Forum Jeu de Rôle Batman



Carpenter

Copperhead

Mad Hatter

Scarecrow

White shark

Two-Face

Ratcatcher

Kite-man

Lynx

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Simon Hurt

Mahunter


Bluebird

Katana

Red Hood

Talon

The Signal

The Question

Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Renée Montoya

Crispus Allen

Jim Corrigan

Partagez | .
 

 Maxie Zeus (Ouvert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkham Asylum
Féminin Messages : 50
Date d'Inscription : 03/05/2018
avatar
Maximillian Zeus
MessageSujet: Maxie Zeus (Ouvert)    Ven 4 Mai - 18:09

Maximillian Zeus
le retour d'un Dieu

L'air était frais en ce dimanche matin d’avril. Le gratin de Gotham dormait encore à cette heure-là, mais quelque part dans les tréfonds de la ville, une petite communauté bien étrange commençait à s’agiter. Au rez-de-chaussée de la tour Olympus, des fidèles attendaient l’arrivée de Zeus afin qu’il leur raconte une autre de ses fabuleuses aventures, prouvant par le fait-même et hors de tout doute qu’il était bel et bien l’incarnation du fameux dieu grec de la foudre.

Après de longs instants d’attente, les tambours se firent entendre et les torches fixées aux murs s’allumèrent toutes seules comme par magie : il arrivait.

Zeus fit son entrée dans le fond de la grande pièce et les souffles se coupèrent ; sa prestance siphonnait tout l’air de la pièce. Son regard intense balaya l’espace sans regarder personne dans les yeux ; aucun n’était digne d’avoir un contact visuel avec lui. Zeus descendit l’allée menant au-devant de la salle. Certains reculaient à son passage, d’autres tentaient furtivement de le toucher afin de savoir s’il était fait de chair ou de songes. Il arriva à l’avant et se dressa de tout son long devant l’assemblée. Les tambours ainsi que les murmures s’étaient tût et il ne restait pour toute ambiance sonore qu’un lourd silence envahissant chaque espace. Pas de doute, Maxie Zeus avait le sens du spectacle.

-Mortels! Commença-t-il, Vous qui croyâssent en une cité meilleure, vous qui croyâssent à la nouvelle Athènes, vous qui soyâssent prêts à vous sacrifier pour ériger une vie meilleure, écoutez les paroles de votre Dieu. Par le récit de ses hauts faits, vous tirerâssent des leçons qui vous serviront dans votre vie. AVE MOI

-AVE ZEUS, répondit la foule en chœur.

Si des gens lettrés s’étaient trouvés dans la pièce à cet instant précis, ils auraient trouvé que ce discours sonnait étrange. Heureusement pour Maxie, les gens qui le suivaient étaient assez stupides et ses verbes aux terminaisons impossibles lui donnaient de la crédibilité auprès de l’assemblée.

D’ailleurs, il parlait souvent de lui-même à la troisième personne, comme si cela eut un quelconque impact sur son importance. Il trouvait que ça lui donnait de la crédibilité et du sérieux. Parfois il oubliait de le faire, mais il mettait ça sur le compte de son ancienne vie parmis les mortels. Bien sûr, il y avait une période d’adaptation, même pour une divinité grecque…

Son éclair métallique en main, il se mit à faire les cent pas sur la scène improvisée puis commença son récit :

-Au début des temps de l’Univers, régnâssent les deux divinités primordiales : Ouranos et Gaïa. Ces deux divinités engendrâssent les Titans. De ces Titans, Cronos et sa sœur Rhéa engendrâssent mainte progéniture : des Dieux. Cependant, Ouranos et Gaïa ayâssent bien averti Cronos : il créeraisse lui-même le rival qui le détrônasse et régnâsse à sa place! Ainsi, par peur, Cronos avalâsse tous ses enfants dès la naissance…

Ainsi, pendant de longues heures il continua son récit, racontant dans les moindres détails comment sa mère Rhéa avait échangé Zeus pour une pierre afin de tromper Chronos et comment il avait été élevé dans une grotte secrète en Crête par des nymphes et une chèvre mythique au son du fracas des armes des Curètes qui effectuaient des danses guerrières. Il raconta comment il découpa Cronos en petits morceaux et envoya ses restes dans le fin fond du Tartate. Il expliqua que Cronos, une fois défait, vomit tous les enfants qu’il avait avalé et que Zeus pu enfin retrouver ses frères et s’accoupler à loisir avec ses sœurs. De ces unions incestueuses naitraient de nombreuses autres divinités… Tout cela était d’une logique époustouflante.

Si quelqu’un en présence avait déjà lu les récits d’Homère ou d’Hésiode, personne ne releva le fait que la majorité des paroles de Maxie étaient textuellement tirées de ces livres.

La présentation tirait à sa fin, et bien qu’elle ait duré au moins deux heures, les spectateurs avaient les yeux grands ouverts, avides d’entendre la suite. C’est que les paroles de Zeus étaient ponctuées d’effets spéciaux à deux balles rendant le tout beaucoup plus dramatique.

Il se tût enfin.

Puis, alors que personne ne s’y attendait, Zeus leva son éclair métallique bien haut et prononça une phrase en latin :

- SI VIS PACEM PARA BELLUM!

À cet instant, de la foudre (et de la vraie) parti du plafond et alla frapper l’éclair de Zeus qui, l’air solennel, ne broncha pas, imperturbable. La foule ébahie ne pu s’empêcher de laisser échapper des exclamations de surprise. La foudre ne lui faisait pas mal! Cet homme avait clairement un pouvoir!

Cet événement clôturait la messe et Maxie disparut derrière d’épais rideaux blancs. Satisfait, il déposa son éclair métallique sur une table et alla s’installer dans le boudoir. Il se servit une coupe de vin et se dit qu’il serait bientôt temps de passer à la prochaine phase du plan…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Maxie Zeus (Ouvert)    Ven 4 Mai - 22:37

Grosse journée de rencontres pour la nouvelle Star des Entreprises Wayne, et pour une fois il fallait bien avoué que ça me faisait du bien de pouvoir sortir un peu de Lexcorp pour tout simplement aller prendre un bon bain de foule et de prendre un peu de temps pour moi. Ce matin, je devais me rendre à l'Olympus, un de ces anciens bâtiments qui servaient de clubs privés pour des gens de la haute bourgeoisie de Gotham City. Je n'étais pas friand de ce genre de club, mais Mercy m'avait renseigné sur un lascar qui possédait la boite : Maximilien Zeus. Un des magnats de la Pègre de Gotham City. Rien que ça ? Levant le regard vers le ciel, je décidais, la veille, de planifier un petit passage par ce club qui semblait être assez intéressant, histoire de voir l'animal publique. Après tout, lui aussi fut un grand PdG d'entreprise, avant de devenir cinglé. Pas très loin donc, son club, le genre d’endroit dans lequel je n'allais jamais. Mercy m'avait informé de plusieurs petites choses sur ce Zeus, il était un peu ... Bizarre, mais qu'est ce qui ne l'était pas dans cette ville ? Jamais je ne pensais mettre un pied là-dedans, uniquement si c’était dans le cadre de mon boulot et de mes affaires. Mais ce club n’était pas très important soit dit en passant, tout ce qui comptait, c'était l'intérieur, et il n'y avait rien qui ne me décevait. Mercy et moi-même étions légèrement fébriles, montant les marches un à un du grand escalier qui menait à une petite estrade pour mieux voir ce qui se passait au loin, faisant tout de même en sorte d’accélérer le pas au cas où quelque chose d'intéressant se passerait. Visiblement, on avait dût se tromper d'endroit, voila que nous étions derrière le rideau de la scène de spectacle. Dans les coulisses. Le meilleur endroit au final non ? Mercy n'en croyait pas ses yeux, ma garde du corps était quelqu'un d'impressionnable par moment. Franchement, comment pouvait-elle se faire avoir rien que par son imagination hein ? Un homme qui se prenait pour dieu ... Il y'en avait un à Métropolis qui avait le culot de s'attitrer ce rôle ... Mais il n'était qu'un homme, un alien. Il allait sérieusement falloir que Mercy se repose un peu plus, ce genre de conneries dans son boulot, ne serait absolument pas accepté ! Mercy devait reprendre ses esprits. Après tout, ce "Max Zeus", il n'était qu'un très bon tribun. Il était vêtu d'une tenue digne de la Grèce Antique, amusant, et il avait un sacré talent pour les effets spéciaux aussi. Le personnage avait une bonne voix, une bonne allure. Il pourrait être intéressant. Dans mon esprit, le plan se dessine. Et s'il devenait la suite logique au mandat désastreux de Cobblepot ? Et s'il devenait le prochain maire de cette ville ? ... Pourquoi pas ? On a besoin de crétins pour ratisser les crétins dans le plus large sens et de les utiliser pour faire de la démocratie, un service pour les riches. Bien que je bouillonnais d'envie de lui parler et de préparer mes idées, il fallait quand même rester sur ses gardes. D'après ce que Mercy m'avait dit, il avait eu de grands liens avec la Pègre. Il faudra être prudent. Je le regardais d’ailleurs un instant, cessant d’ailleurs de s’agiter, poussant un nouvel éclat de sa voix, avant de finir par bouger et de partir par le rideau derrière lequel nous étions, avant de s'installer dans un fauteuil. Ce type en imposait, c’est certain, et c'est au moment bien précis où ce cher "Maxie" se servait un verre de vin que je fis irruption, suivit de Mercy Graves, mon garde du corps et assistante, dont la beauté d'Asie en faisait pâlir plus d'un.


"Impressionnant votre petit discours ! Vraiment ! Je suis ... Woah ! Enchanté, moi c'est Alexander Luthor, mais vous pouvez m'appeler Lex."

Je tends une main hasardeuse. Comment salue-t'on un dieu au fait ?

"Si tu veux la paix, prépare la guerre. Bon adage qui est toujours d'actualité ! Mais seriez-vous d'avis si je vous dis que les temps de paix enfantent des hommes faibles qui oublient d'être des guerriers ? La vie d'un homme ne devrait donc être qu'une guerre sans fin ?"

J'aimais bien ce genre de discussions philosophiques. Qui pouvait être dieu ? Qui pouvait se targuer d'être un grand homme ? Après tout, un homme ne peut pas dépasser sa propre condition. Moi, je n'étais qu'un simple homme d'affaire. J'aurais très bien pu me destiner à une carrière honnête prenant comme habitude la sincérité, mais non. J'habitais à Gotham City désormais, ce  n'était plus le champs de foire qu'était Métropolis. Et à Gotham City, tout était corrompu par le vice, le péché dont les fils cristallisaient les rouages. En y réfléchissant bien à ce cher Max Zeus, il s'était inventé une espèce de culte, quelque chose d'attrayant, de dangereux surtout. C'est autour de cette passion pour l'Antiquité que Maximilian se forgea les prémices d'un gang qui avait pour ligne directrice la souffrance et la domination sur l'autre. Après tout, l'Antiquité grecque n'avait été qu'une première ébauche de la démocratie, oui, des philosophes, oui, mais les esclaves existaient toujours.

"Sans vous critiquer, et je ne m'amuserai pas à le faire, vous avez les talents d'un tribun. D'un homme qui sait ce qu'il veut, d'un homme qui se cantonne à rester dans les ombres, alors qu'il pourrait triompher comme un héros, à la lumière du soleil. Comme un dieu qui rend visite aux hommes non ?"

Petite allégorie. Zeus après tout, faisait ses petites messes basses dans les ombres, dans les ténèbres. Pourquoi ne pas se révéler au final ? Pourquoi ne pas se montrer vraiment ? Pourquoi ne pas embrasser la foule et devenir un véritable héros pour cette ville ? Je m'étais installé sur le rebord d'une table, tout en essayant de contrôler mes tics et mes tocs. J'eus un léger sourire en pensant à ce que cet homme pourrait faire d'intéressant à la ville de Gotham s'il était élu maire. On rigolera pendant quelques minutes, c'était certain. Mais une chose était certaine. Le domaine des dieux était dans les cieux. Peut-être que Gotham pourrait sortir des ténèbres avec cette allusion ?
Revenir en haut Aller en bas
Arkham Asylum
Féminin Messages : 50
Date d'Inscription : 03/05/2018
avatar
Maximillian Zeus
MessageSujet: Re: Maxie Zeus (Ouvert)    Dim 6 Mai - 4:58

S a coupe de vin était déjà bien avancée -il faut dire que Maxie buvait rapidement- alors qu’un grand type blond et une femme asiatique firent leur irruption dans le boudoir. Zeus roula les yeux au ciel ; après une telle performance, il n’était pas d’humeur à discuter avec des fans. Encore, si la demoiselle était venue seule, il se serait fait un plaisir de la mettre à l’aise mais comme elle était flanquée de l’autre mâle cela rendait la situation bien moins intéressante.

-Si vous voulez faire un don en argent, il y a un vase prévu à cet effet dans l’entrée. Pour tout entretien privé il est suggéré de prendre rendez-vous d’abord. L’agenda divin est assez rempli dans les prochaines semaines… Dit-il nonchalamment en fixant le fond de sa coupe vide avec déception.

Mais ses paroles ne semblèrent pas décourager le grand blond qui s’approcha et lui tendit la main en se présentant :

"Impressionnant votre petit discours ! Vraiment ! Je suis ... Woah ! Enchanté, moi c'est Alexander Luthor, mais vous pouvez m'appeler Lex."

Zeus était épaté ; un mortel qui lui tendait la main! Quel étrange comportement. Quand même, le jeune homme avait des couilles il fallait l’avouer. D’un air indescriptible, il fixa la main tendue de ‘’Lex’’, puis son visage, puis sa main tendue, puis son visage… Finalement, il se revira et alla se servir une autre coupe de vin, laissant le pauvre bougre seul avec sa main.

Celui-ci ne se laissa pas démonter pour autant et poursuivit :

"Si tu veux la paix, prépare la guerre. Bon adage qui est toujours d'actualité ! Mais seriez-vous d'avis si je vous dis que les temps de paix enfantent des hommes faibles qui oublient d'être des guerriers ? La vie d'un homme ne devrait donc être qu'une guerre sans fin ?"

Comprenant que cet Alexander Luthor ne s’en ira pas tant qu’il n’aurait pas discuté avec lui, Zeus ouvrit la bouche pour la première fois depuis leur arrivée :

-Les temps difficiles créent les hommes forts. Les hommes forts créent des périodes prospères. Les périodes prospères créent les hommes faibles. Les hommes faibles créent les temps difficiles. Même lors des temps prospères, la vie d’un homme est ponctuée de combats plus ou moins grands ; telle est la destinée de l’Homme. La paix n’est qu’une utopie conçue afin qu’il ne perde pas espoir, car il n’y a que dans la mort que les hommes puissent trouver le vrai repos.

Satisfait de sa réponse, Zeus alla s’écraser sur un gros divan moelleux fait de lin blanc et de corderons dorés. Il y eut un moment de silence pendant lequel M. Luthor semblait réfléchir aux paroles du dieu. Cela laissa à Zeus du temps pour observer à loisir la délicieuse créature accompagnant Lex. Une toge grecque irait certainement très bien avec sa chevelure de geai. D’ailleurs, elle ressemblait vaguement à l’image qu’il se faisait d’Héra, la sœur et épouse du vrai dieu de la foudre. Peut-être cela l’intéresserait-elle de le savoir… Il faut dire que Maxie voyait Héra dans plus ou moins toutes les femmes et qu’il se servait de cette anecdote boiteuse pour s’attirer du capital de sympathie de la part du sexe faible.
Lex se remit à parler, tirant Maxie de ses réflexions romantiques.

"Sans vous critiquer, et je ne m'amuserai pas à le faire, vous avez les talents d'un tribun. D'un homme qui sait ce qu'il veut, d'un homme qui se cantonne à rester dans les ombres, alors qu'il pourrait triompher comme un héros, à la lumière du soleil. Comme un dieu qui rend visite aux hommes non ?"

-Le temps viendra ou mon triomphe sera total et où Gotham deviendra la nouvelle Athènes. Mais pour cela je dois d’abord rassembler suffisamment de ressources humaines et matérielles afin de terrasser les terribles ennemis qui voudraient faire échouer cette douce rédemption.

Il avait parlé de lui-même à la première personne. Quelle erreur gênante. Maxie espérait que son interlocuteur ne le remarquerait pas. Peut-être qu’Alexander serait suffisamment absorbé par ses paroles qu’il ne remarquerait pas cette bévue. Peut-être que ce jeune homme, en fait, avait été accroché par son discours et qu’il avait l’intention de l’aider dans sa quête? Après toutes les bêtes mythiques qu’il avait affrontées, Zeus pouvait faire face seul à n’importe quelle situation, mais l’expérience lui avait apprise à ne pas cracher sur des alliés potentiels.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Maxie Zeus (Ouvert)    Dim 6 Mai - 10:29

Baissant les yeux, je fis une légère mine basse, sans pour autant ôter mon sourire quand il m'envoya un vent mémorable. Le fameux dieu des dieux ne serrait pas la main du mortel, c'était vrai. Mercy, elle, restait de marbre face à ce Maxie Zeus, ce n'était qu'un fou de plus dans Gotham City pour elle, mais comment l'empêcher d'y penser ? Il fallait donc montrer une espèce d'honneur à ce dieu issu d'Arkham, il fallait lui montrer du respect. Je resterai calme bien sur, je resterai dans les clous. Je resterais poli et courtois, et même si la vérité n'était pas forcément bonne à dire, le fait de parler du Bat de Gotham n'était certes pas un sujet dont il fallait emprunter, il fallait flatter le dieu. Comme à l'époque des grecs anciens. Après tout, rien n'a changé depuis cette terrible époque. Des puissants ... Des perdants, et au milieu, ceux qui se prennent pour des dieux ... Il fallait rester plutôt évasif et parler au sens général, rien de plus. Bien, il avait du répondant en tout cas, il savait de quoi il parlait, il était certain que son pouvoir d'elocution était en train de marcher et qu'il pouvait être très fier de se sentir valorisé dans cette ville. Alors que tout semble découler normalement, le petit discours de Maximilien Zeus me fit sourire. Bien sur, un sourire assez doux, assez tendre, pas un sourire méchant, ni un sourire narquois. Voila qu'il parlait comme quelqu'un de sensé finalement, il avait besoin d'aide.

"Imaginons un peu que Lexcorp vous aide à ... Comment dire ... Vous donner un petit coup de pouce pour vous faire connaitre ... Et puis je ne sais pas moi ... Briguer la mairie de Cobblepot ... Qu'en ... Penseriez-vous ?"


L'idée était intéressante. Après tout, Maximilian Zeus était un homme qui en imposait, qui avait déjà réfléchi à l'après-Gotham : Une somptueuse Athènes dont il pourrait faire la gloire pendant des décennies. Encore faut-il qu'un homme comme lui puisse se faire élire, mais on était à Gotham non ? Après tout, Oswald Cobblepot a quand même été élu, à la grande surprise de tous. Ville d'imbéciles. La bonne blague. Gotham suivait des principes de l'Antiquité. Les plus forts devaient survivre, et la Cour des Hiboux avait quand même bien survécu à l'érosion du temps non ? Elle a bien survécut depuis plus de six cent ans non ? Le temps n'était pas une épreuve, non, il fallait embrasser l'idée du changement, du futur. Et si le futur, ce n'était que le passé qui revenait à la charge ? Pourquoi pas ? Après tout, Einstein disait que l'Histoire n'était qu'un éternel recommencement.

"Vous avez besoin de cette ville, nous avons besoin d'un candidat prêt à accepter les conditions de Lexcorp dans cette ville. Voyez-vous, même si Wayne Entreprises est à terre, nous avons encore besoin de beaucoup de petites choses, choses que la mairie peut nous offrir. Et monsieur Cobblepot n'est clairement pas le meilleur des candidats."


Tout le monde le sait, la politique ne devrait jamais interférer dans les affaires de justice et surtout, dans les affaires financières et boursières. Et pourtant, c'est impossible. Il y aura toujours une dose de politique dans les affaires judiciaires, et ce tant que le système lui-même serait politisé. On avait beau se démener pour prôner l'impartialité et la sévérité pour les crimes les plus graves, la politique était toujours quelque part pour s'immiscer et mettre son grain de sable dans le mécanisme. Ça allait du témoin acheté par un lobby pour faire une fausse déclaration, jusqu'aux magistrats corrompus pour faire pencher la balance du côté le plus avantageux pour qui avait suffisamment graissé les pattes. Même ce cher procureur, Spencer, devait son actuel poste de procureur à la politique. En tant que proche-démocrate – tel qu'il se définissait lui-même, n'étant pas vraiment des leurs, mais partageant une part de leur philosophie – c'était en gagnant le cœur des gens qu'il avait été élu. En promettant de belles choses, comme un retour de la vraie justice, et bien d'autres mesures qu'il savait très difficile à mettre en place, voire impossible. Parole donnée, mais parole d'homme politique, donc sans grande valeur, et pourtant Spencer s'évertuait à respecter ses engagement. Et pour ça, il cravachait, tous les jours, sans compter, et stigmatisant le Bat de Gotham et ses alliés.

"Je suis sur que nous pouvons nous entendre, souverain des dieux."


Nous démarrions tout juste la discussion, il n'en était qu'au tour de chauffe. Zeus trouverait certainement quelque chose à redire à tout cela. Il avait des arguments, à commencer par son goût du spectacle, sa propension à profiter et à organiser une situation complexe alors qu'il pouvait être encore plus. Rien que ça lui suffisait à ne pas lever le petit doigt. Parce qu'il l'aurait décidé. Ensuite, monter une unité contre le maire actuel, reflet du crime organisé, lui qui profitait de ce crime organisé ... c'était une vaste blague. Un criminel pour en abattre un autre légalement. Et après, qui le paierait pour laisser faire les malfrats ? Qui blanchirait l'argent qu'il obtenait crapuleusement ? Qui ferait disparaître les témoins gênants de ses méfaits ? J'en avais encore sous le pied, bien entendu, mais Zeus ne devait pas recevoir toutes les cartes tout de suite. Il fallait le laisser examiner sa main, regarder le flop et prendre une décision. Sans savoir ce que je ferai de mon côté, il ne pouvait qu'être confiant. Il était en position de force. Sauf que ce cher Maxie avait une paire de valets, tandis que moi, je tenais une quinte flush. Il suffisait d'attendre les prochaines cartes, et il ferait tapis. Mais pour le moment, transparence et bonne alliance.
Revenir en haut Aller en bas
Arkham Asylum
Féminin Messages : 50
Date d'Inscription : 03/05/2018
avatar
Maximillian Zeus
MessageSujet: Re: Maxie Zeus (Ouvert)    Lun 7 Mai - 20:16

"Imaginons un peu que Lexcorp vous aide à ... Comment dire ... Vous donner un petit coup de pouce pour vous faire connaitre ... Et puis je ne sais pas moi ... Briguer la mairie de Cobblepot ... Qu'en ... Penseriez-vous ?"

Briguer la mairie de Cobblepot… Telle était donc la raison de la visite de cet Alexander Luthor. Il offrait son aide à Maxie afin de sortir des ombres. Il faut dire que devenir maire de la ville donnerait à Zeus de bons outils pour réaliser ses plans. C’était même probablement la meilleure façon d’y parvenir.

Bien sûr, Maximillian savait pertinemment que l’aide de Lex ne serait pas gratuite. Il demanderait quelque chose en retour. Qu’importe au fond ce qu’il voulait tant que cela n’allait pas à l’encontre de ses plans à lui, se dit Maxie.

"Vous avez besoin de cette ville, nous avons besoin d'un candidat prêt à accepter les conditions de Lexcorp dans cette ville. Voyez-vous, même si Wayne Entreprises est à terre, nous avons encore besoin de beaucoup de petites choses, choses que la mairie peut nous offrir. Et monsieur Cobblepot n'est clairement pas le meilleur des candidats."

Voilà! Le chat était sorti du sac. Sa fameuse Lexcorp avait besoin d’un pantin suffisamment malléable pour leur donner ce dont ils avaient besoin tout en trônant sur la ville. Soit, cela était faisable si les conditions de Zeus étaient d’abord remplies. Il avait effectivement du charisme et un certain talent pour le discours. Sans parler de son physique qui n’était pas d’un laid choquant. En s’y prenant de la bonne façon, il pourrait séduire les gens de cette ville et se faire élire… Pour ensuite faire passer les lois qui lui plaisaient.

Réfléchissant à cela, Zeus voyait déjà Gotham la rayonnante ou serait érigée une grande acropole, une agora ainsi qu’un temple dédié au culte de lui-même. Les gratte-ciels côtoieraient les parthénons. Bien sûr, on retirerait aux femmes le droit de vote et on rétablirait l’esclavage. Seuls les hommes de 18 ans et plus étant né en Gotham auraient le droit de vote. Une belle réforme du système de scrutin s’annonçait!
 
"Je suis sur que nous pouvons nous entendre, souverain des dieux.", conclua Alexander.

-Il le croit aussi, répondit Zeus en souriant de toutes ses dents.

Il se redressa rapidement, comme requinqué par cette offre nouvelle, et se mit à faire les cent pas dans la pièce, l’air songeur.

-Disons que cela l’intéresse, quelles seraient les conditions et les besoins de Lexcorp? Demanda-t-il en arrêtant de marcher.

Avec cette question, il allait droit au but. Pas de temps à perdre avec les fioritures, Zeus voulait aller directement à l'essentiel. Les détails viendraient par la suite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Maxie Zeus (Ouvert)    Mar 8 Mai - 22:36

Ce Maximilian Zeus est vraiment un type étrange. Le capitalisme d'accord, mais son approche est tellement différente de celle de tous les autres. Il ne pense pas comme tout le monde et surtout n'agit pas comme tout le monde. Il est hors-norme même dans le monde des affaires. Seulement, il croit que c'est lui mon seul moyen de m'en sortir. Il croit pouvoir acheter ma soumission, il pense peut-être que je vais m'incliner ? C'est un peu osé de le penser. Je n'étais pas un nervi du culte, j'avais déjà les imbéciles de Métropolis qui acclamaient Superman, ça me suffisait largement. Mais ce type, ce Zeus ... C'est vrai qu'on pourrait se le payer sous condition. Dans le cas présent je ne vois aucun intérêt à dévoiler ce que je sais de lui. Cependant, il a dit qu'il était intéressé par mon projet, par mon marché. Avec de la chance, il pourrait devenir le prochain maire de la ville. Il est un peu le visage de Gotham au final, ce qu'elle devrait être dont j'aurais besoin pour survivre à la prochaine guerre qu'il déclenchera, pas une guerre à proprement parlé, mais politique. La chasse au Pingouin était ouverte, et je me ferai un plaisir de le voir empaillé dans mon salon. Je ne me ferai pas marcher sur les pieds. J'ai réussi à me faire une place dans cette ville et ce n'est pas tout. Je peux me sauver tout seul. Nul besoin de lui, après tout, c'était moi qui était venu le voir, cependant, cela pourrait être intéressant de le pousser, de voir ce qu'il peut devenir, de le mettre sur le banc de la scène, de le voir dans cette tragédie grecque si on peut dire.

"Seigneur Zeus. Je suis et j'ai toujours été mon propre chef. Mes histoires de capitalisme ne vous séduiront peut-être pas forcément mais bon c'est uniquement parce que dans l'économie financière, nous avons des règles, des bassesses et nous avons quand même certains principes. Bien que je ne comprenne toujours pas ce qui vous motive à être ce que vous êtes, ce n'est pas un problème. Je souhaite que vous commenciez à vous imposez, que vous fassiez patte blanche, que vous vous donniez une image positive aux braves gens de la nouvelle Athènes qui ne méritent qu'une chose, vous."


Mon regard est sérieux et déterminé. Je sais ce que je veux et je pense savoir ce qu'il désire. Bien que ce soir Maxie Zeus, il ne faut pas l'oublier, il peut-être dangereux si on ne prend pas garde, on ne peut savoir ce qui ce passe dans sa tête. Il connait ses plans et c'est bien le seul. C'est ainsi qu'il intrigue tout le monde. Autant son entourage, toujours sur la sellette que ses concurrents dont la vie ne peut tenir qu'à un fil. Avec un tel homme il faut être prudent. Le jeu de Zeus n'est pas clair. Malheureusement pour lui, sa réputation le précède. Je sais pertinemment que cet homme peut-être obsédé et sans scrupule à montrer sa folie, ses soucis de santé mentale dirons-nous. Il voudra forcément m'avoir, un jour, et je ferai attention. J'avoue que l'argent est un de mes péchés, mais je ne me ferais pas avoir comme ça. Je ne tomberai pas dans le panneau de sa folie, si jamais il tente de m'avoir ou de me planter, je ferai en sorte qu'il le paie amèrement, malgré mon visage gentil et calme. Cependant, il faut que je sois assez intelligent pour ressortir de ce stade vivant. Ici, c'est lui qui est en position de force, moi je ne dois qu'écouter et approuver ses projets, ses propres délires. Cela ne se passera pourtant pas comme ça. Je ne suis pas un suiveur, je n'appartiens pas à ces moutons futiles, je suis un lion. Un jour, il verra que la relève est arrivée, que des jeunes lions comme moi seront bien plus fort que des hyènes comme lui. Mais pour le moment, essayons au moins de lui donner sa chance.

"Je tiens à ce que nous faisions de Gotham, une ville débarrassée des monstres et des chauve-souris. Puis-je compter sur votre aide ? Puis-je compter sur l'aide de l'Olympe ?"


Je n'aimais pas faire le faux-cul, et encore moins jouer à ce genre de jeu, à qui sera le plus cinglé, mais bon, je n'avais pas le choix. Je pense avoir dit le gros de mes interrogations. Ce qui m'intrigue néanmoins c'est la place que j'aurais dans ce plan pour l'avenir de Gotham mais je pense surtout pour le sien. Bon, lui serait le Maire, mais que fera t'il de son pouvoir ? Essaiera-t'il de m'écarter ? De me chasser ? Il cherche surement un enrichissement personnel avant de penser à celui des citoyens de la ville. Pas un problème pour moi de toutes manières. Quoique, les hommes ne sont pas forcément ce que l'on croit. Surtout s'ils se dissimulent derrière un masque, celui de la folie. Ce qui est sur c'est que le dénommé Maxie Zeus sait y faire niveau ambiance. La luminosité, la musique typiquement méditerranéenne ou encore la nourriture. Tous coïncide avec la Grèce Antique et c'est fait pour. Allant jusqu'au cliché, cet homme, ce "fou de Dieu" semble presque se moquer de moi. Il n'est surement pas de Grèce et pousse la mise en scène à l'exagération. Cependant, je ne dis rien. Je le laisse me faire savoir pourquoi je suis ici. Il ne serait pas bon pour moi qu'on se batte. Ses hommes sont en supériorité numérique, son culte fanatique, et peut être mieux armé que Mercy, qui se sent un peu nerveuse en compagnie de cet homme. Je dois alors la jouer finement pour m'en sortir et peut être même avec des avantages. Une association avec lui c'est une position délicate. Effectivement je pourrais engranger plus d'argent mais aussi je serais plus prêt de lui lorsqu'il voudra me donner un coup de couteau. D'où la délicatesse de cette position.

"Vous savez ce que vous ferez de Gotham, une fois vôtre ?"
Revenir en haut Aller en bas
Arkham Asylum
Féminin Messages : 50
Date d'Inscription : 03/05/2018
avatar
Maximillian Zeus
MessageSujet: Re: Maxie Zeus (Ouvert)    Mer 9 Mai - 3:55

[quote="Maximillian Zeus"]
Maxie écoutait Alexander avec attention. Il était évident que cet homme d’affaires et de politiques n’offrait jamais son aide gratuitement, ni de manière hasardeuse. S’il faisait appel à lui, il devait avoir ses raisons. Peut-être voyait-il réellement en Zeus l’homme –le Dieu- de la situation. Celui qui pourrait enfin sortir la ville de l’ombre. C’était ce qui transparaissait dans ses paroles, mais il fallait tout de même faire attention. Des profiteurs et des arnaqueurs qui avaient tentés de se greffer à lui tout au long de son parcours, Maxie en avait vu des tonnes! Il n’était pas né de la dernière pluie et savait reconnaitre les charlatans en les voyant. Ceci dit, Alexander avait l’air d’être un homme de principes et cela imposait le respect. Sans nécessairement lui donner de réponse tout de suite, son offre méritait qu’on y réfléchisse assidûment tout en anticipant les multiples revers possibles.

"Seigneur Zeus. Je suis et j'ai toujours été mon propre chef. Mes histoires de capitalisme ne vous séduiront peut-être pas forcément mais bon c'est uniquement parce que dans l'économie financière, nous avons des règles, des bassesses et nous avons quand même certains principes. Bien que je ne comprenne toujours pas ce qui vous motive à être ce que vous êtes, ce n'est pas un problème. Je souhaite que vous commenciez à vous imposez, que vous fassiez patte blanche, que vous vous donniez une image positive aux braves gens de la nouvelle Athènes qui ne méritent qu'une chose, vous."

-Ce qui le motive à être ce qu’il est? Vous êtes bien comique, jeune homme! Il aime bien votre sens de l’humour. Il n’y a aucune motivation derrière cela. Nous sommes ce que nous sommes, voilà tout. Vous êtes Alexander Luthor, président de Lexcorp et, que sais-je, possiblement fervent amateur de pétanque également. Vous êtes ce que vous êtes. Il est le Dieu Zeus incarné de chairs et de sangs, revenu sur terre afin d’indiquer aux mortels la voie à suivre vers la rédemption. C’est aussi simple que cela.

Maximillian croyait fermement en chacune des paroles qui franchissaient ses lèvres. Les hommes ne croyaient plus en rien et cela causait leur perte. Il était de son devoir, lui qui avait terrassé tant de périls, de les guider vers la lumière, vers lui-même. Si les hommes avaient foi en lui, alors il leur apporterait la prospérité.

"Je tiens à ce que nous faisions de Gotham, une ville débarrassée des monstres et des chauve-souris. Puis-je compter sur votre aide ? Puis-je compter sur l'aide de l'Olympe ?"

-Les monstres, les chauves-souris, les démons de l’enfer envoyés par Hadès..! La ville en sera purgée par Son éclair et les citoyens de Gotham, la nouvelle Athènes, pourront désormais vivre en toute quiétude.

Solennel, Zeus brandissait son éclair bien haut dans les airs. Considérant que les citoyens de la ville devraient lui sacrifier une partie de leurs récoltes ainsi que quelques chèvres et moutons à tous les ans, le moins qu’il puisse faire était de leur garantir la sécurité. Bon, et puis après, dans ce genre de situation il y avait toujours des dommages collatéraux, mais ce n’était qu’un détail. Il n’y avait qu’à se rappeler la fois ou Héra avait tenté de l’enchainer…  

"Vous savez ce que vous ferez de Gotham, une fois vôtre ?"

-Ce qu’Il fera? C’est bien simple! Ériger des temples grandioses à la gloire des Dieux, interdire le droit de vote aux femmes, rétablir l’esclavage, instaurer la chasse au minotaure, etc, etc. Voulez-vous réellement une liste exhaustive? Demanda Zeus, fronçant le sourcil.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Maxie Zeus (Ouvert)    Ven 11 Mai - 21:00

Les élucubrations de cet homme me font rire. Mais vraiment quoi ! On aurait dit un vrai cinglé de l'asile d'Arkham, et pourtant, il imposait le sérieux, le vrai sérieux, le vrai dieu du tonnerre en quelque sorte. J'eus un léger sourire tout en observant patiemment ce qu'il avait à dire, à propos de la nouvelle Athènes et de toutes ces lois qu'il pouvait établir. Quelque part, c'était ridicule, mais bon, on avait besoin de quelqu'un qui avait de l'autorité, et parmi la masse des monstres qui sévissait, je préférai encore que Zeus en soit le représentant officiel. Cela ne pouvait qu'être amusant. Je tends ma main, pour essayer à nouveau de le saluer du mieux que je peux, mais je doute fortement qu'il accepte encore une fois de me serrer la main.

"Alors, nous sommes d'accord. Lexcorp vous soutient, et vous faites en sorte d'être irréprochable. Nous comptons sur vous. Après tout, si un dieu tel que vous vient lui-même sur Terre ... C'est pour élever les mortels vers le sacré après tout ?"


Encore une de mes pensées personnelles sur la question. Pour ma part, Dieu n'était qu'un simulacre, dans ce monde, on ne peut compter que sur les hommes et rien de plus. Rien de plus hélas. Après quelques minutes d’attentes en compagnie de cet homme qui n’a cessé de me dévisager comme si je n’étais qu’un pauvre mortel idiot, même si je n’ai aucune raison de m’inquiéter, je reste l'homme qui va tirer les ficelles de cette ville stupide, ce qui fait de moi une cible de choix. Et ici, il ne leur faudrait pas énormément d’effort pour me capturer. Mais qui ne tente rien n’a rien, c’est un risque qui vaut le coup d’être pris. Et puis, Zeus est surement quelqu’un de réfléchit, il ne ferait pas ça, je peux être un allié puissant pour quelqu’un comme lui et en plus, il n’est même pas sur qu’il puisse gagner une guerre politique contre le Pingouin. Pour cette rencontre, je dirais même que j’ai les cartes en main, Zeus a presque plus besoin de moi que j’ai besoin de lui et c’est grâce à ça que je vais tirer mon épingle du jeu.

"Je vous dit à très bientôt, cher dieu du tonnerre. Je suis sur qu'on se reverra très très vite, soyez en certain."

Mercy et moi, nous repartons en arrière, on traverse la salle qui servait d'auditoire au dieu devant ses fidèles. Cela doit être des gens désespérés, bousculés par les récents événements de la guerre des gangs et sans aucune ambition, ne voyant pas le bout du tunnel parce qu’il s’est effondré devant eux. Alors ils dilapident le reste de leur misérable santé mentale dans la seule chose qui leur procure un semblant d'espoir : la foi. La loi du plus fort commence à influer sur la population de cette ville, et les plus faibles commencent déjà à en subir les conséquences. Je suis loin de faire partie de cette catégorie mais les événements peuvent mal tourner alors il me vaut mieux un plan de secours. J’espère que mon petit discours spontané a fait son effet. Malgré le fait que je l’ai enjolivé pour essayer de l’influencer, je ne lui ai pas menti et si c’est un homme intelligent, il s’en rendra vite compte et ne pourra pas refuser ma proposition. Je suis le pion qui peut changer cette guerre, je peux mettre en échec Cobblepot et lui faciliter grandement le travail. Et eux peuvent me rendre encore plus puissant que maintenant. Nous sortons de l'endroit et je remonte dans la voiture. Le chauffeur démarre. Mercy me regarde, elle est admirative ? Non, aucune idée ... Je crois qu'elle a eu peur de cet homme de ce Zeus.

"Voyons Lex, ne me dites pas que vous faites confiance à ce décérébré ?"

"Ce n'est qu'un pion qui pense être roi, et lorsque la partie commencera, il sera sacrifié."


"Je suis un pion pour vous, Lex, moi aussi ?"

"Vous êtes ... Ma reine, Mercy. Vous me protégez de l'équipe adverse. Vous êtes juste un peu plus précieuse que les autres à mes yeux."


"J'imagine que vous êtes le roi de notre camps."

"Mais ma chère Mercy, je ne suis pas dans le jeu. Je suis celui qui fait avancer les pions sur l'échiquier qu'est Gotham."


Mercy venait de comprendre qu'elle était tout à fait sacrifiable pour sauver mon roi. Mais qui était le roi au final ? Ce n'était que mon projet de prendre Gotham, de me saisir d'elle. De la déposséder de tout ce qu'elle avait. Le projet passe avant tout. Et Mercy connaissait parfaitement les techniques dont je pouvais user pour arriver à mes fins. Une chose était certaine, je savourais avec grand plaisir d'avoir un des premiers monstres d'Arkham dans ma poigne. Pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Arkham Asylum
Féminin Messages : 50
Date d'Inscription : 03/05/2018
avatar
Maximillian Zeus
MessageSujet: Re: Maxie Zeus (Ouvert)    Mar 15 Mai - 15:32

"Alors, nous sommes d'accord. Lexcorp vous soutient, et vous faites en sorte d'être irréprochable. Nous comptons sur vous. Après tout, si un dieu tel que vous vient lui-même sur Terre ... C'est pour élever les mortels vers le sacré après tout ?"

-En quelque sorte, oui. En quelque sorte… Répondit Zeus, examinant Alexander.

Il en faisait beaucoup trop. Il était évident que Luthor se foutait de sa gueule, Zeus s’en rendait bien compte. Il n’était pas dupe non plus, sur son chemin il en avait croisé des gens qui se payaient sa tête! En général, ceux-ci le payaient de leur tête à eux, justement. Mais bon, chaque chose en son temps. Malgré son envie pressante de lui montrer de quel bois ça se chauffe un dieu de l’Olympe, Zeus devait se montrer patient. Lex Luthor pouvait en effet l’aider à conquérir cette ville, et il serait un allié précieux dans cette quête. Patience, patience. Tôt ou tard il ferait un faux mouvement qui lui coûterait la vie… Il tenterait certainement de se débarrasser de lui lorsqu’il aurait eu ce qu’il voulait. Le meilleur moyen d’éviter cela était de se montrer toujours utile. Ou alors de se débarrasser de lui en premier!

"Je vous dit à très bientôt, cher dieu du tonnerre. Je suis sur qu'on se reverra très très vite, soyez en certain."


-Oh, il s’en doute fortement. D’ici là, vous savez où le trouver…

Sur ce, Luthor tourna les talons et s’en fût, laissant Zeus seul avec ses gardes. Satisfait de cet entretien, Zeus se resservit une coupe de vin et alla s’asseoir dans son gros divan. Les choses semblaient se dessiner et il était grand temps qu’il aille réclamer un bien qui lui était dû : la toison d’or. Les Wayne l’avaient en leur possession depuis trop longtemps et son pouvoir était nécessaire à la réussite de Zeus. Grâce à celle-ci, il serait presque immortel et Lex Luthor ou les autres ne pourraient rien contre lui. Il serait désormais un vrai Dieu et les cancres de Gotham ne pourraient plus remettre ce fait en question ni rire de lui. Plus jamais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Maxie Zeus (Ouvert)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Maxie Zeus (Ouvert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [INFO] Le site HTCSENSE.com est ouvert
» [Zeus Olympien] Panzer IV G - (GB termine - FIN !!!!)
» (Zeus Olympien) - Polski Schron Bojowy (FIN du GB)
» Zeus - You Higuri
» Bouker ouvert Warmachine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Arkham City :: Amusement Miles-