Partagez | .
 

 Buon Giorno, Gotham [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Criminel(le)
Masculin Messages : 36
Date d'Inscription : 13/05/2017
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Honnête Restaurateur.
♠ Relations conflictuelles :: ► Les Tarlouzes costumées.
♣ Vos Alliés : : ► La Pègre classique.
avatar
Tony Zucco
MessageSujet: Buon Giorno, Gotham [Solo]   Lun 22 Mai - 23:57

Gotham City. - 14h02

Putain, j'étais de retour dans cette belle ville d'enculés. L'avion commence à piquer le bout de son nez vers le sol, heureusement que le pilote sait ce qu'il fait. J'aimais pas ces putains d'oiseaux volants, je comprenais même pas comment ça pouvait voler dans le ciel bordel de Dieu. Alors que l'autre con tentait de nous faire atterrir sur la piste sans qu'on finisse comme de gentils petits cadavres dans de petits sacs poubelles bien noir, je repensais à toute cette merde qui m'avait valu le retour à Gotham City. Oui, je parlais bien d'un retour dans cette putain de ville. Depuis que les Falcone se sont fait déboités le petit trou par ces empaffés de l'asile d'Arkham, j'avais fait profil bas, surtout pour éviter de tomber sur ce connard de Batman qui fouinait un peu trop dans mes affaires et j'ai jamais compris le pourquoi de la chose. Mais de toutes façons, ça foutait la merde partout. Les cinglés prenaient nos territoires, et on arrivait pas à les dégager, c'était comme un bouton sur le cul qui revenait à chaque fois. T'avais beau exploser le putain de bouton sur la fesse qu'il revenait sans arrêt. Et quand t'as des pustules au cul, tu vas te faire soigner ailleurs, ce que j'avais fait en quittant Gotham pour Métropolis. Tu parles ... Métropolis, tu peux rien faire sans tomber sur ce gros con habillé en bleu. Moins horripilant que Batman, mais tout aussi emmerdeur, à croire qu'ils se font passer les infos entre eux. Quelques années dans l'anonymat et à faire fructifier mon pognon, tout ça pour revenir encore plus fort et à la tête de ma propre bande de joyeux connards. L'avion se pose sur le tarmac sans problèmes et je vais fêter ça aux chiottes au moment où l'on peut se lever pour sortir. De toutes façons, avec le monde qu'il y'avait, j'avais le temps de larguer du lest et de profiter de ce que j'allais faire. Pisser procure une véritable sensation de bonheur, ça libère la vessie et ça prouve qu'au moins, malgré l'âge que j'ai, je n'ai pas encore un problème de prostate. Donc, pas de doigt dans le cul pour le moment, c'était déjà ça de gagné. Je secoue mon goumi bien veineux et bien gros pour faire tomber les dernières gouttes et je la rentre dans son sarcophage en tissus blanc, cachée par mille dents maléfiques que l'on appelle "braguette". Je sors des chiottes, vigoureusement après avoir largué un pet monstrueux qui allait renifler un moment dans la petite cabine, et je prend ma valise. Dedans, du fric, et quelques vêtements : strict minimum quand tu veux revenir dans une ville comme Gotham. Le reste de mes affaires arrivera par voiture, je tiens pas à me faire confisquer mes armes à l'aéroport. Pas avec toutes ces tarlouzes du corps sécuritaire qui me prendraient mes flingues. Je descends l'escalier de l'avion et je me dirige vers le terminal. Pas de soucis au niveau de la douane, mes papiers sont en règle, au nom d'un certain "Carlo Schiavetti", un entrepreneur qui a eu un "malheureux" accident de poubelle, le pauvre est tombé dedans avec trois balles dans le dos. Un accident à la con quoi. Mes papiers en ordre, j'appelle un taxi et cette fois, je commence à la distinguer, de loin. Ma valise sur le siège à côté de moi, je regarde à travers la vitre. Elle est là, toujours là, comme quand je l'ai quittée. Gotham City.
C'était une ville froide, sombre, et terriblement salope. Gotham, c'était le genre de ville qui pouvait être douce avec toi par devant, et qui t'enculait par derrière si tu commettais une connerie. Et putain, ces dernières années, c'était l'enculade générale pour toute la pègre de Gotham City. Comment on a fait pour se laisser déboiter la rondelle par ces enculés d'Arkham ? Sérieux. Comment on a pu se laisser bouffer par des tordus comme le Pingouin ou comme des suce-queues comme Sionis. Sérieux les gars, on avait des couilles avant putain ! On était la mafia de Gotham, on avait eu les meilleures années et les meilleurs profits jadis. On avait pignon sur tout, et maintenant, on devait se refaire. Bordel ça pouvait être casse-couille. Je regarde les rues qui défilent dès à présent sous mes yeux. Cela avait peut-être changé, mais je connaissais la ville. Elle était pareille qu'avant, pleines d'opportunités, mais aussi pleines de dangers et d'horreurs qui n'attendent que de se révéler sous mes yeux. Cette ville est un tas de merde, mais c'est mon tas de merde à moi. Y'a rien d'autres à dire. C'est alors que le taxi m'arrête maintenant à Bleake Island. J'ai acheté un vieux tripot abandonné qui avait appartenu à Falcone autrefois. Maintenant, il est à moi, et c'était mon coin perso. Petit restaurant sicilien, avec tout le bordel, ça allait gérer comme avec du gravier dans un anus. Je sors du taxi. Cet enculé de chauffeur, un putain d'immigré d'un pays arabe à la con me réclame près de cent dollars pour la course. Je lui dit très clairement qu'il peut aller se faire enculer et qu'il avait de la chance que je lui fasse pas bouffer ses couilles avec de la harissa. C'était halal en plus, connard. Après un doigt bien placé et quelques insultes italiennes, il se casse après m'avoir maudit cinq ou six fois. Heureusement qu'il n'est pas sorti de la bagnole, sinon je l'aurais cogné à mort sur place. Je pousse la porte du restaurant abandonné et je pose la valise sur le sol poussiéreux. Avec un ton las et pourtant content, je laisse échapper l'émotion du moment. Vous connaissez le Zucco, il est pas très porté sur la nostalgie, mais il a parfois ses humeurs.

"Putain, je suis chez moi."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Buon Giorno, Gotham [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Good afternoon / Buon giorno
» BATMAN - MINUIT A GOTHAM
» Avis sur Melita solo ?
» Batman : Gotham Knight 08/07/08 z1
» Gotham high : le dessin animé qui vit presque le jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Comté de Kane :: Aéroport Archie Goodwin-