était sur cette moto qui filait dans les rues de Gotham la grande. Sans cesse ce moteur ronflant traversait les axes et les boulevards. Son conducteur était aussi déterminé que sa machine. Plus vite, plus loin en direction d’un endroit bien précis : Le Red Circle. Là-bas il trouverait la personne parfaite pour exécuter sa première sentence. Là-bas se trouvait l’arme adéquate pour abattre sa première carte de la partie, un certain Deathstroke…




Revenir en haut Aller en bas
Criminel(le)
Masculin Messages : 32
Date d'Inscription : 07/05/2017
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Assassin
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Deathstroke
MessageSujet: Re: DEAD MEN TELL NO TALES   Lun 19 Juin - 9:27

    Épuisé après avoir aménagé mon repaire, je suis comme chaque soir à ma table habillé en bogoss pour ma serveuse préférée. Même si le costume est recommandé ici, la direction fait une exception pour moi. Je porte un jean, un t-shirt moulant blanc et quand même une veste de costume noire histoire car je sais me tenir et de plus elle me permet de cacher mes holsters d'épaule avec mes deux Deagle. 
    Tranquillement avec mon verre, je regarde les gens rentrer et les serveuses passer en me disant que j'ai bien choisi mon bureau de travail. En effet un bar idéal qui me correspond où les femmes sont à moitié nue voir complètement, où les attractions ne manques pas. Je ne m’ennuie jamais en attendant les clients, les bagarres, stripteases sont régulières et je ne me lasse pas de ces serveuses qui déambulent autour des tables avec leurs poitrines qui appellent à la consommation. D'ailleurs ma serveuse préférée Mel, une jolie brune au cheveux long avec une robe rouge moulante dont le décolleté vous empêche de la regarder dans les yeux. Elle est comme mes Flingues et ma Ducati, des courbes magnifiques, une envie de la prendre en main insaisissable et un plaisir fou à passer du temps avec. 


    Enfin bref il faut que j'arrête de la mater et que je me re-concentre sur ma surveillance générale car mine de rien je suis exposé ici et pas mal de monde voudrait se débarrasser de moi. Notamment ce fou de Tony qui sur un coup de sang peut être assez débile pour m'envoyer un de ses tueurs minables pour tenter de se venger de l'avoir remballer concernant son contrat.


    Je reprends donc ma surveillance des lieux et ce soir pas mal de monde est présent. Gotham a envie de faire la fête ce soir et les filles vont gagner beaucoup d'argent. Je ne remarque rien de particulier ce soir, les bagarres s’enchaînent sans problème et le service de sécurité gère cela, c'est un début de soirée classique. Un peu avant minuit un homme rentre et attire mon attention car il n'est pas habillé pour venir passer la soirée ici. Il porte un simple jean, un blouson en cuir noir où même fermé je distingue la présence d'une arme au niveau de son flanc gauche. Et surtout il est venu en moto et n'a pas enlevé son casque avec une visière iridium qui cache complètement son visage. Je ne comprends pas que la sécurité le laisse renter comme cela, c'est bizarre. Je ne le lâche pas des yeux et chose bizarre il traverse le bar et semble se diriger vers moi. Cela fait seulement quelques jours que je suis là et il va me faire remarquer ce bouffon, s'il ne s’arrête pas ou n'enlève pas son casque je vais devoir lui exploser la tronche en plein bar ? J'espère qu'il n'est pas si con ce mec quoi que ça pourrait peut être impressionner Mel.


    Je ne m'étais pas trompé, le mec approche de ma table, il a toujours son casque, je passe ma main dans ma veste et saisi mon flingue. Il continu de s'approcher, je ne le lâche pas du regard et observe ses mains, au premier mouvement il prend une cartouche en pleine tête et ce n'est pas son casque qui va lui sauver la vie. Arrivée devant ma table je sors mon arme et le braque, l'individu se stoppe immédiatement.


« On se calme M. DeathStroke, je suis un messager pour du travail. »
----
« Un messager tu te fous de moi, c'est quoi ce bordel ? »
----
« Mon patron ne peut pas vraiment se déplacer mais il va vous expliquer de vive voix, j'ai un téléphone pour vous. Je peux le prendre dans ma poche droite ? »
----
« Va y mais fais pas le con si tu veux repartir entier ! »


Le mecs sort effectivement un mobile, il compose un numéro puis s'exprime :


« Patron s'est bon je suis avec lui, je vous le passe. »


Voilà je vous laisse traiter en direct avec mon boss si ça ne vous dérange pas. Je saisi le téléphone et le mec me salue puis se dirige vers la sortie. Je mets le mobile à mon oreille :



« Allo, je ne sais pas qui vous êtes mais je peux déjà vous dire que je n'aime pas vos méthodes.... Je ne parle pas du coursier mais du fait que j'aime discuter boulot autour d'un verre ! »


« Les amis meurent, la famille vous déçoit, mais l’héritage… Ce qu’on laisse est éternel. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

DEAD MEN TELL NO TALES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pirates des Caraïbes 5 : DEAD MEN TELL NO TALES ☠
» [Costume]Capt Jack Sparrow: Dead Men Tell No Tales
» Pirates des Caraïbes 5 : Dead Men tell no tales
» PIRATE DES CARAÏBES : DEAD MEN TELLS NO TALES
» La Baie des Naufragés_Fan Arts sur nos Pirates des Caraïbes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: East End :: Le Rond Rouge-