Partagez | .
 

 Descente en Enfer [Barbara Gordon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 621
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
♠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Vos Alliés : : ► Harley Quinn
avatar
Joker
MessageSujet: Descente en Enfer [Barbara Gordon]   Jeu 8 Juin - 16:30




Laugh and Die

Le Joker n'était certes pas un grand amateur de films, de musiques contemporaines, d'opéra ou de théâtres, mais il aimait passionnément les lieux empreints de comédie et de tragédie. Le Joker avait aussi un gout démesuré pour l'Art, le vrai, le pur, il connaissait la valeur des choses et même si tout cela n'était que vanité, il avait la meilleure culture générale en ce qui concernait les belles choses. Oui, le Joker avait une certaine passion pour tout ce qui pouvait toucher au rire, que ce soit dans les films, la musique ou sur une toile. C'était un homme qui se passionnait pour l'incarnation même du rire et de l'humour dans tous les domaines possibles et inimaginables. Le Monarch Théâtre avait un charme fou, certes, un charme démesuré et avait été un théâtre de rires, de pleurs et de gaieté. Mais hélas, depuis le meurtre des Wayne il y'a des décennies, ce lieu de villégiatures fut abandonné et oublié, au grand dam du Prince du Rire et des clowns de Gotham City. Il était temps tout simplement que cela change, et de faire revenir le bon vieux temps à cette époque si triste que nous vivions. Les gens manquaient de rire, de joie et ce soir, le Joker allait leur en donner pour leur grade. Au Monarch Théâtre, c'était sale, délabré, en pièces. Le mobilier manquait clairement de classe avec le gris de la poussière mais on faisait avec. Un vieux projecteur avait été trouvé au fond de la remise et les hommes du Joker l'avaient remis sur le toit avant de peinturlurer le symbole d'une chauve-souris en rouge sur le projecteur. Afin que ça attire l'attention, tout naturellement. Pendant ce temps-là, le reste de la troupe avait fait venir le matériel et les cobayes. Quelques petits jeux mortels histoire d'égayer la soirée. On avait installé une rampe suspendue dans le vide et trois individus, avec une corde au cou, ligotés et ballonnés, attendaient le sort funeste que le Joker leur avait réservé. Ce soir, on allait espérer que le Batman vienne à la rencontre du Joker. Ce soir, en grande définition et en couleur, on allait assister à un spectacle aussi magique que sublime ! Le premier cobaye fut alors fixé à une table roulante sur la scène, ronde et verticale, le Joker avait préparé une sélection de couteaux pour les lancer sur la pauvre victime qui allait subir ce superbe tour de cirque que l'on voyait toujours à la télévision, en espérant que le cascadeur ne finisse pas éventrer ou mutiler. La seconde victime, quant à elle, fut envoyée sur la rampe suspendue dans le vide, un pied en l'air, faisant l'équilibriste. Si elle venait à tomber, ce serait la mort la plus rapide du monde, un bref "crac" se ferait entendre, le doux son d'une colonne vertébrale qui se casse nette et sans bavure. Enfin, la troisième victime était mise dans un costume géant de panda. Le but ? Y'en avait pas, mais selon le Joker, un panda, ça donnait une classe folle à une soirée de cirque et les enfants aimaient bien les pandas. Justement, en parlant d'enfants ... Regardant la montre d'un de ses hommes de main, le camion de l'école ne tarderait pas. Une bande de jeunes élèves, des adolescents allait arriver ici-même, escorté par deux autres clowns du Joker, ils seraient son public rien qu'à lui pour cette belle et grande soirée. Le camion arriva et les hommes firent entrer les adolescents qui étaient résignés. On les fit s'assoir sur les chaises et on les ligota à leurs sièges pour qu'ils restent bien en place. Regardant la population dans la salle, le Joker était satisfait. Ils étaient tous biens propres, biens attentifs à ce qui allait se passer, c'était parfait. Et si Batman ne venait pas ? Oh bien sur qu'il viendrait ... Il viendrait.

- "Allumez le projecteur les enfants ! Cela va être une soirée de dingues hahaha !"


Et on alluma le projecteur. Le grand jet de lumière faisait apparaitre un bat-signale rouge haut dans le ciel. Vêtu de son éternelle veste violette à queue de pie, son pantalon violet et sa canne-épée qui lui donnait un air des plus classes au beau milieu de ces déchets d'un autre âge. Le Joker paru sur scène, devant son public. S'inclinant et faisant la révérence, le Clown savait pertinemment que son public serait coriace ce soir, mais il n'en avait cure. Il faisait ça pour la beauté de l'art, pour la magnificence du rire, et la soirée se terminerait sur un magnifique feu d'artifices ! Et ce n'était pas une façon de parler. Oh que non ! Il y'avait suffisamment de dynamite pour faire exploser le bâtiment en entier, les adolescents dedans avec. Oh mais de toutes façons, si tout va bien pour eux, ils seront déjà morts après que Batman ait rendu son dernier souffle. Portant un petit chapeau sur le crâne, le Joker regarda son assemblée d'un regard amusé. On se serait cru dans un vrai cirque, complètement refait, la saleté en plus.

- "Ce soir, chers enfants, une représentation à ne pas manquer ! Le cirque au cinéma, c'est tellement dingue comme idée que vous en reviendrez pas ! Du sang, des explosions et des éviscérations ! Du délire à gogo, vous allez tous vous éclatez hahaha. En piste les gars !"


Et tout à coup, une troupe des pires monstres du cirque arrivèrent. Une femme à deux visages, un homme-loup, des nains informes, c'était la pire équipe que l'on puisse voir. Un remake du film "Freaks" en quelque sorte. Tous étaient malformés ou complètement défigurés, de véritables gueules d'amour. La sono lancée, le Joker savait qu'il était maintenant question de secondes avant que le Batman ne pointe son vilain nez. Entamant cabrioles et amusement, la musique était à vomir et caricaturale. Le Joker chantait, il chantait comme pour se donner du cœur à l'ouvrage avant de lancer son grand numéro de cirque. Ce soir, c'était Batman qui deviendrait le clown de la soirée. Et personne n'empêcherait la mort du Pierrot Lunaire, personne ! Il faut juste avoir un peu de chance, et puis ça arrangerait le bonhomme de neige après tout ? Qui sait ce qui allait se passer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Féminin Messages : 37
Date d'Inscription : 18/12/2016

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Batgirl - Bonne réputation civile.
♠ Relations conflictuelles :: ► Criminels en général
♣ Vos Alliés : : ► BatFamily
avatar
Barbara Gordon
MessageSujet: Re: Descente en Enfer [Barbara Gordon]   Jeu 15 Juin - 23:15



She’s getting on my nerves.

Barbara lâchait un soupir avant de décoller de son point d’observation afin de se diriger vers autre, juste un peu plus loin. La nuit avait été drôlement calme. Un peu comme un gamin ne disant plus un mot après avoir élaborer un plan digne de la blague de l’année.

La belle rousse se posa sur le coin d’un édifice tout près de l’ancien théâtre Monarch. Ce bâtiment était encore majestueux malgré l’abandon que lui avait fait subir la ville. Comme une vedette oubliée après un grand scandale, plus personne ne s’émerveillais devant les peintures du théâtre et n’osait encore moins y entrer. Le tout était toujours très….calme.


C’est pourquoi la belle fronçait le nez lorsqu’un bus s’arrêta devant. Que faisait un bus plein d’adolescents ici? Qui avait demandé à les apporter ici, dans un endroit aussi délabré ? Un groupe curieux d’adolescents prêt à visiter les « ruines » du spectacle qu’offrait Le Mornach n’auraient pas pris la peine de prendre un bus.

Batgirl s’approche un peu plus des lieux, restant toujours cachée par l’ombre disponible grâce à la nuit et à ce bout de quartier mal éclairé.

Tout cela ne sentait absolument pas le voyage scolaire en règle…

Tous les jeunes avaient déjà pénétré les lieux lorsque la belle pu enfin avoir une vue claire sur les mouvements près de la porte. Heureusement que cet endroit n’était désormais qu’une épave, cela lui permettrait d’entrer par les nombreuses failles des murs et du toit. Comme une gamine se hissant hors du regard sévère de ses parents, elle se glissait par une fenêtre au balcon, atterrissant en douceur sans faire un seul petit bruit, comme le lui avait appris son mentor. Barbara se déplaçait alors en se faisant aussi petite que possible, avant d’apercevoir avec effroi du – et littéral – spectacle qui se produisait juste sous elle, sur la scène principale.


▬ Ce soir, chers enfants, une représentation à ne pas manquer ! Le cirque au cinéma, c'est tellement dingue comme idée que vous en reviendrez pas ! Du sang, des explosions et des éviscérations ! Du délire à gogo, vous allez tous vous éclatez hahaha. En piste les gars !

Prise d’un certain vertige face à cette situation précaire, Babs figea. Seule, elle ne parviendrait certainement pas à arrêter tout ceci…il lui faudrait assurément du renfort…mais appeler Batman ? Peut-être pas finalement…elle devrait s’en sortir sans lui afin de lui prouver qu’elle méritait toujours son insigne.

La belle rousse finit par se déplacer jusqu’aux escaliers menant plus bas, toujours en prenant la plus grande des précautions afin d’éviter d’être vue par les sbires ou même le Joker en personne.

Elle se traine au sol, se glissant adroitement entre les divers objets de scènes toujours entreposés derrière la scène. Des décors d’opéra, d’autres de spectacle de magie. Tous poussiéreux, tous en piteux états…Sauf peut-être ces quelques-uns plus loin d’elle. Babs s’en approche, voyant des objets beaucoup plus récents et brillants.

Pas ce qu’elle espérait voir. Absolument pas.

Des explosifs à n’en plus finir, des instruments de torture, et, au travers des rideaux, elle voit encore une fois le panda géant sur la scène, devant tous les enfants. Ce simple détails – et bin d’autres -donnaient à cet endroit une allure complètement glauque et mauvaise. La belle rousse recula le pied pour repartir, se cherchant un bon angle afin d’analyser la situation comme Bruce le lui avait montré.



▬ Garde ton calme Babs…Soupire-t-elle.

La belle lâche un hoquet d’horreur lorsqu’une main l’agrippe et la tire vers l’arrière. Elle tente de bouger et se défendre, mais la masse tient maintenant ses deux bras d’une seule main, détachant la ceinture à gadgets de Babs de l’autre. Évidemment. Celle-ci est protégée par un choc électrique visant à endormir le membre tentant de la retirer sans le consentement de celle qui la porte. La brute n’en fait rien, possédant un gant de plastique suites aux bons conseils du Joker.

Batgirl tente alors de lui donne run coup violent de tête ou même de lui marcher sur les pieds. Rien n’y fait. La grosse brute sourit sans qu’elle ne puisse le voir, et éclate de rire avant d’appeler son supérieur.



▬ JOKER! BOSS~



▬ NON MAIS LÂCHE MOI !
La belle rousse panique, son soufflé accélère, c’est l’une de ses premières missions depuis son retours…. Depuis la blessure infernale que lui avait assené le joker…L’horreur se lit sur son visage, son choc n’ayant pas été tout à fait guérit depuis son retour sur les toits de Gotham…


© By Halloween sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 621
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
♠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Vos Alliés : : ► Harley Quinn
avatar
Joker
MessageSujet: Re: Descente en Enfer [Barbara Gordon]   Ven 16 Juin - 10:47




Laugh and Die

C'est alors que la fête commençait que l'une des brutes que le Joker employait se pointa avec une invitée prestigieuse. Oh qu'elle était jolie dans son ensemble violet la petite Batgirlounette ! Bon, c'était pas le genre de poisson que le Joker désirait ferrer, non, certainement pas, il visait plus gros, plus noir, et plus pointu au niveau des oreilles. Mais c'était déjà un début, on commençait avec Batgirl, et on finit avec Robin, puis avec Nightwing et enfin avec le Batman. Dans un éclair de folie, le Joker eut une belle et grande idée. Un nouveau jeu des plus amusants ! Oh qu'il serait doux et agréable ! Ricanant, le Joker s'approcha de la jeune fille avant de la regarder droit dans les yeux. Il appréciait ce moment, ce moment où la jeune fille n'était clairement pas à son avantage. Quelle rigolade. L'homme du Joker retenait la jeune fille et l'avait débarrassée de sa ceinture, une bonne chose, une très bonne chose. Le public semblait déconfit cependant, et bien oui, chers amis, quand une personne censée vous sauvez la mise se fait bêtement avoir, il faut quand même dire que ça minait le moral. Les autres hommes du Clown pointèrent leurs armes sur la jeune fille déguisée en chauve-souris, certains se méfiaient des chauve-souris, mêmes désarmées, elles sont toujours très dangereuses et le Joker lui aussi le savait très bien, il ne prendrait aucun risque avec la jeune héroïne, pourquoi risquer le Diable et rater bêtement une aussi belle soirée ? Allions-nous assister à la fin de Batgirl ? Ricanant comme une hyène, le prince des bouffons de Gotham City s'exclama alors.

- "Oooh mais c'est le petit chaperon rouge hihihiii. Désolé chérie, mais mère-grand est absente et elle ne sera pas là avant un bon moment. Mais rassure-toi ma grande, je te réserve une surprise à mourir de rire !"


On fait monter Batgirl sur l'estrade, toujours maintenue par la brute qui l'avait trouvée, le Joker avait un très grand sourire sur son visage de craie, un sourire qui en disait long sur ce qui allait arriver. Donnant un coup dans ses mains, un des nains arriva avec un chapeau rempli de petits papiers, papiers écrits par le Joker pendant son temps libre sur les idées à accomplir quand il y'aurait un invité surprise à intégrer à la fête. Bien en vue sur la scène, le Joker commençait à parler à son auditoire. Celui-ci, malgré la surveillance des hommes du Prince des Clowns, tentaient de sortir des liens qui les retenaient, mais c'était peine perdue. Le Joker savait, enfin, il espérait plutôt qu'ils avaient compris le sort qui les attendaient à la fin de cette magnifique soirée.

- "Cher public à croquer ! Nous avons l'invitée surprise de la soirée. Je vous avoue que je ne sais pas bien quoi lui réserver, c'est pourquoi, son sort n'est plus entre mes mains, mais dans celles du Hasard !"


Et le Joker plongea sa main dans le chapeau tendu par l'horrible monstruosité qui lui tendait le galurin. Ricanant d'avance, le Joker avait une vague idée des horreurs qu'il avait jadis écrite pour satisfaire son esprit malade ? Quel serait le résultat ? Ingestion de tartes à la crème jusqu'à étouffement ? Qu'on écrase son crâne avec un énorme marteau difficile à soulever ? Ou bien d'être propulsée grâce à un canon contre un mur pour être réduite en purée ? C'était un peu comme quand on allait voir une voyante, un peu comme si on voulait savoir quel coup du sort le destin nous réservait. Est-ce que le destin peut vous chier dessus ? Bien sur qu'il le fait, et allègrement même ! Après tout, le Joker avait déjà eu une journée pourrie de trop et il ne savait que trop bien que les mauvaises nouvelles pouvaient rendre un homme fou, à force. Le Joker avait de sublimes idées, de génialissimes plans qu'il gardait pour son cher et tendre Batman. En y regardant de plus belle, Batgirl serait aussi une très bonne comédienne pour cette soirée. Piochant, piochant et faisant jouer le temps, le Clown tira enfin un bout de papier qu'il lut avidement. Puis, il éclata d'un grand rire malade.

- "HAHAHAHAHAHA, je sens que tu vas adorer ce numéro ! HAHAHAHAHOHOHOHAHAHAHAHA."


Et d'un seul coup net, on asséna un coup sur le crâne de Batgirl. Elle tomba dans les pommes, net, direct. On allait lui retirer ses gants et ses bottes, on ne sait jamais ce qui se cachait dans les moindres recoins des panoplies de ces chers justiciers. Juste ces deux types d'accessoires avant de lui affubler une camisole de force. Pourquoi voir qui elle était ? Cela n'avait aucun sens, et aucune raison de le faire. Le Joker se moquait des identités secrètes des héros, non, cela gâcherait la surprise s'il venait à tout apprendre d'eux. Où serait la joie ? Et où serait la blague ? On allait la suspendre par les pieds au plafond de la cage de verre et on remplirait la cage d'eau. Un peu comme dans ce grand numéro d'Houdini, le grand et talentueux magicien.

- "Réveille toi, Batgirl, réveille toiiiii."


La voix du Joker était douce et lugubre à la fois. Dans quelques secondes, l'eau allait couler dans la cage de verre. La tête à l'envers, elle allait avoir besoin de souffle pour se sortir de ce pétrin. Si elle y'arrivait bien sur ... Se tenant en face de son public, avec une musique d'entrain des années 1920 qui résonnait dans la salle, le Joker s'improvisait "Monsieur Loyal" devant ce numéro qui allait être fantastique. En activant la valve, l'eau commence à couler désormais, petit à petit.

- "Mesdames et messieurs ! Venez voir la grande Batgirl dans son unique et dernière représentation. Si le grand Houdini en est sorti vivant, peut-on en espérer autant de Batgirl ?"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Descente en Enfer [Barbara Gordon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Descente en Enfer [Barbara Gordon]
» [Belle, Jennifer] Descente en enfer.
» Extrait de Descente Aux Enfers - Partie 1
» SPIRALES de Tatiana de Rosnay
» DC COMICS SUPER–HEROES : BATGIRL BUST ( the New 52 )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Old Gotham :: Théâtre Monarch-