Forum Jeu de Rôle Batman

Partagez | .
 

 Premier amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sang-Bleu
Féminin Messages : 53
Date d'Inscription : 20/11/2018
Localisation : Quelque part en ville

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Flic étrange
☠ Relations conflictuelles :: ► Sûrement des gens
♣ Vos Alliés : : ► Les collègues de boulots, Batman, Bruce Wayne
avatar
Angela S. Archbishop
MessageSujet: Premier amour.   Mar 27 Nov - 23:45

Sa journée fut sous le signe de l'ennui. Un ennui la consumant peu à peu, comme sa salive consumait son mikado. Pécher mignon de ses jeunes années, ça ne risquait pas de changer. Elle était à pied, sur le chemin de la cathédrale pour dîner avec son père adoptif. En dehors du boulot elle n'aimait pas utiliser sa voiture. Bien trop rapide, pas assez de temps à prendre car la circulation hurlait d'accélérer. Elle aimait prendre son temps. Elle aimait cette sensation de lenteur liée à la contemplation. Contempler les mensonges de la cité de sable, contempler la pourriture du temps qui passe, contempler les craquelures de la corruption de Gotham.

C'était apaisant, et ça la sortait de l'ennui. Ce calme était tout ce qu'elle demandait en ce monde, le calme de la sombre ruelle alors que les rats grouillaient. Le calme de la faible lumière lié à son bannissement de ce lieu, n'agressant pas ses yeux. Son chemin habituel de chez elle à la cathédrale était labyrinthique, il demandait de connaître ces rues mais surtout de la connaître elle. Elle aimait passer par des coins que les rumeurs avaient rendus effroyable, des mensonge dont elle adorait parcourir la vérité. C'était ainsi, et rien ne pourrait changer ça. Pas même le pistolet que la femme encapuchonnée en face d'elle pointait.

"Ne bouges pas Angela."

Elle hausse un sourcil, sortie de sa contemplation de la simplicité de la vie par l'invocation de son prénom. Elle croqua dans son mikado, ne voyant rien de mieux à faire. La femme face à elle devint enragée, la plaquant contre le mur sale. Elle lui retira le mikado de la bouche, enfonçant le canon contre sa nuque. La rage dans ces yeux bleus était palpables. Une rage pure, la rage des derniers instants. Elle-même garda son calme habituel, profitant des restants de chocolats dans sa bouche. Ses yeux ne quittaient pas ceux de la furie, habitée par une colère pure.

"On se connaît ?"

Elle n'eut pour toute réponse qu'un rire jaune, amère et au bord celui de la folie. Elle sentait le canon trembler dans les mains de cette femme, dont les yeux bleus commençaient à verser des larmes. Elle remarqua enfin l'aspect creusé des joues et la pâleur de son interlocutrice. Son sourire était gercé et tordu, mais elle n'était pas sûre de la cause. Avait-elle déjà vu ce visage ? Peut-être. Peut-être avant qu'il ne devienne celui d'une ombre.

"Tu m'as vraiment oublié... Tu m'as oublié alors que tu as détruit ma putain de vie !"

Ça ne l'aidait pas à savoir qui elle était. Des vies, elle en avait détruit et comme tout bon passe-temps on ne se souvenait pas de toutes ses parties. Elle continuait de l'observer, essayant de mettre un nom à cette ruine humaine en face d'elle. Cette ruine qui prétendait qu'elle était la source de sa déchéance alors qu'elle mentait. Le sifflement dans le fond de son crâne le confirmait. Elle pencha la tête. Rien ne venait. Peut-être qu'elle devrait pousser pour obtenir un rappel.

"J'ai du mal à tenir le compte quand je pourri des gens et qu'ils deviennent des loques humaines."

Elle entendit un sifflement audible, mais rien ne venait du canon. Juste un sifflement entre des dents serrées.

"Et si je dis Leslie McDowell ?

_ Ah oui. Toi."

Elle ne semblait pas satisfaite de sa réponse. Elle appuya tout son poids sur elle, comme si elle pouvait effectivement l'écraser. Comme si elle ne pouvait pas juste la briser physiquement. Comme si elle ne voyait pas la fin de son ennuie avec la fin de son calvaire. Il aura duré bien longtemps... Il aura duré sept ans. Et elles étaient jeunes à l'époque...
_

Elle prit un mikado en bouche, observant avec attention le couloir. C'était légèrement son travail en tant que surveillante. Rien de bien glorieux mais elle aimait cette sensation. Celle de pouvoir dire un mot qui mettra quelqu'un dans l'embarras. Elle était adossée à un casier, se demandant si elle devait commencer une ronde. Elle se dit qu'elle n'avait que ça a faire. Elle marcha calmement, les mains dans les poches et appréciant les sons environnants. Les voix des enseignants. Les prières provenant de la chapelle. Les rats qui courrait dans les murs. Le chat qui essayait des les débusquer.

Si simple. Si paisible. Elle aimait cette sensation, celle de flotter tel un être éthéré en se concentrant simplement sur les sons ambiants. Elle ferma les yeux, connaissant le chemin par cœur. Les sons ambiant devenaient plus précis. Les couinements des sourit. Les gouttes d'eau tombant depuis un tuyau sur le sol. Un cafard rampant hors de son trou. Des rires mesquins sur sa droite. Elle rouvrit les yeux, revenant dans cette réalité physique. Elle se dirigea vers sa droite, vers les rires. Elle prenait note des moqueries.

"Oh allez Yui, fait pas cette tête !

_ Oui, on te demande juste, quoi, deux heures à poil !

_ C'est juste pour le cour d'art et puis tu sais, c'est pas comme si y avait grand chose à voir !"

Elle ne pouvait empêcher un petit sourire de se manifester. Encore elles. Ça ne pouvait être que ces trois filles se prenant pour de terribles harpies et leur victime principale. Elle les voyait. Trois filles aux alentours de son âge, encerclant tel un lapin un autre plus jeune. Elle se demandait parfois ce qui pousser les ces trois-là vers elle. Yui devait avoir un don pour attirer les harceleurs, ou plus simplement elle avait trop de points où attaquer. Mais ce n'était pas ses affaires. Elle se racla la gorge, les mains derrière son dos. Elle était un peu voûtée pour se mettre un peu plus à leurs niveaux. Elle était grande après tout.

"July, Ophelia, Leslie. Pourrais-je voir vos passes ? Le tien aussi Yui, bien que tu dois sûrement l'avoir."

Les trois filles s'arrêtèrent, lâchant des soupires de frustration. Leslie, la grande brune aux yeux bleus, osa se tourner vers elle.

"On les a oublié Angela."

Belle petite menteuse compulsive. Elle ne cacha pas le sourire qui grandissait sur son visage alors qu'elle se mit à croquer son mikado. Elle le prit en main, son regard se faisant aussi pernicieux que celui d'un serpent. Qu'allait-elle leurs faire ? Un petit tour chez la principale ? Laissé couler et amener Yui là où elle devait aller, enlevant toute source d'amusement ? Elle pencha pour la deuxième. Yui ne dirait rien à la principale de toute façon, elle mentirait même pour cacher l'incident.

"Je vais être gentille et vous laisser pour cette fois."

Leslie lâcha un immense sourire, regardant comme son père adoptif regardait un steak un jour de carême. Elle croqua de nouveau dans son mikado, prête à tuer le sourire de Leslie avec délectation.

"Yui, tu dois aller où ?"

Ô Leslie, la mort de ton sourire était délicieux. Allais-tu jouer à ce jeu là avec elle ? Tu savais que tu allais perdre, mais tu es assez arrogante pour espérer la surpasser. Elle attendait, son mikado de nouveau en bouche et son sourire toujours en place.

"Je.dois aller en salle d'informatique..."

La petite voix de Yui était comme un cor à la victoire. Elle regarda la jeune adolescente, la dominant largement de taille mais pourtant son aspect recroquevillé arrivait à la rendre toujours plus petite. Toujours plus craintive. Un vrai lapin.

"Je t'accompagne dans ce cas, je ne pense pas que ces trois-là étaient sensées le faire. J'ai cru entendre parler d'un projet pour le cour d'art."

Leslie, tu étais bien rouge. T'aurait-elle énervé ? Probablement. Est-ce que voir ton petit lapin fuir derrière elle t'énervait toujours plus ? Certainement. Est-ce que le petit sourire que te faisait Angela Sema Archbishop te donnait des envies de meurtre ? Parfait. Elle pressa légèrement Yui en mettant une main sur son dos, sachant parfaitement que ça la ferait sursauter. Elle était devenue étrangement droite d'un coup. Yui, Yui, Yui. Petite Yui, avec ses lunettes rectangulaires cachant ses yeux verts. Petite Yui, avec ses longs cheveux noirs qui tombait dans le bas de son dos. Petite Yui. Tellement dans le placard que ce n'était un secret pour personne.
_

"Je l'aimais... Je l'aimais bordel..."

Elle le va les yeux au ciel. Ça aussi ce n'était pas un secret. Et elle n'en n'avait rien à faire. Cette histoire n'était rien de plus qu'une énième histoire de cœur qui a mal tourné. Mais maintenant qu'elle y repensant, un sourire se dessinait sur son visage. C'était une autre époque, une époque où elle avait fêté la fin du port de l'appareil dentaire et où elle avait eu une première relation proche.

"PUIS TU ME L'AS VOLÉ !

_ Leslie, tu sais très bien que je n'avais rien du tout."

Elle détestait les bourdonnements d'un mensonge à propos d'elle.
_

Elle était sous le préau, appréciant la fraîcheur de l'obscurité et le chocolat de son mikado. Elle n'était pas dans son uniforme de surveillante de couloir, elle était une élève comme les autres. Son regard se baladait d'élève en élève, de groupe en groupe, de potins en potins quand ses oreilles pouvaient les atteindre. C'était son petit jeu, elle n'avait rien à faire d'autre en même temps. Au soleil les plus jeunes de l'établissement jouaient au ballon, à chat ou à d'autres jeux du genre. Et ils n'avaient rien d'intéressant à se dire. Le préau était pour les plus âgés.

"Tu devrais essayer de te trouver quelqu'un, ça te ferait pas de mal !"

Ses yeux s'étaient posés sur une blonde qu'elle connaissait bien. Victoria. Étrangement, elle n'était pas très appréciée par cette dernière. Les bonjour étaient froids, les discussions rares mais tendues et elle avait tendance à serrer le point. Elles étaient pourtant deux élèves modèles, chacune avec l'admiration des autres sur elle. Elle arrivaient à bien travailler ensembles quand c'était imposé. Et les combats de boxes se finissaient en match nuls. Peut-être voyait-elle au-delà de la fille parfaite ? Peut-être que son instinct était plus fin ? Qui sait.

Victoria discutait avec Yui. Elle avait toujours eu un faible pour elle, dans le sens où Victoria aimait la savoir en sûreté et bien. Un petit début de complexe du héros peut-être ?  Qui sait. En tout cas Yui buvait chacune de ses paroles, mais bien au-delà de la simple admiration. Elle se demanda si Victoria s'en rendait compte ? Mais bien sûr que non, quelle question. Mais cette conversation l'intéressait grandement... Elle croqua dans son mikado. Qui pourrait bien sortir Yui de son placard ?

Au fil des semaines elle pouvait dire que ce n'était pas les copines sportive lesbiennes assumées que lui présentait Victoria qui allaient le faire. Elle dirait même que ça l'enfonçait toujours plus loin dedans. Elle se demanda si elle ne devait pas profiter de la situation à un moment ? Elle pouvait aisément imaginer l'inconfort de Victoria en la voyant tourner autour de pauvre petit lapin qu'était Yui. La question la trottait jusqu'à un accident à la cafétéria. Elle était en train de manger avec les autres surveillant, à discuter d'Harry Potter et de pokemon quand une cohue se forma à un endroit de la cafétéria. Dans un soupire, ils allèrent tous commencer à disperser la foule quand un bruit de verre brisé retentit.

Elle dût sortir son sifflet pour se frayer un chemin entre les autres élèves, arrivant sur une scène... Inattendue. Leslie abasourdie, Yui la regardant avec un pur concentré de haine. La main en sang. Elle prit un mikado en bouche.

"Qu'est-ce qui s'est passé ?"

Personne n'osait lui répondre. Se prendre les foudre de Leslie était effrayant pour la plupart, et lui mentir était inutile. Le fait que le petit lapin s'était rebiffé avait amené un inconfort certain dans la salle. Elle se contenta de déguster le chocolat qu'elle avait en bouche, gardant sa sérénité surnaturelle.

"J'attends.

_ Elle s'est cassé le verre dans la main."

Enfin une petite avancée. Elle se tourna vers le garçon qui avait vendu la mèche. Un jeune, probablement à peine au collège. Il ne devait pas être au courant des petites règles tacites dans l'établissement. C'était une bonne chose qu'il y ait ce genre d'âmes innocentes en ces murs. Elle croqua son mikado.

"Et pourquoi elle a fait ça ?

_ Je sais pas..."

Son regard était plus que sceptique. Il pouvait sentir dans les tréfonds de son âme qu'elle savait. Elle savait qu'il mentait. Elle savait que Leslie avait encore fait quelque chose. Et elle savait qu'il était pas encore au stade de balance ultime. Elle se tourna vers Leslie un bref instant puis vers Victoria qui se frayait un chemin dans la cohue. Elle lui l'arrêt net avant qu'elle n'arrive près de Yui.

"Dégages Angela...

_ Un peu de calme voyons. Je vais l'amener à l'infirmerie."

Elle fit un sourire à Victoria. Cette dernière ne semblait pas heureuse mais se retenait. De quoi ? Elle ne savait pas. Elle passa ensuite son bras autour de l'épaule de Yui et l'escorte jusqu'à l'extérieur. Sur le chemin, le lapin était bien silencieux. Elle observa avec attention la blessure. Elle saignait beaucoup. Assez pour que le concierge se plaigne que ça ne partirait pas avec un coup de balais. Son bras était toujours autour de l'épaule de Yui. Elle était silencieuse, le regard obscurcit derrière ses lunettes.

Puis elle craqua. Elle se mit à.se blottir contre elle, cherchant sûrement une forme de réconfort. Angela leva les yeux au ciel avant de placer son autre bras autour d'elle, l'enlaçant. Elle lui tapota doucement le dos, la sentant trembler. Elle la posa son regard sur elle avant de parler, sa voix mielleuse. Apaisante.

"Tu veux en parler ?"

Elle hocha la tête, frénétiquement. Angela l'amena instinctivement dans les toilettes, là où personne n'était sensé entendre à cette heure-ci. Elle se mit en face d'elle, la soulevant pour l'asseoir sur le rebord de l'évier. Elle n'avait que deux ans de moins qu'elle et pourtant c'était facile. Le sang continuait de couler de la plaie, mais aucune des deux s'en inquiétaient. Elle posa doucement ses mains sur les épaules de Yui, s'abaissant pour la regarder dans les yeux. Vert dans le vert.

"Elle a fait quoi cette fois ?

_ Elle... Elle a dit que j'étais le souvenir de voyage... De mes parents..."

Angela regarda la plus jeune avant de soupirer. C'est vrai qu'elle était adoptée elle aussi. Contrairement à elle, ce n'était pas un abandon de ce qu'elle avait déduit. Elle pouvait un peu parler de ses parents biologique mais avait entièrement assimilé la notion de famille recomposée. Leslie avait attaqué là où elle la pensait vulnérable, en réalité c'était la limite. Le petit truc auquel il ne fallait pas toucher, la petite ligne à ne pas outrepasser.

"Ça fait mal..."

Elle posa doucement ses mains sur ses joues, finissant son mikado.

"Je sais."
_

"Tu parles, tu es sortie avec elle et tout est parti en vrille ! TOUT !"

Elle sentait Leslie perdre de sa poigne. Il semblerait qu'elle commençait à accepter la vérité qu'elle refusait de voir. Elle n'a jamais été la source du problème, elle n'a fait que jouer avec. Aussi incroyable que cela puisse lui paraître, elle fut très sage cette fois-ci.

"Avec ou sans moi ce serait parti en couille."
_

Ce n'était pas très voyant. Elles étaient discrètes, ne serait-ce parce que Yui ne voulait pas que ça vienne aux oreilles de sa famille. Quelque chose d'idiot à son humble avis, du peu qu'elle avait vu des parents de Yui ils étaient très conciliant et attachés à leurs enfants. Mais elle préférait ne pas la brusquer. Elle voulait savoir quelle créature était assez sournoise pour se cacher dans la peau d'un lapin. Elle voulait être aux premières loges dans la descente de ce petit ange dans ses bras.

Elle avait découvert nombres de ses petits vices et c'était réciproque. Elle adorait les mikado car ça affirmait une sérénité énervante, poussant les autres à l'erreur. Yui cachait derrière sa paire de lunettes l'intelligence nécessaire pour pirater des failles dans les systèmes informatiques. Elle pouvait flairer les mensonges et ne voyait plus le monde que comme un endroit où la vérité apportait la destruction. Yui avait ses petits disques durs où elle entreposait tout les sales petits secrets des gens, car elle pouvait le faire. Elle ne pouvait pas aimer son prochain ni le détester. Yui était amoureuse de Victoria et espérer attirer son attention avec cette relation.

Il y avait une certaine honnêteté qui s'était doucement installée entre elles, ne serait-ce à cause de la futilité du mensonge. Elles avaient des moments de douceurs, elle allongée sur le canapé et Yui allongée sur elle quand il n'y avait personne autour. C'était ces moments qui étaient les plus proches de moment câlin, une chanson passant en fond. Plus souvent qu'autre chose c'était ¡Viva la Gloria! (Little Girl) de Green Day qui leur servait de musique d'ambiance. Quelle ironie. L'ironie était également le don de Yui, petite chose fragile, pour la pousser à instiguer le contact. Comme en se blottissant pour pousser ses réflexes à passer sa main dans ses cheveux noirs.

Petite créature sournoise qu'était cette fille dans ses bras.

"Parfois j'ai envie que sa vie ne soit plus rien..."

Très très sournoise... Elle la serra un peu plus contre elle. Elle se dit qu'elle ne devait pas très bien tenir son rôle de la fille modèle, Yui semblant parfaitement consciente de ce qu'elle aimait faire pour passer le temps. Allait-elle devoir ajouter petite manipulatrice dans ses vices ? Ou bien trop bonne observatrice ? Elle avait une passion pour les sales secrets des autres, mais elle était très empathique. C'était un mélange étrange entre ses mains.

"Tu peux user de ses petits secrets...

_ Tu parles, elle étonnamment sage sur le Web..."

Yui redressa sa tête, la regardant de ses yeux verts. Elle passait toujours sa main dans ses cheveux, sourire serein aux lèvres. Yui alla les lui picorer en douceur. Son sourire se mit à grandir, si désespérée pour un peu de contact affectif. Elle lui rendit le picorement, se disant que ça l'amusait beaucoup trop. Et qu'elle était bien trop douée pour la pousser à faire ce qu'elle voulait. Étrange créature sournoise.

"Je ne suis pas Victoria, tu sais ?"

Yui hocha le tête en faisant un petit bruit de compréhension, allant toujours plus se blottir contre elle. Mais que cachait-elle sous cette apparente fragilité ? Qu'il y avait-il sous cette timidité ? Elle voulait voir le monstre qui cohabitait à la perfection avec cette petite créature si honnêtement petite et cassable. Elle ne se mentait pas à elle-même en se disant qu'elle était une bonne personne. Elle ne se décrivait même pas comme faussement fragile. Elle était vraie et authentique. Ô comme elle voulait pousser la bête à faire surface...

"Tu as les secrets de qui d'autres ?

_ Une bonne partie de l'école, pourquoi ?"

Elle lui fit un grand sourire, embrassant doucement son front. Vient, vient créature des profondeur. Vient Léviathan des profondeur, ravage tout sur ton sillage. Remonte la surface de ces eaux calmes et offre à ce monde le tourment. Fait de la destruction la vérité des hommes.

"Tu as ceux d'Ophelia et July ?"

Elle n'eut pour toute réponse qu'un sourire plein de douceur. Elle entrevoyait la créature des fonds, enfin. Elles ne se sont pas directement attaquée à ces deux-là, avant il fallait faire s'exercer Yui, laissé le temps à la créature de prendre ses aises. Elles cherchaient des cibles, évoluaient les risques puis Angela la laissé faire. Parfois Yui n'était pas sûre de quoi mettre dans ses messages à ses victimes, alors Angela lui soufflait les mots quand elle ne les écrivait pas. Il y avait une constance dans les victimes choisis par Yui, elles avaient tous commis une faute. Elles avaient toute détruit la vie d'un autre.

"Tu cherches mes petits secrets Yui ?"

Elle eu pour toute réponse un sourire et le nez picoré.

"Ça ne te ferait rien, ça pourrait même te faire marrer !"

Elle lui répondit également avec un sourire. Les soirées passées avec Yui assise contre elle, concentré sur son ordinateur tandis qu'elle avait la tête sur son épaule devenaient de plus en plus nombreuses. A chaque victimes, la bête devenait plus assurée. Yui prenait confiance bien que toujours fragile. Elle eu une certaine surprise quand elle reçu un baiser de la plus jeune avant le début des cours. Comme si la première chose qu'avait fait le Léviathan en atteignant la surface fut de détruire le placard.

"Tu pourras rentré avec moi ce soir ? J'ai envie de te présenter proprement mes parents."

Elle réfléchit un bref instant avant de sourire et de hocher la tête. C'était étrange de la voir ainsi, mais en même temps... Agréable. Parce qu'elle pouvait sourire à Victoria qui semblait voir son monde s'effondrer. Il fallait dire qu'elle avait continué à présenter des filles à Yui tout ce temps. Ainsi elle n'était pas au courant et Yui venait de lui montrer la réalité d'un coup de marteau ? Finalement le Léviathan était plus rusé qu'il en avait l'air...  Elle prit un mikado en bouche.

Mais il semblait que le coup soit bien plus violent que prévu pour Victoria. Au moins son attention était entièrement sur cette relation et surtout sur elle. C'est ainsi que lors de sa ronde de couloir, le jour même, elle se retrouva plaqué contre des casiers. Elle serra siffla entre ses dents, son mikado tombant sur le sol couvert de saleté et le métal épousant la forme de son dos. Victoria la maintenait fermement, son visage ciselé par la rage.

"Qu'est-ce que tu fous avec elle bordel ?!"

Elle se contenta de sourire malgré la douleur, levant les yeux aux ciels comme si c'était une évidence. Ce qui était le cas. Sa voix était comme un fruit sucré, on pourrait presque lui en redemander. Victoria ne le ferait certainement pas.

"Je sors avec elle.

_ Te fous pas de ma gueule, vicelarde !"

Elle se contenta de pousser un soupire, cette situation l'amusant grandement intérieurement.

"Tu crois vraiment qu'elle m'a fait la bise pour le plaisir de me la faire ?

_ Elle a pas pu te la faire sans raison, elle est-

_ -Plus dans le placard, ce soir elle me présente officiellement à ses parents."

Le visage de Victoria qui se décomposait lentement était un délice à voir. Elle avait perdue pendant un bref instant sa force mais elle préféra ne pas tenter tout de suite sa chance. Elle voulait voir la suite. Le coup de poing qui s'enfonça non loin de sa tête ne changea rien à la sérénité de son sourire. Pauvre Victoria. Elle se mettait trop facilement en colère.

"Si tu lui fait du mal, je t'éclate...

_ Pourquoi autant de colère ? Ce n'est pas bon tu sais. Ça empêche de réfléchir."

Elle frappa à ce moment là, tapant dans son genoux. Elle profita de la perte de déséquilibre pour la plaquer au sol, maintenant son bras dans une prise de soumission. Elle sortit rapidement un mikado qu'elle mit en bouche tandis que Victoria se débattait. Elle avait un plaisir non-dissimulé concernant la nuit.

"Agression d'un autre élève, surveillant de couloir en prime, et dégradation du matériel scolaire. Ça coûte cher ça. Vient, on va voir la Principale."

Elle croqua dans son mikado.
_

"J'avais une chance...

_ Tu as tout gâché toute seule, comme une grande."

Elle sentit Leslie glisser le long de son corps, se mettant à pleurer et à secouer la tête. Plus qu'un petit bouton sur lequel appuyer. Un seul et unique. Et elle passerait une très bonne soirée. Elle sortit un mikado, profitant comme toujours du goût chocolaté.

"Elle te haïssait Leslie, et elle te haït sûrement toujours."
_

Pour fêter la fin de son placard, elles avaient décidé d'organiser une fête. Yui avait insisté pour inviter Leslie. Ses deux amies étaient déjà tombées en disgrâce, de sale petit secrets ayant été révélé. Elle n'avait rien eu à faire, Yui avait tout fait comme une grande. Et elle l'appelait par son deuxième prénom... Ça n'avait l'air de rien comme ça mais au fond d'elle, elle adorait ce petit détail. Ce n'était pas à Angela qu'elle s'exprimait, mais Sema. Les autres continuaient de l'appeler Angela même quand elle disait se nommer Sema. Trop exotique, trop bizarre, ou alors ce n'était pas le nom sur sa veste de surveillante en chef.

C'était horrible à quel point elle était faible face a cette petite attention. Aussi petite que la fille dans ses bras, mais aussi ravageuse. Les moments câlins devenaient de moins en moins artificiels, de plus en plus ils venaient spontanément. Mais toujours pas de vrais baiser. C'était une évidence qu'elles ne s'embrasseraient jamais, pour ça il fallait aimer. Elle n'était pas amoureuse. Mais elle avait de l'affection pour la petite créature dans ses bras, cette créature sournoise qui devait avoir une idée en tête. Elle avait demandé à ce qu'il y ait de l'alcool à la soirée.

Son père adoptif lui avait donné carte blanche sur la bière.
_

Leslie pleurait toujours plus, s'accrochant à ses genoux alors qu'elle lâchait son arme. Elle se contenta de croquer dans son mikado.

"Elle a tout fait toute seule parce que tu avais dépassé la limite Leslie."
_

Au cours de la soirée, Victoria était sur son dos. Elle ne la lâchait, l'empêchant d'être près de Yui. Comme si le danger viendrait d'elle. Elle était la moins destructrice des deux hôtes de la soirée. Elle n'avait pas les secrets de tout les invités ci-présents. Mais pour Victoria c'était elle le danger, la source de tout les maux. Mais peut-être que ce soir elle verrait que les mortels sont les sources de leurs propres maux ?
_

Leslie lui lâcha enfin les jambes, se mettant en boule tandis que ses larmes se mêlaient à sa morve. L'ombre de ce qu'elle était, une loque humaine dans toute sa splendeur. Angela se contenta de commencer à passer son chemin

"Qu'est-ce que j'dois faire..."
_

Le lendemain matin Yui était nulle part en vu. Jusqu'à ce que sa voix retentisse dans un cri d'horreur. Une horreur pure, une horreur réelle et palpable. Victoria et elle étaient les premières pour voir la source de son cri. Yui, nue. Leslie, nue. Yui en larme, en proie à la douleur. Leslie sonnée, en proie à l'incompréhension. Victoria se jeta sur elle, commençant déjà un interrogatoire musclé. Elle-même la laissa faire, allant calmement vers Yui et prenant son visage dans ses mains.

"Tu as mal ?"

Elle hocha la tête. C'était vrai.

"Vous étiez ivre ?"

Elle hocha de nouveau la tête, versant quelques larmes supplémentaires. Si sa douleur était réelle, la réponse qu'elle donnait n'était qu'à moitié vrai. Yui lui sortit un mikado, le lui mettant en bouche. Comme une petite poupée faisant un geste mécanique. Elle regarda Leslie, le chocolat fondant dans sa bouche.

"Elle t'a forcé ?"

Elle hocha encore la tête. Ses oreilles sifflèrent. Elle mentait. Elle mentait. La bête sournoise, gravement blessée en face d'elle mentait. Angela croqua son mikado, utilisant chaque once de sa retenue pour ne pas sourire.

"Victoria. On appel la police."
_

"Tu sais quoi faire Leslie."

Elle s'éloigna d'un pas nonchalant, sortant de la ruelle. Parfois,.Yui lui manquait. Mais suite à toute cette histoire, ses parents l'avaient envoyé ailleurs. Pour qu'elle se reconstruise pensait-il, inconscients de ce que leur fille avait fait. Elle croqua dans son mikado au moment du coup de feu.

Oui, Yui était ce qu'il y avait de plus proche d'un premier amour sans l'avoir jamais aimé.


Angela - La surface


Angela - Au fond


Mastema


Angela déclame en lightgray.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Premier amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rimes pour premier amour
» Mon premier amour
» [Tourgueniev, Ivan] Premier amour
» [Márai, Sándor] Le premier amour
» Je me présente

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Autres lieux :: Flashback-