Imaginez le Mythe de Gotham City




Lady Shiva

Poison Ivy

Bronze Tiger

Mr Zsasz

Ra's Al Ghul

Dollmaker

Silence

Le Ventriloque

L'Effaceur

Duela Dent

Warren White

Carmine Falcone

Catgirl

Magpie

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Batgirl

Spoiler

Talon

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan

Partagez
 

 Ainsi meurent les animaux [Dinah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Demon's Heir
Féminin Messages : 110
Date d'Inscription : 20/02/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Nyssa Al Ghul
Nyssa Al Ghul
MessageSujet: Ainsi meurent les animaux [Dinah]   Ainsi meurent les animaux [Dinah] EmptyJeu 18 Avr - 15:41

Ainsi meurent les animaux ...
True Heir of the Shadows League
L*e Parc Robinson - 22h56*

*Un lieu de joie, de bonheur, de découvertes pour petits et grands, un endroit des plus merveilleux où tous découvrent les beautés de la nature. Le Parc Robinson mêlait la beauté d'un zoo et d'un grand parc. Cependant, derrière chaque organisation qui exploite les animaux se cache la terrible vérité. Maltraitance, conditions de vie épouvantables, indifférence des geôliers au malheur animal. Il n'y avait plus aucun respect de l'homme vis à vis de la bête dans ce monde abominable. Aujourd'hui, l'animal n'avait plus qu'une revendication financière, on n'avait plus cet espèce de respect de l'homme face à la nature, en témoignent les massacres d'otaries, d'éléphants, ou même la destruction de la foret Amazonienne. Je n'étais pas indifférente au sort de la planète, et j'estimais que toute personne n'ayant aucun respect de cette faune devait purement et simplement être exterminée. J'avais oui, combattu l'ours en Sibérie avant que Ra's ne me trouve, oui, je l'avais tué de mes propres mains, mais l'ours a eu un combat équitable, et malgré les traces qu'il m'avait laissé sur ma chaire et dans mon esprit, il avait combattu avec l'honneur de son espèce. Le cadavre de mon ennemi de poils fut recouvert de neige, et jamais sa viande ne fut dégustée, il était mort, seulement pour permettre à mes pairs de m'accepter aussi. Mais chaque jour, la mort me hantait, que ce soit cet ours, ou les camps d'extermination dans lesquels j'ai vécu, quand j'ai connu la douleur, la haine et la mort. Chaque membre de ma famille mourut sous mes yeux, tandis que le démon jouissait de ce spectacle. Le pardon est divin, mais il n'est pas pour moi. Cette soirée tardive me permettait de mieux réfléchir à ce qui allait devenir. Ce qui allait se passer dans Gotham City. Je ne m'attendais clairement pas à être dans la lignée de Ra's Al Ghul, à vrai dire, je souhaite même faire mieux que lui. Exterminer une vaste majorité d'êtres humains, pas pour sauver cette planète, non. Seulement pour surpasser le vieil homme et surtout, faire en sorte que chacune et chacun connaisse la douleur que je ressens au plus profond de mon être. Posant la main sur une des vitres des grands singes, je pouvais lire la mention "espèce menacée" sur l'écriteau. Et j'eus un pincement au cœur. L'homme dans sa folie, allait détruire des créatures qui ne lui ont rien fait, tout ça pour de l'argent, pour de la cruauté gratuite, et mon cœur se brisait, clairement.*

Ne t'en fais pas, je te promets qu'ils paieront.

*Me murmurais-je pour moi-même, à voix basse. Ce zoo était facile à infiltrer. Les gardes Tyger portent plus le nom du tigre que sa combativité. Les Tygers se moquent de ce genre d'endroit, et même si certains devaient être là, ils n'auraient aucune chance face à moi, ou encore à mes alliés de la nuit. Je n'étais pas seule. Mon retour à Gotham City se faisait dans les ténèbres comme toujours, sans faire de grand bruit, et surtout, il fallait que je reste sur mes gardes. L'ennemi était partout. Alors que mes deux alliés nocturnes, deux assassins de la Ligue, montent de cages en cages avec le silence et la furtivité des ombres, je marchais, talons aiguilles, sur le sentier battu du zoo. J'avais mon sabre à ma gaine, prête à le sortir si jamais besoin était de s'en faire sentir. Le sabre était un cadeau de Lady Shiva, une bonne arme tranchante valait certainement mieux que toutes les armes à balles. C'était néanmoins inquiétant. Je discernais néanmoins mes deux alliés qui cherchaient de leur mieux le but de la mission tandis que je gardais un esprit attentif à ce qui m'entourait. Il y'avait encore quelques personnes dans ce maudit zoo. Sûrement des clochards ou des camés. Des gens passifs, pourrons-nous dire, mais il fallait rester prudent et faire profil bas. Peut-être même quelques gardes ... Mes cheveux noirs réagirent à la petite brise qui se levait, ma robe noire commençait aussi à se lever légèrement avant que je n'entende un bruit des plus étranges. Mais ce n'était pas vraiment un bruit étrange, seulement mon garde du corps personnel : Jabari, un fier turc qui m'accompagne dans mes déplacements. Après tout, une femme aussi vieille que moi a besoin d'aide et de soutien. Surtout quand on a dépassé les cent ans, et qu'on est toujours aussi jeune.*

Vous ne devriez pas être si exposée, maîtresse. Surtout dans cette ville maudite. Qu'Allah le très haut me pardonne, mais nous ne devrions pas être ici.

Tu dis vrai, Jabari, cependant, je ne peux pas passer sous silence cette ville. Elle est la fascination même du démon, et ses adeptes sont nombreux. Cette ville est hantée, elle est le mal incarné. La preuve ultime de la mort de l'Occident et de ses travers.

Pourquoi nous sommes là, maîtresse ?

Tu le sauras en temps et en heure, mon fidèle Jabari. En attendant, nous devons nous préparer. L'heure du jugement dernier approche.

*Le géant turc émet un petit grognement d'insatisfaction. Je peux le comprendre, tout à fait même, mais pour le moment, je ne devais rien dire du tout sur mes plans, tout cela ne me concernait que moi-même, Gotham, et mon père. Mes deux hommes de main quant à eux, quittèrent les hauteurs du zoo pour se rapprocher de ma position. Est-ce que j'avais été imprudente ? venais-je de causer une imbécillité en parlant tout haut ? Sûrement pas, ils venaient sûrement pour se rapprocher de moi et assurer ma sécurité. En tout cas, une chose est sûre, ce soir, ce sera le début d'une ère où le sang serait versé. Qu'importe si mes alliés meurent, au moins, je vengerai leurs morts, si besoin est. Cette ville se nourrit de sang, il est grand temps de lui donner satisfaction, et de remettre la Ligue des Ombres sur le devant.*



Ainsi meurent les animaux [Dinah] K2vl-56042a1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♪ Rock the night ♪
Féminin Messages : 346
Date d'Inscription : 10/12/2018
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicière
☠ Relations conflictuelles :: ► GCPD, certains justiciers, les criminels... tous ceux qui me cassent les pieds
♣ Alliés : : ► Oliver Queen, Birds of Prey, Amerlyllian Die Rosenberg - peut-être Batman, s'il tire pas trop la tronche... et peut-être quelques Robins, ainsi que Roy Harper
Dinah Laurel Lance
Dinah Laurel Lance
MessageSujet: Re: Ainsi meurent les animaux [Dinah]   Ainsi meurent les animaux [Dinah] EmptyDim 21 Avr - 21:48



ainsi meurent les animaux


Crétin. Saleté de bourge barbu et bandeur d’arcs. Il y avait des moments qu’Oliver te sortait par les yeux et par les trous du nez… Et, il fallait bien avouer que ça arrivait de plus en plus. Vous vous disputiez beaucoup et tu avais opté pour l’éviter. Après qu’il ait essayé de faire la paix avec toi et que vous vous remettiez ensemble, les choses ne se sont pas passées comme il l’espérait. Certes, tu bossais bien avec lui, mais tu n’étais pas prête de repasser sous la couette avant un moment. Tu n’avais juste pas envie qu’il te laisse encore en plan. Certes, tu étais une femme forte et indépendante, mais… tu avais quand même une vision plus… romantique et normale d’un couple. Était-ce trop demander d’avoir une personne près de toi, disponible pour le meilleur et pour le pire ? Avec qui on ne se dispute pas trop, qui nous fait rire et nous distrait ? Il n’y a même pas besoin que le ou la concerné(e) reste H24 collée à toi, non – tu le supporterais pas. Mais… bordel, au moins, tu aimerais le trouver à côté de toi au réveil, pas qu’il barre sans laisser ne serait-ce qu’un mot après avoir baisé.

C’était peut-être trop pour Oliver Queen.
Il n’était pas prêt pour un quelconque engagement sentimental. Sans compter le fait que tu n’approuvais pas ses méthodes et… lors de votre dernière collaboration, il avait remis en question tes choix et tes actions. Du coup, plutôt que frapper les gangsters que vous aviez attrapés, c’est lui que tu as frappé avant de te faire la malle, tout simplement : il voulait faire à sa façon ? Okay, sans toi. Et il a dû se farcir ça tout seul, comme un grand. Bien fait pour sa gueule. Qu’il appelle autant qu’il veut, maintenant qu’il a laissé sa période du "je te cause pas, moi être grand mâle orgueilleux" – surtout, qu’il sait que cette attitude de merde ne marche pas avec toi.

Quoi qu’il en soit, tu avais décidé de faire une petite mission en solo. Tu avais besoin d’être tranquille et tu n’avais pas envie que les Birds of Prey te posent trop de questions. Tu n’avais pas envie d’entendre les conseils à deux cents que certaines avaient à donner sur les relations amoureuses et tout ça. Non. Ce soir, de toutes façons, tu avais décidé d’aller au Parc Robinson pour enquêter sur la disparition récurrente des animaux restants dans le zoo. Certaines ailes avaient été délaissées ou abandonnées, mais d’autres étaient toujours visitées et plus ou moins maintenues. Tu avais entendu des histoires de maltraitance, de chasse furtive au sein du zoo et de vol et revente d’animaux en voie de disparition, mais… ce n’étaient pas les seules choses que tu avais entendues au sujet de cet endroit que tu avais visité plus d’une fois dans ton enfance. Non. Tu avais entendu des légendes urbaines, des histoires de fantômes et d’autres créatures, d’ombres dansantes et de lumières étranges.

Pour toi, il était clair que quelque chose clochait.
Qu’est-ce qui était faux et qu’est-ce qui était vrai ? Un peu de tout, peut-être, mais… puisque ton instinct te disait qu’il y avait autre chose de bien plus… intéressante derrière tout ça, tu tenais à fouiller un peu plus. Tu avais entendu qu’une partie des animaux qui disparaissaient, ils le faisaient dans le silence le plus complet. Les animaux du zoo ne s’agitaient pas quand ces disparitions-là avaient lieu et, pourtant, ils le faisaient avec d’autres. Qu’est-ce qui discernait ces deux types de disparitions ? Les personnes qui les emportaient devaient soit être douées avec les animaux, soit avoir leur confiance. Ce n’était pas possible d’emporter un animal sans être vu. Les vieilles caméras du zoo ne marchaient pas, pour la plupart, mais… il arrivait que les vidéos soient effacées ou se perdent. Encore est-il, tu étais sûre que ces vidéos comportaient des preuves. Pourquoi est-ce qu’elles ne disparaissaient que lorsqu’on signalait que les animaux s’agitaient et pas dans le cas contraire ? Dans ces cas-là, ceux qui titillaient ta curiosité, ils se volatilisaient, tout simplement. Il n’y avait pas de traces, pas d’ouvertures forcées, pas d’empreintes de l’animal, les personnes ou les véhicules qui les emportaient. Rien. De plus, ces disparitions étaient régulières, contrairement aux autres qui relevaient de la criminalité et la corruption des gardiens du zoo.

Durant la journée, tu y avais été en civile pour faire un repérage rapide des lieux et des animaux susceptibles de disparaître prochainement, tu avais été aussi voir les confinements de ceux qui n’étaient plus là. Ce soir, tu comptais t’introduire dans certains enclos et habitats pour chercher des indices, mais, surtout, tu allais surveiller les lieux pour voir qui allait et venait, dans l’espoir de mieux comprendre tout ce qui se passait. Tu étais loin d’imaginer le scénario de ce soir… Gotham est la ville du crime, certes, tu savais qu’il y avait certains individus dans le territoire et tu aurais presque pu t’attendre à croiser un de ces fous furieux qui devaient être jetés dans la zone de quarantaine… mais tu étais loin du compte.

Si tu pensais croyais que cette mission se passerait sans encombres…
Tu te fourrais le doigt dans l’œil et, ce, jusqu’au coude !
Il y a et aura toujours des imprévus.



PrezCarnet de bordVoix ★ Demandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue


Dernière édition par Dinah Laurel Lance le Dim 17 Nov - 17:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demon's Heir
Féminin Messages : 110
Date d'Inscription : 20/02/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Nyssa Al Ghul
Nyssa Al Ghul
MessageSujet: Re: Ainsi meurent les animaux [Dinah]   Ainsi meurent les animaux [Dinah] EmptyJeu 25 Avr - 14:38

Ainsi meurent les animaux ...
True Heir of the Shadows League
L*e Parc Robinson - 22h56*

*Bien. Mon organisation est une maîtresse qui réclame sans cesse une certaine affection, une attention des plus particulières. Un seul faux pas, un seul acte de faiblesse, et tout pouvait partir dans un chaos indescriptible. On se rappellera de la mort de Ra's Al Ghul, et des dissidents. Oui, quand on se lance à corps perdu dans un travail, il faut savoir investir au bon moment, et au bon endroit. Je n'étais pas particulièrement satisfaite de mes derniers exploits au Maroc, il fallait maintenant reprendre du poil de la bête, et Gotham était un parfait terrain de jeux pour cela. On pouvait faire mieux, beaucoup mieux que ça, et Gotham City avait besoin d'une criminalité bien plus classe que ce qu'elle avait déjà. Le Joker ? Cette insulte. Le Pingouin ? Une erreur. Black Mask ? Une raclure sous mon pied. Ils méritaient cent fois la mort et la torture, ils se mettaient comme des larves, en travers du chemin de la Ligue des Ombres, et cela était pratiquement impardonnable pour ma part. Je ne supportais pas ce genre de choses, mais rien n'empêchait de continuer mes petits travaux personnels, pas même le célèbre et puissant Batman. J'avais perdu du temps à recruter des incapables, des hommes, inutiles, si seulement j'avais eu des femmes plus fortes, moins faibles. Je me plaisais à le redire, je n'estimais nullement la vie d'un homme. Néanmoins, les talents de la Ligue des Ombres sont divers et variés, cependant, rares sont les combattants de qualité. Lady Shiva n'était pas sous mon emprise, toujours sous la férule du Démon, Talia, ma chère "sœur", elle, avait disparu, et même si elle était bonne tueuse, elle ne se joindrait jamais à moi de plein gré. Elle se cachait à Gotham City j'en étais certaine, et le vent froid de cette ville passa sur ma peau comme une caresse ... Quand on est à Gotham City, le meilleur moyen de se cacher, c'est souvent en pleine lumière. Si on se complaît dans l'ombre, tôt ou tard, on se fait retrouver, et on goûte à ma lame. Les animaux de Gotham sentent la puissance dans le regard des humains, et je ne suis pas simplement une tigresse, je suis un fauve, sans racines, indomptable. La trace de mon passage dans ce zoo était chaude, et même si la chasse fut longue, on ne peut décemment pas fuir son destin, quelqu'un vient à nous, la rencontre est inéluctable. Un de mes hommes le perçoit dans la brise des ténèbres. Une jeune femme si on ne se trompait pas. Je m'avance, lentement, ma tenue noire fait impression autour des rares animaux qui sont autour de nous, je sors mon sabre et je pointe ma lame vers la femme qui venait de se faire repérer par mes hommes. Un sourire sur mon visage. Il fallait intercepter cette femme.* 

"La légendaire Black Canary, n'est-ce pas ? C'est un honneur de vous rencontrer."

*Une tignasse blonde, un visage charmant. Nul doute qu'elle ait réchauffé le cœur du vieux Al Ghul qui l'estimait énormément, du temps de son vivant, je veux dire. Je connaissais ses services et son nom. Par contre, personne ne savait rien de sa véritable nature. Elle s'était fait connaitre pour certaines actions, et dans notre milieu, une bonne combattante, qui a connu Ted Grant, et qui s'était hissée à un très bon niveau ne reste pas impopulaire, elle reste surveillée. Je souris, une nouvelle fois, telle la Reine mettant en échec le Roi. Je range mon sabre dans son fourreau et je me dirige juste en face de cette femme, pour lui montrer que c'était maintenant une rencontre et une possible altercation avec une des combattantes qui a vaincu Lady Shiva en combat.*

"J'imagine que le destin en a voulu ainsi. Amusant n'est-ce pas ?"

*Personne ne me connaissait, j'arrivais pour la première fois à Gotham. Mais ce n'était pas la première fois que je venais aux USA. Ma première fois, c'était à Métropolis, pour m'occuper de ma très chère petite sœur. Ma voix est assurée, mélangeant l'amusement et le sérieux. Oui, ce n'était pas une mince affaire de trouver quelqu'un de furtif dans Gotham City, surtout quelqu'un qui prenait ses précautions pour entrer de manière furtive dans un parc. Elle ne me connaissait pas, à vrai dire, personne ne savait que j'étais une Al Ghul, et encore moins, la fille de Ra's et sœur de Talia. Elle devait me prendre pour une simple tueuse, sans équivoque, qui n'a aucune pitié pour la vie d'un homme. Les femmes, c'était différent. Je ne cherche nullement à tuer qui que ce soit. Pas encore.*

"Que fait une ... Représentante de la vertu en ces lieux magnifiques ?"

*Dis-je d'une voix tranchante et sèche. J'observe la jeune femme en face de moi. Et je m'attends à ses réponses. Je me sens offusquée, courroucée à l'idée d'être traitée comme une moins que rien, même si elle n'avait encore rien dit, mais dans sa tête, elle devait avoir ses propres opinions, ses propres délires, suppositions et autres billevesées.  En principe, si elle avait été une simple garde de ma Ligue, je l'aurai tuée de mes propres mains, en lui arrachant les os de la colonne vertébrale, comme un ours de la toundra. Mais laissons cela ces techniques de chasse, une proie hasardeuse était là, en face de moi. Mon garde, Jabari, reste aux aguets. Je suis plus tournée vers les femmes que par ces êtres inférieurs velus descendant du singe. Je préférais la beauté féminine et de loin. Passez plusieurs années dans un pays comme la Russie, en compagnie de porcs qui vous violent pour vous forgez un caractère et vous verrez ce que vous deviendrez. Maintenant, la tension est donnée, à elle de me répondre, et vite. Je ne suis pas d'humeur, et elle, n'a peut-être pas le temps qu'elle désire.*



Ainsi meurent les animaux [Dinah] K2vl-56042a1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♪ Rock the night ♪
Féminin Messages : 346
Date d'Inscription : 10/12/2018
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicière
☠ Relations conflictuelles :: ► GCPD, certains justiciers, les criminels... tous ceux qui me cassent les pieds
♣ Alliés : : ► Oliver Queen, Birds of Prey, Amerlyllian Die Rosenberg - peut-être Batman, s'il tire pas trop la tronche... et peut-être quelques Robins, ainsi que Roy Harper
Dinah Laurel Lance
Dinah Laurel Lance
MessageSujet: Re: Ainsi meurent les animaux [Dinah]   Ainsi meurent les animaux [Dinah] EmptyDim 5 Mai - 16:00



ainsi meurent les animaux


Ce n’était pas le personnel du zoo ou les petits kékés qui t’inquiétaient. Les TYGERs n’étaient pas du genre à patrouiller à l’intérieur, mais ce n’était pas impossible et, même si botter le cul de ces connards de miliciens te ferait plaisir, tu ne les sous-estimais pas. Prendre de haut un adversaire de leur taille n’était pas la meilleure idée qui soit, mais… se persuader que l’on ne pouvait pas tomber sur quelqu’un ou quelque chose de pire qu’eux, n’était pas mieux. Ainsi, tu préférais te préparer toujours pour le pire, afin de ne pas être prise au dépourvu. Gotham était pire qu’un nid de vipères, crotales, mambas et tous les serpents plus venimeux du globe : il fallait savoir s’y déplacer, savoir où mettre les pieds sans se faire mordre ou les provoquer. Pourtant, cette sombre métropole cachait bien de secrets et attirait des créatures bien plus redoutables… Croiser Black Mask ou le Joker aurait été une partie de plaisir à côté de ce qui t’attendait, ce soir.

Alors que tu te faufilais dans l’enceinte des derniers animaux qui avaient disparu, tu crus voir des ombres se mouvoir insidieusement sur place. Ce ne fut qu’une question de temps avant que tu ne te fasses repérer par des gens que tu aurais préfère ne pas croiser : des assassins de la Ligue des Ombres. Même Lady Shiva, tu n’aurais pas envie de la croiser, aujourd’hui. Cette grande femme en tenue aussi sombre que son regard ne te mettait pas en confiance. Quelqu’un d’autre aurait pu penser que ce n’était qu’un assassin de plus. Elle devait en être un, mais pas n’importe lequel. Oh que non. Ses yeux et sa posture le trahissaient. Le Destin te réservait, ma foi, des arcanes fort peu plaisantes.

Ton regard balaya rapidement les lieux, détaillant brièvement les personnes qui étaient avec cette femme. Tu étais d’humeur massacrante, mais… tu ne pensais pas judicieux d’engager un quelconque combat avec ces gens-là. Certes, tu avais suivi un entraînement proche du leur, tu avais été formée par leurs camarades d’armes et tu en avais combattu, également. Encore est-il, tu n’étais pas stupide : ils te dépassaient en nombre et tu ne connaissais aucun des visages que tu voyais. Tu ne savais pas comment ils bougeaient, tu ne pouvais pas les anticiper – tu ne pouvais que rester sur tes gardes, notamment, après que ton aînée ait rangé son sabre. Demeurant droite et assurée, ne serait-ce qu’en apparence, tu suivis le moindre des mouvements de cette inconnue qui semblait avoir plus d’une longueur d’avance sur toi.

De sa voix tranchante et sèche, elle te pose une question qui te semble être un ordre : elle t’exigeait une réponse, d’une certaine façon. S’ils pensaient que tu sais quelque chose, ils se gouraient : tu ne savais même pas que tu allais croiser des assassins dans cet antre de malheur, mais l’ignorance n’a jamais été une bonne excuse – les textes des lois le confirmaient.

De la vertu, je n’irais pas jusque-là. rétorquas-tu, sans vouloir être irrespectueuse. Ce n’était pas le bon moment pour jouer avec les mots, mais… au moins, tu avais le mérite d’être franche. Je ne veux pas me farcir du ninja, ce soir. Je suis juste venue pour essayer de comprendre ce qui se passe ici depuis quelque temps. Il y a des disparitions qui m’ont interpellée et, avec mon respect, je doute que la Ligue se soit convertie chez Greenpeace ou séquestre des macaques pour le fun, maintenant.

Croiser le chemin de la Ligue des Ombres et… leur tenir tête, n’était jamais bon signe. Et ton attitude, qui plus est, pouvait être considérée comme une provocation. Tu étais ainsi et, mine de rien, tu prenais déjà des pincettes pour parler avec ces gens-là. Fuir n’était pas la meilleure option, notamment, sans savoir pourquoi EUX étaient sur place. Tu étais partagée entre taire ta curiosité et faire preuve de sagesse en prenant retraite avant que ça parte en couille ou faire ton devoir, parce que ça sentait vraiment le roussi…

Pourquoi le Parc Robinson ? Je vous aurais plutôt vus dans la zone de quarantaine. demandas-tu, après une courte pause.

Implicitement, tu demandais ce qu’ils faisaient sur place ou, du moins, pourquoi ils avaient choisi cet endroit parmi tant d’autres. C’était le dernier lieu où tu aurais cru croiser des shinobis – quoi que, chez le glacier, ça aurait été tout aussi inespéré. Tu allais devoir être prudente avec les questions que tu poseras.



PrezCarnet de bordVoix ★ Demandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demon's Heir
Féminin Messages : 110
Date d'Inscription : 20/02/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Nyssa Al Ghul
Nyssa Al Ghul
MessageSujet: Re: Ainsi meurent les animaux [Dinah]   Ainsi meurent les animaux [Dinah] EmptyVen 31 Mai - 17:26

Ainsi meurent les animaux ...
True Heir of the Shadows League
L*e Parc Robinson - 22h56*

*Elle est amusante, si jeune, si frêle, si malléable. On aurait dit une petite poupée qui n'attendait que d'être "jouée" avec son humaine. On aurait dit une petite fille perdue, attendant de se chercher une raison d'exister. Malgré la vieillesse non apparente que j'entretenais, je pouvais sentir sa jeunesse, sa merveilleuse jeunesse, sa douceur, cette fraîcheur de vivre. Quand on a plus de cent ans comme moi, moins en forme, on est, pas vrai ? C'était amusant de se trouver en face de cette jeune femme, elle qui semblait être préparée aux joies inéluctables de Gotham City, on avait l'impression qu'elle découvrait ce que Gotham City pouvait réserver. J'éclatais d'un petit rire amusé, me moquant totalement de ses remarques sur les animaux, sa seconde phrase me fit beaucoup rire. Elle croyait que j'étais dans la Ligue des Ombres, ha ! Quelle naïveté de la part de ces enfants qui me parlaient. Des enfants oui, des enfants qui détruisaient cette planète, jour après jour, et dont les décisions engendrent aussi la destruction de la morale et des mœurs.*

"Mais la Ligue des Ombres est partout ma chère. Ici, de l'autre côté du mur. Elle surveille, elle observe. Cependant ... Je n'en fais pas partie ... Du moins, je n'en fais plus parti depuis 1938 ..."

*Il est facile pour une femme de survivre à Ra's Al Ghul, il suffit d'en être sa fille. On ne peut pas en dire autant de cette pauvre Mélisande, la mère de ma bâtarde de sœur : Talia. Elle n'était pas la véritable fille de Ra's Al Ghul, et quand je l'avais tuée de nombreuses fois, je me défoulais sur elle, je me défoulais de cette sœur qui avait tout, qui avait suivit Ra's de son plein gré. Oui, je m'étais défoulée sur elle, avant de la plonger dans le Lazare, encore et encore, encore et encore. C'est alors que je dégaine mon sabre, un sabre de cosaque que j'avais reçu de ma mère, avant qu'elle ne meure en Sibérie. Un sabre qui avait appartenu à sa famille, à la mienne en quelque sorte, avant qu'elle ne succombe à l'immonde être parasitaire qu'était Ra's Al Ghul.*

"Vous voyez les choses négativement, Canary. Arkham City est peut-être odieuse, mais elle permet à des gens comme nous, de séparer le bon grain de l'ivraie. En attendant, je vous saurais gré de ne pas vous mettre entre mes plans et ma route. J'ai prévu beaucoup de choses pour cette ville, et votre apparition de ce soir est fortuite. Vous pourrez donc faire passer un ... Message auprès du Batman et de vos alliés."

*Je m'avance doucement, sabre tiré au clair, pointe vers la jeune femme blonde, prête à lui trancher la gorge si besoin est. Après tout, elle était une potentielle menace, et elle pouvait être dangereuse pour mes plans. Je ne pouvais pas laisser une peste dans son genre, venir m'ennuyer. Elle ne le devait pas. Et je connaissais ses états de service ... Il était possible pour elle d'égaler Lady Shiva en combat singulier, du moins, lui tenir tête, et c'était dire de la potentielle menace qu'elle était pour mes plans. Je rengaine mon sabre, la démonstration de force n'était pas nécessaire, mais j'étais un peu théâtrale, comme beaucoup des menaces qui sévissaient dans cette ville. Je m'amusais.*

"Restez à l'écart de mes rêves, et je ferai en sorte que vous soyez épargnée quand la purge commencera."

*Tant de rêves, tant de possibilités. Jabari et mes deux hommes ne diraient cependant pas "non" pour tester leurs capacités sur cette jeune femme, mais pour le moment, elle m'amusait, oui petite chose, tu m'amuses, toi et tes collants résilles, et ta frimousse de jeune première. Tu m'amuses et comme toutes les choses amusantes, tu risques de finir dans une tombe anonyme, oubliée de tous. Mes plans ne faisaient que germer dans mon esprit. Pour tout dire, la Ligue des Ombres de Ra's Al Ghul n'était qu'un ramassis d'imbéciles qui espéraient encore en une possibilité de sauvegarde la planète. Contrairement à lui, je suis beaucoup plus radicale, beaucoup plus dangereuse, et plus pragmatique. L'extermination de quatre-vingt dix pour cent de la planète voulu par Ra's n'était pas suffisant pour moi. Je voulais refondre un monde neuf, un monde sans la Ligue des Ombres, et pour cela, tous les moyens seraient bons, non seulement pour détruire les espérances de mon père, mais aussi pour faire en sorte que cette planète paie pour les horreurs qu'elle a osé faire. Si je ne peux être heureuse, alors personne ne le méritait.*

"Quant à vos animaux disparus, je ne saurais vous dire. Je ne suis pas une énième cinglée, je n'en ai cure. Cependant, si cela peut vous rassurer, je ne sais rien et je n'ai rien vu à propos de cela ou d'un probable kidnapping." 


Ainsi meurent les animaux [Dinah] K2vl-56042a1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♪ Rock the night ♪
Féminin Messages : 346
Date d'Inscription : 10/12/2018
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicière
☠ Relations conflictuelles :: ► GCPD, certains justiciers, les criminels... tous ceux qui me cassent les pieds
♣ Alliés : : ► Oliver Queen, Birds of Prey, Amerlyllian Die Rosenberg - peut-être Batman, s'il tire pas trop la tronche... et peut-être quelques Robins, ainsi que Roy Harper
Dinah Laurel Lance
Dinah Laurel Lance
MessageSujet: Re: Ainsi meurent les animaux [Dinah]   Ainsi meurent les animaux [Dinah] EmptyJeu 21 Nov - 14:24



ainsi meurent les animaux


Ah ça, tu ne pouvais pas dire que tu t’attendais à ce qu’elle rigole à tes commentaires. Ça semblait vraiment l’amuser ou, du moins, TU l’amusais – pour l’instant. Pendant ces longues et désagréables secondes qui se sont écoulées entre son rire et la première réponse qui te fut fournie, tu te sentis comme l’un des bouffons de la Reine Rouge d’Alice au Pays des Merveilles : à n’importe quel moment, ton instinct te disait que ta tête pourrait être détachée de ton corps. Franchement, tu aurais préféré tomber dans un vrai nid à serpents, scorpions et mygales. C’étaient des animaux, ils auraient été plus faciles à maîtriser que cette femme et ses suiveurs. Tu ne savais, même pas, combien de personnes l’accompagnaient. Avec les gens de ce domaine, on ne pouvait que s’en méfier…

D’ailleurs, le semblant de réponse qu’on te fournit ne fut pas tellement à ton goût, parce qu’elle ne faisait que renforcer tes doutes : si cette femme n’était pas avec Ra’s Al Ghul ou Talia… avait-elle son propre groupuscule ? Était-elle un membre de plus, simplement, ou appartenait-elle à une autre organisation du même genre que celle parmi laquelle tu as erré un temps ? Elle savait. Elle semblait savoir, du moins, ce que la Ligue faisait, cessait de faire et où. De même, elle te connaissait et quelque chose te disait que ces informations ne s’arrêtaient pas à ton alias… Tu n’aimais pas te retrouver dans ce genre de situations, où tu te sentais, presque, comme un aveugle sans sa canne. Quoi qu’il en soit, les affirmations de cette femme te faisaient songer au fait que, soit c’était une méta-humaine, soit elle avait pataugé plus d’une fois dans un puits de Lazare. Les gens de son domaine étaient des excellents menteurs, mais tu doutais fortement du fait qu’elle puisse te mener en bateau, actuellement.

Cette femme était très âgée.
Et le manque d’informations à son sujet n’éclaircissait pas les choses. En tout cas, une chose était claire : ton aînée n’était pas patiente et avait la lame facile. Elle t’avait menacée avec deux différentes… Quand elle te demanda de faire passer le message à Batman, tu ne pus t’empêcher de froncer les sourcils et la dévisager. Genre, tu étais devenue le pigeon messager de l’autre abruti. Gardant ton air renfrogné, tu ne quittas pas des yeux la brune pendant qu’elle s’approchait, sabre en main et tendu en ta direction. Puis… à défaut de connaître les ambitions de cette femme et des hommes étant sous ses ordres, tu te doutais du sens que le mot Purge prenait en sortant de sa bouche. C’était une ancienne membre de la Ligue et elle, aussi, voulait purger le monde, mais… quelque chose clochait. Tu voulais savoir, mais pas ce soir – c’était trop tendax.

Elle aurait pu trancher ta gorge, si elle l’avait voulu.
Plein de fois, mais elle ne l’avait pas fait.
Elle s’était contentée de t’intimider.

Pourtant, une fois son arme rangée, elle te fournit une autre réponse qui, bien qu’elle ne t’apportait pas grande chose, t’étonna et fit naître autant de questions que les précédents propos : combien de temps faisait-il que cette femme était là ? Aurait-elle pu voir quelque chose si elle était venue avant ? Tu doutais du fait que ça puisse intéresser la Ligue, mais… est-ce que quelqu’un a vraiment pu voir quelque chose, au final ? Ou ces animaux étaient, simplement, téléportés ? Ça te frustrait, mais à un tel point !

Si vous nous connaissez aussi bien que vous le sous-entendez, vous comprendrez que Batman et une bonne partie de nos alliés vont faire tout le contraire de ce que vous demandez, uh ? J’en connais, même, qui vont se torcher avec ce que je leur dirais. lanças-tu, sans perdre ton air bougon – tu étais frustrée, il n’y avait pas à le dire. Ce n’est pas parce que je porte un masque de temps à autres que je m’entends avec lui, d’ailleurs. Ce n’est pas le grand amour, en ce moment, en fait. Mais… je ferais une exception pour vous.

Toi, y comprise.
Tu allais certainement être des premières à sauter dans le tas, si quelque chose se passait. Malgré l’ironie et la pointe d’humour dont tu tentais de faire preuve, tu ne pouvais pas t’empêcher de serrer la mâchoire pour retenir un petit grognement, à l’idée de devoir toucher un mot au concerné : tu allais le faire, oui, mais pas dans l’immédiat – ça, c’était clair. Vous n’étiez pas dans le meilleur des termes qui soient depuis ton départ et les choses n’ont pas changé, à ton retour. Tout comme pour cette femme : ça ne valait pas la peine de discuter davantage, parce que ça risquait de mal finir. Et ça ne risquait pas d’être le même type de disputes que tu avais autrefois avec Oliver – vous n’alliez pas vous taper sur la gueule et faire la paix au pieu, après. Non. Oh que non. Nope. Se disputer avec lui, ça n’en finissait jamais et, ce n’est pas que tu te souciais de son avis, mais… gagner sa confiance et son pardon n’était pas une chose aisée ; il n’en accordait pratiquement jamais et il le faisait à petites doses – et encore. Qui peut se vanter d’avoir le 100 % de la confiance de Bruce Wayne – non, pire, de Batman ? Personne. Il ne s’accorde même pas cette confiance à lui-même. Quoi que tu fasses, ce soir, tu auras quand même l’impression de fuir et d’être une lâche. Alors, tu ne pouvais qu’opter pour le choix le plus avisé et prudent : prendre retraite et/ou éviter toute forme de confrontation.

Ce n’est pas que je n’apprécie pas votre compagnie, mais je tiens à mon cou. Si je reste, je ne suis pas sûre de pouvoir le garder et j’ai d’autres chats à fouetter. ajoutas-tu, poussant un soupir tout en rajustant ta veste en cuir avant de remonter la fermeture éclair. Tu plissas les lèvres et haussas brièvement les sourcils, avant de poursuivre : Je vais faire comme si notre rencontre n’avait pas eu lieu. Je vous remercie quand même pour… ben… pour me permettre de garder la tête sur mes épaules, parce que c’est la seule chose que j’aurais, ce soir.

Retour à la case départ, pour tes affaires perso.
Et tu n’avais pas encore commencé à enquêter sur cette femme. Dire que tu avais beaucoup à faire, à trouver et à élucider était un euphémisme… Avant de partir ou de leur tourner le dos, tu voulais t’assurer qu’ils ne t’attaqueraient pas par-derrière. Lentement, tu fis quelques pas en arrière, sans quitter ton interlocutrice et ses hommes des yeux. Tu levas ton pouce par-dessus l’une de tes épaules, esquissant un léger sourire, lui signifiant que tu allais partir. Tu continuas de reculer et quand tu fus à une bonne distance, tu pivotas et commenças à partir. De cette façon, dans la direction où tu allais, tu ne les perdrais pas de vue et tu pourrais éviter d’éventuels coups fourrés.



PrezCarnet de bordVoix ★ Demandes rp ★ Couleur : Cornflowerblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ainsi meurent les animaux [Dinah]   Ainsi meurent les animaux [Dinah] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Ainsi meurent les animaux [Dinah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Animaux ] Amitié équine
» Les mots meurent d'ennui au fond des dictionnaires
» **Quand la gourmandise des animaux les mènent à l`ivresse**
» Animaux marin.
» Animaux sauvages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Fashion District :: Parc Robinson-