Partagez | .
 

 Crache ton Venin [PV : Nyssa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: Crache ton Venin [PV : Nyssa]   Dim 25 Déc - 0:48

Les goules aiment particulièrement les cimetières, c'est inscrit dans le folklore arabe depuis plusieurs siècles. Talia se souvenait encore très bien des histoires qu'on pouvait lui raconter quand elle était petite et qu'elle ne trouvait pas le sommeil. Ces monstres là étaient terrifiants et fascinants à la fois. Déambulant dans le désert ou non loin des morts. Le nom Al Ghul allait particulièrement bien à cette famille maudite. Marchant dans les allées sombres et désertes, l'héritière, celle qui se devait d'apporter un élu à cette terre était dans ses pensées. Elle était loin d'être dupe, elle avait eu vent de certaines rumeurs et même si elle ne voulait pas en avoir le coeur net elle même, elle s'était laissée tenter par le diable en rejoignant un endroit tranquille comme le cimetière de Gotham. Elle voulait être sûre de ce qu'on lui avait avancée il y a quelques jours de cela. Et si c'était vrai, alors une guerre sanglante éclatera en plein Gotham, et personne ne pourra l'arrêter tant que le sang n'aura pas suffisamment coulé, même le Chevalier Noir n'arriverait pas à stopper cet engrenage infernal. Il n'est pas possible d'arrêter un Al Ghul, c'est une tâche très difficile et on risque de perdre quelques plumes. Talia était vêtue d'un long manteau noir qui dissimulait une tenue de combat lui collant à la peau ainsi qu'un katana. Elle aimait particulièrement les armes asiatiques, leurs sabres étaient affûtés, ne laissaient aucun indice, buvaient les âmes de ceux qui tombaient au combat.


Oui, les temps allaient changer, car si quelqu'un se risquait à vouloir arrêter cette sombre période, il n'aura pas à faire avec une seule personne de la famille Al Ghul, mais bien deux. Sa sœur Nyssa était de retour à Gotham. La jeune Al Ghul avait des frissons rien qu'en pensant à ce qu'elle avait eu à endurer. La folie s'était emparée d'elle, et il lui avait fallu bien du temps avant de s'en remettre, même si elle n'arrivera jamais à une guérison complète. La seule chose qui avait pu la sauver réellement, c'était d'avoir eu un enfant, un fils qu'elle avait caché et qui se trouvait depuis quelques temps aux côtés de son père, en tant qu'espion mais aussi pour perfectionner ses techniques de combat, même si il avait été entraîné par les meilleurs maîtres de la Ligue. Un léger bruit de pas se rapprocha alors de sa position et eut vite fait de la sortir de ses rêveries. La vipère était là sans doute, Talia ne pouvait réellement se cacher, et même si elle quittait Gotham. Au fond, elle craignait cette personne qui, par le sang, était sa sœur, mais elle ne reculerait pas devant elle. Elle ne méritait même pas de porter le nom Al Ghul. Elle avait été conçue dans une Russie totalitaire alors que Talia l'avait été à Woodstock, elle avait été abandonnée à son sort alors que Talia était la seule et unique héritière de la Ligue, et elle défendra ce statut jusqu'à son dernier souffle.



«Les rumeurs disaient vraies, te voilà de nouveau à Gotham. »


Il y avait une intruse ici, et cette garce ne payait rien pour attendre. Dans les contes arabes, les goules dévorent les voyageurs égarés...
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Crache ton Venin [PV : Nyssa]   Dim 25 Déc - 23:46

L'air froid de Gotham emplit mes poumons et je ressens cette brûlure glacée sur tout mon corps. Mon arrivée en Amérique n'était pas la première, et ce n'était clairement pas ma dernière quand on y réfléchit avec insistance. Gotham City était le point névralgique, le centre de tous les points reliant les puits de Lazare, est-ce vraiment une ironie du sort ? Quoiqu'il en soit, il était certain que Gotham City serait le seul lieu où ma très chère sœur bâtarde m'attendrait. De l'eau avait coulé sous les ponts et la même haine farouche nous animait toutes deux. Elle refusait de tuer le vieux Ra's et moi je le désirais, et malheureusement, je n'arrivais pas à la faire pencher de mon côté, même si certaines tentatives auraient dû mieux se passer. Le cimetière de Gotham City avait été une des cibles les plus intéressantes en terme de réunion avec ma très chère sœur. Quelle ironie quand on y pense. Tous ces caveaux, ces cercueils, ces tombes, jamais un Al Ghul ne connaitra cette logique de la nature. Marchant élégamment dans un somptueux manteau de fourrure blanche, mes talons sont la seule trace perceptible de mon entrée dans cette petite entrevue personnelle. Talia était là et déjà presque sûre d'elle-même. Elle s'imaginait sans doute qu'elle me ferait l'affront d'insultes vis à vis de ma croisade contre le Démon. Ou bien peut-être, qu'elle me narguerait en faisant apparaitre une flopée de ses imbéciles de la Ligue. Non, elle était plus subtile que ça, et si elle était intelligente, elle accepterait que ce soit une entrevue sans bagarre. Pour le moment.

"Et que disent-elles d'autre, ma chère Talia ?"

Je m'arrête et je fixe celle qui m'avait remplacée dans le cœur de Ra's. Et tout ça pour avoir protéger mon peuple qu'il m'abandonna dans ce camps d'extermination en Allemagne. Tout ça pour ça ... Tout ça pour trouver une nouvelle femme et une nouvelle bâtarde pour ses plans abjects. Je grimaçais rien que d'y penser. Quels desseins réservait-il à Talia au fond ? Quelle serait la perte pour Talia ? Sa liberté ? Sa vie ? Que sais-je ? D'une manière où d'une autre, le démon la brisera comme il m'a brisé mon âme.

"Je suis bien vivante, toujours, et il faudra plus qu'une petite explosion pour me tanner le cuir."

Un léger sourire perle sur mon visage. Ce devait être une surprise pour Talia, mais à la profonde réflexion, les Al Ghul ont la peau dure, et le vieux Ra's lui-même était un parfait exemple que la mort nous fuyait comme la peste. Un sourire narquois apparait alors, un sourire légèrement mauvais, qui en dit long sur la suite que la conversation allait prendre.

"Tu n'es pas heureuse de revoir ta chère grande sœur ? Je suis déçue Talia. Moi qui pensait que tu me serais redevable de t'avoir ouvert les yeux à une époque."

Subtile manière de ramener ça sur le plancher des vaches. Et pour tout dire, Nyssa ne ferait pas dans la dentelle. Après tout, elle était l'ainée, et elle se devait de montrer l'exemple face à cette cadette qui avait tout pour elle, tout pour elle et Nyssa la haine et la colère.

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Crache ton Venin [PV : Nyssa]   Lun 26 Déc - 0:06

Oui, elle était là, il n'y avait plus d'illusions à se faire à présent. Au fond d'elle même, Talia aurait sans doute aimé connaître un peu mieux cette ancienne, cette grande sœur. Elle avait vécu dans une époque troublée, la pire de l'Histoire de l'humanité, elle devait être un livre ouvert, remplis de nombreux détails sur ce qu'était la vie avant. Mais jamais cela ne pourra se réaliser. Talia n'avait pas de grande sœur, les liens du sang ne comptaient pas dans la Ligue, elle n'avait pas non plus de père. Nyssa avait sans doute raison sur un point, Ra's était un homme abject et la dernière héritière se voyait bien à sa place pour diriger pleinement la Ligue des Ombres, il était temps que ce vieillard s'éteigne et puisse enfin reposer en paix. Mais jamais elle n'ira dans le même camp que Nyssa, de vieux souvenirs hantaient sa mémoire. Elle se revoit, se noyant presque dans un Lazare sous les coups mortels et répétés de Nyssa, elle voyait la trahison de cette dernière, son esprit vaciller petit à petit dans la folie. Un léger frisson s'installa sur sa peau l'espace de quelques secondes.


« Ce n'est pas une Al Ghul, et encore moins de descendance Russe qui pourra m'ouvrir les yeux. »


La haine de Talia ressortait en même temps, et certains de ses idéaux tirés de fables ridicules par la même occasion. Jamais une personne comme Nyssa ne pourra se revendiquer comme une véritable Al Ghul, elle avait été abandonnée par Ra's, cela en disait long sur le sujet.


Talia se retourna alors vers Nyssa, la regardant dans les yeux, elles étaient trop différentes pour pouvoir trouver une quelconque alliance. Nyssa ruminait une vengeance depuis de nombreux siècles, Talia avait trouvé un autre idéal. Elle avait beau faire partie de la Ligue, elle laissa tomber le katana à terre, dans un bruit de métal qui stoppa le silence du cimetière.


« Maintenant que j'ai lâché mon arme, vas-tu de nouveau me faire subir ce que tu as entrepris il y a des années ? »


Elle eut cependant à son tour un léger sourire.


« Cependant, même dans un fauteuil, il y aura quelqu'un qui viendra t'arracher la tête. »


Elle pensait à son fils. Damian qui se trouvait actuellement avec son père. Elle l'aimait, comme une mère aimait son enfant, mais elle l'aimait aussi pour ce qu'il pourra lui apporter dans l'avenir.


« Et je dévorerai ton coeur à la gloire de cette famille maudite qu'est la famille Al Ghul. »
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Crache ton Venin [PV : Nyssa]   Mer 28 Déc - 11:43

"Te tuer ? Tu as du talent pour jouer les tragédies ma chère sœur."

J'éclate d'un petit rire cristallin. Talia avait le don pour le drame et les tragédies grecques. Elle était mignonne dans son rôle d'Antigone, patientant doucement pour la mort et attendant que ses actes deviennent légende. Elle était cette pauvre Antigone, destinée à la mort. Touchante, vraiment, si elle n'avait pas été la fille de Ra's Al Ghul, elle aurait pû être une vraie actrice, elle aurait la carrure pour. Elle jeta son sabre, comme un acte de soumission, je ne relève clairement pas le geste, Talia était aussi dangereuse désarmée qu'armée, et je ne lui faisais pas confiance.

"Je suis contente de voir que tu emploies enfin l'adjectif maudite pour parler de notre famille. Serait-tu en train d'ouvrir les yeux par toi-même ?"

Il fallait la féliciter voyons. Après tout, elle avait toujours été la préférée de papa, la préférée et le gentil petit caniche à Ra's Al Ghul, acquiesçant à tous les caprices possibles et inimaginables. Je regarde patiemment Talia avant de dire d'une voix douce et relativement calme. Pendant que je peaufinais ma vengeance, papa lui passait tous les caprices, il faisait d'elle sa petite poupée parfaite, son égérie, et moi, moi je croupissais dans la merde, dans les ordures, et je me refaisais une vie, j'effaçais tous ceux que j'avais aimé, mes proches, tout. Tous perdus pour la grande gloire des Al Ghul. Le démon infect.

"Je ne désire pas te tuer si c'est ce que tu crois. Je suis venue en amie, juste pour te dire que je compte m'emparer de cette ville et la protéger du mieux que je peux de celui que tu défends."

Si Ra's Al Ghul voulait tellement Gotham City, alors le meilleur moyen de l'abattre était surement de l'empêcher de prendre la ville. C'était un peu tiré par les cheveux mais c'était le meilleur moyen pour être une épine dans sa botte. Et puis, ce n'est pas comme si on ne pouvait pas s'allier avec le Batman ... Après tout, il était le défenseur de la ville et il détestait Ra's, peut-être que je pourrais m'en faire un allié valable après tout. Même si la cause peut paraitre absurde.

"Cette ville recèle de nombreux secrets et c'est pour cela que Ra's la désire. Et je ferais en sorte que Batman soit au courant de ce que ta présence dans la ville signifie."

Talia avait eu une relation avec Batman, après, je ne savais pas s'il y'avait eu un héritier ou une héritière, pour ne pas changer les traditions, mais quoiqu'il en soit, je ne permettrais nullement à un Al Ghul de s'en prendre à cette ville. Elle est peut-être pourrie par le crime, mais le simple fait d'ôter cette ville à Ra's ne serait qu'une bonne nouvelle après tout. Il méritait d'être puni pour le mal qu'il nous a fait, à toutes les deux. Et pourtant, Talia semblait toujours vouloir le défendre ... Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Crache ton Venin [PV : Nyssa]   Mer 28 Déc - 12:38

Talia éclata de rire en entendant la menace de sa sœur. Batman savait très bien qu'elle était en ville, il connaissait aussi la plupart des projets de la famille Al Ghul pour la ville de Gotham. Nyssa n'était pas au courant, et c'était normal, même leur père n'en savait rien. Talia avait beau être ce petit toutou qui restait tout le temps près de son maître, elle avait aussi ses propres projets et ses propres secrets. Une Al Ghul qui brandissait la menace du Chevalier Noir, le monde tournait à présent à l'envers, pour la dernière héritière, prévenir Batman, c'était empêcher quoi que ce soit, aussi bien d'un côté comme de l'autre, même si l'idée de voir Nyssa à BlackGate lui plaisait.


« Protéger Gotham ? Prévenir Batman ? Ta mentalité a changé Nyssa, pourtant, je n'ai jamais entendu dire que tu avais pris un bain dans un Lazare. »


Elle avait du mal à cerner Nyssa. Oui, elle pouvait devenir une alliée potentielle, elle avait des objectifs nobles, mais elle allait finir par tomber dans le même piège que le Démon. A vouloir se donner des objectifs de chevaliers blancs, on finit par devenir un monstre. Oui, Talia méprisait Nyssa, plus que tout au monde, elle était devenue pour elle une personne indésirable. Elle en voulait aussi à Ra's, de lui avoir caché cette sœur. Au final, les deux ne payaient rien pour attendre, Talia comptait bien prendre la tête de la Ligue, mais il n'y aura pas de place pour Nyssa.


« Batman sait très bien que je suis à Gotham, je lui ai donné un cadeau, si on peut appeler ça un cadeau. Il est assez occupé avec, et j'espère même qu'il saura le former convenablement, car je dois avouer que mes entraînements ont un don pour transformer n'importe quel sentiment en sentiment de haine et de colère. »


Elle n'avait pas encore avancé le fait qu'elle avait eu un enfant avec le Chevalier Noir, mais elle souriait déjà, elle allait cracher à la figure de Nyssa ce secret qu'elle partageait uniquement avec l'homme qu'elle avait aimé, et qu'elle aimait toujours d'ailleurs. Cet héritier, n'était rien de plus qu'un affront à la famille Al Ghul, Ra's souhaitait tellement un enfant pour prendre les rênes de la Ligue, mais la façon dont il voulait le faire écoeurait la jeune Talia, et c'est pour ça, qu'elle cachait ce fils qui avait eu le malheur d'appartenir à la famille Al Ghul et à la famille Wayne.


« Batman et moi avons eu un enfant. »


Voilà, c'était dit, elle attendait de voir la réaction de Nyssa. Cette dernière allait sans doute montrer un léger signe de satisfaction, du moins, elle ne montrera jamais de la stupeur face à Talia, du moins, c'est ce que l'héritière Al Ghul pensait.


« Et tu es la première à l'apprendre, notre père n'est pas au courant. Tu peux me voir comme un chien de chasse vis à vis de lui. En attendant, je ne le laisserai pas mettre la main sur ce fils. »


Cependant, Talia n'avait pas fait cet enfant pour sa propre fierté, par simple manipulation. Elle avait désiré cet enfant, c'était peut être ça qui avait apaisé sa folie. Wayne n'avait pas été au courant, il n'avait montré aucune réaction quand il avait appris la nouvelle, et pourtant, Talia lui avait plus ou moins fait un coup bas.


« Cet enfant sera le seul maître de cette ville, c'est lui qui la contrôlera, pas toi. »


Elle marmonna ensuite en arabe, sa langue natale. Fixant toujours sa sœur dans les yeux.


« Tu dis que tu es venue en amie, mais je ne te considère ni comme telle, et encore moins comme une sœur. Tu t'es servie de moi, tu m'as humiliée, tu m'as mise plus bas que terre, tu as voulu enterrer une Al Ghul au final. »


Et ça, jamais Talia ne pourrait le pardonner. Elle était sans doute la plus faible des Al Ghul car la plus jeune, mais elle n'irait jamais se mettre à genoux face à Nyssa et l'aider dans ses objectifs.


« La seule chose que je souhaite Nyssa, c'est me venger de toi, te faire payer ce que tu m'as fait. »


Une légère larme perla sur la joue de Talia, elle qui ne montrait en aucun cas ses sentiments, comme on l'apprenait au sein de la Ligue, voilà que cette simple larme définissait à elle seule la haine qu'elle ressentait pour sa sœur.


« Toi et tes beaux principes. Toi et ta trahison. Oui, toi la traîtresse. Tu ne vaux pas mieux que notre père, tu es pire même. Lui a au moins eu la décence de me considérer comme sa fille, même si j'ai été trainée dans la boue de nombreuses fois par lui, il a eu la décence de ne jamais me trahir car il savait que j'étais la seule personne qui pouvait offrir un successeur à la Ligue. Mais toi, toi et ta vengeance, tu n'as même pas vu que la personne que tu utilisais pour pouvoir l'atteindre était ta sœur. Je commençais à t'oublier, mais te voilà de nouveau à Gotham. »


Tout ressortait, absolument tout. Jamais Nyssa n'aurai dû revenir à Gotham.


« Je vais quand même être clémente vis à vis de toi. Tant que tu ne toucheras pas à cette ville, je ne m'occuperai pas de toi. Si tu essaies de faire quoi que ce soit, j'en t'enverrai droit dans la tombe, même si je dois t'entraîner avec moi dedans. »
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Crache ton Venin [PV : Nyssa]   Mer 28 Déc - 18:30

"Cesse de rire, chienne !"

Ma voix est proche de la colère et je reste néanmoins prête à lui faire bouffer sa langue. Jamais une femme aussi méprisable que Talia Al Ghul avait eu l'outrecuidance de se dresser sur mon chemin. J'aurais dû la tuer, définitivement. Cette idée de la retourner contre notre père avait été une erreur et j'aurais dû exterminer toute la ligue des ombres, sans état de faiblesse, sans jouer à la grande super criminelle. Oui, je m'étais trompée, mais je me relèverai de cette erreur, car Talia sera la première à souffrir quand l'heure sera décidée. Finalement le détective savait déjà que Talia était à Gotham City ? Tant pis, mais quitte à tout perdre, autant que toutes les parties perdent la partie. Et si personne n'avait Gotham, alors au moins j'aurais gagné, même dans la mort et la défaite. C'est alors qu'elle révèle, fière d'elle-même, la conception de l'enfant. J'écarquille les yeux à cette nouvelle. Ce n'est pas possible, cela ne se peut. Un mâle en plus. Si Ra's venait à le découvrir ... Mais ce serait peut-être un dénouement assez amusant. Assez pour distraire Talia et Batman de mes plans pour cette ville après tout ? La colère continue de gronder dans ma voix, cette annonce faisait l'effet d'une bombe pour le moins inattendue, elle, elle qui aurait pût détruire le monstre dans son organisation, elle avait fait son jeu, jeu que Nyssa avait longtemps refusé auprès de son père.

"Tu n'es qu'une trainée ! Tu as couché avec le détective pour offrir à Ra's l'héritier dont il a besoin ! Une trainée, il n'y a pas d'autres mots. Tu as réalisé une partie du rêve de notre père. Sais-tu ce qu'il fera quand il l'apprendra ? Estimes-tu encore avoir de l'importance maintenant que l'enfant vit ?"

Mes mots étaient dures, et j'étais à deux doigts de sortir mon sabre de son mon manteau de fourrure, elle me dégoutait. Vraiment. Elle me dégoutait de tout ce qu'elle venait de me dire. Un enfant, avec le chevalier noir et tout ça pour l'offrir au vieux Démon. Une horreur, une véritable abomination, c'était clairement le mot. Elle se sentait fière, et moi aussi dans une certaine mesure, j'aurais un autre Al Ghul à chasser, à tuer. Ce serait une chose si facile, si douce à faire et pourtant, il ne faut pas oublier que l'enfant se révèlera être un adversaire coriace.

"Je pense que les termes de la guerre ont été dit."

Quand je pense à tout ce que j'avais prévu pour elle, tout ce que j'avais planifié, tout ça n'avait servit à rien et maintenant je devais recomposer avec les nouvelles données qu'elle venait de me fournir. Si le seul moyen de vaincra Ra's passe par Talia, il me faudra alors beaucoup de patience et de haine pour arriver à un aussi bon résultat que la dernière fois. Un parricide, ça se travaille de concert entre membres de la même fratrie. Mais Talia n'était pas ma sœur, du moins, pas directement. Ce n'était que la bâtarde d'une hippie droguée après tout.

"Quel beau discours, Talia. On s'y serait cru pendant un instant. Mais verser du sang Al Ghul, ça comporte son lot de malédiction. Même si l'une de nous meure, père massacrera de nombreuses vies pour étancher la valeur de la perte. Si tu me tues moi, ou inversement, il fera une montagne de cadavres. C'est ça que tu veux ma très chère sœur ? Avoir ce poids sur la conscience ? Suis-je bête ... Tu es incapable de ressentir quoique ce soit. Père t'a bien élevée."

Ce n'était pas très finaud d'en venir aux sentiments d'une Al Ghul, mais elle était mère maintenant non ? La dose d'hormones maternelles devait avoir fait son chemin non ? Quand on y pense, Talia était tout sauf une mère aimante. L'amour, elle ne le connaissait pas, elle avait été élevée pour mettre au monde un enfant, mais qu'en était-il des sentiments ? Cette larme qu'elle venait de faire jaillir n'était qu'une ruse, et je ne mordrai pas à l'hameçon de cette gourgandine béate de faire son devoir vis à vis de son père infect. Notre Père.

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Crache ton Venin [PV : Nyssa]   Mer 28 Déc - 19:10

Les tigresses étaient enfin sorties de leur tanière, les Al Ghul étaient de véritables prédateurs, alors quand ils décidaient de s'entre tuer, cela ne donnait pas quelque chose de bon. Talia avait envie de sauter à la gorge de sa sœur, mais armée et elle non, elle n'avait aucune chance. Et elle ne souhaitait pas se faire empaler tout de suite. Autant que cela soit organisé en bonne et due forme, les Al Ghul avaient au moins la courtoisie de toujours organiser un massacre, mais cette fois ci, il s'agira d'une purge dans sa forme la plus parfaite et la plus imagée qui soit. La haine était vraiment un bon moteur, et c'est comme ça que l'humanité avait toujours réussi à s'en sortir, avec des sentiments négatifs. Nyssa n'était rien de plus qu'une incapable, elle n'avait jamais eu l'envergure pour être acceptée au sein de la Ligue, rien de plus, elle ne méritait ni vengeance, ni gloire. Rien, le vide, le néant. Une russe folle, vieille, un cadavre. Voilà ce qu'elle était, un cadavre qui s'accrochait encore à des Lazare qui ne lui revenaient pas de droit. Quand Talia lui tranchera la gorge, son esprit sera sans doute enfin en paix une bonne fois pour toutes.


«Ta colère ne t'a même pas fait comprendre un mot de ce que j'ai pu te dire. L'enfant est à moi et non à notre père, tiens le au courant si tu le veux avant de mourir, je m'en contrefiche. Celui qui touchera à un seul de ses cheveux pourrira en Enfer, j'y veillerai personnellement. »


Elle savait aussi très bien que Nyssa pouvait l'attaquer à tout moment, alors, elle avait ajusté légèrement sa garde sans que cela ne puisse se voir, comme lui avait appris Shiva il y a plusieurs années maintenant. Deux membres de la Ligue qui s'affrontent, peut donner un beau spectacle, uniquement si l'un des deux meurt à la fin.


« Cet enfant est née d'une façon que tu ne connaîtras jamais sale garce ! Je l'ai désiré, je l'ai attendu ! Mon échappatoire c'est lui, en aucun cas une sœur tarée qui aurait peut être dû rester là où elle était, c'est à dire crever en Europe ! »


Elle se demandait aussi si les morts n'étaient pas dérangés dans leur sommeil, elle qui ne connaîtra peut être jamais la mort, voilà qu'elle commença à se poser des questions, sans doute pour faire évacuer la pression, car il y en avait beaucoup à présent, beaucoup trop.


« Je me contrefiche du massacre à venir, tout ce qui m'importe à présent c'est la survie de mon enfant ! Et là où il est, il ne risque rien. J'exterminerai Gotham pour que mon enfant vive. Chose que tu ne peux pas comprendre, tu n'as jamais été penchée sur le côté maternel, du moins, vu comment tu as été rejetée, ça ne m'étonne pas, tu étais sans doute une petite conne à l'époque. »
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Crache ton Venin [PV : Nyssa]   Ven 30 Déc - 10:53

Elle osait ! Elle osait ! Ma technique pour la faire sortir de ses gonds ne marchait pas, c'était moi qu'elle poussait à l'offensive, moi qu'elle était en train de provoquer et ça marchait, elle m'énervait, elle m'énervait et cela pouvait être une mauvaise source de problèmes, il fallait que je fasse attention, il fallait que je me calme, la colère pouvait entrainer des erreurs, surtout pendant un combat. Mais la tentation était trop forte de mettre cette petite garce à terre et de lui trancher la tête une bonne fois pour toutes. Elle m'insultait, non pas en tant que soeur, mais aussi en tant que femme, elle insultait ce que j'étais, ce que je pouvais ressentir et cela me brisait le coeur au fond. Après tout, je n'avais pas demandé à être délaissée, à être abandonnée pour rien dans un camps de concentration. Non, je ne l'avais clairement pas demandée, et c'était cette petite pimbêche idiote qui se permettait de me faire des leçons de morale ? On croyait rêver, elle qui était née avec une cuillère en argent dans la bouche. C'était une insulte, une insulte pour moi et pour ma famille.

"Tu oses me parler sur ce ton ?"

Ma voix était proche de la colère, de la fureur, de la haine, elle m'énervait, elle me sortait par les yeux, je la haïssais et pourtant, quelque part, si je la tuais, je tuais mon propre sang et je ne pouvais pas le faire, mais d'un autre côté, elle avait insulté mon honneur, ma raison d'être. J'étais la vie après la mort, j'avais survécu, j'avais battu la mort elle-même sur son propre terrain et elle, elle se permettait de me manquer de respect. J'ouvre mon manteau de fourrure pour sortir mon sabre de son fourreau. Un trè beau sabre de style arabe, ancien, qui avait appartenu à Ra's Al Ghul il y'a longtemps, du temps où il avait été un conseiller de Napoléon dans sa conquête du monde, et que Ra's avait aidé à faire échouer de l'intérieur. Après tout, Ra's ne devait être que le seul à diriger non ? La lame était bien entretenue, très belle, et assez tranchante, même pour une arme plus que centenaire. La colère me tenaillait d'un côté, et de l'autre la raison. Si je ne cède à aucune d'entre elles, peut-être que je pourrais me contenir par moi-même et que je pourrais ravaler ma fiertée ? Difficile, très difficile en effet car Talia m'avait insultée, et l'honneur que j'avais en arborant les oripeaux de la ligue des assassins sous mon manteau. Alors que je la fixe d'un regard de mante religieuse, je sens laisser la colère s'affirmer en moi, chaque parole qu'elle peut sortir est un venin qui me ronge de l'intérieur, un venin que je sens dans mon sang, une insulte gravée au fer rouge et maintenant, il fallait que je réponde de la meilleure manière possible. Il fallait que je lui fasse comprendre qui était la vraie fille de Ra's Al Ghul, même si combattre dans un cimetière était avilissant et déshonorant pour ceux qui sont enterrés ci-bas.

"Je te ferai avaler ta langue, salope."

Je me prépare, en position de charge avec mon sabre. Peut-être que Talia avait été entrainé par Shiva, mais j'avais eu l'entrainement du Senseï, même si celui-ci ne me considérait pas comme une héritière valable. Maintenant, le sort en était jeté, il me fallait me résoudre à affronter Talia. D'un bon élan, je fonce vers la préférée de Ra's Al Ghul, lame bien en main, prête à frapper.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Crache ton Venin [PV : Nyssa]   Ven 30 Déc - 13:33

Le combat était inévitable, et cette fois ci, ni Batman, ni aucun autre justicier ne pourra intervenir tant que la soif de sang et de vengeance ne sera pas apaisée. Talia se disait qu'un combat entre deux membres de la Ligue ne pouvait être que magistral, il n'y avait rien de plus beau à voir que deux styles de combat maîtrisés à la perfection. Deux démons étaient en train de se livre une bataille sans merci, et tout ne sera résolu que quand un des deux finira une bonne fois pour toutes en Enfer. La jeune femme gardait toujours sa garde, sans l'avoir explosée sur un coup de colère, elle attendait que Nyssa se rapproche. Ce début de combat allait se dérouler de manière inégale, Talia ne pouvait pas reprendre son katana sous peine de se faire empaler purement et simplement. Elle attendait donc le bon moment pour la contrer, et cela se comptait en secondes. Une fois qu'elle la jugea assez proche d'elle, elle n'attrapa pas la lame au contraire mais directement le poignet. Nyssa pouvait être une bonne guerrière, Talia savait qu'elle pouvait l'égaler. La lame se dévia, venant cogner contre le sol, tandis que le visage de la jeune femme se trouvait à quelques centimètres à peine de celui de sa sœur. Dans un élan de haine, elle cracha directement au visage de Nyssa puis lui asséna un coup de pied non pas dans le but de la blesser mais dans le but de la repousser de quelques mètres.


« Je ne respecte pas une personne comme toi, tu as voulu m'arracher tout ce qui m'était le plus cher au monde. »


Elle se trouvait non loin d'elle, et d'un simple coup de talon, elle récupéra son katana en main. Gotham allait être déchirée par une guerre de famille, et la ville sera sans doute bouleversée pendant une longue période, et Talia allait tout faire pour que Batman ne s'en mêle pas, c'était sa vengeance et non la sienne, c'était son histoire et non la sienne, c'était sa supposée sœur et non la sienne. Aucune âme bien pensante ne pourra arrêter ce combat, personne ne pourra arrêter ça, l'engrenage de guerre venait de s'enclencher, et la machinerie infernale n'était pas prête de s'arrêter. Talia pointa Nyssa avec son katana. Ce n'était pas avec ce vieux sabre qu'elle allait pouvoir faire quoi que ce soit, elle restait encore dans son vieux monde, à penser à la gloire alors qu'elle n'était plus rien, elle n'était qu'une morte-vivante.


« Tu ne ressortiras pas de Gotham vivante, peu importe où tu te terres je te mettrai la main dessus, et peu importe les alliés que tu trouveras, ils subiront le même sort que toi. »


C'est au tour de l'héritière Al Ghul de s'élancer contre sa propre sœur, son katana mis en avant, elle exécuta un bref mouvement de pas pour s'avance d'un coup. On pouvait le dire, Talia était aussi désinvolte que Woodstock, elle avait été conçue là bas après tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Crache ton Venin [PV : Nyssa]   Lun 2 Jan - 16:42

J'avais tenté une approche peu subtile, il est vrai. Il est vrai aussi qu'elle m'a eu, qu'elle m'a eu par surprise et je ne m'attendais clairement pas à un tel déchainement de force pour une si frêle créature qu'elle. Talia, mon ennemie et ironiquement, la seule qui puisse me comprendre au fond. Même père, même caractère après tout, mais je me refusais d'être comme Ra's, je me refusais de m'abandonner et de me soumettre, tout comme ma soeur l'avait fait. Elle se vautrait devant son père, comme un caniche qui le suit partout et qui aboit quand il a besoin de quelque chose. C'était ça, Talia n'était qu'une petite caniche qui suivait Ra's dans tous ses délires et quand il avait besoin de quelque chose, il sortait un petit susucre pour l'inciter à se dépasser. Oui, Talia n'était qu'une dominée, une pauvre fille mais qui avait quelques dons en terme de combat. Elle me désarma et me repoussa, elle prit son katana avant de le pointer dans ma direction, je suis désarmée et pourtant ... Pourtant mon arme est si proche. Elle m'avait craché dessus et m'avait repoussé. Elle ne voulait pas me tuer, elle avait encore beaucoup de choses à dire, dira-ton. Désarmée, j'ai un genou à terre pour récupérer mon souffle. Elle était agile, fallait lui reconnaitre cela. Elle avait de la ressource, normal, elle est bien plus jeune que moi après tout. Elle n'a aucun respect pour moi, tout comme je n'en ai aucun pour elle, pas pour une esclave d'un monstre, je n'ai rien à lui offrir et elle non plus. Pour répondre à ses paroles, j'avais un bien mince sourire à lui offrir.

"Je ne respecte pas une femme qui se laisse manipuler par un monstre égocentrique."

Mon sabre était bien loin de ma portée, et elle avait son katana, prête à fondre sur moi au moment où je tenterais quelque chose. Toujours à genou, je dégaine une petite arme de poing. Un petit calibre que je pointe droit en face de Talia. Oui, nos armes tranchantes sont bien dérisoires quand on regardait dans quelle époque on vivait. Quelle tristesse quand on y pense, les armes comme les épées avaient un certain charme, mais hélas, c'était d'un désuet désormais, ce n'était plus que des antiquités que l'on mettaient dans des musées tout en se remémorant un temps qui n'avait jamais été vécu. Mon arme pointée sur Talia, je me relève doucement. Histoire de la tenir en joue aussi.

"Je ne m'arrêterai pas. Tant que Ra's al Ghul foulera cette terre, je ferai tout ce qui est à ma portée pour l'abattre, ainsi que ceux qui le suivent. Si tu te mets en travers de ma route, je reprendrais plaisir à te tuer, encore, et encore, et encore."

Dernière tentative de provocation qui renvoit bien évidemment à leur première rencontre à toutes deux. Quand j'avais été une soit-disant amie pour elle à Métropolis, quand je m'étais fait plaisir à la tuer pour la lobotomiser, encore et de nombreuses fois. Ce ne fut pas glorieux, mais en tuant Talia plusieurs fois, j'imaginais comment ce serait de tuer Ra's, au fur et à mesure. C'était amusant pour tout dire, mais la petite fille avait grandi, et je n'avais plus l'élément de surprise pour reprendre du poil de la bête sur elle. Non, maintenant, nous étions à égalité, enfin. Et ce petit jeu allait surement durer un bon moment, avant que l'une de nous deux meurt.

"Je n'ai pas peur de mourir. Et toi ?"

Dis-je toujours d'une voix douce et calme, malgré le fait que ma respiration est saccadée par le rythme et l'angoisse. Elle me faisait une impression de dureté que je n'avais pas vu la dernière fois que l'on s'était vu. Peut-être que la pseudo-grossesse de Talia l'avait rendue plus forte qui sait ? Une chose était bien certaine, elle avait changé, et peut-être que ce serait une bonne chose au final ? Qui sait ...
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Crache ton Venin [PV : Nyssa]   Lun 2 Jan - 17:06

Nyssa venait de sortir une arme à feu… Et elle se voyait comme une Al Ghul. Katana toujours en main, Talia continuait de fixer sa sœur. Un pistolet ne lui faisait pas peur, il s'agissait même d'une arme qui n'avait d'avantage que la distance. Son adversaire remettait en avant leur première rencontre, quand Talia avait vu la mort de nombreuses fois dans ce puits de Lazare. Elle restait en garde, elle savait quand même que si Nyssa visait juste, elle risquait d'y laisser sa peau. Elle ne bougeait pas, sachant pertinemment qu'un seul de ses pas pouvait précipiter les choses. Nyssa avait l'air de vouloir discuter encore un peu, drôles de retrouvailles, mais la jeune femme qu'était Talia, n'avait aucune envie de continuer, un peu plus, et elles auraient sans doute bu le thé en se balançant de multiples insultes et noms d'oiseaux au visage. Talia eut un léger sourire en entendant Nyssa dire qu'elle n'avait pas peur de mourir. Elle ne savait pas ce que c'était, tout simplement. Elle avait voulu être le bourreau pour Talia, et cette dernière finira par se venger quoi qu'il arrive, que ce soit avec ou sans l'aide de son père. Il s'agissait de quelque chose de personnel, quelque chose qui la concernait elle et sa sœur. Cela ressemblait presque à une tragédie, et ça allait en devenir une, c'était certain.


« Moi, je suis la mort. »


Et le bras armé de la vengeance. Cependant, elle savait très bien qu'au niveau de la force et de la manière de se battre, elle était au même niveau que Nyssa, la seule chose qui pouvait donner l'avantage, c'était la ruse. Elles se ressemblaient en tant que sœurs, Talia voyait bien la maîtrise de soi, mais aussi le regard et la façon de manier les mots de Nyssa. Peut être que si elles n'étaient pas nées en tant qu'Al Ghul, elles se seraient bien entendus. Mais il était à présent trop tard pour essayer d'imaginer un passé. Ce qui comptait à présent pour Talia, c'était le futur, et enfermer une bonne fois pour toutes cette bâtarde dans un tombeau.


« Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort, peut être que tu finiras par le comprendre. Il aurait mieux valu que tu m'abattes quand tu en avais l'occasion. »


La guerre qui s'annonçait allait être terrible, Gotham brûlera sans doute complètement, mais cela ne faisait ni chaud, ni froid à Talia, tout ce qu'elle voulait, c'était sa vengeance, et elle la savourera quand le moment sera venu, elle fera de Nyssa un exemple pour le reste du monde, et pour tout justicier voulant s'en prendre un peu trop à la Ligue des Ombres.


« Vise bien si tu tires, car si tu manques ton coup, tu ne pourras t'en prendre qu'à toi… Et je ne pense pas qu'un Lazare pourra te sauver, nous sommes éloignées de tout. »
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Crache ton Venin [PV : Nyssa]   Dim 8 Jan - 10:05

"Je pense que nous en avons terminé, chère sœur. Sois patiente, car la guerre qui s'annonce est inévitable. Si ton fils vient à se mettre en travers de ma route, je ferai en sorte qu'il subisse le même traitement que sa mère a eu le plaisir de connaitre."

Un léger rictus s'affiche sur mes lèvres. La pensée de plonger l'enfant de Talia dans le Lazare et de le re-tuer, jusqu'à la lobotomie s'annonçait amusante et très distinguée. Ce serait même une belle revanche sur Talia si je pouvais l'employer à tuer sa propre mère. Une belle idée qui méritait d'être creusée pour tout dire. Talia verrait alors la fin de son monde, le fils qui tue sa mère. Une ironie amusante quand on y pense non ? On fait naitre des enfants pour qu'ils nous survivent dans la mort, et ironiquement, ils prenaient l'énergie et la force de leurs parents au fur et à mesure qu'ils grandissaient, dans le sens où ils avaient besoin d'aide et d'accompagnement pour la vie qui s'offrait à eux, tandis que leurs parents terminent leurs vies. Le cycle est ininterrompu en effet, et pour cela, il serait drôle de voir Talia, tuée par son propre enfant, histoire de corroborer aux détails que je venais de penser à l'instant même. Mon arme toujours braquée sur elle, j'affiche toujours un léger rictus, légèrement cynique.

"On va écourter cette jolie réunion de famille, si tu veux bien. Je t'avoue que je suis légèrement euphorique suite à ces ... retrouvailles."

Légère pointe d'ironie, surtout quand on sait que les deux sœurs se vouent une haine mortelle, et maintenant, cela allait être pire. Surtout que maintenant, elles étaient dans la même ville et que tout semblait s'enchainer pour créer un sentiment de malaise perpétuel. L'idée première serait de faire une purge dans Gotham City. Se débarrasser des indésirables à la solde de Talia, et après, le Démon lui-même. Mais comment faire pour y'arriver ? Il faudra utiliser les forces présentes à Gotham City. Qu'importe ce qui puisse arriver. Des criminels pourraient même m'aider, comme Mister Freeze par exemple. Avec lui, et avec un génie de son acabit, je pourrais m'attirer de bonnes technologies pour détruire les projets de ma chère et tendre Talia.

"Je ne te dis pas Dasvidania, Talia, car je sais que l'on se reverra bien assez tôt."

Sortant un fumigène de ma poche, je le jette au sol. Propre artifice de la Ligue des Ombres, un jouet pour moi, et un moyen de faire une sortie théâtrale en beauté dirons-nous. Il ne restait plus rien désormais de moi, excepté un mince filet de fumée et le flingue que je tenais dans la main. Maintenant, Gotham était à moi, et il fallait que je m'occupe de la saisir pendant que le chaos semble en avoir pris possession. La ville m'appartient, et je montrerai au grand Al Ghul que sa fille ainée était la meilleure, comparée à l'ersatz.
Revenir en haut Aller en bas
 

Crache ton Venin [PV : Nyssa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» pony; le moteur s'emballe et crache des flammes...
» Comment Edward a-t'il pu se prélever du venin?
» Thévenin, René
» [Estep, Jennifer] L’exécutrice - Tome 3: Venin
» [Kazekidz] Nyssa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Crest Hill :: Cimetière de Gotham-