Imaginez le Mythe de Gotham City




Lady Shiva

Poison Ivy

Cheetah

Mr Zsasz

Ra's Al Ghul

Dollmaker

Silence

Le Ventriloque

Bane

Duela Dent

Warren White

Alberto Falcone

Catgirl

Magpie

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Black Lightning

Spoiler

L'Ergot

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan

Partagez
 

 Loup y es tu?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
♬ Cherish the Harmony ♬
Féminin Messages : 2589
Date d'Inscription : 22/04/2018
Localisation : Çà et là, va savoir

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Proprio de l'Ephemeral Garden (Fleuristerie-Salon de thé à Otisbourg, bien côté, transformé en clinique de fortune durant Arkham City), femme un peu étrange, mais plutôt appréciée || White Siren, personnage difficile à cerner qui fait pas mal de morts. || Nouvelle médiatrice de Gotham
☠ Relations conflictuelles :: ► À voir... c'est compliqué.
♣ Alliés : : ► Son frère jumeau et son cousin Absolem + Benny Smiles, Freya Nightsky, Toshirō Yamashita, NightLaw, Pamela Isley, Dinah L. Lance, Jason Todd, Oswald C. Cobblepot, John Constantine, Catwoman, Harvey Dent
Amerlyllian Die Rosenberg
Amerlyllian Die Rosenberg
MessageSujet: Re: Loup y es tu?   Loup y es tu? - Page 2 EmptyLun 9 Déc 2019 - 21:22




Loup, y es-tu ?


Malgré votre état second, vous demeuriez lucides. Aussi lucides que la situation et la phase lunaire vous le permettaient. Mais, il faut dire que tu te sentis mieux après t’être allongée contre lui, sur lui, dans la baignoire. Ce n’était pas grande chose, mais ce genre de détails te manquaient énormément. Depuis que Glenda et Kyle n’étaient plus auprès de toi, tu n’avais pas vraiment eu l’occasion de faire ce que tu faisais, à présent – et ce, indépendamment de la tension sexuelle qui planait. Mine de rien, le simple fait de passer quelques minutes blottie contre lui, la tête posée sur son torse à écouter les battements de son cœur et sa respiration, à profiter de sa chaleur corporelle et de sa présence rassurante. Si tu n’avais pas été une créature noctambule, tu te serais laissée allée et te serais endormie contre lui, là, dans cette soupe rougeâtre qui vous servait de bain.

Tu ignores combien de temps s’est passé, mais, après quelques minutes et certainement plus que celles que vous n’aviez accordées, tu te redressas et essoras tes cheveux, veillant à ce que tout le rouge les quitte. Utilisant tes vectors, tu les attachas en une sorte de chignon humide, en haut de ta tête, avant de les entourer dans une serviette et d’en donner une à ton cadet. Après ceci, tu pris le soin d’envelopper ton corps dans une autre. Tu comprenais parfaitement ce qu’il voulait dire et, malgré le fait que tu ne pouvais pas nier que ces envies te titillaient toujours, tu n’en éprouvais plus de besoin. Tu avais repris le contrôle et tes pulsions étaient passées.

Bonne nuit, Thomas. Repose-toi bien. soufflas-tu, le regardant partir quand il eut fini de se sécher.

Tu entendis ses pas s’éloigner, ayant toujours la sensation fantôme de sa main sur ton épaule. En fermant les yeux, tu pus suivre ses mouvements par écholocalisation et le voir se rendre à la chambre où tu l’avais accommodé. Malgré toi, tu demeuras presque inexpressive en son absence, continuant de sécher ton corps et tes cheveux. Tu étais fatiguée, certes, mais tu n’aurais droit au repos qu’aux aurores – et encore : tu en avais été privée. Tu risquais de faire des cauchemars ou de vagabonder hors de ton corps, si tu n’allais pas errer dans les rêves d’autrui. Poussant un long soupir, tu laissas que tes cheveux cascadent le long de ta silhouette, bouclant davantage, à cause de l’humidité.

Tu ne regrettais pas d’avoir agit et dit ce que tu avais dit, ce soir.
Tu étais adulte et tu l’assumais, mais… avec du recul, ça semblait presque faux, à tes yeux.

Être ainsi ne te ressemblait pas, mais ça faisait partie de toi, de ton Toi le plus primaire – quoi que l’on veuille dire ou croire. Jadis et dans d’autres situations, tu en eus des aperçus, mais tu ne voulais pas y repenser. C’étaient des traits de ta personnalité qui avaient été canalisés ou insufflés par ta nature. Lorsque tu eus fini de sécher et brosser tes cheveux, tu enfilas un corset intérieur et une petite robe avant d’aller t’occuper de ton domaine. Il fallait nourrir les animaux, mettre l’arrosage automatique, laisser à disposition de ton invité quelques effets pour son petit-déjeuner, puisque tu n’allais pas pouvoir être là pour le préparer, etc. Tu fus tentée d’observer ton cadet, veillant sur lui comme tu l’aurais fait avec n’importe qui d’autre qui te serait cher, mais tu pensais que ça serait déplacé après cette soirée et, surtout, il serait possible que tu perturbes son sommeil à force de le fixer. Alors, tu ne le fis point. Tu te contentas d’écrire quelques mots sur un papier et le déposer sur le comptoir qui séparait la cuisine du salon – et d’une bonne partie de l’appartement, vu qu’il était de type loft.

Sur ce petit bout de papier, tu avais uniquement salué ton cadet et donné quelques indications – lui disant où étaient les aliments susceptibles de l’intéresser, tout en répétant qu’il était chez lui et qu’il pouvait inspecter le reste des placards s’il ne trouvait pas quelque chose. Afin de ne pas avoir des mauvaises surprises, une fois que tu eus fini tout ce que tu avais entrepris de faire, tu t’enfermas dans ta chambre et attendis que le sommeil t’emporte – tu ne voulais pas risquer de t’effondrer n’importe où et, surtout, d’être exposée au soleil.

Tu tardas plus que prévu à t’endormir et le sommeil t’emporta lorsque tu rangeais quelques affaires dans ton dressing. Et, puisque ne dormais pas beaucoup, tu fus en mesure d’ouvrir toi-même la boutique et t’en occuper pendant une bonne partie de la journée. De temps à autre, ton attention se rivait sur ton ami, sondant les lieux pour voir s’il dormait ou non et/ou ce qu’il faisait, au cas où il avait besoin de toi. Il n’était peut-être pas d’astreinte ou il avait demandé sa journée libre, mais, toi, en tant que petit commerce, tu te devais d’ouvrir presque tous les jours de la semaine – même si tu avais des bons horaires.

* * * * * * *
Tu avais prévenu donné l’après-midi libre à tes employés et fermé plus tôt la boutique pour t’occuper de Thomas. Mais, ce ne fut qu’en début de soirée que tu le rejoignis, comme la veille – après avoir réglé tout ce que tu avais à régler. Tu doutais qu’il puisse se faufiler par la sortie secrète qui se trouvait dans tes sous-sols, une fois transformé, alors, tu avais prévu de l’entraîner ailleurs. De cette façon, il serait aussi plus proche du terrain de chasse et le temps que vous vous y rendiez, il devrait se contrôler.

Navrée du retard, Thomas. Nous avons eu beaucoup de clients, pour un lundi. Ta journée s’est bien passé ? Tu ne t’es pas trop ennuyé ? demandas-tu, allant dans ta chambre pour pouvoir te changer. Comme prévu, je t’avais dit que j’aurais d’autres moyens pour te pousser à bout. Pour commencer, nous allons quitter mon domaine pour nous rendre quelque part où nous serons plus proches de notre terrain de chasse – l’endroit où nous ferons ladite virée punitive. expliquas-tu, marquant une courte pause. Tu devras retenir le loup jusqu’à la tombée de la nuit, si possible, mais, surtout, pendant le trajet. Nous passerons par les égouts. Malgré le fait que notre odorat soit très développé, je pense que tu t’y habitueras rapidement. ajoutas-tu, sortant de ta chambre, portant déjà ta tenue de White Siren. Masque en main et un mince sourire, aussi doux que d’habitude, tu achevas ton discours : Ce sera une autre forme d’entraînement, puisque nous allons nous concentrer sur des odeurs en particulier et ignorer les autres. Penses-tu pouvoir y arriver ? Le programme te convient ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf cop
Masculin Messages : 265
Date d'Inscription : 06/07/2017
Localisation : Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Flic honnête et efficace | Commissaire par intérim
☠ Relations conflictuelles :: ►Toute personne ne respectant pas la loi
♣ Alliés : :
Thomas Silent / NightLaw
Thomas Silent / NightLaw
MessageSujet: Re: Loup y es tu?   Loup y es tu? - Page 2 EmptyMar 17 Déc 2019 - 22:00



jusqu'au bout


Je rejoins ma chambre et me couche sans attendre. Il faut maintenant que j'arrive à m'endormir et je pensais ne pas y arriver facilement après cette soirée. De plus demain une nouvelle virée nous attend, il faut que je me repose. Le coussin et le matelas sont tellement moelleux, j'ai la sensation de m'enfoncer à l'intérieur. Il ne me faut pas longtemps au final pour sombrer et commencer à recharger mes batteries.

Le lendemain matin quel plaisir de se faire réveiller par les oiseaux, ça me rappelle ma maison en bord de forêt. Je ne sais pas quelle heure il est car n'ai jamais de montre. Mais je vois au soleil qu'il est tôt, peut être 08h, 09h maximum. Alice m'a dit qu'elle ne serait pas disponible dans la journée à cause de ses responsabilités. Du coup je décide d'un réveil à ma façon, je saute dans un short et j'enfile un t-shirt puis direction la rue pour un footing dans le quartier. Pas de grand espace boisé ici mais je m'adapte et ça ne m'empêche pas de faire mes 12km. De retour je prends une petite douche et je descends me préparer à manger sans croiser Alice. En bonne maîtresse de maison je découvre quelques petits trucs préparés spécialement pour moi. Je mange un bout et décide d'aller faire une ballade digestive dans le jardin. Rien de mieux pour finir cette journée qu'une petite sieste avant d'aller bosser.

L'appel de la Lune cette fois me sort de ma sieste. Mon corps réagit à son ascension et je sens qu'il est l'heure de se préparer. J'enfile un bon vieux jogging histoire d'être à l'aise et de ne pas déchirer des fringues hors de prix lors de ma transformation. Je sors dans le couloir et croise Alice qui se dirige vers sa chambre et s'excuse de son absence en me demandant si j'ai passé une bonne journée.

"Pas de souci je comprends que tu doives gérer tes affaires. Ne t'inquiètes pas je me suis occupé à ma façon et j'ai profité de ton superbe jardin."

Après ces quelques mots elle m'explique que nous allons quitter les lieux et passer par les égouts. Le but étant que j'arrive à contrôler le Loup qui est en moi. Il faut que l'homme retienne la bête tout en utilisant ses sens sur-développés. En gros ça va être la misère. On va être au milieu des égouts dans une puanteur olfactive et je devrais suivre une piste avec mon odorat de Loup sans que ce dernier prenne le dessus. J'imagine qu'ensuite on fera un "petit brunch" nocturne de délinquants ou criminels si le passage par les égouts ne nous coupe pas l'appétit. Bon soyons honnêtes j'arrive à gérer ma transformation mais pourrais-je utiliser mes sens sur-développés animal en restant humain. Ça je n'en ai aucune idée mais on va bientôt le savoir.

"C'est quand tu veux je suis prêt. Désolé si je suis en jogging mais je n'ai que ça. Je fais un peu tâche à côté de toi habillée de la sorte, ta tenue est stylée !"

Comme hier soir dans la salle de bain je suis tout excité et décide de prendre les devants. Je commence à descendre les escaliers et me dirige vers la porte d'entrée.

"Alors on prend quelle direction? Tu veux entrer dans les égouts mais par où?"

J'ai hâte de commencer à me tester pour voir si je gère mon côté Loup et d'un autre côté une fois terminée ça va me faire bizarre de retourner chez moi. Sans parler de reprendre le boulot, ça ne sera plus jamais comme avant. Je dois tellement à Alice, elle fait partie de ma famille maintenant, c'est même ma seule famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Loup y es tu?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Burnley :: Otisburg :: Ephemeral Garden-