Partagez | .
 

 Un air de famille ft Eddy Attano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Criminel(le)
Féminin Messages : 7
Date d'Inscription : 05/06/2017
Localisation : EastEnd

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Sky Hill
MessageSujet: Un air de famille ft Eddy Attano   Mar 13 Juin - 19:37

Un air de famille


ft Eddy Attano





Encore une soirée de merde à vendre des pilules à des connards, c'était belle et bien mon quotidien, entre regarder les autres se défoncer avant de me défoncer moi même, entre alcool et drogue, je ne savais comment mon corps pouvais encore tenir debout. Je venais de quitter le bar habituel dans lequel je passais mes fins de soirée à récolter un pauvre types pour ne pas passer la nuit seule. Ce soir ne fut pas ma meilleure récolte, personne, net, même pas un pauvre mec pour moi, trop occuper à picoler. Ce n'est pas comme si je me trimballée presque à poil mais bon.  


Vêtue d'un t-shirt échancrer me tombant mis cuisse, laissant dépasser les attaches de mes jarretelles, l'absence de soutif était facilement remarquable, ne portant pas de veste et une faire de rangers dans un état pitoyable. Je marche dans les ruelles de la station de réseau du rail sous les éclats de la lune, cherchant mon chemin pour rentrer dans mon minable appartement. Mes cheveux d'or voletant derrière moi, à l'écoute du moindre bruit suspect. Je n'avais pas pris mon arme ce soir, plus de balles, sa coûte trop chère, je me défendrais du mieux que je peux de toute manière.


Cela fait maintenant quelque mètre que j'entendais des pas derrière moi, deux options s'offre à moi, soit je m'arrête et regarder ce qui se passe, soit je me barre le plus vite possible. Je n'est jamais aimer la fuite. Je m'arrêta net avant de me retourner d'un geste vif. Trois hommes, de grandes tailles, l'air malsain s'approcher de moi avant de m'entourer.


« Alors poupée, on t'a jamais appris que ce n'était pas bon de traiter dehors la nuit. Lanças le premier avant que ces potes ne rigole.
-On t'as jamais dit de ne pas faire chier le monde ? Ça pourrait mal finir tu sais. Répondis-je calmement tous en croissant les bras.
-Si tu penses que la chauve-sourie viendras te sauver ici tu te plantes royalement ma belle.
-On vas faire ce qu'on veux de toi »


Leurs aires malsains et leur sourire de pervers commencer déjà à me taper sur le système, je voyais ça à longueur de soirée et cela en devenais lassant. Je soupire un instant avant de lever le regard vers le premier qui m'avais adresser la parole.
« Je ne compte pas sur ce cher batou pour me sauver, je n'es pas besoin qu'on me sauve, mais si toi et t'es potes vous me lâché pas c'est une balle dans le crâne chacun, vous ne seriez pas les premiers que je bute.
-Et toi tu ne serais pas la première que l'on viole, on a peut-être même te buter aussi. Alors, t'attend quoi ? Sort le ton flingue » avant qu'ils sortent les leurs.


J'avais certainement parlé trop vite, ne montrant aucun signe de faiblesse et ne décroissant pas les bras, calme toi, tu vas bien trouver une solution, tu trouves toujours une solution. Mon coeur ce m'étant à battre la chamade, sentant mes mains devenir doucement moite, non je n'avais vraiment pas de solution. Ils s'approchèrent doucement de moi, me forçant à reculer contre le mur, okay, maintenant tu peux paniquer.


Mon regard passé de l'un à l'autre constamment, cherchant la moindre faille dans leurs techniques afin de déguerpir au plus vite, mais rien, ils étaient bien organisé ces con, ils n'étaient pas à leurs coups d'essais mais cependant je me refusé d'appeler à l'aide, déjà parce que personne dans ce foutue quartier ne daigneras bouger le petit doigt et que je ne suis pas faible au point de me rabaisser à ce niveaux. Tandis que le chef du groupe fini par poser ces doigts dégueulasse sur mon corps, je serras les poings et pris mon mal en patience, les options ne fessaient que défiler dans mon esprit, mais aucune n'était bonne, lui foutre un coup dans les couilles et me barrer ? Les deux autres me rattraperons et même si j'arrive à me barrer, j'me prendrais une balle.


« Alors, on a fini par fermer sa grande gueule on dirait.
-Elle est quand même bien foutue cette salope.
-Tu nous en laisse, qu'on puisse profiter. »
Des mots, des phrases, des insultes, tous ces traitements misogyne que je ne supporte pas, que j'avais beaucoup trop entendue lors de mon enfance et que je dois avaler en cet instant, je finis par me l'avouer, il me faudrait un miracle pour sortir de cette merde.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/drawtatoo
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 68
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement de son cousin

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles :: ►Sam, un mafieux
♣ Vos Alliés : :
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Un air de famille ft Eddy Attano   Mar 13 Juin - 20:31

Eddy avait revu jeff, pour savoir si connaissait des combine pour se faire de la tune sans se faire remarquer car c'est ce qui manquait le plus au vétéran. Même si il avait voler quelque lias au cadavre de mafieux cela ne le ferai pas tenir un mois voir simplement 3 semaine.
Il venais tous juste de sortir du réseaux de rail. oui, il n'avait pas de voiture et son cousin utilisais la siens tout les jours.
Il avait d'ailleurs un peu discuté avec jeff a propos de sa rencontre sur le port, celui-ci l'avait charrier et lui disais que les femmes de gotham n'était pas aussi appréciable que ces prostitués. Ce qui avait amusé Eddy malgré la gène du souvenir de jeff dans les seins de sa prostitué préféré. 

Eddy sort du monorail, hésite encore a allumé son cigarillo presque terminé, puis ce ravise et le range. Il avait une expression légère sur le visage, il avait passé une bonne journée autant qu'il en est possible a gotham. 
Il descends dans la rue quand il voit a quelque mètre dans une ruelle trois hommes contre un mur. "Ils sont entrains de pissé, bande d'ivrogne.." ce fut sa première réflexion quand il en voit deux baissés leur pantalon, jusqu'à ce que sa mine s'assombrisse et qu'ils voient une tête blond, s'agité derrière leur épaule.

- putain de merde...

Eddy dévale les dernières marches 4 a 4. Et couru vers l'attroupement. Il attrape le première et le repousse derrière lui.

- je vous dérange les gars! 

- Casse toi pauvre trou du cul ! Tu l'auras après si tu veux, Gibs occupe toi de lui, putain.

le malabar au crane luisant qu'il avait envoyer derrière, pose son arme sur sa nuque. C'est un Glock en composite, une arme militaire normalement. Eddy se retourne rapidement et le désarme, et lui tire dans la jambe.

- Bon les trous du cul, on se retourne les mains en l'air, et le moindre qui dégaine je le descends...

Bien sûr, un gros au cheveux gras et la dent en or, se retourna sourire au lèvre, tentant de dégainer son arme, Eddy ne lui laissa aucune chance, une balle dans le coude pour empêcher un baroude d'honneur et une dans la tête. le dernier lui faisait face l'air renfrogner comme si on lui avait gâcher le plaisir.

-t'es pas obligé, de buter mes gars, c'est qu'une petite pute de la rue, tu aurais eu ton tour on te l'aurais même laisser qui sait.


- toi maintenant casse toi... et récupère ton pote. pas coup foireux compris.

Le malabar indemne récupérer le chauve et il commence a s'éloigner. Eddy leur faisait face, le visage fermer, on ne pouvait lire qu'une légère colère. Un intérieurement il bouillonnait, il avait tellement vu, de raclure deux leur espèces dans sa vie... 
Quand il estime les malfrat assez loin, il s'occupe de leur victime.
Une jeune fille blonde platine, dans une tenue plus que vulgaire et usé, et a moitié déchiré par ces pervers.
Eddy s'approche de la jeune fille.

- Vous allez bien? mademoiselle.



Car il ne faut pas oublier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un air de famille ft Eddy Attano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Famille d'honneur sur la parade ?
» La famille nombreuse en Afrique!
» La famille Brasseur
» Famille Ristori _ état civil
» [Cinéma] La Famille Suricate (15.oct.2008)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Central Gotham :: Station Centrale du Réseau de Rails-