Partagez | .
 

 Fondu au noir [PV Deathstroke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Criminel(le)
Masculin Messages : 32
Date d'Inscription : 13/12/2016
avatar
Jonathan Crane/ Scarecrow
MessageSujet: Fondu au noir [PV Deathstroke]   Lun 15 Mai - 14:00

   La ville changea peu au fil des années, disait l’autre. Tout dépendait de l’avis surtout… Il est vrai que pour les privilégiés, elle ne changeait pas. Elle offrait toujours les possibilités que celui-ci recherchait pour s’enrichir : pauvreté, crise économique… Mais pour d’autres, elle changeait. Il y avait d’abord civilement la propreté des rues qui s’empirait à vue d’oeil. Les agents d’entretien n’osaient même plus parcourir les rues sombres sous peine d’accueillir quelques coups de couteaux. Les prolétaires habitués faisaient fi de tout cela pour se concentrer sur la seule chose qui leur permettait de survivre : un travail harassant peu payé. C’était cela la vie à Gotham City. Le tout était de savoir s’il fallait continuer à vivre dans ce trou à rat, continuer à vivre dans la peur, ou plutôt faire en sorte de la dominer. Le Red Circle était de ces clubs de strip-tease qui ne voyaient que le profit. De jeunes délurées venaient s’offrir à de vieux pervers aux portes-monnaie pleins. Il n’y avait en ces lieux rien que la luxure et le désespoir. Mais cela suffisait à beaucoup d’entre-eux. Après tout, il ne leur fallait rien d’autre que cela.


   C’était un soir sans trop d’affluence. Il fallait se demander si les Gothamites avaient reçu leur paie. Peut être qu’il n’y avait plus de place que pour les plus infâmes loubards du quartier ? Aux portes, deux grands gaillards. L’un portait une cicatrice sur le nez qui lui donnait un air peu fréquentable, l’autre s’appuyait plus sur une jambe que sur l’autre. Il réglait la petite foule qui se pressait, avide de voir ces dames se déshabiller pour si peu. Un homme en imperméable noir surgit de cette foule avec le désir impétueux d’entrer. L’un des deux, Bossun, se chargea de lui rappeler le règlement. On ne voyait pas son visage. Il portait une sorte de vieux feutre noir usé et un grand imperméable noir trop grand et assurément inadapté au physique de celui qui le portait. Le col du manteau était relevé. Impossible de distinguer une quelconque identité…


    « Hé, vous ! On ne passe pas le visage couvert ! Enlevez ça ou bien partez »


   On entendit un raclement de gorge singulier, puis, après quelques dizaines de seconde, ce Bossun commença à grelotter. Stupéfait, son collègue lui demanda si tout allait bien. L’homme à l’imperméable parla à sa place.


    « Oh, rassurez-vous, il prend juste conscience de ses peurs les plus enfouies… Il ira mieux demain ou jamais... »


   Soudain, l’homme se mit à crier et il se mit à courir en poussant tout le monde. Son partenaire alla le chercher, ce qui permit à l’inconnu de se glisser dans le club sans avoir trop de souci. Il passa rapidement dans la partie « PRIVEE », là où il était sûr de trouver ce qu’il voulait. Une strip-teaseuse passa devant l’homme, toujours fondu au noir.


    « Un petit plaisir, chéri ? »



   L’homme la repoussa, la femme grogna, avide de l’argent des passants du club. Il marcha, continua et se retrouva devant un bureau dont il saisit rapidement la poignée de la porte afin d’entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Criminel(le)
Masculin Messages : 29
Date d'Inscription : 07/05/2017
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Assassin
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Deathstroke
MessageSujet: Re: Fondu au noir [PV Deathstroke]   Lun 15 Mai - 15:11

    Comme pratiquement tous les soirs depuis que je suis arrivé à Gotham je passe une grande partie de mes soirées au Red Circle à attendre une personne qui aura du travail pour moi.


    J'ai briefé une des serveuses et passé un accord avec elle, contre une petite rémunération elle s'occupe de me faire savoir que quelqu'un est là pour moi. Pour l'instant ce filtrage fonctionne plutôt bien, la serveuse m'indique qu'une personne cherche à me contacter. Je les observe et jusqu'à maintenant je n'ai pas eu besoin de rentrer en contact avec eux car il n'y a rien de concret, juste des journalistes et un flic.



    Je me trouve dans un coin sombre du club seul avec mon vieux rhum et un magasine de bécane. Suite à des cris mes yeux se portent sur ce personnage qui entre dans le club, je ne sais pas encore si il vient pour moi mais ce qui est sur c'est qu'il ne vient pas pour les sublimes serveuses topless. Il a l'air déterminé et pressé, il se dirige vers cette partie réservée aux habitués. Il n'est pas commun, et quelque chose ne va pas chez lui. Il porte des vêtements trop grand qui ne vont pas du tout ensemble et dont le but paraît être de cacher entièrement son corps.

    En entrant dans la partie privée, il repousse sans même la regarder une danseuse devant laquelle n'importe quel homme normalement constitué aurait posé son regard. La jeune femme paraît effrayé et fuit vers le comptoir. Il continu son chemin jusqu'à une porte en fond de salle, il saisit la poignée et entre dans la pièce. Je sais que ce n'est pas normal et quelque chose va se passer, je commande un nouveau rhum et je reste sur mes gardes.
L'homme ressortira quelques minutes plus tard et se dirige vers moi.... Je ne vois toujours pas son visage et il n'a rien de vraiment effrayant mais bizarrement mes sens me disent de faire attention.


    L'homme arrive devant ma table et sans rien me dire il s'assoit en gardant la tête baissé. Les quelques secondes de silence sont pesantes et je décide d'y mettre fin en m'exprimant:


"Si tu comptes mourir ce soir tu t'y prends bien!!! Tu ne dois pas savoir qui je suis.... Personne n'ose se comporter comme cela avec moi, les gens normaux sont mort de peur d'habitude. Alors qui est tu et que veux tu ? Si c'est pour un contrat il sera cher vu ton attitude et si ce n'est pas le cas tu ne sortira pas vivant d'ici..."


   L'homme ne s'exprime toujours pas, je saisi mon arme et lui cale devant sa tête toujours baissée.


"C'est ta dernière chance, parles sinon tu n'en auras plus l'occasion"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Criminel(le)
Masculin Messages : 32
Date d'Inscription : 13/12/2016
avatar
Jonathan Crane/ Scarecrow
MessageSujet: Re: Fondu au noir [PV Deathstroke]   Sam 27 Mai - 10:54

   L’homme était devant lui. Il se méfiait de lui comme la gale. Que signifiait cet aller dans une partie privée ? Deathstroke était bien tel qu’on le pensait. L’esprit rebelle et vagabond. Fidèle à lui-même, il prenait soin d’entretenir une réputation de mercenaire mauvais. Qu’importe, il fallait passer outre les apparences. On ne voyait toujours pas le visage de celui qui était entré. Et pour cause, Deathstroke se demandait à qui il avait à faire. Il avait peur. Non peur de la personne qui se tenait devant lui mais bel et bien de l’identité de cette personne. De qui s’agissait-il ? Fallait-il qu’il soit si stressé à l’idée d’une discussion ? C’était risible de voir à quel point un mercenaire pouvait se sentir affligé rien qu’à l’idée de devoir rendre des comptes ou encore de dialoguer avec quelqu’un. Wilson, homme d’action assurément. Il aimait davantage la castagne aux paroles. Mais il semblait fidèle. Fidèle aux contrats qu’il établissait et surtout proportionnellement loyal au prix qu’on mettait pour ses services… Cela tombait bien, car on voulait le recruter pour ses bons et loyaux services, justement.


   L’homme inconnu adressa un masque à gaz à son interlocuteur.


    « Je pense que vous aurez besoin de cela. Mettez-le, ou vous serez bientôt noyé par et dans votre peur. Il nous faut plus… de calme. »


   Derrière une voix machiavélique et apaisée, l’homme pointa la partie privée dans laquelle il avait pénétré tantôt. Du gaz s’échappait de la porte, relevé par ailleurs par un regard interrogateur de danseuses aux alentours…
On entendit des cris d’angoisses, des gens couraient dans le club et après cinq grandes minutes de panique, le club se vidaient, plus de danseuses, plus de clients. Le barman se cachait derrière son comptoir, les genoux entre les bras, effrayé. On entendait par ci par là des dents claquer, des gémissements…. LA PEUR.


    « Maintenant que nous sommes un peu tranquilles, permettez-moi de me présenter. Je suis l’Epouvantail. Et je requiers vos services. Ne vociférez pas pour le prix, vous serez dûment payé. La question est de savoir si Gotham parviendra à supporter ses propres démons, ses propres peurs... »



   L’homme était à craindre. Assurément, même s’il était moins coriace physiquement que Slade. Il était sûrement détraqué. Quoi qu’il arrive, on entendrait parler dans les journaux de cette petite crise de panique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Criminel(le)
Masculin Messages : 29
Date d'Inscription : 07/05/2017
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Assassin
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Deathstroke
MessageSujet: Re: Fondu au noir [PV Deathstroke]   Mer 31 Mai - 21:48

Hallucinant !!! Gotham arrivera toujours à me surprendre. Mais c'est quoi ce bordel, qu'a t'il fait à ces gens on dirait qu'ils sont complètement possédés. Ils courent dans tout le bar en hurlant avec des yeux remplis de peur. On dirait qu'ils ont vu leur pire cauchemar !!!
Les gens ne font même pas attention à ce qu'ils font, certains ont traversé les baies vitrés en courant, d'autres se marchaient dessus pour pouvoir sortir en premier. Même les gros bras du service de sécurité ont complètement pété les plombs. En quelques secondes plus personne n'est dans le bar, nous sommes plus que tous les deux avec en bruit de fond les cris des gens dans la rue.
Mon regard se porte maintenant sur ce soit disant Epouvantail. Ce qui est sur c'est qu'il n'a pas un physique qui en impose. Il n'est pas très grand, ses habits larges et troués laissent deviner un corps taillé dans une brindille. En regardant son visage je comprends pourquoi il tente de le cacher la plupart du temps. Une face morbide, des traits creusés, on dirait que cet Epouventail n'aime pas le soleil ni le repos. Il devrait tourner au décaféiner le type !!! Mais malgré tout avec sa démonstration il m'a bien fait comprendre qu'il était dangeureux.


«Vous vouliez me faire peur ? Vous m'avez impressionné, super efficace votre bombe puante. Heureusement d'ailleurs car ce n'est pas avec votre surnom l'Epouventail et votre dégaine qui laisse à désirer que vous aller vous faire respecter... Enfin le principal est que vous avez du travail pour moi et qu'il sera bien payé. C'est la seule chose qui compte. »


L'homme ne réagi pas à mes taquineries, on dirait une sorte de zombie.


« Écoutez, avec votre petit numéro le GCPD va pas tarder à arriver alors ça serait bien que vous m'expliquiez qui je dois éliminer histoire qu'on fixe un tarif et une date avant que Gordon vienne boire une verre avec nous. »


Honnêtement de voir que cet Epouventail qui justement ne bouge pas, me fixe et semble attendre devant moi commence sérieusement à me chauffer. S'il n'ouvre pas sa bouche dans les seconde qui suive je vais le renvoyer dans sa campagne en kit. En plus je ne comprends vu la démonstration pourquoi il a besoin de mes services. Enfin si il y a de l'argent à se faire, je suis partant....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Fondu au noir [PV Deathstroke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» pourquoi l'or fondu devient noir.
» Fondu au Noir/L'Indic
» Faire un fondu sur une seule partie
» Sonnet du trou noir
» Louis Noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Founder's Island :: The Red Circle-