Forum JDR/RPG sur Batman
 

Partagez | .
 

 Enigme et Rire [PV Le Sphinx]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 1159
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
♠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Vos Alliés : : ► Harley Quinn
avatar
Joker
MessageSujet: Enigme et Rire [PV Le Sphinx]   Jeu 4 Mai - 15:21




Laugh and Die

Patientant à l'asile d'Arkham, le Joker avait parfois ses quelques minutes de repos dans la salle d'activités de l'asile située dans les jardins Elizabeth Arkham. Ah ! Comme ils sont beaux ces jardins ! Si biens entretenus, si propres, si calmes, c'était une véritable ode à l'envie de tuer dans le plus beau des cadres. C'est dans ce genre de lieu que le Joker avait une certaine créativité lubrique. Torturant les plus faibles des pensionnaires, s'amusant avec les autres et créant ainsi le chaos au sein de cet établissement des plus médiocres. C'est vrai, Arkham était médiocre, et s'évader pouvait être difficile, non pas à cause du bâtiment et du fait que l'asile soit sur une île, mais du fait parce que les gardes étaient particulièrement hostiles aux pensionnaires, hostiles dans le sens où ils n'hésiteraient pas à abattre un clown pour s'éclater, surtout que le Joker n'était clairement pas en odeur de sainteté auprès du personnel pénitentiaire. Alors que l'on conduisait le Joker dans la salle des activités, le Joker jaugea d'un regard le peu de personnes présentes dans cette pièce. Au fond, on avait Scarface qui foutait sa rouste à Wesker. De l'autre, ce crétin congénitale d'Humpty Dumpty qui s'amusait à faire un puzzle. Le pauvre, au moment même où il s'apercevra qu'il manque une pièce, il va péter un plomb, et pas un des moindres, vu que c'était le Joker qui avait subtilisé une pièce manquante. Il allait se régaler de voir le chaos se répandre dans quelques minutes, ou peut-être quelques jours, le temps de finir le puzzle. Avec les abrutis, ça leur prend toujours un peu de temps on va dire. On avait Magpie qui léchait les carreaux de la grande salle des jardins Arkham, dans l'espoir incertain de casser la glace et de prendre les petits morceaux pour sa collection d'objets brillants et tranchants. Et enfin, trônant parmi les immondices, on avait Edward Nygma, alias le Sphinx. Un des seuls que le Joker trouvait intéressant dans cette salle. Enfin, intéressant dans le sens où il était le seul qui arrivait à articuler quelques mots sans baver ou sans se laisser aller à ses pulsions débiles. Enfin, quand il nous faisait pas chier avec ses énigmes, tout irait bien, pour le moment.

- "Eddie Spaghetti ! Cela faisait un moment qu'on s'est pas vu ! Je t'ai manqué mon p'tit verdâtre ? Tu sais ce qu'on dit sur les bonhommes verts ? Hohoho géant vert ! Hahahaha."


Le Joker était d'une humeur joviale. Joviale et pas encore trop psychopathe pour la journée. Pour tout dire, il fallait que le Joker s'évade, qu'il se sorte de l'asile pour pouvoir choper qui était l'ordure qui prenait ses échantillons de Smilex, mais le clown avait un besoin irrépressible d'affirmer au monde entier, surtout à son cher et tendre Batman, qu'il était toujours présent, prêt à reprendre sa place au centre du chapiteau qu'était cette vie de luxure et de folie. Le Joker avait néanmoins une certaine appréciation du travail d'Edward Nygma. Après tout, le Sphinx était celui qui stimulait l'intelligence du Chevalier Noir, il était celui qui renouvelait l'esprit du roi Bat ! Gloire au BatRoi et à son entourage princier ! Le maitre à penser ! Edward Nygma n'était que le glorieux inquisiteur de l'asile, celui qui testait et qui punissait les imbéciles, c'était sa fonction et en quelque sorte, il se rapprochait du Joker à ce point-là, il débarrassait les imbéciles et les autres andouilles qui ne savaient pas se servir d'un cerveau. Le Joker n'était pas très calé en énigmes, mais lui et le Sphinx se respectaient mutuellement. Surtout depuis que celui-ci a offert au Joker le nom de celui qui avait assassiné Jeannie, sa femme du temps avant qu'il ne plonge dans une cuve d'acide et devienne ce séduisant Adonis de Gotham City. Fixant de ses yeux le maitre à énigmes de Gotham, le Joker s'esclaffa et reprit la parole.

- "Alors Ed's ! Quoi de beau à Nygmaland ?"





Life's a laugh and death's a joke, it's true. You'll see it's all a show !
Keep 'em laughing as you go. Just remember that the last laugh is on you.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince des Puzzles
Masculin Messages : 49
Date d'Inscription : 04/04/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Le Mystère du Genre humain. Qui suis je ? Ou suis je ? Ou vais je ?
♠ Relations conflictuelles :: ► J'avais un cancer au cerveau et ?
♣ Vos Alliés : : ► De la vermine d'Arkham, mais personne ne m'égale.. Ha !
avatar
Edward Nygma
MessageSujet: Re: Enigme et Rire [PV Le Sphinx]   Lun 8 Mai - 19:29




Une fois par semaine, Edward Nashton allias E.Nygma a la permission de sortir de son isolement et de se promener dans les jardins d’Arkham. Le seul plaisir relativement agréable dans cette institution, pour le patient, c’est qu’il n’y a pas de camisole de force, pas de psychiatre, pas d’infirmier, mais surtout, il n’est pas obligé de prendre des injections et des médicaments pour le maintenir dans un état morose pour aujourd’hui.

Etant donné que le cerveau d’E-Nygma est considéré comme étant une arme de destruction massive par le gouvernement Américain. Cela explique en partie pourquoi il possède un lourd traitement et une surveillance étroite. De temps en temps, les services secret du gouvernement, envoient des consultants sur des dossiers confidentiel, comme résoudre des enquêtes, ou pour contrecarrer les attaques des pirates informatique par des gouvernements étranger. A sa mort, le cerveau du Sphinx sera considéré comme étant la propriété des Etats-Unis, car il existe un mystère plus grand encore que veulent résoudre les scientifiques en disséquant sa matière grise.

Comment  a-t-il fait pour se guérir du cancer du cerveau ?

Un véritable mystère, mais ce n’est pas sans dire que le Sphinx est quelqu’un qui garde ses secrets pour lui tout seul, jalousement. Une fois dans les jardins, Edward ignore tous les autres pensionnaires de l’asile. Aucun de ses aliénés n’a le mérite d’avoir l’attention de l’Homme Mystère, comme ce crâne d’œuf d’Humpty Dumpty, ou cette vilaine Magpie qui fourre sa langue partout *beurk*. En fait, au sein de l’asile, Edward n’avait aucun ami, aucun allié. Il détestait tout le monde et tout le monde le détestait et c’est parfait ainsi pour ses relations.

Il réfléchissait dans son coin assit sur un banc à sa prochaine évasion de l’asile pendant qu’il lisait un livre sur les jeux d’énigme, pour passer le temps. C’est alors qu’il voit soudain, une silhouette en pyjama s’approcher de lui l’air jovial. Un sourire immense, des dents pourris, une coiffure verdâtre mal gommé, une peau pâle sans aucune pigmentation. Edward Nygma lève les yeux de son livre et se dit dans sa pensée. *Voilà la dernière personne que j’ai envie de voir. Cet artiste raté a toujours tendance à me surchauffer les nerfs. Il va encore me raconter des blagues totalement débiles et en plus c’est un mauvais joueur de poker. Toujours à tricher dès qu’il en a l’occasion… Néanmoins son talent imprévisible et sa manière de jouer les idiots, n’est qu’une façade et le Sphinx le sait très bien que se clown est en fait loin d'être un imbécile.*

Lorsque le Joker s’approche et commence déjà à le traiter avec son sourire * d’Edward spaghetti ???????? Nygmaland ?????????*. C’est là que le Sphinx se met à penser en lui *C’est vrai, j’oublié, son humour grotesque, comme d’ab ! Arg je déteste les clowns et surtout celui-là !!! *. Edward pose son livre et l’accueil à son tour avec une expression sarcastique et un petit sourire du coin des lèvres. Il ne laisse jamais rien transparaître de ses pensées.  

«  Tiens donc, on ne me l’avait jamais faite celle-là.  N’est-ce pas là le Prince des blagues vaseuses ? Je ne suis pas d’humeur à rigoler Joker. Tu ne vois pas que je suis en train de réfléchir à une énigme tellement ultime qu’on en reparlera encore sur plusieurs générations, comme la légende du continent perdu d’Atlantide. Huhuhuhuhhu…. Alors, cher colocataire, comment vont vos petites affaires sous le chapiteau ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 1159
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
♠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Vos Alliés : : ► Harley Quinn
avatar
Joker
MessageSujet: Re: Enigme et Rire [PV Le Sphinx]   Mar 9 Mai - 10:29




Here's the Joker !

Le Joker aimait bien Nygma. Pas spécialement en tant qu'être humain, non, pour ça, il était chiant, imbus de lui-même, narcissique, mégalomaniaque, obsédé, théâtral ... Un peu comme le Joker non ? Et le plus drôle, c'est qu'il se considérait sain uniquement parce qu'il avait une intelligence bien plus développée que la moyenne. La blague était à hurler de rire quand on y pensait, il était là, clamant sa santé mentale parfaite, alors qu'il était enfermé dans le pire établissement pour débiles mentaux de tout le pays. Non, le Joker l'aimait bien dans le sens où lui et le maitre des énigmes partageaient un amour pour les pièges mortels et les jouets à carnage. Nygma tuait pour punir, tandis que le Joker, lui, tuait pour son propre plaisir, en fonction de ses humeurs détestables. Mais que voulez-vous ? On a tous nos petites différences. Le Sphinx était coincé à Arkham depuis trop longtemps selon les gouts du Joker. Laissons tomber les minables comme Humpty Dumpty ou encore Magpie. Néanmoins, le Ventriloque serait quand même intéressant à refaire sortir d'Arkham. Le Sphinx commençait déjà à saouler le Joker, qu'est-ce qu'il pouvait être barbant quand il s'y mettait. L'énigme de l'Atlantide ? Rien que ça !

- "Alors là, ça me laisse baba !"


Dit-il en ironisant, suivit d'un petit rire aigre. Le Joker ne prit pas acte, ni même ouïe de ce que venait de dire Nygma sur le Prince des blagues vaseuses, il s'en fichait. le Clown n'était pas versatile à ce point, et chaque titre était pour lui une flatterie, même s'il s'en moquait allègrement comme de son tout premier meurtre. Il était de réputation commune qu'Edward Nygma travaillait en permanence sur l'énigme ultime qui viendrait à bout du Batman. Malheureusement, à chaque fois, le Batman l'avait ridiculisé. Mais il s'en remettait à chaque fois, il revenait, inlassablement, comme un contrôle fiscal au cul d'un particulier. L'idée fit sourire le Joker. Faisant craquer ses doigts, le Joker reprit d'une voix plus douce et plus calme, étouffant quelques rires.

- "Je suis sur qu'un type comme toi a déjà résolu la fameuse énigme qui consiste à sortir d'Arkham à une époque où tout est informatisé et sécurisé à mort pas vrai ?"

Prévisible ? Le Joker ? Pas sur. Le Joker avait lui aussi une idée sur sa façon de sortir de l'asile d'Arkham, mais ça impliquait une tonne de chiens morts, du fil et des poutres en bois. L'idée était saugrenue, mais pas irréalisable. Son esprit malade réfléchissait à tout et à n'importe quoi. Dans son idée première, le Joker voulait construire un pont avec des cadavres de chiens crevés qui relierait Gotham City à l'asile d'Arkham. C'était un projet comme tant d'autres, et le plus drôle, c'est que le Joker pourrait le faire. Mais où trouver toute la passion pour mener ce projet à terme ? Il fallait y réfléchir, et garder l'idée en tête, on ne sait jamais. Ayant un nouveau sourire, il prit un air détaché et son regard se posa sur les grandes plantes qui les entouraient tous les deux. Y'a pas à dire, Poison Ivy avait fait du bon boulot pendant ses petits passages ici.

- "Ils sont agréables ces jardins. Vert, vert et encore vert, un peu comme moi et moi. On est faits pour s'entendre, tu sais."





Life's a laugh and death's a joke, it's true. You'll see it's all a show !
Keep 'em laughing as you go. Just remember that the last laugh is on you.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince des Puzzles
Masculin Messages : 49
Date d'Inscription : 04/04/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Le Mystère du Genre humain. Qui suis je ? Ou suis je ? Ou vais je ?
♠ Relations conflictuelles :: ► J'avais un cancer au cerveau et ?
♣ Vos Alliés : : ► De la vermine d'Arkham, mais personne ne m'égale.. Ha !
avatar
Edward Nygma
MessageSujet: Re: Enigme et Rire [PV Le Sphinx]   Mar 9 Mai - 15:36



Edward Nygma reste impassible aux remarques du Joker. Il n’aimait pas particulièrement le clown, son haleine fétide et encore moins son franc-parler, mais quelque fois, il lui arrivé d’avoir des bonnes idées dans le passé, même s’il se fait dérouiller par Batman à chaque fois. Si le clown est là il ne peut exister que deux facteurs dont le Sphinx doit immédiatement prendre en compte. Le premier choix qui traverse l’esprit du Sphinx, c’est qu’il doit bien s’emmerder grave et il recherche une victime potentielle pour tuer le temps, ou, tuer avec du temps tout cours.  La seconde option, il cherche quelqu’un à manipuler pour sortir d’ici ? La solution pense le Sphinx, c’est qu’il est capable d’utiliser simplement les deux options en même temps. Combien d’imbécile se sont fait avoir par ses entourloupes ? Harley Quinn, l’ancienne psychiatre… C’est étonnant que cette cinglée, ne soit pas terminer six pieds sous terre avec ce type-là. De toute façon la liste est trop longue pour tout rémunérer.

Edward Nygma était en effet un pro du réseau informatique, mais aussi de la stratégie. Il savait tout sur tout le monde, le personnel, les pensionnaires, les gardiens, les heures de rondes, qui travail quand et quel jour ?  Le Sphinx a toutes les données dans son esprit qu’il peut se projeter mentalement, comme une carte en 3D. Rien ne lui échappé. Il est en quelque sorte l’œil qui voit tout au sommet de sa pyramide. De plus, s’évader n’est pas aussi simple au fur et à mesure des années qui passe. Le système s’améliore et Batman garde un œil constamment sur les activités de l’asile. Le Joker n’est pas quelqu’un de discret, c’est un type bruyant qui adore attirer l’attention. Il peut être à la fois un atout et un handicap. Le Sphinx tourne les yeux en l’air comme pour réfléchir, mais garde toujours les informations subtile pour lui-même. Il dit au clown :

« Selon le directeur de l’asile. Il m’est interdit d’approcher de toute forme d’ordinateur, de console, même un téléphone ou d’un objet de communication. Même la télécommande d’une télé est mis hors de ma portée. Quand à se jardin, dans le fond il me répugne, ça ne vaut pas ma chambre noire, l’odeur des fils, le bruit d’un ventilateur électrique et un bon fauteuil confortable sous le reflet des néons et de ma lampe noire. Quant à cette idée clown, nous n’avons absolument rien en commun toi et moi… Me flatter ne servira à rien. Tu sais qu’on ne peut rien cacher au Sphinx ! Qu’est-ce que tu veux Joker ? Ou tu préfère une énigme ? AQPT ???? AQPT  ???? »

Se qui agace surtout l'Homme Mystère, c'est qu'il ne savait jamais à quoi se taré peut bien penser.  Un bébé à jeter du haut d'un pont ? Crever les yeux des chats errant ? Se balancer avec un file à l'élastique du haut de la mairie de Gotham ? Le SPhinx sait que le Joker change d'idée et de comportement aussi rapidement qu'il est capable d’enfiler sa chemise ou de dire OUF. Se type incarne le facteur du chaos, celui qui brise toute les règles et les conformistes. Il peut être finalement bien utile dans les plans du Sphinx.

Edward Nygma lui lâche un sourire qui cache un dessein plus noire encore. Il lui dit

« AQPT veux dire : A quoi pense tu ? »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 1159
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
♠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Vos Alliés : : ► Harley Quinn
avatar
Joker
MessageSujet: Re: Enigme et Rire [PV Le Sphinx]   Mar 9 Mai - 16:10




Here's the Joker !

Le Sphinx était un criminel assez simple, mais avec des gouts pour l'intelligence. Il ne faiblissait pas à sa réputation. Très intelligent, et il n'aimait clairement pas la flatterie, ça tombe bien, le Joker non plus. Enfin, ça dépendait des moments et surtout de la personne qui les faisait. Le prince du rire avait bel et bien quelques idées pour se sortir de l'asile, et l'idée la plus folle à ce moment-même, c'était de passer par la solution la plus cinglée à ce jour. Ricanant intérieurement, il avait déjà tout prévu. Pas de la façon la plus subtile non, mais de la façon la plus sanglante et la plus déjantée. Observant la serre géante, le Joker regardait à travers les carreaux, de là, on avait une vue magnifique sur la ville de Gotham City. Si belle, si lointaine, brillant de mille feux, telle un phare dans les ténèbres. Les projecteurs qui illuminaient le ciel, les lumières qui scintillaient en ce début de soirée, c'était féerique dirons-nous ! Et comme un podium gigantesque et magnifique, le Joker devait revenir sur le devant de la scène. Pas pour l'art, pas pour le rire, mais plus pour son cher et tendre Batman qu'il pourrait torturer une nouvelle fois grâce à ses jeux macabres et monstrueux. Cela serait si doux, si tendre, si coloré. Tant de choses à détruire et de gens à faire souffrir, c'était merveilleux.

- "Ce à quoi je pense ? Mais à tout et à rien, mon cher Eddie. Néanmoins, je pensais à une belle évasion par le point de l'Homme mort."


Une belle évasion oui, mais suicidaire surtout. Le point de l'Homme mort, c'était un lieu où venaient les patients de l'asile pour se suicider dans les années où l'asile d'Arkham rouvrit. La chute était longue et si on avait la chance de survivre aux rochers pointus qui attendaient en bas, on pouvait très vite être englouti par la lame de fond des eaux violents qui viennent se briser sur les falaises de l'île d'Arkham. Très peu réjouissante l'idée, mais c'était si fou que ça pourrait marcher, dans l'esprit du Joker bien entendu. Il n'y avait que lui qui pouvait proposer une idée aussi débile et aussi idiote quand on y pensait. Le Joker avait pourtant l'air d'être sérieux quand on le fixait. Bien sur, il avait toujours plusieurs idées en tête, aussi stupides les unes que les autres pour quelqu'un de relativement sain, surtout pour quelqu'un comme Edward Nygma.

- "Une autre idée peut-être ? Quelque chose de plus audacieux pour deux étudiants dépravés en goguette ?"


Ricana-t'il. Il se voyait parfaitement avec l'Homme-Mystère, dans son plus beau costume vert, ainsi que le Joker dans son plus beau costume violet, dansant en duo comme un couple de chanteurs des années cinquante. Un brin rétro, mais que voulez-vous ? Le charme du mal, la beauté du crime, ça ne se commande pas. Quitte à faire le mal, autant le faire bien et de manière très classe.




Life's a laugh and death's a joke, it's true. You'll see it's all a show !
Keep 'em laughing as you go. Just remember that the last laugh is on you.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince des Puzzles
Masculin Messages : 49
Date d'Inscription : 04/04/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Le Mystère du Genre humain. Qui suis je ? Ou suis je ? Ou vais je ?
♠ Relations conflictuelles :: ► J'avais un cancer au cerveau et ?
♣ Vos Alliés : : ► De la vermine d'Arkham, mais personne ne m'égale.. Ha !
avatar
Edward Nygma
MessageSujet: Re: Enigme et Rire [PV Le Sphinx]   Mar 9 Mai - 17:08



« Le Point de l’homme Mort dis-tu ? »

Le Sphinx semble étonné par cette idée. Il se frotte le menton et joue avec ses cheveux roux et il regarde Joker avec des yeux remplie d’étonnement. Il pense qu’il doit aussi avoir des pulsions suicidaires ? Peut-être s’imagine-t-il que le Sphinx qui n’est pas un homme d’action va se jeter avec un clown déséquilibré totalement imprévisible du haut d’une falaise ? C’est peut être une bonne idée, si c’est le Sphinx qui se contente de le pousser du haut du Point de l’Homme Mort et se délecter de la purée de Clown. Gotham sera débarrassé du clown. Adios Amigos, allons tous mangers des faritas ! Hum, ça manque tout de même de challenge pour l’intellect d’E-Nygma. Le Sphinx n’avait aucun problème à tuer, trahir ou tromper, qui que ce soit, mais sans le facteur jeu, cela ne le stimule absolument pas. Ce qu’Edward veut c’est anéantir et humilier ses adversaires intellectuellement parlant. C’est excellent pour son propre libido et son sex-appeal. Puis il répond à Joker :

« Je suis d’accord avec toi, dans la mesure que je considère le suicide comme étant une forme de libération, mais l’idée de nourrir les poissons est un gâchis. La mort ne m’effraie pas, car je connais le secret de la Résurrection, soit de la vie éternelle. Je ne mens jamais Joker, mais je ne suis pas forcé de dire toute la vérité non plus huhuuhuhu…»

C’est exact le Sphinx connaît un secret bien plus confidentiel que les codes de l’arme nucléaire qu’il connaît déjà. Il pensait à la source de Lazard de la Ligue des Ombres. Un secret bien gardé qu’il évitera de révéler à qui que ce soit. Il poursuit sa réflexion :

« Mais sans nos corps, déchiqueté par des rochers aiguisé comme des rasoirs et nos organes et nos membres éparpillés au quatre vent, n’est pas ce que j’appelle une option prioritaire pour la réussite d’une évasion. Mais j’ai une idée bien plus alléchante… L’overdose tu connais ? Si quelqu’un a accès à une pharmacie, je connais une combinaison de médicament pour simuler la mort, arrêter le cœur et refroidir le corps comme un arbre mort pour un effet temporaire. Ensuite, le cobaye sera autopsié. Je suppose que ça ne posera aucun problème à ce qu’on t’ouvre le ventre ou ta boite crânienne. Ça fait partie des risques… Mais si ça marche et que le cobaye se réveil juste avant. A partir de la morgue, l’accès aux égouts n’est pas très loin. C’est un véritable labyrinthe, mais je connais la sortie pour rejoindre l’extérieur de l’île. Evidemment, ce n’est pas mon plan prioritaire… C’est que ma 7 ème option. »


Edward Nygma monte son livre d’énigme. Glissé entre deux page coller bien caché et indétectable. Il y sort une micro-puce, de fabrication biotechnologique.

« Voici ce que je considère comme mon cinquième plan d’évasion. Cet objet minuscule est une de ma création. Cette puce doit être directement connectée à un ordinateur, ou un téléphone portable. Elle est reliée à mon super-ordinateur bien caché quelque part dans la ville de Gotham. C’est I.A inspiré de ma propre personnalité pourra corrompre tout le système d'une infrastructure sur un rayons de 2km au signal de l'émetteur… Imagine un monde ou l'électricité est aboli. Je te laisse imaginer la suite… Clown.»



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 1159
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
♠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Vos Alliés : : ► Harley Quinn
avatar
Joker
MessageSujet: Re: Enigme et Rire [PV Le Sphinx]   Mer 10 Mai - 10:45




Here's the Joker !

La première idée était folle ! Folle dans la mesure où le Joker pourrait s'amuser à vivre les afres de la mort et de l'autre-monde. Une expérience à ne pas manquer assurément, mais l'idée de se faire ouvrir le ventre ou de se faire trépaner pourrait se révéler des plus problématiques dans l'idée d'attaquer Batman. Et surtout, le Joker ne voulait pas passer pour mort. Premièrement pour cette raison : Son cerveau était bien trop génial pour être autopsier par les autorités et par les scientifiques du monde entier. Deuxièmement : Remettre ses organes internes dans son ventre serait aussi problématique. S'il venait à se réveiller sans son pancréas, on aurait de quoi rire pendant quelques heures. Mais l'idée n'était pas plaisante par la suite. La seconde option, et cinquième plan d'Edward Nygma pourrait se révéler amusante, mais c'était trop "tôt" pour lancer une petite merveille de ce genre à Gotham City. Non, plus d'électricité dans cette ville, c'était trop ... abrupt comme blague. Il faut quelque chose de crescendo, que l'électricité soit dans l'air, que ça deviennent oppressant, et paf ! Plus d'électricité à Gotham City. Cela pouvait être une idée amusante, à garder sous le coude bien sur. Rien que cette idée pourrait offrir de nouvelles perspectives quand on y pensait. Le Joker pourrait faire tout un tas de ravages démesurés, sans que Batman ne soit au courant. Reprenant avec un sourire, le Joker finit par reprendre d'une voix amusée.

- "Voyons Eddie, tu peux mieux faire. Je sais que les autres options seraient plus distrayantes et plus dignes de toi que ces petits amuse-bouche non ?"


C'étaient le cinquième et le septième plan qu'il avait pour s'enfuir d'Arkham. Arkham méritait une belle évasion. Une très belle. Pas quelque chose qui valait des clopinettes. Il fallait quelque chose qui émoustille le Batman, qui le provoque sans pour autant qu'il se lance à la chasse aux dingos. Quelque chose qui donne envie, quelque chose qui passionne et qui laisse une belle marque sur l'asile d'Arkham. Pourquoi pas une belle explosion avec feux d'artifices en prime ? L'idée était séduisante. Pendant ce ce temps-là, Humpty Dumpty venait de réparer une poupée qui avait été cassée par Scarface, et celui-ci, apercevant le travail du gros tas, comme il l'appelait, se sentit dans l'optique de devenir méchant avec le gros balourd. Humpty Dumpty n'était clairement pas un monstre, mais un gros naïf, et il ferait surement fi de toutes les insultes de Scarface.

Scarface - "Ezpèze de gros imbézile, je d'avais dit de bas la réparer. Et doi, ferme-là."


Le cri de Scarface était amusant quand on y pensait. Il venait maintenant d'engueuler le Ventriloque, Arnold Wesker, et si seulement, tout ça pouvait provoquer une belle émeute parmi les cinglés. Oui, une bonne vieille émeute comme on les aime ! Avec du sang, des gardiens qu'on exècre à qui on écrase le visage avec les matraques, des docteurs qu'on peut séquestrer à tout va. Ah si seulement ... Mais malheureusement, il y'avait trop peu de pensionnaires, et au vu des dernières recrues dans le domaine des gardes, il fallait pas trop s'amuser avec la bande d'ordures qui s'amusaient à nous "viser" pour faire peur aux détenus en ce moment. C'était la nouvelle mode, terroriser les patients. Enfin, pour la plupart, on leur rendait la même obole hein ...

- "On peut faire mieux, et tu le sais. Toi, moi, en duo, à Broadway et sur du Sinatra ... Ah merveilleuses années cinquante !"





Life's a laugh and death's a joke, it's true. You'll see it's all a show !
Keep 'em laughing as you go. Just remember that the last laugh is on you.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince des Puzzles
Masculin Messages : 49
Date d'Inscription : 04/04/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Le Mystère du Genre humain. Qui suis je ? Ou suis je ? Ou vais je ?
♠ Relations conflictuelles :: ► J'avais un cancer au cerveau et ?
♣ Vos Alliés : : ► De la vermine d'Arkham, mais personne ne m'égale.. Ha !
avatar
Edward Nygma
MessageSujet: Re: Enigme et Rire [PV Le Sphinx]   Lun 15 Mai - 15:15



Edward fait un sourire sarcastique, mais il ne compte rien dire de plus sur ses autres options au Joker. Après tout comme dans le jeu du poker, il n'est jamais sage de révéler toutes ses cartes dès le début. La surprise et le mystère sont de rigueurs. Surtout en ce qui concerne le clown psychopathe ! D'ailleurs pour lui révéler cela, il y a 90% de chance, qu'il va saboter ses projets. Le Joker n'était pas du genre à suivre le plan des autres, si ce n'est pas les siens. Il est peut-être temps de renverser la situation.

« Oh mais oui j'ai des tas d'autre plan plus alléchant, mais cela concerne des énigmes et des mystères non résolus cher colocataire. Cela veut simplement dire, qu'il n'est pas encore temps de les énoncer ici et maintenant. »

Edward Nygma remarque les délires d'un aliéné, Anorld Wesker et son pantin de bois Scareface en train de faire une scène de ménage. Difficile a dire, si cet homme est véritablement se psychopathe de Scareface ou si c'est juste un homme banal incapable de faire la différence entre lui et lui-même ? Ou bien, en ayant un point de vue différent soit plus ésotérique, cela pourrait être la poupée qui est maudite qui sait ? Il existe des tas de mystère à l'asile d'Arkham.

Puis Edward dit au Joker. « On peut toujours faire une émeute, mais vu le niveau de sécurité et il y a trop peu de recrue ayant du potentiel. Cela nous sera difficile de s'enfuir dans la confusion. Moi ce que je propose, c'est de nous faire sortir de manière légal. Si selon la société on est considéré comme étant saint d'esprit ? »

Evidemment, Edward ne parle que de lui-même bien sûr, l'homme ne se compare pas aux autres bêtes de foire et il ne parle surtout pas du Joker. Néanmoins, il sait que le Joker possède aussi des talents d'acteurs. Soudain en regardant le Ventriloque et sa poupée lui vient une idée. *Eureka*!

« La stratégie est très simple, même un gosse de quatre ans peut comprendre. Tout fonctionne par le chantage. Les êtres humains ont des faiblesses. Leurs familles, leurs enfants, la maladie, l'assurance, les dettes, l'envie, la passion, l'amour, le pouvoir, la réputation etc. En bref, exploiter la société en général à notre avantage. Il existe des centaines de manières de faire du chantage à quelqu'un, mais l'art subtile, c'est de bel et bien savoir ou tirer le bon levier ? Sinon avec un peu d'improvisation, comme une émeute… On peut s'emparer de l'Asile ! Tel des marionnettistes et on n'aura même pas besoin de se salir les mains. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 1159
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
♠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Vos Alliés : : ► Harley Quinn
avatar
Joker
MessageSujet: Re: Enigme et Rire [PV Le Sphinx]   Mar 23 Mai - 14:55




Laugh and Die

La stratégie que proposait Nigma avait beaucoup de subtilités, beaucoup de ruse, beaucoup d'audace, mais le Joker, lui, voulait sortir de l'asile par le moyen le plus rapide. C'est donc décidé, le Joker allait trouver la bonne chose à faire. Regardant plus le Sphinx que l'écoutant, le Joker avait une petite idée fantaisiste et rêvée de son évasion. Quelque chose de clinquant, de fantasque, de fou, et de terriblement drôle, mais hélas, le manque de temps empêchait l'arrivée d'un dirigeable géant avec son visage sur la proue pour surprendre le personnel de l'asile et permettre une évasion rocambolesque. Le Joker avait même dans l'idée de creuser un énorme trou pour pouvoir arriver en Chine et ensuite prendre un avion pour Gotham City, mais le temps de faire un tel plan, ce serait prendre toute une vie. Non, il y'avait beaucoup mieux à faire, et beaucoup plus amusant. Faisant signe de se taire à Nigma, le Joker se dirigea vers le pauvre Ventriloque avant de lui prendre sa poupée Scarface. Le vieil homme commençait à gémir, limite, il commençait même à pleurer pour réclamer son "Scarface" adoré. Mais le Joker était quelqu'un qui aimait aussi les jouets, et avec un grand sourire, il commença à démembrer Scarface en lui arrachant les bras et les jambes, sous le regard horrifié d'Humpty Dumpty. Ce-dernier, mystifié et horrifié, commençait à trembler. Il ne supportait pas les choses cassées, et cela pouvait faire quelques dégâts si on l'énervait de cette manière. Souriant de toutes ses dents, le Joker savait à quel moment les pensionnaires cités allaient craquer. Arnold tenta de reprendre le pantin, et le Joker lui donna un coup de pied. Celui tomba sur Humpty Dumpty qui se rua sur le Joker en le cognant d'un coup dans le ventre. S'ensuit alors une bataille entre le géant chauve qui tente de réparer Scarface et Wesker qui tente de lui reprendre. Le chaos a peu de frais. Si tant bien est que les gardes commencèrent à entrer dans les jardins pour mater la petite révolte. Le Joker saisit alors sa chance. Prenant le Sphinx par une manche, il le dissimula derrière une haie assez épaisse. Chuchotant tout près de lui, le Joker ricanait de la petite blague qu'il avait lancée, malgré le fait qu'il en avait encore mal au ventre à cause du coup de poing.

- "Devine moi ça, Eddie. Qu'est-ce qui est bleu, puis rouge, puis blanc ?"


Grâce à Magpie et grâce à quelques petits "cadeaux" faits à certains gardiens, le Joker avait dissimulé sous la peau de son bras, un long morceau de verre bien tranchant. Le Joker s'ouvrit la blessure qu'il s'était auto-infligée avant d'entrer à l'asile pour faire sortir le morceau qu'il avait caché depuis ces deux derniers jours, attendant le bon moment. Puis, alors qu'un garde passait devant le buisson. Le Joker surgit et lui planta le morceau de verre pointu dans la gorge. Le garde s'étouffa avec son propre sang et mourut sur le coup. Le reste des gardes encore occupé à mater les deux protagonistes du moment, le Joker déshabilla le garde avant de tendre les frusques à l'homme-mystère. La réponse de la petite blague du Joker était bien évidemment, un garde de l'asile vivant, puis mort, puis ne restait que les os. Macabre énigme s'il en est. Il fallait que le Sphinx participe au jeu, tout était dans l'improvisation désormais.

- "Enfile ça, tu vas servir de garde et on se dirigera vers le quai, où se trouve la vedette de police."


Regardant Nigma droit dans les yeux, le clown psychopathe retira ensuite le morceau de verre qu'il avait planté dans la gorge du garde avant de le remettre dans la poche de son uniforme de prisonnier. Nigma passerait pour un garde plus crédible et le casque sur la tête l'empêcherait de se faire reconnaitre. Un peu plus loin, la bagarre continuait et les coups de matraque s'enchainaient à une vitesse de dingue pour calmer la bête Dumpty. Quant à ce pauvre Wesker, il venait de récupérer la tête de Scarface, même si ça annonçait clairement que le pantin avait morflé pendant la bagarre. Une bonne blague s'il en est non ? Attendant le moment opportun pour quitter la zone, le Joker regarda Nigma à nouveau et pendant un clair instant, il parut tout à fait sérieux, presque comme lucide de la situation actuelle.

- "Les plans sont faciles à retourner, tu ne crois pas ?"


C'était vrai. Le Joker avait énormément d'idées, de plans, mais à chaque fois, il cassait tout pour improviser. C'était pour ça qu'il était dangereux, il voyait les plans à travers les plans, il voyait les complots et les petites intrigues au-delà de ce qui était présenté. Le Joker n'avait rien prévu, il agissait avec le risque et il dévorait les défis comme pas deux. Il appréciait ces petites séances d'adrénaline après tout.




Life's a laugh and death's a joke, it's true. You'll see it's all a show !
Keep 'em laughing as you go. Just remember that the last laugh is on you.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Enigme et Rire [PV Le Sphinx]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Faites nous rire !!!
» Le rire est le propre de l’homme ???
» [HP2] L'enigme Percy Weasley
» Almanach pour rire (Aubert)
» Votre plus grand rire et peur au cinéma...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Institutions Pénitentiaires :: Asile d'Arkham-