Forum Jeu de Rôle Batman



Harriet Pratt

Copperhead

Lady Shiva

Clayface

Bronze Tiger

Clock King

Maxie Zeus

Le Ventriloque

Lynx

Baby Doll

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Man-Bat

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Katana

Spoiler

Talon

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan
Derniers sujets

Partagez
 

 Grand-duc et Rouge-gorge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptyJeu 13 Juin - 12:56



Grand-Duc et Rouge-gorge
Feat Red Robin



Gotham n’était pas une ville standard. Elle était maudite, rongée de l’intérieur et l’extérieur. Tout ce qui rentrait en contact avec cette cité finissait par suinter la folie, la corruption, le mal, la pourriture s'accrochant à la peau de ceux osant vouloir s'en approcher. Certains la voyait comme une femme capricieuse, d'autre comme une déesse au visage de misère, certains la voit même comme une montagne à conquérir sans penser à la lourdeur du prix. Pour The Owl, Gotham pouvait se résumer en deux choses. Un arbre, un arbre dont les racines s’étendent et s’intègrent à la terre, ne faisant plus qu'un et refusant de se déloger, ses fruits pourris qui le gangrène servant d'engrais à cette structure naturelle d’horreur. Ensuite, une spirale. Une spirale de branche et de racines, faisant tomber toujours plus loin les oiseaux sur ses branches plus bas, les serrant et les tenant captive dans cette lugubre beauté de fatalité.

Oui, des oiseaux. Gotham avait son lot d'oiseau, de nuit et de jour, virevoltant et passant de branche en branche jusqu’à se faire un jour attraper pour ne laisser qu'une gerbe de sang. Elle était un de ces oiseaux, ceux de nuits, ceux qui ont déjà laissé le sang et la carcasse tomber bien bas dans la spirale. Encore en vie, toujours et éternellement, parce que Gotham en avait décidé ainsi. Mais elle comptait remonter en haut, loin de cette spirale qui attirait et broyait tout, tout comme elle comptait en finir avec les autres oiseaux de nuits refusant de mourir. Elle était un oiseau de nuit, sur un perchoir en train d’étudier une scène au loin, celle d'un oiseau dont la gerbe et la carcasse étaient tombées trop bas dans la spirale. Usant de ses jumelles pour étudier la macabre découverte, elle étudia ses options pour s'approcher.

Elle avait changé ces quelques jours. Elle était bien plus préparée quand elle devait partir voleter la nuit. Elle portait maintenant un gilet pare-balles sous son manteau, de même que des chaussures renforcées. Autour de sa taille, une ceinture avec de multiples sacoches contenant quelques petites surprise de sa composition. Elle avait enfin les cheveux attachés pour partir de nuit, une simple queue de cheval basse mais suffisante pour ne pas cacher sa vu. Elle n'avait pas abandonnée ses lames pour autant, les gardant à sa ceinture mais les cachant également dans ses manches grâce à un mécanisme de sortie rapide. Son entraînement n’était toutefois pas au point. Elle restait une artiste martiale bien inférieure à la moyenne des vigilants de Gotham. Ce qui faisait la différence était son corps toujours aussi inhumainement puissant, ses petites mains ayant déjà broyées bien des os.

Ses yeux dardant à l'autre bout des jumelles étaient adaptés à la nuit, luisant souvent sous son masque de hiboux. Et ils dardaient sur la scène de crime, les voitures de polices, le rubans jaune et les différents inspecteurs en place. Les plus jeunes à vomir, les plus vieux à soupirer. Elle ne pouvait pas approcher ainsi, elle se ferait tirer dessus à vu. Tolérance zéro pour les vigilants, et même si elle ne se considérait pas ainsi elle se mêlait d’affaires qui ne devaient pas la regarder. Elle avait déjà promis à Batman de ne plus tuer, et elle essayait réellement de ne plus le faire. Elle avait compris qu’elle devait se donner les moyens pour que ça n'arrive plus. Cependant… Elle avait ses méthodes pour obtenir des informations et jamais elles n’étaient légales. Elle rangea ses jumelles avant de sauter sur le toit suivant. La douce idée d'avoir son propre lance-grappin faisait toujours son petit bonhomme de chemin dans son esprit.

Elle arriva sur le toit au-dessus de la scène et lâcha deux bombes fumigènes en bas, remplis d'un puissant anesthésiant. Il lui en reste quatre. Elle entendait les policiers tousser avant de perdre  connaissance, pour un sommeil sans rêves. Son casier judiciaire allait encore s'allonger. Elle saura ensuite en bas, dans le gaz. Elle n'en craignait guère les effets, ce qui la poussa à user enfin de ses connaissances médicales et chimiques dans le cadre de ses escapades nocturnes. Elle approcha du corps de la victime, pas lent et déterminé, sortant un appareil photo et commençant à examiner le corps.

Sexe masculin, entre quinze et vingt ans, plutôt athlétique au vu de sa musculature et caucasien. Marqué au fer rouges de divers symboles ésotériques, le cadavre d'un rouge-gorge cousu sur son torse et l'animal comme la victime ont eu la gorge tranchée. Son visage fût dépecé, le rendant méconnaissable. Elle prit quelque photo, reconnaissant certains symboles. Le dragon aux yeux de hibou, le cercle de vignes, la ville à l'envers… La Cour. La Cour était derrière ce meurtre rituel. Elle sortit une série d’article d’une de ses sacoches, des coupures de diverses journaux. Même modus operandi, même tranche d’âge des victimes, même technique pour les rendre impossible à identifier. Elle mit des gants chirurgicaux, commençant à toucher le cadavre pour trouver d'autres indices éventuels.

Elle ouvrit la bouche de l’adolescent, révélant un médaillon de bronze. Un hibou attrapant un oiseau. Ce n’était pas dans les journaux, ce qui signifie que les autorités étouffent l’implication de la Cour. Le médaillon pouvait être une piste… Ses oreilles captèrent un son, la faisant se retourner et sortir une lame de sa manche. Ses yeux voyaient une forme dans la nuit… Elle osa demander, d'une voix presque hésitante, l'identité de la forme. « Batman ? »




"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 124
Date d'Inscription : 06/01/2019
Localisation : Batcave

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Super-Héros
☠ Relations conflictuelles :: ►Les crapules
♣ Alliés : : ►Batfam
Tim Drake / Red Robin
Tim Drake / Red Robin
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptyLun 24 Juin - 20:37

Grand-duc et Rouge-gorge
Les robins avaient toujours été un groupe de jeunes hommes que tu trouvais inspirant, et cela, même s'ils s'inspiraient de Damian. Ce n'était pas leur faute que leur idole en ce moment était un fils gâté égocentrique et sans morale. Tu doutais bien qu'ils eussent plutôt comme idole quelqu'un plus comme Richard, le premier Robin, le créateur du costume. Damian était celui avec le costume en ce moment, quand Dick t'avait jeté dehors et t'avait remplacé. Tu avais fini par leur montrer à tous qu'ils avaient tord, mais le mal était fait. Damian était le nouveau Robin, et tu n'en voulais plus du costume. Tu avais fait ton temps, et comme les Robins avant toi, tu t'étais forgé un nom en tant que ta propre personne, ton propre héros, ton propre symbole.

Cela t'attristait alors quand tu entendus par tes contacts que certains membres des Robins se faisaient assassiner froidement. Tu menais ta petite enquête, et à date, les résultats étaient loin d'être concluant. Les personnes qui osaient toucher les Robins étaient des experts, et ils n'en étaient pas à leur premier assassinat. Non, ils avaient de l'expérience, des agents doués, des moyens de frapper au bon endroit. Oui, il avait des moyens, mais pas ceux de la Ligue des Ombres. Tu voyais mal la fameuse ligue des Al Ghul s'occuper de quelques gamins qui s'amusent à se déguiser en Robins et combattre le mal de Gotham. Non, la Ligue était au-dessus de cela. Oui, c'était quelque chose d'autre, et tu avais ta théorie. Il ne te manquait que tes preuves, et tu aurais bouclé ton enquête.

C'est avec cet objectif en tête que tu sortis de ton appartement, en costume et prêt à faire tes recherches. Tu avais reçu un appel t'assurant qu'un autre membre des Robins étaient tombés, morts, assassiner. Tu allais profiter que l'œuvre était frais pour récolter le plus d'information et, si tu avais raison et de bonne chance, retrouver le meurtrier. Toutefois, s'il s'avérait que c'était la Ligue, ou une autre organisation d'envergure, tu planifierais. Mais pour le moment, le plus important étaient les preuves et l'enquête en cours. Voletant en direction du lieu du crime, tu analysais grâce à l'Oracle le périmètre autour de l'endroit. Il ne semblait pas avoir quelque chose d'intéressant directement, tu allais devoir t'approcher davantage pour mieux voir le cadavre.

Atterrissant sur le toit le plus proche, tu pus observer par la lumière d'un lampadaire une jeune fille qui observait le corps. Sachant qu'il ne fallait pas se fier aux apparences, tu continuas d'analyser ses mouvements. Elle semblait s'y faire avec l'anatomie du corps humain. Elle était donc bel et bien plus vieille qu'elle le démontrait, ou soit elle connaissait beaucoup de chose, beaucoup trop de chose. Elle sembla sortir quelque chose de la bouche de la victime. Penchant la tête sur le côté, curieux, mais vigilant, tu descendis silencieusement de ton perchoir. Atterrissant sans mal sur le sol, et sans bruit, tu restas dans l'ombre, la contournant et la fixant, tel un rapace qui analyse sa proie avant de frapper.
- Batman ?
Haussant un sourcil, tu hésitas quelques secondes à te dévoiler ou non, mais jugea mieux de te montrer. Si cette gamine était plus vieille qu'elle le laissait paraître, alors tu savais bien qu'elle saurait qu'il ne faut pas jouer avec toi. Et puis, tu ne pourrais pas voir ce qu'elle avait caché et récolter sur le cadavre si tu ne prenais pas un minimum de risques. Lui adressant un signe de la tête, tu passas outre elle, en direction du cadavre. Laissant l'Oracle enregistrer les informations, tu gardais un œil attentif à ce que la fille faisait. Tu étais prêt à toute éventualité, de fuite ou de combat.

And this was just the

way

you saw me


@Amelia Underwood/The Owl

I don’t scare that easily. I’ve seen Batman eat corn on the cob.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptyMer 26 Juin - 23:40



Grand-Duc et Rouge-Gorge
Feat Red Robin



Gotham était une spirale, une spirale sans fin qui agglutinait les destins dans un grand chemin. Elle se demandait souvent quel était ce chemin qui se traçait sous ses pas, ce long chemin sinueux et tortueux, ce chemin qui la menait quelque part. Mais où ? Et où menait-il ceux qu'elle croisait dans la nuit, ces âmes en peine en quête de quelque chose. Vengeance, justice, frisson, respect, reconnaissance, reconstruction… qu’est-ce qu'elle cherchait exactement ? Sa vengeance n’était plus aveugle maintenant, elle avait quelqu’un qui l’attendait dans ce vieux manoir poussiéreux. Était-ce le désire de protéger cet être cher ? Non. Non car elle voulait qu'il apprenne à reprendre sa vie en main. Elle voulait que le monde reprenne sa vie en main, que plus jamais il ne se laisse écraser par ce qui l'entourait.

Mais il s'agissait de Gotham. Et Gotham détestait qu'on essaye de sortir de son cycle. Le cadavre à ses côtés en était une preuve. Profané, saccagé, réduit en une pièce funeste qui ne demandait qu’à être observée pour la grandeur de fous. Tout comme qui sortait des ombres était une preuve du mal qui rongeait cette ville, cet homme qui observait un corps sans vie sans faire plus attention. Et elle savait de qui il s'agissait. Elle savait ce qui traversait son esprit, l’horreur dont il s’imprégnait pour en tirer sa force. Celle de faire payer. Soit. « Red Robin. Ce sera tout aussi bien. » Elle retourna son examen du cadavre, puisant les précieuses informations dont elle avait besoin pour remonter toute piste. La technique pour les sutures témoignait une formation chirurgicale, ou tout du moins une connaissance des techniques coutures médicales.

Les bleus ne laissaient rien à l’imagination, il avait été tabassé sauvagement à plusieurs reprise. Soumission ou bien simple partie intégrante du rite, elle ne pouvait clairement pas le dire. Probablement un mélange des deux. Ce qui l'intriguait était le rouge-gorge ainsi collé à même la peau. Qu'elle était sa fonction ? Qu’est-ce qui était recherché ? Elle regarda alors de nouveau son hôte de la soirée. Un message pour lui ? Des séries de message juste pour lui, juste pour.. elle ne savait pas. Peut-être était-ce la branche la plus religieuse de la Cour qui prenait les devant après tant d’années de passivité ? C'était plausible. Elle regarda encore une fois le médaillon de bronze, scrutant ses détails les plus infimes. C'était sa piste la plus probable. Elle rangea le médaillon dans sa sacoche, ils en avaient sûrement encore bien d’autres au commissariat. Puis, elle se releva, chacun de ses os craquants à son geste. Son corps était toujours aussi étrange.

« J’ai deux hypothèses viables. Peut-être sont-elles même entrelacées, mais je préfère les prendre séparément. » Elle commençait d'une voix neutre, retirant ses gants chirurgicaux sans les jeter. Elle ne devait pas laisser de traces après son petit tour de manèges chimique sur les officiers. « Il s'agit très clairement de l’œuvre de la Cour des Hiboux, j'en reconnais les symboles rituels diverses. Cependant la Cour est en morceau. Un agglomérat de factions tentant désespérément de remonter au sommet, s'entre-déchirant et ne se laissant aucune chance au passage. » Comme elle les voulait tous détruit, à se noyer dans leurs propres charniers alors que le nid tombait. Comme elle chérirait le jour où elle pourra enfin dire que c’était terminé, que rien ne les attendait sauf le néant. Patience. Bientôt.

« Il pourrait s'agir d'un simple message pour vous, une sorte de provocation, une menace disant que le hibou mange le moineau, une sorte de technique de terreur simple qui se veut ésotérique pour invoquer la peur de l’inconnu. Peut-être une faction mineure qui ne veut pas affronter Batman directement. » Elle doutait. Le médaillon la faisait douter, parce qu’elle savait la symbolique derrière. Elle savait qu'il s’agissait de la Cour. Mais elle ne savait pas quelle partie. Même si ses tripes lui hurlaient qu'il s'agissait de celle des fervent croyant et autres fanatiques religieux. « Soit il s'agit d'une faction précise de la Cour. Celle qui est très portée sur l’ésotérique d'un point de vu religieux. Ce qui signifie qu'il s'agit d'un rituel qui ne cessera que lorsqu’il marchera. » Elle ne cacha pas son bruit de dédain. Elle avait un esprit scientifique après tout. « Ce qui veut dire que ça ne s’arrêtera que si nous mettons la main sur eux. »

Elle sortit le médaillon de sa sacoche, le montrant à son acolyte du soir. Il était tacite qu'ils seraient les acolytes du soir. « Trouvons qui aurait pu fabriquer ce médaillon. Une fois fait nous pourrons remonter la piste via d’éventuels registre. Je connais les familles membres de la Cour. » Une main tendue en cette soirée, peut-être que l’autre main l'aiderait à broyer celles des fous derrières ces massacres.




"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 124
Date d'Inscription : 06/01/2019
Localisation : Batcave

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Super-Héros
☠ Relations conflictuelles :: ►Les crapules
♣ Alliés : : ►Batfam
Tim Drake / Red Robin
Tim Drake / Red Robin
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptyDim 30 Juin - 21:50

Grand-duc et Rouge-gorge
- Red Robin. Ce sera tout aussi bien.
Tu haussas un sourcil tout en continuant de regarder le corps. Soulevant les membres, tu finissais ton analyse. Cette fille se prenait pour la reine ou quoi ? À ce que tu saches, elle n'était rien moins qu'une fille dans la ville de Gotham. Elle était impertinente de te parler de cette façon. Mais bon, tu laissais passer, bien que tu trouvais cela ridicule. Tu étais habitué de ne montrer aucun sentiment et réaction aux êtres et créatures que tu rencontrais dans la rue. Tu ne changerais pas tes habitudes seulement pour faire plaisir à cette gosse que tu venais à peine de rencontrer dans une ruelle mal éclairé de Gotham.
- J’ai deux hypothèses viables. Peut-être sont-elles même entrelacées, mais je préfère les prendre séparément.
À ce qui paraissait, elle voulait te proposer ses hypothèses? Bien. Ce n'était pas comme si tu l'écoutais. Tu prenais en compte les points qu'elle énonçait, mais les gardais dans un coin de ta tête. C'était un avis, non des faits. Tu ne faisais pas confiance à cette fille, et tu ne commencerais pas seulement, car elle énonçait des hypothèses. Quelque chose dans son comportement et comment elle se comportait ne te rendait pas confiant. Et les personnes que tu n'avais pas confiance, tu avais tendance à ne pas rester longtemps avec elles.
- Il s'agit très clairement de l’œuvre de la Cour des Hiboux, j'en reconnais les symboles rituels diverses. Cependant la Cour est en morceau. Un agglomérat de factions tentant désespérément de remonter au sommet, s'entre-déchirant et ne se laissant aucune chance au passage.
Oui, elle n'avait pas tords sur ce point. C'était indéniablement la cour des Hiboux étaient dans cette enquête, et tu ne serais pas surpris de découvrir que c'étaient eux qui organisaient, ou étaient derrière les meurtres de Robins. Ce n'était pas une pensée qui te réchauffait le cœur.
- Il pourrait s'agir d'un simple message pour vous, une sorte de provocation, une menace disant que le hibou mange le moineau, une sorte de technique de terreur simple qui se veut ésotérique pour invoquer la peur de l’inconnu. Peut-être une faction mineure qui ne veut pas affronter Batman directement.
Tu optais pour la provocation. La cour des Hiboux ciblait les Robins, c'était clair. C'était le troisième à mourir en quelques jours. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre que les autres membres étaient les prochaines cibles, et cela te donnait un sentiment désagréable dans le ventre, comme si tes intestins se roulaient en boule pour ensuite s'attacher en un nœud serré.
-  Soit il s'agit d'une faction précise de la Cour. Celle qui est très portée sur l’ésotérique d'un point de vu religieux. Ce qui signifie qu'il s'agit d'un rituel qui ne cessera que lorsqu’il marchera. Ce qui veut dire que ça ne s’arrêtera que si nous mettons la main sur eux.
Tu soupiras, désespéré. La cour avait toujours eu des idées tordues, mais celle-ci était dans le top trois, très haut dans la liste.
- Trouvons qui aurait pu fabriquer ce médaillon. Une fois fait nous pourrons remonter la piste via d’éventuels registre. Je connais les familles membres de la Cour.
Tu ne lui adressas pas de regard. Tu savais qu'elle avait des informations que tu ne connaissais pas, et étais donc un atout puissant. Toutefois, tu ne connaissais pas cette fille et tu ne lui faisais pas confiance. Néanmoins, c'était un atout indéniable.

Te réduisant à demander de l'aide à une gamine de 20 ans minimum... Tu montas sur le toit sans mot. Adressant à peine un regard, tu l'attendais silencieusement. En attendant, tu regardas ta carte, diffusé en hologramme venant de ton avant-bras.

Quand elle finit par te rejoindre, tu te mis en chemin, sautant de toit en toit.

And this was just the

way

you saw me


@Amelia Underwood/The Owl

I don’t scare that easily. I’ve seen Batman eat corn on the cob.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptyLun 1 Juil - 19:41



Grand-Duc et Rouge-Gorge
Feat Red Robin



A Gotham, il y avait quelque chose qui rendait le monde fou. Tout enfant de Gotham le savait, tout enfant né dans cette spirale de pourriture pouvait le dire. Il y avait dans cette ville un parfum de démence qui broyait l'esprit et l’âme de ses habitants, remplaçant peu à peu tout ce qu'il y avait de sensé pour ne laisser qu’une coquille vide, agissant comme un pantin face à ses propres démons. Personne n'y échappait, ni Batman, ni la Cour, ni même elle. Elle savait parfaitement que sous son masque, celui d'Amelia Underwood, commençait à ramper quelques chose qui, tôt ou tard, lui rongerait son esprit. Et elle se demandait souvent si les autres âmes qui errent dans cette ville, ces fantômes dans la nuit, s'en rendaient compte. Elle avait l'intime conviction que oui, mais qu'ils préféraient l'ignorer.

Que cherchait à ignorer le Red Robin ? Ses échecs ? Ses envies ? Ses désirs ? Sa propre ombre qui s’étendait progressivement, insidieusement dans l'esprit des gens comme celle de son mentor. Elle souhaitait intimement ne jamais atteindre ce stade, celui de son ombre qui prenait le pas sur le bon sens d'un autre. Celui d’être ce qui permet à Gotham de broyer toujours plus ses pantins dans leurs fantaisies. Elle savait ce qu’était une vie enfermée loin de la réalité  dans son monde conçu par la ville sinistre aux gratte-ciel infinis. Elle était une Underwood, et les Underwood possédaient leur propres microcosme toxique qui entachait tout ce qui avait le malheurs de le pénétrer. Était-ce la même chose pour les gens qui pénétrait le cauchemar de Bruce Wayne ? Était-ce pour ça que tant de jeunes partaient former leurs propres mondes ?

Elle était une ignorante sur ce sujet. Elle n'avait personnellement toujours pas quitté le monde des Underwood, ni celui de la Cour. Sa chasse aux cadavres en était la preuve. Elle grimpa d'une agilité inhumaine, ses prises fermes et ses muscles tendus. Sous son masque de hibou se lisait toujours plus le dégoût de ce qu'elle pouvait faire sur son visage. Son corps était une vraie prison, une prison de laquelle elle pouvait tout faire sauf se reposer. Le repos était tout ce qu'elle souhaitait parfois, même avec Steven de nouveau dans son existence, même avec son souhait de changer son monde et ses habitudes, même avec son rêve de faire couler l'ancienne Gotham pour une nouvelle née de ses cendres. Loin de sa folie originelle.

À peine arrivait-elle au sommet du toit qu'elle devait suivre l'individu qui ne parlait toujours pas. Une voix du fond de son esprit, celle qui prenait souvent celle de Gabrielle, résonnait dans le fond de son esprit. « Ma main à couper qu'il pense que t'es mineure. » Rarement la voix qui donnait les commentaires les plus sensés dans son esprit. Mais souvent celle qui pointait des faits. Elle était… horriblement juvénile. Et il devait penser qu'elle était une enfant qui ne savait pas ce qu'elle faisait. Elle détestait le sang des Underwood qui coulait dans ses veines. Et elle détestait que sa transformation avait enterrée la moindre chance de pouvoir, un jour, avoir l'air de faire trente ans. Futile, fugace, mais frustrant alors qu'elle pourchassait l’acrobate de bondissement monstrueux en bondissement monstrueux. Elle priait pour qu'il n'utilise pas son grappin.

Et ils étaient arriver au sommet d'un immeuble, en face d'une bijouterie qu'elle reconnaissait. Dans le fond de sa mémoire les souvenirs se bousculaient, les images se superposaient et les voix ses mélangés jusqu’à ce que la pellicule se mette en marche. C’était un Noël, un qu'elle passait à Gotham alors que ses études supérieures étaient en cour à Oxford. Elle était à la recherche d'un cadeau spécial pour Gabrielle, dans le plus grand des secrets. Elle n'avait aucun désir que sa famille apprenne pour sa double vie. Elle souhaitait juste offrir un cadeau d'une grande importance pour sa compagne cette année. Il n'y avait rien de spéciale, elle avait juste l'envie de la surprendre. Elle savait qu'elle adorait les gourmettes de style nordiques, et elle savait où en trouver. Quand elle était entrée, le sourire du joaillier était plus que forcer. Les Stanfield n'avaient jamais aimé les Underwood.

« La dernière fois que j'ai été ici j'avais vingt-six ans... » Elle avait encore la capacité à ressentir comme il fallait la douleur. « Vous posez les questions à Stanfield le père ou je m'en charge ? Je doute qu'il y ait une grande différence si ce n'est sur le manque de savoir-vivre. » Elle entendait encore la voix râpeuse du vieillard dans le creux de son oreille. « Mlle Underwood… Quel déplaisir, moi qui venait d’aérer et voilà que l'odeur de pourriture de votre famille empeste ma boutique… » Maintenant elle avait l'odeur métaphorique de la mort sur elle...



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 124
Date d'Inscription : 06/01/2019
Localisation : Batcave

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Super-Héros
☠ Relations conflictuelles :: ►Les crapules
♣ Alliés : : ►Batfam
Tim Drake / Red Robin
Tim Drake / Red Robin
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptyLun 1 Juil - 21:22

Grand-duc et Rouge-gorge
Tu sautais de toit en toit, n'utilisant pas ton grappin. Tu avais beau ne pas faire confiance à cette fille, tu ne souhaitais pas non plus la perdre de vue. Elle connaissait des informations sur la victime ainsi que la cour des Hiboux, tu n'allais pas la laisser partir sans avoir au moins récolté et explorer toutes les options qu'elle offrait.

Finalement, vous finîtes par arriver devant un magasin de bijoux. D'après tes recherches, elle appartenait aux Stanfield. En observant bien le comportement de la fille qui t'accompagnait, elle ne semblait pas très bien apprécier cette famille et le magasin qu'il tenait.
- La dernière fois que j'ai été ici j'avais vingt-six ans...
Cela ne te surprit pas. Non, elle ne possédait pas le comportement d'une enfant de son apparence. Tu aurais peut-être pu admettre que d'autres enfants véritables n'avaient pas des comportements de leur âge. Toutefois, elle dépassait les bornes et ses connaissances étaient au-delà de n'importe qu'elle fille de simplement 13 ans ou 14 ans, comme le montrait son apparence. Ce genre de chose n'était pas le plus bizarre que tu avais vu de toute ta carrière à Gotham. Non, tu avais vu pire, très très pire. Elle aurait pu être prisonnière d'un corps bien plus vieux ou encore très très plus jeune.
- Vous posez les questions à Stanfield le père, ou je m'en charge ? Je doute qu'il y ait une grande différence si ce n'est sur le manque de savoir-vivre.
Tu la regardas quelques secondes, avant de finalement ouvrir ta bouche et dire tes premiers mots du soir.
- Je m'en occupe.
Tu te dirigeas vers où se trouvait l'homme, mais tu t'arrêtas, sans toutefois te retourner. Tu soupiras, puis continuas d'avancer. Tu ne voulais pas réfléchir à ce que la fille, ou femme, enfin, avait subit pour se retrouver comme ceci. Cela paraissait, par son comportement et son attitude. Non seulement, ses connaissances également.
- Rogers Stanfield?
Dis-tu, du haut de ton perchoir. L'homme se retourna, pris par surprise.
- Qu-Qui êtes-vous?!
Tu soupiras, puis rajoutas.
- Aucune importance, j'ai toutefois quelques questions...
Tu ressortis finalement de la salle pour retrouver la fille.
- On a ce qui nous fallait.
Le père n'avait pas été celui qui avait fait le collier pour son fils. Il ne lui appartenait donc pas. Tu allais devoir analyser en laboratoire ce collier, il comportait des indices que tu allais devoir prendre en compte, surtout les autres cas. Les deux autres membres qui avaient été assassinés. Tu ne savais pas ce que tu allais faire de cette fille. Il était hors de question que tu l'amènes à ton laboratoire, ou encore à un Batbunker. Non, il faudrait que tu te débrouilles autrement pour trouver l'équipement.

And this was just the

way

you saw me


@Amelia Underwood/The Owl

I don’t scare that easily. I’ve seen Batman eat corn on the cob.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptyMar 2 Juil - 12:57



Grand-Duc et Rouge-Gorge
Feat Red Robin



Pas le bon bijoutier, pas le bon endroit. Rien n’était jamais vraiment bon à Gotham, pas les premières fois ni les dernières. Elle ne fut pas surprise par ce déboire, et dans un sens elle était soulagée. Les Stanfield, pour toutes leurs incivilités, n’étaient que des pions de la Cour pendant des siècles. « Comme j'aimerais que des Hiboux cessent de pénétrer ma boutique… » « Je viens pour des raisons personnelles, inutile de vous lamenter sur les erreurs de vos ancêtres. » Des pions de moins en moins en moins volontaires, désirant de plus en plus se libérer des milles yeux perçant tournoyant au-dessus de Gotham. Il était logique qu'ils… Partent. Est-ce que c’était le point commun de toutes les victimes ? Le fait d’être un rappel qu’on ne quitte jamais les serres de la Cour ?

Elle sortit une carte de Gotham de son sac. Si on prenait ce raisonnement, la liste des bijoutiers qui auraient pu faire ces médaillons pour la Cour devenait très restreinte. Elle se sentait… comme une imbécile pour ne pas avoir eu la logique de faire ça avant. « Partez voir les Landers plutôt que de me rappeler qu’il y a eu un con dans ma famille ! » « Je veux voir un joaillier, pas un dément. » Un dément, oui. Seul un dément pouvait avoir fait ça pour la Cour, avec tout le cérémonial derrière. Et les Landers étaient aussi déments que les Underwood. Elle mit son index sur un point de la carte, amenant son pouce à leurs positions actuelle. Si ils se dépêchaient, ils pouvaient y arriver en une trentaine de minutes. Elle rangea sa carte et se redressa.

« Il y a une autre boutique à une trentaine de minutes, The Eyes Of Minerva. Il y a peut-être une piste là-bas. Cependant il faudra me laisser m'occuper de Landers. Sous son sourire professionnel il est fou. Vous pourriez en profiter pour fouiller son répertoire, je peux faire une liste rapide des clients dont le nom de famille nous intéresse. » Elle savait qu’il n’y avait pas beaucoup de familles qui seraient intéressées par autant d’occultisme, elles étaient donc simple à identifier en faction cabalistique. Elle écrivit rapidement les noms dans un carnet qui tombait déjà en lambeau, sur une des rares pages où il y avait encore un peu de place. Elle ne fit pas attention à laquelle. Ce devait être celle parlant de son études sur la repousse d'un de ses membres sectionnés. Ou peut-être la recette de l'immonde bouillie qu'elle prenait avec les compléments qu'apportaient chaque ingrédients. Sûrement une des horreurs liées à son abominable corps.

Puis elle mena la marche. Ses bonds étaient puissants, ses prises fermes, ses jambes tenaient chaque choque. Sa vitesse augmentait sans qu'elle n'y pense, le vent lui fouettant les oreilles et le froid mordant sa peau. La densité de l'air lui faisait de la résistance, et parfois elle jurerait entendre les rebord de pierres se lamenter sous la force de ses mouvements. Mais elle y était. Ils y étaient. La boutique des Landers. Elle se demandait si Thomas Landers dormait à cette heure de la nuit, ou si sa folie le rongeait trop pour ça. Elle se tourna vers le Rouge-Gorge à ses côtés, les yeux de prédateurs luisant derrière son masque. « Prenez votre temps avec les documents. Et… Si vous voyez le nom de famille Underwood sur une commande qui fut faite après le vingt-quatre décembre… Dites le moi. » Et elle se laissa tomber, son corps ressentant le choque avec le bitume.

Elle rentra, passant par une fenêtre qu'elle avait forcée à l'aide d'un couteau. Landers était divorcé et sa femme avait fuit avec les enfants. Loin de lui. Loin de la Cour. Loin de sa folie qui rongeait les murs de l’appartement au-dessus de sa boutique. Le papier peint était recouvert de diverses écritures et symboles, d'yeux qui l'observait, devenant de plus en plus fondu dans le noir des élucubrations écrites par Landers. Elle ouvrit une porte de laquelle elle entendait marmonner, des bruits de grattements et de déchirements accompagnant les paroles confuses. Elle ouvrit la porte. Il était là, en costume, à arracher son papier-peint du mur de son bureau. « Je sais que les yeux sont là… ils doivent être là… » Il ne s’était pas arrangé. « Landers. Je suis ici pour des questions. »

Il se retourna, ses yeux froid rencontrant ceux déments. Il avait beau avoir un sourire poli, rien ne pourrait cacher le fait qu’il était le pantin des sombres fantasmes de la Cour. « Je savais que j'avais vu les yeux ! Je le savais ! » Il lui tendit une chaise, sourire toujours poli. Ses doigts étaient en sang. « Les yeux d’un Underwood, je les avais bien vu dans l’ombre… Mais asseyez-vous ma Dame, posez-moi toutes les questions du monde, je ne suis qu’un serviteur de votre personne dans le grand plan du dragon… » Elle sentait que ce serait… tortueux. Elle espérait que le Red Robin trouve les bon documents en bas, dans la boutique.



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 124
Date d'Inscription : 06/01/2019
Localisation : Batcave

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Super-Héros
☠ Relations conflictuelles :: ►Les crapules
♣ Alliés : : ►Batfam
Tim Drake / Red Robin
Tim Drake / Red Robin
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptyMar 2 Juil - 22:43

Grand-duc et Rouge-gorge
Après avoir interrogé le père de la victime, tu revins vers ta coéquipière de la soirée. Elle t'informa qu'elle connaissait une autre piste, une autre bijouterie. Tu espérais que celle-ci soit la bonne, car sinon tu allais devoir regarder sur le médaillon en lui-même, mais pour faire cela, il faudrait que tu montres l'emplacement de ton QG à la fille, ce que tu ne souhaitais pas faire contre rien au monde. Tu ne lui faisais pas confiance, alors tu n'allais pas lui montrer un de tes secrets les mieux gardés après ta double identité.

Alors que tu suivais la fille sur les toits de Gotham, tu en profitas pour mieux l'observer. Elle possédait des cheveux de jais ainsi qu'une peau blanche qui ferait mordre la poussière à Blanche Neige. Elle semblait avoir à peine commencé la puberté, ou comme si celle-ci avait passé tel qu'un coup de vent, ne faisant que rapidement le travaille. Ses formes étaient belles et bien là, sans pour autant l'être. La personne qui se tenait devant toi et te montrait le chemin vers la bijouterie avait l'apparence d'une fille de peut-être 12 ou 13 ans. Toutefois, tu savais qu'elle était bien plus vieille, plus que la vingtaine. C'était donc une menace à prendre en considération. Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. Cette citation ne pouvait pas être plus véritable dans ta situation.

Vous arrivâtes finalement devant une autre boutique, beaucoup moins en état que celle dont vous veniez de visiter. Ton attention revint vers la fille quand elle s'exclama.
- Prenez votre temps avec les documents. Et… Si vous voyez le nom de famille Underwood sur une commande qui fut faite après le vingt-quatre décembre… Dites le moi.
Tu haussas un sourcil. La famille des Underwood étaient reconnue pour être une famille de méta-humain au sang toxique et forme enfantine. En faisait-elle partie ? Sûrement, cela expliquerait nombre de choses. Tu savais que cette famille était particulière, avec son culte du poison et ses pratiques immorales sur les mères enceintes et la consanguinité. Mais le plus intéressait, c'était la piste que tu gardais quelque part dans le derrière de ta tête. Une petite curiosité morbide qui s'était changée en une enquête en elle-même. Elle t'avait révélé leur pouvoir ainsi que plusieurs autres secrets. C'était en faisant une analyse sanguine que tu avais découvert leur sang si particulier. Disons que quand tu étais sur une piste, tu étais dédié jusqu'au bout. D'après-certains indices, la famille Underwood avait des liens avec la Cour des Hiboux. Maintenant que tu y réfléchissais bien, cela ne te surprenais pas. Les deux avaient des membres tordus et aux intentions et pratiques plus qu'un peu dépravé de sens. Tu ne savais pas ce que les Underwood y gagnaient, mais avec ce genre de personnes, il y avait des fois aucun profits, autres que l'amusement ou autres. Tu savais que des hommes étaient trop loin pour les comprendre. Tel que le Joker avait été. Il y avait des personnes qui ne voulait que voir le monde brûler jusqu'à ses cendres.

Alors que la fille rentrait à l'intérieur par la fenêtre, tu observas les fichiers. Hm... Il y avait bel et bien eu une commande des Underwoods, toutefois, elle semblait plutôt spéciale. Il n'y avait rien, aucun Bijou, rien. Très bizarre. Enfin, cela te donnait peut-être une piste. Toutefois, ce que tu cherchais était quelque chose d'autre. Tu observais les noms de famille que la fille t'avait donner. Tu regardas tes propres notes et aperçu que certaines familles se répétait. C'étaient les plus visés, donc. Tu cherchas dans les documents et fichiers. Une seule famille se retrouvait dans vos trois notes. Les Fitzgerald. Nom plutôt comique, mais e n'était pas l'important dans la situation. Cette famille était ta principale piste. Tu hésitais entre partir tout de suite aux trousses de la famille anglaise, toutefois, tu t'arrêtas. Les informations que la fille ramènerait pourraient être importantes pour l'enquête. Mieux valait tout entendre. Tu asseyais donc sur le toit, en indien, les mains sur les genoux, grommelant, dans l'air frais de la nuit.

And this was just the

way

you saw me


@Amelia Underwood/The Owl

I don’t scare that easily. I’ve seen Batman eat corn on the cob.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptyMer 3 Juil - 17:45



Grand-Duc et Rouge-Gorge
Feat Red Robin



Gotham et sa folie frappait partout, tout le temps, sous toutes ses formes. De façon insidieuse et lente comme avec elle, ou bien comme lui. Il ne s'agissait juste pas de la même démence. Elle avait un espoir fou de ramener Gotham à la raison, il avait la croyance tenace qu'un dieu oubliable lui faisait voir des vérités cachées. Elle se demandait encore pourquoi les Underwood allaient si souvent le voir lui pour leurs commandes alors qu'ils moquaient volontiers ses croyances absurdes. Probablement parce que malgré tout… il avait l’œil et l'esprit affûté. « Pour votre fille une rose ne lui conviendrait pas, encore moins avec une onyx. Elle a besoin… D'un camélia. Un camélia serti d'une pierre claire, comme… un diamant. Ou un saphir. Peut-être même une améthyste. Mais certainement pas noire. Ses yeux sont trop clairs pour ça. »

Il avait les yeux fous, mais il avait l'esprit observateur. Et il l’observait, ignorant l’état déplorable de son bureau. Les traces des ongles sur le bois, l'odeur putride de l'encre sur le papier, le bruit de la ventilation d'un ordinateur chauffant à des températures qui feront bientôt sauter la machine… Et le va et vient de la pendule. Tic. Tac. Tic. Tac. « Mlle Underwood… Que faîtes-vous ici ? A part les questions. Vous n'avez pas un nid à nettoyer ? » Nettoyer le nid. Éliminer la Cour… Voulait-il vraiment, lui, la fin de la Cour ? Non. Il devait avoir une nouvelle folie en tête. « Je cherche qui aurait pu fournir un médaillon en bronze à une faction de la Cour. Et de quelle faction il s'agit. Un médaillon représentant un hibou qui chasse un oiseau. » Il souriait. Comme si il était fière. « Mais moi bien sûr ! Je les ai fait ! Pour vous ! »

Elle sentait son corps se tendre. Pour… Pour la Cour. Pas pour elle en particulier. Ça ne pouvait pas être pour elle en particulier. « Et pourquoi ? » « Pour que vous trouviez les hérétiques ! Notre dieu Barbatos ne tolère pas qu'on l'appel pour quelque chose d'aussi futile que la fin d’ennemis mortels ! C'est une perte de temps ! » Elle sentait son sang se glacer. Pour elle. Il avait fait ça pour elle. Non, non. Il était juste fou. « La vraie raison, Landers. » Son sourire poli se perdait, son regard devenant plus… désespéré ? « Mais je vous dis la vérité ! C'est lui qui me l’a montré ! Il m'a montré comment vous aider avec le Rouge-Gorge, pour lui montrer qu'il doit craindre Barbatos ! Comme il m'a montrer comment vous ramener à la raison il y quelques années ! » Son corps se figeait. Ses yeux d'acier étaient sur lui. La ramener… à la raison… ?

« Expliquez-vous Landers. » Son sourire était revenu, une joie intense dans son regard. Fou. Dément. Il avait perdu pied. « Vous savez, avec votre amourette ! Ça vous détournez de votre rôle, celui tracé par notre Dieu. Alors j'ai fait comme il a dit ! J'ai dit à votre mère que vous étiez plus souriante et que vous aviez commandé un bijou à Stanfield, en secret ! » Son cœur avait cessé de battre. Elle tenait fermement les accoudoirs du fauteuil, sentant le cuir se déchirer alors qu'elle y enfonçait ses ongles. Lui… c’était à cause… de lui ? « Mais maintenant vous êtes de retour à votre but premier ! Vous allez pouvoir purger la Cour ! Comme le souhaite notre Dieu ! Et vous aurez le Rouge-Gorge avec vous ! Et ainsi, vous nettoierez le monde de ceux qui pensent que Barbatos n'est qu’un outil à une fin, vous pourrez ensuite créer votre propre Cour ! » Elle était à deux doigts de craquer.

« Les Underwood ont toujours su comment servir Barbatos, même sans le vouloir ! Ils sont les plus purs. » Elle se saisit du bureau et l’éclata avec violence contre le mur. Elle était en rage. Elle lui saisit la gorge d'une main, prête à lui broyer la nuque sans concession. Lui… A cause de lui… « Où sont-ils. Vite, avant que je ne vous broie les os… » Et… il ne fit que sourire. « Vous savez où… Là où on vénère le dragon… » Elle le lâcha, laissant seul à ses démences. « VOUS VERREZ ! VOUS VERREZ COMME MOI ! » Et elle passa par la fenêtre, grimpant sur le toit. Il commençait à neiger. Elle sentait les flocons contre sa peau, cette dernière commençant à la tirer. Elle aurait pu le tuer. Et elle était certaine qu'il avait été entendu par tout le quartier.

« J'ai l’information. Il a bien fait les médaillons. Et il dit que les gens que nous recherchons sont là où on vénère le dragon. J'admet ne pas avoir la tête à essayer de saisir un endroit de la Cour en particulier… Ça peut être un cimetière comme un temple, voir la demeure de l'un d’eux... Il m'a légèrement... Énervé. » Son corps était tendu. Sa voix était glaçante. Le tuer… Elle allait le tuer… Briser sa vie pour une folie… Elle retira un instant son masque, se frottant les yeux. Retirer ce qu’était The Owl… Juste être Amelia un instant et rationaliser… Il était juste fou. « De votre côté ? » Elle avait un visage de fantôme.




"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 124
Date d'Inscription : 06/01/2019
Localisation : Batcave

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Super-Héros
☠ Relations conflictuelles :: ►Les crapules
♣ Alliés : : ►Batfam
Tim Drake / Red Robin
Tim Drake / Red Robin
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptyMer 3 Juil - 21:57

Grand-duc et Rouge-gorge
Tu relevas la tête, sans toutefois l'enlever de dans tes mains, pour apercevoir la fille se rapprocher de toi. Il y avait un regard de rage dans ses yeux, tu le voyais à travers les fentes de son masque blanc. Tu devais deviner ce qui était arriver par le bruit de meuble brisé qui avait raisonner dans la maisonnée. Par le regard de la fille et de la façon dont elle se tenait, tu voyais que c'était elle qui avait jeter le meuble. Elle connaissait ce fameux Landers, ça paraissait, elle n'aurait jamais répondu aussi agressivement si elle ne connaissait pas l'homme. Tu avouais que tu avais déjà menacé des hommes, mais tu l'avais toujours fait en gardant ton calme. Oui, les anciens acolytes de Batman étaient reconnus pour ne pas retenir leur coup, tout en laissant leurs ennemis en vie. Toutefois, tu préférais menacer mentalement tes cibles, et puis, c'était beaucoup plus efficace que physiquement. Tu avais beau être plutôt musclé pour ta musculature, tu n'étais pas très musclé de nature. Jouant plus sur l'agilité, si tu devais l'avouer.

Alors que la fille t'informait des informations qu'elle avait récolté, tu faisais des calculs dans ta tête, histoire de trouver où se trouvait le fameux endroit où on vénérait le dragon. Tu avais ta petite idée de l'endroit qui serait peut-être utilisé pour un culte du dragon. Tu savais que la Cour des Hiboux tenait le démon Barbatos en très haute estime. Tu allais donc retourner où tout avait commencé. L'endroit de naissance du Batman, et de l'apparence du "dieu" chauve-souris. Tu n'aimais pas l'air qui se dégageait de cet endroit, mais c'était une nécessité que tu y ailles aujourd'hui.
- De votre côté ?
Tu relevas ta tête qui s'était penché, tout en réfléchissant. Tu hésitas à partager tes trouvailles à l'inconnue devant toi, mais tu stoppas net quand cette dernière enleva son masque blanc. Tu avais vu juste quand tu avais dit que Blanche Neige aurait honte de sa peau. Elle était vraiment blanche, aux cheveux noirs. Elle avait les traits d'une fille dans la quinzaine d'années, toutefois son corps semblait plus jeune.

Revenant à toi sans mot, tu actionnas tes hologrammes. Lui montrant ce que tu avais trouvé, tu expliquas.
- Disons que la famille Fitzgerald aura quelque explications a donner.
Tu fis une pause, le temps de revenir sur ta décision, mais tu te décidas.
- Et j'ai bel et bien trouvé quelque chose sur les Underwoods. Ils n'ont toutefois rien commandé.
Tu fermas ton hologrammes, avant de rajouter.
- Et pendant que vous parliez gentiment avec Landers, j'ai eu une petite idée de l'endroit où on pourrait trouver un lieu de culte ainsi que Fitzgerald.
Tu te relevas, puis ajoutas.
- Crime Alley.

And this was just the

way

you saw me


@Amelia Underwood/The Owl

I don’t scare that easily. I’ve seen Batman eat corn on the cob.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptyVen 5 Juil - 12:59



Grand-Duc et Rouge-Gorge
Feat Red Robin



Crime Alley… Elle soupira quasi immédiatement, se frottant les yeux. Crime Alley… Là où débuta la folie de Batman. Là où tout avait commencé, là où les Wayne se firent abattre pour des raisons encore floues. Était-ce à cause de la Cour ? De la mafia ? Un coup du hasard ? Qui pouvait bien savoir. Elle n’était pas encore née à ce moment, et les Underwood ne furent jamais de très proche collaborateurs des Wayne. Jamais il n'y eu plus que des regards étranges, des propositions d’alliances par le mariage repoussées et des fréquentations dans les mêmes universités. Parfois. Trop replié qu'ils étaient sur eux-mêmes, elle doutait qu'ils aient tenté d’éclaircir le mystère. Pourtant… les Underwood n’étaient pas connu pour résister aux secrets.

Elle avait toujours soupçonné sa famille de chercher la source de la malédiction de Gotham, ce flot de folie et de crime incessant. Cette vague immense et fracassante, qui menaçait de tout emporter sur son passage pour ne laisser que des ruines. Laissant la ville se reconstruire. Puis frappant encore. Ainsi, et à jamais. C’était un cycle qui ne pouvait que fasciner, et les Underwood n’étaient pas exempts de fascination pour le morbide. Ils n’étaient pas sains d'esprits, ne l'ont probablement jamais été, mais se laissaient emporter par cette vague incessante dans l'espoir de la comprendre. Juste comprendre. Ils étaient des scientifiques, des gens d'esprits et de logiques. Mais ils étaient surtout des observateurs silencieux.

Ils avaient observés la déchéance des Wayne de loin. Ils avaient observés la carcasse de Bruce Wayne se muer en quelque chose d'autre. Ils avaient observé la Cour devenir de plus en plus instable. Ils n'avaient fait que ça. Observer sans rien dire, sans jamais agir. Car ça ne les concernait pas directement. Mais maintenant, tout les concerner. Parce qu'elle était l'une des trois derniers Underwood, et qu'elle avait décidé que Gotham était son affaire. Elle avait décidé de ne plus être une simple observatrice. Elle avait décidé d'agir sans la moindre concession pour arracher aux Hiboux leurs ailes. Même si pour ça elle allait encore devoir passer par les souterrains de ce gruyère que l'on nommait ville-prison.

Elle remit son masque, tuant tout possible tumulte émotionnel. Tuant encore une fois Amelia pour quelques temps et redevenir The Owl. Parce que The Owl était ça… Une créature morte qui marchent encore, et qui ne se faisait pas arrêter par des murs. « Crime Alley donc… Je connais un passage sous Arkham City. Plusieurs. Suivez-moi. » Elle se mit à sauter de toit en toit, courir, prenant encore une fois la tête. Le passage le plus sûr était dans les sous-sols de la ville, mais le rapide était par les toits. Elle avait juste à trouver la bonne ruelle, se remémorant le plan des anciennes fondations de la ville. Devoir repasser par cet endroit ne lui plaisait guère. Mais elle avait envie… De détruire. De mettre fin à cette faction de dégénérée.

Elle plongea sans sommation dans une ruelle, retirant sans efforts une plaque d’égouts sur son chemin. Et elle s’enfonça dans l’obscurité, prenant rapidement un passage encore plus profond dans les égouts de la ville. Et… Ils y étaient. Les vieilles fondations de Gotham. Le vieux chemin de procession emprunté par la Cour dans les temps jadis. Une ville sous la ville, de vieilles bâtisses en ruine, un non-sens souterrain sous ses yeux. Parfois, elle se disait qu'elle pouvait faire de cet endroit quelque chose de plus. Plus qu’un simple passage. Parfois, elle se disait que ce serait comique de prendre ce qui appartenait à la Cour pour en faire sien… « Attention. Certains bâtiments sont instables. » Elle aimerait parfois leur rendre cette stabilité pour concrétiser cette idée.




"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 124
Date d'Inscription : 06/01/2019
Localisation : Batcave

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Super-Héros
☠ Relations conflictuelles :: ►Les crapules
♣ Alliés : : ►Batfam
Tim Drake / Red Robin
Tim Drake / Red Robin
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptyVen 5 Juil - 21:32

Grand-duc et Rouge-gorge
- Crime Alley donc… Je connais un passage sous Arkham City. Plusieurs. Suivez-moi.
Tu t'en remis donc à ta partenaire de la soirée. Alors que tu la suivais, tu laissas ton cerveau analyser les indices que vous aviez recueilli. Le meurtre des Robins avaient semblablement été fait par la cour des hiboux, ou une faction de celle-ci qui honorait Barbatos, ou le dieu qu'il avait autrefois été. Ils visaient les robins, peut-être par provocation, ou pour d'autres raisons encore plus absurde. Tu savais que chaque cadavre était marqué d'un bijou identique. Dissimulés à un endroit différent à chaque fois. La signature de la Cour des Hiboux. Il n'essayait pas de nier leurs crimes. Ils essayaient visiblement d'invoquer un démon, ou faire un sacrifice à n'importe quel démon ou créature qu'ils vénéraient. Alors que vous étiez arrêté, tu en profitas pour observer la carte. Tu analysas les chemins sous-terrains. Vous alliez donc emprunter les anciennes fondations de l'ancien Gotham, passer par les anciennes routes du passé. C'était une façon de passer inaperçu, si l'unité Tyger n'avait pas installé des capteurs dans les sous-sols, ce que tu souhaitais amèrement.

Tu continuas après la fille, assurant vos arrières.
- Attention. Certains bâtiments sont instables.
Comme invoquée par ces mots, de la poussière tomba du plafond, accompagné d'un tremblement dans le plafond. Tu n'hésitas pas une seconde plus. Sortant, maintenant dans l'air putride et pollué de Crime Alley, tu soupiras. Tu menas le chemin. Marchant, sautant de toit en toit, tu essayais de ne pas regarder en bas, voir les personnes à la rue, sans rien ni couverture. Tu avais appris que donner quelques sous à des sans-abris ne changerait pas leur situation, mais cela ne stoppait pas la douleur de regret qui te tiraillait les trempes.

Tu finis par t'arrêter devant un immeuble. Ouvrant la porte, tu laissas entrer ta compagne. Tu avais des manières, malgré tes apparences.
- Je vous laisse interroger Fitzgerald, je vais inspecter ses fichiers et les alentours.

And this was just the

way

you saw me


@Amelia Underwood/The Owl

I don’t scare that easily. I’ve seen Batman eat corn on the cob.


Peut-être que je vais rajouter tantôt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 152
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Alliés : : ►Batman, Batfamily
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptySam 6 Juil - 14:38



Grand-Duc et Rouge-Gorge
Feat Red Robin



Elle était face à cet immense bâtiment, noirci par la crasse des années et la suie de la folie de Gotham. La folie d'Arkham. Les Arkham… Ils faisaient aussi parti de la Cour, avant que la folie ne termine de les engloutir. Maintenant il y en avait d'autres qui sentait la fin approcher, la fin de tout et de rien, la fin de leurs envies et désirs, la fin des maîtres et des dieux. Les Fitzgerald. Ils devaient le sentir, ils devaient être désespérés pour en venir à ça. Ou bien ils faisaient comme toujours. Ils usaient de ce qu'ils pouvait pour s’accrocher. Elle entra, son pas lent et déterminé. « Ne faites pas attention au bruit. » Elle avait déjà beaucoup de sang sur les mains, le sang de ceux qui l’avaient ramené, le sang de ceux qui voulaient la contrôler, le sang de ses victimes, le sang et encore le sang.

Quand le sang des Hiboux étaient en jeu, Amelia mourrait. Il n'y avait plus qu’un fantôme qui montait des étages, un fantôme au masque de hibou dont le vide des yeux menaçait de tout dévorer. De dévorer les gardes qui se mettaient entre elle et son chemin. Dévorer les balles qui se logeaient dans son gilet. Dévorer les sons que faisaient leurs os brisés. Les transformer en vulgaire souvenir sur le sol. Craquelés de toutes parts, ne bougeant plus, ne pouvant que l'observer avancer vers ce bureau. Elle ouvrit la porte sans violence, une balle ricochant sur son masque blindé. Le voilà… Le voilà le hibou qui tremblait en la voyant parce qu'ils savaient que ses gardes étaient tous brisés. Elle avança de nouveau vers lui, le laissant vider son chargeur.

Et elle était face à lui, saisissant son poignet jusqu'au craquement avant de le jeter sur son fauteuil. « Fitzgerald. Vous savez pourquoi je suis là. » Il tenait sa main, la regardant avec amertume. Il savait qu’il n’était pas de taille. Il savait que le moindre faux-pas lui coûterait énormément. « Oui… Underwood… Je sais… » Elle se mit sur le bureau, face à lui. Sa petite taille et sa stature juvénile donnait l'impression qu'il s’agissait d’une discussion entre un parent et son enfant. Elle le regardait de ses orbite vide, cette ombre que la Cour avait fait s’abattre sur elle-même. « Dans ce cas il faut répondre. Quel est le projet ? Vous êtes des croyants mais pas à ce point. » Il continuait de bercer sa main, ses yeux dardant pour une éventuelle sortie. Elle rapprocha son visage du sien pour toute réponse. « Fitzgerald… » Il cessait. Il était captivé par ses yeux froid.

Les yeux des Underwood. Il était commun de penser qu'ils perçaient les âmes. C’était faux. Elle avait juste appris à être extrêmement analytique. Mais lui… lui devait le penser, qu'elle pouvait voir dans son âme. Il devait le penser, le croire, en être persuadé même. Son corps se tendait. « Pour la cohérence de groupe… C'était le but, donner un projet commun pour maintenir notre petit groupe… » Elle s'en doutait bien. Garder les gens dans cet esprit de but supérieur afin de les garder uni. De garder des fous entremêlés dans leurs idées pour voir plus grand plus tard. « Pourquoi viser Robin ? » Il avalait sa salive. Il craignait sa réaction. Ils craignaient toujours les réactions des Underwood. « Pour atteindre indirectement Batman… Pour lui faire craindre le pire pour ses fils… Parce que les moineaux comme eux sont simples à briser… »

Simple à briser. Encore une fois, tout un jeu de symbolique. La symbolique maladive de la Cour. Elle restait de marbre mais son mépris était palpable. Les Underwood avaient toujours eu ce mépris, toujours eu ce jugement pour ces fadaises. Ils étaient des êtres de fait. « Vous avez permis à ma personne et au Red Robin de vous retrouver avec ces symboles. Comme toujours, vous n'avez pas l’esprit pour penser aux conséquences de vos tendances ésotériques. » Elle lui saisit le col, l'attirant à elle. « Vous n'avez pas pensé au fait que votre Dieu n'est qu'une parcelle d'imagination impuissante face à la réalité. » Il voulait grogner. La contredire. Il voulait la faire taire. Mais… elle était une Underwood.

Et les Underwood étaient difficiles à amener sur la pente glissante de la rhétorique théologique. « Pourquoi ces enfants ? » « Ils font partis d'un groupe… Un petit gang, les Robins… » Encore une fois, de la pure symbolique sans fondement. Elle voulait lui briser la nuque. Elle mit cette envie dans une boîte de Pandore personnelle au fond de son esprit. « Il y a un autre sacrifice idiot en cours ? » Il détourna le regard. Elle s'en doutait. « Où ? » Il lui cracha sur le masque. Elle nettoya la salive avec sa manche. « Je vois. » Elle descendit du bureau, le soulevant par le col. « Je vois très bien. » Et elle lui éclata le crâne contre le mobilier, brisant le meuble et le faisant sombrer dans l’inconscience. « Trop bien. » Il ne dirait rien.




"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 124
Date d'Inscription : 06/01/2019
Localisation : Batcave

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Super-Héros
☠ Relations conflictuelles :: ►Les crapules
♣ Alliés : : ►Batfam
Tim Drake / Red Robin
Tim Drake / Red Robin
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge EmptyJeu 11 Juil - 3:02

Grand-duc et Rouge-gorge
Alors que tu observais ta compagne se diriger vers le magasin de derrière, tu continuas d'observer les documents. Alors que tu comparais les textes à ta disposition, tu réfléchis. Ta compagne était visiblement un membre de la famille Underwood, et de ta mémoire longue et pénible, tu te souvenais que tu avais déjà vu une fille la ressemblant, dans d'anciennes photos de famille de la dynastie. Elle faisait donc parti de la branche principale de la famille. Toutefois, elle aurait pus tout aussi bien être une cousine, ou une relative très ressemblante. Tu avais tes doutes, mais des connaissances que tu avais de la famille, c'était l'hypothèse qui était la plus plausible.

Tu relevas la tête quand l'Oracle trouva une ressemblance dans les trois fichiers. Fitzgerald avait bel et bien été celui qui avait fait les colliers. C'était celui qui les envoyait, les commandait, et distribuait. Il était donc un fil important de la toile qui était le réseau des Hiboux. Un fil important, mais pas indispensable, en tout cas, pas aux yeux des Hiboux. Tu le savais, car autrement, des hommes des oiseaux seraient déjà en train de vous arrêter si c'était le cas. Il faisait donc, soit partie d'une secte au coeur même de la cour, ou n'était-il qu'un pion? Peut-être un fou, tout au mieux, dans le jeu d'échec entre le Parlement des Chouettes et Bruce. Les pauvres garçons avaient seulement été pris dans les maillons des coups de fusil du combat.

Tu entendis encore des bruits venant de derrière le magasin, et tu soupiras. Tu avais beau ne pas adhérer aux actions violentes et façon de faire parler les criminels de ton mentor, tu savais que cela était nécessaire dans certaine situation. Toutefois, tu sentais qu'il y avait quelque chose entre le Hibou qui t'accompagnait et ceux que tu combattais. Elle n'était pas avec eux, ça tu le savais. Néanmoins, par le masque, qu'elle avait soit volé, ou pris, elle avait des liens au sein de l'organisation. Tu n'en doutais pas, avec son affiliation avec la famille Underwood. Fermant les yeux, tu les ouvris, de nouveau concentré sur la tâche devant toi.

And this was just the

way

you saw me


@Amelia Underwood/The Owl

I don’t scare that easily. I’ve seen Batman eat corn on the cob.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Grand-duc et Rouge-gorge   Grand-duc et Rouge-gorge Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Grand-duc et Rouge-gorge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» rouge gorge 02
» Petit rouge-gorge
» Rouge gorge en lévitation.
» Rouge gorge
» Le rouge gorge a disparu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Old Gotham-