Partagez | .
 

 Harley Quinn is coming to town !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Criminel(le)
Féminin Messages : 26
Date d'Inscription : 01/07/2016
Localisation : Hé Hé... Et si on jouait à cache-cache ?

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Princesse du Crime et des Clowns !
♠ Relations conflictuelles :: ►Mistah J, Batsy et sa clique
♣ Vos Alliés : : ►Ivy, mistah J, Bud et Lou
avatar
Harley Quinn
MessageSujet: Harley Quinn is coming to town !    Lun 19 Déc - 21:53

L’obscurité nocturne s’était abattue sur Gotham ; seuls quelques réverbères, usés par le temps et un mauvais entretien, ripostaient vaillamment par quelques flaques de lumière ternes.  Les rares passants, hâtifs et renfrognés, frissonnaient, emmitouflés dans leurs manteaux. Ils luttaient ainsi tant bien que mal contre l’haleine glaciale et brumeuse de l’hiver, qui se répandait insidieusement au coin des rues, mêlée à celles d’ivrognes vacillants et d’esprits crapuleux. 

Toutefois, dans cet atmosphère austère et lugubre se distinguaient d’ores et déjà quelques indices propices à la joie et au partage : des guirlandes disposées çà et là pour couvrir les branches nues d’arbres rabougris –mais pas encore allumées- , des rangées de sapins, pris au piège dans les filets de grands magasins, l’odeur de pâtisseries réconfortantes… En un mot : Noel approchait.




« Ohhh you betta watch out, you betta not cry, betta not pout I’m telling you why…


Le bijoutier, âgé d’une soixantaine d’années, ouvrait de grands yeux effarés -probablement surpris par les talents de choriste de sa cambrioleuse… à moins que ce ne soit à cause du pistolet braqué sur sa cervelle ? Ou encore des deux bêtes mouchetées et écumantes de bave, qui louchaient dangereusement sur son fessier ?


…Harley Quinn is coming to town !”


La jeune femme, costumée en rouge et noir, éclata d’un rire où l’enthousiasme enlaçait l’hystérie. Oh, oui, Harley Quinn avait l’esprit de Noel, et elle comptait bien gâter ses proches ! Ivy va adorer mon cadeau ! Ce collier lui ira à merveille !  La blonde criminelle avait en effet jeté son dévolu sur un pendentif, un sapin d’émeraude incrusté de rubis. Sa valeur ? Des milliers de dollars. Une édition limitée, unique et finement ciselée par des professionnels. Et pourtant, le vendeur était fébrilement en train d’ouvrir la vitrine qui le renfermait, prêt à céder son bien le plus précieux sous peine de finir en pâté pour hyènes.

«  Allez, plus vite Santa, ordonna l’arlequine tandis que Bud s’élançait sur la fesse droite du vieillard, qui glapit de douleur. Je n’ai vraiment pas envie de tomber sur B-man en pleines courses de Noel ! C’est déjà suffisamment dur de dénicher de jolies trouvailles pour ceux qu’on aime – quoiqu’à bien y réfléchir, il serait le cadeau idéal pour puddin’"


En imaginant la Chauve-Souris rabat-joie, emballée dans un affreux papier-cadeau à motifs sucre d’orge, la super-vilaine s’esclaffa de plus belle pendant une bonne minute, le temps que sa pauvre victime lui tendît en tremblotant le butin, suppliant qu’on lui laissât la vie sauve – et intérieurement, que la police intervînt avant que la voleuse ne s’échappasse. Cela n’était pourtant qu’une question de temps ; or, plus rien ne retenait Harley lorsqu’elle eut rangé le pendentif dans sa « hotte » improvisée –un sac en toile grossier, à vrai dire. Celle-ci prit donc la poudre d’escampette en lançant un ultime « Merry Christmas !!! »  de sa voix de crécelle, alors qu’au loin, on pouvait déjà percevoir les sirènes de la justice. 



Ses pompons voltigeaient dans les airs tandis que la criminelle se fondait parmi les ruelles obscures de la ville, suivie de près par ses fifilles. Pour l’occasion, elle avait même fait l’effort de fourrer son costume à ses extrémités –une fourrure blanche digne de celle des costumes bon marché portés durant les festivités.  Attendez un peu que je mette ma tenue de Mère Noel… mais ça, seul puddin’ sera autorisée à la voir ! Et peut-être Ivy.


L’arlequine était au summum de l’excitation. Il lui restait tant à faire ! Profitant d’une courte pause, convaincue d’être à l’abri des policiers pour l’instant, elle déposa sa hotte sur le sol goudronneux de la ruelle, et s’accroupit devant ses deux compagnonnes, leur caressant affectueusement la tête.



- Et vous mes chéries, qu’est-ce que je vais bien pouvoir vous offrir ? (Elle fronça les sourcils en faisant mine de réfléchir) Mhhhm… Voyons voir ce qu’il y a dans ma hotte magique !


Elle tira de son sac deux bonnets rouges avec, au sommet, un pompon blanc comme la neige, qu’elle s’empressa ensuite d’enfoncer sur le crâne de ses compères. Celles-ci poussèrent de faibles gémissements de protestation, mais ne purent se défaire de leur nouvel accoutrement en s’agitant comme elles le pouvaient. Par ailleurs, la jeune femme semblait ravie :

-   Aren't they cute ? De vrais petits lutins assoiffés de sang !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 35
Date d'Inscription : 18/12/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Journaliste TV arrogant un peu trop informé / Un détraqué recherché
♠ Relations conflictuelles :: ►Avec moi même... Du genre Dr. Jekyll et Mr. Hyde
♣ Vos Alliés : : ►Mon crayon, mon calpin et mon enregistreuse / Les chats de goutières
avatar
Jack Ryder / Creeper
MessageSujet: Re: Harley Quinn is coming to town !    Mar 20 Déc - 0:32

Non loin de là, un homme d'une quarantaine d'années se faufile entre les passants. Il est vêtu d'un simple manteau pas très chaud pour cette période et des chaussures cirées pour son travail. Cet homme est connu sous le nom de Jack Ryder, journaliste TV! Bon, il écrit aussi dans le journal mais il n'a qu'une petite section dans une grande page!

Et c'est justement du travail dont il revient! Encore une journée chiante à se faire crier dessus par un imbécile! Quel enfoiré! Lui dire qu'il écrit de la merde! Mais à qui parle-t-il!? ''Je suis le grand Jack Ryder!! Putain!'' S'écria-t-il dans sa tête avant de glisser un bref instant sur la glaçe et se rattrapa contre un mur de briques.

Après avoir repris son équilibre, il partit dans la direction de la bijouterie, puis soupira. Il commença à penser à son future souper. Pizza? Chinois? Encore une salade? Puis il traversa la rue, regarda des deux côtés, et c'est à ce moment qu'il aperçu la jeune demoiselle!

''Ah Harley...!''

Une voix se fit entendre dans sa tête qu'il secoua aussi tôt. Non. Il ne laissera pas ce monstre sortir que pour une fille..! Et celle du Joker en plus! Hors de question! Il continua son chemin pour se faire déranger une fois de plus par la voix.

''Laisse moi sortir! Je veux lui parler! Je l'aime!''

Il soupira.

''Non tu ne l'aime pas! Et elle non plus!''

Il tourna son visage en direction d'une vitrine, regardant son propre reflet.

''Et j'ai faim moi! Je rentre!''

Et marcha de nouveau.

''Je sais que tu la trouve jolie...! Essais toi! Tu échoue, et je sort!''

Jack s’arrêta un moment pour y penser, considérant tous les points. Les bons, les mauvais. Il marmonna. ''Je pourrais être son père...'' L'homme tourna sur lui même et regarda la jolie femme. Et doucement marcha plus proche d'elle. Juste au cas où il serais chanceux!

Il l'a suivit dans la ruelle, remarquant les deux créatures sauvages. Le journaliste, une fois a ses côtés, racla sa gorge.

''B-bonjour! Bonsoir!''

Il prit sa mains comme un gentleman et l'embrassa.

''Je me nomme Jack Ryder! Journaliste! Vous m'avez sûrement vu a la télévision avant mais bon... Je voulais savoir, êtes vous disponible pour un souper a deux ce soir? Vous et moi? Ou un café si vous préférez! Qu'importe!''

Il sourit et attendit patiemment pour sa réponse.

''Elle ne veux pas de toi! Laisse moi sortir!''

Il mordit sa lèvre, espérant faire taire la voix.


They call me..."Yellow-Skinned Wacky Man!" But I prefer the Creeper!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.redbubble.com/people/dexterlittle9
Criminel(le)
Féminin Messages : 26
Date d'Inscription : 01/07/2016
Localisation : Hé Hé... Et si on jouait à cache-cache ?

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Princesse du Crime et des Clowns !
♠ Relations conflictuelles :: ►Mistah J, Batsy et sa clique
♣ Vos Alliés : : ►Ivy, mistah J, Bud et Lou
avatar
Harley Quinn
MessageSujet: Re: Harley Quinn is coming to town !    Mer 21 Déc - 15:24

La police venait de dépasser la ruelle dans laquelle elle s’était abritée ; le tintamarre des voitures en service se dissolvaient à présent dans l’air pollué de la ville, au fur et à mesure qu’elles s’éloignaient… pour le moment.  Par ailleurs, la criminelle savait que toute bonne équipe de casse-pieds ne partirait pas sans laisser en chemin quelques officiers pour patrouiller aux alentours de la bijouterie cambriolée.  Elle devait donc bouger son popotin, et vite.

Heureusement, à quelques mètres de son repère provisoire était dissimulée, sous une toile de jute kaki –comme dans les films !- une Harley Davidson rouge cerise, munie d’un side-car assez grand pour contenir deux hyènes bien sages. Il me fallait bien un traîneau digne de ce nom !
Ainsi, l’arlequine se redressa énergétiquement et s’apprêtait à endosser sa hotte -en même temps que son rôle de Mère Noel- lorsqu’une voix masculine, grave mais hésitante, retentit derrière son dos. Ses hyènes, fidèles protectrices, grognèrent en signe d’avertissement ; Harley fit alors volte-face, surprise et redoutant la venue d’un trouble-fête du CGPD. Remarquez, ce serait la première fois qu’un flic me dise « bonsoir » avant de tenter de m’arrêter ! Aussi quelle ne fut pas sa surprise quand l’homme quarantenaire –assez séduisant du reste-  s’était emparé de sa main pour la baiser de façon galante, en lui proposant un rencard ! Nom d'une vache multicolore ! On se croirait dans un de ces téléfilms à l’eau de rose, ceux que l’on passe avant les fêtes de fin d’année ! Comme c’est chou !



Cependant Harley n’avait vraiment pas le temps d’être l’héroïne de « Une rencontre inespérée » - ni d’un autre navet romantique du genre. Les lieux publics ? Hors de question, elle se ferait repérer trop facilement, avec ses grelots blancs et son sourire mutin. D’ailleurs, c’est louche… Qui ferait une proposition pareille à une femme venant de cambrioler une bijouterie et actuellement en cavale avec ses hyènes ? Je sais qu’on est à Gotham mais quand même… L’ex-psychiatre aurait pu tout simplement lui fausser compagnie, ou encore envoyer à ses trousses Bud et Lou, afin de refroidir ses ardeurs ; cependant, cette inhabituelle témérité l’avait prise au dépourvu. Sa curiosité, clignotant comme le nez de Rudolph au sein de son esprit détraqué, la poussait à continuer la conversation ; ainsi, au lieu de s’enfuir sur son traîneau motorisé, comme tout cambrioleur sain d’esprit –ce qu’elle n’était bien évidemment pas- elle fronça les sourcils en une moue perplexe, fouillant dans les recoins de sa mémoire :

- Jack Ryder… marmonna-t-elle, pendant que ses fifilles inspectaient leur potentiel futur repas. Nah, ça ne me dit rien du tout !



Elle s’apprêtait à hausser les épaules d’un air navré quand subitement, un bruit métallique titilla son oreille. Les deux bêtes ricanantes virent leurs poils se dresser. Visiblement, ce n’était peut-être pas à cause de monsieur le romantique qu’elles s’étaient mises à grogner. C’est qu’elles ont l’ouïe fine, mes chéries !


«  GCPD ! On ne bouge plus, Quinn ! »


Oh oh…  Quelle idiote !


Harley n’avait pas besoin de jeter un coup d’œil derrière ses pompons pour deviner qu’un pistolet- voire plusieurs- était braqué sur elle. Elle fit un clin d’œil à son prétendant, posant un doigt sur ses lèvres noires et charnues avant de se retourner avec entrain :

- Naughty, naughty ! Je parie que tu n’as pas été sage cette année, je me trompe ?


- Les mains en l’air ou je tire ! intima le jeune officier, parvenu à débusquer en premier la criminelle.


Lentement, très lentement, la blonde arlequine fit mine de s’exécuter … Puis tout s’était passé à une vitesse fulgurante.  Harley, bras lancés vers le haut, avait effectué un salto arrière avant que ses fesses n’atterrissent gracieusement sur les épaules du journaliste ; puis, sans relâcher son attention, elle s’était glissée en arrière en une espèce de poirier qui s’était finalement achevé en roulade arrière. Pour couronner le spectacle, durant ces galipettes rocambolesques, ses deux complices bestiales s’étaient élancées vers le fauteur de troubles, histoire de laisser le temps à mummy de sortir ses joujoux.

Le policier, dont l’assurance s’évaporait comme la fumée d’un feu de cheminée en hiver, tremblait désormais en maniant son arme ; il ratait systématiquement ses assaillantes, dont les ricanements sauvages semblaient railler ses piètres talents. La peur s’infusait peu à peu dans ses membres, paralysant ses capacités ; il tenta alors d’appeler des renforts, mais Bud referma ses puissantes mâchoires sur son mollet gauche. Cric Crac. Saviez-vous que les hyènes étaient les mammifères pourvues des mâchoires les plus puissantes ? L’appel au secours se mua en hurlement de douleur.
Tirant sa hotte vers elle, la princesse des Clowns sortit son maillet, ainsi qu’un pistolet qu’elle posa contre la tempe de son otage improvisé. Enserrant le cou de Jack Ryder à l’aide de son avant-bras, elle se tourna vers l’agent gémissant à la jambe ensanglanté :

- Ecoute-moi bien, pumpkin, si tu ne veux pas que ce monsieur et toi terminiez en foie gras pour mes trésors, tu as intérêt à la fermer et laisser tes petits copains jouer à trappe-trappe loin de moi, compris ?



L’homme avait tout juste le courage d’acquiescer, renonçant à l’idée d’utiliser sa dernière balle. Alors, Harley arbora un grand sourire, l’air satisfaite, et, laissant momentanément son otage libre –peu lui importait au fond s’il s’échappait, à présent qu’elle maîtrisait la situation- elle piocha dans son sac une orange qu’elle lança au malheureux blessé.

- Bien, tu es un gentil petit garçon, finalement ! Mais maintenant…


D’un pas sinistrement joyeux, elle sautilla vers sa victime, brandissant haut son maillet, orné pour l’occasion d’une feuille de houx :

- Le marchand de sable va passer !


Bam ! Toute excitée, Harley se retourna vers son charmant journaliste, une tâche de sang contrastant avec la blancheur immaculée de sa joue :

- Ça tient toujours pour le café ? J’aurai bien besoin d’un petit remontant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Harley Quinn is coming to town !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Harley Quinn
» DC DIRECT - HARLEY QUINN - N°21
» le jocker et harley quinn
» DC COMICS COVER GIRLS: HARLEY QUINN STATUE
» Batman: Arkham City - Harley Quinn Statue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Miagani Island :: Grand Avenue Station-