Forum Jeu de Rôle Batman
Derniers sujets
» Votes du forum
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyAujourd'hui à 3:08 par Jack P. Crawley

» Ashley "Insight" Westward (en cours)
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyAujourd'hui à 0:29 par Ashley "Insight" Westward

» La Légende de Batman
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyHier à 1:44 par Jack P. Crawley

» Dîner au clair de lune
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyJeu 23 Mai - 22:21 par Angela Jackson/Gormogon

» A war of words [Pv James Perlman]
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyJeu 23 Mai - 19:55 par James Perlman

» Huntress, seek out the Red Robin
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyJeu 23 Mai - 2:26 par Tim Drake / Red Robin

» Blabla
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 22 Mai - 14:49 par Mike Toreno

» Bang , Bang ! [pv]
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 22 Mai - 14:04 par Joker

» Série "Batwoman"
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 22 Mai - 13:49 par Bruce Wayne / Batman

» Les noces d'or
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 22 Mai - 13:40 par Bruce Wayne / Batman

» Partenaire : Californication
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 22 Mai - 11:12 par Invité

» Old, aren't we?
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 22 Mai - 2:49 par Jack P. Crawley

» Partenariat : New Heaven
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyDim 19 Mai - 16:48 par Invité

» Le Nouveau Batman (Encore)
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptySam 18 Mai - 17:16 par Bruce Wayne / Batman

» Le chasseur traquer, des liens indestructibles ?
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptySam 18 Mai - 16:12 par Dick Grayson/ Nightwing

» After My Fate - Demande de partenariat
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptySam 18 Mai - 15:13 par Gotham City

» Demandes d'Amy
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyJeu 16 Mai - 11:49 par Amerlyllian Die Rosenberg

» RPs pour un professeur!
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyJeu 16 Mai - 0:46 par Jack P. Crawley

» Personnel Director Crawley's Personnel File
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 15 Mai - 18:27 par Jack P. Crawley

» Chainsaw Canon! - Professor Crawley
Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 15 Mai - 11:26 par Amerlyllian Die Rosenberg

Partagez
 

 Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Indépendant(e)
Masculin Messages : 166
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
John Constantine
John Constantine
MessageSujet: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyLun 29 Oct - 14:09

Environ 20h00 - Quelque part dans un bar mal fréquenter.

John était accoudé au bar, son verre de whisky encore plein devant ses yeux. Il regardait sans grand intérêt les deux glaçons qui flottaient, il réfléchissait à tout ce qu'il avait trouvé bizarre dans la journée. Même si bizarre est le mot idéal pour décrire les journée de ce bon vieux Johnny. Mais dernièrement elles l'étaient assez pour attiré son attention. Plusieurs affaires sur lesquelles il avait bosser ces derniers jours, n'allaient pas. Non pas que retrouvé des cadavres étripé au sol sois normal, mais là c'était vraiment étrange, comme si les victimes n'avaient servit qu'à lui faire passer un message. En enfer John c'était fait tout un tas d'ennemi tous aussi dangereux les uns que les autres, lequel de ces joyeux bambins avait pût lui faire ce coup là ?

Toujours plongé dans ces pensées il entendait brièvement la musique passé en fond " Englishman in New-York" de Sting. Une musique qui parlait beaucoup au magicien, sans oublier que c'était également un morceau de sa génération qu'il avait déjà écouter à plusieurs reprises. Prenant doucement son verre, afin de le vidé dans sa bouche il comprenait peux à peux ce que signifiait tout ces meurtres. En y réfléchissant bien chaque personne morte avait un liens avec le monde de la magie ou du spectacle. Quelle magicienne se donnant en spectacle figurait dans les amis de ce bon vieux John ? Le magicien relevait la tête d'un coup en disant le nom à haute voix.

ZATANNA ! bon sang que tu peut être con Johnny !

Après s'être parlé à lui-même il posait sur le comptoir un billet de dix dollars afin de payer les quelques verres consommés. John quittait rapidement son tabouret pour aller dans les toilettes, une fois là-bas il sortait une carte de Gotham, sur laquelle il posait une pièce. Le voilà maintenant à récité une incantation, afin de trouver Zatanna via la magie. Une fois localisée, John pliait grossièrement la carte, appelait un taxi et lui indiquait l'adresse fournis.

Arriver au pied de l'immeuble environ vingt minutes plus tard, il regardait d'abord la tronche de ce dernier. Et bien elle ne se faisait pas chié, pas mal comme planque pour une magicienne, s'il avait sut il se serait convertis dans les spectacles. En entrant il lançait une pièce en l'air et récitait à nouveau une formule, la pièce partie alors soudainement en direction des étages. Arrivé au premier elle frappait contre une porte et attendait d'être récupérée par John.

Sans hésiter il frappait, c'est alors qu'un homme lui ouvrait. Ce dernier semblait jeune, un amant ? Peut-être dans tout les cas il s'en moquait pas mal il avait plus important à faire.

Bonsoir je doit entrée et parlé à Zat- Sarah. C'est urgent.

Le magicien n'avait aucunement l'air sympas ou agréable et ce n'était pas son intention, il fallait parlé rapidement à Zatanna de toute cette histoire.


Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Consta10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 134
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Quelque part

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Étudiante
☠ Relations conflictuelles :: ► Aucune (pour l'instant)
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour l'instant
Adhara Ma'Jhra
Adhara Ma'Jhra
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyLun 29 Oct - 14:46

Zachary était bien adorable mais il avait des idées connes quand il voulait. Elle avait encore mal de sa rencontre avec Shauna, ayant des petits pansements sur ses coupures. Elle avait dû annuler des représentations à cause de son état. Du coup elle restait dans l'appartement, souffrant en silence et supportant Vince quand Zach était au collège. Collège auquel elle l’expédiait à coup de pompe au cul, sinon il resterait au petit soin pour elle.

Alors quand il était rentré avec des bière alors qu'il n'avait que 14 ans et des films de merdes... Elle savait qu'il avait en tête un jeu à boire. Et en tant qu'adulte parfaitement responsable, elle avait prit la plus sage des décisions le concernant.

"Zach... Tu es un génie ! Par contre je me garde la bière, tu as cours demain.

_ Mais ! Tu te rend compte de ce que j'ai dû faire pour l'acheter ?"

Elle le regarda. Il était grand. Il avait un début de bouc mal rasé. Et ce petit veinard avait évité une acné qui pouvait faire des ravages. En fait... Il fallait savoir qu'il avait 14 ans ce petit con.

"Oui. Tu es venu, tu as fait un grand sourire puis tu es sorti de la supérette."

Il se mit à siffloter.

"Je vais te chercher le coca, tu as droit à trois bière au maximum.

_ Yes !"

Elle se dirigea vers la cuisine, le fantôme de Vince lui faisant un sourire entendu. Elle l'ignora. Elle était bien heureuse que ce vieux spectre ne soit pas visible aux non-initiés. Vince qui regardait avec intérêt Zach alors que la grande Zatanna, puissante magicienne, cherchait du coca dans son frigo. Vince aimait bien le gamin. Il sentait qu'il allait l'aimer encore plus.

Quand on toqua à la porte, bien sûr que Zach alla ouvrir. En face de lui un homme. Un homme faisant sa quarantaine. Un homme blond. Un homme avec un imperméable de flic. Un homme mal rasé. Un homme qui voulait voir Sarah avec empressement.

"Vieux, tête de ploucs, l'air complètement ahuri et bizarre... Sarah ! T'as un ex qui veut te voir ! Je lui dit que t'as trop mal pour jouer de la baguette magique ?"

Vince éclata de rire. Il adorait ce petit. Il se tourna ensuite vers cet homme, souriant de toutes ses dents fantomatique. De toute évidence Zach ne le voyait pas. Quand elle entendit le mot ex, Sarah soupira avant de faire part de son avis.

"Dit-lui d'attendre et de s'asseoir sur le canapé !"

Zach regarda John avec un grand sourire.

"Bon ben rentre."

Vince passa son bras de spectre autour de l'épaule de cet homme qu'il appréciait tant emmerder.

"Bonsoir, John Constantine. Tu as ressenti les forces obscures autour de l'appartement toi aussi ?"

Bien sûr que Vince les avait ressenti. Il était mort, pas aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 166
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
John Constantine
John Constantine
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 31 Oct - 11:38

Le magicien ne s'attendait pas à voir un jeune homme lui ouvrir la porte, mais peux importe qui c'est il doit parler à Zatanna d'urgence. Avant d'entrée dans l'appartement il regardait derrière lui dans le couloir, quelqu'un ou quelque chose le suivait. Il ne savait pas encore quoi, mais la chose était là, dans l'immeuble sans doute à les garder à l'oeil. Une fois la porte d'entrée passé voilà qu'il tombait sur le fantôme du père de la magicienne, ce dernier semblait heureux de le voir, on ne pouvait pas dire que c'était le cas pour John. Une grimace ce dessinait sur son visage quand le fantôme passait son bras autour de ses épaules.

Même dans la mort tu as toujours cette tronche d'enfoiré fini.

Mais oui je l'ai sentie, quelque chose me suit et cherche à s'en prendre à Zat'.

Malheureusement je n'ai pas encore eu le temps de trouver ce que c'était c'est pour cette raison que je suis venu ici.


Evidemment John parlait à un fantôme, le gamin présent dans la pièce ne le voyait surement pas, sinon il se serait déjà enfui ou aurait réagis. Peut être était-il même étranger à la magie ? Dans tout les cas cette situation amusait fortement John. Mais malgré ça, cette visite était tout ce qu'il y avait de plus sérieux. Une réelle force démoniaque est en éveille, pour le moment le magicien n'a aucun indice sur l'identité du démon en question.

Sarah. Je suis venu te voir parce que j'ai besoin de ton aide et pour te prévenir.

Depuis plusieurs jours je retrouve des cadavres. Rien de bien extraordinaire pour le moment tu me diras. Mais là où sa devient étrange c'est que les victimes sont tous des magiciens plus ou moins pro.

Je ne connais pas l'ordre des cibles, mais je sais que tu en seras surement la cible. C'est pourquoi je suis ici.

Mais ton visage à l'air comme abîmé. Tu t'es battue avec une fenêtre ?


John allumait une cigarette et regardait le fantôme ainsi que le visage de Zat'. Cette semaine était de plus en plus bizarre. Quelque chose clochait et Constantine allait rapidement le découvrir.


Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Consta10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 134
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Quelque part

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Étudiante
☠ Relations conflictuelles :: ► Aucune (pour l'instant)
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour l'instant
Adhara Ma'Jhra
Adhara Ma'Jhra
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 31 Oct - 12:55

Zachary Zatara, jeune homme plein d'entrain et de vie, regarda avec attention ce type qui parlait dans le vide. Vraiment. Encore un ? Et en  plus il était blond lui aussi. Il se gratta le début de bouc avant de se tourner direction cuisine, ignorant parfaitement le nouveau timbré chez lui. Encore un toxico sûrement.

"SARAH ! Tu les trouves à Arkham tes ex ?"

Vince, lui, ria de plus belle face à la réaction du gamin. Bien sûr qu'il ne voyait rien, il n'était pas éveillé à la magie. Et il ne le serait probablement jamais vu comment la grande Zatanna faisait tout pour cacher ses capacités à ce jeune petit con. A raison, et c'était rare de la.voir faire preuve de responsabilité pour une fois.

"Constantine, Sarah va te faire passer un quart d'heure plein de souffrances quand elle va te voir. Et moi je me gausserais sur le canapé en la regardant faire."

Quand à Sarah... Sarah sentait quelque chose. Une impression de "quelque chose ne tourne pas rond". Ce n'était pas Zachary qui lui parlait d'Arkham qui allait la rassurer. Elle sortit de la cuisine, coca en main et ses sens aux aguets. Le crépitement en elle se réveillait lentement. Puis elle le vit. Lui. Chez elle. En train de taper la causette à Vince. En face de Zachary. D'un coup le crépitement était plus un risque de rayer de la surface terrestre John Constantine.

Elle l'écouta. Avec attention, pour voir jusqu'où il n'en n'avait rien à foutre qu'il avait fait de la merde la dernière fois qu'ils s'étaient vu. Et qu'elle voulait avoir un entourage normal, qui n'était pas touché par les histoires de magies. L'appeler par son nom de scène oui. Mauvais point. Parler du fait de retrouver des cadavres de magiciens. Point nuancé. Lui demander son aide. On va dire que c'est négociable. Battue avec une fenêtre ?

Zachary, lui, avait le visage qui se décomposait à vu d’œil. Il comprenait juste que sa cousine était en danger. Il la regarda, prêt à ouvrir sa grande gueule.

"C'est peut-être en lien avec les sabotages ?"

Elle se tourna vers lui. Il avala sa salive. Elle n'avait pas l'air de bonne humeur. En plus il jurerait qu'elle avait de petits éclairs dans le fond des yeux.

"Zachary. Mon choux."

Okay, elle était de très mauvaise humeur pour l'appeler Zachary.

"Pourrais-tu aller dans ta chambre ?"

Il s'y dirigea, regardant du coin de l’œil Constantine. Il ne lui murmura même pas un bonne chance, il sentait que ce serait inutile. Une fois que la grande Zatanna entendit la porte de la chambre de Zachary se fermer, elle mit une gifle à John qui devait être assez forte pour résonner dans tout l'immeuble.

"Ça, c'est pour t'être cassé avec une mauvaise blague sur le fait de partir chercher des clopes."

Ses yeux crépitaient à vu d’œil, sa magie clairement prête à sortir si elle ne se calmait pas. Aussi elle expira un bon coup. Le crépitement se calmant. Pas elle, elle avait encore deux trucs a lui dire.

"Ensuite... Je t'interdis formellement de parler de magie ou de parler à Vince en face de Zach. Il a quatorze ans, il vient de perdre ses parents et j'aimerais qu'il ait une vie normale. Loin des merdes démoniaque que tu ramènes à chaque fois."

Elle toucha ensuite ses pansements. Elle grimaça un peu, ayant encore mal. Se battre avec une fenêtre... Elle allait lui en donner des fenêtres avec lesquelles se battre...

"Enfin. Non. Ce n'était pas une fenêtre. Mais une tempête de débris composé d'éclat de verre et de morceaux de canettes. Parce que j'ai du affronter une metahumaine complètement cinglée jusqu'à obtenir son nom. En rusant. Et réfléchissant. Tu sais, un truc avec lequel tu as du mal."

Elle soupira un grand coup. Ça allait être comique. Elle avait besoin de calme pendant qu'elle se remettait de ses blessures et il débarquait. Puis elle regarda la porte. Ouverte.

"John... C'est toi qui a laissé mon appartement ouvert ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 166
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
John Constantine
John Constantine
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyJeu 1 Nov - 12:13

John se doutait bien qu'elle n'allait pas lui sauté au cou, la dernière fois qu'ils se sont vu il l'a laissée planté là prétextant aller chercher des clopes. Il n'était pas vraiment fière de lui, mais ne semblait pas non plus touché par cette situation. Le gamin qui était présent ne semblait rien connaitre à la magie et John se rendait compte que parlé d'un tel sujet devant lui pourrait sans doute ruiné sa vie. Puis voilà la tornade qui arrivait, belle entrée en scène elle collait une gifle au magicien sans qu'il ai eu le temps de parler.

Je suis aussi très heureux de te revoir, ma charmante magicienne.

Cette gifle ne lui faisait mal que physiquement, il avait l'habitude de prendre des coups dans la tronche sans riposté. C'était même là le grand drame de sa vie, toujours encaisser, puis se mettre minable avec l'alcool pour oublié momentanément. Mais ça ne fonctionnait qu'un certains temps, quand il levait les yeux vers elle, il remarquait qu'elle était touchée par la façon dont il c'est comporté.

J-je suis désolé. Mais là on se moque de notre passé, je ne plaisante pas quelque chose de louche s'approche de toi. Je ne sais pas encore ce que c'est.

Mais à peine avait-il eu le temps de placé sa phrase qu'elle enchaînait de plus belle. Elle l'informait qu'il ne devait plus parler de magie ou de démons en face du jeune garçon. Ce qui était normal, puis elle disait soudains une phrase qui touchait John, bien qu'il ne le montrait pas, les démons qu'il ramène avec lui. Le magicien avait bien conscience de n'être qu'une source de malheur pour tout ceux qui le fréquentait de prêt ou de loin, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il avait adopté cette façon d'être.

Même s'il paraissait désinvolte et froid à toute émotion ce n'était pas le cas, il n'aimait pas attiré le malheur sur les autres. Zatanna est une personne à qui il tiens beaucoup, mettre de l'écart entre eux pour ne pas la noyée dans ces problèmes était bien la seule chose bonne à faire. Même si pour ça il devait passer pour un connard fini.

Ne voulant pas l'agacer plus que ça John fit claquer la porte d'entrée par magie.

Je sais que je n'ai pas été très honnête avec toi. Mais écoute moi, nous n'avons aps le temps de discuter du passé ou des nombreuses erreurs que j'ai commises.

Hier le dernier cadavre m'a cependant, donné un indice. Il y a longtemps alors que je n'était qu'un jeune rockeur amateur, j'ai provoqué le début de ma fin. Un démon à lié mon âme à lui, en échange je lui ai demandé de protéger une gamine de son père, sorcier amateur.

Mais ce démon est revenu il y a de ça une dizaine d'année, j'était alors atteint d'un cancer des poumons, j'ai utiliser ce démon pour me soigner en l'enfermant dans mon corps. Seulement il n'a pas trop apprécier le tour et à juré de ce venger.

Son nom est Nergal. Je pense que si un démon voudrait se donner autant de mal pour m'atteindre ce serais lui.

Sarah il est dangereux et imprévisible. Sans pitiée, il viendrait ici et tuerais ton cousin et tout tes voisins.


Constantine faisait une pause après ce récit les événements de New castles le marquait encore énormément. Il n'aimait pas en parlé mais l'avait fait afin qu'elle sache à quoi s'attendre.

S'il te plaît j'ai besoin de ton aide.

Je sortirais définitivement de ta vie après cette histoire.


Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Consta10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 134
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Quelque part

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Étudiante
☠ Relations conflictuelles :: ► Aucune (pour l'instant)
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour l'instant
Adhara Ma'Jhra
Adhara Ma'Jhra
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyJeu 1 Nov - 13:30

Elle l’écouta. Elle l'écouta avec une grande attention. Oh bon sang, Constantine quand elle parlait de merde démoniaque elle s'attendait pas à ce que ce soit aussi littéral. En même temps c'était Constantine. Le plante merde officiel du monde de la sorcellerie. Avec un paquet d'autres mais c'était du détail. Elle se frotta le visage, pas sûre de savoir quoi faire dans cette situation.

Un démon la prenait pour cible parce qu'elle était proche de John Constantine. Ça devait bien arriver un jour. Non, vraiment, elle l'avait su le jour même où ils avaient eu ce premier baiser sous la pluie, comme une parodie des plus guimauves des films de romances. Elle ne pensait pas que ce serait après leur rupture inaugurée par Monsieur Plante Merde. Elle s'assit sur le canapé, non loin de Vince.

Un autre connard de sa vie qui lui tapota l'épaule. Le pire ? C'est qu'il devait le faire par compassion ce fils de pute. Ce connard. Cette ordure finit qui avait assassiné son père en sabotant le numéro de la cuve. Elle avait perdu trop de gens dans sa vie. Oui, c'était ça qui la fatiguait alors qu'elle se frotta les yeux. Elle avait perdu beaucoup et elle avait quelque chose avec Zach maintenant. Et elle savait qu'elle risquait de le perdre avec les connerie de Constantine.

Elle sentit Vince mettre ses mains sur ses épaules, comme pour la réconforter. Quand elle entendit son stupide accent de rital, elle savait que quoi qu'il dise il serait sincère. Elle détestait ce type.

"Va avec ce con, je surveille Zach..."

Alors là c'était la goutte d'eau. C'était le goutte qui la fit verser quelque larmes. Elle détestait sa vie.

"Non, sans rire, je peux le surveiller. J'ai été condamné à errer sans clope sur terre parce que j'aurais de trop grosses promotions en enfer. Et puis je peux encore faire de la logomancie.

_ Putain... Je vous hais tout les deux..."

Il lui frotta les épaules. Ce connard. Sans aucune réflexion par rapport au fait qu'elle avait une haine profonde pour lui, assez viscérale pour lui donner envie de le bannir.

"Je sais, sinon tu m'aurais pas buté de sang-froid mia bambina. Allez, va avec tête de con. Si y a un démon cancéreux je lui proposerais un verre."

Probablement remplis d'eau bénite. Ça ne sortit pas de sa bouche. Sérieusement, se mettre à pleurer pour ça ? Probablement les relents des émotions qu'elle avait eu sa bagarre de ruelle avec Shauna. Elle se tourna vers John. Elle avait encore les larmes aux yeux, des larmes d'un bleu étincelant chargé de magie. Ça le lui faisait de temps en temps. Chez elle, ce genre de truc, c'était naturel. Et ça rendait jaloux plus d'un sorcier de seconde zone.

"Okay. Je t'accompagne. Tu as droit à mon aide Constantine."

Une humeur massacrante qui allait se manifester par un sublime calibre douze dans le milieu de la grande gueule. Et de l'ex bafoué tant qu'on y était.

"Mais te fout pas de ma gueule. T'as jamais réussi à tenir une promesse. Alors la prochaine fois que tu débarquera chez moi, ce sera pas une claque."

Elle sortit sa baguette magique et ses chapeaux liés par un sort de téléportation d'un tiroir, autant être préparée. Elle mit son manteau sur ses épaules. Et un dernier détail à régler...

"ZACH ! Je sors, je sais pas quand je rentrerais ! Fais pas le con avec la bière, t'as cours demain matin !"

Elle attendit ensuite John à sa porte. Vince, lui, se tourna vers Constantine avant qu'il parte.

"T'as pas un paquet de clopes pour une pauvre âme en peine ?"

Connard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 166
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
John Constantine
John Constantine
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyLun 5 Nov - 16:30

John n'aimait pas ce fantôme mais l'écouter lui donnerais de l'importance, arriver un moment le magicien ignorait complètement son interlocuteur. Il se concentrait sur Zatanna, cette dernière était verte de rage contre lui et c'était normal. Mais encore une fois il n'avait pas eu le choix, s'il avait cherché à discuter afin d'expliquer les raisons de son départ, elle aurait sans doute essayée de le retenir. Afin de ne pas blesser son entourage John se plongeait peu à peu dans sa bulle et adoptait un comportement qui à la base n'était pas le siens. Mais à force de vouloir tenir tout le monde à l'écart il semblerait que lui-même ce sois perdu dans son jeu de comédien.

En se levant il voyait bien que ce fantôme la poussait à bout. Mais tant qu'elle ne le lui avait pas demandé il ne pouvait pas s'en débarrasser. John se levait doucement du canapé afin de suivre Zat' à l'extérieur, elle avait accepter de l'aider, il ne le montrait pas en restant totalement stoïque mais cette décision lui faisait plaisir. Travaillé avec elle était un plaisir pour notre english man. Avant de sortir ce connard de fantôme demandait une cigarette à John, sans se retourné le magicien sortait une clope de son paquet, la laissait tombée au sol et la faisait brûlée au moment où il allait la ramasser.

Va te faire foutre, tête de noeuds.

Sur ces mots il sortait fermant la porte derrière lui. Bon il était temps de ce concentré sur cette affaire, un profond soupir se faisait entendre. Contrairement à ce que les gens peuvent pensé il n'aime pas plus que ça blesser quelqu'un qui lui est chère.

Zat' tu sais ce fantôme si tu veux je t'en débarrasse en un rien de temps.

Sinon je pense qu'on devrait commencer par un restaurant dans l'east end. Au premier regard ce n'est qu'un restaurant indien comme les autres, mais quand on y regarde de plus prêt avec l'expérience nécessaire c'est clairement un repaire de démons.

C'est à peine si le barman cache son aura démoniaque. Puis selon certains témoins, des bruits étranges se feraient entendre au sous-sol quand la salle est calme. Je pense qu'ils ont un garde manger et je pense également que nous aurons un début de piste en allant là-bas.

Espérons du moins.


John appelait donc un taxi après avoir expliquer vaguement à Zat' la situation. Ce dernier restait totalement silencieux dans la voiture, puis les voilà arriver devant le restaurant en question. N'importe quel vrai magicien ressentirait cette sensation désagréable avant d'entré. C'était sur que les forces du mal oeuvrait ici en toute impunité.

Avant d'entré John allumait une cigarette et dessinait sur ses paumes des pantagrammes.

Zat' tes mains s'il te plaît. Ils ne pourront pas te toucher, ni te posséder.


Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Consta10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 134
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Quelque part

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Étudiante
☠ Relations conflictuelles :: ► Aucune (pour l'instant)
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour l'instant
Adhara Ma'Jhra
Adhara Ma'Jhra
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyLun 5 Nov - 18:17

Se retrouver à côté de lui alors que la pluie tombait lui rappelait des souvenirs. Le genre de souvenir à faire rougir les plus prudes jeunes filles. Avec un beau gosse d'un certain âge et une jeune demoiselle s'embrassent langoureusement. Elle l'écoutait que d'une oreille, assez pour savoir qu'ils iraient dans restaurant indien rempli de démons mais pas assez pour tout le reste. Elle ignora sciemment sa proposition concernant Vince.

Il y avait certaines choses dont elle avait encore besoin dans sa vie.

Elle soupira alors qu'ils étaient dans le taxi. Il ne disait rien, restant silencieux comme d'habitude. Le genre de gars avec qui les câlins n'étaient pas courant. Elle se souvenait que lorsqu'ils étaient ensembles et rentraient d'une soirée alcoolisée elle se blottissait contre lui dans le taxi. Cherchant un peu de chaleur dans son ivresse. Et elle se souvenait que souvent, il drapait son bras autour de son épaule. Elle se prit à sourire.

Bien sûr c'était une vieille magie qui était à l’œuvre à ce moment-là. L'amour ! L'amour qui pouvait bien allé se faire voir dans son cas, pour le nombre de fois où elle est tombée sur le mauvais gars. Dont le beau blond à côté d'elle. Le sourire qu'elle avait disparu aussitôt. Putain, sa vie était un mauvais roman d'aventure. Elle sortit de la voiture en même temps que lui.

Quand elle le vit faire des pentagramme sur ses paumes et lui parler de la protection derrière elle soupira en prenant le marqueur indélébile.

"Je sais John, tu me l'as dit plus d'une fois. Et depuis Las Vegas j'ai bien compris le truc..."

Las Vegas ? Oh, rien de bien méchant. Imaginez juste un démon prenant possession d'une magicienne maîtrisant l'une des formes les plus dangereuses de magie. Lors d'une oeuvre de charité. Avec plein de monde. Non mais vraiment, rien de bien méchant. Et puis c'était sa faute pour pas avoir donné un indélébile...

"Bon. Je vais supposer qu'on devra prioritairement aller dans cette cave ?"

Elle disait ça en entrant dans le restaurant. Elle sentait bien évidemment le crépitement face au danger imminent l'entourant. Des démons. Il n'y avait que des démons. Le gérant avait une aura écrasante qui lui donnait une sensation d'écrasement que le crépitement en elle contrecarrait de la façon la plus simple. Plus de crépitement. Dans le fond de ses yeux devait se voir la tempête de magie.

Elle garda son air calme. Elle savait parfaitement qu'elle était un putain de phare ici. Toutes les créatures démoniaque les regardaient. John était déjà pas très populaire en enfer alors si en plus sa propre magie jouait les néon sous les yeux de saloperie innommable... Y en avait un qui venait de se lécher les lèvres non ? Oh putain il s'était léché les lèvres en la voyant. Elle fit comme si le crépitement en elle ne venait pas de faire grésiller les spots et alla vers le gérant. Un grand sourire aux lèvres.

"Bonsoir mon beau cornu !"

Le gérant la regarda puis tourna son regard vers John. Il sembla mal le prendre au début. Puis il se mit à sourire de toutes ses dents. De belles dents tranchantes, jaunes avec un relent de pourri à vu de nez. Le crépitement sauta un peu sans pour autant exploser au point de sortir de ses orbites.

"Vous voulez quoi les deux sorciers ?"

Avant que John ne puisse en placer une elle enchaîna immédiatement. Avec une connerie de son cru.

"Le menu du jour pour les mortels. Tu sais, le truc sur la carte. Pour deux."

Il la jaugea, son sourire grandissant jusqu'à devenir inhumain. Charmant pensa-t-elle. Le crépitement grandissait de plus en plus.

"Choisissez une place. Je vous apporte ça.

_ Merci !"

Elle saisit John par la main, l’entraînant jusqu'à une table au fond du restaurant. Sa main était électrostatique. Non loin de ce qu'elle déduisait être là fameuse cave. Une fois assise, elle regarda John avec un sourie amusée. Il pouvait voir dans le fond de sa pupille la tempête tourbillonnante qu'était sa magie. Un flot électrique prêt à exploser au moindre problème. Et il savait que ce n'était pas de sa volonté.

"Bon, ça se passe plutôt bien non ?"



En hindi dans le texte. Paroles en #cc00ff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 166
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
John Constantine
John Constantine
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 7 Nov - 0:11

Le magicien n'était pas surpris qu'elle se souvenait encore de tout ce qu'il lui avait montré, elle était loin d'être une mauvaise magicienne. Les deux anciens amants se trouvaient maintenant devant l'entrée de ce restaurant qui au premier abords paraît totalement banal. Zat' décidait d'entrée la première, la laissant passer devant John lui emboîtait le pas, il avait les mains dans ses poches et fumais sa cigarette, ce genre d'endroit n'interdisent pas les fumeurs. Et ce n'était pas pour déplaire à notre anglais préférer. L'homme derrière le bar ne faisait même pas semblant de vouloir cacher son aura, même Zat' pouvait la sentire.

John savait bien qu'a peu prêt tout les démons de cette ville, connaissaient son visage et son nom. Il pouvait sentir tout ces regards remplis de haine se poser sur lui, ce n'était qu'une question de temps avant qu'une bagarre ou autre style d'altercation ne commence. Il le savait et y était préparer, mais tant que Zatanna attirait l'attention, les regards ne restaient que peu de temps sur lui et ce n'était pas beaucoup plus mal. Elle ne semblait pas trop mal géré ce genre de situation, il était épaté.


Elle venait de commandé deux menu du jours, assis à une table au fond de la salle principale. Sous leur pied se trouvait du parquet assez vieux, mais en bon état. John regardait subtilement à chaque coins de de la pièce, il mémorisait où ce trouvait chaque entrée ou sortie possible. Cette virée entre ex amoureux n'allait pas restée calme et romantique bien longtemps. Il lançait un petit sourire à Zat', suivit d'un clin d'oeil puis il se levait n'attendant pas le repas. Le magicien marchait sereinement jusqu'au bar, assis sur un tabouret, il regardait le barman d'un air presque menaçant.

Tu me veux quelque chose Constantine ? Surveille tes manière ta présence ici n'est tolérée que temporairement. Les mortels dans ton genre ne sont pas les bienvenus ici.


Le magicien amusé par la situation se mettait à ricaner. Il se recoiffait avant de répondre, à sa façon biensure.

Pourtant ce n'est pas ce que ta mère m'a dit quand je l'ai prise dans ta cuisine.

Le démon brisait alors un verre qu'il nettoyait avant de serrer les dents face à l'air totalement insolent de John. Mais il semblait se contenir, très bien voyons où sont ces limites. John avait laisser un mot sur la table pour la magicienne, il savait en entrant qu'ils ne le laisseraient pas ressortir, en les occupant elle pouvait accéder au sous-sol sans souci. Même si pour ça il devait prendre quelques coups.

Ne joue pas avec ma patience Constantine.

Je sais, je sais pardonne moi Tu vois j'ai remarqué un truc, depuis cette marque de brûlure maintenant on dirait vraiment que ton nez sert de trou du cul à ton visage.

Et puis je doit dire que ton cosplay d'Hellboy est un poil laid.


Cette marque c'était John qui lui avait causée, lors d'une partie clandestine de poker, dans laquelle se jouait une dizaine d'âmes humaine. John avait utilisé sa carte fétiche, une carte pouvant prendre l'apparence de n'importe quoi, cette dernière c'est révélée être une explosion. Cette explosion c'est notre ami cornu qui l'avait pris en pleine tronche, John avait pût récupérer les âmes et fuir.

Sans se faire prié le démon à corne ainsi que trois de ses camarades attrapait John, et l'envoyait valsé de l'autre côté du comptoir. Où ils le rouaient de coups, John lui encaissait, il était doué pour ça. Un sort protégeais ses organes vitaux. Mais la douleur était bien présente.

RAAAAAAAAH je vais te fumer CONSTANTINE !!!!


Entre deux coups le magicien avait eu le temps d'en rajouter une couche. Son visage était déjà bien abîmer, en partie coupé par les éclats de verres. Mais il affichait toujours ce sourire ravageur dont lui seul avait le secret.

Pas trop quand même... avec ta tête de fion on pourrait rapidement prendre feu, au moindre gaz lâché.


Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Consta10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 134
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Quelque part

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Étudiante
☠ Relations conflictuelles :: ► Aucune (pour l'instant)
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour l'instant
Adhara Ma'Jhra
Adhara Ma'Jhra
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 7 Nov - 12:52

Pendant un bref instant elle oubliait presque qu'ils n'étaient plus ensembles. Elle pouvait aisément l'imaginer enchaîner les clopes entre deux plats, tandis que parfois il sortirait une énormité à laquelle elle répondrait avec mordant. Puis il y aurait eu les contacts visuels, suivit de contact du pied pour finir avec un clin d’œil entendu et une rencontre dans les toilettes. Le reste serait soumis à une censure dû à un contenu choquant

Bon, ici elle préférait ne pas imaginer la gueule des chiottes. La merde démoniaque littérale ne lui était guère ragoutante. Son regard était concentré sur la plupart des clients, le crépitement en elle menaçant presque de sortir de son épiderme. Presque. Pour l'instant elle avait juste des picotements dans les bras. Puis elle sentit quelque chose entrer en contact avec ses doigts. Du papier.

John se leva après lui avoir passé le mot. Elle jeta un coup d'oeil dessus et, au prix de nombreux efforts, réussit à ne pas soupirer. Sur le mot se trouvait une phrase typique de John, le chercheur de merde. "Je vais faire mon petit numéro avec ces guignols, toi va dans la cave." Elle entendit rapidement le ton monter et se leva. Il pourrait endurer. Il avait enduré pire hélas. Et puis il avait le même sens de l'improvisation qu'elle.

Elle se dirigea discrètement dans la cave, ses pas silencieux alors qu'elle descendait les marches d'escaliers. Elle descendait. Elle descendait encore. Encore. Encore... Pendant un bref instant elle se demanda si l'escalier avait une fin... Puis elle se souvint que c'était l'escalier d'un bar à démons qui devaient vouloir garder leurs secrets. Il devait y avoir une protection... Elle se creusa les méninges.

Elle laissa un bref instant le crépitement en elle prendre le dessus. Comme un sonar ou le sens électrostatique d'un requin. Très vite elle le sentait s'étendre... Et trouver une fin. L'escalier n'était pas si grand en réalité, il était même normal. Et elle n'était qu'au milieu. Mais était-ce une illusion ou bien une distorsion de l'espace. Elle ferma les yeux. Elle laisserait les crépitement épousant les vrais murs la guider.

Et elle compris le truc. Dès qu'elle était en bas des escaliers, elle se retournait sans le remarquer, et sa perception lui donnait l'impression que l'escalier était infini. Une illusion très rusée... Mais une illusion n'était pas la vérité. Elle garda les yeux fermement fermé, ramenant difficilement le crépitement à elle. Elle préférait le garder en elle au risque que son sort ne fasse plus que ce qu'elle désire...

"Selever al etirev."

Elle ouvrit les yeux. Un escalier parfaitement normal dont elle voyait les deux bouts. Elle eu un petit sourire en coin avant de finalement atteindre le bas de la cave. Elle ouvrit la porte. Une odeur de pourri vint lui chatouiller les narines. Et merde... Elle se boucha le nez, retenant difficilement son haut les cœur. Et elle entra. Le spectacle macabre de cette cave n'était pas ragoutant... Pas du tout. Elle sentait le crépitement en elle sauta d'un coup, comme pour la protéger. Ses sens étaient en alerte.

Des restes humains sur des tables, des ustensiles de boucher non loin. Le large panel de couteau était, de toute évidence, plus que suffisant pour obtenir les partis recherchée. Accroché au plafond, lié par des chaînes pour soutenir le poids, des cadavres. Des cadavres dont les visages étaient tous tordus dans la terreur la plus pur. Certains dans la supplications. D'autres, et c'était de loin le plus dérangeant, l'extase pure. Tous avaient d'extrêmes mutilations, au-delà de toute ce qu'elle aurait pu imaginer. Pour ajouter au macabre de cette ambiance, une légère brume épousait le sol.

Elle n'aimait pas cet endroit. Pas du tout. Alors quand eu la sensation d'une main contre touchant son épaule, elle se retourna frénétiquement. Espérant John dans le fond de son cœur. Rien de tel. Juste rien. Et elle savait qu'elle n'était pas seule à ce moment là. Et ça pouvait la toucher...

"Pauvre, pauvre Constantine... Toujours à me donner ce que je désire sans même le savoir..."

Elle sortit immédiatement sa baguette al voix beaucoup trop suave pour lui vouloir du bien. Elle savait parfaitement que son équivalant de taser magique serait aussi efficace que des piqûres moustiques sur une carapace de tortue. Elle sentit rapidement qu'on la frôlait à plusieurs reprise. Et elle ne voyait rien. Et lancer un sort dans cette situation serait trop long. Et laisser le crépitement prendre le dessus serait trop dangereux.

"Okay, présentes-toi saloperie..."

Elle sentit des lèvres sur les siennes, chaude, trop chaude pour être humaines. Sans réfléchir, elle lança un éclair dans la direction des lèvres, éclair qui ne fit que heurter le mur. Le crépitement revenait avec force en elle, sortant presque de ses orbites.

"Ma chère... Je suis Nergal... Et comme tu peux le remarquer, je ne suis pas encore là... Mais je peux te toucher, je peux faire de toi ma chose malgré la distance... Tu ne peux rien faire sans me voir, mais dès que tu me verras tu comprendras qu'il est inutile de lutter... Et tu seras à moi... Ton âme... Ton coeur... Ton corps..."

Est-ce qu'un démon venait sincèrement de la... De lui dire qu'il allait... Non non, il parlait de possession. C'était ça, la possession. Son visage ne laissa pas encore transparaître la terreur qui commençait à l'envahir.

"Je serais aimant avec toi... Plus que ne l'aura jamais été John Constantine... Et ton visage se tordra dans l'extase..."

La terreur ne pouvait plus être cachée.  Elle respirait avec difficulté. Ses jambes tenaient difficilement le poids de son corps. Le crépitement menaçait d'exploser en elle. Elle respirait avec difficulté. Et elle ne le voyait pas... Il n'était pas là... Et pourtant elle était à sa merci.  Puis elle sentit  un poids la propulser avec violence contre le mur le plus proche. Elle avait mal. Mais la douleur n'était rien comparé à la panique du poids la maintenant contre le mur.

"Mais je peux te donner un aperçu..."

Le poids qui épousait son corps avec trop d'insistance, le poids dont la forme était celle d'un corps bouillant et inhumainement grand. Le poids dont elle sentait une langue bien trop longue, dont la chaleur lui donnait une sensation de brûlure intense, parcourait sa nuque. Le crépitement explosa, un torrent de magie frappant les murs de la pièce alors qu'elle pleurait d'effroi un seul nom, le criant à s'en arracher la gorgé.

"JOOOOOOOHHHNNN !"



En hindi dans le texte. Paroles en #cc00ff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 166
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
John Constantine
John Constantine
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 7 Nov - 13:16

John était encore dans les emmerdes, le voilà allongé au sol, trois démons au dessus de lui, non la scène n'avait rien à voir avec une orgie. Les coups pleuvaient, il se protégeait tant bien que mal, mais la plus part passaient, la force de ces choses était immense, il aurait préférer se faire tabasser par dix humains plutôt. Mais il était obliger de maintenir leur attention, si Zat' voulait avoir une chance d'accéder à cette cave tranquillement. John l'avait remarqué du coin de l'oeil descendre les escalier, mais tout allait très vite dégénérer.

Au bout de cinq minutes une puissance magique se faisait ressentir, non seulement celle de zatanna mais aussi une puissance qu'il connaissait, plutôt bien même. Son aura était reconnaissable entre mille, même perdu au milieu des enfers John saurait reconnaître le démon Nergal. Un démon qui n'était pas le plus faible, il pouvait être redoutable surtout une fois qu'il était nourris. La magie de Zat' faiblissait petit à petit, jusqu'au moment fatidique. Elle venait de crié son nom dans un élan de douleur, John redevenait alors sérieux, il joignait les mains avant qu'une lumière n'apparaîsse.

Bon les guignols ont à assez rigoler. Retournez en enfer, voir si j'y suis.

Une violente explosion lumineuse avait eu lieu dans le bar, des trois démons il ne restait que de la fumée noire. John descendait rapidement à la cave, l'illusion du démon n'était pas assez forte pour l'atteindre, il s'en moquait pas mal Zat' avait des problèmes et il comptait la sauvée. Arrivée dans la pièce, la puanteur lui agressait le nez. Quelle horreur, il regardait rapidement toute la pièce face à lui, puis voyait ce chien des enfers poser les mains sur sa magicienne.

Une main avec le pentagramme se posait contre le démon, une flamme jaune limite blanche brillait dans son autre main. Le pentagramme avait apposé une marque de brûlure dans le dos du monstre, mais pas de quoi le blesser des masses, c'est pour cette raison que John le poussait, récupérait Zat' contre lui avant de lui envoyer un torant de ces flammes blanches en pleine face. Il ne l'aurait que brièvement blesser, mais assez surpris pour avoir le temps de se téléporter loin d'ici chez John, à l'abris.

Il tenait toujours Zat' qui avait peur, sans voir son visage il pouvait le ressentir.

Pardonne moi, Zat'. Je n'aurais pas dût te demander d'y aller en première ligne, ça va aller on est rentré à l'abris.


Le magicien était épuisé pour le moment, la magie utilisé avait pris une bonne partie de son énergie. Nergal est puissant, plus qu'avant.

Heureusement le magicien avait pris ces précautions pour la famille de zat'.


Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Consta10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 134
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Quelque part

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Étudiante
☠ Relations conflictuelles :: ► Aucune (pour l'instant)
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour l'instant
Adhara Ma'Jhra
Adhara Ma'Jhra
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 7 Nov - 14:15

Il était là, mais pas vraiment là. Il était pressé contre elle, mais pas réellement. Il était juste lui. Lui, invisible à ses yeux, la langue brûlant sa nuque jusqu'à l'agonie. Elle avait mal. Elle avait peur. La peur ne fit que sauter d'un bond quand il passa une main griffu contre son ventre plat. Les bruits qu'elle entendait étaient obscènes, un souffle dans le creux de son oreille. Elle serra les dents alors qu'il traçait quelque chose avec sa griffe. Elle ne savait pas si il la brûlait ou la tailladait.

Le crépitement était écrasé. Tout en elle était écrasé. Il ne manquait qu'une chose pour que l'horreur soit totale, qu'elle sente un renflement d'origine infernal contre son pantalon. Quand il finit son dessin sur son estomac, la langue quitta sa nuque. Elle pleurait. Elle pleurait de douleur, de peur et surtout parce qu'elle savait ce qu'il voulait maintenant. Quand elle sentit un baiser bouillant contre son front, elle ne retint même pas ses nouvelles larmes.

"Tu seras mon cheval de Troyes... Quand je serais là tu te donneras à moi... Et ainsi, tu me donneras le cœur John Constantine... Je serais doux, tu survivras... Et avec ce que je planterais en toi, John verra son monde se briser encore une fois..."

Elle pleura de plus belle. Elle pleura encore et encore. Jusqu'à ce que ce connard de démons se prennent une beigne mystique de John. John. Il était là, il était enfin là. Elle se blottit contre lui, continuant de pleurer, ayant mal. Si mal. Si peur aussi. Elle avait plus peur que lors de la cuve. Lorsque son père se noya sous ses yeux, que Vince partait comme un prince dans la foule. Et ça la frappa. Tout était prévu. Encore une fois.

Quand John les téléporta hors du danger, chez lui, loin de cette ordure infernale, elle s'accrochait encore à lui. Elle pleura de tout son saoule, quelques mots italiens s'échappant sous son souffle. Des mots qui voulaient dire ne me quitte pas, ne me laisse pas seule, ne le laisse pas me toucher. Elle continua comme ça pendant plusieurs minutes, enfouissant son visage contre son torse. Elle avait besoin de se reprendre, le crépitement en elle devenait fou.

Elle commença à inspirer puis expirer. Plusieurs fois. Exercice commun avant d'entrer en scène. La scène, les projecteurs. Le sourire des gens. L'admiration. Chercher le truc dans ses tours. La sensation de liberté et de légèreté. Ces foutu bas-résilles aussi. Elle se calma enfin. Lentement, sûrement. Elle sortit sa tête de l'étreinte de John mais posa son front contre le sien. Elle avait besoin de réconfort. Ce simple contact intime l'aidait. Dans ses yeux, la tempête magique faisait rage.

Elle était loin d'être fatiguée, comme si une énergie illimité était au fond d'elle. Comme elle produisait naturellement cette magie qui crépitait tout le temps dans les tréfonds de ses tripes. Elle avait... Elle avait pourtant eu la sensation de se faire écraser. Qu'on ne la laissait pas respirer. Elle avait besoin de respirer à nouveau. Elle embrassa fugacement les lèvre de John, plus comme si un fantôme lui frôlait les lèvres qu'un baiser plein de passion. Un merci silencieux.

Elle revenait enfin à elle. Son regard devenait de plus en plus sombre alors qu'elle se remémorait les paroles du démon. Cheval de Troyes. S'offrir à lui. Planter quelque chose en elle... Elle regarda son ventre avec appréhension. Il y avait du sang. Il avait fait quelque chose dessus... Elle souleva doucement son haut, révélant un sceau. Il avait dessiné un sceau. Des formes complexes. Ce n'était pas son domaine. Mais elle avait peur.

Cheval de Troyes. S'offrir à lui. Planter quelque chose en elle. Elle regarda John, une sorte d'horreur se lisant clairement dans le regard de la magicienne. Et ça devait petit à petit le briser lui.

"John... Qu'est-ce qu'il m'a fait... ?"



En hindi dans le texte. Paroles en #cc00ff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 166
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
John Constantine
John Constantine
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyJeu 29 Nov - 13:11

John essayait en premier lieu de rassuré la magicienne, il ne savait pas quoi dire qui pouvait l'aidée à positivié sur la situation, donc comme à son habitude il ne préférait ne rien dire. Il la serait contre lui le temps que l'émotion passe un peu, après elle semblait pensive et perdue. Le temps d'arriver dans la cave quelque chose avait eu lieu, il ne savait pas quoi mais c'était assez fort pour la faire paniquée. Zatanna n'était pas le genre à se laisser intimidé aussi facilement, après tout elle venait d'avoir un tête à tête avec Nergal.

La magicienne commençait à se calmée, elle collait son front à celui de John, il ne disait toujours rien et la laissait faire. Son objectif était de l'aidée à se calmé, mais il était encore loin de se douter de ce qu'il se passait vraiment. Après avoir été embrassé par Zat', elle soulevait son haut afin de le laisser observer une marque rouge, sa peau saignait encore. Les yeux de John s'ouvraient en grand, il savait ce que c'était la magicienne allait être le passage de Nergal. Il allait se servir de cette marque pour entrée dans l'appartement, le problème est que cet appartement est remplis de protection anti-démoniaques, ce qu'il risque de se passer est que Nergal reste coincer en Zat'.

Il t'a imposé une marque de téléportation, qui fonctionne comme un portail si tu veux. Il a juste à dessiné la même de son côté et pourra faire irruption ici.

Le salaud avait prévu qu'on reviendrais là. Mais ne t'inquiète pas je sais comment l'enlevée, sa risque juste de te faire mal.


John faisait s'asseoir Zat', il enlevait son imper et récitait une incantation après avoir posé ses mains au sol. Il venait d'enlever toutes les barrière contre les démons, sauf une qui était son plan. Un sceau qui emprisonnerais Nergal dans la pièce dès son arriver, un pentagramme géant était au plafond sous une couche de peinture. Si le démon n'en avait pas conscience toute de suite, sa donnerais un temps de réaction au magicien.

Alors écoute moi bien. Je vais essayer de t'enlevé cette marque, pour ça il va falloir que tu sois attachée. La douleur pourrait te poussée à m'envoyer valsé voir me tuer et crois moi ce n'est pas mon objectif du jour.

Prend une inspiration pendant que je t'attache.


John commençait à attacher les bras et les jambes de la magicienne, rien de bien sexuel. Il s'assurait qu'elle sois bien incapable de bougée. Avant de commencer il passait sa main sur le visage de Zat', comme pour la rassuré un petit peu. Autour d'elle sur le lit il dessinait des symbole qui à première vue ne ressemblaient à rien. Avant de commencer il allumait une cigarette et invoquait un démon qu'il connaissait bien qui avait l'apparence d'une infirmière.

Salut ma belle, je vais avoir besoin de ton aide. Tu vois la marque sur cette femme ?
Je vais l'enlever, mais tu vas devoir contenir la magie qui se trouve en elle, sinon le rituel ne pourra pas se déroulé correctement et Nergal arrivera ici.



Très bien Johnny, mais tu me devra un service de plus.

John hochait la tête pour accepter, il sortait un livre, posait un crâne sur le ventre de la magicienne et commençai à lire une incantation.

Zat' pour faire simple, je vais faire passer la marque de ton corps, a ce crâne. Cette femme est là pour m'aider à contenir ta magie, au moins le temps de l'incantation.

Cette action va me prendre en tout une quinzaine de minutes.

Ne panique pas je contrôle la situation, d'accord ? Fais moi confiance.


Puis le rituel commença, aux première phrases la marque brillait comme si elle ne voulait pas subir ça. La douleur n'allait pas tarder à arrivée.


Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Consta10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 134
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Quelque part

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Étudiante
☠ Relations conflictuelles :: ► Aucune (pour l'instant)
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour l'instant
Adhara Ma'Jhra
Adhara Ma'Jhra
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyJeu 29 Nov - 14:30

La situation gagnait toujours plus les caractéristiques du mauvais porno. Elle, attachée à un lit. John invoquant une infirmière démoniaque. Son ventre à l'air. Il manquait plus que la musique dégueulasse et on était bon pour le tournage. Sauf que ce n'était pas le tournage d'une parodie érotique de L'Exorciste mais bien une tentative de lui retirer une marque de merde sur son bide parce qu'une ordure démoniaque lui avait posé dans une séance d'attachement dont elle se serait bien passée.

John qui essayait de la rassurer... N'était pas rassurant. Loin de là, c'était même le signe que quelque chose de mauvais était concrètement à l’œuvre et qu'il avait peur. Peur de quoi ? Que le grand méchant démon lui fasse du mal ? Elle était mentalement préparée, rien ne pourrait l'empêcher de lui coller une raclée une fois qu'elle l'aurait en vu ce sale petit fils de- La douleur soudaine la coupa dans son train de pensé. Une douleur si intense qu'elle criait à s'en arracher les poumons.

Son ventre. Son ventre était comme déchiré en deux pour lui en extraire la peau. Son corps se tendit, chacun de ses muscles se crispant comme si on venait d'appuyer sur le bon bouton de son système nerveux. Le crépitement de magie pure qui était en elle parcourait son corps, lui donnant une aura électrique. Puis la douleur atteint un nouveau sommet. Celui de la quasi hallucination. Dans le fond de son esprit elle voyait une tempête, une magie si pure qu'elle jurerait qu'elle était capable de balayer Gotham.

A ses côté apparut l'infirmière, d'une taille imposante. Elle contenait la tempête de ses deux mains, un air concentré sur son visage. C'est alors que la douleur atteignit son paroxysme. Celui de l’irrationalité la plus totale. Elle était le centre de la tempête, et la tempête grandissait. Avec son désir que ça s'arrête. La démone semblait perdre prise, ne plus aussi bien contrôler la situation. Sarah se débattait, de ses yeux jaillissaient des éclairs frappant au hasard.

Heureusement pour le monde, la douleur l'empêchait de dire quoi que ce soit de cohérent. Rien que sa logomancie pourrait user. Elle partait vers un langage fleuri alors que l'ouragan devenait incontrôlable, commençant à brûler les doigts de l'infirmière. Mais John, où était John ? Où était cet enfant de putain qu'elle fasse avaler ses dents et lui arrachait ses yeux. Une nouvelle lame semblait sortir de son ventre, une nouvelle ode à la souffrance.

Elle ne savait plus ce qui était le plus bruyant. Ses cris, le cyclone ou bien l'infirmière ? Mais pourquoi criait-elle ? Ce n'était pas à elle qu'on arrachait l'utérus pour jouer des castagnettes avec ses ovaires ! Ce n'était pas parce que son corps se faisait lentement dévorer par un monstre de magie vorace qu'elle pouvait se permettre d'appeler John à l'aide... Et John ne viendrait pas. Elle le crier haut et fort, John ne viendrait pas car il n'arrivait jamais, et quand il arrivait il était trop tard, et quand il restait il détruisait tout autour de lui parce-que la seule et unique putain de choses que savait faire John Constantine était de prendre son pied à briser tout autour de lui ! SURTOUT SON COEUR !

Soudainement, la douleur s'arrêta. Tout s'arrêta. Elle sentit son corps tomber sur le matelas, mais ses yeux étaient fermés. Elle était fatiguée, elle avait besoin de repos. Elle avait besoin de sommeil, besoin de laisser la tempête se calmer. Juste un peu de repos... Juste une toute petit sieste...



En hindi dans le texte. Paroles en #cc00ff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 166
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
John Constantine
John Constantine
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMar 4 Déc - 19:45

John avait bien fait d'attacher la magicienne vu la violente crise qu'elle piquait suite à la douleur. Sans ces liens elle serait sans doute entrain de tout dévaster, John aurait sûrement eu une ou deux petites commotions. Mais malgré tout les gestes violent qu'elle pouvait faire, il maintenait son sérieux, il ne pouvait pas se permettre de relâcher, pas maintenant. Le procéder ne mettait pas longtemps en lui-même, mais sous une violente douleur une minute pouvait être très très longue. Une chance pour elle c'était bientôt fini, la dernière phase était enclanchée.

Mais c'est la partie la moins agréable, celle où les insultes et le fond des pensées surgit en pleine figure. Voilà qu'elle se mettait à l'insulté, il s'en moquait pas mal au début, il en avait l'habitude avec les autres exorcismes déjà pratiqués. Seulement la voire souffrir ne lui plaisait pas spécialement de base, alors se prendre le fond des pensés de la magicienne en plus le touchait. Mais il ne le montrait pas le moins du monde, il restait concentré faisant abstraction de ce qu'il entendait. Même si sur certains points elle n'avait pas tort, tout ceux qui avaient eu le malheur d'approcher le magicien, ne pouvaient plus être là pour en parler.

Ce sentiment de culpabilité rongeais John Constantine de l'intérieur, il était doué pour chasser, tuer ou bannir d'autres démons. Mais les siens il en était bien incapables, chaque fois il était rattrapé par ces regrets, cette partie de lui qu'il cache sous son air "connard et je m'enfoutiste". Personne sur cette terre ne pouvait prétendre à savoir qui est John Constantine, il ne le savait pas lui-même. Combattre les forces du mal était pour lui un moyen de rédemption, il ne se qualifiait pas de héros, mais plutôt comme un type qui fait ce qu'il faut pour garder la paix et l'équilibre.

Mais ce que tout ça avait appris au magicien c'est que la magie nécessite toujours un coût, son âme ? Même Lucifer n'en voudrais pas, à quoi pouvait-elle bien servir ? Elle était pourrie jusqu'à la moelle, rien de bien à en tiré.

Le rituel touchait à son terme, c'était bientôt finie, la marque n'était quasi plus présente sur son ventre. La voilà sur le crâne, Zatanna avait arrêter de bouger et de parlée. La douleur c'était arrêtée sur le coup, maintenant elle allait avoir besoin de repos. Après avoir détruit le crâne John se posait sur un tabouret complètement lessivé, toute cette magie utilisée. La démone, elle retournait en enfer. Le magicien était assis une clope dans la bouche, le regard vide rivé sur la magicienne, une bière à la main.

Repose toi bien, tu en auras besoin. Les démons ne pourront plus rien contre toi.

Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Hellbl10


Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Consta10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 134
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Quelque part

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Étudiante
☠ Relations conflictuelles :: ► Aucune (pour l'instant)
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour l'instant
Adhara Ma'Jhra
Adhara Ma'Jhra
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 5 Déc - 12:07

Elle était petite et malade. Toute petite et très malade. Clouée au lit, plusieurs couvertures sur son petit corps frêle et une bouillotte aux pieds, le poêle rougeoyant avec le feu intense à l'intérieur. Son père n'était pas là, il était parti chercher des médicaments en ville et il prendrait du temps avant de revenir avec les autres courses du cirque. Elle entendait la pluie frapper le toit de la caravane et elle voyait la buée se former sur la fenêtre. Elle voulait bien dessiner bien dessiner dessus, mais ses bras étaient faibles et son père lui avait interdit de sortir des couverture.L

Elle luttait pour garder les yeux ouverts, la fatigue gagnant toujours plus de terrain. Le feu commençait à faiblir, elle devait rester éveillée pour le maintenir. Si il venait à s'éteindre, elle aurait très froid et deviendrait encore plus malade. Normalement Djahmila devait passer pour voir comment elle se portait, mais avec la pluie elle allait sûrement devoir aider avec les installations avant. Elle se tourna vers le poêle, ses os lui faisant mal. Elle n'allait jamais réussir à bouger jusqu'au poêle pour en maintenir la flamme, elle avait trop mal pour ça.

C'est alors que la grille du vieux poêle s'ouvrit, toute seule. Elle plissa les yeux, peu sûr de ce qu'elle voyait. A force de se concentrer, elle la voyait. Une femme translucide, dans une chemise de nuit très laide, en train de raviver le feu en y mettant du bois. Et ce n'était pas Djahmila, les vêtements de Djahmila étaient beaux. Même ses chemises de nuits. La femme ferma le poêle et se retourna. Elle ne cacha pas sa surprise en la voyant réveillée mais elle lui sourit très vite.

Elle s'approcha doucement, s'asseyant sur le bord du lit. Elle lui repoussa une mèche de cheveux de devant le visage, son sourire toujours intact. La petite fille qu'elle était avait trop de fatigue en elle pour repousser le mouvement. En plus, malgré sa chemise de nuit très moche, elle avait un touché chaleureux. Elle posa cette douce main sur son front, comme pour prendre sa température. Son sourire faiblit légèrement, ses sourcils se fronçant. La femme parla alors, sa voix étant étonnamment douce.

"Si tu ne te reposes pas, ta fièvre ne va jamais baisser.

_ C'est dur avec une chemise de nuit aussi moche sous le pif..."

Sa petite voix était faible, cassée. Le simple fait de parler lui faisait mal. La femme remonta encore un peu les couverture pour lui couvrir la bouche, riant avec douceur. Tout était doux avec elle. Elle lui caressa une nouvelle fois les cheveux, avec une grande tendresse. La main était chaude, ça lui faisait du bien. Elle commença à lentement fermer les yeux.

"Tu ne seras plus jamais malade après ça..."


Elle ouvrit les yeux avec difficulté. Elle avait mal, très mal. Combien de temps elle avait dormi ? Elle n'était pas trop sûre. Longtemps. Elle tourna sa tête vers John, qui lui souriait doucement. Il avait l'air aussi lessivé qu'elle. Elle essaya de se redresser mais elle était toujours attachée au lit. Elle regarda de nouveau John, avec un regard plein de supplications.

"John... Tu pourrais me détacher... Ça me rappel un peu trop notre nuit à Vegas..."

De l'humour, c'était une bonne chose. C'était comme si elle ne venait pas de vivre l'enfer, comme si elle n'avait pas eu la pire expérience de sa vie. Elle regarda avec attention John, et une fois ses mains libérées lui prit doucement le visage. Une brève formule à l'envers de sa part libéra ses jambes, la rendant libre de tout mouvement. Si elle avait la force de bougée. Elle lui caressa doucement le visage, ses mains légèrement électriques. Quel prix avait-il payé cette fois ?

Ses yeux étaient morts, sa peau pâle, ses lèvres bleues. Il avait l'air malade. Il devait l'être. Peut-être était-ce le prix à payer pour cette fois-ci ? Elle soupira, utilisant sa force restante pour lui faire de la place sur le lit. Elle grimaça, posant une main sur son ventre. Le mal de chiottes...

"Allonges-toi, on dirait un mort. T'en fais pas pour la bière, je m'en charge..."

Elle prit le verre en main, buvant un coup.



En hindi dans le texte. Paroles en #cc00ff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 166
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
John Constantine
John Constantine
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyJeu 20 Déc - 12:07

John était à bout autant sur le point de vue physique que psychologique, le magicien avait épuisé la plus part de son énergie pour détruire cette marque. Etonement rien ne c'était passé, il s'attendait à l'arrivé de Nergal d'une façon ou d'une autre mais rien pour l'instant. C'est pour cette raison qu'il restait réveiller, en cas de danger il lui restait assez de force pour se téléporter loin d'ici et protéger Zat' de tout ce beau merdier. Depuis toutes ces années John jouait avec des forces qui le surpassaient en tout points, son corps subissait chacun des sorts qu'il utilisait.

On pourrait penser qu'avec de la magie, on serait à l'abris de toutes maladie ? Belle connerie, John sentait que son corps était malade, à force de trop se surmené comme il le faisait, il en payait le prix fort. Alors qu'il était perdu dans ses pensées en fixant la magicienne, elle se réveillait. John lui souriait légèrement même avec sa tête de cadavre ambulant. La sorcière lui avait demander de la détaché, parce que sa lui rappelait une fameuse nuit à Vegas, Constantine ne pouvait s'empêcher de sourire face à cette remarque. Il venait donc ce pencher au-dessus d'elle pour lui défaire les mains.

A peine celles-ci libérés les mains de la magicienne venaient se posée contre les joue de notre bon vieux Johnny. Ses mains étaient douce, bien qu'il pouvait sentir une certaine tension. John avait perdu l'habitude de cette sensation, sentir des mains douce sur son visage, Zat' lui manquait vraiment, mais encore une fois il devait faire une croix dessus pour ne pas lui attirer plus de problèmes qu'elle en à déjà. La preuve il est apparût une fois pour lui parler et ce chien de Nergal s'en prend à elle. Mais dans une vie antérieur il se pourrait que Zatanna sois la femme qui calmerais notre anglais préférer.

Avec le peu de force physique qu'il lui restait, la magicienne faisait une place à John pour qu'il s'allonge prêt d'elle. Il enlevait sa chemise, non pas pour quoi que ce sois d'ordre sexuel, mais pour se mettre à l'aise. Son corps portait un grand nombre de cicatrices en tout genre, ses tatouages eux étaient toujours aussi visibles qu'à ses vingt ans, John prenait bien soin de les refaire au moins tout les ans, ils étaient importants dans son travail.

J'avais oublié à quel point ce lit pouvait être confortable. Je n'ai pas vraiment eu l'occasion de dormir ces derniers jours, tu ne m'en voudras pas si je roupille ?

Ne t'en fais pas aucun démon ne peu venir te chercher ici.

Sa ne t'embête pas que je mette un peu de musique ?


Sans attendre la réponse de la magicienne, John allumait le lecteur cd qu'il avait, le morceau qui était jouer était l'une des musiques qu'il appréciait le plus, " Englishman in New-York". Il fermait doucement les yeux et se reposait enfin depuis tellement de temps, en laissant la musique tourné en fond.


Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Consta10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 134
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Quelque part

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Étudiante
☠ Relations conflictuelles :: ► Aucune (pour l'instant)
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour l'instant
Adhara Ma'Jhra
Adhara Ma'Jhra
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyJeu 20 Déc - 14:33

Il était fatigué. Tout en lui criait la fatigue. La façon paresseuse d'enlever sa chemise. Son vautrement sur le lit. La réflexion sur combien il était confortable. Sa voix cassante. La pâleur de sa peau qui mettait toujours plus en évidence ses tatouages. Mais surtout, les cicatrices. Elle se prit un bref instant à les toucher, comme lorsqu'ils étaient ensembles. Mais pas pour les mêmes raisons. Elle soupira au contact, se rendant compte à quel point John était une épave. Toujours à se battre, toujours à se faire écraser. Toujours à devoir sacrifier quelque chose. Toujours à devoir se protéger des démons.

"Mon pauvre Englishman... Tu as vraiment morflé sur ce coup là..."

Ses yeux avaient cette lueur de magie qui revenait. Celle dans le fond de sa pupille. Celle qui criait tout les jours qu'elle n'était pas entièrement normale. Celle qui parlait du puits d'énergie en elle. Celle qui lui donnait la force mentale de faire toujours plus, de n'en n'avoir rien à faire des règles établies sur le sacrifice. On lui a souvent dit qu'elle avait plus que ça dans le sang. Elle souhaitait tant pouvoir donner ça a John. Lui en donner une partie. Lui permettre de ne plus avoir à sacrifier toujours plus.

Mais ce n'était pas possible. Ce n'était pas possible et elle le savait pertinemment. Elle ne pouvait pas lui donner cette partie d'elle-même. C'était quelque chose de si profond que s'en retrouver séparé pouvait la tuer. Elle le savait. Elle le savait car les premières années de sa vie avaient été un calvaire parce qu'elle devait se restreindre. C'était une partie d'elle-même qui fut enterrée de force, et la douleur fut lourde de conséquences. Elle soupira une fois de plus, posant sa tête contre son épaule. Elle pouvait au moins faire quelque chose grâce à sa magie.

"Ertop-iot xueim, Hnoj Enitnatsnoc..."

Elle lui permit de recevoir un coup de pouce. Que la magie qui coulait dans ses veines lui apporte une petite aide pour que son rétablissement se fasse dans les meilleurs conditions. Le petit picotement électrique qu'il ressentait dans tout son corps devait être agréable. Elle resta à ses côtés jusqu'à ce qu'il s'endorme, emporté par la fatigue qui le pesait. Elle lui embrassa le front, le laissant se reposer en espérant que ses rêves seront agréables. Elle le lui souhaitait de tout cœur.

C'était devenu calme. Tout était silencieux sauf pour la musique en arrière-plan. Celle qui donnait une ambiance particulière à cet instant de béatitude. Ses forces lui revenaient peu à peu, le torrent de magie en elle restant aussi calme qu'un lac en surface. Même le crépitement se faisait bas. Jusqu'à ce qu'on toque à la porte. Le crépitement s'affola, donnant à ses yeux une lueur électrique. Elle sentait quelque chose en-dehors de la porte. Quelque chose de mauvais. Elle regarda John. Elle s'éloigna en faisant le moins de bruit possible, allant ouvrir.

Un homme. Aux yeux rougeoyants. Dont le corps n'était qu'une coquille vide pour autre chose. Lui.

"Mlle Zatara. Pouvons-nous parler ? Bien sûr vous pouvez resté cacher derrière les protections de Constantine."

Connard.



En hindi dans le texte. Paroles en #cc00ff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 166
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
John Constantine
John Constantine
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMar 25 Déc - 16:15

Le magicien avait pour une fois l'occasion de dormir, c'est ce qu'il ne tardait pas à faire. Sarah à côté de lui l'aidait à se sentir en sécurité, cette femme était redoutable. Autant de part son jolie minoie, que par les pouvoirs qui l'habite. Les rêves que John faisait, n'avait rien d'agréable, mais avec le temps et l'expérience il avait appris à passer outre. Et oui c'était le prix qu'il payait au quotidien, pour sauver le monde, il resterait hanté par ces images jusqu'à la fin de ces jours, voir plus. Tant que la présence de Sarah était encore prêt de lui il n'était pas perturbé.

Dormir lui permettait de pensé à certaines choses, des choses auxquelles il s'interdisait de pensé éveillé. Cette fois c'était plusieurs petits flashback, l'un d'entre eux contenait une nuit qu'il avait eu avec la belle magicienne, il se voyait lui effleuré la peau. Changeant presque instantanément, un autre souvenir lui parvenait, celui de sa fille, qui habitait encore en Angleterre pour sa sécurité. Mais ils n'étaient pas agréables, c'était la fois où il était allé en enfer, menacer le diable en personne afin qu'il lève une malédiction. Cette virée était celle qui avait scellé son destin, il n'en avait parlé à personne, mais notre bon vieux Constantine voyait ses jours menacés.

L'accord passé avec Lucifer, n'était pas insignifiant. Mais un bruit venait le réveiller, il ouvrait un oeil observant Sarah se levée du lit. John relevait doucement la tête, une putain de migraine résonnait. Il s'asseyait sur le bord du lit. Quelqu'un parlait à Zat', au vu de la tête qu'elle faisait ce n'était pas un de ces écoliers venu vendre leur cookie. La voix lui demandait une discussion, lui indiquant qu'elle pouvait restée cachée dans les protection de cet appartement.

John allumait une clope, se levait totalement et rajoignait Zat' à la porte. La main du magicien tirait la porte, l'ouverture était assez grande pour qu'il puisse être visible. Avant de dire quoi que ce sois il posait sa main sur les hanches de la magicienne et venait lui déposé un bisous sur la tempe. Elle saurait pourquoi il faisait ça, c'était sa façon silencieuse de la remerciée.

Puis John redevenait sérieux. Il ouvrait grand la porte se décalant pour laisser la personne entrée.

Je ne sais pas ce que tu es venu foutre ici, mais ne me fait pas croire qu'un simple pentagramme t'empêche d'entrée. Viens apparemment tu veux lui parler, je serais présent.

Et si sa te gêne tu peux retourné poser ton petit cul de mes deux en enfer.

Sarah chérie, ne t'inquiète pas je suis là, cette fois.


Ce salaud avait pris le corps d'un homme qui n'avait rien demandé à personne. John laissait entré le démon, voyons sous quel nom il allait se présenter. Ce connard avait mordu à l'hameçon.


Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Consta10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 134
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Quelque part

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Étudiante
☠ Relations conflictuelles :: ► Aucune (pour l'instant)
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour l'instant
Adhara Ma'Jhra
Adhara Ma'Jhra
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMar 25 Déc - 18:21

Il avait un corps peu attrayant, le genre de corps rondouillard de l'employé de bureau. Ou un agent des services sociaux. Il n'essayait pas de cacher qui il était, ce qu'il était. Son sourire criait même son identité. Pourquoi venir ici ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi alors qu'il lui avait fait vivre l'enfer ? Elle se sentait nerveuse, voir limite en détresse. Jusqu'à ce que John arrive.

John qui la tenait par la hanche. John qui lui embrassait le front. Seigneur, John l'embrasse. John l'embrasse et c'était loin de signifier qu'ils étaient de nouveaux ensembles. Elle comptait pour lui, oui, il la remerciait oui. Et ils étaient de nouveau à l'étape bons amis. Plus qu'à attendre encore une possession démoniaque et une invasion d'un sorcier millénaire pour se rabibocher entièrement. Une seconde, ce n'était pas elle qui s'était faite plaquer par John ?

"Ah, Constantine, toujours le même. Merci de l'avoir amener loin de sa protection contractuelle, je peux enfin discuter du léger problème concernant sa protection."

Il s'avança. Les murs vibrèrent à sa simple présence. Les murs suintaient du sang. Des cris semblaient émaner de chaque courant d'air. Il remettait ses petite lunettes de comptable, regardant les manifestations surnaturelles avec une sorte de sourire amusé. Ironique même. Il se tourna vers John, ce sourire devenant plus grand.

"John, tes protections sont amusantes. Mais venons au vif du sujet. Vous Oui Mlle Zatara. Oh, et avant que tu ne poses une question inutile John,  je t'ai utilisé pour le plaisir de te tourmenter, tu sais ce que c'est. Mélanger le plaisir et le travail ! Et il me fallait un endroit sans la moindre interruption. Ton appartement était parfait. Et oui, John. Pour une fois ta misérable existence n'est pas ce qui m'intéresse."

Il semblait... Inhumainement humain. A parler comme le ferait tout individu normal, mais toujours emprunt de cet aspect de cruauté. Que lui voulait-il ? Depuis quand elle avait fait un contrat ? Jamais elle n'avait touché à ce genre de choses. Elle était une mage neutre, au plus neutre possible. Le seul mage noir qu'elle connaissait était John. Mais une minute... Il y avait un autre mage noir dans sa vie...

"Vince...

_ Effectivement Mlle Zatara. Monsieur Medicis a fait contrat et vous en étiez le sujet. Hélas nous avons eu... Un léger soucis avec le paiement. Un peu comme à chaque fois que Constantine et moi-même traitons ensembles..."

Elle la sentait. La tension. La haine. Pourquoi avait-il l'air si humain sous ce déguisement ? Pourquoi avait-il si drastiquement changé de comportement ? Pourquoi faisait-il comme si toute l'horreur qu'elle avait vécu n'était qu'un impondérables avec John ? Il s'assit sur un fauteuil, gardant sa mallette. Il avait trop humain, elle se serra contre John. C'était le plus effrayant.

"Mlle Zatara, je vais faire court. Monsieur Medicis a signé un contrat avec l'un de nous pour que rien puisse vous faire du mal autour d'une photo. Une protection bien plus efficace que les pentagramme de Constantine en somme. Mais, hélas, nous n'avons pu recevoir le paiement à savoir son âme. Parce qu'il vous hante. Pour une raison inconnue. Et que nous n'arrivons pas à l'appeler. Ainsi il faudrait que vous laissiez partir votre père-

_ Il. N'est. Pas. Mon. Père."

Ses yeux devinrent électrique. Ce sujet. Ce sujet là. Les démons mentaient, ce vieux spectre n'étaient pas son père. Les planches tremblaient, les vitre se fissuraient. Et le démon restait de marbre, se contentant de racler sa gorge.

"Il faudrait ainsi laisser partir Monsieur Vincenzio Medicis. Nous avons déduis qu'il devait rester à cause de vous. Oh, et John. Soit un chou et va me chercher un café bien noir."

Connard et culotté en plus.



En hindi dans le texte. Paroles en #cc00ff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 166
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
John Constantine
John Constantine
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMar 25 Déc - 18:44

John avait ce qu'on appellait la tête dans le cul, à peine levé qu'il avait face à lui ce gros truc puant. L'humain mort n'était pas l'un des odeurs que le magicien préférait. Nergal entrait, les vibrations ressenties étaient dût aux interférences entre les sceaux et le démon. Ce dernier était assez puissant pour ne pas rester immobiliser mais il ne pouvait pas utiliser ces pouvoirs. Et ça croyez-moi c'était déjà un bon point de gagner. En gardant Sarah contre lui John écoutait ce que le démon avait à dire, un sourire apparaissait sur le visage du british.

Je m'en doutais un gars comme toi n'aurais jamais été assez malin pour me sous-estimé de la sorte.

Par contre je doit dire que tu me déçois sur l'apparence que tu as choisis. En y réfléchissant bien, finalement je pense que ce physique te ... colle à la peau.


Sarah semblait intimidée par le démon, normal après ce qu'elle avait vécue. L'anglais gardait sa main sur sa hanche, il la faisait même glisser sur son ventre entourant un peu plus la magicienne, comme pour la rassuré. Ce trou du cul pouvait dire ce qu'il voulait, ici il ne serait même pas capable de sortir de son hôte, rien n'était à craindre de sa part. Mais voilà qu'il expliquait enfin la raison de sa venue.

Vois-tu si je ne paye pas comme tu le dis, ben c'est simplement qu'après être passer sur ta mère je n'ai plus trop de liquide.

Et un fion comme toi ne doit pas prendre la CB donc tu m'en vois désolé, la prochaine fois dis lui d'être moins gourmande.


John se montrait insolent, comme à son habitude. Malgré la présence d'un ennemi aussi fort ici, il gardait son calme. S'énervé ou laisser court à la panique serais du suicide et offrirait à ce gros tas, ce qu'il espère. Une faille psychologique chez John pourrait permettre à Nergal de prendre le dessus sur Sarah, voir pire de brisé les sceaux.

Donc si je comprend bien, tu te pointe ici, avec une odeur capable de réveiller un mort, simplement parce qu'un connard proche de cette fille, doit une âme.

Voyons mon gros, tu me déçois, je ne savais pas que maintenant tu étais passer simple chien de garde tout juste bon à rapporté la baballe quand ton maître te le demande. Il fait bien pâle figure le ... comment tu disais déjà ? Ah oui !

Futur roi des enfers.


John faisait le malin mais cette histoire de dettes, c'était du sérieux, il pouvait agacer autant qu'il le voulait Nergal. Si ce chien de Vince avait mis Sarah en "hypothèque", les lois de la magie étaient formelles. Elle devait servir de remplacement.

Mais j'ai une proposition à te faire. Comme tu as pût t'en rendre compte je serais prêt
à tout pour cette femme.

Que dirais-tu qu'on signe un pacte de sang toi et moi.

Si d'ici deux jours je n'ai pas réussi à renvoyer ce bon vieux Vince d'où il vient, mon âme est à toi.

Malgré ma tendance à arnaquer autruis, tu es sensé savoir que ce pacte ne peut être brisé. Même avec toute la malice du monde.

Imagine comment tu serais accueillit dans ton bled, toi Nergal, le démon qui à gagner l'âme de Constantine.

Arrête on sais tout les deux ce qu'elle vaux.

Alors tu acceptes ?


John avait lâché Sarah quelques minutes, il e trouvait maintenant avec un couteau sur son bras face au démon. Elle n'allait pas aimée, pour ne pas qu'il meurt, John allait devoir sois trouvé un compromis avec Vince sois l'exorciser. Mais c'était nécessaire pour Zat'. Aucune triche ne pouvait la sauvée.


Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Consta10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 134
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Quelque part

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Étudiante
☠ Relations conflictuelles :: ► Aucune (pour l'instant)
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour l'instant
Adhara Ma'Jhra
Adhara Ma'Jhra
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 26 Déc - 13:11

Il semblait de plus en plus s'énerver John, arrête tes connerie, elle était juste dans tes, en première ligne de mire. Le démon ouvrit sa chemise d'un coup sec, révélant une marque qui suintait. Une marque ressemblant à une trace de main, sur son épaule gauche. La marque bougeait, brûlait, puis se reconstruisait, laissant la chaire dans un état minable. Elle tombait sur le sol informe et finissant de se dissoudre. Elle se colla un peu plus à John, finalement son étreinte était rassurante. Elle ne cacha pas son air de dégoût.

"Je suis peut-être à faire ça parce que j'ai croisé un plus gros morceau que toi John... Un morceau avec qui il est impossible d'être conciliant, de faire contrat, et qui a posé sa saloperie de main sur moi en faisant couler son sang. J'espère que tu le croiseras d'ailleurs. Il n'a aucune patience pour les grande gueule de ton genre."

Il laissa sa chemise ainsi. Elle pouvait voir avec horreur que sous cette chaire humaine s'en trouvait une autre. L'odeur de putréfaction et de soufre se mélangeaient, lui donnant envie de vomir. John qui en rajoutait avec chacune de ses piques ne faisaient qu'amplifier son malaise grandissant. Il y avait quelque chose de plus, quelque chose qui ne collait pas. Vince, pour toute l'ordure qu'il est, ne l'aurait jamais vendu à des démons. Il devait y avoir plus, ce n'est pas possible. Vince devait avoir un plan à la base.

Et voilà John face au démon. Couteau à la main. Le sourire de Nergal continuait de lui dire qu'ils n'avaient pas toutes les infos. Qu'il se jouait d'eux, qu'il y avait plus. Il avait un coup d'avance, ce n'était pas possible autrement. Pourquoi faire ce pacte sinon ? Un pacte de sang, on ne le faisait que si on était sûr de le remporter. Le démon trancha planta le couteau dans leurs mains, ce dernier tenant fermement Constantine avec un sourire dément.

"J'accepte ton pacte John Constantine. Soit tu arrives à exorciser Vincenzio Medicis d'ici deux jours, soit ton âme m'appartient. Dans les deux cas, je retrouverais mes forces et j'irais me charger de ce traître. Mais j'avoue une chose Constantine..."

Il rapprocha sa bouche de l'oreille de John. Elle voulait intervenir... Mais elle craignait cette chose. Craignait chacun des tours dans son sac. Elle voulait tant... Tant que Vince soit là. Que Vince explique tout. Que Vince trouve une faille à tout ça. Que Vince soit fidèle à lui-même. Le démon tournait la lame alors qu'il susurrait à John, comme pour amplifier la douleur.

"J'espère que tu vas réussir John Constantine... Je me sentirais bien solitaire sans ton âme à tourmenter..."

Il sortit le couteau, le jetant dans un coin de la pièce. Il se tourna vers elle, souriant.

"Et bien nous en avons terminé pour le moment. Au plaisir de vous revoir."

Il sortit de l'appartement, un corps tombant lourdement sur le sol. Elle se précipita sur John, regardant sa main. Elle leva ensuite les yeux vers lui. Le gifler ou ne pas le gifler ? Le traiter de con ou ne pas le faire ? Tant pis.

"Il faut qu'on aille voir Vince."



En hindi dans le texte. Paroles en #cc00ff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 166
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
John Constantine
John Constantine
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMer 2 Jan - 23:31

John restait là sans bouger et subissait la douleur, cette petite douleur était moindre, comparé à celle qu'il allait ressentir quand ce chien se rendrais compte de l'escroquerie. Zat' ne semblait pas rassurée, c'était normal après tout ce type l'avait foutue dans une galère monumentale. Quelques minutes après le démon s'en allait, l'air devenait moins pesante et plus respirable. Son odeur putride avait quittée les lieux avec son propriétaire. Sarah semblait pressée de retrouvée Vince, mais en réaliter John avait tout prévu, cette fois ils pourraient tiré un trait définitivement sur Nergal.

John posait sa main sur la joue de la magicienne, comme pour la rassurée, elle devait sans doute pensée qu'il fallait partir sans ne plus tarder. mais en réalité rien ne pressais, quoi qu'il fasse ce gros lard n'aurais jamais l'âme de John. Il prenait donc Sarah par la main et la serrait contre lui.

Ne t'en fais pas. On à le temps, ce con est tellement pressé qu'il n'a pas cherché à comprendre.

Mon âme appartient déjà à une force beaucoup plus grande contre laquelle il ne pourra rien. Un être capable de brisé ce contrat sans la moindre difficulté.

Sa te dirait de glander un peu au lit ? J'en peux plus de ces conneries et ce bon vieux Vince ne va pas bouger de si tôt.


Il déposait à nouveau un bisous sur son front, avant de reprendre la parole.


Je ne t'en ai pas parlé avant car il ne fallait pas qu'il se doute de quoi que ce sois. Si tu savais que je ne risquerais rien, il l'aurait sans doute compris dans ton regard.


Il n'était pas fière de lui, mentir sans arrêt aux gens lui pesait aussi. Seulement ce mensonge était nécessaire pour son bien. D'ailleurs ce qu'il n'avait pas encore dit c'est qu'il ne comprennait pas comment on pouvait hypothèquer une âme. Les Enfers n'accepteraient jamais un tel pacte, Lucifer est ce qu'il est mais jamais il ne s'en prendrais à une personne innocente au cionflit.

Si comme le disait Nergal Vince avait passer un accord avec lui, il en serait la seule victime. Au moment même où ce gros fumier viendra chercher sarah, il aura une bonne surprise. John n'était pas inquiet et s'attendait à se faire engueuler voir frapper, pour l'avoir laissée s'inquiéter.


Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Consta10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 134
Date d'Inscription : 20/10/2018
Localisation : Quelque part

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Étudiante
☠ Relations conflictuelles :: ► Aucune (pour l'instant)
♣ Vos Alliés : : ► Aucun pour l'instant
Adhara Ma'Jhra
Adhara Ma'Jhra
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyVen 4 Jan - 13:30

Le tuer. L'étrangler. Jeter son corps dans le canal. Peut-être le bannir dans une dimension de poche entre le multivers. Les idées ne manquaient pas dans son esprit pour se charger du cas de John Constantine, qui avait le don de la rendre morte d'inquiétude avec ses stupides arnaques à la sauvette faites sur démons. Elle inspira puis expiré un bon coup. C'était John Constantine, il ne fallait pas s'attendre à grand chose de sa part. Il avait le truc pour faire ça. Petit à petit, toute trace de colère se mirent à disparaître de son visage, juste un air blasé. Un air de "je m'en doutais". Elle le gifla tout de même.

"Pour la formalité."

La formalité de lui dire qu'il avait encore fait de la merde. Elle avait encore le problème de Vince. Elle avait besoin de son son de cloche. Elle ne le voyait pas faire un coup pareil, pas à elle en tout cas. Elle se blottit machinalement contre John. Lui et Vince avait des points communs. Ceux d'être des mages noirs avec une forte tendance à entourlouper des forces supérieures. Duo de crétins, toujours à l'inquiéter. Toujours à la faire paniquer face à des forces qu'elle-même ne comprenait pas entièrement.

"John. Je te hais. Mais je suis trop fatiguée pour me barrer en claquant la porte."

C'était un constat qui lui donnait envie de l'étrangler toujours plus. Elle était trop fatiguée pour partir. Elle ne savait même pas l'heure qu'il était, Zach devait mourir d'inquiétude. S'il faut c'était un autre jour. Elle soupira, se blottissant un peu plus. Elle détestait les histoires entourant John Constantine. Toujours sombres, toujours à multiples tiroir, toujours avec de la magie noire. Elle lui embrassa doucement la joue, lâchant un autre soupire las.

"Merci tout de même John... Mais j'ai vraiment envie de t’étrangler. Ou de te balancer le mobilier dessus."

La deuxième option avait quelque chose d'amusant. Sûrement parce qu'elle adorait le film Fantasia. Et que cet appartement avait besoin d'un coup de plumeau. Elle ferma doucement les yeux, grommelant quelque chose comme quoi elle était trop jeune pour ces conneries. Puis la porte toque. Elle lâcha un râle audible, presque à côté de son oreille.

"Cette fois tu vas ouvrir, je veux plus voir de sale tronches démoniaques pour au moins trois heures."



En hindi dans le texte. Paroles en #cc00ff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Indépendant(e)
Masculin Messages : 166
Date d'Inscription : 11/06/2017
Localisation : Les enfers

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Enquêteur du paranormal
☠ Relations conflictuelles :: ►A peux prêt tout le monde ?
♣ Vos Alliés : : ► Lui même
John Constantine
John Constantine
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  EmptyMar 15 Jan - 23:22

John se doutais de la réaction qu'aurait Sarah, après tout il la connaissait mieux qu'elle voulait bien l'avouer. Elle venait tout de même s'allongé prêt de lui, John ne disait rien il souriait et observait le plafond, tout était rentré dans l'ordre, non sans sacrifice. Mais ce bon vieux Johnny avait l'habitude des sacrifices, maintenant c'était plus une sorte de routine. Alors qu'il comptait rester avec sa magicienne au lit quelqu'un frappait à la porte, mais les gestes étaient trop faibles pour être un adulte.

Le magicien ce levait, il enfilait une chemise puis ouvrait la porte. Quand ses yeux bleus se posaient sur la personne, c'était comme s'il avait vu un fantôme. Un air surpris se voyait sur son visage, la personne semblait être en sanglots aussi. Sa fille lui sautait dans les bras, John la serrait si fort qu'elle lui avait demandé de la relâché. Après toute cette merde, après toutes ces galères dans cette ville à la con, elle était là. Constantine allait enfin pouvoir avoir un moment de bonheur, il aimait Sarah mais ce n'était pas la même chose.

Il reposait Rose au sol. Il passait sa main rugueuse sur le doux visage de l'adolescente, puis venait lui déposé un baisé sur le front.

P'pa ! tes mains sont toujours aussi rugueuses, quand comprendras-tu qu'il faut mettre de la crè-me ?

Avant qu'elle ne finisse sa phrase elle tournait la tête et voyait la magicienne dans le canapé de son père. Le sourire qu'elle avait se refermait doucement, elle avait l'impression de déranger mais elle allait saluée la femme présente sur le lit.

Bonsoir je suis Rose ! Et vous êtes ?

John ricannait légèrement, cette gamine avait le tempérament de sa mère. Puis il se mettait entre les deux femmes, il prenait sa fille contre lui avant de la présentée.

Sarah ? Je te présente Rose, ma fille.

Rose voici Sarah, une ex maintenant amie.


Rose affichait de nouveau un sourire, elle tendait la main à la magicienne. Mais la fatigue semblait la rattrapée, ainsi que la faim. Son ventre faisait des gargouillis, aussitôt John les laissait toutes les deux, il allait dans la cuisine lui préparer son repas préférer. Des oeufs façon Constantine, pendant qu'il cuisinait il tournait le dos aux deux femmes. Cela faisait quelques temps qu'il ne l'avais pas vue, il était si content de la voire.

Rose tu es venue seule de Liverpool ? Ton voyage c'est bien passé ?

Installe toi où tu veux je finis de te faire tes oeufs.


Oui p'pa, mis à part que j'ai très faim. J'ai trouvé ton adresse grâce à une carte que tu m'avais laissé. Puis maintenant j'ai l'âge de voyager seule.

Merci papounet !


John avait finis les oeufs et les servaient dans une assiette et la tendait à sa fille assise sur le canapé. Puis il prenait trois bières, il en donnait une à Sarah, une à sa fille et une pour lui. Maintenant sa gamine avait 16 ans et il était fière de voir comme elle était devenue si belle.


Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Consta10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.    Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les vieilles connaissances, font souvent les meilleurs alliés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» les meilleurs alliés
» Si vous aimez les vieilles poupées ...
» vieilles consoles;vieux jeux sur nouvelles consoles
» Nos vieilles Citroën échelle : 1
» [INFO] [AND] MobbyWay dans le top 30 des meilleurs applis gratuites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Old Gotham-