Forum Jeu de Rôle Batman



Harriet Pratt

Copperhead

Lady Shiva

Clayface

Bronze Tiger

Clock King

Maxie Zeus

Le Ventriloque

Lynx

Baby Doll

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Man-Bat

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Katana

Spoiler

Talon

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan
Derniers sujets
» Loup y es tu?
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyAujourd'hui à 0:14 par Amerlyllian Die Rosenberg

» Votes du forum
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyHier à 22:17 par Amerlyllian Die Rosenberg

» Concours #7 : Solstice d'été
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyHier à 12:49 par Thomas Silent / NightLaw

» Marvel Comics
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyHier à 11:57 par Invité

» La main charitable
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyMer 17 Juil - 17:50 par Amerlyllian Die Rosenberg

» White night, quiet night. [Pv John Constantine]
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyMer 17 Juil - 1:07 par Amerlyllian Die Rosenberg

»  ☠ La Liste Noire : WANTED ☠
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyLun 15 Juil - 0:29 par Roman Sionis/Black Mask

» Moyens détournés (John Constantine)
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptySam 13 Juil - 23:23 par Selina Kyle / Catwoman

» [Infos] Le Système de Réputation
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptySam 13 Juil - 21:49 par Amerlyllian Die Rosenberg

» Les ombres des égouts (PV Amerlyllian die Rosenberg)
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptySam 13 Juil - 20:54 par Amerlyllian Die Rosenberg

» The Faces of Justice. (Pv Catou et Carrie)
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptySam 13 Juil - 19:01 par Selina Kyle / Catwoman

» Journal de bord d'un chasseur de démon - John Constantine
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptySam 13 Juil - 15:51 par John Constantine

» Idiocracy c'est nous ? ? ?
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptySam 13 Juil - 11:48 par Amerlyllian Die Rosenberg

» Pour une poignée de fric ...
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptySam 13 Juil - 3:09 par Roman Sionis/Black Mask

» Margaret Pye / Magpie
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyVen 12 Juil - 22:54 par Roman Sionis/Black Mask

» Robin Hood and the Fair Lady
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyJeu 11 Juil - 19:31 par Damian Wayne / Robin

» Père et fils
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyJeu 11 Juil - 19:07 par Damian Wayne / Robin

» A Gala, Some Politics And a Bat
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyJeu 11 Juil - 3:19 par Jack P. Crawley

» Grand-duc et Rouge-gorge
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyJeu 11 Juil - 3:02 par Tim Drake / Red Robin

» Les titans de Gotham
A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyMer 10 Juil - 20:35 par Bane


Partagez
 

 A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♬ Cherish the Harmony ♬
Féminin Messages : 2015
Date d'Inscription : 22/04/2018
Localisation : Çà et là, va savoir

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Proprio de l'Ephemeral Garden (Fleuristerie-Salon de thé à Otisbourg, bien côté, transformé en clinique de fortune durant Arkham City), femme un peu étrange, mais plutôt appréciée / White Siren, personnage difficile à cerner qui fait pas mal de morts.
☠ Relations conflictuelles :: ► À voir... c'est compliqué.
♣ Vos Alliés : : ► Son frère jumeau et son cousin Absolem + Benny Smiles, Toshirō Yamashita, NightLaw, Pamela Isley, Dinah L. Lance, Jason Todd, Oswald C. Cobblepot, John Constantine, Catwoman
Amerlyllian Die Rosenberg
Amerlyllian Die Rosenberg
MessageSujet: A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda]   A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyMar 19 Juin - 12:41





A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan.


Ce soir était relativement spécial, pour toi.
Pourquoi ? Parce qu’il y a trente-six ans, tout juste, ton cœur a cessé de battre. Et, bientôt, cela fera pratiquement autant de temps que tu es née une seconde fois – que tu es revenue à la vie. Dans ces dates-ci, tu ne pouvais pas t’empêcher de penser aux rares personnes qui t’avaient vraiment connue et côtoyée par le passé, dont ton cousin. C’est lui qui t’a permis d’être ce que tu es, aujourd’hui, évitant qu’on incinère ton corps. D’ailleurs, il ne t’a plus écris depuis longtemps, raison pour laquelle tu te demandais ce qu’il était devenu. De temps à autre, tu entendais vaguement parler de ses crimes, mais sans plus. Absolem continuait de frapper après toutes années, faisant ses petites œuvres d’art gore partout dans le globe – ce qui déboussolait et faisait rager les forces de l’ordre. Ces dernières évitaient de trop médiatiser les crimes de ton cousin, pour empêcher qu’il transmette ses messages menaçants et amplifie son influence, mais quelqu’un finissait par les filtrer et les mettre sur internet ou dans les journaux de tel ou tel autre pays.

Pour toi, surveiller l’actualité était le seul moyen de savoir qu’il allait plus ou moins bien, car il ne répondait pas à tes lettres. Il avait certainement eu le temps de s’habituer à la nouvelle vie que tu lui avais offerte, mais, pour une raison que tu ignores, il avait décidé de ne pas te contacter. Le connaissant, il finira par le faire, tôt ou tard, t’envoyer un petit cadeau et autres pour s’excuser du retard. Voire, même, te rendre visite s’il en avait le cœur ; tu te faisais inutilement du souci, probablement, mais avec l’autre taré qui t’envoyait des colis douteux et des lettres inquiétantes, tu ne pouvais pas être tranquille. Quelqu’un de ton entourage avait déjà payé les frais d’un stalker trop zélé et tu ne tenais point à ce que l’histoire se répète.

Ainsi, par nostalgie, tu avais décidé de passer une partie de la nuit à Amusement Miles. Ton cousin y avait une de ses principales planques que personne n’avait encore trouvée. Tu comptais également chasser dans la zone, puisque quelques-unes des personnes présentes sur ta liste habitaient dans ces quartiers – ou s’y cachaient, simplement. Toutefois, alors que tu te mouvais sur les toits du district, quelque chose attira ton attention et te sortit de tes pensées : un flux d’émotions que tu ne connaissais que trop bien. Culpabilité, confusion, peur, inquiétude et nostalgie, entre autres, se mélangeaient et émanaient de quelqu’un. Tu percevais beaucoup de choses par le biais de ton don et grâce à ce que les sons de la ville véhiculaient. Mais ce n’était pas bien loin, ça, et tu savais que ça provenait d’une seule et unique personne. Une personne qui se trouvait dans une ruelle peu fréquentée et mal éclairée, qui plus est… que pouvait-elle faire là-bas ? Sans quitter ton perchoir, tu te penchas sur le vide, balayant la ruelle du regard, jusqu’à trouver la source de ces ressentis. Il s’agissait d’une jeune femme blonde et dont tu ne pouvais pas voir actuellement le visage.

Par prudence, tu n’osais pas t’en approcher directement.
Pourtant, tu ressentais que cette femme avait besoin d’aide – d’une certaine façon. De ce fait, tu l’as observée et étudiée, silencieusement, du haut de l’immeuble. Pourquoi se sentait-elle ainsi ? Qu’avait-elle fait ou vécu ? C’étaient des ressentis propres aux survivants et aux poissards… Quelque chose que tu avais toi-même éprouvé, autant de ton vivant comme après.



Tenue d'Amy:
 


Dernière édition par Amerlyllian Die Rosenberg le Sam 28 Juil - 19:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda]   A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyMar 19 Juin - 23:29



Date : Un peu perdu dans les dates ...
Destination :Amusant Miles
Équipage : Amerlyllian Die Rosenberg
Détails : Prise de tête psychique
La morsure profonde du passé

Gotham avait des airs de vieux Chicago parfois. Et c’est étrangement dans les bas fond de cette sombre mégapole que Zinda se trouvait actuellement. Ses pas avaient été portés par divers panneaux indiquant la direction d’Amusement Mile. Zinda n’arrivait pas à se faire à la pesanteur ambiante et avait besoin de quelque chose de familier. Et franchement, quoi de mieux qu’un parc d’attraction ?
Elle marchait d’un bon pas depuis un moment et fut forte dépourvu de se retrouver devant des grilles seller. Des gros panneau - « Fermer » « En faillite » « Attention, matériel en mauvais état » « Interdiction de rentrer » « Site sur surveillance » « Attention au chien » « Attention au Joker ! ».
Zinda n’avait cure des avertissements et fit le tour du pâté de maison jusqu’à trouver un morceau de grillages défectueux. Elle passa dans la végétation du parc qui sans entretiens fourmillait de plantes grimpantes et autres mauvaises herbes. Elle ne pouvait le savoir mais cette partie avait été aidé dans son épanouissement par Poison Ivy le temps d’une alliance au Joker.
Zinda se trouva un banc face à des vieux stands de confiserie. La grande roue grinçait, bercée par le vent. Aucun air de musique. Aucune odeur de sucrerie. Plus triste encore, aucun crie joyeux d’enfant.
Zinda aurait cru qu’un parc d’attraction serait un lieu intemporel. Que c’était le genre d’endroit à rester après soit de génération en génération. Mais celui-ci lui prouvait amèrement le contraire. Gotham semblait tout pourrir même ça. Mais que fait-elle là ?
Ok, elle avait suivi ça sauveuse. Celle qu’elle avait un temps pris pour une déesse. Black Canary. Mais elle ne se sentait pas chez elle ici.

Même en fermant les yeux elle avait du mal à entendre les musiques que passé les boumeurs à l’époque. Elle n’arrivait pas à se remettre dans le cadre du parc d’attraction ou l’avait emmené les Blackhawk lors de leurs dernière permission.
Ace avait insisté auprès de Janos. Il avait voulu montrer ça à Chop-Chop et Zinda. Janos avait trainé toute l’équipe. C’était au pintemps. Les arbres retrouvaient leur feuillage. Les enfants jouaient amené par des parents qui tentaient de leur faire oublier un trop long hiver et la guerre.
Un gosse lisait un Comics de Kirby. Le drapeau américain s’étalait verticalement avec fierté. Un héros portant de manière ridicule les mêmes couleurs en costume frappait Hitler. Comme si c’était si facile d’en finir. Le bon coté c’était que les comics promouvait l’achat des bons de rationnement pour soutenir les troupes.
Ace avait acheté un numéro à un gamin n’ayant pas assez pour se le payer au kiosque qui tenait l’entrée. Les manèges et animation était plus simple à l’époque mais fonctionnait du feu de dieu.
Alors, en ouvrant les yeux et en embrassant celle qui lui faisait face elle se demandait comment Amusant Miles avait pu faire faillite. Le terme grand-huit ne lui disait rien, mais ça paraissait impressionnant. Au loin il y avait une maison de la peur. Une partie barricadée portait un papier vieillit annonçant – Ici bientôt « Le Drakkar Viking ».
Peut-être était-ce à vouloir trop complexifier. Il n’y avait pas de simple manège à ce que Zinda pu en juger.
Tout cela lui donnait terriblement soif. Aussi Zinda se dirigea vers l’ouverture qu’elle avait trouvée et sortit de ce lieu de métal corrodé, de poussière et de rire étouffés.

Elle n’eut pas à chercher beaucoup avant de trouver un boui-boui où elle pu se payer une bière. Ce n’était pas chère la peinte. Malgré l’heure le type n’avait pas trop de client. Un groupe d’éméché tapé la discussion avec le patron. C’est ainsi qu’elle su qu’elle entendit son surnom – Mo !
Le plus gros fut impressionné par la descente de Zinda qui en reprit une seconde. Et Mo sembla s’en inquiéter. Zinda n’avait pas besoin d’une mère poule en barman aussi paya-t-elle avant de sortir.

Elle tourna dans une des ruelles étroites dans l’espoir de trouver un bar plus discret et où le patron serait moins regardant à voir une femme se souler.
Puis, une porte claqua au loin répercuter par écho dans la ruelle. Et ce bruit étrangement étendu éveilla quelque chose dans l’inconscient de la jeune femme.
D’un coup ses sens se troublèrent et pas par l’effet de la mauvaise bière. Elle du se retenir aux murs avant de s’y laisser glisser. D’un coup un nouveau flashback se manifesta de manière douloureuse.

Le claquement d’une portière de voiture se répercutant dans un parking souterrain. Une blonde. Black Canary déjà présente à ses côtés. Elle avait aidé une jeune femme rousse à s’installer dans le fauteuil. Puis Zinda poussait joyeusement vers les ascenseurs tendis que Dinah parlait à l’inconnue aux yeux bandés.
Elles sortirent de l’ascenseur pour faire face à une fête foraine là encore. Dinah retira le bandeau. Même si le souvenir était mué Zinda semblait entendre son « Ta-ta ! »
La rousse semblait entre rire et émotion trop forte, car une larme perlait. Zinda passa de suite un mouchoir pour l’effacer et redoubla de vigueur pour faire avancer le fauteuil.
Elles passèrent fièrement devant un type de la sécurité semblait les regarder interloquer. Un ami aux deux femmes – Un certain Bruce – avait tout arrangé. Normalement les handicapés n’étaient pas acceptés dans les animations du parc. Pourtant elles installèrent leur amie dans un wagon de grand-huit avant de s’assoir auprès d’elle.
Toute trois riait comme des gamines alors que l’engin les portait sur la pente montante. Puis il y avait eu les chutes, les virages, les cries. Que de frisson. Quel moment de vie.
Mais quelle souffrance à s'en rappeler d’un coup. De revivre le tour qu'avait effectuer l'engin. Alors qu’il y a peu elle aurait juré ni le connaître, ni le comprendre. Zinda n’avait pas eut peur un instant, car en avions elle avait pratiqué bien pire cabriole et sans sécurité. Mais le vent frappant son visage l’avait alors grisé.

Un vent bien différent de celui semblant inexistant de la ruelle où elle se trouvait présentement.
Zinda est désormais au sol se tenant le crâne, car le souvenir est certes joyeux mais terriblement douloureux.
Elle s'est prostrée en position fœtale. Elle veut crier mais aucun son ne sort. Elle ne comprend pas se souvenir. Et en même temps elle ressent avoir déjà vécu la culpabilité d’avoir survécu à ses anciens alliés. Et une certaine nostalgie à ne plus vivre comme avant. Des larmes coulent sur les joues de la blonde.
Dans cette ruelle puante et sombre où il ne semble que personne ne viendra lui porter de l’aide.

Revenir en haut Aller en bas
♬ Cherish the Harmony ♬
Féminin Messages : 2015
Date d'Inscription : 22/04/2018
Localisation : Çà et là, va savoir

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Proprio de l'Ephemeral Garden (Fleuristerie-Salon de thé à Otisbourg, bien côté, transformé en clinique de fortune durant Arkham City), femme un peu étrange, mais plutôt appréciée / White Siren, personnage difficile à cerner qui fait pas mal de morts.
☠ Relations conflictuelles :: ► À voir... c'est compliqué.
♣ Vos Alliés : : ► Son frère jumeau et son cousin Absolem + Benny Smiles, Toshirō Yamashita, NightLaw, Pamela Isley, Dinah L. Lance, Jason Todd, Oswald C. Cobblepot, John Constantine, Catwoman
Amerlyllian Die Rosenberg
Amerlyllian Die Rosenberg
MessageSujet: Re: A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda]   A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyDim 1 Juil - 17:43





A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan.


Parmi toutes les odeurs de la ville, tu pouvais vaguement discerner celle de la bière chez cette femme. Elle était très légère, ce n’était peut-être pas à cause de l’alcool qu’elle était dans cet état et, même si tu aurais aimé garder tes distances, car tout ceci ne te concernait pas, tu eus un petit pincement au cœur en la voyant pleurer et se recroqueviller sur elle-même. Elle semblait souffrir, pas physiquement, mais mentalement, et tu aurais donné ta main à couper qu’elle faisait une sorte de crise. Il t’arrivait de rester coincée dans certaines visions pendant un moment, mais tu demeurais inerte. Toutefois, tu avais déjà vu des gens revoir des souvenirs de la sorte et/ou avoir des hallucinations – raison pour laquelle tu pouvais plus ou moins comprendre ce qui se passait.

Sans un bruit, tu quittas ton perchoir pour tomber silencieusement dans la ruelle. Telle une plume, tes pieds se posèrent par terre avant que tu ne commences à avancer vers ta cadette. Tu finis par te placer près d’elle, ne gardant entre vous que la distance que ton bras pouvait parcourir en le tendant. Ainsi, tu t’accroupis, laissant ta longue chevelure nivéenne s’étaler sur le sol puis, tu effleuras son visage du bout des doigts – on pouvait sentir la froideur de ta peau à travers le tissu. À cet instant même, malgré le fait que tes mains étaient couvertes, tu pus voir ce qui hantait la jeune femme. Elle était jeune et, pourtant, elle avait vécu dans une époque proche de la tienne. Il n’était guère étonnant qu’elle réagisse ainsi, ce n’étaient pas des simples souvenirs… elle agissait comme un vétéran de guerre, elle avait été traumatisée, d’une certaine façon : tout comme toi, elle portait les stigmates d’un lourd passé – des blessures qui ne peuvent totalement guérir et qui peuvent encore saigner.

Quoi qu’il en soit, cette femme sut titiller ta curiosité.
Ce n’étaient pas tous les jours que tu pouvais côtoyer des personnes comme elle.

Tu ignorais si elle serait en mesure d’entendre ta voix et, pour éviter une réaction violente à ton égard – due à la surprise ou à la peur que ta tenue pouvait parfois causer –, tu optas pour user d’un de tes dons pour l’aider. De cette façon, grâce à l’empathie, tu insufflas en elle ton calme et tentas de chasser les émotions qui la torturaient. Néanmoins, pour éloigner les souvenirs qui les accompagnaient, tu ne pouvais que partager avec elle certains des tiens. Ainsi, tu retiras ton gant, essuyant ses larmes du revers de ton index avant de poser ta main sur sa joue. Tu avais choisi de partager avec elle une vision apaisante : celle de la forêt canadienne où tu t’étais réfugiée par le passé. De ce fait, le décor changea pour vous deux, vous y transportant. Dans cette vision partagée, les sons et les senteurs avaient été préservées. Les animaux de la forêt, le froufroutement des feuillages, le grincement des branches et des troncs instables, les flaques et la boue avec des feuilles mortes et de la mousse, la brise fraîche où se mélangeaient la géosmine et le pétrichor – annonçant les nouvelles pluies.

Là où on aurait cru passer une bonne heure dans cet agréable paysage, dépourvu de toute influence humaine, ce ne furent que quelques secondes – un souffle, dans la réalité. Tu retiras ta main de la joue de la blonde, faisant cesser ce souvenir. Le décor s’évanouit, étant aussitôt remplacé par celui de la ruelle où vous vous trouviez. Tu remis ton gant, la regardant ; tes prunelles avaient pris une brillante teinte dorée, à peine perceptible à travers les sombres carreaux de ton masque.

Ce que vous éprouvez est tout à fait normal, mais vous ne devriez point laisser ces émotions vous dominer. Vous êtes plus forte que cela, Mlle. Blake. soufflas-tu, à ton interlocutrice, posant tes mains sur tes genoux. Vous devez aller de l’avant, sans quoi, vous risquez de vous perdre – vous ne serez que l’ombre de vous-même, un spectre de plus errant sur les sentiers du passé. Gotham risque de vous dévorer, si vous vous montrez vulnérable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda]   A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptyLun 2 Juil - 17:10



Date :
Destination : Une allée Craseuse d'Amusement park
Équipage : Amerlyllian die Rosenberg
Détails :
kkkkkkkkkkkk


Toujours à terre Zinda ressent comme le touché de plusieurs doigts sur sa peau plus chaude qu'a la normale. Ses flashbacks faisaient monter la température sur tout son corps. Comme lorsqu'il lutte contre une infection. Sauf qu'ici une fois que le flashback serait passé, que son coeur aurait fini de s'emballer, elle serait de nouveau tiède. Et même encore assez loin de sa réalité Zinda perçue que la main est beaucoup plus froide que ce qui est naturel. Etes-ce la mort qui l'invitait à par rejoindre ?
"Je ne veux pas mourir ainsi"
Dit-elle a la fois pour elle même et la mort.
Sa vue revint peu à peu, de moins en moins brouillée. Zinda fait face à une belle goth au teint très très pale. Elle avait lu quelque article chez Zinda sur la tendance Goth, une tendance qu'elle avait alors trouvé macabre. Mais la cosplayeuse semblait avoir poussé le bouchon très loin. En plus de la belle robe noir en dentelle. En plus des bas que Dinah n'aurait pas renier. En plus d'un tissu fin et noir autour de son coup lisse et blanc. En plus de son fond de teint qui la rendait si blafarde, mais élégante. Bref en plus de tout le visuel, la jeune femme avait trouvé un moyen de rendre ses mains terriblement froide. Zinda chercha du regard une glacière au pied de la jeune femme s'en en trouver.
Zinda était loin d'être bête. Elle savait que si quelque chose ressemblait à un éléphant. Que cette choses poussait le barissement de l'éléphant. Et que cette chose te fonce dessus avec ses defense pointé sur toi, que se soit dans la savane ou autre part, alors C'est un putain d'éléphant.
Elle avait lu que peu de chose de fantastique. Mais le roman de Stocker se vendait déjà bien à son époque. Et elle avait été voir le Nosferatu de Murneau. Celle qui la regardait d'un air si étrange ne ressemble en rien à ce qu'évoquaient les deux oeuvres de fiction. Mais elle ne pu que poser la question.
"Vous être une vampire, non ? Whaaaa ! J'ai beau avoir rencontrer une femme dont le crie peu provoquer des séismes, je m'attendais pas à ce que le vampire existe vraiment."
Puis elle se tapota mécaniquement la gorge. Avant de regarder la femme mi penaud, mi mal à l'aise.
"Excusez moi, fallait que je vérifie"
Allant désormais un peu mieux, Zinda se releva avant de trébucher contre le corps de celle qui se tenait toujours à ses côtés. Son corps avait beau être froid, ça éveilla quelque chose en Zinda.
"Etes vous en train d'utiliser vos dons pour me charmer ? Non, parce que ça fonctionne."
Dit la blonde en riant d'elle-même et de la situation.
Elle se calla contre le mur et respira pour se reprendre.
"Pardon ! Pour mon attitude. J'suis pas très dans mon assiette, voyez ! Mais je vous remercie de m'avoir sortit de là."
Dit-elle avec un geste de la main pour rendre vague se qui venait d'arriver dans sa tête. A la fois un souvenir qui lui paraissait à la fois si proche et étranger. Et un autre souvenir de neige canadienne et d'un profond bien être après ... Après !..
"Oh mon dieu, mais c'est horrible. Avez-vous été traqué ! L'êtes vous encore ? Avez vous besoin d'aide ?"
Elle avait demandé sa dernière question d'un air très déterminé. Ne ressemblant plus à la femme qui s'était prostré quelques minutes plus tôt. Car elle avait sentit de la solitude et une profonde tristesse dans se souvenir Canadien. Et Zinda pensait pas qu'un monstre pourrais ressentir cela. Donc, pour elle, celle l'étrangère n'était pas un monstre. Mais un être vivant, plus ou moins. Et si elle pouvait l'aider elle n'hésiterais pas une seconde. C'est ce qui fait de Zinda, Lady Blackhawk !.
"Je me nomme Zinda Blake ou Lady Blackhawk !"
Dit elle en lui tendant la main après avoir craché dedans.
"Oh pardon, vieille habitude."
Elle nettoya sa main sur ses vêtements et la tendis de re-chef !

Revenir en haut Aller en bas
♬ Cherish the Harmony ♬
Féminin Messages : 2015
Date d'Inscription : 22/04/2018
Localisation : Çà et là, va savoir

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Proprio de l'Ephemeral Garden (Fleuristerie-Salon de thé à Otisbourg, bien côté, transformé en clinique de fortune durant Arkham City), femme un peu étrange, mais plutôt appréciée / White Siren, personnage difficile à cerner qui fait pas mal de morts.
☠ Relations conflictuelles :: ► À voir... c'est compliqué.
♣ Vos Alliés : : ► Son frère jumeau et son cousin Absolem + Benny Smiles, Toshirō Yamashita, NightLaw, Pamela Isley, Dinah L. Lance, Jason Todd, Oswald C. Cobblepot, John Constantine, Catwoman
Amerlyllian Die Rosenberg
Amerlyllian Die Rosenberg
MessageSujet: Re: A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda]   A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptySam 7 Juil - 14:04





A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan.


Dans son état second, la blonde t’avait confondue avec la Faucheuse, mais elle se montra beaucoup plus perspicace quand elle reprit ses esprits. Elle avait supposé que tu étais un vampire, terme qu’on n’employait de sitôt envers ta personne. Toutefois, l’ancienne pilote avait su réunir rapidement tous les détails qu’elle avait perçu en toi afin d’en tirer une conclusion à laquelle maintes personnes se refusaient encore de croire : tu étais une revenante, l’Enfant de la Nuit. C’était ironique qu’on peine encore à réaliser ce genre de découvertes dans un monde où les extraterrestres, les métahumains et les magiciens se sont frayés un semblant de place dans la société – tant bien que mal. La suite des réactions que ton interlocutrice eut te firent glousser et élargir ton sourire : elle avait tâté sa gorge, au cas où tu l’avais mordue, puis trébucha contre toi – son commentaire fut amusant, elle-même en riait, bien que cela devait être auto-dérisoire. Elle-même connaissait, apparemment, Black Canary – du moins, c’est la seule personne que la description t’inspira et tu pouvais encore te tromper.

Doucement, tu nias d’un petit geste de tête pour lui faire comprendre que ce n’était pas grave : tu avais parfaitement conscience de son état, tu pouvais le ressentir comme s’il était tien – pratiquement. Tu reculas d’un pas, te redressant alors. Intérieurement, même si tu l’avais aidée, tu espérais ne pas lui avoir montré plus que nécessaire. Tu avais essayé de ne pas partager le souvenir entier, mais ta cadette était une jeune femme très réceptive et, même si tu avais défait les visions, tu lui avais déjà transmis plus que tu le n’aurais souhaité. Ce souvenir datait de peu de temps après que ton cousin et toi vous soyez séparés. Le premier endroit où tu t’es rendue, après la Russie, ce fut le Canada, où tu commenças à être harcelée par cet individu dont tu ne connaissais que l’odeur et les quelque ressentis résiduels qui avaient imprégné les effets qu’il t’envoyait. Tu ne pouvais ni user ton don de voyance sur lui, par le biais des colis et lettres, ni percevoir ses intentions – raisons pour lesquelles tu avais été et étais toujours assez inquiète.

Si la blonde avait pu voir tes yeux, elle aurait constaté que tu avais baissé le regard quand elle aborda le fait que tu aies été traquée. C’était un sentiment, au début, puis une impression qui t’inspira une sorte de paranoïa. Ce quelqu’un devait être très malsain et habile pour pouvoir te suivre sans que tu ne puisses que ressentir sa présence, de temps à autre. La première lettre qui te parvint, ce fut donc dans cette même forêt canadienne et la suite des événements te fit voyager vers le nord, vers les neiges éternelles où tu te sentis plus à l’aise. Pour la première fois dans ta vie, dans cette forêt, tu t’étais sentie comme une proie et non comme un prédateur, car la situation échappait à ton contrôle. Ainsi, tu ne répondis pas directement à la justicière, la laissant se présenter puis te tendre la main ; elle y cracha comme peu de gens le faisaient, à présent. Réalisant son geste, elle l’essuya aussitôt, te la tendant, une fois de plus. Sans hésitation, tu vins serrer sa main, la couvrant tendrement avec les tiennes – c’était pour la saluer, mais, également, lui dire de ne pas s’inquiéter et la remercier silencieusement pour ses intentions.

Disons qu’il s’agit surtout d’un… admirateur particulièrement coriace, macabre et imprévisible, plutôt qu’un traqueur. expliquas-tu, avec une petite pointe d’humour. Tu n’étais pas moins sérieuse, pour autant, et on pouvait comprendre que cette personne continuait de te suivre. Je vous remercie pour votre obligeance et ne vous en faites point, Mlle. Blake ou… Lady Blackhawk. Comment préférez-vous que je m’adresse à vous ? Personnellement, on m’appelle White Siren et… j’espère que vous ne m’en voudrez point si je ne décline pas directement mon identité civile. soufflas-tu, la regardant de nouveau dans les yeux. Tu ne te méfiais pas d’elle, mais tu n’avais pas non plus une entière confiance. Lâchant sa main et lui adressant à nouveau un petit sourire, tu poursuivis : Vous, vous êtes ouverte d’esprit et bienveillante, mais tous les justiciers n’ont pas le même avis que vous à mon égard. D’autant plus, si devez être proche de ladite Black Canary, n’est-ce pas ? Qui dit Birds of Prey, parfois, dit Batman et je ne tiens pas à croiser son chemin. Ne vous méprenez point, j’ai la conscience tranquille. Nonobstant, il est préférable d’éviter certaines situations, si puis-je dire… Avec son modus operandi et bien qu'il soit très intelligent, j’ignore s’il serait capable de comprendre ou, ne serait-ce qu'accepter le fait que je dois me nourrir – d’une façon ou d’une autre.

Suite à ces mots, tu réajustas un peu ta tenue.
Tu ne regrettais pas tes actes, tu savais très bien ce que tu faisais. S’il fallait que tu chasses, longtemps auparavant, tu t’étais résolue à traquer certains criminels et les personnes nocives pour la société – avec des critères très complexes et qui différaient, parfois, d’un individu à l’autre. Tu ne tuais pas d’innocents, en général, mais il arrivait que tu abrèges les souffrances de certaines personnes – telles que les patients qui souhaitent mourir et qui savent qu’il ne leur reste pas beaucoup de temps à vivre. On voyait en toi à la fois une justicière et une criminelle, sans pouvoir te cerner complètement. Maintes personnes t’appréciaient, tandis que d’autres te craignaient ou préféraient croire que tu n’étais qu’une légende urbaine. Étais-tu une sirène farouche, un fantôme ou une incarnation de la Mort ?

Rien de tout cela.
Juste une âme errante.
Une parmi tant d'autres...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda]   A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] EmptySam 7 Juil - 16:06



Date :
Destination : Amusement Miles
Équipage : Amerlyllian Die Rosenberg
Détails : Cloture de cette partie mais à suivre.
A la guerre comme à la guerre.


« Zinda ! C’est ce que je préfère que mes amis m’appels »
Dit la blonde dans un sourire qui invitait la jeune femme de fait dans ce cercle redevenu restreint.
« J’peux vous appeler Siri ? C’est plus court. Je sais qu’il y’a des téléphones utilisant ce nom, alors c’est surement idiot. Whitty, sinon ? »
Zinda absorbait les informations données par la vampire. Elle avait donc lancé cela tel un moulin à café déversant un trop plein en attendant d’avoir de nouvelles graines.
« Oh ! Canary m’a sauvé d’une situation inconfortable. Semblerait que j’en ai oublié une partie de mon passé proche. »
Elle dit cela en tapotant du doigt le mur derrière elle, comme pour s’assurer que sons soutient était toujours présent.
Zinda avait du mal à mettre les mots sur ce nouvel état. Si elle connaissait certaines conséquences, elle en ignorait la cause. Est-ce que d’autres choses de son "elle" du passé avait disparu en même temps. Etait-elle la même femme ?
« Et je suis désolé que vous ayez assisté à ma petite crise. Parfois elle m’étreignent lorsqu’un souvenir de cette période particulière me revient. Mais ce n'est rien. »
Minimise Zinda. Puis elle quitte son mur plus assuré pour se rendre vers la jeune femme.
« Croyez-moi je connais le genre de type que vous décrivez. C’était certes peut être la grande guerre, mais ces monstres sont dangereux. Il vous connait comme vous connaissez votre poche. Et il vous utilisera malgré vous. Un conseil d’ami. Surprenez-le en premier. Changer d’habitude d’un coup. Prenez le de cours et amenez le sur votre terrain. Ou alors attendez le prête à l’affronter. Prêtes à vous affrontez-vous même s’il le faut. Ce ne sera pas facile. Mais si j'ai pu le faire, je pense sincèrement que vous pourrez aussi.»
Zinda avait un visage plus dur et déterminé en parlant puis elle redevint elle-même.
« Quant au big bad Bats je pensais qu’entre Vampire vous vous entendriez. »
Zinda n’avait pas encore rencontré le héros depuis son retour et Canary avait décidé d’être vague quant à son identité. Cela ajouté aux articles que Zinda avait pu compulser ; elle était prête, désormais, à croire que lui aussi était un vampire.
Zinda aurait aimé ne pas montrer qu’elle avait tiqué quand la jeune femme avait parlé de se nourrir. Mais ça avait été instinctif. Surtout que grâce à Nosferatu et Stolker elle avait une bonne idée de comment cela marchait. Comme son propre coup était encore intact, Zinda en conclue que White Siren avait d’autres proies. Comme elle avait parlé de conscience tranquille, Zinda imaginais qu’elle s’en prenait à des criminels. Et si Zinda avait bien compris une chose sur Gotham c’était que la ville était en guerre contre toutes sortes de criminalité. Hors Zinda savait que dans les guerres il y avait des pertes. Que parfois on tue un ennemi pas vraiment mal intentionné. Juste quelqu'un dans le mauvais camps. Mais si vous n’aviez pas tiré en premier, lui n’aurait pas hésité. Mais heureusement le plus souvent c’était la lie de l’âme humaine. Elle devait dire quelque chose pour montrait qu'elle comprenait. Mais un peu honteuse commença à s'écarter.
« Dans une guerre on se sent Inhumain parfois. Mais au moins si on ressent cela, c’est qu’on a une part d’humanité encore présente. »
Déclara-t-elle de dos en marchant vers le bout de la ruelle. Sans se retourner et en continuant d’un bon pas, elle fait le salut militaire. White Siren n’était déjà surement plus là, mais peut être qu’elle verrais se signe de respect.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda]   A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

A spring rhapsody : the Blackhawk and the white swan. [Pv Zinda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» White Swan Hotel
» Sm 2k pts "Run Run Run White Scars !"
» [A FERMER] RECHERCHE TRES VIEUX WHITE DWARF ANGLAIS
» Le répertoire de l'orchestre de la White Star Line
» Le WhiTe DAy...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Arkham City :: Amusement Miles-