Forum Jeu de Rôle Batman



Carpenter

Copperhead

Mad Hatter

Scarecrow

White shark

Two-Face

Ratcatcher

Kite-man

Lynx

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Simon Hurt

Mahunter


Bluebird

Katana

Red Hood

Talon

The Signal

The Question

Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Renée Montoya

Crispus Allen

Jim Corrigan

Partagez | .
 

 Under a Killing Moon (ft. Mable Sotley/Hentaille)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blackgate
Masculin Messages : 49
Date d'Inscription : 29/05/2018
Localisation : Burnley

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Tommy Monaghan
MessageSujet: Under a Killing Moon (ft. Mable Sotley/Hentaille)   Jeu 14 Juin - 19:28

Le soleil se reflète derrière la tour, ce qui m'aurait empêché d'y voir grand chose si la nature ne m'avais pas donné le don incroyable de porter des lunettes noires en permanence. J'y voit pas mal d'étages, et une grande horloge gothique tout en haut. Sur son toit, on peut observer le haut d'une sorte de vitrail en triangle, mais je ne vois pas grand chose d'autre de mon point de vue. Une bien jolie œuvre architecturale on peut dire. Ce qui m'intéresse le plus en ce moment, la porte d'entrée, semble fermée avec un cadenas.


Je suis venu faire un peu de repérage en début d'après midi. En effet, j'ai été engagé pour tuer un quelconque mafieux qui aurait trahi quelqu'un, mérite de mourir et bla bla. Il va venir ici ce soir pour faire un deal avec une famille concurrente pour être protégé. La routine, en somme. Même si le lieu de rendez vous me semble bizarrement inhabituel. Une horloge géante, vraiment ? Un lieu historique en plein milieu de Gotham ? Le type veut faire un peu de tourisme avant de se prendre une balle dans la tête ou quoi ?


Ce qui me gêne le plus, cependant, c'est la présence de vitraux un peu partout. Cela n'assure pas une utilisation optimale pour tirer avec un sniper, même si j'essaie de voir à travers les murs : trop de variantes à gérer. Ce sera plus simple d'y aller directement et dessouder le type avant qu'il n'entre dans la tour. Je vais donc rester sur mon toit pour repérer les alentours et attendre que ma victime n'arrive. Mais pas maintenant ; dans un petit moment : le temps d'aller chercher un truc à bouffer. Je retourne dans la rue visiter un petit magasin que j'avais repéré en arrivant. En entendant le tintement de la porte, le vendeur se retourne vers moi. Nos regard se croisent. D'un air pensif, il me fixe comme si il attendais que je sorte un flingue pour le braquer. Je lui souris et me tourne vers un rayon pour regarder un peu ce qu'il y a de disponible. Je choppe un paquet de chips, un soda et un sandwich, que je pose rapidement sur le comptoir. Il continue à ne rien dire tandis qu'il met mes articles dans un sac. Je rompt le silence.


« Désolé de poser cette question, mais il y a un truc qui vous préoccupe ? » Il semble sortir de sa léthargie. « Je...Heu...Non... » Il ment, évidemment. « Pas mal de types louches, ces derniers temps, c'est ça ? » je fais référence à l'accueil chaleureux dont il m'a fait preuve. Il hésite. « Excusez moi, ces derniers jours on été éprouvants... » il se confie, changeant complètement et subitement de ton « des gens bizarres se sont installés dans le voisinage ces derniers jours, et ils ont fait fuir tous les passants... Je n'ai plus aucun client à part eux, et ils se servent sans payer... » Je le regarde avec compassion. Il semble se délivrer d'un poids et ne réfléchis pas au fait que je pourrais très bien faire parti de ces « gens bizarres ». Je sors un billet de 50$ et lui pose sur le comptoir. « gardez la monnaie » je lui dit, en m'éloignant. En atteignant la porte, je me retourne et lui dit « vous en faites pas, ces gens là seront bientôt de l'histoire ancienne ! » avec un petit sourire.


Une fois retourne sur mon toit, je continue à observer les alentours pendant un petit moment. A la nuit tombée, des voitures arrivent lentement et se garent devant. Les lieux sont clairs, parfaitement illuminés par une pleine lune. Ils ont pas choisis leur meilleur moment, je me dit, avant de poser mon fusil sniper sur le rebord. Je met mon œil dans la lunette et cherche ma cible en scrutant les portières qui s'ouvrent. Tout à coup, du coin de l’œil, je voit une ombre qui se déplace plus vite que les autres. Sans la lumière de la lune, je ne l'aurais jamais vue... Je détourne ma visée vers elle, et entraperçoit une fille en combinaison rougeâtre qui entre dans le bâtiment. Bizarre, sûr, mais c'est pas mon problème. Mon problème, par contre, c'est que ma cible à profité de mes quelques secondes inattentions pour rentrer dans la tour : je vois son profil s'insérer rapidement dans le cadran de porte et celle ci se fermer lourdement. Un des hommes de main remet le cadenas et attend devant.

Je pose mon fusil, jette une bâche dessus et m'apprête à descendre pour y aller directement. Comme d'habitude, une merde arrive et je dois improviser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackgate
Féminin Messages : 13
Date d'Inscription : 01/06/2018
Localisation : Pas besoin de me chercher, c'est moi qui te trouveras...
avatar
Mable Stoley/Hentaille
MessageSujet: Re: Under a Killing Moon (ft. Mable Sotley/Hentaille)   Dim 17 Juin - 21:16

ft.
NOM
Prénom
Titre

Non loin de mon lieu de mission, je traînais songeusement entre les vitrines brillantes et poussiéreuses d'un petite antiquité. Une partie de mon cerveau se répétait soigneusement le plan que j'allais froidement exécuter ce soir, tandis qu'une plus petite partie se laissait entraîner par des divagations futiles et quelconques... Il y a quelques jour, un des mafieux chinois avait toqué chez moi pour me demander si je pouvait tuer pour lui... Et à mon air d'innocente étudiante ne comprenant pas, il m'a simplement répondu avec un sourire, "J'ai assez vu là mort pour la reconnaître dans les yeux de quelqu'un...". Troublant... 
-C'est une réplique, mais contrairement à celles que vous trouverais ailleurs, celle-ci est parfaitement fonctionnelle...
Je sursautais en voyant le petit vieillard qui tenait la boutique me pointer la dague que je fixais quelques secondes sans trop même m'en rendre compte...
-Vous pouvez m'en dire plus sur cet objet...?
-C'est une réplique exacte d'une dague-pistolet à silex du XVIème siècle français. Il faut beaucoup de minutie pour la recharger, il n'y a qu'un coup. De nombreuse réplique on été faites, juste pour la décoration, le manche est en bois de chêne et les gravures sont plutot détaillé. Il est déjà chargé, c'est une grosse détonation, mais efficace seulement à bout portant, c'est pour cela que l'arme était peu courante à l'époque...
Ebahit, je regardais l'arme, c'était véritablement fascinant... Tellement que malgrès moi, je dis doucement:
-Combien...?
Très vite, je sortais de la boutique, achat à la ceinture, sans un mot...



Voir le modèle ici



Malgrès l'heure (la nuit était tombée depuis un petit moment), il faisait bon. J'avais fais quelques visites de la tour d'horloge, habillée en étudiante, un peu plus tôt dans le semaine. 2 pour le repérage, histoire de trouver une planque convainquante, et une dernière pour le plaisir de l'architecture gothique et la mécanique complexe de l'horlogerie. 

L'endroit étant terriblement inspiré des églises, de nombreuses petites alcôves étaient  situés en haut de la salle de l'horloge, endroit normalement innaccessible, sauf si vous aviez un fit d'escalade et surtout, pas de vertiges des hauteurs... Je frottais de la magnésie sur mes mains gantés, me préparant J'avais à peine 5 minutes avant que les gens entrent et que la réunion se fasse... Telle un écureuil enragé, je me jetais sur l'immense roue cranté pour escalader le mécanisme, calculant chacun de mes mouvements pour ne pas finir écrasé sous d'immenses pièce de métal.

Très vite, je finis par arriver dans mon alcove, on n'y voyait rien, j'étais sûre de ne pas être vue. Surtout que je n'avais qu'à me glisser derrière derrière la large colonne pour être totalement inapercue... 
A ma ceinture, tout mon arsenal, bombe fumigène, mon cutter si précieux, et surtout, mon nouvel achat... Alors que je me préparais intérieurement, la porte s'ouvrait et que de nombreux bruit de pas se faisait entendre, je me préparais rapidement à l'action...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackgate
Masculin Messages : 49
Date d'Inscription : 29/05/2018
Localisation : Burnley

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
☠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Tommy Monaghan
MessageSujet: Re: Under a Killing Moon (ft. Mable Sotley/Hentaille)   Ven 6 Juil - 2:10

(désolé pour le retard)


Je jette mon imper sur le côté et enfile un vieux sweat troué à capuche. Je met un de mes flingues dans la poche avant, silencieux vissé sur le canon, et descend lentement, cherchant un point pour contourner le lieu.


Pas d'hommes armés aux alentours, mais pas d'entrée alternative, non plus. Pas de porte de service, d'entrée dérobée, ou même de vitre à péter discrètement. Je pourrais passer en faisant exploser un des vitraux, mais ça ne m'assurerait pas de victoire en amont, enlevant totalement l'effet de surprise.


Je décide de jouer la comédie, et de faire mine de débouler d'une rue, saoul. Le mafieux resté en arrière ne me décroche pas un regard en premier lieu, puis se retourne et me fais signe de dégager. Je continue à avancer. Il me lance une réplique pour m'indiquer de partir avant que ça se gâte pour moi, mais je fais mine de ne rien comprendre et de m'avancer pour essayer de mieux entendre. Quand il met sa main dans son costard pour sortir son arme, je lui tire dessus au travers de mon vêtement. Il tombe, mortellement touché.


Je fouille son corps et trouve la clef du cadenas ainsi qu'une clef de voiture. Je prends les deux. Pas le temps de tester à quel véhicule elle correspond, je dois profiter du fait qu'ils sont sans doute encore aux préparatifs. J'ouvre la porte tout en m'écartant de l'encadrement pour ne pas être trop visible. Quand j’entends quelques bruits de pas étouffés et des voix, je décroche une grenade flash, l'actionne et la laisse glisser à l'intérieur. La lumière éblouis la pièce et ressort de mon côté, c'est le moment.


M'insérant rapidement dans le bâtiment, je voit deux types hagards se grattants les yeux et marchants sans aucune direction précise. Le flingue à la main, ils ne se sont même pas rendus compte que je suis entré.


« Jetez vos flingues et tirez vous, sinon je vous bute  » je dis, leur laissant le choix pas trop con pour eux. J'ai aucun intérêt à tuer des hommes de main. «  Mais t'es qui bor...» «  , Dès que votre vue revient, je tire à vue.  Dans tous les cas tout le monde va crever ici. Faites le bon choix. Vous avez cinq secondes.  » Ils se figent, puis laissent tomber leur armes. «  Bon choix. Maintenant marchez tout droit.  » Quand l'un d'eux s'avance, je l’assomme d'un coup de crosse dans la nuque. L'autre entend le bruit sourd, panique et se baisse pour rechercher son pistolet au sol  : je cours vers lui, lui met un coup de genou dans la tête qui le fait tomber à la renverse.


Je prends leur corps et, sans lâcher le flingue de ma main, les bazarde rapidement en dehors de la pièce, puis je replace le cadenas comme je peux et verrouille la porte. Maintenant, il faut trouver un moyen de monter en haut de la tour... J'ai récupéré une des vestes de costard des types, j'enlève mon sweat et la met par dessus  : c'est déjà plus confortable pour les holsters. Je scrute un peu la pièce et pas loin des escaliers repère un ascenseur. Je l'appelle et rentre dedans. Normalement, ils devraient prendre rendez vous tout en haut  : j'appuie donc sur le bouton du dernier étage et attend gentiment qu'il arrive tout en haut, en espérant que personne ne le stoppe sur le chemin. Ça n'arrive pas.


J'arrive à l'étage quand j’entends une porte s'ouvrir : je suis arrivé juste avant eux. Je cours derrière un pilier pour me cacher sans trop regarder où je vais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Under a Killing Moon (ft. Mable Sotley/Hentaille)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Under a Killing Moon (ft. Mable Sotley/Hentaille)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Anniversaire] Personnages de Type-Moon ! =D
» FRAZETTA'S MOON MAID
» moon disc
» [ARCHIVE][TASKBAR]Brian's pour Rom Moon(6.1 seulement)
» Sarah Moon 12345

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Old Gotham :: La Tour de l'Horloge-