Forum JDR/RPG sur Batman
 

Partagez | .
 

 Illegal Party (Pv-Jessica Ann Moore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: Illegal Party (Pv-Jessica Ann Moore)   Ven 9 Juin - 16:20


Illegal Party
Pv : Jessica Ann Moore

Extérieur 2h37.


Sur les toits du quartier de Little Italy, une émeute par des gangs rivaux a encore éclaté en plein milieu de la nuit. La lune est haute dans le ciel, les lumières de la ville brillent de mille feux. Des voitures sont brûlées, des magasins saccagés par les casseurs, mais il n'a pas fallu longtemps avant les mafiosos Italiens réagissent en tirant à vue pour défendre leur territoire, mais quel est l'origine de cette guerre de gang ? Il y a souvent un seul nom qui sort de la bouche des assaillants, C'est Red Hood. L'homme mystérieux derrière l'émeute de Little Italy. Le rebelle a un plan pour s'emparer du trafic de drogue. C'est d'affaiblir les Italiens. Bien que le grand manitou Carmine Falcone reste introuvable, se quartier a vite fait de dégénérer. Assit sur le toit d'un immeuble à l'abris des regards, Red Hood équipé d'un sniper observe la foule avec des jumelles. Il cherchait des lieutenants à abattre dans la confusion.

Il repère une cible, il prépare son fusil à longue distance et se met à plat ventre. Il regarde son viseur et cherche la tête du rital. Il retient son souffle quelques instants, maintient son viseur sur la cible et appuie sur la gâchette. La balle se propulse à une vitesse incroyable à travers les citoyens et atteins sa cible. Le lieutenant est touché sur le front et s'effondre dans la bagarre. Cet homme abattu à plusieurs centaines de mètres de distance est Alphonso Belucci. Un petit caïd ayant fait l'erreur d'avoir écoulé sa drogue près des écoles. Red Hood a alors décidé par lui-même de faire justice et de se débarrasser de cet enflure une bonne fois pour toute. Ni vu, ni connu, car après tout, Red Hood est très discret sur ses apparitions publiques. Il frappe, sans rien dire dans l'ombre, comme font les assassins de la Ligue des Ombres.

La meute n'été en fin de compte qu'une diversion perpétrée par Red Hood. Ce n'est qu'une question de temps avant qu'il s'empare lui-même des marchés de la drogue et des armes. Ensuite, il ira s'occuper de la cerise sur le gâteau, Roman Sionis, allias Black Mask. Jason avait lu le journal du Gotham Gazette comme quoi Batman son mentor lui avait bien cassé les couilles. L'animal est certainement blessé et il sera bientôt temps de l'achever. Si cet enflure de Masque Noir se croit à l'abris dans sa Tour Sionis, alors il sera surpris de la visite surprise du Red Hood. Mais s'attaquer à Black Mask directement ne sert strictement à rien, car quelqu'un le remplacera aussitôt. Il fallait se montrer subtile et frapper là où ça lui fera très très mal. Le marché de la drogue.

C'est alors que Red Hood range son fusil de sniper dans sa mallette et se prépare à partir aussitôt lorsqu'il sent brusquement une présence invisible derrière lui. Sans crier gare, il prépare déjà son poignard caché sur ça cheville et dit à haute voix.


- Qui va là ?
Revenir en haut Aller en bas
Anti-héros
Masculin Messages : 105
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Illegal Party (Pv-Jessica Ann Moore)   Ven 9 Juin - 19:19

Little Italy, ce quartier est encore sous le contrôle de la mafia traditionnelle, mais on sent bien que tous les criminels de la stature du Pingouin ou de Sionis, enserrent de plus en plus celle-ci. La nuit est plutôt agréable et ma présence ici est dut à la demande d’une jeune femme que je connais depuis un moment. Liza avait disparu de ma vie depuis que j’ai été internée, nous avions appartenu au même crew de dance et participé à l’enseignement de cet art aux enfants des quartiers difficiles. Lorsque je l’avais vu m’attendre en bas de mon immeuble, il ne m’avait pas fallu longtemps pour comprendre son problème. Le maquillage ne pouvait camoufler, les marques de violence dont elle avait été victime. Elle me raconta son histoire et celle de son amie, toutes deux victimes d’une brute n’aimant pas les femmes qui aiment les femmes. Ce dernier les avait agressées, violées, l’amie de Liza avait eu moins de chance qu’elle, se retrouvant à l’hôpital. La gêne de mon ancienne camarade, amie, lorsqu’elle me demanda mon aide, avait fini de réveiller la folie qui dort en moi. J’avais bien sûr accepté. Vous connaissez maintenant ma présence dans ce quartier. Il m’avait été facile de trouver le salaud que j’allais exploser. Tout comme il m’avait été facile de l’attirer dans mon piège.

J’étais dans son appartement, lorsque le chaos commença à se faire entendre dans les rues. Ma brute jura, que voulez-vous il risquait de manquer la possibilité de tirer un coup gratuitement. Bien sûr, ce qu’il ne savait pas était que celui qui allait se faire baiser, c’était lui. Il alla voir par la fenêtre et jura lors des premiers échanges de coup de feu. Il se retourna vers moi et se figea, il faut dire que mon apparence avait quelque peu changé. J’avais retiré ma perruque rouge sang et pointais une arme vers lui. Ma balle alla se loger dans son genou droit, l’explosant. Mon arme dont le canon était prolongé par un silencieux, resta immobile lorsque le deuxième coup de feu, lui arracha une partie de son service trois pièces. La peur était maintenant lisible dans sur son visage, quand à son cri, il se perdait dans le bruit ambiant. Même si j’étais certaine que ses voisins eux, pouvaient l’entendre. Je m’approchai de lui et abattit la crosse de mon arme sur son front le faisant exploser.  A la périphérie de mon champs de vision, je pouvais percevoir les ombres bouger, se mouvoir. Le démon, ma folie, se réveillait et ma vision se voilà de rouge. Je rengainai ma pistolet et sortit mes lames, je me mis alors à taillader ma victime, laissant parler celle qui s’était réveillée. Cela ne prit pas plus de quelques longues secondes, mais fut suffisant pour transformer l’homme en quelque chose d’autre. Malgré ses blessures, il continuait de respirer, lentement, péniblement, c’est alors que je l’égorgeai, avant d’enfoncer dans sa bouche ce qui restait de ses bijoux de famille. Maintenant qu’il était mort, je remis ma perruque, enfila ma veste et quitta son appartement.

Avec la violence qui régnait dans la rue, il m’aurait été difficile de sortir par la porte, je me décidai pour le toit et entreprit l’ascension des étages. Arrivé sur ce dernier, j’eu une vision parfaite sur la guerre qui se livrait entre les hommes de la mafia et un gang que je ne reconnaissais pas. Little Italy était constitué de bloc d’immeubles, qui me permettaient de passer de toit en toit, sans trop de difficulté. Alors que je me cherchais un coin où attendre la fin de la guerre, je remarquai une silhouette. S’il n’avait pas commencé à se lever, je ne l’aurais même pas remarqué. Il portait une sorte de long manteau et un casque rouge qui cachait son identité. Il ne me fallut pas longtemps pour mettre un nom sur lui. Red Hood était un nouveau venu, spécialiste de la guérilla contre les gangs et la mafia. Lui comme moi, avions été surpris de nous croiser, s’il avait porté sa main vers sa cheville, afin d’y dégainer une arme, la mienne se tenait sur les cross de mes pistolets. Mais bon, il ne semblait pas décider à combattre, ce qui m’arrangeait, n’ayant rien contre lui.

… « Une personne qui ne cherche pas les ennuis » …


Ma voix était neutre, posée, mais je restais sur mes gardes. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Illegal Party (Pv-Jessica Ann Moore)   Ven 16 Juin - 11:48



Qui était cette femme sortie de nulle part en pleine nuit sur les toits? À première vue, elle ne semblait pas menaçante, mais elle est bel et bien armée, après tout nous ne sommes jamais sûr qui est qui dans cette ville. C'est-à-dire si c'était un simple citoyen de passage, un justicier où un psychopathe. Red Hood a déjà succombé à la surprise à cause du Joker. Lorsque celui-ci lui a tendu un piège dans un entrepôt abandonné après l'avoir torturé au pied de biche. On n'est jamais trop sûr à qui on à faire. Red Hood dépose son sniper lentement au sol et relève les bras pour le lui montrer bien en évidence qu'il n'a pas dégainer son arme. Il lui dit :

« Hey Salut, moi non plus je ne cherche pas d'ennui. Tu sais que c'est dangereux de se balader dans le quartier en ce moment ? À moins que tu recherches toi aussi, un coin calme contre cette atmosphère putride. »

Red Hood observe la poitrine de la femme de plus près qui n'a l'air pas si mal en fin de compte !!! Bien que son regard semble, peut confiant. Elle doit être dangereuse malgré les apparences et ce n'est pas le moment de se faire remarquer.

« Je suis le Chaperon Rouge, mais on m'appel Red Hood. Je pense que ta déjà entendu parler de moi. Oui ou non ? J'suis le sale type qui sort les poubelles de Batman. On peut voir les choses ainsi et comme tu ne sembles pas chercher la bagarre… »

Red Hood se baisse en direction de son sac noir où il range son sniper quelques grenades et des flingues et sort un pack d'une canette de bière. Il retire son casque rouge et laisse ses cheveux à l'air libre. Même en dessous de son casque, Jason porte toujours un masque pour se couvrir les yeux. Il lui fait un sourire charmant et lui dit malgré le chaos dans le quartier.

« De toute façon personne ne viendra nous choper ici. On a un magnifique spectacle de feu et de chaos entre gangster qui se zigouille. Si tu as un peu de temps, hum, pourquoi ne pas se tenir compagnie l'un à l'autre et faire plus ample connaissance. Tu peux commencer par me donner ton prénom et qu'est-ce tu fais dans le quartier. »

Jason s'ouvre une canette Heineken et lance l'autre bière un peu tiède dans sa direction, mais malgré les apparences, ça ne veut pas dire que Jason n'est pas sur ses gardes. Il s'assoit sur le bord du toit et observe le spectacle de feu et de sang dans les rues, puis il sort une cigarette de purple-kush (un joint) et un briquet qu'il a planqué dans les poches de sa veste de motard. Jason tapote le rebord avec sa main pour inviter la femme à s’asseoir près de lui et assister au spectacle. Du haut de l'immeuble il y a une magnifique vue sur toute la ville de Gotham est au loin dans l'horizon on pouvait voir la tour Wayne. L'émeute continuer de plus belle, mais cela ne dérange pas Red Hood. Voir les mafiosos italien, des cris, des voitures brûlée, des magasins brisés, la police anti-émeute ne tardera pas à intervenir. Jason qui fume ça cigarette commence à se marrer... Non à cause de la scène du chaos qu'il a engendré, mais à cause du joint qui avait un gout de velours et une forte teneur en THC. Une chose est sûr, Red Hood n'est pas un justicier comme les autres dans la lignée de Batman.






Revenir en haut Aller en bas
Anti-héros
Masculin Messages : 105
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Illegal Party (Pv-Jessica Ann Moore)   Ven 16 Juin - 13:40

Son ton était amical, du moins nullement agressif, il avait de la répartie et une once d’humour, ce qui est toujours agréable. Malgré tout, il restait sur ses gardes, méfiants, comme s’il avait déjà été victime d’un piège, d’une fausse impression. Il avait bien raison, Gotham pouvait se montrer vicieuse et cruelle avec ceux qui flânaient insouciant. Mon jugement était peut-être un peu grossier, mais tout le monde savait que les nuits de Gotham, seul les prédateurs étaient de sortis. Certains cherchant une proie innocente et facile, d’autres chassant ces derniers. Il y avait aussi une sorte de chasseurs, ceux qui cherchaient un shoot d’adrénaline, se faire des souvenirs, jouer à tirer sur la queue du Diable. Red Hood n’était pas de ces derniers, sa réputation le plaçait dans la deuxième catégorie, même s’il frayait avec la criminalité. Le jugement que je pouvais porter sur lui était ambivalent, il plantait des graines du chaos au sein du crime organisé, comme cette nuit. Je remarque son regard, je ne vais pas m’en plaindre, ce n’est pas pour rien que je les expose ainsi. Bien sûr, leur effet et moindre sur des Hommes tel que lui, mais sur les voyous et certains criminels, cela évite qu’il se concentre sur mon visage. Même si ce dernier est camouflé par ma paire de lunette et ma perruque. Il me pose une question, mais je ne suis pas sure qu’elle demande une réponse, je me lance malgré tout.

… « Red Hood, le petit nouveau qui s’attaque au crime Gothamien et implante son réseau » ...

Sa remarque sur les poubelles de Batman, m’intrigue. Elle peut donner libre cours à deux interprétations, l’une faisant de lui un Batman plus extrême et l’autre faisant de lui une sorte de prédateur achevant ceux que Batman laisse, blessés, affaiblis, suite à son passage. Soit il œuvre de concert avec le Chevalier Protecteur de Gotham, soit il suit les traces de sang que ce dernier laisse trainer. Quoi qu’il en soit, il ne fait pas partie de mes proies, pour l’instant aucunes larmes, vies brisées, ne portent sa marque. Les âmes violées et agressées de Gotham, ne demandent pas Justice, d’ailleurs ma folie ne se réveille pas, surement gavé par mon dernier repas. Il retire son casque, pour laisser apparaitre un visage dur, mais agréable, le visage d’une personne déterminée, dangereuse. Il est masqué, un masque assez semblable à celui des acolytes de Batman. Il se dégage de lui, quelque chose de commun à ce dernier, c’est surement pourquoi, j’accepte sa proposition, lorsqu’il me lance la bière. Si je rattrape celle-ci, je le fais de ma main non directrice, afin de pouvoir dégainer au besoin. La canette est tiède, mais cela ne me dérange pas, une bière offerte ne se refuse pas et puis je ne vais pas faire des manières.

L’atmosphère entre nous se détend, alors qu’elle devient brulante dans les rues. La violence explose, demain, elles porteront de nouvelles cicatrices. Je reste toujours mitigée concernant mon impression, face à celui qui me semble être le responsable du carnage qui a lieu. Le plaisir qu’il semble prendre à voir ce dernier me dérange. J’ai toujours considéré que la Mafia était la garante d’une certaine morale, d’un certain ordre au sein du crime. Bien sûr, elle doit être surveillée, rappelée à l’ordre lorsqu’elle dépasse les lignes imposées par la société. Je reconnais aussi, que tant de pouvoir est cause de conflits, surtout depuis que la pouvoir n’est plus assuré. Batman, mais surtout l’émergence de nouveaux criminels sans fois, ni morale, a changé la donne.

… « Je m’inquiète pour ma moto, je l’ai laissé dans une ruelle et je ne peux la récupérer tant que tout ce foutoir ne prendra pas fin » …

Je m’installe non loin de lui, prend son joint directement à ses lèvres alors qu’il vient de tirer une latte dessus. Une bouffée et je le lui rends, mauvaise idée, la drogue s’infiltre rapidement dans mes veines.

… « Tu cherches quoi à t’en prendre à la Mafia, les pousser dans les bras de Sionis et compères. Putain que c’était plus simple avant tout ces barjos qui veulent contrôler Gotham. On devrait tous les buter en leur rendant toutes les souffrances que Gotham subit à cause d’eux » …

Reprend toi ma belle, ce joint est costaud, tu n’es pas en sécurité, c’est un mauvais garçon, un de ceux contre lequel maman et papa t’ont toujours mis en garde. Un rire sort de ma gorge devant cette pensée, bordel mais que viennent faire ici mes parents. Je les repousse et prend une grande inspiration, éclaircissant quelque peu mes idées. Qu’est-ce que je fais assise ici, à vouloir discuter du sort que je voudrais réserver à tous les salauds qui violente ma ville. Je plonge mon regard dans le sien, son visage se reflétant dans le miroir des verres de mes lunettes. Je porte d’un cou ma main à mon visage, plus précisément à mon oreille et l’arrière de ma mâchoire. J’ai l’impression qu’il me reste du sang du porc que j’ai éliminé.

… « J’ai encore du sang ? le porc que j’ai éliminé à sacrément saigné, le con » …

Un autre rire s’échappe devant l’incongruité de mes propos.

… « Il frappe fort ton joint, je pourrais presque voir le Démon danser devant moi » …

Un autre rire, mais plus triste, s’échappe de ma gorge. Puis je me souviens que je ne me suis pas présenté, m’a-t-il demandé mon nom ? Oups oublié, c’est pas poli de ma part.

… « Je n’ai pas encore de pseudo, j’hésite encore, tu penses quoi de Red-Bat, sinon appel moi Jess, c’est comme cela que m’appelle les mecs avec qui je bois et fume un joint » …

Sans parler des mecs et des filles avec qui je couche, mais je n’en suis pas là avec lui. Même si son côté bat(d)-boy sombre et violent titille ma libido. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Illegal Party (Pv-Jessica Ann Moore)   Mer 21 Juin - 14:04



Jason Todd se fait piquer son joint par surprise, mais il ne dit rien. Il se contente de boire sa bière et il écoute la femme. Elle dit que Red Hood est un petit nouveau. Jason souris, si elle savait qu'il avait commencé sa carrière sous l'aile de Batman autant que Robin, elle ne le croirait certainement pas. Après avoir bu une gorgée de sa bière il dit.

« En effet, c'est bien moi qui met le bordel dans les cartels. »

Finalement, il se dit qu'elle est plutôt bien informée. Lui qui pensait être plus discret, il se dit qu'il devra avoir plus de discrétion à l'avenir. L'atmosphère sur le toit est relativement détendue, malgré le chaos qui règne dans le quartier. Les cris et les explosions ne dérangent pas Red Hood. Par la suite, elle mentionne ça moto et son inquiétude à avoir accès au véhicule. Cela attise directement la curiosité du vengeur masqué.

« Oh une moto !!!  J'avoue que c'est ma passion et c'est en effet relativement embêtant de l'avoir garé dans le coin, en pleine guerre civile. Mais si elle se trouve endommagée, je connais un bon garage qui peut te régler cela à moindre prix ».


Évidemment, il parlait de lui-même, car Jason est un mécanicien. Il possède une petite affaire, mais il s'abstient pour l'instant de lui mentionner l'adresse du garage en question. Il se contente de boire à nouveau une gorgée de sa bière tiède. Il regarde la femme rousse tirer sur le joint. Il se dit, qu'elle a une bonne descente la nana. C'est alors qu’elle mentionne la mafia et toutes ses ordures qu'il faut butter. Notamment le tristement célèbre parrain de Gotham, Roman Sionis. Une ordure et un sadique de la pire espèce. Jason souris et regarde le ciel étoilé, il répond avec humour.

« Il est impossible d'éradiquer le crime, mais moi je veux la contrôler. Laissez des psychopathes comme Black Mask ou le Pingouin diriger la ville. Avec eux, la sécurité sera impossible pour les gens normaux. C'est mon combat. Prendre le contrôle des cartels et interdirent la vente de drogue près des écoles et des hôpitaux pour épargner les enfants et les gens honnêtes. Il existe des tas de gens qui combattent le crime, mais ils n'ont pas les couilles d'aller jusqu'au bout et d'en prendre la responsabilité, moi si !»


Dit-il d'une manière franche et direct. Par la suite, Jason reprend le joint à la rouquine et il la fume. Il s'imagine que sa compagne doit être totalement déchiré en ce moment. Après tout, Jason ne fume pas de la merde. L'effet du joint est relativement partiel chez lui, car son métabolisme est différent depuis sa résurrection par Ra's Al Ghul. C'est alors qu'elle mentionne quelque chose d'étrange. L'odeur du sang et du porc qu'elle a saignée. Insinue-t-elle qu'elle a butée quelqu'un juste avant de le rencontrer ? Jason ne la juge pas, il se contente de secouer positivement la tête et il lui répond.

« La ville tout entière baigne dans le sang. L'argent sale et la corruption circule à tous les échelons de la société. Je te rassure, les cadavres vont continuer à pleuvoir à Gotham City. L'essentiel c'est d'épargner les innocents et les citoyens défavorisés afin qu'ils puissent avoir une vie descente. »

Soudain, elle fait une remarque sur le joint et prétend qu'elles voient des démons. Jason commence à rire aux éclats :

« Ha ha ha ha, attention la belle, cela peut devenir une réalité. »
Dit-il de manière sarcastique en pensant à tous les psychopathes cachés à Gotham et il y a certainement bien plus dangereux que Black Mask. Puis enfin elle finit par se présenter, mais son pseudo titille Jason qui la regarde de haut en bas. Il lui dit :

« T’es une justicière, qui s’appelle Red-Bat ?  Je vois, toi aussi alors, tu veux aider cette ville anonymement… Pourtant, tu ne respectes pas le code d’honneur du chevalier noir ? Tuer quelqu’un ne semble pas un réel problème pour toi… J’avoue que je commence à t’apprécier, mais fait gaffe à Batman. Red Bat ou pas, il n’aura aucun scrupule à t’arrêter. Mais quoi qu’il en soit, appel moi Jay… Et j’avoue que je recherche des partenaires de ta trempe, n’ayant pas peur de se salir les mains. »


Jason lui tend sa main pour là lui serrer.
Revenir en haut Aller en bas
Anti-héros
Masculin Messages : 105
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Illegal Party (Pv-Jessica Ann Moore)   Lun 26 Juin - 17:12

Le chaos et la violence se répand dans le quartier tel une flamme sur une ligne de poudre. Le sang aura encore coulé dans les rues de Gotham et cela par le fait de l’homme au côté duquel je suis assis. Il semble fier de lui, lorsqu’il me confirme qu’il en est la cause, l’investigateur. Il me donne les raisons de son action, je peux le comprendre. J’ai toujours considéré qu’il fallait un caïd pour régner sur le crime et y maintenir un semblant d’ordre. Il est vrai que ceux qui prétendent à ce titre, actuellement, me semblent assez loin des préoccupations des habitants de Gotham. A une époque, le crime organisé avait aussi un rôle social au sein de la ville, couverture pas toujours sincère, afin de se faire accepter par la ville. Ce qui ne me semblait plus être le cas actuellement. Je ne réponds à son explication, un sujet plu important à mes yeux, à cet instant, attire mon attention.

… « Oui, j’ai une Ninja H2R, le dernier modèle de Kawasaki, elle est puissante, mais je voudrais la customiser, gonfler son moteur et lui apporter quelques modifications » …



La moto du Batman avait fait son effet et même si je savais qu’avoir un engin similaire me serait impossible, j’avais besoin, du moins le pensais-je, d’avoir une monture faite pour la guerre urbaine. Lorsqu’il me reprend le joint, je ne l’en empêche pas, je vais attendre un peu avant de reprendre une bouffée.

En réponse à ma question sur le sang, il me tente de me rassurer sur le fait que le sang continuera à couler pour longtemps. Pense-t-il que cela me fasse plaisir, ou que je me sens coupable. Oui ma ville est corrompue, malade et il y a du travail avant de pouvoir la soigner. Puis je me rends compte qu’il n’aucune de ses intentions, il ne fait que dépeindre une situation, il tire le même constant que moi, sans jugement aucun sur mon acte. Lorsqu’il se met à rire aux éclats, je le regarde par-dessus mes lunettes. Mais ceux sont ses paroles qui me font réagir.

… « Je sais qu’il existe, il m’arrive de le sentir, demandant son lot de victimes. Je vis avec lui depuis  que ma route à croisé celle du Joker, du moins de son gang. Je sens son ombre s’étendre sur mon âme. A cause de lui, j’ai perdu ma vie, mon honneur, ma fierté, mais cela me permet aussi de pouvoir faire ce qui doit être fait pour aider les citoyens de Gotham et venger les innocents » …

Lorsque je prononce ces paroles, je semble être des plus sérieuses, comme si la drogue avait fini d’agir, ce qui n’était pas le cas. Au loin, j’entends un chant que je pourrais reconnaitre au milieu de n’importe quelle musique. Le chant des sirènes annonçant l’arrivée prochaine des forces d’intervention du GCPD. Je me tourne en direction du poste de cette entité à laquelle j’avais appartenu. Je peux distinguer la lumière des projecteurs d’un hélicoptère. Mon attention se reporte sur Jay, lorsqu’il me parle du Chevalier Noir et de sa réaction à mes actions.

… « La voie qu’il a décidé de suivre n’est pas aisée. Il se doit d’être un exemple pour les citoyens, leur permettre de croire que le système fonctionne encore et mérite d’être respecté. Mais je ne tue pas de manière inconsidérée, seul les criminels qui ne méritent pas de pouvoir bénéficier de la corruption du système meurt lorsque je les prends pour cible » …

Sa proposition me surprend, il est le deuxième à me proposer de le rejoindre et ce sur une première rencontre. Le premier était un criminel, Black Mask et apprécier lui aussi mes méthodes. Si j’avais mis la proposition de Sionis à la poubelle, celle de Jay avait une autre odeur, un autre gout. Mais je ne savais pas si j’étais prête à rejoindre qui que ce soit. Depuis que j’avais perdu mon uniforme, j’avais trouvé une certaine liberté et j’y avais pris gout.

… « Toujours aussi direct au premier rendez-vous. Je ne suis pas une fille farouche, mais je vais peut-être attendre avant d’aller plus loin avec toi, après tout je ne te connais pas. Mais qui sait, tu es plutôt pas mal et me semble sympathique … » …

Prenant sa main, je le tire vers moi, tout en m’approchant de lui, venant me coller à lui, mon visage effleurant le sien et d’un ton des plus sensuels.

… « Peut être la prochaine fois » …


Je me retiens de lui lécher le visage, je ne suis pas une chatte en chaleur, mais je dépose un fugace baiser sur ses lèvres, avant de me lever et m’éloigner de lui. En me détournant je laisse tomber une carte de visite avec mon numéro, celui d’un portable pré-payer. Les sirènes se font plus fortes et l’hélicoptère se fait entendre, le fuseau de son spot éclairant la rue non loin de notre position. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Illegal Party (Pv-Jessica Ann Moore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Poupée] Middie "Macaron Q-Tea Party" Octobre 2010
» [Moore, Laurie] La passerelle
» From Hell. Moore/Campbell
» Mickey's magical party travaux
» Photos old vw crew night party 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Old Gotham :: Grand Avenue Station-