Imaginez le Mythe de Gotham City




Lady Shiva

Poison Ivy

Bronze Tiger

Mr Zsasz

Ra's Al Ghul

Dollmaker

Silence

Le Ventriloque

L'Effaceur

Duela Dent

Warren White

Carmine Falcone

Catgirl

Magpie

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Batgirl

Spoiler

Talon

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan

Partagez
 

 Film "Joker" 2019

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Parrain de la Pègre
Masculin Messages : 974
Date d'Inscription : 02/08/2018
Localisation : Iceberg Lounge

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Homme d'affaires impitoyable
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Oswald C. Cobblepot
Oswald C. Cobblepot
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptyMer 20 Nov - 17:03

C'est une bonne nouvelle.


Film "Joker" 2019 - Page 3 Dg7i
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 269
Date d'Inscription : 27/09/2016

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Vengeur
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Jessica Ann Moore
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptySam 23 Nov - 11:34

Je me méfie, autant un film sur l'origine de certains méchants sans faire allusion au BAT .... OK, mais faire des suites sans qu'il n'apparaisse, question ?

Une suite du Joker, montrant l'ascension de Mr J, pendant l'enfance/adolescence de Bruce Wayne, et la manière dont il pourrait déteindre sur Gotham, je dis OK. Mais si c'est un film Joker avec un Batman, je dis méfiance et surtout quid de l'idée de sortir le film du DCU.


Film "Joker" 2019 - Page 3 4miz, Film "Joker" 2019 - Page 3 Qyqk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell yeah !
Masculin Messages : 96
Date d'Inscription : 31/01/2019
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Maître pâtisser et criminel
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Kite-Man / Chuck Brown
Kite-Man / Chuck Brown
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptyMer 27 Nov - 12:16

Un film sur Kite Man ou rien !


Élément perturbateur et inattendu de Gotham City.
J'apparais quand on ne m'attend pas.

Film "Joker" 2019 - Page 3 Kitemanhellyeah-56ac4fe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkham Asylum
Féminin Messages : 34
Date d'Inscription : 12/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Criminelle et ex-psy d'Arkham
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Harleen Quinzel
Harleen Quinzel
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptyMer 27 Nov - 15:21

Bon je suis en retard, j'ai vu le film hier.

Le film est vraiment pas mal avec une mise en scène qui claque, un Joachim brillant et une esthétique générale vraiment réussit. Mais je pense quand même le film a de gros défauts d'écriture. Je tâcherais de ne rien révéler de l'intrigue mais je pense que j'ai besoin de le partager ~

Il y a un côté assez brouillon dans la structure du film. Je comprends l'idée de ne jamais vraiment savoir ce qui s'est passé, si c'était réel ou dans sa tête. Ce qui pourrait être assez intéressant s'il n'y avait pas un événement dans le film dont on ne saisit pas tout de suite la réalité, un événement qui sert de pivot au film. Et le temps que je me rends compte que c'est vraiment arrivé, le film l'a fait passé. Sauf que moi j'ai des questions. Le film va vite malgré ses deux heures de films. Il va vite et prend une structure narrative de drame assez classique qu'on peut retrouver dans des anciens animés comme Les Malheurs de Sophie.

Je reproche un peu au film la vie trop pourri d'Arthur. Absolument tout est contre lui et ça donne un côté très ... larmoyant du coup. Arthur est-il vraiment un personnage ou une piñata ? ça parait insultant mais je m'explique. La force d'action d'Arthur est assez nulle comparé à ce que l'univers lui envoie dans la tête. Est ce qu'on voit Arthur galéré ou on le voit prendre une brique dans la tête alors même qu'il a du mal à tenir debout ? J'ai eu plus l'impression de suivre un tabassage à mort d'un homme déjà à terre, que la descente aux enfers d'un personnage. Quel est la personnalité d'Arthur ? Est ce que c'est quelqu'un de réservé ? De Joviale ? D'introverti ? D'extraverti ? Parce que j'ai surtout vu qu'il était clown et qu'il arrivait à communiquer avec les autres comme ça. Je ne dis pas ça parce que le film est mal écrit encore une fois mais parce que j'ai pas vraiment senti de personnage chez Arthur, j'ai senti énormément d'empathie pour cette homme à la vie triste. Mais pas pour Arthur Fleck. Et peut être que ça joue sur le rythme du film.

Je trouve le film assez rapide sur son personnage principal et d'un tel crescendo que la descente aux enfers d'Arthur parait un peu forcé. Le dérapage d'Arhur arrive si vite que j'ai eu du mal à y croire. Mais c'est un détail car le plus gros problème de Joker pour moi et c'est sur que le film raconte. En prenant Taxi Driver comme exemple (et vu que Scorsese a failli réaliser le film), c'est encore plus flagrant. Les torts du personnages de De Niro sont autant mis en avant que ceux de la société, ce qui est carrément moins le cas dans Joker voire pas du tout. En sachant que le monde est contre Arthur, une information qui n'est pas que dans sa tête c'est un fait. Sachant que chaque fragment de sa vie est pourri ou mensonge. Comment le blâmer ? Et ça c'est un problème. Parce que ça donne au film un message très flou.

Entendons nous, un film ne doit pas être morale. Je m'en fous complètement de suivre un protagoniste ou un antagoniste. Mais un film a un message qu'on ne peut pas ignorer parce qu'il est inscrit ou sous-entendu par son scénario et sa mise en scène. Dans Joker, toutes les personnes qui "s'opposent" à Arthur, soit physiquement, soit idéologiquement sont abjectes ou tout aussi coupable que lui. Le personnage campé De Niro, sa mère, la police, Thomas Wayne, etc... Ce qui n'aurait pas été un problème si Arthur n'était pas élevé au rang de symbole. J'ai lu des critiques qui disaient que Le Joker n'était pas glorifié dans le film, ce que je trouve complètement faux. Le Joker est érigé au rang de symbole à l'instar de V dans V pour Vendetta. Mais contrairement à ce film, les actions d'Arthur ne sont remises en question par personne ou, comme je le disais plus haut, critiqués par des personnages aussi fautifs que lui. Surtout qu'Arthur n'a aucun véritable vice, il est malade. Ce qui est très important dans notre compassion qu'on a avec le personnage, Arthur est le produit d'un échec de la société. Un échec total alors même qu'il essayait de se soigner. Ce qui donne le message que ce qu'il fait n'est pas de sa faute (ou presque pas).

Spoiler:
 

L'opposition Morale du Joker et de Batman dans The Dark Knight était ce qui rendait le film intéressant dans son discours. Parce que Le Joker était d'abord portrayé comme un méchant avant d'être montré comme un personnage qui a une logique à laquelle on peut adhérer, qu'importe ses crimes ou sa mentalité, sa logique était compréhensive. Dans Joker, Arthur n'est jamais montré comme autre chose qu'un homme malade qui crie à l'aide dans un monde qui fait la sourde oreille parce qu'il est pauvre. Jusqu'au moment, où il décide de se faire entendre lui même. Lorsqu'il décide de "s'accepter". Le film le montre ainsi : Comme une acceptation de soi, pas comme un délire psychotique. Pourquoi ? Parce qu'après autant de charge émotionnelle via 1h20 de film, voir Arthur heureux, même si ça veut dire devenir un odieux meurtrier, nous fait plaisir.

Spoiler:
 

L'humanisation d'Arthur est une chose super, j'adore Arthur dans ce film. Mais mon problème c'est que le film ne me demande jamais, moi qui regarde le film, qui je regarde vraiment. Qui suis-je en train de soutenir (volontairement ou non d'ailleurs) ? Le film ne s'arrête jamais sur ce qui se passe, pour donner de la profondeur à Arthur. Et c'est pour ça que je pense que de faire d'Arthur une icône dans cette optique là est une erreur de scénario. Pas parce que c'est mal fait mais parce qu'il donne au film un message que le réalisateur ne voulait peut être pas avoir : Le Joker a raison. J'ai revu le film pour me refaire une idée mais je pense vraiment que c'est ce que le film dit. Arthur Fleck a raison, ni plus, ni moins. Tous les meurtres qui sont effectués par celui-ci peuvent être rationnellement expliqué comme de la vengeance ou de l'auto-défense. On ne peut pas dire d'un personnage qu'il a tort de faire ce qu'il fait alors qu'il ne fait que "rendre" la monnaie de la pièce.

Autre exemple : Dans Funny Games d'Haneke, il est question de ça. De questionner le spectateur sur la violence qu'il a face à lui, de manière perverse je vous l'accorde, mais il est quand même question de ça. Dans Joker, Arthur rend justice. Arthur est un justicier dans le film. Pas comme une personne vertueuse mais personne qui s'exprime au nom des opprimés, qui les défend et qui les inspire à faire pareil. Le Joker agit au nom de la réparation d'une injustice. Quand on connait Gotham, il est déjà plus simple de prendre du recul sur lui ou sur la corruption, la pauvreté et la place des riches, etc... Parce qu'on connait l'histoire d'Harvey Dent, on connait le combat de Batman, du commissaire Gordon et de Renée Montoya. Mais sans ça, la représentation des riches par le biais de Thomas Wayne donne raison à Arthur.

Pour résumer, Joker est un bon film, un super divertissement pour lequel Joachim Phoenix va avoir un oscar. Un oscar mérité. Mais j'ai un peu de mal avec le fait que la performance de Phoenix masque des défauts de scénarios et de structure assez gros pour moi. Parce que j'aurais trouvé Joker aurait pu être un monument du genre s'il y avait eu un questionnement plus clair sur le fond du film. Parce que c'est le message ou l'intention d'un film qui porte les scènes, les situations dramatiques, les rôles de chaque personnages dans un récit.

Voilà, pavé dans vos dents heart


KA-BOOM
Life is so boring, lemme give it some explosions ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3560
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptyMer 27 Nov - 16:50

@Kite-Man / Chuck Brown a écrit:
Un film sur Kite Man ou rien !

Alors non. Non, et non. Vraiment non.

@Harleen Quinzel a écrit:
Bon je suis en retard, j'ai vu le film hier.

Rien que pour ça, tu mérites vraiment ta place à Arkham.

@Harleen Quinzel a écrit:
Le film est vraiment pas mal avec une mise en scène qui claque, un Joachim brillant et une esthétique générale vraiment réussit. Mais je pense quand même le film a de gros défauts d'écriture. Je tâcherais de ne rien révéler de l'intrigue mais je pense que j'ai besoin de le partager

C'est un peu pour ça que le forum existe, pour que l'on puisse tous en parler smile

@Harleen Quinzel a écrit:
Il y a un côté assez brouillon dans la structure du film. Je comprends l'idée de ne jamais vraiment savoir ce qui s'est passé, si c'était réel ou dans sa tête. Ce qui pourrait être assez intéressant s'il n'y avait pas un événement dans le film dont on ne saisit pas tout de suite la réalité, un événement qui sert de pivot au film. Et le temps que je me rends compte que c'est vraiment arrivé, le film l'a fait passé. Sauf que moi j'ai des questions. Le film va vite malgré ses deux heures de films. Il va vite et prend une structure narrative de drame assez classique qu'on peut retrouver dans des anciens animés comme Les Malheurs de Sophie.

L'idée première du film, ça a quand même été de montrer "une journée pourrie" pour un homme : Arthur. En l'occurence, sa maladie est à l'origine de tous ses malheurs.

@Harleen Quinzel a écrit:
Je reproche un peu au film la vie trop pourri d'Arthur. Absolument tout est contre lui et ça donne un côté très ... larmoyant du coup. Arthur est-il vraiment un personnage ou une piñata ? ça parait insultant mais je m'explique. La force d'action d'Arthur est assez nulle comparé à ce que l'univers lui envoie dans la tête. Est ce qu'on voit Arthur galéré ou on le voit prendre une brique dans la tête alors même qu'il a du mal à tenir debout ? J'ai eu plus l'impression de suivre un tabassage à mort d'un homme déjà à terre, que la descente aux enfers d'un personnage. Quel est la personnalité d'Arthur ? Est ce que c'est quelqu'un de réservé ? De Joviale ? D'introverti ? D'extraverti ? Parce que j'ai surtout vu qu'il était clown et qu'il arrivait à communiquer avec les autres comme ça. Je ne dis pas ça parce que le film est mal écrit encore une fois mais parce que j'ai pas vraiment senti de personnage chez Arthur, j'ai senti énormément d'empathie pour cette homme à la vie triste. Mais pas pour Arthur Fleck. Et peut être que ça joue sur le rythme du film.

Perso, j'ai retrouvé "Jack" de Killing Joke. J'ai eu la même empathie pour ce mec qui perd tout. Sa carrière de comique qui est à chier, sa femme et son enfant à naitre qui meurent, la tombée dans la cuve d'acide. On sait pas grand chose, mais on se prend de compassion pour un homme qui perd tout. Car le problème, c'est qu'on peut tous passer par là, et que quelque part, ça peut vraiment nous arriver. Parfois le destin est une garce, et des gens comme Jack ou Arthur ne sont pas assez forts pour se relever, et résultat : Ils se laissent bercer dans la facilité.

@Harleen Quinzel a écrit:
Je trouve le film assez rapide sur son personnage principal et d'un tel crescendo que la descente aux enfers d'Arthur parait un peu forcé. Le dérapage d'Arhur arrive si vite que j'ai eu du mal à y croire. Mais c'est un détail car le plus gros problème de Joker pour moi et c'est sur que le film raconte. En prenant Taxi Driver comme exemple (et vu que Scorsese a failli réaliser le film), c'est encore plus flagrant. Les torts du personnages de De Niro sont autant mis en avant que ceux de la société, ce qui est carrément moins le cas dans Joker voire pas du tout. En sachant que le monde est contre Arthur, une information qui n'est pas que dans sa tête c'est un fait. Sachant que chaque fragment de sa vie est pourri ou mensonge. Comment le blâmer ? Et ça c'est un problème. Parce que ça donne au film un message très flou.

Je pense que le côté flou est voulu. Le Joker n'a pas d'origines à proprement parlé. Qui ne nous dit pas que l'histoire qu'on a regardé est fausse ? Qui ne nous dit pas que tout ça était un énième roman du Joker qu'il raconte à un psy d'Arkham ? Pour moi, la fin est très intéressante. Son sourire, sa clope, son regard. On pourrait croire qu'il vient tout d'inventer, et qu'il le raconte avant de tuer la psy, puis avant de s'échapper. Je pense que cette histoire est fausse, comme les nombreuses autres qu'il raconte à l'asile.

@Harleen Quinzel a écrit:
Entendons nous, un film ne doit pas être morale. Je m'en fous complètement de suivre un protagoniste ou un antagoniste. Mais un film a un message qu'on ne peut pas ignorer parce qu'il est inscrit ou sous-entendu par son scénario et sa mise en scène. Dans Joker, toutes les personnes qui "s'opposent" à Arthur, soit physiquement, soit idéologiquement sont abjectes ou tout aussi coupable que lui. Le personnage campé De Niro, sa mère, la police, Thomas Wayne, etc... Ce qui n'aurait pas été un problème si Arthur n'était pas élevé au rang de symbole. J'ai lu des critiques qui disaient que Le Joker n'était pas glorifié dans le film, ce que je trouve complètement faux. Le Joker est érigé au rang de symbole à l'instar de V dans V pour Vendetta. Mais contrairement à ce film, les actions d'Arthur ne sont remises en question par personne ou, comme je le disais plus haut, critiqués par des personnages aussi fautifs que lui. Surtout qu'Arthur n'a aucun véritable vice, il est malade. Ce qui est très important dans notre compassion qu'on a avec le personnage, Arthur est le produit d'un échec de la société. Un échec total alors même qu'il essayait de se soigner. Ce qui donne le message que ce qu'il fait n'est pas de sa faute (ou presque pas).

Le problème soulevé c'est qu'en fait, tous les personnages sont humains. Arthur est une victime de la société dans laquelle il évolue. Sa maladie l'handicape encore plus. Et c'est ce qui fait hurler les médias qui descendent le film : Il est criant de réalisme, et il n'est pas un énième "Marvel" qu'on va voir pour la baston et les effets spéciaux. Le problème de Joker et d'Arthur, est qu'il est d'actualité, il colle au visage de notre société, et les gens qui l'ont vu peuvent s'identifier à Arthur dans la mesure où la vie n'est pas aussi agréable qu'on le dit. Que les gens dans la rue, aujourd'hui, personne ne se parle, plus personne ne se dit bonjour. Arthur a raison sur certains points, mais cela ne valide pas le fait de tuer les gens. On a l'impression qu'il fait de sa maladie, sa propre excuse, comme à chaque fois avec le Joker, pour être ce qu'il est.

@Harleen Quinzel a écrit:

L'opposition Morale du Joker et de Batman dans The Dark Knight était ce qui rendait le film intéressant dans son discours. Parce que Le Joker était d'abord portrayé comme un méchant avant d'être montré comme un personnage qui a une logique à laquelle on peut adhérer, qu'importe ses crimes ou sa mentalité, sa logique était compréhensive. Dans Joker, Arthur n'est jamais montré comme autre chose qu'un homme malade qui crie à l'aide dans un monde qui fait la sourde oreille parce qu'il est pauvre. Jusqu'au moment, où il décide de se faire entendre lui même. Lorsqu'il décide de "s'accepter". Le film le montre ainsi : Comme une acceptation de soi, pas comme un délire psychotique. Pourquoi ? Parce qu'après autant de charge émotionnelle via 1h20 de film, voir Arthur heureux, même si ça veut dire devenir un odieux meurtrier, nous fait plaisir.

On est bien d'accord. La scène de la danse était une libération pour Arthur. On sent qu'il s'épanouit dans son relâchement, et c'est ce qui le rend vraiment humain. Nous faire aimer le détester. Ou nous faire aimer son passif même s'il devient un tueur.

@Harleen Quinzel a écrit:
L'humanisation d'Arthur est une chose super, j'adore Arthur dans ce film. Mais mon problème c'est que le film ne me demande jamais, moi qui regarde le film, qui je regarde vraiment. Qui suis-je en train de soutenir (volontairement ou non d'ailleurs) ? Le film ne s'arrête jamais sur ce qui se passe, pour donner de la profondeur à Arthur. Et c'est pour ça que je pense que de faire d'Arthur une icône dans cette optique là est une erreur de scénario. Pas parce que c'est mal fait mais parce qu'il donne au film un message que le réalisateur ne voulait peut être pas avoir : Le Joker a raison. J'ai revu le film pour me refaire une idée mais je pense vraiment que c'est ce que le film dit. Arthur Fleck a raison, ni plus, ni moins. Tous les meurtres qui sont effectués par celui-ci peuvent être rationnellement expliqué comme de la vengeance ou de l'auto-défense. On ne peut pas dire d'un personnage qu'il a tort de faire ce qu'il fait alors qu'il ne fait que "rendre" la monnaie de la pièce.

Le complexe de la victime qui se défend. Et c'est ce qui énerve la plupart des détracteurs de Joker. En quelque sorte, "encourager" ce genre de films ferait de nous, des monstres parce que nous refusons de nous plier à quelque chose qui nous fait du mal. Joker passionne parce qu'il fait appel au plus profond de chacun d'entre nous. Nous rêvons tous de liberté, de vivre autrement, et Arthur est celui à qui c'est arrivé. Il est devenu un homme libre, libre de cette société. Un être considéré comme anarchique.

@Harleen Quinzel a écrit:
Pour résumer, Joker est un bon film, un super divertissement pour lequel Joachim Phoenix va avoir un oscar. Un oscar mérité. Mais j'ai un peu de mal avec le fait que la performance de Phoenix masque des défauts de scénarios et de structure assez gros pour moi. Parce que j'aurais trouvé Joker aurait pu être un monument du genre s'il y avait eu un questionnement plus clair sur le fond du film. Parce que c'est le message ou l'intention d'un film qui porte les scènes, les situations dramatiques, les rôles de chaque personnages dans un récit.

Comme dit précédemment, je pense que tout cela est voulu. Un film ne pourra jamais être parfait, mais il peut s'en approcher. Je pense que Todd Philips voulait donner une version de son Joker, avec pour écho, ce qui se passe dans le monde de nos jours.[/quote]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackgate
Masculin Messages : 61
Date d'Inscription : 18/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Criminel
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Arthur Brown / Cluemaster
Arthur Brown / Cluemaster
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptyMer 27 Nov - 16:59

Quoiqu'il arrive, si Joaquin Phoenix obtient un oscar, ce sera mérité. Quand on voit la fan base de Marvel qui réclame un oscar pour l'acteur d'Iron Man, soit disant parce qu'il a vaincu Thanos alors qu'il y'a pas grand chose dans le film, bah franchement ... C'est comme si à toi, on te donnait un oscar parce que t'as battu un boss dans un jeu vidéo, tout le monde peut le faire.

Mais Phoenix a quand même plus de profondeur que Downey Junior.


Film "Joker" 2019 - Page 3 Cluemaster2-56c6f13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 1673
Date d'Inscription : 24/12/2018
Localisation : Principalement l'East End et les antres à riches

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptyMer 27 Nov - 17:17

À vrai dire, je suis assez d'accord avec la version des faits évoquée par Batman. Tout est une forme de mensonge sur du mensonge et du mensonge. Une histoire racontée. Et cela se voit dès le début du film avec le miroir fait entre l'assistante sociale et la psy de la fin. Elles ont quand même pas mal de similitudes. Le fait de ne pas vraiment l'écouter, de lui ressortir les mêmes phrases.

Quand au fait qu'Arthur se prenne tout dans sa vie, je pense qu'aussi, il faut le prendre avec du recul. Qu'est-ce que les gens ont ressenti en voyant ça ? Est-ce qu'ils ne se sont pas dits dans un coin de leur tête "oh finalement je n'ai pas une vie si pourrie que ça", par exemple. Ou "j'ai envie de le réconforter" car il subit de plein fouet son handicap (et la société actuelle est une vraie chienne avec les handicapés).  Même si à côté, l'horreur accablant Arthur les a mis mal à l'aise. Le film fait appel, à sa manière, au comportement de chacun, dans la position du témoin. Il y a pas mal d'expériences psychologiques, d'observation des sociétés (ou même de méthodes de torture) qui mettent en exergue cette passivité que peut mettre en place l'humain face au danger dans lequel l'autre se trouve, la différence "qui fait peur", car non acceptée par la société, les moeurs.

Le film arrive vraiment à poser les bonnes questions, à soulever d'autres qui n'étaient pas forcément recherchées par Philipps, sans que cela parte dans des explosions ou des musiques épiques bousillant un grave problème, que normalement Thanos soulève bien quand il parle de sa volonté de supprimer à chaque fois la moitié de la population. On a vraiment les tripes et le cerveau en alerte.

Ce n'est pas que l'histoire d'un punching ball, c'est un reflet de la société, qu'on peut qualifier de manière péjorative de cliché. Mais un cliché dans sa définition, quand quelqu'un emploie le mot face à certains événements, n'est-ce pas là un moyen de rejeter une réalité qui n'a de cesse de revenir dans nos vies ? Et donc de cacher la vérité qui nous fait tant de mal ? hmm


Love is exorcised
Le dîner est servi. Je lèche tes lèvres, parce que j'aime leur saveur. Oh est-ce que je te gène ? As-tu peur de ce que tu appelles la folie ? Mais qui est réellement normal, et qui est réellement fou ?  •°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3560
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptyMer 27 Nov - 18:03

Voila le soucis que soulève Joker :

Il met une réalité que nous refusons de voir sous nos yeux. Il nous montre la vérité de la vie actuelle. Les castes dirigeantes, les médias qui nous disent ce qui est bien, drôle ou non. Ces tentatives pour les castes dominantes de nous rabaisser et de ne donner aucune part du gâteau.

La scène qui m'a marquée, c'est celle où Arthur va voir Thomas Wayne.
D'un côté, des émeutes, des manifestations. De l'autre, la bonne société qui va rire d'un film de Chaplin, et ironiquement, ils rient de la caste inférieure. C'est le film des "Temps modernes" quand Chaplin joue l'ouvrier qui est torturé par les nouvelles machines du patron.

Toute la salle semble rire de ce film inoffensif. Mais le mal est bien là. Les riches sont déshumanisés, et les médias conspués. Ce que nous vivons aujourd'hui.

Le paradoxe est là. Sinueux, mais incisif.
Les riches aiment rire de ceux qu'ils exploitent. Au final, cela recoupe parfaitement notre monde actuel.
Les petits souffrent, les riches s'en moquent.

C'est la scène qui m'a vraiment frappée. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 46
Date d'Inscription : 03/10/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Deacon Joseph Blackfire
Deacon Joseph Blackfire
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptyMer 27 Nov - 18:39

Le jeu des couleurs aussi est assez bien joué.
Quand on est avec Arthur, les couleurs sont grises, bleutées, déprimantes.
Quand il devient le Joker, tout devient coloré.

Belle mise en scène cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkham Asylum
Féminin Messages : 34
Date d'Inscription : 12/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Criminelle et ex-psy d'Arkham
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Harleen Quinzel
Harleen Quinzel
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptyMer 27 Nov - 18:46

Ma critique n'est pas sur ce que dénonce le film mais sur ce qu'est le film. J'ai beaucoup de mal avec la posture d'Arthur dans le film parce qu'il est la parfaite victime, ce qui légitimise ses actions plus tard. Dans The Killing Joke, Le Joker aussi est une parfaite victime mais la raison pour laquelle le monde s'écroule c'est par une machination injuste mais compréhensible. Le monde ne s'acharne pas sur le Joker, il a une très mauvaise journée. C'est là où je suis pas d'accord avec toi Batman, Arthur est loin d'avoir juste eu une "mauvaise journée". Il a une vie de merde dans un monde de merde, et ce monde de merde a décidé qu'il serait sa victime. Donc j'ai tout de suite une sorte de rejet parce que je me demande qu'est ce que me raconte le réalisateur ? Frapper sur un homme de manière aussi brutale et aussi continue a sûrement une raison... Mais je vous pose la question : En dehors de son rapport à la société, quelqu'un peut me dire qui est Arthur Fleck ? Qu'est ce qui le caractérise ?

Le personnage de De Niro est mieux caractérisé que Fleck. C'est un homme assez cynique, avec une moralité assez banale, véritable produit d'Hollywood qui transpire la bien-pensance. Il est même assez cruelle dans son utilisation d'Arthur pour faire de l'audimat mais fait passer ça pour une chance de briller.

Arthur est un homme malade qui rêve d'être humoriste, et ensuite ? Qui es-tu Arthur Fleck ? Un clown ?

Et ça que je reproche au film bien plus que son message, c'est son traitement d'Arthur. Pour moi, Arthur n'est pas un personnage, il n'est qu'une victime. Je ne ressens pas sa personnalité, je ressens sa maladie, aussi originale soit elle, n'en fait pas une personnalité. Prenons Requiem of a Dream, même dans un film teinté de noirceur et de dépression, il y a un caractère au personnage.

Spoiler:
 

Mais encore une fois, c'est ce qui m'empêche de le voir comme un grand film pas comme bon film heart


KA-BOOM
Life is so boring, lemme give it some explosions ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 3560
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
Bruce Wayne / Batman
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptyVen 29 Nov - 17:30

C'est vrai que sur ce point, on a l'impression que tout arrive du jour au lendemain pour Arthur. Vraiment le manque de chance possible et inimaginable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Mew-Mew
Féminin Messages : 1673
Date d'Inscription : 24/12/2018
Localisation : Principalement l'East End et les antres à riches

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Voleuse émérite
☠ Relations conflictuelles :: ► Harvey Dent, Oswald Cobblepot, Batman, Joker, Carmine Falcone, Ibanescu
♣ Alliés : : ► Slam Bradley, Gwendolyn Altamont, Spark,
Selina Kyle / Catwoman
Selina Kyle / Catwoman
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptyVen 29 Nov - 17:48

Hm en soi dans The Killing Joke aussi le gars a une vie de merde. C'est juste une journée qui va vraiment faire sauter le dernier levier. Même si dans le film ça semble prendre plusieurs jours, quand même.
Et que ça s'étale sur plusieurs jours est tout aussi logique. Ça aurait rendu le film encore plus critiquable de ta part si tout se passait en une journée, je pense Harley.
je parle des éléments clés ici donc si pas vu ne pas lire:
 
Et très sincèrement, c'est la triste réalité. Le nombre de collégiens, ou même d'adultes qui se permettent de cracher et battre des gens différents, handicapés ou non, est affolant. Le fait que les gens n'aident pas et continuent leur chemin, est aussi une triste réalité.
Fleck perd peu à peu cette "humanité de société" à laquelle il s'accrochait désespérément, un peu comme Jack dans Titanic, alors qu'il aurait pu décemment monter sur la planche. hap
Fleck est un peu naïf et subit cette société cynique et acide. Que toute la population subit.
Autre spoil:
 
Ensuite Fleck rêve d'être humoriste oui.
Spoil:
 
C'est en tout cas ce que je retire peu à peu du film, et en discutant avec vous, en voyant les quelques points qui ont pu paraître flous pour vous, et flous pour moi. bigsmile


Love is exorcised
Le dîner est servi. Je lèche tes lèvres, parce que j'aime leur saveur. Oh est-ce que je te gène ? As-tu peur de ce que tu appelles la folie ? Mais qui est réellement normal, et qui est réellement fou ?  •°¤ Mags.


Dernière édition par Selina Kyle / Catwoman le Ven 29 Nov - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackgate
Masculin Messages : 61
Date d'Inscription : 18/11/2019

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Criminel
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Arthur Brown / Cluemaster
Arthur Brown / Cluemaster
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptyVen 29 Nov - 17:57

Pour moi, le film est révélateur de ce qui est malade dans notre société.

- Le manque d'humanité.
- Ce besoin de l'élite à briser les plus faibles par pure cruauté.
- Le besoin de s'affranchir d'une société qui ne fait rien pour nous, et qui nous avilit.


Film "Joker" 2019 - Page 3 Cluemaster2-56c6f13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 269
Date d'Inscription : 27/09/2016

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Vengeur
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Alliés : :
Jessica Ann Moore
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 EmptyLun 9 Déc - 14:18

Arthur essaye de faire plaisir à sa mère, le centre de son monde, en voulant apporter le rire aux gens, car c'est ce qu'elle lui a demandé. Pas de chance il n'a aucun talent comique. Il ne fait rien pour lui ou de lui même. En effet il est une victime, tout comme l'était Jake dans Killing Joke.

>Mais la différence entre les deux est le fait que Jake, en devenant le Joker considère le monde comme une farce, dont il est la victime et il décide de retourner la situation.
> Dans Dark Night, le Joker se présente comme un créateur de Chaos, un révélateur de la véritable nature humaine.
> Arthur n'est maître de rien, il n'est qu'une victime, un déchet qui se laisse porter par le courant de l'eau du caniveau de sa vie. Il devient un symbole alors qu'il n'a jamais cherché cela. Même en prenant l'identité du Joker, il ne cherche pas à créer, à réveiller quoique ce soit. Il veut juste la reconnaissance qu'on ne lui a jamais donné. Il veut sortir de la scène sur une coup d'éclat. Il se rend compte qu'il y a une scène sur laquelle il obtiendra cette reconnaissance, alors qu'il est prêt à se suicider, et il décide de surfer sur le succès du personnage qu'a créé certains médias, ce justicier au masque de clown. Ce personnage qui attire la sympathie et la reconnaissance d'une partie de la société. Lui qui ne l'a jamais eu.

A moins que je ne me trompe, mais ce n'est pas la même la psy du début et celle d'Arkam ?


Film "Joker" 2019 - Page 3 4miz, Film "Joker" 2019 - Page 3 Qyqk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Film "Joker" 2019   Film "Joker" 2019 - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Film "Joker" 2019

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» [Film] - La Maladie de Sachs
» [Film] - Caramel
» [Film d'animation] Origine
» [Film] Cypher
» joker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Hors jeu :: Bat-Discussion :: DC Films & Séries-