Forum Jeu de Rôle Batman
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | .
 

 Première déception...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Indépendant(e)
Masculin Messages : 120
Date d'Inscription : 03/11/2018
Localisation : Gotham ~

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Nouvelle citoyenne.
☠ Relations conflictuelles :: ► Ekau Em'lyn'gan ( mère ) / Karran Em'lyn'gan ( Grand-père ) / Parem Em'lyn'gan ( Grand-mère ).
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour le moment.
avatar
Irunya Zlatko
MessageSujet: Première déception...   Ven 9 Nov - 0:33

ft. Basarov

ft. Mishka

「Première déception... 」
Un nouveau jour se lever sur la ville d'Elektrostal, en Russie, non loin de la grande capitale de Moscou. Plus précisément, une journée bien remplie attendait le modeste restaurant Khoroshaya Yeda ( signifiant Bon Repas ), les cuisines étaient déjà éclairées et les cuisiniers préparer déjà tout pour être prêts à la moindre commande. Car oui le restaurant ouvrer tôt et certains clients venaient manger un petit quelque chose avant de partir au travail.
Une femme aux longs cheveux roses et portant un serre-tête peu commun étaient en train de tout mettre en place dans la grande salle et ce calmement mais en faisant correctement les choses, les tables étaient bien dans le thème hivernal et festif pour les fêtes qui se préparait bientôt. Alors qu'elle avait terminée sa tâche, un homme à peine plus grand qu'elle vint la prendre dans ses bras chaleureusement en déposant un doux baiser sur sa joue, avec un petit sourire content et l'air mal réveillé.

Bonjour Irunya, tu es déjà levée, tout le monde est là assez tôt. Mishka est déjà aux fourneaux, je suis à la ramasse, encore... » Soupira le russe, désespéré de lui-même.
Bonjour chéri ! Tu n'as pas oublié ? Ivan et ses collègues vont venir déjeuner très tôt, vers 10h, ils ont un gros truc de prévu et ils ne pourront pas manger plus tard. » Expliqua-t-elle en l'embrassant puis le regardant un peu dubitative. « Laisse moi deviner, tu n'as pas dormi de toute la nuit ? »


L'homme s'étira en haussant les épaules et tirant une chaise pour s'y asseoir. De toutes façons Irunya avait l'air d'avoir tout terminer. C'était clean et bien arranger. Elle faisait beaucoup de choses ici : déco, cuisine, elle gérait les commandes, les clients, la publicité du restaurant aussi, elle était en somme très polyvalente et pouvait tout faire dans l'enseigne.
Elle vint s’asseoir à ses côtés.

Oui... Malheureusement, mais c'est ma faute je n'ai pas pris les somnifères qu'on m'a prescrit. Hier j’étais tellement occuper avec les factures et celles de ma mère qui n'arrive plus a les gérer que je n'ai pas vu l'heure et encore moins si j'avais pris ce qu'il fallait avant le gros dodo... Je suis bête je sais, pardonne l'idiot que je suis ! » Supplia-t-il avec humour en venant pincer une joue de la femme.
Monsieur Bazarov vous êtes incorrigibles... Ce soir je serais là et tu vas les bouffer tes somnifères, tu vas dormir pendant plusieurs jours tu vas voir. » Menaça-t-elle en retour.
Oh, vraiment ? J'attends de voir ça, j'en tremble déjà ! » Assura l'intéressé.


Mishka sortit enfin des cuisines, il avait le souffle court, ayant récupérer les livraisons du traiteur et ayant voulu s'en occuper tout seul. Il avait déjà les bras en compote et vint s’asseoir avec le couple.  Ne disant tout d'abord rien, et étant intérieurement partagé... Il était jaloux oui, complètement. Les histoires d'amours habituelles, deux frères, une femme, celle-ci finissant avec l'un des deux alors que les deux avaient un crush, là c'était Bazarov qui avait remporter les gros lot. Il posa alors deux tasses de café devant le couple et se laissa un peu choir. Ils avaient encore un peu de temps avant d'ouvrir le restaurant.

Salut vous deux, prenez un café ça vous fera pas de mal, surtout toi Bazarov, t'as une sale mine. Sinon j'ai tout mis dans les stocks, tout est ok et on en a pour un petit moment sauf si un tsunami de clients rentre d'un coup ! On avait rarement pu acheter autant en un coup, on est tellement tranquilles, pfff ça m'a épuisé tout ça de bon matin. » Lâcha Mishka en s'étirant à son tour.
Salut frérot, c'est super, merci ! » Fit Bazarov en buvant le café.
Bonjour Mishka, merci c'est super tu nous a fait gagner un temps fou ! Et merci pour le café ! » Dit Irunya.


Le reste de la journée fut plutôt calme. Même lors de l'arrivée des clients, les plats étaient servit rapidement, d'une très bonne qualité tout comme la quantité avec des plats typiquement russe comme... Plusieurs assiettes de Pirojki, des bols de Borshtch bien garnit, des Pielmeni sautés et avec du sucré comme des plats de Chak-Chak et bien sûr de la Vodka. Ils faisaient un vrai repas ! Et ils étaient tous satisfaits étant des clients habitués même si c'était la première fois que tout le groupe était là.

Mais... Même si de façade, Irunya allait bien, faisant bien son travail et restant attentive aux clients, à l'intérieur ça n'allait pas au mieux. Elle était inquiète pour Bazarov mais une question qui lui faisait de plus en plus de mal l’envahissait... Ce soir ? C'était une torture pour elle de devoir lui cacher, refusant de dormir chez eux – ils habitent en haut du restaurant – pour les mêmes raisons qui faisaient taire son secret. Mais elle en avait marre, marre de mentir – au moins à lui – et marre de dormir loin de lui. Et puis elle ne pouvait pas reculer maintenant qu'elle lui avait dit qu'elle serait là ce soir. D'ailleurs quand elle lui a dit ça, il était content ! Et si ce soir elle brisait son couple ? Tss... Si sa mère est en train de l'observer de là-haut elle doit bien se moquer du stresse qui envahit sa fille, pour un simple mortel ! Et disons que cette même mère ne se gêner pas pour dramatiser les situations « Ils vont essayer de te tuer en l'apprenant, tu devras les tueurs après ça. » et autres joyeuseté. Mais elle ne voulait pas l'écouter, il était différent. Elle pesta mentalement rien qu'en pensant ça, c'est ce que dirait n'importe qui amouraché et qui se trompe complètement...

En tout cas, le soir approchait à grands pas et le restaurant allait bientôt fermer. Une tension qu'elle n'avait jamais ressentit grandissa en elle. Bazarov était au petit soin avec elle et Mishka... Mishka était lui-même mais d'un côté il semblait faire un peu la tête et être moins patient qu'il en avait l'habitude. Mais bon, ça encore...

Elle appréhendait pas mal en effet, disons que ce n'était pas dans ses habitutes de parler de sa vie et encore moins de ses origines démentes, littéralement mais... Elle devait le faire pour être en accord avec elle-même, pas seulement pour son conjoint... Ils sont en couple mais ils n'ont encore rien fait ! Bon même si c'est pas sa passion première, de même pour Bazarov mais tout de même... Ils ratés des choses ! M'enfin. L'heure approche...
L'heure approche à grands pas comme on dit dans le jargon, n'est-ce pas ? Ceci est un cliffhanger !






• Irunya cause en #EFD6EA 


Dernière édition par Irunya Zlatko le Dim 11 Nov - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 120
Date d'Inscription : 03/11/2018
Localisation : Gotham ~

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Nouvelle citoyenne.
☠ Relations conflictuelles :: ► Ekau Em'lyn'gan ( mère ) / Karran Em'lyn'gan ( Grand-père ) / Parem Em'lyn'gan ( Grand-mère ).
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour le moment.
avatar
Irunya Zlatko
MessageSujet: Re: Première déception...   Dim 11 Nov - 19:57

ft. Basarov

ft. Mishka

「Première déception... 」
Un petit coup de chiffon ici, un autre là. Voilà la table parfaitement propre si bien que la démone voyait son reflet dedans. Affichant un grand sourire elle mit en boule le chiffon et le fourra dans sa poche. Craquant un à un ses doigts jusqu'à entendre le bruit qui était satisfaisant à ses oreilles – l'auteur s'excuse pour les personnes sensibles, crack crask ! Bazarov débarrasser deux tables conjointes et Mishka était à la plonge, remplaçant l'employé qui s'était fait mal au dos suite à un petit accident au boulot.

Ban sortie les clés de sa poche et alla verrouiller la porte du restaurant tout en fermant les volets électriques et poussant le rideau intérieur. Tapotant dans ses mains pour retirer la fine couche de poussière. Cette journée fut terriblement rentable dit donc ! Beaucoup de bénéfice, la caisse était pleine a craquer aux plaisirs des deux dirigeants du même sang. Ban remercia mentalement Ivan d'avoir fait une sacrée bonne pub et elle se dit que c'était pas finit avec les autres qui aillent faire de même à leurs amis et collègues. La réputation de Khoroshaya Yeda était à son apogée !

Depuis combien de temps était-elle là ? Cela devait faire deux ans, à peine ! Deux ans c'est ridicule par rapport à sa longévité. Et elle en avait fait un lieu culte de la ville, le restaurant où tu dois faire un détour ! Les prix sont peu chers malgré que tu ne trouveras pas meilleur ailleurs ! Les frères voulant que la bonne cuisine traditionnelle russe reste à la portée de n'importe qui et pas que ça devienne un restaurant de bourgeois. C'était ça la devise du restaurant : prestigieux mais à la portée de tous ! Au grand bonheur des habitants les moins fortunés de la ville. Des fois pour les fêtes ou occasions ils faisaient un petit buffet et des cadeaux comme des gâteaux et ce genre de bonnes choses aux gens.

Bref... Elle regarda la poignée de la porte en se mordant une lèvre, son sourire disparaissant par la même occasion. L'appréhension la ronger. Est-ce qu'elle ne pourrait pas attendre encore un petit peu ?...

Bazarov t'attend dans le salon, moi je vais rester encore finir quelques trucs, vas y fonce ! » Fit Mishka en rangeant un truc derrière le comptoir.


Cela eut le don de la faire sortir de sa quasi-torpeur mentale. Relevant la tête et la tournant vers son ami avant de sourire, presque de façade, et d'hocher vivement la tête. Posant le chiffon à l'endroit prévu et retirant son tablier d'un geste pressé, tout de même impatiente de voir son cher et tendre futur époux, enfin elle y va vite ils ne sont même pas fiancés !
Mishka repartit rapidement en cuisine et Ban quitta la salle principale pour passer par la porte qui menait à l'escalier, lui même menant aux appartement du restaurant, ceux des deux frères. Elle rentra alors dans le sallon. Bazarov était assit sur le canapé et zapper les chaînes à la télévision, il posa rapidement la télécommande en voyant sa compagne arrivée avec un grand sourire. Ban vint alors choir sur lui et il l'a pris dans ses bras, l'embrassant avec une passion mordante auquel elle répondit avec autant de douceur avant que celui-ci ne pose sa tête contre elle.

Je suis heureux que tu veuilles enfin dormir ici ! J'ai préparer tout ce qu'il faut et j'ai même changer de matelas ! » Avoua le russe.
Ohhh tu es vraiment un amour ! Tu n'aurais pas dû, tu sais je ne suis pas difficile ! » Assura Ban embarrassée qu'il s'est donner autant de mal pour elle.


Le début de soirée fut très calme, même si plus ça allait, plus elle était tendue et stressée et ça même son chéri finit par le remarquer. Bien évidement il fut inquiet et d'une main, il releva doucement la tête de Ban, qui... Était larmoyante !...

Iru' ! Q... Qu'est-ce qui y'a ? Tu t'es faite mal ? Quelque chose ne va pas c'est le film ??? » Paniqua-t-il un peu.


Oui elle avait complètement craquer car elle s'était imaginer les pires scénarios possible... Et elle n'avait pas idée que c'était ce qui allait se passer... Erk... Fichu destin. Avec sa main libre, Bazarov vint essuyer les larmes de sa dulcinée et l'embrasser sur le front doucement.

S-si ça va... C'est juste que... Cela fait longtemps que je dois te parler de quelque chose je... C'est très difficile pour moi de te l'avoir cacher depuis si longtemps et c'était une des raisons pour lesquelles ont a jamais rien fait ensembles ou que je n'ai jamais tout simplement dormit ici... » Commença-t-elle difficilement.
Mais voyons ma chérie, n'aie pas peur comme ça. Je ne t'en veux pas, mais tu ne dois pas avoir peur de me le dire. Je suis là pour toi tu le sais et si ça peut nous faire avancer dans notre relation, tu dois le dire ! Je t'aime et je t'aimerais toujours ! » Dit-il avec toute la gentillesse et bienveillance du monde.


Ban se délogea de son emprise pour se mettre debout devant lui. Le regardant lui puis fermant les yeux, essuyant de nouveau quelques larmes. Putain que c'est dur ! Ouais, ça voulait pas sortir...

En vérité je m'appelle Ban... Ban Em'lyn'gan... Je... Je n'ai pas 20 ans... Je ne suis pas humaine... » Articula-t-elle difficilement.
Hein ? Comment ça ? Ban ? De quoi pas humaine ?... » Demanda Bazarov paumé.


Au même moment, Ban qui était complètement concentrée sur Bazarov et leur discutions, ne fit pas gaffe à Mishka qui était littéralement en train d'écouter et d'observer par la porte, entre-ouverte. Bouh, ça, c'était mauvais... Mais Ban finit par afficher un sourire presque désespérée de sa situation et dans une lueur rouge son corps changea lentement, couvrant un bruit dans les escaliers comme si quelqu'un courrait dedans rapidement. Sa peau devenue rouge, sa sclérotique également, ses cheveux furent presque blancs, légèrement rosés, ses cornes elles ne faisait que grandir encore et encore. Ses griffes se formèrent et ses dents étaient tranchantes. La lueur disparue comme des petits papillons.

Tu le sais à présent. Je suis un démon Bazarov... Je suis née il y a presque milles ans dans les enfers. Je suis descendue sur terre pour mener une vie normale puis je vous ai rencontrer toi et Mishka et ce fut la plus belle rencontre de ma vie. Je suis tombée amoureuse de toi, et c'est pour ça qu'aujourd'hui je veux que tu saches la vérité... » Expliqua-t-elle.


Bazarov était sans voix, la regardant et reculant même un peu sur le canapé. Tendu... Il ne savait pas quoi dire. Un démon ! Un démon bon sang ! Un démon qui se tenait devant lui, un démon qui l'avait tromper depuis le début en se faisant passer pour une humaine un peu farfelue avec son look décalée. Il ne disait rien, serrant les poings. Le visage de Ban s'attrista... Voyant la mauvaise réaction de celui qu'elle aimait. D'ailleurs à cause de sa taille elle dû un peu se courber pour ne pas fracasser le plafond au-dessus d'elle.

Va-t-en vite... » Finit par articuler Bazarov.


Ban n'eut même pas le temps de reagir, ni Bazarov de terminer sa phrase qu'un coup de feu retentit. Ban baissa le regard vers sa poitrine pour y voir une balle logée dans sa cage thoracique. C'était ridicule pour un démon, comme une écharde mais... Bien rapidement, endroit se mit a dégager une intense fumée et les sens de la démon lui indiquèrent que c'était la merde pour elle, un peu de sang bleu tomba sur le sol comme de la peinture glissant du pinceau. Des balles trempées dans de l'eau bénite !... Même si elle ne ressentait rien, c'était mauvais pour son corps et ça aurait du mal a cicatriser si elle ne l'enlève pas ! Néanmoins malgré cela, qui n'était pas non plus des plus graves, elle redressa lentement la tête vers le tireur.

Mishka... » Lâcha Ban dans un ce qui s’apparenté plus à un murmure. Un murmure presque amer.
Sale démon ! Putain de merde ! Il me l'avait dit mais j'y avais pas cru j'ai étais le pire des abrutis ! Tu l'as envoûter hein ! Baza' ! C'est un sale démon qui t'a fait tomber amoureux d'elle c'est forcément ça ! On s'est fait embobiner ! Elle va nous voler nos âmes et nous dévorer, on va finir en enfer petit frère !!! Je... Elle comptait te bouffer ce soir ! Ce sont leurs modes opératoires ! Crève ! » Cria Mishka.


Il tira de nouveau dans un bras cette fois, faisant mouche. Disons que Ban n'essayer pas spécialement de se défendre, elle était juste « shook ». Qu'est-ce qu'il raconter ?... Il pensait vraiment ce qu'il disait même après tout ce temps ?! Le regard de Ban s'assombrit en même temps tandis que son esprit tirer la sonnette d’alarme à cause de la balle bénite. Tout son monde s’effondrait d'un coup.

Mishka ce... Tu te trompes... Bazarov mon amour je t'assure qu... » Dit-elle avant de remarquer qu'il n'était plus au même endroit mais aux côtés de son frère.


Des larmes coulaient sur son visage baissé, il ne disait rien du tout. Mishka se mettant devant lui pour le protéger. Un peu de sang bleu coula de la bouche de Ban. Elle tendit alors une main vers sa moitié, vainement...

Ta gueule ! Sale démon ! Tu t'es servie de nous durant deux ans ! Je vais te buter ! Tu nous auras pas avec tes machinations ! » Gueula de plus belle le russe enclenchant de nouveau le chien.


Ban baissa doucement le regard vers une flaque de sang bleu qui s’agrandissait doucement. Pourquoi ?... Comment ?... En une soirée tout était terminée. Ses oreilles sifflées si bien qu'elle voyait les lèvres de Mishka bouger mais aucun son. Comme si tout ses sens s'étaient tue. A cause de l'eau bénite ou juste son mentale qui tomber. Même si elle, elle ne voulait plus rien faire, ni bouger. Sa vision se troubla, rougie même, comme une colère... Une colère démoniaque naissante. Une haine ?! Elle... Son instinct lui criait de le buter ! De le buter !! Pour avoir tout gâcher, pour avoir débiter des conneries ! Mais au lieu de ça un « mécanisme » de secours pris le dessus et bientôt le décor changea pour se retrouver au beau milieu de nulle part. Inconnu, non elle connaissait cet endroit. Une ville abandonnée, une ville fantôme. Gamsoutl.

Ban tomba à genoux, le souffle court, se rattrapant avec ses mains. Une petite flaque bleu se reformant. Se mélangeant aux larmes qui tombaient de ses yeux comme des cascades. D'une main, sans vraiment en avoir conscience, elle retira la première balle, de la fumée enveloppa ses doigts et elle jeta la balle plus loin, de même pour la seconde... Ses blessures commençant enfin a se refermer comme les balles bénites n'étaient plus là.
Doucement, elle repris une forme humaine et posa ses mains sur son visage malgré le sang. Elle préféra libérer toutes ses pensées par un grand cri, criant ses tripes. Criant sa colère, sa tristesse, sa frustration ! Puis se laissant tomber par terre, sur le dos. Elle ne retenaient pas ses larmes, les laissant couler, relâchant tout ce qu'elle avait sur le cœur. Le cœur meurtrie tout comme son mentale.

Une révélation avait suffis a perdre l'amour de sa vie et son meilleur ami... Pourquoi putain ! C'était injuste, elle n'avait rien fait pour mériter ça ! Elle n'avait rien fait, vraiment rien ! Pourquoi ?!

XETE !!!!! » Hurla-t-elle une nouvelle fois de tous ses poumons dans sa langue natale.


Elle n'aurait jamais dû... Non elle n'aurait jamais dû... Peut-être qu'elle le mériter, peut-être que les démons n'ont tout simplement pas le droit à une happy end. Peut-être que dieu les as priver de tout plaisir ou de toute joie. Juste parce qu'elle était un démon ?!...
Ses sanglots étaient encore plus désespéré pour la jeune démone... Elle resta comme ça, roulée en boule dans l'herbe près d'un arbre qui avait pousser près d'une maison à peine reconnaissable dans son état.

Et seul dieu sait combien de temps elle resta comme cela avant de se reprendre et de partir très très loin de la Russie pour ne sans doute jamais y remettre les pieds...
Elle revoyait encore le regard vide de Bazarov derrière Mishka, ne disant rien, ne cherchant pas a dire ou faire quoi que ce soit, croyant son frère comme si leur relation de confiance c'était brisée comme un mur de sucre...

Elle avait envie de disparaître...






• Irunya cause en #EFD6EA 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Première déception...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Aide] Pb de coupure réseau, de mauvaise réception 3G, etc..
» [AIDE][WF] Réception sms catastrophique !!
» Batterie de réception
» Ma première aquarelle....
» [De Schaepdrijver, Sophie] La Belgique et la Première Guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Autres lieux :: Flashback-