Forum Jeu de Rôle Batman
 

Partagez | .
 

 Hater's killah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Criminel(le)
Féminin Messages : 93
Date d'Inscription : 02/12/2017
Localisation : Old Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyenne
♠ Relations conflictuelles :: ► Tous les justiciers / justicières
♣ Vos Alliés : : ►Chapelier Fou
avatar
Rose Persona/White Rabbit
MessageSujet: Hater's killah   Dim 3 Juin - 22:02


Hater's killah

- Tommy Monaghan -

Cette réunion avait été incroyable. On était peu, mais on avait tous quelques choses à apporter : nos parts. Oui, les actions c'est quelque chose, je ne pensais pas m'attacher autant à ces quelques chiffres qui représentent tellement. Je regarde la fenêtre de mon bureau le paysage de Burnley. Ce quartier qui se détruit lui-même à petit feu est mon berceau de ma futur gloire. Cette bâtisse n'est que le commencement. J'ai tellement hâte de voir ces armes se créer et se vendre par Wayne Entreprises. Tous ces immeubles détruits, abandonnés, seront bientôt rachetés pour devenir de fabuleuses petites entreprises à mon profit et des logements pour mes ouvriers. Pourquoi pas y coller quelques appartements de passes d'ailleurs, les filles en seraient ravies. Mais il faut d'abord se concentrer sur les … Comment on dit ? Nuisibles.
On frappe à la porte, je me retourne vers l'entrée de mon bureau où j'annonce à la personne de rentrer. Une de mes filles de joies rentre. Caroll, le corset rouge vif, les hauts talons et une magnifique jupe en soir et dentelle. Elle est vraiment ravissante ce soir. Je sais très bien pourquoi elle vient.

« Bonsoir madame, votre invité vient d'arriver. Je vous l'amène ?

- Oui je t'en pris. »

Elle me sourit avant de sortir, fermant la porte derrière elle. Je regarde mon horloge indiquant l'heure de onze heures et demi. Effectivement, il est à l'heure. Et moi qui l'ai prévenu en retard. Cela faisait seulement une heure que j'étais rentrée de ma réunion heureuse, mais furieuse. Il fallait que cette garce soit contrôlée, elle pourrait mettre mon business et le reste de mon existence en péril. Je le pré-sentais. En arrivant à mon bureau j'avais décidé de m'adresser à un ami qui m'est cher depuis peu, il avait été intéressé par mes dires, le compte rendu de ma réunion et l'explication au sujet de la femme qui me tourmente. Il m'avait alors porté le nom d'une personne qui pouvait me régler son problème. Bien que j'aurais pu le faire moi-même avec mon costume de White Rabbit, j'étais presque en train d'oublier qu'il ne fallait pas que je me fasse remarquer, que l'on se rappelle de la criminelle que je suis. En tout cas, pas pour le moment. Il m'avait donné les informations sur l'homme en question et j'en étais ravie. Je lui avais demandé de le contacter pour qu'il vienne me voir, apparemment il avait accepté.

Je prends appuie sur le dossier de mon fauteuil, je caresse la douceur du velours puis je viens le lâcher pour me placer devant mon bureau, appuyant mes fesses contre celui-ci. Je replace correctement ma veste de tailleur blanche, ma jupe mi-longue blanche également et mes cheveux, tombant sur le côté de mon épaule. Les mains jointes, tombantes devant mon nombril, j'entends que l'on frappe de nouveau à la porte. Celle-ci s'ouvre, Caroll me sourit et laisse entrer l'homme que j'attendais.

« Bienvenue, je suis Rose Persona, j'espère que vous avez été bien accueillit. J'ai beaucoup à vous parler. Asseyez-vous donc sur ce fauteuil », lui dis-je en montrant un fauteuil devant moi, écartant un sourire au coin.




Dernière édition par Rose Persona/White Rabbit le Dim 17 Juin - 22:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Criminel(le)
Masculin Messages : 30
Date d'Inscription : 29/05/2018
Localisation : Burnley

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Tommy Monaghan
MessageSujet: Re: Hater's killah   Mar 5 Juin - 3:07

Je me retrouve devant cette grande maison à l'air inoccupé. C'est bizarre. J'avais pourtant pris un rendez vous ici, par une personne à l'air particulièrement distingué, et je m'attendais à un lieu grandiloquent et excentrique, ou grandiose et noble. Après tout, c'était pour cette raison que j'avais accepté de venir : pas que je soit spécialement occupé, mais pour me faire sortir sans raison dans ce quartier, faut bien trouver une motivation à la hauteur du gain. Et là je m'attends à avoir un bon petit pactole à l'arrivée... Sûrement une bourge qui veut tuer la femme de son père mourant pour chopper l'héritage ou quelque chose comme ça, je me disait. Pas que ça m'intéresse ceci dit, si ce n'était que moi, je ferais cramer tous ces gens, fourrés comme des dindes avec leur fric, par principe.


J'écrase ma cigarette devant et toque à la porte. Un peu de respect, que diable. J'ai à peine le temps de faire pression dessus avec mon talon qu'une armoire à glace en costard apparaît dans l'encadrement, en contre jour : le type fais bien deux têtes de plus que moi et passe à peine la largeur de la porte. Je le regarde en souriant.


« C'est pour quoi » il dit d'un ton sec, sans se soucier de la politesse. « J'ai rendez vous », je lui dit.
Il rétorque « AVEC QUI », s'approchant de moi assez pour que son bras soit assez proche pour m'en coller une en cas de mauvaise réponse.
« Madame... Mademoiselle ? Hm... » Je sors un papier de ma poche ou j'ai écris rapidement les coordonnées « Persona, Rose ! » Il se détend un peu « Je suis Monaghan. J'ai rendez vous. Dans pas longtemps. »
« Ok » il re-rentre dans le vestibule, ferme la porte et referme le verrou à double tour. Au bout de cinq minutes, il revient « C'est bon, vous êtes attendu. » Je m'avance, mais quand je m'apprête à rentrer, il m'attrape le bras et me regarde méchamment « mais pas d'emmerdes » Je sens la pression de sa poigne qui se resserre sur moi. Mes lunettes étant suffisamment baissée, je le regarde, et il voit mes yeux complètements noirs qui l'observent comme si j'épiais son âme. Il perds un peu d'aplomb et me relâche. « Merci ».


Je m'aventure ensuite dans un long couloir qui mène sur une porte marron, le regard sévère du vigile dans le dos. Celle ci est également fermée, donc je suis obligé de toquer. « 'commence à me gonfler cette baraque » je me dis quand j’entends le bruit de la serrure. Une servante ouvre, me souris. Elle jure parfaitement avec ce que j'ai vu depuis que je suis arrivé : elle est splendide et rayonnante. Je me dis que tout le reste est fait pour écarter les curieux, ou pour sublimer l'intérieur, peut-être ? En tout cas, ça marche. Je peux peux voir un énorme salon avec bar, salle de jeu et endroits pour se relaxer, coloré intégralement de rouge et d'or. De la pièce émane un grand luxe, un peu tape à l’œil cependant. Ce qui me rassure sur l'argent disponible dans cet endroit.


Je monte enfin un escalier qui mène à d'autre femmes du même acabit que la précédente, dans des disposition lascives. Je ne me laisse pas déconcentrer et me dirige vers le bureau de la patronne ou la servante me dirigeait. Elle ouvre la porte et j'entre.


« Bienvenue, je suis Rose Persona, j'espère que vous avez été bien accueillit. J'ai beaucoup à vous parler. Asseyez-vous donc sur ce fauteuil »


Je m'avance lentement pour analyser la situation. Rose Persona me suit du regard, un sourire en coin. J'essaie de la cerner : elle à elle aussi beaucoup de charme, en plus d'un charisme évident. Sa présence s’étend dans la pièce comme s'il s'agissait d'une extension d'elle même, ce qui montre qu'elle est totalement en contrôle de la situation. Elle essaie d'impressionner, d'intimider, tout en attirant ma sympathie. Tout est conçu ici pour ça. Mais je sens aussi quelque chose de mauvais en elle, comme une ombre sur son épaule qui s'apprête à bondir au moindre imprévu. Cela s'annonce plutôt intéressant pour moi, mais pas aussi reposant que ce à quoi je pensais en premier lieu.


« Bonsoir. Je suis arrivé aussi vite que j'ai pu. Parlez moi du contrat. »





(PS – je me suis permis de t'inventer un personnage de vigile, dis moi si ça pose problème.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Criminel(le)
Féminin Messages : 93
Date d'Inscription : 02/12/2017
Localisation : Old Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyenne
♠ Relations conflictuelles :: ► Tous les justiciers / justicières
♣ Vos Alliés : : ►Chapelier Fou
avatar
Rose Persona/White Rabbit
MessageSujet: Re: Hater's killah   Jeu 7 Juin - 15:38


Hater's killah

- Tommy Monaghan -

Je le regarde se diriger vers le fauteuil que je lui ai indiqué. Chaussures noires, jean usé, grand manteau vert et lunette de soleil. Il semble vouloir tenir une certaine réputation dans la discrétion. Il doit se demander où il se retrouve, vue que sa tenue n'a rien n'a voir avec le lieu où il vient d'atterrir. Il a l'air d'avoir la même taille que moi, bien que mes talons doivent me rendre plus grande. Son corps me paraît … Hum. On verra ça peut-être plus tard. Il me salut, m'annonce qu'il est arrivé aussi vite qu'il a pu et que je n'ai plus qu'à lui parler du contrat.

Je souris, il semble vraiment intéressant. Je tourne la tête vers mon bureau et je prends un paquet de cigarette. J'ouvre délicatement le paquet, j'en retire une et la porte à mes lèvres. Je prends ensuite mon paquet d'allumette, j'en sors une que j'allume directement pour la porter au bout de ma cigarette. Je regarde mon invité alors que j'aspire doucement. Je retire la cigarette de ma bouche pour éteindre la brindille d'un revers de main puis je me redresse pour venir lui passer mon paquet de cigarettes et d'allumettes, soupirant la fumée par les narines.


« Désolée, je n'ai pas de cigare à vous proposer. Je n'aime pas ça. »


Je lui adresse un léger sourire alors que je retourne vers mon bureau. Je prends dans une chemise bleue une feuille contenant divers noms ainsi qu'un compte rendu de la réunion à laquelle j'ai assisté plus tôt dans la soirée. Je prends également une autre feuille sur laquelle j'ai pu y renseigner tous les détails dont je me rappelle lors de la réunion. Je fais demi-tour pour venir m'asseoir sur le fauteuil se situant à quelques centimètres de l'homme aux lunettes de soleils. Je lui indique – par la même occasion – la table basse en bois massif devant lui sur laquelle il peut poser mon paquet de cigarettes et d'allumettes.

« J'ai été il y a quelques heures à une réunion très intéressante. Avec un débat, des idées, mais surtout une personne un peu trop curieuse, voir dangereuse. J'aimerai pouvoir faire quelque chose moi-même, mais je ne pense pas avoir ... »

Il ne vaut mieux pas révéler la vérité, seulement se faire passer pour quelqu'un d'autre.

« … Les compétences requises pour faire ce que je veux dans ce domaine. Apparemment, vous les avez. »

Je lui tends la feuille contenant tout ce que j'avais comme information sur la personne en question. Je n'ai pas grand-chose, mais c'est un début. S'il est comme on l'a décrit, il peut faire son rôle d'enquêteur avant de passer à l'acte.


« Elle se nomme Amélia Sloane, elle a les cheveux roux, me semble-t-il qu'elle avait les yeux bleus et les lèvres charnues. Le visage un peu ovale, long, une mâchoire fine et le nez fin, à peine pointu. Elle est plus petite que moi, un mètre soixante-cinq – je dirai. Comme taille de poitrine je pense à 90B. Elle était habillée élégamment. Je suppose qu'elle n'est pas d'ici, car elle a précisé durant la réunion qu'elle a surveillée les journaux d'ici, mais elle l'a dit d'une manière telle qui semblait croire qu'elle a surveillé cela de loin. Elle est actionnaire de Wayne Entreprises, je suppose donc qu'il y a quelque chose à trouver là-bas à son sujet. »

Je porte ma cigarette à mes lèvres, inspirant un peu plus de tabac pour le soupirer délicatement ensuite. Je tourne mon regard vers l'homme à mes côtés.


« Pensez-vous être en mesure de la retrouver ? »





Dernière édition par Rose Persona/White Rabbit le Dim 17 Juin - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Criminel(le)
Masculin Messages : 30
Date d'Inscription : 29/05/2018
Localisation : Burnley

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Tommy Monaghan
MessageSujet: Re: Hater's killah   Sam 9 Juin - 5:34

Elle semble amusée par mon entrée. Sans se décontenancer, elle porte une cigarette à sa bouche, aspire lentement et exhale la fumée. Elle se lève ensuite, me tend son paquet de cigarette, que j'attrape sans la lâcher du regard. Elle à l'air de flirter avec moi, autant par jeu que par habitude. Elle n’a pas l'air déçue de mon apparence, au moins : le genre de femme à être excitée par un gros flingue comme preuve d'une virilité exacerbée. La prochaine fois, je viendrais avec une armure à pointes, une épée en feu et une tête coupée sous le bras, comme ça elle me tombera directement dessus complètement nue ! Pas que ça me déplaise, ceci dit, mais faut pas que j'oublie qu'elle m'a fait venir pour refroidir quelqu'un, et ce sans même ressentir une once de honte pour le fait. Vu l'accueil et la thématique générale du lieu, je préfère faire abstinence que me retrouver avec la bite coupée dans une jolie boite nacrée pour sa collection perso. En espérant que ce soit pas une succube ; après tout, j'ai déjà flingué des vampires...
Quand j'y penses, c'est vrai que mes flingues sont plutôt gros. Mais je m'égare.


« Merci pour les cigarettes. Votre gorille à l'entrée m'a fait son petit show, et j'ai dû disposer de la mienne séance tenante pour éviter de le courroucer. » J'essaie d'utiliser un vocabulaire plus intellectuel, de manière un peu ironique.


J'attrape une cigarette, la porte à ma bouche et craque une allumette, puis l'allume. Je prends une bouffée de fumée et recrache vers le haut. Pas envie de faire un rond de fumée ou de faire mon malin en avalant, c'est pas le genre de la maison. Ici ,on est distingué. alors je reste au strict minimum. Je pose ensuite le paquet sur la table qu'elle m'indique, et m'apprête à l'écouter.


Pendant que je savourais un peu de nicotine, elle est allé piocher deux feuilles dans un dossier sur son bureau. Elle m'explique alors qu'une réunion très importante s'est tenue dans la journée, et qu'elle souhaitait faire disparaître une personne un peu trop curieuse, voire dangereuse. Heureusement pour les gens de mon métier, la curiosité est souvent un très vilain défaut. Mais dangereuse ? Pour qui ? Le bien commun ou son business, quel qu'il soit ? Peut-être que nuire à quelqu'un qui a un manoir banalisé, un champion de boxe à la porte et un bordel inclus dans son salon n'est pas forcément une mauvaise chose... Son intonation change très légèrement, quasiment de façon indescriptible, quand elle insinue qu'elle ne peut pas s'occuper elle même de ce problème... Mon cul oui. Tu veux juste pas te mouiller car tu es directement impliquée.


J'attrape la feuille qu'elle me tend, avec indiqué les informations sur ma cible. Je l'écoute la décrire, et imagine une très belle femme, sûre d'elle et capable d'instiller un grand agacement dans ses ennemis. Mais cela ressemble fortement au portrait d'une intruse « trop parfaite pour être vraie ». Quand les gens veulent passer inaperçu, ils pensent souvent trop aux détails et finissent par ressembler à une caricature. Un détail me fait tilter, mais je survole le papier pour recouper mes intuitions.


Tout en me toisant avec une autre bouffée de cigarette, elle me demande si je suis en mesure de la retrouver. Sans doute, mais ce sera difficile. Surtout si elle à réussi à infiltrer les hautes sphères de Wayne sans se faire prendre. Ce que je soupçonne, c'est que la personne en face de moi n'est pas exactement qui elle prétend être, et ces deux femmes se livrent à un jeu qui me dépasse. Du coup, j'extrapole sur l'autre.


« Vous pensez vraiment qu'elle n'est pas d'ici ? Je veux dire... Suivre les informations dans les journaux, c'est un peu tiré par les cheveux, surtout pour une actionnaire de Wayne. Elle devrait avoir les informations directement, sans attendre la presse. Mais j'imagine que c'était une formulation de sa part pour ne pas sombrer dans les détails. Cependant, pourquoi chercher à se justifier ? Est ce qu'elle connaissait des détails qu'une personne extérieure ne pourrait pas savoir ? Des choses triviales ? Est ce qu'elle avait l'air de connaître les lieux ou elle évoluait ? J'imagine que si vous m'avez donné cette information, c'est que ça vous intrigue aussi. Il faut savoir si elle étais effectivement autre part qu'à Gotham ces derniers temps, et quel est son lieu de résidence habituel. Savoir si elle à fait des apparitions publiques avant que la réunion ne soit prévue. »


Je fais une petite pause, fume un petit coup, et reprends.


« Je veux dire par là que quelqu'un qui à des excuses à tout ne le rend que plus suspect. Dans la vie, il y à énormément d'imprévus, d'oublis, etc, etc... Bref j'vais pas faire une leçon de psychologie mais... » (merde, je reprends un ton familier) « j'ai tendance à penser que si elle vous à agacé, ce n'est pas un hasard. Mais, ce sera difficile de coincer quelqu'un dans une si haute sphère d'influence, surtout si elle évolue à visage caché. »


Ce que je ne lui dit pas, c'est que je commence peu à peu à douter de ma motivation à tuer quelqu'un qui prends autant de mal pour manipuler une telle réunion, où mon interlocutrice n'a sûrement pas eu un rôle altruiste et humaniste. J'aurai presque de la sympathie pour elle. J'espère ne pas être du mauvais côté de la balance, cette fois...


« Ceci dit, je n'ai pas dit que c'est impossible. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Criminel(le)
Féminin Messages : 93
Date d'Inscription : 02/12/2017
Localisation : Old Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyenne
♠ Relations conflictuelles :: ► Tous les justiciers / justicières
♣ Vos Alliés : : ►Chapelier Fou
avatar
Rose Persona/White Rabbit
MessageSujet: Re: Hater's killah   Dim 10 Juin - 16:43


Hater's killah

- Tommy Monaghan -

Amelia Sloane … Drôle de personnage. Elle avait été méprisante, elle ne savait vraiment pas à qui elle parlait. Elle avait eu le don de se mettre quelqu'un à dos, sûrement une personne de plus vue le ton qu'elle ne cessait d'employer envers ceux qui n'étaient pas du même avis que le sien. Elle était idiote et je comptais bien le lui faire remarquer. Je fumais tranquillement ma cigarette après qu'il m'ait écouté et qu'il lisait la feuille que je lui avais donné. J'ai voulu lui donner le plus de détail que j'avais sur elle, je ne voulais pas le laisser partir sans rien.

Il entreprend de me répondre, de parler de ce dont il pense à propos de tous ces détails. Il me demande si je pense vraiment qu'elle n'est pas d'ici, puis il donne des arguments. Tenant ma cigarette entre deux doigts, dans la main droite, le bras levé dont le coude appuyé sur l'accoudoir, je le regarde, l'écoute et réfléchis. Comment une personne de l'extérieur à pu avoir autant d'information rien qu'en regardant les journaux ? Oui, ce n'est pas faux. Les journaux ne donnent pas assez d'informations, jamais d'ailleurs. Soit elle avait été en relation longtemps avec Bruce Waye dans notre dos et tout avait été manigancé de leurs parts, ou bien elle est de Gotham et elle nous cache quelque chose.


Il prend une pause pour fumer et recommence à parler pour me dire que quelqu'un qui a des excuses à tout bout de champs ne peut être que quelqu'un de suspect. Intéressant comme point de vue. Il m'explique que ce sera difficile de la retrouver, surtout si elle vie à visage cacher. Mon visage se raidie. Je ne pâlie pas, je sens une rage me monter. Cette garce est sûrement une usurpatrice, elle doit sûrement vivre ici depuis longtemps et elle se cache sous une autre identitée pour aider bruce Wayne. Qui et pourquoi fait-elle cela ? Je me lève, je réfléchis et je m'arrête devant ma grande fenêtre donnant sur la ville. Le bras et la main toujours levé près de mon visage, je regarde la vue en me demandant où était caché cette garce. Je porte à mes lèvres ma cigarette. J'inspire lorsque mon invité me dis : « Ceci dit, je n'ai pas dit que c'est impossible. »

Je retire la cigarette d'entre mes lèvres pour expirer la fumer. Si ce n'est pas impossible, tout peut encore ce jouer et alors j'en aurai fait mon affaire de cette salope.

« Si elle est ici, sous une autre identitée, elle doit bien se cacher. Comme vous le dites, elle doit sûrement porter un masque, elle doit se déguiser … Mais qui cela peut bien être ? J'aimerai bien le savoir. »

Je me retourne pour le regarder. Je me rapproche de lui pour lui faire face et je reviens sur ce qu'il a dit.

« Vous n'avez pas tord à propos de ces journaux. C'est tout de même curieux. Si elle est ici cachée elle doit sûrement être proche de Bruce Wayne. Elle doit être bien fière de son jeu … Néanmoins, cela doit être une piste, oui, qu'elle doit être plus proche qu'on ne le pense de Bruce Wayne car dans sa manière de parler elle avait l'air bien ami avec lui. Elle savait ce qu'elle voulait défendre, ce n'était pas l'entreprise elle-même, mais lui. »

Je hoche lentement la tête en réfléchissant à cette déduction. J'aspire un peu de tabac puis j'en expire la fumé en pensant qu'elle avait sûrement couché avec lui. Vais-je trop loin dans mes idées ? Au vue de comment elle le défendait corps et âme, et comme elle l'admirait lorsqu'il a attérit en parachute, elle doit bien avoir vue une partie de lui que l'on ne voit jamais.

« Ce que je sais maintenant c'est que nous sommes deux contre deux dans cette affaire d'actionnaires. Lex Luthor et moi sommes dans les mêmes idéaux, quant à Bruce Wayne et Amelia Sloane, ils forment tous deux un duo. Peut-être que Lex aurait des informations aussi sur elle, ou des doutes sur son identité. »




Dernière édition par Rose Persona/White Rabbit le Dim 17 Juin - 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Criminel(le)
Masculin Messages : 30
Date d'Inscription : 29/05/2018
Localisation : Burnley

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen
♠ Relations conflictuelles ::
♣ Vos Alliés : :
avatar
Tommy Monaghan
MessageSujet: Re: Hater's killah   Ven 15 Juin - 1:53

Suite à mes explications, je la voit perdre de sa superbe. Son calme fais place à la rage. Elle se lève, se place devant sa fenêtre, sans doute pour que je ne la voit pas défigurée par la haine.


Elle revient et corrobore mes déductions. C'est sans doute une proche de Bruce Wayne, elle dit. Elle est sans doute dans une relation avec lui, d'après elle. Puis, elle explique à haute voix, sans doute portée par l’émotion, que cela signifie qu'elle est dans le camp de Lex Luthor par défaut. Intéressant. Il faudra que je suive cette affaire dans le futur.


Qui que soit cette Amelia Sloane, ce sera difficile de l'approcher. Elle est assez puissante et influente pour parler d'égal à égal avec certaines des plus grandes fortunes du pays et leur imposer ses conditions. Je n'ai pas encore décidé ou non si je devais la tuer, pour cela, il faudra que je m'assure de ses motivations.


En tout cas, Rose Persona semble, malgré son apparent calme, d'un tempérament impulsif. J'aurai juré que si elle avait eu Sloane devant elle a ce moment même, elle lui aurait arraché la tête ; c'est ce que j'ai vu dans ses yeux en tout cas. Ce n'était pas de l’étonnement ou de la colère d'avoir été trompée, mais une haine véritable et soudaine. Elle n'était sans doute pas habituée à être défiée impunément, et c'est pour ça que je suis ici. Elle semble contrariée de ne pouvoir agir personnellement. Mais, l'idée qu'elle n'est pas si impuissante que ça continue à me trotter dans la tête. Je me demande quel est son secret, et si surtout ça peut me revenir dans la gueule une fois tout ceci terminé. Son profil me semble fortement atypique pour quelqu'un de son statut, et c'est la seule raison pour laquelle je soupçonne Sloane d'agir sous identité secrète. Aussi loin que je sache, ladite Amelia pourrait très bien être la secrétaire de Bruce Wayne et n'être qu'un pantin pour lui permettre de ne pas perdre la face durant la réunion. Mais, la façon dont j'ai été accueilli et le comportement tacite de mon hôte me fait penser autrement.


« J'aurai une dernière question. Si Sloane agirait sous un alias, est ce que cela pourrait avoir un rapport direct avec une de vos activités ? Pour vous nuire personnellement ? »


J'essaie de tourner un peu autour du sujet pour qu'elle ne soupçonne pas ma question véritable. J'espère qu'elle est juste soupe au lait et que sa belle gueule l'a empêchée d'être souvent contrariée dans la vie, ce qui la rend acariâtre quand on la contredis. Dans le cas contraire, je m'attend à m'en prendre une dans cinq minutes. Mais je suis optimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Criminel(le)
Féminin Messages : 93
Date d'Inscription : 02/12/2017
Localisation : Old Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyenne
♠ Relations conflictuelles :: ► Tous les justiciers / justicières
♣ Vos Alliés : : ►Chapelier Fou
avatar
Rose Persona/White Rabbit
MessageSujet: Re: Hater's killah   Dim 17 Juin - 22:40


Hater's killah

- Tommy Monaghan -

Fumant ma cigarette, je réfléchis à la suite des évènements. Comment prendra la peine mon invité de tuer cette personne ? Mais je pense même à quelque chose de plus exquis. Peut-être pourrait-il me l'amener et je règlerai son compte moi-même. Pourquoi pas la torturer, la faire languir, avant de la tuer dans une souffrance des plus délicieuses. Ce serait tellement délectable de voir cette garce souffrir pour de bon. J'entends mon invité prendre de nouveau la parole, me disant qu'il a une dernière question à poser.

« J'écoutes. »

Il pose la question de savoir si Sloane pourrait avoir un rapport avec une de mes activités si elle était bien sous un autre personnage, tout cela pour me nuire personnellement. Je tourne le regard vers lui, le regardant intensément. Je ne connais personne, en tout cas personnellement, pouvant changer de personnalité pour un jour dans le but de me nuire. Et en quoi elle ferait en sorte de me nuire alors que l'on sait peu de chose sur ma personne ? Je souffle de la fumée de tabac par le nez en regardant M. Monaghan attendre ma réponse.

« Personne ne peut me nuire, je ne connais personne qui oserait le faire. La personne qui oserait le faire est une personne qui ne me connaît pas et qui cherche à, dans ce cas, me mettre en colère. Et certains savent ce qu'il se passe lorsque je suis en colère. »

J'écrase ma cigarette dans mon cendrier, la regardant s'éteindre et s'écraser comme une minable petite chose. Les particules se détachants petit à petit du reste de corps, le filtre de la cigarette se tordant par la pression de mon index et de mon pouce sur celui-ci. Je jette un coup d'oeil à M. Monaghan avant de me diriger derrière mon bureau. Je me penche pour ouvrir une petite porte de mon bureau et découvrir mon coffre fort rose. Je passe ma main sur la manette que je bouge jusqu'à rentrer mon code exact. Une fois le coffre ouvert, je sors des liasses de billet, comptant ceux-ci avec précaution. Je laisse les liasses au sol et je referme le coffre ainsi que la porte de mon bureau. Je sors d'un tiroir une grande enveloppe et je me penche pour prendre les liasses au sol et les verser à l'intérieur. Je referme à peine l'enveloppe et je me dirige calmement vers mon invité. Je me plante devant lui, les pieds ancrés dans le sol.

« Je vous propose 35 000 dollars pour la recherche, votre enquête et le fait que vous l'attrapiez. Je vous donnerai 65 000 dollars de plus si vous arrivez à me ramener Sloane, en vie, ici. »

Je me rapproche de lui pour lui tendre l'enveloppe mais une idée me revient. Je retire l'enveloppe, la tenant en l'air.

« Ou … je vous dirai si vous devez l'emmener ailleurs. De toute façon, nous resterons en contact tout le long de l'enquête. Je veux savoir bien évidemment comment se déroule votre recherche. »

Je baisse mon bras et ma main, je tends de nouveau l'enveloppe vers lui pour qu'il puisse la prendre. C'est alors qu'une autre idée me revient et me la fait relever. De nouveau le bras et l'enveloppe en l'air, je regarde Monaghan plus sérieusement.

« Ne tentez pas de me voler, Monaghan. J'espère pour vous que vous réussirez cette mission. »

Je baisse mon bras plus lentement que tout à l'heure, je tends l'enveloppe pleine de billets à mon invité. J'incline légèrement la tête, arquant un sourcil.

« Avez-vous d'autres questions ou suggestions ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hater's killah   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hater's killah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Charles LECONTE de LISLE
» Ed McBain (USA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Burnley :: La Maison Derrière-