Forum Jeu de Rôle Batman

Partagez | .
 

 White night, quiet night. [Pv John Constantine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vampyre Lady
Féminin Messages : 869
Date d'Inscription : 22/04/2018
Localisation : Çà et là, va savoir

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Proprio de l'Ephemeral Garden (Fleuristerie-Salon de thé à Otisbourg, bien côté, transformé en clinique de fortune durant Arkham City), femme un peu étrange, mais plutôt appréciée / White Siren, personnage difficile à cerner qui fait pas mal de morts.
☠ Relations conflictuelles :: ► À voir... c'est compliqué.
♣ Vos Alliés : : ► Sarah Williams, Benny Smiles, Grace L. Waterhouse, Toshirō Yamashita, NightLaw, Pamela Isley, Dinah L. Lance
avatar
Amerlyllian Die Rosenberg
MessageSujet: White night, quiet night. [Pv John Constantine]   Ven 4 Jan - 18:46





White night, quiet night.


Il y a quelques mois de cela, tu as rencontré un certain chasseur de surnaturel et, juste après, ton frère jumeau. Tu t’étais résignée à le quitter, afin d’éviter un éventuel conflit entre le blond et ton autre moitié – génétiquement parlant –, mais tu n’étais pas parvenue à laisser le mage entièrement de côté. Tu avais été très occupée, jonglant entre la clinique, la chasse, les imprévus et contretemps, l’évacuation des civils, l’aide portée à certains citoyens ou aux forces de l’ordre et tes projets personnels, mais il t’arrivait d’avoir une pensée à son sujet : tu étais toujours curieuse envers lui et tu te demandais ce qu’il pouvait être en train de faire à l’instant où tu y songeais, s’il se battait encore contre va savoir quoi ou qui, s’il picolait ou s’il faisait autre chose. Tu n’avais pas eu une mauvaise impression de lui, mais tu devais bien avouer que ça t’avait laissée sur ta faim…

Qui était John Constantine, au-delà du paraître ?
Ce n’était pas plus son métier que sa personne qui t’intéressait.

D’une certaine façon, tu ne voulais pas t’imposer ou paraître trop audacieuse en l’appelant pour lui demander si vous pouviez vous voir. Même si tu étais une bonne oratrice, tu n’avais pas les mots adéquats pour t’adresser à lui et, parfois, lorsque ton regard s’arrêtait sur le téléphone de la boutique, tu hésitais ou tu n’avais pas le temps de lui passer un coup de fil. John devait être un homme très pris, te disais-tu, raison pour laquelle, tu préférais ne pas l’importuner. Encore est-il, après la dernière accroche que tu avais eu avec ton frère, tu évitais de passer trop de temps en tête-à-tête, avec lui. Il avait compris que tu l’évitais, c’est pourquoi il s’éclipsa pour laisser que la situation se tasse et te donner du temps pour réfléchir. Tu n’étais pas à l’aise avec lui, pas parce qu’il soit envahissant ou égoïste, non. C’était parce que tu ne lui faisais pas entièrement confiance, il était imprévisible et, s’il se lassait facilement de tout, tu étais l’exception à la règle.

Pendant ces dates, même si tu n’aimais pas les festivités et qu’elles ne figuraient pas parmi tes traditions, tu ne pouvais pas t’empêcher de te sentir mal. Glenda avait fêté son premier Noël avec toi et tu en avais passé d’autres avec Kyle ainsi qu’avec Mme. Smith. Décembre était un mois de deuil, mais, surtout, empli de bons souvenirs. Avec Noël qui approchait à grands pas et l’étonnante baisse de patients, tu n’avais plus grande chose à faire. Les civils se recueillaient chez eux, même au sein d’Arkham City, la criminalité augmentait et autres, mais il n’y avait rien de significatif qui puisse te changer les idées. Tu n’avais pas envie de peindre, tes rares amis étaient occupés et tu commençais à sentir que ton humeur faisait un grand plongeon. Tu ne voulais pas broyer du noir jusqu’à 2015, alors tu t’occupais comme tu le pouvais : tu as rangé ton atelier et fait un grand nettoyage, confectionné quelques vêtements et des costumes de rechange, refait le stock de ta pharmacie, bichonné ta petite famille, etc. Alors que tu rangeais ta collection de bouteilles, tu as trouvé quelques-unes que tu ne savais même pas que tu avais et tu as pensé de nouveau à Constantine : entre tes mains, tu avais une bouteille de whisky Dalmore de 1968. Une bouteille rare et fort appréciée qui, sans doutes, faisait partie de l’héritage que Claris Smith t’avait laissé – comme tant d’autres vins et spiritueuses.

Hésitante, tu regardas la bouteille, effleurant la tête de cerf en relief qui l’ornait.
Lui rendre ou ne pas lui rendre visite, telle était la question.

Ton regard se porta sur ta vieille horloge, puis sur ton costume.
Prenant ton courage à deux mains, tu optas pour quitter ta demeure, masquée et en possession de la fameuse bouteille de whisky – précieusement rangée dans un petit sac à dos, avec une boîte de douceurs faites-maison et quelques affaires en vrac qui pourraient être utiles. La nuit était tombée et le couvre-feu approchait quand tu es sortie de chez toi. Sûrement, il ne faisait pas excessivement froid, puisqu’il neigeait placidement. La poudreuse et la glace avait formé une couche significative sur la ville, plus ou moins blanche, selon l’endroit où elles s’étaient entassées. Ce ne fut qu’aux alentours de minuit que tu arrivas à destination : Old Gotham. Tu savais que John habitait dans ce quartier au voisinage peu sympathique. Les TYGER patrouillaient régulièrement dans la zone, raison pour laquelle tu t’étais montrée plus prudente que d’habitude. Ce n’était pas un endroit aussi éclairé que le Fashion District, mais tu avais ta dose de lampadaires, également. Ainsi, afin d’éviter un maximum la lumière, tu étais promenée par les toits jusqu’à t’être approchée du bâtiment où le britannique habitait. Depuis ton dernier perchoir, tu rejoignis la fenêtre de l’appartement du mage – aussi discrètement que silencieusement.

La dernière fois que vous êtes vus, tu étais en tenue civile, mais c’est en White Siren que tu lui faisais une visite surprise, ce soir. Sans retirer entièrement ton masque, tu l’as décalé, le reposant sur ta tempe, avant de frapper doucement sur la vitre avec ton index. Tu aurais peut-être pu entrer, comme tu accoutumais, furtive et sans demander la permission, mais John n’était pas n’importe qui ; tu ne tenais pas à le contrarier et, quelque chose te disait que tu ne pourrais pas pénétrer chez lui comme tu aurais pu le faire, ailleurs. De ce fait et au cas où, tu préférais qu’on t’invite à entrer. Son appartement avait une disposition semblable à la tienne, ouverte, mais avec la chambre close et à part. C’était très rangé, ce qui contrastait avec l’image de l’homme négligé qu’il pouvait donner. Lorsque tu l’aperçus, tu lui adressas un petit sourire et un signe de main, le saluant.

Tu espérais qu’il voudrait bien t’ouvrir et papoter un peu avec toi.
Du moins, s’il se rappelait de ton humble personne et qu’il n’avait pas un élan de méfiance.




Tenue d'Amy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 147
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
avatar
John Constantine
MessageSujet: Re: White night, quiet night. [Pv John Constantine]   Dim 6 Jan - 12:29

Ce soir était encore une soirée que le mage passerais en compagnie de sa bouteille. N'ayant que peu travaillé aujourd'hui John n'était pas spécialement fatigué, mais ne savait pas à quoi s'attendre non plus. Il était rare qu'il puisse pleinement se reposer une soirée entière, il enlevait alors sa chemise, gardait son pantalon déboutonné et se trouvait assis dans son fauteuil. La télévision n'était pas allumée, il s'en moquait pas mal, pour lui tout ce qui passait n'était bon qu'à jeté.

John se levait de son fauteuil pour aller jusqu'à son paquet de cigarette posé sur sa table, il prenait au passage un cendrier et allumait cette clope. Au moins la centième de la journée, il n'était plus à ça prêt, puis ses amis démons ne le laisserait pas mourir d'un truc aussi débile qu'un cancer des poumons. Il avait déjà guérit d'un premier, John n'avait pas franchement peur de la mort, il savait qu'un jour ou l'autre ça arriverait.

Autant mourir en faisant quelque chose qu'on aime non ?

Alors qu'il se décidait enfin à allumer un peu de musique, un bruit venant de sa fenêtre attirait son regard. Sur ses gardes il remarquait alors une femme, quelques secondes avaient été nécessaires pour qu'il se souvienne de qui c'était. La vampire de l'autre soir, avec son frère le Jonas Brother's. Que lui voulait-elle ? Si c'était pour amener encore une fois l'autre taré, John la laisserait devant la fenêtre mais elle semblait seule et avoir envie d'entrée.

Le magicien allait donc dans sa direction, il ouvrait la fenêtre pour qu'elle puisse entrée. En l'observant il remarquait le costume qu'elle portait, John se disait qu'elle était sans doute l'une de ces guignols habillé en collants qui pensent effrayer les criminels. La femme n'avait pas les mains vides, il l'avait remarqué mais ne le soulevait pas avant qu'elle n'aborde le sujet, question de politesse.

Bonsoir charmante demoiselle, ça vous prend souvent entrée chez vos amants par la fenêtre ?

Ou alors vous êtes fan de ces jeux de rôles ? On fait Roméo et Juliette ce soir ?

Ou j'aurais dit Raiponce, mais au risque de décevoir je n'ai pas de belle et grande chevelure blonde.


John s'écartait afin qu'elle puisse entrée dans l'appartement, il fermait derrière elle. Non pas que les visites de ninja le dérangeait, mais il caillait dehors. Gotham n'était pas la meilleure destination de voyage pour les vacances d'Hiver ça c'était certains.

Faites comme chez vous. Installez-vous où vous le souhaitez.

John n'avait pas pour projet de s'habiller. Il n'en voyait pas l'utilité et n'était pas pudique du tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampyre Lady
Féminin Messages : 869
Date d'Inscription : 22/04/2018
Localisation : Çà et là, va savoir

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Proprio de l'Ephemeral Garden (Fleuristerie-Salon de thé à Otisbourg, bien côté, transformé en clinique de fortune durant Arkham City), femme un peu étrange, mais plutôt appréciée / White Siren, personnage difficile à cerner qui fait pas mal de morts.
☠ Relations conflictuelles :: ► À voir... c'est compliqué.
♣ Vos Alliés : : ► Sarah Williams, Benny Smiles, Grace L. Waterhouse, Toshirō Yamashita, NightLaw, Pamela Isley, Dinah L. Lance
avatar
Amerlyllian Die Rosenberg
MessageSujet: Re: White night, quiet night. [Pv John Constantine]   Lun 14 Jan - 14:31





White night, quiet night.


Pendant ces courts instants où tu es passée inaperçue et qu’on a songé à t’ouvrir, tu t’es permise de détailler le corps du chasseur. Ton regard avait été attiré par les divers tatouages et les quelques cicatrices qui ornaient le haut de son anatomie : les incantations imprononçables, les sceaux, les phrases anciennes, tout. Chaque cercle, trait ou forme n’échappa point à tes yeux, qui gravèrent ce magnifique tableau dans ta mémoire. On ne pouvait pas vraiment dire que tu le matais, tu n’avais pas d’arrières-pensées. C’était un regard purement curieux et artistique, mais on pourrait facilement s’y méprendre, puisque tu clignais à peine des yeux – tu fixais ce qui te suscitait un quelconque intérêt. Sans doute et par respect, si John avait été quelqu’un de pudique, tu aurais baissé le regard – mais il n’en était rien.

Au début, quand le blond t’ouvrit, tu sentis qu’il était un peu méfiant vis-à-vis de ta visite et tu pouvais facilement deviner pourquoi : votre rencontre à trois n’avait pas été des plus plaisantes, c’est pour cela, en partie, que tu voulais le voir sans que ton jumeau vous tourne autour. Indéniablement, il remarqua ton petit sac à dos, mais il ne fit pas de commentaires à ce sujet. Il se contenta de te saluer, faisant preuve d’humour – ce qui te fit glousser.

Si en avais-je, entrer par la fenêtre est plus plaisant et… personnel qu’une porte. Sans compter le fait qu’il s’avère être beaucoup plus discret. soufflas-tu, avec une pointe d’humour, tout en te glissant dans son appartement – puisqu’il s’était décalé pour te laisser faire, avant de fermer la fenêtre derrière toi.

En effet, c’était plus que discret, puisque tu évitais de semer la panique et d’attirer inutilement l’attention des citoyens et des TYGER sur toi. Tu as assez chassé dans la zone, nombreux des voisins du mage n’avaient certainement pas la conscience tranquille, ils risquaient de s’alarmer pour rien et les forces spéciales du maire pourraient vous causer des ennuis. Laissant cette idée de côté, afin de ne pas salir son appartement, tu te permis de retirer tes bottes et ton masque avant de les laisser au pied du mur, tout en reprenant la parole :

Je vous remercie pour votre obligeance, John. J’espère ne pas vous importuner en vous visitant à des heures aussi tardives… Comment allez-vous, depuis notre dernière rencontre ? fis-tu, marquant une courte pause. Oh et je vous ai apporté un présent.

Soigneusement, tu as pris ton sac à dos et as commencé à sortir ce que tu avais apporté au blond. À l’aide d’un vector, tu as pris la boîte en bambou qui contenait les douceurs, tandis que tu as pris à deux mains la bouteille. Utilisant ton autre vector, tu as posé le sac à côté de ton masque et tes bottes avant de tendre les deux cadeaux au chasseur.

J’ai pensé à vous, pendant que je rangeais ma collection de bouteilles. Je me suis dit que celle-ci vous ferait plaisir. ajoutas-tu, lui adressant un doux sourire. En ce qui concerne les douceurs, j’ignore si vous en mangez, mais j’espère qu’elles vous plairont – c’est fait-maison.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 147
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
avatar
John Constantine
MessageSujet: Re: White night, quiet night. [Pv John Constantine]   Dim 20 Jan - 22:10

John ne s'attendait pas à la visite de la vampire ce soir, en vérité il n'attendait personne de particulier ce soir était enfin une soirée calme. Aucune mission qui le met en danger inutilement,  pour une fois la paix. Après l'avoir laissé la vampire entrée et se mettre à son aise, le magicien n'avait pas porté spécialement attention au masque qu'elle portait. Mais maintenant qu'il l'avait remarqué ce dernier lui faisait pensé aux masques de médecins du moyen-âge. Seulement son attention se reportais à nouveau sur le visage de la vampire.

Elle était habillée d'une belle robe noire, cette robe allait si bien avec son teint de peau. Un contraste, puis surtout elle n'était pas venue les mains vides, elle avait avec elle une bouteille de whisky. John regardait ce qu'elle sortait de son sac, l'anglais venait de reconnaître la bouteille au premier coup d'oeil. Une bouteille qui coûte une blinde, du whisky vieux de plus de quarante ans, malgré son côté non pudique le magicien ressentait une sorte de gêne, cette femme lui avait offert un cadeau. Lui n'avait rien pour elle, d'ailleurs il se devait de la remerciée correctement.

Thank's you. Je n'ai malheureusement rien pour vous ma chère. Si ma compagnie vous suffit je vous l'offre avec plaisir.


John avait eu un léger accent quand il la remerciait, ce soir il allait passer une bonne soirée. Grâce à une vampire, première fois qu'un membre de cette espèce ne cherche pas à le tuer. Puis voilà qu'elle le remerciait.

Pas de problème, même si je ne m'attendais pas à vote visite, vous ne me gêné pas le moins du monde. Puis on pourras enfin avoir cette soirée, sans vampire du dimanche.

Mais elle n'avait pas rammené que de la boisson, voilà qu'elle sortait une boîte de douceur qu'elle avait préparée elle-même. John prenait donc la boîte, il attrapait la main de la vampire avant d'y déposé un baisé polit et courtois. Après avoir posé tout ses cadeaux sur la table, il s'installait sur le canapé toujours torse nue. Il laissait une place à la vampire et allumait une clope.  Ce soir il comptait passer une soirée tranquille, pour une fois cela ferait du bien.

Que voulez-vous faire ce soir ? Je suis ouvert à toutes propositions. Disons que c'est assez rare les soirée tranquille, profitons-en.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: White night, quiet night. [Pv John Constantine]   

Revenir en haut Aller en bas
 

White night, quiet night. [Pv John Constantine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Japanimanga night en Suisse
» Apocalypse Night
» GREEN LANTERN CORPS - BLACKEST NIGHT (DC BIG BOOK)
» When it's at night
» Le Grimoire de John Constantine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Old Gotham-