Forum Jeu de Rôle Batman



Carpenter

Copperhead

Mad Hatter

Scarecrow

White shark

Two-Face

Ratcatcher

Kite-man

Lynx

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Simon Hurt

Mahunter


Bluebird

Katana

Red Hood

Talon

The Signal

The Question

Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Renée Montoya

Crispus Allen

Jim Corrigan

Partagez | .
 

 Westside : Zone de Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Compte fondateur
Masculin Messages : 1018
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Légende Urbaine.
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman, Le Pingouin, Jeremiah Arkham, Sébastian Hady, Lincoln March, Bruce Wayne, Oliver Queen, Robert Kane.
♣ Vos Alliés : : ► L'Ergot.
avatar
La Cour des Hiboux
MessageSujet: Westside : Zone de Guerre   Mar 6 Mar - 17:27

La Zone de Guerre.


Afin de préparer vos batailles et d'éviter d'éparpiller vos rp's, vous trouverez ici matière à approfondir. En effet, si jamais un criminel décide de prendre un lieu précis d'un quartier, il peut tomber nez à nez avec un des protecteurs du-dit quartier. Cela peut vous permettre de trouver une certaine résistance et une certaine qualité de combat pour la prise ou la perte d'un lieu. Car oui, prise ou perte, il faudra vous y convenir. Les défaites font autant partie de vos personnages que les victoires, et puis, la défaite vous permet de trouver une nouvelle rage pour vous motiver non ?
Bref, bienvenue dans le topic Zone de Guerre : C'est à vous d'imaginer le lieu, d'imaginer ce que vous désirez, et en fonction de ce qui sera fait, décidera du futur de la zone.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothamcityrebirth.forumactif.org
Vengeur
Masculin Messages : 237
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Westside : Zone de Guerre   Sam 17 Mar - 18:25

... Vous avez vu ces enfants ...
(Event)


L'ambiance dans Gotham n'était pas des plus sereines en cette période. La faute, si cela n'en tenait qu'à moi, je dirais le Maire et la chasse au justicier qu'il venait de lancer. Le crime organisé ou désorganisé, non, il était en effervescence, mais cela n'avait rien d’inhabituel. Ce qui était vraiment différent, c'était la présence d'une force presque militaire dans les rues de la ville. Gotham avait toujours était une ville se tenant sur la corde raide, d'un côté l'ordre et de l'autre le chaos. Jusqu'à présent les seuls sources de chaos venaient de quelques criminels franchement barges et désaxés. La population en avait l'habitude et elle savait pouvoir compter sur une force de police plus ou moins corrompue et efficace et un groupe de justiciers. Mais voilà que dans ce jeu d'équilibriste apparaissait un groupe venant remettre cet équilibre en doute. Que se passerait-il si les forces de l'ordres tombaient sur un justicier entrain de combattre un criminel ? Sur qui ouvraient ils le feu en premier. A part quelques acharnés, les citoyens de Gotham savaient que les justiciers étaient de leur côté, alors qu'avec la corruption qui rongeait le système judiciaire et qui était connue de tous, le doute était permis.

Quoiqu'il en soit, ce n'était pas quelques armes supplémentaires pointées sur moi, qui allait m’empêcher de faire mon devoir. Cela tombait bien, car Batman avait sonné le rassemblement. Les criminels semblaient avaient décidé de profité de l'occasion pour ré-ouvrir les hostilités. Des justiciers occupés à échapper à une chasse, seraient moins enclin à venir foutre leur nez dans des affaires dont on voulait les voir loin. Ceci était sans compter sur notre sens du devoir et du sacrifice. En vue du conflit qui risquait d'exploser, nous avions été répartis sur divers territoires, afin d'optimiser nos efforts dans notre lutte pour la protection de Gotham. Les Westside m'avait était confié, mais vu sa superficie j'avais hérité d'une coéquipière, Huntress. Je reconnais qu'elle ne faisait pas partie de mes préférées, je ne vais pas une nouvelle fois en faire la liste. La raison, on était trop semblable, la violence était prégnante chez nous, peut être un peu trop. Mais ne croyez pas que je n'étais pas ravie de faire équipe avec elle. Si quelqu'un pouvait se plaindre, c'était elle. J'étais une nouvelle, alors qu'elle avait l'habitude de travailler avec Black Canary et les Birds of Prey. 
On avait décidé de se partager la zone, nos monstres mécaniques respectifs pouvant nous permettre de nous rejoindre rapidement au besoin. D'ailleurs je nous vous cache pas que lorsque Black Canary m'avait dit que j'avais à ma disposition deux motos équipées, j'avais dut me retenir pour ne pas sauter dans tous les sens. Comprenez moi, j'avais mes Bat-moto, d'accord ce n'était pas La Bat-moto, mais bon cela ne signifiait-il pas que je faisais véritablement partie de la bande. Je pense que si je commençais à nommer tout mon équipement de Bat quelque chose, cela en navrerait quelques uns et encornerait mon image. Allez on s'en fout, j'ai un Bat-équipement ( happy). Arrêtons la digression et revenons au principal, surtout que ce dernier était des plus sérieux. On avait appris que les triades avaient décidé d'étendre leur zone d'influence et pour ce faire, elle n'avait rien trouvé de mieux que d'utiliser des bombez humaines. Déjà que le procédé était plus que limite, mais là pour rajouter à l'horreur de l'idée, il s'agissait d'enfants. Devant un tel comportement, il m'arrive d'avoir des envies de meurtres violents et bien crades, mais je suis une justicière et je ne dois pas avoir laisser ces envies prendre le dessus. 

Je roulais donc dans les rues de Chinatown, slalomant entre les voitures, guettant une fourgonnette ou tout véhicule suspect, tout en faisant attention de ne pas attirer l'attention des forces de l'ordre. Huntress quand à elle faisait de la surveillance en hauteur, dans une autre partie du quartier. Pourquoi, mais à cause des Tyger et du GCPD qui nous chassaient. De fait de ma récente apparition, je n'étais pas encore connue et donc j'avais plus de chance de passer inaperçue. Ok, je portais une tenue peu discrète, une combinaison en cuir rouge et un long manteau de la même matière et de la même couleur. Mais bon, rien de similaire au look de la Bat-family. Le logo dans le dos de mon manteau avait disparut, lorsque j'avais dut en changer, je n'étais pas encore digne de l'afficher. 


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Westside : Zone de Guerre   Mar 20 Mar - 15:43


Scarface & Arnold Wesker
Read my lips ! Time to kill dat gat !


Non loin du Dragon Rouge ...

C'était la merde dans Gotham City, c'était vraiment la grosse merde. Et pour tout dire, tous les mecs de la mafia commençaient à s'enfiler les uns les autres, sans pour autant que ce soit avec des capotes et de la vaseline. Là, on parlait de guerre ouverte, on parlait de vrais cadavres dans les rues, et le business qui commençait salement à s'en faire du mouron. Ce soir-là, Scarface avait besoin de réfléchir, et surtout, il se devait de prendre soin de ses affaires. Bien sur, on avait tenté de lui prendre ses terrains, on avait commencé à attaquer sur son territoire et ça, il avait pas aimé. Des connards de russkovs qui s'en étaient pris aux affaires du Ventriloque, et pour tout dire, ça lui avait pas plû. Les russes, fallait s'en méfier, et surtout depuis que ce foutu mur était tombé. Pour ce qui était du territoire, le Ventriloque pensait à s'installer dans de nouveaux endroits. Déjà, il voulait en faire un exemple en s'occupant des chinois. Après les dernières péripéties dans la gentille Triade de Lin Meï, il fallait encore un peu plus bousculer les ordres établis en ouvrant un front ouvert. Lorsque l'attaque des russes échoua, quelques cadavres du gang russe furent recueillis par les hommes du Ventriloque. Ils serviraient pour la suite des opérations. Le Ventriloque observait les cadavres entassés, il y'en avait environ six, c'était suffisant. Dans le hangar où ils étaient entreposés, le pantin arborait un sourire de bois des plus cyniques et des plus malfaisants. Arnold Wesker était égal à lui-même, il ne disait rien et son visage n'exprimait jamais rien, comme toujours. Un gros camion était préparé, et les cadavres des russes étaient entreposés à l'intérieur, dont deux à l'avant, pour faire bonne mesure, et histoire de bien mettre en évidence les mecs avec leurs tatouages de crétins.

Wesker
C'est risqué, monsieur Scarface.

Scarface
T'en fais pas guignol ! T'as pas à réfléchir, c'est moi l'patron ! C'est moi qui réfléchit, toi, tu la fermes !

Rhino et Mugsy étaient parfaitement conscient de ce qui allait se passer. L'idée était de frapper fort et de détourner l'attention des chinois pour niquer les russes. Impliquer involontairement les chinois dans la guerre ouverte du Ventriloque. Les chinois, ils allaient en chier, et préparer la guerre, ça se faisait un bon petit backstabbing dans le dos, rien que pour le plaisir, et surtout, pour enlever une épine dans le pied de Scarface. Diviser pour mieux régner, et si ça se trouve, cela pourrait même permettre au Ventriloque de vendre ses stocks aux deux clans pour mieux se foutre sur la gueule. Tout était parfaitement réglé, il fallait cependant un point de chute assez violent, et Scarface connaissait parfaitement l'idée qui mettrait le feu aux poudres, il avait l'idée principale, et il savait comment il allait gérer.

Scarface
Mettez-moi ces caisses de nitroglycérine dans le camion. Au moindre choc, les chinetoques vont voler comme des mouches.

Wesker
Je ne saisis pas votre plan, monsieur Scarface.

Scarface
Réfléchis, pauvre pomme ! Le camion piégé, les chinois qui découvrent les corps des russes et les insignes du clan, un nouvel ennemi pour nos ennemis jurés et on est débarassé de ces emmerdeurs.

Wesker
Vous êtes un génie, monsieur Scarface.

Le plan était lancé. Dans quelques heures, un camion allait foncer sur un des nombreux tripots de Chinatown, un des nombreux casinos chinois qui faisaient fureur à Chinatown. L'idée était d'en mettre plein la gueule à ces enflures, des deux camps. Régner tout en divisant ses ennemis, voila la vraie tactique de Scarface. Dans une voiture non loin du lieu, dans sa limousine, Scarface attendait que tout s'enclenche, il voulait voir ça de ses propres yeux. Il se souvenait de son entrevue avec Cobblepot et il se rappelait que le Pingouin l'avait quand même bien oublié. Quelle enflure celui-là. Tu parles d'un allié. Maintenant, faudrait déjà s'occuper de la petite racaille avant de s'en prendre à Monsieur le Maire et à ses projets de crétin. Encore quelques minutes, l'heure d'affluence, il sera bientôt 23 heures, ça allait faire mal. Très mal. Alors que l'heure avançait, Rhino déclencha le mécanisme du camion piégé. Le camion se mit en branle, atteignant une vitesse assez monstrueuse, dans quelques secondes, la guerre allait s'étendre à nouveau vers d'autres horizons. Scarface s'offrirait une bouteille de zesti-cola pour fêter ça. Le feu d'artifices allait être magique et sensationnel !

Revenir en haut Aller en bas
Vengeur
Masculin Messages : 237
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Westside : Zone de Guerre   Lun 26 Mar - 14:26

Je circulais entre les véhicules, slalomant entre ces derniers à la recherche d'indices pouvant me mettre sur la voie des kamikazes de la triade. Je me trouvais non loin de Chinatown, alors que mon alliée, Huntress, patrouillait sur les toits Merchant Bridge. Pour l'instant nous n'avions pas put repérer les bombes humaines. La présence des forces de l'ordre, devrait me rassurer, mais depuis l'appel du Maire, j'étais quelque peu stressée. Je ne pouvais m’empêcher de me demander quelle serait leur réaction, si j'intervenais pour empêcher une explosion. Me laisserait-il le bénéfice du doute, ou bien tenterait-il de m’arrêter. Et je ne parlais même pas des membres de l'unité créée spécialement pour nous arrêter. Ces derniers représentaient une menace supplémentaire. De plus comment réagir, je doute que Batman désire que l'on affronte ces derniers. J'étais à mes réflexions lorsque j'entendis le son caractéristique d'une explosion. Les armes humaines de la triade auraient elles déjà été activé. Je me rendis rapidement sur les lieux, prévenant par la même Huntress. Cette dernière confirma la réception de la nouvelle, et m'informa qu'elle était sur une probable piste. Au moins, l'une d'entre nous avançais sur le chemin de notre problème. 

Le chaos régnait sur place, les débris et les flammes ravageaient les lieux. Je me rendis rapidement compte que la raison de cette explosion, n'avait rien à voir avec nos bombes. D'une il s'agissait d'un tripot appartenant à la triade, de plus on s'était servit d'un véhicule et non d'un enfant. Si cela pouvait être vu comme une bonne nouvelle, elle signifiait que la guerre tant crainte venait de commencer et qu'elle allait être des plus violentes. Je me doutais bien que la triade allait réagir. Une escalade de la violence était donc prévisible et elle allait mettre à cran les services de police, rien de bon pour nous. Je pris quelques instants pour observer les environs. Ce ne fut que par chance que j’aperçus la limousine, garée à bonne distance. La présence d'un tel véhicule me semblait déplacé. De là où elle était garée, la limousine offrait un bon emplacement d'observation. Je ne pouvais pas me permettre de me lancer dans l'identification de son propriétaire, la vie d'une quinzaine d'adolescent était en jeu, sans compter celle de leur possible victime. Informant, Huntress que la cause de l'explosion était tout autre, j'en profita pour le signaler à tous les membres du réseau. Quelqu'un venait de déclarer la guerre à la triade et ce de manière assez explosive. 

Cette attaque me donna une idée, je pouvais peut être profiter de cette dernière pour infiltrer une planque de la triade et voir si je pouvais découvrir un quelconque indice sur les cibles ou autre concernant les enfants-kamikazes. Le signal du départ me fut donné par les sirènes de police et je me dirigea vers l'une des planques dont j'avais la connaissance, grâce aux informations fournies par le réseau. Cette dernière se trouvait au sous-sol d'une blanchisserie et servait d’entrepôt pour les divers trafiques de la triade. Je trouverais bien quelqu'un ayant la langue plus pendue que les autres.

Je m'engouffra rapidement dans les ruelles sombres de Chinatown parvenant, sans mal, à ma destination. Forcer la porte arrières du magasin ne fut pas des plus difficiles. Il en fut autrement pour le système de sécurité. D'accord ce dernier n'était pas des plus complexe, mais mon expérience en ce domaine était comment dire, ridicule. Donc je parvins à ouvrir la porte, à me glisser dans les couloirs vides, jusqu'à ce que je rencontre un employé. Ce dernier ne me laissa aucun doute, quand à la nature de son travail. Son mini pistolet mitrailleur, me signifiant que je n'étais pas la bienvenue. Je parviens à éviter la rafale en me jetant prestement derrière une machine à laver. Dégainant mes armes, j'attendis qu'il se rapproche pour tirer deux coups de feux, qui atteignirent leur cible. Cette dernière ne mis pas longtemps à s'écrouler inconscient. Ce n'est pas sur lui que j'allais pouvoir compter pour trouver ce que je cherchais. Il me fallut quelque minutes pour trouver la porte qui me mènerait vers de possibles réponses, du moins je l'espérais. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 276
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement dans West Side

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
☠ Relations conflictuelles :: ►Sam (un mafieux), Gormogon, Rolland Daggett (employeur)
♣ Vos Alliés : : ► Celestia Bell, Dinah Lance (Employeur),
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Westside : Zone de Guerre   Mer 28 Mar - 0:31

Le quartier était en effervescence depuis quelque temps. Même si celui-ci n’était jamais vraiment calme, 
Le quartier était en effervescence depuis quelque temps. Même si celui-ci n’était jamais calme, ces derniers temps, les descentes de flic enfin de ces nouveaux flics étaient plus fréquente, les clans étaient tous sur les dents et les russes plutôt calme et discret commençaient a ce faire plus visible.
De plus en plus de ces voisins, lui demandaient des coups de mains pour leur sécurité.
Un avantage pour le vétéran qui monnayait ses services et surtout n’avait pas à payer son loyer, ayant un accord avec le propriétaire, un mafieux couard et inoffensif.
Les habitants qui l’appréciaient le tenaient aussi au courant des événements interne des Triades, certain étant des parents de membre… De jeune membre.
Mais pour l’instant les quelques accrochage qu’il avait eu été réglé discrètement, même si la dernière l’obligea à tuer un homme de la triade et un mafieux russe.
 
Eddy était assis dans son lit, un verre à la main devant son carnet de note, quand Soudain une détonation se fit entendre et sentir, l’immeuble trembla légèrement.
Alors que le vétéran, fonça vers sa fenêtre pour voir la provenance de la détonation, quelqu’un martela sa porte, criant des mots dans une langue asiatique.
De sa fenêtre, il ne pouvait percevoir l’origine de l’explosion, il se redirigea vers la porte et l’ouvrit sans plus de prudence ayant reconnu la voix d’une de ces voisines : Ting Xia, une femme d’une cinquantaine marqué par la vie, qui tenait un magasin  juste en bas de l’immeuble.
Elle avait l’air apeuré, elle tira Eddy de son appartement et l’amena vers la fenêtre du couloir, duquel le vétéran pouvait voir une fumé noir s’échappé d’un bâtiment à deux rues de son appartement.
Madame Xia, malgré son état de panique réussi a articulé quelque mot entre coupé de sanglot.
Son neveu était dans l’établissement qui était en flamme, elle était au téléphone avec lui quand tout coupa avec la détonation.
Elle supplia Eddy d’aller sauver son neveu, lui promettant de tout lui donner s’Il lui ramenait sa seul famille.
Eddy ne pouvait refusez même si il savait très bien ce qu’il trouverait sur place.
Alors qu’il la rassurait en lui affirmant qu’il allait partir sur le champ tout l’immeuble pris vit certains partir a toute jambe dans la rue pendant que d’autre rentrait en trombe pour ce barricadé chez eux.
Dans la rue, il entendu plusieurs sirène.
Eddy demanda à madame Xia de s’enfermer et qu’il l’appellerait dès qu’il aurait des nouvelles.
Le vétéran retourna dans son appartement prit une paire de jumelle, monta sur le toit et observa le lieu de l’incident.
La fumée noire obstruait la vue sur le bâtiment mais on pouvait voir tout autour, des hommes de la triade patrouillait dans les rues adjacentes, la police bloquait la route pendant qu’un camion de pompier se débattait avec les flammes.
Une chose attira l’œil du vétéran une limousine. Une mauvaise nouvelle à coup sûr. Impossible de voir les personnes à l’intérieur, les vitres étant teinté.
Le vétéran reparti dans son appartement, se changea, dans une tenue pratique et discrète prit son arme, reparti sur le toit et passa au toit adjacent, pour se rapprocher du sinistre.
Il jeta un dernier regard à la limousine, puis s’arrêta dans sa course, il la regarda de nouveau. Il rêvait d’un mouchard, il hésita un instant… Puis pris une brique, qui se trouvait là et la jeta sur la voiture.
C’était mieux que rien, surtout que celle-ci atterrit sur le par brise.
Eddy reprends sa course et se retrouve sur un bâtiment proche de l’incendie, il reprend ces jumelles et scruta les victimes que les pompiers pompier sortait.
Il senti alors quelque chose se poser sur sa tête, même si il portait sa capuche Eddy reconnu la forme d’un canon d’arme longue.
Il leva ses mains,  et se retourna sur les instructions en chinois de son agresseur.
 
-Ah, c’est toi, je t’ai pris pour un de ces putains de russe, qu’est-ce que tu fous là ? T’es de mèche ?
 
L’homme qui le braquait était un ami, tout du moins pas un ennemi. Un homme de la triade, il portait un marcel, et était tatoué sur toute la partie gauche, trois piercings d’orée sur le sourcil gauche. On l’appelait Lim « le demi obscure », son prénom ne reflétait en rien sa douceur.
 
-Désolé, C’est M’dame Xia qui m’a envoyer voir si son neveu s’en était sorti.
 
L’homme en face de lui, baissa son AK47.
 
-Dit-lui qu’il va bien, il était dans l’arrière salle, il a été sortie par derrière, il est juste sonné. On met tout le monde en lieu sûr. Aller vite, casse toi, tu as de la chance d’être tombé sur moi, Guówài.
 

 
 Eddy se releva et Acquiesça.
 
-Au faite, il y a une limousine pas loin, si tu peux choper à qui elle est, tu devrais pouvoir savoir qui a fait péter le casino.
 
-Ok, aller casse toi maintenant, et passe le bonjour a madame Xia.
 
Eddy hocha la tête, et retourna à l’appartement de madame Xia, même si il savait que ma nuit ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Westside : Zone de Guerre   Sam 31 Mar - 23:13

I will eat their suffering on the knees of God.Cheshire & Westside
And in the night, you hear me calling, I hear you calling. And in your dreams, I see them falling, falling. ooo La guerre venait d'éclater au sein de Gotham. Explosion, puissance, coups de feu, cris. Un mélange sublime et morbide, un plaisir pour des yeux qui savent apprécier cet art. L'art de destruction et de mort. La purge qui devait arriver, qui a toujours été retardée. Et Cheshire rit, elle rit aux éclats en levant la tête d'un de ces Tygers vers cette effervescence nécessaire pour l'humanité.

"Tu vois, mon beau. Tu as tenté d'arrêter ça. Moi, qui ne suis qu'un des nombreux acteurs voulant te libérer toi et tes abrutis de compatriotes des chaînes posées par tes patrons."
L'assassin pose la tête sur le rebord du toit, le toit fumant de ce qui était alors une base d'opération des Tygers. Elle apprécie encore un instant cette vue, avant que l'on ne lui dise de se dépêcher dans le West Side afin de surveiller les enfants kamikazes, pour le compte d'une Triade ravie de composer avec la Ligue des Ombres.
Mais lors de sa course, l'on lui signale la présence d'importuns, pouvant faire sauter leur plan. Tout d'abord, on est en droit d'affirmer qu'il peut s'agir de Black Canary ou bien Batman, instigateurs de la déchéance de Lin Mei et de l'avortement prématuré d'une première tentative de coup d'éclat. On lui signale finalement une jeune femme aux habits rouges. Encore une justicière en herbe ? Puis on lui parle de la présence de Scarface. C'en est trop. Cheshire mord sa lèvre inférieure, frustrée de voir que ces hommes à la solde de Ra's sont incapables de s'occuper de ce "léger" problème. Alors elle éructe, sort l'un de ses katanas et l'appose contre la gorge du messager.
"Ce soir, on arrête d'observer. On prend les devants. Ou je vous crève."
La Ligue commence à sérieusement la gonfler. Observation, au lieu d'action à un moment propice. Ce n'est pas son crédo. Cheshire a beau sourire face à celui qui doit la servir, mais ses traits montrent parfaitement qu'elle serait capable de lui trancher la gorge et d'aimer ça. Soit, allons surveiller cette petite catin de justicière.
"Chinatown doit être à nous. Quel qu'en soit le prix ... !"

L'enfant va et vient dans la ruelle, attendant sûrement la venue d'un adulte. L'odeur forte de déchets mêlée à celle de la pisse lui donne parfois des hoquets, et l'ambiance sombre de son lieu de pied de grue ne l'aide pas à calmer ses relents. Stressé, ne voyant personne sortir de cette blanchisserie, mais comprenant que quelque chose allait tomber sur les adultes, le petit décide de s'enfuir plus loin, avec sa charge sur le bide. Il court, court à en perdre haleine, regarde derrière lui pour voir une femme en rouge entrer dans le lieu où jusqu'alors il se cachait.
"Où penses-tu aller, mon chéri ?"
La voix sirupeuse l'arrête net. Il voit ensuite une femme habillée de vert et d'or se pencher vers lui et caresser ses cheveux. Elle parle chinois.
"V-vous êtes de la Triade ?
- De la Ligue. Lin Mei vous en a parlé durant vos leçons.
- Alors ... vous allez me conduire jusqu'à ma destinée ?
- Bien sûr, mon amour. Tu vas sauver tellement de choses, là où tu vas aller."
Cheshire lui caresse alors la joue, avant que l'une de ses griffes ne le pique subtilement. Il ne sent que son corps se faire aussi lourd que ses paupières; le voilà endormi. Bien. Les hommes apparaissent, genou à terre en attente des nouvelles instructions.
"Maintenant, trouvez-en deux autres, on trouve Scarface et on fait sauter ses ambitions."
Les hommes disparaissent aussi vite qu'ils sont apparus, emmenant le gosse avec eux. Cheshire se lèche les lèvres et part vers la position de la justicière en rouge, entendant des coups de feu, puis ce qui semble être en entrant, une conversation. Ni une ni deux, l'assassin jette une dague entre les deux yeux de la balance, pour la faire taire définitivement.
"Si tu veux des réponses ma belle, il va falloir que tu trouves Scarface et son larbin."
Et elle s'enfuit en riant, ne laissant à cette pauvre petite que la vue ignoble de ce gars au crâne craqué par sa lame.

Malheureusement, le camion saute et Cheshire ne peut regarder cette scène de désolation en plein coeur de Chinatown que de manière contrite. En soi, ça servira quand même leurs intérêts; les chinois vont s'entretuer avec les russes. Il faut juste jeter Scarface et Wesker au milieu et la Ligue pourra se réjouir de la prise de cette zone. Scrutant le véhicule avec une certaine excitation, Cheshire reprend l'enfant sur son épaule et donne les instructions nécessaires quand le mot leur est passé par l'un des membres de la Triade concernant une certaine limousine. Encerclée, bien gardée, mais elle ne résistera pas à trois explosions. Surtout d'enfants. D'une claque, elle réveille l'innocent qui lui, s'accroche à elle et inspire fortement par peur.
"Tu y es. Tu vois cette limousine ? Les méchants sont dedans. Mais toi, tu vas devoir montrer à ceux là, que tu es puissant, même à moitié endormi."
- D'accord. Je vais leur montrer.
L'enfant s'élance alors en pleine rue, en criant un nom chinois, en disant aux gens près de la limousine que son frère est là bas, le tout en pleurant. Il s'accroche à la jambe de l'un d'eux qui essaie lui, de lui asséner un coup de crosse de pistolet. Ses comparses s'approchent ensuite par curiosité et ainsi ...


L'explosion les déchiquète, les brûle, les expulse. La débandade est assurée. Le gosse est mort, mais il va permettre à Cheshire et ses hommes d'attirer Scarface dans ses filets. Tel est pris qui croyait prendre, comme l'on dit.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Vengeur
Masculin Messages : 237
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Westside : Zone de Guerre   Mar 10 Avr - 22:10

Alors que j'arrivais vers la porte qui devait me conduire à la salle principale de la cache de la Triade, mon oreillette s'activa ... " J'ai neutralisé un des enfants, on a un soucis " ...  Les mots prononcés par ma coéquipière n'auguraient rien de bon ... " C'est un système à activation, ils peuvent activer eux même la bombe " ... Je pouvais sentir la colère derrière les mots de Huntress, je pouvais la comprendre, moi même sentait une sombre colère gronder suite à cette révélation. Comment se pouvait il que des enfants acceptent de se faire exploser. J'avais entendu des enfants soldats des pays africains, ou d'enfants kamikaze, mais je ne pensais pas en voir ici. 

J'ouvre la porte, derrière elle, j'entends des paroles, je ne comprend pas ce qu'ils disent, mais leur ton ne le laisse aucun doute. Je me faufile dans les ombres de la salle, quelques hommes sont là, ils s'arment. Ce n'est pas moi qui suis à l'origine de leur tension, ils viennent surement d'apprendre pour l'attaque au fourgon piégé, ou alors le fait qu'une de leur cible n'ai pas été atteinte. J'essaie de m'approcher du centre de la pièce où se trouve une table. Sur celle-ci, il semble que diverses cartes et autres papiers y sont étalés. Je décide de prendre un risque et me sert d'une des grenades fumigènes qui m'ont été fournies par le réseau. Ils semblent ne pas comprendre, je peux en neutraliser un avant qu'ils ne me remarquent. Mon pistolet délivre un nouveau tir, ce dernier fait mouche et un autre membre de la triade s'écroule inconscient. La rafale passe près de moi, se perdant dans le mur. A l'aide à un roulé-boulet, je me retrouve sur ses côtés évitant une autre rafale. Deux détonations et il s'écroule, je vais pouvoir m'occuper des autres, mais je dois faire vite, le temps m'est compté. Je ne trouve pas le combat équilibré, d'un ils sont plus nombreux et de deux ils tirent pour tuer. Quoiqu'il en soit, je peux compter sur ma nouvelle tenue qui encaisse quelques tirs, je l'adore elle est bien plus efficace que la première. Il n'y avait rien de difficile à cela vous me direz. Mais revenons aux membres de la triade qui essayent de me tuer. Après un échange de coups de feu, digne d'un bon western, il n'en reste plus qu'un. Ce dernier n'a pas fière allure, devant les corps inconscient de ses amis. Son chargeur est vide, voilà ce que gagne à mitrailler dans tous les sens, avec ce type d'arme. Il me crie quelque chose, que je ne comprend pas, mais s'il croit pouvoir me faire le coup du je ne parle pas la langue. Mes poings auront vite fait de lui inculquer les bases de celle-ci.
C'est alors qu'il se passe quelque chose inattendue, d'une il montre un signe de peur. A t il vu quelque chose dans mon regard, derrière les verres fumés de mes lunettes ? Quoi qu'il en soit il s'écroule raide mort, une lame plantée dans le crane. Tout à ma surprise, je n'ai pas le temps de réagir, mais les paroles attirent mon attention vers une jeune femme aux traits asiatiques. Sa tenue est vert émeraude et met en valeur sa silhouette. Elle me sourit avant de disparaître, il est clair qu'elle est d'un niveau bien différent du mien. Elle ne m'est pas inconnue, mais pour l'instant je n'ai pas le temps de réfléchir à cela. Quoiqu'il en soit, elle doit appartenir à la triade ou travailler avec eux. Savoir qu'ils aient dans leur rang, une personne de ce calibre n'a rien du surprenant, mais n'a surtout rien de rassurant. Je me demande un instant, ce qu'aurait put donner un affrontement. Je le sais, une défaite, mais une partie de moi aurait apprécié cela, sentir le danger, l’adrénaline courir dans mes veines, bien plus qu'avec les hommes de mains qui gisent au sol. Je reviens à moi, la raison de ma mission se rappel à moi. 

Je me dirige vers une table, sur laquelle j'ai remarqué des documents. La plupart de ces derniers sont en mandarin et je n'y comprend rien. Heureusement déchiffrer la carte sera plus simple. Comme je l'espérais, je peux y voir des indications, surement de cibles ... " Huntress, où as tu neutralisé la bombe ? " ... Sa réponse me conforte dans mon idée ... " Je pense avoir trouvé une carte avec des possibles cibles " ... Je lui transmet les adresses et on décide de se les partager, je remercie Canary d'avoir pensé à me faire travailler en duo. Alors que j'allais couper ma communication, je pense à lui faire part de ma rencontre ... " D'après ta description, il s'agir de Cheshire, l'une des assassins de Raz Al Ghul. Savoir la ligue du côté de la triade, n'est pas une bonne nouvelle. Quand à Scarface, il semble avoir pris la Triade pour cible " ... Voilà des nouvelles qui n'ont rien de rassurantes. Je m'occuperais bien de Scarface, mais les enfants bombes restent ma priorités, on verra pour le Criminel. Je quitte la pièce et me dirige vers la sortie, le temps nous est compté. Il semble que plusieurs groupes ont décidé de se livrer une guerre totale.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 276
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement dans West Side

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
☠ Relations conflictuelles :: ►Sam (un mafieux), Gormogon, Rolland Daggett (employeur)
♣ Vos Alliés : : ► Celestia Bell, Dinah Lance (Employeur),
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Westside : Zone de Guerre   Mar 17 Avr - 22:02

Eddy l’attendu. Une seconde Explosion. Il arrivait à a son immeuble sans un instant d’hésitation et dans le vacarme des coups de feu que cette détonation à déclencher, le vétéran ce rue dans son appartement.
Il y récupère sous son matelas un fusil à lunette, pas une arme militaire, une arme de chasse largement modifié. Insère un chargeur et en prends un second.
Il l’avait récupérer chez un des mafieux qu’il avait liquidé pour protéger un commerce.
Il monta sur le toit, et observa au travers de sa lunette l’origine de de la second explosion.
Quelques morceaux d’enfant… Le vétéran ce crispa sur son arme. Il avait déjà vu ça pendant sa carrière. Comment pouvaient-il utilisé des enfants… Cette folie faisait toujours bouillir le sang du vétéran.
L'inhumanité de ceux qui on créer ce terme était innommable.
Il se repositionna pour avoir un meilleur angle.
Pendant une demie seconde il vit une silhouette vêtu de vert, le temps d'hésiter et de la voir disparaître.
Eddy décida de prendre un meilleur point d’observation.
Il passa sur le bâtiment adjacent, sautant sur l’escalier de secours de celui-ci.
Il prit un appui solide.
Aucun visuel sur la femme en vert.
Le vétéran vit alors un individu vêtu de rouge écarlate. On dirait « Red bat », le personne correspond au souvenir vague qu’Eddy à d’elle.
Il la suivit son mouvement pendant un instant.
Eddy porta à nouveau son attention sur le conflit des deux factions mafieuse.
Le Vétéran prit une grande respiration et sans une hésitation, méthodiquement, il commença à abattre un à un les membres de chaque faction.
Son cœur battait au rythme des coups de feu. La guerre était son élément.


Dernière édition par Eddy Attano le Jeu 26 Avr - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 237
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Westside : Zone de Guerre   Lun 23 Avr - 11:36

Le chaos règne dans les rues avoisinantes du premier attentat, une autre explosion semble avoir eu lieu. Je ne comprend pas très bien ce qui se passe. Des coups de feux se font entendre, leur rythme me fait penser à un sniper, mais sur qui tire-t-il ? La plupart des passants se sont réfugiés là où ils le pouvaient, de plus les force de l'ordre vont bientôt arriver et avec eux surement la nouvelle brigade. Malgré tout, je ne peux rester là à ne rien faire, si un sniper tir sur la foule, je me dois de l’arrêter. Je me sers du grappin, pour atteindre les hauteurs et me dirige vers ce qui me semble être la source des tirs. Tout à ma course, j'observe la rue en contre bas. Même si les habitants de Gotham sont habitués à la violence, celle ci n'a rien de commun avec ce qui se passe d 'habitude.


C'est en voyant un homme se faire abattre que je comprend qui sont les cibles. Mais il m'a fallut quelques secondes pour le comprendre. La détonation m'indique où chercher, le tireur se trouve non loin de là. Je pique un sprint, saute par dessus les obstacles, j'entend mon sang battre à mon oreille, ma vision se rétrécir comme celle d'un prédateur en chasse. Je me laisse tomber là où se tient le tireur, mes deux pistolets prêt à faire feu. Je m'immobilise de surprise ... " Eddy ? " ... Le prénom est lâché, ma surprise n'est pas si totale. Je me reprend et ma voix se fait plus ferme ... " Je vous conseille de rentrer chez vous, ce n'est pas Gotham Plaza, il n'y a pas de héros cette nuit " ... L'hélicoptère de la police nous survole, mais son faisceau lumineux est dirigé vers l'explosion. Il a encore une chance, nous n'avons pas été repéré, mais je ne peux m'attarder plus, j'ai des enfants à trouver ... " Si vous voulez aider, apportez votre assistance aux personnes dans la rue et aux victimes des explosions, laissez les membres de la triade aux forces de l'ordre " ... Je n'attend pas de réponse, mon grappin me hisse de nouveau sur un toit avant de disparaitre le plus rapidement afin de rejoindre ma moto et pouvoir me diriger vers ma destination. Je ne pense pas qu'il m'ai reconnu, je ne ressemble en rien à celle avec qui il travaille. Je sais que je vais taire cela à Dinah, elle n'a pas besoin de cette préoccupation en ce moment. Mais la raison est aussi que je le comprend et ne peux le critiquer ou le juger. J'ai vu son regard et l'ai reconnu, je l'avais à une époque pas si lointaine. C'est ma rencontre avec Batman, si on peut dire, qui est parvenue à l'adoucir. J'ai décidé de suivre la voie du Justicier et de m'éloigner de celle du Vengeur. Mais au vue de cette nuit et des futures, je me demande si elle est la solution.


Je parviens à quitter le quartier avant que les barrages soient mis en place et me dirige vers le point suivant. J'espère pouvoir arriver à temps et éviter la mort d'innocents, pour le simple désir de quelques uns.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 276
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement dans West Side

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
☠ Relations conflictuelles :: ►Sam (un mafieux), Gormogon, Rolland Daggett (employeur)
♣ Vos Alliés : : ► Celestia Bell, Dinah Lance (Employeur),
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Westside : Zone de Guerre   Jeu 26 Avr - 22:21

Sa routine d’élimination fut interrompue lorsqu’Eddy se retourna en entendant le cliquetis de deux chargeurs.
Red bat lui faisait face et… elle connaissait son prénom…
 Si seulement elle s’était tus Eddy ne l’aurait pas reconnu grâce à sa voix.
Eddy savait à présent qu’il connaissait Red bat, ce fut simple deviné qui se cachait sous se costume rouge. Le vétéran avait peu de relation dans cette ville.
Qui aurait cru que sa collègue était une justicière. En tout cas pas lui.
Alors qu’elle quittait le toi, Eddy resta un instant adossé au muret du toit. Repensant a leur discutions.
Il se retourna vivement, et dans sa lunette regarda partir Red bat.
 
-J’en suis pas un…. Jess.
 
Il reprit en ligne de mire les mafieux, qui n’étaient plus beaucoup. Il termina son deuxième chargeur avec les quelque renfort qui arrivèrent. Cependant ces adversaire s’était rendu compte de sa présence, et restait a couvert tout en cherchant sa position.
Il était temps pour Eddy que quitté les lieux.
Le fusil dans le dos, il rebroussa chemin, jusqu’à son appartement.
Dans celui-ci, il rangea son fusil puis se rendit à l’appartement de madame Xia. Il frappa plusieurs fois, et s’identifia. Elle l’ouvrir, les yeux humide, et dans un état de nerf assez sévère.
 
-Calmez-vous, votre neveu va bien. Il a était sorti à l’arrière du bâtiment…
 
-Monsieur, protégez-le, s’il vous plait ramenez le ici, vous serez récompensé, s’il vous plait.
 
Elle lui tendit une photo.
 
-(Soupir) très bien, je vous le ramène. Fermez tout temps tant que les coups de feu ne s’arrêtent pas.
 
Eddy sorti dans la rue et s’engouffre dans une ruelle, il regretta son choix dès qu’il croisa, une patrouille de la triade. Il eut juste le temps de se cacher derrière une benne à ordure.
Alors que les 2 hommes s’approchaient de sa position, il se saisi de son pistolet.
A l’instant où il vit le canon de fusil d’assaut du truand le plus proche, il le saisi en surgissant de derrière la benne, en percutant son porteur. Dans cet élan, il tira une rafale sur le second, lui traversant la clavicule et la tête.
Il se laissa tomber avec la première et fini par lui poser son canon sous la mâchoire pour mettre fin à cette altercation.
Le vétéran, ce redressa et se redirigea vers les toits.
Après avoir passé sur le toit plusieurs bâtiment sans embuche il arriva vers un bâtiment apparemment surveiller. Un homme devant la porte de la boutique, et un pickup a quelque mettre devant avec 5 passager.
Ce ne sera pas facile d’y rentrer
Quoi que peut-être pas nécessaire de rentrer. Le vétéran regarda à nouveau la photo, le garde qui se trouvait devant la boutique ressemblait à la photo.
Ça allait être sportif.
Eddy se glissa dans une ruelle adjacente, prit une veille couverture a l’odeur infecte et se drape dedans.
Il sorti de celle-ci avançant vers le pickup.
Deux des passagers arrière s’approchèrent de lui en l’invectivant en Japonais. Surement pour lui dire de s’éloigner ou lui demander ce qu’il fait là.
L’un des deux mafieux, s’approcha de lui et lui assena un coup de crosse.
Le vétéran encaissa le coup, et bloqua l’arme. A l’instant où le mafieux tenta de la tirer vers lui, Eddy lui arracha le fusil d’assaut des mains et lui fixa une balle en plein crane.
Le temps ralenti pour l’ancien soldat
Il abattu le second d’un tire précis et assurer.
Telle une machine il passa au deux passagers arrière, il passa du premier au second sans tressauter, en encaissant pleinement le recule de son arme. Il finit par s’aligner sur le conducteur du véhicule, qui leva les mains.
Pendant un instant, le vétéran relâcha la pression sur son arme et la repris dans la seconde qui suivit et tua le conducteur. Le révolver dans le par soleil tomba.
Il avança à couvert du pickup alors que le neveu de madame Xia lâchait des rafales hasardeuses sur sa position en beuglant des insultes en chinois. Les balles frappaient la carrosserie du pickup au rythme de son cœur. Pam. Pam… pam. pam…Pam pam
Deux hommes armés sortirent de la boutique. Au même instant, Eddy sorti de sa couverture et mit au sol les deux arrivants d’une balle dans la tête.
 Le neveu de Xia appuyait sur la gâchette de son arme vide, des larmes coulait sur son visage alors qu’il hurlait.
Le vétéran approcha de lui et à l’ instant où les deux carcasses de ces camarades touchèrent le sol, le temps reprit son cours normal.
Il lâcha son fusil, plaqua de son bras gauche le neveu contre la vitre de la boutique.
 
-Ta tante veux te voir ramène toi. Je ne vais pas te tuer.
 
-(dialecte chinois). Ok ok, je.. je te suis.
 
Eddy l’attrape par l’épaule et l’envoie dans le pickup côté passager. Il enlève le cadavre du conducteur, prends le révolver de celui-ci et le pose sur le tableau de bord. Le neveu le regard avec hésitation.
 
-Pas la peine tu saurais pas t’en servir.
 
Ils firent un grand détour pour éviter de se faire trop remarquer. Pour le coup ils eurent de la chance. Il se gara devant l’appartement et ramena le neveu à sa tante. Madame Xia prit les mains du vétéran et n’arrêta pas de le remerciez, lui disant qu’elle lui trouvera une récompense digne du service qu’il avait rendu.
Elle referma la porte, tapant derrière la tête de son neveu et le sermonnant en chinois.
Eddy retourna dans les rue son quartier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 237
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Westside : Zone de Guerre   Lun 30 Avr - 14:16

J'avais peut être perdue trop de temps, Huntress était parvenue à neutraliser une des bombes humaines. Mais il semblait qu'une avait explosée non loin de l'attaque au camion piégé. Cheshire m'avait parlé du Ventriloque, surement dans le but de me détourner de ma chasse. Il me paraissait clair, qu'elle œuvrait de concert avec la Triade. L'image de la Ligue n'était pas flatteuse, une bande d'assassins sous les ordres les illuminés que l'on disait immortel. Mais de là à utiliser des enfants comme armes. Peut importe, je n'avais pas de temps à perdre en réfléchissant sur la morale des criminels. C'était devant ce genre de monstres que la soif de vengeance était la plus difficile à contenir. Cela me rappela les paroles d'Eddy, peut être qu'il avait raison ... * Ce n'est que part le sang que les larmes des innocents peuvent être nettoyées * ... Une voix intérieure, celle du démon qui s'était réveillé en moi il y avait quelques temps, vient se faire entendre. Je sens que je pourrais répondre par l'affirmatif et avec un certain plaisir, une gourmandise. Non si je suivais cette voie, je savais où elle me mènerait. Je ne pouvais pas l'emprunter, ni même y mettre un pied. La Vengeance n'était pas Justice et elle ne sauvait personne. J’espérais qu'Eddy ne ferait rien d'idiot et qu'il ne s'enfoncerait pas trop loin, là d'où je venais.

J'évite une voiture, un accident serait trop bête, mais possible si je ne garde pas les idées claires. La vitesse, m'oblige à rester vigilante, concentrée et me permet de ne plus penser à mon collègue. Je ralentis, l'adresse est celle d'un restaurant, il est bondé, des familles, des couples. La présence d'un vigile me fait comprendre que ce n'est pas un simple restaurant. Il doit appartenir à un membre du crime et servir de façade pour des opérations criminels. Je ne remarque pas tout de suite le fourgon qui se gare, dans une des ruelles sombres et désertes. Mais lorsque j’aperçois l'enfant, je devine la suite. Je descend de ma moto et me dirige vers lui, c'est un petit garçon, lorsqu'il me voit il s’arrête puis commence à pleurer. Un passant s'approche de lui, pour lui demander ce qui ne va pas. Il lui montre le restaurant, le passant ne comprend pas tout de suite. Puis il lui prend la main et l'accompagne vers la porte et le vigile. Je me décide alors d'agir, la détonation est à peine perceptible, l'enfant s'effondre inconscient. Je me dirige vers lui, c'est alors que le vigile m’aperçois. Je ne sais pas ce qui se passe dans son esprit, mais il sort une arme et tir dans ma direction. La balle m’atteint en pleine poitrine, mon kevlar l’arrête. Par réflexe, je le met en joue et tir, il s'écroule, le passant à couvert l'enfant de son corps, comme quoi il y a des héros en cette nuit. Je n'ai pas arrêté mon avancée, j'ai même accéléré. Alors que j'atteins le duo, un membre de la triade apparaît de la ruelle où il s'était garé. L'explosion, n'avait pas encore eu lieu et la détonation d'une arme à feu s'était fait entendre. Je n'ai pas le temps de réfléchir, je tir dans sa direction l'obligeant à se mettre à l'abri, puis je pointe mon arme vers le passant ... " Désolé, mais je dois éloigner cet enfant, il est dangereux "... L'homme ne semble pas vouloir céder, voir il voudrait me faire face. Je le repousse et soulève le pull du gamin, la ceinture d'explosifs est bien visible.

Mon tir n'a pas découragé le membre de la triade, qui réapparaît cette fois-ci armé. Je n'ai pas le temps de prévenir le héros de ce soir, que la rafale déchire la nuit. L'homme est touché, rien de grave, j'ouvre le feu, cette fois-ci j'atteins ma cible et regrette de ne pas avoir de munitions létales. Mais je ne peux rester plus longtemps, j'attrape l'enfant et échange mon pistolet pour le lance grappin. Je n'ai pas eu le temps de voir le système de mise à feu. Je me retrouve sur le toit d'un immeuble proche. Je contact Huntress pour lui demander le mode opératoire, toutes les bombes doivent être faites sur le même modèle. Je suis ses indications et retire le système de commande de l'explosion. Mais que faire de l'enfant, il devrait être assommé pour un moment. Je redescend avec lui, des curieux commencent à se rassembler, je laisse l'enfant avec l'homme, avant de fuir vers ma moto. Je peux entendre les sirènes, elles ne sont peut être pas pour moi, mais je ne peux pas prendre de risque. D'autres bombes sont entrain d'être déployées, c'est une course contre la montre que je ne suis certaine de gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 276
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement dans West Side

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
☠ Relations conflictuelles :: ►Sam (un mafieux), Gormogon, Rolland Daggett (employeur)
♣ Vos Alliés : : ► Celestia Bell, Dinah Lance (Employeur),
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Westside : Zone de Guerre   Jeu 17 Mai - 1:44

Des bombes humaines… Ici en Amérique… des enfants plein d’espoir qui crois posséder un pouvoir. Une chose que ces camarades pouvaient percevoir comme un défaut, Eddy avait un cœur.
Merde, en Amérique on utilise des enfants comme cher à canon, mais quelle marteau a permis ça… ce disait Eddy en parcourant les toi du quartier.
Il arrêta deux agressions à l’arme à feu, les petites frappes voulant profiter du chaos pour toucher leur part. Eddy ne tua que celui qui fit usage de son arme et brisa les deux bras du second. La seconde fut sur une jeune femme une tentative de viol. Pour ce coup-là, Eddy visa une partie bien précise de l’anatomie masculine avant de se raviser et de les achever. Il ramena le groupe de jeune agressé et la jeune femme dans son immeuble et appela la police pour qui les prenne en charge.
Il arrêta ensuite un cambriolage, 5 mafieux russes pillaient une boutique des triades et avait refroidit tous ces occupants. Eddy s’approcha discrètement jusqu’à ce qu’une arme lui tapote l’épaule
 
-Dit donc mon gars tu as rien à faire ici, les mains sur la tête, et pas de geste brusque.
 
Eddy leva la tête et vit un fonctionnaire de police, mais il n’était pas le seul à l’avoir vu les mafieux se retournèrent tous au terme « les mains sur la tête » puis un russe arrêta ses fouilles et s’approcha du policier arme à la main et d’un gros accent russe lança.
 
- Salut Curtis.
 
Ils se serrèrent les mains.
 
- Bande d’enculé…
 
- Salut Vladen. Nononon, on se calme le barbu, je resterai polie à ta place. Ça n’arrangera pas ton cas. Aller vient avec moi (à son talkie-walkie) Ici unité A21, je viens d’arrêter le cambriolage du Souffle de Jade, je vous ramène l’individu. Préparer lui un bel accueil, il a buté les 8 employés du magasin.
 
Le mafieux s’éloigna d’eux pour reprendre les fouilles, surement à la recherche d’un coffre caché ou d’une planque. Eddy en profita pour rapidement désarmé le flic et s’en servir comme bouclier humain. Il avança et ouvrit le feu sur les 3… 4, non, 6 membres de la mafia russe. Ils n’hésitèrent pas à riposter, et allègrement criblé de balle le flic ripoux, accompagnant chaque rafale d’insulte.
Il tua les 3 premiers rapidement, étant totalement à découvert. Pour le second qui arriva avec son fusil à pompe de l’arrière-boutique, Eddy lui jeta la carcasse de Curtis. Le vétéran lui lâcha trois balles puis récupéra son fusil à pompe pour accueillir les deux derniers avec leur Uzi, qui n’eurent même pas le temps de les utiliser. Eddy les pulvérisant a l’instant où ils passèrent le cadre de la porte menant à l’arrière-boutique.
Eddy aurait pu avoir peur de laisser des empreintes si, il ne portait pas ces bon vieux gants tactiques.
Il récupéra un Uzi et les munitions de l’autre. Car ce ne serait surement pas sa dernière mésaventure.
Pour l’instant pas de nouvelle bombe humaine.
Eddy reprit sa « patrouille ». Au détour d’un toi, il vit à nouveau Red bat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 237
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Westside : Zone de Guerre   Sam 2 Juin - 13:13

La nuit avancée et avec elle son lot de violence et de mort. Je pouvais entendre le bruit de la guerre, les armes parlaient. Les criminels n'étaient pas les seuls à les faire parler, les forces de l'ordre s'étaient jointes  aux échanges entre factions rivales. A cela il fallait rajouter, un vigilant, Eddy qui avait décidé de participer à cette folie. Je ne pouvais m’empêcher de penser à lui, à m'inquiéter pour lui. J'avais toujours vécut avec ce risque et ce soir je ne faisais que continuer à poursuivre ce désir de protéger qui m'avait fait rejoindre les forces du GCPD dés que j'avais eu l'age. Mais lui, qu'est ce qui pouvait bien le pousser à se mettre en danger. J'avais une vague connaissance de son passé militaire et de sa vision, mais de là à prendre les armes. Malgré tout, le chaos n'était pas si étendu que cela, il semblait même plus ou moins maîtrisé. Était-ce dût à une quelconque volonté des différents chefs de factions qui ne voulait pas voir la situation leur échapper. A moins qu'il n'y ai autre chose derrière cela.

Quoiqu'il en soit, je continuais ma traque, cherchant ces bombes humaines, que la Triade avait lâché sur le quartier. Huntress m'aidait et avec elle, on était parvenu à presque toutes les neutraliser. Mais je me doutais que suite à nos réussites, la Triade risquait de prendre des contre mesures. Sans parler du fait, que l'unité du Maire, devait se frotter les mains. La situation nous obligeait à agir et les zones de conflit étaient le meilleur endroit pour nous trouver. Alors que ma moto vrombissait dans les ruelles, je tomba sur  une équipe de ces mercenaires. Ils était au nombre de 3 et semblaient se mettre en place, surement afin de tendre une embuscade. Je savais qu'Huntress n'était pas loin, l'avaient-ils repéré ? Par chance pour moi, je n'étais pas encore connus et même si ma tenue ne passait pas totalement inaperçue, je ne représentais pas une cible de choix. Je savais que tout affrontement avec eux, était à éviter autant que possible, mais il mettaient en danger notre mission, ainsi que la vie de plusieurs personnes. Il faut aussi que je reconnaisse, que l’adrénaline qui parcourait mon corps, nourrissait la soif de violence que les exaction de la Triade avait réveillé.
Le bruit sourd et puissant de la bête mécanique résonna dans la ruelle, lorsque je la lança à pleine vitesse en direction du groupe. Ce dernier fut pris au dépourvu et eut juste le temps d'éviter les 400 kilos de mon monstre mécanique. Encore à leur surprise, ils ne me virent pas tout de suite et quand ce fut le cas, il était trop tard. Mes armes chuchotèrent leur sentence, libérant des rafales courtes de balles anesthésiantes. Ils ne sauront jamais qui les avait frappé, même s'ils devraient s'en douter. M'assurant qu'ils n'étaient pas plus nombreux, écoutant leur radio, je releva ma compagne mécanique qui gisait sur le côté, chose peu aisée, je vous l'accorde. Je prévins Huntress de la présence des mercenaires et lui indiqua par la même que j'étais sur zone. Elle m'informa alors qu'elle avait elle aussi croisé ces derniers, mais qu'il ne représentaient plus une gêne. Par contre elle n'était pas encore parvenue à identifier l'enfant qui portait la bombe. Quand à moi, la chance sembla ne sourire lorsque j’aperçus la petite silhouette se diriger vers l'un des tripots clandestins de la mafia russe. Ce dernier se cachait sous la façade d'un garage ouvert 24h/24. Plusieurs personnes étaient présentes, par chance aucun civil, mais si la bombe explosait les dégâts seraient important et mettraient en danger les habitations se trouvant au-dessus du dit garage.  Ne prenant pas le temps de réfléchir je me lança vers l'enfant afin de l'intercepter, mais les hommes de mains russes m’aperçurent et ouvrirent le feu. Ils devaient être informé de la situation, du fait que plusieurs de leurs planques avaient été prise pour cible. je perdis le contrôle de ma moto et finit en glissade, cette dernière allant s'écraser contre un mur. Par un coup du sort, je me retrouva non loin de ma cible et put lui plonger dessus afin de la mettre à l'abri derrière un véhicule garait là. Ce dernier me servit de bouclier, l'enfant restait d'un calme qui me glaça le sang se contentant de répéter dans un anglais approximatif qu'il cherchait ses parents et qu'il était perdu. Ma vision se rétrécissant sous l'effet de l’adrénaline, il me fallut quelques secondes pour pouvoir retirer le gilet piégé qu'il portait. Malheureusement, ses secondes permirent aux russes de se rapprocher et de me prendre en sandwich. La présence de l'enfant les déstabilisa, ce qui me permit de réagir. Par un réflexe malheureux je lança le gilet au premier qui l'attrapa ne comprenant pas ce qui arrivait. Son camarade réagit finalement lorsque je tentas de dégainer. L'enfant gênant mon geste, la rafale du russe m'atteignit lacérant mon corps là où ma tenue ne me protégeait pas. Quand je vous disais qu'il fallait que je change de costume. La douleur n'était rien comparé, au sans qui s'échappait de la blessure de l'enfant. Malgré mon réflexe je n'avais put protéger ce dernier du tir. Lorsque j'ouvris le feu sur celui qui avait tiré, mes balles l'atteignirent au visage et l'une d'entre elle lui creva un oeil. Je ne vous cache pas que soif de sang était bien difficile à contrôler à cet instant. Quand à son camarade, s'il vint à mourir cela ne fut pas de mon fait, mais de la bombe qui explosa, son mécanisme n'ayant pas été désamorcé. Le souffle fut violent et ne je ne pus m'en prémunir totalement. Mais cette fois-ci, mon manteau fit son office me protégeant du plus gros. Quoiqu'il en soit, le force du souffle n'allait pas me laisser indemne. Mes oreilles sifflait et la vrille de douleur traversait mon corps. J'avais l'impression d'avoir été percuté par un camion fou, du sang coulait de mon visage suite à sa rencontre avec le sol. L'enfant était sauf, mais inconscient, quand à moi, je devais me rendre compte plus tard que je m'étais démis l'épaule et qu'un fragment de la carcasse de la voiture, tel un shrapnel s'était planté  dans ma cuisse. Par chance personne ne s'approcha de la scène me permettant de me glisser dans les ombres. Mes réflexes, me permirent de récupérer mon kit de premier soin, avant que la douleur n'ai raison de ma conscience. Deux pilules et me voila de nouveau sur pied, mes veines charriant le mélange chimique et nourrissant mes muscles d'une nouvelle force. Toute douleur disparut et j'étais de nouveau totalement opérationnelle et même plus forte.

Je laissais l'enfant sur place, sachant que les forces de l'ordre n'allaient pas tarder. Je releva sans difficulté ma moto, une balle vint se perdre dans le kevlar de ma tenue. D'autres brutes scandinaves apparaissant du garage. Un sourire mauvais apparut alors sur mon visage alors qu'ignorant leur tirs, je me jetais sur eux. Je ne vous décrirais pas la scène, sous l'effet des drogues prisent et des encouragements du mon démon, mes souvenirs sont flous. Mais disons que s'ils sont vivants, il leur faudra plusieurs mois pour se remettre de notre rencontre. Ce fut l'appel d'Huntress m'annonçant qu'elle venait de récupérer le dernier enfant, qui me ramena quelque peu à la conscience, alors que je m’apprêtais à arracher l’œil du dernier criminel. De plus, elle avait capté un message signalant l'arrivée sur zone d'un hélicoptère et d'un détachement de mercenaires. Il était temps pour moi de disparaître et de rentrer au bunker avant que les effets des drogues disparaissent et me vident de toutes mes forces. Je laissais derrière moi une scène digne d'une zone de guerre, mais l'enfant était sauf et le nombre de victimes ne concernait que des vilains garçons. Le voyage de retour, se fit au maximum des capacité du monstre mécanique que je chevauchais, sous l'extase d'une violence satisfaite. Un échos lointain me rappelant qu'il ne m'avait pas quitté et qu'il serait là le jour où j’arrêterais de lutter contre lui.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Westside : Zone de Guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Westside : Zone de Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Roman SF] Zone de guerre de Dan Abnett
» Vraks : Zone de Guerre
» [Scénarios] Zone de guerre Tempestora
» Zone de Guerre Vassal 40K
» Dan Abnett, un Gemmell SF ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Westside-