Imaginez le Mythe de Gotham City




Lady Shiva

Poison Ivy

Bronze Tiger

Mr Zsasz

Ra's Al Ghul

Dollmaker

Silence

Le Ventriloque

L'Effaceur

Duela Dent

Warren White

Carmine Falcone

Catgirl

Magpie

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Batgirl

Spoiler

Talon

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan

Partagez
 

 Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mafieux
Masculin Messages : 481
Date d'Inscription : 21/12/2017
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen Respectable
☠ Relations conflictuelles :: ► Le Batman
♣ Alliés : : ► Une partie de la Pègre pour le moment.
Benny Smiles
Benny Smiles
MessageSujet: Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous]   Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] EmptyMer 13 Nov - 16:16

L’événement prévu était enfin arrivé. L'heure de la grande ré-ouverture du Gomorrah avait sonné. Le casino avait survécu à Arkham City et pour fêter ça, on avait prévu une grande soirée de bienfaisance, une soirée de gala, une soirée bien classe, bon chic bon genre pour fêter la fin d'une ère de guerre pour accueillir la paix. Après tout, on en avait vu des vertes et des pas mûres ... Entre la guerre des gangs, le mur d'Arkham City, et maintenant la nouvelle ère qui commençait, y'avait de quoi être content pour tout dire, on entrait dans une ère de pognon, et qui disait du fric, disait du pouvoir. Mais ça, c'était moins sûr car ça couvait dans le merdier actuel. On pouvait pas prévoir le futur, mais au vu des emmerdes qu'il y'avait déjà entre les familles, nul ne pouvait prévoir si ça n'allait pas encore péter comme la dernière fois. Il faudra faire attention, et surtout, faire en sorte que les choses retombent dans le bon côté, c'est à dire celui de Benny Smiles. Mais laissons ces considérations pour le moment, il y'avait fort à faire ce soir, et le grand événement devait avoir lieu. Un grand briefing avait été fait avec les gars, on avait répété ce qu'il fallait faire et ne pas faire. On avait fait pratiqué les chanteurs pour la soirée, les jeux étaient propres et nets, les machines à sous fonctionnaient à nouveau et bien sûr, le bar était à nouveau rempli. Benny était là, en compagnie de Swank, accoudés au comptoir, se versant quelques petits verres de Jack Daniels. Les deux compères ne s'étaient pas revus depuis la fois où Benny s'était tiré dans Arkham City pour récupérer son casino en compagnie de la célèbre Catwoman.

"Je suis content de te revoir Swank."


"Moi aussi Benny, cette Arkham City fut longue, mais on est de nouveau ensemble."

"Je trinque à notre santé, et à ce soir."


"Ouais, en espérant qu'il y'ait pas un cinglé pour tout faire péter."

"J'ai pensé à la sécurité, t'en fais pas. Relax and chill."


"Au Gomorrah."

"Au Gomorrah et à nous."


Swank avait toujours été comme un frère pour Benny, peut-être même le seul frère qu'il ait jamais eu. Pour tout dire, Benny avait toujours été quelqu'un de seul, un loup, un solitaire, mais Swank lui avait sauvé la vie autrefois, et depuis, une amitié s'était liée entre les deux hommes. Swank était un peu comme le grand frère de Benny, et même si les deux pouvaient parfois s'engueuler, il y'avait une espèce de respect mutuel et de complicité. Deux hommes, une seule et même pensée : Une âme sœur peut-être, diront certains. Les deux trinquèrent tandis que les deux hommes observèrent les travaux et les réglages avant la grande soirée de ce soir. Le temps passa plutôt vite et malgré quelques dernières fioritures, le Casino "Le Gomorrah" pouvait être fier d'ouvrir ce soir pour la grande soirée prévue. Danseuses, croupiers, chanteurs rétros, plus c'est ancien, plus c'est à la mode comme disait les jeunes. On a toujours une appréciation pour le rétro car on aime l'ancien, on aime ce qui fut et qui n'est plus. C'est à 18 heures pétantes que les portes du Casino ouvrirent pour la soirée. Des membres du gratin de Gotham City entrèrent, d'abord les VIP, le cortège de limousines, et enfin, les invités triés sur le volet. Pas mal d'invitations avaient été envoyé, maintenant, on verrait qui viendrait. Benny était toujours dans sa traditionnelle tenue vestimentaire. Carreaux noirs et blancs, comme les autres membres de son gang. C'était un moyen facile de se reconnaître. Le grand standing était impressionnant. Entre riches de la haute, entre bourgeois et prolos limites, y'avait du monde et c'était bon pour le commerce. Les pigeons qui affluent, c'est une très bonne chose, et même si le Gomorrah avait un peu cette réputation d'être un casino sulfureux et assez spécial, on s'en foutait. Les gens étaient là pour claquer du fric, pour bien boire, et bien manger, et surtout pour oublier les événements des dernières semaines, on était là pour en profiter, pour se régaler et pour rien foutre. Juste s'amuser. Benny était au bar, toujours accoudé, pas ivre, mais d'un coin de l'oeil, il observait, il analysait les gens. Le Gomorrah allait être aussi rempli qu'une pute en fin de soirée. Stella, sa rousse préférée était en train de le servir d'un verre de bourbon. Il avait toujours aimé Stella, cette rousse plantureuse qui lui donnait des sueurs froides parfois la nuit. Un joli brin de fille comme on les aime. Swank, lui, restait dans les étages supérieurs, en mode surveillance. On ne sait jamais trop ce qui se passe à Gotham mais déjà ce soir, les gens partaient sur du plaisir, du rire, du jeu, et c'était le début de la nouvelle Vegas de Gotham City. Il était prévu un petit discours du tenancier du Gomorrah ce soir, d'ici une petite heure. Le temps que les gens arrivent et se prêtent au Jeu. Benny se sentait assuré, il se sentait prêt. Il aurait très bien pût franchir des montagnes, des collines et des océans à pied, il se sentait prêt pour cette ville, prêt à se relancer, et à dominer la ville. Il faisait parti de l'avenir désormais, et ça passait avec son plan, sa famille et son casino. Gotham lui appartiendrait. Pas ce soir, mais il commençait déjà à s'intégrer dans le coeur de la ville. Messieurs-dames, faites vos jeux. Bienvenue au Gomorrah ... Avalant d'une traite son verre, il lançait un clin d’œil à Stella. Si tout se passait bien ce soir, alors sa fortune serait faite.

Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] Gomorrah__fallout...fullview-56c2d17


"La vérité ... C'est que les dès étaient pipés dès le début."

Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] Wv6j
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 1673
Date d'Inscription : 24/12/2018
Localisation : Principalement l'East End et les antres à riches

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous]   Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] EmptyMer 13 Nov - 19:40

An opening for new thingsPeople & Catwoman Faire partie de la réouverture de ce casino me rend un peu fière. Surtout, quand j'ai su qu'en vérité Smiles valait bien mieux que tous les macs réunis de Gotham. J'ai fait le bon choix en l'aidant à reprendre son casino, à éliminer ceux qui un jour l'avaient débouté de son statut de patron et roulé dans ses biens comme de parfaits malotrus. Rentrer dans ce casino, où l'ambiance fait penser à Vegas, à son faste et ses excentricités me rappelle un lointain partenariat avec Wildcat. Le doux son des dés roulant sur les tapis m'électrise encore plus, pendant que mes yeux filent ça et là pour repérer les hommes de Smiles.
« Et c'est un 31 noir pour la dame ! »
Je venais encore de gagner. La pertinence de ces roulettes de casino laisse comme d'habitude à désirer quand la personne en face observe le lancer du croupier et sait jauger son mouvement. Je m'abstiens de jouer plus que deux parties gagnantes à gros gains, même si certains badauds m'applaudissent devant ce qu'ils pensent être une chance insolente. Je ne suis pas là pour dilapider les caisses du Gomorrah, après tout. Je suis là pour apprécier le travail fourni, loucher sur quelques pauvre idiots laissant des colliers, bracelets, montres, valant des centaines de milliers de dollars trôner sur leurs peaux souillées. J'ai d'ailleurs subtilisé une jolie bague en or rose, à diamants blancs et un jaune en son centre. Tandis que trône maintenant sur mon cou Ce superbe collier d'émeraudes et diamants. Il épouse parfaitement ma nuque et dessine de manière impeccable, le début de mon décolleté relevé par le v de ma robe. Et dire que cette pauvre godiche se rendait normalement à la soirée, pour faire sa roue de paon, au bras de son jeune compagnon. Pas de chance, une Catwoman est passée subtiliser cette beauté.
« Un Gimlet, s'il vous plaît. »
Je commande, sans avoir aucune honte à montrer mes nouvelles acquisitions devant ce public. À être cette femme qui n'a pas peur de dévisager, sourire pour obtenir de la manière la plus désintéressée du monde ce petit bout d'au jour le jour qu'elle souhaite. Le barman est conquis, comme je suis conquise par ce savant mélange de lime cordial et de gin.
« Mmmmh ... »
Le casino déborde de rétro, de tenues asymétriques, de pin ups et de gars dignes du loup de Tex Avery. ça rit, ça apprécie de perdre ses billets aux tables ou au bandit manchot. Another shoot of happiness, comme l'on dirait. Je commande un whisky que j'apprécie cette fois, peu encline à me lancer dans les mélanges rapides, comme certains.
Jusqu'à ce que je vois Smiles en train de faire la gringue à l'une de ses filles. Et, au vu des regards échangés, je suis presque assurée qu'ils ont partagé bien plus qu'un bourbon entre eux. Ça me fait rire, depuis mon coin de bar. Je m'abstiens cependant à ce que cela se fonde dans le reste des bruits et voix de la soirée. Je devais lui parler, que l'on puisse mettre en place cette alliance que j'avais convenue avec Cobblepot, déjà. Pour que nous puissions tous les trois trouver notre compte avec un quartier tel que l'East End. Mais avais-je seulement le droit de venir lui parler business, alors qu'il se pâmait dans une douce rêverie faite de rousse plantureuse et d'alcool.
Je ne sais pas si d'ailleurs, il reconnaîtra ces cheveux blonds très bouclés, cette fois ponctués d'un fond de brun dans leur intérieur. Kseniya Boïtsov ou Debbie refaisait une apparition dans le monde de Benny Smiles. La bouche en coeur colorée de rose pâle, et ses grands yeux noisette ouverts en grand sur les lumières magnifiques du lieu. Je passe néanmoins près de ce petit couple, laissant le tulle de ma robe voler, ainsi qu'une douce odeur d'orange amère flotter dans les vents pour leurs narines à l'affut. Car je me fais finalement haranguer du revers de la main par un des hommes du patron. C'était Donovan, qui semblait m'avoir reconnue, au vu de l'immense sourire qui trône à présent sur son faciès. Je connais la ritournelle. Faire des efforts pour que la belle vous apprécie. Je vais jouer mon rôle, ne t'inquiète pas mon grand. Le temps que tu me donnes le moyen d'approcher ton patron.

:copyright: Crimson Day


Love is exorcised
Le dîner est servi. Je lèche tes lèvres, parce que j'aime leur saveur. Oh est-ce que je te gène ? As-tu peur de ce que tu appelles la folie ? Mais qui est réellement normal, et qui est réellement fou ?  •°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkham Asylum
Féminin Messages : 34
Date d'Inscription : 12/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Criminelle et ex-psy d'Arkham
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Harleen Quinzel
Harleen Quinzel
MessageSujet: Re: Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous]   Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] EmptyMer 13 Nov - 23:45

♥
The Return of the Queen
ft. NOM Prénom


Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] T2bb74c_tumblr_m90pqwMtpc1rp16h7o2_500

aest - Gotham City, quelle ville incroyable. Tant de choses à faire avec ce trou à rat et tant de choses à détruire pour mieux reconstruire (ou bien laisser tel quel). Harley avait été plutôt discrète ses temps-ci, elle avait regarder tous les événements majeures de la ville un peu de loin. Mais c'était terminé maintenant, elle allait marqué son grand retour et rappeler que s'il avait cru vivre l'enfer durant sa petite absence, il n'avait encore rien vu. Mais l'idée n'était pas encore d'aller à la confrontation, oh non... Harley n'était pas complètement idiote. Elle avait manqué des choses, elle n'était plus au courant de comment aller la ville. Qui la dirigeait ou qui avait pour but de la diriger. Si ce n'était pas tout le monde. Un sourire se dessina sur son visage lorsqu'elle entendit parler de la grande ré-ouverture d'un Casino. Harley n'était pas vraiment du genre à jouer, ou du moins pas avec de l'argent mais elle se doutait qu'elle ferait mieux de ne pas laisser passer sa chance. Peut être pourrait-elle même arriver à rendre les choses amusantes...
Grand événement demandait une tenue appropriée. Problème ? Harley n'était pas vraiment du genre à jouer dans la subtilité ... Oh non. Elle ne venait pas incognito, tout le monde devait la voir et se rendre compte qu'elle était de retour dans le "business" si on pouvait le formuler ainsi. Le Gomorrah était un casino, non ? Il valait mieux opter pour quelque chose de révélant. Un léger coup d’œil dans le miroir et la jeune femme quitta sa planque.

L'entrée ne fut pas si simple que ça. Avec une sécurité pareille, il était presque sûr que du beau monde allait se bousculer dans les portes du casino. Soit, Harley allait pouvoir refaire son carnet d'adresse et de contacts. Une entrée en douceur aurait sûrement été plus intelligent pour elle .. Du moins, c'est ce que dirait quelqu'un qui ne la connait pas. Sachant qu'il y avait peu de chance que son pudding passe à ladite soirée, il fallait bien qu'elle agisse en tant que représentante de la Joker & Harley's Crime Incorporation. Enfin, vous saisissez l'idée générale.

La jolie blonde ne fit que quelques pas dans le casino avant de se mettre à hurler.

« OUI C'EST BIEN MOI !  »

Comme une sorte de mannequin en plastique, la jeune femme garda une posture immobile en silence. Le temps que tout ceux qui l'ont entendu aient aussi la chance de pouvoir la voir. Marqué sa présence, elle pouvait rayer cette ligne de la liste. Maintenant, il restait à voir un peu ce que donnait cette soirée. Du regard, la blonde balayait l'endroit. Elle aurait pu se diriger vers les machines à sou ou les tables de poker mais aucun d'entre eux n'aurait envie de jouer la manière dont Harley voulait jouer. L'argent n'était pas assez risqué, elle préférait jouer avec sa vie. Pariant un bras ou doigt. Il n'y avait même pas un endroit pour jouer à la Roulette Russe. Rien du tout. L'ex psychiatre allait donc éviter le jeu pour le moment. Il ne lui restait pas énormément de choix, il restait le bar. Qu'avait-elle à perdre ?

Le bar était toujours l'endroit le plus simple à trouver. Tout le monde s'y ruait ou s'y agglutinait sans cesse mais pour le moment, il n'était pas si rempli que ça. En approchant elle découvrit un homme, costume, accoudé au bar. Vu son attitude soit il était un habitué, soit il était le proprio. Mais Harley ne le connaissait pas, elle n'avait même pas la moindre idée de qui ça pouvait être. Sa tête n'était pourtant pas inconnu. Mais ce mystérieux homme costumé n'était pas vraiment le cœur de son intérêt, non, non non, parce que Harley venait de reconnaître quelqu'un. Elle aurait pu mettre sa main à couper. Dans le coin du bar, elle était là.

La blonde s'approcha donc sans vraiment faire attention à ne pas être remarqué. Elle s'installa juste à côté de celle dont elle était persuadé d'être Selina Kyle. Harley prit sa voix la plus rauque et masculine pour ouvrir la discussion.

« Bonsoir Cathy, je vous paye un verre ?  »

Harley tenta de rire à sa propre plaisanterie, mais ne tenant pas sa voix rauque plus longtemps, elle se mit à tousser.  Il n'était pas vraiment étrange de voir un chat voleur à une réunion de fortuné à Gotham, et pourtant, Harley ne s'était même pas imaginé pouvoir la croiser.



KA-BOOM
Life is so boring, lemme give it some explosions ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parrain de la Pègre
Masculin Messages : 974
Date d'Inscription : 02/08/2018
Localisation : Iceberg Lounge

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Homme d'affaires impitoyable
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Oswald C. Cobblepot
Oswald C. Cobblepot
MessageSujet: Re: Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous]   Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] EmptyJeu 14 Nov - 16:31

La réouverture d'un casino à Gotham City. Bon, y'en avait une palanquée à Gotham City, mais certains peuvent se démarquer et c'est souvent pas plus mal. De l'ordinaire, Oswald Cobblepot aurait très bien pût éviter la soirée, mais l'idée de rencontrer ce Benny Smiles l'intriguait fortuitement. L'invitation avait été reçue et Oswald, malgré de nombreux doutes, se devait d'y aller, pour préparer le terrain et la diplomatie. Quoi de mieux que de se faire des amis ? Après tout, au vu de ce que Catwoman révélait, il fallait être paré. Et qui médite la vengeance, prépare son combat disait le proverbe, ou un truc du genre, une phrase écrite par un gros tocard dans une époque pourrie et intellectuellement stérile. Oswald avait encore en tête les mots de Catwoman à propos du pire ennemi de Gotham City : Carmine Falcone. Lui, c'était vraiment le fils de pute par excellence, prêt à tout pour foutre la merde dans une ville qui ne demandait qu'à vivre tranquillement. Tranquillement oui, mais sous la coupe du Pingouin bien sûr. Le retour de Falcone à Gotham annonçait les mauvais jours, la merde perpétuelle, les coups dans le dos et les trahisons. Les ritals, de toutes manières, c'était qu'une bande de bouffeurs de spaghettis gominés et ridicules, qui se prenaient pour des caïds alors qu'ils se faisaient rétamer quand un mec décidait de faire un massacre dans un restaurant italien. Rien de bien sérieux, mais Falcone, lui, c'était le pire des salopards, un enculé mondain qui méritait clairement d'être abattu comme un chien, et si on veut éviter de se faire taper dans l'os et avoir un cul aussi étiré qu'un cratère, valait mieux assurer ses arrières et préparer la bonne capote. Et personne n'enculait Oswald Chesterfield Cobblepot. Personne. Alors que Lark, sa fidèle servante et chauffeur terminait d'habiller le Pingouin, ce-dernier, un verre de vin dans la main, se regardait dans le miroir. Que voyait-il ? Un homme qui avait parfaitement géré la situation d'Arkham City. Qui avait tenu face à l'ennemi, et qui allait encore se battre bec et griffes face aux salauds qui voulaient encore le faire tomber. Lark terminait de faire la cravate d'Oswald.

"La voiture est prête ?"


Lark : "Elle chauffe, monsieur Cobblepot."


"Bien. Tu diras à Bossworth de vérifier les alarmes du Musée, je ne tiens pas à avoir de la compagnie en rentrant ce soir."


Lark : "Aucun problème, monsieur Cobblepot."


Monsieur Cobblepot, la voila la récompense après une vie de crimes et de complots pour récupérer sa fortune. Être quelqu'un d'estimé, de correct, malgré quelques maigres larcins et quelques passages en prison. Le Pingouin devait encore laver son honneur, après tout, il avait été enfermé à Arkham City parce qu'il avait refusé d'abandonner son Musée et l'Iceberg Lounge. Et maintenant, il faisait tout pour laver son honneur devant la mairie de Gotham City et devant ses citoyens. Car il le pouvait, mais par fierté, il le devait. Ce soir, il allait donc se mêler à la foule de Gotham City. Pas de mauvaises surprises, juste une soirée tranquille. Rien de bien mauvais. Alors qu'il descendait les marches de son musée, avec un haut-de-forme sur le crâne et un parapluie dans la main, Cobblepot entra dans la limousine qui l'attendait. Il eut un sourire avant de prendre un cigare et de l'allumer. Du vrai Havane, cela lui avait manqué dans Arkham City. La voiture démarra et prit la direction du Gomorrah. Dans sa voiture, le Pingouin observait les ravages dans le quartier. La ville avait bien souffert, mais il s'en moquait, il avait déjà trouvé de nouvelles opportunités pour reprendre du poil de la bête. Après tout, il fallait bien songer à l'avenir et à la population de Gotham City qui allait avoir besoin de maisons, d'appartements. Du fric à se faire songea-t'il, son cigare dans la main et un sourire rêveur.

"Dieu qu'Arkham City fut laide. Cependant, ça laisse la porte ouverte pour la vente de terrains et l'immobilier. Wak wak, j'ai bien fait d'investir dedans wak wak wak."


Lark ne disait rien. Elle continue de conduire tandis qu'elle passe les points de sécurité du GCPD. Lark était une parfaite professionnelle. Femme de main, sécurité renforcée, elle assurait la sécurité du Pingouin tandis qu'il allait dans ses déplacements dans tout Gotham City. Bossworth, lui, c'était plutôt l'intendance et le profit dissimulé. Mais Lark donnait une bonne image, et elle gérait très bien le Lounge aussi. La voiture roula une quinzaine de minutes avant d'arriver devant le Gomorrah. Lark sortit du véhicule et ouvrit la porte du Pingouin qui commençait à sortir, marchant sur le tapis rouge, et acceptant volontiers d'être pris en photo par les journalistes présents derrière les barricades. Malgré son passé, c'était un énergumène qui était apprécié ou détesté, cela dépendait. Et le Pingouin savait être bon si on lui témoignait de la gratitude ou de la reconnaissance. Il savait être magnanime. Pénétrant dans le casino, sa mine fut déconfite lorsqu'il vu au loin la dégénérée Harley Quinn au bar avec celui qui semblait être le gérant du casino. Benny Smiles, d'après les photos, semblait avoir un penchant pour la boisson. Marchant à travers la place, se frayant un chemin vers le comptoir, le Pingouin ne remarqua pas Catwoman. Trop énervé de voir la pire des emmerdeuses en train de se choisir une nouvelle cible. Harley Quinn était une idiote, une idiote qui se remarquait parfaitement, et si elle était bien là, si c'était bien elle, fallait prier pour que son conjoint ne vienne pas jouer les emmerdeurs. Le Joker était trop instable, et s'il ruinait le commerce de Smiles, cela mettrait le Pingouin en position de force, mais isolé face à Carmine Falcone. S'avançant vers Smiles, il jeta d'abord un regard à la blondasse. Il n'avait jamais aimé le Joker, jamais. Et encore moins cette ratée de Quinn. Trop folle, trop dangereuse, et surtout, c'était une casse-couille chronique. Il tendit cependant sa main gantée vers Smiles pour le saluer. Tout en faisant fi d'Harley Quinn, l'estimant comme une moins que rien qu'elle était. Personne n'aimait Harley Quinn, personne n'aimait les clowns de toutes manières, dans cette putain de ville.

"Enchanté monsieur Smiles. Oswald Cobblepot. Vous avez un bel endroit. Néanmoins, votre clientèle me semble peu classieuse."



Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] Dg7i
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3560
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous]   Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] EmptyMar 26 Nov - 20:44

The Dark Knight


La soirée se passait de commentaires. Tandis qu'Alfred, habillé en chauffeur et m'accompagnant dans cet antre, me marmonnait des choses sur la vie en société, je passais en revue les dernières arrivées au casino de ce Benny Smiles. Les gens de Gotham, parfois certains étaient de parfaites brebis, d'autres étaient les loups, et c'est quand je vis que Cobblepot était lui-même présent à cette soirée que je me méfiais de toute personne pouvant m'accorder ses paroles. La salle commençait trop bien à se remplir, des invités de marque, comme des petits, les classes sociales se mélangeaient pour faire un tout. Tout cela dans l'optique de devenir une masse unie pour forger la Gotham City de demain. Ce soir, ce gala serait pour les bonnes associations caritatives, pour améliorer le moral des troupes. Au loin, je vis de nombreuses personnes qui me saluèrent, je rendis les politesses avec un sourire feint. Les sourires, ce n'était pas vraiment mon truc. Je remarquais aussi la présence du nouvel avocat de Wayne Enterprises : Thomas Hidrins. Un bon élément, trop bon élément qui pouvait être suspect aux yeux de Batman. L'avais-je embauché pour avoir un œil sur lui ? Peut-être ... Au loin, je pris la peine de reconnaitre un homme issu de la vermine mafieuse de Gotham City : Umberto Salisco. J'avais entendu parler de lui, de ses affiliations avec Tony Zucco, le meurtrier des Grayson. Il était accompagné d'une pouliche presque trop bien pour le déchet qu'il était. Je lui rendrais visite un jour, qui sait ... La soirée se passait de commentaires, vraiment. Tandis que nous pataugions au beau milieu des élites de Gotham City, on côtoyait aussi les escrocs, et ils étaient en bon nombre ce soir : Les Galente, les Maroni, et même ce salaud de Lew Moxon. J'en avais déjà assez à vrai dire. Des applaudissements lorsque la personne en charge annonçait la rouverture de ce lieu de perdition. Mais Bruce Wayne était obligé d'être là, pour sauver les apparences et pour montrer qu'il aimait perdre de l'argent. Mais Batman, lui, veillait. On pouvait voir au premier rang, la paparazzi de Gotham : Pétula Potin, qui attendait une quelconque révélation à faire pour ses lectrices essentiellement. Mais elle n'aurait pas ce plaisir, du moins pas ce soir. Gotham avait besoin d'espoir, pas de choux gras et d'histoires à scandale. Mais la présence du maire indiquait quand même à ce magnifique bocal de cornichons pourris, qu'il allait voir de quoi en retournait ces histoires. Je ne suis pas achetable. Mais le maire doit quand même s'inviter dans les évènements de sa propre ville. Ce que je m'efforçais de faire ce soir. La dénommée Pétula arriva, avec ses froufrous et son style "unique" pour venir me voir.

Pétula : "Bruuuuce, Bruuuuce, maintenant que vous êtes maire de Gotham, sortir avec des mannequins ne vous manque-t'il pas ? Ce doit être dur d'avoir un poste si prestigieux et de ne plus en profiter ?"


"Au contraire, je prend pleinement plaisir à être le maire de cette ville. Gotham a besoin d'un peu de changement n'est-ce pas ?"


Pétula : "Toujours personne dans votre vie privée Bruuuce ? Dites-nous tout, moi et mes lectrices, nous voulons savoir s'il n'y a pas de fantasmes cachés dans les bureaux de la mairie."


"Rien de tout cela, Pétula. Je vous le promet."


Je repose mon verre sur un plateau qu'un serveur s'empresse de prendre. De loin, je remarque Sélina Kyle, et Cobblepot. Ainsi que ... Harley Quinn ... Bruyante comme toujours. Je la croyais à Blüdhaven, c'est à croire qu'elle est de retour. De loin, je les observe, avant de reprendre doucement mon chemin entre les tables de jeux. Le Gomorrah s'illustrait parfaitement dans l'idée de Las Vegas. Un endroit de jeux, et de dupes, un endroit de pertes et de fortune illusoire. Triste état de notre société. Quelques journalistes viennent à moi, ils ont quelques questions au sujet des quartiers aujourd'hui récupérés après Arkham City. Je comprend leurs questions, et je sais que les gens veulent des réponses : Ce qui viendra, chaque chose en son temps.

"Si nous ne faisons rien aujourd'hui, notre ville ne sera que le synonyme de crise, chômage et criminalité élevée. Pour remédier à cela, Wayne Enterprises songe investir dans l'immobilier, et fournir aux familles défavorisées de Gotham City et celles qui ont été jetées à la rue, des logements dignes pour l'Être humain. Je compte rouvrir des logements pour ceux qui en ont besoin, et assurer un nouveau système qui aidera les plus nécessiteux. Cette ville a aussi besoin d'emplois, et je vais essayer de faire venir ces emplois chez nous. Gotham City. Je compte aussi demander de l'aide aux gens de la haute bourgeoisie de Gotham City. Tous les voyants sont réunis pour ouvrir de nouvelles écoles dans la ville, pour que la drogue ne soit plus une fatalité. Pour permettre aux enfants de Gotham de se substituer à la rue et d'avoir un avenir possible. Je songeais à titre personnel, à ouvrir un orphelinat Martha Wayne avec vos dons, et offrir des bourses aux étudiants les plus défavorisés de notre ville. J'en appelle à votre sensibilité et à votre élégance. Vous qui avez les plus belles maisons, la meilleure des éducations, n'oubliez jamais que le meilleur espoir de survie de l'Homme est en l'Homme."


Je prend un autre verre et je le lève devant l'assemblée de journalistes qui m'entoure et qui me prennent en photo, même si je ne suis pas l'attraction de la soirée. Non, ce soir, c'était le Gomorrah qui était en vedette. Grands comme Petits, tous étaient conviés à cette nouvelle ère que je tenterais d'honorer pour sauver Gotham City de sa déchéance. Vous êtes les acteurs de Gotham, dont moi, et sans nous, cette ville tombera et mourra. C'est selon vos choix, selon vos espoirs que vous apporterez cette pierre nécessaire à la reconstruction d'une ville brisée par la crise et par la fatalité criminelle. Laissant les journalistes, j'esquisse un sourire.

"Maintenant, si vous voulez bien, je vais essayer de gonfler l'héritage de la famille Wayne."


Quelques rires parmi les journalistes. Maintenant, les mondanités, les mains à serrer, les accolades et les introductions pouvaient commencer. Il était temps que Bruce Wayne se sociabilise un peu. Je voyais déjà les titres des journaux, le "visionnaire Bruce Wayne" en titre des unes. Prenant mon courage à deux mains, je me dirige alors vers un premier groupe de personnes à saluer. J'ai même vu Alfred m'applaudir, chose peu banale, vu que, d'habitude, c'est lui qui rédige mes discours. Il fallait bien croire qu'il y'avait une exception à cette règle ... Commençons à jouer, mais prudence : Il y'a trois oiseaux à surveiller ce soir, si ce n'est plus.


Fiche par (c) Miss Amazing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 41
Date d'Inscription : 02/10/2019
Localisation : Coventry - Colonie du Ratcatcher

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicier
☠ Relations conflictuelles :: ► Az Magyar
♣ Alliés : : ► Otis Flannegan - Amerlyllian Die Rosenberg - Slade Wilson (père)
Jericho
Jericho
MessageSujet: Re: Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous]   Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] EmptyMar 26 Nov - 23:15

Le Gomorrah.

Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] 4ggr
_____J’aime pas les casinos. C’est l’endroit où quelques personnes privilégiés crachent leur argent uniquement pour être les roi de la soirée. Je n’y aurais jamais foutu les pieds si on ne m’avait pas supplié. Quand je suis parti du jour au lendemain, j’ai pensé que je serais capable de tout abandonner mais je ne peux pas. Je ne peux pas laisser derrière moi tout ce que j’ai vécu, mes amis surtout. J’ai eu de très bon ami au lycée, il est parti faire sa vie à Gotham City. On s’est recroisé dans un bar, je lui avais demandé de venir. Je n’étais pas encore ivre et j’avais besoin de quelqu’un en qui je pouvais avoir confiance à mes côtés. On a discuté longuement. Il sait de quoi je suis capable, je ne le cachais pas à mes plus fidèle amis.

On a discuté toute la nuit. Il me parlait de sa nouvelle vie à Gotham City qui avait basculé du jour au lendemain. Il travaillait dans une petite entreprise de transport de marchandise dans la zone industrielle de Gotham City. Son patron se servait de son entreprise pour effectuer quelques petits trafics dans le dos du GCPD. Mon ami le savait mais il gardait le silence pour garder son travail. Il en avait besoin pour nourrir son petit monde, tout juste père de famille. Son petit trafic a été découvert par la police et le patron de l’entreprise a tout de suite mis cela sur le dos des employés. Une histoire peu crédible, si seulement les flics au moment de la perquisition n’avaient pas été corrompu jusqu’à la moelle. Son patron rassemblait des preuves crédibles pour se dédouaner et ce procès allait lui pourrir la vie. Il a supplié mon aide, j’ai accepté.

J’ai travaillé dans l’agence d’espionnage de ma mère. Les missions d’infiltrations, c’est ma spécialité. Pour l’instant, je ne peux pas faire grand-chose contre son ancien patron. Je me suis rapidement renseigné sur lui. Il est blindé de pognon, il n’a pas à s’inquiéter pour le procès, il a trouvé des bouc-émissaires. Pour l’instant je ne pouvais rien faire pour tirer mon ami de cette affaire mais je pouvais lui pourrir la vie pour commencer.

Je me suis rendu dans ce casino. J’ai de l’argent, Papa m’a déposé une grande quantité d’argent sur la table. Je ne sais pas pourquoi j’ai accepté cette argent sale mais le mal était fait. Je ne suis pas là pour le dépenser. J’ai pris mon plus beau costume pour me rendre dans le coin bar. Je ne m’attendais pas à autant de monde pour la réouverture du casino. Le coin bar est idéal pour commencer à faire du repérage. Ok, non, je mens, j’ai besoin d’un whisky triple après un shot de tequila. Mélangé cela avec mes médicaments contre ma migraine n’est pas ma plus brillante des idées. Pendant que j’attend mon verre, je reste spectateur pendant que d’autre sont en train de se ruiner. Ce n’est pas ce que je comptais faire avec l’argent que m’avait confié Papa, ce n’est pas mon objectif ce soir.

Entre une blonde qui se met à hurler de vive voix pour signaler son arrivée et le brouhaha général des journalistes qui encerclaient le maire de Gotham City, difficile de se concentrer. Je dois rester concentré mais mon whisky n’aide pas trop non plus. Je détourne les yeux, je le repère. Ma cible est là, à quelques mètres. Je pourrais très bien abandonner la mission et me saouler la gueule, je ne dois rien à personne. Je n’hésite que quelques secondes avant De le voir se rapprocher du bar. C’est maintenant ou jamais. Je me retourne brutalement vers lui, je lui percute l’épaule. Il est accompagné d’une bimbo qui ne veut pas lui lâcher le bras. Je l’entends m’insulter, je lève la tête, je prends une grande inspiration et mon âme sort de mon corps.

« Hey. Fais gaffe où tu mets les pi… »

Je prends possession de ma victime. Ce n’est pas difficile de prendre le contrôle de ce riche. J’observe mon corps complètement paralysé. Mes yeux sont désormais vides et mes pupilles recouvert par un nuage blanc. Il n’y avait plus d’âme pour faire vivre ce corps qui était désormais sur pause. Les passants pouvaient penser que j’avais trop bu ou que je n’étais pas vraiment sociable. Dans mon nouveau corps, je prends mes aises, je secoue la tête avant de me piquer mon verre de whisky et de prendre une bonne gorgée. Je ne ressentirai pas l’alcool me monter à la tête, mais lui si et ce n’était pas plus mal.

« Laisse tomber Nelly. Ce gamin a besoin d’aide, il a sûrement une case en moins. Allons plutôt jouer un peu. »

« Moi c’est Chelsea. »

« Peu importe. »

Parce que je n’étais pas là pour me taper ses courtisanes. Elle était ravissante mais il lui manquait une boîte crânienne. Je suis ici pour le ruiner, pour lui retirer toute sa crédibilité, toute sa notoriété. Je laisse mon corps sans surveillance en espérant que personne n’allait penser que Joseph Wilson était en train de faire un malaise ou un coma éthylique particulier. Je prends sa carte bancaire, je fouille un peu dans sa mémoire pour retrouver son code. C’est encore difficile pour moi d’entrer dans la tête de mes victimes mais j’arrivais à obtenir ce que je voulais. Je lui avais sortit le maximum en jeton en espérant pouvoir lui en faire perdre un maximum. Il y en avait tellement que j’étais obligé d’être escorté pour m’installer à la première table de jeu. Je n’oublie pas de me montrer abjecte. Une main au cul par ici juste devant les yeux de Chelsea qui m’écrase le pied. Je ne ressens pas la douleur. Je joue un rôle et j’ai horreur de ça mais je continue, pour mon ami.

« Allez, trois cent mille dollars sur le trois noir et une bouteille de champagne pour fêter ça. »

Je pourrais envoyer cette argent dans un orphelinat, une association. Ce casino ne méritait pas tout cet argent. A l’intérieur je suis en train de bouillonner mais je souris, je m’amuse, je m’enfile mon troisième whisky en moins de vingt minutes. J’ai vraiment envie que l’alcool me monte à la tête, que je puisse oublier ce que je suis en train de faire.



Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] Signa210
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mafieux
Masculin Messages : 481
Date d'Inscription : 21/12/2017
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen Respectable
☠ Relations conflictuelles :: ► Le Batman
♣ Alliés : : ► Une partie de la Pègre pour le moment.
Benny Smiles
Benny Smiles
MessageSujet: Re: Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous]   Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] EmptyVen 29 Nov - 14:03

On voit de tout dans cette ville. Faut croire que tous les excités se pointent quand il y'a de l'animation dans l'air. Je m'autorise à me faire remplir un nouveau verre d'alcool dans ce qui me sert de récipient à porter au coin de mes lèvres. C'est alors qu'une brune passa non loin de moi, enivrante, sublime, le grand chic bon genre. Je m'allume une nouvelle clope tout en pensant à son visage. De loin, cela ne m'aurait pas dit grand chose, mais il y'avait quelque chose de familier dans ce minois. Une chose familière et terriblement pénible à mettre le doigt dessus. Je l'avais déjà vue, ça, c'était certain. Mais ou ? Cette brune hanta mes pensées pendant quelques instants. Mais où l'avais-je vue ? Cette brune hante mes pensées l'ombre d'un instant tandis que j'essaie de trouver quelque chose de potable dans ma mémoire. Stella me resserre un verre avant que je ne lui adresse un clin d’œil amusé. Je prend mon verre avant qu'une espèce de folle furieuse blonde se pointe au comptoir. Mais elles ont quoi les nanas dans cette ville ? Voila ce qui arrive quand on les autorise à boire de l'alcool. Et après ce sera quoi ? Le droit de vote ? Dieu bénisse ce pays. La pensée me fit sourire tandis que je regardais ma nouvelle acolyte de bar se joindre à moi au comptoir. D'un verre, je salue son arrivée avant de dire d'une voix calme et posée. Les blondes, ce sont les pires après tout. J'essaie de la calmer, le temps qu'elle passe au comptoir. Mais ce sera de courte durée ...

"Calme-toi, poussin. T'es pas aux pièces, t'as la soirée pour t'éclater."


Dis-je en avalant, avec le calme parfait, mon verre d'alcool. Tranquillement mais sûrement. La blondasse semblait complètement dingue, mais ce n'était pas la seule à faire son grand étalage ce soir. Toujours assis sur mon tabouret de bar, je la vois se diriger vers quelqu'un. Aucune idée, je n'ai pas d'yeux dans le dos pour voir qui. Et avec le monde ce soir, autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Là où ça devient intéressant, c'est l'arrivée d'un des plus gros pontes de la mafia de Gotham : Oswald Cobblepot. LE Pingouin. On le connaissait bien dans le milieu, et il semblait avoir envie de discuter avec moi. De tailler le bout de gras. Je sors de mon tabouret pour l'accueillir quand même, en tout bien tout honneur, et en essayant d'être un hôte courtois. Il complimenta mon établissement, cependant, je crois qu'il n'apprécie pas certaines personnes déjà présentes. Pas grave, pour le moment, l'heure était à la fête et les engueulades, je n'en voulais pas. Pas dans mon casino en tout cas.

"L'honneur est pour moi, monsieur Cobblepot. Avec votre présence, c'est le niveau de qualité de fréquentation de mon établissement qui vient de gagner une étoile."


Les échanges de courtoisie sont nécessaires. Si on veut faire en sorte qu'il n'y ait pas d'emmerdes, et pas de quiproquos, fallait afficher le sourire. Sinon, bah ce serait le retour des engueulades et la diplomatie, on pouvait la plier en quatre et se la mettre dans le fondement. Le personnage ne payait pas de mine, on aurait dit un gros bébé chauve avec un cigare dans la bouche, légèrement cliché, mais au moins, il savait s'habiller. Enfin, il apparaissait qu'il sait s'habiller. Si je dois faire des affaires avec Cobblepot, autant le mettre en confiance et lui témoigner le respect qu'on lui doit. Après tout, il était le parrain le plus dangereux et le plus puissant de tout Gotham City non ? Je regarde en direction de Stella, la serveuse au bar. Elle arrive, sa crinière flamboyante au vent, elle m'adresse un grand sourire.

"Stella. Offre à monsieur Cobblepot ce qu'il désirera. C'est la maison qui régale les consommations de monsieur Cobblepot. Veuillez m'excuser, je me dois d'abord de faire mon discours."


Le mettre en confiance, le mettre en confiance oui. Après tout, on ne pouvait pas s'attaquer au Pingouin comme ça, directement. Non. Il fallait être plus sournois, plus vicieux, même si l'idée de l'enterrer vivant dans un désert était tentante. Quoiqu'il en soit, je me devais de garder à l'esprit que cette ville avait une criminalité des plus désastreuses, et qu'il était temps de lui offrir une criminalité bien plus classe. Souriant, j'échange une poignée de mains avec le Pingouin. Pour lui prouver mon respect. Personnellement, s'allier avec le Pingouin avait un certain intérêt : Il connaissait bien la ville et ses marchés. Et contrairement à Black Mask, il ne serait pas caché derrière un masque, feintant une hypocrisie. C'est ce que je détestais avec certaines personnes : La façon qu'ils ont à se cacher derrière un masque. Le mien est visible, et si je dois dire les choses, alors je les dirais : En temps et en heure. Seulement. Je me dirige vers l'estrade où l'orchestre doit se préparer. J'avertis mes deux hommes, Dukey et Sammy de se charger de l'animation. Ce sont de bons chanteurs aussi, je l'admets. En plus d'être de parfaits gérants de casinos. Le duo attendait mon ordre avant de lancer la musique.

"C'est bientôt à vous les gars."


Et avant de refermer le rideau, je me place bien en vue de la salle. Le calme arrive, les gens attendent. Quelques lumières s'éteignent et les lumières sont braquées sur moi. Un silence plâne alors sur la grande salle du casino. Les croupiers se sont arrêtés pendant le temps de faire le discours. J'ai cette sensation que je vais gerber de l'alcool, mais tout va aller très bien. Je n'aimais pas me mettre en avant, mais il le fallait. De loin, j'entends encore un homme qui vient de perdre une fortune au jeu, et de l'autre, je vois Bruce Wayne, mais de loin. Un léger sourire sur mes lèvres tandis que je me rend compte que la soirée va vraiment marcher.

"Mesdames, messieurs. En tant que gérant du Gomorrah. Je me permet de vous souhaiter la bienvenue à la réouverture de ce casino ! Le Gomorrah est de retour ! Laissez-vous tenter par le démon du jeu ou bien n'hésitez pas à profiter de nos divertissements. Moi, Benny Smiles, en tant que votre hôte, je vous certifie que dans cet établissement, tous vos secrets sont biens gardés. Bonne soirée à tous !"


Bref et concis, c'était assez explicite pour tout dire. Je descends de la petite plateforme et je me dirige d'un pas assuré vers le comptoir. Les jeux reprennent, et les filles font leur boulot. C'est alors que Dukey et Sammy rentrent sur scène et commence avec une chanson bien rétro, bien classique. Et ce serait le programme de la soirée. On aurait les Penguins, Guy Mitchell, et biens d'autres. Que de l'authentique des années 50. Le bon vieux style bien américain et bien rétro comme on l'aime.

Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] Sans-titre-56be624

Les deux gars entrent en scène et commencent alors à chanter. Ils étaient bons chanteurs. Et ils connaissaient parfaitement leur répertoire. C'est aussi un peu pour ça que je les avais dans mon équipe.

Dukey & Sammy : "Heartaches by the number, Troubles by the score. Everyday you love me less. Each day I love you more ..."


Heartaches by the Number. Un classique de Guy Mitchell. Normal. La soirée ne faisait que commencer et elle serait riche. Très riche en discussions. En tout cas, sur la piste de danse aménagée, ça commence à swinguer. D'autres jouent, d'autres écoutent et d'autres boivent. Une soirée comme on les aime.


"La vérité ... C'est que les dès étaient pipés dès le début."

Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] Wv6j
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 1673
Date d'Inscription : 24/12/2018
Localisation : Principalement l'East End et les antres à riches

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous]   Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] EmptyVen 29 Nov - 15:53

An opening for new thingsPeople & Catwoman « Je me demandais quand on allait revoir ton charmant minois dans ce casino, Debbie.  »
Donovan me prend la main avec délicatesse, faisant preuve d'un effort considérable pour charmer la femme en face de lui. Le typique des jeux, qui vous rappelle qu'il ne s'agit que d'un moyen pour vous amener dans les filets de votre supposé soupirant.
« N'avais-je pas promis de revenir pour l'ouverture ? Après tout, vous aviez toutes les clés en main pour survivre à Arkham City. »
Que ce soit le chemin d'accès, ou bien ce loft donné à Smiles. Des clés que j'ai donné, mais ça, ils ne le savent pas. Ils ne savent pas que je suis aussi Catwoman. Donovan me sourit de plus belle, avant de jeter un regard joyeux vers la salle.
« Ouais et ça valait le coup. Le patron est content. Je pense que vous avez pu le voir en passant.
- Oui. Vous dénotez parfaitement du reste des invités. »
Je soupirais d'aise, en montrant à quel point cela m'était agréable de voir ces chemises à carreaux plutôt que ces sombres costumes cravate noirs, achetés à des sommes astronomiques pour rentrer dans le moule des bons mondains. Donovan finit par lever la main pour que l'une des barmaid me sert un nouveau verre. Et cette fois, c'était un bon petit shot de bourbon qui se retrouvait entre mes mains. Cobblepot venait de faire son entrée
« Tu es là pour parler au patron.
- Oui je suis là pour discuter affaires. »
Donovan arque les sourcils.
« Depuis le début j'ai l'impression que tu es bien plus qu'une simple escort de luxe. Tu es quoi. Une espionne russe ? Un agent du FBI ?
- Ni l'un ni l'autre. Tu essaies de me flatter ou bien de me vexer Donavan ? Je suis à deux doigts de te demander de me payer un autre verre. »
Je ne le dis pas méchamment, et il le sait, le sent. Rien que lorsque je pose mon index sur son buste, il lève les mains comme pour se rendre et se permet de lâcher un petit rire.
« Tu sais en me pointant ce genre de flingue tu vas juste arriver à me faire tomber raide dingue de toi, Debbie. J'attends que le patron finisse son discours et je lui dis que tu es là. »
Il s'en va, me faisant un dernier signe de main avant que je ne me fasse haranguer par quelqu'un d'autre. La voix ne m'est pas familière au premier abord. Trop grave, trop rauque. Mais le côté moqueur, cette petite toux qui s'ensuit a le don d'illuminer mon regard.
« Harley. »
Cela faisait longtemps. Depuis notre petit tour dans le métro de Gotham avec Toreno, je n'avais plus eu aucune nouvelles de sa part. Encore moins durant le coup d'éclat du Joker, et comment dire ... cela m'inquiétait. Joker a toujours tendance à lui retourner le cerveau, et souvent pas dans le bon sens, si vous voyez ce que je veux dire. Je ne montre pas mon inquiétude et m'installe à ses côtés.
« Tu m'as manquée. Où diable avais-tu encore disparue ? »
Sans doute va-t-elle tenter d'esquiver la réelle raison ou me raconter un truc complètement alambiqué de son cru. Mais ça ne me fera pas sourire. Car je viens de croiser le regard de Bruce Wayne. Le Maire de Gotham. En train de se faire baver dessus par une pléthore de médias, de gens voulant ses bonnes grâces ou son bras. Ça me révulse, et ça me fait un léger pincement que je n'ai plus ressenti depuis un moment. Depuis ... depuis mon coeur arraché. C'est fugace, mais assez prenant pour me rendre soudainement plus sombre et révoltée à sa vue. Heureusement, le discours de Smiles et ce qui s'ensuit arrivent à me détacher de ce passé dégoutant qui me hante jusqu'au plus profond de mes chairs.
« C'est agréable d'entendre ce genre de chansons par la bouche de quelqu'un. Et rare au vu de la musique bruyante que certaines boîtes passent. »
Je laisse le creux de mon dos à la vue de Wayne et ses petits chiens avides de friandises pour me focaliser sur Cobblepot, avec qui j'avais fait alliance. Pour tenir East End, et pérenniser une stabilité que la mairie ne vend qu'en paroles.
« Harley. Est-ce que ...  est-ce que ton pudding te traite bien ? ... Disons que ... ton absence après notre nuit dans le métro m'a un peu perturbée. »
Je la laisse m'expliquer, en bien ou en mal ce point qui me pèse et me vide soudainement de tout sentiments. Je suis sûre que si Ivy était là, elle serait en rage. En rage de savoir que possiblement Harley était de nouveau en période de rechute. Et moi, en m'attachant plus ou moins à ces deux là, je me mettais en danger. Dans le cas d'Harley, c'est parce qu'elle déteste Cobblepot. Pour la pure et simple raison que celui-ci veut passer Joker ad patres. Mais je ne peux pas cautionner ça, pas quand je l'ai vue s'en sortir, aller de l'avant et même se montrer plus à même de prendre en considération ce qui fait du mal à la population de Gotham.

:copyright: Crimson Day


Love is exorcised
Le dîner est servi. Je lèche tes lèvres, parce que j'aime leur saveur. Oh est-ce que je te gène ? As-tu peur de ce que tu appelles la folie ? Mais qui est réellement normal, et qui est réellement fou ?  •°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous]   Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Nouvelle Ouverture du Gomorrah [Libre à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Autin-Grenier, Pierre] C'est tous les jours comme ça
» l'exquise nouvelle.
» Une petite nouvelle
» Pré-propositions : prix de la meilleure nouvelle série
» Nouvelle C2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Burnley :: Le Gomorrah-