Forum Jeu de Rôle Batman



Carpenter

Copperhead

Mad Hatter

Scarecrow

White shark

Two-Face

Ratcatcher

Kite-man

Shauna Belzer

Lynx

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Simon Hurt

Mahunter

Zatanna Zatara

Bluebird

Katana

Red Hood

Talon

The Signal

The Question

Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Renée Montoya

Crispus Allen

Jim Corrigan

Partagez | .
 

 Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 271
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement dans West Side

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
☠ Relations conflictuelles :: ►Sam (un mafieux), Gormogon, Rolland Daggett (employeur)
♣ Vos Alliés : : ► Celestia Bell, Dinah Lance (Employeur),
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   Jeu 14 Juin - 22:59

Quand enfin les rues de Gotham se s’était calmé, Eddy avait envoyé un message a Jess, enfin Red Bat.
« Hello, comme tu m’avais proposé il y a quelque temps ça te dirais que je t’offre un verre. Central Gotham, My Alibi, 19h ? »
Rien de plus, Il n’attendait pas vraiment de réponse de sa part, il savait quelle serait là.
Quel meilleur lieu que celui où ils se sont rencontrés la première fois.
Eddy avait longuement hésité sur leur lieu de rencontre la sureté du Finnigan’s, ou la neutralité et la discrétion d’un Paul’s Diner ou bien même le Black Cannary. Le My Alibi, remporta les suffrages, avec sa forme de nostalgie.
 
Eddy était sur les lieux avec 1 heure d’avance, il n’avait pris qu’une consommation, une bière insipide, il avait refusé la compagnie de plusieurs « danseuse », ce qui rendait nerveux les habitué et le personnel.
Pourtant personne ne tenta de s’approcher de lui, et aucun videur n’était venu le chercher.
Il chercha du regard s’il voyait le mystérieux Malone, mais pas d’allumette ou de lunette d’aviateur parmi les clients.
Une serveuse finit par venir vers lui.
 
-Excusez-moi, monsieur, vous êtes sûr que vous ne voulez pas prendre une boisson ou une fille. (Plus discrètement, en regardant autour d’elle) Car vous rendez nerveux tout le monde et ça risque de mal terminé.
 
La serveuse paraissait jeune, surement une nouvelle pour être aussi gentil, on sentait une léger inquiétude dans sa voix. Les autres employées affichaient un sourire froid et d’apparat.
Le vétéran lui souris.
 
-Oui, il y a pas de problème, dis-moi, qu’avait vous de non alcoolisé ?
 
La serveuse un peu gênée.
 
-Rien, monsieur, je vous conseille de changer d’établissement, vraiment monsieur.
 
Eddy la regarde d’un air empathique, la pauvre si innocente dans un lieu pareil.
 
-Je vais vous reprendre votre bière et j’insiste pour que ce soit vous qui me la serviez, et si je puis me permettre c’est plutôt vous qui devriez le quitté.
 
Si seulement Eddy pouvait faire bruler ce genre de lieu… mais pas aujourd’hui…
Pauvre fille, avant qu’elle ne parte, il lui lança.
 
-Quelle est votre nom, m’selle ?
 
-Lisa. (Sourire gêné)
 
Il y a aucun doute, le vétéran la fera sortir de ce bouge ce soir, elle peut encore être sauvé. Son léger sourire disparu presque instantanément quand un client, attrapa a pleine mains Lisa en regardant Eddy avec un sourire narquois. La jeune fille lâcha un petit cri de surprise, en tentant de garder son aplomb même si on la voyait submerger par la honte.
Eddy ce contenter de lever sa bière vide au client pervers. L’intéressé leva un sourcil, puis retourna sa discussion en gardant un œil discret sur Eddy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 231
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   Lun 18 Juin - 12:46

Lorsque mon téléphone sonna et que je vis le nom de celui qui m'appelait, je ne pus m’empêcher de ressentir un léger stress. Ceci expliqua peut être que je ne décrocha pas, laissant Eddy parler à mon répondeur. Il me fallut quelques minutes pour prendre la décision d'écouter ou pas le message. Finalement, ma mère n'avait pas élevé une lâche, je pris connaissance du message laissé. My Alibi  ? Quelle étrange idée, je ne pensais remettre les pieds dans cet établissement, surtout avec les conflits qui frappaient les différents gangs et familles mafieuses.

Le moteur de ma moto se tut lorsque je vins me garer là où je me garais lorsque j'y travaillais. Mon look était plus classique qu'à l'époque et moins sexuellement explicite. Je passa la porte d'entrée, m'immobilisa quelques secondes, avant de pénétrer dans la salle même. Mon regard se porta sur le bar, le barman n'était plus le même. Certaines filles étaient des anciennes, malgré leur jeune age, même s'il y avait des nouvelles. Par contre la clientèle n'avait pas réellement changé, même si elle s'était peut être un peu plus durcit. La famille Falcone semblait s'être renforcée, à moins que ce club était devenu, encore plus qu'il ne l'était à l'époque, le repère de crapules et autres criminels. Ma présence ne passa pas inaperçue, il fallait dire que rare était les femmes qui passaient cette porte entant que cliente. J’aperçus celui qui m'avait donné rendez-vous en ce lieu. Il se trouvait à une table, s'il n'était pas le centre d'intérêt, on pouvait sentir qu'il était la source d'une certaine tension. Je suivis le regard d'Eddy, il suivait une jeune femme, tout juste l'âge pour travailler ici. Il ne m'avait pas encore vu. Je me décida de le rejoindre, attirant encore plus l'attention sur la table d'Eddy. Sur le chemin, j'arréta une des anciennes, qui me reconnu. Je lui passa ma commande et vint m’asseoir devant Eddy ...  " Quelle idée de m'inviter ici " ... Aucune question, juste une remarque. Je posa mon regard vers la jeune femme, encore mal à l'aise avec le comportement de certains clients ... " Tu ne compte pas foutre le bordel ? " ... Une question, une manière de retarder le sujet qu'il voulait certainement abordé. Je me doutais qu'il m'avait reconnut, durant la nuit de notre rencontre nocturne sur les toits de Chinatown. Il faudrait que je pense à un système de camouflage vocal, ou éviter ceux qui me connaissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 271
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement dans West Side

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
☠ Relations conflictuelles :: ►Sam (un mafieux), Gormogon, Rolland Daggett (employeur)
♣ Vos Alliés : : ► Celestia Bell, Dinah Lance (Employeur),
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   Lun 18 Juin - 18:53

Le vétéran regarda Jess s'approcher et s'asseoir, elle ne portait pas de perruque, Eddy la voyait pour une fois dans sa vrai tenue. Elle aussi d'ailleurs, il était habillé de son blouson de cuir marron très foncé avec une veste à capuche marronnasse et un jean bleu marine usé rentrant légèrement dans des rangers.
Répondit à la seul vrai question de la jeune femme, en se rehaussant dans sa chaise.
 
- C'est une décision que l'on prendra a deux.
 
Qui sait ce que cette soirée réservait. Mais Eddy ne portait pas d'arme, le videur à vérifier.
Par où commencer... Son histoire, ses motivations. Pourquoi? Comment ? Où ? Quand? Tant de question et une seul soirée.
Etrangement Jessica paraissait mal à l'aise. Eddy se doutait que cela ne venait pas des regards qui devenaient de plus en plus insistant surtout avec la venue de la jeune femme à la table.
Il est temps de briser la glace tout deux savaient très bien pourquoi il était a cette table. Le vétéran commença dans un ton calme, en regardant rapidement autour de lui.
 
- tu rappels notre première rencontre, a cette même table. En fait, la seule fois où je t'ai réellement rencontré. Qui aurait cru que l'on bosserait ensemble et même que l'on combattrait presque ensemble.... Tu es une femme pleine de surprise.
 
La serveuse vint poser les verres et Eddy lui sourit en remercîment.
Il trinqua avec jess, qu'il n'avait presque pas quitté du regard, cherchant une quelconque réaction chez la rouquine.
 
- Alors maintenant que l'on connait quelque secret l'un de l'autre. Dit moi qui est Jessyca ann Moore?

Eddy continuait de la dévisager, sans orgueil ou mépris ni plaisir. Il la détaillait simplement comme lorsque qu'on rencontre une personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 231
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   Jeu 21 Juin - 19:36

Je commence à mieux cerné mon collègue, ce cher Eddy. Il ne cherche pas un nouveau champs de bataille, mais une cause. Il a dut s'engager par sens du devoir et maintenant il ne sait pas comment servir. Lors de la dernière nuit, il désirait seulement protéger son quartier, lors de la nuit des hiboux, il n'a pas put rester sans rien faire. Et ce soir, il voudrait sauver une âme de ce monde sordide qui l'attend. Je comprend son sens du devoir, c'est pour la même raison que je me suis engagé au sein du GCPD dès ma majorité. D'ailleurs sa question, me ramène à cela, qui suis-je. Donner une réponse à cette question n'était pas chose aisée pour moi. Je plongea le regard dans mon verre, profitant de cet instant pour trouver une réponse à donner ... " Qui je suis ? " ... J'avale une gorgée de ma commande, dégustant cette dernière ... " Pour faire simple, je suis une fille qui fais ce qu'elle doit faire " ... Réponse facile, qui peut même paraître bateau. Il pourrait même penser que j'évite sa question et de donner une réponse. Je ne suis pas du genre timide, mais cette question est bien la seule qui aurait put me poser problème. 

Mon regard se pose sur la jeune serveuse, elle va me servir pour gagner du temps. Je sais qu'Eddy s'intéresse à son sort. De plus il m'a signalé que s'il devait prendre une décision, il l'a prendrait avec moi. Mais je ne suis pas certaine de celle-ci, ni si elle lui plaira ... " que compte tu faire, au sujet d'elle ? " ... Durant ma question, je n'avais pas quitté la jeune femme du regard. Je ne savais pas les intentions d'Eddy, mais je me demandais aussi s'il avait conscience de ce que signifiait pour elle ce qui voudrait faire. Surtout si cela voulait dire faire du grabuge ici. Je n'étais pas certaine que la volonté de mon camarade, arrange la vie de la jeune serveuse. Mais avant de lui expliquer mon point de vue, j'ai besoin d'en savoir un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 271
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement dans West Side

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
☠ Relations conflictuelles :: ►Sam (un mafieux), Gormogon, Rolland Daggett (employeur)
♣ Vos Alliés : : ► Celestia Bell, Dinah Lance (Employeur),
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   Jeu 21 Juin - 23:38

-Pour faire simple, je suis une fille qui fait ce qu’elle doit faire.
 
Avec Eddy il était deux. C’est réponse ne satisfaisait pas vraiment le vétéran même si elle fut apprécier mais il devrait surement s’en contenté pour l’instant. Jessica, semblait elle-même ne pas connaitre la réponse. Eddy aurait surement répondu de la même manière, pour éviter de raconté sa vie. Cette réponse anodine, avait du sens pour le vétéran, même si elle n’était qu’un résumé. Il soupira et bu un gorgé. La bière n’avait aucun gout, du moins d’une fadeur extrême… Il se demanda même un instant si ce n’était pas autre chose que de la bière.
Eddy suivit le regard de Jessica. La serveuse était encore malmener par des clients. La pauvre. Le vétéran n’était pas vraiment triste, ou totalement révolté face aux comportes des clients… Non, c’est la serveuse qui l’intéressait, elle avait cette naïveté cette douceur de l’innocence à peine égratigné, la possibilité d’un futur, la naïveté face à ce qui l’attends… Une enfance pas encore volée… Eddy en avait déjà vu des centaines de femme violé, agressé, mutilé pour le plaisir de leur « maitre »… des femmes mais si seulement elle avait toute l’âge de porter ce terme. Il soupira. Chassa ses néfastes souvenir et écouta la question de sa collègue et lui répondit.
 
-la faire sortir et partir, pourquoi pas direction métropolis ? Après j’espère que tu me crois pas assez idiot pour foncé dans le tas et retournée tout ce bar ?
Pour l’instant, je propose de la récupérer lorsqu’elle finit son service. On lui pose deux, trois questions à propos un membre de sa famille tenue en otage quelque part on sait jamais si ils ont un quelconque moyen de pression. Ensuite je la planque le temps que tous ces fumiers s’excitent et on la fait prendre un avion a la moindre ouverture.
Après si tu as des propositions vu que tu connais la maison, vas-y.
 
Le client pervers la fait asseoir sur ses genoux et commença à lui lécher le cou. Il finit par tenter de passé ses mains partout sur elle et elle résista. Elle le gifla. Il la jetta au sol. L’insulta. le pervers se retenait de lui mettre un coup de pied. Elle se relèva, récupèra son plateau, retint ses larmes. Bien petit ne les laisse pas gagner aussi facilement. Elle retourna vers le bar vers le barman qui lui jetta un regard méprisant.
Eddy n’allait pas ce lever, s'insurgé et n’avait marqué aucune expression particulière même si le client pervers voulait que le vétéran puisse voir ces actes.
Le vétéran regarda Jessica, observant si la jeune femme se projetait dans la serveuse ou marquait la moindre crispation.
Eddy bu une nouvelle gorgé. Puis lança à Jessica.
 
-je n’imagine même pas tout ce que tu as du faire pour survivre aussi longtemps dans un tel monde. Le black Canary club doit te changer… Et puis choisir le coté de la chauve-souris après avoir vécu tout ce que tu as du vivre force le respect. Red bat.
 
Il s'imagina tout te les possibilités qu'un tel milieu pouvait entraîné comme épreuve. La dépravation, la violence... le meurtre. Oui, surement, Dans sa façon de ce battre... quelque chose de dure, une violence muselée se dégageait de Jessica. Comme un animal sauvage qui tente de retenir ces instincts. il fallait l'avouer cela l’intéressait.
Le vétéran reprit une gorger, et attendit les possibles questions de sa collègue, tout en gardant un œil sur la table du client pervers qui s’agitait de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 231
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   Lun 25 Juin - 7:34

Depuis le commencement de ce conflit entre les divers gangs, les clients avaient quelque peu changé au My Alibi. Bien sur, il y avait toujours eu quelques brutes, mais pour la plupart ils appartenaient au milieu dit traditionnel et possédaient une certaine éthique. Mais elle savait que malgré leurs airs de ne pas y toucher, ce n'était qu'un ramassis de salauds et autres crapules. Malgré tout, il était de rare de voir un client se comporter de la sorte envers l'une des filles. Si mon attitude resta neutre face à l'agression, mon regard se figea quelques instants sur le pervers, j'enregistrais son visage. Il était clair que ce dernier n'allait pas connaitre une fin de soirée aussi agréable qu'il pourrait l'imaginer.

La réponse d'Eddy, concernant la jeune fille me fit sourire, un sourire désabusé. Je n'étais pas certaine que ses conclusions étaient exactes et même si cela était le cas, que proposait-il. Une mission de sauvetage, avec libération des possibles otages. Je ne croyais pas à ces derniers, ce n'était pas le genre de la maison. Et comme il le faisait remarquer je connaissais celle-ci. Luigi et Franky étaient des salauds, mais ils n'utilisaient pas ce genre de méthode. Cette fille devait avoir choisit de travailler ici, un choix surement dicté par la nécessité. Il se pouvait qu'elle soit une connaissance d'une des filles. La plupart de celles-ci, ont  un passé similaire, le besoin de travailler, mais sans espoir de trouver mieux. Mais quoi qu'il en soit, à une époque, jamais Luigi laisserait un client se comporter de la sorte avec une de ses filles. Les mains baladeuses faisaient partit du métier, tout comme les commentaires graveleux, mais la violence cela était autre chose. Ce changement devait venir de Franky, tant que le client payé, il pouvait fermer les yeux. Il se pouvait aussi, que ce dernier ait peur du dit client. Il était vrai que Franky n'était pas le plus courageux, quand à Luigi tant qu'il pouvait éviter les ennuis ... " Avant de te lancer dans une mission de sauvetage, tu devrais connaitre la situation. Rien ne dit que ta supposition soit vraie, elle peut n'être contrainte que par sa vie dans les rues de Gotham. Luigi et Franky ne sont pas du genre à kidnapper quelqu'un pour avoir une serveuse, du plus ils en ont pas besoin. La vie dans les rues de cette ville, peut amener à faire des choix, emprunter des chemins et tous ne sont pas bons " ... Je ne savais pas si mes mots avaient un sens pour Eddy, s'il leur donnait du crédit. Mais rien ne l’empêchait de s'assurer auprès de la fille qu'il n'ait pas raison. Mais si tel était le cas, je n'étais par certaine qu'elle parlerait. Quoiqu'il en soit une idée venait de germer dans mon esprit et fit apparaître durant une fraction de seconde un sourire mauvais, annonciateur de possibles violences. Ce dernier disparut rapidement, d'un maintenant que j'avais eu l'idée, il n'avait plus raison d'être et de deux la remarque d'Eddy sur ma vie me ramena à la raison de ma présence ici.

Je finis mon verre d'une seule gorgée avant de reporter mon attention sur mon compagnon de table. Ce fut un sourire amère qui apparut alors sur mon visage ... " Il n'était pas question de survie, pas au sens que tu l'imagine. Mon passé n'a rien à voir avec celui des filles travaillant ici. Si pour la plupart leur choix était restreint, j'aurais put choisir une autre vie, un autre chemin " ... Je fis signe à une serveuse de nous remettre la même commande. Quand à son allusion à Batman et à mon identité plus si secrète, elle ne me fit pas vraiment réagir. Je savais déjà qu'il avait compris, il lui manquait juste une explication, une raison. L'image qu'il semblait se faire de moi, me paraissait faussée ... " Qu'imagine tu que j'ai traversé, pour respecter ce choix ?  Si travailler ici était un choix et non une contrainte, suivre la voie du Chevalier Noir était plus une question de survie personnelle " ... J'étais prête à lui dévoiler mon passé et la raison qui me poussait à revêtir mon costume, mais allait il apprécier cette dernière. Cette vision qu'il avait de moi, n'allait elle pas changer ... " Je vais te parler de moi, et après tu m'accompagneras, on ira rendre visite à quelqu'un " ... Le sourire qui accompagnait mes derniers mots était identique à celui qui s'était posé sur mes lèvres, lorsque j'avais regardé le pervers. Mais celui-ci ne concernait cet homme, mais quelqu'un d'autre. Eddy avait raison, on devait faire quelque chose pour cette fille, mais pas que pour elle et j'avais une idée assez précise. De plus, il désirait en apprendre un peu plus sur moi et cela lui permettra de me connaitre de manière plus intime dira t'on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 271
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement dans West Side

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
☠ Relations conflictuelles :: ►Sam (un mafieux), Gormogon, Rolland Daggett (employeur)
♣ Vos Alliés : : ► Celestia Bell, Dinah Lance (Employeur),
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   Mar 3 Juil - 22:20

Eddy écouta les paroles, de sa collègue. En effet, il avait fait le plan sur l’instant, une tactique simple et efficace. Il n’avait pas prévu à la base de sauvé la jeune fille, l’idée lui été venu en la voyant. Il reconnut son erreur et soupira, perpétuellement à triste par cette ville.
Cependant, la justicière lui avait donné les noms des tenanciers de ce lieu ce qui pouvait toujours s’avérer utile.
Cette ville qui vous pousse dans vos retranchements, à faire sortir, ce qui y a de plus mauvais… a part si vous vous dompter. Ce que tout avait d’après Eddy.
Eddy leva un sourcil quand Jessica commença à parler d’elle. Quel autre chemin ? Pourquoi ne pas les prendre aujourd’hui ou demain.
Eddy ne savais pas ce qu’elle avait traversez, et c’est bien ce qu’il voulait. Pouvait-il faire confiance à cette femme.
Eddy s’adossa correctement à sa chaise quand Jessica annonça qu’elle lui racontera tout sur sa vie. Il fronça légèrement les sourcils quand sa collègue évoqua une visite.
Contrairement à Jessica il ne recommanda aucune boisson. Il gardait un œil sur le client pervers. On ne sait jamais s’il veut un affrontement plus concret. Eddy n’était plus le même depuis sa première venue dans l’établissement.
Il revient à Jessica.
 
-Je t’écoute et puis si t’a des questions sur moi vas-y même si peut-être en connais tu plus sur moi que je n’en connais de toi, vu ton association avec l’oiseau de nuit. D'ailleurs, je voudrai bien savoir pourquoi tu porte des arme a feu, si tu suis le code de la chauve souries ? je sais que l'on peut blesser mais c'est tout de même prendre le risque de les utilisé autrement ?


Eddy ne cherchait pas a la déstabilisé, il ne jouait pas un jeu, il voulait simplement comprendre sa collègue qu'il ne connaissait que a travers 3 Incarnations bien distinctes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 231
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   Jeu 12 Juil - 22:53

Je percevais bien la tension qu'habitait Eddy. Celle-ci était différente de celle que l'on peut ressentir d'une personne inquiète ou peu sûre d'elle. Eddy était un ancien soldat qui se cherchait peut être une lutte et la jeune serveuse pourrait bien en être une, à moins qu'il n'aime pas tout simplement les clients du lieu. Quoiqu'il en soit, cette tension ne m'affectait pas, j'étais même assez détendue. Du moins autant que l'on pouvait l'être alors que l'on s’apprêtait à se livrer. Je n'étais pas du genre à m'appesantir sur mon passé, du moins à l’étaler devant autrui. Mais Eddy avait besoin de réponses et je pouvais comprendre ce dernier ... " Je descend d'une famille de flic, je crois qu'il y a toujours eu un Moore dans les forces de l'ordre de Gotham depuis que cette ville existe. J'ai moi même rejoint cette institution qu'est le GCPD, jusqu'à un accident impliquant le Joker" ... Je me tais et avale une grosse gorgée de mon verre, cette partie de ma vie, celle qui suivait cet événement, n'était pas celle dont j'étais la plus fière. Je ne peux pas cacher le malaise qui m'habite à cet instant. Je prends un peu de temps, avant de reprendre mon histoire.

Durant ces quelques secondes, je voie la jeune serveuse hésiter à s'approcher de la table du butor que surveillait Eddy. Je fais signe à la jeune femme, pour un autre verre, cela empêchera le barman de la pousser vers ces clients qu'elle voudrait éviter. Je n'attend pas qu'elle arrive à notre table pour reprendre mon récit et répondre à sa question concernant mon port d'armes à feu ... " Après avoir dut rendre mon badge, j'ai refusé l'aide de ma famille. Ma famille ne manque pas d'argent et mon père aurait bien aimé avoir sa seule fille à la maison, depuis qu'il a quitté le GCPD " ... Je passe commande pour moi et une bière pour Eddy, j'en profite pour glisser quelques conseils à la jeune serveuse, sur la manière de se débarrasser d'un client trop collant. Ces astuces ne sont pas apprise dans les écoles de restauration, ni très bien vue dans certains bars ou clubs. Mais ici, elle avait sa place et pourrait bien lui éviter de gros ennuis. Je ne lui conseillais pas se servir de la force, mais de ses charmes. La plupart des clients aimaient bien jouer avec les filles trop nerveuses. De plus se montrer un peu conciliante, pouvait lui permettre d'améliorer non seulement sa vie, mais aussi ses pourboires. Je n'étais pas certaine qu'Eddy appréciait ce que je disais à la jeune femme, mais bon chacun sa vision. Alors qu'elle repartait cherchait nos commandes, je repris là où je m'étais arrêtée ... " J'ai connu une sale période et j'ai décidé de me battre et pour ce faire j'ai écouté ma soif de violence. J'ai donc commencé une carrière de vigilante. Elle me permettait de soulager mon besoin de faire payer aux salauds tout le mal dont j'avais été témoin et sur lequel j'avais peu de poids entant qu'agent " ... Je lui cache que déjà à l'époque j'étais habité par une certaine violence, qui m'avait valut plusieurs rapports, la plupart sans suite ... " A cet époque, je me moquais de tuer ou pas mes cibles. J'ai compris que cette voix faisait de moi quelqu'un de dangereux, perdant la vision de la ligne séparant un criminel, d'un justicier " ... Je termine mon verre, alors que ma commande arrive. Je glisse discrètement, sans que le barman le voie, un joli pourboire. Le barman prend sa part sur les pourboires et souvant bien plus que nécessaire. Je sais que ce sujet est délicat pour Eddy, comme pour beaucoup d'anciens soldats. Certains, à cause de certains médias et images qu'on envoyait d'eux, vivaient mal les actes qu'ils avaient dut commettre. Prendre une vie, n'était pas quelque chose de léger et dans notre société moderne encore moins. 

Lorsqu'elle repart, je reprend mon histoire ... " En rejoignant l'oiseau de nuit, comme tu l'appel, j'essaie de suivre une voix qui m'évitera de me perdre. Quand à mes pistolets, leurs munitions sont non létales, mes cibles tombent dans l'inconscience " ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 271
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement dans West Side

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
☠ Relations conflictuelles :: ►Sam (un mafieux), Gormogon, Rolland Daggett (employeur)
♣ Vos Alliés : : ► Celestia Bell, Dinah Lance (Employeur),
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   Mar 17 Juil - 15:17

Une famille de flic qui l’aurait cru, avec toute cette couleur rouge on n’aurait pas dit que le bleu fut une couleur qui lui tenait à cœur.
Un incident avec le joker ? Eddy avait fini par comprendre que ce clown était un habitué des faits divers de Gotham, voir le principal acteur de ceux-ci.
Eddy apprécia que la jeune femme lui laisse découvrir un peu qui elle était, ce doutant qu’elle n’avait pas l’habitude de le faire. Il comprit d’autant plus cela avec ce petit silence dans son histoire.
Il apprécia de plus le geste de Jess pour la serveuse, la remerciant en acquiesçant.
Avec la suite de son histoire où elle évoqua son passé de vigilante violent, Eddy ajouta avec du cynisme inattendu.
 
-Tu aurais dû essayer l’armé on te payer pour tuer les salauds…
 
Lorsqu’elle termina son verre, il ajouta avec un ton montrant légèrement son irritation face à la suite de son histoire.
 
-Tu pense que je suis dangereux ?... Que je me fous d’appuyer sur la gâchette ?... Je suis un criminel, une menace pour toi ? J’ai choisi de donné ma vie a une nation, et d’accepter le sacrifice d’en prendre en contrepartie… Je protège et je sers. Cette ville m’a rappelé que les veilles habitude on la vie dure. J’ai repris du « service » ne serait-ce pour me protéger moi et mes proches. Mais ce que je fais ici je ne le fait pas par plaisir, ou par vengeance… ou rancœur.


Elle ne pouvait peut être pas comprendre, elle n'avait été qu'une simple flic. 
Il donna aussi un pourboire qu’il glissa aussi discrètement que Jess. Il entama sa nouvelle boisson en écoutant la jeune femme.
Il reprit la parole après que Jess est terminée.
 
-Je comprends, et original les balles non létal. Malgré, ce qu’a pu dire Dinah au bar l’autre fois, je ne comprends pas vraiment votre lutte. Vous en avez pas marre de toujours courir après ces criminels. Un rentre dans la prison durant que d’autre s’enfuit. Parfois, il faut s’avoir s’arrété et posé une limite au criminel. Aujourd’hui, et surtout ici, la prison ne fais plus peur… (Prends une gorgé) Il cherche tous à être des caïds, c’est l’escalade de la violence... Vos héros augmentent de puissance mais les criminels font de même et ce qui en pâtisse c’est nous les habitants, ceux qui se retrouvent entre deux feux, beaucoup ne savant pas se défendre contrairement à moi… Enfin bon, je dis cela mais tu dois déjà le savoir, tu es là depuis plus longtemps que moi….
 
Eddy reprend une gorgée, c’était futile, cette ville a toujours dû être comme ça. C’était pour ça que Jess été devenu ce qu’elle était après tout.
Eddy était un peu gêner, de faire là moral à un Gothamite.
Cette cité était un terrain de guerre, pas une ville…
C’était sûr que Gotham n’avait pas de superman, un extraterrestre qui surpassait tous ces ennemis, même Luthor, le seul homme qui tentait de l’égaler.
Cela lui rappelait un programme de super soldat auquel il aurait pu participer, s’il n’avait pas été recalé à cause de son dossier, le réorientant vers les forces spéciales de répression des méta-humains.
Il reprit une gorgé, la bière était plus fraiche que la première, un peu moins désagréable. C’était surement son tour, de parler de lui. Une chose qu’il n’appréciait pas vraiment. Il allait faire rapide.
 
-Bon, c’est à mon tour j’imagine. J’ai eu une vie simple et normale. Je me suis devenu soldat, j’ai fait partie d’unité spécial. J’ai eu une grosse mésaventure ce qui a fait que l’on a préféré me donner des vacances puis un certains Alexander Luthor a voulu monté une unité pour lutté contre les débordements des méta-humain à Metropolis. Il piocha dans les vétérans aillant fait partie de force spécial. Après un incident, on m’a gentiment dit que j’avais plus grand-chose à faire avec eux et je me suis retrouver ici. Sans rien. En espérant redémarrer une nouvelle vie. (Léger rire) et comme tu vois, j’ai réussi.
 
Malgré la distance des événements, Eddy senti un pique de l’amertume et de tristesse passé en son esprit. Il se repensa à sa pathétique nuit sur le toit en face de Lexcorps… Et a d’autre moment antérieur… bien plus triste. Il posa discrètement sa mains sur la jambe dont une bonne partie été devenu artificiel.
Il se rappela aussi des autres hommes que Luthor avait recruté pour son projet pas tous aussi saint d’esprit ou fiable, et d’un certains John Corben avec qui il avait passé les tests d’aptitude, un sacré caractère mais un vrai soldat de la veille école…
Il prit une grande gorgé, de sa bière. Il jeta en même temps un regard au client récalcitrant qui semblait ne plus faire attention à lui, préférant ricaner avec ses collègues.
Il revient à Jessica.
 
-Parle-moi un peu de notre prochaine destination ? On aura le temps de discuté sur le trajet si tu as des questions sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 231
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   Lun 23 Juil - 12:44

Cela faisait du bien de parler à une personne qui ne vous jugera pas. Cela faisait un moment que je ne m'étais pas autant livrée. Tout en lui racontant, en partie, mon histoire, j'observais ses réactions. Dans l'ensemble, on semblait pouvoir se comprendre, mais une fois de plus cela ne dura pas. A première vue il devait avoir un soucis avec son passé de militaire, ou alors avec sa deuxième vie entant que membre d'une telle unité. Je n'avais pas conscience de l’existence d'une unité spécialisé dans les méta-humains. Mais cela me semblait logique, lorsqu'un extra-terrestre invulnérable devient le quotidien de certains. Mais je devais éclaircir un point précis, car je n'aimais pas être mal comprise, surtout par une personne que j'appréciais ... " Je n'ai jamais dit que tu étais dangereux. Je sais bien que tu n'as rien à voir avec le fous qui hante cette ville " ... Je sentais vraiment qu'il pensait que je ne pouvais pas le comprendre. Surement car je n'avais pas son expérience, son vécut entant que militaire. Il était facile de juger, lorsque l'on ne connait pas une situation. Le GCPD était en guerre, plus d'une fois Gotham s'était transformée en zone de guerre et les flics s'étaient retrouvés en première ligne sans formations, ni la liberté qu'à un soldat en tant que guerre. Avait-il déjà dut gérer une ville sous l'emprise de la peur, suite au plan d'un fou. Avait-il dut faire face à des gamins sous l'effets d'un conditionnement ou de drogues, prêt à tuer leurs parents et tout ceux qu'ils croisaient. Entant que soldat, il avait le droit de tuer l'ennemi, mais en tant que simple flic se droit nous était interdit. Il croyait être le seul à avoir vu des horreurs, il ne connaissait rien de Gotham. Bien sûr, nous avons Batman et ses alliés, heureusement qu'il était là dans ces moments. Mais je n'avais pas envie de lui faire la leçon, comparer nos expériences. Mais un jour, malheureusement il risque d'y faire face et de constater qu'il a retrouvé ici des champs de batailles moins nets et clairs que ceux d'une guerre conventionnelle. 

Il en vient à aborder un autre sujet, je comprend que cela l'intrigue et je partage cette vision. Oh oui, le découragement m'a gagner et ce plus d'une fois. Mais si on le fait pas qui le fera ? Le gouvernement ? Le maire, souvent aussi corrompu que les sois disant puissants de cette ville ? Quand à la montée de la violence, du faite de la présence des justiciers, voila un débat mouvant ... " La frustration de voir un criminel ressortir suite à une erreur, à la corruption du système, est présente. Mais on ne peut pas abandonner pour autant. Tu n'as pas totalement tord, la prison fait moins peur, c'est pour cela que Batman existe, il insuffle la peur, même aux caïds. Bien sûr, certains ne le craignent pas, comme le Joker, mais le système est tellement pourrit, les simples flics ont tellement peu de moyens pour lutter contre ce genre de criminel que sans Batman, la situation serait bien pire " ... j'avale une gorgée de mon verre. Je comprend son point de vue, sa question. Combien de fois, l'ais- je entendu et ce dans la bouche de certains. Encore une fois, il parle de quelque chose qu'il ne comprend pas, qu'il ne connait pas ... " D'après toi que devrait on faire, abandonner, tu crois que sans Batman, les criminels disparaîtront ou deviendront plus gentils, moins violents. On n'a pas la chance d'avoir un semi dieu comme protecteur, qui peut neutraliser toutes menaces avant de prendre son petit déjeuner. Sans Batman et ses alliés, les dommages seraient plus lourds. Tes petits caïds savent que s'ils vont trop loin, alors finit leurs affaires, car il les surveille et les frappera sans merci " ... Il peut penser que je ne suis pas objective, vu que je fais partie de tout cela. Il n'aurait surement pas tord, sans parler du fait que j'étais et suis, d'une certaine manière, une fan de Batman et ce depuis mon plus jeune age. Mais encore une fois, il ne connait pas Gotham et parle comme la plupart de ceux qui n'ont pas plongé dans ces méandres et son obscurité.

J'avale la dernière gorgée de mon verre, alcool et sujets intimes font rarement bon ménage. Je me cale au fond de mon siège, prenant un peu de recul. Je sens au fond de moi, ce besoin de violence. Non pas qu'Eddy en soit responsable ou la cible, mais cela à toujours été ainsi et mon passage à Arkam n'a rien arrangé, au contraire. sa dernière remarque fait apparaître un sourire sur mon visage ... " on ne va pas aller loin, juste nous assurer d'un petit quelque chose, qui te tient à cœur " ... Je me lève, sans regarder s'il me suit et me dirige vers l'arrière, par la porte des artistes, si on peut dire. Personne ne fait attention à nous, Gisèle est sûr scène. En haut de l'escalier se trouve, notre destination et avec un peu de chance une réponse à ce que je sais attendre derrière mon regard. Alors que je monte, je croise une vieille connaissance Melanie, dit Milady ... " Jess, je ne savais pas que tu étais revenue, j'en connais qui vont être ravi " ... On se claque deux bises rapides, cela n'a jamais été la franche amitiés entre nous, mais ce n'est pas une méchante fille. Je ne lui répond rien et continue ma route, Eddy doit se poser des questions à moins qu'il n'ai compris. De toute façon, il aura rapidement sa réponse. 

Arrivée à l'étage, je me dirige vers une porte bien précise, devant laquelle se trouve un nouveau. Tant mieux, je peux visualiser ce qui va arriver et je préfère avoir à faire à un inconnu. Ce dernier me regarde, puis tourne son regard vers Eddy qui a dut me suivre ... " Tu te trompe de porte ma jolie " ... Un sourire, puis  j'écrase son service trois pièce ... " Les patrons sont là, c'est eux que je viens voir " ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 271
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement dans West Side

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
☠ Relations conflictuelles :: ►Sam (un mafieux), Gormogon, Rolland Daggett (employeur)
♣ Vos Alliés : : ► Celestia Bell, Dinah Lance (Employeur),
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   Dim 19 Aoû - 22:18

Elle n’avait pas tout à fait compris le sens de la question du vétéran. Ce n’était la question d’abandonner mais de lutter plus durement… La mort fera toujours peur et bien plus peur que la prison.
Mais si ils avaient peur de Batman plus que la prison pourquoi pas, c’était le croquemitaine de cette cité.
Lorsque sa collègue se leva, il la suivit en posant quelque billet pour régler sa commande.
Eddy la suivit, donnant de petit regard discret aux alentour, mais personne semblait les remarquer, surement croyaient-ils qu’Eddy n’est qu’un client qui va prendre du bon temps.
Le vétéran monta les escaliers et se contenta d’un petit signe de tête pour saluer la jeune femme que croisa jess.
Allaient-ils rencontrer les patrons ou des habitués ? Quelques mètres les séparaient de la réponse.
La soirée semblait ne faire que commencer.
Un garde veille à la porte. Eddy regarde Jess, pour comprendre comment risque de se passer la suite d’événement. Il se prépara au cas où a un affrontement.
Le vétéran eu sa réponse quelque seconde après. En voyant, le mafieux s’écrouler à genoux, se tenant les parties.
Il avait presque mal pour lui.
 
- Je ne savais pas que tu étais aussi convaincante, Jess. Bon j’imagine que c’est pas là, je pense.
 
Eddy appuya sur la poignée, et poussa la porte faisant signe a Jess de rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 231
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   Ven 24 Aoû - 21:52

Lorsqu'Eddy m'ouvre la porte, je le remercie d'un joli sourire et pénètre dans cette pièce que je connais bien. Cela faisait un moment que je n'y étais pas monté, mais rien n'avait changé, toujours la même décoration rappelant le goût plus que douteux des deux frangins. Ils étaient là, l'un derrière le bureau en train de compter la recette et l'autre assis sur le canapé. Ils étaient en train de discuter lorsqu'Eddy et moi entrâmes ... " Mitch, je t'ai déjà dit ... Ho ! miss Moore " ... Je perçois la moquerie derrière ce miss Moore, Franky n'a jamais caché ce qu'il pensait de moi. Il me préférerait sur le dos ou à genoux, Luigi faillit renverser son verre de surprise. Des deux, s'était Franky le véritable patron, Luigi étant plus le côté social de leur duo ... " Tu reviens pour du travail, après m'avoir planté comme tu l'as fait ? C'est ton agent ? " ... Franky lance un clin d'oeil accompagné d'un sourire appuyé vers son frère, qui n'y répond pas. Luigi était aussi celui qui avait le plus d’intelligence. Il savait que je n'étais pas revenu pour quémander quoi que ce soit. Il était aussi celui qui me connaissait le plus, du moins cette facette de ma personnalité qui était la plus sombre. Et ce qu'il voyait dans mon regard et dans le sourire que j'offrais aux réponses de son frère, l'informait que je n'étais pas là pour faire plaisir à son frère. J'ignore Luigi et me dirige vers Franky et contourne son bureau. 
Je vois bien qu'il ne comprend pas, il a assez d'expérience pour savoir qu'il y a du danger à cet instant. Il essaye de se lever, mais l'expression de mon regard arrête son mouvement ... " Que veux tu Moore ? " ... Le ton de sa voix est neutre, presque froide, il revient la brute qu'il a toujours été. Mais il n'a jamais connu la violence de la rue, il n'est pas ce genre de truand. Il a obtenu son rang, son poste par son nom ... " Depuis quand tu engage des gamines " ... " Que veux tu, je suis quelqu'un de généreux " ... " Ecoute, Franky, si tu ne protège pas les filles, tu risque d'avoir des ennuis " ... 
Luigi qui n'avait pas bronché, regarde la situation, se demandant le rôle que pouvait avoir Eddy. Quoiqu'il en soit il décide d'intervenir dans l'échange ... " Ecoute Jessy, aucunes des filles qui travaillent ici sont maltraitée ou contraintes. Je dirais aux gars de garder un oeil sur certains clients. Mais avec ce qui se passe en ville, l'ambiance n'est plus la même " ... Quand je vous disais que Luigi était le plus intelligent. Je sais qu'il a raison, du moins en partie et que mes mots ne pèsent pas si lourd que cela, du moins sous cette identité. Les questions d'Eddy sont toujours présentes dans mon esprit. Jusqu'où serais-je prêt à aller pour la sécurité des filles qui travaillaient ici. Lorsque je travaillais avec elles, je les voyais comme des membres de ma famille. Mais était ce encore le cas, en ce jour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 271
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement dans West Side

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
☠ Relations conflictuelles :: ►Sam (un mafieux), Gormogon, Rolland Daggett (employeur)
♣ Vos Alliés : : ► Celestia Bell, Dinah Lance (Employeur),
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   Sam 29 Sep - 0:16

Eddy laissa la jeune femme passer devant et se contenta de se poster derrière elle.
La mafia… il ne pouvait pas supporter ces hommes, arrogant et pensant pouvoir contrôler le monde par le crime ou leur nom.
Il fut étonné que Jessy soit encline à la discussion, avec eux. Mais peu importe.
Il se contentait de sarcasme et faisait tout pour se débarrasser de sa collègue rapidement et sans casse.
Eddy décida de faire un pas, pour dépasser Jessica et faire face aux deux rigolos…
 
-C’est pas qu’une question d’ambiance…
 
Il ne put pas finir sa phrase, qu’un fracas de verre se fit entendre vers l’extérieur et un cri strident, puis à nouveau du vacarme.
Tout le monde temps l’oreille et puis quelque minute plus tard la jeune serveuse arrive la joue rouge et se tenant le ventre.
Ce soir les clients ne sont  vraiment pas calmes.
Elle s’adresse d’une petite voix au gérant.
 
-désolé, messieurs, est-ce que je peux prendre ma pause.
 
Le vétéran se tendit, il n’avait qu’une envie recadrer assez fort la personne qui avait agressé la jeune femme pour qu’il ne puisse jamais recommencer.
Il se retenait de suivre la jeune fille et la laissa sortir de la pièce.
C’est au tour du barman du My Alibi de rentre dans le bureau.
 
-Désolé, mais il a recommencé… on fait quoi, patron ? J’ai peur qui si on le vire on perde la moitié de nos client et du chiffre d’affaire.
 
La guerre des gangs a bien diminué les profits des commerce et augmenter les problèmes mais qui aurait pu penser que cela puisse autant dégénérer dans l’office des Falcone. Après c’est normal un nid d’ordure ce bar risque d’explosé en période de crise.
Eddy fixa les deux patrons, peu importait leur réponse, le client récalcitrant allait avoir affaire au vétéran très rapidement.
Il laissa jess décider de la suite imminente des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut qu'on parle... (Pv Jessica Ann Moore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il Faut Qu''On Parle de Kevin - Lionel Shriver
» Il faut en parler sérieusement parce que ça me gave !
» Lionel Shriver
» [Shriver, Lionel] Il faut qu'on parle de Kevin
» Octobre 2014-Il faut qu'on parle de Kevin-critiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Coventry :: My Alibi-