Forum Jeu de Rôle Batman



Harriet Pratt

Copperhead

Lady Shiva

Clayface

Bronze Tiger

Clock King

Maxie Zeus

Le Ventriloque

Lynx

Baby Doll

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Man-Bat

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Katana

Spoiler

Talon

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan
Derniers sujets
» Concours #7 : Solstice d'été
The midnight carnival (pv Batman) EmptyHier à 22:34 par Freya Nightsky

» Votes du forum
The midnight carnival (pv Batman) EmptyHier à 22:16 par Freya Nightsky

» Maire de Gotham : L'heure du Vote
The midnight carnival (pv Batman) EmptyHier à 21:22 par Selina Kyle / Catwoman

» Damian en vadrouille
The midnight carnival (pv Batman) EmptyHier à 19:33 par Freya Nightsky

» Bottin d'avatars
The midnight carnival (pv Batman) EmptyDim 21 Juil - 22:34 par Amerlyllian Die Rosenberg

» Jellyfish cherche des rps~
The midnight carnival (pv Batman) EmptySam 20 Juil - 17:55 par Freya Nightsky

» Nouveau en vue
The midnight carnival (pv Batman) EmptySam 20 Juil - 13:26 par Thomas Silent / NightLaw

» Atlantis Insurrection
The midnight carnival (pv Batman) EmptyVen 19 Juil - 20:46 par Invité

» Les titans de Gotham
The midnight carnival (pv Batman) EmptyVen 19 Juil - 15:13 par Oswald C. Cobblepot

» Loup y es tu?
The midnight carnival (pv Batman) EmptyVen 19 Juil - 0:14 par Amerlyllian Die Rosenberg

» Marvel Comics
The midnight carnival (pv Batman) EmptyJeu 18 Juil - 11:57 par Invité

» La main charitable
The midnight carnival (pv Batman) EmptyMer 17 Juil - 17:50 par Amerlyllian Die Rosenberg

» White night, quiet night. [Pv John Constantine]
The midnight carnival (pv Batman) EmptyMer 17 Juil - 1:07 par Amerlyllian Die Rosenberg

»  ☠ La Liste Noire : WANTED ☠
The midnight carnival (pv Batman) EmptyLun 15 Juil - 0:29 par Roman Sionis/Black Mask

» Moyens détournés (John Constantine)
The midnight carnival (pv Batman) EmptySam 13 Juil - 23:23 par Selina Kyle / Catwoman

» [Infos] Le Système de Réputation
The midnight carnival (pv Batman) EmptySam 13 Juil - 21:49 par Amerlyllian Die Rosenberg

» Les ombres des égouts (PV Amerlyllian die Rosenberg)
The midnight carnival (pv Batman) EmptySam 13 Juil - 20:54 par Amerlyllian Die Rosenberg

» The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)
The midnight carnival (pv Batman) EmptySam 13 Juil - 19:01 par Selina Kyle / Catwoman

» Journal de bord d'un chasseur de démon - John Constantine
The midnight carnival (pv Batman) EmptySam 13 Juil - 15:51 par John Constantine

» Idiocracy c'est nous ? ? ?
The midnight carnival (pv Batman) EmptySam 13 Juil - 11:48 par Amerlyllian Die Rosenberg


Partagez
 

 The midnight carnival (pv Batman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 23
Date d'Inscription : 29/07/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyenne
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
Bianca Neve
Bianca Neve
MessageSujet: The midnight carnival (pv Batman)   The midnight carnival (pv Batman) EmptyDim 26 Aoû - 2:53

Courir. Toujours plus vite et plus loin. Alors que ses poumons brûlent dans sa poitrine et que ses jambes deviennent de plus en plus lourde, Bianca ne peut que continuer à courir sans pouvoir faire de pause. Bien sur, elle ne ressent pas que de l'épuisement... et heureusement d'ailleurs, car c'est actuellement la seule chose qui la maintient debout et en état de courir. Minuit et demie... Le ciel est couvert, ne laissant apparaître aucune étoile ni même la lune. L'air est lourd et légèrement poisseux, signe d'un orage en approche. En temps normal, Bianca serait probablement en train de dormir, chez elle, au hangar ou même chez les Frey. Mais non, il a fallu qu'elle décide d'aller voir le clocher de plus près en pleine nuit au lieu d'attendre le jour. Old Gotham n'est certes pas la zone la moins sure de la ville, mais comparé à Little Tokyo, c'est déjà beaucoup plus dangereux. C'est pour ça qu'elle continue à courir, pouvant aisément entendre les pas de son poursuivant. L'homme ne la lâche pas. Elle est déjà arrivée à le semer deux fois, mais il a toujours fini par retrouver sa trace, si bien qu'elle ne peut que courir, essayant toujours de se diriger vers le clocher. C'est peut être stupide, mais elle est presque sure qu'il sera plus facile de le semer dans un bâtiment... si e tous cas, il ne la rattrape pas avant.

****Bon sang, mais quelle imbécile !****

Ce n'est pas la première fois qu'elle se traite mentalement d’imbécile depuis le début de la poursuite et encore moins la dernière. Au moins, elle porte son pantalon cargo, son t-shirt et ses bottes pour cette escapade : sa robe et ses ballerines habituelles auraient VRAIMENT été plus que gênantes pour une poursuite. Mais pour ce que ça change... L'homme est plus grand et solide qu'elle et à en juger par le rire qu'elle entend d'un coup, il est aussi beaucoup plus endurant. Alors qu'elle est à deux doigts de s'écrouler de fatigue, son poursuivant arrive non seulement à la poursuivre toujours en courant, mais se paye en plus le luxe de le faire en riant ! Si ce n'était pas pour la peur, elle aurait depuis longtemps laissé tomber, mais là... Elle ne peut que maudire son corps beaucoup trop petit et faible pour tenir une telle pression. Son coeur bat extrêmement vite et elle arrive à peine à respirer, même si elle continue à se forcer à bouger. L'ombre du clocher est désormais sur elle et elle peut voir l'immense bâtiment à quelques mètre devant elle... Mais elle entend aussi les pas, beaucoup trop proches. Et elle n'a pas besoin de regarder derrière elle pour savoir que l'homme n'est même pas à cinq mètres. Elle n'aura certainement pas le temps d'arriver au bâtiment, si bien qu'elle effectue la seule chose qu'elle peut faire : bondir sur la droite et pas une seconde trop tard : Une ombre jaillit à l'endroit précis où elle était juste avant. Son poursuivant se ramasse rudement par terre dans un bruit sonore, mais ne parvenant pas à éclipser le bruit métallique du couteau qui vient d'être projeté à quelques mètres. Son regard se porte immédiatement vers l'arme, un simple cran d'arrêt, mais presque immédiatement, l'homme commence à se relever en grognant et le lampadaire juste au dessus d'eux les baignent dans une lueur glaciale. C'est un homme d'une vingtaine d'années, portant un simple hoodie noir et un pantalon de survêtement également noir. Ses mains sont gantées et il porte également des baskets. Elle même se redresse lentement, grimaçant en sentant une légère douleur à son épaule droite. Apparemment, elle s'est mal reçue, même si vue l'adrénaline, la douleur n'est vraiment haute... Même si elle peut déjà imaginer l'énorme bleu qu'elle aura le lendemain...

****Si je vis jusque là...****

Une pensé traîtresse qui ne manque pas de lui refroidir le coeur. Les yeux noirs de l'homme la toisent et bien que ne semblant pas vouloir la tuer... Elle reconnaît aisément l'éclat qui y brille. C'est le même que celui qu'avait l'homme qui l'a agressée quelques années plus tôt et cette fois, aucun Yakuza pour la sauver au dernier moment. Son agresseur se relève, lui permettant de se rendre compte qu'elle lui arrive à peine à l'estomac. C'est un colosse... et elle ne peut pas s'empêcher de reculer d'un pas. Le couteau de l'homme est trop loin pour qu'elle puisse l'atteindre et vue sa corpulence, elle se doute que ce type n'a absolument pas besoin de l'arme pour lui faire de mal. La peur augmente encore plus et elle recule d'un pas, incapable de se remettre à courir. Son corps se rebelle en effet totalement et une énorme main se lève, commençant à se diriger vers elle, tandis qu'elle est incapable de bouger. Elle n'arrive même pas à crier et elle n'arrive même pas à imaginer un moyen de disparaître... Mais apparemment, il semblerait que le destin ait décidé de se moquer d'elle d'un coup... Une moquerie assez... ironique. Une ombre noire les recouvrent d'un coup tous les deux avant qu'une forme n'atterrisse entre elle et le colosse. Colosse qu'elle a le temps de voir s'immobiliser, les yeux noirs de se teintant d'un coup de terreur. Bianca ne peut rien faire d'autre que tomber assise par terre, fixant l'homme qui vient juste de débarquer... Un homme qui lui tourne certes le dos, mais est aisément identifiable par sa tenue... tout particulièrement sa cape noire et sa "cagoule" noire.

****Batman... Ici ?****

Ca en est trop. VRAIMENT TROP ! D'abord une poursuite de pratiquement une demi-heure avec un pervers et maintenant... Son Zamiel qui débarque au moment où elle est incapable de faire quoi que ce soit ? Inconsciemment, elle se rappelle que même si elle porte sa "tenue de travail", elle n'a rien qui pourrait l'identifier comme Kaspar le Hacker. Mais avec les émotions... Tout ce qu'elle peut faire, c'est rester assise, incapable de réagir alors que les deux hommes se toisent. Tout semble disparaître autour d'elle, excepté l'homme en noir et son corps semble complètement cesser de fonctionner. Ca en est trop pour elle... Vraiment trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3131
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: The midnight carnival (pv Batman)   The midnight carnival (pv Batman) EmptyMar 28 Aoû - 11:27

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

La destruction aveugle. Voila une chose qui était commune à chaque criminel qui hantait ma ville. Ma Gotham. Alors que je me tâtais d'inspecter les dernières défenses que je mettais en sommeil pour le Manoir Wayne, pendant ce temps où je serais quasiment absent de mon quartier général, je me dirigeais alors vers le Bat-Ordinateur, toujours en veille. Les chauves-souris sont de sortie et sont surement en train de chasser à l'extérieur, depuis que le peu de lumière a été coupé, je me doute bien qu'elles doivent profiter de la cave et reprendre le territoire qu'elles avaient perdu quand je suis arrivé. Après avoir briefé Shiva sur certaines directives, et après avoir fait acheminer du matériel chez Black Canary, j'attendais patiemment, regardant de temps à autre le matériel que j'allais terminer d'envoyer à Wayne Tower. Soudain, un bip m'extirpe de mes pensées, un bip légèrement sonore mais audible pour moi, l'habitude surement. Je relève la tête, et je me dirige vers le Bat-Ordinateur. J'analyse les données, quelque chose se trame dans le Vieux Gotham, les pics d'activités sont plus élevés que d'habitude et les quelques alertes du GCPD en disent long. Depuis le début des opérations Tygers, certains criminels avaient fuit Blackgate et s'étaient dirigés vers Blüdhaven, puis vers le Marais, certains ont été retrouvé, mais pas dans le bon ordre. Alligators, ou sables mouvants, il faut être fou ou inconscient pour se placer dans un tel bourbier, et ce soir, je devrais moi-même enquêter dans le Vieux Gotham, histoire de voir ce que ce pic anormal voulait dire. Pour tout dire, la plupart des criminels ne tenaient pas à finir entre les griffes de Sharp et de ses hommes, et malgré la fuite de ces monstres, cela procurait une certaine accalmie des criminels ... Mais ce n'était que temporaire, je le savais bien. Me levant de mon siège, je me dirige vers le local des costumes de rechange, j'allais revenir couvert de sang ce soir, tant pis. Alfred passerait une gueulante sur l'état lamentable de ma tenue, mais cela ne me dérangeait pas. J'étais animé par le désir de justice, par la colère, par la haine du crime. Depuis la mort de mes parents, le vide était en moi, le vide m'habitait. Que laissais-je derrière moi ? Un manoir vide, un héritage qui ne serait jamais repris, de vieux souvenirs qui finiraient dans une grotte ... Voila ce que je deviendrais. Voila mon héritage, et un jour, quand on découvrirait la cave, on en ferait un musée à la gloire de Batman : Navrant.

"Ne m'attendez pas pour diner, retournez à la tour Wayne, et chargez-vous des derniers préparatifs pour la nouvelle Batcave."


Prenant la moto, je fonce à travers la jungle de béton de Gotham. L'endroit est calme, peu de gens malgré l'heure tardive, je sais qu'il va falloir gérer quelque chose d'énorme ce soir. Alors que je tente de me diriger vers les coordonnées, je remarque quelque chose d'étrange. Quelque chose se passe dans une des rues que je suis censé garder pour couvrir mes véhicules motorisés. Au loin, une silhouette s'engouffre dans les allées qui bordent la tour de l'horloge, quelque chose m'indique que ce n'est pas anodin. Tant pis pour l'opération de ce soir, je serais un peu en retard, mais je me devais de voir ce qui se passait. Et peut-être que cela aurait un lien avec ce qui se passe ce soir. Peut-être ... Observant avec attention et toujours discrètement. Je comprend la chose : Il me fallait agir avec finesse, avec légèreté. Comme à mon habitude. Me dissimulant et laissant la moto sur place, me hisse vers un point un peu plus haut avant de remarquer la scène. Une jeune fille est aux prises avec un homme, un monstre de Gotham, comme toujours. Il est près, si près d'elle ... Il est temps d'agir. Et vite. Je pense que cette fois, il est temps de m'introduire directement à ce criminel en manque de tueries. Me plaçant au milieu de la jeune femme et de l'homme au hoodie noir, je me dresse, infligeant la crainte et la peur dans les yeux de l'homme qui se trouve en face de moi. Je ne dis pas un mot, seuls mes yeux blancs du masque le jugent, et je sens sa peur, je sens sa crainte, il sait qu'il va y passer et qu'il va la sentir passer. Que ça va faire du dégât et qu'il va en prendre pour six mois minimum. Je le désarme d'un balaiement de la main, son couteau vole à quelques mètres de la gamine, tandis que je le prend par la chemise et lui administre un violent crochet du droit en pleine gueule. Deux dents sautent et tombent sur le sol. Tandis que je le tiens de la main gauche, mon bras droit, lui administre un violent coup en plein ventre, il se braque vers le sol et je lui administre un dernier coup violent à la base du crâne, pas pour paralyser, mais pour l'envoyer dormir pendant un petit moment. Une petite frappe : Rien de plus. Une petite frappe qui s'est cru plus malin que les autres. Manque de chance, il n'est clairement pas dans mon optique de combat de cette nuit. Il n'a sûrement rien à voir avec ce qui se passe dans le Vieux Gotham ce soir. Alors que je laisse le corps du type, inerte sur le sol froid et dur, je me tourne vers la gamine.

"Relève-toi, c'est fini."


Généralement, quand on restait dans le coin, soit c'était qu'un super-méchant regardait ses hommes se faire dégommer en bonne et due forme, soit qu'on était totalement idiot de rester dans une zone de bagarre ou bien qu'on faisait partie de la longue liste de victimes directes et indirectes aux problèmes de cette ville. La jeune femme n'avait pas l'air d'être un super-criminel, ni-même une employée de "nuit", non, elle semblait jeune, très jeune. Trop jeune. C'était étrange. Les poings se desserrent, je n'avais nullement l'intention de m'en prendre à elle, elle ne semblait pas "dangereuse" à priori, mais restons tout de même méfiant, elle pouvait être une infiltrée, ou bien cela pouvait être encore un piège, un jeu d'un de mes chers psychopathes que je connaissais que trop bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 23
Date d'Inscription : 29/07/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyenne
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
Bianca Neve
Bianca Neve
MessageSujet: Re: The midnight carnival (pv Batman)   The midnight carnival (pv Batman) EmptySam 8 Sep - 2:57

Même dans son état, Bianca sait qu'elle n'a plus rien à craindre... en tous cas de son agresseur. Batman n'en fait littéralement qu'une seule bouchée et le bat sans la moindre difficulté. Alors que la voix du chevalier noir retentit froidement, elle ne parvient pas à bouger, se sentant comme enfermée dans son propre esprit. Ça plus la fatigue... mauvaise combinaison et elle ne peut que trembler lourdement, sans pouvoir s'arrêter. Batman... Bien qu'elle préfère le surnommer "Zamiel". Même si elle sait que le protecteur de Gotham n'a actuellement aucun moyen de l'identifier en tant que Kaspar, cela ne l'empêche pas d'avoir peur. Cela dit... Elle sait aussi qu'il faut qu'elle se reprenne... Si bien qu'elle secoue la tête, essayant ensuite de reprendre son souffle. Un exercice pour le moins difficile en la présence de quelqu'un dont elle a si peur... Finalement, après quelques minutes, elle parvient à se relever lentement, grimaçant lorsque son épaule droite se met à trembler. Maintenant que l'adrénaline commence à chuter, la douleur commence quant à elle à arriver, si bien que sa main gauche se pose sur la zone douloureuse, un petit gémissement échappant à ses lèvres.

****Peut être que bondir comme ça sans précautions était pas la meilleure idée... Bon sang, mes parents vont me tuer. Et retourner chez Mercer et Brynn est tout aussi dangereux... Si Brynn me voit dans cet état, c'est elle qui va me tuer...****

Une sensation de chaleur poisseuse commençant à couler de son épaule la fait grimacer encore plus : apparemment, le goudron a fait quelques dommages. La blessure ne semble pas saigner beaucoup, mais... peut être un peu de peau arrachée. En tous cas, pas une blessure qu'elle va pas pouvoir cacher, que ce soit à ses parents ou à ses amis. Sans compter ce que risque de dire le Yakuza qui la protège habituellement. La seule idée de ce qui l'attend quand les un comme les autres verront ça la fait frémir. Mais finalement, la peur de ce à quoi elle vient d'échapper reprend le dessus sur tout le reste et sa main gauche se crispe sur la blessure tandis qu'elle sent sa gorge se contracter et ses yeux picotter, mais elle se force à relever la tête, plongeant son regard dans celui du chevalier noir.

****Il est... Grand...****

Bon, c'est pas non plus un géant. Il est beaucoup plus grand qu'elle en tous cas, ce qui est pas difficile : elle ne lui arrive même pas à la poitrine. Une fois de plus, elle ressent une vague pointe d'amertume en se rappelant qu'elle ne grandira jamais plus que ce qu'elle a actuellement. Cela dit, il est solidement bâtit, sans pour autant avoir une carrure de catcheur. Sa tenue noire paraît solide et elle est presque sure que le plastron agit comme un gilet pare-balle. Finalement, elle parvient à sourire timidement, même si sa main gauche demeure crispée sur la blessure. Même à travers le manteau trop grand qu'elle porte et le T-shirt noir en dessous, elle peut sentir le sang qui continue à couler. Elle s'est... Vraiment pas ratée. Mais au moins, elle est encore en vie...

"M-merci... Merci b-beaucoup..."

Parler à quiconque n'est pas ses parents, Mercer ou Brynn est toujours aussi difficile décidément. Mais dans le cas de Batman, c'est particulièrement difficile. Elle SAIT que l'homme ne lui veut aucun mal. Il vient certainement pas de la sauver juste pour l'attaquer ensuite, sans compter qu'il l'aurait fait depuis longtemps. Mais parallèlement... Elle ne parvient pas à oublier cette journée, trois ans plus tôt. C'était bien sur involontaire de la part de l'homme... C'est pas comme s'il pouvait savoir ce qui se passerait. Mais elle n'arrive pas à oublier l'agression et le sauvetage de justesse par un autre Yakuza. Ça, plus le fait qu'elle sait qu'elle a tendance à faire des dégâts malgré elle quand elle pirate quelque chose... Finalement, elle se content de s'appuyer au lampadaire à côté d'elle, essayant toujours de reprendre son souffle. Une demi-heure à courir... Elle sait qu'elle en a trop demandé à son corps sur ce coup là et que si elle arrive à bouger de son lit demain, ce sera un sacré prodige. Son corps éternellement figé à douze ans est bon pour l'agilité et la souplesse... ainsi que pour se glisser dans des endroits étroits, mais il est CLAIREMENT pas fait pour la course d'endurance. Ni même pour la course tout court.

"Me suis... Perdue. Et il est arrivé d-derrière m-moi."

Pas vraiment un mensonge. Certes, elle voulait visiter la tour, mais avec tous les détours qu'elle a fait en essayant d'échapper à son poursuivant, aucune chance qu'elle n'arrive à retrouver la route pour retrouver à Little Tokyo. Bien sur, elle a son téléphone sur elle, mais y'a aucune chance qu'elle ose appeler ses parents pour venir la chercher. Et encore moins Mercer. La dernière chose dont Brynn a besoin dans son état, c'est de s’inquiéter pour elle en la sachant dehors, surtout avec ce qui vient de se produire ! Peut être, en joignant  Toshiro-san... Mais elle se doute que L'Oyabun sera LOIN d'être amusé en apprenant ce qu'elle vient de faire. Sans compter que Batman est juste à côté d'elle et qu'appeler le dirigeant d'un clan Yakuza en sa présence est une TRES mauvaise idée.

"Je s-suis désolée p-pour... Pour ça. Je pensais pas que... Q-que ce type me trouverait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3131
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: The midnight carnival (pv Batman)   The midnight carnival (pv Batman) EmptyJeu 22 Nov - 16:26

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Une gamine, très jeune, au moins dix ans, si je ne me trompais pas. Elle parlait, elle ne disait pas grand chose. Non, ce n'était pas ça, elle parlait surtout pour ne rien dire. Une gamine ... Dans les rues. On voit toujours ce genre de comportements dans Gotham City. Malgré les efforts accomplis par la Fondation Wayne, rien ne changeait jamais, les enfants restaient toujours dans les rues, les parents étaient trop ivres morts ou enfermés en prison pour se soucier de leur propre progéniture. Cette jeune fille : Quelque part, c'était le symbole même d'un énorme échec de Bruce Wayne, un ratage complet et systématique, un ratage du début à la fin. Un échec oui, comme avec Jason, comme avec Barbara ... Et si le vrai chemin était celui de la vengeance, de la colère ? Non ... Batman est au-dessus de tout ça. Jugeant avec sévérité la jeune fille, je m'abaisse pour menotter et cogner contre le sol le type qui avait tenté de l'agresser. Les abuseurs d'enfants me donnent toujours l'envie de leur éclater la bouche contre un morceau de trottoir. Ne cherchez pas, c'est normal pour moi. Le type sera retrouvé saucissonné à un lampadaire et récupéré par le GCPD qui se chargera de l'emmener directement à Blackgate. Un choix des plus normaux. Mais en revenant à la jeune fille, quelque part, je pensais à mes pupilles, à Harper Row, Stéphanie Brown et tant d'autres. Quelque part, ces enfants avaient tous un point commun : Une enfance volée. Dont moi. Et quelque part, cela m'interpellait. Laissant la place des excuses pour le vide, je continuais de jauger la jeune fille avant de grommeler. 

"Grmbmbl."

Je n'étais pas quelqu'un de social. J'étais en quelque sorte une espèce de gros ours asocial dans un costume de chauve-souris, et cela, tous le savaient dans ceux qui me côtoyaient. Je ne suis pas quelqu'un pour conseiller, pour donner des directives, je suis là pour servir la loi et faire en sorte que la justice triomphe. Rien de plus, rien de moins. Batman se devait d'être un surhomme, là où Clark, lui, ne pourrait jamais être un humain et comprendre mon point de vue. Les derniers événements d'Arkham City avaient commencé à m'échauffer la couenne, et je devais être clair avec tout ce qui se passera. Arkham City n'était pas une alternative humaine à la solution de la criminalité, mais Quincy Sharp et Strange m'avaient emboîté le pas, il me fallait être un peu plus prudent. Pareil en ce qui concernait les Tygers et les autres monstres qui sévissaient dans ma ville. J'étais un hors la loi, un homme qui se devait d'être traqué en permanence, étant la seule menace vraiment importante dans ce secteur. Le Batman avait encore quelques alliés en ville, mais malgré les menaces qui continuaient à s'intensifier, je me devais de les camoufler pendant un petit moment. Ils ne devaient pas interférer, du moins pour le moment. Car une chose était certaine : Strange connaissait mon identité. Et cela s'était vérifié lors de ma confrontation avec lui à l'asile d'Arkham. Maintenant, je devais faire très attention à ce qui allait se passer. Ce pourquoi j'ai demandé à Dick, Tim et à Barbara de rester en alerte, et de minimiser leurs actions dans la ville. Il fallait être attentif, oui. Revenant à la jeune fille, j'eus un mouvement de puissance, de dominance, je me montrais sous mon meilleur jour en quelque sorte.

"Où sont tes parents ?"


Dis-je d'une voix rauque et sombre. Pourquoi n'était-elle pas chez elle ? Que fuyait-elle vraiment ? Pourquoi cet homme lui courait après. Des questions, beaucoup trop de questions, et peu de réponses. Cela me rappelait un cas assez particulier, celui du Roi des égouts, celui qui contrôlait et tenait en esclavage des dizaines d'enfants en sous-sol, dans les égouts. Une vie de rapine, de vols et de terreur dans mes rues. Mais d'après ce que je savais, le roi des égouts était à Blackgate, bien au chaud entre deux tatoués. Mais comme on dit à Gotham City, coupez une tête de l'hydre, et une autre repoussera. Je n'étais pas au meilleur de ma forme, ni au meilleur de mes aptitudes en ce moment, mais je reviendrai, encore plus sombre, plus fort, encore plus combatif, oui, j'essayais de me persuader moi-même souvent. Mes yeux fixaient la gamine, qui semblait bien chercher ses mots, comme une gosse sur le point de pleurer après avoir fauté. Où étaient ses parents bon Dieu ? Quelque chose me disait, qu'elle avait connu un sort semblable à celui du jeune Bruce Wayne, et que cet homme venait d'abattre ses parents. D'un revers du pied, j'écrase le revolver de l'homme à terre. L'appareil se brise sous le poids de ma botte blindée. 

"Et bien ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 23
Date d'Inscription : 29/07/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyenne
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
Bianca Neve
Bianca Neve
MessageSujet: Re: The midnight carnival (pv Batman)   The midnight carnival (pv Batman) EmptyMer 27 Fév - 1:26

Il est aussi froid que la plupart des gens le disent... sinon plus. C'est la première chose qui vient dans l'esprit de Bianca tandis qu'elle continue à essayer de reprendre son souffle. Stupide corps trop petit, trop frêle et trop fragile ! Si être figée éternellement sous cette forme n'est pas vraiment dérangeant... enfin, la plupart du temps, dans le cas des activités physiques, c'est une véritable plaie. Bien sur, elle sait que pour le coup, elle en a trop dit et au final, pour pas grand chose, mais... Tout chez l'homme, de sa réaction à sa posture en passant par son regard est si froid ! Une partie d'elle sent toujours cette vive pointe de crainte, surtout en voyant la violence avec laquelle il frappe son agresseur à la tête avant de le menotter. Une frappe qui aurait aisément pu provoquer de graves lésions. Mais Batman ne semble absolument pas troublé, se contentant de laisser l'homme étendu avant de reporter son regard sur elle. Cela dit, elle a cru détecter un rapide éclat quand il regardait le criminel. Un très bref éclat qu'elle parvient à reconnaître comme une vive colère... et autre chose. Pour la première fois, Bianca se rend compte d'à quel point son "Zamiel" est... sombre. Ce n'est peut être pas un homme cruel, ni même un tueur, mais il est violent. très violent. Si elle peut respecter son désir de ne jamais verser le sang, une partie d'elle ne peut cependant pas s'empêcher de se demander si les méthodes du combattant sont efficaces... ou ne font que déplacer les problèmes.

****Tuer est un acte immonde... Mais... Est ce que pour les monstres comme le Joker, ce serait pas la seule solution ? Victor Zsasz., Joker, l'épouvantail... Combien de victimes ?****

Au final, elle ne peut que se rendre compte qu'elle ne peut pas juger... ni même comprendre. Au contact des Yakuzas, elle a pu voir rapidement que tuer était un acte définitif à ne pas commettre à la légère. Selon certains d'entre eux, c'est même carrément "mauvais pour les affaires" et ne devrait être fait que si c'est vraiment obligatoire. C'est après tout l'une des raisons pour lesquelles Yamashita-sama la laisse "aider" la police pour débarrasser son territoire des petits gangs. Mais Batman... finalement, elle se contente de masser la plaie à son épaule, grimaçant légèrement à cause de la douleur cuisante. La voix rauque et glaciale du chevalier noir la fait sursauter et elle ne peut pas s'empêcher de frisonner à sa question. Une question parfaitement normale pour l'occasion d'ailleurs : oui, où sont ses parents ? Tout en elle lui dit que révéler à l'homme qu'elle s'est enfuit de chez elle en pleine nuit alors qu'ils dormaient... tout ça pour tenter de trouver un nouvel abri pour hacker n'est VRAIMENT pas une bonne idée. Mais d'un autre côté...

"W-west Side, à llittle Tokyo..."

Avec le recul... Elle ne peut que se rendre compte d'à quel point elle a été stupide. Une telle bêtise... Et le pire, c'est que rien ne peut justifier ça ! Pour la première fois, elle a désobéi à ses parents en sachant parfaitement que toutes les règles qu'ils ont mises au point sont faites pour la protéger... et l'ont d'ailleurs fait plus qu'efficacement. Mais là, non seulement elle décide de quitter la maison en douce, mais en plus, elle le fait en pleine nuit, sans la moindre protection et en plus, sans la moindre arme pour se défendre ?! Pour le coup, elle ne peut que se demander ce qui a bien pu lui passer par la tête pour qu'elle fasse une bourde pareille ! Un bruit métallique l'arrache à ses pensés et elle se rend compte avec choc que l'homme vient de pulvériser le revolver du criminel... d'un simple coup de pied !

****En quoi est ce que ses bottes sont faites ? Pour faire un truc pareil, c'est pas du caoutchouc !****

Le souvenir du coup que le voyou a pris à la tête la fait frémir pour le coup, mais elle se souvient ensuite de ce qu'il tentait de lui faire et sa pitié diminue très rapidement. Après tout... S'il a tenté de l'attquer, est ce qu'il n'aurait pas réussit à faire ça à d'autres ? Cette idée la choque un bref instant et elle referme immédiatement ses bras autour de son corps, essayant de se calmer. Y penser ne sert à rien ! Au moins, il n'aura jamais l'occasion de recommencer ! Mais la seule idée de ce qui aurait pu lui arriver... Elle sent sa gorge se contracter et ses yeux lui piquent désagréablement. Pleurer n'est... Pas vraiment son truc. Elle ne l'a plus fait depuis si longtemps... Depuis qu'elle a appris pour sa maladie en fait. Mais pour le coup, elle ne peut que se rendre compte de sa stupidité et le choc de ce qui aurait ou lui arriver est lourd à supporter. Sans compter les réactions de ses parents, de Mercer, Brynn et éventuellement, de Yamashita-sama. Son corps tremble violemment, mais elle parvient à répondre plus ou moins courageusement au protecteur de Gotham, en dépit du fait que plus que jamais, elle aimerait vraiment que quelqu'un soit là pour la rassurer :

"Je... J-je dois r-retourner l-là-bas. M-mais je... J-je me suis p-perdue et... Ce t-type m'est t-tombé dessus. "

Aucun mensonge... seulement la vérité. Une partie d'elle ne peut pas s'empêcher de se demander comment l'homme réagirait s'il savait qui elle était réellement. Kaspar... Un hacker qui aide la police, mais ne se gêne pas pour les troller au maximum pour les envoyer dans divers endroits. Elle sait que ses méthodes peuvent faire des dommages, mais Batman n'est-il pas pareil au final ? Mais elle ne peut pas... Elle ne peut pas le lui dire. Non seulement elle n'est pas sure de sa réaction et n'a aucune chance de s'enfuir s'il décidait de la punir, mais en plus... Elle se rappelle toujours l'incident d'il y a quelques années. Si elle sait que l'homme n'y était pour rien et ne pouvait pas savoir ce qui arriverait... ce souvenir continue à la terrifier. Elle ne veut pas y repenser, mais tout la pousse à le faire. Au final... Mieux vaudrait que Kaspar continue à dormir dans l'ombre alors qu'elle même marche en pleine lumière. En tous cas, pour le moment. Sans compter qu'elle a d'autres sujets de préoccupations... genre, le fait qu'elle ignore totalement par où elle est censée retourner chez elle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3131
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: The midnight carnival (pv Batman)   The midnight carnival (pv Batman) EmptyMer 27 Fév - 14:55

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

La situation à Gotham City avait terriblement chuté pour que des petites frappes s'en prennent à des gamines, celle-ci semblait terrifiée, aux abois, comme si elle venait enfin de faire la terrible rencontre avec Gotham la noire, Gotham la maléfique, Gotham la monstrueuse. Mais ce n'était pas encore le cas pour bon nombre de gens qui continuaient de croire que tout était merveilleux dans cette foutue ville. Quand je l'écoutais, j'avais l'impression qu'elle n'avait rien dans sa vie, qu'elle n'était qu'une gamine sans-abris sans aucune possibilité d'avenir dans cette ville. Oui, c'était le sentiment que j'avais au fond de moi-même. Je le sentais et assez durement. Wayne Enterprises et la Fondation Wayne faisaient tout pourtant, pour arriver à changer les choses, mais ça n'était jamais assez, jamais. Et Gotham sombrait, mais à force de s'obstiner, on pouvait y arriver, si on le voulait. Alfred voulait y voir le mal nécessaire pour que Batman puisse ramener la lumière dans une ville qui avait décidément envie de nous détruire les uns après les autres. Tout n'était pas aussi clair qu'il le présumait. Arkham City était une abomination qui montait les uns contre les autres, et cela allait à l'encontre même du principe de société. D'un côté des manifestants que Sharp et Strange étouffaient grâce aux Tygers, et de l'autre, une majorité prête à tout pour que cessent les horreurs dans notre cité. Tout a un prix malheureusement, et bientôt, le prix du sang serait versé, à mon grand regret. Tout ça n'était qu'un jeu de dupes, et quelque chose me disait que Sharp et Strange avaient quelque chose d'autre en tête, quelque chose qui ne me plaisait absolument pas. Après tout, je ne pouvais pas réellement dire ce qui me chagrinait, mais je n'appréciais pas les auras qu'eux deux dégageaient. Sharp semblait complètement fanatique à propos de sa nouvelle mission, quant à Strange, sa dernière apparition à l'asile d'Arkham m'a interpellé, légèrement paranoïaque ? Mais de qui au final ? Soucis personnel ? J'enquêterai. Je reprend d'une voix sombre et forte. C'est la seconde partie de son message qui m'interpellait au plus profond de mon être. Elle semblait désemparée, complètement abasourdie, complètement à la dérive. Je m'abaisse pour essayer de me mettre à sa taille, pour essayer de la rassurer. Je tends ma main gantée vers elle. 

"Je peux te ramener si tu le désires. Te ramener à ta famille." 

Wayne pouvait bien faire ça, Batman aussi non ? Après tout, il fournissait les orphelinats et les cliniques de soins en médicaments et en nourriture. Batman n'était pas seulement ce monstre qui surgissait des profondeurs pour taper et mutiler, non, il incarnait aussi l'espoir pour les citoyens de cette ville mais aussi pour ses propres alliés. Batman pourrait très bien venir en aide à ses plusieurs alliés si ceux-ci en avaient besoin, comme toujours. Combien de fois Clark était venu jusqu'à Gotham City pour me demander conseil ? Combien de fois Flash était passé à la Batcave pour me demander de l'aide pour combattre les Rogues ? Je ferais en sorte que cette jeune fille obtienne une légère aide, pas grand chose, non, le reste, elle apprendrait, grâce à la vie actuelle dans cette ville, qu'elle devrait se battre pour obtenir sa place dans cette ville, c'était certain. Je voulais bien assurer une aide, et si elle était une gamine orpheline perdue dans cette ville ... Je pourrais peut-être l'aider, la prendre sous mon aile ? Peut-être ... Mais il fallait aussi que l'on se batte de l'autre côté, je ne pouvais pas tenir à mes crochets quelqu'un qui ne voulait pas se battre autant dans la vie justicière que citoyenne. Je regarde doucement la jeune fille. Une pauvre gamine perdue, c'était certain, mais quelque part dans son regard, elle avait un côté dur, un côté empreint de la vie, tâché par des cicatrices.

"Pourquoi te balader à cette heure-ci ? Tu sais que Gotham est remplie de monstres ..."

Oui, les monstres sortent à la tombée de la nuit. Tous sans exception. Jamais personne ne pourrait comprendre le lien qui m'unit à eux, et eux à moi. Jamais personne ne pourrait comprendre ces ordures qui hantaient les ruelles de la ville. De tous mes ennemis, le Joker était le seul que je n'arrivais jamais à cerner. Imprévisible, dangereux, monstrueux et horriblement doué dans les blagues douteuses, il fallait le faire taire dès qu'il en était possible. La dernière fois qu'on s'était vu, c'était au Storybook Land. Il voulait s'en prendre à Catwoman et à une bande de gosses des rues, je ne dirais rien à ce propos, juste que mes proches se devraient de rester prudents. Le Joker pouvait être n'importe où et tant qu'il ne sera pas enfermé à Arkham, je n'aurai pas une vraie bonne nuit de repos. Je me rapproche doucement.

"Gotham City est une ville dangereuse."

Une pauvre gosse, oui, une pauvre gosse rien que ça. Elle devait à peine avoir douze ans à bien l'observer. Elle devait être terrorisée, complètement sous le choc d'une telle rencontre avec moi, et un criminel dans les bas-fonds de Gotham City. La lassitude m'envahissait. J'avais peur, très peur de rater, de détruire, ou d'emmener un nombre considérable de cadavres dans mon sillon. Comme cette gamine. Imaginer sa possible mort dans les faits divers du Gotham Globe pourrait saper le fondement même de ce en quoi je me bats chaque nuit. C'était ce genre d'annonces qui pouvait briser un homme, une famille, une société. Pour ma part, j'avais peur de tout rater, j'avais peur de ne jamais arriver à sauver cette ville, mais pourtant, je devais continuer, sans cesse. Alors que tout semblait si calme ce soir, une dernière pensée me vint à l'esprit. Froide comme la lame, ma voix se répercute.

"Tu veux que je te raccompagnes ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Féminin Messages : 23
Date d'Inscription : 29/07/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyenne
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
Bianca Neve
Bianca Neve
MessageSujet: Re: The midnight carnival (pv Batman)   The midnight carnival (pv Batman) EmptyDim 14 Avr - 18:28

Une simple proposition, mais qui ne manque pas de la troubler. Batman lui propose en effet gentiment de la ramener chez elle, chose à laquelle elle ne s'attendait vraiment pas... même si elle aurait peut être du s'y attendre. Le chevalier noir est peut être connu pour être un homme violent vis à vis des criminels (et elle en a eue la démonstration récemment), mais plutôt attentionné envers les autres... généralement. Loin d'être doux, vraiment sévère et carrément sinistre par moment,mais il reste tout de même un homme apparemment bon. Mais une partie d'elle continue encore à se rappeler de ce jour... il y a cinq ans. Ce jour où son protecteur a été capturé par l'homme devant elle et où si un autre Yakuza n'était pas intervenu... Elle chasse immédiatement cette pensé : ce n'est vraiment pas le moment ! Mais... pour le coup, elle ne sait pas quoi penser, même si une partie d'elle envisage sincèrement d'accepter la proposition du chevalier noir. Cela dit, le regard de ce dernier change, devenant subitement plus dur et elle fait immédiatement un petit pas en arrière, sentant son coeur bondir dans sa poitrine. Est ce qu'il aurait... Apparemment non. Il se contente de demander, aussi doucement que sévèrement ce qu'elle fait seule dehors tout en lui précisant les dangers auxquels elle est exposée. Pour le coup, il aurait pu épargner sa salive : elle sait très bien à quoi elle s'expose et ce n'est pas pour rien qu'elle se traite encore d'imbécile. Mais... finalement, elle soupire avant de décider de prendre un risque calculé. C'est certes dangereux : si ça se trouve, il n'a jamais entendu parler de ce hacker, mais peut être... si elle pouvait savoir où son alter ego se situe dans la liste d'ennemi du justicier, ça pourrait lui donner une avance ? Après une courte hésitation, elle se contente de soupirer avant de murmurer :

"Vous... Vous avez entendu p-parler du... du pirate informatique, Kaspar ? Je... J'essayais de le trouver et... Je pensais, vu que le clocher était le p-point le plus élevé..."

Ça, par contre, c'est parfaitement vrai. Le clocher est un point particulier élevé et dans lequel les signaux de la ville peuvent facilement tous être dirigés. Le paradis pour un Hacker qui sait un minimum ce qu'il fait. C'était surtout pour ça qu'elle était là :pour voir s'il y avait une possibilité de s'installer là sans attirer l'attention. Son hangar est trop exposé et même avec l'influence des Yakuzas, niveau sécurité, on peut faire mieux. Cela dit, le clocher est beaucoup trop loin de Little Tokyo et avec ce qui vient d'arriver, elle sait maintenant que c'était la pire idée qu'elle ait pu avoir depuis toute petite. Et pourtant, niveau mauvaises idées, elle en a beaucoup à son actif.

"Je crois qu'il... que c'est quelqu'un de m-mon âge. Je v-voulais j-juste en être sure. Mais b-bon... C'était stupide..."

En fait, c'est quelque chose dont elle s'est rendue compte récemment. La dernière fois qu'elle a hacké le réseau de la Police en fait : elle laisse trop d'indices dans les fichiers qu'elle lance. Pas sur sa position, ça, elle fait toujours en sorte d'en laisser aucun. Non, en fait, c'est sa manière de provoquer la police qui donne trop d'informations : c'est évident que Kaspar est bien plus jeune que la plupart des autres pirates informatiques du genre. Une faiblesse qu'elle essaye de combler, en vain. Cela dit... cette comédie commence à devenir pénible à tous les niveaux. Peu importe le nombre de fois où elle pirate ces idiots, laissant absolument TOUTES les traces possibles et imaginables pour qu'ils sachent comment elle est rentrée et donc, comment colmater les brèches. Toutes les fois où elle leur a montré où se rendre pour stopper un gang de rue, juste pour pas être prise au sérieux... Sauf après les voir suffisamment tournés en ridicule ! Bien qu'elle ait du mal à se décider vis à vis de ce qu'elle ressent pour l'homme en face d'elle, elle ne peut ps s'empêcher d'avoir légèrement pitié de lui. Batman perd beaucoup de temps, de sang et probablement de sommeil... ainsi que pas mal d'autres choses pour aider cette stupide ville. Mais entre une police COMPLÈTEMENT incompétente (et aux trois quarts corrompue en dépit des efforts du commissaire Gordon), des criminels qui sont pires que du chiendent et se "reproduisent" plus vite que l'homme ne parvient à les terrasser. Sans compter son refus de tuer (chose pour laquelle elle le respecte d'ailleurs), sa tâche est probablement encore plus difficile que le serait pirater le Pentagone avec un vieux Pentium. Elle se demande parfois si ce qu'elle même fait sert à quelque chose au final... même si cette idée est rapidement chassée. Finalement elle se contente d'acquiescer quand le chevalier noir rajoute que Gotham est une ville dangereuse. S'il y a bien une chose qu'elle peut savoir, c'est bien ça. Pas seulement à cause de ce qui lui est arrivé il y a quelques années... Non, beaucoup de choses lui permettent de le voir. Rien que le comportement des autres enfants...

"Je sais... Je sais pas si... si vous avez v-vu mais... Même les enfants... Il y a q-quelque chose avec cette ville. Elle... Ses habitants semblent t-toujours... se p-perdre."

Un léger frisson l'envahit à ce souvenir. Frisson qui augmente en intensité lorsqu'elle entend la voix glaciale du chevalier noir lui redemander si elle veut qu'il la raccompagne. Si elle a toujours peur de lui...Elle préférerait vraiment éviter de rentrer seule après un coup pareil. Son regard revient vers le criminel étendu au sol et un autre frisson la fait trembler. Finalement, elle regarde l'homme en noir et acquiesce timidement de la tête : ça en est trop pour ce soir. Vraiment trop. Elle veut juste rentrer, se glisser sous ses couvertures et ne plus en sortir pendant des heures.

"o-oui, s'il v-vous plait..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3131
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: The midnight carnival (pv Batman)   The midnight carnival (pv Batman) EmptyVen 19 Avr - 11:40

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Les enfants sont formidables hein ? Que dire devant une jeune fille comme ça ? Qu'elle méritait une bonne vieille fessée des familles ? Qu'elle méritait une bonne punition pour avoir quitté le giron pour braver les ordures notoires de Gotham City ? Ce n'était pas à moi d'en décider, mais à ses parents. Elle m'exposait son plan, du moins, pour être juste, son idée première : Braver les nuits de Gotham City pour découvrir un homme, un soit disant pirate informatique. Mais la tour de l'Horloge, c'était le repaire d'Oracle, et je doute qu'une jeune fille comme elle arrive à passer les systèmes de verrouillage pour y accéder. Dans cette ville, on a tous un plan en tête, un plan pour sortir la tête de ce marasme ambiant qui nous bousille le moral. Cette ville, elle brise des vies, des gens, et la plupart essaient de s'accrocher pour ne pas sombrer dans la facilité. Une nécessité et cette gamine venait de montrer qu'elle avait eu une peur bien sentie dans cette ville, elle était comme les autres, la représentation de la génération qui sera aprè nous, un flambeau que nous devions illuminer en permanence pour éviter que d'autres atrocités ne viennent souiller la vie d'innocents. La Batmobile s'approche vivement, dirigée automatiquement vers ma direction, impeccable, sobre, à vive allure dans une ruelle presque vide, mis à part les chats errants et les autres créatures qui peuplent Gotham City à la nuit tombée. Ma patrouille, elle, ne faisait que commencer, et je me devais de traquer les criminels qui rôdent encore de ce côté du mur, le plus vite possible. Je pianote quelques touches pour essayer de répertorier les derniers crimes sur le bat-ordinateur dans la voiture. J'avais toutes les données, toutes les informations nécessaires pour mettre la main sur eux. Ce ne serait pas facile ...

"Monte, je te raccompagne."

Je ne suis pas bienveillant, ni malveillant, je reste moi-même et c'est tout ce qui importait pour le moment. Je reste calme malgré ce qui s'était passé tout à l'heure face à l'individu que j'avais mis hors d'état de nuire. Je note et je calcule à peu près le moment où la Batmobile va s'arrêter, dirigée automatiquement. Elle s'arrête, imposante, vrombissante, puissante, monstrueuse. Le cockpit s'ouvre, et dévoile son intérieur. Une jeune fille ... En proie à la folie ... Elle aurait pût finir dans un caniveau ce soir, morte, violée ... Cela aurait pu très mal se passer pour elle. Elle me rappelait le jeune Bruce Wayne, qui bravait la nuit, et qui s'aventurait dans le jardin de famille du Manoir. Au fond de moi, je me sentais responsable de ce qui se passait, de l'état de cette ville ... Et pourtant, je savais que plus le temps passait, plus je me sentais coupable des atrocités qui se déroulaient dans la ville. Ces gens qui meurent ... Et je me devais de l'endurer, d'endurer les coups, et de montrer que je pouvais devenir plus qu'un homme, un symbole pour l'espoir. Avant de refermer le cockpit, je la fixe droit dans les yeux ... Un air solennel et strict. Un air comme pour dire "Je ne reçois pas d'ordres" mais aussi pour dire "Je sais où tu es et comment je te retrouveras." Le tout dans un premier rugissement dans la Batmobile qui s'élance dans la ville, tel un tigre parcourant la savane Africaine.

"Ne me refait jamais ce que tu as fait. Je ne serai pas toujours là."

Le cockpit se referme intégralement. Et le moteur se remit en route avec une aisance dépassant les véhicules actuels. Puissante, rugissante, ce soir, je n'avais pas trouvé de véritable danger, pas encore, mais la nuit ne faisait que commencer. J'eus une dernière pensée pour cette gosse qui avait réussit à déterminer mon identité autrefois, la dénommée Owl. Cette gamine aurait pû devenir une espèce de Owl si elle était tombée sur la mauvaise personne, et tout le monde sait dans mon entourage, que les Hiboux sont bels et biens de retour, pour mon plus grand déplaisir. Mais elle aurait aussi très bien pu tomber sur un monstre comme le Chapelier Fou ou encore le Joker. Aussitôt, je me replongeais dans le passé, à cette fois où je découvris la carte du Joker dans la Batcave, à cette fois où j'eus ce bref entretien avec lui dans sa cellule. M'avait-il seulement vu ? Avait-il seulement l'envie de comprendre ce que j'étais ? J'en doute. Alors que la Batmobile rugissait à travers tout Gotham City, je réfléchissais à cet avenir, cet avenir incertain. Cette terre inconnue. L'avenir nous fait peur, le changement nous fait peur et cette incertitude nous détruit tous, en plus de nos espoirs. Mais je suis déterminé à prendre des risques, car je suis Batman, et que je devais tout faire pour honorer le combat que je m'étais promis de faire face au crime. Une promesse du passé pour créer l'avenir, une promesse du passé pour vivre. La Batmobile s'arrête alors devant le bâtiment du GCPD, quelques minutes plus tard, devant le poste central de la police. Le cockpit s'ouvre et j'invite la jeune fille à en sortir.

"Fait attention à toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The midnight carnival (pv Batman)   The midnight carnival (pv Batman) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

The midnight carnival (pv Batman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Figurine Jeux Videos] Guilty Gear
» Midnight Sun
» TAKARA - BATMAN BEGINS - BATMAN figure in Genx Core
» Batman Dark Knight returns
» BATMAN BEGINS ( OXMOX )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Old Gotham :: La Tour de l'Horloge-