Forum Jeu de Rôle Batman



Carpenter

Copperhead

Mad Hatter

Scarecrow

White shark

Two-Face

Ratcatcher

Kite-man

Shauna Belzer

Lynx

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Simon Hurt

Mahunter

Zatanna Zatara

Bluebird

Katana

Red Hood

Talon

The Signal

The Question

Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Renée Montoya

Crispus Allen

Jim Corrigan

Partagez | .
 

 The old and the new [PV Gentleman Ghost]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: The old and the new [PV Gentleman Ghost]   Sam 19 Mai - 18:19

Traditionnellement, il devait pleuvoir aux enterrements. Mais ce jour-ci, le ciel de Gotham n'était pas décidé à s'accorder aux circonstances. Il était bien nuageux, mais pour l'instant, pas la moindre goutte ne tombait sur le Vieux Cimetière. Pourtant, cela aurait été apprécié. L'air était lourd et humide, surtout pour un début de printemps. La pollution s'était accumulée dans l'atmosphère ces derniers jours et on avait presque l'impression de devoir le couper au couteau pour pouvoir se mouvoir à travers les rues. Un orage aurait nettoyé tout ça proprement... A défaut d'éclaircir les tristes pensées de la petite foule rassemblée autour d'un des caveaux plus ou moins entretenus de la troisième allée.


Grace était là par volonté personnelle, mais aussi par délégation. Ses collègues avaient refusé d'être présents. C'était leur droit le plus strict, mais elle devait donc relayer leurs condoléances et faire bonne figure pour l'entièreté de l'équipe. Ca ne la dérangeait pas outre mesure. Elle avait voulu venir de toute manière. Elle se sentait un peu coupable, au fond, comme eux tous...


Elle ne fut pas la seule à verser des larmes lors des courts discours des membres de la famille et du prêtre à qui ils avaient demandé d'officier. La situation était proprement tragique... Il allait être difficile pour toutes les personnes présentes de faire le deuil. Le petit être qui s'était éteint dans les bras de sa mère quelques jours après sa naissance représentait une innocence injustement frappée, un espoir qu'ils avaient tous eu et qui n'était plus. Ils avaient beau avoir tous été au courant depuis les dernières échographies que les chances de survie du bébé étaient moyennes et que les deux premières semaines seraient cruciales, ils avaient tous au fond d'eux nié la possibilité de cette effroyable éventualité. Jusqu'à ce qu'elle s'abatte sur eux...


L'enfant aurait eu une vie merveilleuse, pourtant. Son père et sa mère s'aimaient. Ils avaient de bons emplois, stables et enrichissants, une vie sociale riche, et même un vieux nom de bonne réputation dans les environs. Ils avaient les moyens de bien élever cette enfant, ils en avaient les capacités, ils en avaient l'envie. Combien de nouveaux-nés auraient pu se targuer d'être aussi bien partis dans la vie ? Surtout ici, à Gotham ? A présent... Même plus le leur.


Grace se détourna pour se tamponner les yeux alors que les employés des pompes funèbres descendaient à l'intérieur du caveau, accompagnés seulement des plus proches amis et membres de la famille des parents. La femme éplorée était soutenue par sa propre mère, sur laquelle elle devait s'appuyer lourdement pour faire le moindre pas.
Il sembla à la jeune sage-femme qu'elle apercevait un éclat lumineux un peu plus loin dans le cimetière, mais c'était sûrement un effet d'optique, elle avait les yeux pleins de larmes.


Elle savait qu'elle ne serait pas particulièrement conviée aux festivités destinées à remonter le moral des hôtes. Lorsque la troupe s'ébranla en direction de la vieille maison familiale qui appartenait encore aux grands-parents, elle se porta à la rencontre du père.


« Je vais vous laisser... »


« Vous pouvez venir, si vous le souhaitez, Grace, nous sommes heureux que vous soyez là. C'est un réconfort de voir que ce... ce... Enfin, que le personnel de votre clinique n'est pas indifférent quand ce genre de chose arrive. »


Ses yeux s'embuaient déjà.


« Non, bien sûr que non, nous sommes humains nous aussi. Même s'il nous faudra nous contenter de savoir que nous avons fait tout notre possible, nous sommes tristes de n'avoir pas pu faire mieux. »


« Merci, Grace. »


« Je vous en prie. Allez retrouver vos amis. Ce n'est pas bon de rester seul pendant un deuil. Il vous faut des gens pour vous rappeler que la vie continue et que vous pouvez rendre hommage à votre fils d'une autre manière que par du chagrin. »


« Je m'en souviendrai. J'essayerai de m'en souvenir... Je pense que le père de ma femme viendra régler les frais pour la clinique. Y retourner... »


« Aucun souci. Prenez le temps. »


« Merci. »


Elle les regarda tous partir, et s’égrener un à un par la lourde grille de fer forgé. Elle resta un instant à marcher parmi les tombes. Chacune d'entre elle devait avoir été couverte de larmes, et d'autant de tristesse que celle du petit garçon qu'ils venaient de mettre en terre... Elle passa le doigt sur la pierre d'un des monuments. Elle aussi était diablement mélancolique, aujourd'hui. Pourtant, au fond, quelque chose ravivait son optimisme. Les plantes... Le Vieux Cimetière de Gotham était sans doute le lieu le plus vivant de toute la région ! Entre les ronces et les orties, les petites fleurs de printemps qui poussaient obstinément entre les allées, les insectes... Elle sourit en voyant une coccinelle s'envoler. Le monde était beau, et il n'avait pas besoin de chaque individu humain pour tourner... Inutile de s'inquiéter de nos pertes. Elles étaient déchirantes, mais elles ne signifieraient jamais une fin absolue...


Un fort coup de tonnerre retentit et la jeune femme sursauta. Elle s'était aventurée vers le fond du cimetière, là où la végétation était la plus touffue. D'ici, la grille à l'entrée semblait aussi petite que celle d'une maison de poupées. C'était pas là qu'elle avait entrevu l'éclat de lumière tout à l'heure. Il y avait peut-être une pie dans les environs, qui aurait déplacé un objet brillant, ou un bout de verre ou de miroir brisé par terre...
Le tonnerre retentit une nouvelle fois, mais il ne tombait toujours pas la moindre goutte d'eau. Un orage sec ? De toute façon, la voiture de sa collègue, qu'elle lui avait prêtée pour venir, était garée juste à l'entrée de la zone. S'il se mettait à pleuvoir, elle piquerait un court sprint, et elle serait vite à l'abri. Elle se mit à la recherche de ce qui avait attiré son attention. Ce n'était sûrement rien, mais elle avait besoin de s'occuper l'esprit et le corps. Passer quelques minutes de plus dans la nature, et dans ce cadre finalement plutôt paisible (même si ce cimetière était beaucoup plus lugubre selon elle que ceux qu'elle avait visités en Irelande), lui ferait du bien. Elle ne devait pas retourner s'enfermer immédiatement dans son petit appartement en ville, ça n'irait pas. Ce soir, elle se forcerait à sortir boire un verre, histoire d'appliquer elle-même les conseils qu'elle avait donné au père de l'enfant.


Elle ne tomba pas sur une pie, mais nez-à-nez avec un corbeau au détour d'un buisson un peu plus touffu que les autres. L'oiseau poussa un hurlement et décolla à toute vitesse dans un grand froufrou de plumes noires, lui fonçant en plein visage. Elle poussa un cri et tout en relevant les bras pour se protéger la tête, elle fit quelques pas précipités en arrière avant de perdre l'équilibre et de tomber à la renverse.
Perdue au milieu des ronces, elle avait chuté sur les fesses, les coudes plantés dans la terre meuble d'un petit monticule indécelable depuis l'autre côté du feuillage. Un petit monticule de forme allongée, qui faisait à peu près la taille d'un corps humain.



Elle ouvrit de grands yeux et poussa un glapissement d'effroi, se débattant dans les ronces pour essayer de s'arracher au sol, sans prendre garde aux épines qui la griffaient jusqu'au sang. Il fallait qu'elle s'extraie d'ici !
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: The old and the new [PV Gentleman Ghost]   Mar 22 Mai - 21:12

Un sac miteux couvrant sa tête et un nœud autour de la gorge, James pouvait imaginer tous les regards posés sur lui. Il était exposé sur une plateforme de planches, en-dessous du gibet de la place boueuse dans laquelle pataugeaient les retardataires. Aujourd’hui, c’était jour de spectacle… Tout ce qu’il espérait, c’était que la chute soit assez haute pour qu’il n’ait pas à se balancer au bout de la corde pendant d’interminables secondes. Non, ça leur ferait trop plaisir de le voir danser à un mètre au-dessus du sol jusqu’à ce que mort s’en suive. Tout ce que James pouvait entendre, c’était les bavardages de l’assemblée venue voir l’exécution matinale. Il savait qu’on ne le gracierait pas, malgré ses incessantes protestations, aussi il ne prêtait même plus attention au commis qui récitait les délits incriminants.
Arriva enfin le moment qu’ils attendaient tous. Le bourreau monta sur la plateforme, faisant grincer les planches. Plus rien n’était à espérer.
C’était comme si le brouhaha incessant s’évaporait lentement, la pénombre du sac absorbant ses dernières pensées. La trappe s’ouvrit sous le cri lointain de la foule. Un bruit sec, quelques secondes de battement, puis plus rien.
 
- - - - - - - - - - - - -
 
   BRAM.
   BRAM.
 
   On dit que la foudre ne s’abat jamais deux fois au même endroit. C’est faux. Par contre, mieux vaut ne pas se trouver à cet endroit précis, si on tient à sa vie… Où même à sa mort, en fait.
 
   C’était une sensation plus que douloureuse ; comme si tout son corps s’embrasait en quelques secondes. Puis le néant.
James ne put se rappeler combien de temps ce vide a durée. Tout ce dont il se rappelle, c’est de ce sentiment de peur primordiale ; comme s’il était perdu dans une immensité insondable et insoupçonnée, épié par une chose dans l’ombre constante…
 
- - - - - - - - - - - - -
 
   James prit une grande inspiration en écarquillant les yeux, ayant l’impression d’étouffer, cherchant désespérément le ciel des yeux. Il se débattit, sortant un bras de la terre de sa sépulture que la végétation n’avait jamais vraiment voulu recouvrir, avant d’émerger son torse de la surface, prenant de grandes bouffées d’air.

D’un autre point de vu ; on pouvait voir une apparition sans tête visiblement spectrale à moitié enfoui sous la terre et aux habits en lambeaux. L’air s’était nettement refroidi alors que le soleil de cette fin d’après-midi déclinait nettement çà l’horizon.
Le spectre poussa un cri affreux, témoignant d'un mélange de colère et de liberté.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: The old and the new [PV Gentleman Ghost]   Mar 22 Mai - 23:21

Un bras surgit de sous la terre et soudainement, Grace n'eut plus aucune difficulté à s'extirper des branchages. Elle déchira toutes les lianes sur son passage et elle s'arracha du buisson de ronces, titubant un peu plus loin, la robe noire déchirées, des griffures pleins les bras et les jambes. Elle n'était pas encore certaine d'avoir perçu ce qu'elle avait perçu. Peut-être qu'elle avait des hallucinations. Les corps en putréfaction produisaient des gaz qui avaient pu... Peut-être qu'on avait enterré quelqu'un ici dernièrement. Certaines personnes n'avaient pas de quoi payer un monolithe de marbre. Les ronces poussaient vite. Mais ça n'expliquait pas pourquoi elles continuaient à remuer.


La jeune femme, pâle comme la mort, se rattrapa faiblement à la pierre tombale jusqu'à laquelle elle avait reculé. Dans l'amoncellement de ronces, une forme s'extrayait de terre. Du moins, c'est ce qu'elle croyait voir...


Non, elle n'était pas folle. Un nouvel éclair illumina la scène, et bien que celui-là se soit sans doute abattu à des kilomètres, ce qu'il dévoila était sans appel : un corps en piteux état en train de sortir d'une tombe sommaire.


Grace hurla à l'unisson avec la créature. Les yeux écarquillés, les deux mains plaquées sur sa bouche, elle était incapable de bouger. Sa cervelle ne parvenait pas à processer ce qu'elle voyait, elle avait l'impression de tourner dans le vide. L'idée lui vint que dans ce genre de circonstances, il pouvait être recommandé de prendre ses jambes à son cou sans chercher à en savoir plus.
Elle tourna la tête vers l'entrée du cimetière. Celle-ci lui paraissait bien lointaine... D'autant plus lorsqu'elle s'élança et que ses jambes cédèrent sous son poids après quelques brefs tremblement et pas beaucoup de terrain parcouru. Pas du tout en fait. Elle n'avait même pas contourné la tombe sur laquelle elle s'était appuyée. Terrorisée, en larmes, elle se traîna derrière le bloc de pierre et s'y recroquevilla, dans l'espoir que ce cauchemar s'arrête bientôt, effrayée à l'idée d'entendre un bruit de pas derrière elle.


Comme pour se moquer de ce qui lui arrivait, c'est à ce moment que le ciel décida se se fendre et de déverser des torrents de pluie sur le cimetière. L'ondée arriva comme une vague, et en une seconde, Grace était trempée, grelottante, et n'y voyait même plus clair. Elle commençait à se demander sérieusement si elle allait mourir ici. Elle voulait juste comprendre ce qui ce passait... Comment était-il possible d'en arriver là ?!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The old and the new [PV Gentleman Ghost]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The old and the new [PV Gentleman Ghost]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MOTARD FANTÔME "D.Ketch / nouvelle version" (Ghost Rider II)
» The Ghost Squad
» Ghost in the Shell: Stand Alone Complex
» [Action][Nyala] GHOST "we are" - (Soul's Team|HBFS)
» Straub Peter-Ghost Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Comté de Gotham :: Cimetière de Gotham-