Forum Jeu de Rôle Batman



Carpenter

Copperhead

Mad Hatter

Scarecrow

White shark

Two-Face

Ratcatcher

Kite-man

Shauna Belzer

Lynx

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Simon Hurt

Mahunter

Zatanna Zatara

Bluebird

Katana

Red Hood

Talon

The Signal

The Question

Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Renée Montoya

Crispus Allen

Jim Corrigan

Partagez | .
 

 Une proposition dangereuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: Une proposition dangereuse    Jeu 8 Mar - 20:47

Mais qu'est-ce que je fais là, oh pardon j'oublie les présentations, je me nomme Firefly et je crois que je viens de faire une énorme erreur. Tout a commencé il y a quelques heures lorsque j'ai reçu une invitation de la part d'un certain Joker (et oui rien que ça) qui voulait me rencontrer pour une raison qui m'était inconnue, ou du moins qu'il n'avait pas voulu me dire, c'était le Joker en même temps vous vous attendiez à quoi. Cependant j'étais loin d'être serein, pour tout dire je n'avais jamais eu la chance malchance plutôt de rencontrer le Joker en personne mais comme tout le monde à Gotham je le connaissais, il était fou, impulsif, imprévisible, mystérieux et... je vais pas vous faire toute la liste on pourrait y passer des heures.


Je decidai donc de partir à sa rencontre à Amusement Milles tout en prenant le soin de dire à mes hommes de renforcer la sécurité , après tout cette rencontre n'était peut-être qu'une excuse pour m'attaquer. Enfin quoi qu'il en soit on n'est jamais trop prudent.


Me voilà donc à Amusent Milles et plus prècisément à future of Gotham un vieux parc d'attraction à l'abandon où le Joker a élu domicile un endroit comme le Joker, à la fois glauque et lumineux, joyeux même, enfin pas trop vu l'atmosphère qu'il y règnait. Je marchais tranquillement dans ce parc muni de mon lance-flamme histoire de faire comprendre à mon interlocuteur qu'il fallait éviter de me chercher des noises. En parlant d'interlocuteur un des sbires du joker venait au même moment à ma rencontre:


Salut toi , tu dois être Firefly le bosse  t'attend avec impatience suis-moi je vais te le présenter.


En guise de réponse je lui fis un simple hochement de tête avant de le suivre en direction du bâtiment central. Un bâtiment assez peu discret pourtant je n'avais jamais entendu parler de cet endroit mais bon...


Tiens, il est derrière.


Sans répondre, je pénétrai dans le bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 2867
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
☠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Vos Alliés : : ► Harley Quinn
avatar
Joker
MessageSujet: Re: Une proposition dangereuse    Ven 9 Mar - 10:19




Laugh and Die


Future of Gotham


Théoriquement, à quoi peut bien servir un pyromane cinglé pour un mec qui n'avait rien dans le sifflet et qui passait son temps à tuer tout ce qui bouge pour son bon plaisir ? Vaste question et limite philosophique on va dire. Il avait certains dossiers sur des patients intéressants de l'asile, et le nom d'un certain Garfield Lynns l'intriguait. Bien sur, le Joker avait déjà vu son travail en exécution, mais le Clown n'avait jamais vraiment travaillé avec lui. Peut-être bien une fois, mais de loin ... Bien que ses vacances à l'asile d'Arkham l'ait bien fait rire, le Joker avait un léger gout amer dans la bouche. Cette sale gosse costumée qui l'avait cogné et envoyé à l'asile de neuneus, cette Canary. Cette garce avait vraiment eu un coup de chance, elle fut tellement chanceuse qu'elle s'attira maintenant la colère du Joker. Une envie de vengeance, de mort hantait le Prince des Clowns. Installé nonchalamment sur une chaise de la maison du Future, le Joker releva la tête quand l'assassin parut. Aux pieds de le chaise, cinq millions de dollars dévalisés aux membres de la Pègre il y'a quelques temps, histoire de ne pas faire venir le vieux cascadeur défiguré pour rien. C'était une coutume, d'exposer le fric par terre, toujours montrer la couleur du papier-cul avant d'entamer une discussion sérieuse dans un monde abrutissant. La mallette était ouverte, le fric était en ordre, excepté quelques liasses sur le sol, le Joker sourit, patientant son invité, tel un vautour attendant la proie sur le point de mourir.

- "Firefly ! Un des pires cinglés de Gotham City. J'avais hâte de te rencontrer et de voir tes talents. Comme tu peux le voir, j'ai une affaire à te proposer."


Le Joker était toujours sur la chaise, lançant un hourra quand il vit l'homme dans sa combinaison, à ses pieds, l'argent, et un sourire sur le visage des plus carnassiers. Ricanant, le clown se leva et commençât à tourner autour du pyromane. Comme si le Joker voulait le jauger, comme s'il voulait savoir quels étaient ses talents. En réalité, le Joker ne pensait à rien. Tout ce qu'il voulait, c'était de voir une femme mourir. Une petite plume de Canary noyée dans le sang, tout ça grâce à du napalm et à du feu. Le Vietnam, ça vous rappelle de sacrés souvenirs. Ai-je dit que le Joker était un ancien soldat qui a fait la guerre du Vietnam ? Qui a été torturé par les viets durant la guerre et qui est devenu dingue quand il a vu le traitement qu'on faisait aux soldats de retour au pays ? Mais le Joker serait super vieux non ? Ouiiii mais qui saiiiiit ? Le Joker aimait bien ré-inventer ses histoires après tout, pas d'origines définie, rien et uniquement que du vent.

- "Et toi, il parait que tu es le meilleur. Je ne t'ai jamais vu au travail et j'aimerais que tu me montres tes talents. Après tout, je suis censé parler au roi du barbecue dans le monde n'est-ce pas ?"


Dit-il en gardant son sourire. Le Joker restait néanmoins sur ses gardes lui aussi. Le pyromane était connu pour être assez extrémiste dans son domaine, un expert et un professionnel. Mais il fallait quand même annoncer la mise, on était à Gotham, et dans une relation employeur-salarié, il fallait toujours préparer la mise en avant du produit et indiquer quel était l'objectif à tenir.

- "Je veux Black Canary morte, je veux de la poussière, je veux des os grillés, je veux un passage sur le rôtissoire ! Cinq jolis millions de dollars si tu m'annonces sa mort de ton lance-flammes. Je la veux morte, morte, MORTE ! Aussi mort qu'une pute vidée de son sang après que Zsasz soit passé par là. Tu vois le topo hein ? Je veux cette femme morte, et je sais que tu as une réputation d'être sans pitié."


Malgré sa folie, le Joker gardait une toute petite part infime pour la méchanceté gratuite et aveugle avec un semblant de lucidité. Non pas que le Joker soit du genre lucide et compréhensif, mais suffisamment pour vouloir la mort de de la garce qui lui prenait l'amour que Batman devait offrir au Joker.




You won't admit that we're the same and it's tearing me apart !
Why can't I free your doubtful mind and melt your cold, cold heart ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Une proposition dangereuse    Sam 10 Mar - 16:07

Je vois, il voulait que je tue quelqu'un et pas n'importe qui en plus, Black Canary et oui rien que ça, cependant je sentais qu'il était déterminé à parvenir à ses fins j'allais donc m'amuser avec lui sur ça. Je regardai les liasses de billet déposés au sol intéressant, tiens et si je ... ce n'est pas une bonne idée mais, allons bon il fallait que je me détende les nerf. Je commençai donc à viser avec mon lance flamme tous ces billets que le Joker en personne voulait m'offrir et les brulait les un après les autres.

"Tu ne devrais pas laisser traînais tes affaires comme ça, c'est dangereux, un accident pourrait si vite arriver.

Je regardai pendant plusieurs minutes les billets de banques ce consumer sous mes yeux, quel magnifique spectacle et ne pu m'empêcher de rire. Enfin je n'étais pas ici pour regarder le feu non le Joker m'avait fait une proposition : tuer Black Canary contre 5 millions de dollars et j'avais réduit sa proposition en fumé au sens littéral du terme. Mais cela ne voulait pas dire que je refusai de travailler pour lui tout simplement que je refusai son offre, de l'argent... c'est tout ce qu'il a trouvé non parce que là j'aurais pu les avoir moi-même, non franchement venant de celui qui se faisait appeler le prince du crime j'étais déçu.

"Bon comme tu m'as l'air en total manque d'idée je vais t'éclairer un peu, sache tout d'abord que j'accepte de travailler pour toi mais vois-tu ton argent ne m'intéresse. Non personnellement je mise sur le long terme alors tu vois j'ai une autre idée j'accepte de travailler pour toi autant de fois que cela te chante mais en échange je veux ton soutien matériel pour mes futurs projet"

Je sais, je joue à un jeu dangereux mais que je serais un jeu s'il n'était pas dangereux ? Et bien il serait ennuyant et donc ce ne serait plus un jeu enfin vous voyez ce que je veux dire. Maintenant j'attendais la réponse mains sur le canon près a toute menace éventuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 2867
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
☠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Vos Alliés : : ► Harley Quinn
avatar
Joker
MessageSujet: Re: Une proposition dangereuse    Sam 10 Mar - 16:37




Laugh and Die


Future of Gotham


Vous savez ce qui est drôle avec les poissons ? C'est leur mémoire, ils avaient trois secondes de mémoire et hop ! Amnésie, on recommence, on recommence, on recommence. Sans arrêt, sans s'arrêter, toujours et encore, une vraie routine, hors, grâce aux petits aménagements du Joker, les poissons pouvaient pouvaient librement être heureux, être comblés par un sourire des plus agréables, sentir leur brève mémoire s'échapper, et sourire, toujours et encore, c'était ça qui fascinait le Joker. Ces poissons étaient des créatures parfaites, avec eux, adieu la farandole de souvenirs indélicats et si tristes, adieux les turpitudes de l'âme et ses odieux et sales petits secrets. Adieu toutes ces horribles idées noires qui vous pourrissent le crâne. La seule chose à savoir, c'était qu'il n'y avait rien d'autre que le sourire. Quoi qu'il arrive dans cet univers, tout revient à la même chose. Tout n'était qu'une blague, une monstrueuse blague jouée sur le même terrain que l'improbabilité. Tout ça se jouait simplement avec un peu de chaos et de hasard. La belle blague ! Alors que Firefly réduisait en cendres les petits billets du clown, le Joker observait toujours ses poissons dans l'aquarium de la maison du futur. Il se moquait de l'apparence de l'argent, il se moquait éhontément des plaisirs de la chair, il se moquait de tout, il n'appréciait que la beauté du crime. Après tout, il était le Némésis du Chevalier Noir. Il avait un certain ton dans la voix qui indiquait une certaine répartie, une certaine intelligence, une certaine logique, soit, ça pouvait arriver à beaucoup de s'essayer à de l'humour, mais le Joker, lui, restait un maitre dans toutes les formes de l'humour, ainsi que l'ironie et le cynisme.

"Qui ose dire que l'argent peut tout acheter ? Si je le trouve, je l'égorge et je donne ses morceaux aux cochons."

C'était le roi de l'expérience qui parlait, celui qui parlait comme il se doit, celui qui se déguisait et qui se grimait. Ah quelle belle blague ce coup de la Pègre qui donne de l'argent au Joker et qui l'avait brûlé sans aucune honte, on avait bien rigolé ce jour-là ! Sortant d'un coin camouflé, sa terrible canne-épée, le Joker sortit le fourreau et inspecta la lame. Le pommeau était un piège qui, une fois dévissé, pouvait d'une simple pression, asperger la victime d'un poison ou d'un acide corrosif. Toujours penser pratique, c'était la devise du Joker, après tout. Alors que la conversation s'enchaine, le Prince du Rire ne peut s'empêcher de regarder en direction de la baie vitrée, révélant le parc d'attractions laissé à l'abandon, à la mort, au pourrissement. Quelle tristesse pour tout dire, quelle tristesse. Mais au moins, ce lieu mort réconfortait le cœur du Joker quand celui-ci avait poussé l'ancien gérant de l'endroit dans une espèce de broyeur de viande. Ha ! Quelle blague c'était ! On pourrait en rire tellement c'était bidonnant, bon, le spectacle ne fut pas bien long, mais il amusa le Joker tandis qu'on jetait de la barbaque saignante dans le broyeur pour dissimuler les traces. Et le pauvre directeur finit alors en pâtée pour chiens, dans des conserves d'aluminium. Son regard se tournait vers l'homme pyromane et le Joker eut un sourire.

"Tu vois Firefly, cette ville, je l'aime, je l'aime tellement que je pourrais serrer mes doigts autour de son cou et l'étouffer tellement je l'aime. Hors, il y'a une épine dans mon flanc, une épine qui me colle et ça, je ne l'apprécie pas."


Saisissant avec sa canne-épée une petite mallette. Le Joker l'ouvrit avant de sourire, Firefly était un homme intelligent, un homme qui savait que rire et professionnalisme pouvaient marcher ensemble. Mais il y'avait encore des fourbes qui sévissaient, et même si le Joker pourrait très bien s'en charger lui-même, ce genre de vermine ne figurait pas dans la liste des intérêts du Prince du Rire. Il avait envie, comme ces poissons morts dans l'aquarium, de tirer un trait sur un passé peu glorieux, fut-ce t'il vrai ou faux ? Le Joker s'était imaginé avoir travaillé pour un parrain de la Pègre Locale, un dénommé Carl Grissom, abattu froidement et son cadavre découpé et transformé en bouffe pour chiens. Rêve ou hallucination ? Le Joker l'ignorait, mais il préférait en finir avec cette histoire.

"Il reste encore un peu trop de vermine. Black Canary, Robin, Machin Rouge, et pleins d'autres puants ... J'aimerais que tu fasses un joli carnage pour moi, que tu les butes, que tu les butes et que tu les butes. Jusqu'à ce que mort s'ensuive et que je puisse danser sur les cendres de leurs cadavres une pâle nuit d'hiver quand je danserai nu avec un violon sur des tombes. Tu seras payé, grassement payé avec le matériel dont tu as besoin."


De l'argent, le Joker savait que pour un pensionnaire d'Arkham, c'était une insulte, mais il avait essayé. Après tout, Basil Karlo, lui, bossait pour le fric, et Freeze, c'était pareil. On peut toujours essayer non ? Un sourire luisit sur le visage du Joker, comme toujours. Bien sur, nettoyer les vermines nommées, ce ne serait pas une mince affaire. Mais Firefly était un assassin, un tueur de sang-froid, une monstrueuse erreur glaciale qui faisait feu de tout bois, qui se ferait une joie de tuer ce qui bouge pour du matériel bien précis. Encore des complots ? Non, le Joker avait une envie de nettoyer la fange dans laquelle Gotham se baignait. Après tout, Gotham City méritait une vraie criminalité non ? Pourquoi se contenter des vieux rebuts des années oubliées ? La guerre des gangs était le nettoyage, maintenant, il fallait achever le reste des ordures qui osaient détourner le Batman de son vrai monstre interne. Messieurs, Mesdames les héros, accrochez-vous à vos ceintures, ça va secouer ! Regardant vers Firefly, le Joker fit glisser sa canne entre ses doigts, se rapprochant de l'assassin déguisé.

"Comme disait mon oncle Fernand, le napalm, ça calme. Il te faut quoi ? Kérosène ? Dynamite ? T-N-T ? Nitroglycérine ? Essence ? Dis-moi, et je trouverai."





You won't admit that we're the same and it's tearing me apart !
Why can't I free your doubtful mind and melt your cold, cold heart ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Une proposition dangereuse    Ven 23 Mar - 20:06

Bien, apparemment le fait que j'ai brulé son argent ne l'avait pas plus énervé que ça. Mais le Joker  était du genre imprévisible alors je restais tout de même sur mes gardes au cas où il tenterait de me tendre un piège. Tiens en parlant de piège le voilà qui sortait une sorte d'épée, il ne comptait pas m'attaquer tout de même ? Non parce que c'était peine perdu, en effet mon armure était résistante aux lamex, aux armes à feu (enfin ça dépend du calibre) et au feu (c'est plutôt pratique lorsqu'on est un grand pyromane).


Non, il n'avait pas l'air de vouloir m'attaquer mais juste d'admirer sa lame d'une façon aussi admiratif que la façon que je regardais les flammes, ce qui n'était pas vraiment une bonne chose mais bon.


"Ce que je veux ? Plein de chose, pourquoi se limiter à quelque chose en particulier après tout ? Ecoute vois-tu pour tuer toutes ces personnes il me faut du feu, des produits inflammables,  car je vais pas me limiter à juste lui lancer mon lance-flamme à la gueule non pour une cible pareille, ça serait limite une insulte... Alors vois-tu pour une cible pareille sa mort devient une oeuvre d'art donc je vais tâcher d'élaborer un plan et en fonction de ce plan en question de te dirai le materiel qu'il me faut."


En réalité, je n'avais rien contre l'argent mais quand je voyais qu'il y avait une meilleure occasion à saisir, comme là, je savais qu'il fallait la prendre, quitte à devoir passer à côté d'une somme importante. Et puis pour moi le plaisir de tuer quelqu'un suffisait... même si je n'étais vraiment pas contre une petite réconpense en échange.


Je continuais de regarder les liasses terminées de se calciner, c'était une sensation magique qui me donnait à chaque fois des frissons et me rendait vraiment...heureux. Je remarquais subitement que l'une des liasses n'avait presque pas brulé, je la ramassais et l'examiner sous tous les angles.


"Je crois que je vais la garder... en souvenir."
Revenir en haut Aller en bas
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 2867
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
☠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Vos Alliés : : ► Harley Quinn
avatar
Joker
MessageSujet: Re: Une proposition dangereuse    Lun 26 Mar - 14:48




Laugh and Die


Future of Gotham


Rejoindre les rangs de la folie, c'était la pente unique qui mène à Arkham. C'était rapide dans la ville urbaine de Gotham City. L'homme préférait quelque chose qui flambe, qui brûle, qui purifie. Pourquoi pas ? Après tout, l'art est dans l’œil de chacun non ? Enfin, ça dépendait si on était aveugle ou borgne haha ! Le Joker ricana de cette petite boutade et enfin, il revint à l'homme qui l'accompagnait. Il voulait du matériel ? Il voulait travailler pour le Joker ? Bah, tant qu'on est nombreux, tout ça pouvait être une bonne chose pour l'armée du Joker. Même si le Joker n'était pas quelqu'un de sociable, ni même quelqu'un de particulièrement porté sur les relations avec les autres individus, il fallait néanmoins avoir quelques larbins dans la maison pour tenir les meubles en ordre et améliorer son propre confort. Bon, parfois, certains "domestiques" sautaient et prenaient une ou deux balles perdues pendant un casse, mais c'étaient les risques du métier quand on travaillait avec le prince des Clowns.

"Et tu as raison, jeune libellule de feu, l'art, c'est important ! Chez Joker Entreprises, on recrute en permanence de nouvelles âmes fraiches et innovantes. Si tu as le sens de la comédie et de l'esthétisme pour la destruction, va falloir porter des couilles pour s'en prendre à Batman et venir t'éclater aux garden-party de monsieur le maire. Nous sommes une petite troupe, on a pas le sou, mais on sait s'amuser et garder un magnifique sourire sur notre beau visage."

Le Future of Gotham était toujours désert. Ce parc d'attraction allait toujours rester parmi les lieux préférés du Joker. On y entrait, mais on en sortait pas, du moins, pas tant qu'on avait pas la permission du Joker, hein. Le parc était à lui, il n'avait pas grand chose, excepté quelques hommes de main, mais c'était déjà ça non ? En attendant, il faudrait faire en sorte que tout se passe comme sur des roulettes pendant la guerre des gangs. Firefly avait un rôle à jouer, et il devait s'occuper d'une sale garce qui empêchait le Batman de venir directement au clown.

"Oh bien sur ! Il faudra que l'on trouve de quoi amuser cette bonne vieille ville de Gotham City ! Tiens, tu sais quoi ? Le mieux est que l'on se garde en contact ! Je vais te filer une de mes cachettes dans la ville en attendant. C'est dans une ancienne maison d'horreur à Coventry. Un endroit charmant, y'a quelques cadavres qui sont planqués, ça pue, les clodos s'en servent comme toilettes, mais c'est un endroit avec une touche de douceur et de bonheur, tu y seras comme chez toi héhéhahahaha !"


Au niveau des repaires, le Joker était un habitué du changement. En ce moment, il cherchait un vrai endroit isolé, un endroit où il serait au calme et où personne ne le dérangerait. Pour le moment, il avait bien quelques idées, mais il verrait par lui-même. Mais au final, on était mieux au Future of Gotham ! Même si il était connu des services de police, le Joker connaissait bon nombre de cachettes dans ce parc d'attractions immense et sublime. Gotham City n'était pas très loin du parc, bientôt, leurs chemins allaient se séparer pour se retrouver très vite ! Le petit Firefly allait avoir du boulot, mais pour le moment, il devait se familiariser un peu mieux avec Gotham et voir quelle faune y règne pour le moment. Après tout, il faisait parti de Gotham, il aurait un grand rôle à y jouer, très très bientôt.

"Tu verras petit ! On sera au firmament tous les deux ! On va illuminer cette ville de débiles héhéhahahaha."


Le rire du Joker résonnait un peu dans les ténèbres et dans l'obscurité. Le jeu de mots était bien senti, et le Joker trouvait toujours les mots pour se mettre dans les bons tons. La situation pouvait prêter à rire, si on était pas trop idiot. Le Fléau était à nouveau relâché dans la ville. Pour combien de temps ?




You won't admit that we're the same and it's tearing me apart !
Why can't I free your doubtful mind and melt your cold, cold heart ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une proposition dangereuse    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une proposition dangereuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Kennedy, Douglas] Une relation dangereuse
» SOLDES (proposition sujet unique)
» proposition de jeu: Une tombola
» J'ai une proposition à vous faire
» Proposition ou arnaque?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Amusement Miles :: Future of Gotham-