Forum Jeu de Rôle Batman

Partagez | .
 

 Joyeux anniversaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Justicier(e)
Féminin Messages : 107
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Cherchez le chapeau haut de forme.

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Reine de la scène et magicienne à temps partiel
☠ Relations conflictuelles :: ► Shauna Belzer
♣ Vos Alliés : : ► John Constantine, John L. Papercraft
avatar
Sarah Zatara/Zatanna
MessageSujet: Joyeux anniversaire   Dim 4 Nov - 19:34

"Je n'aime pas du tout cette tenue."

Bien sûr qu'il ne l'aimait pas. Il n'aimait pas du tout le fait que sa fille, la chair de sa chair, porte des bas-résilles. C'était comme ça depuis son tout premier spectacle. Elle se toucha nerveusement le poignée, repensant fugacement à l'après spectacle. Elle avait 21 ans aujourd'hui et était reconnue comme une jeune prodige dans le monde de la prestidigitation.

Ce qui ne plaisait pas à son père.

"Tu sais Papa, tu n'aimes pas grand chose."

Il ne grogna même pas, se contentant juste de vérifier ses accessoires. Elle s'assit non loin de lui. L'observant. Elle ne savait jamais quoi dire avec lui. Principalement parce qu'il coupait court à toute tentative d'essayer de communiquer. Elle se frotta ensuite la nuque, ayant une idée incertaine d'approche. D'une voix hésitante, elle commença.

"On ne devrait pas revoir les derniers détails avant le spectacle ?"

Il se tourna vers elle. Il était fringant dans sa tenue et avec sa moustache. Mais son regard... Il avait le regard froid. Dur. Son regard habituel, celui qui la faisait se sentir comme une petite fille face à un géant. Sa grande taille n'aidait pas non plus à la faire se sentir en sécurité. Le fait qu'il sorte sa flasque pour prendre une gorgée de cognac non plus. Un comble pour un père face à sa fille.

"Tu connais ta partie. Tu veilles à ce que la cuve s'ouvre si jamais il y a un problème. Et tu attires l'attention."

Il la jaugea, regardant sa tenue de haut en bas. Il soupira. Et bien, quelle réaction de sa part ! Elle croisa les bras, attendant la suite. Quand il faisait ça il y avait toujours une suite.

"Bien que tu pourrais éviter d'attirer l'attention avec cette tenue là.

_ Oui ben au moins il regarderont mes cuisses plutôt que tes mains."

Il lui lança un regard glaçant. Elle se tut immédiatement, se mordant la lèvre inférieure avant de rationaliser. Il n'était pas ivre. C'était sa seule gorgée de la journée, celle avant un spectacle. Afin qu'il ne soit pas une épave pour le numéro. Elle ne risquait rien du tout. Il avait juste eu sa petite saute d'humeur parce qu'elle avait dit quelque chose de grossier.

"Prépares-toi. Et arrête de dire des insanités."

Il sortit de la loge, probablement pour vérifier les derniers éléments de la cuve. Elle soupira un grand coup. Pas sûre que ce soit de soulagement ou bien de lassitude. Il allait se retenir de boire après le spectacle, elle le savait. C'était son anniversaire après tout. Il ne boirait rien d'autre que cette petite gorgée. La loge lui sembla froide d'un coup, c'est fou comme un rien peut vous déconcentrer de vos réflexions personnelles !

Elle se leva, allant voir ses accessoires à elle. Plus précisément le plus important, les clés de la cuve d'eau. Elle vérifia religieusement chacune des clés du trousseau, sachant parfaitement que la moindre erreur pourrait être fatale. Elle pouvait tout de même entendre son père revenir dans la pièce, le bruit de la porte lui donnant l'avertissant de ce détail. Elle resta dos à lui, continuant de vérifier les clés.

"Tu as oublié un truc Papa ?

_ Mia Bambina, t'entendre m'appeler ainsi me réchauffe le cœur !"

Elle se figea net. Elle reconnaissait cette voix. Et ce n'était pas celle de son père. C'était celle d'un homme dangereux, un fils de pute de première qui avait tué plus d'une personne et en avait après son père.

"Ma, tu as des goûts exquis en dessous !"

Et en plus il avait une grande gueule. Elle se retourna, ne cachant pas son dégoût de la personne en face d'elle.

"Qu'est-ce que tu fais ici Vince ?"

Il lui sourit. Il avait son costume impeccable, avec le petit foulard rouge à la poché avant. Lui aussi était grand, comme son père. Il avait cette stature intimidante, celle des hommes de pouvoirs. Avec un beretta semi-automatique dans la poche. Et le pire ? Il tenait un bouquet de fleurs. Des capucines. Rouges. Qu'il lui tendit.

"Buon compleanno ! Vingt-et-un an, ça se fête ma grande !"

Elle le regarda avec scepticisme. Elle força un sourire, prenant le bouquet. Qu'elle jeta dans la poubelle derrière elle sans aucune arrière-pensées ! Sauf de la colère probablement. C'est plus que probable même. Lui souhaitait son anniversaire, bien sûr.

"C'est gentil, maintenant je vais avertir la sécurité que tu es présent.

_ Bambina, tu crois tout de même pas que je vais faire quelque chose de tordu ?"

Elle le regarda droit dans les yeux. Croire qu'il prévoyait un coup tordu ? Elle ? Bien sûr que non voyons.

"Croire ? Non. Savoir ? Oui."

Elle s'apprêta à sortir quand il lui barra la route. Posant doucement ses mains sur ses épaules. Putain elle détestait ça. Elle devrait utiliser la magie. NON ! Elle ne maîtrisait rien. Elle allait juste faire des dégâts inutiles.

"Sarah... Je vais te donner la preuve que je suis pas là pour te faire un coup tordu.

_ Vas-y, j'espère qu'elle est bonne.

_ Si Giovanni subit une tentative ratée d'assassinat il va boire comme le poivrot qu'il est. Et te faire du mal."

Elle se mordit la lèvre. Merde. Il devait en avoir d'autre en stock.

"Et si tu parles de moi à la sécurité... Et bien, même scénario. Et je ne veux pas ça pour cette journée..."

... Connard... Elle baissa la tête. Il avait raison. Elle expira un grand coup. Surtout pour se retenir de pleurer mais ce n'était que du détail à ses yeux. Quand elle le sentit la serrer contre lui, elle ne l’arrêta pas. Parfois, ils faisaient ça. Souvent, elle allait mieux après. Mais putain. Elle le détestait quand même. Elle l'entendait dire des mots apaisant alors qu'il lui caressait doucement les cheveux. Elle le haïssait...

"J'ai un autre cadeau... Je me disais bien que tu allais jeter les fleurs..."

Elle s'éloigna de lui pour voir ce qu'il avait à offrir. Il lui tendit une simple photo. Deux hommes et une femme au milieu. La femme lui ressemblait beaucoup...

"C'est... ?"

Il hocha la tête, mettant la photo entre ses mains.

"À gauche Giovanni. A droite moi. Au milieu ta mère. Je me disais qu'il devait pas beaucoup te parler d'elle."

Elle rangea la photo dans une couture intérieure de son costume. Il lui sourit, un sourire sincèrement heureux. Elle lui rendit son sourire, même si ça lui écorchait le visage de le faire. Elle aurait aimé penser ça mais... Non. Elle était heureuse. Il sortit doucement de la loge, faisant un clin d’œil rapide.

"Buona fortuna."

Elle se ressaisit. Bon. En espérant que son père n'apprenne rien concernant Vince. Elle alla le rejoindre dans les coulisses, rapidement. Elle avait prit du retard avec l'autre parodie de mafieux italien. Son père l'attendait. Ils firent les dernières vérifications dans un silence habituel. Puis vint le moment où le rideau allait se lever.

C'est alors qu'elle sentit la main de son père dans ses cheveux. Elle se figea. Encore dans cette soirée. Ce n'était pas habituel venant de lui. Elle n'osait pas le regarder.

"Joyeux anniversaire Sarah."

Il retira sa main, laissant place à son sourire de façade alors que la foule applaudissait. Le sien de sourire, rayonnant et resplendissant était bien plus sincère. Pour la deuxième fois elle était heureuse ce soir. Et elle comptait bien faire vibrer le publique !

Puis vint la cuve. Son père rentra dans le cercueil de verre rempli d'eau. Enchaîné. Elle resta à côté, prête à intervenir en cas de pépin. Elle avait une sensation en elle. Comme si quelque chose de surnaturel était à l’œuvre. Elle l'ignora simplement.

Il mettait trop de temps. Il se débattait. C'était comme si il luttait pour ne pas boire la tasse.

"Papa... ?"

Elle réagit vite. Elle entra les clés. Elle tenta du moins. Pourquoi ça ne marchait pas ? Puis elle se souvint de Vince. De l'étreinte. Elle commença à frapper le verre avec ses frêles poings, hurlant encore une fois à son père. Elle avait peur. Elle sentait que ça crépitait en elle. Le crépitement si familier et si effrayant à la fois. Elle voyait son père se débattre. Encore. Encore... Plus rien...

Il ne bougeait plus. Elle n'entendait plus rien autour d'elle, encore moins la panique général. Juste quelque chose se briser en elle. Le verre se fissura.

La cuve se brisa. A ses pieds... Le... Lr corps sans vie de son père.

Elle tourna la tête vers le publique. Vince s'éloignait de la foule. Il avait tout prévu. Il avait absolument tout prévu.

Elle pleura.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Féminin Messages : 107
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Cherchez le chapeau haut de forme.

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Reine de la scène et magicienne à temps partiel
☠ Relations conflictuelles :: ► Shauna Belzer
♣ Vos Alliés : : ► John Constantine, John L. Papercraft
avatar
Sarah Zatara/Zatanna
MessageSujet: Re: Joyeux anniversaire   Lun 5 Nov - 13:09

Elle avait tout prévu. Absolument tout prévu. Il viendrait sûrement aujourd'hui, après tout c'était son anniversaire. Elle fêtait ses vingt-trois ans. Elle avait prévu cette journée pendant toute une année. Elle sentait le crépitement en elle monter. Elle l'arrêta. Elle avait appris en deux ans. Appris à se concentrer et à se calmer. Tout n'était que sémantique dans cette forme de magie.

Il y en avait d'autres. Elle le savait. Mais elle... Elle ne les connaissait pas. Elle avait beaucoup à apprendre dans ce domaine et pourtant on lui disait qu'elle était une prodige. Que ce n'était pas normal de manier avec autant d'aisance des forces qui dépassait le commun des mortels. C'était un comble autant de potentiel et si peu de connaissances. Elle se promit de changer ça une fois Vince hors de sa vie.

Il allait lui rendre visite parce que c'était son anniversaire. Elle le savait. Elle avait trouvé les journaux de son père à ce sujet. Il en manquait certains mais de ce qu'elle avait compris, il était là à chaque fois. Et elle ne le voyait même pas. Elle ne savait pas pourquoi il avait autant de haine pour un magicien de scène. Probablement une histoire avec sa mère, le classique gars qui ne comprend pas quand on lui dit que c'est finit.

Quand il viendra... Qu'est-ce qu'elle fera quand il viendra ? C'était une bonne question. Elle regarda la baguette magique de son père. Elle avait appris à ses dépend que ce n'était pas une baguette standard. Elle crépitait de magie elle aussi. Une seule. Celle de la foudre et des éclairs. Basiquement, c'était un taser bourré de forces occultes. Pas assez pour tuer, mais certainement suffisant pour faire souffrir.

Ses yeux se posèrent sur un chapeau. Son alibi. Un simple chapeau possédant pourtant un pouvoir intéressant. Il y avait un autre chapeau. Identique en tout point. Sur la scène. Oui, car ce soir elle allait donner un show, le meilleur de sa vie après avoir fait de Vince un vulgaire souvenir. Et ce serait pile au moment où Vince allait mourir. Ou juste après. Au hall de cet immeuble de 50 étages dont elle avait réclamé la suite de luxe pour être tranquille. Suite se situant au dernier étage.

Et tout ça grâce au portail dimensionnel reliant les deux chapeaux. Si elle avait su que son père possédait tout ça avant... Elle aurait sûrement fait de la merde avec, comme filer plus rapidement voir Hakim entre deux répétitions quand elle était ado. Elle se mordit la joue. Repenser à Hakim était agréable jusqu'à ce qu'elle se souvienne de son accident. Son père n'avait jamais approuvé le jeune marocain...

Bref. Elle allait user de sa baguette sur Vince. Elle le tuerait d'une façon ou d'une autre puis elle utiliserait ses chapeaux pour avoir le parfait alibi. C'était impossible d'être assez rapide pour descendre autant d'étages à la vitesse de la lumière, pas vrai ? Elle avait une ombre de sourire sur le visage. Il allait crever ce soir d'une façon ou d'une autre. Elle devait juste maintenir son timing serré. Elle entendit toquer à sa porte.

"Entrez."

Le bruit de la poignet qu'on tournait. Les pas contre la moquette. La voix. L'accent.

"Buona sera Bambina."

Il était là, dans sa suite de luxe. Elle se tourna vers lui. Son éternel costume, son éternel sourire, son éternel aspect insupportable. Il avait un bouquet dans une main, des capucines jaunes, tandis que l'autre était dans sa poche. Il se permit d'avancer vers elle, déposant les fleurs dans un vase au passage.

"Je ne pensais pas que tu serais dans ta chambre. Ton spectacle va bientôt commencer."

Elle resta silencieuse. Il était juste à porté d'elle. Elle se saisit de sa baguette puis la pointa contre lui. Coller là où son cœur devrait se trouver, si il en avait même un. Il pouvait sentir un léger picotement électrique au contact émanant du bout de l'objet. Il leva doucement les main en l'air, comme un réflexe. Il gardait son sourire.

"Tu sais... Ça va pas me tuer.

_ La ferme, je le sais."

Elle le fit se mouvoir direction vers le balcon. Ce serait une bonne façon de le tuer, en le balançant par la fenêtre. Une mort aussi traumatisante que la noyade. Il aurait le temps de réfléchir à sa vie de merde. Le crépitement dans le fond de ses yeux commençait à faire surface.

"Tu ne veux pas ton cadeau ?

_ Non merci. Connard."

Depuis le temps qu'elle pensait ça de lui et qu'elle pouvait enfin le lui dire sans crainte. Le problème étant qu'il gardait son putain de sourire, comme si il avait encore le contrôle. Elle détestait ça. Il posa de lui-même la main sur la poignet de la fenêtre menant à ce foutu balcon. Elle en avait marre de lui. De son sourire. De ses petits jeux. Elle savait qu'elle pleurait quand même.

"Je vais quand même te le donner.

_ J'en veux pas !"

Son maudit sourire se mit à grandir. Le crépitement en elle commençait à faire surface. Elle le sentait parcourir sa peau, probablement devenir visible dans le fond de ses yeux. Il mit ses mains dans ses poches avec assurance. Comme si il savait ce qu'elle allait faire.

"Pas même un petit secret sur la magie ?"

... Connard... Elle abaissa doucement sa baguette. Oui. Elle voulait bien un secret de magie. Elle n'y connaissait rien et elle le savait parfaitement. Vince, lui, avait plus d'un tour dans son sac en ce qui concerne la magie. En particulier la logomancie. La magie qu'elle-même pratiquait. La magie dont elle savait si peu finalement.

"J'écoute."

Dans une nonchalance presque insultante, il s'assit contre le bord du balcon. Sans la moindre peur du vide. Son sourire intact, son maudit, putain, énervant sourire. Il sort une cigarette et l'alluma.

"Tu sais que la logomancie fonctionne sur le principe du sens des mots ?"

Elle hocha la tête. C'était ce qu'elle avait remarqué au cours de ces dernières années. Rien de bien nouveau pour l'instant. Elle serra sa baguette. Un simple éclair pourrait lui faire perdre son équilibre avec une telle facilité...

"Tu as aussi remarqué que tu pouvais pas faire de mal aux gens directement avec ?"

Encore une fois elle hocha la tête. Son père lui avait dit que c'était impossible de faire ça directement sur des gens. Mais... Mais elle se doutait que Vince savait comment faire. Il avait plus d'un tour dans son sac. Malheureusement il avait avait toujours un tour dans son sac.

"En fait... Y a moyen de faire d'utiliser la logomancie directement sur eux."

Il expira une bouffé de fumée après cette annonce. Comme si de rien n'était. Il allait... Il allait vraiment lui donner ça ? Elle haussa les sourcils, son visage se muant en celui de la surprise. Elle détendit la pression qu'elle maintenait jusqu'à présent sur la baguette.

"Il suffit de connaître leurs prénom. Et les voir aussi. Mais ouais. Juste ça.c'est tout con."

Si simple... Si simple ? Vraiment aussi simple ? Il finit sa cigarette. Il avait un air mélancolique, mais arrivait à garder son sourire. C'était impressionnant. Impressionnant de le voir savoir son destin et quand même garder ce sourire sur le visage.

"Tu peux tester Sarah..."

Tester... Tester ? Tester ?! Elle sentait le crépitement revenir d'un coup. Ses yeux relâchant cette énergie en elle. Elle était en colère. En colère de voir qu'il avait l'air si en paix. De voir qu'il avait choisit sa façon de mourir. De voir qu'il savait quoi dire pour la mettre en colère !

"Tu as mon nom Sarah... Tu as le pouvoir sur moi... Vas-y..."

Elle avait... Elle avait cette envie de l'étrangler. Elle avait envie de le cramer. Mais l'heure tournait, elle avait un spectacle à assurer. Et elle avait un timing à respecter pour que son alibi tienne la route. Le crépitement s'intensifiait. Elle avait presque mal. Mais dans un cri.

"SIAF REBMOT OIZNECIV !"

Il tomba, poussé par une force invisible. Le crépitement se calma en elle. Elle ferma les yeux, respirant un grand coup. Elle l'avait fait. Elle l'avait tué. Elle courra à toute allure, sautant dans le chapeau. Elle devenait distordue, un kaléidoscope de couleurs se jouant sous ses yeux. Elle n'avait plus de larmes sous les yeux.

Quand elle sortit du chapeau, dans sa tenue de scène et une infinité de couleurs l'entourant, elle souriait. Elle souriait pour la scène, pour le publique. Elle souriait comme si elle ne venait pas de tuer un homme dont le corps s'était fracassé contre une voiture, réduisant en bouillit ses organe interne et probablement plus. Mais bon, comme on disait...

The show must go on !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Joyeux anniversaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joyeux anniversaire Licorne Ailée
» Bon et joyeux anniversaire Tawfiko.
» Joyeux Anniversaire... GOLDEN BOY BOY BOY !
» Bon et joyeux anniversaire Halim 78
» BON ET JOYEUX ANNIVERSAIRE SMAIL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Autres lieux :: Flashback-