Forum JDR/RPG sur Batman
 

Partagez | .
 

 Un air de famille ft Eddy Attano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Criminel(le)
Féminin Messages : 10
Date d'Inscription : 05/06/2017
Localisation : EastEnd

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Sky Hill
MessageSujet: Un air de famille ft Eddy Attano   Mar 13 Juin - 19:37

Un air de famille


ft Eddy Attano





Encore une soirée de merde à vendre des pilules à des connards, c'était belle et bien mon quotidien, entre regarder les autres se défoncer avant de me défoncer moi même, entre alcool et drogue, je ne savais comment mon corps pouvais encore tenir debout. Je venais de quitter le bar habituel dans lequel je passais mes fins de soirée à récolter un pauvre types pour ne pas passer la nuit seule. Ce soir ne fut pas ma meilleure récolte, personne, net, même pas un pauvre mec pour moi, trop occuper à picoler. Ce n'est pas comme si je me trimballée presque à poil mais bon.  


Vêtue d'un t-shirt échancrer me tombant mis cuisse, laissant dépasser les attaches de mes jarretelles, l'absence de soutif était facilement remarquable, ne portant pas de veste et une faire de rangers dans un état pitoyable. Je marche dans les ruelles de la station de réseau du rail sous les éclats de la lune, cherchant mon chemin pour rentrer dans mon minable appartement. Mes cheveux d'or voletant derrière moi, à l'écoute du moindre bruit suspect. Je n'avais pas pris mon arme ce soir, plus de balles, sa coûte trop chère, je me défendrais du mieux que je peux de toute manière.


Cela fait maintenant quelque mètre que j'entendais des pas derrière moi, deux options s'offre à moi, soit je m'arrête et regarder ce qui se passe, soit je me barre le plus vite possible. Je n'est jamais aimer la fuite. Je m'arrêta net avant de me retourner d'un geste vif. Trois hommes, de grandes tailles, l'air malsain s'approcher de moi avant de m'entourer.


« Alors poupée, on t'a jamais appris que ce n'était pas bon de traiter dehors la nuit. Lanças le premier avant que ces potes ne rigole.
-On t'as jamais dit de ne pas faire chier le monde ? Ça pourrait mal finir tu sais. Répondis-je calmement tous en croissant les bras.
-Si tu penses que la chauve-sourie viendras te sauver ici tu te plantes royalement ma belle.
-On vas faire ce qu'on veux de toi »


Leurs aires malsains et leur sourire de pervers commencer déjà à me taper sur le système, je voyais ça à longueur de soirée et cela en devenais lassant. Je soupire un instant avant de lever le regard vers le premier qui m'avais adresser la parole.
« Je ne compte pas sur ce cher batou pour me sauver, je n'es pas besoin qu'on me sauve, mais si toi et t'es potes vous me lâché pas c'est une balle dans le crâne chacun, vous ne seriez pas les premiers que je bute.
-Et toi tu ne serais pas la première que l'on viole, on a peut-être même te buter aussi. Alors, t'attend quoi ? Sort le ton flingue » avant qu'ils sortent les leurs.


J'avais certainement parlé trop vite, ne montrant aucun signe de faiblesse et ne décroissant pas les bras, calme toi, tu vas bien trouver une solution, tu trouves toujours une solution. Mon coeur ce m'étant à battre la chamade, sentant mes mains devenir doucement moite, non je n'avais vraiment pas de solution. Ils s'approchèrent doucement de moi, me forçant à reculer contre le mur, okay, maintenant tu peux paniquer.


Mon regard passé de l'un à l'autre constamment, cherchant la moindre faille dans leurs techniques afin de déguerpir au plus vite, mais rien, ils étaient bien organisé ces con, ils n'étaient pas à leurs coups d'essais mais cependant je me refusé d'appeler à l'aide, déjà parce que personne dans ce foutue quartier ne daigneras bouger le petit doigt et que je ne suis pas faible au point de me rabaisser à ce niveaux. Tandis que le chef du groupe fini par poser ces doigts dégueulasse sur mon corps, je serras les poings et pris mon mal en patience, les options ne fessaient que défiler dans mon esprit, mais aucune n'était bonne, lui foutre un coup dans les couilles et me barrer ? Les deux autres me rattraperons et même si j'arrive à me barrer, j'me prendrais une balle.


« Alors, on a fini par fermer sa grande gueule on dirait.
-Elle est quand même bien foutue cette salope.
-Tu nous en laisse, qu'on puisse profiter. »
Des mots, des phrases, des insultes, tous ces traitements misogyne que je ne supporte pas, que j'avais beaucoup trop entendue lors de mon enfance et que je dois avaler en cet instant, je finis par me l'avouer, il me faudrait un miracle pour sortir de cette merde.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/skyhelltattoo
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 127
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement de son cousin

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
♠ Relations conflictuelles :: ►Sam, un mafieux, Gormogon
♣ Vos Alliés : : ►Rolland Daggett
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Un air de famille ft Eddy Attano   Mar 13 Juin - 20:31

Eddy avait revu jeff, pour savoir si connaissait des combine pour se faire de la tune sans se faire remarquer car c'est ce qui manquait le plus au vétéran. Même si il avait voler quelque lias au cadavre de mafieux cela ne le ferai pas tenir un mois voir simplement 3 semaine.
Il venais tous juste de sortir du réseaux de rail. oui, il n'avait pas de voiture et son cousin utilisais la siens tout les jours.
Il avait d'ailleurs un peu discuté avec jeff a propos de sa rencontre sur le port, celui-ci l'avait charrier et lui disais que les femmes de gotham n'était pas aussi appréciable que ces prostitués. Ce qui avait amusé Eddy malgré la gène du souvenir de jeff dans les seins de sa prostitué préféré. 

Eddy sort du monorail, hésite encore a allumé son cigarillo presque terminé, puis ce ravise et le range. Il avait une expression légère sur le visage, il avait passé une bonne journée autant qu'il en est possible a gotham. 
Il descends dans la rue quand il voit a quelque mètre dans une ruelle trois hommes contre un mur. "Ils sont entrains de pissé, bande d'ivrogne.." ce fut sa première réflexion quand il en voit deux baissés leur pantalon, jusqu'à ce que sa mine s'assombrisse et qu'ils voient une tête blond, s'agité derrière leur épaule.

- putain de merde...

Eddy dévale les dernières marches 4 a 4. Et couru vers l'attroupement. Il attrape le première et le repousse derrière lui.

- je vous dérange les gars! 

- Casse toi pauvre trou du cul ! Tu l'auras après si tu veux, Gibs occupe toi de lui, putain.

le malabar au crane luisant qu'il avait envoyer derrière, pose son arme sur sa nuque. C'est un Glock en composite, une arme militaire normalement. Eddy se retourne rapidement et le désarme, et lui tire dans la jambe.

- Bon les trous du cul, on se retourne les mains en l'air, et le moindre qui dégaine je le descends...

Bien sûr, un gros au cheveux gras et la dent en or, se retourna sourire au lèvre, tentant de dégainer son arme, Eddy ne lui laissa aucune chance, une balle dans le coude pour empêcher un baroude d'honneur et une dans la tête. le dernier lui faisait face l'air renfrogner comme si on lui avait gâcher le plaisir.

-t'es pas obligé, de buter mes gars, c'est qu'une petite pute de la rue, tu aurais eu ton tour on te l'aurais même laisser qui sait.


- toi maintenant casse toi... et récupère ton pote. pas coup foireux compris.

Le malabar indemne récupérer le chauve et il commence a s'éloigner. Eddy leur faisait face, le visage fermer, on ne pouvait lire qu'une légère colère. Un intérieurement il bouillonnait, il avait tellement vu, de raclure deux leur espèces dans sa vie... 
Quand il estime les malfrat assez loin, il s'occupe de leur victime.
Une jeune fille blonde platine, dans une tenue plus que vulgaire et usé, et a moitié déchiré par ces pervers.
Eddy s'approche de la jeune fille.

- Vous allez bien? mademoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Criminel(le)
Féminin Messages : 10
Date d'Inscription : 05/06/2017
Localisation : EastEnd

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Sky Hill
MessageSujet: Re: Un air de famille ft Eddy Attano   Lun 26 Juin - 0:03

Un air de famille


ft Eddy Attano





 Les mains du chef de bandes découvrent de manière rapide et agressive mon corps, mon haut n'avait pas tenus très longtemps étant donné qu'ils l'ont littéralement découpé avec un couteau de poche, je suis d'accord qu'il n'a pas énormément de tissus, mais je n'avais pas de quoi m'acheter de bonne fringue et puis merde je l'aimais bien ce t-shirt.
Le doux vent de la nuit me donne quelque frisson qui en temps normal me fessait tant de bien. Me rappelant par la même occasion que me faire violer dans le coin d'une ruelle n'était pas mon principal objectifs du soir.
Yeux regardant dans le vide, je ne peux réagir, je ne peux que les laisser faire, à quoi bon tenter le diable alors que dans cinq minutes tous serais fini.
 
Soudain, tous ce stoppa, je n'avais même pas remarqué qu'une quatrième personne fût arrivée, des coups de feu avais retenti et un des connards était mort. Instinctivement je ramasse les lambeaux de mon haut afin de cacher ma poitrine, je ne suis pas pudique, loin de la, mais je voulais priver au survivant la vue de mon corps. Ils en avaient assez profité comme ça à mon goût. Observant son corps flasque et hideux à mes pieds, dépourvue de tous souffle de vie, je lui foutue  un coup de pied dans la tronche, lui explosant le nez vue la forme qu'il adopta immédiatement après.
 
Je relève doucement le regard vers les deux autres connard qui s'enfuie tel de pauvre petites pucelles qui on peur de voir le loup avant de m'intéresser à l'homme qui les à stopper. Resserrant mon haut contre moi, ne montrant aucune sympathie sur le visage, rien. Je reste de marbre tant que je ne connais pas ces attentions qui seront sûrement les mêmes que la leurs.

Je fini par lâcher un soupire face à son « mademoiselle ». Pas un soupire de désespoir ou de pitié, mais un soupire plein de souvenir douloureux, le ton de sa voix et à la façon qu'il à eu  de me le dire me rappeler le frère que j'avais eu. Ce n'est pas pour autant que je baisse m'a garde, restant coller au mur, attendant que ce soit lui qui fasse  le premier pas.
 
« Ça va merci…Tu veux me baiser toi aussi ? »
C’était sortie tous seul, instinctivement, tel un pauvre reflex. Passant ma main sur le visage comme pour me remettre les esprits en ordre, je me décolla du mur pour m’avancer vers cet homme qui pas après pas ressembler de plus en plus à mon frère.
« Désolé, un simple réflexe. Merci. Heu…. Je t’offre un verre pour te remercier ? »
 
Je ne suis pas habituée aux formules de politesse, mais je ne voulais pas le laisser s’échapper, il y avait un truc avec ce mec qui m’intrigué beaucoup trop et je devais en savoir plus, alors hors de question de faire comme à mon habitude et faire comme si rien ne c’était passé. Pas ce soir.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/skyhelltattoo
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 127
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement de son cousin

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
♠ Relations conflictuelles :: ►Sam, un mafieux, Gormogon
♣ Vos Alliés : : ►Rolland Daggett
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Un air de famille ft Eddy Attano   Lun 26 Juin - 16:01

Eddy regarda la jeune fille s'approcher doucement. elle était belle pour une jeune femme "rebelle", elle avait cette beauté de la souffrance. Elle était belle mais émanait d'elle de la douleur, une souffrance inavouable et dans ses yeux fatigué était marqué une grande résiliation. Ce que confirma la première remarque de la jeune fille et qu'Eddy n'apprécia pas vraiment même si cela était compréhensible vu ce qu'elle venait de traverser.
Eddy de rappela alors, d'une petite caserne où il avait été en mission, il devait avec son équipe, infiltrer la base et tuer son chef, saboter les défenses sol-air pour permettre un bombardement. La mission ne s'était pas déroulé comme prévu quand il découvrit, des femmes a moitié nu et crasseuse,  enfermée et attachée dans un sous sol, d'un des bâtiment. Elle servait de défouloir sexuel au soldat. Des animaux, c'était-il dit. malheureusement, il ne pouvait pas modifier la mission pour les extraire efficacement avant le passage des avions. Il avait donc décidé de les libérer, de leur donner des vêtements venant des baraquements et enfin de leur montré un point de sorti. Il n'avait jamais su si l'une d'elle s'en été sort. 

Eddy quitte et lui tend sa veste de sweat. Il ne pouvait pas laisser la jeune fille dans un tel état.

- Je suis pas intéressé m'selle... aller prenez ça avant que vous chopiez froid... Pour le verre je dis pas non mais c'est moi qui offre... et si on passe devant une boutique de fringue je pense que se serait nécessaire.


Eddy regard le cadavre que la jeune fille venait de mutiler et voit légèrement plus haut vers le mur , un pistolet de petit calibre. puis ramasse celui d'un des malfaiteur, plus un chargeur dans la chemise du cadavre et les tends a la jeune fille.

- Vous devriez faire plus attention... je sais pas ce que vous cherchiez, mais les emmerdes vous les avez trouvé... Aller prenez ça, ça sera plus efficace que votre pétard mouillé.


Eddy commence a s'éloigné de quelque pas.


- Alors vous venez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Criminel(le)
Féminin Messages : 10
Date d'Inscription : 05/06/2017
Localisation : EastEnd

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Sky Hill
MessageSujet: Re: Un air de famille ft Eddy Attano   Dim 23 Juil - 21:35

Un air de famille


ft Eddy Attano





 Je ne lâché pas du regard cet homme, scrutent les moindres trait de son visage, l'observent avec une certaine fascination, non, envie, mélancolie. Je n'arrive pas à mettre un sentiment là dessus, le ton de sa voix, son physique, son attitude, tous, absolument tous lui ressembler, il est le portrait cracher de mon frère, Mon cerveau commence déjà à mettre en scène des scénarios farfelu qui sont totalement impossible.

J'observe quelque instant son sweat avant de me décider à l'enfiler, ramenant la capuche sur la tête, ne trouvant même pas la force de refusé son invitation, je dois payer, c'est comme ça. Je ne le quitte pas du regard, gardant un visage neutre, fronçant les sourcils. "Appel moi Sky s'il te plaît, j'ai que 21 piges alors le vous me dérange"


Je pris également l'arme sans même relever ce qu'il viens de me dire sur mon ‘pétard mouiller'. Le rangeant dans la poche avant de relever le regard, voyant le jeune homme plus loin, accélérant le pas pour le rattraper, restant le plus prêt possible de lui. S'y il peut me ramener chez moi après notre petit verre.

Mon regard ce perdais dans les magasins fermés à cette heure-ci, les bars ce vidant petit à petit, reconnaissant quelque visage, je ne sais même plus si j'ai couché avec eux ou si je me suis battue avec. Baisant le regard pour me planquer derrière mes cheveux et la capuche.

« Je préférerais qu'on aille chez moi, j'ai pas très envie de croiser certaine personne. » Autant être franche non ? Entre passé une fin de soirée plutôt calme ou foutre encore le bordel ? Le choix est simple.


Code by Joy



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/skyhelltattoo
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 127
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement de son cousin

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
♠ Relations conflictuelles :: ►Sam, un mafieux, Gormogon
♣ Vos Alliés : : ►Rolland Daggett
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Un air de famille ft Eddy Attano   Mer 26 Juil - 16:52

- Très bien, sky. Moi c'est Eddy. Ravie de te rencontrer.

La jeune fille le regardait de façon bizarre. Après avoir pas mal marché et avoir accepté de la ramener chez elle, Eddy commença a poser des questions.

-Tu faisait quoi là bas, sky ? Car même si je veux bien croire que tu sais te défendre et que tu a vu pire, si j'avais pas été là, les trois abruti aurait eu ce qu'il veulent.

Cette question était plus pour ouvrir une conversation, il se doutait quelle traînait là bas pour ce défoncer. Comme la plupart des personne qui traînait là bas... Eddy était un peu triste, de voir une jeune femme, dans cet état même si tout était du a cette ville.
Ils croisèrent un énième distributeur, Eddy décida de s'y arrêter. Il commanda une simple bouteille d'eau.


- tu veux boire un truc ? pour le coup se sera sans alcool.

Eddy n'était pas devin mais vu l'aspect et l’attitude de la jeune fille, et elle devait rarement se passé de produit pour ce "détendre" ou "s'amuser".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un air de famille ft Eddy Attano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Famille d'honneur sur la parade
» La famille nombreuse en Afrique!
» La famille Brasseur
» Famille Ristori _ état civil
» [Cinéma] La Famille Suricate (15.oct.2008)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Burnley :: Station Centrale du Réseau de Rails-