Forum JDR/RPG sur Batman
 

Partagez | .
 

 « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Justicier(e)
Masculin Messages : 91
Date d'Inscription : 04/06/2017
Localisation : Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicier
♠ Relations conflictuelles :: ► Les criminels de Gotham City
♣ Vos Alliés : : ► Batfamily
avatar
Tim Drake
MessageSujet: « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman   Sam 10 Juin - 16:44


« L’envers du décor »
ft. Bruce Wayne / Batman

_____ Il y avait une once de colère dissimulé dans son regard, un visage fermé par la haine, le corps immobile depuis plusieurs heures, la sensation qu’il s’était perdu dans des pensées négatives, plutôt violentes. Des pensées qui n’avaient pas l’habitude de venir troubler l’esprit de ce jeune garçon. Il était immobile depuis déjà quelques heures, les pupilles se baladant dans toute la Batcave où il s’était retrouvé prisonnier. Pas de moyen de communication, ces appareils de hautes technologies étaient complètement brouillés et sont accès aux données du batordinateur avait été restreint au maximum. Il était donc impuissant, contraint à rester isolé du reste du monde dans un endroit confiné, à l’abri des mauvaises personnes qui menaçaient le justicier.
 
Le chaos régnait dans Gotham, la chauve-souris avait songé à protéger ces proches, notamment le plus jeune, celui qui avait encore beaucoup à apprendre malgré ces  impressionnantes capacités pour son âge. Pourtant, le jeune garçon avait l’habitude d’être préservé des menaces primaires de Gotham tel que le Joker. En tant que Robin, il devait demander de l’aide au moindre danger. Le monde avait bien changé maintenant, et Tim avait pris une partie de son indépendance. Malheureusement peut-être était-il encore trop jeune ? L’adolescent pouvait comprendre que les risques étaient importants, mais il commençait à se lasser de cette surprotection de la part de son mentor. Il pouvait s’estimer chanceux que Tim soit d’humeur très calme et qu’il n’était pas du genre à lever la voix et à exprimer ce qu’il ressentait. Il prendra sur lu, serrera les dents ainsi que les poings et gardera le silence.
 
En attendant, il n’était pas question pour Timothy de rester les bras croisés en attendant qu’on souhaite le libérer de son bunker. Il avait encore de l’ingéniosité à revendre et ce n’est pas Bruce qui le contraindra à rester en place. Il s’était concentré sur le Batordinateur, depuis plusieurs heures, l’écran était figé sur la page d’accueil, impossible pour le jeune Red Robin d’avoir accès aux fichiers et aux capacités de ce puissant ordinateur. Il grogna, serra les poings puis finit par baisser le regard sur ce qui semblait être la centrale de cet ordinateur. Il pouvait faire quelque chose pour réinitialiser tout ça. Il s’abaissa, dévissa les plaques métalliques qui protégeaient tous ces fils, ces composants constituant la machine en question. Tim leva la main pour saisir son équipement posé sur la table juste au-dessus de lui, plus précisément sa ceinture pour tenter de surpasser Bruce et son système de sécurité.
 
Plusieurs heures, quelques litres de caféine plus tard, Tim obtient enfin une réponse. L’écran d’ordinateur finit par répondre à ces attentes. Le système redémarre et donne enfin accès à toutes ces fonctionnalités, cela sous-entendait donc l’accès au système de sécurité de cette satanée Batcave. Un sourire satisfait illumina enfin. Il referma la plaque métallique, resta quelques secondes assis sur le sol, appréciant sa victoire avant de laisser échapper un rire. Il n’est plus un enfant, il commence à surpasser son mentor, et cette idée le satisfait grandement.
 
« Tu pensais que je resterais gentiment en place sans rien faire, Bruce ? » murmura-t-il, comme s’il s’adressait directement à son mentor qui ne se trouvait heureusement pas sur les lieux pour l’instant. « Voyons voir ce que  tu essayes de me cacher à Gotham… 
»
.
 
 


Dernière édition par Tim Drake le Jeu 29 Juin - 9:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 547
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
♠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman   Sam 10 Juin - 17:59

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

"Tu veux de l'aide ?"

Dis-je d'une voix calme et grave. Ce n'était pas Batman qui était là, mais Bruce Wayne, du haut des escaliers qui menaient au Manoir. Mon retour dans la Batcave s'était fait sans bruit, et pour cause, j'avais repéré le retour de Red Robin dans les lieux et j'avais verrouillé la Batcave au moment même où il était apparu dans le sanctuaire de Batman. Le piège s'était refermé sur l'oiseau, mais j'avais de bonnes raisons. Premièrement : Le Gant Noir qui avait infiltré la Batcave il y'a encore quelques semaines et qui avait déjoué mon système de sécurité. Et deuxièmement, les dernières informations à propos de Black Mask, l'arrivée de ce procureur dans ma ville, son interview avec Vicki et bien sur, le crash de l'avion Wayne Tech, tout ça faisait énormément de moments difficiles pour Batman, et notamment Bruce Wayne. Voila aussi pourquoi je faisais l'amélioration des défenses du Manoir. Protections anti-intrus, barrières lasers dans le jardin et bien sur, un système d'identification rapide de l'intrus pour que l'on puisse juger du degrés de dangerosité de l'ennemi. Le Manoir Wayne possédait des défenses assez puissantes, mais juste au niveau défensif et neutralisant. Je n'avais pas pour vocation de mutiler les paparazzis éventuels ou les quelques voleurs qui tenteraient d'y pénétrer par effraction, même si ça ferait une bonne leçon pour eux. Une tasse de thé dans la main, je fixe le jeune homme qui était mon Robin, mon plus proche allié dans le combat contre le crime. Il avait commencé à dépiauter le Bat-ordinateur, usant de ses talents pour la mécanique et l'informatique pour accéder à mes dossiers et il y'était arrivé. Selon une autre époque et une autre façon de tester mes élèves, cela aurait pût être une épreuve intéressante de le voir s'échapper de la Batcave, histoire de voir les talents dont il pouvait faire preuve. Mais je connaissais Tim, je savais qu'il était doué, et je savais aussi qu'il était un des meilleurs que j'avais entrainé. Bien sur, Nightwing restait le meilleur en terme de combat, mais Tim avait un don pour ce qui était des énigmes et des technologies, et cela faisait de lui un atout pour cette époque technologique qui s'annonçait de plus en plus étouffante en ce début de siècle. L'air neutre, je fixe mon pupille avant de descendre les marches, pour arriver au niveau de la passerelle où se tenait l'ordinateur central de la Batcave.

"Ordinateur. Niveau d'état minimal."


Et les défenses, les verrous, les portes scellées s'ouvrirent. Tout en fixant Tim du regard, je l'évaluais, sa colère aurait pût être compréhensible quand on y pense, mais avec tout ce qui s'était passé, je ne voulais pas montrer que cela m'avait affecté, pouvant amener le doute autour de mes plus proches alliés. Oui, Hurt m'avait affecté, il avait blessé le petit garçon qui était en moi et qui avait souffert des calomnies récentes. Oui, j'avais refusé à un de mes alliés de sortir de la Batcave pour son propre bien, et je n'avais aucune envie qu'il découvre les dossiers récents, cela pourrait très certainement briser notre famille. Mais comme de toutes façons, il le découvrirait très vite, je me devais de lui annoncer la couleur. Montant le petit escalier vers le Bat-ordinateur, je pose ma tasse de thé sur la grande table avant de parler à nouveau.

"Dossier Wayne, Thomas."


Pas mon père, mais un autre homme fut sur l'écran. L'image d'un homme portant le costume que mon père avait endossé le temps d'une soirée. Le Docteur Simon Hurt, responsable de l'attaque de la Batcave et de la vagues de scandales qui m'affublaient. Observant l'ordinateur, je pointe du doigt le portrait ricanant du sombre psychiatre qui avait étudié le Batman quelques années plus tôt, dans l'espoir de comprendre ce que pouvait être la folie chez les criminels. Je n'avais pas à me justifier, et je ne voulais pas semer le doute et l'incompréhension chez Tim ou chez Dick. Je ne voulais pas qu'ils s'interrogent sur mes motifs, au point d'en faire une affaire personnelle et qu'ils puissent être la cible de Hurt. Ce-dernier avait tout fait pour découvrir mon identité, ce qui signifiait qu'il connaissait les identités de Dick et de Tim, donc, même si Hurt était au fond de l'eau, son gang restait un danger pour eux.

"Je n'étais pas sur de mon fait, ce pourquoi je t'ai enfermé ici pendant quelques heures. Mais maintenant que le gang du Bossu, de Charlie Caligula ou du Gant Noir sont maintenant hors de Gotham, je peux espérer que tu seras en sécurité. Pour le moment."


C'était une sécurité nécessaire. Malgré la froideur dont je pouvais faire preuve, la seule idée de voir Tim tué aurait été une plaie non guérissable dans mon cœur. Tim avait beau être un jeune homme doué et intelligent, il était encore jeune, et ne pouvait surement pas comprendre que malgré toutes mes précautions, je tenais à ce qu'il reste en vie. Une angoisse qui me reste depuis la mort de Jason, et j'espérais que Tim pouvait le comprendre. L'observant sans faillir, je détourne le regard vers le rictus de Simon Hurt, le Diable, comme il aimait s'entendre dire être. Oui, il était le diable, c'était un démon qui avait vendu son âme pour l'immortalité, un Wayne qui avait été banni par le reste de la famille, et maintenant, il voulait s'en prendre à ce qui restait de la famille Wayne. Grossière erreur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 91
Date d'Inscription : 04/06/2017
Localisation : Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicier
♠ Relations conflictuelles :: ► Les criminels de Gotham City
♣ Vos Alliés : : ► Batfamily
avatar
Tim Drake
MessageSujet: Re: « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman   Jeu 15 Juin - 21:47


« L’envers du décor »
ft. Bruce Wayne / Batman
_____Ce n’est pas comme ci s’était la première fois que Bruce lui faisait le coup de la surprise. Apparaitre sans prévenir c’est son truc, et Tim avait fini par cacher l’effet de surprise que tout cela impliquait. Il se retourna, un visage complètement fermé, en colère s’offrait alors à lui. Il serrait les dents, il en voulait beaucoup à son mentor de l’avoir enfermé là, et il y avait de quoi. Ce n’était pas des façons de traiter un adolescent, et ce dernier ne semblait pas supporter d’être mis à l’écart. Ce sentiment emplissait sa colère envers Bruce. Il avait intérêt à avoir une bonne raison de lui avoir fait cela. Il sait qu’il en a une, il en a toujours une. Il cherchait juste à mettre l’un de ces plus jeunes disciples à l’abri des menaces qui errent sur Gotham et qui pèsent lourdement sur le Chevalier Noir. S’en prendre à sa famille, c’est comme toucher un point sensible. Tim en a conscience, et même s’il en veut à son père adoptif de lui avoir claqué la porte au nez. Il cachait sa colère derrière des grimaces, des contractions musculaires. Il ne décrochait pas un mot depuis son arrivée, le laissant approcher du batordinateur. Il se dressa sur ces deux jambes et recula de quelques pas pour laisser la place à son mentor pour atteindre la puissante machine. Red Robin croisa les bras, son regard était resté fixé sur Bruce, il finit par faire taire ce silence bien trop gênant.

«
Je déteste te dire ça, Bruce, mais j'aimerais plus que de petites explications. »  grogna Tim en se rapprochant, décroisant les bras, soupirant. «  Je ne veux pas le speech habituel. Je sais que tu as peur pour moi. Tu as toujours peur pour moi. »

Le timbre de sa voix soulignait bien la rancœur qui l’avait après son mentor. Il n’avait pourtant pas envie de jouer les rancuniers ce soir-là. Il pardonnera sur ce coup-là, mais n’oubliera pas. Il laissa échapper un soupir, le laissant bidouiller l’ordinateur à sa guise. Tim ne leva pas immédiatement le regard sur l’écran. Il décroisa les bras, ce n’était décidément pas dans son habitude de se mettre en colère pour des raisons qu’il comprenait presque.

«  J’espère au moins que ça en valait la peine, car tu ne m’auras pas deux fois. » affirma Timothy avant de se rapprocher  de son mentor ainsi que de l’écran de la machine. « Quoi qu’il se passe, on règle ça en famille, Bruce. »

C’est à ce moment qu’il comprend ce que Bruce a essayé de cacher à son acolyte. Il observait à son tour ce visage qui ne lui était pas étranger, Simon Hurt. Cet individu avait déjà semé le chaos dans la vie du Chevalier noir. Est-ce donc pour cette raison que la chauve-souris avait employé les grands moyens.

«   Je sais que tu cherches à me protéger, mais je crois également que tu cherches à te protéger en m’écartant de tes petites affaires. Je ne suis pas ta faiblesse, Bruce. Tu sais que tu peux me faire confiance, je ne suis pas du genre à prendre des risques inutiles. Tu m’as tout appris, mais je ne cesse d'avoir la désagréable sensation que tu doutes de moi. Peut-être comprendras-tu un jour ce que je ressens. »  Un ange passa, Tim avait retrouvé son calme habituel. « Si tu es là, c’est qu’il y a quelque chose qui te tracasse. Plus de secrets Bruce, je commence à m’en lasser. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 547
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
♠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman   Dim 18 Juin - 15:24

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

La réaction de Tim était compréhensible. Je voyais toujours mes plus jeunes élèves comme des faiblesses selon le type de criminel et en fonction de sa gravité. Des monstres comme Hurt, Zsasz ou le Joker, il me fallait les prendre en priorité et les éloigner de Tim, Dick ou même Batgirl. Ils étaient trop incompréhensibles pour leurs jeunes esprits, et puis, ils étaient encore trop loin d'imaginer ce dont ils étaient réellement capables. Mais là, avec Hurt qui s'est allié à Black Mask et qui avait embauché le Joker pour me piéger à Arkham. Et le pire, c'est que Hurt avait déjà préparé ses plans en ce qui concernait Tim et Dick. Et c'était monstrueux. Dick aurait dût finir lobotomisé, quant à Tim ... La lassitude qu'il éprouvait était certes compréhensible, mais ma mentalité n'avait pas à s'expliquer sur certaines choses. Pour tout dire, je répugnais à donner des réponses à mes actions, surtout à mes jeunes pupilles, mais parfois, un peu de clairvoyance permettait de s'en faire des alliés qui reprennent moral dans la lutte contre le crime. Restant de marbre, je regarde Tim qui parle, qui semblait calmer sa colère. Les traits de ses muscles et de son visage sont faux, je le connaissais bien, parfaitement même. Il était en colère et Alfred l'avait parfaitement formé en terme de mimiques de théâtre, tout comme il l'avait fait jadis. Soupirant devant le jeune homme, je pose ma tasse de thé avant de regarder le portrait affiché sur l'écran. Qu'il pouvait être méprisable, et monstrueux. Simon Hurt, alias Thomas Wayne. Membre déchu de la famille banni pour ses monstruosités à l'époque de Benjamin Franklin. L'idée même de le voir sur cet écran m'énervait intérieurement. Il avait sali la mémoire de mon père et de ma mère, et encore aujourd'hui, je devais tout faire pour laver ces calomnies qui souillaient le nom des Wayne. Grâce à la complicité de Black Mask, Hurt avait réussit à organiser une véritable bande de truands dans le but de me vaincre à Arkham, et malheureusement pour lui, il avait salement échoué. Mais je ne m'arrêterai pas de le traquer, et quand je le trouverai, je pourrais enfin lui coller mon poing en pleine figure. Quant à Black Mask, il passerait bientôt en jugement, un procès allait être organisé pour que nous puissions enfin le faire tomber de son piédestal. J'avais envie d'y croire pour tout dire, dommage que Gotham nous réserve encore de mauvaises surprises, je pouvais le deviner en mon âme. Gotham City allait devenir invivable dans les prochaines semaines, je pouvais le prédire. Regardant mon pupille, je luttais contre moi-même pour essayer d'articuler quelque chose.

"Tim."


Je comprenais sa déception, pour lui, c'est comme si je l'avais poignardé en plein dos. Mais pourquoi ne pouvait-il pas comprendre ce que je voulais pour lui ? Il me fallait donc être clair, même si j'avais en horreur de me confier, de dire ce que je ressentais au plus profond de moi. Bruce Wayne avait été quelqu'un de compatissant, d'humain, oui, c'était la mission de Bruce Wayne, et j'ai offert l'hospitalité et le logis, ainsi qu'une famille à ceux que j'avais recueilli. Mais qu'est ce que je pouvais détester de montrer le moindre de mes sentiments, je ne pouvais pas supporter ça. Les sentiments sont un luxe que Batman ne doit pas s'offrir, qu'il ne peut pas se permettre. Bruce Wayne, lui, était tiraillé entre le faux et le vrai. Le masque dans la haute société, et la complicité et la vie de famille avec ses proches enfants. Je préférais que Tim reste en dehors de la cave pendant ce laps de temps où je me débrouillais avec Hurt, et d'ailleurs, ce-dernier savait pour ma vie personnelle : Il savait pour Tim, Barbara et les autres. Il savait et ce que j'avais découvert était d'un cynisme sans fin.

"Hurt t'avait promis au Joker. En te gardant dans l'ignorance ces derniers mois, j'ai préféré que tu n'ailles pas au devant de ce monstre."


La blessure de Jason, toujours et encore. La seule idée de perdre Tim des mains du Joker, encore une fois, était une plaie qui ne se refermerait surement jamais. L'idée seule de voir le corps inanimé de Tim dans mes bras ou même Dick pourrait briser tout ce que je pouvais porter comme idéaux de justice et d'ordre au sein de cette ville. Jason fut une plaie très dure à supporter, il fut un fils oui, mais il n'était clairement pas fait pour être un Robin. C'était une tête brûlée, et qui n'en faisait qu'à sa tête, cependant, il ne méritait clairement pas le destin qui l'avait frappé. Tué par le Joker, puis ramené à la vie et récupéré par la Ligue des Ombres pour devenir un artisan de haine et de meurtres. Il avait perdu l'esprit, et si cela arrivait à Tim, jamais je ne pourrais me le pardonner. Jamais.

"J'ai été drogué, mes facultés physiques et psychiques ont été altérées et j'ai sombré dans un état second où je n'aurai pas fait la différenciation entre allié ou criminel. C'est une autre raison plus que suffisante pour ne pas avoir été près de moi à ce moment."


Les choses que j'avais faite pendant que le Batman de Zurr en Arr agissait ... J'avais tabassé à mort Charlie Caligula, j'avais cogné violemment une escouade de gargouilles et j'avais monstrueusement estropié tous ceux qui se dressaient devant moi à l'asile d'Arkham, avec un petit délirium avec un certain Bat-mite qui m'accompagnait en permanence et qui m'expliquait ce qui se passait au fond de mon être ravagé par la drogue de Hurt. C'était comme vivre dans un rêve, un rêve qui se terminait par une mort cérébrale. Mais je me réveilla et je sortis du cercueil, avant de m'occuper de Hurt une bonne fois pour toutes. Observant Tim, mes yeux étaient fatigués, sinistres. Une certaine lueur de tristesse apparaissait, même si je n'en montrais rien physiquement. Quelque chose de sinistre, comme si ce combat n'avait pas de fin. Comme si j'étais damné à le reproduire chaque jour, escaladant de nouveaux caps dans l'horreur du crime. Qui sait ce qui arriverait demain à mes plus proches amis ? Et pour moi-même ? Qu'est-ce qui m'attendait ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 91
Date d'Inscription : 04/06/2017
Localisation : Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicier
♠ Relations conflictuelles :: ► Les criminels de Gotham City
♣ Vos Alliés : : ► Batfamily
avatar
Tim Drake
MessageSujet: Re: « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman   Lun 19 Juin - 13:05


« L’envers du décor »
ft. Bruce Wayne / Batman
_____L’honneteté de la chauve-souris avait fait perdre les derniers sentiments de colère qu’avait le jeune garcon pour son mentor. Son visage était beaucoup moins fermé, ces bras se décroisent définitivement, un dernier souffle pour laisser partir toute la colère qu’il avait en lui. L’adolescent se permis de fouiller davantage dans ce dossier, s’imposant dans son rôle d’acolyte, n’attendant pas les instructions du justicier pour se renseigner sur ce Simon Hurt. Il écoutait en même temps les justifications de son mentor, pianotant sur son clavier avant de se tourner vers lui, lui faire face, le regardant droit dans les yeux. La surprotection de Bruce était quelque chose que l’adolescent devait apprendre à supporter. Ce n’était pas évident de vivre dans l’ombre de l’échec de la chauve-souris.

« Bruce, j’ignorais ce que tu as vécu avec ce Simon Hurt, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de le croiser. Je comprends maintenant. Tu cherchais à m’éloigner au maximum de cette personne car elle me voulait du mal… Soit. »  L’adolescent regarda quelques secondes sa tasse de café vide, puis jeta un rapide coup d’œil sur la réserve de café, complètement vidé par Tim durant sa séquestration. « Si j’avais été à tes côtés Bruce, je ne t’aurais peut-être pas neutralisé, mais j’aurais trouvé les moyens de te faire revenir à la raison. Tu as pris une autre décision, je suis quand même rassurer de voir que ce Simon a échoué dans ces plans. »

Timothy avait laissé échapper un soupir, il oublia rapidement l’idée de prendre une vingt-cinquième tasse de café pour cette nuit, il avait de quoi tenir pendant une semaine sans fermer l’œil. Ces yeux étaient complètement fatigués, des cernes s’étaient formés autour de ces paupières lourdes qui se soutenaient grâce aux pouvoirs de la caféine. Il prit la peine de s’asseoir sur le fauteuil de Bruce, juste devant le batordinateur, le coude sur la table, le poing sous le menton, un air pensif devant l’écran d ce puissant ordinateur.

«  Et maintenant ? Tout est finit ? C’est ça ? Je n’étais peut-être pas présent pendant votre petite querelle mais je doute que toute cette histoire soit terminée. QU’en est-il de Simon et du reste de son équipe ? Je ne veux pas me monter défaitiste Bruce… mais je ne pense pas que ton combat soit terminé avec ces hommes… Et peu importe ce que tu en penses maintenant, tu ne dois plus te battre seul. Tu vas avoir besoin de mon aide, que tu le veuilles ou non. » Timothy leva son regard vers Bruce, il ne semblait pas vouloir lui laisser le choix sur sa décision. Pas question de se retrouver enfermé une seconde fois dans son propre bunker. «  Maintenant, qu’est-ce qu’on fait Batman ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 547
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
♠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman   Lun 19 Juin - 14:31

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Alors que Tim se pose sur le fauteuil en face de l'imposant Bat-ordinateur, je restais debout tout en scrutant les données recueillies sur Simon Hurt. Ses parcours professionnel, son histoire "inventée" qui était établie selon les dossiers du GCPD, j'avais eu beaucoup de mal à trouver toutes ces informations sur le quidam, mais on y'était, on l'avait cerné. Batman l'avait eu et il avait levé le mystère sur ses origines maléfiques qui ne sont maintenant plus un secret. Simon Hurt, alias Thomas Wayne. Ses plus proches alliés, en prison ou en fuite. Les derniers reliquats du Gant Noir et du gang de Hurt étaient dispersés dans Gotham City. Alors que le dossier défilait de manière automatique, les alliés de Hurt se présentèrent sur l'écran. Une bande de criminels costumés et tous aussi dangereux les uns que les autres. Ils n'étaient pas particulièrement "connus" dans le microcosme de la Pègre, mais ils avaient tenté de s'y intégrer : Sans grand succès. Le premier était une espèce de bossu, semblable à celui de Notre Dame du roman de Victor Hugo, alias Guy Dax, un chirurgien qui a prit l'asile d'Arkham tout en maltraitant le corps médical. On le surnommait "Le Bossu" et il était le bras droit de Hurt, actuellement en fuite, lui et son gang des gargouilles. Le second était un homme bien connu : El Sombrero, accompagné de Lady Scorpiana, tous deux amants. Lui se spécialise dans les pièges mortels, et elle dans les poisons les plus violents qui puissent exister. El Sombrero était l'ennemi d'El Gaucho, et il avait truffé le Manoir Wayne de pièges plus ou moins dangereux. Le troisième était Charlie Caligula, actuellement incarcéré à Arkham. Un vieux baron de la Pègre qui se croit être le nouveau Joker sur le plan de imprévisibilité et du théâtre, ce n'était qu'un vieillard dépassé qui tentait de se sortir de son échec à Rome. Et ça défilait, les visages, les noms se succédaient, dossier après dossier en continu. King Kraken, Swagman, Jézébel Jet, Pierrot Lunaire, tous avaient joué un rôle dans cette soirée monstrueuse à l'asile d'Arkham, et enfin, le dernier inscrit au panthéon de cette pantomime effroyable : Le Joker. Comme toujours, son dossier était toujours incomplet, histoire, véritable nom, tout n'y était pas. Comme toujours et à jamais, je supposais. Regardant Tim, le visage cerné, fatigué, on sentait qu'il était proche de la fatigue physique, pas mentale : physique. S'il buvait trop de café, il pourrait commettre une erreur, faire une erreur d'analyse. Le café est bon oui, mais modéremment, et à en juger la cafetière vide, il a dût en boire au moins vingt. Est-ce qu'il était en état de m'accompagner ? Il faudra déjà qu'il décuve un peu de la caféine qu'il avait avalé et qu'il prenne au moins deux bonnes nuits de sommeil. Malgré l'état dans lequel il était, il semblait encore avoir des facultés à réfléchir sur la suite d'actions qu'il était nécessaire d'appliquer pour le moment. Quand on y réfléchit parfaitement, la chose était logique, et il me fallait donner les derniers points de détails à mon jeune pupille.

"Il ne s'appelle pas Simon Hurt. Son vrai nom est Thomas Wayne et il a près de trois cent ans. Oui, il ressemble beaucoup à mon père et c'est son ancêtre. De ce que je sais, il a trouvé un moyen de vivre éternellement et fut banni de la famille Wayne. Maintenant, il cherche à se venger en salissant mes parents et en trainant dans la boue Alfred. Tu as lu les derniers scandales en date dans le journal, je me doute ..."


J'avais examiné l'épave minutieusement. Il avait trouvé le moyen de s'extirper, lui et son complice, hors de l'appareil avant l'explosion. Tu parles d'une chance, la canaille trouve toujours le moyen de s'en sortir pas vrai ? Buvant quelques gorgées de mon thé, j'étais excédé, rien que de repenser à ce qui s'était passé ce soir-là, la fatigue mentale, la colère et la rage que j'avais eu contre Hurt, le Joker et la trahison de Jézébel, tout fusse parfaitement organisé pour me pousser à bout, mais contre toutes leurs attentes, ils avaient très clairement échoué. En observant les résidus de l'appareil, l'explosion était survenue bien avant d'atteindre la baie de Gotham. J'avais aidé à saboter l'appareil en propulsant mon poids, mais je n'ai pas pût faire exploser par moi-même l'appareil. Soit quelqu'un s'en est chargé, soit c'était volontaire : Une diversion, et cela pouvait permettre de conclure à la mort de Hurt, alors qu'en réalité, il reviendra très vite pour m'empoisonner ma famille et ma ville. Il fallait agir, oui, et agir rapidement. Connaissant le bonhomme, ses fréquentations et ses ressources, il était déjà dissimulé dans les bas-fonds de Gotham, en train de lécher ses plaies, comme un chien, prêt à mordre de nouveau jusqu'à ce que mort s'en suive. Hurt était un chien, un vrai, un animal qu'il fallait enfermer dans un lieu clos et envoyer dans un lieu que personne ne trouverait jamais. Si seulement c'était possible.

"Ce soir-là à Arkham, son hélicoptère s'est écrasé dans la baie. Je n'ai pas retrouvé son corps. Il est encore à Gotham, Tim. Et il est dangereux. Il va falloir que nous écrasions ses anciens alliés. Trouve ce que tu peux sur eux et entraine-toi, redouble d'efforts, ils ont les moyens d'arriver à leurs fins."


Regardant Tim, il avait raison sur une chose. Rien n'était terminé, ça ne s'arrêtait jamais. Dès qu'on coupait une tête de l'hydre du crime, deux autres poussaient, c'était la sempiternelle question qui revenait sans cesse. Est-ce que Batman était celui qui faisait venir, indirectement, tous ces criminels à Gotham ? Est-ce que Superman, Green Lantern ou Wonder Woman avaient le même problème ? Fort peu probable. J'étais un être humain comparé à eux, donc vulnérable face aux autres qui étaient presque immortels. C'était l'idée que les criminels se faisaient de moi, en me tuant, ils auraient la gloire et la légende. Mais est-ce que tout ça valait la peine au final ? Le monde s'embrasait doucement, et le crime redoublait d'efforts à chaque fois. Est-ce que ça valait le coup de se battre ? J'esquisse un sourire tout en me dirigeant vers Tim. Bien sur que j'aurais besoin de son aide, comme celle des autres, car Dick, Tim, Barbara et Harper étaient eux aussi, autant motivés que moi à combattre le crime. Et c'était ce qui faisait notre force, notre conviction de faire ce qui était juste. Posant la tasse sur la table, je regarde mon jeune pupille avec un léger et bref sourire, une chose assez rare chez Bruce Wayne, sauf pendant les rassemblements mondains où le "faux" Bruce Wayne faisait preuve de tout son charme et de sa prépondérance. C'était presque perturbant de voir un Bruce Wayne souriant, ou même empreint de sympathie, mais ça pouvait arriver. Cela n'était pas arrivé depuis que Dick venait de revêtir pour la première fois, son costume de Robin. C'était nos jours joyeux. Quand le crime ne se résumait qu'à arrêter quelques criminels costumés qui se lançaient dans des vols saugrenus ou qui semer la zizanie avec des gadgets presque idiots. Mais les temps ont changé, drastiquement, surtout depuis la mort de Jason et la paralysie de Barbara. Comme si tout s'effaçait pour devenir plus gris, plus sombre. Mais recueillir et élever de jeunes orphelins a quand même été ce que j'ai fait de mieux dans ma vie, en tant que Bruce Wayne dirons-nous.

"Cela ne finit jamais Tim. Mais n'oublie pas, essayer de faire quelque chose, c'est déjà résoudre la moitié du problème."


Ne jamais laisser le doute s'installer, ne jamais perdre confiance envers les uns et les autres, même si cela peut-être très dur au final. Je n'étais pas réputé pour être le meilleur des hommes, ni le meilleur des pères adoptifs, mais j'essayais de faire ce qui était juste pour les protéger tous. Toujours embrasser ce que le destin nous lance à la figure. On peut fléchir, on peut tomber, mais l'important est de toujours se relever, malgré les horreurs dont nous sommes les témoins immuables. C'était notre lot commun, à nous, les héros de Gotham.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 91
Date d'Inscription : 04/06/2017
Localisation : Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicier
♠ Relations conflictuelles :: ► Les criminels de Gotham City
♣ Vos Alliés : : ► Batfamily
avatar
Tim Drake
MessageSujet: Re: « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman   Mar 20 Juin - 21:25


« L’envers du décor »
ft. Bruce Wayne / Batman
_____Bouffé par la caféine, l’adolescent arrivait tout de même à garder une lucidité totale, une attention sans faille mais une forme physique complètement artificiel. Son corps était effectivement affaiblit par les nuits blanches, sa vie d’étudiant qu’il ne devait pas négliger pour autant. Il pouvait mentir à beaucoup de monde sur sa santé physique, mais jamais il n’arriverait à le faire à Bruce. Il était en train de lever les yeux sur lui, un maigre sourire aux lèvres.

« J’ai vu oui. Cet homme n’a aucune limite pour nuire à la famille Wayne de ce que je peux comprendre… Et on ne peut pas écarter l’hypothèse qu’il soit toujours en vie, c’est même la situation la plus probable. Ne jamais conclure qu’une personne est morte sans avoir retrouvé son corps, c’est comme cela que ça fonctionne à Gotham, non ? » Un flux de pensée traversa l’esprit de Tim, il était pensif, le regard ailleurs, se baladant de gauche à droite. « C’est vrai… Il faut retrouver ces anciens alliés, Bruce, les diviser avant qu’ils ne se rallient de nouveau. C’est donc ce que tu as derrière la tête. »

Il laissa le fauteuil se glisser de nouveau pour se rapprocher davantage du BatOrdinateur et commencer à s’imposer sur l’usage de ce dernier. Si Bruce voulait que l’adolescent retrouve la piste de chacun de ces hommes ? Il le fera, cela ne lui prendra pas longtemps, peut-être plusieurs heures si le jeune garçon est assez motivé. Cependant, les effets de la caféine commençaient à se dissiper et à augmenter la fatigue de l’adolescent, debout depuis maintenant une semaine, sans répit.

« Eh bien… Si tu me fais un mot d’excuse pour ne pas aller en cours demain. Je peux te trouver tous ses petits copains en moins de deux. » Il força le dossier de son fauteuil à se retourner pour faire face à son mentor. Il eut un maigre sourire de nouveau. « Je plaisante, ça va, je ne sécherais pas les cours, je sais, j’ai compris, pas besoin de me faire la morale. Je... Je veux juste t'aider Bruce. Je ne veux pas te laisser combattre cet homme seul. Je fais aussi partie de la famille Wayne maintenant, non ? »

Un bâillement sauvage étira les muscles de la mâchoire du jeune garçon qui se détourna de Bruce pour ne pas qu’il le voit s’affaiblir.

« Il me faudrait juste une bonne dose de caféine. J’ai vidé toute la réserve. Réfléchit la prochaine fois que tu m’enfermes seul avec une réserve entièrement de café… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 547
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
♠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman   Mer 21 Juin - 11:06

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

La température de la cave était toujours froide, toujours à température presque glaciale, boire un thé après la vérification des défenses du manoir était des plus réconfortants. Quand on y repense, Hurt avait quand même bien calculé son coup en suivant le Bat-sous-marin à travers ce labyrinthe de roches immergées qui menaient sous les montagnes, et avec de la chance, il avait trouvé l'accès à la Batcave. Mais c'était Jézébel Jet qui avait un émetteur, permettant aux hommes du Bossu de pénétrer dans ce lieu. Maintenant, il serait très difficile de découvrir le chemin et d'accéder à mon repaire. Il était évident que le jeune homme était à bout. Moi aussi, nous avions tous traversé des moments difficiles au sein de cette famille. Pas seulement les différentes morts de nos amis ou proches parents, non, il n'y avait pas que ça. Il y'avait aussi les différentes querelles, les effets de colère, les cris et les engueulades tout ça parce que nous avions tous des caractères assez trempés. Surtout moi, et quand je suis têtu ... Alfred dit toujours que j'ai la tête dure, ce qui n'est pas peu dire. Observant le jeune homme, je note son addiction à la caféine, pas une très bonne chose, surtout dans notre "passe-temps", je dirais. Je regarde le reste de la cafetière, vide, totalement vidé par Tim en moins de temps qu'il n'en faut quand on boucle quelqu'un dans une Batcave. C'était compréhensible, il avait tenté de rester éveillé et de tenir bon. Une bonne chose, mais il se risquait la santé et pouvait bousiller son système cardiaque. Il fallait prendre quelques mesures avant qu'il ne reprenne le combat dans les rues. Notre travail à Gotham pouvait être très cardiaque, et un état d'excitation avec un cœur dopé à la caféine pouvait amener à une crise cardiaque des plus cinglantes. Une chose que je ne tolérais pas au sein d'une des patrouilles. Regardant à nouveau le jeune homme complètement à bout, je prend alors la mesure de ce que je dois faire. Ce n'était pas tant une question de fatigue ou de problème cardiaque, c'était aussi le fait d'être dans un état second qui m’inquiétait. Dans un état qui pouvait empêcher d'être parfaitement maitre de soi, d'empêcher d'évaluer les bonnes distances ou de devenir trop frénétique, trop irréfléchi et qui pouvait entrainer des actions non désirées.



"Deux jours de repos. Je te dispense de deux jours de cours. Pas plus. Repos et entrainement, et tu arrêtes le café pour un mois entier."

Ce n'était pas dur, pour un jeune, c'était pratiquement un cadeau offert pour Tim en quelque sorte. Mais l'entrainement ne voulait pas dire que ce serait de tout repos. Oh que non, il allait en chier sévère pendant ces deux jours, tant sur le plan intellect que sur le plan physique. De l'entrainement pour le remettre à niveau, même s'il n'avait jamais perdu ses aptitudes, l'entrainement lui ferait énormément de bien, et il aurait de quoi faire. En plus des recherches qu'il mènerait, il améliorerait son style grâce au parcours et aux hologrammes aménagés pour l'entrainement au combat. Tim fut entrainé par Lady Shiva, la seule et l'unique. Il connaissait les meilleures techniques et ça faisait de lui un des meilleurs Robin sur le plan du combat. Grayson, lui, avait un style plutôt aérien, et il était dans la rapidité. Tim, lui, c'était le cerveau et les muscles du groupe. Jason quant à lui, c'était l'obstination et le refus de se remettre en question. Ils avaient chacun à leur manière, donné au costume de Robin une caractéristique spéciale. Quand Dick faisait des blagues, quand Jason n'écoutait pas mes ordres ou quand Tim suivait les ordres à la lettre malgré certains de nos contentieux. N'oublions pas qu'il possède aussi un cerveau redoutable et qu'il en a déduit que j'étais le Chevalier Noir. C'était un bon gamin, parfois un peu trop "je la ramène", mais un bon gosse quand même. Et après la mort de Jason, il fut une bouffée d'air frais dans la Batcave.



"Je viendrais observer tes résultats. Quant à Hurt, j'ai lancé le Bat-ordinateur sur un mode de reconnaissance faciale. Si une caméra de la ville l'aperçoit, une alarme retentira. Et nous entrerons en action."


L'espionnage par système de caméras, voila une révolution et une terrible manière de pister les criminels, cela avait ses avantages comme ses défauts et je n'aimais pas cette façon de faire, mais quand un criminel à haut risque trainait dans le coin, il me fallait l'avoir le plus vite possible. Même si cela posait des questions sur le plan moral et éthique. Peut-on se permettre de bafouer la vie privée des gens ? Les gouvernements du monde entier rêvent de ce genre de techniques pour espionner leurs citoyens, savoir et contrôler, voila le rêve ultime de tout dirigeant dans son pays. Et un jour, je détruirais ce système, non par nécessité, mais par moralité. Car Batman est censé être vertueux, et il le resterait. Je n'aimais pas espionner les citoyens de Gotham City de cette manière. Lucius dirait que c'est être "Big Brother" et que ça pourrait être un moyen dangereux de s'immiscer dans la vie des gens. Il a raison, mais dans des cas difficiles, on se devait d'être intransigeant avec les actions à mener dans Gotham City. Pour tout dire, savoir que Hurt pouvait être encore à Gotham m'irritait péniblement. Cette ordure ne méritait pas d'être libre. Et une fois que je le trouverai, je l'enfermerais dans un lieu que personne ne trouvera et dont il ne s'échappera jamais. Dans un lieu monstrueux et renfermé, avec le peu pour tenir. C'était tout ce qu'il méritait.



"Il va nous falloir redoubler d'efforts, Tim. Les prochains jours seront difficiles pour Wayne Enterprises. Tu es au courant pour le crash de cet avion ? Je veux que tu enquêtes principalement dessus. C'est peut-être une manigance de Hurt, mais je pense que quelqu'un d'autre veut nuire à Bruce Wayne."

C'était une des conclusions que j'avais eu avec ce journaliste qui était venu m'interviewer. Pour tout dire, je suspectais Stagg d'être derrière ce crash d'avion, et d'avoir récupéré la souche du virus mortel qui peut à tout moment, s'échapper et semer une vague de cadavres dans Gotham City, ou dans le monde entier. Je ne sais pas ce que Stagg à dans le crâne, mais une chose était sûre, ce n'était clairement pas bienfaiteur pour l'Humanité, ni voué à soigner les maladies. Le connaissait, il avait déjà préparé son coup et depuis longtemps. Il faudra que je m'occupe de cette succursale Wayne en Chine un de ces jours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 91
Date d'Inscription : 04/06/2017
Localisation : Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicier
♠ Relations conflictuelles :: ► Les criminels de Gotham City
♣ Vos Alliés : : ► Batfamily
avatar
Tim Drake
MessageSujet: Re: « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman   Mer 21 Juin - 18:42


« L’envers du décor »
ft. Bruce Wayne / Batman
_____Bruce Wayne pu observer le visage de l’un de ses derniers garçons se decomposer suite à ces dernières restrictions. Quand son père adoptif lui affirmait qu’il allait le dispenser de deux jours de cours, c’était une bonne chose. L’adolescent était intelligent, il se préoccupait de très peu de sa vie d’étudiant, les cours étaient faciles pour lui. Il avait toujours la mauvaise habitude de faire ces devoirs aux derniers moments, cinq minutes avant le début du cours sans se faire attraper par son professeur. Il avait un comportement irréprochable, d’excellents résultats pour un minimum d’effort. La seule chose qui pouvait se refléter sans cesse sur ces bulletins de notes à défaut de ces excellentes notes, c’était les remarques de ses professeurs. « Tim souffre d’important trouble du sommeil, il serait temps d’y remédier ! » « Votre enfant confond son lit et son bureau ! » « S’endors pendant mon cours de science, c’est inadmissible ! » « Ces excellentes notes ne devrais pas lui donner le droit de s’endormir. » et j’en passe. Alors du repos au manoir lui ferait le plus grand bien, reprendre un rythme normal tout en gardant un entrainement intensif.

Toutefois, l’idée de la privation de la caféine pour une durée aussi longue que celle imposé n’était guère l’avis de l’adolescent. Il fronça les sourcils, fixant le sol, essayant de se remémorer ces paroles qui étaient sorties de la bouche de Bruce. Arrêter le café pendant un mois ? Est-ce qu’il en serait capable ? Bien évidemment qu’il avait conscience qu’il était en face d’une véritable addiction à la caféine. C’est ce qui lui permettait de se maintenir éveillé la nuit. Enfant, il avait la fâcheuse tendance à s’endormir pendant la mission. Sur le toit d’un immeuble, sur le fauteuil passager de la batmobile en marche, rien ne pouvait faire face au puissant sommeil de l’ancien Robin.
L’adolescent avait peur, peur de s’endormir en pleine mission, peur d’être vulnérable face à l’ennemi. C’est là que tout à commencer. Tim baissa doucement les yeux en signe de soumission, mais allait-il vraiment tenir sa promesse sur sa consommation alarmante de boisson caféinée ? Peu probable.

« Bruce… Je te remercie de bien vouloir accepter mon aide mais je doute de pouvoir te promette que je tiendrais parole quand tu parles de… » il n’aimait pas accepter son addiction, il niait l’évidence. Il secoue sa tête. « J’ai besoin de ça. Tu sais comment j’étais, je dois rester concentré et… ça m’aide. » Il se retourna, face au Bat-ordinateur pour se concentrer sur ce dernier. « Je vais me renseigner sur ce crash d’avion. Je resterais à tes côtés pour toute demande supplémentaires Bruce. Tu auras les réponses à tes questions très rapidement. Personne ne nuira Bruce Wayne... ils auront à faire à nous.  »

Plus les secondes passaient et plus l’adolescent sentait ses paupières devenir de plus en plus lourd. Le fauteuil devenait de plus en plus confortable, idéal pour piquer un roupillon de quelques secondes, une petite sieste, une courte pause, qui allait finir en nuit complète si Timothy perdait sa légendaire concentration, ces yeux fatigués focalisés sur l’écran un peu trop lumineux du Batordinateur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 547
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
♠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman   Mer 21 Juin - 19:56

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Tim était mort de fatigue. Quoi de plus logique ? La caféine entraine indubitablement un effet d'excitation, puis une fatigue proportionnelle à la consommation et à l'ingurgitation de café. Tim était en train de sombrer dans le sommeil. C'était logique, il avait passé un bon moment à patienter, à vérifier et à tenter de pénétrer sur le Bat-Ordinateur pendant de nombreuses heures, dans l'espoir de déverrouiller les systèmes de protections de mon outil de travail. Le mieux à faire, c'était de l'envoyer dormir. Je prend la tasse de café qui se trouvait non loin de lui avant de la poser de manière à ce qu'elle soit hors de portée de mon pupille. Hors de question que Tim devienne un drogué du café, ça, je ne le désirais pas. Green Arrow avait eu un jeune pupille qui se droguait, un junkie accro à l'héroïne, et il l'avait dégagé assez violemment. Je n'en étais pas à ce stade, mais Tim avait besoin de s'en sortir. Peut-être qu'un séjour en cure de désintoxication ? Peut-être ... Je le regardais, il allait sombrer dans le sommeil. J'avais connu ça à une époque, quand je refusais d'aller prendre une bonne nuit de sommeil, et que je me mettais à faire des micro-siestes de trente secondes. Cela m'avait démoli au bout de quatre mois, mon cerveau était en forme oui, mais pas mon corps, et j'ai dû gérer le stress qui était survenu par la suite en allant au Tibet. Peut-être que je devrais envoyer Tim au Tibet, peut-être que ça lui ferait du bien, un bien immense au moral et au corps ? Une purge des poisons lui serait utile quand je le voyais faiblir ainsi. S'il en vient à perdre sa concentration, il ne se le pardonnerait pas et il perdrait toute son ardeur au combat. Je devais prendre les choses en main dès maintenant. Je m'approche du siège où il est affalé. Avec une certaine autorité dans la voix, je lui pointe du doigt la sortie de la Batcave, sans une once de pitié pour la peine que je lui infligeais. Je ne voulais pas de quelqu'un de dépendant à une quelconque substance dans mon équipe, ça c'était certain. Je me devais de garder mes soldats, mes fils, en bonne santé.

"Au lit. Tout de suite. Alfred te fournira ce dont tu as besoin. Ne lui demande pas du café, je ferais en sorte qu'il le cache et qu'il ne t'en donne aucune goutte."


Il avait beau être le petit génie de la famille, c'était aussi le plus doux au niveau du caractère. Il ne désobéirait pas à un de mes ordres, contrairement à Dick qui s'amusait à me provoquer ou Jason qui tentait de me faire sortir de mes gonds. Tim, lui, était le plus sage des Robin, même si parfois, il serait tenté à faire pas mal d'erreurs que je ne tolèrerais pas, il était jeune et il devait encore apprendre. Quoique la vie l'avait déjà bien détruit ... Sa mère était morte, son père, Jake Drake fut assassiné par Capitaine Boomerang et il avait perdu Stéphanie Brown et Connor Kent, ses meilleurs amis et sa petite amie par la même occasion. Effectivement, Tim n'avait pas eu une adolescence heureuse, et tant bien que mal, il était resté dans la bonne ligne de conduite que j'avais tracé au sein de notre famille de justiciers. Alors qu'il se lève pour se diriger vers le haut du Manoir, je m'installe dans le siège, je devais travailler sur l'ordinateur, et j'avais beaucoup à faire, notamment à propos de cette évasion du Joker, d'Edward Nygma et d'autres criminels qui étaient encore en cavale. Beaucoup trop de criminels hélas ... Avant que Tim ne s'en aille, je lui dis, une nouvelle fois.

"Je sais que je peux compter sur toi."


Je devais souligner le fait qu'il n'était pas vu comme un fardeau non, son intelligence était des plus vives, et je me devais de le garder près de moi. J'aurai besoin de lui dans les jours à venir pour faire la lumière sur toutes ces nouvelles affaires qui arrivent. Et puis, je dois aussi me pencher sur ce nouveau problème ... La mort de ces trois personnes sur le Gotham Plaza. La seule chose que j'ai trouvé et qui me semble des plus amusantes, c'est de prendre le nom de famille, ou le surnom de ces hommes, quand on les met ensemble, ça fait "O W L" autrement dit "HIBOU" en français. Quelque chose en moi émerge, un lointain souvenir qui me revient en tête. Une comptine qui me semble venir de loin. Mais tout ça n'était qu'une légende urbaine. Avant que Tim ne disparaisse, je fronce les sourcils, l'air inquiet. Je lui lance depuis mon siège une dernière phrase. Il allait remonter les escaliers en direction de son lit qui l'attendait avec bienveillance et douceur sur cette journée qui commençait à se terminer. Je tente quand même, on ne sait jamais. Après tout, son intelligence me mettra peut-être sur la voie qui mène à quelque chose, peut-être.

"Tim. Si je te dis Hibou, ça te fait penser à quoi ?"


J'avais besoin d'un indice, de quelque chose. Je pensais bien sur à la comptine que Gotham connait, qui perdure dans la population locale, comme une coutume en quelque sorte, mais tout ça me semblait si bizarre, si irréel. La Cour des Hiboux, ce n'était qu'un conte pour enfants, une fable, rien de plus. Non ? Je l’espérais, sinon. Je crois que je commencerais à me poser de très mauvaises questions sur la ville que je protège depuis quelques années déjà. Ce qui serait une insulte face à Batman.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 91
Date d'Inscription : 04/06/2017
Localisation : Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicier
♠ Relations conflictuelles :: ► Les criminels de Gotham City
♣ Vos Alliés : : ► Batfamily
avatar
Tim Drake
MessageSujet: Re: « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman   Jeu 22 Juin - 19:22


« L’envers du décor »
ft. Bruce Wayne / Batman
_____L’autorité de la chauve-souris, il n’avait pas appris à la contester à contrario des précédents Robin. Tim s’était imposé dans la vie de Batman, le forçant à accepter une nouvelle fois un acolyte à ces côtés. Forcé par le majordome, le justicier fut contraint d’accepter la présence de l’adolescent en tant que nouveau Robin. Cependant, la chauve-souris n’avait pas été tendre avec lui. Une tolérance zéro, le moindre désaccord, le moindre signe de dissidence de la part de son acolyte et c’était le renvoie. L’adolescent avait vécu avec cette peur pendant plusieurs mois avant que Bruce ne finisse par accepter la présence du garçon en tant qu’acolyte. Il avait fini par dénicher son potentiel.

Le regard du jeune Timothy restait dur envers son mentor. Il mourrait d’envie de contester cette autorité, de lui dire « non », qu’il avait besoin de lui mais à quoi bon ? Il allait probablement finir par s’endormir dans un coin de la Batcave. Il n’était d’aucune utilité pour son mentor pour cette nuit. Il garda toujours ce regard froid envers son mentor, par réponse pour cet ordre et son ton un poil trop autoritaire à son goût. Tim était un adolescent, et un adolescent, même aussi sage que lui, ne supporte plus ce genre de ton.
A contrecœur il se leva de son fauteuil, laissant la place à Bruce qui ne tarda pas à la réchauffer. Le jeune garçon s’arrêta en début de chemin pour s’étirer légèrement. Il se doutait bien qu’Alfred serait complice de Bruce pour la mission, désintoxication du petit Timothy. Il laissa échapper un sourire suite à la phrase suivante de Bruce. A croire qu’il avait peur de démoraliser son soldat le plus intelligent. Il n’a rien à craindre, il était un des plus fidèles acolytes de la chauve-souris. Il ne l’abandonnera pas pour un conflit aussi puéril.

Il grimpa les premières marches de l’escalier, finissant par détourner le regard de son mentor qui avait décidé de passer la fin de sa soirée devant son batordinateur. Cependant, il semblait perturbé par quelque chose, et ne tarda pas à en faire part à son jeune disciple. Une partie de ces problèmes concernant une autre affaire que Tim ne connaissait pas encore. Il s’arrêta dans son élan, se tourna vers Bruce, allongeant ces bras sur les rambardes des escaliers, la tête levé vers le ciel, pensif.

« Hmm… Les hiboux ? J’ai déjà lu un livre qui faisait mention de ce type d’oiseau… C’était… Un livre sur les mythes et légendes de Gotham. C’était il y a longtemps… Je lisais ça au collège… dans la bibliothèque de l’établissement. Je ne sais pas ce qui m’avait poussé à emprunter ce livre… Mais… Je ne me souviens pas de tout… Je crois que ça parlait… d’une sorte de secte… C’est assez vague dans ma tête… »

il baissa les yeux vers son mentor, il n’avait plus aucunes informations sur cette espèce d’oiseau en tête, appart les informations banales que l’on enseigne aux enfants dans le domaine de la science et vie de la terre.

« Pourquoi cette question ? Quelque chose à Gotham ? Un nouveau criminel? Cela semble te tracasser Bruce… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 547
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
♠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman   Dim 25 Juin - 21:26

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Plongé dans mes pensées, j'écoute d'une oreille distraite les paroles de Tim alors qu'il s'apprête à remonter vers le Manoir pour aller se reposer. Du repos, c'était ce que le "père" et non la chauve-souris préconisait pour l'adolescent. Quant à son addiction au café, je ferais en sorte que l'on traite ça le plus vite possible, il n'était pas question qu'un de mes pupilles devienne dépendant à une substance nocive, et qui puisse altérer son esprit pendant la mission. Un jour où l'autre, il faudra que je dise à Tim qu'il devra choisir entre le café et la mission. Que je ne voulais pas d'un Robin qui commette des erreurs seulement parce qu'il est en manque de café ou qu'il est trop excité pour réfléchir à des potentielles résolutions d'affaires, pouvant nous faire perdre du temps ou faire tuer quelqu'un par la même occasion. Il suffisait de quelques erreurs, voire d'une seule, pour mener la mission sur un échec, comme il était arrivé à Dick, jadis, de jouer le jeu de Double-Face, entrainant la mort du juge Parker. Un souhait regrettable, mais il commençait à peine sa carrière de Robin. Nous avions surmonté cela, et il s'était amélioré, nous nous étions retrouvés après bien des épreuves, tout ça pour en arriver maintenant à Tim. J'aimais ce gamin, il était un brave gosse et ce serait dommage qu'il mette un terme à sa carrière de Robin, surtout qu'il était venu de lui-même, qu'il avait réussit à découvrir que j'étais Batman. Il fut une lumière dans les ténèbres de la mort de Jason Todd, mon second pupille. Il avait déduit quelques petites choses que j'avais moi-même trouvé au sujet des Hiboux. Une simple comptine, une simple légende, rien de plus anormal que ça, et pourtant rien, l'idée même que ce soit un possible criminel, ou une organisation secrète me hantait intérieurement. Des souvenirs vagues de moi enfant me remontent à la surface. Je me revois à Harbor House, seul, tentant de les confondre, de les trouver, mais je n'avais rien découvert, j'étais déçu, et terriblement affamé car j'avais passé trois jours à les attendre. Mais rien ne vint. Rien sauf Alfred et les policiers du GCPD. J'avais pourtant espéré, mais rien n'arriva. Mon père lui aussi me confirma juste avant sa mort que la Cour des Hiboux ne pouvait pas exister. Et je l'avais cru jusqu'à ce soir, quand l'évidence me sautait aux yeux devant ce sinistre exécutoire sur le Plaza. Mais peut-être que je me trompais, ça pouvait arriver, oui. Cela pouvait arriver ... Batman se doit d'être prêt quand tout ça pouvait arriver. Après tout, les légendes étaient souvent bâties sur des faits, puis le temps passe, et l'histoire devient légende. Peut-être que j'avais à faire à un cinglé qui voulait s'imprégner de ce conte ? Un criminel comme Ésope ? Ou bien était-ce quelque chose pour détourner mon attention. Trop d'idées dans le crâne, il me fallait plus d'informations sur les morts, la façon de faire et la possible hypothèse de trouver des empreintes dans ce bourbier que Jim Gordon avait lui-même qualifié d'incompréhensible. Pas de menaces, pas de messages, rien. Juste trois cadavres.

- "Non, juste une hypothèse. Rien de bien tangible. Je repensais à ce qui s'était passé sur le Plaza."


La mort de ces trois ordures n'était pas conventionnelle. Rien ne les reliaient, et pire encore, ils ne se connaissaient pas et ne s'étaient jamais rencontrés. Le seul élément qui les regroupent, c'est leurs noms qui forme le mot "Hibou" en anglais, mais j’espérais me tromper. Vraiment, j’espérais que nous avions là un travail de toutes pièces monté par Mister Zsasz ou par un criminel qui vient d'arriver en ville. Mais quelque part dans mon esprit, je doutais atrocement. Je replonge dans mon silence, je regarde les informations sur le Bat-ordinateur et j'essaie de mettre à jour des défenses pour le Manoir. Bien que je n'avais pas grand chose à attendre en ce qui concernait le Gant Noir, je préfèrais que cette fois, je sois paré pour une attaque aussi fourbe que monstrueuse dans mon domaine. Quiconque ose souiller la Batcave se verra sévèrement puni par le Chevalier Noir. On vous a déjà dit que les chauve-souris étaient du genre très territoriaux ? C'est vrai. Levant un regard vers le jeune adolescent, ma voix retentit une dernière fois.

- "Va te coucher Tim, on en reparlera."


L'adolescent va aller se coucher. Pour ma part, j'entame quelques vérifications sur les dossiers en cours. Le seul fait de savoir autant de criminels dans les rues était une bonne raison pour que Batman sorte un peu plus tôt ce soir. Peut-être que le Pingouin savait des choses, peut-être que certains indics pourraient me "donner" un renseignement ? Qui sait. Pour ma part, c'était réglé, d'ici quelques minutes, je mettrais ma nouvelle armure pour combattre le crime, et je me dirigerais vers la Batwing pour aller à Gotham City. La soirée allait s'annoncer violente. Il me fallait enfermer quelques criminels et ainsi en savoir un peu plus sur ce qui s'était passé au Plaza. Avec un peu de chance, je tomberais peut-être même sur des indices qui me mèneraient à Hurt. Qui sait ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 91
Date d'Inscription : 04/06/2017
Localisation : Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicier
♠ Relations conflictuelles :: ► Les criminels de Gotham City
♣ Vos Alliés : : ► Batfamily
avatar
Tim Drake
MessageSujet: Re: « L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman   Lun 26 Juin - 16:11


« L’envers du décor »
ft. Bruce Wayne / Batman
_____L’adolescent laisse échapper un soupire de lassitude. A quoi s’attendait-il ? Bien évidemment qu’il ne lui dirait pas tout, c’est Batman, et Batman, même accompagné sera toujours un héros solitaire. Toutefois, il peut comprendre que son mentor ne voulait pas perturber son acolyte avec ses problèmes à Gotham City. Il avait besoin de repos, et pour un sommeil bien réparé, il fallait une tête reposée, loin de tout tracas et soucis du quotidien ou de sa vie de justicier.

Toutefois, le sommeil de Tim ne risquait pas d’être aussi reposant que Bruce l’espère. Quelque chose semblait troubler l’esprit de l’adolescent, le tourmenter. Quelque chose n’allait pas chez lui, une sorte d’anxiété avait envahi son esprit. Son mentor n’était pas au courant, il serait peut-être temps pour lui de s’ouvrir. Finit le jeune garçon renfermé sur lui-même, il serait temps d’y remédier.
Il fait un pas en direction de la sortie de la Batcave suite au dernier ordre de Bruce. Un seul pas de plus et il s’arrêta. Il prit son courage à deux mains et se retourna une seconde fois sur son mentor qui avait déjà reporté son attention sur le batordinateur.

«  Bruce je… J’ai besoin de te parler… C’est… »
commença l’adolescent.

Il n’aimait pas parler de ces problèmes, même avec ces proches. Il ne semblait toujours pas prêt à faire l’effort de parler. Pourtant, tout serait tellement plus simple si l’adolescent se montrait plus ouvert et dialoguait un peu plus sur ces sentiments, ces pensées, son ressentit et ce qu’il vivait en tant que justicier indépendant, même s’il restait un acolyte de la chauve-souris. Mais rien, il continuait son silence, ces ongles s’enfonçaient sur les rambardes métalliques des escaliers de la Batcave, il serra les dents, se trouvant stupide d’avoir essayé. Il se secoua doucement la tête et finit par se ressaisir.

« Non… En fait, ce n’est rien. Oublie, ce n’est pas important. » Il laissa échapper un sourire un peu maladroit derrière tout ça. Un sourire qui s’évapora aussi vite qu’il était arrivé. « Bonne nuit Bruce… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

« L’envers du décor » ft. Bruce Wayne / Batman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Affiché à l'envers
» Tartelettes à l'envers
» A l'endroit, à l'envers
» La cour supreme autorise les videos d'acte de cruauté envers des animaux
» le vase à l'envers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Comté de Gotham :: Manoir Wayne-