Forum Jeu de Rôle Batman



Carpenter

Copperhead

Mad Hatter

Scarecrow

White shark

Two-Face

Ratcatcher

Kite-man

Lynx

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Simon Hurt

Mahunter


Bluebird

Katana

Red Hood

Talon

The Signal

The Question

Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Renée Montoya

Crispus Allen

Jim Corrigan

Partagez | .
 

 Histoire de famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Justicier(e)
Féminin Messages : 26
Date d'Inscription : 21/04/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : : ►Héléna Wayne
avatar
Selina Kyle
MessageSujet: Histoire de famille   Sam 7 Juil - 19:18

Elle ajusta encore une fois et inutilement ses lunettes. Sa tenue était parfaitement mise. Il ne restait plus qu’à attendre. Catwoman savait être patiente. Elle savait également, qu’il faut se faire désirer. Mais ce soir là elle n’en avait définitivement pas envie.

En partant maintenant même en trainant des pieds elle serait à peu près à l’heure. Tant pis elle avait besoin de bouger. Justement sa cavalcade sur les toits lui fit le plus grand bien. La simple solitude lui manquait depuis qu’elle avait prit Héléna sous son aile.

Cette adolescente ne la lâchait pas, toujours désireuse d’apprendre de sa part même de simples habitudes et goûts. Mais le plus étrange demeurait ses talents. Ce n’était pas une simple gamine des rues ayant apprit à s’en sortir sur le tas, comme Catwoman à ses débuts.

Elle avait clairement suivit une formation poussée dans les domaines du combat et de l’infiltration. Qui s’en était chargée ? Et pourquoi si jeune ?

Malgré les interrogations trainant dans sa tête, Catwoman ne la questionnait jamais à ce propos. Elle savait ce que c’était d’avoir un lourd passé et respectait cela. Et puis Catwoman commençait à apprécier son élève. Une sorte d’affinité prenait forme entre eux.

Catwoman s’offrit un parcourt amusant. Par amusant il fallait comprendre dangereux. Glisser le long d’une gouttière usée. Faire l’équilibriste sur un rebord d’immeuble décrépit. Tous ces risques constituaient une sorte d’entrainement la poussant à toujours rester sur le qui-vive.

Sur ces entre-faits elle était presque parvenu au lieu de la rencontre à l’heure convenue. Une rencontre où elle devait se rendre exclusivement seule à la demande de l’autre participant. Ce qui expliquait l’absence d’Héléna.

Une rencontre ou un rendez-vous ? Déjà le choix de l’endroit n’était pas anodin. Il s’agissait du toit de leur fameuse nuit à Batman et elle. Et c’était lui, qui avait choisit. Devenait-il romantique ? Non ce n’était pas le genre. Il se doutait qu’en transmettant dans le message « leur toit », elle comprendrait.

Car évidemment pas de batsignal entre eux. Catwoman n’était un respectable commissaire de police, et tenait à une certaine discrétion. Donc Batman avait juste passé le mot auprès de quelques habitués de l’East Side.

Catwoman se demandait si ce petit rappel du passé le gênait. Sûrement le chevalier noir lui semblait un peu coincé. Par contre « l’évènement » ne lui avait pas déplu. Il y a des signes, qui ne trompent pas.

Catwoman incarnait en quelque sorte sa petite faiblesse, son coté humain. Et cela lui plaisait. Alors que tant de grands criminels de Gotham s’y étaient essayés, elle seule était parvenue à percer son armure.

Une fois sur place elle marcha un peu tout en jetant des regards par-ci par-là. Même en usant soigneusement ses lunettes, elle ne le perçut pas. Lui seul parvenait à la surprendre ainsi. C’était à la fois agaçant et excitant.

Et un peu frustrant puisque Catwoman fit par dire à haute voix :

« Montres-toi. Je sais que t’es déjà là. Tu n’es jamais en retard. A vrai dire t’es plutôt le genre à être en avance. »

Peut-être s’amusait-il à la faire languir ? Dans ce cas une petite riposte était valable.

« Attention. » Dit-elle en brandissant son fouet. « Si tu es en retard je serais obliger de te punir comme un vilain garçon. Peut-être que c’est ce que tu veux, si ça se trouve ? »

Elle était impatiente de voir sa réaction suite à son petit numéro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 2301
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: Histoire de famille   Lun 9 Juil - 10:36

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Les criminels sont lâches et superstitieux et la plupart ne comprennent jamais quand ils doivent s'arrêter. Elle voulait s'illustrer encore une fois à Gotham City en tant que femme-chatte ? Ne sait-elle dont pas que les chats noirs portent malheur et qu'ils étaient brulés durant le moyen-âge ? Ce qui amena très rapidement la peste noire. Doit-on voir dans les chats une espèce de mal nécessaire pour protéger les innocents de la maladie ? J'aimerais m'en convaincre, mais cette chatte-là était une voleuse. Et ce n'était absolument pas une star d'Hollywood. Elle avait cette espèce de petit jeu, à vouloir me provoquer, m'acheter. Quelque part, c'était désespéré, mais ça la rendait assez humaine dans un tel domaine d'avilissements. Mais comme tous les chats, ces créatures sont assez rusées pour tenter de me divertir suffisamment. Je m'étais occupé d'un gang, et avec l'unité Tyger à mes trousses, j'avais fait pas mal de service pour m'en sortir un peu plus en ce moment. Les criminels sont bien tous les mêmes. Des couards qui errent dans cette ville, s'en prenant aux plus faibles et sursautant comme des kangourous quand ils se font prendre la main dans le sac. J'étais calme. A vrai dire, je n'avais jamais été aussi calme avec une criminelle, mais Sélina n'était pas une criminelle habituelle, pas un monstre qui sévissait non. Elle était quelqu'un de mieux que les autres, elle avait changé. D'habitude, ce sont des cris, des hurlements, des gens qui mouillent leurs pantalons dès qu'ils me voyaient surgir de derrière eux, mais là, c'était presque une discussion normale avec elle. Pour tout dire, je me méfiais néanmoins des excentricités des crétins déguisés ... Qui j'essaie de convaincre en disant une telle énormité ... ? Sélina était souvent à double face, souvent en train de jouer à un jeu, car ça l'amuse, et elle aime me défier. Quoiqu'il en soit, les criminels costumés ont toujours prouvé qu'ils avaient des ressources cachées, et cela pouvait être un véritable handicap, tant que je n'avais pas saisi la nature de leurs possibilités. Je me montre à elle, supérieur, le jeu était terminé pour elle.

"Bonsoir Sélina. Il y'avait longtemps."


Elle était belle en effet, elle semblait avoir des courbes faites pour être une parfaite femme fatale ou un mannequin des soirées de Bruce Wayne par exemple. Alors que j'observe patiemment ses gestes, je reste en garde, au cas où. Les chats mangent-ils les chauves-souris ? C'est une énigme que nous allions résoudre ce soir. Ma voix est grave, j'essaie de me mettre à son niveau pour qu'elle comprenne que cela peut se passer doucement, et sans accroc. Pour tout dire, je m'inquiétais de la tournure que cela prenait, la tension était dangereusement palpable. Et son fouet me démontra avec agilité et ruse, que rien n'est jamais acquis dans Gotham City, et que pour arriver à son but, il fallait se dépasser en permanence. Dans un sens, j'enviais cette voleuse. Non par sa liberté, ni son comportement, mais par son arrivisme et sa détermination. Elle me rappelait moi dans mes débuts. Sauvage, dangereuse, et prédatrice.

"Repose ce fouet, tu risques de te faire mal."


Les femmes me faisaient terriblement peur. Au fond, je n'étais qu'un petit garçon, et combattre des femmes, décidées, motivées par l'argent et par les bijoux me faisait vraiment peur. Une peur tenace et intérieurement, cette femme attirée me rappelait ma mère ... Elle aimait les perles et les diamants, et ce traumatisme me revenait souvent quand je voyais une femme avec des bijoux. L'empreinte de la mort restait en moi et cela me terrifiait, toujours. Debout, et menaçant, j'étais prêt à fondre sur elle au cas où. Je fais craquer mes doigts et je médite patiemment sur la chose à faire. J'avais une ville à sauver. Rien de plus que ça, et jouer au chat et à la souris ne me plait décidément pas. Avec de la chance, j'arriverais à ne pas manquer mon coup.

"Je t'ai manqué ?"

C'était une voleuse avec des sentiments, avec de la nostalgie, le lieu de la rencontre nous parlait de notre première fois à nous deux. Elle agissait autrefois comme un animal perdu, comme une bête que l'on aurait poussé vers les derniers retranchements humains. C'était humain après tout, dans une situation critique, de voler pour nourrir sa famille. C'était humain, mais cela ne justifiait pas le vol. Un père de famille qui vole du pain pour nourrir sa famille, pour éviter des morts injustes à cause de la rue, ça c'était un problème, et avec Robin, cela nous était déjà arrivé, plusieurs fois. Bruce Wayne avait pourtant fait beaucoup de choses, mais la pauvreté reste présente, entretenue par les grands barons du crime comme Smiles ou Falcone. Ce soir, laissons place à la nostalgie d'une certaine brise d'été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Féminin Messages : 26
Date d'Inscription : 21/04/2018

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : : ►Héléna Wayne
avatar
Selina Kyle
MessageSujet: Re: Histoire de famille   Dim 15 Juil - 10:35

Et Batman apparut soudainement. Comment une telle masse pouvait-elle être aussi furtive ? Et craquante aussi.

A force d’en voler Catwoman finissait par s’y connaitre en antiquité. Et justement Batman correspondait parfaitement au profil grec, le genre de pièce de musée rapportant une fortune si elle s’en emparait. Peut-être son attirance venait-elle de là ?

Il se montra d’abord formaliste comme toujours, puis se permit une petite digression à propos du fouet. La présence de cette arme prête à frapper dérangeait sûrement sa prudence habituelle.

Batman ne lui faisait confiance pas entièrement malgré tout. Ce qui donnait à leur relation un goût d’interdit agréable du moins pour Catwoman.

« Plutôt de te faire mal... ou plaisir qui sait ? »
Répliqua-t-elle tout en obtempérant.

Car elle savait se montrer conciliante parfois...rarement...presque jamais.

La question qui suivit, comportait une certaine ambiguïté. Batman se dévergondait-il ? Victoire !

« Disons que certaines « choses » m’ont manqués. »

Tout en parlant elle se rapprocha de Batman jusqu’à ce qu’uniquement quelques centimètres les séparent. Deux ombres furtives presque collées l’une à l’autre, ils allaient finir par attirer les voyeurs.

Catwoman remarqua alors un détail. Les yeux bleu. Oui voilà à qui ceux d’Héléna lui faisaient penser : à Batman.

Cette petite disgression tourna court. Si Sélina s’amusait un peu, elle n’oublia pas que ce n’était pas le cas de son partenaire de soirée visiblement.

Même si sa compagnie lui plaisait, Batman ne l’avait pas convoqué uniquement à cause d’elle. Voulait-il de l’aide ? Non monsieur le justicier solitaire l’évitait. Et quand bien même il préférait des alliés plus respectables comme ce policier moustachu et incorruptible (parait-il) ou le gamin bariolé. Une tendance gay refoulée ?

« Tu es venue me faire la morale ou me mettre en garde ? »


Peut-être qu’un de ses larcins étaient remontés jusqu’aux oreilles du justicier. Ou alors un truand plus dangereux que la moyenne désirait s’en prendre à elle ou son territoire.

Catwoman ne voyait pas d’autre raison à cette rencontre. Et elle voulait démontrer sa perspicacité à Batman. Pas question de paraitre comme une belle en détresse à sauver. Car si il existait bien un rôle qu’elle n’endosserait jamais, c’était bien celui-là.

D’un autre coté elle ne cracherait pas sur une petite mise en garde accompagné de quelques renseignements utiles. Mais elle ne l’avouerait pas. Le tout était obtenir sans avoir l’air de demander. Un vol en quelque sorte. Et dans ce domaine elle s’y connaissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 2301
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: Histoire de famille   Dim 15 Juil - 23:23

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Je parle sèchement, me dévoilant et sortant de la pénombre. La silhouette ombrée se détacha pour se montrer en pleine lumière, et Batman se dévoilait sous les yeux de la jeune fille. La situation à Gotham City avait peut-être décollé, mais ce n'était pas encore le cas pour bon nombre de gens. Quand je l'écoutais, j'avais l'impression qu'il n'avait rien dans sa vie, qu'elle n'était qu'une sans-abris sans aucune possibilité d'avenir dans cette ville. Oui, c'était le sentiment que j'avais au fond de moi-même. Je le sentais et assez durement. Wayne Enterprises et la Fondation Wayne faisaient tout pourtant, pour arriver à changer les choses, mais ça n'était jamais assez, jamais. Et Gotham sombrait, mais à force de s'obstiner, on pouvait y arriver, si on le voulait. Catwoman avait de bons arguments pour vivre la vie qu'elle menait, mais elle était borderline à mes yeux, rien de plus. Et malgré tout ce qu'il s'est passé entre nous ... Mieux valait ne rien dire. Tout n'était pas aussi clair qu'elle avait l'air de le présumer. Elle était toujours aussi joueuse, toujours aussi têtue ... Tout ça n'était qu'un jeu de dupes, et quelque chose me disait que Catwoman avait quelque chose en tête, quelque chose qui ne me plaisait absolument pas. Après tout, je ne pouvais pas réellement dire ce qui me chagrinait, mais je n'appréciais pas son comportement face à ce qu'il se passait en ce moment avec les Tugers. Sharp semblait complètement fanatique à propos de sa nouvelle mission, quant aux Tygers, ils semblaient s'en prendre à tous mes alliés. Devrais-je lui dire ? Ou bien ne rien dire pour ne pas la brusquer ? Soucis personnel que je me devais de taire pour de bon ? J'enquêterai sur ce qui semble la tarauder. Certains tics ne trompent pas. Je reprend d'une voix sombre et forte. C'est la seconde partie de son message qui m'interpellait au plus profond de mon être. Elle semblait désemparée malgré l'attitude qu'elle se donne. Elle joue un rôle.

"Je veux que tu fasses attention. Les Tygers ne semblent pas s'amuser avec mes plus proches alliés. Et je ne souhaite pas que tu te fasses avoir."


La lassitude m'envahissait. J'avais peur, très peur de rater, de détruire, ou d'emmener un nombre considérable de cadavres dans mon sillon. J'avais peur de tout rater, j'avais peur de ne jamais arriver à sauver cette ville, mais pourtant, je devais continuer, sans cesse. Alors que tout semblait si calme ce soir, une dernière pensée me vint à l'esprit. Froide comme la lame, ma voix se répercute. Je lui faisais part de mon avertissement, de mes peurs, de mes craintes, une façade que je me refusais de montrer la plupart du temps. Et pourtant, ce soir, avec elle.

"Sélina, je ne veux pas que tu meures."


Bruce Wayne n'était qu'une façade, un homme qui se vautrait dans le luxe, la grossièreté, et les scandales, mais en dehors de ce jeu d'acteur, Bruce Wayne était aussi un homme qui pouvait comprendre la souffrance des autres. N'avait-il pas compris la souffrance de Dick Grayson, quand celui a perdu ses parents au cirque Haly ? N'avait-il pas été là ? Et quand Jason n'était qu'un laissé pour compte, tandis que Tim accepta d'être un des pupilles de Wayne. Bruce Wayne en cachait beaucoup plus qu'il ne le disait, et les tragédies ne sont qu'un cercle pour Bruce Wayne, afin de rassembler les enfants brisés que cette ville a produit. Mais Batman, lui, était l'homme au-delà de sa condition, un homme qui ne devait éprouver aucune limite, aucun sentiment, aucune fatigue, mais ce soir, ce soir, Batman n'éprouvait qu'une infime tristesse pour cette jeune femme que la solitude dévorait au final. Le Bruce Wayne qui peut avoir des sentiments ne doit jamais se montrer, et pourtant, quelque part, Bruce était humain, et le Batman se devait d'être ferme. Telle était la souffrance interne que j'endurais, celle d'être un humain qui a ses failles, ses faiblesses. Être un homme qui peut se laisser avoir par les évènements. D'un regard, je m'approche vers elle et pose ma main sur sa joue.

"Qu'est ce qui ne va pas ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Histoire de famille   

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoire de famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Histoire de famille
» Lip Dauphine une histoire de famille
» Usui Takumi (Kaichou wa maid-sama
» Semaine 2: Chapitres 39 - 80 (fin)
» Programmation de TVA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: East End-