Imaginez le Mythe de Gotham City




Lady Shiva

Poison Ivy

Bronze Tiger

Mr Zsasz

Ra's Al Ghul

Dollmaker

Silence

Le Ventriloque

L'Effaceur

Duela Dent

Warren White

Carmine Falcone

Catgirl

Magpie

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Batgirl

Spoiler

Talon

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan

Partagez
 

 On the road to the waking [PV Batman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deadless & Toxic bird
Féminin Messages : 282
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily, Le réseau
Amelia Underwood
Amelia Underwood
MessageSujet: On the road to the waking [PV Batman]   On the road to the waking [PV Batman] EmptySam 9 Nov - 14:18



On the road to the waking
Feat Batman



Ses os se brisaient. Puis ils se reconstituaient. Son sang coulait. Puis il revenait. Ses yeux s’ouvraient. Puis se refermaient. Son corps entier se détruisait avant de se reconstruire, dans une cacophonie harmonique alors qu’elle gisait de façon léthargique dans un lit blanc. Puis rouge. Puis noir. Puis blanc. La machinerie était folle, bipant et s’arrêtant soudainement. Aucunes données cohérentes. Rien n’avait de sens alors que son organisme décidait que ce coma serait une nouvelle renaissance. À un moment, son cœur avait cessé de battre pour repartir à un rythme anormalement rapide. Son activité cérébrale était affolante, pourtant elle avait un sommeil sans rêve. Puis elle se mit à trembler, trembler follement au point que le lit semblait prêt à se briser. Puis ses yeux d’argent s’ouvrir, pour de bon. Injectés de sang, les pupilles dilatées, tournant de façon démente dans toutes les direction avant de se poser sur le plafond. De se détendre visiblement.

Elle se redressa, observant son environnement. Une intraveineuse était plantée dans son bras, le liquide qui devait être clair un jour s’étant noirci. Sur son torse, elle sentait le contact froid des électrocardiogrammes. En soulevant sa médicale, elle constata qu’ils étaient déposé loin de sa cicatrice en Y. La cicatrice de l’autopsie qu’on avait dû pratiquer sur son corps mort. Elle rabaissa la chemise, dirigeant ensuite sa main sur son visage. Un masque respiratoire, comme si on avait eu peur qu’elle s’étouffe dans son sommeil. Comme si on craignait qu’elle soit incapable de respirer. Elle observa la machine, le genre de machine qu’elle connaissait bien du temps où elle travaillait à l’hôpital. Elle l’éteignit sans le moindre mal avant de retirer le masque. Assez vite, elle éteignit avec précaution chacune des machines, prenant garde à l’intraveineuse en la positionnant vers le bas pour que le liquide, probablement toxique, ne répande pas.

Puis elle se leva, toute forme de fatigue pouvant habiter son être ne semblant vouloir se manifester. La pièce dans laquelle elle se trouvait était ventilée mais également isolée. Elle reconnaissait les signes, elle savait les reconnaître. Elle alla sur le bord du lit, lisant les données médicales qu’il pouvait éventuellement y avoir. Rien. Elle supposa que tout devait se trouver à l’extérieur de la chambre. Elle put voir sur une chaise, dans un sac plastique, des vêtements. Elle s’y dirigea. Elle constata qu’il s’agissait de vêtement simples, à sa taille. Elle s’habilla. Et un nouveau constat germa dans son esprit. Tout était lent. Tout était silencieux. Son sommeil était sans rêve et elle n’avait aucune idée de combien de temps elle était restée endormie. Des jours ? Des semaines ? Des mois ? Des années ? Probablement les deux premières option.

Elle sortit de la pièce, la question toujours en suspend dans son esprit. Tout était lent. Tout était silencieux. Tout était vide. Son esprit était vide de toutes pensées. Si vide qu’aucune sensation d’ébahissement ne l’envahissait en constatant où elle se trouvait. Logique. Logique de se trouver ici, loin des regards. Elle s’avança dans ce lieu sous-terrain, approchant un immense ordinateur qui semblait traiter des données en boucle. Elle ne prêta pas attention à l’homme qui l’utilisait, il devait l’avoir entendu. Les données traitées de son ADN, sa physionomie, ses capacités de régénérations, le taux de toxines dans son sang, le fait qu’aucun produit utilisé ne semblait avoir le moindre effet, la gravité des blessures, l’origine de son inconscience… Sa voix était un peu cassante, le genre de voix qu’on avait au réveil. « J’ai toujours soupçonné les Underwood d’être des méta-humain à cause de la résistance aux toxines. Et je commence à me dire que cette mutation pourrait avoir réagit différemment avec l’électrum, le mutagène dont se sert la Cour pour créer les Ergots. »

Son regard se posa sur le reste du matériel. Sur les ruines d’un véhicule qui semblait en cour de réparation, en contrebas. Sur d’autres écrans, faisant tourner des informations. L’état d’Arkham City, l’évasion de certains grand criminel, l’état de la ville, l’avis de recherche du Joker. Mais son attention se tourna de nouveau sur la batmobile en ruine. Elle se remémora sa… Conduite. « Désolée pour la voiture. Je ne suis pas une conductrice très… » Douée, concernée, brillante ? « Prudente. » Ce mot était tout aussi valide. Elle se rapprocha, les bras croisés. C’était la toute première fois qu’elle parlait sans son masque. Réellement sans son masque. Pas de costume, pas de barrière, même sa boîte de Pandore n’était pas encore refermées. Elle se reconstruirait plus tard, probablement.

« Merci pour l’autre nuit. J’espère qu’il n’y a pas eu d’accident majeur à cause de mon sang. »



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3560
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: On the road to the waking [PV Batman]   On the road to the waking [PV Batman] EmptySam 9 Nov - 15:21

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Quelques temps après le passage obligé d'Arkham City, j'avais conduit Amelia sous la Tour Wayne, histoire qu'elle puisse récupérer dans un environnement adapté et stérile, à cause de son état unique. Cela fut difficile de ne pas trouver les différents moyens de la soigner en évitant d'être contaminé par son sang, mais avec l'aide de Leslie Thompkins, d'Alfred, et d'un vieil ami devenu un ennemi, les choses avaient prit une tournure bizarre. En effet, pour ce travail très précis, j'avais demandé de l'aide à l'un de mes pires ennemis du moment : Thomas Eliot. C'était un chirurgien parfait, et il connaissait parfaitement le corps humain. Là où Alfred manquait de données, et Leslie qui ne connaissait pas la morphologie des Ergots, il m'avait fallu contacté Silence. Du moins, je n'avais qu'à le persuader ... Avec les bons arguments. Je traînais le criminel sous la Tour Wayne. Il connaissait mon secret depuis longtemps, et même s'il pouvait révéler mon identité, personne ne le croirait, et personne ne pourrait jamais le croire. Personne. Le trainant jusqu'à la table d'Amelia où elle gisait encore, j'entendais encore les remarques cyniques de mon prisonnier.

Hush : "Salut Alfie, la calvitie, ça le fait. Docteur Thompkins, un plaisir de vous revoir. Quoi ?! Je ne verrai pas Harold Allnut ? Quel dommage."

Je lui met un coup de poing dans le ventre. Il tombe à genou sur le sol carrelé. La mort d'Harold Allnut avait été une blessure pour moi. J'avais perdu un ami, et un vrai génie en terme de réparations et de conceptions de gadgets. Harold faisait parti de la famille, et Hush l'avait tué, le forçant avant, à me trahir pour une chirurgie du dos et de la voix. Alfred et Leslie ne disent rien. Ils avaient de la peine pour "Tommy", qu'ils avaient jadis connu plus jeune. Et il avait très mal tourné, au plus grand regret de tous. Silence se relève, un sourire sur le visage, derrière ses bandages qui lui recouvrent une bonne partie de la tête. Il n'avait pas été difficile à trouver. Il patientait dans un boui-boui non loin d'Arkham City, en espérant m'avoir au tournant. Il n'avait pas réussi. Clairement pas. Et il s'était illustré dans combat virulent qui nous amenait maintenant à ce moment. Il avait perdu, et sa tentative d'évasion avait échoué. Gisant sur le sol, je me demandais encore où se trouvait l'ami avec qui je passais des heures à jouer quand nous étions enfants. Il ne subsistait rien de lui. Ne restait que Silence.

Hush : "J'ai touché un nerf, hein ?"

"Ta patiente est là."

Eliot se relève, et son sourire se transforme en une moue, comme un moment désagréable que l'on vient de passer. Il commence à me regarder droit dans les yeux en regardant de plus près les traits de la jeune femme. Il l'avait vu dans les journaux, il savait qui elle était, et il commençait à faire salement le rapprochement. Prenant la main d'Amelia avec un gant, Silence l'observa tandis qu'il regardait les différentes analyses de son sang, et de son caractère spécial. Silence connaissait la Cour des Hiboux, il avait été approché par Lincoln March et il avait envoyé chier la Cour dans son ensemble avant de blesser quelques Ergots en quittant la Cour. Hush eut une mine déconfite, une mine qui en disait long sur ce qu'il allait dire à Batman. Oui, Silence était peut-être un médecin. Mais un très mauvais docteur qui se fichait éperdument de la vie d'autrui. Une tare.

Hush : "Tu te fous de ma gueule, Bruce ?! Une bâtarde d'Underwood ? Rien que ça ? Jette-là aux ordures, sa vie ne vaut rien."

"Tu la soignes, où je fais en sorte que l'héritage financier de ta famille disparaisse pour de bon."

Hush : "T'oserais pas."

"Tente-moi."

Hush obtempère. Mon visage reste de marbre, cynique et sévère. Il sait que je peux le faire et il sait que je le ferai s'il n'accepte pas mon marché. C'était facile pour lui de s'en prendre à moi, mais je pouvais l'avoir là où ça faisait vraiment mal : Sa fortune de famille, son héritage. Il avait tué son père et sa mère pour l'avoir, et il l'avait gagnée. Dans un sens, l'en priver le rendrait encore plus instable et plus déterminé à me nuire. Mais cela constitue aussi un excellent moyen de le tenir là où ça fait mal. Alfred et Leslie l'assistent du mieux qu'ils le pourront, et quelques heures plus tard, malgré la condition d'Amelia. Alfred, Thomas et Leslie sortent de la pièce. Thomas est le premier à parler, et Alfred garde néanmoins l'oeil sur lui. On ne sait jamais, on sait comment il pense après tout. Il est capable de tout. 

Hush : "Elle s'en sortira. Son métabolisme lui permet de régénérer rapidement. Certaines petites choses avaient besoin de mon aide, mais elle ira mieux."

Alfred : "Mademoiselle Amelia est une battante, elle est sous surveillance, mais le pire est passé. Tommy, cela fait plaisir de vous voir enfin œuvrer pour quelque chose d'utile, à défaut de vouloir nous détruire."

"Bien."

Hush : "Tu ne peux pas t'en empêcher, hein Bruce ? De sauver les moins que rien, les minables. Tu traines toujours cette salope de gouttière de Catwoman dans tes jambes. Il y'avait cette pute gitane de Zatanna, même quand nous étions gosses, qui te courait encore après. Heureusement, elle a eu la décence de claquer. Fait moi penser à remercier le Joker la prochaine fois, avant que je ne le tue lui aussi."

Le coup part en plein dans sa mâchoire. J'ignore si elle est cassée, mais le poing était parti très vite, l'envoyant à terre. Alfred lui intime la sortie, et Hush disparaît de mon champs de vision. Je le traquerai plus tard, et exceptionnellement, je lui laissais une marge. J'avais encore la mort de Zatanna en travers de la gorge et Leslie vient vers moi, avant de me demander si ça va. Je dis que tout va bien. Je laisse Alfred et Leslie se reposer. L'opération avait été longue et moi-même, j'étais fatigué. Exténué était le mot. Je retire mon masque. Une micro-sieste de trente secondes, et je retourne travailler sur le Bat-Ordinateur. L'état d'Amelia était sous ma surveillance, et l'ordinateur m'indiquait s'il y'avait un problème. Eliot avait raison, son corps se régénère et elle semblait revenir à un état que je qualifierai de "sain", même si je me pose encore des questions. Elle avait eu un épisode comateux, et assez hasardeux, son état m'avait inquiété et c'était pour ça que j'avais besoin de Silence, que j'avais besoin de son intervention et de gérer ce qui pouvait l'être. Je prépare mes recherches sur le Joker, qui lui, avait réussi à s'échapper. Il fallait que je vois aussi, à propos de la Batmobile qui était démolie. Ce n'était pas grave, Wayne Tech avait les ressources et je pouvais en commander une autre auprès de Tamara Fox. Elle me préparerait une nouvelle Batmobile et je reprendrais l'usage d'une nouvelle voiture. C'est alors qu'Amelia était sortie de son lit, et qu'elle s'avançait dès à présent vers moi. Je détourne le regard une seconde de l'ordinateur. Elle semblait avoir retrouvé ses forces. Tant mieux.

"J'ai demandé à un vieil ami de s'occuper de toi. Au moment où l'on parle, il est en train de maudire le nom des Wayne et des Underwood."

Pas de note d'humour dans la voix, rien dans le ton. Non, rien de rien. Seulement une affirmation. Thomas me détestait, et il détestait quiconque pouvait entraver l'héritage de sa famille de détraqués. Je reviens sur le Bat-Ordinateur et je l'entends s'excuser à propos de la voiture. Ce n'était pas la première fois que je détruisais une de mes machines. Cela m'arrivait. Quand je ne pouvais pas faire autrement. La Batmobile avait bien servie et pour tout dire, la mission avait été rempli, donc cela me consolait un peu. Alfred et Leslie devaient encore être en train de se reposer. Moi, je continuais, je ne pouvais pas me reposer tant que le Joker était encore dehors. Les pas d'Amelia se firent moins distants.

"J'ai fais pire avec la Batmobile, ne t'en fais pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deadless & Toxic bird
Féminin Messages : 282
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily, Le réseau
Amelia Underwood
Amelia Underwood
MessageSujet: Re: On the road to the waking [PV Batman]   On the road to the waking [PV Batman] EmptyDim 10 Nov - 14:16



On the road to the waking
Feat Batman



Il était concentré dans son travaille, ne quittant l’écran qu’un bref instant. Un bref moment pour l’examiner, vérifier si elle semblait avoir récupéré. Oui, elle avait récupéré. Intégralement. Malheureusement… Parce qu’on l’avait transformée en quelque chose d’inhumain, et que cette chose était capable de revenir d’entre les morts. Elle était sûre d’être morte une micro-seconde dans son sommeil. Elle avait remarqué qu’elle avait cette tendance, à mourir un petit instant avant de revenir, pour mieux revivre. Pour que son corps se remette à fonctionner correctement, il avait besoin de dépérir. Dans un sens, ça faisait écho à la forte résistance des Underwood aux toxines. Pour mieux la cultiver, il fallait en ingérer. Se laisser doucement pourrir pour ne plus rien ressentir. Elle soupira. Elle avait récupéré et il avait demandé une faveur pour elle, sans vraiment savoir si c’était nécessaire et elle avait le sentiment que ce n’était pas à la meilleure personne qu’il avait demandé.

« Pour maudire nos noms, je vais supposer qu’il s’agit effectivement d’un ancien ami. » Combien en avait-il ainsi ? Il avait choisi un masque et ne semblait pas vouloir laisser les autres approcher. Il ne semblait même pas vouloir laisser son propre fils le faire, ce fils qui souhaitait une approbation de son père plus que tout au monde. Elle l’avait remarqué. Il lui avait suffit d’une nuit avec le jeune Wayne pour remarquer combien il souhaitait prouver une valeur qu’il n’avait pas besoin d’étaler. Dans un sens, elle était entourée de gens extraordinaire par leurs capacités humaines, mais ils semblaient refuser de le voir entièrement. Refuser de s’accepter comme simple humains. Comme des choses qui peuvent se briser. Elle souhaitait qu’ils comprennent la chance qu’ils avaient… Probablement son instinct de grande sœur, son instinct qui était en feu depuis qu’elle avait récupéré Steven dans sa vie. Steven…

Une sorte d’inquiétude pesait en elle. Ils avaient un accord entre eux, celui qu’il ne s’inquiète pas pour elle peu importe les circonstances. C’était à elle de le faire. C’était à elle de s’en faire pour lui, de se demander chaque nuits si il allait bien, si il n’avait pas peur, pas froid, si il ne souffrait pas en silence de quoi que ce soit… Si il n’avait pas le sentiment d’être abandonné… Non, il savait qu’elle avait un temps de régénération… Particulier. Elle retourna son attention sur le chevalier noir. Retourné sur ses écrans, les images du Joker tournant en boucle. Les images du clowns envahissant chaque parcelles de l’ordinateur. Elle pouvait aisément l’imaginer envahir chaque parcelles de données de la machine, chaque parcelles des pistes audios avec son rire, chaque parcelle des dossier avec ses jeux sordides, chaque parcelles des bandes numériques avec ses « shows »… Et ses yeux d’argents regardaient avec une plus grande attention les traits fatigués de Bruce Wayne, sans son masque.

Elle pouvait imaginer le clown envahir chaque parcelles de son esprit. Elle pouvait l’imaginer se glisser sous sa peau, arrachant toujours plus quelque chose. Un partie de son humanité. De sa patience. De sa santé mentale. Cherchant désespérément quelque chose sous la carapace de Batman. Cherchant probablement l’homme derrière le masque. Elle se demandait si il se doutait, intérieurement, qu’il n’y avait presque plus rien en-dessous… Si le clown en avait l’intime conviction mais que dans un sens… Il souhaitait que non… Elle balaya immédiatement cette pensée. Personne ne pouvait le comprendre, et certainement pas elle. Et elle se doutait que c’était comme ça qu’il rentrait dans la tête de ceux l’entourant. En les laissant rentrer dedans pour chercher à comprendre, les enfermant dans un piège sordide jusqu’à les détruire. À tout jamais. Le Dr Quinzel en était un bon exemple.

Elle posa sa main sur l’épaule de Wayne. Elle savait qu’elle n’allait pas pouvoir le détourner de ce gouffre qu’était le clown. Mais elle espérait pouvoir, au moins pour une nuit, ralentir sa chute. « Tu devrais arrêter pour aujourd’hui. Il risque de rentrer dans ta tête sinon. » Le tutoiement. Elle ne tutoyait pas grande monde. Elle tutoyait Steven. Elle tutoyait le fils Wayne. Elle le tutoyait lui. Elle tutoyait ceux pour qui elle laissait un bref instant sa garde baissée. Parce que cette garde était un atavisme, un vestige de son sang. Un vestige qui rappelait qu’elle était une Underwood, et que les Underwood ne laissaient jamais rentrer les autres. « Je sais qu’il y ait déjà, dans un sens. Mais quand j’étais avec lui, j’ai remarqué qu’il avait détesté que ce soit moi et non toi qui était en train de lui porter les coups finaux. Ce n’est pas grand-chose comparé à tout ce que tu as dû voir, mais c’est un détail qui m’a marqué. Essayes au moins pour une nuit de le laisser quitter ton esprit. Juste une. Faire autre chose que le chercher. »

Elle observa le véhicule plus bas, le véhicule en train de se reconstruire. Elle avait une idée. Une mince idée pour le sortir temporairement de la tête du clown. « Tu pourrais m’apprendre à mieux conduire. Ainsi je ne rendrais pas la batmobile en morceaux la prochaine fois. Si tu as d’autres véhicule bien sûr. »



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3560
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: On the road to the waking [PV Batman]   On the road to the waking [PV Batman] EmptyMer 13 Nov - 12:13

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

"Thomas Eliot."

Dis-je pour répondre à sa première question. La douleur dans mon âme était encore trop vive, et Tommy avait toujours été le seul élément en dehors de ma famille à m'apprécier durant mon enfance. Un ami perdu. Comme tous les amis qui disparaissent de votre vie pour rien, parce que les changements arrivent, parce que tout change, et que des opinions sont différentes. Les amis ne durent jamais au final. Combien d'amis avaient sombré dans la folie ? Beaucoup trop. Harvey Dent, Lenny Fiasco, Thomas Eliot ... Trop d'amis devenus des criminels, des monstres, qui ont juré de me détruire, de détruire cette ville du mieux qu'ils le pouvaient, et me nuire par la même occasion. Je n'avais plus grand chose à perdre de ce côté relationnel. Mes véritables amis restent les ombres de la Batcave. Amelia est là, elle se remet, elle comprend alors que le grand ennemi que je viens de citer l'est pour l'ensemble des familles de Gotham City. Même Cobblepot détestait Silence, après tout, Thomas avait mené la vie dure à Cobblepot lorsque Silence voulait s'emparer des rues de Gotham avec l'aide de Prometheus. Encore des détails, mais cela avait son importance. Je me lève, les écrans tournent toujours sur les dossiers du Joker. Toujours sur lui, le seul et l'unique monstre qui sévissait dans ma ville. Encore et toujours. Répétitif et récurrent comme à chaque fois, le monstre aimait se repaître de la folie de Gotham, et il aimait me la mettre sous le nez. Amelia me fait alors part d'un détail qu'elle avait remarqué. Je détourne le regard du criminel qui s'affichait sur les écrans pour mieux la regarder. 

"C'est bien ce qu'il a dit ? Le mot gâché ?"

Un léger instant de terreur m'habite pendant quelques secondes, j'essaie de rester sur mes gardes, je veux être clairement sûr de ces paroles. Je veux en être sûr. Bien sûr que le Joker voulait que ce soit moi qui vienne. Bien sûr qu'il aurait aimé une confrontation avec moi, mais les mots qu'Amelia venait d'employer me glaçaient le sang. Un léger moment, je me met à remettre le contexte en place. Je me rappelle de ce qu'il s'était passé les dernières fois que le Joker avait employé ces mots. Cela éveillait en moi de biens pénibles souvenirs. Des moments difficiles qui m'avaient vraiment brisé.

"Il a employé ce mot, ces termes ... Avant qu'il ne tue Jason ou ne paralyse Barbara. Il s'était confronté à eux en tant que Robin et Batgirl, et ce que tu me dis suppose qu'il s'en prendra à toi. Que tu es dans son viseur. Ordinateur, séquence 8-1 dossier Joker."

Je ne faisais pas attention au tutoiement qu'elle utilisait désormais, cela ne me dérange pas, et puis, au point où l'on en est, on peut dire qu'en terme d'identité secrète, on en est plus à ça près. L'ordinateur se met alors à lancer un fichier audio. Un message que j'avais conservé lorsque le Joker s'en était pris à Jason. Peu après qu'il l'ait tué et qu'il se soit pavané à l'ONU en tant qu'ambassadeur d'Iran. Lorsqu'il avait cédé à ses folies, il avait retrouvé Batman et j'avais enregistré ce qu'il m'avait dit. Pour constituer un dossier, pour l'inculper définitivement, et le mettre sur la chaise. Pour cette époque, je voulais vraiment qu'il paie, mais j'avais compris que ce n'était pas en le tuant que je vengerais Jason. Pas en versant le sang, pas en me complaisant dans le meurtre, même si cela était tentant, à chaque fois, de lui broyer les os. Et de faire taire son rire. Le fichier audio se lançait alors.

Le Joker : "Voila ce qui arrive quand tu essaies de faire venir d'autres personnes dans notre petit jeu à nous deux. Cela te fait quoi d'être responsable de leur sort ?"

Le fichier s'arrête. Juste au bon moment avant que son rire ne résonne une nouvelle fois dans cette Batcave. Je retiens mon poing, ces paroles m'avaient déjà poussé bien loin dans la lutte contre le crime, et sans l'intervention de Superman, je crois que j'aurais tué le Joker à ce moment-là. Ce qu'il avait fait à Jason et à Barbara ... Chaque jour, je ne cesse d'y penser. Je ne m'attends pas à ce que le Joker réussisse à tuer Amelia. Non, mais il pourrait redoubler en terme de cruauté, et il pourrait très bien faire plus de mal que prévu. J'essaie de peser les pour et les contre. Et j'essaie aussi de me dire comment faire pour l'empêcher de semer à nouveau la mort dans mes rangs. Amelia était peut-être dotée du don de régénération. Mais le Joker était aussi un véritable monstre, et il pouvait déborder de talent en terme d'horreurs à infliger. Il faudra que Owl soit plus prudente. 

"Je veux que tu redoubles de prudence quand tu sortiras à nouveau. Le Joker ne plaisante jamais, et il estime que c'est une partie entre lui et moi. Toute interférence est fatale."

Pour terminer, elle observe à nouveau la Batmobile, qui était dans un état lamentable. Alfred et Lucius ne s'encombreront pas de faire les réparations. Ce qui peut-être sauvé le sera. Quant à la prochaine Batmobile, elle sera un peu plus puissante que prévue. Mais pour le moment, tout cela n'était que des projets. Elle me pose alors une question fondamentale et tellement réaliste. Dans un sens, c'était un peu la logique même. Même si le combat fut une réussite, la Batmobile et la plupart de mes appareils avait pas mal souffert. Il faudra un peu de temps pour les réparations, mais je ne suis pas mécontent des résultats. Gotham City avait échappé au pire, après tout. Revenant à Amelia, j'allais devoir lui apprendre les rudiments, car pour ce qui était de la conduite, et je l'avais bien vu, ce n'était pas encore ça.

"Je te formerai à la conduite."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deadless & Toxic bird
Féminin Messages : 282
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily, Le réseau
Amelia Underwood
Amelia Underwood
MessageSujet: Re: On the road to the waking [PV Batman]   On the road to the waking [PV Batman] EmptyJeu 14 Nov - 19:37



On the road to the waking
Feat Batman



Le clown continuait de le hanter. Elle le voyait. Elle le voyait alors que la terreur se lisait une microseconde sur son visage, une terreur qui semblait s’incruster dans ses os comme le rire dément du Joker s’incrustait dans le crâne. Et elle comprenait. Elle comprenait alors qu’il lui montrait toute l’horreur de cette relation toxique avec le clown, alors qu’il lui montrait l’isolement dans lequel le clown le plongeait, le caprice du clown qui commençait lentement à avoir raison de lui. La peur de s’entourer. La peur de laisser les autres approcher. Ce n’était pas pour la même raison qu’elle, cette distance. Il y avait le danger. Le danger de voir ceux envers qui il s’accrocher disparaître. Elle ne le jugerait pas pour ça. Elle comprenait cette terreur et cette douleur. Elle comprenait ce qui pouvait arriver dans son esprit alors que lentement, mais sûrement, l’image sordide du Joker les pénétré. Elle ferma les yeux, effaçant l’image tel un mirage. Il n’était pas son obsession, elle n’était pas la sienne. « Je serais prudente. Je veillerais également à ce que Steven fasse doublement attention sur l’île du manoir. »

Steven… Non. Plus jamais elle ne l’abandonnerait. Et dans cette promesse, il y avait celle que le clown ne lui ferait rien. Jamais. Et que si il faisait quelque chose, elle ferait en sorte à ce qu’il meurt. Elle ferait en sorte à ce que l’idée du clown meurt. Elle le ferait disparaître avec elle, dans un tandem de ténèbres, une ultime punition qu’était celle qu’il ne pourrait plus jamais jouer avec Batman. Parce qu’elle viendrait toujours entre eux. Parce qu’elle viendrait toujours briser ses jeux. Parce que chaque jours, elle devenait plus forte. Parce que chaque jours, elle était toujours plus déterminée. Elle rouvrit les yeux, laissant se faner ces idées sordides qui risquaient de prendre possession de son esprit. Elle veillerait à ce qu’elles ne restent que des idées noires, parce qu’elle protégerait Steven. Elle lui donnerait la vie normale qu’il mérite. Elle lui donnerait tout ce dont il a besoin pour une vie paisible, une vie où ils pourraient oublier l’horreur des Underwood. Et ce, même si Silence était au courant qu’elle était un Ergot.

Puis ils changèrent le sujet. Ils revenaient sur la conduite. Sur la batmobile. Sur ce véhicule qui avait eu affaire à son manque de considération pour la sécurité routière. Ce véhicule qui avait succombé à son manque de considération pour sa propre sécurité. Ce véhicule qui… Qui était sensé être un tank et qu’elle avait réussi à dégommer. Sans aucune difficulté. Elle repensa à Gabrielle, à sa pâleur quand c’était à elle de conduire la voiture parce que pour X ou Y raison sa compagne en était incapable. C’était le bon temps. Elle eu une ombre de sourire à ce souvenir qui rappelait qu’elle était faillible. Elle entendit un message venant de l’ordinateur, une voix qu’elle ne reconnaissait pas. Elle ne connaissait pas beaucoup de voix. Une voix qui lui disait que le prototype était fini et qu’il pouvait le tester. Une voix qui lui demandait d’arrêter de dégommer des batmobiles à tout va. Une voix qui lui donna les caractéristiques du nouveau véhicule.

La voix se tut. Et elle se mit à saisir le bras du chevalier noir. Le bras de Bruce Wayne, un mètre quatre-vingts, qui se faisait prendre par la main d’Amelia Underwood, un difficile mètre cinquante-sept. Et elle se mit à le tirer de sa chaise, presque comme une enfant. Loin des écrans. Loin du visage souriant avec démence du Joker. Juste pour une nuit elle allait l’aider à oublier. Juste pour une nuit il allait se concentrer sur autre chose. Elle prit garde à ne pas user trop violemment de sa force inhumaine, force qui surprenait toujours avec son petit corps pourtant si fragile à première vu. « Tu as entendu Wayne. Il semblerait que la leçon de conduite nous appelle plus tôt que prévu. Allons voir cette voiture, avec un peu de chance j’éviterais de la détruire au premier virage. » Sa voix était pleine de sarcasme. D’ironie. De flegme aussi. Elle avait une voix calme, une voix qui se sentait naturellement maîtrisée et millimétrée.

Mais pour ce soir, sa voix semblait emprunte d’une sorte d’amusement qui ne se lisait pas sur son visage de glace. Une sorte d’humour qui ne transparaissait que très légèrement dans ses yeux d’argents. Elle continuait de le tirer, alors qu’elle ne connaissait pas l’endroit. Puis sa voix reprit un ton sérieux. « J’insiste… Oublies-le ne serait-ce pour une soirée. Mets-le de côté, il ne va pas agir dans l’immédiat, pas tant qu’il n’aura pas finit ses préparations pour son prochain coup. Et tu as le temps de trouver ce qu’il prépare d’ici-là. » Elle le tirait encore un peu alors qu’ils marchaient, qu’il le veuille ou non, loin de cet écran. Loin du rire dément qui hantait sa vie chaque nuit.



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3560
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: On the road to the waking [PV Batman]   On the road to the waking [PV Batman] EmptyVen 15 Nov - 15:51

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Un de mes amis de jadis disait qu'après la nuit noire, survient l'aube, je pense que cette métaphore se doit d'être là pour aider les gens comme nous, ceux qui sont perdus entre la lumière et l'ombre. Je ne suis pas quelqu'un de versé dans les sentiments, je ne l'ai jamais été, et pour tout dire, les sentiments, Batman ne doit certainement pas en avoir. Et c'était prévu que ce soit comme cela. Batman ne devait pas montrer d'émotions, ni de regrets, rien. Il doit rester une entité sombre et sans attaches. Je ne devais rien montrer, je ne devais pas lui montrer cet état d'esprit qui m'habitait, je ne devais pas lui montrer que j'avais peur au fond de moi, peur de ce que chacun des criminels qui peuplait ma ville pouvait tout changer du jour au lendemain, spécialement le Joker. Batman était tout, sauf quelqu'un de compatissant. J'étais là pour semer la peur, invoquer les ténèbres et frapper là où ça ferait le plus mal chez les criminels. Pour mes alliés, je devais aussi montrer cette froideur que j'avais en moi, pour éviter justement qu'on s'en prenne à eux. Et Amelia Underwood en faisait les frais lui aussi. Elle me parle d'oublier mes problèmes. J'aimerais, Dieu seul sait que j'aimerais. Rien n'est jamais évident avec cette ville. Rien. Il m'avait eu, salement, il m'avait tourné en bourrique pendant toute une nuit. Alors que je me laissais glisser dans le monde réel pendant quelques instants, suite aux paroles d'Amelia, je l'entendis. Sa voix, le timbre de sa voix, ses paroles, il avait toujours eu cette opportunité de me détruire, de me terminer, mais il ne le fera pas. Il ne le fera pas pour la simple et bonne raison qu'il juge cette mort indigne pour moi. Le Joker ne s'estimait pas être un véritable boucher, pas dans le sens où la mort n'aurait rien de drôle, néanmoins, il avait une vengeance à accomplir, il voulait voir mes alliés mourir de façon abjecte. Il était le criminel classique qui annonçait son plan génial de destruction du monde, un cliché, un cliché grotesque qui me laissait neutre. Je priais pour qu'il sombre dans les ténèbres, Gotham City ne devait pas rester entre les mains de ce fou furieux. Dieu seul savait ce qui trottait dans la tête de ce dément en ce moment-même, et j'étais résolu à ne pas lâcher ce monstre. Qu'importe notre avenir commun, à lui et à moi. Alors qu'elle me prend le bras et m'extirpe de mon fauteuil, je nous dirige vers l'ascenseur. Direction l'étage du dessous, en dessous de la Batcave sous la tour Wayne.

"Suis-moi."


Dis-je d'une voix grave tout en composant le code de l'ascenseur. Je n'allais pas tressaillir de joie à l'annonce d'oublier le Joker pour une soirée. Je laisse le Bat-Ordinateur en alarme. Il n'attaquera pas ce soir non, il repensera son plan, comme toujours, mais combien de victimes encore il allait commettre dans l'attente de notre nouvelle rencontre à deux ? Je ne sais pas. Nous prenons l'ascenseur avant d'arriver directement dans un immense hangar souterrain. La piste est typique du macadam. Il y'a suffisamment de place pour faire les tests nécessaires et le pilotage des engins. Un endroit parfait pour de l'entrainement. Elle l'avait voulue, elle l'aurait. Et elle allait en baver. La leçon de conduite allait donc commencer plus tôt que prévue. Soit. Mais Batman n'était pas un très bon professeur. Nuance, Batman était un très bon professeur, mais ses méthodes n'étaient pas les plus pédagogiques. Bruce pouvait encore entendre le bruit des pas résonner dans cette immense salle où le vide régnait. D'un geste, il sortit une télécommande, et une vieille Batmobile apparut d'un garage qui sortit du grand mur. Une vieille Batmobile oui, une des premières que Earl Cooper avait construite pour moi. On y voyait encore le logo de la chauve-souris sur l'avant, pour preuve de sa vétusté, mais elle était encore opérationnelle. Mais vieille. Pour tout dire, chacune de ces voitures, de ces appareils était un souvenir pour moi. D'une époque en particulier, d'un moment particulier. Certaines Batmobiles n'ont même servies qu'une seule fois. Et après, elles furent déjà remplacées. Il y'avait pour au moins, presque un milliard de dollars en terme de matériel pour les voitures. Il y'en avait tellement eu, et Lucius avait parfaitement compris que j'avais besoin de cela. Il avait compris mon combat depuis le début, quand Bruce Wayne avait décidé de revenir à Gotham City, et là, maintenant que Lucius avait disparu, sa fille m'épaulait. La Batmobile s'avançait vers nous, de manière automatique, jusqu'à s'arrêter.

"Je conserve chacune de mes Batmobiles dans cet endroit. Aujourd'hui, tu vas apprendre à conduire, et je te conseille de bien écouter ce que je te dis. Voici un émetteur. Il n'y a de la place que pour une seule personne dans ce cockpit. Tu devras suivre chacune de mes consignes. Ici, tu apprendras à conduire, mais aussi à piloter. Grâce à un simulateur. Tu pourras conduire une voiture, piloter un avion, utiliser une moto et même apprendre à naviguer sur les mers. Je te formerai."


Je concluais, histoire de lui montrer le programme. Elle allait apprendre avec un des meilleurs maîtres au monde en terme de combat contre le crime. Je met un des émetteurs récepteurs dans mon oreille, et j'en tends un à Amelia, afin que nous puissions communiquer pendant l'instruction. Observant attentivement la jeune femme. Je lui indique le cockpit de la voiture afin qu'elle puisse y pénétrer. Je n'oublie cependant pas de lui donner les clés de la voiture, ce serait stupide qu'elle n'allume pas la voiture pour son premier test. Pour tout dire, j'appréhendais un peu. J'avais déjà vu les ruines de ma Batmobile et de ce qu'elle en avait fait, et j'avais un peu peur d'être une victime collatérale de la route. Amelia était novice oui. Mais il me fallait la former, tout comme j'avais formé Dick, Jason ou encore Tim. Chacun de mes Robin connaissaient les fils et les mécanismes de mes voitures. Maintenant, Amelia allait elle aussi, connaitre cette formation. Je teste le micro. Il fallait d'abord lui donner les premières instructions, la mettre en confiance.

"1-2, 1-2, est-ce que tu m'entends ? Avant toute chose, tu dois assurer ta propre sécurité grâce à la ceinture. Près de tes pieds, tu as la pédale d'accélération au milieu, à sa gauche, le changement de vitesse, et à la droite, le frein."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deadless & Toxic bird
Féminin Messages : 282
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily, Le réseau
Amelia Underwood
Amelia Underwood
MessageSujet: Re: On the road to the waking [PV Batman]   On the road to the waking [PV Batman] EmptyLun 18 Nov - 14:18

[quote="Amelia Underwood"]

On the road to the waking
Feat Batman



Elle avait conduit des voitures dans sa vie. C’était une obligation quand on avait atteint son âge. C’était aussi une obligation pour se déplacer en Angleterre, le train revenant bien trop cher. Elle connaissait donc très bien comment fonctionne une voiture. Le problème était… « Je confirme, l’oreillette fonctionne parfaitement. » Le pilotage. Elle ajusta le siège pour sa petite taille, mettant sa ceinture avant même qu’il n’en parle et examina avec attention l’intérieur. Le volant avait un peu de résistance alors qu’elle le testé avant d’examiner les pédales. Contrairement au tank de bataille qu’elle avait conduit pendant l’évasion de masse, elle arrivait à toucher les toucher. Elle n’avait pas encore allumé le contact alors qu’elle veillait à bien prendre ses marques avec les pédales. Elle pesta un peu en voyant qu’il fallait danser des pieds pour faire le changement de vitesse. Elle préférait amplement les automatiques pour ça.

Elle expira un grand coup, regardant ce qu’il se trouvait en face de la batmobile. Un espace suffisant pour s’exercer. Comme lors de son permis en Angleterre. La seule différence qu’il y a entre ici et là-bas, c’est le volant. C’est la seule et unique différence. Les pédales sont les mêmes. Tout le reste est pareil. La priorité est aussi inversée. Mais tout le reste est pareil. Elle alluma le contact, sa voix toujours calme à l’oreillette. « Je vais faire un petit test pratique, je n’ai plus conduis depuis longtemps. » Oui. Elle avait un permis. Britannique. Et elle avait un sens de la conduite Britannique. L’Angleterre avait beaucoup déteint sur elle, sur beaucoup de points. Comme le fait d’appuyer d’un coup sec sur la pédale d’accélération, allant déjà à une vitesse effrayante tandis qu’elle regardait vaguement où elle allait. Elle n’eut aucun problème à tourner malgré la vitesse, faisant un cercle avec le véhicule tout en variant la vitesse.

Au moment où elle remarqua Bruce Wayne sur sa route, elle appuya sur la pédale de frein sèchement. Le véhicule s’arrêta à quelques centimètres du chevalier noir avant de reculer. Elle respira un grand coup avant de poser sa tête contre le volant. Elle avait failli rouler sur Bruce. Elle avait failli rouler sur beaucoup de monde à Arkham City. Elle lâcha un soupire frustré, se concentrant sur les problèmes et les avantages. Elle braquait sèchement, appuyait sèchement, freinait sèchement. Elle avait une conduite sèche. Elle était aussi assez peu attentive à son environnement alors qu’elle gardait les mains sur le volant. Oui. Elle avait un problème avec le fait de conduire prudemment. Et elle n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Elle essayait, mais elle ne voyait pas. Elle savait juste qu’elle n’avait pas la meilleur conduite du monde, alors que pourtant elle était capable de faire des manœuvres risquées avec peu de problèmes. Aucun même.

« Ça va être long… » Très long. Parce que toute son éducation l’empêchait de voir le problème qui était pourtant simple. Sa conduite était rigide. Extrêmement rigide. Et elle n’avait pas dans l’idée que conduire était quelque chose qui se voulait détendu. Qui se voulait avec un esprit ouvert à toutes possibilités, que les mouvement devaient être souples, qu’elle n’avait pas à avoir un contrôle absolu de son corps mais juste de savoir quand l’avoir. Et quand toute votre éducation tourne autour du contrôle absolu de votre personne, rien ne peut vous amener à cette conclusion, celle que le contrôle absolu et tendu n’amenait pas à ce qu’il fallait. De la souplesse. De la souplesse et de l’improvisation, avec un flow d’automatisme. Elle se frotta le visage, regardant Batman qui était encore en face de la voiture. Elle se demandait un bref instant à quoi il pensait…

« Désolée… Je serais plus prudente. » Promis, elle ne tenterait pas un nouvel assassinat de cette façon. Promis, elle n’allait pas faire du symbole de Gotham une victime de la route. Promis.



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3560
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: On the road to the waking [PV Batman]   On the road to the waking [PV Batman] EmptyLun 18 Nov - 15:26

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Le bat-Ordinateur reste en alerte, même si je suis très fatigué après les derniers évènements d'Arkham City. La soirée avait été compliquée, surtout avec Silence. Il était très difficile de pouvoir lutter efficacement lorsque les conditions n’étaient pas optimales pour le faire. Il fallait bien avouer que cette situation n’allait faire qu’empirer tant qu’une solution n’était pas proposée. Les gens paniquaient et c’était une réaction tout à fait normale. Il était difficile de pouvoir maintenir une atmosphère apaisante alors que les autorités ne savaient pas du tout comment gérer cette situation qui était tout à fait nouvelle pour eux. Une nouvelle ère commençait pour Gotham City, et moi, je devais agir sur deux tableaux biens précis. Pour en revenir à notre moment actuel, il faut bien le dire, j'avais eu la certitude que j'allais être percuté par ma propre voiture. Les accidents de la route, ça arrive très fréquemment. Et malheureusement, j'ai bien failli en faire les frais. Sauf que si accident il y'avait eu, personne ne l'aurait sût. Du moins, personne ne saurait que la Batmobile aurait renversé son propre conducteur. Ce qui serait d'une ironie sans nom. Quoiqu'il en soit, la jeune femme avait bien du mal à maitriser la voiture. Je ne peux pas lui en vouloir : La Batmobile n'était pas facile à conduire. On peut le penser, mais c'est très difficile. Elle a de nombreux moteurs, démarre au quart de tour, et surtout, elle est assez longue et il faut quand même avoir un bon compas dans les yeux pour ne pas percuter quelque chose. Je ne disais rien, je fixais juste la jeune femme à travers le cockpit. Quelque chose me dit que j'avais eu beaucoup, mais alors, beaucoup de chance de me sortir de ça. Mais il en aurait fallu un peu plus pour tuer Bruce Wayne, j'avais de la ressource quand même. Et puis, je restais prudent avec elle. Ma voix se répercute alors dans l'oreillette. J'avais déjà oublié ce petit incident. Elle semblait désemparée, ce n'était pas le moment de s'appitoyer sur son sort.

"On garde son calme et on recommence. Oublie tout ce que tu sais. Tu dois réapprendre."


Pourquoi tombons-nous ? Pour mieux nous relever, encore, et encore. Il faut encaisser les coups pour montrer qu'on est toujours là, qu'on a la hargne, la colère, et la haine. Oui, tapis au fond de mon être, je sentais ces sentiments au plus profond de mon âme. De la colère, de la haine, pour le crime en général. Pour les monstres qui errent dans ma ville et qui sèment la mort. Et à chaque fois, je recommençais, je me relevais. J'appuie sur un interrupteur. Quelques hologrammes s'activent. Des plots de signalisation, des virages, des slaloms à faire avec la Batmobile. Elle allait de quoi avoir travailler, et je serais une peau de vache en terme de conduite.

"On reprend. Rallume la Batmobile, et reste calme. Concentrée. Tu vois le parcours devant toi ? Tu vas devoir t'entrainer dessus."


Ce serait un peu abrupt comme entrainement, mais elle comprendrait qu'en ces temps troublés, toute aide était nécessaire, voire même salutaire pour remettre Gotham City sur pied. De plus, avec la horde de criminels qui déferlerait sur Gotham City bientôt, je ne pourrais pas avoir la force pour tous les capturer, ça, je ne le pouvais pas. Il me fallait de l'aide, même si ça passait par une formation et un entrainement de mes recrues. Un léger regard par la fenêtre du cockpit où se trouvait la jeune femme me fait penser aux pires atrocités que les détenus de Blackgate et d'Arkham pourraient faire aux honnêtes citoyens de la ville. Hors de question de les laisser gagner, jamais. Le hangar changeait alors de luminosité, un véritable parcours de conduite s'étalait maintenant sous les yeux. C'était un véritable parcours. Un véritable parcours signalétique, avec des virages, des objets à éviter, le tout pour apprendre et ne plus faire d'erreurs. Un véritable simulateur grandeur nature. Cela permettrait à Amelia d'apprendre, de s'améliorer et de se surpasser. Pour éviter que des Batmobiles innocentes ne finissent en ruines bonnes pour la casse. C'est vrai, pour ma part, j'avais eu aussi cette période, mais parfois, ce n'était pas parce que j'étais mauvais conducteur, mais que je ne pouvais pas la sortir indemne des situations dans lesquels je devais interagir. Des fois, on ne peut pas prévoir ce qui va se passer. C'était la grande inconnue de la croisade contre le crime. La grande équation avec des inconnues que personne ne pouvait résoudre.

"Si tu commets une erreur, une lumière rouge s'affichera sur ton tableau de bord. Au bout de trois, tu retournes au départ du parcours."


Je ne voulais pas lui mettre la pression. Enfin, si. Après tout, c'était un parcours qui allait la forger, et qui allait forger sa capacité au volant. De quelques secondes en voiture, peut dépendre la vie d'un innocent. Il faut être rapide et efficace. Si elle entrait dans les "murs hologrammes", si elle touchait les plots, si elle n'évitait pas les passants hologrammes, elle perdait un point. Bien sûr, cela allait la stresser, mais elle trouverait la force en elle pour réussir. J'avais confiance. Après tout, elle était forte intérieurement, et elle pouvait aisément réussir, au bout de quelques heures. L'entrainement serait vache oui, mais Dick, et Tim l'avaient réussit. Et à force de travail, de perception, et d'intelligence, on peut arriver à tout. Peut-être même que cela calmera son ardeur ... Peut-être qu'elle trouvera en elle la patience dont elle avait besoin parfois. L'histoire avait prouvé que, sans règles, sans repères, les gens pouvaient se laisser aller à la folie. Une théorie que le Joker adorerait prouver, et qu'il ne tarderait pas à me faire comprendre. Néanmoins, des gens ont toujours le choix, ce sont eux qui prennent leurs mesures, et si certains préfèrent faire le bien alors ils le feront. Car je crois en Gotham City, en son peuple et en ses vertus. Que personne ne mérite d'être aussi pourri que le Joker ou qu'un autre criminel. Que tout ça était une lutte permanente pour la réussite de nos valeurs. Gotham City méritait mieux que de se complaire dans la crasse de folie que l'on supportait chaque jour. Pour le moment, on devrait survivre avec le peu que nous avions. Je ne m'attends pas à la voir réussir son entrainement du jour au lendemain, mais une étape avait été franchie dès ce soir. Mes alliances se mettaient doucement en place, et même si j'évitais de travailler trop souvent en équipe, cela ne peut que souder mes soldats autour de moi et de mon combat pour la ville. Amelia me serait sans doute reconnaissante quand tout cela sera fini. Je l'espère. En attendant, il me fallait être intransigeant et donner mes objectifs.

"Tu passeras à la suite de l'entrainement lorsque tu seras capable d'accomplir ce parcours sans allumer un seul feu rouge."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On the road to the waking [PV Batman]   On the road to the waking [PV Batman] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

On the road to the waking [PV Batman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TNA Victory Road 2010
» Batman & Robin
» BATMAN UNIVERSE EXTRA (NOUVEAU !)
» On the road again !
» CLdN Road (Luxembourg)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Old Gotham :: Wayne Tower-