Forum Jeu de Rôle Batman



Harriet Pratt

Copperhead

Lady Shiva

Clayface

Bronze Tiger

Clock King

Maxie Zeus

Le Ventriloque

Lynx

Baby Doll

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Man-Bat

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Katana

Spoiler

Talon

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan
Derniers sujets
» Le Prince des Puzzles
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyAujourd'hui à 19:20 par Edward Nygma

» Topic des Blagues
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyAujourd'hui à 18:01 par Selina Kyle / Catwoman

» Dame corbeau sur un casino perchée (PV Amy)
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyAujourd'hui à 17:58 par Amerlyllian Die Rosenberg

» Votes du forum
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyAujourd'hui à 15:41 par Amerlyllian Die Rosenberg

» Le procureur, le monstre et le cambriolage (Public)
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyAujourd'hui à 3:42 par Harvey Dent / Double-Face

» La belle sanglante (Freya, Jason, Damian)
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyHier à 23:33 par Freya Nightsky

» L'homme qui tire plus vite que son ombre [PV]
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyHier à 20:02 par Floyd Lawton / Deadshot

» L'évasion d'Arkham City
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyHier à 19:41 par Dinah Laurel Lance

» Le mauvais fils ? [ Terminée ]
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyHier à 19:05 par Selina Kyle / Catwoman

» Sachiko Shinozaki
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyHier à 18:15 par Edward Nygma

» Une nuit en enfer
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyDim 18 Aoû - 19:49 par Amelia Underwood/The Owl

» Galerie de The Owl
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyDim 18 Aoû - 15:35 par Amelia Underwood/The Owl

» Boutique de réputation
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyDim 18 Aoû - 15:33 par Amelia Underwood/The Owl

» [Infos] Le Système de Réputation
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyDim 18 Aoû - 15:22 par Amerlyllian Die Rosenberg

» The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyDim 18 Aoû - 15:07 par Amelia Underwood/The Owl

» Journal de mission - Accès Robin
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyDim 18 Aoû - 12:05 par Damian Wayne / Robin

» Père et fils
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyDim 18 Aoû - 11:39 par Damian Wayne / Robin

» It's a Trap !! (Pv Ange)
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyDim 18 Aoû - 11:03 par Damian Wayne / Robin

» White night, quiet night. [Pv John Constantine]
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyDim 18 Aoû - 2:07 par Amerlyllian Die Rosenberg

» Premier pas dans la police. ( Pv Freya )
The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptySam 17 Aoû - 21:52 par Jason Todd/Arioch


Partagez
 

 The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poisonous owl
Féminin Messages : 139
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : ???

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Vos Alliés : : ►Batman
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptySam 26 Jan - 15:27

Quel horrible endroit. Il n'y a que la folie de Gotham pour laisser une bâtisse si noble se transformer en une moitié de carcasse. Elle souvenait des histoires qu'on lui racontait sur cet endroit, combien l'emprise de la Cour y fut total jusqu'à la venu d'un fou. L'odeur de la chair grillée emplissait les narines de chacun a la simple mention de cette endroit. Aujourd'hui, la pourriture se répandait le long du côté gauche du tribunal. Elle observait via ses jumelles la meilleure des approches possible.

Elle avait eu le temps de régénérer depuis son dernier saut à Arkham City, il y a trois jours. Son sommeil fut long dans le manoir, mais elle commençait à s'y faire. Depuis les hauteurs, elle remarqua une ouverture intéressante. Elle visait les archives cachés, ceux ajoutés pour les besoin de la Cour dans les sous-sols. Elle avait une vieille clé sur elle, a l'effigie d'une chouette. Le problème était que l'ouverture était sur le toit. Elle allait de voir descendre plus d'un étage.

Cette fois il n'était pas question d'être brutale, ni de laisser de traces de son passage. Encore moins de possibilité de la sentir arriver. Elle allait devoir limiter au maximum les saignements, limiter les morts ou les cacher correctement. Elle se craqua les doigts, l'horrible bruit parcourant la nuit. La nuque. Elle devrait impérativement briser la nuque. Pas de sang laissé sur le sol ainsi. Elle descendit lentement de son perchoir. Ses nombreuses années de danse classique se révélèrent fort utile pour la répartition du poids.

Elle était silencieuse, derrière un buisson. Un premier garde passa. Elle attrapa sa nuque en sortant de sa cachette et retournant sa tête à 180 degrés. Il avait une radio sur lui. Bruyant. Mais toujours utile en cas de fuite. Elle allongea le corps sans vie dans les buissons, le cachant. Elle coupa la radio, la prenant avec elle. Elle n'avait aucune arme à feu sur elle, mais l'homme de main n'aurait plus besoin de la sienne. Elle plaça son arme à l'arrière de son pantalon avant de continuer d'avancer.

Elle se demanda intimement si toutes ces années de gymnastique étaient pour ce moment précis d'elle, grimpant le long de la façade d'un bâtiment. Elle savait qu'il y avait un garde en haut, semblant s'ennuyer. Il n'avait pas idée de ce qui lui tomberait dessus. Elle faisait de son mieux pour rester loin des fenêtres, dans l'obscurité qu'offraient certaines décoration. Elle se retrouva juste en-dessous du rebord du toit. Elle ferma les yeux, se concentrant sur son ouïe. Elle entendait les pas qui venaient vers elle. Une odeur de cigarette envahissait ses narines.

Elle rouvrit les yeux regardant au-dessus d'elle. Il fumait. Il se détendait, comme si sa tâche était simple. Elle sentait presque ses bras faiblir alors qu'il regardait le vague, cigarette en bouche. Si seulement il pouvait se retourner... Retourne-toi, il y a rien de ce côté, c'est ce que tu vois. Il le fit enfin, dans un soupire. Elle se saisit du rebord, remontant. Elle retenait sa respiration. Le vent froid de Gotham se levait. Elle avança en silence, ses pas dans les siens. Elle était dans son ombre. Il s'arrêta à l'autre rebord.

Elle le saisit brutalement par derrière, une main sur la bouche, l'autre à la base de la gorge. Elle le tira avec force vers l'arrière, comme pour le faire tomber avant de lui craquer avec le violence la nuque contre son genoux. Son corps était moue, sa tête ne semblant plus attaché que par la chaire de son cou. L'immonde craquement s'était perdu dans le vent tandis que les yeux du garde perdaient toutes lueurs de vie.

Elle le prit sur ses épaules, grimaçant poids. Elle l'amena près des conduits d'aération, cachant le corps entre les tuyaux. Elle le fouilla sommairement, trouvant des clés. Ses sens étaient en alertes, son ouïe à l'affût du moindre bruits. Ceux des talons aiguilles l’aiguillonnât vers un côté. Elle. Le chat. Depuis quand était-elle présente ? Sûrement trop Longtemps. Elle garda sa froideur et son calme, mettant les clés dans sa poche.

"Que veux-tu, Catwoman ? Dent ne possède guère d'objets de si grande fortune."

Pas à sa connaissance.



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 935
Date d'Inscription : 24/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Vos Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyLun 28 Jan - 21:12

I know. I'm too curious A Owl & Little Red & Catwoman Depuis mon passage chez Cobblepot j'ai certes eu le malheur de remarquer mon corps couvert de bleus, de sentir sous l'eau chaude les quelques entailles ayant ouvert ma peau et ... sentir une de mes épaules luxées, mais ! De découvrir par mes propres moyens que la Cour n'était pas aussi morte que cela. Que leur chef, Lincoln March, mort de manière à la fois magistrale et pathétique n'était qu'une pierre un peu stable de leur édifice. Ébranlés mais pas écroulés, ce qui n'arrange guère mes plans d'implosion de Arkham City et mon envie de briser les réseaux encore omniprésents dans East End. Peut-être devrai-je leur voler un bien assez précieux et faire porter le chapeau à l'un de leurs grands noms ? Si seulement je connaissais un de leurs grands noms. Le meilleur moyen de trouver cette information est malheureusement de guetter les allées et venues de cette petite chouette, grâce à mes sources restantes bloquées à Arkham City.
Et justement, on vient de me signaler sa présence près du tribunal Solomon Wayne ! La bonne aubaine, je ne suis pas si loin, et en plus, ça me donnera sans doute l'occasion de subtiliser quelques éléments à Harvey si tant est qu'il ne se trouve pas dans le coin ! Il risque de vouloir récupérer les plans et ça, c'est inenvisageable. Enfin bon, après quelques volées et enjambées dans l'ombre, me voilà sur les lieux et non loin de cette chère et tendre enfant. Pas vraiment tendre à vrai dire ... je la vois tout bonnement rompre les cervicales d'un homme de Dent dans un joli craquement. Ceci fait, elle le jette dans un coin et le fouille, comme si de rien n'était.
« Ce n'est pas parce qu'il a l'air débraillé et qu'il est légèrement cinglé, qu'il n'a pas des objets d'intérêts, ma jolie. »
Je m'avance vers elle, sortant des ombres et marchant tranquillement sur ce carrelage noir et blanc d'un lent déhanché. Salut, je suis Catwoman. On s'est déjà rencontrées, chez le Pingouin. Ah mais je n'ai pas besoin de me présenter, tu te souviens de moi. En tout cas, tu n'as pas l'air de m'apprécier. Comme je te comprends. Les oiseaux et les chats s'entendent rarement bien dans leur état le plus sauvage ... et tu ne m'as guère l'air comestible alors sois rassurée, je n'ai pas envie de mettre ta chair sous ma dent. Je cherche plutôt à savoir ce que tu viens faire ici.
« Mais tu es nettement plus intéressante. Et plus hardie. »
Qu'est-ce que tes copains ou tes ex copains ont caché dans ce vieux tribunal ? Y aurait-il la présence de pièces secrètes ? De papiers pouvant se vendre des milliers de dollars à un quelconque détracteur ? Ou bien le moyen de faire sauter les murs de Arkham City ? Je penche mon corps sur le côté pour m'étirer et faire mine d'être fichtrement fatiguée !
« Aller, je peux sans doute t'aider. Nous avons chacune nos intérêts et des compétences complémentaires. »
Je baisse d'un ton, me faisant plus intime autant dans la parole que dans l'approche de sa personne. Néanmoins, je reste sur mes gardes. Pas envie de recevoir une giclée d'on ne sait quel produit chimique. Subtilement, une de mes griffes passe sur son épaule couverte.
« Et peut-être une envie commune ... de découverte de vilains petits secrets. »
Je suis curieuse, je ne le cache pas. Que peut-on bien trouver dans ce bâtiment laissé à la merci de fous et sanguinaires comme Harvey et sa clique ? J'ai malheureusement le déplaisir de découvrir que nous ne sommes plus seules et dois donc oublier mes petites formalités diplomatiques. Car le bruit d'un roulis parvient à nos oreilles, ainsi qu'à celles d'un des sbires de Double Face :
« Il'y'a quelqu'un ?
- Shhhhh ... »
L'homme ne se dirige pas vers nous, laissant sa lampe torche aller plutôt vers la droite. Moi, je ne bouge pas, restant dans l'ombre, fondue dans le noir offert par la nuit. Qui donc est cette petite souris ...

© Crimson Day



The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) IxvW   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) Tumblr_mt4ri5NKLy1qbmp7lo4_250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau Membre
Masculin Messages : 90
Date d'Inscription : 11/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justiciere
☠ Relations conflictuelles :: ► Son père et les méchants
♣ Vos Alliés : : ► Stephanie Brown, Cassandra Cain, Tim Drake, Batman et pas mal de héros.
Harper Row | Bluebird
Harper Row | Bluebird
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyVen 1 Fév - 17:23



What the fuck ?!!
Tim Drake
Mon héros !!!
Encore une autre journée dans Arkham City, dans cet Enfer qu’Hugo Strange et le Maire avaient créé pour leur désir et leur impuissance face à la criminalité. Pourtant, Batman et compagnies étaient là pour assurer la sécurité en ville avec l’aide du GCPD. Bien sûr, ça n’empêchait pas certains criminels de toujours commettre des crimes. Cependant, la création du projet Arkham City n’allait rien changer pour autant. Sacrifier trois quartiers de Gotham City pour en faire une prison géante, une idée stupide et irréfléchie surtout pour ceux vivant là-bas et n’ayant rien demandé à personne. Cela faisait déjà un moment que la rousse s’y trouvait et qu’elle pouvait constater que le comportement criminel de beaucoup s’intensifier. En effet, des gangs se forment pour prendre le pouvoir de rues ou de lieux, des crimes horribles sont commis et rien pour les stopper n’a été créé. Les TYGERS survolent Arkham City avec leurs hélicoptères, mais ils n’interviennent pas du tout. Les héros, ils étaient là, quelque part et luttant contre le mal du mieux qu’ils peuvent afin que Strange ne les remarquent pas ainsi que les Super-Criminels tel que Le Joker ou Two-Face. Carrie avait pu rencontrer Red Robin et obtenir une aide pour réussir sa mission, en plus d’obtenir un batgrappin plutôt styler. Ce fut une rencontre plutôt spéciale, mais intéressante pour son avenir en tant que justicière. Cette rencontre avait permis à Caroline de se motiver à faire beaucoup plus et à mieux combattre le crime, sans chercher à fuir ou à abandonner en cas de coups durs. S’entraîner, c’était le seul moyen de devenir plus forte et surtout, être prise au sérieux à la prochaine rencontre d’un héros ou d’un méchant.

Carrie marchait dans les rues sombres de Burnley, toujours en quête d’un affrontement contre des criminels ou d’aider quelqu’un ayant des soucis. Elle ne pouvait toujours pas se contenter de rester caché et de fuir pour semer ses poursuivants. En plus de cela, la rousse avait appris à se battre avec quelques arts martiaux et elle savait parfaitement utiliser son lance-pierre comme Green Arrow qui manie à la perfection son arc. Il fallait prendre des risques, elle l’avait déjà fait, il y a quelques jours et même si ça fait mal de se faire taper dessus, il faut apprendre à encaisser, mais aussi à riposter. Se déplaçant, un type appelle à l’aide, se déplaçant rapidement, elle voit un pauvre homme se fait agresser par un type armé d’un couteau. Ni une ni deux, la rouquine utilise son lance-pierre pour le désarmer, quand c’est fait, elle fonce dessus et se bat contre lui. Utilisant une technique de projection, elle l’envoie valser contre un mur, après tout, la ruelle était étroite avant de l’assommer d’un coup de pied au visage. L’inconnu la remercie avant de partir de cet endroit. La jeune étudiante se sentit satisfaite de cette réussite. Ce type semblait être un homme du Two-Face à cause de sa tenue et de son masque un peu spécial. Utilisant le batgrappin, elle va sur un toit et au loin, elle voit quelqu’un de spécial et qu’elle a souvent entendu parler. En effet, Caroline voit Catwoman se déplaçait vers le nord du quartier. Là-bas, il y avait le tribunal de Solomon Wayne. Peut-être qu’elle n’y allait pas ou peut-être que si, en tout cas, la jeune fille allait la suivre en étant très curieuse de savoir ce qu’elle pouvait faire en ces lieux.

La suivant discrètement, Carrie la voit pénétrer dans le tribunal Solomon Wayne et elle pouvait bien se demander ce qu’elle fait dans la planque d’Harvey Dent. C’était plutôt risqué, il pourrait revenir tôt ou tard avec ses hommes de main et encore, certains devaient surveiller les lieux. Ce n’était pas le moment de se poser des questions, elle se mettait peut-être en danger. Carrie décide d’y aller également afin d’assister la Féline si elle devait avoir des soucis. Aider Catwoman, ça pourrait être sympa sauf si ça devenait l’inverse, Catwoman sauvant Carrie. D’ailleurs, elle n’avait pas encore trouvé de pseudo de justicière et impossible de s’autoproclamer Robin, ça pourrait mettre certains en colère. Entrant dans le tribunal par une fenêtre à l’étage, la rousse se déplace discrètement et cherche après la voleuse professionnelle. Le visage de Carrie était couvert par sa capuche et elle portait un masque autour des yeux comme Robin. Descendant, elle se faufile dans l’obscurité de la salle et regarde au loin. Catwoman semblait discuter avec une fille, plutôt mystérieuse. Elles semblent se connaître, mais il y a une sorte de méfiance entre les deux. En effet, elles se tenaient à une certaine distance de sécurité et leur discussion semblait être une sorte de négociation que de retrouvailles entre copines. La rousse s’est peut-être imaginé des choses et que la brune ne craignait rien, dommage, elle qui voulait jouer les sauveuses de chatte. Soudain, elle entend un bruit à sa gauche et une voix masculine se fait entendre. Un des hommes de Double Face, il utilise sa lampe torche dont la lumière manque d’éclairer totalement Carrie. Par réflexe, elle s’était déjà caché derrière une caisse. Malheureusement, l’homme se déplace dans sa direction et il n’allait pas en changer vu qu’il pense trouver quelqu’un. Patience, patience. Le voilà en train de passer devant elle, cherchant un minimum quelqu’un avec sa lampe torche. Si elle veut être tranquille et repartir en paix, il fallait l’assommer et par chance, il n’était pas armé. Voulant le surprendre par-derrière, elle marche sur un bout de bois et le voilà qui se retourne rapidement. Pas le choix.

« Yippee-ki-yay, pauvre con ! » Elle lui donne un coup de pied sur le coin de son genou gauche et lui met une droite en pleine face, mais son masque fait mal au poing de la rousse. Il la chope et la balance contre les caisses. « Espèce de petite conne, je vais t’apprendre qu’on ne s’infiltre pas chez monsieur Dent ! ». Carrie utilise son grappin dont le câble passe entre ses jambes, cet idiot ne cherche pas à comprendre pensant qu’elle a raté son coup avec brio. Le crochet s’est accroché à une autre caisse et utilisant le mécanisme du retour du crochet, elle propulse la caisse contre l’homme avant que ce dernier l’attrape par la gorge. Il s’écroule au sol, le voilà KO et la rousse affiche un sourire de satisfaction. Finalement, ce gadget ne sert pas qu’à grappin sur le toit, avec un peu d’imagination, il puisse servir à pas mal de chose. Se relevant, elle se frotte les vêtements un peu sales et range le grappin que Red Robin lui avait donné. Elle se met à la fouiller afin de trouver quelque chose d’intéressant. « Hum…Hormis ta lampe torche, tu n’as rien de spécial sur toi, c’est décevant. ». La rousse entend du bruit derrière elle et ramasse un morceau de bois discrètement et prête à s’en servir pour se défendre si nécessaire.


MADE BY FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poisonous owl
Féminin Messages : 139
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : ???

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Vos Alliés : : ►Batman
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptySam 2 Fév - 18:27

Il était étrange de voir un chat négocier avec une carcasse. Encore plus de faire les yeux doux, dans une sorte de séduction qui ne cachait même pas ses arrière-pensées obscènes. Elle n'aimait guère l'idée d'avoir cette créature retord auprès d'elle, elle l'avait vu tourner et retourner sa veste chez Cobblepot. Mais d'un autre côté, elle connaissait le potentiel du système de sécurité des archives secrets et Catwoman avait peut-être ce qu'il fallait pour passer.

"Il y a quelqu'un ?"

Mais elle réfléchirait à tout ça dans le noir. Le noir de la nuit, cachée dans les recoins inavoués de Gotham. Ses multiples ombres, ses multiples secrets. Elle marchait dans un silence de mort jusqu'à la source du bruit. Juste un geste, sec.et macabre, et ce serait fini. Et elle pourrait réfléchir alors que l'adrénaline faisait son effet, rendant sa perception du temps distordue et dissolue. Le bruit de lutte en revanche... Il ne la rassurait guère. Elle voulait que cette soirée soit sous le signe de la discrétion et de ce qu'elle voyait, quelqu'un l'en empêchait.

Lance-grappin, caisses détruites, tenue de mauvais goût... Encore des justiciers amateurs qui ne réfléchissent pas. Un autre enfant de Gotham qui pense qu'un costume lui donnera de grand pouvoirs et le droit de répandre sa vision de la justice. Elle s'avançait, toujours dans l'ombre, mais ses pas se faisaient maintenant entendre. Pauvre enfant, s'accrochant à sa planche comme à sa vie. Et voilà que sortait de l'obscurité un hiboux. Un hiboux aux yeux vides, qui avançait lentement mais avec précision.

Crack !

Ceci était le bruit de la collision entre un masque très résistant et une planche qui n'en n'avait plus pour très longtemps. Dans un petit bruit de désapprobation, elle prit les reste de la planche des mains de la jeune enfant rousse, la posant avec délicatesse sur une autre planche. Pour cesser le cycle du vacarme. Mais son regard sous les yeux vides de son masque était plein de critiques. Elle continuait d'avancer jusqu'à se retrouver au-dessus du corps inconscients du garde.

Elle posa son pieds avec violence sur la nuque de l'homme à terre. Le craquement sinistre pouvait envahir leurs oreilles. Elle se saisit de l'enfant par le col, l'obligeant à la regarder dans les yeux vides du masque. A voir un hiboux de plus près. A subir sa remontrance pour tout le bruit qu'elle venait de faire. Qui que soit cette enfant. Qu'elle soit avec Catwoman ou en solo. Elle n'avait pas le luxe de faire du bruit si elle voulait arriver en bas.

"Silence. Plus un bruit. Tu vas en attirer d'autres et tu seras seule responsable pour la suite."

Elle la repoussa, se tournant vers d'autres ombres. Elle avait toujours le cas du chat a discuter. Elle allait avoir besoin d'accepter de l'avoir de son côté plutôt qu'une course insensé jusqu'en bas. Quand à cette gamine, elle fera ce qu'elle veut de leurs conversation. Elle devait arriver en bas et trouver les anciennes archives.

"Nous devons aller en bas. Tu seras libre de faire ce que tu veux de ce que tu y trouveras. Je sais déjà ce que je cherche."

Le chat était prévenu.



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 935
Date d'Inscription : 24/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Vos Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyMar 5 Fév - 20:52

I know. I'm too curious A Owl & Little Red & Catwoman Ok, peut-être que nous ne sommes pas parties sur de bonnes bases, mais ce n'est pas la peine de me snober comme ça, surtout pour aller chercher l'origine de ce petit remue ménage ! J'ose espérer que cela en vaut la peine. Je la suis donc sans vraiment dire mot, bien consciente que trop de vacarme risque de ramener plus qu'un simple garde. Mais, je suis intriguée par ce qu'il se passe en suivant. L'approche de ce hibou, cette touffe de cheveux rousse que j'ai entraperçu semblent plus ou moins se mettre d'accord sur les lignes à suivre à grands coups de planche et de face à face. Moi, je reste dans l'ombre et prête à me défiler au besoin. Bon, ça a l'air de se régler sans trop d'accrocs, donc pas besoin de partir sans demander mon reste; tant mieux cela m'aurait un peu gêné alors que je commence une nouvelle histoire avec cette intrigante qui ne semble de hibou que par son masque.
« Intéressant. »
Ma voix sort finalement des ombres. J'avance ensuite pour être à vue de l'intruse (tout aussi intruse que nous en y pensant), avant de porter toute mon attention vers le hibou qui encore une fois, a tué une personne d'un coup sec à la nuque. Après les mains, le pied. Remarquable. La prochaine fois, ce sera avec le coude ? Le genou ? Un corps si frêle avec autant de force a le don de me mettre sur mes gardes mais aussi d'attiser ma curiosité. Je veux savoir d'où elle tient une telle force, ça pourrait être intéressant pour ... mes futurs clients ?
« Oh ne t'inquiète pas, je tiens bel et bien à t'aider sur ce coup, joli hibou. Mais ... »
Je me penche vers la petite rousse. Qui est-ce ? Elle semble munie de matériel appartenant à la Bat-Family, ce masque ... et pourtant ...
« Mh ... tu ressembles à un Robin et pourtant tu n'as pas l'air d'en avoir l'entraînement. Un copycat ? »
Je me tourne de nouveau vers ma future partenaire en faisant la moue. Je n'ai guère envie d'avoir un membre plus ou moins proche de Batman dans les pattes à vrai dire. C'est déjà assez compliqué avec les chevalier noir, alors de là à me faire engueuler pour ne pas avoir fait un travail de baby sitter pour lequel je n'ai même pas postulé ... je soupire et roule des yeux.
« Je promets que cette fille n'était pas prévue au programme. »
Ce qui est entièrement vrai. Oh je suis sûre qu'elle se fout indubitablement de ma justification, malgré tout je préfère rester honnête et gagner peu à peu sa confiance. Qui sait, nous serons sans doute amenées à croiser à nouveau nos chemins et, à nous aider mutuellement comme ce soir pour ferrer un plus gros poisson. Mes doigts viennent flirter avec certains rangements de ma ceinture et, j'en sors un petit dispositif capable de faire craquer les plus belles serrures. Qu'elles soient artisanales, ou bien numériques; un vrai couteau suisse pour voleurs.
« En tout cas tu me donnes le début de marche à suivre et je m'occupe de ton léger problème d'accès. »
Oh je suis sûre qu'en ce moment, vous me jugez. Aider un membre de la Cour des Hiboux, une tueuse de sang froid de surcroit ! J'ai malheureusement besoin de connaître leurs secrets afin de planifier avec les personnes que je sais compétente, leur éventuel retour. Peut-être m'aideront-ils à faire tomber Arkham City malgré eux. Ou peut-être que je pourrai narguer la Bat-Family avec ce panel informatif jusque là inconnu pour eux. Puis, je saute de manière gracieuse jusqu'à cette petite rousse se prenant pour un Batman en herbe. Je lui touche le bout du nez de l'index et la fixe de mes yeux brillant sous l'excitation de ce futur casse qui semble fort enrichissant :
« Quant à toi, reste sage. Harvey n'est pas du genre tendre ... surtout avec les rousses.  »
Petite référence à Vicky Vale.
« Si tu restes, tu es discrète. Tu as vu comment a fini cet homme et cette planche alors n'abuse pas de ta chance insolente ma jolie. Et, je refuse qu'on me mette ta mort sur le dos. »
Sur ces mots, je suis mademoiselle hibou, non sans rester sur mes gardes. En espérant que ces fichus petits gardes ne se décideront pas à aller regarder où se trouvent les différents cadavres. Je n'ai pas l'impression que nous sommes suivis par la petite. Peut-être est-elle partie, ou cherche-t-elle un autre moyen de faire ce qu'elle voulait faire dans le tribunal. En tout cas, personne ne pourra me faire le reproche de ne pas avoir fait l'effort de lui proposer un moyen de rester en sécurité. Si toutefois on a arrive à rester en sécurité ...
© Crimson Day



The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) IxvW   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) Tumblr_mt4ri5NKLy1qbmp7lo4_250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Poisonous owl
Féminin Messages : 139
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : ???

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Vos Alliés : : ►Batman
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyDim 10 Mar - 0:12

C'était l'histoire d'un chat et d'un hibou dans la nuit, hantant l'obscurité d'un tribunal entre les griffes d'un fou brisé. Le chat ne savait pas ce qu'il cherchait mais était confiant. Le hibou avait déjà son objectif en tête et possédait les moyens d'y parvenir. Et ce hibou savait que la tâche serait rude. Oui, elle osait à peine imaginer les conséquences si elles venaient à croiser le maître des lieux. Sûrement un procès dont le seul juge serait une pièce autrefois truquée. Alors qu'elle avançait dans les ténèbres, ignorant la jeune rousse ayant certainement fui, elle s'arrêta en face d'une grille d'aération. Elle sortit une de ses lame, commençant lentement à dévisser l'entrée. "Nous allons passer par là, le plus important est de descendre dans les archives."

Avec son petit corps frêle d'Underwood, elle entrerait sans le moindre problème dans ce conduit. Petite, légère, semblant si facile à briser. Sous le masque, ses traits juvéniles n'aidait guère à estimer correctement son âge. Mais elle avait son masque sur le visage. Elle avait cette carrure d'enfant, une voix douce et fluette, et aucune forme adultes qui pourraient manifester son sexe sans l'entendre parler. Et même lorsqu'elle parlait, seul son accent de la haute société gothamite pouvait indiquer quelque chose. Sauf qu'il était noyé dans un accent britannique qu'elle avait finit par naturellement prendre. Même dans son langage elle utilisait le vocabulaire du pays de Shakespeare. Mais certaines choses ne trompaient pas. Il n'y avait que les gothamite pour garder la tête froide dans cette situation.

Elle entra la première, avantagée par sa petit taille et sa souplesse de gymnaste. Un souvenir lui revenait, de la dernière fois qu'elle avait eu autant d'avantage lié à son physique. C'était en Angleterre. Elles avaient oublié les clés à l'intérieur de l'appartement et Gabrielle n'osait pas enfoncer la porte ou forcer la serrure. Elle lui avait rappelé qu'elles avaient payé une caution, ce n'était pas pour la perdre. Elles ont donc dû la faire passer, elle, par l'ouverture qu'elles avaient conçue pour le chat installée sur la fenêtre. Parce qu'elle était la plus petite et fine des deux. Dans toutes les histoires où elle devait passer par des trous, un chat devait être inclus. Elle arriva au bout du conduit, arrivant à la première descente. Elle plaça ses bras de chaque côté de la parois, de même pour ses pieds.

Et elle se laissa glisser. Toujours plus bas. Ses mains commençaient à chauffer et elle sentait ses semelles avoir du mal à tenir la friction. Elle sentait progressivement un liquide qui semblait faciliter sa descente. Une fois en bas, elle examina ses mains. Du sang. Elle regarda le long du conduit. Du sang le long de la tôle. Elle soupira, commençant sortir un bandage d'une poche intérieur de son manteau et banda les dégâts. "Problématique."



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 935
Date d'Inscription : 24/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Vos Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyMar 12 Mar - 20:03

I know. I'm too curious A Owl & Little Red & Catwoman J'arque les sourcils face à la prise d'initiative de la demoiselle. Non pas que je me montre passive et suiveuse, mais je veux voir si ce petit hibou est bien le prédateur affuté qu'il prétend être. Le coup du conduit n'est pas une mauvaise idée mais je pense qu'elle sous estime mes capacités d'adaptation et ma souplesse. Ainsi que mon ingéniosité mais soit. Je la regarde donc descendre à s'en saigner les mains, visiblement sûre de pouvoir se débrouiller seule. À son aise. Je lève les yeux au ciel, avant de commencer à sortir mon grappin à aimant. Et je descends sans mal jusqu'au sol où se trouve maintenant le petit hibou. Une pression sur le dispositif et l'aimant se détache, avant que toute la cordée ne revienne pour se ranger dans son réceptacle que je tends vers les hauteurs.
« Tout dépend de comment tu fais face au problème, chérie. »
C'est à dire demander de l'aide, mais oh c'est vrai, à Gotham les femmes sont rarement du genre à demander de l'aide ou à être reconnaissantes envers leurs semblables. Ça ne lui fera pas de mal d'être un peu piquée dans sa fierté. Bien. Nous sommes donc dans une salle. Utile, mais pas assez précis. J'avance dans cette même salle en jouant des hanches pour danser. Au loin, on peut voir une sorte de porte qui semble avoir été maltraitée à de nombreuses reprises, en dénote les cabosses, les traces noires et raclés sur sa surface. Néanmoins, elle ne semble pas avoir bougé d'un centimètre. Je me permets de mettre mon module de lunettes en route, précaution face aux petits cadeaux qu'Harvey et sa bande auraient pu laisser pour sécuriser les lieux. La petite chouette peut voir mon sourire illuminer mes traits de manière significative, et pour cause.
« Oh Harvey. Petit coquin. Tu pensais m'avoir avec un système aussi banal ? »
Quelques petits lasers de détection de mouvements censés déclencher des dispositifs à haute déflagration et quelques mines à pressions servent de maigre sécurité entre nous et cette porte. Je m'attelle donc à m'occuper de ces petits détails en jouant des jambes et bras dans des volutes et arabesques parfois vives, parfois lentes. Même le musée de Gotham se montre plus tatillon dans la préservation de ses trésors. Il doit manquer de moyens, pauvre chéri. Et me voilà au pas de la porte, en train de dégommer avec allégresse ces petits attrape nigauds mis en place par Double Face pour ouvrir le chemin à la demoiselle. Des petits cliquetis ou crépitements distincts se font entendre.
« Bon, ça, c'est dans mes cordes. Mais cette porte ... ? »
Je me tourne vers ladite porte. Belle facture, si l'on se perd dans les détails du dessus où, un hibou est sculpté sur un bouclier, posé sur une lampe et entouré de ce qui semble être des feuilles d'olivier. La porte en elle-même semble lourde, faite d'un métal de bonne épaisseur, sans doute du bronze ou de l'étain. C'est bien ma veine. Je remarque tout de même un ensemble fait de deux serrures identiques.
« Et en plus, il y a deux serrures ... mais. »
Je m'empare de ma petite lampe torche et regarde à l'intérieur du mécanisme. Des deux côtés, il semble y avoir le même système de levier demandant de connaître les exactes pressions à exercer en haut, bas, droite et gauche pour espérer ouvrir cette chose. Vient ensuite la vision de sang séché et une odeur de viande pourrie. Je plisse les yeux, blasée.
« Tes amis ont eu la présence d'esprit de bien piéger les éventuels voleurs. Il faut connaître l'exacte combinaison de pressions, le faire sûrement en synchrone, sous peine de perdre sa main. »
J'essaie de passer une barre en fer laissée à l'abandon pour tenter d'effectuer une pression au hasard. Le mécanisme se met en route et bute dans un fracas métallique contre l'objet. Il fallait bien que j'essaie quelque chose, que ce soit bruyant ou non. Je soupire et me tourne vers la si sympathique petite chouette, en faisant la moue.
« Vous êtes toujours aussi tranchants et masochistes quand il s'agit d'utiliser des systèmes de sécurité ? Parce que je ne connais personne qui aime se faire trancher la main. »

© Crimson Day



The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) IxvW   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) Tumblr_mt4ri5NKLy1qbmp7lo4_250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Poisonous owl
Féminin Messages : 139
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : ???

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Vos Alliés : : ►Batman
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyMer 13 Mar - 10:56

Elle pouvait voir en quoi elle limitait avec son manque d'entraînement en voyant les prouesses de Catwoman. Elle avait beau voir dans le noir, elle ne pourrait rien faire sans quelques gadgets du genre. Elle avouait songer parfois à se faire son Owl-grappin mais l'instant d'après trouver ça ridicule. Et faire comme si elle n'y avait jamais pensé également. Mais voir le chat bouger avec cette aisance et désactiver chaque pièges avec finesse et savoir faire ne pouvait que l'impressionner. Elle regarda ses mains un instant. C'est vrai qu'un grappin serait bien pour éviter ce genre de situation ridicule. Elle renifla le bandage. Elle pouvait commencer à sentir l'odeur de l'ammoniac à travers... Mais elle devait vraiment se rapprocher pour le sentir. Rien de bien alarmant pour l'instant. Elle se redressa, allant vers le chat d'un pas assez rapide, observant autour d'elle.

Elle avouait craindre un piège vraiment efficace qui pourrait s'activer à tout moment. Elle connaissait la Cour et son amour des portes secrètes, mais elle connaissait surtout les Underwood et leur obsession des pièges. Et à chaque pas sans la moindre plaque de pression, elle centrait de plus en plus son regard vers la porte de bronze. Le chat l'étudiait sous tout les angles. Plaques de pressions au niveau des feuilles d'Olivier, deux serrures et une odeur de sang venant s'immiscer dans son nez. C'est ce qu'elle craignait. Conception Underwood. Quand Catwoman testa le mécanisme et provoqua un bruit à en réveiller les morts, elle s'approcha de la porte dans l'espoir de trouver un petit signe qui pourrait l'aider à connaître le nom de son créateur. "La Cour n'aime pas vraiment ce genre de tours, ils préfèrent les hybrides. Les Underwood en revanche ont toujours étaient plus paranoïaque et tranchant sur la question." Ce fut son seul commentaire alors voyait enfin ce qu'elle cherchait.

Une inscription, cachée dans une rose qui était elle-même cachée dans un coin de la porte. Encrassée par la suie. Elle nettoya rapidement le noir, lui permettant de lire avec plus d'attention l'inscription. À ma bien aimée Rose. "Si il y avait un dieu je le remercierais. Je sais lequel des Underwood a conçu la porte et le piège, je devrais pouvoir l'ouvrir sans risque." Elle entendit les portes s'ouvrir, les autres. Avec des hommes. Sûrement armées. Elle soupira, sortant sa clé de son sac. "Pardonnez-moi de demander ça, mais il faudrait les occuper pendant que j'ouvre. Ne vous en faites pas, mes mains repousseront si j’échoue." Elle mit la clé dans la serrure gauche, son ancêtre étant gauchère. Elle se concentra sur les bruits mécaniques que faisaient la porte. Elle ne savait pas sur quoi David Underwood avait basé cette partie là. Un tour... Doux tours... Des coups de feu et un troisième tour. Quatre tour. Click ! Elle cessa de faire tourner, regardant les feuilles sortir, d'autres s'enfoncer.

Un autre coup de feu, du sang giclant sur la porte. Mais elle l'entendait. Le tic-tic. Oh non... Elle enfonça une des feuilles. Deux autres en sortait. Oh non, elle détestait ce genre d'énigmes. Elle les détestait vraiment. Depuis enfant elle les détestait. Elle prit une grande inspiration et commença à appuyer sur les feuilles, cherchant lesquels faisaient quoi. Elle savait déjà qu'il fallait enfoncer toutes les feuilles, sinon le mécanisme des lames s'activerait d'un coup. Elle l'entendait, le tic-tic alors qu'elle essayait de résoudre le puzzle. Une feuille enfoncée. Deux autres suivaient. Une autre feuille enfoncée. Oh qu'elle détestait ça ! Puis elle se souvenait des mots de Catwoman. En synchrone. Elle enfonça deux des feuilles en même temps, les faisant toutes rentrer et stoppant net la lame qui allait lui retirer ses mains.

Elle éloigna doucement ses mains, craignant que le mécanisme ne reparte. La lame rotative se  rangea et la porte se déverrouilla, faisant un bruit de frottement alors qu'elle s'ouvrait. Elle  inspira puis expira, se tournant vers son acolyte du soir. Qui avait réglé le problème des hommes armés. Qui la regardait. Elle se regarda. Elle constata ainsi que les balles avaient trouées son torse. Elle ouvrir légèrement son manteau et lâcha un soupire audible pour tous dans la pièce. "Lequel d'entre vous a troué ma chemise préférée ?" Néanmoins, l'odeur de poison devenait plus pesante d'un coup. Elle en agressait les narines. Elle regarda de nouveau le chat. "J'espère que vous avez un masque à gaz."



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 935
Date d'Inscription : 24/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Vos Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptySam 16 Mar - 12:56

I know. I'm too curious A Owl & Little Red & Catwoman Ainsi, les Underwood sont à l'origine de ces serrures élaborées. J'ai déjà entendu ce nom quelque part ... dans les grandes familles de Gotham. Non je ne m'intéresse pas comme nombre de gens aux potins et histoires sordides liées à ces noms, mais plutôt à leurs études, et à ce genre de tour de conception tout bonnement fascinant. Mais soudain, alors que je l'écoute exprimer son admiration, j'entends les hommes de Double Face venir en trombe vers notre position. Ils ont dû entendre ce violent bruit métallique issu de mon fait. Je hausse les épaules face au constat de dame hibou, bien évidemment consciente du fait, et que si jamais celle-ci se fait trouer, je serai légèrement bloquée face à cette porte et ... face à un Harvey hargneux. Cependant sa remarque sur la repousse de ses mains m'intrigue ... Serait-elle meta-humaine ?
« Des mains qui repoussent ? Ce serait une première. »
Mon fouet se détache de mes hanches, le temps de mon petit rire et du jaugé de la situation. À vrai dire, des mains qui repoussent, je n'en ai jamais vu. Des queues de lézard, des salamandres ou des lombrics oui, mais des humains ... enfin bref. Marchons vers ces hommes patibulaires et sans gêne.
« Je vais les retenir. Après tout, nous sommes embarquées dans la même galère, joli hibou. »
Mon fouet claque de plus belle et c'est sans attendre ne serait-ce une volée de leurs balles que les premières armes tombent, ou mains et yeux sont touchés par le cuir. Je passe entre eux avec agilité, me reprenant parfois sur quelques épaules ou tête pour enchaîner sur des coups de pieds volés ou bien des petits coups de griffe bien placés. Mais plus je reste sur place, plus je sens une odeur de sang et de produit chimique mélangés. J'ai l'impression de délirer. Non, c'est vraiment une odeur chimique, forte, qui se dégage au niveau de la porte. Je tourne un moment la tête nerveusement pour observer le hibou, toujours en vie et en train de s'amuser (d'une certaine manière) avec la porte, malgré des trous dans sa chemise. Est-elle seulement vivante ?

Je ne réfléchis pas plus que de raison, m'emparant de mon masque portatif alors que je mets hors d'état de nuire un autre des sbires de Harvey. Ma survie prévaut bien plus que de me pencher de manière philosophique et logique sur la possibilité de vie et de mort pour ce hibou. Rapidement, je remarque un autre phénomène. Les hommes autour de moi commencent à avoir des mouvements bien plus brouillons, et je remarque même certains être parcourus par des spasmes jusqu'à en tomber à terre dans un simili d'état tétanique. J'ouvre grand mes yeux face à ce spectacle macabre, tandis que certains face à l'urgence de la situation se mettent à reculer vers les escaliers, là où l'odeur semble être la moins persistante. Lorsque la jeune femme se remet finalement à parler, je la regarde, assez étonnée. Nom de dieu, mais regardez elle est encore vivante. Ce n'est physiquement pas possible ? ! Je touche du bout de ma griffe mon masque pour répondre à sa question. Je tousse quelque peu néanmoins, car j'ai inhalé quelques vapeurs le temps de prendre conscience du danger.
« La vache. Soit je suis en train de délirer, soit vous êtes une meta-humaine.  C'est impossible ? ! »
Non, recentre toi Selina. Tu sais très bien qu'en cette époque, on peut trouver des hommes volant portant un slip au dessus de leur costume, ou bien des êtres qui sont complètement immolés par le feu vingt quatre heures sur vingt quatre. Pendant ce temps là, je reste quand même alerte et j'esquive comme je peux les quelques récalcitrants qui tentent encore de faire barrage entre nous et cette porte maintenant débloquée.
« C'est tendance de se prendre pour un four à gaz à la Cour ? Ou c'est juste vous ?»
Je blague, mais ça reste tout de même étrange et vraiment flippant. Que se passerait-il si on la massacrait en pleine rue. Est-ce que tout un quartier pourrait en crever. Je secoue la tête et je grogne de mécontentement.
« Si j'avais su ...
- Si tu avais su quoi, petit chat. »
Mon sang se fige. Plusieurs hommes, cette fois plus lourdement armés arrivent dans la pièce, suivi d'un homme paré d'un élégant costume, mais à la face à demi brûlée et éclatée. Harvey. Je regarde les hommes aux casques de protection avec masque intégrés, munis de gants électriques, ou de mitraillettes uzi. Ils forment un arc de cercle avant que nous n'ayons le temps de les contrer ou repousser, ne nous laissant guère d'autre option que de nous retrouver avec la porte dans le dos. On se croirait en pleine nuit d'exécution.
« Oh Harvey, je vois que tu sais toujours accueillir tes invités avec beaucoup de charme et de tact.
- Toujours aussi charmante. Mais ça ne sauvera pas ton amie, ni ta peau. J'ai toujours voulu la sentir contre mon visage. »
Ma peau contre son demi visage détérioré. Mais pourquoi les hommes ont toujours des fantasmes louches, surtout les timbrés. Oswald ce sont les fesses, Harvey la peau ... je sais que les traumatismes et frustrations sont monnaie courante pour eux, mais de là à les faire subir de manière aussi honteuse, même pour eux c'est ... erm ... je souris tout de même en reculant d'un pas, voyant qu'Harvey n'a pas remarqué que la porte est maintenant ouverte. Je fais mine de me plaquer contre les abords pour l'induire d'autant plus en erreur. Et le voilà, en train de faire voler sa fameuse pièce devant nos yeux. C'est parti pour le topo du choix. Je roule des yeux.
« Alors chaton. Pile ou Face. »

© Crimson Day



The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) IxvW   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) Tumblr_mt4ri5NKLy1qbmp7lo4_250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Poisonous owl
Féminin Messages : 139
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : ???

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Vos Alliés : : ►Batman
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyDim 17 Mar - 13:10

Le chat était ainsi préparé à toute éventualité par le matériel, même si son esprit semblait avoir du mal à accepter ce qu'elle voyait. Une femme, à l'apparence juvénile debout avec plein de trous dans le corps. Elle s'examina rapidement pour constater l'ampleur des dégâts. Elle pouvait marcher et bouger les bras, mais elle doutait d'avoir autant de force que toute à l'heure. Elle pesta en constatant qu'une artère avait été touchée, coagulation déjà. Elle allait laisser beaucoup de traces avec sa perte de sang. Elle se recentra sur le chat, observant tout signe d'empoisonnement. Toussotement, à garder en tête. Puis vint une plaisanterie sur les fours et les chambres à gaz... "La Cour non, mais cela fait Furher au sein des Underwood." On ne pouvait lui en vouloir de saisir une pareille opportunité.

Mais elle déchanta bien vite en constatant que du monde était arrivé, paré de masque à gaz. Et un homme élégamment vêtu, avec une extravagance dans le choix des couleurs, ainsi qu'un visage ravagé. Elle laissa le chat l'occupé, se plaquant avec elle contre la porte. Déverrouillée certes mais encore fallait-il trouver la poignet. Elle laissa ses doigts parcourir le bronze, cherchant une gravure pouvant être rotatif. Ses doigts s’aidèrent du sang pour sentir un espacement dans cette oeuvre d'art. Puis elle la sentit. Mais elle ne la tourna pas encore. Son regard était sur le chat. Elle soupçonnait un dernier piège, et si c'était bien le cas le chat risquait d'en perdre la tête. Double face s'approcha, sa pièce en main. Le choix. Il demandait de choisir entre pile ou face.

"Les deux." Elle saisit l'épaule du chat et la força à genoux, tournant la poignet caché. Elle se laissa tomber en arrière, sentant une dernière lame passer au-dessus de sa tête. C'est bien ce qu'elle craignait, il manquait une deuxième clé après tout. Une fois à terre, elle se saisit rapidement de la porte et força pour la fermer. Rapidement, le poids des homme de Dent venait s'ajouter à celui du métal, rendant sa tâche bien plus ardue. Elle serra les dents, pressant toujours plus sur son corps pour essayer de fermer. Elle entendait les cris de Dent, les ordres, d'y mettre plus du leur. Elle regarda rapidement le mécanisme à côté de la porte. Elle inspira, fermant les yeux tout en gardant son dos contre la porte.

Le temps lui sembla plus lent, une nouvelle fois. Le mécanisme, bien que travaillé d'une main de maître, était vieux. Le temps l'avait fragilisé. Elle pourrait déréglé la chute des lames en l'endommageant. Mais avec quoi ? Si elle lâchait la pression sur la porte, elle doutait que le chat puisse soutenir tout ce poids à elle seule. De plus, si elle se trompait le chat pouvait se prendre la lame latérale conçue pour transpercer ceux ne faisant pas la bonne taille. Il lui fallait quelque chose de large et de solide. Elle rouvrit les yeux. Elle saisit son masque et le lança sur le mécanisme situé à côté de la porte. La puissance du lancer combiné à la solidité du masque firent sauter la sécurité des lames. SHLING. Des cris de douleurs retentir dehors. Elle poussa une dernière fois, refermant la porte.

"Nous devrions être tranquille, mais pas pour longtemps. Le mécanisme ne tiendra plus très longtemps." Elle partit reprendre son masque. Mais le chat avait pu le voir. Ce visage d'une adolescente en-dessous. Pâle, les yeux cernés, les veines noires et les lèvres bleutés. Pourtant, pas de signe de décomposition. Et, malgré des yeux couleurs acier, une peine profonde en eux. Elle remit le masque, cachant les dégâts causés par des générations d'inceste et sa mutation. "Nous devons continuer plus loin, il y a une archive. Elle contient les noms de toutes les familles ayant eu un lien avec la Cour. C'est ce que je cherche et vais prendre. Vous êtes libre pour le reste."



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 935
Date d'Inscription : 24/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Vos Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyLun 25 Mar - 19:12

I know. I'm too curious A Owl & Little Red & Catwoman Bon. Eh bien nous voilà coincées dans une salle d'archives et autres babioles sympathiques. Le meilleur endroit du monde pour tout claustrophobe existant sur terre. Manque de lumière, un peu d'humidité, des gens frappant sur la porte vous séparant du reste de la civilisation. Gé. Nial. Petit bonus, vous êtes en compagnie d'une jeune femme s'étant pris des balles dans le bide, et dégageant encore des vapeurs toxiques. Sur le moment, je ne réagis pas vraiment, encore frappée par la fermeture de la porte et la vision de Harvey en rogne. Vient ensuite le moment où nos regards se croisent. Je m'apprête à lui dire merci malgré cette initiative quelque peu dérangeante, mais les mots ne sortent pas. Son apparence que j'entrevois à peine semble confirmer mes suppositions. Je fais abstraction de ses yeux vitreux ou bien des déformations, seul le caractère génétique m'interpelle. Que diable a-t-elle pu subir pour en arriver là ? ! Mais. Selina ! Tu fais des états d'âme pour un membre de la Cour des Hiboux ? Que t'arrive-t-il ! Alors détrompez-vous, je m'interroge juste sur quelle grande d'échelle se situe l'ignominie de la Cour pour infliger cela à ses servants.
« Ok, je vois. Après toutes ces émotions fortes entre nous, on se sépare et on en reste là. Ce n'est pas plus mal. »
Je sais, dédramatiser la situation avec autant de détachement et cette touche de flirt n'est pas forcément bienvenu, mais comment dire ... nous sommes légèrement coincées. J'ai rarement vu des salles d'archives avec des portes secondaires et au vu du mécanisme de la porte principale, les concepteurs ont certainement dû se dire que cela serait amplement suffisant.
« Mais on va malheureusement devoir s'organiser pour fuir, étant donné que notre seule issue de sortie se trouve être assiégée par un charmant criminel et ses sous fifres recrutés dans un coin d'Arkham. »
J'avance dans le fameux couloir en me munissant de ma petite lampe de poche pour avoir une vision un peu plus globale de mon environnement. Plus nous descendons, au vu de la pente descendante, plus j'ai l'impression d'être dans une sorte de bunker, à la fois frais, sans être humide. Sans doute pour conserver à double tour les documents et préserver leur intégrité.
« Je ne vous poserai pas de questions concernant votre état mais ... quelque chose me chiffonne depuis notre effraction. »
Je tourne légèrement la tête vers mon interlocutrice.
« Pourquoi l'un de ses propres membres cherche des informations sur les familles, informations que je suppose accessibles qu'à certaines têtes de la Cour. »
En repensant à l'épisode du Pingouin, j'ai l'impression que cette fille cherche bien plus que des réponses. C'est comme si elle voulait revendiquer une part d'un héritage. Vengeance ? Quête identitaire ? Chantage simple ? Je me fourvoie peut-être mais sa manière d'agir me laisse perplexe. Puis, vient le moment où cette histoire d'archives peut se révéler intéressante. Une salle d'archives, c'est grand non ? Ce qui veut dire que je pourrai trouver des informations sur les Cobblepot, ou bien Wheeler ? Ou alors les Elliott ? Voir les Wayne, qui sait. Mh ... voilà qui est intéressant. Je souris en coin, réfléchissant à mon ordre de priorité sur cette jolie liste, mais aussi à la possibilité de condamner le lieu avant que Harvey ne passe le pas de cette grande voûte.
« Bien ! Vu que je suis libre, je vais faire mes rapides petites recherches. Bonne chasse pour vos informations ma jolie ! »
Je n'attends pas une quelconque protestation de sa part et cours jusque dans la salle pour récupérer ce qui me semble intéressant. D'abord Cobblepot, ensuite les Elliott, puis les Wayne et enfin Wheeler. Ces idiots ont rangé cela dans l'ordre alphabétique à première vue. Tant mieux, merci au psychorigide du rangement, tu me permets d'aller plus vite ! C'est parti pour la chasse au trésor, ma jolie Selina !

© Crimson Day



The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) IxvW   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) Tumblr_mt4ri5NKLy1qbmp7lo4_250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Poisonous owl
Féminin Messages : 139
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : ???

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Vos Alliés : : ►Batman
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptySam 30 Mar - 11:24



Une histoire de porte.
Feat Catwoman



Elle y était enfin. Elle y était enfin dans ces vieilles archives, ces anciennes reliques d'informations que la Cour gardait avec un soin et une exemplarité à toute épreuve. Allait-elle ressortir de cet endroit avec tout ses membres ? Allait-elle devoir tailler dans la chaire pour se permettre de retourner au manoir ? Certainement. Tuer n'était pas un problème pour elle, il ne l'était plus quand on avait retiré à sa personne ce qui faisait d'elle une humaine. La mortalité. Elle fouilla les différents documents, jetant ceux qui ne l’intéressaient pas dans un tas. Wheeler, Power, Cobblepot, Wayne, Elliott, Kennedy, Underwood... Les voilà, c'est grands noms de Gotham faisant partis de cette cabale sordide qui ne vivait que pour le pouvoir que pouvait leur offrir le soi-disant Barbatos. D'autres noms étaient sur le document qu'elle tenait en main. Lewis-Campbell, Ford, Newmann, O'Ryan, Milton et elle en passait.

Elle plia le précieux registre, le mettant dans son sac. Elle alluma la radio, écoutant ce qu'il se disait de l'autre côté de la porte de bronze. "Patron, les lames tournent trop vites !" "Alors allez chercher le grand bureau, mais ouvrez moi cette porte ! Je veux la peau de Catwoman et de son hibou !" Ils semblaient être sur une piste pour ouvrir la porte, ce n'était pas bon signe. Elle était ancienne et solide, mais rien ne garantirait qu'un fou comme Dent ne pourrait pas faire sauter pour de bon le mécanisme déjà endommagé. Elle coupa la radio, regardant le reste des documents et la décoration. Quelque contrats, certains pactes et des bustes ou autre portraits. Elle jeta tout ce qu'elle pouvait sur le sol avant d'arriver au portrait de son ancêtre Rose Underwood. C'était elle sous le masque de hibou.

Elle décrocha avec bien plus de délicatesse le portrait, ayant encore trop de respect pour cette femme qui avait tant fait pour une famille qui ne le méritait pas. Le tableau était géant, pesant son poids, quel dommage qu'il servirait pour un grand brasier. C'est ce qu'elle pensait avant de voir que quelque chose était caché sous la toile. Une immense porte, renforcée et scellée... "Catwoman ! Ici, il y a quelque chose." Elle traîna avec force un meuble pour faire un escabot de fortune et examina la porte. Bien plus moderne, de la technologie de pointe certainement avec pavé numérique. Elle regarda avec attention la porte sans la toucher, ne préférant pas tenter le diable. Elle remarqua une phrase sur le rebord, une sorte d'énigme ou un rappel du mot de passe peut-être ?

"Le jour le plus heureux de ma vie. A.U." Elle pencha la tête, observant avec attention les contours de la porte. Elle remarqua des fleurs, des camélias gravées sur les contours. Une sorte de version modernisée de la porte de bronze, on remplace juste avec un double alliage de titane ? Elle observa la taille. Juste assez grand pour qu'un Underwood n'ait pas à se baisser. "Sûrement une autre création d'un Underwood à en juger la taille et la décoration. Mais je ne sais qui ça peut être... Je n'ai pas de souvenir d'un Underwood s'étant remis à l'art des pièges quand je vivais encore au manoir, ni même quand j'y suis revenue. Pourriez-vous essayer de voir ? Attention, ça pourrait être aussi si ce n'est plus dangereux que la porte précédente."



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 935
Date d'Inscription : 24/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Vos Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyMar 9 Avr - 10:27

I know. I'm too curious A Owl & Little Red & Catwoman Je sors mon appareil photo portatif pour commencer à scanner, photographier le plus de documents possibles et intéressants sur tous ces grands noms. Plus j'en lis, plus je sens mon coeur manquer quelques battements, tant cette manne représente des milliers, voir des millions de dollars pour nombre d'entre eux. J'ai accès aux anciens plans de l'orphelinat Wheeler, aux salles cachées, aux appartenances à des rituels peu orthodoxes. Les liens entre Oswald et sa mère Miranda, couchés sur papier, les rapports de harcèlement. Des informations sur l'ancêtre Théodore, et ses magouilles contre les architectes, les Kane et leur passé sordide qui ressort ... bon dieu mais j'ai une mine à scandales sous la main ! Je me sens tellement sourire en cet instant car j'en ai mal aux joues. La Cour cachait bien les pots cassés pour mieux les utiliser dirait-on !
« Une minute, j'ai presque tout ce qu'il me faut. »
Dis-je à ma partenaire. Depuis tout à l'heure, elle s'amusait à retirer de son chassis un portrait de je ne sais quelle femme. Je continue, découvrant l'affreuse vérité concernant le silence de Alan Wayne lors de la mort de Bradley Gates. Je trouve aussi les rapports concernant les soins apportés par Thomas Wayne à Carmine Falcone. Et là, je vois rouge. Est-ce qu'il est au courant. Est-ce qu'il savait pour son père, et son implication dans ... je ravale ma salive et je prends les papiers, ces papiers, avant de me tourner vers la petite chouette et sa découverte.
« Encore de quoi s'amuser, à première vue. »
Une main sur ma hanche et l'autre brassant un peu d'air dans ses mouvements, je regarde le nouveau petit tour mécanique de ces gens qui ont cru bon de baiser les pieds de la Cour.
« Je ne crois pas que ce soit du fait de ces Underwood. Aussi forts soient-ils pour avoir monté la porte précédente, celle-ci sert de sortie rapide et d'entrée secondaire. Le mécanisme est plus simple à déclencher pour permettre ces aller retours. »
Ce qui est vrai. Il me suffit de toucher la surface en titane et d'enclencher mes lunettes sur la fonction thermique pour remarquer des points de chaleur sortant d'une fente. Je l'ouvre sans mal pour trouver une petite console électronique récente. Et je ris.
« Tes petits amis ont dû se frotter à Harvey et ses hommes, sans pouvoir trouver un terrain d'entente. Regarde. On remarque des traces d'un ancien système d'ouverture. On l'a remplacé plusieurs pour une raison que j'ignore. »
Je sors mon décodeur et le branche après avoir quelque peu désossé les composants de la console. L'opération me prend un peu de temps, étant donné que l'on peut entendre derrière nous les hommes d'Harvey venir à bout du mécanisme de la porte principale. Je retiens comme je peux un râle.
« Mais qu'ils sont insistants, ce n'est pas possible ! »
Le décodeur est en place. Il va devoir générer toutes les combinaisons possibles en fonction des données enregistrées dans la console et cela va aussi prendre son temps. Donc, il faut qu'on s'organise pour empêcher Double Face et ses troupes de venir jusqu'à nous.
« Tu voulais tout brûler non ? »
Je penche la tête sur le côté et regarde l'entrée principale, ainsi que les étagères d'archives. Le voilà notre moyen de les bloquer.
« Et Harvey a une peur bleue de se faire à nouveau brûler. Mais ce secret reste entre nous, d'accord ? »
Mon index se pose sur mes propres lèvres. Oui, si nous nous y mettons à deux, nous allons pouvoir faire un grand bûcher. C'est risqué, gonflé, mais au moins on les bloquera pour un bon bout de temps. On risque aussi d'avoir un grand coup de chaud mais ... ça laissera le temps nécessaire au décodeur de faire son oeuvre.

© Crimson Day



The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) IxvW   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) Tumblr_mt4ri5NKLy1qbmp7lo4_250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Poisonous owl
Féminin Messages : 139
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : ???

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Vos Alliés : : ►Batman
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyMer 12 Juin - 14:16



La porte de l'Enfer
Feat Catou



Elle étudiait les possibilités, entendant la massive porte d’étain commencer à perdre dans son combat face à un homme désireux de prendre leurs têtes. En face d'elles se trouver une sortie, une sortie qui pouvait leur éviter d'avoir la peau coller au répugnant visage de Dent, mais le temps était un ennemi dans cette situation. Elles ne l'avaient pas. Elle n'avaient pas le luxe d'en avoir. Mais elles devaient essayer d'en gagner, de trouver ces précieuses secondes qui sauveront leurs misérables vies. Elle eut une pensée amer alors qu'elle commençait à rassembler le nécessaire au grande brasier, à leur chance de sortir. Voulait-elle vraiment continuer à vivre ? Elle avait essayé le feu dans ses tentatives futiles de briser sa condition, et son corps s’était contenté de se reconstituer, les vapeurs toxiques lâchant des langues de flammes dans cette cacophonie crépitante que fut ce moment de douleur.

Elle n'allait pas perdre la vie ainsi. Constat qui assombrissait toujours plus son esprit alors que son corps se dépêchait de fracasser le bois, déchirer les registres, empiler le combustible en face de la porte maintenant recourbée de plus en plus sur elle-même, d'avantage une cloche qu'une planche avec cet arrondi sordide qui se formait. Des bras, bien trop nombreux, sortaient des écarts ainsi créées pour attraper la première parcelle de sa chaire. Telle des morts en quête de vie à voler pour leur propre compte… Mais la seule vraie morte ici, c’était elle. Elle qui broya d'un coup de pied la première main qui dépassait, regardant avec froideur l'appendice se tordre en une bouillie informe avant de se replier. Elles n'avaient presque plus le temps. Quand la porte des enfers s'ouvrit, elle jeta une giclée de son sang avant d’allumer le brasier.

Les langues de feu provoquées par les vapeurs toxiques firent reculer de panique le montre a deux visages et une partie de ses hommes, mais certains plus téméraires passèrent sans craintes. Elle ferma les yeux. Elle est morte. Ils sont vivants. C'était elle qui leur prendrait tout ce qui les définit. Leur pitoyable vie, condamnée à servir le plus gros poisson. Mais elle était un hibou. Et les hiboux dévorent les poissons. Elle rouvrit les yeux pour saisir un homme à couteau par le bras, le tordant sans effort et le mettant à genoux. Usant du bas du corps comme appuie, elle tira avec insistance, arrachant lentement le bras sous la vision horrifiée des autres assez courageux pour avoir avancé. Ils venaient de voir le hibou user de son bec pour déchiqueter la nageoire du petit poisson. Le décodeur n'avait pas encore trouvé la bonne combinaison. Elle allait devoir faire gagner un peu plus de temps en usant de la diversion causée par les flammes.

Dire qu'elle était sanglante serait un euphémisme. Elle était une bouchère, elle était acculée et elle devait sortir, le seul moyen de sortir étant en se battant. Seul quelques hommes réussissaient à passer le bûcher qui prenait en envergure, le reste essayant tant bien que mal de contenir les flammes. Et son corps, inhumain de corps, ne faisait qu'une boucher de ceux s'approchant d'elle ou essayant de lui tirer dessus. Les vapeurs toxiques prenaient de l'ampleur à chaque trou dans sa chair, les corps s'empilaient et elle commençait à manquer de lame à lancer. Puis résonna un bruit. Une porte massive qui s’ouvrait, suivit d'une musique ridicule dans ce carnage de corps broyés et brisés. Une mélodie d’anniversaire. Elle ne chercha pas d'avantage, décidant de faire gagner encore quelques précieuses secondes au chat. Elle utilisa son dernier couteau pour se le planter dans la carotide, le sang toxique giclant en grande quantité sur l'homme avec qui elle était au prise avant de le jeter dans les flammes.

Une gerbe infernale souffla de façon spectaculaire, embrassant le plafond tandis qu'elle se mit à courir en direction de la porte juste derrière le chat, tenant sa nuque et profitant des derniers élans d’adrénaline qu’elle avait pour sauter à l’intérieur du passage, ce dernier se refermant derrière elle. Elle garda la main contre sa nuque, déchirant une partie de son manteau tout en longueur et serra autour de sa gorge. Le sang coagulait déjà, mais elle allait bouger et risquer de ralentir le processus si elle ne prenait pas ses précautions. Elle observa son propre corps, des bleus, contusions, brûlures, coupures, impacts de balles et elle constata que du sang était dans ses cheveux. Puis elle tourna son attention vers le chat, observant tel un médecin qui ausculte de façon routinier un patient. « Aucune inhalation de vapeurs toxiques ? Aucune blessures graves ? »




"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 935
Date d'Inscription : 24/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Vos Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyMar 25 Juin - 23:02

I know. I'm too curious A Owl & Little Red & Catwoman Je sais, je sais ! Ça devient du grand n'importe quoi. Et j'aime ça. Cet incendie qui met le feu aux poudres alors qu'Harvey se retrouve bloqué par ce qu'il craint le plus, ce qui instille cette sensation en lui de dislocation des chairs. Cette femme chouette qui sans aucun remord ou compassion arrache ce bras devant mes yeux maintenant écarquillés. Et ces vapeurs, sortant d'elle, comme précédemment. J'ai l'impression de vivre dans un cauchemar, alors que je suis bel et bien éveillée. Sans doute un avant goût de l'enfer, mais je m'y habitue assez rapidement. Car, cette fille utilise son corps, ses atouts pour le moins particuliers pour mettre à mal Dent et sa clique. Je me permets même d'user de mon fouet par delà les flammes quand l'un d'eux essaie de la viser. C'est à la fois grisant et effrayant. En tout cas, j'ai pris les devants en mettant mon petit masque. Ça me permet de ne pas subir ces émanations pour le moins ... étranges. Tout se passe si vite, mais je sais que nous nous en sortons, que nous nous aidons dans ce petit combat étouffant avant que la porte ne se ferme au nez et à la barbe de nos ennemis, pour ceux qui en ont. Une barbe ... et un nez. Je crois que j'en ai cassé certains.
« Oh, moi ? Blessée ? Dans un moment pareil ? »
Main posée contre ma poitrine et montrant à quel point je prends de manière désinvolte cette situation critique, j'ai pourtant une part de moi qui flippe et me crie danger Selina Kyle, tu devrais bouger avant qu'il ne soit trop tard. Et peut-être que mon costume avait pris un sacré lèche un peu plus tôt au niveau de la cuisse. Je baisse les yeux vers la dite cuisse. Oui je suis un peu brûlée. Mince.
« Ça se traitera et se soignera plus vite que le faciès d'Harvey. Tu m'entends Double Porte d'amour. J'en suis sûre. »
Crié-je, entendant Double Face me traiter allègrement de connasse depuis la porte, et du fait qu'il allait m'étriper après m'avoir criblé de balles dans le crâne jusqu'à ce qu'on ne me reconnaisse plus. Je m'étire, levant les bras vers le plafond en gloussant. Mais en vrai, contrairement à ma partenaire, je n'ai tué personne. Je l'ai vue tuer, sans ménagement et ressembler à ce Talon que j'avais affronté, il y a de ça quelques mois. Cette constatation me frappe violemment. Le même air de zombie, impossible à tuer, si las mais si violent.

« En tout cas, ce fut fort enrichissant. Si seulement j'avais su plus tôt qu'une telle mine à informations existait. »
À vrai dire la base de mon infiltration relevait des informations restantes sur Arkham, les mouvements de Harvey dans la ville prison et ce qu'il avait pu récupérer concernant ses éventuels partenaires/ennemis. Ce que j'ai à présent dans cet appareil photo sera un investissement qui s'utilisera disons ... plus sur la durée. Et m'est avis qu'Harvey va renforcer la sécurité au tribunal ou tenter de me retrouver. Tant pis. Je devrai peut-être aller chercher les derniers survivants du clan qu'Harvey a descendu. Je suis sûre qu'ils me diront bien des choses du moment que ça fasse tomber ce toqué en costard cravate. J'avance, avant de me tourner vers elle et de voir dans quel état pitoyable elle était. Mais pitoyable n'est pas assez fort pour vous décrire ce que je vois. C'est une vraie boucherie. Comme si on l'avait tuée et qu'elle s'était tuée des centaines de fois.
« Tu vas avoir Harvey sur le dos à présent. Même si tu as l'air de tenir comme les chiens de la Cour, évite de trop tester tes limites avec lui. Il n'en a aucune quand il devient entièrement Double Face. »
Ça peut paraître idiot de ma part de lui dire cela, étant donné qu'elle vient de tuer devant moi des gens. Qui ont sans doute une famille, un passif horrible et qui sont morts de sa main. J'ai déjà eu affaire à Harley et Ivy et sans doute me suis-je accoutumée à leurs débâcles. Un conseil ne peut pas faire de mal. enfin pas plus que tout ce qu'elle a pu subit ce soir ...urk.
« Si jamais nous avons l'occasion de se revoir, je ne dirai pas non pour de nouveau collaborer. »
Dis-je alors que nous arrivons aux égouts. Je ne retire pas mon masque voyant très bien que ses trous continuent de dégager du gaz.
« Ou je peux te proposer d'aller dans une de mes planques. Question. Est-ce que ce que tu t'es injecté détériore les canapés. Parce que mon chat Isis l'aime beaucoup. »
Oui quoi, elle a bien besoin de se poser et entre « criminelles » s'étant aidées, il faut bien ... oui vous avez raison. Bon dieu, je suis désespérante. Et pourquoi pas lui offrir un thé. Je m'attendris de nouveau, décidément. Comme avec Slam ou ... Spark.

:copyright: Crimson Day



The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) IxvW   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) Tumblr_mt4ri5NKLy1qbmp7lo4_250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Poisonous owl
Féminin Messages : 139
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : ???

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Vos Alliés : : ►Batman
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyJeu 27 Juin - 0:34



Titre de ton rp ici
Feat machin truc bidule



Et c’était terminé. Achevé. La fatigue la gagnait alors que l’adrénaline redescendait lentement. Elle avait encore une fois vécue comme un mort, comme le fantôme qu'elle était. Elle fut celle qui avait massacré, tué, qui avait réduit tant de choses à néant et en bouillie. Et pourtant… elle avait eu cet élan d’humanité qui était revenu parce qu'un chat était blessé. Un chat avait invoqué sa nature profonde, celle de lors de son vivant. Elle était médecin quand elle avait encore une vie. Une simple anesthésiste qui avait abandonné le pouvoir d'une famille pour vivre simplement sa vie. Oui, un chat avait pendant un instant ramené Amelia. Et Amelia enleva son masque, le visage qui prouvait bien des choses.

Elle regardait la blessure, une brûlure qui semblait sévère mais dont la gravité était atténuée par l’excitation de la survie. Elle pourrait la soigner… si son corps n’était pas un cadavre toxique ambulant. Si son corps, sa plus grande arme, n’était pas si inhumain. Si on n'avait pas retiré sa mort et sa vie pour faire d'elle une autre ombre de Gotham, une vision fugace de la folie qui règne en cette cité. Elle voulait juste… vivre. Juste un instant ne pas être une machine à tuer. Juste un instant retrouver tout ce qu'il lui fallait pour user sagement de ce qu'elle savait. Juste un instant… être pleinement Amelia. Et son corps répondait à son appel, à son désire. Il répondait à son maître l’esprit, il redevenait lentement. Ce qu'il était sensé être. Tout sauf une passoire.

Les trous se refermaient, les bleus disparaissaient, les brûlures s’évaporaient, le sang revenaient au sein de l'organisme. Le processus de reconstruction était rapide, follement rapide, anormalement et elle le savait. Elle se demanda un instant quel en serait le coup jusqu’à ce que la fatigue la frappe d'un coup. La fatigue, le poids sur ses épaules, celui d’être mort comme celui d’un vulgaire désire. Tout son corps lui hurlait qu'il demandait le sommeil. Tout son corps la tirait vers le bas, chaque cellules dans son organisme ne voulait que le repos réparateur demandé. Elle se frotta le visage, retenant un bâillement alors qu'elle luttait contre Morphée. Parce que dormir ici et maintenant était une mauvaise idée, c’était un suicide garantit. Si elle pouvait mourir…

Elle regarda le chat, la fatigue lisible sur son visage. Elle rangeait son masque dans son sac avant de se relever en titubant. Ne pas s'endormir si tôt. Ne pas s'endormir maintenant. Ignorer la sensation du sang qui rampait jusqu’à elle pour rentrer à la maison. Ignorer ces mutations qui lui rappelait qu'elle était morte, qu'elle était le spectre de qui elle était. Se concentrer sur ce que ferait Amelia, la vraie Amelia, celle qui était ressortie de l’enfer de la famille timbrée, de la famille consanguine, de la famille prônant la pureté de sang parce qu'ils étaient spéciaux, qu'ils avaient un don de la génétique et que rien ne devait l'entacher. Elle posa main côté cœur, là où se trouvait un de ses rares souvenir de cette vie heureuse qu'elle avait perdu. Gabrielle voudrait qu'elle ne reste pas seule…

« Non. Quoi qu'ils aient injectés et peu importe la réaction chimique avec mon organisme, le canapé sera intact. » Cette maigre consolation, celle qui disait qu'il pouvait y avoir pire, celle qui disait qu'elle pouvait être Ameiia. Même quelques petits heures suffiraient à se sentir prête au pire, prête face à Gotham, prête face à ce cauchemar infini qu’était sa non-mort. Juste l'illusion d’être prête. Elle commençait doucement à marcher en gardant tant bien que mal l’équilibre. Sa concentration était à son paroxysme, un paroxysme tel qu'elle se demandait si ce n’était pas ça qui l'avait ramené finalement. Sa concentration sur ce que voudrait la femme qu'elle avait sincèrement aimé. « J’espère que ce canapé n'est pas si loin… Mon corps n’apprécie pas beaucoup la régénération sans sommeil réparateur… » Humour. Parfois elle pouvait encore en faire. Suivant l'individu, tel un caméléon social. Mais…

Ça faisait du bien. « Je regarderais cette brûlure demain… J'ai une formation médicale... » Ca faisait du bien de penser comme un humain.



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 935
Date d'Inscription : 24/12/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Vos Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptySam 13 Juil - 19:01

I know. I'm too curious A Owl & Little Red & Catwoman « Pas besoin. Tu en as déjà assez fait. »
Ce qui est vrai. Durant l'affrontement, ce joli hibou troué et presque déplumé a donné littéralement son sang pour que l'on s'en sorte. Elle aura beau insister, je refuserai. Parce que je n'ai pas totalement confiance en elle. Comme avec Ivy, on a su s'entraider. Indépendantes, vouées à nos propres causes, nous sommes ces femmes qui arrivent à faire plier Gotham du genou, et parfois à la mettre à terre. Et c'est là où le bas blesse, où jamais nos idéaux n'arriveront à ne faire qu'un pour que Gotham telle que nous la connaissons actuellement ne se relève jamais. Car je ne veux pas mettre cette ville à terre. Malgré ses défauts, je l'aime pour ce qu'elle est. Et ... pour tout vous avouer, je perdrai mon terrain de jeu.
« Malheureusement ... »
Je me suis reculée, sans qu'elle ne puisse réagir rapidement à ce qui va suivre. Ce qui m'arrange. Non je ne lui éclate pas le crâne, vous m'avez pris pour Harley ? Et non je ne vais pas non plus la laisser ici. Je vais simplement lui envoyer ce coup de pied dans la tête pour la sonner comme je l'avais déjà fait avec le Talon que j'eus la chance (ou malchance) d'affronter et la traîner jusque dans cette bouche d'égouts.
WACK !!!
Je fais mouche. Elle est dans les vapes. Je m'accroupis, en la regardant d'un air désolé.
« Je ne peux pas me permettre que tu saches comment. »
Ainsi, je peux enfin m'atteler à lui mettre le grappin volé à Batman et amélioré par mes soins sur ses hanches. Une fois descendues, et posées sur cette moto, je mets les gaz. Je vois bien qu'elle est à moitié éveillée, qu'elle délire et ne semble avoir aucune perception des lieux avec cette vitesse. Tant mieux. Cela nous prend une dizaine de minutes pour arriver à une des arrivées des égouts débouchant sur Tricorner Yards. Car c'est bien là que je vais la laisser. Dans les quartiers non loin de la décharge industrielle, au quatrième étage d'un immeuble abandonné. Elle aura de quoi se poser avec ce vieux canapé, je lui laisserai de quoi manger et si besoin de se laver, une douche basique sera à sa disposition. Je passe tout de même une main sur son front une fois que je l'ai installée dans ce bon et moelleux petit lit improvisé qui m'a si souvent aidé. Sauf ... quand les odeurs de la décharge se faisaient trop fortes.
« Bye ma jolie. »

Je ne suis plus là lorsqu'elle reprend ses esprits. Parce que je n'ai pas envie de créer de liens, ni même qu'elle me voit comme une personne de confiance. La méfiance est plus à même de nous garantir un autre bon partenariat, si jamais nos chemins se croisent à nouveau. L'autre raison qui m'a poussée à partir aussi précipitamment concerne les informations que j'ai pu récolter. Sur la raison de la montée des Kane au sein des familles, comme celle des Wayne. De ces photos et articles concernant la mort de cet architecte. De la réputation du domaine Kane et des origines des différentes fortunes. Tout ce que je lis a le don de me glacer le sang et je comprends en allant toujours plus loin dans ces archives que j'ai mis le doigt sur l'un des plus importants rouages permettant à Gotham de tenir encore en étant ce qu'elle est. Je souris, excitée, mais je me mords aussi les ongles, angoissée. Car j'ai peut-être trouvé le moyen de renverser les familles fondatrices, un moyen que la Cour semblait vouloir garder secret dans ces archives lugubres ... jusqu'à temps de pouvoir l'utiliser.

:copyright: Crimson Day



The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) IxvW   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) Tumblr_mt4ri5NKLy1qbmp7lo4_250
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Poisonous owl
Féminin Messages : 139
Date d'Inscription : 19/01/2019
Localisation : ???

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Un autre hiboux
☠ Relations conflictuelles :: ►La Cour des Hiboux
♣ Vos Alliés : : ►Batman
Amelia Underwood/The Owl
Amelia Underwood/The Owl
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) EmptyDim 18 Aoû - 15:07



The Faces of Justice
Feat Catou



Crack. Le claquement émanent de sa boîte crânienne résonnait dans tout le résonnait dans tout le réseau sous-terrain, son corps tombant mollement contre le sol crasseux et humide. Elle était consciente, mais dans un monde de flou et de bruits sourds, d’images fugaces et de voix déformées, d’équilibre perdu et de monde sans dessus-dessous. Fatiguée, si fatiguée… Besoin de dormir mais incapable, trop loin dans le tunnel sans fin dans lequel s’enfonçait son esprit. Elle ne dormait pas, elle le savait, elle délirait sûrement à cause de son cerveau qui a dû rencontrer les bord de son crâne qui entonnait un vrombissement de douleur. Son corps était léthargique, le bout de ses doigts froid et mort. Un cadavre, elle était un cadavre dont l’activité cérébrale était à son paroxysme.

Où était-elle emmené ? Devrait-elle s’inquiéter ? Est-ce qu’elle serait remise aux serres de la gentry de la Cour ? Une de ces gentry, un des ces réseaux, culte, club, peu importait le nom car elle voyait une seul et même entité. Dans son esprit hyperactif troublé, elle voyait cet immense parlement rempli de masques blancs, une corde autour du coup de chacun et des hameçons avec des fils aux bouts des membres, guidés comme des marionnettes alors qu’il la pointait du doigt. Pendue par les pieds, tête en bas à les observer alors qu’elle sentait lentement être remontée jusqu’au maître de scène. Elle portait elle aussi le masque, comme eux, mais le sien était tâché et brisé. Elle était comme eux. Un autre pantin d’une créature informe qui tirait les ficelles.

Délirante. Elle était délirante, sans la moindre chance de sortir d’un cauchemar sans fin alors que ce parlement de masques cessait de la pointer, se changeant en nid de chouettes où chacun se précipitait maintenant vers l’autre pour le dévorer. Le déchirer, ne laisser que des plume flottant vaguement dans l’air et du sang qui éclaboussait les branches. Et elle continuait de monter, pendue par les pieds. Elle osa enfin regarder ce qui était à l’autre bout de la ficelle qui l’accrochait. Des mains. Nombreuses, immenses, se relayant dans un mouvement lent et délibéré pour l’amener toujours plus proche de ce qui se cachait derrière la Cour. Derrière Gotham. Derrière toute cette grande Mascarade.

Une des nombreuses mains s’approchait, se déchirant lentement en d’autres mains plus petites, se déchirant encore, et encore, et encore jusqu’à ce qu’une simple paire de main approche son visage. Squelettique, griffue, possédant des plumes et proche d’elle. Le masque se brisait lentement alors que les mains devenaient plus proche, se réduisant lentement en morceau et révélant son visage figé dans la fascination. Dans le fond de ses yeux d’argents se reflétait une ombre qui pénétrait son esprit, l’envahissant lentement de murmures dissonant. « Underwood, Underwood, Underwood, Underwood… » Les mains lui frôlaient lentement le visage… Subjugué, perdue, les mains commençant à pénétrer sa chair.

Puis un chat. Un félin de gouttière, fantomatique, coupant d’un coup de griffe sec la corde. Et elle tombait, sortant de sa transe. Elle pouvait voir le chat fuir, les mains le poursuivant. Plus de murmure. Plus de pensées parasites. Plus de masques. Atterrissant dans un nid qui se brisa dans un nid qui se brisa en milles morceaux de miroirs dont les reflets montraient tant de cadavres de chouettes et de sang. Était-ce son sang ? Son cadavre ? Était-elle comme eux finalement ? Se cachait-elle finalement derrière un masque pour ne pas se voir telle qu’elle était ? Comme eux. Elle sentait les éclats la pénétrer, la déchirer, la détruire lentement et sûrement. Le seul réconfort vint en la sensation de bras qui l’enlaçait par derrière…

Elle se réveilla, son corps rigide. Pas de trace de Catwoman. Un vieux chat contre sa cage thoracique dormait paisiblement, se moquant de toutes émanations toxiques provenant de son corps. Corps mort. Corps vivant. Corps mort… Corps vivant… Elle se mit à doucement enlacer le chat, dont la respiration devenait lente, presque sifflante. Était-elle juste un cadavre qui marchait sans but, ou une personne sans but qui devenait lentement le cadavre qu’elle pensait être… ? Elle blottit le chat un peu plus contre elle, sentant le rythme cardiaque de l’animal ralentir. Lentement… Très lentement… Elle se redressa, serrant l’animal contre elle alors qu’il rendait son dernier souffle… Elle caressa lentement son pelage, son esprit lui disant que dans tout les cas elle était comme ce chat.

Elle était morte.



"When poison becomes a habit, it ceases to injure : make your soul gradually acquainted with death."

— Saib Tabrizi


badges:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)   The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Biscornu 15 faces
» [King, Stephen] Carrie
» LA FORET DES DAMNES (Tome 1) de Carrie Ryan
» Culottes courtes en justice
» [Karasyov, Carrie] Le club des infidèles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Arkham City :: Burnley :: Tribunal Solomon Wayne-